AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres
Page 6 sur 10
Greenwich - Quartier de Londres
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
Ariana Hastings
Serdaigle
Serdaigle

Greenwich - Quartier de Londres - Page 6 Empty
Re: Greenwich - Quartier de Londres

Message par : Ariana Hastings, Jeu 6 Juil - 0:02


HRPG:
 





Ariana regarda son frère et cette presque inconnue se chamailler pendant plusieurs minutes. Elle n'arrivait plus à se souvenir ce que Seth lui avait dit sur la nature précision de leur relation, mais à les observer elle avait envie de parier qu'ils étaient plus qu'amis. Elle n’eut pas le temps de vraiment se poser la question, cependant, parce que son cerveau capta un morceau d'information qui la prit au dépourvu.

« Mon frère, un artiste ? » s'exclama-t-elle, presque furieuse contre elle-même de ne le découvrir que maintenant. « Il faudrait vraiment que tu me montres ce portrait. »

Seth avait déjà rougi des remarques de Meredith, Ariana allait vraiment de surprise en surprise. Elle n'avait jamais vu le jeune homme avec l'air si… embarrassé ! Encore une première qui, cette fois, fit sourire l'ancienne Serdaigle. Pour couper au supplice de son frère – parce qu'elle ne connaissait le rougissement que trop bien – elle reporta son attention sur son livre toujours posé sur la table.

« Et oui. » répondit-elle. « J'essaye de me maintenir au niveau. Et puis, » ajouta-t-elle avec un petit rire. « Serdaigle un jour, Serdaigle toujours ! »

Elle caressa la couverture de l'ouvrage du bout des doigts.

« Les livres ont toujours été un grand réconfort pour moi. Même dans les pires circonstances... »

Elle se perdit dans ses pensées pendant un instant, et sentit son regard divaguer. Ce n'était pas le moment de penser à Kira, se réprimanda-t-elle intérieurement, et elle se força à revenir sur Terre, dirigeant son regard vers Meredith cette fois. Meredith qui parlait déjà du partage des tâches dans l'appartement, apparemment l'affaire était réglée !

« Oui, et les tâches ménagères vont tellement plus vite quand on possède une baguette magique ! » Ariana déclara avec un clin d'oeil.

Les yeux de Meredith s'écarquillèrent très légèrement, et l'ancienne Serdaigle aurait pu le manquer si elle ne la regardait pas directement à cet instant précis. Elle esquissa un large sourire et tenta de se faire rassurante.


« Promis, je n'abuserai pas de la magie. » s'engagea-t-elle. « Mais il va falloir que tu t'habitues à vivre avec une sorcière, je n'ai pas spécialement envie de réprimer mes pouvoirs à l'intérieur même de l'appartement. »

« Du moment que tu ne me transformes pas en citrouille ! »

« Je ne le ferais que si tu m'overanalyse avec tes pouvoirs de psychologue ! »

Meredith sourit à son tour, et les deux filles semblèrent avoir trouvé un accord. Alors Ariana regarda de nouveau Seth.

« Tu as apporté un dessin à me montrer ? »
Revenir en haut Aller en bas
Seth McSoul
Seth McSoul
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Greenwich - Quartier de Londres - Page 6 Empty
Re: Greenwich - Quartier de Londres

Message par : Seth McSoul, Dim 9 Juil - 22:25


Peu à peu, la conversation suivit son cours et Ariana ne sembla finalement pas si dérangée par la conversation emprunte d'un léger malaise entre Seth et Meredith. Plus que ça, les deux filles commencèrent à bavarder et à rigoler ensemble, et Seth n'eut presque plus besoin d'intervenir. Elles discutèrent ménage, loyer, et il finit presque par se sentir de trop, à les écouter parler sans rien comprendre à la dureté d'une vie indépendante. Il devrait peut-être se lancer là-dedans un de ces jours, lui aussi, ça avait l'air pas mal comme délire...

En observant Meredith lancer des petites piques à Ariana qui les lui rendait presque automatiquement, il fut surpris de leurs deux réactions. À la fois par celle de son amie qui semblait, comme d'habitude, avoir calculé son coup depuis le début et avoir percé la personnalité de sa soeur en un instant, mais aussi et surtout par celle d'Ariana, qui s'était manifestement endurcie avec le temps, avait mûri et parlait désormais comme une adulte affirmée dotée d'un sens de l'humour mêlant sarcasme et second degré assumé.

Et les répliques fusaient, et Seth n'y comprenait rien, bien trop occupé à essayer d'imaginer leur avenir commun et toutes les fois où il leur rendrait visite dans l'appartement et où elles l'accueilleraient à bras ouverts (pour Ariana) et à coup de balais (pour Meredith). En cet instant, il ne put s'empêcher de les voir comme ses deux sœurs aux deux facettes d'une même personnalité, qui se complétaient et fusionnaient pour former un tout féminin légèrement inquiétant sur les bords dont le duo de choc pourrait faire des ravages dans leur immeuble.

Elles allaient être bien, ensemble. Et il allait être bien, à squatter chez elles.

Au bout d'un moment, l'adolescente demanda à Seth de sortir quelques dessins à lui montrer. Le garçon le ressentit comme une sorte de pression, comme s'ils avaient désormais rattrapé tout le temps perdu et qu'il était temps de passer aux choses sérieuses.

- Oui, oui, laisse-moi fouiller dans mon sac.

En vérité, il n'osait pas lui avouer mais il n'avait absolument pas apporté de dessin pour elle, il ne comptait pas lui montrer son portrait aujourd'hui. Il avait simplement apporté son sac dans lequel étaient entassés quelques croquis par défaut, dépassant d'une pochette cartonnée à moitié déchirée.

Il posa sur la table deux d'entre eux : le portrait de sa mère, et un autre de son frère.

- Alors, voilà... Désolé, je n'ai pas le tien, mais ici, c'est ma mère, Amber. Il me semble même que tu ne l'as jamais vue.

Sans réellement attendre la réaction de sa demi-soeur, il enchaîna, gêné de devoir lui montrer son travail alors qu'il aurait tant d'autres choses à lui dire.

- Et là, c'est notre frère, Elliot. Je ne sais même pas si tu te souviens de son visage, mais il a toujours ce vieux bouc de mec aigri, dit-il en souriant.

Il commença alors à parler de sa famille. Il lui montra des photos de Ivy et Hope sur son téléphone, lui expliqua qu'Elliot s'était remarié avec une sang-pur stricte et difficile à vivre, qu'ils avaient acheté un elfe de maison...

Meredith lui montra ensuite des photos de l'appartement, et elles rigolèrent de nouveau, et tout sembla si naturel, si joyeux. Seth ne pensa plus à la pression qu'il aurait dû avoir, à la façon dont il aurait dû se comporter. Il se dit seulement qu'Ariana était là, parmi eux, qu'elle venait de retrouver sa famille et qu'elle allait devenir une nouvelle figure permanente de son quotidien.

Quand ils eurent fini de discuter, après deux bonnes heures passées dans ce chaleureux café londonien, Seth eut l'impression qu'elle était déjà là depuis des jours et ne ressentait plus aucune gêne à lui raconter sa vie, et il comprit qu'elle n'était plus gênée non plus. Tout était devenu si facile, en seulement quelques heures.

Lorsqu'ils quittèrent le café, Seth ne réalisa pas tout de suite que Meredith et Ariana allaient s'éloigner ensemble et que la prochaine fois qu'il les verrait, elles seraient sûrement toujours réunies toutes les deux.

- Bon, eh bien... Bon aménagement, alors, dit-il à Ariana.

Il lui offrit une étreinte fraternelle et les vit s'éloigner, ces deux filles de Greenwich, les meilleures amies du monde, les nouvelles colocataires du tonnerre, les deux éternelles londoniennes de sa vie...

Ah oui, non, il y avait sa mère aussi.



Fin du RP pour moi, je te laisse finir (par un truc très court même si tu veux) !
Revenir en haut Aller en bas
Ariana Hastings
Ariana Hastings
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Greenwich - Quartier de Londres - Page 6 Empty
Re: Greenwich - Quartier de Londres

Message par : Ariana Hastings, Sam 15 Juil - 1:49


Seth sortit deux dessins de son sac, deux portraits qu'il présenta comme ceux de sa mère et de son frère. La femme sur le premier avait les traits fins et longs, quelques rides et l'air fatigué, mais il y avait quelque chose qu'Ariana reconnaissait dans son regard, quelque chose qu'elle retrouvait chez Seth, et leur lien de sang était indéniable. Sur le deuxième, Ariana reconnut vaguement Elliot, leur demi-frère. Elle ne l'avait vu qu'une seule fois et assez rapidement, mais ce n'était pas le genre de souvenir qu'elle pouvait effacer. Elle sourit au commentaire de Seth, « ce vieux bouc de mec aigri », et l'écouta parler de sa famille, de la situation maritale d'Elliot, et de ses filles qui entraient à Poudlard en septembre. Puis elle regarda les photos de Meredith, l'appartement sous toutes les coutures, et rigola avec elle. Et c'est à ce moment-là qu'elle réalisa qu'elle n'était plus seule, elle n'était plus une ermite, elle n'était plus à la rue, elle avait une famille, une famille chaleureuse et joyeuse, une famille qui lui avait offert un toit, une famille qui ne l'avait pas laisser tomber, et son sourire, déjà bien grand, s'élargit un peu plus. Peut-être que les choses iraient bien en fait. Peut-être que sa situation n'était pas si désespérée…

Avant de partir, avant de se séparer, Seth offrit à Ariana une étreinte fraternelle, que la jeune fille prolongea un tout petit peu plus longtemps, murmurant un simple
« Merci » sans se soucier qu'il l'ait entendu ou pas, il savait. Puis elle s'éloigna avec Meredith en direction de sa nouvelle maison...


Fin du RP
Revenir en haut Aller en bas
Artemis Lhow
Artemis Lhow
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Greenwich - Quartier de Londres - Page 6 Empty
Re: Greenwich - Quartier de Londres

Message par : Artemis Lhow, Jeu 20 Juil - 12:02


Tour de Garde - Juillet

Feu d'artifice nocture

avec Azaël Peverell

Ce RP me sert également de TDG pour le mois en cours

Il est des moments moins agréables que celui-ci. La journée fut douce et la soirée l'est tout autant. De nombreux moldus se promènent le long de la tamise. Bien entendu, je me fond dans la masse. Habillé sobrement d'un jean noir et d'une chemise blanche, Synfonia soigneusement dissimulée dans ma manche.

Les mains dans les poches, un doux sourire aux bout des lèvres, j'avance nonchalamment le long de la berge, jetant de discrets regards à droite et à gauche afin de m'assurer que rien ne cloche. Et pour une fois, rien ne cloche. Voilà bien longtemps qu'un de mes tour de garde ne s'était pas déroulé dans le calme. C'est ... appréciable.

Je me pose quelques instants sur un banc libre. Un instant de repos ... avant l'explosion. Des applaudissement retentissent, des rires aussi, mais les regards expriment surprise et stupéfaction. Tous sont tournés vers les cieux et vers ces paillettes colorées qui brillent et tombent à travers le ciel.

Si seulement nous étions jour de fête nationale, je n'aurai pas porté tant d'attention à ce spectacle, mais là... je ne pense pas que les moldus soient en capacité de tirer leurs feux d'artifices depuis les airs. Je me lève d'un bond et scrute les cieux à la recherche d'une explication. Mais qu'est-ce qui se passe ici ?!



Dernière édition par Artemis Lhow le Mer 26 Juil - 23:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Azaël Peverell
Azaël Peverell
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Animagus : Chien-loup Tchécoslovaque


Greenwich - Quartier de Londres - Page 6 Empty
Re: Greenwich - Quartier de Londres

Message par : Azaël Peverell, Sam 22 Juil - 13:01


T'as prévu ça depuis un petit moment. Parce que, des fois, Asclé et Leo partent de la crèche, et alors tu t'ennuies. Et lorsque tu t'ennuies, tu te retrouves avec les pires idées du monde pour changer ça. C'est comme ça qu'un jour, tu t'es décidé à commander des FeuxFous et des Feuboums à Waddiwasi. Après, il n'y avait plus qu'à attendre que ça arrive. T'as vu les choses en grand, t'en as pris plusieurs de chaque sorte, histoire de pouvoir faire quelque chose de spectaculaire. En mettre plein les yeux à tout le monde, sorciers comme moldus. Ouais, t'as prévu de faire le plus beau feu d'artifice possible juste au dessus de la tamise, là où t'es sûr que plein de gens pourront le voir. Le fait que les feux d'artifice magiques puissent surprendre les moldus ne te vient pas de suite à l'idée. Mais au final, même après t'en être rendu compte, tu t'en fous royalement. Le secret magique et toi, vous n'êtes pas les meilleurs amis du monde.

Alors te voilà qui embarque tous les feux dans un sac, et qui prends ton balai de Quidditch, prêt à aller faire de jolies explosions dans le ciel Londonien. Tu te jettes un charme de désillusion quand même, histoire de pouvoir voler tranquillement sans être trop repéré. tu vas sûrement devoir le renouveler régulièrement, mais peu importe. La prochaine fois, tu réfléchiras deux secondes et tu voleras le rideau de douche en poil de demiguise de la crèche fleurie pour te faire une super cape d'invisibilité à moindre coup. Bref, tu ne perds pas davantage de temps. Tu passes par le balcon de la crèche pour t'envoler dans les cieux, pour filer à travers Londres. Tu dois trouver l'endroit parfait. Et la tamise, c'est plutôt grand. Tu tournes quelques temps pour enfin te décider à sortir le grand jeu.

Il y a plusieurs personnes en contrebas qui profitent de la douceur de la soirée. Tu vas rendre le tout inoubliable. Ils pourront venir te remercier après. Tu vérifies que ton charme de désillusion fait toujours effet, et tu balances un Juron étoilé dans le ciel. Tu le laisses écrire quelques insultes avant de lui balancer directement un #Evanesco, multipliant ainsi ses effets par dix, avant de le faire exploser d'un #Stupefix. Plusieurs cris et acclamations se font entendre. La surprise est dans l'air, mais les gens semblent applaudir, alors c'est que ça leur plaît. Tu passes à la suite. C'est un vif d'or et deux dragons enflammés qui suivent. Le premier explose en plein ciel en plusieurs petits vifs d'or lumineux tandis que les deux autres semblent en faire le tour, pour ensuite descendre en piquet vers la foule avant de remonter dans les cieux au dernier moment.

Immense sourire aux lèvres, tu observes ton oeuvre avec énormément de fierté. C'est que c'est hyper réussi ton histoire. Encore un #Evanesco de lancé pour multiplier les effets. Le ciel brille de tous les côtés, les lueurs enflammées semblent prendre vie et se mouvoir dans tous les sens pour le plus grand plaisir des yeux. Tu files plus loin dans le ciel pour lancer un nouveau juron étoilé que tu entoures d'un vif d'or. Si c'est pas magnifique... Cependant, ton charme de désillusion semble faiblir. T'as peut être été visible quelques secondes à peine. Mais tu le lances à nouveau pour être bien sûr de rester invisible aux yeux de tous. Il ne faudrait pas non plus que quelqu'un vienne à te repérer.
Revenir en haut Aller en bas
Artemis Lhow
Artemis Lhow
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Greenwich - Quartier de Londres - Page 6 Empty
Re: Greenwich - Quartier de Londres

Message par : Artemis Lhow, Lun 24 Juil - 14:36


Les feux explosent en tous sens, volent et virevoltent comme s'ils avaient une conscience propre et enfin je le vois. Petit être se baladant librement dans le ciel l'espace d'un instant. Inconscient ... pas de temps à perdre, je pose doucement ma main sur Symfonia, tous ont le regard vrillé vers le haut, mais on est jamais trop prudent. « Kaleidem ! CRAC ! »

Si tôt désillusionné, si tôt transplané en direction du domaine gris. Restant au portail, je fais appel au sortilège d'attraction pour faire venir mon balai à moi. Pas de temps à perdre .. il pourrait bien être parti lorsque je reviendrais sur les lieux. Quelques secondes plus tard, je transplane à nouveau, mon balai bien en main, et atterrit sur les pieds d'un moldu qui se met à chercher la cause de cette soudaine douleur plantaire.

Malheureusement pour lui, je file déjà travers les cieux, toujours dissimulé par le charme du caméléon que mon artificier en herbe semble lui aussi maitriser. Je cherche l'origine des explosions et balance un peu au hasard à travers le ciel des « Finite incantatem ! » jusqu'à ce qu'enfin, il reprends forme humaine. Je me couche sur mon balai et file à toute allure le rejoindre dans les hauteurs.

« Bureau des Aurors ! Regagnez la terre ferme !! »

Probabilité qu'il coopère ? Je dirais entre zéro et quinze pourcent ... au moins j'aurais essayé ...

Revenir en haut Aller en bas
Azaël Peverell
Azaël Peverell
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Animagus : Chien-loup Tchécoslovaque


Greenwich - Quartier de Londres - Page 6 Empty
Re: Greenwich - Quartier de Londres

Message par : Azaël Peverell, Dim 30 Juil - 7:43


Tu t'amuses bien dans le ciel londonien. Non seulement tu éclaires le ciel de toutes sortes de feux d'artifices magiques au dessus d'une foule composée probablement à grande majorité de moldus qui n'ont jamais vu de telles illuminations explosives, mais en plus tu peux goûter à cet instant de liberté totale que constitue le fait de voler à toute allure. Parce que tu ne te ménages pas. Bien que le charme désillusion que tu t'es lancé empêche quiconque de te voir, cela ne t'empêche pas d'avoir cette volonté d'assurer le spectacle en entier. Alors tu en profites pour faire toute sorte de vrilles ou de looping. T'enchaînes les figures sur ton balai. En plus de t'amuser comme rarement, cela te fait un bon entraînement pour le Quidditch, c'est tout bénef.

Tu lances ton dernier Juron étoilé, suivi de ton dernier Vif d'or. Tu les laisses prendre place dans le ciel, avant de multiplier leurs effets à l'aide du même sortilège que précédemment. Et alors que t'es en pleine accélération pour faire une montée en piquet, un sortilège te frappe, et te voilà de nouveau visible aux yeux de tous. Tu te demandes qui peut être assez stupide pour faire une chose pareille. Parce qu'un mec qui vole sur un balai dans le ciel, t'es bien sûr que les moldus risquent de se poser des questions. Vachement plus qu'avec de simples feux d'artifices magiques en tous cas. Une voix s'élève, et ton sang de fait qu'un tour dans tes veines. Bureau des Aurors ? Tu risques gros si tu te fais choper là.

Ni une ni deux, te voilà qui te lances une nouvelle fois un #Kaleidem. Il ne faudrait pas que tu attires trop l'attention. Et tu files à toute vitesse, dans la direction opposée à la voix qui s'est fait entendre. Et tu balances deux dragons enflammés derrière toi pour ralentir ton poursuivant. Parce que t'es à peu près certain que le type ne va pas te laisser t'en tirer aussi facilement. Il est l'heure de montrer ce que tu vaux sur un balai. T'es pas dans l'équipe de Quidditch pour rien après tout. Le vent s'engouffre dans tes cheveux, les plaque en arrière, dégageant ainsi totalement ta vue. Penché en avant sur ton balai, tu ne tardes pas à perdre de l'altitude pour te diriger vers l'autre rive de la Tamise. Tu sais qu'il y a tout un tas de ruelles peu fréquentées non loin, et t'as bien l'intention de les atteindre. Londres, c'est chez toi. Tu t'y repères comme nul autre. Tu as tellement écumé les rues de la ville que tu pourrais y trouver ton chemin les yeux fermés.

Tu disparais sous les feuillages d'un arbre de la rive pour directement rejoindre l'une des ruelles. Ton charme de désillusion ne va probablement pas tarder à disparaître. Mais peu importe. Ici, personne ne se promène en pleine nuit. Les gens restent bien sagement chez eux. Le quartier revient alors aux mains des junkies et des squatteurs. Et vu ce qu'ils s'envoient, t'es bien certain que c'est pas un type sur un balai volant qui va les étonner.
Revenir en haut Aller en bas
Artemis Lhow
Artemis Lhow
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Greenwich - Quartier de Londres - Page 6 Empty
Re: Greenwich - Quartier de Londres

Message par : Artemis Lhow, Lun 31 Juil - 6:09


Pour toute réponse, je n'obtiens qu'un nouveau charme de désillusion et furie de lumières incandescente qui se ruent sur moi. Attaquer quelqu'un qui déclare être membre du bureau des Aurors n'est pas spécialement une bonne idée, mais je ne m'attendais pas non plus à une coopération totale et absolue venant d'un crétin qui s'amuse à balancer des feux d'artifices au beau milieu de Londres.

Je me faufile comme je peux entre les deux feux flamboyant qui viennent roussir le bas de ma robe. D'un regard noir vers la direction supposé de notre artificier en herbe, je file à travers ciel avec le fol espoir de le percuter peut-être, mais en vain. Je prends de l'altitude, examinant les berges et la surface de l'eau sans que rien n'attire mon regard. Rien, sauf ce miroitement là-bas...

Ni une ni deux, je me penche sur mon balai faisant siffler l'air à mes oreilles et piquant une tête en direction du sol. L'eau se rapproche dangereusement et de je redresse tranquillement mon balai tout en scrutant les berges. Je ne vais pas pouvoir balancer des sortilèges à tire d'aile toute la soirée pour le trouver, il faut que je trouve un moyen pour qu'il se montre.

Ce côté de la rive est bien plus calme, aucun moldu sur la promenade, seuls quelques jeunes sont appuyés tranquillement contre les façades des immeubles, d'autres installés calmement sur les banc entre deux bâtisses. L'endroit idéal pour se fondre dans la masse en somme. Je me reste quelques mètres au dessus de l'eau, face  à la berge, toujours dissimulé par mon charme de désillusion.

Il faut que je trouve une solution pour que le responsable de ces feux fous se montre et je n'entrevois aucun moyen qui n’inclurait pas les moldus présents sur le site. Je ne peux m'en prendre à eux sur simple soupçon et je ne veux pas non plus blesser l'abruti aux explosifs magiques. Une idée me vient ... je pointe Symfonia

« Terorim Multiplicare ! »

Le regard agars des jeunes présents se fait affoler et certains se mettent à fuir sans raison désertant les lieux. J'observe sans broncher, attendant que ma cible ne fasse une erreur ... espérant qu'elle en fasse une ...

Revenir en haut Aller en bas
Azaël Peverell
Azaël Peverell
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Animagus : Chien-loup Tchécoslovaque


Greenwich - Quartier de Londres - Page 6 Empty
Re: Greenwich - Quartier de Londres

Message par : Azaël Peverell, Lun 31 Juil - 10:50


Tu pensais l'avoir distancé. Vraiment. T'en étais persuadé. Avec les dragons que tu lui as balancé dessus et le changement de rive, tu t'es dit que t'avais une chance de t'en tirer en atteignant la bonne ruelle. Sauf que c'est visiblement un peu trop demandé à la chance que d'être de ton côté pour une fois. Alors que tu ralentis tranquillement, prêt à descendre de ton balai pour te fondre parmi les jeunes présents, un souffle de panique semble prendre la majorité d'entre eux. Un vent de paranoïa souffle dans l'air ? La fuite semble être l'option qu'ils choisissent tous. Tu ne comprends rien à ce qu'il se passe, jusqu'à ce qu'un sort te frappe. Tu tombes directement de ton balai. Heureusement que t'étais vraiment pas bien haut. Il se retrouve au sol, à plusieurs mètres de toi. Mais tu ne le vois pas.

Tu ne fais plus attention à ce qui t'entoure. T'essaies même pas de te relever. Tu restes au sol, recroquevillé sur toi-même. Yeux grands ouverts, à fixer une chose que t'es sans doute le seul à voir. Tu connais cette sensation. Beaucoup trop bien. La peur a de nouveau pris entièrement le contrôle de ton corps. Ton balai traîne plus loin, ta baguette t'a également échappée. Tu prends ta tête dans tes mains en essayant de te calmer. De te persuader que rien de ce que tu ressens à présent n'est réel. Parce que vu le nombre de Terrorim que tu t'es déjà pris, tu commences à reconnaître la sensation. La peur qui grandit, qui s'insinue dans chaque pore de ta peau alors même qu'il n'y a rien qui peut l'expliquer. Qu'elle n'est pas du tout rationnelle. Mais tu n'arrives pas à t'en défaire. Elle te bouffe de l'intérieur, elle te paralyse plus sûrement que n'importe quelle entrave.

Ton souffle se fait court. Tu a beau essayer de te calmer comme tu le peux, rien n'y fait. Tu passes trop de temps à cadenasser toutes tes peurs et toutes tes angoisses au fond de toi, lorsqu'elles ressortent, elles ne te laissent pas le moindre répit. Mais ce n'est vraiment pas le moment de rester par terre sans bouger, en gémissant à moitié comme un crétin. Pourtant, le fait qu'un membre du bureau des Aurors risque de te tomber dessus à n'importe quel moment n'est plus du tout ta priorité. Non, tout ce que tu veux, c'est réussir à te défaire de ce sortilège. Réussir à ôter ce poids qui te compresse la poitrine à un tel point que respirer devient difficile. Réussir à faire reculer la peur qui semble gagner tes veines comme un poison vicieux.

Tu finis par parvenir à te concentrer assez pour pouvoir rassembler quelques idées cohérentes. Alors tu commences à compter dans ta tête. Pour te focaliser sur autre chose. Peut être que si tu ne fais pas attention à elle, la peur finira par s'en aller d'elle-même. Tu parviens jusqu'à dix. Et ton souffle est un peu moins entrecoupé. Tu te redresses pour t'asseoir contre le mur de la rue dans laquelle tu te situes. Et tu continues de compter. Tu ne te rends pas compte qu'il n'y a plus personne aux alentours. Que tous les autres jeunes ont déguerpis. Et qu'il ne reste que toi, avec ton balai et ta baguette à plusieurs mètres, tandis que tu te forces à compter dans l'espoir de réussir à sortir de ce sortilège par toi-même, pour la première fois.
Revenir en haut Aller en bas
Artemis Lhow
Artemis Lhow
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Greenwich - Quartier de Londres - Page 6 Empty
Re: Greenwich - Quartier de Londres

Message par : Artemis Lhow, Lun 31 Juil - 11:12


Un vent de panique souffle sur la berge tandis que tous les jeunes moldus présents se mettent à courir et à fuir cette peur grandissante qui s'insinue dans leurs veines. J'observe la scène avec attention, il ne peut qu'être là. Ruelle après ruelle je passe devant les bâtisses examinant chaque recoin jusqu'à ce qu'enfin la chance me sourie. Là, à quelques mètres de moi, un balai et une baguette gisent sur le sol.

Je me pose dans la ruelle, toujours dissimulé et informule un « Finite Incantatem ... ». Un jeune homme d'une quinzaine d'années tout au plus apparaît à même le sol, recroquevillé sur lui-même, les yeux grands ouverts à fixer un point à quelques mètres de lui. Gardant Symfonia bien en main, je récupère sa baguette sur le sol avant de rompre mon charme de dissimulation.

Je m'installe à moins de deux mètres de lui, m'asseyant en tailleur sur le sol à hauteur de son visage. Je pose mes coudes sur mes genoux et lie mes mains vers l'avant en le gardant bien en vue. J'attends patiemment qu'il reprenne le contrôle de ses moyens. Sa respiration se calme petit à petit et je décide de fixer les règles avant qu'il ne soit pleinement en possession de ses moyens.

« Bonsoir, je m'appelle Artemis Lhow. Je travaille au département de la justice, plus précisément au Bureau des Aurors. Vous vous êtes rendu coupable ce soir d'usage irrégulier de la magie en présence de moldus, d'usage abusif de la magie chez les mineurs et d'outrage et d'agression envers un représentant du Ministère. Autrement dit vous risquez d'avoir de sérieux problèmes ... je ne saurai donc que trop vous conseiller, une fois vos moyens récupérés, de vous installer face à moi dans le calme et de vous présenter simplement vous et vos intentions. Au moindre geste, au moindre mot de travers, je peux vous assurer que je ne vous ferais aucun cadeau. »

Ma voix est calme et douce, mais le ton est ferme et mon regard laisse clairement entrevoir les différentes options qui se présentent à lui, la coopération ou la prison.

Revenir en haut Aller en bas
Azaël Peverell
Azaël Peverell
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Animagus : Chien-loup Tchécoslovaque


Greenwich - Quartier de Londres - Page 6 Empty
Re: Greenwich - Quartier de Londres

Message par : Azaël Peverell, Lun 31 Juil - 12:29


Tu parviens à reprendre ton calme, peu à peu. Et une voix se fait alors entendre. Tu finis par reprendre conscience de ce qu'il se passe autour de toi, et tes yeux se posent sur un type, assis devant toi, baguette en main. Tu mets quelques secondes à comprendre que c'est à toi qu'il s'adresse. T'as clairement rien saisi au début de ce qu'il t'a raconté. Mais alors que tu te libères des effets du sortilège, le doute n'est plus vraiment permis. Tu te trouves face à un Auror qui t'as vu balancé des feux magiques et faire usage de magie devant des moldus. Autant dire que t'es un peu mal. Tu pousses un profond soupir et laisses ta tête s'appuyer contre le mur derrière toi. Tout ce que t'as retenu, c'est qu'il veut que tu te présentes et que tu lui expliques tes intentions. Elles avaient pourtant l'air vachement claires à tes yeux.

Mais t'es pas franchement en état de faire le malin. Si t'as enfin réussi à te débarrasser de ce fichu Terrorim, tu te rends vite compte que c'est lui qui a ta baguette. Et donc que t'as pas vraiment d'autre choix que de faire ce qu'il te dit pour le moment. Tu te rappelles quand même de la promesse d'Elly. Elle a dit qu'elle t'aiderait si tu le lui demandais. Alors si les choses dégénèrent ici, tu peux toujours espérer une porte de sortie. T'es peut être pas en si mauvaise posture que cela. Tu fais craquer les os de ta nuque. Il faut dire que, même si t'es pas tombé de bien haut, le contact avec le sol a été plutôt rude. Mais t'as connu pire. Alors tu finis par répondre aux questions qu'il te pose, parce que t'as juste envie d'en finir vite avec tout ça et savoir ce que tu risques. Ou du moins ce qu'il va suivre.

- J'm'appelle Azaël Lide... Peverell. Azaël Peverell.

Non pas que tu ne te souviennes pas de ton nom. C'est juste que t'as repris le nom de ta famille biologique il y a peu de temps, t'as un peu de mal à y penser chaque fois que tu dois te présenter. Essayez de porter un nom de famille pendant seize ans, et de changer. Vous verrez bien si en quelques mois à peine votre nouveau nom vous paraît naturel à déclarer. Parce qu'on parle pas de mariage ici, c'est un peu différent comme contexte. Bref. Tu réfléchis un instant à ce que tu peux bien lui raconter quant à tes intentions. Mais finalement, tu optes pour la vérité.

- Et j'm'ennuyais. J'trouvais ça drôle. Les moldus ont rien capté de toute manière.

Tu plonges ton regard dans celui de ton interlocuteur, comme pour le défier de dire le contraire. Ils applaudissaient tous en hurlant des "Ooooh" et des "Aaah" ravis, ils n'avaient pas l'air plus perturbés que ça. Ce qui aurait vraiment pu les perturber en revanche, c'est de voir un mec voler sur un balai en plein ciel. Ou de se retrouver pris d'une peur panique sans avoir la moindre idée de pourquoi. Mais tu ne vas pas essayer de retourner tes torts contre lui, parce qu'étonnamment, vu que c'est lui qui porte l'insigne, t'as dans l'idée que ça risquerait de te retomber sur le coin du nez quoi qu'il arrive.
Revenir en haut Aller en bas
Artemis Lhow
Artemis Lhow
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Greenwich - Quartier de Londres - Page 6 Empty
Re: Greenwich - Quartier de Londres

Message par : Artemis Lhow, Lun 14 Aoû - 20:15


Le garçon reprend peu à peu ses esprit, fait craquer sa nuque, je retiens un frisson et il prend la parole. Sa voix semble calme malgré la situation et alors qu'il me donne son nom voilà qu'il marque une hésitation. Mensonge ou vérité ? S'il veut jouer nous serons deux, mais au final je compte bien avoir le fin mot de l'histoire. Je lui adresse un sourire aussi faux que possible et hausse un sourcil lorsqu'il me donne la raison de ses actes.

Je ne suis pas sûr de bien comprendre le concept... dans un premier temps il balance des feux d'artifices magique en pleins milieu d'une zone moldue en heure d'affluence, ensuite il s'en prends à un agent du ministère pour au final me mentir sur son nom et, attendez c'est pas fini, tout ça pour ... s'amuser ? Mon sourire s'élargie et je m'éclairci la gorge.

« Je vois Azaël... donc si je comprends bien tu souhaites prendre quelques vacances à Azkaban c'est bien ça ? »

Je laisse mes mots flotter dans l'air, telle une menace inachevée qui pourrait à tout moment tomber et vous couper les jarrets. Une épée de Damoclès, mais en mieux. Je plonge mon regard dans le sien et tente de lire en lui ses réactions à mes propos avant de continuer dans ma lancée. Aucun répit pour les menteurs ou les idiots.

« Il n'y a rien de drôle à mettre en péril le secret magique, c'est juste extrêmement stupide comme moyen de divertissement. Mais peut-être l'es-tu après tout ? Sans doute faut-il être sacrément stupide même je dirais pour ne plus se souvenir de son nom de famille ... non ? A nouveau je reprends mon souffle, fais tourner sa baguette entre mes doigts et lui offre mon plus beau sourire ... carnassier. Je te repose la question une seconde et dernière fois : qui es-tu ? »

Revenir en haut Aller en bas
Azaël Peverell
Azaël Peverell
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Animagus : Chien-loup Tchécoslovaque


Greenwich - Quartier de Londres - Page 6 Empty
Re: Greenwich - Quartier de Londres

Message par : Azaël Peverell, Sam 19 Aoû - 12:26


T'as été totalement honnête avec le type. Tu t'es contenté de lui énoncer vérité sur vérité. Et pourtant, il semble sceptique. Tu pousses un léger soupir. T'avais franchement pas prévu que ta soirée finissait comme ça. Tu devais juste lancer tes feux d'artifices, t'amuser un peu, voler le plus rapidement possible pour le fun, et rentrer à la Crèche Fleurie des Mômes dus-Per. Mais non, il a fallu que tu tombes sur un agent du Ministère qui était visiblement dans un grand moment d'ennui et qui a décidé de pourrir ta soirée. Voire ta vie, étant donné qu'il te menace clairement de t'envoyer à Azkaban pour trois pauvres feux d'artifices.

- Me semble pas avoir parlé de vacances en taule.

Il te gonfle à te parler comme ça. T'as même pas essayé de jouer au malin avec lui. Certes, tu t'es enfui, mais ça, c'est juste un instinct de conservation, rien de personnel, et rien de bien méchant. C'est pas comme si tu lui avais balancé un sortilège offensif non plus. Depuis quand c'est un crime de vouloir s'amuser un peu quand on s'ennuie ? Tu passes ta main dans tes cheveux, les ébouriffant un peu plus au passage avant de plonger à nouveau ton regard dans celui de ton interlocuteur. Les mots qui sortent de sa bouche ne te plaisent pas le moins du monde. Pour qui il se prend à te balancer comme ça que t'es stupide ? Tu te renfrognes un peu plus. Son sourire sadique ne t'atteint pas le moins du monde. Parce que t'es clairement en train de... bouder.

Ouais, t'as dix-sept ans, et tu boudes quand on te taxe de stupide et de menteur. Enfin stupide à la limite tu t'en fous. Par moment, c'est clairement vrai. Suffit de voir le nombre de fois où t'as manqué de crever pour s'en rendre compte, t'es pas franchement le mec le plus futé du monde. Mais au moins tu le sais, c'est déjà ça, un point pour toi. En revanche, qu'on te traite de menteur, c'est une autre histoire. D'autant plus lorsque tu t'es contenté de dire l'entière vérité, et que c'est simplement l'autre en face qui n'est pas foutu de s'en rendre compte. Comme si t'allais t'amuser à lui donner un faux nom, t'as encore assez d'honneur pour assumer tes propres conneries. Bras croisés sur la poitrine, tu hausses les épaules avec une tête de gamin buté bien décidé à camper sur ses positions quoi qu'il arrive.

- Bah moi j'ai trouvé ça drôle. Alors j'suis p'tet stupide. Quoi que c'que tu penses j'm'en tape. Par contre, qui je suis, j'te l'ai déjà dit. T'aurais mieux fait d'écouter. Et si t'as pas entendu, dis toi qu'les oreilles c'comme le cul, ça s'nettoie.
Revenir en haut Aller en bas
Artemis Lhow
Artemis Lhow
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Greenwich - Quartier de Londres - Page 6 Empty
Re: Greenwich - Quartier de Londres

Message par : Artemis Lhow, Ven 25 Aoû - 0:47


« Me semble pas avoir parlé de vacances en taule. »

Oui c'est vrai, il n'avait pas mentionné cette idée, c'est moi qui lui ait soufflé à vrai dire. Et je ne devais m'en tenir qu'à cette première réaction, je dirai qu'il ne prends décidément pas la mesure de ses actes et de ses propos. Soit ce garçon est inconscient, soit il se moque de la loi comme de la dernière pluie.

Il prend le temps de se recoiffer avant de reprendre la parole. Il est vrai que la coiffure est un élément de style important, voir même primordial, lorsqu'on est face à un Auror... son regard se pose dans le miens et je crois en lire celui-ci une espèce de renfrognement enfantin. Mon sourire s'élargit malgré moi. Il semblerait que mes propos aient malgré tout atteint leur cible. Et il n'a pas l'air d'apprécier les mots que je lui ai servis... il croise les bras sur sa poitrine et lève les épaules dans un mouvement de dédain.

« Bah moi j'ai trouvé ça drôle. Alors j'suis p'tet stupide. Quoi que c'que tu penses j'm'en tape. Par contre, qui je suis, j'te l'ai déjà dit. T'aurais mieux fait d'écouter. Et si t'as pas entendu, dis toi qu'les oreilles c'comme le cul, ça s'nettoie. »

Mon corps agît plus vite que ma pensée. D'un geste léger je pointe sa propre baguette sur son visage et lâche le plus naturellement un simple « Recurvite. » qui déjà commence à lui faire mousser la bouche. Non, mais sans déconner, c'est une façon de parler à un adulte ça ? Qui plus est un agent du ministère qui vous prends sur le fait ? J'ai réussi malgré tout à garder mon sourire, bien que celui-ci ait perdu toute trace d'ironie. Il est maintenant froid (polaire) et mes yeux n'expriment plus aucune trace d'amusement.

« Reste poli jeune homme ... les grossièretés ne te seront d'aucun secours face à moi. Je me moque bien que tu ais trouvé ça drôle de faire éclater des fusées dans le ciel. Si tu avais fait cela à Pré-au-lard tu n'aurais eu aucun soucis, mais là non seulement tu as choisi de faire ça devant des moldus, mais en plus tu sembles visiblement n'avoir pas conscience que tu as prit d'énormes risques... »

Je ne voulais pas en venir à lui dire, mais si sa fusée m'avait atteint plus gravement que ce qu'elle ne l'a fait, j'aurai fort bien pu employer des méthodes beaucoup plus radicales pour lui faire quitter son balai. Et au diable les blessures qui en découlent, s'en prendre à un Auror n'est jamais une bonne idée. J'aurai très bien pu le prendre pour un mage noir à vrai dire ... bon si ce n'est que les mages noirs qui s'éclatent à balancer des feux d'artifices, ça court pas les rues. En général c'est plutôt les gravas ou les cadavres qui volent avec eux... mais passons, je m'éloigne du sujet.

« Merci de t’enquérir de l'état de propreté de mes oreilles, cette attention me touche et si tu es sage je te laisserai peut-être voir par toi même leur état général. Mais si je t'ai demandé de me redonner ton nom, c'est parce que je ne vois pas bien comment on peut hésiter et se tromper lorsqu'on se présente aux autres, tu m'expliques ? »

Revenir en haut Aller en bas
Azaël Peverell
Azaël Peverell
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Animagus : Chien-loup Tchécoslovaque


Greenwich - Quartier de Londres - Page 6 Empty
Re: Greenwich - Quartier de Londres

Message par : Azaël Peverell, Lun 28 Aoû - 23:25


Un sort fuse. Sans ta baguette, et dans la situation actuelle, t'es bien incapable d'éviter quoi que ce soit. Une désagréable sensation se fait sentir dans ta bouche. T'as juste l'impression que tu viens de bouffer du savon en fait.Le goût est absolument immonde. T'écoutes à peine les mots de l'Auror en face de toi, t'es bien trop occupé à recracher la mousse. A ses pieds en plus de ça. En espérant bien que quelques postillons l'atteignent, ça lui apprendra à se jouer ainsi de toi. Non mais c'est vrai, quoi, t'as même pas été vulgaire. Depuis quand "j'm'en tape" ou "cul" sont des grossièretés ? Ce type a un peu trop la confiance. T'aimes pas les gens qui essaient à ce point de prouver leur supériorité. Tout ça parce que Monsieur a récupéré ta baguette et porte un insigne brillant. On a les fiertés qu'on peut dans la vie. Tu crachotes encore un peu de mousse, rêvant d'un Aguamenti pour faire passer ce goût atroce.

- Les Moldus étaient contents, et ils ont rien grillé, arrête de radoter là-dessus, il a rien du tout ton précieux secret magique ! En plus, Pré-au-Lard, c'était beaucoup trop loin, j'sais pas encore transplaner alors j'fais comme je peux.

Te voilà en train de te justifier. C'est qu'il est un peu trop sûr de ce qu'il avance à ton goût. Non mais c'est vrai, quoi, Pré-au-Lard, c'est pas la porte à côté, si tu dois y aller à chaque fois que l'ennui se pointe et que tu décides de faire la première connerie qui te passe par l'esprit, tu ferais mieux de prendre un appartement là bas. Sauf que tu préfères vivre en collocation à la crèche avec Leo et ton pote perché, au moins, vous vous amusez bien. Enfin quand Leo vous met pas au crochet parce que vous n'êtes pas d'accord sur les règles du jeu auquel vous jouez et que le ton commence à monter. Et puis, il y a tous vos animaux. Les tiens seraient malheureux sans ceux des deux autres, ils ont appris à vivre ensemble maintenant, il faut penser à leur bonheur à toutes ces bestioles là. C'est des responsabilités !

Tu t'égares sans doute un peu trop cependant. Tu tires une légère grimace lorsqu'il te dit qu'il pourrait te laisser regarder l'état général de ses oreilles si t'es sage. Non seulement, il te parle vraiment comme à un gosse, mais en plus, tu trouves déjà qu'il est un peu trop proche de toi. Avoir son visage en gros plan, c'est pas le truc le plus sympa du monde, alors tu préfères même pas imaginer si c'était ses conduits auditifs. Pour peur qu'ils soient blindés de cérumen, bonjour la vision d'horreur. Non merci, tu préfères le croire sur parole quant au fait que ses oreilles soient propres. En plus, si son hygiène corporelle est douteuse, c'est son problème, pas le sien. C'est sur lui qu'il ferait mieux de lancer un récurvite. Tu pousses un soupir à sa dernière question. C'est qu'il n'en démord pas, Monsieur a raison, t'aurais pas dû hésiter à donner ton nom. Et bah s'il veut une explication, tu vas lui donner, et t'espères bien qu'il va se sentir stupide après en comprenant que t'es de bonne foi depuis le début. Après tout, il est peut être encore moins futé que toi, ce serait pas étonnant, il ne serait pas Auror sinon. Quel choix de carrière douteux...

- J'ai retrouvé ma famille biologique y'a quelques mois. Vu qu'ils sont tous morts dans ma famille adoptive, bah j'ai repris mon nom de base. J'ai juste pas l'habitude d'être un Peverell.

En même temps, vu la famille tordue que c'est, tu risques pas de t'y faire de si tôt. Quoi que, ta famille adoptive n'était pas mieux. Sans compter que ton père adoptif a été buté par ta soeur biologique, et que ta tante adoptive est morte de la main de ton employeur alors même que tu t'es contenté de lui demander. Ouais, l'histoire est compliquée, j'avais prévenu.
Revenir en haut Aller en bas
Artemis Lhow
Artemis Lhow
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Greenwich - Quartier de Londres - Page 6 Empty
Re: Greenwich - Quartier de Londres

Message par : Artemis Lhow, Jeu 7 Sep - 19:01


La mousse commence à s'accumuler aux coins de ses lèvres et il semble avoir quelques difficultés à reprendre contenance. Voilà au moins qui devrait l'encourager à montrer un chouilla plus de respect ! Cependant, l'excuse qu'il me donne pour justifier son acte ne me convient toujours pas. Je ne remet pas en cause sa véracité, il faudrait vraiment être stupide pour trouver une excuse aussi pathétique, mais il faut sans doute l'être tout autant pour le faire en se disant que c'est une bonne idée.

« Tu fais comme tu peux ? Mais le problème est là justement : tu ne peux pas. Tu ne peux pas prendre le risque de révéler notre monde aux moldus, tu ne peux pas prendre le risque de te blesser ou de blesser autrui pour te divertir et enfin tu ne peux pas enfreindre les lois sans espérer en payer le prix. »

Je porte la main à mes tempes, cette discutions sans fin me fatigue ... il ne se rend définitivement pas compte des peines encourues pour ce genre d'actes. Si je l'amène au ministère en l'état il va passer une partie de sa jeunesse derrière les barreaux et sa baguette sera confisquée. Mais non, lui il est là à se pavaner ! Ou pas d'ailleurs, il reprend enfin la parole pour m'expliquer cet oubli de nom de famille... effectivement ça peut troubler. Si demain je venais à changer de nom je pense que je ferai moi aussi l'erreur pendant un moment.

Rangeant ma propre baguette dans la poche intérieur de ma robe, je m'installe confortablement face à lui et m’adoucit légèrement. Au moins, il n'est pas menteur ... à première vue au moins. C'est déjà ça, il est encore jeune et stupide comme on dit, mais un jeune stupide et honnête. Ça rattrape un peu l'affaire non ? On va dire que oui ... je tiens pas spécialement à briser son avenir ...

« Hum... je vois. Écoute Azaël, je ne tiens pas spécialement à t'envoyer en prison, mais sache que tes actes sont hautement répréhensibles. Si tu étais tombé sur un autre Auror ce soir, je ne miserai pas sur ta liberté à coup sûr tu vois ... réfléchit un peu avant d'agir, tu ne peux pas toujours faire ce qui te passe par l'esprit simplement parce que tu t'ennuis, tu comprends ? »

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Greenwich - Quartier de Londres - Page 6 Empty
Re: Greenwich - Quartier de Londres

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 6 sur 10

 Greenwich - Quartier de Londres

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.