AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Soins aux Créatures Magiques
Page 5 sur 9
Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°12 : Les créatures atypiques
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
Keira Sanders
Préfet(e)/Serpentard
Préfet(e)/Serpentard

Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°12 : Les créatures atypiques

Message par : Keira Sanders, Sam 1 Oct - 21:37


Elle ne voyait pas trop en quoi le billywig était étonnant, juste une créature magique de plus. Les effets de ses piqûres avaient l'air plutôt marrants, mais en soi la créature n'était qu'une sorte d'insecte qui faisait l'hélicoptère avec ses ailes. Chacun avait son point de vue différent sur la même chose, et c'était ça qui donnait tout l'intérêt à cet exercice. Que chacun apporte sa petite pierre à l'édifice, son petit morceau de personnalité et de sentiments pour ériger une belle toile d'expériences de vie.

Blanchet questionna à propos des détraqueurs, ces créatures bien célèbres pour leur côté plus-que-sinistre. La brune n'en avait jamais rencontré, comme sûrement la grande majorité - si ce n'était pas la totalité des personnes présentes dans la salle. Ce n'était pas une rencontre qu'elle souhaiterait faire. Un mauvais type de rencontre. Le genre de truc qui rendrait à l'état légume sa proie, qui la viderait de toute son énergie et de tout son bien, qui réduirait toutes les belles choses en elle en particules plus fines que la poussière. C'était comme ça qu'elle voyait les choses, au fur et à mesure qu'elle entendait les réponses de ses camarades. A entendre les dires, on ne ressortait pas forcément zinzin d'une rencontre avec un détraqueur, mais y penser la menait déjà au-delà de l'effroi.

Un petit truc en papier, semblable à une petite bestiole, s'échoua de son côté de la table. Elle l'attrapa, reconnut le dessin d'un billywig et le serra soigneusement dans son poing, comme si c'était un trésor, une petite portion de son voisin. Un vulgaire bout de papier auquel elle pouvait raccrocher la réalité de ses sentiments alors qu'elle se mordait toujours l'intérieur des lèvres pour vérifier que ça faisait toujours mal.

Ensuite survint le chaporouge, moins célèbre car moins dévastateur et sans doute moins effrayant - Keira en avait brièvement entendu parler. « Ils ressemblent à des sortes de gobelins. Paraît qu'ils sont moches, » mais la mocheté comme tout le reste était relative. Peu importe la répulsion générale éprouvée pour une créature, on trouverait toujours une personne pour dénicher une certaine beauté en elle.
Revenir en haut Aller en bas
Erundil Trismegiste
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Manumagie (Niveau 1)
Permis de Transplanage


Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°12 : Les créatures atypiques

Message par : Erundil Trismegiste, Dim 2 Oct - 15:20


Le cours respirait sereinement. Parfois le cours parlait, posait des questions, donnait des réponses. Je ne vivais pas tellement le cours. Depuis quelques instant, je suis ailleurs. Perdu dans mes pensées, je me concentre sur des pensées qui n'ont rien à voir avec le cours. J'entends à peine la Professeure poser question sur les détraqueurs. J'entends plus ou moins les réponses des élèves, plus ou moins complètes pour certains. Je me sens étrange aujourd'hui. Pas vraiment là. J'ai du mal à tenir, l'impression de sombrer dans un malaise. Je me concentre sur mon livre des soins aux créatures magiques. Je regarde une illustration d'une petite créature, avec un chapeau rouge, et un os dans la main. En dessous de l'illustration, on peut voir « XXX », et d'autres informations concernant cette créature. Je n'en ai jamais vu en vrai. En même temps, vu leur habitation, ça ne e surprend pas.

Professeur Blanchet parle des patronus. Retour en classe, je suis là. Pourquoi parle-t-elle des Patronus ? Ah oui, les détraqueurs … Elle demande qui sait en former dans la salle. Suite à cela, elle pose des questions.

Et puis Keira prend les devants. Une réponse rapide, simple, qui a le mérite de me faire sourire. Les chaporouges. Gros coup de chances, c'est la créature que j'ai vu dans le livre il y a dix minutes…Je me lance alors pour répondre à mon tour.

- C'est une créature appartient à la classification XXX, ce qui veut dire qu'il n'est pas sensé poser de problèmes à des sorciers compétents.

Je regarde. Enfin, j'admire la Professeure en lui répondant. Il faut vraiment que je puisse me concentrer mieux que ça…

- Concernant les Patronus… J'en ai un, pour ma part… Je sais le faire apparaître correctement …

Voilà, c'était dit. Je ne sais pas ce qu'elle allait faire de cette information, si c'était juste pour assouvir sa curiosité, ou si elle allait demander, à ceux qui en avait un, de le faire apparaître. On verra bien. En attendant, je regarde autour de moi, attendant patiemment les réponses des autres, et leurs réactions face aux questions.

J'essaie à nouveau de me concentrer, mais me sens toujours assez faible. Je respire un bon coup, fermant les yeux en même temps. Je les rouvre. Bon… Ca ne change pas grand-chose, mais j'arrive à me concentrer encore. C'est déjà ça. Je ferais mieux de rester tranquille jusqu'à la fin du cours.
Revenir en haut Aller en bas
Merry K. Harper
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°12 : Les créatures atypiques

Message par : Merry K. Harper, Dim 2 Oct - 16:16


Miss Blanchet avait enchaîné son cours assez rapidement suite à l'arrivée des derniers élèves, commençant par poser une petite question à ses élèves. Quelle créature les avait impressionné lors de leur découverte du monde magique ? Merry avait hésité un instant avant de donner sa réponse, laissant les autres élèves répondre avant elle. D'ailleur, son frère avait répondu totalement à côté de la plaque dans un premier temps, avant de donner une vraie réponse. Du moins, ce qui s'approchait d'une vraie réponse. Puis d'autres finirent par répondre et l'ancienne Serpentard avait dirigé son cours sur une créature en particulier. Le Détraqueur. Ses affreuses créatures qui pouvaient tuer n'importe qui, hormis ceux qui n'avaient aucune émotion heureuse sans doute. La professeur posa plusieurs questions concernant cette créature et chacune d'elle trouva sa réponse parmi les élèves qui répondirent.

Une fois cela terminé, miss Blanchet parla quelques secondes des patronus, avant de se concentrer sur une seconde créature. Le Chaporouge. Créature affreusement moche que la rouquine avait déjà vu dans les livres et qu'elle n'espérait pas voir en vrai tant elles étaient hideuses. Plusieurs questions furent poser à nouveau et deux premiers élèves répondirent. Une Serpentard et un Serdaigle. Allez, c'était au tour de Gryffondor ! A son tour, Merry leva la main et attendit d'être interrogée par sa professeur pour prendre la parole.

- Je crois qu'on les trouve surtout en Europe. Plutôt dans le Nord, donc il y en a sans doute pas mal par chez nous.
Revenir en haut Aller en bas
Mary Drake
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°12 : Les créatures atypiques

Message par : Mary Drake, Dim 2 Oct - 20:48


Il s'en passe des choses. Tellement. Trop. J'ai jamais le temps de suivre. Mon cerveau va tellement vite. Trop vite. Faut vraiment qu'il arrête l'idiot. J'écoute les dernières réponses d'animaux originals quand on débarque chez les sorciers. Des êtres d'eau, dont jamais je n'avais entendu parler. On en apprend des trucs en écoutant. Evidemment, on reprend des choses déjà dites. Et d'autres pas du tout évoquées. A croire qu'elles ont étés jusqu'alors oubliées. Chaporouges, strangulots, ... C'est fini. The end. Première question terminée. Y'a d'autres synonymes pour évoquer la fin ?

Puis, c'est à Miss Blanchet de parler. Après avoir répondu à une interrogation elle aussi, la professeure de soin aux créatures magiques recommence un nouveau bal de questions-réponses. D'abord sur le détraqueur ; allure de dépression, mangeur de souvenirs heureux, difficile à vaincre, faut user de son patronus apparemment. Résumé nul de chez nul quoi. Je pense pas que professeur serait une bonne vocation. Noté. Vite, trop vite. Ça se termine par une nouvelle créature atypique déjà abordée un peu plus tôt. De nouveau, faut répondre. J'ai pas le choix. Ce coup-ci, il y a une place pour moi. Allez, on ralentit un peu. Faut éviter de répé-péter. Moche, gobelins, XXX, Europe. Mots clefs à ne pas dire. A ne pas chuchoter. Tchou tchouuuuu.

Je fouille dans ma mémoire, toujours plus vite. Je sens mon cœur battre un peu trop fort. Euh. Embusque quoi ? Pas le temps de trouver ça. Repousser ? Non, trop loin. Arme, oui, je vois. Je me souviens de ce truc moche qui sert à assommer. Bim bam. Objet pratique et rapide. Bien. Souvenir juste ou je confonds ? On s'en fout en fait. Je lève la main, la secoue. Moi ! Moi ! crie une petite voix aiguë dans ma tête. Comme à la petite école, quand on sait la réponse et qu'on veut que le prof nous interroge afin d'éviter de passer pour l'idiot de première qu'on est en réalité.

-Ils se servent de Gourdins. Les jours où y'a pas la lune non ? Un coup sur la tête. Jeu amusant n'est-ce pas ? je termine, non sans ironie.

Revenir en haut Aller en bas
Rozaire Dumaray
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°12 : Les créatures atypiques

Message par : Rozaire Dumaray, Mer 5 Oct - 18:03


- Fais pas ch*er Dumaray, et sois plus rapide pour répondre si tu t'crois trop intelligente.

Voilà qui était des plus désagréable, un commentaire parasite et totalement inutile. La jeune brune l'entendit sans mal et sentit ses pommettes chauffer doucement. Elle se retourna doucement face à la personne concernée, une serpentard.

- Où a tu appris ces bonnes manières ? C'est déplorable.. Je ne me suis jamais considéré comme plus intelligente par rapport aux autres élèves.

Inutile qu'elle ne s'attarde plus longtemps avec ce genre de personnes, cela n'en valait pas la peine. Rozaire connaissait bien ce genre là, juste bon à faire des commentaires désobligeant et rien d'autre. Dans un hochement d'épaules la jeune fille se replaça correctement pour suivre le cour.

- C'est bon pour l'âme oui. Il n'y a pas un juste ordre de réponse miss Dumaray, tout le monde est libre de répondre à une question en choisissant celle lui convenant le plus. Bonne description, un Détraqueur retire sa cagoule uniquement lorsqu'il donne un baisé et ce n'est pas beau à voir non.


- Oui Madame je m'en doute bien et je n'est absolument rien contre cela ou votre cour, je pensais juste que pour l'explication de la créature cela aurait été plus compréhensible. Mais sinon merci Mme Blanchet ! Dit-elle dans un petit sourire.

Elle ne voulait pas trop attirer les ennuis n'y les regards vers elle, ça l'aurait encore plus mise mal alaise. Simplement il fallait qu'elle explique la raison de cette réaction. Ce prendre la tête avec un prof était loin d'être son but, d'autant plus que la Pouffy trouvait Mme Blanchet plutôt sympathique.
Revenir en haut Aller en bas
Alice Grant
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°12 : Les créatures atypiques

Message par : Alice Grant, Mer 5 Oct - 19:16


- Pour répondre à la question de monsieur Trismegiste, il y a plusieurs créatures atypiques à mes yeux. J'ai eu l'occasion d'en voir beaucoup, mais si je devais en nommer une aujourd'hui ce serait surement le boursouf. Les gens s'attachent tellement à cette créature sous prétexte qu'elle est mignonne que bien souvent ils ne savent pas qu'elle raffole de la morve et qu'elle va se nourrir directement dans les narines de son propriétaire quand celui-ci dort. Enfin, cela est bien utile si vous avez un serpent.
Hum. Un ange passa. Instant de gêne que sa professeure sembla apprécier vu son sourire. Il y avait des créatures beaucoup plus écœurantes dans la monde magique quand même. Enfin, il y avait mieux aussi. Le plus dérangeant pour Alice était que sa professeure avait ensuite caressé son serpent. Oh, que c'est charmant, il dévore d'odieuses créatures venues se délecter de la morve de sa maîtresse. Non, ne pas penser à la scè... glurp. Trop tard. Visiblement, elle n'était pas la seule dégoûtée.

Il y eut ensuite quelques questions sur les détraqueurs. La serdaigle prit des notes sur les réponses en frissonnant. Elle espérait n'avoir jamais affaire à eux Enfin, si il fallait les combattre, elle serait ravie. Mais elle n'avait pas réussie à faire apparaître de Patronus... nous verrons celà dans les prochaines lignes. Et le seul remède pour faire un peu digérer cette maudite rencontre, si on en sort entier, c'est le chocolat. Sûrement le seul bon point. J'ai pas besoin d'eux pour me gaver. Bon, c'était pas tout ça, mais il fallait qu'elle participe un peu quand même, qu'est-ce qui lui arrivait? Justement, un autre florilège de questions arrivèrent.
Pour en revenir aux patronus, je serais curieuse de savoir s'il y en a dans la salle qui sont capables d'en faire apparaître un. J'invite donc à répondre ceux en étant capable. Nous allons à présent voir une autre créature, le chaporouge, je demanderais aux élèves ayant déjà répondu par rapport aux détraqueurs de ne pas prendre la parole pour le chaporouge, vous pouvez par contre vous exprimer pour si vous savez faire apparaître un patronus. A quoi ressemble un chaporouge ? Quelle est sa classification ? Sur quel continent le retrouve t-on ? Où s'embusque t-il ? Quel est le moyen pour le repousser ? Quelle est leur arme ?
Rapidement suivies de réponses. Elle leva la main à son tour:
- On peut repousser un chaporouge en lui jetant de la potion de beauté dessus, parce qu'ils ne veulent pas avoir de "belle" apparence, ça les écœure. Normal qu'ils redoutent les effets de cette potion.

Et pour le Patronus... elle n'y était pas encore arrivée, à son plus grand découragement. Mais depuis sa crise étrange, elle comprenait pourquoi. Cette chose au fond d'elle... ce Lapin Blanc... cette Voie qui l'empêchait de trouver le sommeil... née de la nuit ou son père lui a été pris... c'était la Folie qui l'empêchait de le faire apparaître. Plus elle y réfléchissait, plus elle en était persuadée. C'était ça. Ça ne pouvait être que ça. Le souvenir heureux qu'elle se remémorait à chaque fois qu'elle prononçait la formule se passait avec son père et sa mère, avant ses huit ans. Elle avait beau changer à chaque fois, dès qu'elle pensait à son père, le drame de sa mort revenait aussi. Brutal. Cruel. Et le Patronus ne venait pas.

Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
Fondatrice AdjointeHarryPotter2005
Fondatrice Adjointe
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Chercheuse en Dragonologie
Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°12 : Les créatures atypiques

Message par : Kyara Blanchet, Jeu 6 Oct - 18:39


Kyara espérait que ceux ayant répondu précédemment allaient s'en tenir aux consignes. Etant donné qu'elle l'avait dit clairement, il ne devrait pas y avoir de souci, mais à cet âge, les élèves étaient imprévisibles. On ne savait jamais vraiment comment ils allaient réagir. Aaah, les hormones, toute une histoire. Suite à sa remarque sur l'ordre, Rozaire ne tarda pas à s'excuser puis à se justifier avant de remercier la Fourchelang et de redevenir silencieuse. C'était délicat comme attention étant donné que Kyara ne s'attendait pas à cela, sa remarque était comme le mot qui le désignait, une simple remarque par rapport au cours.

- Ils ressemblent à des sortes de gobelins. Paraît qu'ils sont moches. Répondit Keira.
La Serpentard tira Kyara de ses pensées et un sourire se dessina sur ses lèvres. Tout le monde avait sa conception de la beauté et cela dépendait d'une culture à une autre. La professeure de Soins Aux Créatures Magiques ne serait pas étonnée d'apprendre que dans des pays, les Chaporouges étaient considérés comme de belles créatures. Non, cela ne l'étonnerait pas.

- C'est une créature appartient à la classification XXX, ce qui veut dire qu'il n'est pas sensé poser de problèmes à des sorciers compétents. Déclara Erundil.
- C'est exact monsieur Trismegiste, mais ils restent dangereux pour les plus jeunes et pour les moldus.

Le Serdaigle avait aussi signalé savoir faire apparaître un patronus. Au vu de son âge, cela n'étonnait pas la Française. Elle ne connaissait pas le programme scolaire de ses collègues, mais il lui semblait important qu'un élève sache maîtriser un tel score en quittant Poudlard. La brune donna ensuite la parole à Merry.

- Je crois qu'on les trouve surtout en Europe. Plutôt dans le Nord, donc il y en a sans doute pas mal par chez nous.
Kyara allait répondre quand la main de Mary se leva d'un bond pour ensuite se secouer avec frénésie. Et bien, cela faisait plaisir de voir autant de hâte à répondre.
- Ils se servent de Gourdins. Les jours où y'a pas la lune non ? Un coup sur la tête. Jeu amusant n'est-ce pas ?
- C'est effectivement un jeu très amusant. Il préfère attaquer quand la lune est absente pour être plus discret oui.

Alice apporta l'avant-dernière réponse sur le moyen de combattre la créature. Surprenant que cela soit avec une telle potion que l'on puisse battre un chaporouge. Hochant de la tête pour signifier que c'était une bonne réponse, elle attendit ensuite qu'un élève apporte la dernière réponse, c'est à dire où il aimait s'embusquer. Parcourant la classe des yeux, la professeure de Soins Aux Créatures Magiques constata qu'elle avait perdu un élève. Azaël semblait avoir sombré dans les bras de Morphée. Dommage pour lui, la sieste n'était pas dans le programme du jour. Allant jusqu'à sa table, Kyara tapa d'un coup sec dessus pour le surprendre avant de prendre la parole.

- On se réveille monsieur Liderick. Il faut dormir la nuit, si je vous surprends à repiquer du nez, c'est la porte.

Kyara n'avait pas de temps à perdre avec les élèves démotivés et elle n'aimait pas spécialement un tel manque de respect. Adressant un regard sévère au Serpentard, elle retourna ensuite vers son bureau. Apparemment, personne n'avait envie de répondre, tant pis, elle allait le faire elle-même.

- Les chaporouges s'embusquent dans les lieux où le sang a coulé. Généralement dans des forêts particulièrement dangereuses où là où il y a eu des combats. Nous allons voir deux dernières créatures puis nous passerons à la pratique. Lesdites créatures sont le sphinx ainsi que le scroutt à pétard. Pour le scroutt, il est resté pendant longtemps un seul spécimen, puis l'espèce est revenue dans la forêt interdite des années plus tard. Ce n'est pas officiel et il n'y a rien pour le prouver, mais nous pensons qu'un sorcier a trouvé le moyen de refaire des Scroutts comme Hagrid l'avait fait par le passé. Vous avez tous le droit de répondre, à une seule question parmi celles que je vais poser.


Marquant une pause, Kyara regarda par la fenêtre. Elle pouvait discerner les arbres de la forêt interdite. Elle espérait que les élèves allaient se secouer les puces, car la pratique allait être mouvementée.

- A quel animal commun ressemble un scroutt à pétard ? Quelle est la caractéristique chez un mâle ? Même question, mais pour la femelle ? Quelle longueur ont-ils quand ils naissent ? Et à l'âge adulte ? Quel est le statut que le Département de contrôle et de régulation des créatures magiques leur a attribué ? Passons maintenant au Sphinx. Quelle est son apparence ? Quelle est sa localisation ? Comment s'exprime t-il ? A quoi servait-il pendant des milliers d'années ? Quel est son caractère ? Quelle est sa classification ?


A lire !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Rozaire Dumaray
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°12 : Les créatures atypiques

Message par : Rozaire Dumaray, Ven 7 Oct - 23:30


Une chance que la prof est compris, le contraire aurait bien été fâcheux... Mal interprété les choses, revenait à rendre une situation plus que compliqué. Encore si cela avait été avec un élève ça aurait encore été passable, mais avec un professeur il fallait éclaircir les choses au plus vite pour éviter les quiproquos, d'autant plus qu'après tout ça la jeune fille ce tut pour tenter de reprendre de le cour puisqu'il était inutile de s'attarder là dessus.

Cela ce passa comme il le fallait, le sujet étant à présent tourné sur les Chaporouges. Ayant déjà répondu pour le sujet précédant Rozaire ce contenta d'écouter ses camarades répondant aux questions. "Ils ressemblent à des sortes de gobelins. Paraît qu'ils sont moches."(Keira), "C'est une créature appartient à la classification XXX, ce qui veut dire qu'il n'est pas sensé poser de problèmes à des sorciers compétents." (Erundil), "Je crois qu'on les trouve surtout en Europe. Plutôt dans le Nord, donc il y en a sans doute pas mal par chez nous."(Merry), " Ils se servent de Gourdins. Les jours où y'a pas la lune non ? Un coup sur la tête. Jeu amusant n'est-ce pas ?"(Mary). Tout ces commentaires furent sagement recopié sur son parchemin quand ceux ci étaient approuvé par Mme Blanchet. Elle ne se prenait pas pour l'élève modèle, juste qu'à défaut de ne rien faire et de simplement écouter, elle préférait amplement griffonner le plus important du cour pour en garder une trace. Notant également les remarques intéressantes lancé par la prof "[...] mais ils restent dangereux pour les plus jeunes et pour les moldus. [...] Il préfère attaquer quand la lune est absente pour être plus discret oui. [...] s'embusquent dans les lieux où le sang a coulé. Généralement dans des forêts particulièrement dangereuses où là où il y a eu des combats." Voilà qui était fait, tout bien retranscrit sous forme de prise de note.

A présent le sujet des Chaporouges étant fini Mme Blanchet passa à la suite de son cour:

- Nous allons voir deux dernières créatures puis nous passerons à la pratique. Lesdites créatures sont le sphinx ainsi que le scroutt à pétard. Pour le scroutt, il est resté pendant longtemps un seul spécimen, puis l'espèce est revenue dans la forêt interdite des années plus tard. Ce n'est pas officiel et il n'y a rien pour le prouver, mais nous pensons qu'un sorcier a trouvé le moyen de refaire des Scroutts comme Hagrid l'avait fait par le passé. Vous avez tous le droit de répondre, à une seule question parmi celles que je vais poser. Après un instant de silence, surement réfléchissant à la suite de son explication elle repris, A quel animal commun ressemble un scroutt à pétard ? Quelle est la caractéristique chez un mâle ? Même question, mais pour la femelle ? Quelle longueur ont-ils quand ils naissent ? Et à l'âge adulte ? Quel est le statut que le Département de contrôle et de régulation des créatures magiques leur a attribué ? Passons maintenant au Sphinx. Quelle est son apparence ? Quelle est sa localisation ? Comment s'exprime t-il ? A quoi servait-il pendant des milliers d'années ? Quel est son caractère ? Quelle est sa classification ?


Rozaire leva alors la main, après tout elle pouvait de nouveau prendre la parole pour répondre non ?

- Le Scroutt à pétard ressemble beaucoup à un Homard, bien qu'il y est aussi des similitudes avec le scorpion. Hors à la différence des ces animaux communs celui ci ne semble pas avoir de tête à proprement parlé.


Dernière édition par Rozaire Dumaray le Ven 7 Oct - 23:46, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Azaël Liderick
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°12 : Les créatures atypiques

Message par : Azaël Liderick, Ven 7 Oct - 23:43


Dormir. Quoi de mieux pour s'évader lorsqu'on n'a ni alcool ni ciel étoilé ? Rien. C'était la seule solution qui restait. Mélanger rêves et cauchemars, peurs et espoirs. Ca change selon les jours et les humeurs. Mais dans tous les cas, ça déconnecte de la réalité. Et il en a souvent besoin. Trop de choses à assumer, trop de gens pas intéressants. Il faut bien trouver quelque chose pour s'envoler.

Sauf que la douce sieste ne dura pas longtemps. Paraît que ça se fait pas de dormir en cours. Alors évidemment, la prof n'avait pas trop aimé. Dommage, il était persuadé d'avoir été plutôt discret. Il sursauta légèrement lorsqu'elle tapa sur sa table et ouvrit les yeux. Il lui lança un regard légèrement ensommeillé. Ou blasé. Un mélange des deux, sûrement.

- On se réveille monsieur Liderick. Il faut dormir la nuit, si je vous surprends à repiquer du nez, c'est la porte.

La porte... Il lança un coup d'oeil vers celle-ci. C'était peut être la meilleure solution, de prendre la porte. Au moins il serait tranquille. Hésitation... Mais il n'avait pas vraiment prévu de se faire mal voir directement par les profs. Il voulait surtout qu'on lui foute la paix, et s'il décidait de partir d'un coup, Blanchet risquait d'être un peu sur son dos durant les cours suivants. Ou alors elle se désintéresserait totalement de lui. Une chance sur deux...

Il finit par hocher légèrement la tête, d'un air toujours indifférent. Parce qu'au final, elle pouvait bien lui dire ce qu'elle voulait, il s'en foutait. Ca lui passait au dessus. Il fit tout de même en sorte de faire bonne figure. Il lâcha alors, d'un ton égal :

- Désolé, Professeure.

Pour la sincérité et le talent d'acteur on repassera. Mais au moins il avait fait ce qu'il avait à faire. Il reposa alors sa tête sur sa main, yeux ouverts cette fois-ci, afin de suivre un minimum le cours. Au moins, il avait évité la partie où tous les abrutis d'élèves racontaient leur vie merveilleuse. Le cours commençait réellement. Enfin à peu près. Il passa rapidement sur la partie sur les Chaporouges. Il trouvait ça vraiment naze comme créature. Ca servait à rien. Aucune classe. La suite devenait un peu pus intéressante. Pas la partie sur les Scroutts à Pétard, mais celle sur les Sphinx. Ca, c'était cool comme créature.

Il leva donc la main. Quitte à s'Emmerd*r, autant participer. Surtout sur une créature sympa comme le Sphinx.

- Le Sphinx s'exprime par énigme. Ou des devinettes aussi.


Pas un mot de plus. Ca serait inutile. Superflu. Au moins, il avait apporté une réponse. A peine réveillé, il participait. Ca mériterait presque une ovation.
Revenir en haut Aller en bas
Merry K. Harper
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°12 : Les créatures atypiques

Message par : Merry K. Harper, Sam 8 Oct - 0:10


L'apprentissage des créatures magiques continuait. Cours de Soins Aux Créatures Magiques. En réalité, ils n'apprenaient pas vraiment à apprendre à soigner ces chères créatures. Non, ils étudiaient seulement quel type de créature il s'agissait. Chose fortement intéressante, surtout lorsqu'ils avaient la possibilité de pouvoir rencontrer ces mêmes créatures en chaire et en os. Mais tout ceci n'avait pas l'air d'intéresser tout le monde puisque la professeur dû élever la voix pour réveiller le Serpentard qui dormait en plein cours. Toujours le même. Soupirant, la rouquine repensa à l'altercation qu'il avait eut avec le jumeau de la lionne, qui reporta son attention sur le cours.

Une nouvelle flopée de questions sortie de la bouche de miss Blanchet qui se concentra sur deux créatures. Le Scroutt à Pétard et le Sphinx. Le Sphinx était une créature fort majestueuse à ses yeux, mais elle ne savait pas assez de choses sur elle pour pouvoir en parler. Alors elle se concentra sur la première créature, la plus étrange, mais où il y avait l'air d'avoir plus de questions à exploiter. Hésitant un instant, la rouquine feuilleta son manuel de cours pour lire quelques caractéristiques concernant la créature, avant de lever la main, assez confiante. Ce n'est que lorsque la professeur lui donna la parole qu'elle commença à parler.

- A la naissance ils mesurent à peine une quinzaine de centimètres si je me souviens bien.

Puis elle se tut, attendant la suite des réponses avec patience.
Revenir en haut Aller en bas
Elise Green
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Métamorphomage


Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°12 : Les créatures atypiques

Message par : Elise Green, Sam 8 Oct - 12:51


Ecouter. Acquiescer. Prendre des notes. C'est un peu répétitif, mais c'est ce qui permet d'atteindre les objectifs fixés. Je ne veux pas être bonne en Soins aux Créatures Magiques. Je ne veux pas seulement être excellente. Je veux être la meilleure. Je prend en note la quasi-totalité de ce que dit la professeure. Je bois ses paroles. Je vois d'ailleurs qu'être meilleur n'est pas l'objectif de certain. Un Serpentard peu futé (Azaël) pique du nez. Va-t-il vraiment s'endormir, là, en pleins milieu d'un cours ? Comment va réagir la professeure ? Je soupire, reporte mon attention sur les questions et les réponses posées et données par mes camarades de classes. Le chaporouges hein ? Oui, ça pour être atypiques, ils le sont. Je n'aimerai pas me retrouver en face de l'une de ces créatures...

Miss Blanchet lance un regard au Serpentard qui sommeille sans se soucier des conséquences. Elle se dirige alors vers lui et tape d'un coup sec sur sa table, ce qui ne manque pas de le réveiller. Je pouffe de rire. Bien fait pour lui, ça lui apprendra les bonnes manières ! Qu'est ce qu'on apprend, à Serpentard ? Je soupire, me retourne vers le professeur qui sermonne le vert et argent sur ses mauvaises habitudes Vraiment, y'en a qui ne sont pas gênés… Miss Blanchet enchaîne alors sur une récapitulation qui concerne nos chers Chaporouges.

- Les chaporouges s'embusquent dans les lieux où le sang a coulé. Généralement dans des forêts particulièrement dangereuses où là où il y a eu des combats. Nous allons voir deux dernières créatures puis nous passerons à la pratique. Lesdites créatures sont le sphinx ainsi que le scroutt à pétard. Pour le scroutt, il est resté pendant longtemps un seul spécimen, puis l'espèce est revenue dans la forêt interdite des années plus tard. Ce n'est pas officiel et il n'y a rien pour le prouver, mais nous pensons qu'un sorcier a trouvé le moyen de refaire des Scroutts comme Hagrid l'avait fait par le passé. Vous avez tous le droit de répondre, à une seule question parmi celles que je vais poser. 

Je prends note en hochant la tête. Enfin, elle se met à parler des autres créatures que nous allons étudier : Le Sphinx et le Scroutt à Pétard. Je préfère choisir le Sphinx. Tout le monde connait les caractéristiques des Scroutt, mais pas celles du Sphinx. Voilà qui rajoute une difficulté supplémentaire. Je crois me souvenir d'avoir déjà rencontré dans des livres des dessins de Sphinx. Passant mon pouce sur mes lèvres, plongée dans une réflexion courte mais intense, je lève alors la main afin d'exposer ma réponse au professeure.

- Le Sphinx arbore un magnifique corps de Lion et une tête humaine. Leur queue est longue et jaunâtre, leurs griffes aiguisées, pareilles à celles des fauves.
Revenir en haut Aller en bas
Shela Diggle
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°12 : Les créatures atypiques

Message par : Shela Diggle, Sam 8 Oct - 16:41


Point de contre-indications, confesser, qu'il s'agit d'une correcte comparaison; un air sincère(ment) guilleret. A côté à côté Dumaray qui s'échauffe qui se plaint, Dumaray qui parle comme un vieux pour peut être essayer de me prouver une symbolique supériorité, esquisser un vague sourire mais elle s'est retournée. Et l'excuse qu'elle profère à l'intention de Blanchet, donnez-lui donc le titre donnez-lui, le titre et la couronne du lèche-bottes d'aujourd'hui. Balayer la salle du regard retrouver le monsieur lassé le vert qui se fait soudainement réveiller; n'étant plus préfète, n'avoir pas son mot à dire, point besoin d'encore obscurcir. Oublier le nom sitôt prononcé mais le visage déjà l'avoir, pour ses bâillements de sans-sommeil. Regard neutre mais avoir à nouveau souri au sursaut du jeune homme.

Miss voisine n'mâche pas ses mots et y va avec une impulsive sincérité. Des réponses suivent et l'on écoute, histoire de pas avoir à écrire en plus, n'est ce pas, l'excuse de la concentration orale plutôt que l'action sur le papier, outrageuse paresse. Mais l'on écoute un peu trop à côté, parfois, parfois les images se font trop intéressantes et avoir du mal à raccrocher, mais nouvelle salve de questions. Parler avant d'avoir correctement rassemblé ses idées, les Scroutts ayant un dard sont des mâles femelles mâles femelles mâles pile ou face recherche de similitude enclenchée en général ce sont les mâles qui portent les grandes cornes et les armes, pas vrai, mâles. Hasard hasard. A nouveau les doigts qui s'élèvent pour aller attraper une mèche de cheveux et à nouveau leur chute, déçus, de ne point pouvoir répéter un mouvement presque naturel mais qui, par l'impossibilité de l'amorcer, devient saisissable. Se rabattre sur un nouveau bout de parchemin et gribouiller distraitement, écouter à nouveau écouter, j'ai pas la mémoire auditive et ce n'est pas important.
Revenir en haut Aller en bas
Jade Wilder
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°12 : Les créatures atypiques

Message par : Jade Wilder, Sam 8 Oct - 23:50


Ce début de cours était véritablement passionnant. Pourtant, même si elle aimait apprendre des réponses de chacun, Jade perdait souvent patience avant la fin, patience qui n'avait jamais été son fort. Cela dépendait de la matière souvent, là où elle n'avait que peu de connaissances c'était toujours intéressant par exemple. Là, c'était différent. Chacun parlait de son ressentit, de sa façon de voir les choses et des évènements diamétralement différents qui avaient pris place dans chaque vie. Mary, une Serdaigle, exprima son avis juste après Jade, citant elle aussi la licorne pour les mêmes raisons. D'ailleurs elle n'avait pas tort, si les contes moldus différaient bien souvent de la réalité, la licorne en revanche n'avait jamais été "déformée" si on peut dire les choses ainsi. C'était assez dingue au final, mais il y avait tant de créatures inconnues encore, beaucoup aussi qu'elle-même ne connaissait pas malgré ses nombreuses recherches sur ce sujet. Son humeur relativement bonne du jour influençait peut-être son enthousiasme, mais c'était plutôt agréable !

Une Gryffondor vint à citer les Chaporouges. Voilà bien une créature qui n'avait jamais trop attiré l'attention de la jeune Italienne. Sans doute par son côté quelque peu morbide, ça aurait une certaine logique. Cette réponse était des plus intéressantes du coup, effectivement il y avait une drôle de relation entre le monde moldu et le monde sorcier. Les différentes créatures naviguaient entre ces deux mondes, autant dans le folklore quotidien que.. réellement. C'était à se demander où s'arrêtait la limite. Passionnant !

- Pour répondre à la question de monsieur Trismegiste, il y a plusieurs créatures atypiques à mes yeux. J'ai eu l'occasion d'en voir beaucoup, mais si je devais en nommer une aujourd'hui ce serait surement le boursouf. Les gens s'attachent tellement à cette créature sous prétexte qu'elle est mignonne que bien souvent ils ne savent pas qu'elle raffole de la morve et qu'elle va se nourrir directement dans les narines de son propriétaire quand celui-ci dort. Enfin, cela est bien utile si vous avez un serpent.

Eurk.. Et re-eurk.. Jade ne cacha pas franchement son dégoût, une légère grimace naissant sur son doux visage. Oui, effectivement c'était assez répugnant et bien loin de l'idée première qu'on pouvait se faire de ces petites créatures. Comme quoi le monde magique renfermait bien des surprises. Quant au serpent.. mieux valait ne pas en parler. Malgré ses efforts, Jade n'avait jamais pu réellement en approcher un, ils étaient trop.. impressionnant, à ses yeux. Ils lui faisaient peur en fait, alors qu'elle les admirait aussi. En bref, elle préférait s'en tenir relativement éloignée.

- Nous allons à présent nous concentrer sur quelques créatures que vous avez citées afin de voir vos connaissances sur celles-ci. Je vais vous  poser des questions, merci de ne répondre qu'à une seule par élève, c'est important pour permettre à vos autres camarades de participer. Dans les noms, il y a eu le détraqueur. Quelle est son apparence ? Il s'alimente de trois choses, je voudrais que trois élèves me donnent  les trois aliments (un par personne donc). Quel est le moyen de les repousser ? Quel est meilleur remède aux malaises qu'il provoque ?

La blondinette n'avait qu'à peine écoutée les questions, perdue dans ses pensées. Ce n'était pourtant pas son genre, elle qui avait toujours été la bonne élève attentive en classe.. malheureusement son esprit trop vif lui jouait bien souvent des tours, elle se concentrait sur des dizaines de choses à la fois mais en oubliait parfois une ou deux au passage. Curieusement, elle continuait cependant à prendre des notes sur les différentes réponses, comme un automatisme. C'était assez étrange. Ne reprenant vraiment conscience que lorsque les questions sur les Chaporouges furent énumérées, Jade ne prit cependant pas le risque de répondre. Elle ne connaissait presque rien sur ces créatures, autant laisser les autres dire ce qu'ils savaient et éviter de se ridiculiser. Notant attentivement les réponses, la préfète était tout de même plutôt heureuse de n'en avoir jamais croisé. Après une intervention auprès d'un élève qui semblait s'être assoupi, Miss Blanchet reprit.

- Les chaporouges s'embusquent dans les lieux où le sang a coulé. Généralement dans des forêts particulièrement dangereuses où là où il y a eu des combats. Nous allons voir deux dernières créatures puis nous passerons à la pratique. Lesdites créatures sont le sphinx ainsi que le scroutt à pétard. Pour le scroutt, il est resté pendant longtemps un seul spécimen, puis l'espèce est revenue dans la forêt interdite des années plus tard. Ce n'est pas officiel et il n'y a rien pour le prouver, mais nous pensons qu'un sorcier a trouvé le moyen de refaire des Scroutts comme Hagrid l'avait fait par le passé. Vous avez tous le droit de répondre, à une seule question parmi celles que je vais poser.

Bon, il était temps qu'elle se lance, sinon elle n'allait rien ajouter du tout pour l'exercice théorique et ça n'était franchement pas son genre. Allez, un peu de nerfs Jade.

- A quel animal commun ressemble un scroutt à pétard ? Quelle est la caractéristique chez un mâle ? Même question, mais pour la femelle ? Quelle longueur ont-ils quand ils naissent ? Et à l'âge adulte ? Quel est le statut que le Département de contrôle et de régulation des créatures magiques leur a attribué ? Passons maintenant au Sphinx. Quelle est son apparence ? Quelle est sa localisation ? Comment s'exprime t-il ? A quoi servait-il pendant des milliers d'années ? Quel est son caractère ? Quelle est sa classification ?

Plusieurs réponses suivirent, il y avait tant à dire. Pour le coup, la blondinette ne savait pas à quelle question répondre. Les Sphinx l'intéressaient bien plus que les Scroutts déjà, c'était certain, mais elle ne connaissait pas plusieurs éléments. Après que Shela ait pris la parole et étant donné sa légère hésitation quant aux caractéristiques des mâles ou des femelles, Jade se décida à enchainer.

- Oui c'est ça, pour les mâles. Les femelles d'alt.. en revanche.. ont une ventouse.

Léger sourire, avant qu'elle ne laisse quelqu'un d'autre répondre. Elle avait d'autres réponses à donner, mais tant pis ça n'était pas bien grave. En tout cas, Jade se demandait à quel genre de créature ils auraient affaire en pratique. Manquerait plus qu'il s'agisse de Scroutts, elle n'était pas sûre de pouvoir s'en sortir face à de telles créatures.. M'enfin, face aux Chaporouges non plus. M'enfin, ils n'en étaient pas encore à ce stade pour le moment, elle le découvrirait bien assez tôt.
Revenir en haut Aller en bas
Erundil Trismegiste
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Manumagie (Niveau 1)
Permis de Transplanage


Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°12 : Les créatures atypiques

Message par : Erundil Trismegiste, Dim 9 Oct - 0:37


Elle parle. Et parle encore. La prof. Les autres répondent et je me submerge du moment. Infinie beauté dans l’innocence d'un tout. J'apprécie, et plus encore, j'admire ce moment, ce cours, cette prof, chaque un. Qu'il est beau de se laisser surprendre par un moment simple. Comme ce rayon de soleil qui vient à embrasser la joue d'un/une élève.

Je me reprends …. Qu'est-ce que c'est que ça …

Madame Blanchet et son cours nous parlent. Ils reprennent. Et dans un moment, elle se met à poser des question. Beaucoup de questions. Il y a de quoi s'y perdre. Mais je garde le cap. Tente de les conserver dans la caboche pour la suite et la fin de ce cours tant apprécié. Plusieurs réponses. Certaines sur le scroutt à pétard. De la chance encore, j'ai lu ça tout à l'heure. Mais des réponses tombent comme une averse … J'attends un petit peu. Puis mon tours, peut-être, arrive.

Je continue la réponse d'une Gryffondor inconnue mais à la présence aussi joyeuse et appréciable qu'un lever de soleil, ou ce genre de choses qui te font sourire niaisement. Comme ce chat qui ronronne, et semble être heureux, juste parce que tu es là.

Bref, je me reprends, et je réponds :

- A la taille adulte par contre, ils atteignent au moins trois mètre. C'est assez impressionnant quand même.

Un bel animal . Il me rend heureux, je suis content. De simplement savoir qu'il existe. Je regarde à nouveau la Gryffondor ayant parlé de la taille au départ. Admire sa vie, juste les ondulations d'une rousseur admirable.

Et puis. Et puis j'attends le verdict. Content d'avoir pu dire quelque chose.


En l'attente des autres. De la suite. J'ai envie de sortir d'ici… Tellement… Pourquoi je pense ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Trystan J. Harper
Préfet(e)/Gryffondor
Préfet(e)/Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°12 : Les créatures atypiques

Message par : Trystan J. Harper, Mar 11 Oct - 23:22



Les créatures atypiques
— COURS de SACM


Hors-RPG:
 


À la suite de ma réponse sur le baisé des Détraqueurs qui leurs permettent d’aspirer l’âme d’une personne, ce dont ils se nourrissent, une Poufsouffle se senti obligée de souligner que selon elle, il aurait été préférable de décrire d’abord l’apparence de ces créature avant tout le reste… Je ne pu m’empêcher de la dévisager longuement. Pour qui ce prenait-elle de juger ainsi l’importance de l’ordre de nos réponses ?! D’ailleurs, une Serpentard (Shela) semblait tout aussi vexé que je l’étais, car elle venait de se pencher vers l’avant pour lui murmurer ce qui me sembla être une insulte. La Serpentard me faisant dos, je n’arrivais toutefois pas à bien entendre ses mots. Par contre, ceux de Rozaire me parvinrent :

«Où a tu appris ces bonnes manières ? C'est déplorable… Je ne me suis jamais considéré comme plus intelligente par rapport aux autres élèves. Murmura-t-elle dans son dos, juste avant que l’enseignante nous réponde.
– C'est bon pour l'âme oui. Il n'y a pas un juste ordre de réponse miss Dumaray, tout le monde est libre de répondre à une question en choisissant celle lui convenant le plus. Bonne description, un Détraqueur retire sa cagoule uniquement lorsqu'il donne un baisé et ce n'est pas beau à voir non.»

La Poufsouffle avait alors fondue en excuses – expliquant qu’elle n’avait rien contre la liberté de chacun à répondre dans l’ordre qu’ils le désiraient et remercia même Mme Blanchet pour son cours. La Serpentard de plus tôt, reprit alors la parole pour répondre, cette fois à l’ensemble de la classe, que les Détraqueurs mangeaient la joie de vivre et ressemblait étrangement à une dépression.

«C'est une bonne comparaison oui. Reprit l’enseignante. Pour en revenir aux patronus, je serais curieuse de savoir s'il y en a dans la salle qui sont capables d'en faire apparaître un. J'invite donc à répondre ceux en étant capable. Nous allons à présent voir une autre créature, le chaporouge, je demanderais aux élèves ayant déjà répondu par rapport aux détraqueurs de ne pas prendre la parole pour le chaporouge, vous pouvez par contre vous exprimer pour si vous savez faire apparaître un patronus. A quoi ressemble un chaporouge ? Quelle est sa classification ? Sur quel continent le retrouve t-on ? Où s'embusque t-il ? Quel est le moyen pour le repousser ? Quelle est leur arme ? »

Les réponses sur les chaporouges fusèrent de toutes part, mais ce fut celle d’Erundil qui attira d’avantage mon attention, car il fut le seul du lot à se dire capable de créer un Patronus complet. Sa réponse sur ce dernier fut toutefois très vague et il ne cita même pas en quoi se transformait son sortilège, ce que je trouvai un peu étrange. Cherchait-il à cacher sa forme comme s’il s’était agit d’une information confidentiel ou s’il ne cherchait qu’à créer un suspense ? D’ailleurs, à la façon dont il avait fixé l’enseignante – intensément et comme s’il l’admirait – je ne pu m’empêcher de penser qu’il s’agissait peut-être d’un moyen détourner pour attirer l’intérêt du professeur sur lui.

«J’ai également réussie à créer un patronus corporel, qu’une fois jusqu’à maintenant et c’est beaucoup plus difficile à accomplir qu’il n’y parait. Avais-je à mon tour répondu. D’ailleurs, mon sortilège du patronum avait prit la forme d’un écureuil volant et ça m’amenait à me demander la question suivante : est-ce que l’animal produit par le sortilège est le même que celui en qui l’on se transformerait si l’ont était un Animagus ? Est-ce que si j’avais la faculté de me métamorphoser en un animal, ce serait en un écureuil volant, comme l’est mon patronus ?»

Ma question posée, j’avais attendu la réponse de Mme. Blanchet avant de reporter mon attention sur celles des autres élèves à propos des Chaporouges. Parcourant la classe des yeux, la professeure de Soins Aux Créatures Magiques arrêta son attention sur un vert et argent (Azaël) dont la tête reposait sur sa main alors que ces paupières étaient closes. Il semblait avoir sombré dans les bras de Morphée. Allant jusqu'à sa table, l’enseignante donna un coup sec sur la surface du meuble. Le sorcier avait alors sursauté légèrement et lui avait adressé un regard à la fois ensommeillé et ce qui me sembla être blasé.

«On se réveille monsieur Liderick. Il faut dormir la nuit, si je vous surprends à repiquer du nez, c'est la porte.»

Le dénommé Liderick regarda la porte et je cru, pendant un instant, qu’il allait se lever pour quitter le cours. Jugeant probablement préférable de ne pas s’attirer les fougues de Blanchet, il finit par hocher légèrement la tête, d'un air indifférent, avant de lâcher, sur un ton égal, un court mot d'excuse. Le sentiment de sincérité qu’il dégagea, ne s’y trouva toutefois pas. Il donnait plutôt l’impression de s’en foutre. Lui adressant un regard sévère, la professeur retourna à son bureau pour la suite de son cours qu’elle ne tarda pas à reprendre comme s’il ne s’était rien passé :

«Les chaporouges s'embusquent dans les lieux où le sang a coulé. Généralement dans des forêts particulièrement dangereuses où là où il y a eu des combats. Nous allons voir deux dernières créatures puis nous passerons à la pratique. Lesdites créatures sont le sphinx ainsi que le scroutt à pétard. Pour le scroutt, il est resté pendant longtemps un seul spécimen, puis l'espèce est revenue dans la forêt interdite des années plus tard. Ce n'est pas officiel et il n'y a rien pour le prouver, mais nous pensons qu'un sorcier a trouvé le moyen de refaire des Scroutts comme Hagrid l'avait fait par le passé. Vous avez tous le droit de répondre, à une seule question parmi celles que je vais poser. Marquant une pause, Professeur Blanchet regarda par la fenêtre avant de lancer une série de questions à la classe : A quel animal commun ressemble un scroutt à pétard ? Quelle est la caractéristique chez un mâle ? Même question, mais pour la femelle ? Quelle longueur ont-ils quand ils naissent ? Et à l'âge adulte ? Quel est le statut que le Département de contrôle et de régulation des créatures magiques leur a attribué ? Passons maintenant au Sphinx. Quelle est son apparence ? Quelle est sa localisation ? Comment s'exprime t-il ? A quoi servait-il pendant des milliers d'années ? Quel est son caractère ? Quelle est sa classification ?»

Nombreuses réponses s’ensuivies, dont celle de Merry sur la taille des Scrotts à Pétard à l’âge adulte. J’écoutai ensuite les autres élèves qui s’exprimèrent, tournant un regard impatient vers la fenêtre. La partie pratique arriverait bientôt. Allions-nous sortir du château pour étudier l’une des créatures citées par l’enseignante ?! Certaines de ces créatures étaient peu probables d’être étudié en classe pour la partie pratique. Je n’avais, par exemple, pas grand espoir de voir un Détraqueur de près.

«Pour ce qui est des Sphinx, l’on raconte qu’ils furent utilisé par les sorciers, pendant des siècles, comme des gardiens de trésors. D’ailleurs, la banque Gringotts les aurait également utilisé pendant un temps pour garder les coffres. Certaine sources sembles même penser que l’espèce aurait été créé par les sorciers eux-mêmes dans ce but.»
Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
Fondatrice AdjointeHarryPotter2005
Fondatrice Adjointe
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Chercheuse en Dragonologie
Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°12 : Les créatures atypiques

Message par : Kyara Blanchet, Mer 12 Oct - 13:00




Est-ce que l’animal produit par le sortilège est le même que celui en qui l’on se transformerait si l’ont était un Animagus ? Est-ce que si j’avais la faculté de me métamorphoser en un animal, ce serait en un écureuil volant, comme l’est mon patronus ? Demanda Trystan.
- C'est une bonne question. Ce n'est pas lié, car des gens ont des patronus imposants, par exemple, j'ai un phénix comme patronus, je doute pouvoir me transformer en phénix si j'étais une animagus. Il y a une différence entre un choix et ce que l'on est vraiment.

Kyara attendait douze réponses, elle allait devoir être réactive et faire attention à ce qu'il n'y ait pas de doublon. Cela arrivait fréquemment que lorsqu'il y avait beaucoup de questions d'un coup, les élèves donnaient deux fois la même réponse. Attentive, elle donna d'abord la parole à Rozaire.

- Le Scroutt à pétard ressemble beaucoup à un Homard, bien qu'il y est aussi des similitudes avec le scorpion. Hors à la différence des ces animaux communs celui ci ne semble pas avoir de tête à proprement parlé.

C'était effectivement une bonne réponse. On ne pouvait pas dire qu'un scroutt était un modèle de beauté du coup. La Française se demanda alors si un moldu pourrait le confondre avec un vrai homard et vouloir le capturer pour le manger. Peut-être sur le principe pendant deux secondes avant de fuir en courant s'il se met à exploser. Le deuxième à parler était Azaël qui avait fait un semblant d'excuses pour sa sieste. C'était une bonne décision, en prenant la porte, il n'aurait pas été autorisé à venir au prochain cours.

- Le Sphinx s'exprime par énigme. Ou des devinettes aussi.
- A la naissance ils mesurent à peine une quinzaine de centimètres si je me souviens bien. Enchaîna Merry après avoir eu la parole.
- C'est une bonne réponse pour vous deux !

Plume en main, la professeure de Soins Aux Créatures Magiques n'oubliait pas de noter la participation des élèves. Comme souvent, il y avait des élèves n'ayant pas encore pris la parole. La Française ne comprenait pas pourquoi ils venaient en cours. Plusieurs mains étaient levées, Kyara fit signe à Elise qu'elle pouvait parler à son tour.

- Le Sphinx arbore un magnifique corps de Lion et une tête humaine. Leur queue est longue et jaunâtre, leurs griffes aiguisées, pareilles à celles des fauves.

Shela donna ensuite la réponse pour un scroutt mâle et Jade pour une femelle.

Kyara était toujours surprise de voir les connaissances de ses élèves. Il était rare d'avoir de mauvaises réponses. Elle ne savait pas s'il en était de même dans les autres matières ou si c'était juste avec la sienne. La Fourchelang ne pénalisait pas les mauvaises réponses, elle accordait quand même les cinq points pour l'effort de participation.

- A la taille adulte par contre, ils atteignent au moins trois mètre. C'est assez impressionnant quand même.
- C'est effectivement assez impressionnant monsieur Trismegiste.
- Pour ce qui est des Sphinx, l’on raconte qu’ils furent utilisé par les sorciers, pendant des siècles, comme des gardiens de trésors. D’ailleurs, la banque Gringotts les aurait également utilisé pendant un temps pour garder les coffres. Certaine sources sembles même penser que l’espèce aurait été créé par les sorciers eux-mêmes dans ce but.
- Les gobelins aiment effectivement se servir d'animaux pour protéger les trésors qu'ils gardent.

Kyara passa sur le fait qu'elle était totalement contre une telle utilisation. Il manquait quatre réponses, encore quatre élèves. Un seul Serdaigle avait répondu à cette vague, ce n'était pas fameux pour la maison réputée pour le sérieux de ses élèves.


A lire !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°12 : Les créatures atypiques

Message par : Contenu sponsorisé, Aujourd'hui à 5:33


Revenir en haut Aller en bas
Page 5 sur 9

 Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°12 : Les créatures atypiques

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Soins aux Créatures Magiques-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.