AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres
Page 5 sur 5
Tour de Londres [Quartier]
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
Artemis Lhow
Gryffondor
Gryffondor

Tour de Londres [Quartier] - Page 5 Empty
Re: Tour de Londres [Quartier]

Message par : Artemis Lhow, Sam 3 Nov - 20:55


Naissance d'un nouvel Ordre
Shela Diggle
Le moment est venu de savoir, de vérifier si mon intuition est la bonne et si elle me suivra effectivement dans la folie qui est mienne. C'est un projet de longue date, un projet ambitieux, mais surtout un projet risqué. Le genre de projet qui pourrait bien nous valoir une peine d'emprisonnement à vie... si nous venions à être pris.

Je ne suis pas seul à lutter pour la justice et l'ordre, mais je serai sans doute le seul à le faire de cette manière. Du moins je serai seul si elle ne me rejoins pas. Je ne sais pas encore si ma compagne sera de la partie, ni même s'il est judicieux et l'informer de cela. Mais je sais aussi qu'elle m'en voudrais de lui avoir caché et qu'elle aimerait être à mes côtés.

Mais d'un sens, j'ai peur qu'elle ne me reconnaisse pas dans mes actes et qu'elle ne se retrouve pas dans ma façon de faire à venir. La justice est à vitesse variable et nous enferme dans le cercle vicieux de l'administration. Il n'est pas question là de demander l'autorisation aux juges pour fouiller ou interroger, pas plus qu'il n'est question de respecter certaines lois protégeant d'avantage les criminels que les citoyens innocents.

La tenue est inhabituelle, une robe de sorcier noire, de la tête au pied... ainsi qu'un masque cachant mon identité. Je ne veux pas prendre de risque, qui sait quel sera sa décision au terme de la discussion. Ce sera déjà un bon début si elle ne m'attaque pas à vue. Il doit être à peu près l'heure pour elle de quitter le Ministère et elle devrait passer par cette ruelle si mes informations sont bonnes.

Les minutes s'écoulent lentement, lorsque le son de pas frappants le goudron me sortent de ma torpeur latente. Elle est toute proche, et je suis seul, debout au milieu de la rue, ma baguette à la main. Bonsoir Shela.
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
Elhiya Ellis
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Tour de Londres [Quartier] - Page 5 Empty
Re: Tour de Londres [Quartier]

Message par : Elhiya Ellis, Mar 15 Jan - 19:13


Plus de deux mois, on pique
En cas de soucis Mp.

Pv Jade.

Tour de Londres.
Berceaux de souvenirs aussi divers que variés,  aussi doux que douloureux, aussi tendres qu'amers. Qu'est ce que je faisais là?  Le nez levé vers les aiguilles de Big Ben comme une touriste, sans mes pastels, sans rien d'autre que la nicotine sur les papilles et le coeur s'affaissant au bercement d'un tic et d'un tac mécanique... je me le demandais en fait... Le parfum de nostalgie aurait peut être pu y répondre, à moins que je ne savais déjà la raison qui avait poussé mes pas ici  et que je cherchais, inconsciemment, à me rassurer.

Ce quartier avait été théâtre de pas mal de changements dans la vie, et c'était le calme et la tranquillité enveloppant cette dernière qui m'avait sûrement guidée sur le parvis. Comme un pèlerinage si les croyances moldues me touchaient... ou juste le besoin de passer dans le coin  pour vérifier que certaines choses étaient immuables quand les contours de mon monde s'étaient remodelés.

Cet ancien cadran avait été le spectateur de pas mal d'errance de mon être. D'équilibriste sur le balancier de ses chiffres à poupée de chiffon pour une Ombre sur sa pelouse, il me semblait bien que l'édifice ne m'avait jamais vu passer en quasi toute quiétude. Pourtant le départ de Jace avait de quoi m'angoisser, je n'avais pas retrouvé la trace de Mered, Fanch semblait perturbé de son retour d'Azkaban, et je ne parlais même pas du fait que mon interlocuteur sous masque avait encore changé ou que l'enseignant en métamorphose avait l'étrange lubie soudaine de vouloir cuisiner avec moi.

Un tas de choses qui auraient pu me rendre mossade ou à la recherche de quelques palliatifs d'oubli, mais non, j'avais juste enfin compris qu'on ne pouvait pas tout contrôler et que souvent la meilleure chose à faire était s'adapter aux changements. Un principe qui permettait d'avoir un peu moins mal à la tête et plus d'heures de sommeil quand bien même certains ressentis collaient à la peau comme celui qui enserrait mon estomac à imaginer mon cher cousin loin de moi.. j'avais mis pas mal de temps à me faire à l'idée de ne plus voir mon p'tit loup tous les jours, le manque s'était éveillé, plus fort et plus vibrant, lors de cette approche des premiers soins avec les Aurors, aussi, j'ignorais si je supporterais d'ignorer ce que Jace devenait...

Alors.. ce passage dans ce coin précis était sûrement là pour apaiser les doutes avant même qu'ils ne s'avivent... je ne savais pas  trop et d'une volute blanchâtre filant entre les lèvres, je ne me posais même pas la question, profitant juste de la brise d'hiver. Peut être que j'attendais un déclic, une réponse murmurée par le vent ou le réveil futur de la lune d'argent. Peut-être. .. ou peut être que j'attendais juste que le temps file sans moi, loin de moi, indifférent de tout...

Je ne savais pas...

Une nouvelle bouffée de mon bâtonnet de poison marquait l'écoulement de ce Temps qui 'avait de cesse de courir. Je le finissais entièrement, écrasais son cadavre sous ma baskette et enfoncais mes mains dans les poches de ma veste en m'appuyant sur un muret. Observation passive du monde qui avançait. Je m'y sentais... étrangère?  Membre du décor? Je ne savais pas trop pour tout dire, me forçant à me demander la dernière fois où je m'etais sentie ... "complète"? Ces nuits d'oubli?  Ces jours à me perdre dans des ardoises pétillantes? Cette nuit à faire saigner des diamants de jade? Ou était-ce au final que des détours adoptés avec délice pour me mentir un peu plus?

Je ne savais pas...

Les idées se chevauchaient un peu, mélangeant des images de sourires radieux, des sentiments de liberté, des scintillements d'étoiles accrochés à des émeraudes... un ensemble que je châssais rapidement en regardant une gamine, pompom sur le sommet du crâne passer en sautillant. Un sourire perlait à mes lèvres devant tant d'insouciance et de douceur. Spectacle touchant de la mère se penchant pour renouer l'écharpe de l'enfant. Un plaisir simple, léger et empli de chaleur..  il me semblait bien que c'était lors de ce genre d'échange que je me sentais le plus moi... quand bien même c'etait un flocon de neige que je couvais de la sorte s'il m'autorisait à le faire..
Revenir en haut Aller en bas
Jade Wilder
Jade Wilder
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Tour de Londres [Quartier] - Page 5 Empty
Re: Tour de Londres [Quartier]

Message par : Jade Wilder, Mer 16 Jan - 0:21


Une journée de plus, fatigante, différente. Jade n'avait pas tardé à trouver une occupation, incapable de rester au Manoir de Kathleen sans rien y faire. Il n'avait pas été difficile de convaincre le patron du restaurant où elle travaillait de temps en temps, les week-ends et vacances surtout, de lui accorder quelques heures supplémentaires. Pourtant, l'adolescente aurait pu tout à fait rester seule dans le Manoir, à ruminer et s'imaginer des chemins différents. Elle qui avait toujours préféré entretenir son côté casanier n'en avait pas envie, pas maintenant. Rester seule la poussait à trop réfléchir, plus encore que d'habitude quoi. Et il ne fallait surtout pas qu'elle réfléchisse, pas alors que tout lui semblait instable et incertain. Au moins, travailler lui offrait une certitude: pouvoir envoyer un peu d'argent à son frère. Ça ne comblerait jamais la déception qu'il allait ressentir en apprenant qu'elle avait laissé tomber Poudlard et avec l'école de magie, tout l'avenir qu'elle aurait pu développer. Mais au moins, cela l'aiderait un peu à payer le loyer.

Malheureusement, travailler ne pouvait couper toutes les pensées et visiblement pas les remords... Les quelques heures passées dans les cuisines n'avaient pas suffit à tout résoudre, ni même à apaiser son esprit tourmenté. Rien ne fonctionnait de toute façon. Cela faisait quelques jours déjà que la blondinette avait quitté l'école de magie sans rien dire à personne, c'était un miracle qu'elle ne soit pas à la rue désormais. Mais allez savoir si c'était une bonne chose. Kathleen était généreuse de l'avoir accueillie, mais combien de temps ça durerait ? Que pouvait-elle faire par la suite ? Ces questions, la blairelle ne se les étaient pas posées en quittant l'école. Elle avait prit cette décision sans écouter autre chose que la panique à l'idée d'un avenir ressemblant aux cours d'Enchantements vécus avec De Lanxorre. L'école allait devenir un véritable enfer et... non, pas de fausses excuses. Le fait est qu'elle avait paniqué "juste" pour une prof. Ex-prof, devenue directrice adjointe, un poste qui lui donnait quasiment toutes les possibilités pour accomplir ses méfaits. Et son "discours" une fois nommé avait été clair, sans parler de ce regard explicite. Jade s'était toujours crue forte. Capable de lutter contre ce genre de chose, contre les critiques quelles qu'elles soient. Après tout, elle en avait vu d'autres n'est-ce pas ? Pourquoi alors cette fois était différente ? Pourquoi ne se sentait-elle pas capable de réussir, de tenir le coup ? Ses doutes des derniers mois avaient bien entamé ses convictions, sans aucun doute. Une déception de plus cependant, celle de l'avoir laissée gagner. De Lanxorre devait jubiler, nul doute que les enseignants et par conséquent la direction, s'étaient rendus compte de ses absences. Pas de nouvelles pour le moment. Peut-être qu'ils ne savaient pas où elle était - et dans ce cas, Jake ne tarderait pas à être au courant - ou peut-être qu'ils s'en fichaient, tout simplement. Après tout elle n'était qu'une élève et pas du tout la meilleure. Pointe au coeur, encore.

Et à chaque fois, envie de pleurer, qui ne se faisait jamais dieu merci. Jade n'aimait pas s'exposer, même si chaque seconde était ponctuée d'une nouvelle idée noire elle se devait de continuer. Que ce soit à présent ou à l'école, elle avait toujours des choses à penser, loin des préoccupations anodines des autres étudiants. Elle avait toujours ressentit cet écart, d'aussi loin qu'elle se souvienne, sans jamais craquer. Du moins, pas en pleurant. Il n'en était pas question.

La fin de la journée était néanmoins bienvenue. Malheureusement, elle n'avait pas droit à de véritables heures de travail. Pas à 16 ans, super comme départ professionnel n'est-ce pas ? Mais même avec un planning incroyablement - trop - allégé, l'adolescente se sentait fatiguée. Trop fatiguée pour ce qu'elle faisait à ses yeux. Comme toujours sévère avec elle-même, Jade ne se sentait pas suffisamment utile. Mais inverser cette pensée alors qu'elle s'était déçue elle-même semblait compromis. Sortie par derrière, comme d'habitude, son sac dans une main et une poubelle dans l'autre. La seconde fut déchargée peu après bien sûr, tandis qu'elle s'empressait de mettre son manteau. Il faisait froid, très froid. A ses yeux en tout cas, beaucoup trop. Ce n'était pas un secret, l'adolescente n'avait jamais apprécié les températures aussi peu élevées, mais après la chaleur des cuisines, c'était presque appréciable. Presque, n'exagérons pas. Une seconde de pause, pour profiter de l'instant, lever les yeux vers l'immense horloge tout près, penser qu'elle n'avait plus beaucoup de temps avant de devoir faire sa valise... avant de se rappeler que ses repères n'étaient plus les mêmes. Tout avait changé.

Un petit sourire naquit sur ses lèvres en voyant une mère et sa fille, apparemment. Elle était quasiment certaine de les avoir aperçues en salle, la petite dévorant une gaufre au chocolat. Qui sait si la petite l'avait aperçue dans le restaurant ou juste à cet instant, mais le signe de la main qu'elle lui adressa suffit à agrandir légèrement son sourire. Seule motivation pour sortir sa main de sa poche abri, pour rendre ce signe. La petite n'était pas très âgée, un peu moins que Jasmine sans doute. Et un nouveau pincement au coeur en pensant à sa soeur, qui elle aussi serait déçue, c'était certain.

Néanmoins, Jade n'eut pas le temps de broyer du noir à nouveau. Une silhouette tout près, avait attiré ses prunelles l'espace d'un instant. Un seul instant, nécessaire pour que son coeur sonne l'alarme. Cette femme plus loin, elle la connaissait. Ce n'était pas n'importe qui en même temps, c'était Elhiya. Savoir pourquoi l'infirmière de Poudlard se trouvait par ici n'était pas le plus préoccupant. Quoi que, peut-être qu'elle était envoyée par l'école... Oh bon sang. Le pire étant surtout qu'elle pourrait l'y ramener. Ou la signaler. Peu importe ce qu'elle pourrait faire, là tout de suite, l'Italienne savait ce qu'elle-même devait faire. Fuir, au plus vite. Détournant regard, tête, puis corps, en essayant d'être la plus naturelle possible, elle prit littéralement les jambes à son cou. Non elle ne courait pas tout de même, cela aurait été bien trop remarquable. Et malgré qu'elle soit persuadée d'avoir croisé le regard de la belle blonde, Jade priait intérieurement. Si l'infirmière n'était pas déjà au courant de son absence à l'école, elle se poserait forcément des questions en voyant une préfète, en dehors de l'école en pleine semaine et à une heure plutôt avancée qui plus est. Alors, les pupilles baissées, elle priait pour que la fuite fonctionne. Quelle justification donner sinon ? NON. Pas de seconde possibilité, pas maintenant, pas le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
Elhiya Ellis
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Tour de Londres [Quartier] - Page 5 Empty
Re: Tour de Londres [Quartier]

Message par : Elhiya Ellis, Lun 21 Jan - 10:27




Un signe de main de la part de l’enfant attirait le regard. Les gestes naturels des plus jeunes étaient toujours une source d’émerveillement. Pas encore pollués par la réalité d’un monde toujours bien plus froid et sombre que ce que les mirettes innocentes pouvaient voir dans leur bienveillance naturelle. Machinalement, je la regardais faire, suivant des yeux la personne à qui elle disait bonsoir pour croiser une silhouette loin d’être inconnue. Surprise, les sourcils se haussaient, me faisant douter du jour de la semaine, de l’heure de la soirée.  Jade, sage et loin des élevés perturbateurs, se tenait là, sur les pavés de Londres en pleine nuit, en dehors des heures autorisées de sortie des étudiants de Poudlard. Etonnant. Encore plus de la voir tourner les talons feignant ne pas m’avoir vu.

– Hey Jade ! Attends !

Nous n’avions jamais été amies, divergence de caractère possiblement. Nous n’avions jamais été proche, écart de centre d’intérêt. Nous n’avions toujours été que de passage dans la vie de l’autre au détour d’un bureau, d’un couloir, du regard des prunelles d’ardoise d’un loup brodé d’or, et pourtant, il y’avait un quelque chose qui m’intriguait chez elle. Cours de Cara, réunion Aurors, cours d’Evan… Plusieurs occasions offertes à l’observation de quelques loupés diffusés au hasard des situations. Face à la nouvelle directrice adjointe, la blonde semblait bien souvent abattue, perdue, là ou elle savait faire preuve de virulence où violence dans des situations anodines. L’exercice de soin l’avait faite sortir de ses gongs, celui avec les balles de mousses l’avait dévoilée plus violente qu’il n’y paraissait. Quant à Lysse… j’avais forcément pu apercevoir ce regard qu’il posait sur elle, le même que j’avais eu l’occasion de voir sur moi…

– Jade !

Je ré-itérais. Elle n’avait peut-être pas entendu mon appel la première fois. Le bâtonnet de nicotine fini jeté au sol, quelques pas suffisaient à la rejoindre et lui adresser un sourire chaleureux. Pas de questionnement personnel quant à sa relation avec le nouveau directeur de Gryffondor, pas de pointe de jalousie ou possessivité, pas même un sujet de discussion à aborder avec elle, à moins qu’elle ne le désirait. C’était plus ses réactions qui me préoccupait un peu. A mon bureau d’infirmière, je soignais les petits bobos, mais plaisait bien plus dans ce qui me semblait parfois mis de côté au château : les ressentiments des élèves. J’avais pendant ma scolarité, comme beaucoup d’autres dû faire face à des incompréhensions par moi-même. Pas qu’un soutient m’aurait forcément aidé à être moins…. Idiote, mais qu’une main tendue, avait été appréciable et salutaire, quand bien même celle-ci avait disparue.

– Hey salut ! Si je m’attendais à te voir là. Tu travailles dans le coin ?

Possibilité comme une autre. J’imaginais mal la préfète faire le mur pour sortir du château et se payer un bain de liberté. Je ne l’avais jamais vu ou pensé ainsi. Peut-être à tort, les masques et costumes que les gens portaient devant autrui pouvaient cacher bien plus de facette que ce qu’ils voulaient montrer, alors peut être qu’en fait, la blondinette était du genre à sortir tous les soirs en douce ? Ça aurait pu être intéressant à l’époque si ça avait été le cas. Mais l’interrogation ne filait pas entre les lèvres, je n’étais pas là pour lui dire que ce n’était pas bien, que c’était dangereux ou indigne de son badge de préfète. Il me semblait plus que c’était tout le contraire que j’aurai voulu lui dire. Il fallait sortir de l’enfermement de l’école, s’octroyer des pauses pour se permettre de souffler. Un détail qu’on ne nous délivrait pas sur le cursus scolaire. Alors, pas de questions sur l’école, même si l’image de son coup de poing sur la balle de mousse tournait dans ma tête. Pas pour le moment du moins.
Revenir en haut Aller en bas
Jade Wilder
Jade Wilder
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Tour de Londres [Quartier] - Page 5 Empty
Re: Tour de Londres [Quartier]

Message par : Jade Wilder, Sam 23 Fév - 21:22


– Hey Jade ! Attends !

Un appel, qui soudain glace le sang. Il ne semblait pourtant pas empli de colère ou d'un quelconque sentiment négatif. Comme s'il s'agissait simplement d'une personne qui en appelait une autre, visage connu ou ami, au détour d'une rue, histoire de prendre quelques nouvelles. Scène naturelle qui aurait pu se dérouler si on ne parlait pas de Jade.

Elle avait toujours prit l'habitude de fuir les gens, ça n'avait même rien à voir avec celle qui l'appelait. Ou peut-être que si, un peu, elle n'en était pas certaine. Toujours est-il que fuir avait souvent été la solution la plus... facile. Lâche peut-être aussi, mais si simple quand la perspective d'une amitié tout ce qu'il y a de plus banale ressemble à un danger plus grand si le sentiment devient trop fort. L'enfant qu'elle était avait passé de nombreuses années à part des autres, c'était encore tout nouveau que d'accorder un minimum de confiance et cela prenait un temps que tous n'avaient pas envie de prendre. Là, c'était différent et pourtant assez similaire. Elhiya... Un visage ni ami, ni ennemi, une présence qu'elle craignait sans en avoir peur. L'Italienne, si rancunière, aurait pu détester l'infirmière, même si celle-ci n'avait rien fait pour mériter un tel traitement. Le problème ne venait pas d'elle. Cela aurait pu devenir son réflexe de défense envers cette personne qui menaçait quelque chose que Jade était incapable de comprendre. D'expliquer. D'assumer. Ce n'était pas le cas.

Pour une fois, la facilité n'avait pas été son salut et elle ne détestait pas Elhiya. Au contraire, elle admirait cette femme. Belle, douée, intelligente... Aucune raison de la haïr, n'est-ce pas ? Non, ce soir là, Jade la craignait surtout. Pas parce-qu'elle lui faisait peur, mais parce-que l'infirmière ressemblait à un orage menaçant au loin, pas encore au dessus de soi, mais les éclairs approchent et menacent la maison. Ou disons plutôt, le faible refuge qu'elle s'était inventé depuis son départ de Poudlard. Croiser quelqu'un de Poudlard mettait forcément en danger ce qu'elle avait décidé, si tenté qu'elle l'ait vraiment décidé, dans tous les cas elle l'avait fait. Ce doute que la jeune femme provoquait dans sa tête, voilà ce qui n'allait pas. Du moins, c'était ce qu'elle allait rendre responsable histoire de ne pas penser à quoi que ce soit d'autre. Elle n'avait pas de chance tout de même, tomber sur Elhiya à cette heure, cet endroit précis. A croire que le Destin voulait vraiment se foutre de sa gueule... Alors, sans avoir une raison véritable en tête, Jade fuyait, d'un pas qu'elle voulait naturel mais qui s'était étrangement accéléré à l'appel, témoin qu'on l'avait reconnue et que le danger approchait.

– Jade !

Fermer les yeux et soudain, s'arrêter. D'un coup, sans raison. Jade avait beau avoir du mal à réfléchir ces derniers temps, elle savait qu'échapper à Elhiya n'était ni voulu, ni possible, ni intelligent. Accélérer le pas ne lui aurait fait gagner que quelques mètres et honnêtement, elle était fatiguée de fuir. Et puis m*rde, pourquoi fallait-il toujours qu'elle se justifie à elle-même des choses aussi bêtes ? La plupart des gens ne cherchaient pas des raisons, ils agissaient, point. Pourquoi est-ce qu'elle devait fonctionner autrement, d'une façon qui lui faisait tant de mal ? Alors qu'une profonde inspiration la prenait, elle rouvrit les yeux lentement, courage probablement désuet aux yeux de tous, mais qu'elle savait difficile à saisir. Le regard balance pour finalement tomber sur... un sourire.

Elhiya lui souriait, sincèrement, apparemment. Pourquoi souriait-elle, n'était-elle pas au courant ? Ou bien, elle l'était et en était heureuse... Ou alors, elle jouait la comédie pour l'amadouer. Bon sang mais l'adolescente se faisait de ces scénarios c'est pas possible.

– Hey salut ! Si je m’attendais à te voir là. Tu travailles dans le coin ?

S'être arrêtée avait été une étape difficile mais nécessaire. Trouver quoi répondre, c'était une toute autre aventure, bien moins simple qui plus est. D'abord, elle sourit, difficilement mais c'était bien là. D'apparence, elle l'aurait fait, mais ce fut un geste qui vint à se manifester par lui-même. La justification ne lui apparaissait pas naturellement, alors elle choisit, ou plutôt se força à ne pas trop y réfléchir. Il y avait plus essentiel là tout de suite. Et d'abord...

- Bonjour...

On aurait juré le début du cours d'Evan, où elle ne savait pas comment appeler l'infirmière alors présente. Là, la retenue était un peu différente. Le plus surprenant était que de son coté, son interlocutrice ne semblait pas avoir cette retenue là et bien sûr, ça surprenait l'Italienne. Elle qui avait si peu l'habitude qu'on vienne la voir d'une façon aussi... brillante. Comme si Elhiya irradiait de sa présence tout à coup. Ombre ou lumière, difficile de savoir ce qu'il en était véritablement. Dans l'esprit de la blondinette en tout cas, c'était plutôt... un flou. Comment réagit-on à l'inconnu, à ce qu'on ne comprend pas ? C'était une réponse qu'elle n'avait pas et qui l'avait poussée à éviter les imprévus depuis des années. Plus imprévu, ça aurait été compliqué à faire pour le coup. Dire bonjour en tout cas était la partie la plus facile, maintenant il fallait passer à la suite. Ses mots n'étaient sans doute pas naturels, pas du tout même, elle qui analysait absolument tout ce qu'il se passait mit plusieurs secondes à trouver une réponse adaptée. L'honnêteté ? Pas forcément une bonne idée, à 16 ans elle n'était pas sensée bosser autant mais désormais, qu'avait-elle d'autre à faire ? Et dans tous les cas, elle ne pourrait y renoncer puisque cela aidait sa famille. Le rejet ? C'était idiot, ça paraitrait suspect. Ou elle pouvait être encore plus honnête et dire à Elhiya qu'elle ne reviendrait pas à l'école. La dernière option ne lui semblait pas envisageable, pas maintenant et elle voulait voir ce que la jeune femme avait dans la tête. La seconde non plus, juste parce-qu'elle n'avait pas envie. Alors la première solution ? Et si elle la dénonçait pour ce travail ? En même temps, qu'est-ce qu'elle en retirerait ? Qu'est-ce que ça lui apporterait de faire ça, son travail ne faisait même pas partie du Monde Magique. Et puis tout simplement... elle n'était pas de ce genre là, Elhiya, n'est-ce pas ? En tout cas, ce n'était pas ce qu'elle inspirait à l'Italienne, et la première impression est souvent la bonne ! Enfin espérons le.

- Oui... Un petit boulot dans un restaurant. C'est pas grand chose mais... ça aide.

Elle aurait pu dire que c'était pour sa famille, éviter que sa soeur n'ait pas de goûter à l'école ou qu'elle puisse s'habiller sans railleries, ces pensées traversaient son esprit justement, mais ça y resterait pour l'heure. De façon prévisible, ces simples pensées lui firent froncer les sourcils, légèrement. Même si elle faisait plus d'heures depuis son départ de Poudlard, ça ne lui semblait pas suffisant. Ça ne serait jamais suffisant.

- Et vous, que faites-vous ici ?

C'était indiscret, elle le savait, mais une force plus grande que sa retenue habituelle avait pris le contrôle. Méfiance, appuyée par un ton plus posé. Pourquoi ici, pourquoi maintenant ? C'était peut-être un hasard, sans doute qu'elle psychotait pour pas grand chose, mais impossible de faire autrement. Sans même y penser, juste par réflexe, elle avait fait un pas en arrière, comme si son corps lui-même agissait à sa place. Même en lâchant un minimum de lest, la blondinette n'oubliait pas pourquoi elle était là si tard, pourquoi elle se méfiait autant de l'infirmière de Poudlard, ni même tous les enjeux qu'il y avait derrière cette rencontre. Quoi qu'elle fasse, son coeur ne cessait de tambouriner dans sa poitrine. L'incertitude de son choix et de ses conséquences ne lui plaisait pas. L'incertitude ne lui plaisait pas.

Edit 23/03 : merci de pas poster la reponse arrive :kiss:
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
Elhiya Ellis
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Tour de Londres [Quartier] - Page 5 Empty
Re: Tour de Londres [Quartier]

Message par : Elhiya Ellis, Sam 23 Mar - 21:56


Le pas s'était ralenti, me permettant de la rejoindre, fuite volontaire ou non, au final la blonde marquait la pause pour les politesses. A son age je détestais ça alors qu'en fait, ça n'avait rien de méchant, le monde n'était pas là pour oppresser les adolescents et leurs ressentis, ils savaient très bien le faire eux-mêmes. Alors, un sourire, était un signe tout naturel pour signifier que je ne comptais pas l'agresser ou lui faire la morale. Rien de pire qu'une pseudo adulte, incapable de gérer sa propre émotivité, qui vous noie de leçon bienveillante... aussi, je ne comptais pas jouer la carte de l'inquiétude sur son comportement en classe et lors du cours de soin. Ça aurait sonné déplacé au final. Les lèvres s'étiraient juste avec douceur à ses salutations un peu décalées sur la chhronologie du soir.  Altération du Temps dû sûrement à un emploi du temps prenant.

Et elle confirmait. Un poste en restauration. C'était courageux de sa part de cumuler cours et petit travail, surtout ces postes à horaires tardifs, je j'ignorais oiseaux de nuit et laissais les mirettes pétiller d'intérêt. Ce n'était pas tout le monde qui pouvait porter un tablier ou danser entre les tables, assiettes en main, il fallait une certaine force pour supporter la pression. C'était là une nouvelle vision de la Jade qui se laissait malmener par une Cara sur talons qui me faisait face. Intéressant, moi qui l'observait coincée dans la continuelle frustration de se voir supporter ce que les aléas adolescents lui offrait. Peut être que je m'étais trompée et m'étais inquiétée pour rien? Possible.. J'aurai peut être du demander à un enseignant ce qu' il en pensait...

Le temps à l'admiration de la préfète s'était écoulé si rapidement que je n'avais pu venir son interrogation. Surprise une seconde, le sourcil s'était redressé sur des opales circonspectes. La question me décontenancait un peu, son mouvement de recul aussi. Quelque chose clochait et le lien avec son absence en cours aurait dû me frapper si j'avais pris le temps de compter le nombre de jours qu'elle avait manqué. Mais l'information restée aux oubliettes, une moue mi-curieuse mi-étonnée pris place sur mon visage pendant que je levais mon index et mon majeur. Bâtonnet de nicotine entre les doigts, la justification me semblait visible.

-Bah... fumer au Château c'est pas super à ce qu'il paraît.

Petit pouffement en esquissant un sourire espiègle furtif. Vu le nombre de fois où j'avais grillé une cigarette dans le parc, il me semblait bien qu'en fait le règlement était juste là pour se donner bonne conscience. Chose qui m'indifferait pas mal en fait. La bonne conscience... Si le membre du personnel était un modèle pour les étudiants ça se saurait... était-ce pour l'aspect employée de Poudlard que Jade avait reculé d'un pas d'ailleurs? Ça aurait été étrange. Si couvre-feu il y'avait encore, la blondinette avait largement dépassé l'heure, mais le culot aurait été bien inspiré que de faire de moi une voix responsable forçant au retour dans les dortoirs.

- tu croyais que je te cherchais ? Même s'il est un peu tard, je ne vais pas te forcer à aller au lit, ne t'en fait pas. T'es trop grande pour que je fasse les mamans, ça a plus d'impact sur les premières années quand même.

Petit rire étouffé à y repenser. Cela faisait des années que je n'avais plus fait de baby-sitting. Plus le temps pour ça si je regardais bien. Peut être à tord d'ailleurs, mais le dressage de Spangle prenait déjà pas mal de temps, le suivi de Fanch aussi... alors..

-T'en fais pas. Je ne te ferai pas la morale. C'est courageux de travailler, surtout dans un restaurant, c'est pas facile. C'est pour ça que je ne t'ai plus croisée dans les couloirs depuis le cours de métamorphose?

A bien réfléchir, cette fausse salle de classe était la dernière fois où j'avais aperçu l'italienne. Je lui avais demandé de passer me voir si le coeur lui en disait, et sous l'absence de ses pieds foulant mon carrelage, je m'étais juste dit qu'elle ne trouvait pas nécessaire de venir me parler. Je pouvais comprendre après tout, nous n'étions toujours que de passage dans la vie de l'autre. De simples visiteurs ou spectateurs, présents sur la même scène sans jamais plus s'assoir sur le même banc. J'ignorais si cela m'attristait, ou si c'était le quartier qui brodait de tendresse mes pensées, mais le regard sur l'adolescente prête à fuir restait doux

-Quelque chose ne va pas?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Tour de Londres [Quartier] - Page 5 Empty
Re: Tour de Londres [Quartier]

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 5 sur 5

 Tour de Londres [Quartier]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.