AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres
Page 3 sur 4
Quand la musique sonne
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Ulysse Daiklan
Gryffondor
Gryffondor

Quand la musique sonne - Page 3 Empty
Re: Quand la musique sonne

Message par : Ulysse Daiklan, Mar 14 Nov - 9:18


L.A de Lully

Je cherche dans les rues en contre-bas, rien. Un, deux, trois tranplanage. Je repousse mon corps éviter de tomber. Se stabiliser. Je ferme les yeux, sort ma baguette. Calypso. Execto patronum. Félin argenté.

- Trouve-la.

Il part dansuen course aerienne. Rapide, trop tapide. Je le suis pas transplanage jusqu’à ce que je le voit tourner, me regarder et descendre. Elle est là. Dernier tranplanage, courbure et acidité dans l’estomac, jusqu’à la gorge. Mes tripes coulent sur le toit, je met quelques secondes à récupérer. Aller un dernier, en bas de la rue. Arriver, plié en deux. Ca va le faire. Je m’inquièterais bien de mon odeur de mais celle de la mort est trop omniprésente pour y faire attention. Félin argenté évaporé, impossible de le maintenir tout en vomissant. Je me relève, vais dans la rue qu’il m’a indiquée. Elle est là, l’air pas bien du tout. Je me baisse vers elle dans la panique et vais dégager quelques mèches de ses cheveux.

- Lully, respire. Shh, calme toi ça va bien se passer.

Je regarde autour de moi, figé d’effroi par la scène se passant sous mes yeux. La serveuse au loin a l’air de supplier le g… mangemort ? Non c’est pas possible, j’ai l’impression d’avoir déjà vu ça. Elle et... lui. Je fronce les sourcils, la gorge nouée. C’est lui. J’ai compris, je le sais, je ne sais pas quoi faire de ce que je vois. Autour de nous les inferi rodent, pas le temps d’y penser, une tornade blonde attire mon attention.

- Elhiya ?!

Réfléchir, c’est pour les faibles, mais cette fois je ne peux pas jouer au rugbyman avec l’un des cadavre, au risque de laisser la Serdaigle à découvert. Baguette pointée sur le macchabée purulent près de la Serpentarde, je murmure un Flambios maxima .  Les souvenirs fixés sur la table Serdaigle, je tente de visualiser une forme et de m’y tenir. Un éléphant, taille réelle cette fois. Certes lent mais qui me demandera moins d’énergie.


Lancer de dés

1 Réussite : L’éléphant crée avance lentement vers sa cible. J’ai réussis à le maintenir assez pour qu’il vienne écraser l’un d’entre eux d’une de ses pattes.
2-3 Echec : L’éléphant de feu se crée, repoussant quelques cadavres un peu plus loin. Un peu de répis, mais vu l’état de mon énergie, le géant s’évapore rapidement. Trop rapidement.
4 Echec critique : Flan quoi ? Pas le temps de l’imaginer que sur mon bras tendu, un inferi vient se jeter. Sale morsure, j’ai beau me débattre il reste accroché. Il va m’en falloir pour me libérer.
Revenir en haut Aller en bas
Maître de jeu
Maître de jeu
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Quand la musique sonne - Page 3 Empty
Re: Quand la musique sonne

Message par : Maître de jeu, Mar 14 Nov - 9:18


Le membre 'Ulysse Daiklan' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 4 faces' :
Quand la musique sonne - Page 3 D-4-2-10
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
Elhiya Ellis
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Quand la musique sonne - Page 3 Empty
Re: Quand la musique sonne

Message par : Elhiya Ellis, Mar 14 Nov - 10:19


Sur le toit ? Une barrière de protection sur le toit ? On dira que c’était pour le matou planqué sur les toiles en train de se demander s’il devait récupérer la carcasse de poisson stupéfiée. Nouveau soupir d’irritation. Les doigts enserrés fortement sur la brindille de bois tachaient de ne pas se laisser emporter par un soupçon de colère face à cette inutilité flagrante. Et en plus, cet échec avait quelques spectateurs qui auraient tout loisir de railler tranquillement cette burlesque situation. Faiblesse enfantine désagréable…

L’autre au sol avait de toute évidence reprit conscience et avait rejoint la même conclusion vu sa soudaine supplique lancinante balancée avec désespoir à l’Ombre présente. Une môme, dans ses pieds, ayant besoin de reconnaissance, de se sentir utile, de se sentir…. Complète… Trop simple à comprendre, trop d’écho dans son espoir abandonné sous les traits d’un masque d’argile… trop de gosses paumés dans un monde étriqué.

Une légère moue désolée s’était dessinée sur les joues rebondies de la blondinette, lui faisant oublier un instant les inferi se baladant de l’autre côté de la rue. Mais une silhouette vaguement connue l’extirpa de ses torpeurs. L’autre blonde qui squattait Jace avait fait irruption dans cette ruelle, nouveau lieux de rassemblement par excellence. Sauf qu’elle figeait bêtement. Aucune envie de s’en occuper, elle n’était qu’une simple inconnue, un nom déjà oublié, une fille sans intérêt visible. Pourtant, si cette godiche avait toute l’attention de son cousin, et si Elhiya en venait à la laisser se faire bouffer, elle s’en ferrait rabâcher les oreilles pendant un siècle, autant éviter.

Roulement d’yeux agacés tout en se décidant d’aller voir ce que l’angelotte avait, bien qu’encore une fois (car ca poste trop vite ici) quelqu’un d’autre été déjà à son niveau en train de la baby sitter. Et en plus le nouvel intrus venait de prononcer son prénom… Vrillement d’estomac, haussement de sourcil, souffle coupé un bref instant. Même pas besoin de plisser les yeux pour savoir qui c’était. Resserrement de la prise sur la baguette, légère morsure sur la lèvre inférieure. Qu’est ce qu’il fouttait là lui ? Fragment d’hésitation.

Tant pis, pas le moment pour ça.
Il aurait été préférable pour la Serpentard que ce blond aille jouer les héro ailleurs.
Elle aurait juste préféré.
Qu’il soit pas là…
Trop tard.

Un doux sourire à son attention tout en continuant à rejoindre la Serdaigle qu’il avait tenté de rassuré. Un sortilège lancé. Regard clos un instant, refus de voir si le feu avait touché sa cible et arrivée vers deux étudiants. Se penchant vers la fille mal en point psychologiquement, Elhiya vérifiait rapidement son état. Futur casse-croute pour poupée cadavérique si elle restait là. Ton trop tendre s’élevant.


« ‘Lysse…. Tu devrais l’amener ailleurs… Elle semble pas en forme… Toi non plus d’ailleurs…. Transplane avec elle ça serait la chose la moins stupide à faire à mon gout.»

Opales plantées dans celle du blond, de toute évidence, il avait dû utilisé pas mal de potentiel magique avant d’arriver jusqu’à eux. Pas dit qu’il soit apte à voyager sans souci avec une passagère. Nouveau soupir, la répressible envie de lui dire qu’il était stupide. Mais ça il le savait déjà.

La danse désarticulée des pantins de papiers s’adressait à nouveau à eux, vu le vacarme effectué, il ne pouvait en être autrement. Se relevant, Elhiya passa devant Ulysse, un dernier sourire après un claquement de langue sonore et une offre d’aide valable uniquement car c’était lui.


« File donc.. #Metalo scencio »

Récupérer l’attention des inferi ou les ralentir, dans les deux cas, même si le sortilège fusait encore sur le mobilier urbain, la finalité serait toujours celle que la blonde cherchait. Les deux autres pourraient partir.

jet de dés:
 


Dernière édition par Elhiya Ellis le Mar 14 Nov - 13:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Maître de jeu
Maître de jeu
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Quand la musique sonne - Page 3 Empty
Re: Quand la musique sonne

Message par : Maître de jeu, Mar 14 Nov - 10:19


Le membre 'Elhiya Ellis' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 4 faces' :
Quand la musique sonne - Page 3 D-4-1-10
Revenir en haut Aller en bas
Ulysse Daiklan
Ulysse Daiklan
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Animagus : Panthère de Chine


Quand la musique sonne - Page 3 Empty
Re: Quand la musique sonne

Message par : Ulysse Daiklan, Mar 14 Nov - 12:35


L.A de Lully


Un échec. Cuisant, ou pas. Au contraire en fait, vu qu’il eut suffi de quelques secondes pour que le majestueux animal disparaisse. Quelques secondes d’espoir, vite réduites à néant par l’évaporation des flammes dans le vide. Je jette un regard inquiet à la verte, mais elle n’a pas l’air affolée.

Elle a l’air. Gênée. De mon arrivée ? Ou bien dérangée je sais pas. Je dois me faire des idées. Oui c’est ça, je me fais des idées. Personne ne peut être dérangé d’avoir de l’aide pour supprimer ces monstres… n’est-ce pas ?...

-‘Lysse… tu devrais l’amener ailleurs… elle semble pas en forme… Toi non plus d’ailleurs…. Transplane avec elle ça serais la chose la moins stupide à faire à mon goût.

Elle me regarde dans les yeux. Quelque chose que je dois comprendre mais que je ne veux pas comprendre. Quelque chose que je veux savoir mais qu’elle veut cacher. Mon estomac est retourné , mon corps me hurle de partir mais mon esprit préfèrerais rester. Un regard au couple noir sur le coté.  

- File donc… #Metalo Sciencio


Ma mâchoire se serre. Elle a conscience d’où elle est ?! C’est pas la fête foraine. Elle peut crever comme rien en quelques secondes. Si elle pense que les mages noirs ont une pitié elle se goure complètement. Je commençais à lui crier que je n’allais pas la laisser seule ici lorsqu’un rampant arrive jusqu’à nous. Non, pas un cadavre. Un anaconda énormes viens jusqu’à nous. Un anaconda d’argent. Mon père.

- Ulysse, tout de suite à Sainte Mangouste. Calypso était là pendant l’attaque.

Le reptile s’évapore. Mes veines sont de plomb, un poid tombe dans ma poitrine. Ma mâchoire se durcis tandis que je emmagasine l’information. Je regarde le masqué au loin. Je pourrais le tuer. Là. Maintenant. Après tout, il est coupable. Ils sont tous coupable. Personne ne vient les contrer. Calypso. Le sentiment qui grandit en moi me fait peur. Je me tourne lentement vers Elhiya. Elle sait transplaner, c’est une grande fille.

- Si tu meurs, je te tue.

Une voix froide, que je ne me connais pas. Une promesse, elle le sait. Ma main se serre autour de ma baguette, en regardant le responsable. Calypso.  Pas le temps, elle compte sur moi. J’agrippe le poignet de Lorelaï sans lui demander son avis. Heureusement que je connais l’hôpital, pour y avoir fait plusieurs visites. Je tourne sur moi-même, nous faisant transplaner devant un autre lieu de malheur. Je tire la bleue à l’intérieur et la lâche seulement dans le hall. Sans un regard en arrière je fonce dans le dédale de couloirs.

Calypso.  


[Départ de Lully et Ulysse - Fin de l'anim pour Ulysse.]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Invité

Quand la musique sonne - Page 3 Empty
Re: Quand la musique sonne

Message par : Invité, Mar 14 Nov - 13:59



La nuit passait, de son indolence de moire. La gamine était sauve, sûre et presque sereine. L’autre, semblait s’enfermer dans quelque chose qui relèverait de la prétention, mais se lèvres ne purent qu’émettre un sourire sous le masque… Avant que le sourire ne se transforme en gêne. Gêne provoqué par la forme presque morveuse qui venait auprès de sa personne afin de formuler une bien étrange demande. Avoir presque envie de fuir tant la malaisance étant prégnante, mais, simultanément, sentir en soi une érection d’orgueil. Surtout que la petite l’appelait « maître » devant feu-57. Quel prestige ! La fierté imbibait le moindre de ses pores et pendant un instant, porter l’argile ne semblait plus être une charge trop lourde.
Mais rien de toute ceci ne transparaissait dans la stature sévère, ni dans son ton qui se fit dogmatique, un peu comme une réprimande : « - Je ne suis pas ton maître, mais qu’un serviteur de la Cause. Ton maître est notre Seigneur des Ténèbres : à lui seul tu dois obéissance. »

Puis, tout commença à s’agiter. Tant mieux. Etre là pour créer le désordre et la discorde, montrer l’absurdité du monde. Et en même temps, ne pas pouvoir se départir de cet obscur sentiment de fierté… Vouloir aller plus loin.
Un sourire se muant en rire, quand le sort passe. Les enfants semblaient avoir de plus en plus de difficulté à manier la baguette. Au moins, cela restait divertissant !

Il y eut deux autres enfants, mais c’est à peine si leur présence fut remarquée tant leur passage fut fugace.
Et, dans le brouhaha ambiant et l’opportunité de la distraction, sa main sur celle qui lui avait demandé assistance, l’Ombre transplane.

Ex-57 trouverait bien un moyen pour rentrer tout seul. Avoir à faire de son côté.

___________
HRPG

Départ de 40 & Anna.
Je tiens à vous rappeler que, selon le règlement RPG il vous est demandé de faire preuve de cohérence dans vos actions et non de prise de L.A. Qui plus est, échec veut dire échec, et non réussite partielle.
Revenir en haut Aller en bas
Lorelaï Peony
Lorelaï Peony
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Quand la musique sonne - Page 3 Empty
Re: Quand la musique sonne

Message par : Lorelaï Peony, Mer 10 Jan - 2:01


[LA de Monsieur Peony]

Sapée comme jamais


Trente et un décembre. Lorelaï se regarde une dernière fois dans la glace. Robe achetée avec le Serpy, check. C'est qu'il avait bon gout le serpent, l'air de rien. Coiffure et maquillage sur lesquels elle avait passé toute l'après-midi, check. Chaussures de soirée améliorée avec sortilège de coussinets, elle était vraiment trop intelligente. Si elle était engagée aux Halles, elle proposerait l'idée directement à Madame Ertz. Une petite montée de stress à cette idée, mais plus le temps de traîner, elle a rendez-vous avez Jace à dix neuf heure, elle peut pas rater son bus.

- Rappelle moi avec qui tu seras ? Lui demanda son père avec son regard inquiet habituel.

Lorelaï le regarda avec un petit sourire, en prenant son long manteau noir,
- Avec Jace Becker, je t'ai mis son adresse sur le réfrigérateur, t'inquiètes pas. J'aurais mon téléphone avec moi si besoin. Je dors chez lui le soir, donc pas de problème pour rentrer...

A ces mots, elle vit le regard de son père changer de couleur, passant du brun noisette au noir,
- Ils ont une grande maison, j'aurais la chambre d'ami, et ses parents sont là, vraiment t'inquiètes pas papa !

Et sans qu'il n'ait le temps de revenir sur sa décision de la laisser fêter son premier Nouvel An avec des moldus, la jeune femme l'embrassa et sortie de la grande maison familiale, laissant, avec un pincement au cœur, son père seul pour cette dernière nuit de l'année.

La jeune femme plaça stratégiquement son casque sur ses oreilles pour bien entendre sa musique sans trop perturber sa coiffure, et prit la direction du bus.

Arrivée à Londres, elle se dirigea vers le Chaudron Baveur sans trop tarder, et le traversa le plus vite possible, à petit pas, jusqu'à la partie magique de la ville. Elle jeta un coup d’œil à sa montre, elle avait cinq petites minutes d'avance, Jace ne devrait plus tarder.
Revenir en haut Aller en bas
Jace Becker
Jace Becker
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Quand la musique sonne - Page 3 Empty
Re: Quand la musique sonne

Message par : Jace Becker, Dim 21 Jan - 16:33


PV avec Lorelaï.
LA mutuelle.

Soirée de nouvel an, mon père et ma mère étaient au taquet pas la moindre trace de poussière ne devait trainer et ça Ulule l'avait bien compris, c'est d'ailleurs lui qui va faire le service ce soir. J'avais rendez-vous avec Lorelaï au chemin de traverse elle ne connaissait pas l'adresse, dernière vérification de la tenue pour moi, parfait. J'avais prévu le coup d'aller chercher Lorelaï pendant que ma grand-mère et mon grand-père ainsi que ma marraine arrivent, faisant un petit bisou sur la joue de ma mère et mon père avant de regarder un instant leurs tenues très classe.

-Je reviens avec notre invitée.

Je me place dans l'âtre de la cheminée avant de prononcer "Chemin de traverse". Une fois à destination je n'eus pas trop de mal à repérer ma cavalière ce soir, une jolie coiffure et une très jolie robe que j'ai choisie avec elle. Et dire que c'est son premier nouvel an sorcier, nous avions eu une petite discussion par rapport à ça mais je me dis qu'il n'y a pas de grosse différence entre les nouveaux ans moldus et sorcier. Je m'approche d'elle la serrant dans mes bras un instant avant de lui faire une bise sur chaque joue.

-Très élégante.

Je regarde un instant ma montre oui nous sommes dans les temps parfaits ! Je lui prends alors la main et appel Ulule mon elfe de maison qui arrive à peine une ou deux secondes après.

-Emmène-nous à la maison, nous n'allons pas prendre le risque d'abîmer la belle coiffure de notre invitée n'est-ce pas ?
-Oui jeune maître.

Il nous prend alors nos mains et nous transplanons directement dans la maison à l'entrée, à peine le temps d'ouvrir de nouveau les yeux que ma marraine Aëlys habillée avec une très jolie robe rouge arrive et me fait deux grosses bises sur chaque joue.

-Mon filleul ! Comme tu as grandi en plus d'être sacrément charmant. -Elle regarde un instant Lorelaï la jugeant du regard.-
-C'est Lorelaï une amie de l'école.
-Enchantée Mademoiselle, bon allez hop hop rester pas à l'entrée comme des vauriens.

Nous pénétrons alors dans le grand salon et vois mon grand-père ainsi que ma grand-mère.

-Bonsoir grand-père bonsoir grand-mère toujours classe comme d'habitude. Je vous présente Lorelaï une amie de l'école.

Alors dans un sacré brouhaha mon père, ma mère, grand-père et grand-mère disent quasiment tous au même moment un.

-Bonsoir Lorelaï enchanté(e)s.

Ma mère nous fait signe de nous asseoir alors que Ulule apporte une coupe de champagne pour tous les invités.
Revenir en haut Aller en bas
Lorelaï Peony
Lorelaï Peony
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Quand la musique sonne - Page 3 Empty
Re: Quand la musique sonne

Message par : Lorelaï Peony, Lun 22 Jan - 16:18


[LA mutuel]

Lorelaï ne dut pas patienter trop longtemps avant de voir apparaitre au loin la silhouette élégante de son ami. Il s'avança vers elle, un sourire malicieux aux lèvres, et l'embrassa sur chaque joue après l'avoir serrée dans ses bras.
- Très élégante.
- Je te renvoie le compliment Jacker. Tu n'es pas mal du tout.

Le moment fatidique arrivait, et le cœur de la jeune femme battait à tout rompre dans sa poitrine. Elle remettait sans cesse en question cette idée de passer la soirée avec des sorciers de sang pur qu'elle n'avait jamais rencontrés.
Allaient-ils la juger ? Bizarrement Lorelaï avait une vision de la famille de Jace comme très hautaine et peu ouverte aux nés-moldus.

Le jeune homme appela alors un nom qui fit faire des yeux ronds à la bleue.
- Ulule ?!

Un elfe de maison à peine habillé apparu alors devant le duo.
- Ton elfe de maison s'appelle Ulule ? demanda-t-elle toute rouge à Jace. Tu me l'avais jamais dis ! Quel hasard ! J'arrive pas à croire que... mais, tu... tu... TU ?!

Et avant qu'elle n'ait pu terminer sa phrase, ils transplanèrent tous les trois et atterrirent sans trop de difficultés devant l'entrée d'une magnifique demeure qui laissa Lorelaï bouche bée. Les deux étudiants ne venaient vraiment pas du même univers.
Elle eut envie de rebrousser chemin, mais se rendit compte qu'elle était bloquée, ne sachant pas transplaner seule et n'ayant aucune idée d'où elle était.

Une dame particulièrement belle les accueillie et les entraina à l'intérieur, et Lorelaï la suivit, tendue comme un string et rouge comme la robe de ce qui apparu être la marraine de Jace.

La façade de la maison ne vendait pas du rêve, l'intérieur était aussi beau qu'elle aurait pu l'attendre. Un salon aux couleurs sobres et claires les attendaient, ainsi que toute la famille du serpent.
Un "bonjour" ensuite prononcé en chœur par la famille faillit faire s'évanouir la jeune femme sous le coup de l'émotion. Elle se ressaisie néanmoins et répondit d'un petit bonjour poli mais discret à chacun, serrant la main des hommes et faisant la bise aux femmes.

Lorelaï s'installa sur le grand fauteuil, pas trop loin de son ami et prit la coupe de champagne qu'on lui tendait.
Elle était aux aguets et tentait néanmoins de se faire la plus petite possible.
Revenir en haut Aller en bas
Jace Becker
Jace Becker
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Quand la musique sonne - Page 3 Empty
Re: Quand la musique sonne

Message par : Jace Becker, Jeu 25 Jan - 11:43


C'est en regardant de nouveau la robe de Lorelaï que je venais de me rendre compte que je n'avais pas vraiment prêté attention à sa réaction quand elle a rencontré mon elfe. Elle était devenu toute rouge, très amusante maintenant que j'y pense. Alors que Ulule faisait venir différent amuse-bouche d'un claquement de doigt les discussions commencèrent, mon grand-père discuté avec mes parents, pendant que ma marraine Aëlys vient s'installer à côté de moi et que ma grand-mère commence une discussion avec Lorelaï. Je penche ma tête vers celle-ci et commence à lui dire les prénoms de la tout le monde.

-Je ne t'ai pas donné les noms excuse-moi, donc tu connais Ulule -celui-ci se retourna vers moi avant que je ne lui fasse comprendre d'un simple geste de la main de continuer sa tâche-. Ma marraine Aëlys, mes parents Haedus et Iris, mon grand-père Éphraïm et ma grand-mère à côté de toi Hilda.

Petit clin d'oeil vers Lorelaï qui semblait vraiment perdu avant que ma marraine accapare mon attention.

-Alors dit moi, comment vas-tu ? Tes études se passe bien ?
-Je vais très très bien, maman a dû te dire que je me suis découvert une cousine du côté de papa. Elle s'appelle Elhiya très chouette fille. Sinon appart ça mes études se passe bien, je fais partie de l'équipe de Quidditch de Serpentard et...
-Quoi ? Iris ! Tu aurais pu me dire que mon filleul faisait du Quidditch ! Va falloir que je voie l'un de tes match.

Ha bah sympathique de couper la parole comme ça ! Bon je ne vais pas lui répondre ça ce serait très bizarre quand même alors je me contente de lui sourire et de faire oui de la tête. C'est fou comme à quel point je suis différent quand il s'agit de la famille de ma mère comparée à celle de mon père. En parlant de celui-ci il n'a l'air même pas informé de comment je me suis enflammé chez la vieille. Ha bah justement Hilda penche sa tête vers Lorelaï mais je n'arrive pas à entendre ce qu'elles se disent...

-Alors ma petite... Lorelaï c'est ça ? Parle-moi un peu de toi.
Revenir en haut Aller en bas
Lorelaï Peony
Lorelaï Peony
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Quand la musique sonne - Page 3 Empty
Re: Quand la musique sonne

Message par : Lorelaï Peony, Lun 29 Jan - 18:31


La famille de Jace donnait l'impression d'être très proche, et de bien s'entendre. Ils étaient nombreux, ce qui mettait la jeune fille assez mal à l'aise. Elle avait, pour sa part, grandit dans une toute petite famille qui comportait en tout et pour tout quatre personnes. La bleue n'avait aucune idée de comment se comporter dans une aussi grande assemblée.

La grand-mère du serpent prit les devants, et commença à parler avec la blonde. Son regard était rassurant, et ses questions pas trop compliquées. Très vagues, mais pas compliquées.
- Oh, heu... Ben, j'ai dix-sept ans, je suis en cours à Poudlard avec Jace. Il m'a proposé de venir ce soir, alors j'ai dis oui... Merci beaucoup de me recevoir, vous avez une très belle maison. Mh... je sais pas trop quoi dire, ajouta-t-elle sur un ton gêné. Je suis à Serdaigle, vous avez vous-même été à Poudlard ? Dans quelle maison étiez-vous ? Serpentard aussi, comme Jace, demanda-t-elle en se tournant vers son ami.

Revenir en haut Aller en bas
Jace Becker
Jace Becker
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Quand la musique sonne - Page 3 Empty
Re: Quand la musique sonne

Message par : Jace Becker, Dim 11 Fév - 15:10


Ma marraine était presque énervée de ne pas avoir été mise au courant que je faisais partie de l'équipe de Quidditch, je lui donne un petit coup d'épaule en ricanant.

-Ne réagis pas comme ça marraine c'est compliqué de te donner des nouvelles tu habites loin quand même... Mais oui je serais content que tu puisses y assister. En plus je me suis acheter un tourbillon de flammes pour Noël il a une vitesse de pointe de 325 km/h je vais tout déchirer.

Petit clin d’œil complice vers Aëlys, j'entends Lorelaï répondre à ma grand-mère. Elle lui dit qu'elle a dix-sept ans et explique assez rapidement que je lui ai proposé de venir et qu'elle a accepté, elle a oublié de mentionner que nous étions en plein câlin aux trois balais lors de ma proposition. J'entends ma grand-mère ricaner quand ma voisine bleue lui dit qu'elle a une belle maison.

-Tu peux remercier mon gendre et ma fille pour la maison elle est à eux après tout.

Puis Lorelaï continua de parler quelques instants demandant à ma grand-mère si elle aussi elle a été à Serpentard avant de se tourner vers moi, je lui fais alors un grand sourire avant d'être interrompue une nouvelle fois par ma marraine.

-Dis-moi, Ulule c'est un drôle de nom même pour une créature comme ça. D'où ça t'est venu cette idée ?
-À dire vrai marraine c'est Lorelaï qui m'a donné cette idée, elle a surnommé un Gryffondor comme ça à l'école et je me suis dit que c'était un chouette nom pour un elfe.

Ma marraine rigola à gorge déployer avant de me faire un câlin pendant qu'au même instant ma grand-mère répondais à Lorelaï.

-C'est exact ma petite, j'ai bien été à Serpentard. Mes deux filles l'on était aussi ainsi que mon gendre. Haedus ? Tu as été un chapeauflou je crois non ?

Mon père se tournant vers son interlocutrice et lui répond.

-En effet belle-maman, le choixpeau a beaucoup hésité entre Serpentard et Serdaigle.
-Voilà tu as ta réponse, parle-moi un peu de t'es parents ils font quoi dans la vie ?

Je tique un instant... Sujet légèrement sensible en approche je me place côte à côte avec Lorelaï pour lui signifier que je suis la.
Revenir en haut Aller en bas
Lorelaï Peony
Lorelaï Peony
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Quand la musique sonne - Page 3 Empty
Re: Quand la musique sonne

Message par : Lorelaï Peony, Dim 11 Fév - 22:16


La grand-mère de Jace était vraiment charmante, l'ai-je déjà dit ? Lorelaï l'écoutait répondre quand son attention fut attiré par Jace qui expliquait à la jolie dame qu'il avait envisagé Ulule comme surnom à cause d'Ulysse. Elle lui lança un regard noir avant de se retourner vers la grand-mère. Ils régleraient ce différent plus tard.

Toute la famille était de Serpentard ou presque. Lorelaï fit de grands yeux, se demandant ce qui pouvait expliquer un hasard pareil. Puis la grand-mère l'interrogea sur sa famille. La fameuse question. Il fallait s'y attendre.
Jace se rapprocha de Lorelaï, comme pour lui signifier qu'elle ne risquait rien. Elle lui sourit et se tourna vers la dame.
- Mon père est fleuriste à Manchester, et ma grand-mère est à la retraite. Elle fait du bénévolat une fois par semaine dans une petite clinique, elle accueille les patients. Avant elle était infirmière...

Puis elle ajouta, en jouant avec ses mains.
- Malheureusement, mon grand-père est décédé au début de l'été. Et ma mère nous a quitté aussi, quand j'avais quatre ans.

La jeune femme prit la coupe qu'on lui avait servit et bu quelques petites gorgées. C'était toujours le moment qui jetait un froid. Elle se rattrapa comme elle put.
- Mais la boutique de mon père fonctionne bien.

N'ayez pas pitié de moi.
Revenir en haut Aller en bas
Jace Becker
Jace Becker
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Quand la musique sonne - Page 3 Empty
Re: Quand la musique sonne

Message par : Jace Becker, Ven 23 Fév - 21:18


Visiblement mon explication pour le nom de ma créature n'avait pas plu qui me lança un regard noir qui m'arrache un sourire amusé. J'étais retourné à mes discussions avec ma marraine laissant Lorelaï et ma grand-mère discuter ensemble.

Cette dernière écouta attentivement la réponse de la jeune femme concernant sa famille à elle. J'en profitais d'ailleurs pour découvrir que son père est fleuriste à Manchester et que sa grand-mère fait du bénévolat et visiblement ça avait attiré l'attention de ma marraine qui lui demanda.

-C'est quoi "bénévolat" ?

En revanche nous avons tous très bien compris quel métier exercer sa grand-mère, infirmière équivalant à Médicomage chez les sorciers. J'ai été soigner une seule fois par un médecin moldus ça fait mal je préfère être soigné par la magie.

-Tu as déjà été soigner par la magie tiens ?

Demandai-je à Lorelaï avant qu'elle ne poursuive sa discussion parlant du décès de son grand-père en début d'été et de sa mère lorsqu'elle avait quatre ans. Ma mère se pencha alors pour donner une petite tape sur la jambe de ma grand-mère.

-Roh petite curieuse, pourquoi tu lui as posé cette question ? Ne t'en fais pas ma jolie, je ne suis certaine que ta mère où qu'elle soit pensée beaucoup à toi.

Lui dit ma mère en lui faisant un sourire chaleureux que je n'ai rarement que trop vu, en même temps pas beaucoup de personnes viennent à la maison hormis Love. Mon père se pencha alors vers ma voisine et j'ai eu la chance d'entendre... Comme tout le monde dans la pièce visiblement même Ulule qui rapporter des toasts préparés en un claquement de doigt... Littéralement.

-J'irai faire un tour dans la boutique de ton père acheté des Iris à ma femme.

C'est ma marraine avec son manque de tact habituel qui jeta un nouveau froid, visiblement je tenais d'elle.

-Dit moi Lorelaï... Comment s’appelait ta mère ? Car tu me rappelles quelqu'un mais je n'arrive plus à savoir d'où et ça me perturbe.
Revenir en haut Aller en bas
Lorelaï Peony
Lorelaï Peony
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Quand la musique sonne - Page 3 Empty
Re: Quand la musique sonne

Message par : Lorelaï Peony, Dim 8 Avr - 2:49


L'ambiance était sympathique et chaleureuse, Lorelaï commençait à se sentir à l'aise, les bulles aidant quelque peu. Elle se tourna vers Jace quand il lui demanda si elle avait été soignée par la magie par le passée. Elle hocha la tête, n'ayant pas du tout envie de se remémorer l'attaque de Londres. Heureusement, le sujet changea rapidement, la mère du serpent lui fit un petit sourire qui la rassura.

Parler de sa mère n'avait jamais déranger Lorelaï, c'était simplement qu'elle n'avait pas grand chose à dire, ce qui mettait plus les gens mal à l'aise qu'elle-même. Elle regarda le père de Jace donner des ordres au fameux Ulule de la maison qui s’exécuta directement. La jeune fille se servit un toast qu'elle enfourna directement dans sa bouche. Le goût exquis qui se révéla sur son palais lui fit ouvrir de grands yeux ronds.
- Mmmmh ! C'est excellent ! Qui est-ce qui a préparé ça ? demanda-t-elle avant de répondre à l'idée de Monsieur Becker. Oui, je vous donnerai l'adresse alors, les iris sont des fleurs exceptionnelles !

Puis, la marraine reprit la parole, s'adressant directement à la jeune Serdaigle. La question pouvait sembler anodine, mais elle ne l'était pas. La marraine de Jace aurait-elle connue la mère de Lorelaï ? Après tous, elles n'étaient pas très éloignées en âge, peut-être étaient-elles à Poudlard en même temps ?
- Elle s'appelait Aileen Knowles, vous l'avez connue ? demanda-t-elle avec une pointe d'anxiété dans la voix.


Revenir en haut Aller en bas
Jace Becker
Jace Becker
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Quand la musique sonne - Page 3 Empty
Re: Quand la musique sonne

Message par : Jace Becker, Ven 11 Mai - 19:22


Ulule ramené de quoi se sustenter un au minimum, ses toasts sont vraiment délicieux en revanche et visiblement Lorelaï semble appréciée également vu qu'elle demande qui les à préparer. Je me tourne alors vers elle en finissant ma bouchée.

-Si je ne m'abuse c'est Ulule qui a tout préparé.
-C'est bien ça fils.

Puis Lorelaï se tourne vers mon père pour qu'elle donnera l'adresse de la boutique pour qu'il puisse venir récupéré les Iris et visiblement je sais de qui je tiens mon petit sourire narquois. Mon père tout souriant et fier d'offrir des Iris à sa femme qui porte le même nom vieux jeu ma parole... S'ensuivi la fameuse question de ma marraine et ça semblait mettre un peu Lorelaï mal à l'aise je connais enfin le nom de sa mère. Et la réaction de ma marraine fût immédiate elle faillit s'étrangler.

-Aileen est ta mère ?! Le monde est vraiment petit...
-Aëlys.

Dit-elle fermement.

-Je ne sais pas si c'est le meilleur pour te dire sa jeune fille... Mais il s'avère qu'Aileen est la cousine d'Iris et Aëlys ici présentes...

Ha ! Du coup ça fait de Lorelaï ma cousine ?! Notre baiser à la tour d'astronomie semble avoir un tout autre sens du coup maintenant...
Je me demande sincèrement comment elle va réagir, c'est vraiment un drôle de asard (pas du tout) qu'elle apprenne ça ce soir la connaissant elle va être toute chamboulée....
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Quand la musique sonne - Page 3 Empty
Re: Quand la musique sonne

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 4

 Quand la musique sonne

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.