AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: La Gare
Page 3 sur 4
Un wagon spécial
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Loredana Sparks
Gryffondor
Gryffondor

Un wagon spécial - Page 3 Empty
Re: Un wagon spécial

Message par : Loredana Sparks, Mar 28 Mar - 11:21


Musique
Train
Solitude

Voilà ce dont elle avait besoin en ce moment étaient réunis en une seule journée, de quoi se ressourcer et revenir à Poudlard de bonne humeur, c'était tout ce qu'elle souhaitait en ce moment. Le train allait bientôt démarrer, elle allait découvrir l'Ecosse autrement qu'à Poudlard. Enfermée pendant plus de 11 ans dans un manoir bien trop grand pour elle, elle n'avait rien vu d'autre que Poudlard, le Chemin de Traverse et Pré-au-Lard. Elle voulait voir de nouvelles choses et bientôt, elle se retrouverait peut-être en France, en Allemagne ou encore en Italie. D'origine italienne, elle n'avait jamais pu savoir d'où venait sa famille maternelle, sa mère ne voulant jamais s'exprimer là-dessus. Elle avait perdu tout contact avec ce côté de cette famille, elle savait juste qu'ils étaient tous des sorciers, mais n'avait jamais eu d'informations complémentaires, à son grand regret. Un jour peut-être, elle partira à leur recherche.

Une jeune fille se posa en face d'elle - ou plutôt s'affala- mais ne sembla pas se rendre tout de suite compte de la présence de Loredana. Etait-elle si discrète que ça ? Peut-être bien après tout. Néanmoins, elle regarda la jeune fille amusée de la situation. Celle-ci sembla enfin se rendre compte de la présence de la Gryffondor. Elle avait un regard gêné, comme désolée de s'être installée de la sorte.

- Bonjour... lança-t-elle simplement.

Toujours un sourire amusée au lèvres, elle répondit à son bonjour. Puis la jeune fille se perdit dans ses pensées et Loredana en fit de même. Le train démarra, dans quelques instants, elle pourra enfin visiter l'Ecosse. Elle se tourna de nouveau vers la jeune fille et entama la conversation. Si elles se trouvaient assises face à face, ce n'était peut-être pas dû au hasard alors pourquoi ne pas entamer une discussion ? Cela permettrait peut-être d'arriver plus vite et de rendre le voyage plus intéressant.

- Alors ? Tu vas visiter l'Ecosse toi aussi ?


Qu'en savait-elle après tout ? Cette jeune fille voulait peut-être, tout comme elle, se changer les idées en visitant ce magnifique pays, ou peut-être vivait-elle là-bas et qu'elle retournait simplement chez elle. Loredana n'en savait rien, elle ne la connaissait que pour l'avoir croisée quelques fois dans les couloirs. Tout ce qu'elle savait, c'est que Loredana était plus vieille qu'elle, c'était presque une certitude, mais pour le reste, c'était un mystère. Un voyage en train était toujours un bon moyen de faire connaissance, de discuter un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Madilyn Nebulo
Madilyn Nebulo
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Quatrième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Un wagon spécial - Page 3 Empty
Re: Un wagon spécial

Message par : Madilyn Nebulo, Mar 28 Mar - 17:20


Sourire.
Joie.
Et à ça, saupoudrez un peu de nostalgie.
Servez chaud.


J'admire le paysage qui file par la fenêtre. Si vite. Et qui devient peu à peu familier. Si doucement. Je me longe dans mes pensées, rêves et souvenirs qui me viennent à l'esprit un par un, au fil et à mesure qu'on s'approche de mon chez-moi. Mon vrai chez-moi. Mais le voyage a à peine commencé, et il est loin d'être fini. La fille me salue à son tour, puis me demande :

- Alors ? Tu vas visiter l'Ecosse toi aussi ?


Je me tourne vers elle, et à l'entente de ce mot " Ecosse ", je sais que mes yeux pétillent. Je ris doucement. Heureuse.

-Oui... Oui ! Enfin... Y a ma maison là-bas, et j'y rentre pour les vacances.

Puis, sur le ton de la confidence :

-En fait, je vais faire une surprise à mon père et ma nourrice. Il ne savent pas que je rentre !


C'est assez étrange de sortir ça comme ça, de raconter un peu ma vie à une inconnue, mais je suis contente d'avoir trouvé un moyen de passer le temps. Je sens que je vais l'abreuver de paroles pendant tout le voyage, celle-là... Pauvre d'elle ! Enfin, c'est elle qui a commencé !

-J'ai hâte de voir leur réaction ! Surtout celle de mon père. Mon sourire s'efface. Cela doit faire... deux mois que je ne l'ai pas vu. Il me manque. Beaucoup.

A la folie. Est-ce que je lui manque, moi ? Passionnément, c'est sûr. Et ma nourrice ? Tante Mallory ? Pas du tout. Bah, je lui en veux pas, c'est réciproque. Cette femme m'a toujours fichu la frousse.

-Mais enfin bon ! Maintenant, je vais le retrouver ! Et c'est ça qui compte !


Mon sourire est revenu. Mais il me semble faux. Comme toujours. Faire semblant.

Nostalgie.
Manque.
Saupoudrez d'un peu d'excitation.
Servez froid.
Très froid.
Revenir en haut Aller en bas
Loredana Sparks
Loredana Sparks
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



Un wagon spécial - Page 3 Empty
Re: Un wagon spécial

Message par : Loredana Sparks, Lun 10 Avr - 12:54


Le voyage était agréable, se déroulait dans une ambiance chaleureuse qui permettait à la jeune sorcière de penser à autre chose, de sortir de sa routine. De plus, elle allait visiter l'Ecosse, n endroit fabuleux selon elle mais qu'elle n'avait jamais vu en dehors des mûrs de Poudlard. Alors c'était l'occasion ou jamais d'enfin pouvoir voir les paysages de ce magnifique pays.
Parler de l'Ecosse semblait éveiller quelque chose de positif chez cette jeune fille. Elle avait dit les mots juste probablement, il valait mieux ça plutôt que de partir sur de mauvaise base.

-Oui... Oui ! Enfin... Y a ma maison là-bas, et j'y rentre pour les vacances. -En fait, je vais faire une surprise à mon père et ma nourrice. Il ne savent pas que je rentre !

Loredana sourit également. C'était sympa de faire ce genre de chose, son père et sa nourrice allaient sûrement être ravie de cette surprise, Loredana savait qu'elle ne pourrait jamais en faire autant. Son père serait probablement content, sa mère hausserait les sourcils et retournerait à ses tâches ménagère.

-J'ai hâte de voir leur réaction ! Surtout celle de mon père. Son sourire s'efface. Cela doit faire... deux mois que je ne l'ai pas vu. Il me manque. Beaucoup.
-Mais enfin bon ! Maintenant, je vais le retrouver ! Et c'est ça qui compte !


- Oui, ce qui importe c'est que tu le retrouves aujourd'hui, il va être vraiment très heureux, j'en suis sûre !

Et elle était sincère, voir une jeune fille heureuse de retrouver ses parents étaient un sentiment qu'elle ne connaissait pas.  Cela faisait du bien de temps en temps de voir des gens heureux, c'était tellement rare aujourd'hui. Loredana resta un instant en silence, observant le magnifique paysage qui défilait devant elle. Le bruit du train la berçait, c'était une chose agréable, un voyage comme elle aimerait en faire plus souvent. Loin de Poudlard, de Cambridge, oin des hypocrites qu'elles pouvaient croiser et des cours qui lui donnaient la migraine. La rousse observa la jeune fille dont elle ne connaissait rien.

- Au fait, je suis Loredana Sparks, et toi ? Dit-elle en tendant poliment la main.

Elle en avait presque oublier de se présenter, ce qui était pas moindre des choses non ? Et puis, cette jeune fille ne semblait pas désagréable du tout, alors autant rester dans la politesse le temps du voyage de façon à ce qu'il reste agréable.

Revenir en haut Aller en bas
Madilyn Nebulo
Madilyn Nebulo
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Quatrième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Un wagon spécial - Page 3 Empty
Re: Un wagon spécial

Message par : Madilyn Nebulo, Mar 11 Avr - 17:27


J'aime bien cette fille. Elle a l'air sympathique. Et elle a vraiment l'air heureuse pour moi. Elle a raison, qu'est-ce que Papa va être heureux ! Je souris en l'entendant dire ça.

-C'est vrai ! Mais je pense que je le serais encore plus que lui !

Puis je me tourne encore vers la fenêtre. Ah, on est déjà là ? Le temps file toujours plus vite quand on commence à faire des choses plus intéressantes? Ça me déprime. Puis, l'autre se présente. Loredana Sparks. Mmmmhhh... Ce nom a une texture, une sonorité merveilleuse. Il a comme un goût de bonbon acidulé. Autrement dit, j'adore. Je saisis délicatement la main qu'elle me tend.

-J'aime beaucoup ton nom ! Moi, c'est Madilyn Nebulo. De Poufsouffle, première année.

Et ceci accompagné d'un sourire adorable, s'il vous plaît. Bien agréable, solaire et mignon. A l'intérieur de moi, je me dis que c'est le parfait sourire hypocrite.

Edit Keira : bonjour Madilyn. Conformément au Règlement RPG, votre message doit contenir au moins 600 caractères, citations et formulaires exclus. Merci d'éditer  votre post en conséquence, pour qu'il fasse la longueur requise. Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Loredana Sparks
Loredana Sparks
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



Un wagon spécial - Page 3 Empty
Re: Un wagon spécial

Message par : Loredana Sparks, Mar 2 Mai - 9:51


Désolée du retard  :mm:

Elle avait pris le premier train. Une destination décidée à la dernière minute. Où allait-elle réellement ? En Ecosse oui, mais où exactement ? Et si elle se retrouvait perdue ? Comment pourrait-elle faire ? Bon d'accord, elle avait bien évidemment la réponse à cette question. Ayant son permis de Transplanage, il ne lui était pas vraiment difficile de se sortir du pétrin si elle se perdait,  elle avait juste à penser à un lieu connu et à y aller. Sauf Poudlard puisqu'il était bien connu que transplaner dans l'enceinte de l'école était simplement impossible. Alors elle n'avait pas à s'inquiéter à ce sujet. Elle allait visiter un nouvel endroit et était fière d'avoir enfin l'occasion de partir un petit peu, bien qu'elle n'allait pas si loin en fin de compte.

Elle se présente à la jeune fille. C'était la moindre des choses non ? Après tout, elles étaient amenées à faire le voyage ensemble et Loredana aurait aimé savoir quelle prénom se cachait derrière cette jolie fille. Ou peut-être ne voudrait-elle pas répondre ? Après tout, la Gryffondor était une inconnue, certaines personnes refusent de donner leur identité aux inconnus, chose particulièrement normale et humaine. Pourtant, elle n'hésita pas.


- J'aime beaucoup ton nom ! Moi, c'est Madilyn Nebulo. De Poufsouffle, première année.


Elle lui sourit. Beaucoup de personne le lui disait que son nom était joli. Son prénom était d'origine italienne puisque sa mère elle-même en était une. Elle, elle trouvait son prénom trop long et les gens avaient vite compris qu'il fallait écourter tout ça alors la plus l'appelaient simplement Loré ou même Dana tout dépendait de la personne, mais rares étaient ceux qui l'appelaient simplement Loredana.

- Merci, ton nom est très joli aussi, je suis en septième année à Gryffondor
, répondit-elle

Elle devait être honnête, elle ne parlait pas souvent avec les premières années, sûrement parce qu'elle ne prenait pas le temps de les accueillir. Bien sûr, lorsque l'un d'entre eux lui demandaient un renseignement, elle répondait plus ou mois gentiment (tout dépendait de son humeur à vrai dire), mais de manière générale, ils préféraient s'adresser à Lydie et Tristan les préfets ou même à Azénor, la directrice des Gryffondor.

- Tu te plaît à Poudlard ? Tu as bien pris tes marques ? Je sais que ce n'est pas toujours évident de ne pas se perdre la première année !
Revenir en haut Aller en bas
Madilyn Nebulo
Madilyn Nebulo
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Quatrième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Un wagon spécial - Page 3 Empty
Re: Un wagon spécial

Message par : Madilyn Nebulo, Jeu 4 Mai - 19:34


Le voyage se prolongeait. Le temps s'écoulait. L'attente continuait. Le retour. La maison.

Mais il y avait elle. Elle qui allait me faire passer le temps. Elle que j'avais envie de connaître. Elle qui était assez...sympathique. Je l'aimais bien. Et j'avais bien envie de lui parler encore.
Et puis...elle était en septième année. Petite, j'avais toujours admiré les plus grandes et rêvé de les approcher. Sans jamais oser, bien entendu. Je rêvais de devenir comme elles, qui me semblaient si matures, belles, drôles et intelligentes. Sûrement un fragment de ça qui était resté.
Mais maintenant, j'avais grandi. D'accord, je n'étais pas en septième année comme Loredana. Mais tout de même. Maintenant, je savais ce que ça faisait. Et ça faisait peur. Quitter l'enfance. Pure et innocente. Même si la mienne avait été une constellation de larmes et de chagrins. Je n'en restais pas moins...un peu insouciante.
Bref. J'étais un peu excitée à l'idée de discuter avec elle, même si j'avais honte de cette sensation absolument futile. J'essayais de la chasser de mon esprit en parlant encore :

-Merci.

Parfait. Bref, concis, clair mais poli et sympathique. J'eus comme une petite écharde dans le cœur en me souvenant que c'était Maman qui avait choisi mon prénom. Et m'avait donné son nom. Comme d'habitude. J'héritais de tout ça de mes parents, une charge bien trop lourde pour une enfant. " Tiens, prends ça et débrouille-toi pour qu'on soit fiers de toi. ". C'était comme ça que je le vivais. Une enfant incapable de satisfaire ses parents et leur héritage trop lourd. Et encore alourdi par leur déception.
Ensuite, elle posa la question. Elle ne devait pas poser cette question par méchanceté, juste par pure politesse, se renseigner. Mais ce fut une autre écharde.

-Oh. Euh, oui, ça va. Je me débrouille. Ça fait bizarre, d'arriver dans une nouvelle école, et tout ça. Mais ça va.

Vite. Passer à autre chose.

-Et... Pourquoi tu vas en Ecosse, toi ? Sans vouloir être indiscrète...
Revenir en haut Aller en bas
Loredana Sparks
Loredana Sparks
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



Un wagon spécial - Page 3 Empty
Re: Un wagon spécial

Message par : Loredana Sparks, Lun 22 Mai - 13:03


Loredana pouvait sentir comme une léger malaise par certains moments lorsque Madilyn parlait. Elle ignorait si elle était juste nerveuse de nature ou si c'était les questions de la Gryffondor qui ne lui convenait pas. Malgré tout, elle ne fit aucune remarque, elle ne la connaissait pas, elle ne pouvait pas se permettre de lui demander quoique ce soit qui soit trop personnel, après tout, elle n'était pas là pour ça et sa curiosité n'était pas élevée, elle n'était pas le genre de personne à vouloir absolument tout savoir sur tout le monde. Au contraire, ce genre de personnes avait tendance à l'ennuyer plus qu'autre chose, alors elle évitait toute sorte de discussion pouvant tomber dans un conflit qui n'avait pas lieu d'être.
Elle se trouvait dans un train pour l'Ecosse et comptait bien profiter de ce petit séjour sans se soucier de tous les soucis qu'elle pouvait avoir en dehors de ce train. C'était pour cette raison qu'elle avait décidé de ne pas se rendre en Ecosse en transplanant, elle voulait laisser durer cette journée, qu'elle ne se termine pas et transplaner aurait été un bon moyen d'accélérer les choses et de les rendre insignifiante.

Poudlard semblait bien se passer pour la Poufsouffle et c'était tant mieux pour elle. Loredana savait que pour certaines personnes, ça pouvait être compliquer de se retrouver à 11 ans dans un énorme château accompagné par des centaines d'élèves sorcier ayant entre 11 et 18 ans. Pour elle, ça n'a pas été facile du tout. Avant Poudlard, elle n'avait pas le droit de sortir, de se faire des amis et de communiquer avec les autres de son âge. Sa mère le lui interdisait tout simplement. Alors, lorsqu'elle a mis les pieds à Poudlard, elle était perdue, ne sachant pas comment aborder les autres, comment devenir leur amie et tout ce qui pouvait paraître normal pour d'autre. Son admission à Gryffondor avait tout de même rendu les choses plus simples. Notamment avec les dortoirs qui créaient des liens. Vivre 24h/24h avec les mêmes personnes permettaient de se rapprocher et Loredana avait fini par trouver ses marques jusqu'à se sentir comme chez elle à Poudlard.
Malheureusement, cette sensation de bien-être s'était dissipée à partir de sa sixième année. L'année où elle a commencé à se rendre compte de ce qui pouvait se passer dehors et la peur de ne pas savoir où elle allait rendait la situation très inconfortable. Elle avait peur à l'idée de quitter Poudlard voilà pourquoi elle se sentait tant oppresser. Une sensation qu'elle avait l'impression d'être la seule à ressentir.
Madilyn avait changé de sujet sans que Loredana ne puisse s'en rendre compte et c'était tant mieux finalement.

- Je n'ai jamais vraiment eu l'occasion de visiter ce pays. Je ne connais pas du tout alors je me suis dis que ça serait sympa si j'y allais aujourd'hui sur un coup de tête... Ça paraît bête, mais je suis un peu comme ça, à ne jamais rien planifier à juste faire les choses dont j'ai envie. Tu n'as jamais cette sensation ?
Revenir en haut Aller en bas
Madilyn Nebulo
Madilyn Nebulo
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Quatrième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Un wagon spécial - Page 3 Empty
Re: Un wagon spécial

Message par : Madilyn Nebulo, Mer 24 Mai - 19:39


J'admirais Loredana, sa spontanéité. Partir, comme ça, sur un coup de tête dans un pays inconnu, en dépit des " dangers " qu'elle pouvait rencontrer... Ce choix me fascinait, m'effrayait, je l'enviais, je la plaignais.
Non, je ne faisais jamais ça, prendre ce genre de décision sans peur du lendemain, sans réflexion, jamais. J'étais très peureuse, craintive, aucun courage ne vivait en mon cœur.
Mais... c'était si séduisant. De mentir, de bâtir une nouvelle Madilyn, une fausse identité auprès de Loredana, une Madilyn plus cool, vers qui on a plus envie d'aller, qui n'a pas peur... Si séduisant de passer pour quelqu'un de mieux aux yeux de cette fille que je connaissais depuis une heure à peine. Tellement séduisant...
Alors... Pourquoi pas ? Pourquoi ne pas se laisser tenter, se laisser faire, se laisser berner soi-même, juste l'espace de quelques jours ?

- Oh, si, bien sûr, je fais ça tout le temps. C'est ce que me reprochent souvent mes proches, d'être trop impulsive, trop dans l'instantané... Mais bon, c'est vrai quoi ! On est encore jeune, il faut profiter de la vie, du moment présent, se donner à fond, découvrir le monde, foncer, quoi !

Je prends une expression entendue et sûre de moi. Je suis satisfaite de ma réponse. Moi-même, je m'y laisserais prendre ! Aujourd'hui, la Maddy cool est née...
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
Lizzie Bennet
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Un wagon spécial - Page 3 Empty
Re: Un wagon spécial

Message par : Lizzie Bennet, Jeu 27 Juil - 9:49


@Max

Tu dis que l'amour s'en va et s'en vient comme le rire des vagues. Je comprends pas. Oui pour moi l'amour est océan, mais ce par son infinité. L'amour on vogue dessus, petits voiliers égarés, savourant une mer d'huile, se passionant d'un bon vent... Oui parfois les tumultes font rage, parfois face à l'orage nos bras et nos cordes et nos voiles ne suffisent pas. Parfois on tombe, mais le naufragé est repêché. Parfois on tombe, et se noie, mais ça valait la peine de vivre ça.

Je ne veux pas craindre comme toi de m'écraser contre les rochers au gré des vagues. Mais ça ne m'arrivera pas. Ou si ça m'arrive, ce n'est que mon cadavre qui heurtera la rive ; je serais morte bien avant. Quand je suis trop fatiguée pour prendre la mer, je reste à quai. Quand je suis prête, je m'élance à voile ouverte vers l'inconnu. Je ne veux pas de tes jeux sur le banc de sable, à toujours donner un peu d'eau pour alimenter le goût de la mer, mais pas assez pour pouvoir y nager. Réserve aux autres tes doux badinages ; on se retrouvera pour rire sur la plage.

Je te laisse, il faut que je m'en aille.
Il est plus que temps de rentrer au bercail.

J'embarque sur un quai nouveau ; celui de la vie. Les jumeaux m'y attendront, avec leurs sourires gaillards, à moins qu'ils ne soient tous deux cachés dans le placard. Quoiqu'il en soit, je m'en réjouis, et eux leurs jeux, je les attends avec envie.

J'ai poussé la porte, sans frapper ; couleuvre je me suis glissée dans le nid de coton. Ce n'est qu'une fois rentrée que j'ai chanté "toc toc toc !" - presque un cri du coq tant j'étais heureuse et fière d'avoir trouvé en leurs coeurs un chez moi.

A nos nouveaux départs.
Revenir en haut Aller en bas
Max Valdrak
Max Valdrak
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Animagus : Écureuil roux


Un wagon spécial - Page 3 Empty
Re: Un wagon spécial

Message par : Max Valdrak, Ven 28 Juil - 0:03


Avec le LA des enfants

Aves les enfants, je m'amusais. Les journées passaient à une vitesse impressionnante. Je ne savais où donner de la tête. Il y avait toujours un truc à faire. Et lorsque les petits dormaient. Le calme et le silence hantaient les lieux. Cela en était troublant. Au point que je préférais rester dans la chambre avec eux. Pour les surveiller. Enfin disons surtout pour ne pas rester seule.

Leur présence m'apportaient beaucoup. Ils me faisaient sourire et rire. Ils débordaient d'énergie et de curiosité. Au point qu'aujourd'hui, alors que je m'étais légèrement assoupie, ils s'étaient mis en tête d'attraper Zip. Mais lorsque je m'étais rendue compte de cela il était trop tard. A peine eus je le temps de glisser ma tête hors de la chambre que des pleurs retentirent.

-Oh non, lachais je malgré moi

Les marches descendues quatre par quatre. Devant moi dans le salon, un drôle de spectacle. La pièce sans dessus dessous. Des morceaux de verres sur le sol. Une tache rousse en haut d'une commode qui venait de courir se réfugier sur mon épaule. Et ce que je redoutais le plus. Des taches rouges. Des enfants sur le sol.

Je tentais de garder mon calme. L'un écorché à la main. L'autre la jambe. Je sortis ma baguette, non pas pour les soigner, je risquerais de les blesser mais plutôt pour arranger la pièce. Un sort de nettoyage suffirait. Et tandis que les dangers s'écartaient, je me rapprochais des deux blessés en attrapant ma trousse à pharmacie dans ma poche.

-On voulait jouer avec Zip. Je me suis fait bobo, murmurais Braeden entre deux pleurs

-Seche tes larmes ma grande. C'est pas grave. Je vais te mettre de la crème et un pansement sur ta jambe d'accord?
Approche toi Squirtle, je m'occupe de ta main juste après.


Un sourire. Je jouais les infirmières. Un bandage pour l'une. Un peu plus petit pour l'autre. Je les pris ensuite dans les bras. Ils m'avaient quand même fait peur. Mais je ne pouvais pas leur en vouloir. Ils n'étaient que des enfants.

-La prochaine fois vous m'attendez d'accord.

-Merci Max, murmurait le petit dans mes bras

Je les lachais et essuyais la dernière larmes qui coulaient sur la joue de la petite fille

-Aller ne pleure plus, maman va bientôt arriver, il ne faudrait pas qu'...

Je m’arrêtais nette. Figée. Une voix derrière moi. Je n'osais plus me retourner. Comment réagira Lizzie en voyant ses enfants blessés et le salon encore un peu en désordre?
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
Lizzie Bennet
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Un wagon spécial - Page 3 Empty
Re: Un wagon spécial

Message par : Lizzie Bennet, Dim 30 Juil - 12:23


Le coq a passé la tête dans l'abattoir. Et l'y a laissée. A terre, des larmes audibles, des peurs palpables. Mes enfants blessés. Meurtris. Mâchoire qui tremble.

J'ai toujours eu l'impression qu'on exagérait l'amour maternel, que cet aspect "panique pour le sang de mon sang et la chair de ma chair". Qu'il y avait un aspect enjolivé mais aussi contraint. Pour moi c'était des phrases purement conçues par le patriarcat, par sa vision de ce que devait être une mère éplorée et aimante et sensible et tout le tsoin tsoin.

Sauf qu'en vrai, quand tu déboules chez toi avec une envie de câlin et que tes enfants, tes seules raisons de vivre depuis quelques années, sont blessés, tout vascille. Ce n'est pas ce qu'ils attendent des mères. C'est simplement ce qui guette tout parent.

Il y avait aussi une nounou qui se voulait sans doute rassurante mais dont j'entendais la mauvaise phrase. A étrangler sur le coup.
_il faudrait pas que - tu leur as fait - il s'est passé quoi
Un trémolo haissable secouait ma voix. Je n'ai pas entendu, ou pas écouté, la réponse de Max ; furie protectrice je déployais mes ailes au-dessus de mes petits. Mes doigts s'enlisaient dans la crinière de Squirtle. Peut-être un peu trop fermes. J'étais... je ne saurais dire. Fumante et inquiète à la fois.
_vous avez encore mal quelque part ?

Ils ont secoué la tête en séchant leurs fossettes. Plus de peur que de mal. Comme souvent, et pourtant...

Le train que je visais est parti. Là, sous mon nez. Vous croyez qu'il y a moyen d'échanger mon billet ? De choper le prochain ? Qu'importe si le coût est un peu plus élevé. Je me battrais pour l'avoir. Je veux 4 (non 3, c'est sa faute) places pour le dernier train - à destination du bonheur.

J'observe la trousse de Max d'un oeil sceptique. Je ne suis pas très sûre des produits qui y règnent. Médecine moldue ? Je retiens un "c'est quoi, ça ?" - je n'ai pas la force pour le jugement, pas maintenant, mais la peur reste coincée en ma gorge.

Mon coeur fait des allers-retours. Trop rapides. La peur et colère immédiates. Le soulagement et la reconnaissance que leurs blessures ne soient pas trop sérieuses. La culpabilité de n'être jamais là pour eux. La jalousie face à cette nounou que le temps leur choisirait comme mère. La peur pour eux. Le train manqué.
Revenir en haut Aller en bas
Max Valdrak
Max Valdrak
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Animagus : Écureuil roux


Un wagon spécial - Page 3 Empty
Re: Un wagon spécial

Message par : Max Valdrak, Dim 13 Aoû - 23:35


Figée. Je ne pouvais plus bouger. Mon corps ne me répondait plus et mon cœur lui avait raté quelques battement pour des raisons inconnues. Je tremblais légèrement tandis que la voix de la mère de famille s'élevait dans les airs sans me laisser le temps de finir ma phrase.

Zip. Prévoyant. Sentant l'orage gronder. Il avait délaissé mon épaule pour se cacher dans la poche de ma veste de costard que je quittais que rarement tout comme ma cravate. Un coup couleur des bleus, mais aujourd'hui couleur serpent. Un cadeau. Un souvenir me portant malheur en ce jour.

Une tornade s'approcha pour proteger les enfants. Je m'écartais d'eux, sans un mot, rapidement. L'atmosphère était pesante. Je sentais le regard porté sur moi et sur le kit de pharmacie moldu. Je voulus lever les yeux vers cette femme que j'admirais en secret mais je me retins. Les gardant rivés sur le sol.

Je ne savais quoi faire. Mes jambes ne voulant plus bouger. Ni quoi dire. J'étais coupable. Coupable d’inattention. Je m'en voulais. J'aurais aimé que Lizzie ne l'apprenne pas de la sorte et pourtant elle était rentrée au mauvais moment. Et moi, je me tenais là. Debout face à la petite famille. N'osant pas les regarder. Entendant seulement un petit Max murmurer. Je recuperai un peu de courage pour répondre.

-Je vous pris de m'excuser. Je me suis assoupie. Cela ne se reproduira plus.

Je regardais ensuite les bandages des enfants et la trousse de soins. Je savais que les pratiques médicales moldues n'étaient pas toujours bien vues par la communauté sorcière. Je tentais alors à me justifier sur ce point.

-N'étant pas sûre de l'impact de mes sorts de soins, j'ai préféré opter pour des bandages moldus pour soigner les enfants. Ils se sont égratinés avec les morceaux du vase qui s'est brisé quand ils ont voulus essayer d'attraper Zip.

Je levais ensuite les yeux vers la maîtresse de maison. Je ne saurais dire quels sentiments exacts régnaient dans mon regard mais je savais (par je ne sais quelle magie) que mes cheveux eux étaient redevenus roux. Ou du moins je le supposais. Je ne savais pas vraiment pourquoi je m'excusais ainsi. Cela n'était pas si grave. Mais je pouvais la comprendre. Son aura et surtout ses yeux reflétaient bien ses sentiments actuels

-Ce n'était qu'un accident. Je serais plus prudente la prochaine fois.
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
Lizzie Bennet
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Un wagon spécial - Page 3 Empty
Re: Un wagon spécial

Message par : Lizzie Bennet, Jeu 14 Sep - 11:37


(Post pourri avant qu'on nous pique notre bébé)

Max s’est confondue d’excuses, promettant que ça n’arriverait plus. Et justifiant l’usage de méthodes moldues par ses méconnaissances de médicomagie. Meh. J’l’aurais bien tuée sur le coup, mais ma médicomagie avait plutôt servi d’arme au cours de ma courte carrière de duelliste. Au moins, je savais. Pour le prochain sorcier chargé de l’éducation de mes enfants, je ferais un petit test de médicomagie. Quitte à ce que ce soit sur moi, rien à faire. Mais qu’on leur foute pas ces papiers toxiques en plein sur la peau là ! Quelle idée !

— Je sais pas ce qui est le pire. Que tu dormes quand tu dois t’occuper d’eux ou que ton animal de compagnie soit la cause de tout ça.

J’ai bien envie de la mettre à la porte, là, sur le coup. De la colère de la peur de la douleur. Je sais pourtant, au fond de moi, que ce n’est pas une solution adaptée. Que je peinerais à trouver quelqu’un qui puisse les garder en les dorlotant dans tant d’amour. Et puis, pendant la transition je fais comment ?

Ne pas se précipiter, y aller pas à pas. Ne pas la défoncer de sortilèges agressifs, ne pas la virer, ne pas lui interdire de s’approcher des enfants. Respirer, lentement, et poser les règles de la suite.

Presque à contre-coeur, j’ai repris.
— Je sais que tu seras plus prudente. Mais je pense qu’il vaudrait mieux que tu n’amènes plus Zip avec toi. C'est plus sûr.


Un animal sauvage n’est pas à sa place avec des enfants en bas âge. Risque de blessures, risque d’infections.
Non, vraiment, vous connaissez beaucoup de personnes qui amènent leurs animaux de compagnie sur leur lieu de travail ? Parce qu'il fallait le garder en tête. La garde des enfants, c'est un métier. A part entière. Il était temps que Max prenne ses responsabilités, ou que je le fasse pour elle.

Oui, les enfants m'en voudraient, me jugeraient trop sévère. Je sentais bien qu'ils aimaient cette femme et son écureuil. Mais il me fallait penser à leur sécurité. Les protéger quoiqu'il advienne.
Revenir en haut Aller en bas
Max Valdrak
Max Valdrak
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Animagus : Écureuil roux


Un wagon spécial - Page 3 Empty
Re: Un wagon spécial

Message par : Max Valdrak, Mar 19 Sep - 23:30


Tête baissée, j'encaissais les remarques. Les réflexions. J'étais toujours là. Debout. Figée. Les enfants eux, délivrés de la bulle maternelle, s'étaient réfugiés dans la chambre. Zip, lui avait bien compris qu'il ne fallait pas qu'il sort de sa cachette. Surtout pas. Je ne voulais pas qu'il lui arrive quelque chose et, avec le commentaire de la mère sur sa responsabilité, je m'étais raidis craignant le pire.

Une pause. Un silence. Je m'étais redressée. Mon regard sur son visage, cherchant à savoir ce qui m'arrivera. Un jeu. Jeu qui n'annonçait rien de bon. Allais-je me faire virer? La réponse ne tarda pas à pointer le bout de son nez. Une réponse qui semblait être à contre cœur. La voix de la raison. Cependant face a la mère raisonnable je ne pouvais l'être. Et les mots du cœur sortir sans un temps. Des paroles vraies. Quitte ou double. Je jouais avec le feu sans le savoir.

–Je suis désolée mais je ne peux accéder à ta demande. Je reconnais que, oui cela peut être dangereux mais jusqu'à présent il n'y a jamais eu de problèmes. Zip n'est qu'un enfant. Et je ne peux le laisser seul dans la nature, il se retrouverait perdu sans famille. Personne et même un animal ne mérite de se retrouver seul. J'aime tes enfants et je m'en veux pour ce qui est arrivé mais tu ne peux pas me demander de l'abandonner. Et même s'il ne venait plus, si malgré tout je le laissais, un écureuil serait toujours dans maison.

Mes cheveux me trahissaient. L'avait-elle remarqué depuis le temps ? Mes sorties sous ma forme animale. Les aller retour dans la maison quand je ne voulais déranger personne. Ou seulement les fois où je voulais l'éviter ne sachant pourquoi.

D'un coup sans demander la permission, mais jambes avancèrent, réduisant la distance entre moi et Lizzie. Des paroles s’échappèrent sans autorisation. Masque ne tenant qu'à un fil.

–Si tu veux me tester pour savoir si je pourrais les défendre, vas-y ! Les enfants n'ont que des petites égratignures. Je comprends que tu sois énervé, pire aurait pu arriver. Mais il n'est rien. S'il te plaît, je ne te demande pas de me pardonner ou de comprendre pourquoi c'est arrivé. C'est comme ça. Essaye de relativiser un peu. La famille est importante. Vous êtes important à mes yeux. Essaye de relativiser un peu Lizz.

Surnom. Prénom. Je ne m'étais jamais permise. Il s'était enfui naturellement. J'espérais simplement qu'elle ne me le fasse pas remarquer. Je n'avais pas envie de subir à nouveau ses foudres pour une chose qui aurait pu être pire. Sans le vouloir j'avais fait d'elle et des enfants un nouveau pilier. Nouvelle base sur laquelle m'accrocher. Un morceau de famille, celle du cœur mais ne sachant pas l'avis de la mère je ne pouvais m'avancer. Sentiments restés en retrait. Ignorant ce que je ressentais.
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
Lizzie Bennet
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Un wagon spécial - Page 3 Empty
Re: Un wagon spécial

Message par : Lizzie Bennet, Mer 25 Oct - 14:16


C’est là que tout a basculé, je crois, pour moi. Cela faisait longtemps que je chutais, mais cet instant, où elle m’a tenu tête, m’a montré qui il y avait vraiment derrière le masque de l’introvertie, m’a touchée. Elle s’est dressée, grandie de quelques centimètres -l’effet de l’assurance soudaine, je pense- et a défendu ses convictions.

Je crois que j’avais besoin de le savoir. De le sentir. Je ne pouvais confier mes gosses à quelqu’un qui n’avait pas de répondant et leur apprendrait la soumission. Il fallait une flamme, une envie d’indépendance, une fougue de vie, une capacité à aimer. Et la façon dont elle défendait ce petit animal était la plus belle confirmation que l’on pouvait attendre de cette dernière. Quand elle aimait, elle se battait, et c’était ce qui importait. Il fallait que la nounou de mes enfants sachent tout donner pour eux, et cela en était une belle promesse.

J’ai essayé de lâcher ses lèvres du regard, un peu mal à l’aise en m’apercevant que je ne les avais quittées depuis qu’elle avait commencé sa tirade. Reprenant un semblant de contenance, j'ai posé les règles de la suite.

- S’il leur arrive quoique ce soit sous ta garde, je te promets. La prochaine fois t’y restes.
- Et je ne veux plus voir l’écureuil.

Une faille s'est glissée dans mon sourire. J'espère qu'elle est assez maline pour la saisir.

Cette tête de noeud me plaisait. Beaucoup.
Trop.
Revenir en haut Aller en bas
Max Valdrak
Max Valdrak
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Animagus : Écureuil roux


Un wagon spécial - Page 3 Empty
Re: Un wagon spécial

Message par : Max Valdrak, Mer 22 Nov - 15:18


Regard posé sur le sourire. Nous étions proche. Très proche. Peut-être trop. Mais je ne reculais point. Je ne bougeais point. Je restais là. Prenant ses mots. Cogitant. Réfléchissant. Luttant pour ne pas répondre au tac au tac. Un peu de réflexion. Une menace peu déguisée. Claire comme de l'eau de roche. Yeux se détachant difficilement du sourire. Remontant doucement. Confiants. Déterminés.

-Il ne leur arrivera rien. Et s'il leur arrive quoique ce soit, j'en prendrais l'entière responsabilité. Mais je m'en voudrais affreusement.

Petite pause. Reprendre son souffle. Poser les mots. Leur trouver un ordre. Les premiers déjà sortis. Venant du cœur. Non filtrés. En accord avec le regard. Porte de l'âme. Reflet de l'esprit. Impossible de cacher ses sentiments ou émotions. Dans les yeux tout se lit. Tout se transmet. Un regard valant mille et un mots et discours.

Tu n'as jamais su te cacher vraiment. Dès que tu t'attaches, tu t'ouvres. Un livre ouvert prend la peine de le lire. A qui cherche à le déchiffrer. Ecriture illisible. Mots griffonés. En désordre. A toi de choisir qui à le droit de savoir. Mais tu ne sais mentir. Tout se voit dans tes yeux, sur ton visage. Tu peux dire que tout va bien. Si la personne te connait juste un peu elle démontra le mur que tu cherches à dresser. Le masque que tu t'entraine à porter. Pourquoi te fatiguer? Pourquoi ne pas te relacher? Pourquoi ne pas te montrer telle que tu es? Je sais que tu as peur. Je suis toi. Mais tu te sentiras peut-être mieux. Tu aides les gens. Tu as le coeur sur la main. Tu te sens aussi bien avec ceux qui comptent. Même si tu as aussi besoins d'être seule. Tu n'avoueras pas que tu as besoin d'eux. Tu te contentes d'être là pour eux. Forte. Déterminée. Optimiste. Le Masque cachant la sensibilité, la fragilité, le manque de confiance en soi. Quand le lacheras tu? Quand av...

Pensées qui se bousculaient. Soudain une réponse. Des mots. Des paroles qui s'échappèrent sans autorisation comme souvent. Je devais apprendre à m'habituer. Certaines fois je ne pouvais pas tout contrôler. Surtout quand on touchait à ma famille, à mes proches, mes amis. Et ici, Zip était touché.

- L'écureuil restera. Il part. Je pars. Si tu ne veux pas d'écureuil en ces murs alors je n'ai pas ma place. Malgré les apprences deux écureuils et non un seul parcourent cette maison. L'un face à toi. Je ne voudrais pas avoir à vous quitter pour une histoire d'animal non admis.

Regard sur le sourire. Allait il disparaître? Non ne le faites pas disparaître.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Un wagon spécial - Page 3 Empty
Re: Un wagon spécial

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 4

 Un wagon spécial

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: La Gare-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.