AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: La Gare
Page 2 sur 4
Sur les quais
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Leiv Krigersen
Serdaigle
Serdaigle

Sur les quais  - Page 2 Empty
Re: Sur les quais

Message par : Leiv Krigersen, Mar 29 Nov - 14:13


RP avec Callyneuse
suite à cette lettre


La gare de Londres. Un lieu qui avait été synonyme de promesse, d'attente et d'espoir. Serait-ce une nouvelle fois le cas ? Ou allait-elle à la rencontre de déception et souffrance ? Certainement un mélange des deux. Elle avait vu le monde en noir et blanc avant de comprendre qu'il était fait de bien des nuances. D'un seul coup de pinceau on pouvait en changer la couleur. Elle avait choisi de modifier la sienne et par la même occasion elle comptait bien en éclabousser les autres. Il était temps qu'elle choisisse ses couleurs et commence à se battre pour les répandre. A chaque foulée elle laissait son empreinte. Une traînée de couleur sur une toile blanche pour qu'un nouveau tableau prenne vie. Au fond elle ne demandait qu'une chance de faire ses preuves.

Evelyne patientait au niveau du mur 9 ¾ là où tout commencerait, peut-être. Elle avait rabattu sa capuche sur sa tête, dissimulant son visage aux regards trop curieux. La lettre n'existait plus et pourtant elle ne cessait de l'obséder. Les mots tournaient en boucle dans sa tête. Malgré toutes ses convictions il y avait des risques. En venant à la rencontre de Cally c'était la mort qu'elle rencontrait à nouveau. S'apprêtait-elle à lui offrir sa famille ? Était-elle seulement capable d'un tel sacrifice ? Ses poings ne cessaient de se fermer et s'ouvrir. La patience n'avait jamais fait parti de ses qualités et cette attente ne cessait d'augmenter ses craintes et incertitudes. Aurait-il mieux valu qu'elle ne vienne pas ? Non. Les ténèbres la terrifiaient autant qu'ils la fascinaient. Et cette fascination la faisait encore plus tremblait que les ténèbres elles-même. Cette attirance pour la noirceur elle la combattait sans cesse, se jetant à corps perdu vers ce qui ressemblait le plus à la lumière. Elle ne sacrifierait pas sa famille, juste elle-même. Elle devait se débarrasser une fois pour toute de cette part d'elle-même. Elle était née dans les ténèbres mais elle vivrait dans la lumière.
Revenir en haut Aller en bas
Emily Lynch
Emily Lynch
LégendePoufsouffle
Légende
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Sur les quais  - Page 2 Empty
Re: Sur les quais

Message par : Emily Lynch, Sam 3 Déc - 13:57


Encore une journée de plus à essayer de faire en sorte d’atteindre la suivante, une sorte de routine de survie s’était installée, perdue, désorientée par tout un tas de choses, c’était probablement ce qu’il y avait de mieux à faire en attendant de retrouver une certaine forme de stabilité. Les doutes étaient grands et la rongeaient de l’intérieur, tout un tas d’éléments qui lui faisait douter d’être toujours là le lendemain pour pouvoir à nouveau y penser. Mais c’était la vie qu’elle avait choisie et elle savait très bien que tout pouvait s’arrêter en une simple fraction de seconde, que le monde, que son monde pouvait être bouleversé par l’acte d’une seule et unique personne, mais elle avait accepté tout cela parce qu’elle savait que le combat qu’elle menait était sans nul doute le plus important de toute sa vie, car si elle le faisait, ça n’était pas pour elle, mais pour tous ceux qui veulent vivre en paix.

Mais pour assurer cette paix, il faut des sacrifices, des personnes qui acceptent comme elle de mettre leur vie de côté pour assurer que celle des autres soit la meilleure possible. En quête de personnes prêtent à faire ce genre de sacrifice, elle avait découvert en une amie quelqu’un qui pourrait en être capable, mais jusqu’où était-elle prête à aller ? C’est ce qu’elle devait savoir et en lui donnant un rendez-vous là où tout avait commencé, elle espérait découvrir en son amie, une personne prête à s’engager dans une certaine mesure, en faire une alliée de l’Ordre était le principal objectif de cette journée.

Casquette aussi basse que possible pour masquer son regard et capuche pour cacher ses cheveux, elle avait pris soin de faire usage d’un sortilège d’illusion afin de ne plus laisser paraître la moindre petite tache de rousseur pour ne pas être reconnaissable. Elle ne craignait pas réellement que son amie puisse la reconnaître, si elle faisait cela, c’était pour la sécurité de chacune.

Arrivée à la gare, elle s’assit sur un banc non loin du point de rendez-vous, préférant attendre la voir venir plutôt que de se montrer directement. En pleine journée, un rendez-vous de la sorte peut très vite mal tourner et elle préférait largement se donner la possibilité de partir avant dans la cas ou elle se rendrait compte de quelque chose de louche, d’une personne qui ne devrait pas être là. C’est pourquoi elle observa longuement les alentours avant d’observer Evelyne qui l’attendait à présent. Encore quelques instants, afin de tester également sa patience, si elle reste c’est qu’il y a plus que de la curiosité et ça c’est déjà bon signe.

Une fois le moment venu, Cally quitta son banc, laissant Emily derrière elle, il fallait oublier le temps d’un moment l’amitié qui liait les deux filles. Arrivant près d’elle, la rousse s’arrêta à sa hauteur, sans dire un mot, elle regardait droit elle, encore quelques secondes, puis vint le moment ou il fallait “rompre la glace” et entamer la discussion. Sans échanger de regard, les mots partaient de la bouche de Cally.

- Tu es venue, c’est bien… Mais pourquoi es-tu venue ?

On pourrait croire que c’était une blague, car après tout, c’était Emily qui avait demandé à Evelyne de venir, mais comment savoir si cette dernière était prête à s’engager, à comprendre aux côtés de qui elle allait devoir combattre, qui allaient devenir ses alliés…
Revenir en haut Aller en bas
Elias Baxter
Elias Baxter
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Animagus : Chat Savannah


Sur les quais  - Page 2 Empty
Re: Sur les quais

Message par : Elias Baxter, Lun 3 Avr - 12:17


Me permet de prendre le sujet
RP avec Galway


Notre homme allait, déterminé. Une sacoche en cuir marron battait son flanc, à l'intérieur du vent, mais pas pour le passant ignorant. Un long manteau sur ses épaules s'ouvrait sur une tenue moldue des plus simplistes. Un jean noir passe-partout et sa chemise assortie. Ses cheveux, impeccablement peignés, plaqués sur les côtés à l'aide d'un gel, laissait paraître une raie sur son crâne. La touche finale, une belle moustache appliquée en haut de sa lèvre, une paire de lunettes sur son nez, monture carrée, le verre légèrement teinté. Ses chaussures vernies battaient le pavé à un rythme régulier. Une panoplie réfléchie avec amour, pour être professeur d'un jour.

Quinze ans qu'il n'avait plus remis les pieds en gare de Londres, emprunté la locomotion des jeunes sorciers vers d'autres mondes. Poudlard. Poudlard lui manquait. En plus encore, l'Express qui y menait. Il avait réfléchit son plan, en long en large et en travers. Il avait plus l'âge d'or auquel on ne te demande rien, mais bien la tête d'un adulte. Il lui fallait se déguiser. Avec sa gueule d'enfant de choeur on le croirait jamais professeur. Il avait trouvé l'attirail facilement dans la capitale. Ne restait plus qu'à s'intégrer au train, faire taire les petits malins et se laisser aller jusqu'au château des petits sorciers. Il optait pour un regard fier, un peu sévère, la bouche pincé, le visage de pierre. S'il faisait peur en un regard pas question qu'on lui pose problème. On lui adressait pas un mot, c'était clair et net.

Y avait du monde dans le bourg, ou plutôt dans la gare. Le pas rapide Elias parvint au quai trois quart, passa le mur sans hésiter, eut un hoquet au vu du train qui l'attendait. Un tas de jeunes gens s'entassait contre le flanc rouge de la bête, poussant dans les wagonnets leurs plus ou moins lourdes mallettes. Le sorcier émit un sourire dans le vague souvenir et s'avança déterminé vers son avenir. Poudlard. Une fois là-bas que ferait-il ? Explorer les lieux une fois encore ? Voler quelques instruments, quelques composants ? Discuter avec les fantômes ? La Grande Salle lui manquait le plus, mais il serait risqué d'y pénétrer.

Elias enjamba le vide et mit un pied dans l'Express. Une poussée d'adrénaline s'insuffla dans ses veines, et il erra dans les couloirs. Comme prévu, le déguisement jouait son effet. Les plus jeunes l'observait d'un regard en biais mais détournait vite la tête, comme apeuré par l'apparente autorité. Il manœuvra rapidement dans le couloir et repéra un des wagons, vide de tout occupant. S'installant sur la banquette, il glissa sa sacoche à son côté et commença à compter. Quinze ans qu'il n'était plus monté. Quinze minutes et le départ serait donné...


Dernière édition par Elias le Mar 4 Avr - 14:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Galway Lynch
Galway Lynch
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Sur les quais  - Page 2 Empty
Re: Sur les quais

Message par : Galway Lynch, Lun 3 Avr - 22:11


Galway était très anxieux ce matin-là. Certainement pas autant qu’il ne l’était lors de sa première rentrée à Poudlard, à l’époque il était effrayé par tout ce qui touchait à la magie, et l’idée de passer sept années dans une école de magie remplie de monstres comme lui le terrifiait plus que tout. Bien des choses avaient changées depuis. Il avait appris à contrôler ses pouvoirs, à apprécier ses capacités surnaturelles qui lui permettraient probablement d’accomplir de grandes choses une fois sorti de l’école, et à ne plus avoir peur des mages noirs, dont la mention le terrifiait auparavant. Il n’avait jamais eu affaire à l’un de ces « mangemorts » et ce n’était pas cette année que cela allait changer. Poudlard était très bien protégé, et il avait toute confiance dans le personnel, notamment dans le directeur, le gardien et le concierge, des personnes très compétentes pour assurer la sécurité de tous.

Non, s’il était si préoccupé c’était à cause de la lettre de Poudlard qu’il avait reçu quelques semaines plus tôt. En plus des habituelles fournitures à acheter sur le chemin de Traverse, une autre lettre lui avait indiqué sa nomination comme préfet. Il avait d’abord cru à une blague et avait envoyé un hibou à l’une de ses amies habituée à de telles plaisanteries pour lui annoncer qu’il deviendrait préfet le jour où elle-même serait atteinte de la dragoncelle. Mais il avait reçu en retour une lettre expliquant qu’elle n’y était pour rien et elle avait joint une photo d’elle où Galway s’était aperçu qu’elle était réellement frappée de ladite maladie. Après lui avoir envoyé un hibou d’excuses, il avait bien dû admettre que cette nomination n’était pas une blague.

Il avait alors passé plusieurs jours à se demander pourquoi il avait été nommé. Il n’avait pas du tout le profil, il était très introverti et n’allait pas beaucoup vers les autres, il se préoccupait rarement de ce qui se passait autours de lui. Sans être mauvais en magie, il ne sortait pas particulièrement du lot. Et puis surtout, il était loin de faire l’unanimité, cela était en partie dû à son statut de né-moldu dans une maison ou le fondateur avait milité pour qu’ils n’aient pas accès à Poudlard, mais pas seulement. Son côté maladroit et tête-en-l’air lui attirait parfois les remarques méprisantes de ses camarades. Oh, bien sûr il avait un certains nombre d’amis, et plusieurs membres de sa maison parmi eux, mais il était loin d’avoir l’assurance de Keira ou l’empathie de Peter. Ils avaient un charisme naturel que Galway était loin d’avoir, et qui était nécessaire pour se faire respecter.

Cette anxiété ne l’avait plus quitté depuis, et elle atteignait son paroxysme ce matin alors qu’il s’apprêtait à faire face à ses nouvelles responsabilités. Une réunion était prévue dans un wagon spécial à l’intention des nouveaux préfets, et Galway s’y rendit après avoir déposé ses affaires dans un compartiment avec ses amis qu’il était content de retrouver. En chemin, il aperçu un homme en tenue de ville, avec un air très sérieux. Il soupira intérieurement. Tous les ans c’était la même chose, et les autres années il ne s’en préoccupait pas vraiment, mais il était préfet désormais, et il fallait bien commencer quelque part à faire honneur à sa fonction.

-Excusez-moi monsieur, les parents d’élèves ne peuvent pas monter dans le train, vous devez retourner sur le quai. Je comprends qu’il soit difficile de se séparer de votre enfant, mais il va devoir se débrouiller sans vous désormais.


Un peu trop sévère ? Oui, sans doute. Il devait se montrer un peu plus concilient, pour que ce parent inquiet n’ait pas à se demander si son fils allait être surveillé par des tyrans à Poudlard.

-Je… je suis préfet voyez-vous, et l’accueil des nouveaux fait partie de mes fonctions. Si vous m’indiquez où se trouve votre enfant, je pourrai peut-être passer un peu de temps avec lui durant le trajet, pour le rassurer et répondre à ses questions.

Il observa attentivement la réaction de l’homme qui lui faisait face. Il ne comptait pas être mêlé à une altercation dès son premier jour en tant que préfet.
Revenir en haut Aller en bas
Elias Baxter
Elias Baxter
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Animagus : Chat Savannah


Sur les quais  - Page 2 Empty
Re: Sur les quais

Message par : Elias Baxter, Mar 4 Avr - 14:40


Sur le départ, ils étaient sur le départ. Par Salazar il serait bientôt à Poudlard ! « Excusez-moi monsieur, les parents d’élèves ne peuvent pas monter dans le train, vous devez retourner sur le quai. Je comprends qu’il soit difficile de se séparer de votre enfant, mais il va devoir se débrouiller sans vous désormais. » Qui était l'importuné ? Elias se tourna prestement vers le sorcier, la bouchée bée, un étranglement sur les lèvres. « Je… je suis préfet voyez-vous, et l’accueil des nouveaux fait partie de mes fonctions. Si vous m’indiquez où se trouve votre enfant, je pourrai peut-être passer un peu de temps avec lui durant le trajet, pour le rassurer et répondre à ses questions. »

C'en était trop. A la face du rouquin, Elias éclata d'un rire franc qui résonna dans le wagonnet fringuant. « Un p... un parent ! Un parent m... moi ! » Il se pointa du doigt gaiement et se releva pour faire le tour du frêle espace comme pour chercher l'instigateur de cette farce. Il tenta de reprendre contenance, passa un doigt sur sa moustache et darda un oeil sur le pauvre hère d'un air moqueur, le couvrant de toute sa hauteur. Il se retint à la dernière minute de tutoyer le garçon. « Hum. Désolé pour cet excès d'hilarité, c'est juste que la paternité c'est pas exactement dans mes priorités jeune homme. » Il se rassit spontanément et désigna l'adolescent. « Mais c'est bien, vous prenez votre rôle à coeur ! Enfin on ne vous l'a pas dit j'imagine donc c'est normal que vous fassiez l'erreur. Je suis le nouveau professeur, Elias. Je serai à Poudlard cette année pour vous enseigner l'art, le grand, des potions ! » Il indiqua sa sacoche qui à ses yeux faisait office de la plus belle preuve qui soit lorsque l'on voulait se faire passer pour autrui, qui plus est un professeur.

Elias indiqua rapidement la porte, pressé d'en finir avec l'importun. « A présent ce serait gentil de me laisser hein ? Je me rappellerai de votre assiduité jeune homme, pour sûr. Quand bien même la prochaine fois, prenez donc une voix plus ferme n'est-ce pas ? C'est important lorsqu'on fait preuve d'autorité. » Il offrit un clin d'oeil spontané au rouquin avant de se tourner vers la fenêtre comme pour indiquer au garçon que toute tentative de conversation serait vouée à l'échec. Le front plissé pour se donner l'air pensif, il lissa encore sa moustache de l'index. Il avait vu faire ça des centaines de fois, ça donnait l'air vraiment sérieux, pour sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Galway Lynch
Galway Lynch
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Sur les quais  - Page 2 Empty
Re: Sur les quais

Message par : Galway Lynch, Mar 4 Avr - 23:12


L’homme qui lui faisait face lui rit au nez, ce qui désarçonna Galway. Il ne voyait pas ce qu’il avait dit de drôle, manifestement son interlocuteur ne le prenait pas au sérieux. Ça commençait bien ! Ses craintes sur son manque d’autorité naturelle étaient justifiées, dès le premier contact il suscitait l’hilarité. C’était peut-être dû au fait qu’il avait toujours fait plus jeune que son âge, le parent d’élève devait se demander comment un élève à l’air si juvénile pouvait être préfet.

-Un p... un parent ! Un parent m... moi ! Hum. Désolé pour cet excès d'hilarité, c'est juste que la paternité c'est pas exactement dans mes priorités jeune homme.


Oh. Manifestement il s’était mépris sur son identité. Au moins il ne se moquait pas de son manque d’autorité. Mais alors que faisait cet adulte dans le train en partance pour Poudlard ? Il était peu probable qu’il se soit trompé de train, c’était le seul quai à se situer derrière la barrière magique qu’il n’avait pas pu franchir par hasard.

-Mais c'est bien, vous prenez votre rôle à cœur ! Enfin on ne vous l'a pas dit j'imagine donc c'est normal que vous fassiez l'erreur. Je suis le nouveau professeur, Elias. Je serai à Poudlard cette année pour vous enseigner l'art, le grand, des potions !


Un professeur ? Oh non !!! Pourquoi est-ce que ce genre de bourdes ne pouvait arriver qu’à lui ? Et pour son premier jour en plus, il venait de s’afficher de la manière la plus idiote qui soit devant un membre du personnel, alors que l’une de ses responsabilités était justement de faire le lien entre les élèves et le personnel. Il ne pouvait pas commencer plus mal ! Et puis cette sacoche qu’il avait, qui d’autres que les enseignants portent des sacoches ? Si seulement il avait pu la remarquer plus tôt !

-A présent ce serait gentil de me laisser hein ? Je me rappellerai de votre assiduité jeune homme, pour sûr. Quand bien même la prochaine fois, prenez donc une voix plus ferme n'est-ce pas ? C'est important lorsqu'on fait preuve d'autorité.

Au moins le Professeur Elias ne semblait pas prendre trop mal le fait que Galway l’ait confondu avec un parent d’élève. Il se dépêcha de bredouiller des excuses, pour éviter que la situation ne se détériore.

-Bien sûr professeur je… je vous présente mes plus sincères excuses pour mon effroyable méprise. J’ignorais totalement que le professeur Evans avait démissionné.


Maintenant qu’il y réfléchissait il y avait quelque chose qui aurait pu lui indiquer que le professeur de potions avait changé.  Lorsqu’il avait acheté ses fournitures il avait jeté un œil à son nouveau manuel de potions car c’était l’une de ses matières préférées, et plusieurs potions du manuel ne faisait pas partie des habitudes d’enseignement de miss Evans, comme le fluide explosif ou le philtre d’embrouilles.

Il hésita quelques instants avant de lui faire partager ses impressions sur le manuel, le professeur Elias lui avait demandé de le laisser tranquille mais d’un autre coté c’était plutôt une bonne chose de lui montrer qu’il s’intéressait à la matière qu’il enseignait.

-J’ai lu dans le manuel que vous avez indiqué dans la liste que l’auteur remplaçait plusieurs fois les œufs de doxy par des œufs de Serpencendre. J’avais cru comprendre que cela avait pour conséquence d’accentuer les effets de la potion et je me disais que cela pouvait être dangereux pour certaines d’entre elles. Qu’est-ce que vous en pensez, vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Elias Baxter
Elias Baxter
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Animagus : Chat Savannah


Sur les quais  - Page 2 Empty
Re: Sur les quais

Message par : Elias Baxter, Mer 5 Avr - 9:53


Bientôt ses oreilles prendrait la même couleur que ses cheveux ! Elias se retint d'éclater de rire de nouveau devant l'air déconfit du gamin. « Bien sûr professeur je… je vous présente mes plus sincères excuses pour mon effroyable méprise. J’ignorais totalement que le professeur Evans avait démissionné. » Evans... Une madame ? Un monsieur ? Il savait pas. Mieux valait qu'il se mette pas les deux pieds dedans. Il garda donc le silence, espérant qu'enfin l'importun s'en irait voir ses camarades et oublierait son existence. « J’ai lu dans le manuel que vous avez indiqué dans la liste que l’auteur remplaçait plusieurs fois les œufs de doxy par des œufs de Serpencendre. » Elias se pinça l'arrête du nez et soupira bruyamment. Il partirait donc jamais le préfet ? « J’avais cru comprendre que cela avait pour conséquence d’accentuer les effets de la potion et je me disais que cela pouvait être dangereux pour certaines d’entre elles. Qu’est-ce que vous en pensez, vous ? »

Elias savait pourquoi il serait jamais professeur. C'était une évidence. Il avait pas la patience. Et pis il aimait pas les mioches, il voulait leur mettre des taloches. « Qu'est-ce que vous en pensez vous ! » Répéta t-il dans une imitation presque parfaite du monsieur parfait. « J'en pense qu'il fait ce qu'il veut le type ! J'voulais juste rester peinard pour le voyage là, il vous laissait poser toutes ces questions l'Evans là ? » En prononçant ses mots Elias se demanda subitement si l'Evans en question était bien un gars, et s'il venait pas de se cramer tout seul. Pis s'il était nouveau prof est-ce qu'il saurait seulement ça ? Fallait qu'il détourne un peu l'attention. « Pis d'où ça que t'as vu qu'on utilisait des oeufs de Doxy dans les potions toi ? » Parce qu'il était pas né de la dernière pluie non plus l'Elias, c'était clair que le gosse il avait pas révisé ses classiques !

Le sorcier affichait un sourire fier. Sourire qui s'écroula soudainement lorsqu'il se rendit compte d'une chose. De toute sa scolarité il n'avait pas croisé un seul prof qui le tutoie. Or il venait de le faire, juste là, et le gamin il mettrait pas quinze ans à aligner deux et deux ! « Hum, hum. Je vous demande pardon, je me suis un peu emporté. C'est qu'je suis un passionné voyez ? » Il se lissa nerveusement la moustache, qui commençait à décoller sur le bord à cause de la transpiration. Il abaissa sa main subitement et tenta de garder un air profondément sérieux, priant pour que l'adolescent se lasse et se casse rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
Galway Lynch
Galway Lynch
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Sur les quais  - Page 2 Empty
Re: Sur les quais

Message par : Galway Lynch, Dim 9 Avr - 17:57


Galway resta quelques secondes totalement bloqué, ne sachant que dire ou que faire tant il était interloqué par les propos du professeur Elias. Jamais un enseignant ne lui avait crié dessus de cette manière, il avait vraiment dû le mettre en rogne pour qu’il réagisse comme ça. Ce n’était pas du tout son intention, il détestait provoquer l’hostilité.

D’une manière générale il essayait toujours de bien réfléchir avant d’entrer en interaction avec quelqu’un d’autre, de se mettre à sa place. Il renonçait même souvent à ces interactions par peur de gêner, ce qui lui avait valu l’étiquette du « timide » auprès des autres. Là l’enseignant avait manifesté son désir d’être tranquille, mais Galway avait pensé qu’en montrant qu’il avait de l’intérêt pour sa matière, ils auraient une discussion constructive qui lui servirai pour la suite. Il s’était lourdement trompé, l’enseignant voulait juste être tranquille. Il bredouilla des excuses, rouge de honte.

-Je… je suis désolé p-p-professeur, je n-ne vous gênerai plus.

Il allait partir en direction du wagon des préfets lorsque quelque chose le frappa. S’il avait été aussi choqué ce n’était pas tellement à cause de la réprimande, il s’était déjà fait engueulé par un enseignant ou un membre du personnel, ce n’étais pas très agréable mais on s’en remettait. Non, c’était le ton qui était choquant. Ce ton agressif, et puis le tutoiement, l’imitation moqueuse, la remise en question de l’enseignant précédant. Aucun prof ne faisait ça, aucun prof ne devrait faire ça.

Le professeur avait dû se rendre compte que le ton n’était pas approprié car il s’était radouci à la fin, il lui avait même présenté des excuses. Mais ce n’était pas la seule chose qui clochait chez lui. Déjà il n’était pas censé être dans ce wagon, il y avait un wagon spécial pour les enseignants. Il avait également parlé du professeur Evans au masculin. Et puis il avait très peu d’affaires pour un enseignant, notamment pour un professeur de potion. Miss Evans avait une « réserve personnelle », avec des ingrédients que l’on ne pouvait trouver nul part ailleurs dans le château, et elle avait certainement dû l’emporter avec elle, laissant à son remplaçant le soin de remplir son bureau avec sa propre réserve.

Mais il n’avait rien de tout ça, pas même un chaudron, juste une sacoche qui paraissait très peu remplie. Évidement la magie était pleine de ressources et il avait très bien pu utiliser un sortilège d’extension indétectable,  mais Galway aurait bien aimé pouvoir jeter un coup d’œil au contenu de cette sacoche. Il ne pouvait pas le faire évidement, car si c’était bel et bien un enseignant, leur relation deviendrait désastreuse pour toute l’année à venir, et probablement pour les suivantes.

Cependant il lui restait encore la carte du wagon spécial enseignant. Il réfléchit quelques instants avant de trouver les mots qui lui permettraient de ne pas trop se mouiller et aggraver son cas.

-Une dernière petite chose… Vous ne le savez peut-être pas mais il y a un wagon spécial pour les enseignants, il est tout près du wagon des préfets auquel je dois me rendre, je peux vous montrer le chemin si vous voulez. Il sera sans doute plus confortable et puis… vous y recueillerez sûrement de précieuses informations pour votre futur poste...
Revenir en haut Aller en bas
Elias Baxter
Elias Baxter
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Animagus : Chat Savannah


Sur les quais  - Page 2 Empty
Re: Sur les quais

Message par : Elias Baxter, Mer 12 Avr - 10:10


Les joues du jeune homme prirent une délicate teinte écarlate, qui s'en alla jusque ses oreilles, et Elias sentit le vent tourner. Enfin ! L'imbécile avait comprit qu'il fallait le laisser seul. Mieux, il allait le laisser seul ! N'est-ce pas ? « Je… je suis désolé p-p-professeur, je n-ne vous gênerai plus. » Roulant des épaules et bombant le torse, le sorcier agita la main comme s'il s'était agit d'une broutille. « Là, là. C'est bon, on n'en parle plus. Ce sont des choses qui arrivent. » Il se rassied spontanément, près à ouvrir la gazette pour ne plus avoir à se faire détailler par le garçon. Mais il restait là le bougre ! Planté comme un piquet, l'oeil sur lui ! Qu'est-ce qu'il matait comme ça ? Il avait une tâche de sauce sur sa chemise ? Vérifiant rapidement que sa tenue restait la même qu'en début de journée, qu'il était bien apprêté, il ne remarqua rien qui dépassait. Il avait quoi le roux d'un coup ?

« Une dernière petite chose… » Elias se pinça l'arrête du nez, profondément agacé. « Vous ne le savez peut-être pas mais il y a un wagon spécial pour les enseignants, il est tout près du wagon des préfets auquel je dois me rendre, je peux vous montrer le chemin si vous voulez. Il sera sans doute plus confortable et puis… vous y recueillerez sûrement de précieuses informations pour votre futur poste... » Là le sorcier resta coi l'espace d'un instant avant de bredouiller rapidement. « Effectivement ! Eff... Oui c'est vrai. Mais en fait voyez j'en ai parlé avec Harshing, la directrice ! Elle m'a assuré que je pouvais rester là hein ! Je suis un solitaire. Je serais d'affreuse compagnie pour les autres enseignants pensez bien. » Fier de sa pirouette, il rouvrit sa gazette bien grande pour jeter l'oeil sur les premières pages. Il allait bien s'en aller là non ? Bon. Les nouvelles du jour. Londres, Londres, attaques, encore et toujours et... Sergeï Kholov. Le nom en surveillance attira le regard d'Elias, dont le sang se glaça d'effroi tout à coup. Comment il avait pu sortir une bourde pareil ? Harshing était morte et enterrée ! Il l'avait lu dans les journaux y a un bail de ça ! Pourquoi il avait pas réfléchit !

Il garda la tête strictement baissé pour ne pas avoir à affronter celui du préfet, qui devait sans nul doute additionner deux et deux à l'heure qu'il était. Plissant sa moustache, il attendait de voir ce qu'allait faire le jeune homme. Avec un peu de chances, il dirait rien ? Il laisserait Elias à son rêve de gamin ? Lui et ses cheveux poil de carotte le laisseraient enfin seul dans son compartiment pour revivre une intense année à Poudlard... ? Et sinon... Sinon un plan commençait à se dessiner dans l'esprit du sorcier. Ces cheveux roux, ce statut parfait de préfet... Il pouvait voler son identité, revenir l'année suivante ! Oui, la solution serait celle-ci, sans aucun doute. Il glissa un sourire satisfait sur ses lèvres, fugace.
Revenir en haut Aller en bas
Galway Lynch
Galway Lynch
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Sur les quais  - Page 2 Empty
Re: Sur les quais

Message par : Galway Lynch, Lun 17 Avr - 11:07


Le sorcier semblait déstabilisé par la tentative de Galway qui se frottait intérieurement les mains. Avoir pu démasquer un imposteur pour son premier jour ce n’était pas mal, cela allait lui donner un peu de crédit auprès de ses camarades préfets, peut-être même qu’il allait recevoir les félicitations de Kholov !

C’est vrai, cet usurpateur était peut-être plein de mauvaises intentions, c’était peut-être un de ces trafiquants que l’on pouvait voir dans l’allée des Embrumes et qui voulait installer un commerce illégal à Poudlard. Ou pire, un mage noir qui avait l’intention de commettre un attentat dans le château. Heureusement que Galway s’était trouvé au bon endroit au bon moment !

« Effectivement ! Eff... Oui c'est vrai. Mais en fait voyez j'en ai parlé avec Harshing, la directrice ! Elle m'a assuré que je pouvais rester là hein ! Je suis un solitaire. Je serais d'affreuse compagnie pour les autres enseignants pensez bien. »


Harshing ? la directrice ? Oh non ! En plus d’y avoir un nouveau professeur il y avait une nouvelle directrice ! Galway était totalement perdu. Cela ressemblait à un mauvais rêve, celui ou il se trompe de train pour aller dans la mauvaise école et qu’il rate totalement sa rentrée. S’il n’avait pas vu plusieurs de ses camarades peu de temps avant il serait descendu du train à toute vitesse en priant pour arriver à temps au bon quai.

Mais maintenant qu’il y réfléchissait, l’arrivée d’une nouvelle directrice avait du sens. Jamais le directeur Kholov ne l’aurait nommé préfet, Galway était à l’opposé de sa vision de l’élève méritant. La nouvelle directrice était sans doute différente et appréciait les qualités des introvertis, cela lui mit du baume au cœur, les choses seraient différentes à Poudlard désormais.

-J’ignorais qu’il y avait une nouvelle directrice, merci beaucoup de m’avoir donné cette information ! Je vais aller la saluer et la remercier pour ma nomination, comment vous avez dit déjà, Professeur Harshing ? Oh mais… attendez… ce nom me dit quelque chose…


En effet il avait déjà vu ce nom, mais il ne savait plus où. Il mit quelques secondes à se remémorer un tableau, dans le bureau du directeur. Oui c’est ça ! C’était une ancienne directrice, celle qui était en poste juste avant le directeur actuel, serait-il possible qu’elle soit revenue à la direction ? Non ! Non c’était impossible ! Galway s’en souvenait maintenant, elle était morte! Officiellement d’une crise cardiaque, mais il avait entendu les plus folles rumeurs sur cet événement.

Mais alors l’autre était bel et bien un imposteur ! Et il était doué pour manipuler les gens, même s’il s’était compromis lui-même. Il le mettait mal à l’aise, pourquoi est-ce qu’il fixait ses cheveux de cette manière ? Mais il ne devait pas montrer de faiblesses, les enseignants comptaient sur lui !  Il essaya de prendre une voix grave, pleine d’autorité et d’assurance.

-Monsieur, je vais vous demander de sortir de ce train s’il  vous plaît !!!
Revenir en haut Aller en bas
Elias Baxter
Elias Baxter
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Animagus : Chat Savannah


Sur les quais  - Page 2 Empty
Re: Sur les quais

Message par : Elias Baxter, Mer 19 Avr - 12:23


« J’ignorais qu’il y avait une nouvelle directrice, merci beaucoup de m’avoir donné cette information ! Je vais aller la saluer et la remercier pour ma nomination, comment vous avez dit déjà, Professeur Harshing ? Oh mais… attendez… ce nom me dit quelque chose… » Elias n'en croyait pas ses oreilles. Le gamin il avalait des couleuvres ! Et des grosses ! Finalement peut-être qu'il avait encore toutes ses chances, que ce voyage vers Poudlard ne s'arrêterait pas bêtement en gare de Londres ! Levant la tête vers le rouquin, il le détailla d'un oeil vif. Ce devait être le préfet le plus imparfait du monde. Il avait une confiance en lui proche du degré zéro, le corps chétif et le regard fuyant. Quel genre de directeur avait pu le nommer lui préfet ? Comment allait-il donc gérer les hordes de premières et deuxièmes années déchainés dans les couloirs ? Il n'avait aucune chance. Et là tout de suite, c'était à l'avantage d'Elias, bien qu'au fond le gamin lui fasse un peu pitié.

Mais alors que le sorcier commençait à regagner l'espoir qui lui avait été volé, un changement se fit dans l'oeil du roux, de mauvaise augure sans le moindre doute. Il venait de comprendre, c'était une évidence. Et Elias était en mauvaise posture. Attrapant sa manette, il se leva prestement et jaugea du regard le préfet imparfait. L'autre aussi l'observait, et pendant un instant figé, d'aucun ne savait ce qui allait se dérouler. La main proche de sa baguette, Elias tiqua du cil. « Monsieur, je vais vous demander de sortir de ce train s’il vous plaît ! » La voix aussi avait changé : on eut dit qu'un d'un coup d'un seul le préfet se trouvait possédé de cette fameuse autorité qui lui manquait. Resserrant les doigts sur la anse de sa maigre mallette, Elias tiqua de nouveau et retira soudainement sa moustache, qui tombait de toutes façons d'elle-même depuis quelques secondes. « Bien ! Tu m'as démasqué. Ben tu vas faire quoi maintenant ? » Jetant la touffe de poils à même le sol, Elias défia le préfet du regard. « J'ai sans doute la main plu rapide que toi à la gâchette ! » Il était près à tirer son arme de son veston d'un coup sec, et moult solutions lui passaient en tête pour se tirer d'affaire. Son oeil dériva sur les cheveux du garçon, d'un roux parfait. « Ou alors on peut trouver un compromis ! » Car c'est comme ça qu'un con promet.
Revenir en haut Aller en bas
Galway Lynch
Galway Lynch
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Sur les quais  - Page 2 Empty
Re: Sur les quais

Message par : Galway Lynch, Mer 26 Avr - 10:45


Dans quoi est-ce que Galway s’était fourré ? Et pour son premier jour en tant que préfet en plus, il avait fallu que ce soit lui qui tombe sur cet individu. Qu’est-ce qu’il voulait ? C’était quelqu’un envoyé par Kholov pour le tester ? Ou pire, pour lui donner une bonne raison de revenir sur sa décision, le directeur ayant pris conscience entre temps de l’erreur qu’il avait commis dans l’attribution de l’insigne ?

Quoi qu’il en soit, le faux professeur devenait menaçant, il se crispait et lui expliquait qu’il était plus expérimenté que lui dans la pratique de la magie. De plus Galway s’aperçut que la moustache de l’usurpateur était fausse, il s’agissait donc d’un expert en camouflage, il devait faire attention. Malgré tout il ne se sentait pas en position de faiblesse.

-Monsieur, votre présence dans ce train n’est pas légitime, n’importe qui peut s’en rendre compte. Si vous m’attaquez et que vous arrivez à me neutraliser, et je ne doute pas que vous en soyez capable, d’autres personnes viendront vous demander ce que vous faites là, sans doute même de vrais enseignants,  et votre excuse du faux professeur ne tiendra pas longtemps.


Il avait moins de certitudes que ce qu'il ne laissait paraître. La magie était pleine de ressources, et un sorcier qui sait bien l'utiliser peut aisément trouver un camouflage encore plus convaincant. Mais la dernière phrase de l’intrus l’intriguait. Il voulait trouver un compromis ? Que voulait-il négocier ? S’il avait vraiment des intentions malveillantes, il n’essaierait pas de négocier avec Galway, il serait directement passé à l’attaque.

-Ecoutez, je ne peux pas vous laisser prendre ce train et vous rendre au château. Il y a plein de jeunes élèves très vulnérables là-bas, et si je vous laisse y aller sans connaitre vos intentions je porte atteinte à leur sécurité, en tant que préfet j’ai des responsabilités. Maintenant si vous me dites pourquoi vous voulez prendre ce train je pourrai peut-être vous aider à obtenir ce que vous voulez, ou prévenir quelqu’un qui le pourra ?
Revenir en haut Aller en bas
Elias Baxter
Elias Baxter
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Animagus : Chat Savannah


Sur les quais  - Page 2 Empty
Re: Sur les quais

Message par : Elias Baxter, Mar 2 Mai - 11:21


« Monsieur, votre présence dans ce train n’est pas légitime, n’importe qui peut s’en rendre compte. Si vous m’attaquez et que vous arrivez à me neutraliser, et je ne doute pas que vous en soyez capable, d’autres personnes viendront vous demander ce que vous faites là, sans doute même de vrais enseignants, et votre excuse du faux professeur ne tiendra pas longtemps. » C'est qu'il montait sur ses grands chevaux le petit ! Avec un préfet aussi parfait, ça allait être dur de passer entre les mailles du filet. Pis surtout, il avait franchement pas tort, bien qu'il ne connaisse pas l'étendu du plan d'Elias, aussi foireux ce plan fut-il.

« Ecoutez, je ne peux pas vous laisser prendre ce train et vous rendre au château. Il y a plein de jeunes élèves très vulnérables là-bas, et si je vous laisse y aller sans connaitre vos intentions je porte atteinte à leur sécurité, en tant que préfet j’ai des responsabilités. Maintenant si vous me dites pourquoi vous voulez prendre ce train je pourrai peut-être vous aider à obtenir ce que vous voulez, ou prévenir quelqu’un qui le pourra ? » Un moyen ! Un moyen de le faire ployer ! Ou pas d'ailleurs, car la dernière chose qu'Elias voulait c'était bien que l'enfant aille prévenir un quelconque professeur de sa présence en ces lieux. « Hahaaaaa ! » Elias dégaina sa baguette et la fit tournoyer entre ses doigts avant de l'échapper accidentellement.

Rouge écarlate, il la ramassa prestement et la remit en poche, bougon. « Veuxprendreletrainpourretourneràlécole... » Le marmonneur releva la tête pour défier du regard le rouquin. « Mais j'vais trouver un autre moyen... scélérat. » Il leva les mains en l'air. « Azy, j'm'en vais c'est bon. » Il fit le tour du préfet d'un pas lent et entendit au loin la locomotive qui crachait sa vapeur. Le train était sur le point de s'élancer, c'était vraiment trop bête. D'un coup d'un seul Elias arracha quelques cheveux du gamin et s'élança dans le couloir en courant.
Revenir en haut Aller en bas
Galway Lynch
Galway Lynch
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Sur les quais  - Page 2 Empty
Re: Sur les quais

Message par : Galway Lynch, Lun 8 Mai - 17:56


La réaction de l’usurpateur ne se fit pas attendre, il brandit sa baguette ! Au temps pour la dissuasion, Galway n’était pas très doué dans ce domaine, il allait falloir qu’il travaille là-dessus, comme sur beaucoup d’autres choses. Il plongea la main dans la poche de sa robe mais avant qu’il ait pu faire le moindre geste, le faux professeur de potion laissa tomber la sienne involontairement.

Galway ne se moqua pas, pour la simple et bonne raison que ce genre d’incident lui arrivait un nombre incalculable de fois. Il allait lui conseiller d’utiliser du savon noir pour nettoyer sa baguette plutôt que du savon liquide et de bien rincer, selon sa propre expérience, quand l’imposteur marmonna ce qui sembla être une justification.

Était-ce possible ? D’après ce que Galway avait compris, l’homme en face de lui était tout simplement nostalgique de ses années passées ici. Galway était touché par cette justification un peu penaude, lui-même malgré son jeune âge était déjà nostalgique de certaines périodes de son enfance, celles d’avant l’accident de sa sœur notamment, cette insouciance lui manquait profondément par moment.

Mais il se reprit presque aussitôt. Il savait que son interlocuteur était un manipulateur qui n’hésitait pas à utiliser des déguisements pour parvenir à ses fins. C’était peut-être une autre ruse ? Lui-même semblait se reprendre, son ton était plus agressif lorsqu’il reprit la parole.

-Mais j'vais trouver un autre moyen... scélérat.

Scélérat ? Une nouvelle formule magique ? Galway se figea s’attendant à être scellé dans le corps d’un rat, mais rien ne vint. L’homme fit mine de s’en aller sous le regard du jeune roux de plus en plus décontenancé par son attitude étrange, jusqu’à ce qu’il ressente une vive douleur au sommet de son crâne. Il lui avait volé des cheveux ! Le temps qu’il se remette le voleur était déjà quelques mètres plus loin.

-Mais… arrêtez cet homme !

Alors qu'il s'élançait à sa poursuite, Galway le vit sortir par une porte du train au bout du wagon. Lorsqu’il arriva à cette même porte celle-ci s’était refermé et le train commençait à bouger. Galway était partagé entre plusieurs sentiments, le choc par rapport à ce qu’il venait de se passer, l’inquiétude lié au fait qu’il ne savait pas ce que l’homme allait bien pouvoir faire de ses cheveux, sans doute les utiliser dans une potion pleine de magie noire, mais aussi un léger soulagement d’avoir vu l’homme quitter le train, au moins la sécurité des élèves était préservée.

Et dire qu’il s’agissait de ses premières minutes en tant que préfet, si tout les moments allaient être comme celui-là il n’allait pas tenir bien longtemps.

[Fin du RP (mais pas fin de l’histoire grrrrrrrrr)]
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Ester Pasca
Rachel Ester Pasca
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Sur les quais  - Page 2 Empty
Re: Sur les quais

Message par : Rachel Ester Pasca, Dim 25 Juin - 0:10


RP avec Elhiya
Flash back, Rachel a 15 ans

Douce routine, que c'était bon de te retrouver. Le train, l'école, la magie. C'était tout de même plus agréable que l'été. Rachel avait toujours trop chaud. Elle ne se sentait jamais vraiment à sa place.
Elle n'était pas vraiment fan des voyages en train, enfin ça lui plaisait mais sans plus. Fallait qu'elle soit dans le sens de la marche, qu'elle veille à ne pas trop regarder le paysage, pour ne pas se sentir mal. Tout ceci n'avait néanmoins jamais altéré sa bonne humeur naturelle. Rachel n'avait aucune raison de ne pas sourire. Tout allait bien, elle allait bien. Ses amis aussi et bientôt elle serait de nouveau autorisé à utiliser sa baguette. Seule ombre au tableau, elle avait faim.

Alertée de leur arrivé imminente par le ralentissement du train, la verte se leva en même temps que les autres pour récupérer ses affaires dans le filet. Un sac agrandit magiquement, un boursouflet sur l'épaule et une cage avec son corbeau. Rachel attendit ensuite calmement que la chahut engendré par la masse d'élève ne se calme. Elle avait le temps, pas comme ses amis visiblement, qui craignait sans doute qu'on leur vole leur place fétiche à la table des serpentards. La jeunette attendait donc, et lorsque son wagon fut un peu plus calme, se leva à son tour. Au bout du wagon elle n'aurait qu'à récupérer sa valise dans le compartiment prévu à cet effet. Sa valise d'ailleurs, elle pouvait le reconnaître de loin. Elle était en fait exactement comme celle que cette autre serpentard venait de prendre.

Rachel ne pressa pas le pas pour autant, elle ne comptait pas crier au vol. La jeune fille devait simplement avoir la même valise, d'autant que, la sorcière avait la sale habitude de se faire des films. Paranoïa, paranoïa. Ce fut néanmoins calme que la verte arriva, riant à une blague dite par un élève non loin derrière elle et qu'elle mit la main sur sa val... Ah non. Ce n'était pas la sienne, pas tout à fait. Oups !

Chargée comme un âne -dans la précipitation Rachel oubliait un peu trop souvent qu'elle était une sorcière- que la née-moldue se mis à courir pour rattraper sa valise. Les regards surprit qu'on lui lança alors ne la touchèrent pas. En revanche elle s'en voulait de faire subir ça à son corbeau dans sa cage. Il protestait d'ailleurs, elle se ferait pardonner, mais pour le moment elle criait :

- Hé ! Attend ! C'est ma valise !




Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
Elhiya Ellis
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Sur les quais  - Page 2 Empty
Re: Sur les quais

Message par : Elhiya Ellis, Mar 27 Juin - 11:40


Rentée de 5ème année à Poudlard, toujours les pieds qui trainent au sol, raclant le parvis de la gare de Londres. Il faudrait encore supporter le temps du trajet avec les nouveaux qui courraient dans les couloirs, et qui piaillaient d'excitation. Ô joie, bonheur, exaltation que de passer plus d'une heure dans un wagon bondé fourmillant d'élèves impatient de raconter ce qu'ils avaient fait de leurs vacances... Essayant de ne pas se sentir agacée dès le début, Elhiya sauta dans le train, cala sa valise avec celles des autres dans le compartiments prévu pour, récupéra son sac à main, un bouquin moldu et élu domicile là où elle pu.

Le nez dans son livre, elle ignorait cordialement les rires joyeux de ses voisins qu'elle ne chercha même pas à connaitre. Nul besoin d'avoir une floppée d'amis éphémère, seuls ceux fiables et fidèles l’intéressaient. Bien sur, elle ne risquait pas de se faire de nouveaux grands amis si elle ne cherchait pas à se rapprocher des inconnus qu'elle verrait tous les jours, mais cela ne la perturbait pas. La compagnie de son ouvrage était bien plus intéressant. C'était un supposé best-seller chez les ado non-magiques, une histoire traitant encore de vampire et d'amour impossible. Cette fascination des moldus pour les non-morts étaient étonnante, surtout que tout était toujours romancé de sorte à ce que le coté animal du héro disparaisse au coté de sa belle. Mignon et facile à lire, pas besoin de réfléchir.

le Poudlard Express stoppa rapidement sa course, merci le livre sur le vampire amoureux d'une humaine, et cracha rapidement sa horde d'élève sur ses quais. Quel empressement se dit la blonde en regardant le troupeau de capes de sorciers fourmiller derrière les vitres de son wagon. Tout était calme désormais, c'était à son tour de sortir pour rejoindre une calèche tirée par un sombral invisible. sa meilleure amie lui avait dit que ces animaux étaient vraiment très beaux et très majestueux, peut-être qu'un jour elle aussi pourrait les admirer pendant qu'ils l'amenaient vers l'internat.

Repensant à une gravure vu dans un grimoire, la blonde agrippa sa valise là où elle l'avait laissé et commença à se diriger vers la sortie du train, quand une voix s'éleva derrière elle, lui demandant d'attendre. Sursaut de surprise de la part de la Serpentard qui se pensait seule. Un sourcil dubitatif relevé, elle se tourna en direction de la voix et remarqua une brune en pleine course, se dirigeant vers elle, trimballant sa cage comme si personne ne l'occupait. Qu'est-ce qui lui prenait à celle ci? Sa valise? C'était bien ce qu'elle avait dit non? Reposant les yeux sur le contenant à vêtements, la blonde ne comprenait pas, elle avait bien sa propre valise, verte foncée, en tissus épais, avec de grosses coutures noires et des lisérés de cuirs noirs. Bah non, c'était bien la sienne, avec pour signe distinctif: aucune étiquette à son nom, Crumble le lui ayant déchiqueté un jour de caprice.


"Bah non, c'est la mienne!"

Rapide coup d'oeil dans le porte bagage, une autre valise, identique, attendait la brune, ce devait être la sienne, Elhiya ne se rappelait ps avoir mis la sienne sur le coté, mais bien à plat pour ne pas écraser son stocks de biscuits fait par sa mère. D'un signe de tête accompagné d'un faible sourire, elle montra le bagage à l'inconnue.

"Ca doit être ta valise non? Il ne reste qu'elle."

Mêmes couleurs, même matières, forcément il y'avait de quoi confondre. Elhiya n'avait pas envie d'attendre bien qu'elle éprouvait un peu de peine pour le malheureux corbeau ballotté dans sa prison. Comme le soucis de la valise était réglé, elle descendait du train pour se mettre dans la file des calèches
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Sur les quais  - Page 2 Empty
Re: Sur les quais

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 4

 Sur les quais

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: La Gare-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.