AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres
Page 1 sur 5
Londres en soirée
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Ael Blum
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Londres en soirée

Message par : Ael Blum, Mar 31 Mar - 19:14


Sujet ouvert avec l'aimable autorisation de Luke Belt.


(RP Privé avec Adriel Lloyd, Lyria Snow, Merit Sullivan et Ombre Deflamme)

A cette heure déjà, le soleil accroche de ses doigts d’or les façades des résidences londoniennes. Le vent s’allonge sur les trottoirs et appelle la couverture de la nuit. Au-delà de la ville, on contemple le crépuscule.
A cette heure déjà, les lampadaires s’allument. Les bureaux se vident et les routes se remplissent. Pour un court instant, les rues s’abritent derrière des rideaux silencieux. Puis, quand la lune vient frapper les pavés de ses rayons, Londres nocturne s’éveille.  Les transports en commun se mettent à circuler, acheminant une foule d’étudiants qui se déverse dans le centre par flots réguliers. La masse informe se laisse alors couler le long des grandes artères, se répand  à travers les boyaux sinueux de la ville et finit à l’intérieur des pubs.  

Marc et ses amis avaient leurs habitudes. Jouer des coudes pour trouver une place, boire jusqu’à plus soif et danser toute la nuit en faisait partie. Aujourd’hui, exceptionnellement, ils aspiraient à plus de tranquillité. Il leur fallut marcher pour trouver un lieu à leur convenance et après 30 minutes de déambulation, ils finirent par s’arrêter devant le perron d’une petite bâtisse dont la porte ouverte laissait échapper de la lumière et des éclats de voix. Le trio échangea quelques mots et se décida à entrer.  L’établissement était plutôt grand contrairement à ce que la devanture laissait paraître. Ils longèrent le comptoir sans commander et allèrent s’asseoir autour d’une table. Une jeune femme s’était déjà installée dans l’un des fauteuils rouges qui l’entourait et sirotait tranquillement son diabolo grenadine en regardant la scène. Les trois compères hésitèrent. Le pilier qui soutenait le plafond l’avait cachée à leurs regards et toutes les autres tables étaient prises. Finalement, Owen proposa de s’asseoir.
La demoiselle les accueillit seulement en braquant ses yeux noirs sur eux. Elle les fixa un instant puis détourna le regard. Le silence plana un moment au dessus de la petite tablée mais Marc s’empressa de prendre la parole. Il était trop rompu aux rencontres dans les bars pour se laisser intimider sous prétexte que le lieu et l’inconnue lui étaient étrangers.

- Soirée fond de placard ou bizutage ?  

Tout en parlant il avait pointé du doigt son ensemble pantalon troué et robe coquette. Son potentiel  manque de gout vestimentaire ne lui avait pas traversé l’esprit, pas plus que la gêne que sa question pourrait occasionner, mais il était comme ça : philanthrope et franc. La réponse ne se fit pas attendre :

- Je suppose que l’on peut dire les deux.  

Ils s’esclaffèrent. Pas d’un rire sincère découlant d’une situation inopinée ou d’un trait d’humour bien placé, mais de ce rire poli, ce rire de camaraderie des premières rencontre en réaction à ce qui aurait du tout au plus ne provoquer qu’un sourire. Ce dernier venait justement de naître sur les lèvres de l’humoriste et elle tendit à tout de rôle sa main à chacun d’eux.

- Je m’appelle Ael, enchantée.

La glace était brisée. Il n’en fallait pas plus pour que les jeunes hommes se mettent à l’aise et partent rapidement dans une discussion nostalgique à propos de leur première année d’études. Ael ne participait que par l’intermédiaire d’onomatopées ou de phrases incroyablement vagues. Le serveur vint s’enquérir des commandes. Ils prirent tous les trois une bière tandis qu’elle n’osait changer de boisson. Intérieurement, l’étrangère se félicitait d’avoir aussi bien réagi à la question. Bien sur, elle avait déjà eu de nombreuses occasions de se confronter aux moldus, mais malgré cela ils restaient à ses yeux un mystère et trouvaient toujours le moyen de la mettre dans une position délicate. A vrai dire, qu’ils l’aient rejoint n’avait pas vraiment été pour lui plaire. Son rendez-vous aurait dû être là depuis longtemps, mais elle ne désespérait pas de le voir arriver et désormais, il leur faudrait soit changer d’endroit, soit faire extrêmement attention à leurs échanges. D’un autre coté, depuis Voldemort et ses mangemorts, les sangs-purs  de Serpentard étaient parfois mal vus par les autres sorciers. Si jamais l’un de ces paranoïaques passait par là, il pourrait peut-être revoir un jugement trop hâtif. Laissant tomber le fil de la conversation, la sorcière reporta son attention sur le guitariste au centre de la salle. Ses interlocuteurs perçurent probablement ce changement comme de l’ennui et immédiatement une question jaillit.

- Et donc tu étudies quoi ?  

Là, ça devenait embêtant. Se remémorer rapidement ses cours d’étude des moldus ne lui suffit pas. Elle était incapable de se souvenir  clairement quelles matières leurs deux races ne partageaient pas et ne voulait prendre aucun risque. Choisir l’une de celles évoquées par les garçons risquait d’aboutir à des interrogations plus précises encore.  Il ne lui restait plus qu’à changer de sujet. Owen lui épargna la lourde tâche d’en trouver le moyen en pointant du doigt l’entrée tout en réclamant le silence. L’instrumentiste s’était arrêté de jouer et la plupart des conversations avaient cessé. Sur le palier, une jeune fille assistait incrédule à la déclaration que lui faisait le Barman.

- … l’acmé de l’esthétisme dont vous êtes dotée. On ne vit onques dans cette contrée une telle beauté. Ne voyez en moi, je vous prie, nul adulateur car mes motivations sont pures et mes espérances nulles. Vos mille fabuleuses senteurs bouleversent mes émotions et que le démon me prenne si un censeur ose un jour vous faire une admonition. Pour peu qu’il me le fut permis, je vous suivrais jusque dans le Tartare ! Malheureusement  il m’est donné ici-bas d’autres tâches. Prenez une table gente Dame, et permettez-moi, ne serait-ce que pour ce soir, de vous faire honneur, ici, au sein de ma demeure.

Quelques rires s’élevèrent dans la salle. Le poète rougit et retourna rapidement derrière son comptoir. Les conversations reprirent de plus belle. Plus personne ne se souciait de savoir quelles études menait Ael.
Revenir en haut Aller en bas
Adriel Lloyd
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Londres en soirée

Message par : Adriel Lloyd, Jeu 2 Avr - 19:42


Le plaisir discret de se mêler au « tout », comme une faible lueur au beau milieu d’une ruelle sombre et mystérieuse, Adriel était incognito pour cette soirée qu’il s’était amusé à considérer comme une mission personnelle. Depuis petit intrigué par la vie des moldus, lui-même bercé dans un univers improbable aux yeux des autres, il avait souvent rêvé qu’il faisait partie de cette vie qu’il imaginait banale et beaucoup plus égoïste. Leurs intérêts lui semblaient fades, leur attitude désinvolte et leur destinée vide de sens. Pourtant, il n’avait jamais montré une once de jugement durant toute sa vie, parce qu’on lui avait appris à accepter l’étrange comme une voie alternative à celle qu’il connaissait. Il était juste curieux, intéressé par la nouveauté, comme un challenge en essayant de se faire passer pour l’un des leurs même si c’était le quotidien de tous les sorciers qu’il avait un jour croisé dans sa vie. Adriel voulait leur ressembler parfois, en oubliant ses repères pour en construire de nouveaux, comme il avait essayé de faire durant son séjour « forcé » en Europe, mais comme le disait a mère si souvent : « La nature d’un être ne se commande pas ». Il ne voulait pas changer, il voulait comprendre et se plonger radicalement dans cet univers qui en effrayait certains, mais qui le passionnait au plus haut point. C’était dans cet état d’esprit qu’il avait commencé à trainer dans les lieux publics Moldus, particulièrement à Londres, et puis ce secret de « sorciers » était tellement excitant à masquer aux yeux des autres : lui offrant cette dose d’incertitude qui lui permettait de vivre tout en se remettant en question, lui ouvrant la voie de nouvelles expériences plus loufoques les unes que les autres, mais aussi permettant au jeune Lloyd de récolter un savoir qui avait plus de valeur que ces satanés cours d’Etude des Moldus. Lloyd était en camouflage  très régulièrement ces temps-ci, tout comme c’était le cas en cette fameuse soirée.

Accoudé au bar, discutant sagement et animé d’un intérêt certain pour la jeune fille qui se trouvait près de lui, il profitait de l’occasion pour offrir son meilleur sourire et ses meilleures blagues pour se fondre dans la masse. Une majorité d’étudiants avaient envahi les lieux un peu plus tôt dans la soirée, rendant à ce lieu la proximité qui lui était connue, les corps se heurtant les uns contre les autres, et les rires se faisant de plus en plus intense sous les effets de boissons aux noms insensés. Bientôt trop d’informations allaient se confronter aux questionnements incessants du jeune Lloyd, qui allait finir par parcourir la salle de son regard intelligent sans dire un mort, juste pour se nourrir de cet espace et de ces âmes qui le laissaient divaguer au fur et à mesure que l’horloge tournait. Il était particulièrement difficile de suivre leurs discussions au sujet d’études diverses et variées, ou même concernant des activités que les sorciers eux ne pratiquaient ni ne connaissaient pas. Et s’il avait été moldu ? Qu’elle aurait été la différence majeure avec la vie qu’il menait aujourd’hui ? Adriel restait néanmoins fasciné par cette double vie qu’il avait la chance de pouvoir mener s’il le souhaitait : plus de Poudlard et de précautions trop strictes à prendre, il avait la liberté de voler au gré du vent, n’en déplaisait à ses parents qui avaient tout fait pour qu’il s’éloigne autant que possible de cet univers « Corrompu » comme ils aimaient le définir.

Mais alors qu’il prenait un malin plaisir à s’imprégner de l’atmosphère délicieusement désordonnée qui envahissait le bar, ses yeux se posèrent sur une fille assise à une table e compagnie de trois jeunes garçons visiblement alcoolisés et bien trop curieux à son gout. Intrigué par la mine « secrètement » déconfite de cette dernière, il tourna son buste pour faire face à la salle tout en restant accoudé au bar en prenant un air faussement naturel et en sirotant son cocktail qu’il n’appréciait finalement pas tant que ça. S’interrogeant à son sujet, il constata les faits, et ne put s’empêcher de plaindre la charmante jeune fille qui était assise là sans rien demander, alors que les trois poivrots tentaient de lui tirer les vers du nez. Mais aussi, il ne put s’empêcher de se demander si elle faisait vraiment partie de ce monde : soit elle était particulièrement bizarre, soit elle cachait quelque chose, étant donné qu’elle était restée vague sur plusieurs de ses réponses. Mais il y avait aussi son regard : distant et interrogé à la fois. Même les plus moldus des sorciers gardaient cette étincelle au fond des yeux laissant entrevoir cette crainte ou même cette incertitude quant à leur compréhension de ce monde. Sûr de rien, Adriel ne cessa de se questionner à ce sujet, juste avant d’entendre comme tous les autres la déclaration la plus improbable qu’il n’avait jamais entendue de sa vie:

- … l’acmé de l’esthétisme dont vous êtes dotée. On ne vit onques dans cette contrée une telle beauté. Ne voyez en moi, je vous prie, nul adulateur car mes motivations sont pures et mes espérances nulles. Vos mille fabuleuses senteurs bouleversent mes émotions et que le démon me prenne si un censeur ose un jour vous faire une admonition. Pour peu qu’il me le fut permis, je vous suivrais jusque dans le Tartare ! Malheureusement  il m’est donné ici-bas d’autres tâches. Prenez une table gente Dame, et permettez-moi, ne serait-ce que pour ce soir, de vous faire honneur, ici, au sein de ma demeure.

Sous les rires et les faibles applaudissements du public non averti qui grouillait dans la salle, Adriel décida de se lancer dans la fosse aux lions et s’approcha de la table pour s’asseoir en catastrophe en feintant l’essouflement pouvant laisser penser qu’il était la personne qu’elle semblait attendre. Exit les loosers, la pauvre Ael, s’il avait bien entendu son nom, méritait mieux que des poivrots défaillants :

— Désolé Ael, je suis en retard ! J’ai fait aussi vite que j’ai pu !

Regardant les trois inconnus d'un air interrogé et assez dédaigneux, il plongea son regard dans celui de la jeune fille, et tenta la façon subtile pour lui faire comprendre qu’il ne voulait pas lui faire peur, mais juste lui rendre service. Puis, il réalisa à quel point elle pouvait être troublante, rien que par son regard et c’était peut-être pour cette raison que les trois autres gus s’étaient retrouvés à sa table. Il se tourna ensuite vers les jeunes hommes en leur tendant la main pour les saluer, et ajouta :

— Je suis désolé mais, on se connait peut être ?

Simple politesse, pour paraitre naturel et se « fondre dans la masse » comme il aimait faire dans ce genre de situation.  Il espérait simplement que la jeune fille ne prenne pas trop peur!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Re: Londres en soirée

Message par : Invité, Ven 3 Avr - 22:34


En ce jeudi soir, Lyria eut besoin de couper avec la présence de ses grand parents chez qui elle était pour quelques jours. La jeune femme avait passé la journée à ce balader avec sa grand mère, cette dernière n'avait résisté à ce besoin qu'elle avait de lui acheter une nouvelle robe ou jupe, que sa petite fille ne portait pourtant pas souvent. En rentrant ils mangèrent gaiement, et Lyria leur annonça son envie de sortir le soir même. Au démarrage, elle vit bien à leurs visages, que ses grand parents n'étaient pas trop pour. Cependant ils finirent par accepter mais en lui fixant une heure pour rentrer, ce qu'elle accepta sans rien dire, contente de pouvoir passer une soirée hors de ces murs.  Après une douche bien chaude, prise pour se sentir propres délassée et il ne faut pas se mentir pour prendre un peu de courage, elle fila s'habiller. La jaune et noire savait qu'en général, pour les moldus les jeudi soir étaient le début du weekend, enfin pour les étudiants moldu qui commençaient alors à sortir dans les bars et les boites afin de s'amuser et danser, ce qui leur faisaient louper les cours le jours suivant d'ailleurs. Assise sur le bord de son lit, en sous vêtement, la demoiselle inspecta son sac en essayant de trouver une tenue qui passerait pour classe mais en même temps adaptés à la soirée. Après de longues minutes à fixer le contenue de son sac elle opta pour un jean slim noir, un débardeur gris clair assez long par dessus lequel elle enfila un blaser noir. Pour parfaire sa tenue elle enfila une paire d'escarpins noirs, laissa ses cheveux détachés et minimisa le maquillage à un trait de crayon et un peu de mascara sur ses yeux.

*Ouais...  Bon on va dire que je fais l'affaire habillée comme ça. *

Elle inspira et expira plusieurs fois avant de ce décider à partir. Saluant ses grands parents, elle sortie de la maison et marcha tranquillement dans la rue, sa baguette bloquer dans sa manche. La brune avait caché cet élément à sa famille, et avait réussi à obtenir de sortir à pied et seule alors que son grand père avait insisté pour la déposer. Le stress qu'elle ressentait jusqu'à son arrivée à destination avait rendu la jeune femme livide, pour une fois. Le voyage avait été plus ou moins sans encombres, Lyria avait juste eut à subir des regards et des interpellations un peu lourdes sur les bords mais la voyant continuer son chemin sans ciller, en faite elle fixait un point invisible face à elle, ils avaient vite laisser tomber.

*Et dire que je ne suis qu'en jean, qu'est ce que ça doit être quand on montre nos jambes ?.... *

Afin de ne pas s'éterniser plus longuement dans les rues de Londres, ou commençait à apparaître les premiers effet de l'alcool sur les jeunes, elle entra dans le premier pub qui n'était pas trop masqué par la foule. L'ambiance du bar était à la bonne humeur, à la rigolade et ça semblait assez agréable. Elle prit son téléphone portable, un des appareils moldu, qu'elle trouvait astucieux d'avoir inventé et donna le nom et la rue du pub à une cousine du côté à sa mère. Cette cousine faisait une sorte de tours du monde, elles devaient se rejoindre, avant le départ pour la France de la jeune femme et passer la soirée toute les deux. Lors de cette attente, la sorcière observa à la dérobé les différents échanges, elle vit une jeune femme ce faire accoster par plusieurs garçons, d'instinct la jaune et noire commença à aller vers elle, mais fut prise de vitesse par un jeune homme qui était, à peine deux secondes avant, installé au bar. Lyria se dirigea alors vers la place qu'occupait ce dernier, s'y installa et commanda une bière aromatisée à une serveuse qui semblait à peine plus vieille qu'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Valentina Boccini
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Corbeau
Occlumens
Manumagie (Niveau 1)


Re: Londres en soirée

Message par : Valentina Boccini, Mar 12 Mai - 14:14



-Pas moyen d'être tranquille-
[Sujet abandonné depuis plus d'un mois]
[RP Privé avec Mangemort 43]





____________________


Fin de soirée, fin de semaine, fin du calvaire. Enfin le week-end, et j'étais de retour à Londres. Je passais une main hâtive dans mes cheveux, les attachaient en une queue-de-cheval haute bien plus pratique que de les laisser onduler dans mon dos. Je marchais à pas pressés, tapie dans l'ombre d'une ruelle. L'appartement que je louais à ma collègue, Quinn, se trouvait aux abords du centre-ville : ce n'était pas l'endroit idéal pour transplaner. Aussi, je me gardais quatre ou cinq kilomètres de marche, un véritable supplice. Il faisait bon, ce soir. Le ciel était dégagé, aussi ma torture était relativement douce.

Les mains dans les poches d'un jean moldu aussi sombre que le ciel, je me baladais dans les rues désertes de la capitale. Les sans-pouvoirs étaient rentrés dans leurs maisons. Un peu à la manière de cafards, ils se cachaient. *Tu as bien peu d'estime pour les êtres humains ce soir...* Je commandais à mon Corbeau de ne pas en profiter. *J'ai envie de me dégourdir les ailes !* Ouais, ben ça attendrait le lendemain. Je m'approchais lentement du centre, et donc des bars et autres attrapent-fêtards. Dieu des Femmes, merci, ce soir, ça ne me tentait pas du tout.

Je caressais ma baguette du bout des doigts, cachée dans la poche d'un manteau gris foncé coupé à la perfection. L'avantage d'être riche chez les moldus, c'était la mode ! Sinon, j'étais un peu à sec niveau gallions ! M'en foutais pas mal, j'avais un toit, un job et de quoi bouffer : que demander de plus ? Un peu de paix. Parce que de toute évidence, je n'étais plus seule.

Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 43
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Transplanage


Re: Londres en soirée

Message par : Mangemort 43, Lun 18 Mai - 22:05


Ruelles sombres et messes basses

PV Valentina Boccini

Cela faisait quelques semaines que Quarante Trois espionnait les moindres faits et gestes de la professeur de Défense Contre les Forces du Mal, découvrant ainsi ses petites habitudes. En effet, la Mangemort cherchait le meilleur moment pour s'adresser à elle. Cette femme était une énigme, elle était loin d'être facile à cerner. La confronter était le seul moyen pour la Mage Noire d'en savoir un peu plus.

La jeune femme avait choisi ce soir précis pour mettre son plan à l’œuvre. Elle avait attendait l'enseignante dans une petite ruelle, elle était censée passer devant. 43 n'attendit d'ailleurs pas très longtemps, la silhouette très féminine de Boccini ne tarda pas à apparaître. La Mage Noire se plaça alors au milieu de la ruelle pour capter l'attention de la jeune femme et cela ne manqua pas. Alors elle s'adressa à elle sur un ton poli et courtois, pour faire comprendre à l'enseignante qu'elle ne lui voulait aucun mal :

- Bonsoir Miss Boccini, quelle plaisir de vous rencontrer. Si vous me rejoigniez un peu, pour qu'on puisse parler tranquillement, elle ajouta à sa parole un petit geste de la main pour l'invité, mais la présence de sa baguette magique, bien que non menaçante, laissait présager que ses propos tenaient plus de l'ordre que de la suggestion.
Revenir en haut Aller en bas
Valentina Boccini
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Corbeau
Occlumens
Manumagie (Niveau 1)


Re: Londres en soirée

Message par : Valentina Boccini, Lun 8 Juin - 16:50



-Messes Basses-
[RP Privé avec Mangemort 43]




____________________


Sa silhouette était sombre, sa cape aussi. Je fronçais les sourcils, le point serré dans ma poche. Les Mangemorts, étonnamment, je n'en avais pas peur. C'était peut-être bête, peut-être suicidaire, mais j'étais indifférente. Alors je me tenais là, le visage marqué par la lassitude. La journée avait été longue, j'avais envie de m'allonger. J'étais donc crevée, la Mage Noire ne semblait pas me vouloir trop de mal, et si c'était le cas, je n'aurais qu'à m'envoler dans un joli nuage de poussière. J'avais bien d'autres choses à faire que de perdre mon temps à jouer à la bagarre avec des gens dont je partageais approximativement les idéaux. Aussi souriais-je simplement à la gentille dame, et je la rejoignit d'un pas nonchalant.

" Bonsoir, Miss ! Je pourrais vous demander de faire vite ? J'ai un mal de pieds de fou, et encore beaucoup de boulot... Je soupirais avant d'ajouter sur le ton de la conversation: J'ai une bonne centaine de devoirs allant du médiocre au pitoyable à corriger... "

Après tout, la Masquée m'avait appelée Miss Boccini. Elle savait qu j'étais, savait ce que je faisais. C'était bien la seule chose qui me frustrais, avec ces Mangemorts ! Je détestais ne pas savoir à qui je m'adressais. La voix me disait vaguement quelque chose, et encore, je n'étais sure de rien. Je ne me fiais pas à mes oreilles. Moi, c'était mon odorat et mes yeux. Et les effluves que je sentais là étaient simplement celles de la magie à l'état pure. Rien de plus. Pas de loups-garous, pas d'animagus. Une sorcière lambda devenue mage noire. Au cas où cependant, et en tant que bonne occlumens, je dressais une barrière magique autour de mon esprit.

" J'ai rencontré l'une de vos collègues, il y a peu. Comme quoi on n'entendait plus parler de moi, par chez vous. Si vous êtes là, j'en conclu que cette personne était mal informée.   et ça ne m'étonnais pas, la communication ne me semblait pas être le point fort du groupuscule. Que me voulez-vous ? " lâchais-je dans un soupir théâtral.

Je croisais les bras sur ma poitrine.

Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 43
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Transplanage


Re: Londres en soirée

Message par : Mangemort 43, Sam 18 Juil - 21:54


Ruelles sombres et messes basses

PV Valentina Boccini

La jeune enseignante ne semblait pas effrayée de rencontrer un Mangemort, peut-être même qu'elle s'y était attendu ? Souriante, elle la rejoignit, déclarant néanmoins qu'elle était non seulement fatiguée, mais également qu'elle avait une tonne de travail qui l'attendait, elle espérait donc que cette entrevue soit courte. Soit, 43 n'allait donc pas y aller par quatre chemins.

La jeune femme ajouta ensuite qu'elle avait déjà rencontrer l'un des leurs quelques temps auparavant, avant de lui demander ce qu'elle voulait. La jeune mage noire plongea son regard dans celui de son interlocutrice, prolongeant ainsi le silence quelques secondes.

- Disons que depuis, nous nous sommes posées pas mal de questions à votre sujet. A nos yeux, vous êtes une personne très prometteuse. Cependant, vous vous êtes assez peu impliquée, notamment lorsque nous avons eu besoin de vos services. A l'avenir, pourrions nous nous reposer sur vous, ou bien ne serait qu'une énième déception qui vous placerait dans la catégorie des gens inutiles pour défendre notre noble cause ?
Revenir en haut Aller en bas
Valentina Boccini
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Corbeau
Occlumens
Manumagie (Niveau 1)


Re: Londres en soirée

Message par : Valentina Boccini, Lun 3 Aoû - 16:35



-Messes Basses-
[RP Privé avec Mangemort 43]




____________________


Je sortais de ma poche un paquet de cigarettes. Fumer n'était pas une habitude mais, il fallait bien l'avouer, j'avais une petite chance pour que cela apaise mes muscles noués. Non ? Très bien. C'était juste pour le plaisir. Le babillage de la Mangemort commença. Elle parlait d'un nombre incalculable de choses que je savais déjà. Que j'étais intéressante, prometteuse... Mais comment lui expliquer que la magie noire, je la contrôlais sans pour autant faire partis de leur groupuscule. Ces gens-là avaient tendance à se croire supérieurs en toute occasion. La différence était que, au vue de sa jeune voix et bien que j'ignorais jusqu'à son identité, il y avait une chance pour que j'ai été sa professeur. Comme quoi certains élèves avaient bien écouté mes cours.

- Bien sur. Je pensais que vous saviez déjà que je me trouvais de votre côté...

Je recrachais doucement le fumée, évitant de l'envoyer dans le visage de mon interlocutrice. J'étais fatiguée et nous parlions d'évidences. Il était presque de notoriété publique que je partageais leurs idéaux...

- Je suppose que vous saurez où me trouver en cas de besoin...

J'accompagnais ma remarque d'un sourire sombre. Je suppose que celle-là m'avait suivie pour pouvoir me parler, mais dans tous les cas, cela confirmait ma théorie ; ils n'avaient pas oublié mon nom. C 'était moi qui avait perdu le leur en route. Dwayne et April avaient presque faillis me détourner d'eux.
Presque.
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 43
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Transplanage


Re: Londres en soirée

Message par : Mangemort 43, Lun 31 Aoû - 20:59


Ruelles sombres et messes basses

PV Valentina Boccini

L'attitude de la jeune femme était un poil agaçante, elle avait cet air de suffisance qui la rendait irritable. Si Quarante Trois fumait de temps en temps, cela ne l'empêcha pas de trouver très malpoli le faite que l'enseignante s'en grille tranquillement une alors qu'elles discutaient d'affaires très sérieuse. C'est d'ailleurs pour ça que la Mangemort ne put pas faire éclater son mécontentement. Si Boccini était en mesure de pouvoir leur offrir son aide, elle ne pouvait se permettre de la perdre pour quelque chose d'aussi stupide. Cette dernière ajouta ensuite qu'elle se trouvait de leur côté et était là en cas de besoin.

- Il nous semblait assez évident que vous vous trouviez des nôtres, mais l'entendre de vive voix est toujours mieux. Votre précédent manque d'implication pouvait nous faire douter. Vous entendrez de nouveau parler de nous si vous ne nous décevez pas à nouveau, conclu la Mage Noire d'un signe de tête avant de transplaner.


Fin du RP
Revenir en haut Aller en bas
Joshua Price
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Londres en soirée

Message par : Joshua Price, Mar 15 Sep - 22:14


PV Léo Keats


Samedi soir...00h30.

Joshua venait de finir de se doucher et était devant le miroir de sa petite salle de bain en train de tondre sa barbe pour qu'elle ai une apparence de barbe de trois jours. Il n'aimait pas paraître négligé mais non plus totalement "net" comme les bons petits garçons de bonnes familles. Il termina sa toilette en se brossant les dents, puis, parti dans la chambre pour choisir sa tenue.

Que mettre ce soir? Il hésita entre une chemise noire rebrodée de fils argentés et une chemise rouge avec un dragon tribal noir imprimé sur le devant, il opta pour cette dernière qu'il coordonna avec un jean noir moulant. Des bottes noires vinrent s'ajouter à la tenue.
Il rectifia sa coiffure et enfila un blouson de cuir noir. Il était prêt à aller rejoindre ses amis.

Les deux amis qu'il devait rejoindre s’appelaient Derek et Mike, il les avait rencontré depuis quelques jours et s'entendait bien avec eux.
Ils avaient décidé de se retrouver dans une boite moldue de King's Cross vers 1h00. S'il partait tout de suite, en métro il y serait dans 20 minutes. Il aimait le métro, ce moyen de locomotion que les sorciers n'utilisaient pas car selon eux bien évidemment il était incongru et complètement dénué de tout sens commun que de frayer avec autant de moldus dans un endroit aussi exigüe, préférant de loin utiliser de le réseau de cheminées, seul manière de voyager acceptable pour eux.
Joshua, lui, aimait se démarquer, et; de toutes manières, son studio ne disposait pas d'une cheminée, donc, l'affaire était résolue.

Il sorti dans la rue, il faisait un peu frais, il hâta le pas pour se rendre à la station de métro, descendit les marches quatre à quatre et réussit à s'engouffrer dans la rame qui allait quitter le quai. Le voyage fut égayé par un rasta qui chantait pour quelques pièces de monnaie, cela eu pour effet de donner encore plus envie au jeune homme de faire la fête.

Il sorti du métro en chantonnant  "No woman no cry" et traversa la rue en slalomant entre les voitures.
Il arriva devant le "Blue Neon", il aimait bien ce club, les gens qu'il y rencontrait étaient toujours sympas, peut être que ce soir il se ferait de nouveaux amis qui sait...

Il fouilla dans ses poches et sorti ses cigarettes, en tira une du paquet et l'alluma, regardant autour de lui si ses amis étaient arrivés.

Son attention fut captée par des personnes qui parlaient un peu fort à l'entrée de la boite, il se rapprocha pour voir ce qu'il se passait, un peu curieux.


Dernière édition par Joshua Price le Lun 21 Sep - 20:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Leo Keats Gold
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Londres en soirée

Message par : Leo Keats Gold, Mer 16 Sep - 16:39


RP privé avec Joshua

23h47...

Leo avait longuement regardé  les minutes se succéder avec ennui, appréhendant le reste de la nuit qui s'annonçait tout aussi ennuyeux et dénué d’intérêt que la soirée qu'il venait de passer à se morfondre dans sa chambre. Sentant l'énervement le gagner peu à peu, il s'était levé quelques minutes auparavant, faisant les cent pas dans la pièce à la recherche d'une quelconque idée de distraction, lorsque l'évidence l'avait alors saisi: C'était un samedi soir, ce qui dans le monde moldu, rimait avec soirée et fêtes...

Sa décision étant donc prise, Il s'était dirigé vers son placard, sélectionnant avec soin une tenue passe partout, sans pour autant manquer d'élégance. Il avait enfilé sur chemise blanche, par dessus laquelle il avait passé une veste noir basique  avant d'opter pour un jean moulant plutôt basique, ce n'était pas le summum de la classe, certes, mais cela serait amplement suffisant pour l'endroit où il se rendait.

Après avoir rapidement arrangé ses cheveux, et attraper ses chaussures noires qu'il enfilerait à l'extérieur, Leo s'était faufilé jusqu'à la porte d'entrée silencieusement, et l'avait manipulé avec le plus grand soin afin d'éviter le moindre bruit, se faufilant discrètement à l’extérieur, ne reprenant sa respiration qu'une fois éloigné de quelques maisons . Puis après avoir enfilé ses chaussures, il s'était dirigé vers l'arrêt de bus le plus proche, sentant l’excitation le gagner au fur et à mesure qu'il s'en approchait.

Il n'attendit pas longtemps, et put rapidement prendre place dans le véhicule. C'était une ligne directe vers le King's Cross, il avait souvent entendu du bien des boites de nuit de ce secteur là, et comptait bien aller en tester une ce soir. Le trajet en bus lui parut interminable, mais c'était toujours mieux que le métro.. Leo ne comprenait pas cette manie des moldus à vouloir s'entasser dans un espace clos et étriqué, à partager leurs odeurs corporelles parfois loin d'être agréables...


Lorsque le trajet toucha enfin à sa fin, Le jeune lion descendit du bus précipitamment, avant de se diriger vers l'entrée du "Blue Neon", une boite dont certains des rares amis moldus qu'il avait gardé d'avant son entrée à Poudlard lui avait dit le plus grand bien. Peut-être d'ailleurs s'y trouveraient-il, qui sait.

La queue n'était pas très longue, et Leo arriva bientôt à la hauteur du videur, appréhendant l'instant où ce dernier poserait son regard sur lui... Car si le Gryffondor avait atteint sa majorité sorcière depuis déjà quelques mois, il n'était toujours pas considéré comme adulte auprès des moldus, à son grand désespoir d'ailleurs.

Le moment fatidique arriva, alors que le videur venait de laisser passer les deux hommes qui le précédait, Leo s’avança de quelques pas, tentant de paraitre sur de lui et marchant d'un pas assuré. Malheureusement, il fut rapidement coupé dans son élan par le regard sombre du videur qui lui fit signe de s’arrêter. "Mer**..." eu tout juste le temps de songer le jeune homme avant que le videur ne lui demande:

"Une preuve de votre majorité et vous rentrez"

Le cerveau de Leo fonctionnait à toute allure... Il sentait sa baguette dans sa poche, mais ne pouvait pas prendre le risque de s'en servir ici, il y a avait trop de monde pour qu'il tente de lancer un petit sort sur le videur.... Et si seulement il avait eut la présence d'esprit d'avaler un peu de potion de vieillisse.. Mais il n'y avait pas pensé.

Il lui restait "l'option moldu", autrement dit le mensonge... Mentir ne l’embêtait pas le moins du monde, au contraire, mais il rechignait à l'idée d'être obligé de s'abaisser à inventer un bobard aussi miteux...

"Je n'en ai aucune sur moi. Mais je suis censé rejoindre quelqu'un à l'intérieur"

Pathétique. Franchement minable comme mensonge, le videur, flairant d' ici la supercherie, haussa le ton, se montrant plus menaçant:

"Ouais, c'est ça. En attendant, tu vas gentiment te décaler et revenir d'où tu viens..."

Leo ne put s’empêcher de sourire devant le manque évident de politesse et de gentillesse du videur, et, conservant toujours son calme, sans pour autant quitter la file d'attente, ne put s’empêcher de déclarer en ricanant:

- Je suis majeur, et je veux rentrer. Et Je ne bougerai pas tant que vous ne me l'aurez pas demandé gentiment.

Sa phrase fit son effet, un murmure parcourut la foule derrière lui et le videur se redressa, l'air de plus en plus énervé, mais Leo ne broncha pas, malgré le fait que son interlocuteur mesurait bien une vingtaine de centimètre de plus que lui, et semblait nettement plus musclé. Il attendit patiemment le dénouement de cette situation, sentant tout de même l'angoisse monter en lui, bien qu'il n'en montra rien.


Dernière édition par Leo Keats le Jeu 24 Sep - 22:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Joshua Price
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Londres en soirée

Message par : Joshua Price, Ven 18 Sep - 23:00


En se rapprochant, Joshua entendit ce qu'il se passait entre deux personnes à l'entrée de la boite. Un jeune homme était en train de se voir refuser l'accès au club par un vigile.

- Une preuve de votre majorité et vous rentrez
- Je n'en ai aucune sur moi. Mais je suis censé rejoindre quelqu'un à l'intérieur
- Ouais, c'est ça. En attendant, tu vas gentiment te décaler et revenir d'où tu viens...
- Je suis majeur, et je veux rentrer. Et Je ne bougerai pas tant que vous ne me l'aurez pas demandé gentiment.

Alors ce garçon n'avait pas de pièce d'identité à fournir? Joshua sourit doucement, il était clair qu'il était mineur, ce que Joey, le colosse de l'entrée avait sûrement remarqué lui aussi. Il décida d'intervenir et improvisa.

- Hey Matt ! Désolé d'être en retard petit frère !

Il tendit sa main à Joey qui la lui serra, puis tira une dernière fois sur sa cigarette avant de la jeter au sol et de l'écraser du bout de sa botte.

- Tu connais ce gosse Josh? Demanda l'homme sans quitter le garçon du regard, un peu méfiant.

Joshua regarda à son tour le jeune homme et sourit en coin, soudain amusé.

- Ouais mec, c'est mon petit frère.

Sur ces derniers mots, il enlaça l'inconnu et chuchota à son oreille en feignant un câlin fraternel.

- Si tu veux entrer mec joue le jeu. T'es mon frangin ! Compris ?

Il parla plus fort pour que Joey les entende en employant un ton de reproches.

- T'es encore sorti sans ta carte d'identité? Si papa apprend ça t'es bon pour une de ses leçons de morale et tu sais comme moi combien il peut être pénible  avec ça.

Il fit un petit sourire à l'attention du vigile avec un air de conspirateur.

- Tu nous laisse passer Joey?

L'homme soupira et eu lui aussi un sourire puis leur ouvrit la porte du club.

- C'est bon les gars mais la prochaine fois qu'il ai ses papiers sur lui hein...Mes collègues sont moins sympa que moi. Allez bonne soirée les jeunes !

Joshua remercia Joey et tira le jeune homme à sa suite en entrant. Une fois à l'intérieur il lui sourit.

- "Au fait, moi c'est Josh et toi c'est quoi...p'tit frère?" Il lui fit un clin d'oeil et ajouta "Quand tu veux frauder il faut être malin hein..."

Il fouilla dans ses poches et en sorti de quoi payer son entrée et le vestiaire à la fille qui tenait la caisse.

- Tu viens? J'te paye un verre !
Revenir en haut Aller en bas
Leo Keats Gold
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Londres en soirée

Message par : Leo Keats Gold, Sam 19 Sep - 11:49


Heureusement pour lui, Le jeune lion n'eut pas le temps de vraiment appréhender réellement la réaction du videur, un homme qu'il ne connaissait ni d'Eve ni d'Adam se dégagea rapidement de la foule  et le rejoignit en quelques enjambées, s'exclamant au passage:

-Hey Matt ! Désolé d'être en retard petit frère !

Si il fut surpris par l'attitude du jeune homme qui lui portait secours, Leo n'en montra rien, il fut d'ailleurs suffisamment intelligent pour ne pas laisser son étonnement transparaitre sur son visage, étirant alors ses lèvres en un sourire de façade qui pouvait tout à fait donner l'impression qu'il était très heureux de voir ce parfait inconnu... Ce qu'il n'eut d'ailleurs aucun mal à feindre.

L'homme tendit la main au videur en éteignant sa cigarette tandis que ce dernier demandait, l'air toujours aussi méfiant:

-Tu connais ce gosse Josh?

Leo ne se formalisa  pas de l’appellation de "gosse" qui avait pourtant comme habitude de l'agacer, l'inconnu semblait avoir la situation en main, et ce n'était pas le moment de tout faire capoter. Le sourire en coin qu'afficha Josh, puisque cela semblait être son nom, n'échappa pas au jeune rouge et or, qui adopta ainsi une position plus détendue, un peu moins désinvolte, le nouvel arrivant semblait vouloir l'aider, et Leo s'en remit donc à lui, et joua le jeu lorsque l'homme à ses côtés déclara:

-Ouais mec, c'est mon petit frère

Puis, comme pour donner un peu plus de véracité à ses paroles, l'homme enlaça Leo, feignant une accolade fraternelle, et lui murmurant à l'oreille afin que lui seul puisse entendre :

- Si tu veux entrer mec joue le jeu. T'es mon frangin ! Compris ?

Leo n’acquiesça pas, bien qu'évidemment, il entra dans le jeu de son "grand frère". Lorsque ce dernier lui reprocha l'oubli de sa carte d'identité, le menaçant des reproches de leur prétendu père en commun, Leo sourit:

"Mais j'imagine que je peux compter sur toi pour qu'au contraire, il ne l'apprenne pas ?

Josh afficha un petit sourire à l'attention du vigile:

- Tu nous laisse passer Joey?

Le dénommé Joey soupira en souriant et leur ouvrit les portes du club  en déclarant:

- C'est bon les gars mais la prochaine fois qu'il ai ses papiers sur lui hein...Mes collègues sont moins sympa que moi. Allez bonne soirée les jeunes !

Se sentant tiré en avant, Leo emboita le pas à son "Grand frère", remerciant au passage le videur d'un signe de tête. Ça n'avait pas été évident, mais grâce à l'arrivée inespérée de l'inconnu, il était désormais à l'intérieur, et comptait bien en profiter toute la nuit, mais il tenait d'abord à remercier Josh pour son aide, seulement ce dernier le devança en s’arrêtant et en lui demandant, tout sourire:

- "Au fait, moi c'est Josh et toi c'est quoi...p'tit frère?"

Leo lui rendit son sourire, ce dernier s'appelait donc bien Josh, c'était bon à savoir.

-Leo. Je suis Leo.

Le rouge et or sentit son sourire s'agrandir lorsque son mystérieux interlocuteur ajouta:

"Quand tu veux frauder il faut être malin hein..."

C'est vrai que ce soir, il ne s'était pas montré très rusé, il avait tendance à oublier qu'il n'était majeur que dans l'un des deux mondes, et cela le menait souvent à des situations embarrassantes de ce genre là...
A son tour, Leo fouilla dans ses poches et sortit de quoi payer lui aussi son entrée et le vestiaire avant de se tourner de nouveau vers Josh lorsque celui-ci lui lança:

- Tu viens? J'te paye un verre !

Leo sourit, acceptant la proposition avec joie, il n'avait pas très envie de se retrouver seul pour l'instant, et l'homme semblait être de bonne compagnie et commença à s'avancer avant de se retourner en souriant, Se souvenant tout de même de ce que venait de faire Josh pour l'aider

- Merci au fait. Je ne serais surement pas rentré si tu ne m'y avais pas aidé "Grand frère"...

Il prit alors le temps d'observer  plus en détail son interlocuteur, notant au passage ses cheveux bruns et ses yeux gris, et jetant tout de même un regard discret à la silhouette musclée qui se dessinait sous la chemise rouge de Josh, à qui il adressa un sourire amical.

- Tu viens?


Revenir en haut Aller en bas
Joshua Price
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Londres en soirée

Message par : Joshua Price, Sam 19 Sep - 21:13


Les deux jeunes hommes étaient toujours au niveau de la caisse, en train d'échanger leur premiers mots sans être obligés de jouer un rôle.

Il trouvait que ce gars avait de l'aplomb et il aimait ça qu'à son âge il ose défier l'autorité.
Celui-ci lui avait répondu quand il lui avait demandé son prénom.

-Leo. Je suis Leo.

- Léo? J'aime bien c'est original. Allez on entre viens !

Joshua avait sourit et l'avait entrainné vers le bar. Il était connu dans la boite, il salua un bon nombre de personne, surtout des jeunes femmes. Il s'accouda au comptoir et appela le barman puis s'adressa à Léo.

- Tu bois quoi?

Deux filles s'approchèrent d'eux, très mignonnes, habillées court, très court.

Joshua sourit en coin, il trouvait cette soirée de plus en plus intéressante. Les filles se mirent à glousser en se parlant à l'oreille, ils avaient lui et sa nouvelle connaissance une touche avec ces charmantes demoiselles. Il se pencha à l'oreille de Léo.

- Je crois qu'on a une touche, on leur offre un verre?

Il fit signe aux deux jeune femmes d'approcher, ce qu'elle firent sans se faire prier.

- Salut les filles ça va? Moi c'est Josh et mon pote c'est Léo. Et vous?

Il apprit de celles ci qu'elles se prénomaient Katy et Ashley.
Il leur sourit doucement puis regarda Léo, il se demanda soudain si le garçon apprécierait sa décision d'inviter les deux filles. Après tout, il ne le connaissait pas et ne savait pas comment il allait réagir.

Il se pencha vers Léo et glissa quelques mots à son oreille.

- Ca te gêne pas j'espère? Elles ont l'air sympa.

Ashley sembla très intéressée par Joshua, l'autre, Katy, tira une tête de six pieds de longs quand elle vit que celui ci ne regardait que son amie et se mit à bouder puis voyant que Joshua ne semblait pas intéressé, elle parti vers les danseurs sur la piste.
Ashley sembla contrariée et s'excusa auprès de Joshua et Léo puis lui couru après.

Le jeune homme secoua la tête en la voyant s'éloigner et se mit à rire puis regarda Léo.

- On dirait bien qu'on va passer notre soirée entre mecs Léo. Au fait...t'as quel âge?

Le jeune homme l'intriguait et il voulait plus en savoir sur lui.
Revenir en haut Aller en bas
Leo Keats Gold
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Londres en soirée

Message par : Leo Keats Gold, Lun 21 Sep - 19:53


Rendant son sourire à Joshua, Leo s’était engagé à sa suite en direction du bar, notant par la même occasion que Josh semblait être un habitué de cette boite, et salua pas mal de monde sur le trajet, notamment des jeunes filles, ce qui tira d’ailleurs un sourire au jeune lion.

Arrivé au comptoir, Josh s'y accouda et appela le barman avant de se tourner vers Leo:

- Tu bois quoi?

L'hésitation passa rapidement sur les traits du jeune homme, il hésitait entre quelque chose à base de vodka, ou un verre de scotch, cependant, avant même qu'il eut le temps d'y réfléchir sérieusement, son attention fut capté par une toute autre chose que le futur contenu de son verre. deux jeunes femmes s'approchaient, elles semblaient obnubilées par le charisme de son compagnon de soirée, et se rapprochaient inexorablement.

Josh se pencha vers Leo, désignant les deux gazelles :

-Je crois qu'on a une touche, on leur offre un verre?

Leo sourit, bien conscient que les jeunes femmes semblaient surtout intéressées par Josh, il faut dire qu'il avait une prestance assez remarquables, et les deux filles semblaient l'avoir elles aussi remarquée.

-Oui, pourquoi pas, elles sont plutôt jolies.


Sans se faire prier, Josh fit signe aux demoiselles d'approcher, les abordant avec un sourire charmeur:

-Salut les filles, ça va ? Moi c'est Josh, et mon pote c'est Leo. Et vous?

Leo accueillit les deux jeunes avec un sourire avenant, mais celle-ci restaient visiblement très attirées par Josh, ce qui, en réalité, ne formalisa pas le gryffon plus que ça, il n'avait étrangement pas très envie de se lancer dans un jeu de séduction pour le moment, il préférait avoir bu avant. Il se contenta donc d'assister avec un sourire amusé à la scène.

Il apprit tout de même que la plus grande des deux se prénommait Ashley, elle était accompagnée de Katy, mais cette dernière ne semblait pas intéresser Josh outre mesure. Celui-ci se pencha vers Leo, s'inquiétant de sa pensée:

- Ça ne te gène pas j’espère ? Elles ont l'air sympas.  

Le rouge et or adressa un sourire rassurant au jeune homme:

-Pas le moins du monde.

S’intéressant de nouveau aux réactions des jeunes femmes, Leo nota l'agacement de Katy, visiblement vexée de l'attention particulière que portait Josh à son amie. Il ne fut donc pas surpris lorsqu'elle s'éloigna vers la piste de danse, bientôt suivie par Ashley, qui s'excusa auprès des deux hommes avant de la rejoindre.

- Quel talent de séducteur dis-moi....

Son interlocuteur le regarda en souriant:

- On dirait bien qu'on va passer notre soirée entre mecs Leo. Au fait, tu as quel âge?

Ne voyant pas de raison de mentir, étant donné que Josh était déjà au courant qu'il était mineur, le jeune homme répondit rapidement:

- 17 ans. Dis moi, tu sembles connu ici, tu viens souvent?

Attendant la réponse du jeune homme, Leo promena son regard sur la foule , il n'avait plus l'habitude  de se retrouver entouré de moldus, et il se rendait désormais compte que cette ambiance festive du Londres nocturne lui avait manqué.

-Au fait, je prendrais bien un Scotch si ça ne te gène pas.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Londres en soirée

Message par : Contenu sponsorisé, Aujourd'hui à 9:30


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 5

 Londres en soirée

Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.