AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres
Page 3 sur 3
[Habitation] Dendroaspis' Place
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Altaïr Debrooks
Serdaigle
Serdaigle

Re: [Habitation] Dendroaspis' Place

Message par : Altaïr Debrooks, Mar 19 Avr 2016 - 14:04


Malgré son attitude réticente, Altaïr ne pouvait s'empêcher de demeurer surpris face à l'effort de Théodore. Il était rare que l'ancien professeur fasse preuve de telles preuves d'affection, et voilà qu'il venait de le remettre à sa place sans aucune once de remord. Ce n'était probablement pas le bon moment pour exposer ainsi sa rancune, mais le jeune homme avait toujours été doué pour jouer les rabats-joie. De plus, si ça n'avait tenu qu'à lui il aurait rendu l'accolade à son meilleur ami tant il était soulagé de le retrouver, mais son esprit riche en contradiction avait décidé de le faire ramer un peu avant d'essuyer d'un revers de bras les erreurs du passé. Pour le Serdaigle, ça s'apparentait plus à un jeu qu'autre chose, mais il savait également que c'était jouer avec le feu que de jouer avec la patience d'un Théodore déjà irrité par la fatigue du voyage. Pendant qu'il s'éloignait, le plus jeune en profita pour arborer sa mine la plus espiègle mais également la plus exaspérante, qui, s'il le voyait, ferait pâlir d'énervement l'ex Serpentard.

-Quelqu'un est mort, ouais. Et fallait que Bibi s'en occupe, désolé de ne pas avoir pensé à ton joli minois mais celui de ma mère en décomposition me préoccupait légèrement plus.

Levant les yeux au ciel, Altaïr préféra garder le silence. Évidemment, que pouvait-il répondre à ça ? Une remarque cynique serait plutôt malvenue, et se fondre en excuses ne retirerait pas ce qu'il avait dit. Et puis, ce n'était pas comme s'il ne lui avait pas déjà déballé toutes les formules de circonstances lorsqu'il lui avait annoncé le décès de sa mère dans sa lettre. La redondance, il n'y avait rien de pire, surtout lorsqu'il s'agissait de ressortir à chaque fois les mêmes phrases dégoulinantes de bons sentiments. Le Serdaigle n'avait jamais perdu quelqu'un d'aussi proche dans son entourage, mais il savait que si c'était le cas, il ne pourrait supporter le défilé des hypocrites qui prennent un plaisir malsain à profiter du deuil pour faire bonne figure. Ça ne ferait pas revenir le défunt, au contraire, ce serait l'insulter.

-Comment ça se passe à Poudlard ? enchaîna-t-il face à son silence.

Le sujet qui avait le don de lasser le Serdaigle, justement puisqu'il ne supportait plus de devoir passer ses journées dans la monotonie envahissant toute l'atmosphère de l'académie. Jamais il n'aurait cru arriver au point où il souhaitait plus que tout quitter l'école. Il n'aspirait plus qu'à prendre son propre envol en dehors de ces murs qui l'étouffaient, le plongeaient incessamment dans une solitude inébranlable, et qui ne faisaient qu'accentuer l'essor de pensées maussades. Heureusement il avait encore certaines personnes sur qui compter, mais cela n'avait été suffisant pour combler le manque de certaines personnes, dont Théodore.

-C'est toujours autant l'éclate, répondit-il ironiquement, vivement que j'me casse. Tu comptes faire quoi maintenant que t'es de retour ?

Il avait désormais quelques projets pour sa sortie de Poudlard, dont le principal était de partir à la recherche de son père, qui l'avait abandonné pendant plusieurs mois et qu'il avait abandonné à son tour quelques semaines auparavant. Chaque jour il regrettait de ne pas avoir été au rendez-vous qu'il lui avait fixé, mais chaque jour il se disait qu'il avait pris la bonne décision. Mais une décision pouvait-elle être si bénéfique si elle continuait à ronger bien longtemps après l'avoir prise ? C'était ce qui l'avait poussé à débuter ses recherches, et heureusement grâce à l'aide experte de son cousin Samuel, il avait pu remonter jusqu'à ses premières pistes.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Théodore Winderfelt
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens
Animagus : Mamba noir


Re: [Habitation] Dendroaspis' Place

Message par : Théodore Winderfelt, Mer 4 Mai 2016 - 2:30


Désolée du retard. Période d'examens ><'

C'est toujours autant l'éclate. Il n'était même pas étonné d'une telle réponse. Depuis qu'il avait déposé sa démission, Poudlard devait manquer de classe. Quoi ? On se remonte le moral comme on peut. Vivement que j'me casse. Altaïr avait passé la crise d'adolescence depuis un moment, là il se trouvait actuellement dans le ras-le-bol général qui arrive généralement à la veille des 20 ans. Précoce le gamin. Théodore se contenta d'attraper une des tasses de thé pour l'approcher de ses lèvres et souffler délicatement sur la fumé qui s'en échappait. Une gorgée plus tard et il prit conscience que le jeune homme l'avait interrogé sur ces projets. J'en sais rien. Marmonna t-il d'un air las. Que pouvait-il bien faire ? Retrouver du travail ? Sa mère lui avait laissé assez d'argent en héritage pour qu'il puisse se reposer, néanmoins Théodore avait du mal à considérer cet argent. Sa génitrice l'avait toujours acheté avec des cadeaux, et elle a continué de le faire jusqu'à son dernier soupire. C'est presque trop misérable pour que l'occlumens accepte de s'en servir. Même de l'argent de mafieux aurait plus de valeur. On va dire que pour l'instant j'ai besoin de me retrouver un peu. Parce que, mine de rien, l'ancien mannequin avait le sentiment désagréable de s'être perdu en route. Bénéfice d'un côté puisqu'il semblait avoir partiellement guéri de ses psychoses. En revanche, il se sentait à présent vide et dénué de sens. Il avait d'ailleurs une pxtain d'envie de manger, et ça c'était très mauvais signe. Lorsqu'on cherche à se combler, que ce soit par la nourriture, la cigarette ou le sexe, c'est généralement parce qu'on manque de quelque chose. N'allez pas croire que ses crises infâmes lui manque, mais c'est une partie de lui qui s'est envolé avec sa mère et il a besoin d'un temps d'adaptation.

Changer de sujet. Il n'avait réellement pas envie de parler de lui, pas facile quand on ne sait plus réellement qui on est. Et avec ta pouffy' ? Simple, efficace, clair. Il espérait de tout coeur que le couple se portait bien, son ami le méritait et la demoiselle avait l'air d'être une fille bien. Peut-être un peu nerveuse sur les bords, mais gentille comme tout. C'est en se brûlant la langue que Théodore finit par reposer sa tasse trop chaude. Maintenant que son attention n'était plus occupée, il ancra ses yeux dans ceux d'Altaïr. Il avait un peu changé.
Revenir en haut Aller en bas
Altaïr Debrooks
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: [Habitation] Dendroaspis' Place

Message par : Altaïr Debrooks, Ven 13 Mai 2016 - 19:05


Aucun problème, courage ! :kiss: (et je ne suis pas un exemple de ponctualité...)

C'était un jeu d'équilibriste. Subtil, précis, où chaque mot comptait et où la moindre hésitation menaçait de le faire chuter. Altaïr, qui n'était pourtant pas réputé pour sa finesse tentait de mettre un peu d'eau dans son vin pour prétendre retrouver le Théodore qu'il avait perdu quelques mois auparavant. Il ne s'agissait pas de se plier aux sautes d'humeur de son ami, mais surtout de faire table rase de leurs différends. En théorie, cela semblait relativement aisé, mais dans la pratique, l'équation était bien plus compliquée. Cueillir le pardon de l'ancien professeur tout en lui faisant comprendre qu'il l'avait blessé. Mais le plus dur dans l'histoire, c'était qu'il devait mettre son orgueil de côté pour construire une base solide. Mais pour l'heure, il devait se contenter de cette conversation si formelle et bien trop banale pour eux deux.

 « J'en sais rien. »

Le silence qui accompagna ses paroles ne pouvait être plus significatif. Briser la glace était une première étape, mais il restait encore du chemin à faire avant de retrouver leur complicité passée. Malgré ses efforts, Théodore ne pouvait dissimuler la distance qu'il semblait vouloir imposer entre eux, et le Serdaigle ne pouvait que le comprendre. Tous deux ne savaient pas jouer la comédie, il ne servait à rien de faire mine que tout allait pour le mieux, mais au moins pouvaient-ils faire en sorte d'améliorer au maximum leur relation.

 « On va dire que pour l'instant j'ai besoin de me retrouver un peu.
-Ça peut se comprendre. »

Les deux amis donnaient l'impression de n'être que des étrangers tant leur conversation demeurait platonique. Pourtant elle semblait presque indispensable pour recoller petit à petit les fragments d'amitié qui avaient volé en éclat dans ce même salon, il y avait de cela une éternité. Fastidieux, lassant, mais primordial. Quoiqu'il en soit, aussi distant qu'il puisse être, Altaïr ne demeurait pas moins ravi de retrouver l'ancien professeur : lui qui avait cru le perdre définitivement, lui qui s'était joué la scène de leurs retrouvailles un nombre incalculable de fois dans sa tête, ne pouvait s'empêcher d'être soulagé. Une issue était désormais envisageable, et elle n'avait jamais été autant à portée de main.

 « Et avec ta pouffy' ?
-Elle a un prénom figure-toi. Mais sinon, jusqu'à preuve du contraire, tout va bien. »

Il tenta un sourire en direction de Théodore histoire de masquer son malaise. Heureusement qu'elle était là, Myosotis. Elle demeurait l'un de ses derniers supports à Poudlard, depuis que ses anciens amis de septième année avaient quitté l'école, que Dylan était repartie vivre de l'autre côté de l'océan Atlantique et que Théodore était parti. Mais malgré tout, il sentait qu'il la perdait un peu plus chaque jour. Elle n'était plus la même, mais il ne pouvait la blâmer pour un tel changement de tempérament. Pas après le traumatisme qu'elle avait vécu. Il faisait de son mieux pour lui permettre de lutter contre ses démons, même si la jeune fille joyeuse et pleine de vie qu'il avait connue s'effaçait peu à peu au profit d'un être hanté. Il se sentait terriblement égoïste de penser ainsi, mais il le faisait quand même. Et le taisait au reste du monde.

« Je suis désolé Théo. »

Attendez, quoi ? Que venait-il de se passer ? Altaïr avait tellement été subjugué par ses pensées qu'il n'avait pas eu le temps de prévoir ses prochaines paroles. Était-ce son subconscient qui parlait ? Probablement. Ah, ils étaient beaux ses principes d'orgueil et de fierté ! Tout comme l'alcool, la solitude semblait être capable de délier les langues. Mais apparemment cela semblait bien plus facile. Pas de prise de tête, juste des faits. Au moins, ses mots ne lui avaient pas arraché la gorge, ils avaient jailli tel un vecteur fluide hors de sa bouche. D'un coup il se sentait plus léger, mais cela sonnait creux. Le silence lui intimait de poursuivre, peut-être lui montrait-il la bonne voie pour s'excuser. Mais maintenant qu'il avait repris la maîtrise de ses pensées, ça se révélait bien moins aisé.

« Pour l'autre fois, et aussi pour les derniers mois. J'aurai dû chercher à te contacter, mais je n'étais pas sûr que t'en aurai envie. Enfin voilà, prends le comme tu veux. Mais n'en parlons plus s'il te plaît. »
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé

Re: [Habitation] Dendroaspis' Place

Message par : Contenu sponsorisé, Aujourd'hui à 23:07


Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 3

 [Habitation] Dendroaspis' Place

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.