AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: Hôpital Ste-Mangouste
Page 1 sur 3
Troisième étage : Service d'empoisonnement par potions et plantes
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Maître de jeu
Maître de jeu
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Troisième étage : Service d'empoisonnement par potions et plantes Empty
Troisième étage : Service d'empoisonnement par potions et plantes

Message par : Maître de jeu, Dim 25 Jan - 16:48


A force de mélanger toute sorte d'ingrédient qui ne vont pas ensemble ou de vouloir jouer aux botanistes et élever des Filets du Diable arrivés à maturité, il est évident que vous finissez dans ce service. Ici, seules les blessures causées par nos amis les végétaux et les potions désastreuses sont traitées. Il ne s'agit pas de vous enlever une épine de la main ou une écharde. Les Médicomages spécialisés en potionnologie et en botanique vous permettront d'échapper à une mort certaine à cause du venin d'une Tentacula Vénéneuse, ou encore à cause du cri d'une Mandragore adulte. Mais ils peuvent également vous soigner d'une potion de Mort Vivante qui a mal tourné ou encore d'une potion d'Enflure qui vous ferait ressembler à Dudley Dursley.
Revenir en haut Aller en bas
Liam Riu
Liam Riu
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage


Troisième étage : Service d'empoisonnement par potions et plantes Empty
Re: Troisième étage : Service d'empoisonnement par potions et plantes

Message par : Liam Riu, Mer 1 Avr - 0:35


{PV w/ Kyara et Zoey + Libre-arbitre de Zoey}

La tête dans les nuages, la lumière aveuglante, l'absence totale d'énergie, la sensation de fraîcheur. Qu'est-ce qu'il se passait ? Liam avait l'impression d'émerger enfin. Comme s'il avait passé des années sous l'eau, dans le néant. Existait-il vraiment un paradis ? Il ne pouvait savoir. A vrai dire, ses neurones avaient du mal à se connecter entre eux. Quand enfin il commença à sentir ses bras disposés le long de son corps, ses pieds froids, le tissu sur sa peau, son esprit commença à se poser des questions. Toutes ses sensations, déjà, il les aimait. Rien de bien agréable, ni de désagréable non plus, simplement, il les sentait. Il sentait également des odeurs, sur lesquelles il n'arrivait pas à mettre de mots. C'était... Un odeur âcre, pas très agréable. Mais à celle-ci se mélangeait d'autres odeurs, dont une qui l'attirait plus que les autres. Mais encore une fois, il ne pouvait mettre des mots dessus.

Ses sens revenaient petit à petit, et bientôt il perçut des sons. Des brides de conversation, des voix féminines. Il voulait ouvrir les yeux. Mais ses paupières restaient closes. La lumière était moins aveuglante qu'avant mais ses yeux n'étaient pas habitués à celle-ci. Alors, pendant qu'il attendait de pouvoir ouvrir les yeux, il puisa dans ses derniers souvenirs. Il se rappelait Poudlard. Puis Renata. Et plus Renata. Et enfin les pastilles vertes. Et... Plus rien. Il avait quelques passages furtifs, rien qu'il puisse raccrocher l'un à l'autre. Cela lui viendrait. Il l'espérait. Son oreille traînante capta une phrase, enfin intelligible, qui l'interpella :

- Kya, Liam a l'air de reprendre connaissance. Je vais te laisser parler avec lui tranquillement, je vais m'installer dans le couloir donc n'hésite pas à m'appeler si besoin.

Rien de plus. Des bruits de pas, une porte qui s'ouvre et le bruit de celle-ci se refermant. Il réfléchissait pour déterminer à qui appartenait cette voix, il l'avait reconnu. Mais les noms ne lui venaient toujours pas. Mais tout ce qu'il retenait, c'était le nom de Kyara. Même si son visage lui restait encore flou, il savait très bien qui c'était et qu'est-ce qu'elle représentait. Il fallait qu'il la voit de ses propres yeux. Pour être sûr qu'il n'était pas mort. Il se força à ouvrir un oeil, mais ses yeux restaient aveuglés par la lumière qui s'échappait de toute part. Il essaya de lever un bras devant son visage. Avec succès cette fois-ci. Il réussit alors à voir. Il tourna la tête, son cou toujours endolori. Il aperçut les boucles brunes. Mais il n'arrivait pas à déterminer les traits du visage devant lui.

- Kya ? C'est toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
Kyara Blanchet
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang


Troisième étage : Service d'empoisonnement par potions et plantes Empty
Re: Troisième étage : Service d'empoisonnement par potions et plantes

Message par : Kyara Blanchet, Ven 3 Avr - 14:51


Cela faisait des heures que Kyara et Zoey veillaient Liam. La professeure de soins aux créatures magiques refusant de quitter le chevet du Suédois, c'était à sa cousine de se charger du ravitaillement. Tandis qu'elles étaient en pleine discussion, Liam tressaillit, cela ne signifiait qu'une chose, il était en train de se réveiller ! Se contractant, la brune serra la main de Zoey. Cette dernière arriva à la même conclusion que la Française, car elle déclara qu'elle allait attendre dans le couloir. Lui adressant un regard reconnaissant, Kyara se concentra de nouveau sur Liam.

Après quelques minutes, le professeur ouvrit les yeux. Il avait l'air totalement paumé. Kyara était contente de ne pas être à sa place, il ne devait pas faire bon vivre dans son corps. Serrant les accoudoirs de sa chaise, la Française se faisait violence pour ne pas sauter sur le jeune homme. Cela ne lui serait pas vraiment bénéfique, elle allait devoir y aller doucement avec lui. Mettant encore quelques secondes à emerger, le Suédois tourna ensuite la tête vers la brune avant de prendre la parole.

- Kya ? C'est toi ?

Ouf ! Il se souvenait d'elle, c'était une bonne chose. Les medicomages ne savaient pas s'il n'aurait pas à subir les contrecoups du choc. Qu'il se souvienne de sa copine était positif. Avec douceur, la Française attrapa sa main avant de la serrer legerement.

- C'est moi Liam, bienvenue chez les vivants. Comment tu te sens ?
Revenir en haut Aller en bas
Liam Riu
Liam Riu
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage


Troisième étage : Service d'empoisonnement par potions et plantes Empty
Re: Troisième étage : Service d'empoisonnement par potions et plantes

Message par : Liam Riu, Dim 5 Avr - 22:50


Sa vision se précisait à mesure que ses yeux prenaient l'habitude de subir cette lumière abondante. Mais ce n'est pas pour autant qu'il parvint à reconnaître tout de suite qui il avait devant lui. Sa voix était reconnaissable entre toutes, il en était sûr. Mais son visage était toujours un flou dans son esprit. Il... Il n'était pas sûr que ce soit elle. Il ne savait pas comment c'était possible, il aurait oublié le visage de sa copine ? Non certainement pas. Il fallait juste du temps pour se remettre de cette léthargie. Il sentit une main chaude de poser sur la sienne, pour l'étreindre.

- C'est moi Liam, bienvenue chez les vivants. Comment tu te sens ?

Il ne s'était finalement pas trompé. La légère angoisse qu'il avait ressentie laissa place à un soulagement. Il était toujours là. Pourquoi avait-il même pensé y être passé ? Peut-être à cause du fait qu'il prenait conscience qu'il se trouvait dans un hôpital. Il savait qu'il avait fait une bêtise, une grosse bêtise. Il commençait à se remémorer des petits passages. Kyara au-dessus de lui, une sensation d'oppression, de vide. Mais que pouvait-il faire avec tout ça ? Il n'aimait pas cette absence de souvenirs, cela ne présageait que le pire. Mais il n'était pas tout seul. Il n'était plus tout seul. Il ne voulait plus se soucier de quoique ce soit avant un moment. Cela faisait un moment qu'il pensait ne plus être du même monde que toutes les personnes qu'il croisait sous l'influence de ses drogues et en ce moment, il ne s'était pas senti aussi vivant.

- J'ai connu des jours meilleurs. Mais j'suis bien. Après, physiquement, je pense que j'vais devoir me reposer encore un moment.

Il savait qu'il avait des tonnes de choses à lui dire. Kyara en avait bavé sûrement autant que lui, même s'il s'était persuadé que la seule victime dans cette histoire avait toujours été lui. Il aurait voulu lui dire cela avant d'en arriver à la case hôpital. Il devait bien avouer qu'il s'en se serait passé. En attendant, il voulait être sûr de savoir ce qui lui avait valu cette visite ici. Il avait de gros doutes, qu'il espérait infondés. Kyara le savait forcément.

- Kya... Ça va être bizarre de te dire ça. Mais j'veux juste être sûr de quelque chose... Dis moi que je suis pas à l'hôpital à cause du kiwicot ?

Si ce n'était pas le cas, il lui révélerait son addiction. Si c'était le cas, il s'en voudrait sûrement encore longtemps. Mais au moins, il était sûr d'une chose. Il ne voulait plus en revoir un seul de sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
Kyara Blanchet
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang


Troisième étage : Service d'empoisonnement par potions et plantes Empty
Re: Troisième étage : Service d'empoisonnement par potions et plantes

Message par : Kyara Blanchet, Lun 6 Avr - 0:00


Kyara mourait d'envie de poser un milliard de questions à Liam. La principale étant : pourquoi ?! Elle doutait que c'était juste pour la sensation de voir des choses étranges et de se perdre dans son esprit. Kyara avait eu droit à une petite graine et son seul essai avait été suffisant. Elle n'était pas fan du tout des effets de la substance. C'était drôle pendant cinq minutes avant de devenir lassant et c'était à la limite du flippant. Bref, elle ne comprenait pas pourquoi Liam avait fait cela. Quitte à se mettre une mine, autant passer dans un bar ! Adressant un léger sourire à son copain, elle arriva à contenir son impatience. Elle ne devait pas oublier que le professeur d'Enchantements allait avoir du mal à se remettre. Il devait donc faire les choses à son rythme et c'était à Kyara d'être patiente.

- J'ai connu des jours meilleurs. Mais j'suis bien. Après, physiquement, je pense que j'vais devoir me reposer encore un moment.

C'était compréhensible, faire une overdose n'avait jamais eu des effets positifs sur une personne ... sauf de le vacciner à vie de la substance l'ayant mis tellement mal. D'ailleurs, Kyara espérait que cela donnerait une bonne leçon à Liam et qu'il ne toucherait plus aux graines .... S'il recommençait à en prendre alors elle le laisserait tomber. La brune ne voulait pas sortir avec quelqu'un qui creusait sa propre tombe.

- Kya... Ça va être bizarre de te dire ça. Mais j'veux juste être sûr de quelque chose... Dis moi que je suis pas à l'hôpital à cause du kiwicot ?

La professeure de soins aux créatures magiques cligna plusieurs fois des yeux en entendant la question avant de se souvenir des paroles du médicomage. Au vu du choc, il n'était pas rare que les patients ne se souviennent plus des dernières minutes. Liam ne se rappelait donc pas avoir avalé toutes ses graines ? Pourquoi serait-il à l’hôpital sinon ?

- Tu ne te souviens pas ? Tu as vidé un sachet. Je ne sais pas combien il y en avait, mais tu étais en train de convulser quand je suis arrivée dans ton bureau. Pourquoi tu as fait ça Liam ... quelle idée d'en prendre autant ?! Ce ne sont pas des bonbons m*rde !
Revenir en haut Aller en bas
Liam Riu
Liam Riu
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage


Troisième étage : Service d'empoisonnement par potions et plantes Empty
Re: Troisième étage : Service d'empoisonnement par potions et plantes

Message par : Liam Riu, Mer 8 Avr - 23:43


Kyara ne lui avait même pas répondu qu'il connaissait déjà la réponse. A vrai dire, il s'en était immédiatement douté. Cela faisait déjà un moment qu'il y pensait, qu'il augmentait les doses pour ressentir toujours plus d'effets. Il avait même pris la décision de s'arrêter, au moins de diminuer sa consommation jusqu'à ce qu'il ne lui en reste plus. Il avait presque réussi à s'en sortir et voilà où il avait fini au bout du compte. Mais il lui restait encore l'espoir - si on pouvait appeler cela un espoir - que cet accident ne soit pas du au kiwicot. Il regardait impatiemment sa copine, attendant le verdict. Elle ne semblait pas comprendre. Comprendre quoi ? Qu'est-ce qu'il s'était passé bon sang ?

- Tu ne te souviens pas ? Tu as vidé un sachet. Je ne sais pas combien il y en avait, mais tu étais en train de convulser quand je suis arrivée dans ton bureau. Pourquoi tu as fait ça Liam ... quelle idée d'en prendre autant ?! Ce ne sont pas des bonbons m*rde !

La déception. Lourde, écrasante même. Qu'est-ce qu'il s'était passé ? Qu'avait-il eu en tête à ce moment ? Ses yeux dérivèrent pour se fixer sur le plafond, ne supportant plus le regard accusateur de la Blanchet. Il cherchait à comprendre, mais il ne saurait certainement jamais. Cela ne l'étonnait pas vraiment au final, il était arrivé, comme tout toxicomane, à ce stade où il aurait du partir. Peut-être que sur le moment, cette alternative lui avait paru plus belle que ce qu'il vivait ? Il ne savait pas et était loin de vouloir savoir quoique ce soit. Il trouverait des réponses mais plus tard. Cette fois, c'était la colère qui avait pris le dessus. Dirigé contre lui-même, contre sa stupidité et sa faiblesse. Il était pathétique n'est-ce pas ? Un bon à rien.

Kyara avait raison de lui en vouloir. Mais comment pouvait-il lui expliquer tout cela sans qu'elle s'énerve et qu'elle le rejette, encore une fois ? C'était ridicule, il avait été faible. C'est tout. Il n'avait pas su faire face à ses problèmes tout seul, il en assumait les conséquences. Il devait lui dire tout de même. Ils devaient repartir sur des bases solides après tout ? Il cherchait du courage pour tout lui raconter. Mais il ne pouvait se permettre de lui dire ça maintenant.

- Je sais Kyara. Mais c'était tout simplement une façon de plus penser. Quand j'en prenais, j'avais des milliers de pensées qui me venaient et qui avaient rien à voir avec ce qui me bouffait constamment. Il prit une pause, passa une main dans ses cheveux collants et reprit : Je peux pas te raconter ça ici, j'ai pas confiance. Trop facile qu'on nous entende. Mais tu sais, des vieux et très mauvais souvenirs, de notre dernière année. Tu te souviens, ce qu'on a fait cette dernière année...

Il espérait qu'elle comprendrait et que cela lui suffise comme réponse pour l'instant. Il n'avait ni l'énergie ni la volonté de lui raconter tout ça maintenant. Il était fatigué.
Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
Kyara Blanchet
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang


Troisième étage : Service d'empoisonnement par potions et plantes Empty
Re: Troisième étage : Service d'empoisonnement par potions et plantes

Message par : Kyara Blanchet, Ven 10 Avr - 0:17


Kyara ne pouvait s'empêcher de regarder Liam d'une manière accusatrice. Elle ne pouvait pas faire semblant. Elle était soulagée de son reveil, cependant l'histoire n'était pas terminée. Il y avait beaucoup de zones d'ombres sur toute cette histoire, la Française comptait bien avoir des réponses et maintenant !

- Je sais Kyara. Mais c'était tout simplement une façon de plus penser. Quand j'en prenais, j'avais des milliers de pensées qui me venaient et qui avaient rien à voir avec ce qui me bouffait constamment.

Ce qui le bouffait constamment ? De quoi parlait-il bon sang ?! Kyara commençait à en avoir marre de ses secrets. Ils étaient un couple bon sang ! Ils ne devaient pas avoir de secrets ! Pas d'aussi gros ! Enfin ... pas de secrets entraînant la prise d'une substance nocive ! Voilà, pas comme ça ! Kyara avait des secrets pour Liam, mais elle ne se foutait pas la santé en l'air pour autant ! S'il avait besoin d'extérioriser, il n'avait qu'à faire du sport ou du tricot ! Bref quelque chose pour l'occuper ! Sentant la colère prendre la place de l'inquiétude, la brune inspira lentement et profondément tandis que Liam reprenait déjà la parole.

- Je peux pas te raconter ça ici, j'ai pas confiance. Trop facile qu'on nous entende. Mais tu sais, des vieux et très mauvais souvenirs, de notre dernière année. Tu te souviens, ce qu'on a fait cette dernière année...

C'était trop facile, vraiment trop facile. Kyara refusait de laisser passer la discussion encore une fois. Secouant la tête, la Française se leva et tourna en rond pendant quelques secondes avant de s'arrêter. Sortant sa baguette magique, elle lança un Assurdiato en direction de la porte et des fenêtres. Voilà ! Si quelqu'un était à porté il n'entendrait rien du tout !

- Le problème est réglé. J'ai attendu trop longtemps Liam. Je veux des explications et maintenant. C'est la moindre des choses après tout ce que tu m'as fait endurer.
Revenir en haut Aller en bas
Liam Riu
Liam Riu
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage


Troisième étage : Service d'empoisonnement par potions et plantes Empty
Re: Troisième étage : Service d'empoisonnement par potions et plantes

Message par : Liam Riu, Lun 13 Avr - 20:07


Liam se croyait sorti d'affaire. Il savait que l'affrontement devrait bien se passer à un moment, il ne pouvait pas toujours trouver toutes les excuses du monde pour éviter ce qu'il redoutait tant. Mais il n'était pas en forme et c'était trop dangereux pour l'instant. Kyara pouvait attendre encore un peu non ? Il pensait pouvoir passer à un autre sujet mais sa copine en décida autrement. Il avait été trop naïf pour penser s'en sortir aussi facilement. Il avait quand même Kyara Blanchet devant lui.

Elle prit les devants en sortant sa baguette. Il avait envie de l'empêcher de faire ça. Un moldu pouvait entrer à tout moment ! Mais sans s'en préoccuper le moins du monde, elle lança un Assurdiato pour les prévenir des oreilles indiscrètes. Quoi de plus habituel pour un sorcier, il aurait du y penser. Il savait ce qui allait suivre alors. Il leva les yeux au ciel, ne pouvait empêcher un petit sourire s'élargir sur son visage. Il fallait dire qu'elle était plutôt du genre à toujours obtenir ce qu'elle voulait et Liam n'y pouvait vraiment rien. Il baissa les bras, devant la volonté de la prof de SACM. Son oeil fut attiré par un sigle dans un coin. Un os et une baguette, croisés. Sainte Mangouste, évidemment. Il n'était pas prêt de trouver un moldu dans les parages.

- Le problème est réglé. J'ai attendu trop longtemps Liam. Je veux des explications et maintenant. C'est la moindre des choses après tout ce que tu m'as fait endurer.

Il ne pouvait qu'approuver. C'était sa faute, uniquement sa faute si elle s'était sentie aussi mal ces dernières semaines. Et sa requête était justifiée. Cela faisait déjà quelques jours qu'il lui avait promis de tout lui dire, et il continuait de reporter. Mais ce n'était pas lui qui l'avait abandonné la première fois. Et était-elle vraiment prête à tout entendre ? Son avis à son sujet changerait forcément après ses révélations. Mais voulait-elle encore entendre parler de l'Ordre ? Avec le temps, ils avaient appris l'un de l'autre que ce sujet était tabou. On ne parlait pas du mauvais temps, on essayait d'avancer peu importe le lourd passé qu'on traînait derrière nous. Il allait devoir déterrer des souvenirs, pas toujours bons pour la plupart. Mais elle voulait tout savoir, alors soit.

- Très bien. Tu te souviens quand je t'ai dit que j'avais quitté l'Ordre, sur les Docks ? On a vite terminé avec la conversation, parce que c'était encore frais en moi. Mais c'était sûrement plus grave que ce que je t'ai laissé paraître.

Il fallait dire que cette fois, il lui avait demandé de plus en parler pour ne pas l'impliquer dedans. Et c'était certainement la dernière fois qu'ils avaient évoqué le sujet. Mais c'était surtout la fois où elle lui avait annoncé son don. Elle n'avait pas dû remarquer cette angoisse, ce malaise qui lui tordait les tripes à ce moment. Il avait toujours été bon comédien de toute manière. L'art d'intérioriser pour exploser plus fort quelques années plus tard. Il n'osait pas hausser trop la voix, il continua doucement, le regard dans le vide.

- On était en mission quand ça s'est passé. Je devais juste servir d'appât, et pour garder ma couverture secrète, me laisser kidnapper aussi. Je jouais la victime, alors qu'on avait tout préparé. La... personne qu'on avait capturée obtempérait pas, on était dans une impasse. Au lieu de laisser tomber ou même de la garder captive, j'suis devenu le moyen de pression contre elle. Tout ça pour avoir un pauvre renseignement qui n'a certainement pas aboutit.

Il était parti avant de savoir ce qu'ils avaient fait de cet indice. C'était tellement vague qu'il n'avait pas dû servir ses anciens "frères et soeurs d'arme". Il ne voulait tout simplement pas savoir. Il sentait la colère remonter, mais il se contint. Cela le fatiguerait plus qu'autre chose. D'un ton toujours aussi calme, il enchaîna.

- Ils m'ont torturé, à coup de Doloris. J'me suis retrouvé dans une bulle géante où je pouvais plus respirer, après avoir été étouffé par un nuage noir. Puis ils ont essayé de m'ensevelir. Ce n'était pas censé se passer comme cela et c'est à ce moment-là que j'ai décidé que je ne partageais plus rien avec les Phénix. Mais ça m'a jamais vraiment quitté et c'est au moment où tous ces souvenirs ont commencé à remonter que j'ai pris du kiwicot. Parce qu'avec ça, je respirai enfin la nuit.

Il marqua une pause, laissant sa copine avaler tout ça et se laissant du temps pour revenir un peu sur cela. Il était parti presque sur un coup de tête mais c'était la meilleure décision qu'il avait prise. Il n'aurait jamais tenu là-bas, ses nerfs auraient lâché et il aurait tout fait foirer. Vu comme ça, il aurait presque dû rester et faire foirer tous leurs plans. Et pourtant, il savait dans quoi il s'engageait à ce moment-là. Il savait que ce ne serait pas rose, que ce serait difficile. Il avait cru pouvoir tout endurer. Mais il était un gamin à l'époque ! Un pauvre Poufsouffle de 17 piges sur lequel on s'était acharné. Il avait encore toute sa tête au moins et aucune séquelle trop importante. Il avait juste 17 ans... Une sorte de sentiment d'abattement prit possession de lui. Il était fatigué maintenant.

- Bon, et bien, voilà. Je t'en ai pas parlé parce que je t'avais dit de pas t'impliquer dedans, parce que je voulais tout simplement régler mes problèmes moi-même. Foutue fierté. J'avais réussi, jusqu'à présent.
Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
Kyara Blanchet
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang


Troisième étage : Service d'empoisonnement par potions et plantes Empty
Re: Troisième étage : Service d'empoisonnement par potions et plantes

Message par : Kyara Blanchet, Mer 15 Avr - 23:00


Debout bien campée sur ses jambes, Kyara attendait que Liam s'explique. Il n'avait plus d'excuses, si une personne devait faire son entrée dans la chambre, elle se retrouverait dehors tout aussi vite ! Après quelques secondes de silence, Liam se décida à prendre la parole.

- Très bien. Tu te souviens quand je t'ai dit que j'avais quitté l'Ordre, sur les Docks ? On a vite terminé avec la conversation, parce que c'était encore frais en moi. Mais c'était sûrement plus grave que ce que je t'ai laissé paraître.

Intriguée, la Française retourna jusqu'à sa chaise afin d'écouter la suite du récit du Suédois. Elle savait qu'il n'avait pas tout dit dès le début et elle ne voulait pas le forcer. Kyara avait aussi eu du mal à quitter l'Ordre et même si maintenant elle était heureuse sans, elle pouvait comprendre les sentiments de Liam.

- On était en mission quand ça s'est passé. Je devais juste servir d'appât, et pour garder ma couverture secrète, me laisser kidnapper aussi. Je jouais la victime, alors qu'on avait tout préparé. La... personne qu'on avait capturée obtempérait pas, on était dans une impasse. Au lieu de laisser tomber ou même de la garder captive, j'suis devenu le moyen de pression contre elle. Tout ça pour avoir un pauvre renseignement qui n'a certainement pas aboutit.

Jouer la victime .. des vieux souvenirs étaient en train de monter dans l'esprit de la professeure de soins aux créatures magiques. Kyara avait joué la victime en faisant croire qu'elle était en train de se faire torturer pour faire cracher la prisonnière. Cela n'avait pas marché des masses, mais Valens avait bien pété une durite. Dès lors qu'il y avait de la torture ça pouvait déraper à n'importe quel moment. Apparemment Liam en avait fait les frais. Kyara était déçue de voir que les Phénix avaient fait ça. Torturer réellement un des leurs pour avoir quelque chose qui ne semblait pas avoir une aussi grande importance. Ils étaient tombés bien bas ...

- Ils m'ont torturé, à coup de Doloris. J'me suis retrouvé dans une bulle géante où je pouvais plus respirer, après avoir été étouffé par un nuage noir. Puis ils ont essayé de m'ensevelir. Ce n'était pas censé se passer comme cela et c'est à ce moment-là que j'ai décidé que je ne partageais plus rien avec les Phénix. Mais ça m'a jamais vraiment quitté et c'est au moment où tous ces souvenirs ont commencé à remonter que j'ai pris du kiwicot. Parce qu'avec ça, je respirai enfin la nuit.

Comment avaient-ils pu en arriver à ce point ?! C'était un des leurs !! Kyara était sure que celui ou celle qu'ils avaient torturés avait moins dégusté que Liam qui était un Phénix à cette époque ! La Française ne comprenait vraiment pas et elle sentait la colère monter en elle. Faire ça à un des leurs ... ils ne valaient pas mieux que les mangemorts.

- Bon, et bien, voilà. Je t'en ai pas parlé parce que je t'avais dit de pas t'impliquer dedans, parce que je voulais tout simplement régler mes problèmes moi-même. J'avais réussi, jusqu'à présent.
- Parce que pour toi prendre de la drogue c'est régler tes problèmes ? C'est fuir Liam. On est un couple bon sang ! Tu aurais du m'en parler ! On aurait trouvé une solution ... Je ne cautionne absolument pas ce qu'on fait les phénix et je suis très remontée contre eux, mais tu n'as pas assuré non plus Liam. Tu imagines si je n'étais pas arrivé à temps ? Franchement Liam ...

Revenir en haut Aller en bas
Liam Riu
Liam Riu
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage


Troisième étage : Service d'empoisonnement par potions et plantes Empty
Re: Troisième étage : Service d'empoisonnement par potions et plantes

Message par : Liam Riu, Ven 24 Avr - 14:28


Est-ce qu'il pensait réellement que Kyara comprendrait son comportement ? Pas vraiment. Même lui avait envie de rigoler en s'entendant raconter cette histoire complètement absurde. Mais il n'allait pas se cacher, c'était la vérité. Pas qu'il en était fier mais il avait tout fait pour n'impliquer personne dans ses problèmes personnels, pour ne pas apparaître comme le pauvre Poufsouffle qu'il fallait soutenir. Il détourna la tête, vers l'emblème de Sainte-Mangouste. La baguette s'était retournée sur l'os pour lui, et elle l'avait détruit. Lui qui avait vu la magie comme la solution à tous ces problèmes et qui ne pensait qu'on puisse en user autrement que pour rendre sa vie meilleure. C'était exactement la même chose que pour les techniques moldues. Elles finissaient toujours par être détournées pour être utilisées sur ceux qui les utilisaient afin de les neutraliser. Les sorciers n'étaient finalement pas mieux que les moldus.

- Parce que pour toi prendre de la drogue c'est régler tes problèmes ? C'est fuir Liam. On est un couple bon sang ! Tu aurais du m'en parler ! On aurait trouvé une solution ... Je ne cautionne absolument pas ce qu'on fait les phénix et je suis très remontée contre eux, mais tu n'as pas assuré non plus Liam. Tu imagines si je n'étais pas arrivé à temps ? Franchement Liam ...

Que pouvait-il répondre à cela ? Bien sûr qu'elle avait raison. Mais est-ce qu'elle réfléchissait à l'épreuve qu'il avait endurée lui ? Quand on aime, on fait tout pour préserver l'autre non ? C'était ce qu'il avait voulu faire. Il ne voyait pas quelle solution ils auraient pu trouver tous les deux. Mais il n'avait pas essayé non plus. Finalement tout se retournait sur lui. Il avait fui son couple par inconscience, par volonté de toujours protéger quittes à y perdre la vie. Quel idiot. Il avait failli mettre fin à ses jours pour éviter des problèmes aux autres.

- Je suis désolé Kyara. J'ai fait n'importe quoi et je vois pas trop ce que je peux te dire de plus.

Sur ce, il se retourna dans son lit, de dos à sa copine. Il était épuisé, son cerveau ne voulait pas fonctionner. Il se perdait en pensées négatives et morbides. Mais surtout, il ne voulait pas qu'elle voit à quel point il paraissait faible en ce moment. Il ne voulait plus qu'elle le voit comme cela. Il allait se racheter pour toutes les personnes qu'il avait blessées. Et pour l'instant, il n'y avait que Kyara sur sa liste.
Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
Kyara Blanchet
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang


Troisième étage : Service d'empoisonnement par potions et plantes Empty
Re: Troisième étage : Service d'empoisonnement par potions et plantes

Message par : Kyara Blanchet, Ven 24 Avr - 14:44


- Je suis désolé Kyara. J'ai fait n'importe quoi et je vois pas trop ce que je peux te dire de plus.

C'était tout ce qu'il avait à dire après ce qu'il venait de lui faire subir ? Une simple excuse ? Comme si cela allait tout arranger. Ouvrant la bouche, Kyara allait reprendre la parole de plus belle lorsque le Suédois lui tourna le dos. Le message était clair, il voulait être tranquille. En voyant cela la professeure de soins aux créatures magiques se vexa avant de relativiser. Liam était fatigué, il venait d'en baver, ce n'était pas le moment que Kyara lui en fasse baver. Elle allait donc se montrer patiente, attendre qu'il se remette, doucement mais surement. Quand ce serait le bon moment, il allait ramper. Ramper pour excuser son acte totalement stupide.

Elle pouvait saccager son bureau, mais ce n'était pas la solution, cela n'avait concerné que Charli. D'ailleurs, le gardien risquait de très mal le prendre et c'était tant pis pour lui. Avec graines, il mettait à mal de nombreuses personnes. Liam n'était surement pas le premier et ne serait pas le dernier. Surtout que le professeur d'Enchantements avait eu beaucoup de chance d'avoir Kyara, ce qui ne devait pas être le cas des autres accro.

Poussant un léger soupir, Kyara posa ses mains sur ses jambes avant de se lever. Elle ne comptait pas rester à côté de Liam à faire la plante verte alors qu'il allait bien. D'autant plus qu'elle avait du retard sur la préparation de son prochain cours et qu'elle avait très envie de prendre une douche. Prendre un vrai repas serait aussi du luxe. Elle allait laisser son petit ami se reposer et de son côté elle allait retrouver les joies simples de la vie.

Se penchant au dessus du lit, la professeure de soins aux créatures magiques embrassa les cheveux du Suédois avant de tourner les talons. Elle n'avait rien de plus à ajouter pour le moment. Parfois ne rien dire était pire que d'aligner des mots. Elle allait partir fièrement sans crier, sans lui faire de reproches, enfin pas encore.


[Fin du rp]
Revenir en haut Aller en bas
Harradas Spinner
Harradas Spinner
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Troisième étage : Service d'empoisonnement par potions et plantes Empty
Re: Troisième étage : Service d'empoisonnement par potions et plantes

Message par : Harradas Spinner, Jeu 3 Sep - 7:32


PV Libre ou RP Unique

*Plouap* Oulaaa transplanage mal cadré, il atterrit sur le sol à genoux, les larmes aux yeux. Ses mains venaient littéralement de se déchiqueter au contact du sol. Il se leva avec peine et se rendit aussi rapidement qu'il le pu au service d'empoisonnement... Par papier ? Encore trempé après être tombé dans la fontaine du Ministère de la Magie, il servait de serpillère dans les couloirs de l'hôpital. Le poison commençait à sérieusement endommager la peau de ses mains dont on voyait distinctement la chair. Le papier qu'il n'avait toujours pas ôté de ses poches semblaient le brûler également, ce qui expliquait l'irritation qu'il subissait tout à l'heure. Le poison commençait peu à peu à atteindre son système nerveux et pourtant il ne pouvait rien y faire. Il alla s'allonger à l'insu des infirmiers, dans une salle vide et s'évanouit dans un lit tout blanc qu'il salissait sans gêne avec le sang qui se répandait hors de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Malena Kane
Malena Kane
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de transplanage


Troisième étage : Service d'empoisonnement par potions et plantes Empty
Re: Troisième étage : Service d'empoisonnement par potions et plantes

Message par : Malena Kane, Sam 5 Sep - 0:02




Mal sortait de la salle, amère. yel avait décidé de s’en aller, les poings orages dans ses poches crevées. oh! là là ! que d’amours splendides, de monstres dorées, de flammes enfers j’ai rêvé, tels étaient les murmures mélancoliques, nostalgiques dans la tête de Mal. le retour sur Terre était difficile pour lo jeune Serdaigle. on l’avait amené-e ici dans la nuit, ou vers l’aube, yel n’en savait rien car ses rêves avaient été des rêves de nuits et de jours. la notion du temps s’était éclipsée de la réalité. il n’y avait plus eu. plus eu de minutes, ou d’heures, juste des émotions manèges comme repères.

puis plus rien. le retour sur Terre. et ce visage. à son immense désespoir, ce n’était pas le visage de la petite danseuse, petite fée lumière aux perles oniriques qui emmènent vers les nuages barbe à papa, les rêves sucrés. non, ce n’était pas son visage, mais le visage dur, implacable du. de ce, ou cette. du médecin. Pour qui yel se prend, ce médecin ? pour qui ? yel m’enlève mes rêves, yel m’enlève tout.  il n’y avait plus rien. juste quelques brides de souvenirs qui remontaient à plus loin en arrière, vers James Manor et des breuvages magiques.

ce n’est pas un médecin, yel ne guérit pas. les médecins empêchent de guérir en vous sauvant la vie. Mal marchait dans les couloirs de l’hôpital des sorciers, les points orages dans ses poches crevées de son vieux fute. yel avançait, un peu perdu-e dans le monde blanc. il n’y avait personne. était-on la nuit, ou le jour ? *PLOUAP* peut-être un peu entre les deux ? entre la nuit ou le jour ? il n’y a qu’entre la nuit et le jour qu’on peut voir des trucs bizarres. des trucs comme des hommes - femmes - larves qui trainent par terre comme des serpillères.

il lui fallut plusieurs minutes, - le temps que l’inconnu se rendent dans une salle vide, pour enfin, visualiser la situation. Merdre. Mal regarda autour d’yel, devant, derrière, à gauche, à droite, à ses pieds, au-dessus de sa tête. personne. ouf. sans plus attendre, yel fonça vers la chambre dans laquelle le truc homme-femme-larve s’était réfugié-e. avant d’entrer dans la salle, lo jeune blond-e attrapa une blouse qui trainait et l’enfila. personne ne devait trouver ce truc homme-femme-larve plein de sang, il y avait plein de sang, et qui agonisait sur l’un des lits. surtout pas les médecins. non surtout pas eux.

Mal s’approcha du lit. ce truc homme-femme-larve lui disait quelque chose. enfin, yel croyait. pendant une minute, ou moins, Mal crut à une nouvelle hallucination… mais, non. ce n’était pas une hallucination. quelqu’un souffrait vraiment devant yel. et yel, avait décidé de le sauver.

-ne t'inquiète pas, les médecins ne sont pas là. ils ne pourront pas te faire du mal. je suis là, je vais t'aider. .dit-yel, avec une sincérité touchante

Revenir en haut Aller en bas
Harradas Spinner
Harradas Spinner
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Troisième étage : Service d'empoisonnement par potions et plantes Empty
Re: Troisième étage : Service d'empoisonnement par potions et plantes

Message par : Harradas Spinner, Sam 5 Sep - 4:18


La sueur. L'eau vaseuse. Le sang. La peau déchirée. Puta*n ça faisait un mal de chien ce truc. Il n'avait plus l'esprit très clair et l'oreiller sur lequel il avait posé la tête commençait à se teindre d'une belle couleur rougeâtre virant au noir par endroits. Il commençait à saigner du nez. Il était vraiment mal barré il perdait énormément de sang et il ne savait pas s'il allait s'en sortir. Il devait appeler quelqu'un. N'importe qui. Mais il était trop faible. Le moindre mouvement lui étirait la peau de sorte à la déchirer et le faire saigner encore plus. Mais qu'est-ce qui lui arrivait ?! Il venait de parcourir plus de kilomètres en transplanant aujourd'hui qu'il ne l'avait jamais fait depuis qu'il avait son permis. Était-ce à cause de ça ? Ou est-ce que A avait raison ? Les lettres étaient-elle véritablement empoisonnées ?

Quel idiot. Il savait qu'en ouvrant ce colis, il n'en serait pas sorti. Mais il ne s'attendait pas à ne pas en sortir du tout. Face contre l'oreiller il commença à hurler de tout son possible. Plus pour la douleur que pour appeler au secours mais il hurlait. Il avait besoin de hurler. Et il n'arrêtait pas. Jusqu'à ce que quelqu'un fasse irruption. Puta*n pas trop tôt ! voulait-il hurler à la face de cet abruti de médecin. Et ça prétend sauver des vies. Mais il était à bout de souffle, son cœur battait à cent à l'heure. C'était bien un médecin hein ? Ouai non pas de soucis il avait une blouse. Légitime. Harradas commença à grogner et voulu bouger ses bras pour lui montrer ses mains dont la peau était quasi absente, mais ses bras ne répondaient plus. Sous la panique il commença à s'agiter de plus en plus, seul le haut de son buste répondant encore aux exigences de son cerveau. Cerveau qui s'embrumait au fil des minutes.

Aidez-moi je vous en prie, aidez-moi... Mais les mots ne sortaient pas, et le médecin devenait de plus en plus flou. Jusqu'à ce que Spinner ne puisse plus supporter de garder ses yeux ouverts. Il les ferma malgré le sang qui coulait en leur sein et qui lui brûla les paupières. La douleur supplémentaire n'était qu'exponentiellement impossible à supporter. Il allait s'évanouir. Au moins il était entre de bonnes m... Attendez il vient de dire quoi là ? Je rêve ou ce puta*n de médecin vient de dire qu'il n'y avait pas de médecin ?! Ok Harradas tu peux paniquer maintenant t'es clairement dans la Mer**, t'es en présence d'un nouveau psychopathe et cette fois je parle pas du gentil genre James Manor attardé, je te parle de psychopathe meurtrier sortant d'un hôpital psychiatrique. Il  ouvrit grand les yeux, la lumière lui brûlant instantanément la rétine et lui arrachant un grognement hurlé. Il ne rêvait pas il avait pourtant bien une puta*n de blouse ! Ok reste pas là Radis échappe toi. MOTIVES-TOI PUTA*N. Tentant désespéramment de retrouver le contrôle de ses membres il inspira un grand coup. Oh ouai de l'air. Allez tu vas pas te laisser mourir ici b*rdel. Articules. Parles-lui. Demande-lui de faire quelque chose de puta*n d'utile !

- T... Commença Harradas en regardant avec peine l'individu depuis son lit avant de vomir une bouchée de sang. Toi là... Réunissant ses dernières forces restantes il attrapa violemment le col de la blouse de l'inconnu au prix d'une douleur inouïe qu'il se retint d'exprimer en se mordant la lèvre jusqu'à se la faire saigner. Rapprochant le visage de l'autre à quelque millimètres du sien, il voulait bien lui faire sentir avec toute la haine qui lui restait qu'il n'était pas prêt de lâcher. Ec... Ecoute moi-bien... Jme suis pas... Jme suis... Pas fait défoncer par des puta*n de mangemorts... ET Y SURVIVRE ! Il reprit difficilement sa respiration et marqua un temps de pause prolongé en toussant le sang qui commençait à engloutir ses poumons. Et survivre... Pour ensuite... Mourir à cause d'un... Puta*n d'anonyme ! Avec... Avec des puta*n de lettres... Il n'en avait pas fini avec lui mais ses forces le quittait et il lâcha malgré lui l'emprise qu'il avait sur l'individu. Il lui jeta un regard indescriptible au vu du sang qui se répandait sur son visage.

Il était fini. Il en avait fini. Et il allait mourir avec cet autre là qui l'observait mourir. Il lui fallait un médecin puta*n... Un puta*n de médecin.
Revenir en haut Aller en bas
Malena Kane
Malena Kane
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de transplanage


Troisième étage : Service d'empoisonnement par potions et plantes Empty
Re: Troisième étage : Service d'empoisonnement par potions et plantes

Message par : Malena Kane, Mar 15 Sep - 8:25


une souris verte qui courait dans l’herbe, je l’attrape par la queue, je la montre à ces messieurs. ces monsieur nous disent… un tunnel de couleurs froides, du bleu, du blanc, du gris. c’est un train à toute vitesse qui courre ce tunnel comme une petite souris… ces messieurs nous disent… une souris verte nous attrape par la queue, on courait dans l’herbe.

j’ai la tête ailleurs, mais le coeur ici.

la douleur est une folie. la douleur inspire, elle fait créer des choses, elle fait voir des choses, elle dit des choses ; j’ai toujours aimé l’idée qu’un jour je souffrirai fort. un peu comme lui qui souffre à cet instant. peut-être même suis-je jalouxe de sa souffrance. peut-être même que j’aimerai la lui.. la lui prendre sa souffrance, la lui prendre pour la goûter. goûter juste un peu comme on goute un fruit interdit et sucré plaisir.

il gigote dans tous les sens, du sang coule de ses yeux, du sang coule de partout de son petit corps fragile, de chaque partie de son petit corps fragile. l’intérieur rouge de son corps se répand sur l’oreiller de l’hôpital comme l’ombre s’étend sur le monde. l’envie d’être à sa place me donne le tournis et des bouffées de chaleur. ou peut-être est-ce tout ce sang ? j’ai un peu la nausée aussi. suis-je enceint-e ?

il m’a parlé, mais je n’ai pas écouté.
j’ai l’esprit en feu.

il m’a regardé-e, stupéfait, effrayé je crois. je n’ai pas détourné les yeux. j’ai préféré savourer la folie qui l’habite. elle me rappelle la mienne, mais en beaucoup mieux. une folie physique et incontrôlée, une folie libératrice, mais douloureuse. car la folie amène vers des hauteurs insoupçonnées, des profondeurs ténébreuses où se cachent notre propre vérité. et tout ça, grâce à la douleur…

il crie affreux mélodieux. je l’observe qui meure. et je ressens un mélange d’émotions : le plaisir de le voir mourir. et d’être celleux qui pourrait le sauver ou… le laisser mourir. avoir ce pouvoir entre mes mains est le comble de l’excitation. je peux le regarder souffrir encore et encore jusqu’à ce que mort s’ensuive. ou bien, je pourrai attendre le dernier instant - juste par vengeance (pourquoi lui, peut-il souffrir ainsi, et pas moi ?) puis le sauver. enfin, l’impulsion menaçante et guidée par un instinct de survie puissant : l’aider au plus vite.

les sentiments défilent dans ma tête comme des images sur un écran de cinéma. psycho bug. quel choix ? psycho bug. la question du choix, toujours cette question du choix. psycho bug. les cris du mourant se font aigus et fuyant. on dirait le tchoutchou d’un train. puis le silence s’installe dans la petite salle (qui ne durera que quelques micro-secondes) et je l’accepte volontiers. et là, entre deux râlements, la réponse : pourquoi ne pas le laisser décider ? Après tout, c’est sa vie.

- Que serais-tu prêt à faire pour survivre? Que serais-tu à faire pour moi, pour que je décide de te sauver ? je dis, malicieux, mais sérieux. et c'est en fredonnant une souris verte qui courait dans l’herbe, je l’attrape par la queue, je la montre à ces messieurs. ces monsieur nous disent… que j'attends, impatient-e, sa future réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Troisième étage : Service d'empoisonnement par potions et plantes Empty
Re: Troisième étage : Service d'empoisonnement par potions et plantes

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 3

 Troisième étage : Service d'empoisonnement par potions et plantes

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: Hôpital Ste-Mangouste-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.