AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: A l'étranger
Page 2 sur 3
Quelque part en France
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Nel Queen
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Quelque part en France

Message par : Nel Queen, Sam 9 Jan - 13:46


- Si l'on ne s'en va pas de suite, elle risque de revenir avec des renforts, ne penses-tu pas ?

Un téléphone, oui je sais comment ça fonctionne, suffit d'appuyer sur le bouton là... Ça sonne ! Occupé... On ne répond pas. Je crois qu'il s'entretient avec la jeune demoiselle, c'est sa complice peut-être. Faut qu'on sorte de là, dehors nous ne pourrons pas utiliser la magie devant des moldus, la grisaille à l'extérieur et le vent mitraille le volet de la fenêtre. Nous devons nous armer de courage ou attendre ton oncle ? Tout est confus dans ma tête et si ce n'était qu'un jeu, notre vie ne serait pas en danger de mort et pourquoi nous ? Nous sommes deux simples étudiants, rien que ça... Avons-nous fait quelque chose la veille, doit-on s'en rappeler à tout prix ?

La vie ne tient qu'à un fil...

J'essaie à nouveau, cette fois une réponse distincte. - Qui êtes vous et que voulez vous ? Ton acidulé de ma part et regard inquisiteur de Marie.

- La compagnie des nés-moldus et nous traquons les sang-purs dans un jeu, pour toutes les persécutions subis à notre égard.
- Une vengeance personnelle sur des individus pris au hasard ?
- ... Bip, bip...

Ils veulent jouer, on va leur montrer.... Crépuscule en main, je me fous des répercussions futurs, nous allons les battre !

- On fait quoi maintenant, Marie ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Re: Quelque part en France

Message par : Invité, Mar 12 Jan - 21:42


Josh n'était toujours pas là. C'est toujours quand on a besoin de quelqu'un, qu'en retour on avait un silence radio. Génial.

- Si l'on ne s'en va pas de suite, elle risque de revenir avec des renforts, ne penses-tu pas ?

- Pas forcément. N'imagines pas le pire, s'il te plait.

La jeune Serpentard s'était adressée à lui, la voix tremblante. Elle était loin d'être courageuse. Nel regardait le téléphone, il attends quoi au juste? Marie sentit toute son échine frissonner. On fait quoi maintenant ? Le Jaune-et-Noire tenta d'appeler encore une fois. Cependant, cette fois, c'est avec succès.

- Qui êtes vous et que voulez vous ?
- ...
- Une vengeance personnelle sur des individus pris au hasard ?

Nel reposa le téléphone peut-être avec un peu trop de force sur le comptoir, regarda Marie, restée silencieuse jusque là et s'adressa à elle, lui demandant conseil ? Attendez, il lui demande conseil à elle. Tout aussi perdue que lui, elle baragouina quelques petites choses incompréhensibles, avant de prendre vraiment conscience de ce qui arrivait.


Je crois que mon oncle ne viendra pas. Soit le message ne lui ai jamais parvenu, soit il ne se décide pas à bouger. Je n'en sais rien. A nous d'agir. Tu penses à quoi la maintenant ?
Revenir en haut Aller en bas
Nel Queen
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Quelque part en France

Message par : Nel Queen, Mer 13 Jan - 11:40


- Là maintenant, je pense à rentrer et à ce trou noir énigmatique qui flotte dans ma tête.

A trop penser sur ce qu'on a oublié, on ne résoudra rien. Je respire calmement reprenant un souffle homogène et empoigne mon manteau pour sortir. Je lui prends la main et l'invite à faire de même. A nous deux, nous ferons face à l'obscurité. En chemin, nous retrouverons sûrement la lumière. Toi et moi contre le reste du monde. Je prends le bout de papier et j'ouvre la porte quand tout à coup un homme à l'apparence costaud se tient à quelques pas de moi. Baguette en Tremble prêt à en découdre #Stupéfix ! ... Répondant à mon attaque en l'évitant comme un maître... #Expeliarmus Je valse à travers le couloir sans pouvoir y faire quelque chose...


Bordel ! A terre, je regarde Marie, l'air terrorisé et me reprend... #ElectroCorpu..ss ! Eclair, fatal foudre du pika que je suis droit sur l'ennemi...

- Viens partons ! Nous ne sommes plus en sécurité, ici.

Dis-je avec assurance, pour rassurer la jeune serpentard.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Re: Quelque part en France

Message par : Invité, Mer 27 Jan - 16:27


Il voulait rentrer. Tiens. Marie aussi. Il tenta de reprendre son calme, si lui y arrivait, tant mieux, parce que la serpentard n'arrivait pas à se calmer. Un philtre de paix serait vraiment utile, là. Il prit son manteau et ma main par la même occasion. Marie le regardait avec des yeux ronds, reculant un peu. Elle ne voulait pas vraiment sortir, elle n'était pas courageuse  et avait rapidement peur de ce qu'il pouvait ce passer. Elle pouvait faire tellement de dégâts lorsqu'elle était effrayée. La jeune femme avait déjà causé du tort et ne voulait pas que ça recommence.

Les adolescents sortirent de l'appartement et furent rapidement face à un homme. Costaud, imposant, effrayant et sorcier. Marie ne bougeait pas, comme paralysée par la peur. Fort heureusement, Nel fut réactif et attaqua d'un Stupéfix. Et fut terrassé par un Expelliarmus. Il fut projeté à quelques mètres de la jeune femme. Elle laissa échappa un cri et regardait son camarade. Il était tout aussi effrayé qu'elle. Cependant, lorsqu'il remarqua que la brunette était tout aussi terrorisé qu'elle, il se reprit en lançant un Electrocorpus. L'homme fut électrocuté et ne bougeait plus.

- Viens partons ! Nous ne sommes plus en sécurité, ici.

Il arborait un ton assuré, cependant ça ne rassurait pas plus que ça la serpentard. Elle ne bougeait pas, terrorisée. Nel lui prit la main et tira la jeune femme pour avancer.

- Mais attends ! Où va-t-on ?

Cette fois-ci, une jeune femme arriva, baguette en main. Alors qu'elle allait attaquer, Marie pointa sa baguette vers elle #Diffindo. La femme s'effondra d'un coup, plusieurs entailles fit leurs apparitions sur le corps de la jeune femme.

- Mon dieu, non.

La voix de la jeune femme s'était cassé, elle tremblait et ses jambes refusaient d'avancer. Qu'est-ce qu'elle avait fait ? La jeune femme se vidait de son sang et mourrait petit à petit. Elle regarda alors le poufsouffle tentant de déceler la moindre peur qui pouvait être présente dans ses yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Pasca
Modération GSerpentard
Modération G
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Quelque part en France

Message par : Rachel Pasca, Sam 16 Avr - 18:08


RP avec Clhoris Hareka
Tu as mon LA en cas de besoin Wink
Lieu : Lyon, pendant les vacances scolaires.

Cette fois là plus que jamais, Rachel était rentrée chez elle en France avec la peur au ventre. Au fond elle se sentait plus obligé qu'autre chose, puisque si elle avait atteint la majorité chez les sorciers, ce n'était pas encore le cas chez les moldus. Et puis c'était sa famille. Elle ne pouvait pas laisser son frère.

Les bagages vierges de tout ce qui faisait de Rachel une sorcière, la brune avait rejoint les siens à Lyon, là où ils avaient décidé de passer leurs vacances cette année. Un voyage bien ennuyeux dans la mesure où la famille se contentait de quelques balades et de siestes. Il était difficile de concilier tous les goûts et se séparer n'avait jamais été une option. Rachel passait donc le plus gère de son temps les écouteurs dans les oreilles dans le rue marchande. Si il y a quelques année encore elle aurait volontiers buller dans un lit toute la journée, aujourd'hui elle n'en était plus capables. La sorcière se devait d'occuper son esprit pour éviter de penser.  

Aujourd'hui en revanche, leur emploi du temps variait un peu, puisque ses parents avaient eu la bonne idée de retrouver des amis de longues dates qui lui avaient invité à déjeuner. Les Herake ou quelque chose du genre, un nom qui ne disait rien à Rachel. Néanmoins elle était heureuse de varier un peu ses activités, un marchant de glace un peu lourd connaissait maintenant son prénom et elle ne considérait pas ça comme une bonne chose.

Pour l'occasion elle avait revêtu un simple short en jean et une blouse blanche assez large avec des compensés nude, un sac camelle et quelques bracelets en cuir tressés. Il faisait beau, ses parents étaient de bonne humeur... avec un peu de chance tout ce passerait bien. Il n'y avait pas de raison, tout avait été très calme pour le moment.

Sonnant à la porte d'entrée, ils attendirent qu'on vienne leur ouvrit tandis que Rachel s'informait du nom exacte de leurs hôtes., restant un peu en retrait avec son frère. "Hareka". Fronçant les sourcils alors que ce nom lui disait finalement quelque chose, Rachel vu ses parents s'avancer du coin de l’œil et entra finalement avec eux.
Revenir en haut Aller en bas
Chloris Hareka
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Quelque part en France

Message par : Chloris Hareka, Sam 16 Avr - 20:39


Chloris était rentrée chez elle pour la deuxième fois depuis le début de l'année ! Elle était si excitée de montrer ses nouvelles p'tites bêtes à ses parents ! Ils ne les avaient encore jamais vu et ça promettait d'être de bonne vacances. Le sourire aux lèvres, elle était partit avec sa valise et deux caisses de voyages, c'était le bazar pour porter tout ça et n'éveillez aucun soupçon mais peu lui importait, elle retournait voir sa famille et rentrait enfin dans sa maison. Le trajet en train jusque la gare se passa très bien, plongé dans ses bouquins, personne ne vint la voir et elle pouvait lire tranquillement... Et après, ses parents la couvrirent de baisers et de cadeaux. Les vacances passèrent vite en compagnie de sa sœur et de ses animaux. Visiblement ses géniteurs appréciaient surtout Charles Henri son Boursouflet, ces petites créatures étaient étranges pour eux mais ils trouvaient ça "tout mignon, tout plein !". Ils firent quelques sorties et parlèrent souvent de ses études.


La Rouge et Or fut mise au courant d'un repas de longue date, avec la meilleure amie de sa mère "Tu te rends compte, je l'ai croisée l'autre fois dans la rue mais je ne l'avait pas revu depuis plus de cinq ans... C'est beau le hasard" et après ça, elle raconta rapidement leur rencontre. Sa maman l'informa qu'il se nommait Pascale ou un truc dans ce genre, les noms ainsi sont courant chez les "moldus". Quand elle était chez elle, la Lionne détestait les appeler comme ça, elle trouvait ça insultant...


Bref, comme d'habitude sa mère lui rappela deux ou trois consignes pour le repas qui était le lendemain "Alors, tu te tiendras droite et s'il te plaît, coiffe toi !" et elle enchaîna sur les différentes règles " Tu éviteras de dire que tu es sorcière, je ne pense pas que mon amie apprécie" la blonde ricana et lui répondit " Maman ! Je vais pas aller crier sur tous les toits, «Bonsoir Messieurs dames ! Je suis une sorcière vous pouvez désormais me brûler ou m'envoyer à Azkaban»". Sa créatrice grommela gentiment et continua " Elle viendra accompagné de ses enfants, elle m'a dit que sa fille était un peu bizarre, alors je te demanderais de faire un effort. Comme tu sais si bien faire !" elle embrassa  le haut du crâne de sa fille et commença à cuisiner pour le lendemain. La nuit arriva et vite et le monde s'endormi.


La première année se leva tôt le matin, elle se vêtit d'une robe rouge et mit de petites ballerines blanches. Suivant les conseils de sa maman, elle coiffa sa touffe de cheveux et se fit un chignon relâché qui tombait sur un bout de sa nuque. Quelques petites boucles s'échappèrent de la coiffure et elle les laissa. La matinée se passa rapidement, jouant tantôt avec Séléné, tantôt avec Archimède et parfois même avec les deux en même temps !

La sonnette retentit et la Gryffonne alla ouvrir la porte. Elle fit la bise aux adultes et au jeune garçon, tous étaient aussi bien vêtu que sa mère, qui quant à elle avait une longue robe bleue cyan, puis elle vit Rachel s'avancer vers elle. Hareka sourit et la dévisagea un instant.

- Bas qu'est-ce que tu fais là ? questionna-t-elle en souriant

Quelle bonne surprise que de voir une étudiante de Poudlard (et très bonne amie), sur son pas de porte.
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Pasca
Modération GSerpentard
Modération G
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Quelque part en France

Message par : Rachel Pasca, Dim 17 Avr - 17:29


S'il y a un soucis avec ce que me dit ta mère MP-moi Wink



Rachel resta hébétée quelques secondes en découvrant le joli minois de Chloris.

- Bas qu'est-ce que tu fais là ?


« M**de, shiite, scheisse, f*ck » pensa la brune en réfléchissant à toute allure. Bien sur elle n’avait rien contre la rouge, elle l’aimait même plutôt bien, mais Rachel ne s’était pas préparer à voir une camarade de classe à ce dîner. Comment faire pour éviter le massacre ? Parce que ça allait en être un à tous les coups ! Heureusement ces parents étaient rentrés tout de suite et n’avait pas put assister ) cette scène de retrouvaille.

S’avançant pour prendre Chloris dans les bras, elle en profita pour lui chuchoter quelques mots à l’oreille.

- Il ne faut pas que ma mère découvre que l’on se connaisse.

Rachel n’eu pas le temps d’en dire plus, autrement ça aurait fait suspect. En fait il fallait plus que tout éviter que sa mère ne découvre qu’elle était une sorcière également. Il en allait du bien-être de tout le monde dans cette maison.

Faisant front avec un sourire radieux mais plein de sous-entendu, la sorcière désigna nonchalamment son frère, resté derrière, de la tête.

- Cette chose, c’est mon petit frère,
blagua-t-elle.

Petit ? Certainement pas, il faisait bien une tête de plus que la verte, mais n’empêche il restait son petit frère chéri. Laissant les deux se saluer, Rachel s’engouffra à l’intérieur pour saluer poliment les parents de la blondes. Son père était déjà installé tandis que sa mère parlait fort et énergiquement avec son amie retrouvé. Sacrée coïncidence tout ça…

- Je t’en pris, assis-toi, l’invita la mère à Chloris. Sers-toi.

Et c’est ce que la brune fit, un rien crispé, attendant que son frère et la demoiselle ne la rejoigne à leur tour. En attendant, Rachel récupéra dans son sac un bout de papier et une feuille. Elle venait de se rendre compte que son arrivé avait sans doute été un peu froide vis-à-vis de sa camarade. La pauvre ne devait sans doute pas comprendre l’attitude de la brune à son égard, à croire qu’elle la reniait ou un truc du genre.

« Désolée, ma mère ne supporte pas la magie. Si elle découvre ce que tu es ce repas va être pire que l’enfer ».

Devinant que le verre déjà remplit devait être celui de la blonde, Rachel fit glisser discrètement son petit mot de sorte à ce que seule Chloris ne puisse le voir. Ça promettait d’être une longue journée…

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Chloris Hareka
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Quelque part en France

Message par : Chloris Hareka, Dim 17 Avr - 22:56


Désolée mais je vais avoir une légère incohérence dans l'âge de la maman de Chloris. Sinon, sa mère aurait eut Séléné à 42 ans et je trouve que ça fait un peu tard. ^^ Après je pense qu'elle aurait très bien pu travailler ensemble et pas forcément être au lycée ensemble. (Flore et Natacha). Si problème MP moi Wink. Au fait, tu as mon LA aussi !


Chloris ne s'était pas trop attendue à voir Rachel ici mais c'était une bonne chose qu'elle soit là, au fur et à mesure des vacances, l'ambiance de Poudlard lui manquait terriblement ! Quand l'Argent et Verte entra, elle étreignit Hareka et lui chuchota :

- Il ne faut pas que ma mère découvre que l’on se connaisse.

La blonde sourit et se dit que c'était une drôle de façon de dire bonjour mais après tout pourquoi pas ? D'ailleurs, pourquoi ne devait-elle pas dire qu'elles se connaissaient ? Dommage mais quand elle repensa à ce que ça mère avait dit, ça lui paraissait bizarre " Elle viendra accompagné de ses enfants, elle m'a dit que sa fille était un peu bizarre, alors je te demanderais de faire un effort. Comme tu sais si bien faire !", maintenant ça lui paraissait être le contraire... Son amie la coupa dans ses pensées et se tourna pour lui présenter :

- Cette chose, c’est mon petit frère. plaisanta-t-elle.

Un jeune homme se trouvait derrière et était bien plus grand que les deux filles. Elle le salua aussi tandis que la Serpentarde partait vers la table. La Gryffonne parla un peu avec le dernier invité.

- Donc toi c'est Lucas l'éventreur de poupée, c'est ça ? se moqua-t-elle gentiment.

Elle referma la porte en repensant à la rencontre avec la Serpentard. Elles s'étaient racontées leur vie entières en ayant confiance l'une en l'autre. Quand ils eurent fini de papoter, ils allèrent tous dans la salle à manger-cuisine et s’assirent autour de la table. Un petit mot était glissé sous son verre. Elle le prit et le déplia discrètement et lut pour elle « Désolée, ma mère ne supporte pas la magie. Si elle découvre ce que tu es ce repas va être pire que l’enfer ». La Gryffondor hocha la tête et griffonna un petit mot en dessous « Je comprends, je tâcherais d'être discrète. Je vais m'intéresser un peu à toi comme l'aurait fait une autre fille ». Elle fit un un léger clin d’œil et sourit.

Séléné avait dit bonjour mais paraissait d'humeur boudeuse... D'habitude elle aurait eu un sourire aux lèvres et aurait fait en sorte d'amuser la galerie mais là non, elle tirait la grimace et lançait de regard noir en direction de la deuxième sorcière autour de la table. La Lionne sourit à son tour et regarda sa petite sœur, elle lui lança gentiment à voix basse :

- Toujours aussi jalouse toi ! Petite commère va !

Et sa benjamine rit de bon cœur. Elles s'aimaient tant ! La future étudiante était souvent jalouse de voir sa grande sœur être aussi complice avec une autre personne qu'elle. Mais elle craquait tout le temps et lui pardonnait ! Même si à quatre ans elle avait déjà un bon caractère bien formé ! Puis la première année se tourna vers Rachel et lui demanda :

- C'est Rachel ton prénom c'est ça ?


Parfois, faire comme si elle ne se connaissait pas s'avérait plus difficile qu'elle ne le pensait ! Sa mère les convièrent à prendre l'apéritif et servit des toast, chips et petits gâteau.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Pasca
Modération GSerpentard
Modération G
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Quelque part en France

Message par : Rachel Pasca, Jeu 21 Avr - 13:33


S'avançant dans la maison, Rachel eu juste le temps d'entendre Chloris engager la conversation avec son frère.

- Donc toi c'est Lucas l'éventreur de poupée, c'est ça ?

Rachel réprima un rire, le pauvre n devait pas comprendre de quoi on lui parlait. Sans doute ne se souvenait-il même plus avoir arracher les têtes de plusieurs poupées Barbie dans sa vie. Sans le voir, Rachel l'imaginait gêné, gesticulant un peu, se défendant nerveusement, mais néanmoins le regard fier des italiens. C'était toujours comme ça.

Tombant nez à nez avec le père de Chloris, Rachel le salua poliment en lui faisant la bise, puis fit de même avec la grande blonde qui devait être la meilleure amie -best friend forever, OMG !- de sa mère. Pour la brune, c'était à se demander comment elle faisait pour en avoir, comment elle avait fait pour trouver quelqu'un d'aussi génial que son père pour la supporter, parce que c'était quand-même à faire.

S'installant -elle l'espérait- à côté de sa camarade rouge et or, Rachel prit place autour de la table simplement, mais joliment décoré et ne se fit pas prier pour entamer la farandole de toast. Tout en écrivant un mot d'excuse à la jolie blonde assise à ses côtés. Celle-ci répondit d'ailleurs assez vite.

« Je comprends, je tâcherais d'être discrète. Je vais m'intéresser un peu à toi comme l'aurait fait une autre fille ».

Rachel acquiesça mentalement avant de mettre en boule le message pour l'oublier au fond de son sac. c'était mieux ainsi. Peut-être même serait-il plus judicieux de ne pas lui parler du tout ? Sus compter que cette solution était possible.

- Toujours aussi jalouse toi ! Petite commère va !

Alors que son propre petit frère tirait la gueule en face d'elle parce qu'il n'aimait pas ne connaître personne (et ce genre d’événement l'ennuyait fermement), Rachel tourna brusquement la tête en direction d'une autre petite tête blonde, plus petite encore que Chloris. Mince alors ! Elle n'avait pas vu la petite sœur... Souriant gentiment, la sorcière rectifia son erreur.

- Bonjour, toi. Solène c'est ça ?

Déjà elle ne semblait plus bouder, cependant la question se posait : pourquoi l'avoir fait. Rachel avait-elle prise sa place à côté de sa sœur ? Non, elle pouvait très bien se mettre à côté et Chloris se retrouverait au milieu. Avait-elle vu leur échange de petits mots ?

La brune attrapa un autre toast pour dissimuler son pincement de lèvres septiques. C'était ni plus ni moins un risque en plus pour elle, aussi adorable eu été sa bouille d'enfant.

- C'est Rachel ton prénom c'est ça ?

La dernière année se retourna brusquement, le visage hagard. "Qué"? pensa-t-elle avant de se reprendre.

- Euh, oui... C'est ça, souriait-elle.  

La née-moldue pris une poignée de cacahuètes, cherchant désespérément de trouver un sujet de conversation sans risque. Pas facile. Heureusement elle pouvait compter sur sa propre mère pour combler un silence qui aurait put être gênant par une conversation qui l'était purement et simplement : elle...

- Elle a changé, je sais pas peut-être qu'elle nous en veut, elle ne nous en parle pas. Mais elle a changé, elle passe son temps avec de la musique dans les oreilles, on ne peut plus lui parler. Elle fait la gueule, elle parle plus. je ne sais pas ce qu'il lui ai arrivé, mais elle a changé, c'est plus ma fille.


"Elle"
roule des yeux, en ce moment l'envie de mettre ses écouteurs était omniprésent. Rachel adorait cette manière qu'avait sa mère de parler d'elle comme si, justement, elle avait encore sa musique ou qu'elle n'était pas là à écouté. Plus encore quand Natacha se mettait à parler de chose dont elle ne maîtrisait pas le sujet. Oui, c'est vrai, la sorcière n'était plus la même depuis les attaques, mais qu'on ne se mente pas non plus, Natacha n'était plus sa mère depuis qu'elle avait  reçu sa lettre. Et la brune ne pensait pas mieux de son père, bien qu'il soit en fait l'homme le plus important de sa vie.

- Mais elle est gentil quand-même, hein Rachel.

Pour toute réponse, la dernière année fit un petit sourire crispé qui m'empêcha pas sa génitrice de continuer sur sa lancé. Et patati, et patata... et sa fille est une mauvaise fille et sa vie est pourri, son mari pas assez communicatif, sa fille trop grosse, son fils présumément gaie (car il n'avait encore jamais ramené de filles à la maison), son mari trop porté sur le sport, sa fille trop renfermé, sa vie sexuelle (oui, oui) pas assez mouvementé, son boulot inexistant, compte en banque vide... sa fille pas assez proche, sa fille trop proche de son père, sa fille pas assez présente, trop solitaire, pas assez vivante (puisque encore célibataire)... et sa fille ci et sa fille ça... bref !

- Alors Chloris tes vacances ? demanda-t-elle pour s'occuper l'esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Chloris Hareka
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Quelque part en France

Message par : Chloris Hareka, Dim 24 Avr - 12:13


Chloris était assise entre Rachel et sa petite sœur Séléné, qui avait arrêté de bouder depuis quelques instant. Elle essayait même de chatouiller sa grande sœur, ce qui n'était pas très facile puisque c'était plus l'inverse qui arrivait ! Elles se chamaillaient gentiment à table et leur mère les réprimanda... Et puis la Serpentarde dit :

- Bonjour, toi. Solène c'est ça ?

La future étudiante se renfrogna et s'enfonça encore plus dans son siège.... La pire erreur venait d'être commise ! Se tromper de prénom, elle était si suscpetible ...

-Séléné, grogna-t-elle.

Puis, elle se jeta sur les petits toast et s’en mis plein dans la bouche avant d'avaler tout rond. La Lionne jeta un coup d'oeil et vérifia que sa petite ne s'étouffait pas, elle posa une question rapidement et la Verte et Argent répondit rapidement :

- Euh, oui... C'est ça.

Elle se servit une poignée de cacahuète et commença sa dégustation. Sa mère parla comme si elle n'était pas là et ne baissa pas du tout la voix lors de son discours.

- Elle a changé, je sais pas peut-être qu'elle nous en veut, elle ne nous en parle pas. Mais elle a changé, elle passe son temps avec de la musique dans les oreilles, on ne peut plus lui parler. Elle fait la gueule, elle parle plus. je ne sais pas ce qu'il lui ai arrivé, mais elle a changé, c'est plus ma fille.


La Rouge et Or sourit et cru à une blague... Mais non ça n'en était pas une, elle écarquilla les yeux et se demanda comment sa propre mère avait fait pour être amie avec une femme qui traitait sa fille ainsi. Et d'ailleurs, Natacha (si c'était bien son nom... Elle l'avai tentendu rapidement) continua.

- Mais elle est gentil quand-même, hein Rachel.

Bon finalement ça allait quand même pas trop mal ! Mais finalement, elle reprit et continua encore sur sa fille... Puis, sur son mari, son fils, ses problèmes, ses doutes et tout les tralala. Désormais Hareka connaissait mieux la vie de Nat' que celle de Rachel, elle sourit à cette constatation. Son amie détourna les yeux et avait une envie de faire quelque chose, mais quoi ? Puis comme pour se changer les idées elle demanda :

- Alors Chloris tes vacances ?

Elle sourit, réfléchit à ce qu'elle allait répondre et tria certaine informations pour ne pas faire de boulette...

- Elles étaient parfaite ! Nous sommes allés visiter un zoo, nous avons fait du vélo, un peu de kayak et puis voir un musée. Sans oublier que j'ai joué avec Séléné pas mal de temps... Et toi alors ?

Un petit silence se fit et sa mère très fière s'empressa d'ajouter quelque chose. La Gryffonne retint sou souffle et se dit que sa maman allait les trahirent si elles disaient quoi que ce soit ! Elle songea quelques instants pour se sortir de ce pétrin mais ne trouva pas de parade assez vite... Flore eut le temps de dire :

- Sans oublier que nous sommes allés te cherche à la gare de Part Dieu après que tu es fait un long voyage entre P...

- Entre Paris et ici bien évidemment ! lâcha-t-elle.

Un moment de répit s'installa et personne n'osa parler. Sauf sa benjamine qui parlait encore de choses inintéressantes comme le fait qu'une de ses barbies eut perdu un bras...
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Pasca
Modération GSerpentard
Modération G
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Quelque part en France

Message par : Rachel Pasca, Dim 24 Avr - 15:36


Rachel prit un énième toast et le goba d’un coup, passant ses nerfs sur la nourriture plutôt que sur autre chose : comme sa mère. Elle qui avait été ravis de changer un peu d’activité regrettait presque le marchant de glace qui avait essayé de la marié à son fils de trente ans… Rachel aimait bien Chloris mais n’était pas à l’aise, ça mère avait l’air à l’ouest, mais elle avait l’ouïs et l’esprit très aiguisé en fait, et elle percevait tout ce qu’il se passait autour d’elle. Tout sauf le fait que sa fille soit mal à l’aise du coup.

La verte tenta alors de faire la conversation tandis que son petite frère semblait déjà avoir trouvé une parade par le biais de jeux sur son téléphone. Franchement, Rachel hésitait à faire de même et aurait même proposé une balade si elle n’avait pas été si convaincue que le repas allait être servit sous peu.

- Alors Chloris tes vacances ?

- Elles étaient parfaite !


L’enthousiasme de la rouge fit sourire Rachel, au moins elle avait une Hareka dans sa poche.

- Nous sommes allés visiter un zoo, nous avons fait du vélo, un peu de kayak et puis voir un musée. Sans oublier que j'ai joué avec Séléné pas mal de temps... Et toi alors ?


- Oh j’adore le kayak ! T’as des photos ?


Rachel passa sous silence ses propres vacances, ennuyante à raconter, détournant l’attention sur une activité neutre que tout le monde dans cette pièce devait aimer. Un truc bien moldu ! Elle fut alors surprise d’entendre une autre voix se mêler à la conversation :

- Sans oublier que nous sommes allés te cherche à la gare de Part Dieu après que tu es fait un long voyage entre P...


- Entre Paris et ici bien évidemment !

- Paris ? Wow !
lâcha la brune avec de gros yeux, consciente qu’elle avait frôlé la catastrophe.

Il sembla ensuite à la verte que seule elle et Chloris avait conscience du malaise qui s’était installée. Rachel lui lança un petit regard, haussant les sourcils avec un petit sourire crispé. Tout son corps était crispé en fait et elle se servit une autre tournée d’apéritif. « Faux vraiment que j’arrête de manger… » se dit la brune en se rendant compte que toutes les calories qu’elle avait déjà ingurgité avant même le repas. C’était cependant plus fort qu’elle, il fallait qu’elle mange quand elle n’allait pas bien, ou qu’elle marche avec de la musique. Mais bon, tant que personne ne venait soupçonner sa dépression…

Après un moment de silence, il se passa ensuite la pire chose au monde… sa mère recommença à parler.

- Tu étudies là-bas ? demanda-t-elle à la jeune sorcière. Rachel, elle, fait ses études loin aussi, en Angleterre. C’est quoi le nom de ton école ?

- On peut parler d’autre chose que de l’école ?
dit-elle de manière plus énervé qu’elle l’aurait voulu.

- Eh, oh, je suis ta mère tu ne me parles pas comme ça. Un peu de respect, c’est la moindre des choses. Tu n’as pas à m’engueulé je ne suis pas ta pote. Sans moi tu ne serais même pas là, tu oublies que je t’ai porté pendant neuf mois. Tu parles comme ça avec tes copines si tu veux, mais pas avec moi. Et si tu as honte tu le dis, tu vas voir ailleurs, d’accord ? N’oublie pas que je suis ta mère. Je t’ai porté, je t’ai nourri, logé. Je mérite le respect.

Rachel vit rouge, mais resta bien sagement assise, se mordant la joue pour ne pas lui crier « je ne t’ai jamais demandé à venir au monde, S*l*pe ». Sa génitrice avait la salle habitude de lui réclamer amour et respect, quand bien même elle ne le méritait pas. Elle n’avait clairement pas conscience du mal qu’elle faisait, qu’elle avait déjà fait. Et elle semblait avoir encore moins conscience du fait que l’amour aveugle n’était possible que chez les jeunes enfants, après l’amour il fallait le mériter, même en tant que parents.

- C’est toi aussi, tu mets les pieds dans le plat alors que tu sais très bien qu’il ne faut pas en parler !
lui rétorqua-t-elle tout de même avant de se tourner respectivement vers les parents de Chloris puis vers Chloris elle-même : Vraiment désolé pour cette scène. Alors ce kayak ?

Réponse au MP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Chloris Hareka
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Quelque part en France

Message par : Chloris Hareka, Sam 14 Mai - 23:26


Chloris stressait de faire une autre boulette ! Heureusement elle avait rattrapé le coup comme elle pouvait et Rachel avait même enchaîné avec pour faire diversion :

-Paris ? Wow !

Mais Flore fronça les sourcils. La blonde savait ce que cela voulait dire "Mais que fais-tu là ? À quoi tu joues là ?"... Après ce long silence pesant, la mère de son amie reprit :

- Tu étudies là-bas ? Rachel, elle, fait ses études loin aussi, en Angleterre. C’est quoi le nom de ton école ?

La c'était tendue ! Il fallait qu'elle trouve rapidement un nom d'école et une excuse au cas où sa propre mère riposterait... Puis la Serpentarde lui sauva la mise en demandant à sa mère d'un ton énervé :

- On peut parler d’autre chose que de l’école ?

Mais malheureusement Natacha se mit en colère et répondit comme sa fille, le même ton enragé qu'elle.

- Eh, oh, je suis ta mère tu ne me parles pas comme ça. Un peu de respect, c’est la moindre des choses. Tu n’as pas à m’engueulé je ne suis pas ta pote. Sans moi tu ne serais même pas là, tu oublies que je t’ai porté pendant neuf mois. Tu parles comme ça avec tes copines si tu veux, mais pas avec moi. Et si tu as honte tu le dis, tu vas voir ailleurs, d’accord ? N’oublie pas que je suis ta mère. Je t’ai porté, je t’ai nourri, logé. Je mérite le respect.

La Lionne s'enfonça dans son siège et les regarda un peu secoué. Mais étant bien élevée son aîné s'exclama :

- Vraiment désolé pour cette scène. Alors ce kayak ?


Elle réfléchit un instant et répondit.

- Hum, elle toussota. Ah oui... Le Kayak ! Vraiment très bien... C'était assez drôle ! On a fait ça sur la Saône dans une petite base nautique sympathique. Enfin voilà quoi ! Hum, et toi... euhh... tes... tes études ?

C'était sortit tout seule et à ce moment là la Gryffonne n'avait qu'une envie : ce jeter sous un train ! Se frappant le front, elle se dit que rien ne pouvait être pire ! Dans tout les cas, ils seraient amenés à parler de Poudlard... Mais quel désastre ! Croyant avoir touché le fond du trou, elle se rendit compte que le pire arrivait...

Séléné du haut de ses quatre petites années, les regardaient en souriant. Elle mangeait tranquillement son petit plat de carotte, jusque là rien de grave ! Sauf que sa petite sœur ne se servait, ni de couverts, ni de ses doigts. Et elle paraissait très concentrée sur ses aliments ! Elle était toute fière et les regardait triomphante. La Gryffondor regarda la scène avec des yeux ronds et faillit s'évanouir, les deux amies étaient réellement dans le caca !

Flore et Favonius ne savaient pas comment réagir. Ils étaient comme pétrifiés ! Sa mère poussa un petit cri et partit directement à la cuisine. Quant à son père il resta là à contempler ses deux filles ! Mais la première année regardait surtout les parents Pasca...
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Pasca
Modération GSerpentard
Modération G
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Quelque part en France

Message par : Rachel Pasca, Jeu 19 Mai - 18:37


L'ambiance ne plaisait pas à la brune, quand bien même elle s'était préparée mentalement au moment même ou Chloris était venue la saluer. De toute manière, c'était toujours tendu quand elle était dans une pièce, ce n'était pas pour rien qu'elle devenait de plus en plus solitaire. D'ailleurs ce qu'il se passait aujourd'hui poussait encore un peu plus Rachel à quitter sa famille définitivement au profit du monde magique. Elle était déjà journaliste, un petit boulot en plus et elle pourrait sans doute  prendre son indépendance. Fini les coups de gueule et les larmes de crocodile de sa mère. Fini les bibles et les croix en cadeau. Fini le regard fermé de son père. Fini...

- Vraiment désolé pour cette scène. Alors ce kayak ?


Rachel se tourna vers la jeunette qui était à sa droite, ne pouvant s'empêcher d'accompagner sa question de quelques cacahuètes. Ce n'était pas vraiment pour s'excuser qu'elle avait dit ça, mais bien pour faire comprendre à sa mère que quelque chose n'allait clairement pas. Eh puis bon, c'était toujours agréable d'étaler sa vie devant des inconnus. Au fond, même Chloris elle ne l'a connaissait pas tant que ça, quand bien même elle l'appréciait beaucoup.  

- Hum, fit-elle, visiblement pas à l'aise. Quoi de plus normal ? Ah oui... Le Kayak ! Vraiment très bien... C'était assez drôle ! On a fait ça sur la Saône dans une petite base nautique sympathique. Enfin voilà quoi ! Hum, et toi... euhh... tes... tes études ?

La rouge et or se décomposa, se frappant le front de sa main tandis que Rachel se contentait de prendre un autre taos, à moitié morte de rire. Ouais... sa mère pouvait alors l'air un peu bête, mais elle était en fait très lucide et à l'heure actuelle, la verte ne pouvait pas croire qu'il y avait encore quelqu'un autour de la table qui n'avait pas comprit ce qu'il se passait. Sauf Séléné peut-être ?

C'était la seule que l'ambiance ne paraissait pas déranger, quoi de plus normal, concentré comme elle l'était sur ses carottes ! Rachel lui adressa un fugace petit sourire avant de prendre son verre, puis de suspendre son geste. Elle avait bien vu ?

"Hé Mer**, Mer**, Mer**..."
se dit-elle en fermant les yeux et en se laissant tomber sur son dossier. Ce n'est qu'après quelques secondes de silence pesant que Rachel réagissait enfin, explosant cette fois carrément de dire. Sa vie était une farce !

De toutes les amis d'enfances de sa mère, elle avait fallu qu'elle tombe sur la mère de Chloris ! Certes elles habitaient toutes les deux en France, mais les chance de se croiser un jour de cette manière avait tout de même été... minime ! Sans parler du côté raciste de sa famille... Enfin bref, Rachel trouvait ça étrangement comique... ou dramatique. Mais comme elle en avait assez de pleurer, qu'elle se refusait de paraître faible devant eux. Ses parents étaient incroyablement doué pour la détruire, ils y arrivaient même plus facilement que les mangemorts.

Son père lui lança un regard noir, qu'elle ignora du mieux qu'elle ne put. De toute manière demain elle serait de retour chez elle, et après demain c'était à Poudlard qu'elle rentrait. Néanmoins, elle put plus difficilement ignorer sa mère, qui s'était levée précipitamment, s’apprêtant à cracher son venin. Ni une ni deux, Rachel fit de même et pour la première fois de sa vie, pointa sa baguette sur elle, non sans un évident manque de confiance en elle.

- Dit quoi que ce soit à cette petite et je te fais fondre la langue !

Ce n'était pas possible à faire évidement, enfin pas qu'elle sache, mais elle savait que ça suffirait à la faire taire. Il n'était pas question qu'elle puisse détruire une autre vie. La verte ne pouvait pas la laisser faire, elle en avait elle-même trop souffert.

La verte tremblait, elle savait qu'au moindre écart elle se retrouverait convoquée au Ministre de la Magie. Mais c'était surtout sa famille...

- Je pense qu'on devrait y aller,
déclara-t-elle en abaissant sa baguette. De toute manière personne ne va apprécier pleinement ce dîné.
Revenir en haut Aller en bas
Chloris Hareka
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Quelque part en France

Message par : Chloris Hareka, Dim 22 Mai - 21:46


Le dîné tournait à la catastrophe ! Séléné n'avait pas choisi son moment pour faire ses preuves en magie et Rachel comptait bien la défendre. Rien ne se passait comme elle l'aurait voulu. Natacha était effectivement prête à cracher du venin sur n'importe qui s'approchant trop. Mais la verte et argent les défendit et s'exclama qu'elle lui ferait fondre la langue si elle faisait quoi que ce soit puis elle continua en prononçant ce qu'elle pensait.

- Je pense qu'on devrait y aller, de toute manière personne ne va apprécier pleinement ce dîné.

Favonius, qui est un peu comme un sage, ne parle que très rarement et s'il le fait c'est souvent pour une bonne raison. Et apparemment elle était bonne. Il se mis debout à la hauteur de la Serpentard et jeta un regard plein de reproches vers sa femme et celle de Nick. Puis il continua vers l'idée de Pasca.

- Je pense effectivement qu'il est temps pour vous de partir. Désolée de vous mettre à la porte ainsi, si j'avais su que vous étiez sorcier j'aurais sûrement fait un effort pour ne pas vous paraître trop "moldu" comme vous dites...

C'est ce moment précis que choisis Flore pour imploser à son tour.

- Non Favonius, dit-elle sévèrement. Ils restent, j'ai préparé à manger et je ne compte pas les renvoyer ainsi ! Les enfants, sortez de table et montez dans vos chambres avec les deux jeunes invités.

La lionne ne se fit pas prier, elle prit sa petite sœur par la main et demanda à Luke et à son amie de la suivre. Ils montèrent à l'étage et personne ne fit de bruit pour écouter les conversations d'en bas. (libre à toi de laisser ta perso là ou de les suivre Wink)

-Natacha excuse moi pour cette petite scène

Ça faisait cocote minute au rez de chaussé et Favonius toujours aussi calme continua encore.

- Pardonnez moi mais je pense vraiment qu'il est temps pour vous de partir !
répliqua-t-il sèchement. Nous nous reverrons un autre jour plus convenables je pense...

Les débats dura un certain moment et ils descendirent l'escalier au fur et à mesure. Il ne restait plus qu'à savoir ce qu'en pensait les premiers concernés.
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Pasca
Modération GSerpentard
Modération G
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Quelque part en France

Message par : Rachel Pasca, Lun 23 Mai - 17:46


La main qui tenait sa baguette tremblait, mais étrangement elle n’avait pas les larmes aux yeux. D’habitudes ça ne loupait pas quand elle entrait en confrontation avec quelqu’un ou avec sa mère en public. Peut-être était-ce parce que ce n’était pas elle qui était concernée ? Peut-être était-ce parce qu’elle voulait protéger Chloris et Séléné et leur famille en général du mauvais aura de sa propre famille.

Les yeux de son père lancèrent des éclairs. Il y avait un mélange de colère et de déception qui brisa littéralement le cœur de Rachel, comme à chaque fois. Son père c’était tout pour elle, alors le voir avec ce regard, l’air de dire « et ça c’est ma fille ?! » ou « tu ne pouvais pas te contrôler ? » ou encore « t’a vu ce que tu as fait ? », ça lui était insupportable.

La serpentard ouvrit la bouche pour dire quelque chose, mais la referma aussitôt. Ils ne savaient même pas qu’elle était chez les verts. Ne savaient pas pour l’enfer qu’avait été ses deux premières années. Ne savaient rien des attaques dont elle avait été la cible, elle et plein d’autre. Ne savaient pas qu’elle avait trouvé un boulot de journaliste. Ne savaient rien, n’avait jamais été là, mais se disaient pourtant être de bons parents…

- Je pense effectivement qu'il est temps pour vous de partir. Désolée de vous mettre à la porte ainsi, si j'avais su que vous étiez sorcier j'aurais sûrement fait un effort pour ne pas vous paraître trop "moldu" comme vous dites...

Encore une fois la brune garda le silence, envoyant une sorte de message de détresse à son père. Qui sait, peut-être que cette fois il le verrait même s’il n’avait pas vu les autres ? Le problème ne venait pas de la famille Hareka, mais bien des Pasca. Il venait de la volonté dont sa mère avait fait preuve de vouloir absolument parler d’un sujet qui pouvait que mal tourner, c’était déjà le cas quand ils étaient juste entre eux.

- Non Favonius. Ils restent, j'ai préparé à manger et je ne compte pas les renvoyer ainsi ! Les enfants, sortez de table et montez dans vos chambres avec les deux jeunes invités. Natacha excuse moi pour cette petite scène.

Petite ?! Du coin de l’œil elle vit la rouge et sa sœur se lever pour partir, suivi par son propre petit frère. Rachel avait sursauté en entendant Flore revenir de la cuisine, mais n’avait rien dit non plus, continuant de fixer son père pour qu’il dise enfin quelque chose. Sa main était dorénavant crispée sur sa baguette à tel point que ça lui faisait mal. Mais ce ne fut pas son père qui prit la parole.

- Pardonnez-moi mais je pense vraiment qu'il est temps pour vous de partir ! Nous nous reverrons un autre jour plus convenables je pense...

Il n’y en aurait pas d’autre, tout le monde le savait. Les Pasca rentraient le lendemain en Alsace et qui pouvait dire quand serait leur prochain séjour à Lyon. Et son père qui restait encore et toujours muet…

- Je reste si vous voulez bien de moi, déclara alors Natacha. Si vous croyez que c’est des sorciers qui vont m’empêcher de voir des amis vous me connaissez mal. Rachel, monte dans la chambre avec les autres. Eh puis qui sait quand est-ce que l’on va revenir dans la région, ça nous a déjà prit dix ans pour nous revoir. Ça coute chère mine de rien, après si on me paye le voyage. Vous savez côté finance ce n’est pas la joie. On vit à quatre…

« Non, trois » rectifia mentalement Rachel alors qu’elle n’avait toujours pas bougé.

- … sur une simple paye. Il faut se nourrir, payer l’essence, se loger et puis il y a tout le reste après. Non je reste, si vous voulez bien de nous. On ne sort plus aussi souvent qu’avant, ça nous fait du bien. Ne serait-ce que pour notre couple. Rachel tu montes !

La dernière année lâcha du regard don père pour fusiller sa mère. Monter ? Pour quoi faire ? Passer une encore plus belle journée ? Risquer de défouler sa colère contre des innocents ? Pas question ! Pourtant elle savait que se serait pire encore si elle ne le faisait pas. Rachel tourna alors les talons, prête à en découdre avec elle-même pour parvenir à se calmer. Ne pas pleurer, ne pas pleurer, ne pas pleurer… Elle monta les escaliers. Il n’avait rien dit…
Revenir en haut Aller en bas
Chloris Hareka
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Quelque part en France

Message par : Chloris Hareka, Sam 28 Mai - 19:15


La non inspiration est présente, vraiment du caca ce RP x)

Favonius resta calme et patient. Il attendit la réponse de Natacha qui s'empressa de rajouter :

- Je reste si vous voulez bien de moi. Si vous croyez que c’est des sorciers qui vont m’empêcher de voir des amis vous me connaissez mal. Rachel, monte dans la chambre avec les autres. Eh puis qui sait quand est-ce que l’on va revenir dans la région, ça nous a déjà prit dix ans pour nous revoir. Ça coute chère mine de rien, après si on me paye le voyage. Vous savez côté finance ce n’est pas la joie. On vit à quatre…

Il l'écouta attentivement et lui répondit posément.

- Si vous le souhaitez... Sachez que nous sommes quatre aussi, je comprends votre insistance et vous pouvez rester mais prenez garde à ce que vous faites, il lança plus fortement un : Heureusement que votre fille était là ! Je n'ose même pas imaginer ce qui aurait pu se passer...

Mais la mère Pasca continua de parler.

- … sur une simple paye. Il faut se nourrir, payer l’essence, se loger et puis il y a tout le reste après. Non je reste, si vous voulez bien de nous. On ne sort plus aussi souvent qu’avant, ça nous fait du bien. Ne serait-ce que pour notre couple. Rachel tu montes !

Flore les regarda et lança un regard foudroyant à son mari. Elle lui chuchota à l'oreille "A quoi tu joues là ?" mais il se tue et encaissa.

- Excusez moi encore, elle demanda plus fort, les enfants si vous voulez bien descendre on va manger ! puis elle gronda le géniteur des ses enfants et lui dit, Viens dans la cuisine s'il te plaît !

Chloris et Séléné redescendirent et se mirent à table tandis que leurs parents parlaient posément dans la cuisine... C'était une petite dispute et puis de toute façon leurs disputes étaient toujours calmes et jamais il n'haussaient le ton. Quelques minutes plus tard, ils revinrent plats en main et un sourire sur le visage.

- Voilà, une petite jardinière de légumes et pour ceux qui voudrait, j'ai fait des frites hamburger ! Alors, qui veut quoi ?

La mère Hareka servit tout le monde et s'assit à table avec tout le monde. Le repas continua son cours, certes un peu plus tendus qu'auparavant.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Quelque part en France

Message par : Contenu sponsorisé, Aujourd'hui à 15:46


Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 3

 Quelque part en France

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: A l'étranger-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.