AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres
Page 1 sur 1
Quartier des Disquaires
Mary Drake
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Quartier des Disquaires

Message par : Mary Drake, Lun 2 Jan - 23:02


Ouverture de sujet autorisée par Harmo
PV with Lïnwe, Harmo and Evan
Pour finir, musique ou musique

J'ai passé une grande partie de ma courte existence à regarder en arrière.
Les démons qui résident en moi sont terribles et je ne parvient pas à les laisser s'en aller.
Alors je les laisse se nourrir de moi, comme en cet instant.
Je n'ai plus peur de la folie.
Elle va et vient quand elle en a envie.
A force, j'ai fini par comprendre qu'il m'était impossible de lui dicter sa voie.
Mes rêves sont partis en fumée quand même.
Malgré l'acceptation. Grâce à Lui.
Malgré tout, j'ai sombré.
Mais là, tout va bien, autant en profiter avant que je dérive, encore.
Il suffirait d'un mot, d'une parole.
Durant ce concert dans le Quartier des Disquaires.
Pour que je replonge dans un monde incompréhensible.
Où le diable nommé Folie prendra possession de mon corps afin de me faire vivre les pires horreurs.
Je me plains, je me plains, mais pourquoi ne pas profiter de ce qu'elle pourrait m'offrir ;
Une liberté totale, unique.
Un alibi pour toutes mes conneries.
Ne serait-ce pas profiter, d'en faire une alliée ?
Les autres ne se laisseraient-ils pas aller avec moi ?
Deviendrai-je une grande criminelle si je la laissait s'envoler vers des personnes innocentes ?
Que faire, dans ce cas ?
Marcher Mary, marcher.
Arriver au concert et ne plus te soucier de rien.
Si elle a envie de faire ce qui lui chante, pourquoi pas ?
Tu pourras t'amuser, en finir avec cette mélancolie qui te ronge en plus d'Elle.

J'écoute cette voie de conscience.
Je regarde mon reflet plusieurs fractions de secondes.
Dans le mélange de verre de toute sorte.
Vitrine de boutique.
Marbrure.
Rétroviseur.
Au final, une image composée s'est formée, bien nette et présente.
Affublée d'une tenue normale, Jean et t-shirt de groupie.
Cheveux pré-emmêlés vu que je compte tout de même danser.
Je suis prête, une fois de temps en temps.
Même un peu de retouche sur le visage.
Rien d'extravagant, du normal.
J'ai eu envie d'illuminer la mine sombre, ça m'arrive de temps en temps.
D'avoir ce genre d'envie.
Histoire de ressembler à ce que je suis, non pas à l'image d'un fantôme.
Alors quand la musique commence à me parvenir.
Je retiens un sursaut incompréhensibles.
Ces paroles me parlent tellement.
Je n'ai pas d'amour à la clef, mais une existence tout de même.
Je comprends les paroles du chanteur qui me bercent lentement.
Ma tête se balance alors que je me fraie un chemin dans la foule sans m'en rendre compte.
La bête, cette bête.
Je veux qu'elle parte, mais si c'est pour protéger les autres, je ne peux pas tous les mettre à l'abris !
Je dois donc partir, loin, comme lui.
Même si dans nos cas, il n'y a pas un seul endroit où aller.
Ma vie, mon royaume, la conscience s'écroule.
J'ai envie de serrer la personne qui a écrite cette chanson dans mes bras.
Elle est pourtant morte depuis longtemps.
Lui demander des explications.
Comme s'en est-elle sorti ?
De ce labyrinthe infini.
J'ai besoin des conseils de personnes avisés.
Il n'est plus là pour m'aider. Je suis certaine qu'en regardant dans mes yeux, il aurait compris.
De toute façon, je ne fais qu’interpréter la chanson à ma façon.
De son côté, la réalité devait être autre.
Telle est la mienne, telle est mon fardeau.
Je dois vivre avec.
Inspiration.
Je dois faire avec elle.
M'éloigner.
Toujours l'inspiration.
Ne rien lâcher ?
Expiration.
Laisser tomber ?
Souffler.
Sur la brise passagère.
Qui aime être brisée.
Emportant avec elle ce qui l'empêchait de se défouler.
Tout en laissant assez de raison.
Pour ne pas faire n'importe quoi.

Les yeux clos, j'arrête d'ennuyer les gens et me pose.
Laisse les mains de ma narratrice voler de touche en touche sur le clavier.
Sans se soucier d'un quelconque soucis de cohérence.
Le monde de folie n'est que subjectif et imaginatif.
Tout est possible mais rien ne l'est.
Les paroles des chansons sont parfois mal interprétés.
Je sautille dans tous les sens vu que je ne connais que cela comme pas de danse.
L'aventure de la musique ne fait que commencer.
Sur ces belles paroles je laisse la place aux autres.
Folie commence à me gagner.

Pour le suivant : Noa Moon ou Madagascar . Je pense que le choix sera vite fait Ange
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Page 1 sur 1

 Quartier des Disquaires


Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.