AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Infirmerie
Page 5 sur 7
Besoin d'un infirmier
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
Amy Shields
Poufsouffle
Poufsouffle

Besoin d'un infirmier  - Page 5 Empty
Re: Besoin d'un infirmier

Message par : Amy Shields, Dim 9 Avr - 10:22


Trop mignonne. Cette Poufsouffle était trop mignonne. Petit coup de coeur de la part d'Amy. Sa petite patiente était vraiment très gentille et hyper sincère. Et la sincérité, ça plaisait beaucoup à la jeune femme. Mais c'était le prénom qui faisait ça. Sans aucun doute ça l'était. Toutes les Amy étaient cool. Et non elle n'exagérait pas du tout. Bref. Elle fut heureuse de voir que le subterfuge fonctionna. Détourner l'attention de la douleur ça marchait toujours pour éviter que les élèves ne flippent. Parce qu'un élève qui panique, c'est jamais simple à soigner. Et là ça avait marché. Parfait. Elle ne put cependant s'empêcher de remarquer un petit rictus qui passa sur le visage de la Jaune et Noire au moment ou le sortilège fut lancé. Mais la glace eut l'air d'aider à ce niveau là. Et puis elle était en train de manger. Quand quelqu'un mangeait c'est que tout allait bien. Quand l'appétit va tout va, comme aimait le dire sa grand mère.

Selon la jeune élève, elle n'avait pas cours. Ca allait l'aider puisqu'il fallait qu'elle garde son orteil à l'oeil. Même si cette blessure était plutôt petite et qu'elle pourrait sortir dans maximum une heure. Tout était question de formalité. Et d'angoisse aussi. Parce qu'Amy craignait que si elle laissait partir ses patients sans vérifier l'état de la blessure, ça ne s'aggrave et qu'elle se retrouve avec la même personne mais blessée encore pire que la première fois. Non sérieux, elle préférait faire dans les formalités et évité les catastrophes que de de faire ça vite et de finir avec un élève encore plus mal.

- Je vais te garder encore un peu alors. Histoire de surveiller tout ça.

L'animagus souleva un peu la poche de glace pour regarder la tête de l'orteil. Malgré le fait que la peau était un peu rouge à cause du froid, il avait repris une forme plus ou moins normal. Très doucement, elle posa son index dessus et appuya très légèrement en regardant sa patiente.

- Tu as mal quand je fais ça ? N'hésite pas à me le dire même si c'est une douleur superficielle, je dois le savoir.

Petit sourire gentil avant de montrer de son autre main la boite de chocolat encore ouverte sur la table à côté du lit. Elle était en train de lui dire qu'elle pouvait en reprendre un si elle voulait. Ah le chocolat c'est pas ce qu'il manquait dans cette infirmerie. La jeune femme était trop habituée à en donner à ses patients que pour s'en séparer. Oui bon, elle en mangeait aussi de temps en temps mais ça c'était un secret. Chut. Gourmande jusqu'au bout.
Revenir en haut Aller en bas
Azaël Peverell
Azaël Peverell
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Animagus : Chien-loup Tchécoslovaque


Besoin d'un infirmier  - Page 5 Empty
Re: Besoin d'un infirmier

Message par : Azaël Peverell, Ven 9 Juin - 18:06


Plus d'un mois sans réponse, je récupère !
MP si problème


PV Amy
LA accordé

La journée s'était plutôt bien déroulée. Enfin pour une journée de cours, c'était pas si terrible. Tu t'es ennuyé autant que les autres jours, mais au moins t'as pas récolté d'heure de colle, et tu t'es pas fait virer une seule fois. Sans doute un exploit. Et après, direction les Trois Balais, pour ton service du soir. T'as picolé autant que tes clients, si ce n'est plus que la plupart en fait. Comme d'habitude. C'est ça de pouvoir se servir gratuitement. Et quand l'heure est venue de retourner au château, t'as décidé de profiter un peu du calme des rues durant la nuit histoire de de rafraîchir un peu les idées avant de rentrer. Sauf que tes pas ne t'ont pas réellement mené au bon endroit.

Des types t'ont cherché l'embrouille. Et comme t'as tendance à agir avant de réfléchir, t'as essayé de foncer dans le tas en sortant ta baguette. Mais ils étaient plus nombreux, et n'ont pas eu énormément de mal à te maîtriser. Les coups sont tombés, et si tu parvenais à riposter au début, c'est devenu de plus en plus difficile. Finalement, ils ont fini par t'abandonner par terre, complètement sonné, et pas mal abîmé. Ils n'ont même pas essayé de te jeter le moindre sort comme des sorciers dignes de ce nom. Ils se sont contentés d'un passage à tabac à la moldue en bonne et due forme.

T'as quand même réussi à récupérer ta baguette avant de retourner au château, t'arrêtant régulièrement pour reprendre des forces ou pour t'aider d'un mur afin de rester debout. Chaque pas est douloureux, chaque respiration te coûte, tu craches parfois quelques filets de sang. Ton corps doit sans aucun doute être couvert de bleus. Peut être quelques côtes fêlées ou cassées à cause des coups de pieds. Ton visage a bien pris aussi. Tu sens déjà que ça gonfle autour de ton oeil droit, tandis que du sang coule légèrement de ton arcade sourcilière qui a explosé. Un coup a également fendu légèrement tes lèvres, et ton nez n'est pas en meilleur état. Déplacé, ou cassé ? Pas très important. Tout ce qui importe, c'est que tu douilles sacrément, et que tu ne peux pas espérer que ce genre de blessures partent d'elles-mêmes.

Et t'es pas non plus assez calé pour gérer tout ça tout seul avec quelques sorts. Tes phalanges sont abîmées, signe que tu as tout de même réussi à contre attaquer plusieurs fois. T'as mis énormément de temps à rentrer au château. Tu t'es plus traîné sur la route qu'autre chose. T'espères simplement ne pas tomber sur ta soeur ou un prof qui te demanderait ce qu'il s'est passé. Parce que t'as pas franchement envie que tout le monde sache que tu t'es fait péter la tronche. Après un ultime effort, te voilà devant l'infirmerie. T'entres sans frapper avant de t'appuyer sur la porte que tu refermes, complètement épuisé, tout en sentant chacune des parties de ton corps te faire mal.

Ton regard croise celui de l'infirmière. C'est pas comme si elle ne t'avais jamais vu dans ce genre d'état. Quoi que, là c'est quand même pas mal, même pour toi. Alors que tu essaies de retrouver un semblant de souffle, tu finis par lâcher d'une voix crispée par la douleur :

- J'crois qu'j'ai besoin d'un coup d'main...
Revenir en haut Aller en bas
Amy Shields
Amy Shields
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Animagus : Fennec


Besoin d'un infirmier  - Page 5 Empty
Re: Besoin d'un infirmier

Message par : Amy Shields, Lun 12 Juin - 19:40


Douce nuit. Trop douce la nuit. Le sommeil qui te tombe dessus. Les paupières qui se font lourdes tout comme le reste du corps. Que pouvait-elle faire face à ça ? Les journées sont longues, fatigantes, usantes,.. Non pas qu’Amy était vieille hein, mais être en action toute la journée avec très peu de répit c’était dur. Les blessures qu’elle soignait n’étaient pas graves, loin de là. C’était des blessures basiques mais quand il y en avait une dizaine sur la journée c’était directement plus compliqué. Plus deux ou trois trucs un peu plus grave parce qu’il y avait toujours des élèves casse-cou où elle savait même pas comment ils faisaient pour être blessés comme ça. En tout cas, utiliser sa magie toute la journée c’était dur, elle manquait encore d’endurance mais il fallait qu’elle s’y fasse, y avait intérêt.

Assise sur un des lit vide, la jeune femme regardait droit devant elle, tournée vers la porte. Regarder était un bien grand mot, ses yeux bougeaient mais dans le vide, elle ne regardait pas, elle voyait sans faire attention. Partie dans ses rêves, la brunette ne faisait plus gaffe à l’environnement qui l’entourait. De loin on aurait pu croire qu’elle était complètement sonnée ou allumée. Mais elle avait clairement toute sa tête. Fallait juste laisser le temps à son cerveau de reprendre le cours de ses idées. Idées qui n’allaient pas tarder à être mises à l’épreuve puisqu’un jeune homme coupa court à sa rêverie en passant la porte. Il fallut plusieurs longues secondes à Amy pour réagir. Coup de main.. Quoi.. ? Les yeux qui se lèvent vers le visage du jeune homme avant que le cerveau ne tiltent. Ouh punaise. La jeune femme se leva d’un bond et avança vers le blessé avant de dire d’une voix douce.

- Hum, tu as effectivement besoin d’aide. Je vais t’aider à t’asseoir attend.

L’infirmière passa sans aucune gêne son bras dans le dos du jeune homme de façon à le soutenir. En même temps elle ne lui laissait pas trop le choix mais bon. Ils avancèrent à deux de quelques mètres avant d’arriver au lit le plus proche. Amy installa son patient avant de faire un signe comme quoi elle revenait. Elle passa dans son bureau, attrapa sa baguette, pris deux trois pommades et autres ustensiles avant de retourner voir. En arrivant, la Phénix prit son tabouret à roulette et s’assit dessus avant de rouler jusqu’au lit.

- Dis moi, comment est ce que tu t’es fait tout ça.. ? Tu es pas mal amoché au niveau du visage.. Tu as mal ailleurs ?

Très lentement pour ne pas le brusquer, elle avança ses mains vers lui pour poser deux doigts sous son menton et tourner sa tête vers elle pour pouvoir voir l’étendue des dégâts. Honnêtement, ces blessures n’étaient pas belles. Même si elle devinait un visage plutôt mignon sous le sang, mais ça ce n’était pas à elle de juger, les blessures qui recouvraient la peau du jeune homme étaient plutôt sérieuse. Déjà le nez n’était pas droit, la lèvre et l’arcade sourcilière ouvertes et l’oeil droit entouré d’un halo bleuté. Oulà, ça allait dégénérer ça. La jeune femme pointa sa baguette d’abord vers la lèvre et murmura un #Vulnera Sanentur 3 fois d’affilé. Le sang arrêta de coulé de la lèvre. La brunette fit de même sur le sourcil et le sort eu le même effet. Elle regarda ensuite l’oeil. Elle énonça un #Accio en direction d’un sachet plastique contenu dans une bassine glacée. Le sac vola jusqu’à elle, elle l’enroba dans un linge et le tendit vers le garçon.

- Mets ça sur ton oeil si tu veux que ça arrête de gonfler. Maintenant je vais devoir réparer ton nez mais ça risque de.. piquer.. Je peux ou tu prefère que ça se répare tout seul ?

Sourire gentil. Fallait pas lui faire peur non plus. Elle était gentille comme infirmière. Oui oui, très gentille.

Revenir en haut Aller en bas
Azaël Peverell
Azaël Peverell
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Animagus : Chien-loup Tchécoslovaque


Besoin d'un infirmier  - Page 5 Empty
Re: Besoin d'un infirmier

Message par : Azaël Peverell, Ven 23 Juin - 15:04


Légère grimace de ta part lorsque l'infirmière passe son bras dans ton dos pour t'aider à marcher. Non seulement tu détestes qu'on te touche, mais en plus t'as juste l'impression que chaque mouvement que tu peux faire est douloureux. Mais puisque t'es là pour te faire soigner, t'as pas tellement d'autre choix que de la laisser approcher. Tu te laisses mener vers le lit, t'appuyant sur elle le moins possible. C'est déjà assez humiliant comme ça de venir ici demander de l'aide, t'as pas envie d'en rajouter. Une fois assis, t'as le malheur de pousser un soupir de soulagement qui se transforme rapidement en un grognement de douleur.

Tu restes totalement immobile lorsqu'elle part chercher ce dont elle a besoin pour s'occuper de toi. Avec un peu de chance, si tu ne bouges pas, la douleur te laissera tranquille. Mais visiblement, c'est pas trop comme ça que ça fonctionne. Elle revient alors vers toi, en posant la question que t'aurais préféré éviter. Habituellement, tu te serais contenté d'un haussement d'épaules. Mais dans ton état actuel, c'est le genre de truc qui risque clairement de te faire douiller, alors tu optes pour la vérité. Tu ne t'embêtes simplement pas à donner le moindre détail.

- J'me suis fait tabasser.

Après, c'est plutôt évident vu ton état. Parce que t'aurais réussi à faire croire à personne que tu t'es fait ça en tombant dans une baignoire ou des escaliers. Tu ne peux cependant t'empêcher d'étirer un semblant de sourire ironique lorsqu'elle te demande si tu as mal ailleurs qu'au visage. T'as juste l'impression que chaque parcelle de ton corps est douloureuse, mais t'as pas envie de t'amuser à compter tes bleus. Alors tu te contentes de ce qui est le plus important. Ce qui te fait mal chaque fois que t'essaies de respirer ou de faire un mouvement.

- J'ai mal aux côtes.

L'euphémisme de l'année. T'as plus que mal en fait. T'as même cru que tu ne parviendrais jamais à atteindre l'infirmerie et que t'allais t'écrouler par terre dans un coin en espérant que ça se calme. Elle tourne ton visage vers elle avec douceur. Tu la regardes t'ausculter en silence. Tu retiens un mouvement de recul lorsqu'elle pointe sa baguette sur toi. T'as pas forcément l'habitude que ce geste serve à soigner, et non à attaquer. Bientôt, tu ne sang plus le sang couler le long de ton visage. C'est sans doute une bonne chose. Tu prends alors le linge avec la glace qu'elle te tend pour le poser sur ton oeil. Il est déjà assez gonflé comme ça à ton goût, tu préfères éviter de te retrouver avec un oeuf à la place.

Lorsqu'elle parle de remettre ton nez, t'as vite fait de lui dire qu'elle peut. Parce que t'as pas l'intention de te balader avec le nez de travers toute ta vie. En plus, t'as déjà mal, alors un peu plus ou un peu moins, t'es plus franchement à ça près. Non, le nez, ça te fait pas peur. C'est si jamais tu dois retirer ton haut pour qu'elle s'occupe de tes côtes qui risque de te gêner. Parce qu'en plus de tous les hématomes et des quelques côtes cassées ou fêlées que tu dois avoir, elle ne pourra pas rater les nombreuses cicatrices qui parcourent ton torse et ton dos. La plupart à cause de ton père. Certaines à cause de Lival. D'autres juste parce que t'es pas très doué, mais c'est loin d'être la majorité. C'est bien pour cela que tu détestes être torse nu. Il faut toujours que ça amène des questions, ou des regards curieux, voire, pour certains, apitoyés. Et tu as horreur de tout ça.
Revenir en haut Aller en bas
Amy Shields
Amy Shields
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Animagus : Fennec


Besoin d'un infirmier  - Page 5 Empty
Re: Besoin d'un infirmier

Message par : Amy Shields, Sam 1 Juil - 11:08


Inspiration, expiration. Fallait pas se louper. Même si il avait donné son accord pour le nez, on était jamais à l’abris d'une erreur médicale. Ce serait carrément dommage de gâcher ce si beau minois. Non parce que si son sort était trop fort, le nez pouvait mal se remettre et rester difforme à vie. Alors déjà, bonjour l'horreur du garçon qui allait sûrement très mal le prendre, mais en plus Amy aurait les parents sur le dos pour avoir gâcher le si beau visage de leur progéniture. Non mais en fait là elle se stressait pour une bête opération du nez alors qu'elle avait déjà vu 4 fois pire. Fallait qu'elle le fasse. La jeune femme sourit gentiment au garçon et pointa sa baguette sur le nez pas droit. Lorsqu'elle murmura #Episkey, le regard concentré sur le nez, ce dernier se remit droit d'un coup dans un petit craquement sourd. La brunette se mordit la lèvre en imaginant la douleur du garçon. Elle posa une main sur son épaule pour essayer de rassurer.

- Je suis désolée pour ça. T'inquiète pas dans quelques secondes tu n’auras plus mal et en plus ton nez sera comme neuf.

Sourire gêné avant de se concentrer sur ce que lui avait révélé le garçon. Tabassé ? Mais par qui ? Pourquoi ? Trop de questions venaient mais vu la réponse courte du Serpentard, Amy comprit qu'il ne fallait pas insister. Elle se dit quand même qu'il lui faudrait poser quelques questions à la fin au cas où. Bon, qu'avait il dit d'autre ? Les côtes. Ah. Pour pouvoir en être sûre elle devait soit tâter, soit faire une radio. Elle allait essayer de le toucher pour commencer, mais préférant ne pas se prendre un coup de poing dans la tronche pour avoir tenté de le toucher, elle préféra lui parler avant d'une voix douce et gentille.

- Pour tes côtes, je vais devoir tâter un peu sous ton T-shirt puis faire une sorte de radio à l'aide d'un sortilège. Hum.. Il faudrait que tu me laisse te toucher et si il y a moyen après, que tu ne bouge pas trop pour la radio. Pas besoin de te déshabiller, je veux juste effleurer.

C'était effectivement inutile de lui enlever le haut pour ça. Rien qu'à la manière avec laquelle il se tenait,la brunette pouvait voir qu'il avait mal. Amy avança donc lentement ses main vers le ventre du jeune homme avant de les passer sous le T short. Elle les monta ensuite sur ses côtés avant de doucement les déposer sur les côtes de chaque côté. L'infirmière leva les yeux vers le visage de son patient et parla d'une voix basse.

- Si ça te fait trop mal, dis le moi surtout, je fais juste ça pour cibler les côtes cassées pour après faire la radio.

C'est très lentement que la jeune femme passa ses doigts sur la peau, trouvant tous les endroits à bosses et à creux, signifiant qu'il y avait quelque chose d'anormal là dessous. Après seulement deux minutes, elle retira les mains, car elle se douta bien que ça devait être gênant pour le jeune homme de se faire palper comme ça. La brunette se recula donc pour remettre de la distance entre eux avant de dire en lui souriant.

- Tu as quelques côtes cassées mon grand. Pas d'inquiétude je vais juste faire la radio puis te les réparer. Ca ne fera pas mal normalement. Tu es prêt ? Ne te stress pas tu ne vas rien sentir.

Petit clin d'œil amical avant de se taire pour attendre la réponse. Elle préférerait attendre le feu vert du serpentard pour ne pas aller trop vite et faire comme certains medicomage qui font ça à la chaîne en s'en fichant du bien être du patient. Nooon fallait prendre son temps. En plus ça permettait de mieux connaitre celui ou celle qu'on soignait. Même si effectivement ici, il n'avait pas l'air de vouloir beaucoup s'exprimer. Mais soit.
Revenir en haut Aller en bas
Azaël Peverell
Azaël Peverell
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Animagus : Chien-loup Tchécoslovaque


Besoin d'un infirmier  - Page 5 Empty
Re: Besoin d'un infirmier

Message par : Azaël Peverell, Sam 8 Juil - 1:25


Tu prends une profonde inspiration (très douloureuse d'ailleurs) en voyant l'infirmière pointer sa baguette sur ton nez. T'as beau ne pas être vraiment douillet, c'est quand même un endroit hyper sensible. Malgré le sourire rassurant qu'elle t'offre, la remise en place est très douloureuse. Tu laisses échapper un léger cri de douleur alors qu'une douleur aiguë te lance dans le nez. Tu portes dans le même instant ta main dessus pour le tenir, comme si cela pouvait atténuer la douleur que tu ressens. Tu sens à peine sa main qui se pose sur ton épaule, et les mots qu'elle prononce alors te passent complètement au dessus. Mais après quelques secondes seulement, la douleur devint bien plus supportable, s'estompant rapidement.

T'espères quand même que pour les côtes ce sera moins douloureux. Parce que pour le coup, ça vaut largement la douleur des os brisés. Disons que ça dure moins sur la longueur. Tu tâtes un instant ton nez, qui semble effectivement avoir retrouvé sa forme première. Voilà déjà une bonne chose. De nouvelles explications arrivent. Elle veut s'occuper de tes côtes. Nouveau hochement de tête de sa part lorsqu'elle t'indique la marche qu'elle va suivre. T'es clairement soulagé de ne pas avoir à retirer ton T-shirt. Parce que c'est des questions en moins. Et la voilà qui passe ses mains sous ton haut pour effleurer tes côtes. Mâchoire crispée, tu te laisses faire, en te raidissant violemment aux endroits les plus douloureux qui se réveillaient sous ses doigts. Tu lâches d'une voix qui laisse transparaître la douleur que tu ressens :

- Pas d'soucis.

T'es bien incapable de faire une phrase plus longue. D'ailleurs, tu laisses échapper un grognement de douleur étouffé alors qu'elle frôle à nouveau une côte très sensible. Sans compter que cette situation est extrêmement gênante de ton point de vue. Non seulement tu dois accepter de l'aide de la part d'une personne que tu ne connais pas, et en plus tu dois accepter qu'elle te touche, chose qui te rebute au plus haut point. C'est vraiment pas ton truc les contacts physiques avec les autres. Et bien que tu te doutais que tu n'y couperais pas en venant ici dans ton état, ça ne change rien au fait que t'as juste envie de la repousser violemment pour ne plus sentir ses mains sur toi. Mais elle ne fait que son boulot. Ce pour quoi tu es venu. Alors tu prends sur toi, te concentrant davantage sur la douleur que tu ressens que sur le reste.

Enfin, elle finit par cesser de tâter tes côtes pour reculer un peu, te rendant ton espace vital personnel. Nouveau soulagement, mais t'évites d'en pousser un soupir, car cela ne ferait qu'accentuer les douleurs que tu ressens dans tes côtes. Quand même respirer devient une torture, tu préfères garder un peu plus ton souffle. Sans grande surprise, la voilà qui t'annonce que tu as plusieurs côtes cassées. Génial, t'as vraiment de la chance. La bonne nouvelle, c'est qu'elle dit pouvoir arranger ça de façon indolore. T'espères que c'est vrai, et pas uniquement quelques mots balancés dans le vent pour te rassurer. Parce que quitte à douiller, tu préfères quand même y être préparé psychologiquement. Tu plonges ton regard dans le sien, et hoches à nouveau la tête pour lui donner ton accord. C'est pas comme si tu allais choisir de rester avec des côtes pétées non plus. Si t'es venu là, c'est pour repartir en meilleur état.

- Ce sera aussi solide qu'avant ? J'veux dire, une fois réparées, elles seront pas fragilisées ?

Parce que c'est ce qui te fait le plus flipper au final. Perdre tes capacités physiques. Devenir plus faible encore. T'as pas besoin de ça. Ne serait-ce qu'imaginer devoir faire attention au Quidditch ou lors des tes prochaines bagarres, ça t'angoisse. T'as déjà tellement encaissé que tu te demandes comment ça se fait que tu sois toujours en pleine possession de tes capacités physiques. Mais t'as besoin de ça. De savoir qu'au moins, ton corps est bien plus solide que ton esprit. Disons que ça te fait une force que tu peux te reconnaître. Alors t'as pas envie de la perdre.
Revenir en haut Aller en bas
Amy Shields
Amy Shields
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Animagus : Fennec


Besoin d'un infirmier  - Page 5 Empty
Re: Besoin d'un infirmier

Message par : Amy Shields, Sam 8 Juil - 20:09


Les muscles qui se crispent. Les grognements de douleur c'était pas son fort. Amy n'aimait pas savoir que les autres souffraient, surtout quand la souffrance venait en partie d'elle. Mais bon pour le coup, c'était nécessaire pour que le jeune homme garde sa belle gueule. Bref, maintenant la jeune femme s'attaquait à plus gros. Les côtes c'était moyen par contre. Là non plus fallait pas se foirer sinon le gars allait se retrouver avec le torse de traviole et alors là bonjour la joie pour draguer. Amy s'imagina un instant le corps du serpentard totalement tordu. L'imaginer marcher aurait put être drôle mais pour le coup, la brunette préférait éviter ce genre de vision. Elle nota cependant les endroits où il s'était raidi puis lança la sort #Per Ut-Visio. Ses yeux devinrent insensibles à toute forme de lumière, elle ne vit que les os du jeune brun. La jeune femme baissa les yeux vers le torse et pus voir exactement l'endroit ou le jeune homme s'était fait mal. Ouais, y en avait même trois des endroits mais bon. Après avoir bien observé, le sortilège s'estompa puis fini par totalement disparaître. L'infirmière soupira un bon coup avant de se reculer pour répondre à l'interrogation plutôt inquiète d'Azaël.

- Ne t'en fais pas. La magie résout très bien les problèmes. Et ici en l'occurrence, tes côtes seront comme neuve si le sortilège est bien exécuté.

Sourire amical. Bon, la dernière partie de la phrase était peut-être pas nécessaire mais bon. Elle allait pas lui mentir non plus, si le sortilège était mal fait, ça allait faire des dégâts. Après, Amy n'avait pas été prise à son poste pour ses jolis yeux. Ses études et ses pratiques avaient été reconnues donc, il y avait peu de chance pour qu'elle se foire. Mais bon, ne sait-on jamais. Attrapant son petit tabouret à roulettes, la jeune femme s'assit dessus de façon à ce que sa tête soit à hauteur du torse du jeune homme. Avant de passer à l'action, elle leva une dernière fois les yeux vers lui.

- Ne te crispe pas si il y a moyen. Ca ne fera pas mal, la sensation va certes être bizarre, puisque je te remet les os en place, mais pas douloureuse. Donc si tu savais ne pas trop bouger ce serait super.

Nouveau sourire avant de fixer le torse et de se concentrer. Alors, il y avait une côte félée sur la droite. La troisième en partant du bas. Un, deux, trois, là. #Brackium Emendo. Même si elle ne voyait rien, Amy sentait que l'os se remettait petit à petit. Il ne fallut pas plus de deux minutes pour entendre un petit crac, signifiant que l'os était remis. Ok. Plus que deux. Répétant l'opération pour les deux suivantes, le temps de réparation ne fut pas beaucoup plus long. Une fois ça de fait, elle se recula et souffla un coup avant de sourire.

- Quoi d'autre maintenant ?

Petit rire taquin. Bawais c'était pas méchant. Juste, il était bien amoché et elle ne savait pas si il avait mal ailleurs. Donc elle posait la question, pas de manière très appropriée mais fallait bien se détendre un peu. Amy était comme ça oui, à vouloir essayer de détendre l'atmosphère alors que la situation n'était peut-être pas propice. L'était-elle à cet instant ? A voir comment réagirait le jeune homme.

Revenir en haut Aller en bas
Azaël Peverell
Azaël Peverell
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Animagus : Chien-loup Tchécoslovaque


Besoin d'un infirmier  - Page 5 Empty
Re: Besoin d'un infirmier

Message par : Azaël Peverell, Mer 19 Juil - 16:49


Tu restes immobile le temps de la radio, te contentant de maintenir le linge avec la glace sur ton oeil en espérant que cela suffise à faire en sorte d'éviter tout genre de question au sujet d'un oeil au beurre noir le lendemain. Ce n'est pas comme si c'était la première fois que tu te ramènerais en cours amoché, mais tu préfères tout de même éviter. Attirer l'attention en faisant des conneries, oui. Attirer les regards emplis d'empathie des gens et leurs questions idiotes et indiscrètes, non. C'est le genre de trucs qui te donne envie de gerber.

Tu esquisses un léger sourire lorsqu'elle répond à ton interrogation. Voilà une bonne nouvelle, au moins, tu seras tout aussi solide qu'avant. C'est une bonne chose. Etant donné qu'elle est infirmière, tu te doutes que le sortilège sera bien exécuté. Tu l'espères du moins, sinon, tu risques de pousser une légère gueulante. Non mais, c'est vrai quoi, qui mettrait une incapable infirmière dans une école ? Ça n'aurait strictement aucun sens. Un peu comme nommer un violeur concierge ou un tueur gardien. Non, vraiment, inconcevable.

Tu la laisses s'approcher à nouveau, baguette pointée sur toi. Tu hoches légèrement la tête lorsqu'elle te demande de ne pas trop bouger. Tu peux bien tenir en place deux minutes si c'est pour que le travail soit bien fait. En plus, vu la douleur que tu ressens au niveau de tes côtes, tu préfères largement ne pas bouger d'un millimètre, ça rend la chose bien plus supportable. D'autant plus que si le sortilège utilisé est aussi indolore qu'elle le dit, tu ne devrais pas avoir à trop gigoter. Tu serres quand même légèrement les mâchoires au cas où, en entendant la formule pour la première fois.

Une étrange sensation se fait sentir. Comme si tes os se déplaçaient d'eux mêmes pour reprendre la place qui est la leur. Et qu'ils se soudaient à nouveau. Tu peux absolument tout sentir, et cependant, le processus n'est vraiment pas douloureux. Tu la laisses donc continuer, poche de glace toujours sur l'oeil, tandis que tu restes aussi immobile que possible le temps qu'elle termine. Une fois les os de tes côtes remis en place, tu reprends une profonde inspiration. T'avais comme l'impression de respirer au minimum tellement c'était douloureux à chaque fois que tu devais emplir tes poumons. A présent, ce problème est réglé, et tu te sens beaucoup mieux. Quoi que vraiment épuisé.

Tu tâtes tes côtes du bout des doigts, comme pour t'assurer qu'elles sont bien exactement comme avant et qu'aucune douleur ne va se refaire sentir subitement. Mais tout a l'air en ordre. Comme quoi, elle t'a plutôt bien réparé, tu devrais venir ici plus souvent plutôt que de te planquer derrière ta fierté et de refuser toute aide en essayant de gérer tout seul les dégâts que tu peux recevoir. Tu esquisses un léger sourire amusé à sa question tout en roulant un peu des épaules pour te détendre un peu maintenant que la douleur te laisse enfin tranquille.

- J'pense que j'suis plutôt bien réparé là !

Bon, t'as bien les mains dans un sale état étant donné que tu t'es senti obligé de rendre un maximum les coups que tu as reçu, mais rien de bien grave ou de bien impressionnant. Il faut juste que tu parviennes à dormir un minimum cette nuit histoire de te reposer comme il faut. Cependant, vu les insomnies que t'as l'habitude de faire, rien n'est moins sûr. Plus ça va, et plus tu galères à mettre ton cerveau en veille le temps de te laisser rattraper par le sommeil. Tu hésites un instant, et tu finis par demander :

- Vous avez rien pour bien dormir par hasard ?
Revenir en haut Aller en bas
Amy Shields
Amy Shields
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Animagus : Fennec


Besoin d'un infirmier  - Page 5 Empty
Re: Besoin d'un infirmier

Message par : Amy Shields, Sam 5 Aoû - 11:07


Paupières qui tombent. Bah ouais, en pleine nuit user d'autant de sortilèges pour sauver un élève c'était fatiguant. La jeune femme commençait à sentir peser sur elle le poids du sommeil. Envie irrésistible de dormir. Elle pouvait presque entendre le cris du lit et de l'oreiller, l'appelant pour venir se lover dans les bras de morphée. Qu'est ce qu'elle ne faisait pas pour les élèves quand même, s'en devenait presque de l’instinct maternel. Et au fond d'elle même elle savait que c'était clairement de l'instinct maternel qui l'animait lorsqu'elle soignait ses élèves. Il n'empêche que ça lui faisait dépasser certaines limites, comme les limites d'heures de sommeil. Mais bon. Sourire gentil vers le jeune homme. Il avait été sage, ne pas bouger pendant toutes les opérations n'était pas chose aisée. Honnêtement, elle s'attendait à ce que le jeune homme gigote. Pas parce qu'il était douillet mais parce que certaines opérations étaient vraiment pas agréables et même Amy aurait eu du mal à rester en place.

Lorsque le jeune homme lui demanda une autre faveur, l'animagus sourit à la question. Beaucoup d'élèves avaient du mal à dormir et par conséquent, venaient se réfugier ici dans l'espoir d'y trouver de quoi dormir. Effectivement la jeune femme avait de quoi faire dormir, une potion toute simple. Le seul problème qui risquait de déranger l'élève, c'était que normalement il aurait du rester à l'infirmerie si il voulait prendre cette potion. La brunette se leva et regarda le jeune homme avant de parler avec sa voix habituelle.

- J'ai effectivement de quoi faire dormir. Mais techniquement parlant tu devrais rester avec moi si je t'en donne.

Elle tourna les talons pour se diriger vers sa réserve. Elle ouvrit une porte et s'engouffra dedans. Ok, elle recherchait une fiole contenant un liquide violet. Les yeux bleus fatigués de la jeune femme parcoururent les étagères remplies de potions, crèmes et autres produits utiles à la médicomagie. Il fallut deux minutes pour qu'elle trouve enfin la fameuse fiole. Sans attendre, elle la pris puis attrapa une autre mais vide cette fois-ci pour commencer à verser le liquide dans la vide. Celle qu'elle remplissait était plus petite et contenait la dose parfaite pour une personne. Une fois cela fait, la Phénix remis la potion en place et sortit de sa réserve. Elle revint vers le jeune homme et lui présenta la filleule avec deux doigts.

- Potion de sommeil sans rêve. Comme son nom l'indique tu seras plongé dans un sommeil profond mais sans rêve. A prendre uniquement lorsque tu es au lit parce que l'effet est quasi immédiat. Bois bien tout le flacon d'un coup, c'est la dose pour une personne. Tu te réveillera naturellement après ta nuit.

Petite pause pour réfléchir. Après quelques secondes et un soupire la jeune femme tendit la flacon au grand brun.

- Si il y avait moyen de ne pas crier sur tous les toits que je t'ai donné ça. Je ne suis pas en tort mais j'aimerais éviter des demandes excessives de la part d'autres élèves. Tu peux y aller.

Sourire amical avant de se rasseoir sur son tabouret pour observer les réactions du Serpentard. Il avait l'air d'aller effectivement mieux. Elle avait bien fait son job. Tant mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Azaël Peverell
Azaël Peverell
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Animagus : Chien-loup Tchécoslovaque


Besoin d'un infirmier  - Page 5 Empty
Re: Besoin d'un infirmier

Message par : Azaël Peverell, Lun 7 Aoû - 21:50


Tu te relèves en même temps qu'elle. Après tout, tu te sens mieux, presque plus douloureux, juste épuisé. Alors tu peux bien tenir sur tes jambes. T'as pas l'intention de t'attarder ici, maintenant qu'elle t'a complètement soigné, tu vas pouvoir partir de là pour retourner vers ton dortoir. Cependant, elle t'indique qu'elle a bien quelque chose pour t'aider à dormir, mais que t'es sensé passer la nuit à l'infirmerie si elle te le refile. Légère grimace de ta part. Ce n'est pas du tout quelque chose qui entre dans tes plans, tu préfères amplement aller te coucher dans ton dortoir. Ton lit sera bien plus confortable que ceux de l'infirmerie, faut pas déconner. Mais le "techniquement" te rassure. Disons qu'il ne ferme pas totalement la possibilité que tu repartes avec ce que tu veux. Alors tu ne dis rien. Tu la laisses aller chercher ce qu'il faut en attendant patiemment.

Elle ne tarde pas à revenir avec une potion violette. T'y connais absolument rien en potions, alors tu ne risques pas de savoir ce qu'elle essaie de te refiler. Heureusement qu'elle explique, sinon t'aurais probablement été largué. Quoi qu'en fait, elle te ramène ce que t'as demandé, t'aurais peut être pu comprendre tout seul. Mais t'es crevé, et t'as pris plusieurs coups à la tête, alors t'as le droit de galérer à réfléchir correctement pour ce soir. T'as quand même été sacrément sonné. Et tu comprends à ce qu'elle te dit que tu vas pouvoir repartir avec. Sinon elle n'aurait pas besoin de te donner les précautions d'emploi. Un léger sourire se forme sur tes lèvres. Alors tu hoches la tête, pour montrer que t'as bien compris ce que tu devais en faire, et la voilà qui te tend enfin le flacon.

Tu le récupères avec un nouveau hochement de tête. Elle te rend service en acceptant de te donner ça comme ça, tu ne vas pas aller le crier sur tous les toits. D'autant plus que c'est pas pour le nombre d'amis que t'as dans le château que ça risquerait de se divulguer au seins des élèves. Mais si il n'y a que ça pour la rassurer. Tu mets la potion dans la poche de ta veste avec un sourire sincère.

- Pas de soucis, j'le dirai à personne. Merci... Pour ça et euh... Enfin les soins quoi. Bonne nuit !

Ta gêne lors des remerciements est sans doute palpable. Faut dire aussi que t'as vraiment pas l'habitude d'aller demander de l'aide à qui que ce soit. Et même si elle est infirmière et que c'est son boulot de soigner les élèves, elle n'était pas obligée de te rendre ce service avec la potion. Donc t'apprécies, et tu ne voudrais pas qu'elle pense que tu ne lui es pas reconnaissant. Mais ce n'est quand même pas évident de l'avouer. Avec un dernier sourire gêné, tu te diriges vers la porte de l'infirmerie. Une fois dans les couloirs, tu prends directement le chemin de ton dortoir. T'espères simplement ne pas tomber sur un membre du personnel qui fait sa ronde. Parce que le couvre-feu est quand même passé depuis un certain temps, et la dernière chose dont tu as envie, c'est que quelqu'un vienne te prendre la tête pour rien.

Mais tu parviens jusqu'aux cachots sans encombres, et rejoins bientôt ton dortoir. T'as vite fait de te débarrasser de tes vêtements sales pour les échanger contre un pyjama. Et tu te laisses tomber sur ton lit avant d'avaler la potion d'une traite. Il est temps pour toi de faire une nuit complète, histoire de récupérer pleinement.


Fin du RP, merci MDR
Revenir en haut Aller en bas
Dragomir Orton
Dragomir Orton
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Besoin d'un infirmier  - Page 5 Empty
Re: Besoin d'un infirmier

Message par : Dragomir Orton, Mar 8 Aoû - 18:09


[Suite de ce RP]
Enfance gâchée brisée dans le sang et les larmes
Ancien enfant prostré torturé sans armes
Comme un jouet cassé rejeté contre terre
Ramassé par les mains d'une douce sorcière

Dragomir ouvrit les yeux. Il était dans des draps de lin chauds et moelleux avec un baldaquin tiré au dessus de lui. Il n'avais aucune idée de comment il était arrivé là! Sans doute était il à l'infirmerie mais pourquoi? Le garçon voulu se tourner, une douleur fulgurante irradia son genou droit. Bien sur qu'il savait pourquoi il était ici. Les monstres qu'il avait rencontré s'était fait un plaisir de lui laisser un souvenir à vie. Les larmes montèrent au yeux du garçon, la douleurs n'en était pas la seule responsable.

Il n'y a d'honneur qu'avec la vie Avait susurré l'un d'eux.
Une vie sans honneur? Dragomir venait de découvrir la part d'ombre qui s'éveille en chacun. Mais pas question pour lui de se départir de son sens moral. L'honneur est le sentiment qui fait faire tout ce qui est propre à obtenir et à conserver, mais surtout à mériter notre estime, jamais il ne s'en libérerait, autant abandonner son humanité.

Le garçon voulu se recaler confortablement dans son lit, la douleur lui arracha un cri plaintif. Il avait mal au coude, égratigné sans doute, une agrafe barrait son arcade, mais l'état de son genou était bien plus grave.
Une forme flou à travers les larmes arrivait vers lui.

S'il vous plaît... Je sent plus mon pied. Et mon genou c'est...

Revenir en haut Aller en bas
Amy Shields
Amy Shields
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Animagus : Fennec


Besoin d'un infirmier  - Page 5 Empty
Re: Besoin d'un infirmier

Message par : Amy Shields, Jeu 31 Aoû - 14:17


Comme convenu avec Mimir, ce RP se fait en un post de ma part. Il a mon LA si il veut répondre à ce post-ci.



Nuit noire. Paisible mais sombre. Pour une fois qu'elle l'est, paisible. Être sombre ce n'était pas compliqué pour Amy. Mais être paisible la nuit c'était déjà plus compliqué. Enfoncée dans son clic-clac dans le bureau comme à son habitude. Un sommeil léger mais pour une fois pas agité. Peut être qu'elle passera une bonne nuit cette fois. Sans cauchemar et sans rêve. Juste une nuit noire dans sommeil réparateur. Elle en avait besoin de ce sommeil. Les enfants revenaient de plus en plus abîmés. À croire qu'au fur et à mesure des générations, ils aimaient se taper dessus plus fort. Parfois c'était pas beau. RT fallait avoir des nerfs d'acier pour réussir à tenir. Et une mentalité de guerrier. Parce que oui, voir des enfants en sang ou avec des os cassés c'était horrible. Pire que les adultes en tout cas. Mais ça, peu de gens s'en rendaient compte. Peu de gens disait " ça doit être dure psychologiquement. " non. Elle on lui demandait combien elle gagnait, combien elle devait soigner d'enfants par jour. Énormément. Beaucoup trop à son goût.

Toujours dans son sommeil. Pas de rêve ni de cauchemars. Ça fait du bien. Puis une voix. Une voix qui supplie. Une vois qui a mal. Ce genre de voix qu'elle entend tous les jours de la part d'un être qui souffre. Des sonorités spécifiques exprimant la douleurs. Les mêmes que dans ses cauchemars. Les paupières qui doucement se lèvent. Puis le corps qui ne tarde pas à suivre. Mince le patient.. Bien amoché d'ailleurs.. Comment avait elle pu s'endormir alors qu'un tel cas était dans l'infirmerie ? La brunette se précipita à la porte qu'elle ouvrit avant d'aller vers le jeune homme couché dans un des lits. Elle avait fait de son mieux pour rattraper ce qu'elle pouvait. Les égratignures, les plaies,.. Il restait un élément du corps qui lui était totalement impossible à soigner ici, c'était sa jambe. Elle n'avait pas le matériel pour à Poudlard, elle avait pris la décision de l'envoyer à Sainte Mangouste mais vu que le jeune homme dormait et qu'il n'y avait pas de risque mortel, elle avait préféré le garder pour qu'il se repose.

- Je suis désolée mon grand.. Mais je ne peux pas te soigner ça ici.. Je vais devoir t'envoyer à Sainte Mangouste pour ça..

La tête encore un peu dans les vappes, Amy parlait d'une voix las et monotone. Ça changeait beaucoup de son attitude habituellement douce et chaleureuse. Tant pis elle se rattraperait. La jeune femme posa une main sur le bras du jeune homme et pris cette fois une voix plus douce.

- Je t'y emmène, j'espère qu'ils te répareront ça pour que tu puisse à nouveau marcher parce que moi je n'en suis pas capable.

Boulette. Amy se mordit la lèvre. Elle venait de balancer au garçon qu'il se pourrait qu'il ne marche plus du tout. Espérons qu'il n'ai pas compris ça. La brunette sourit gentiment avant de se lever et de soupirer un grand coup puis de se tourner vers le blessé et de demander doucement.

- Tu es prêt ? On peut y aller ?
Revenir en haut Aller en bas
Dragomir Orton
Dragomir Orton
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Besoin d'un infirmier  - Page 5 Empty
Re: Besoin d'un infirmier

Message par : Dragomir Orton, Jeu 31 Aoû - 16:37


A travers la douleur, Dragomir aperçu un léger mouvement. la belle infirmière était revenue à son appel au secours. La douleur s'était quelque peu estompée mais elle était encore présente. le serait elle toujours? Voilà que la jeune femme lui parle de Sainte Mangouste. Au fond de lui Dragomir comprend pourquoi. Ce qu'il a est grave, il s'en rend bien compte. Sa jambe inerte et douloureuse en atteste. La deuxième phrase frappe comme la hache du bourreau. Il ne pourra peut être plus marcher... le garçon du se la répéter deux fois pour se rendre compte de ce qu'elle représente. Plus de course, de vol et de danse. Une enfance terminée violemment somme toutes. Le garçon inspira à fond, plusieurs fois, et redressa son buste. il regarda l'infirmière dans les yeux.
-Je suis prêt... Dit t'il avant d'éclater en sanglot.

Adieu à la poésie
Louise Ackermann

Mes pleurs sont à moi, nul au monde
Ne les a comptés ni reçus,
Pas un oeil étranger qui sonde
Les désespoirs que j’ai conçus

L’être qui souffre est un mystère
Parmi ses frères ici-bas ;
Il faut qu’il aille solitaire
S’asseoir aux portes du trépas.

J’irai seule et brisant ma lyre,
Souffrant mes maux sans les chanter ;
Car je sentirais à les dire
Plus de douleur qu’à les porter

Paris, 1835


Fin du RP, suite ici
Revenir en haut Aller en bas
Jace Becker
Jace Becker
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Besoin d'un infirmier  - Page 5 Empty
Re: Besoin d'un infirmier

Message par : Jace Becker, Ven 29 Sep - 22:58


Petite visite à l'infirmerie.


En compagnie de Elhiet Olivia
LA mutuelle entre les participantes et l'infirmière si elle veut intervenir.


Mon voyage, jusqu’à l’infirmerie ce fis sans encombre, malgré ma main meurtrie par le mur qu’il a goûter quelques minutes plus tôt. Aucune personne dérangeant sur la route, quelques élèves bien entendu mais il savait où était leurs place.  J'arrive à l'infirmerie face a l’infirmière Mme Shields, je lui explique très brièvement que je me suis cassé la main en frappant un mur trois fois de suite, je la vois chercher sans doute un remède miracle dont elle a le secret, pendant que moi, je vais m'asseoir sur un lit. Je retire ma mitaine, ha oui… j’avais oublier ma cicatrice, tans pis, si elle me pose une question je lui dirais que c’est de l'histoire ancienne.

Alors que j’attendais tranquillement, mon esprit se mit à culpabiliser du moins a quelque chose qui lui ressemble fortement. Je m’en veux de lui avoir causé une tel douleurs, mais, c’était nécessaire plus elle me déteste mieux c’est, ce sera plus facile pour elle de passer à autre chose, qu’elle continue de vivre sa vie… Absolument rien ne pouvait me sortir de ma concentration, rien excepté, ma blondinette de cousine.
Elle entra a toute hâte tel une furie dans l'infirmerie. Se plante face à moi, me regardant de la tête au pied avant de me prendre le visage de ses deux mains avec un regard grave. Ma seule réponse pour elle.

-Aria et moi c’est terminer. Et j’ai volontairement frapper le mur…
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
Elhiya Ellis
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Besoin d'un infirmier  - Page 5 Empty
Re: Besoin d'un infirmier

Message par : Elhiya Ellis, Sam 30 Sep - 15:19


[Autorisation d'Amy pour poster
Mon LA accordé  à Jace & avec le sien
Avec le LA d'Olivia ]

J'ignore ce que j'étais en train de faire quand une fille inconnue était venue me porter un bout de papier à mon nom. Dans un premier temps, je m'etais surtout dit qu'il était peut-être temps d'apprendre à connaître les filles qui étaient dans le même dortoir que moi. Mais outre la stupidité de ma réflexion, ce qui m'avait surtout interrompu dans mon activité d'origine fut le mot infirmerie noté d'une main hésitante, tachant le bout de parchemin de quelques tâches de rouge carmin.

Mon sang n'avait fait qu'un tour, la dernière fois que j'avais du me rendre là bas, c'etait pour retrouver mon Rouge & Or et son abouti de comparse en sale état. L'envie de les achever tous les deux fourmillait au bout de mes doigts quand mon regard se perdait un instant sur l'auteur de la missive: mon cousin. La surprise entacha l'énervement, et l'empressement et la panique emboiterent rapidement le pas sur tout autre forme de logique.

Agrippant ma cape de sorcier et ma baguette, j'avais quitté les appartements des Serpentards précipitamment. Hésitant entre angoisse et irititation. Si Jace avait réussi à me prévenir, les choses devait être moins grave que ce que mon esprit essayait de m'imposer. Impossible de me défaire de l'idée d'une catastrophe, l'image des deux Gryffondor en vrac revenant à la charge dès que j'essayais de rationaliser la situation.  Désagréable sensation d'être complètement impuissante et de ne jamais rien pouvoir faire pour qu'ils se tiennent tranquille.

Ça m'allait bien de penser ça en ce moment... mais me gérer moi-même et mes  perditions m'était nettement plus facile que supporter la crainte et la douleur de réaliser que mes deux garçons préférés étaient capable de se blesser quand je n'étais pas là. Peur égoïste excessive. Tant pis, la modération attendra encore un peu. J'avais du mal avec elle ces derniers temps, autant l'oublier. C'était sûrement à cause de ce genre de sentiment un peu trop présent qu'à la vue d'Olivia sur mon passage, je l'avais embarquée avec moi sans grandes explications.

Pas envie de parler de toute manière, et notre marche rapide se stoppa devant les portes de l'infirmerie. Je balancais un "Bonjour" pressé sans vérifier où était l'infirmière et me planta devant mon cousin, légèrement essoufflée. Sans un mot, j'avais planté mes yeux dans les siens, y cherchant un reflet quelconque qui aviverait ou attiserait mon inquiétude. Rien de special. Un soupire de soulagement m'échappait bien malgré moi. Mes doigts avaient lâché son visage pour l'etreindre un peu trop fort avant de le lâcher en entendant sa voix.

Ce que Jace disait était assez confu pour moi. Je regardais alternativement sa main et ses prunelles ternies. Quel rapport avec sa rupture avec Aria? Ce ne fut qu'a ce moment que je réalisa enfin ce qu'il venait de dire.


"Hein?"

Je crois bien qu'à cet instant j'avais ouvert des yeux tellement ronds qu'il n'était même pas utile que je parle plus longuement. L'incompréhension qui me gagnait était plus que lisible. Mon esprit trouvait tout de même le moyen de divaguer, me forçant à m'interroger à ma réaction si ma relation avec Daemon en venait à finir.  J'avais esquissé une légère grimace. Cette idée ne me plaisait guère.  Techniquement, je ne voulais pas y penser, la seule certitude était que je ne pourrais pas être aussi calme que Jace actuellement.

D'un faible sourire en coin désolé, je soupirais de nouveau et poussait du bout des doigts quelques mèches de cheveux brunes du visage de mon cousin. Tendresse habituellement prodiguée qu'à l'abri des regards indiscrets. Olivia était là, mais cela n'avait aucune importance.


"Que s'est-il passé?"

De ces quelques mots prononcés avec douceur, j'avais machinalement pris sa main valide entre les deux miennes, la serrant doucement.
Revenir en haut Aller en bas
Amy Shields
Amy Shields
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Animagus : Fennec


Besoin d'un infirmier  - Page 5 Empty
Re: Besoin d'un infirmier

Message par : Amy Shields, Sam 30 Sep - 19:56


Une fois, deux fois, trois fois. Le pied qui tape le sol. Un, deux, trois. Le pied qui tape le sol avec impatience. Ce mouvement lui rappelait sa maman quand elle était de mauvaise humeur parce qu'elle avait fait une bêtise. Le tap tap continu comme pour dire " tu vas morfler ". Cette fois-ci ce taptap ci ne représentait pas une envie de faire morfler quelqu'un, mais une envie de faire quelque chose. Juste faire quelque chose, bouger, s'occuper. Ca faisait maintenant deux heures que la brunette était assise sur la chaise derrière son bureau à attendre. Il allait falloir à un moment qu'elle fasse quelque chose. C'était pas bon de rester assis trop longtemps. Pour le dos, tout ça. Vraiment, c'était mauvais. Même les articulations de ses genoux n'allaient pas assumer. Alors il fallait qu'elle bouge. Ouais, elle allait faire ça.

Sautant sur ses pattes, l'animagus sortit de son bureau et commença par aérer l'infirmerie en ouvrant grand les fenêtres. Elle se mit ensuite en tête de refaire les lits et de changer les draps. Chose qu'elle fit avant de passer à l'étape du rangement des médicaments. Allant dans sa réserve, elle entrepris cette dure opération. Dure ? Oui parce que vu le bazarre qu'il y avait là dedans, ça allait surement prendre des plombs. M'enfin bref. Tandis qu'elle rangeait ses armoires, elle fut attirée par un bruit venant de l'infirmerie même. Amy sortit donc de son placard et se retrouva face à face avec un jeune garçon. Ah. Elle ne l'avait pas entendu entrer lui. Ou alors heureusement qui avait marché d'un pas lourd parce que sinon il serait resté longtemps là à attendre. Enfin de l'occupation ! Yes !

Avant même qu'elle ai eu le temps de parler, le graçon déballa tout son problème. Ah hé bien il était rapide lui. Main cassée, taper sur le mur. Taper sur le mur ? What ? Mais qu'est ce qu'il s'était passé pour qu'il ai envie de taper sur le mur ? Soit, elle lui demanderait après. La jeune femme lui fit signe d'aller s'asseoir sur un des lit libre avant de tourner les talons pour aller dans la réserve. Y avait pas quelque chose pour guérir les mains pétées ? Pas sure. Non ça n'avait pas l'air. Bon, on re-sort.

Deux filles en plus dans l'infirmerie. Whut. C'était réunion dites donc. Qu'est ce qu'elles faisaient là ? Elles n'avaient pas l'air blessées. La blonde connaissait son patient, elle parlait avec lui. Sans vraiment écouter ce que les deux racontaient, Amy s'avança et se posta à côté de la jeune fille pour prendre la parole en regardant le serpentard.

- Bonjour. Si je veux soigner ta main il va me falloir un peu de concentration. Il ne faut pas que tu te crispe. Tu saurais faire ça pour moi ?

L'infirmière sourit à la jeune fille d'à côté et tendit sa main vers le garçon pour qu'il lui donne la sienne abimée. Sort basique. Ca allait fonctionner c'était sur.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Besoin d'un infirmier  - Page 5 Empty
Re: Besoin d'un infirmier

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 5 sur 7

 Besoin d'un infirmier

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Infirmerie-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.