AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Allée des Embrumes :: Barjow & Beurk
Page 5 sur 25
Comptoir
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 15 ... 25  Suivant
Elaliel Atendil
Serpentard
Serpentard

Re: Comptoir

Message par : Elaliel Atendil, Dim 1 Nov 2015 - 19:43


C'était un soir froid et pluvieux. Une fumée blanche et dense franchissait les lèvres des rares personnes se trouvant dans les rues. Elaliel n'avait pas vraiment envie que quelqu'un la voie dans ces rues, aussi elle s'était vêtue d'une cape sombre en prenant soin de cacher ses cheveux qui ne cessaient de retomber sur son visage. Elle était néanmoins excitée comme une puce à l'idée de se promener dans ce quartier mal fréquenté. Lorsqu'elle passa devant la boutique d'accessoires de magie noire, son coeur lui hurla d'entrer pour y dénicher un quelconque trésor. Une cape d'invisibilité ? Une poupée vaudou ? Une dague ? Un large choix de produits s'offrait à elle.

Elle poussa la porte timidement, mais assurément. Pas question de laisser paraitre une parcelle d'excitation. Elle jeta un oeil aux étagères qui recelaient de babioles toutes plus intrigantes les unes que les autres. Elle examina la pensine avec envie, une tête réduite au vocabulaire vulgaire et les grimoires poussiéreux avant de se diriger vers le comptoir afin de passer sa commande, sûre de ce qu'elle désirait acheter.
Revenir en haut Aller en bas
Ashton Parker
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage
Occlumens
Manumagie (Niveau 1)


Re: Comptoir

Message par : Ashton Parker, Mar 3 Nov 2015 - 23:21


Réponse à Elaliel

Il n'y avait pas à dire, le temps de Londres était particulièrement agréable à subir au quotidien, particulièrement au mois de novembre. A condition bien sûr d'apprécier le froid et la pluie six jours sur sept. En soit ça ne gênait pas trop Ashton qui n'était pas particulièrement un sorcier d'extérieur, excepté lorsqu'il s'agissait de Quidditch. Pour le reste il préférait nettement resté bien au chaud et au sec à faire des expériences de magie. Cependant, puisqu'il était employé de la BAMN il devait bien aller y travailler certains soirs comme celui-ci, et savourait alors particulièrement la possibilité de transplaner juste devant et de ne pas avoir à se mouiller tout le trajet.

L'ambiance assez lugubre de la boutique n'en était que renforcé par temps de pluie. Sans rayon de soleil pour venir éclairer la pièce principale, la seule source de lumière provenait du lustre parfois défaillant. Puisqu'aucun client n'était présent pour le moment, le Gryffondor se contentait d'observer le chemin des gouttes d'eau sur la vitre de la fenêtre la plus proche. C'est alors qu'une cliente entra dans la boutique, plutôt jeune, sûrement élève à Poudlard. Elle n'avait cependant pas l'air d'être particulièrement intimidée par l'endroit où elle se trouvait et s'approcha du comptoir après avoir passé un peu de temps à observer divers articles.

- Bonsoir, je peux t'aider ? demanda Ashton.
Revenir en haut Aller en bas
Elaliel Atendil
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Comptoir

Message par : Elaliel Atendil, Ven 6 Nov 2015 - 11:17


Elaliel était occupée à observer une silhouette se matérialiser au centre d'une boule de cristal lorsque la voix d'un vendeur l'interrompit. Lorsqu'elle releva la tête, elle reconnut Ashton Parker, un ancien élève de Gryffondor. Il avait un air de beau gosse négligé populaire et à l'aise avec les filles. Elle détailla le garçon tout en se demandant comment un Lion avait pu se retrouver dans une pareille boutique. Elle avait finalement beaucoup à apprendre, et devait sans aucun doute supprimer tous les préjugés qu'elle avait sur les maisons de Poudlard. Ashton avait beau être un bel homme, il n'avait pas l'air tout blanc pour autant. Elle se permit de lui sourire avant de commencer :

"Bonsoir. Effectivement, tu peux m'aider. Je cherche un objet assez rare, je crois. Il s'agit d'un créateur de cauchemars. J'ai entendu dire qu'il y en avait en stock ici."

Elle laissa sa phrase en suspend, si ce garçon travaillait ici, il serait apte à la renseigner. Elle espérait juste que l'article en question n'était pas trop cher, qu'il ne poserait pas de question indiscrètes et qu'elle pourrait repartir avec son bien sans trop de problèmes. La raison de sa venue devait rester secrète, mais si Ashton en venait à lui demander plus de détails, elle se sentirait obligée de lui dévoiler pourquoi. En effet, depuis qu'elle était célibataire, elle s'était aperçue qu'elle ne pouvait plus rien refuser. Elle se permit de lui sourire à nouveau, histoire de montrer que sa réputation de grognasse snob n'était pas complètement fondée. Peut-être croirait-il qu'elle avait un bon fond ?
Revenir en haut Aller en bas
Ashton Parker
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage
Occlumens
Manumagie (Niveau 1)


Re: Comptoir

Message par : Ashton Parker, Mar 10 Nov 2015 - 21:21


Réponse à Elaliel

La jeune fille en question était Elaliel, élève de Serpentard à Poudlard. Pour quelqu'un de sa maison ce n'était pas trop étonnant de la voir traîner dans ce genre d'endroits. C'était bien connu que la plupart des sorciers borderline étaient chez les Verts et Argents. Genre de préjugés auxquels Ashton se faisait un plaisir d'être une exception. Elle venait apparemment ici pour un objet en particulier, un créateur de cauchemars. Bien renseignée la sorcière, puisqu'il s'agissait des nouveaux objets arrivés récemment à la BAMN et dont le Gryffondor était plutôt fier.

- En effet on vend bien de ça ici, je vais t'en chercher un, dit-il en se déplaçant dans la boutique.

Se dirigeant avec assurance au milieu des rayons, le stagiaire arriva juste devant les créateurs de cauchemars et en décrocha un avant de revenir vers sa cliente. Il posa l'article sur le comptoir.

- Ce sera tout ? Si oui c'est huit Gallions.

Il attendit la réponse de la Serpentard tout en tapotant des doigts sur le comptoir.
Revenir en haut Aller en bas
Elaliel Atendil
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Comptoir

Message par : Elaliel Atendil, Mer 11 Nov 2015 - 18:48


Sans attendre plus de précision, Ashton fit volte-face et arpenta les rayons d'un pas vif et assuré. Il semblait pressé de se débarrasser de sa cliente, peut-être passait-elle au mauvais moment ? Il revint avec un objet curieux constitué d'anneaux reliés par quelques fils et orné de plumes sombres. Émerveillée, Elaliel posa ses longs doigts dessus et le caressa sans dire un mot. Il s'agissait d'une merveille du monde de la magie. Elle remarqua les quelques perles, un détail discret qui ajoutait une touche de fantaisie.

"Ce sera tout ? Si oui c'est huit Gallions."

Elaliel leva brusquement la tête vers Ashton. Ce dernier semblait impatient, sans doute pressé de retourner à ses occupations. Il tapotait le comptoir de manière agaçante, voire très impolie. Irritée, Elaliel pinça les lèvres. Elle commençait à en avoir assez d'être toujours si mal traitée chaque fois qu'elle osait faire entrer un orteil dans un magasin ou un bar. Tous les vendeurs étaient irritables, impatients, malpolis et parfois même ingrats ! Après tout, elle ne faisait que renflouer leur caisse, le client n'était-il pas roi ? Elle eut l'irrésistible envie de lui faire perdre d'avantage de temps, mais là n'était pas le moment. Elle avait des importantes choses à faire.

"Ce sera tout, merci, dit elle d'un ton neutre en fouillant dans sa bourse."

Elle déposa les huit pièces d'or qu'il lui avait demandé, tentant de ne pas penser à cette avarice qui ne cessait de s'étendre sur tous les commerçants.

"Tu pourrais me l'emballer, s'il te plait ? demanda-elle brusquement. Je n'ai pas de sac."
Revenir en haut Aller en bas
Ashton Parker
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage
Occlumens
Manumagie (Niveau 1)


Re: Comptoir

Message par : Ashton Parker, Ven 13 Nov 2015 - 20:18


Réponse à Elaliel

Le comportement d'Ashton était peut-être légèrement insolent et avait l'air d'agacer un peu la jeune fille en face de lui, mais il s'en fichait complètement. S'il y avait bien une boutique où on jugeait à la tête du client c'était la BAMN. Elle pouvait déjà s'estimer heureuse qu'il ne l'ait pas arnaqué en lui annonçant un prix supérieur à ce que valait réellement l'article. Si elle avait été une petite Poufsouffle de première année il se serait empressé de la terroriser et de lui extorquer des gallions. Elaliel lui annonça que ce serait tout ce qu'elle comptait acheter ici et lui demanda également d'emballer l'article puisqu'elle n'avait pas de sac. Oui, il devait probablement y avoir des sacs prévus à cet effet quelque part autour du comptoir. Ou juste en dessous en l’occurrence.

- Pas de soucis, c'est comme si c'était fait, dit-il en attrapant un sac sous le comptoir. Il y mit le créateur de cauchemar puis le tendit vers sa cliente. Et voilà !
Revenir en haut Aller en bas
James Manor
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Comptoir

Message par : James Manor, Mar 1 Déc 2015 - 11:06


Un calendrier de l'avant. J'aime. Souvenirs *-*

La cloche argentée. Le son féérique du monde des araignées, des ombres et des femmes mortes. La froideur des endroits où personne ne doit entrer.

Mais pour une fois…

A pas feutrés, à pas dociles.

Il entre, il s’avance.

Les lèvres closes, les yeux mobiles.

Il parait qu’il y a des gens ici ?

Des gens qu’il ne voudrait pas voir, sans doute, en pleine Londres estivale.
Ou qu’il voudrait rencontrer, au contraire, au détour d’une ruelle sombre.
Ou l’inverse.
Comment savoir ?

James porte son long manteau de sorcier gris – noir, cela serait trop attendu dans une boutique avec cette réputation. Et ses yeux verts, et sa maigreur, et sa rousseur, qu’il porte indéfiniment comme un décalage au milieu de tous ces sorciers plus bâtis que lui pour faire le mal et le bien. Le mal et le bien demandent de la force - c’est l’ennui du jugement du bien et du mal, il faut toujours l’imposer un peu. Les muscles des sorciers du bien et du mal doivent suivre…

James… Lui, il aime les bêtes. Il n’a pas besoin d’imposer son amour du bien et du mal.
Il les aime, pourtant, un petit peu. Un tout. Très. Petit. Peu.
Le bien, de loin, du bout du cœur.
Le mal, de loin, du bout des yeux.

- Bonjour.

Dit-il avec sa politesse habituelle.

Il cherche un cadeau. Pour une vieille dame.

Elle aime les chats, les petits enfants et les biscuits.

Pour elle, la jolie petite dame si gentille, James demandera un emballage cadeau.

Un opulent papier doré.
Un gros nœud velours.
Une petite carte, dans le nœud.
Un effet vieilli.
Un effet vieillot.

Sans emballage, pas de cadeau.

James attend que quelqu’un lui montre ce que personne ne devrait voir. Lui présente les cadeaux noirs, les envies sombres.

James attend, regarde les murs.

Une liste, peut-être, des choses disponibles ?

La vieille dame, aussi, aime posséder. Les choses. Et les gens. James veut lui donner de quoi posséder les gens. C’est mieux que les choses. Surtout les petits enfants.
Revenir en haut Aller en bas
Elena Denger
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: Comptoir

Message par : Elena Denger, Jeu 3 Déc 2015 - 13:15



Courses de Noël !



Bientôt Noël, liste pour les amis ok, papiers cadeaux acheté, motivation non présente, pensées non présente.. Bref, Noël arrive, faut avoir la joie, l'envie, pensées positives, pensées positives... Son père est mort, pensées positives... Sa mère l'était déjà... Bon, oui. Pensées négatives, ce n'est pas une nouvelle, c'est logique, elle a plus de parent. Mais c'est tout de même avec un petit sourire sur les lèvres qu'Elena c'était levé ce matin. Elle allait faire quelques achats dans la Boutique d'Accessoires de Magie Noire du chemin de Traverse. L'allée des Embrumes l'amusait, elle observait des choses dont elle n'en avait pas l'habitude dans la rue principale, enfin choses, des gens quoi. Protego était venu lui aussi, cacher sous son bonnet, décidément, c'était un vrai pot de colle.

La devanture était délabrée, sale, cela ne donnait vraiment pas envie mais, ayant tout de même besoin de quelques bricoles, elle entra en poussant la porte. Un tintement de cloche retentis, prévenant surement l'entrée d'un nouveau client aux vendeurs (elle en gros). L'intérieur était aussi macabre que l'extérieur mais, bien des objets attirèrent l'œil de la demoiselle. Regardant les diverses étagères de loin, elle referma la porte sans voir ce qu'elle faisait et salua par politesse avant de s'avancer pour voir de plus près les articles proposés.

- Bonjour !

La Serdaigle observa longuement les livres sans oser les toucher puis se déplaça jusqu'au centre, les yeux fixés sur une pensine. C'était beau, c'était cool, mais bon, c'était cher et pour cette fois-ci, elle ne voulait que des ingrédients pour des potions. Une amie aigle souhaitait faire des études dans le domaine de la médicomagie et c'était l'occasion pour lui faire un petit cadeau d'encouragement.





Revenir en haut Aller en bas
Ashton Parker
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage
Occlumens
Manumagie (Niveau 1)


Re: Comptoir

Message par : Ashton Parker, Jeu 3 Déc 2015 - 21:24


Réponse à James

C'était le début du mois de décembre, et l'hiver commençait à arriver à grand pas à Londres et en particulier à la BAMN. Ashton était loin de s'en plaindre, il était plutôt du genre à apprécier l'hiver avec la neige, le froid et l'ambiance générale. L'été non plus ça le dérangeait pas, c'était plus les intermédiaires qu'il aimait moins. Comme dans tous les domaines ce qu'il préférait c'était les extrêmes, très chaud ou très froid, entre les deux c'était useless. M'enfin, qui disait mois de décembre disait également fêtes de fin d'années. Si les moldus aimaient s'offrir des objets sans intérêt, certains sorciers savaient que les cadeaux magiques étaient ceux qui faisaient le plus plaisir. Et quoi de mieux qu'un cadeau border line proche de la magie noire pour avoir une impression de singularité ? Un homme entra dans la boutique, Ashton ne le connaissait pas, ce ne devait pas être un habitué. Le Gryffondor répondit cependant au "Bonjour" du client et le laissa farfouiller dans les rayons.


Réponse à Elena

Ces temps-ci Ashton avait l'impression de passer plus de temps à la BAMN qu'à Poudlard. Il fallait dire qu'il commençait un peu à se lasser de n'être qu'un simple élève. Certes ce qu'on apprenait en dernière année était par moment très intéressant, mais cela valait-il vraiment le coup de s'embêter avec toutes ces connaissances inutiles alors qu'on lui interdisait d'explorer d'autres horizons plus sombres ? Il fallait quand même être vachement fermé d'esprit pour obliger la jeunesse à se cantonner aux petits sorts tous gentils. Pour le coup l'ambiance de la boutique était bien plus agréable. Assis sur le comptoir avec les jambes pendant dans le vide, le sang-mêlé se demandait quel cadeau il pourrait bien offrir à ses sœurs. Parmi tout ce qui était vendu ici il devait bien y avoir quelque chose qui leur plairait. Madison apprécierait sans nul doute un flacon d'Amortentia, elle était typiquement à l'âge où l'utiliser était le truc le plus fun à faire à Poudlard. Quant à Ashley, elle qui était un peu plus sombre une Main du Singe Maudit serait parfait !

- Bonjour !

- Bonjour, répondit Ashton.

Il fit une rapide analyse de la nouvelle arrivante. Blonde, une quinzaine d'année, élève de Serdaigle à Poudlard si ses souvenirs étaient bons. Elle paraissait observer le rayon des livres, classique pour une Aigle.


HRP : Je précise juste, histoire que ce soit clair, que si vous voulez valider vos réductions, vos achats ne peuvent être validés qu'à la fin du mois. D'ici-là je répondrais quand même de temps en temps pour vous permettre d'interagir mais n'oubliez pas qu'il faut minimum deux posts entre chacun de vos messages. Elena tu dois donc en attendre un autre avant de répondre. Bons achats !
Revenir en haut Aller en bas
James Manor
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Comptoir

Message par : James Manor, Dim 6 Déc 2015 - 19:54


Il y a un homme derrière le comptoir. Dans cette petite (*) boutique sombre, aux lumières capricieuses et aux poussières presque douloureuses, l’homme est éclatant.  James aurait préféré voir un homme de petite taille, vieux, racorni par les ans et plein de rides. Une version sèche d’un homme qui ne veut pas mourir de vieillesse.

A la place, il y a cet homme très jeune, très épanoui.
On dirait une pomme rouge au milieu de livres centenaires.

James ne le regarde pas trop.
Il préfère se concentrer sur les murs, les étalages. Les choses étranges. Les choses qui ne brillent plus. Ou qui ne brillent que dans le noir.
Ses rétines ont envie d’ambiance sordide.

Et puis, quand toute cette magie pas très propre a fatigué ses yeux, il se tourne vers le vendeur.

Et ça va. Le vendeur peut être jeune et épanoui, James a vu assez de magie sale pour accepter la propreté d’un visage jeune et épanoui.

- J’aimerais faire un cadeau à une vieille dame. Elle aime les chats et les enfants.

Il se penche sur le comptoir, veut poser ses mains dessus. Le comptoir est froid, propre, lisse. Le comptoir ne lui plait pas. Il s’arrête quelques secondes. Il semble réfléchir. Les pensées, quelque part, ailleurs, pas dans la boutique. Il retire ses mains.

- Les enfants sorciers ou non sorciers.

Mademoiselle Godwinson aime recevoir les enfants chez elle, les après-midis. Quand les parents, pressés par le temps et les obligations, ne peuvent s’occuper des enfants qu’ils ont pourtant créés. Des enfants pour lesquels ils hurleraient leur amour. Des enfants pour lesquels ils donneraient leur vie, parait-il… Des enfants dont ils ne peuvent pas s’occuper, pourtant, disent-ils, un ou deux après-midi par semaine.

Mais quand les enfants grandissent, les enfants oublient. Les enfants sont ingrats pour ceux qui ne partagent pas leur sang… Et Mademoiselle Godswinson, invariablement, se retrouve seule, sans enfant, quand ceux-ci n’ont plus besoin d’elle pour les garder.

- J’aimerais trouver quelque chose qui fidélise les enfants. Pas par les jeux. Par le cœur. Ou l’esprit. Est-ce possible ?

(*) Désolé, je ne savais pas si la boutique était petite. Je la voyais petite…
Revenir en haut Aller en bas
Ambre Belgariade
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Comptoir

Message par : Ambre Belgariade, Lun 7 Déc 2015 - 0:00


Il commençait à faire nuit, l'hiver n'était pas encore arrivé, mais l'on commençait à ressentir le froid de décembre. Ambre se dirigeait calmement vers la BAMN, ce n'était pas la première fois qu'elle traversait l'Allée des Embrumes et n'avait donc pas plus peur que ça du haut de ses 13ans. Elle voulait trouver des cadeaux de Noël pour ses parents et elle savait très bien que la seule boutique où elle pourrait trouver quelque chose qui leur plairaient était celle-ci.

La jeune fille poussa la porte en bois de la boutique et rentra. Elle ne se signala pas par un "bonsoir", car elle voulait regarder tranquillement les rayons sans avoir un vendeur qui lui saute dessus directement. Malheureusement elle avait oublié la petite cloche qui sonnait dès l'entrée de quelqu'un. Elle se tourna donc directement vers la première étagère pour être tranquille. Sur celle-ci se trouver plusieurs livres de magie noire dont un Traité sur les Horcruxes et un autre sur les sortilèges impardonnables. Ce n'était pas du tout ce que l'adolescente recherché, elle se retourna donc en direction du comptoir, peut être que finalement le vendeur pourrait lui être utiles dans une telle boutique.
Revenir en haut Aller en bas
Naoh Whisper
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Comptoir

Message par : Naoh Whisper, Lun 7 Déc 2015 - 22:19


J'ai toujours été une fleur des villes..paradoxalement a ma solitude, je devais voir de l'animation, entendre des cri, dévorer du regard les gens qui s'insulte, se dispute...Cette souffrance et cette colère chez les Gaijin avait pour don de...m'amuser et de me rassasier. C'est pour cela que j'aimais beaucoup de le chemin de traverse...Il ne fallait qu'un pas pour que cela tourne mal, au sens propre du terme. Cela dit, ce jours là, je n'y suis pas aller pour m'y amuser, bien loin de là...Mais pour y faire des courses.
J'avais entendue dire qu'il ne fallait pas trop traîner auprès de la boutique où je me rendais en ce moment. Pourquoi ? aucune idée et a vrai dire, je n'était pas vraiment angoisser a cette idée. Seule ceux qui craignent la magie noire ont des raison de s'en faire...mais comme ce n'était pas mon cas.

Avant de partir de Poudblard, j'avais enfilée mon long manteau sombre bordé de fourrure blanche ainsi que mon fidèle bandeau de satin noir, masquant l’héritage de mon œil gauche. Et c'est en silence que je me rendit vers ma destination. La démarche droite, lente et élégante. Bien qu'a travers mon regard de glace et mon visage aussi expressif qu'une poupée de porcelaine, je ne manquais aucune occasion a faire jalouser la plus part de se peuple d'étranger. Mais j'arriva très rapidement a destination devant cette...Ruine..?

La main sur la poignet de la porte de l'enseigne, je redressa mes yeux vers celle-ci...était-ce vraiment se trou a rat...? qu'elle clicher c'est pas possible ! Je ne pu me retenir de grimacer très légèrement  rien qu'a l'idée d'avoir mis  la main sur un objet plus que poisseux. C'est en soufflant une bonne fois pour toute par les narine, fermant mon unique œil visible, que je repris mon attitude froide, pour entrer dans ce taudis...a contre cœur vraiment.

Mon regard se promena parmi les rangés d'article en me retenant de mettre le revers de ma main sur mon nez. Comment on ne pouvais pas prendre soin d'une boutique renfermant des élément aussi précieux ? Pourtant le contenue était loin d'être miteux...et vu les prix..ils avais quand même bien le droit de passer un coup de balais de temps en temps, -surtout que ça peu s'enchanter, un balais- et d'ouvrir les fenêtres.
Ah, non, j'oubliais, ça ne fait pas assez "Dark"...si ma grand mère voyait ça. Bref...assez cracher sur la tenue médiocre de l'endroit, l'heure est au courses.

Je m'approchai du comptoir, en m'incline très poliment vers les vendeurs présent. Fixement, j'observais le vendeur froidement de mon unique œil et déposant un papier sur la table avec la liste. L'écriture était soignée, lisse, douce..très subtile et féminine.



Code:
Eau de source de montagne puisée au printemps - 12 onces de gelés d’œufs de Serpencendre – 1 pétale de rose rouge – 1 pétale de tulipe multicolore – 1 pétale d’anémone – 1 pétale d’anthurium – 1 cœur d’artichaut - Quelques gouttes de cire de rose – 2 cosses de Puffapod .

j'en profitait pour défaire lentement mes gants, et croiser les bras sur le comptoir en attendant que l'ont me prépare mon paquet, sans quitter le vendeur du regard.


Journal d'une écorchée par Naoh Whisper -Page 44
Revenir en haut Aller en bas
Elena Denger
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: Comptoir

Message par : Elena Denger, Mar 8 Déc 2015 - 11:24



Courses de Noël !



Alors qu'elle observait encore et encore les divers objets, livres proposés par la boutique, l'aigle entendit derrière elle une voix lui répondre à son bonjour. Chic un vendeur ! Il paraissait plus vieux qu'elle (Sisi la nana elle devine ça avec seulement un bonjour sans prendre la peine de se retourner !) mais, pas non plus comme un trentenaire, vingtaine peut-être ? Ou moins, enfin qu'importe elle n'était pas là pour ça.

- Bonjour.

Se retournant vers le jeune homme (Oui, elle est plus jeune mais, ça fait plus poli ainsi) Elena afficha un petit sourire tout remarquant qu'il était assis sur le comptoir de la boutique. Ok, en mode cool Raoul. Voilà une façon bien étrange d'accueillir un client, original du moins. Observant quelques secondes l'homme devant elle, la Serdaigle remarqua qu'il avait des yeux de la même couleur que les siens. Il ne faisait aucun doute que l'homme en question était un pur beau-gosse, des yeux comme ça, ne pouvaient tromper personne (tu sens le bouquet de fleur que je m'auto-lance ?). Détournant les yeux, la demoiselle regarda rapidement autour d'elle, avant de demander au vendeur des renseignements.

- Excusez-moi, je recherche des ingrédients pour une amie. Ça serait plus pour des ingrédients pour des potions... Bienfaitrice. Auriez vous une idée de choix à me proposer s'il vous plait ?

A vrai dire, elle ne savait même pas si Harmony possédait déjà ou non des ingrédients. Mais bon, ça pourrait toujours être utile n'est-ce pas?... La bleue et bonze aurait certes pu lui demander mais, l'a surprise n'aurait plus été présente ni l'amusement de voir la réaction.




Revenir en haut Aller en bas
Ashton Parker
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage
Occlumens
Manumagie (Niveau 1)


Re: Comptoir

Message par : Ashton Parker, Mar 8 Déc 2015 - 20:08


Réponse à James

Ashton laissa le gars regarder un peu les objets autour de lui. C'était la réaction de base de tout nouvel arrivant à la BAMN, observer un peu tout ce qu'il y avait pour satisfaire sa curiosité. Les habitués, eux, ne prenaient en général pas cette peine et arrivaient avec une idée déjà bien en tête. Et puis éventuellement selon l'influence du vendeur ils rajoutaient parfois quelque chose auquel ils n'avaient pas pensé avant. Business is business. Finalement, le client décida de quand même venir voir le vendeur pour lui demander conseil.

- J’aimerais faire un cadeau à une vieille dame. Elle aime les chats et les enfants. Les enfants sorciers ou non sorciers.

Sur le moment, le Gryffondor fronça légèrement les sourcils. Il était sûr d'être dans la bonne boutique ? Ici on vendait des objets de magie noire, pas des croquettes ou des peluches. Puis à l'évocation des enfants, il se dit que c'était peut-être une femme cannibale mangeuse d'enfant. Ça aurait été grave classe ! Mais apparemment non.

- J’aimerais trouver quelque chose qui fidélise les enfants. Pas par les jeux. Par le cœur. Ou l’esprit. Est-ce possible ?

Le sang-mêlé s'accorda quelques secondes pour réfléchir à ce qui pourrait bien correspondre à la description de l'homme. Heureusement pour lui qu'il avait une plutôt bonne mémoire.

- Hum, si vous voulez une potion je peux vous conseiller l'Amortentia même si ça risque d'être un peu fort. Vous avez une idée de quelque chose en tête ?


Réponse à Ambre

En cette froide soirée de décembre, la Boutique d'Accessoires de Magie Noire était relativement calme. Quelques clients s'étaient succédé dans la journée mais rien de bien transcendant. En tout cas pour sa part Ashton avait vu pire. Profitant du calme de la boutique pour se vider un peu la tête, il sortit un paquet de cigarette volé un peu plus tôt à un moldu de sa poche et en alluma une du bout de sa baguette. Bien calé dans un fauteuil derrière le comptoir, il recracha la fumée, s'amusant à lui donner des formes improbables à l'aide de sa baguette. Il n'en avait pas grand chose à faire que l'odeur puisse importuner d'éventuels clients. Au besoin il n'aurait qu'à la dissiper avec un petit sortilège, mais en attendant il était tout seul donc bon.

C'est alors que la petite clochette de l'entrée retentit, annonçant l'arrivée d'une jeune fille. Trop jeune pour l'Allée des Embrumes mais elle ne paraissait pas effrayée le moins du monde. Le Gryffondor poussa un soupir mais ne bougea pas de sa place. Après tout la cliente s'était contentée d'observer les rayons sans même un bonjour, aucune raison qu'il fasse un effort de son côté. Si elle avait des questions elle n'aurait qu'à venir lui demander.


Réponse à Elena

En entendant sa réponse, la jeune fille se retourna vers lui et le détailla durant quelques instants, ce qui ne dérangeait pas spécialement le Gryffondor. Après tout si lui-même rencontrait un type aussi beau gosse que lui nul doute qu'il s'observerait un peu aussi. Et oui tout en restant tout à fait modeste bien sûr. Elena lui demanda ensuite des renseignements sur les achats qu'elle comptait effectuer. Elle voulait des ingrédients pour potion pour une de ses amies. Et elle avait bien précisé potion bienfaitrice. Donc pas de sang d'une divers créature, dommage. Le Gryffondor descendit du comptoir et retomba sur ses pieds.

- Pour la préparation de potions bienfaitrices on a des ailes de chauve-souris, des feuilles de cigües, de la peau de cobra ou de couleuvre séchée, du sang de serpent. Tout est entreposé par-là.

L'invitant à le suivre vers l'un des rayons, Ashton s'approcha de l'endroit où étaient exposés les différents ingrédients utilisables en préparation de potion. Enfin, ceux qui pouvaient l'être en partie visible bien entendu.


HRP : Naoh c'est Luke qui s'occupera de toi Wink
Revenir en haut Aller en bas
Luke Belt
DéveloppeurHarryPotter2005
Développeur
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Fourchelang
Permis de Transplanage


Re: Comptoir

Message par : Luke Belt, Mer 9 Déc 2015 - 8:35


Réponse à Naoh

Décembre, c'était pas couleur ambre. C'était plus un blanc intense, mais pas irritant comme les murs des chambres de Ste Magouste. Un blanc profond, où tant de choses semblent se dissimuler. Juste comme les délicats flocons de neige qui commençaient déjà à descendre des nuages, virevoltant dans le vent. Je sentais cette brise fraiche me caresser la joue, tandis que j'arpentais le chemin de traverse de ma démarche assurée.

L'hiver s'installait tranquillement, chassant peu à peu les douces températures automnales pour faire place à un univers de glace. J'aimais particulièrement cette période de l'année. Je me sentais en harmonie avec la nature. Aussi, j'inspirais calmement, l'air froid s'infiltrant progressivement dans mes poumons. La sensation était exquise. Un sentiment de plénitude m'habitait.

Après quelques minutes de marche, je m'engouffrai dans la pénombre d'une ruelle familière et remontai le col de mon caban sur mon visage, afin de dissimuler un minimum mes traits aux yeux des passants. Même pour un habitué des lieux, on n'était jamais trop prudent. Surtout lorsque l'on travaillait au ministère et que l'on se devait de garder sa réputation immaculée. Mais cela ne m'inquiétait pas : j'étais doué à ce jeu et une bourse de gallions bien remplie faisait toujours taire les plus suspicieux des sorciers.

Je parvins enfin devant un vieux magasin, dont la devanture effacée se fondait parfaitement dans le décor de l'allée des embrumes. Ma boutique. Mais il ne fallait pas se fier aux apparences, ce n'était pas une vulgaire échoppe mais bien le plus gros commerce d'objets de magie noire d'Angleterre. Je glissai la clé dans la serrure de la porte, l'ouvris et pénétrai dans la pièce, faiblement éclairée. Je chassai les flocons qui s'étaient déposés sur mes cheveux blonds puis me dirigeai directement vers l'arrière boutique. Comme à mon habitude, j'ouvris le premier tiroir à droite afin de prendre une potion de vieillissement, mais cette fois-ci les flacons me répugnèrent. Boire encore et encore cette potion et me transformer en vieillard avait quelque chose d'écoeurant sur le long terme. Je refermai donc le tiroir, me disant qu'après tout il y avait peu de risques.

La clochette retentit alors et un bruit de pas me parvint aux oreilles. Un client. Retirant mon caban, je retournai dans la pièce principale, derrière le comptoir. De mon visage inexpressif, j'observai alors l'apparence singulière de la jeune femme qui s'avançait vers moi. Un bandeau lui barait le visage, dissimulant un de ses yeux. Était-elle borgne ? À part son jeune âge, cela ne m'étonnait pas, on croisait toujours des spécimens dans l'allée des embrumes. Elle s'inclina doucement et je la saluai en retour d'un ton poli.

- Bonjour, que puis-je faire pour vous ?

L'asiatique déposa alors sur le comptoir une liste dont l'écriture tranchait vivement avec son visage froid et fermé. Pourquoi Parker n'était-il pas là quand j'avais besoin de lui ? Je m'occupais des finances de l'enseigne moi, pas des emplettes des clients. Néanmoins, le Gryffondor n'étant pas là, je me penchai et saisis de mes doigts de pianiste le parchemin. Je parcourus rapidement le papier et constatai que nous n'avions pas cela en rayon.

- Nous n'avons pas en stock les ingrédients que vous recherchez. Néanmoins, ce que je peux faire c'est les commander et vous préparer un paquet. Je pourrai ensuite à votre préférence soit vous le livrer soit vous envoyer une lettre pour que vous passiez le rechercher. Qu'en dites vous ?

Je plantai mon regard turquoise dans le sien, attendant sa réponse.


Dernière édition par Luke Belt le Jeu 10 Déc 2015 - 17:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
Modération RPGPoufsouffle
Modération RPG
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Re: Comptoir

Message par : Lizzie Bennet, Mer 9 Déc 2015 - 8:54


Santa ~

Il faisait gris seul et sourd, tout ouaté, quand à cinq heures du matin par Londres on se baladait. C’était pas une découverte, entre deux insomnies l’envie de prendre l’air trop souvent revenait ; mais chaque fois le même éveil, la même admiration, quand roulaient sous sa gorge, mais jamais aux narines, des ballets de plumes n’impliquant, merci Salazar, le moindre pigeon. Non. Le soleil commencera bientôt à se lever, les gens bougeront, tout reprendra, elle se figerait dans son habituel voir sans voir à la Pérec, dans les déambulations absentes, ne reprendrait attrait pour le genre humain que lorsque l’utilité de l’un d’eux étaient confirmée. Comme le petit aiglon.

Mais là encore, là elle était seule, là son âme d’enfant revenait, s’émerveillait d’un jeu de faisceaux et de chants d’oiseaux, du silence des hommes. Là elle voulait n’être nulle part ailleurs que par cette allée aguicheuse. Noël approchait, et elle envisageait de se faire un cadeau. Comme ça, c’était pas comme ça que ça se passait. N’avait-elle pas le droit de s’aimer ? Elle croisa une silhouette désoeuvrée rentrant d’une soirée ratée, puis plus loin une femme repartant qu’à moitié habillée, à la hâte, le creux des hanches encore visible, et l’indifférence revint au galop. Adieu lever de soleil et jets d’encre. Elle passa l’entrée de la BAMN, hésita, repartit par la ville. Au gré des quais elle fuyait le Chaudron. Pis se décidant à revenir, elle attendit le passage de Parker.

Amagad je sais faire des posts courts aussi, sois fier LB
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Comptoir

Message par : Contenu sponsorisé, Aujourd'hui à 11:55


Revenir en haut Aller en bas
Page 5 sur 25

 Comptoir

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 15 ... 25  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Allée des Embrumes :: Barjow & Beurk-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.