AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres
Page 2 sur 2
[Habitation] 7, Uping Street
Aller à la page : Précédent  1, 2
Albus Lupin
Poufsouffle
Poufsouffle

[Habitation] 7, Uping Street - Page 2 Empty
Re: [Habitation] 7, Uping Street

Message par : Albus Lupin, Lun 11 Sep - 18:14


Merry hésite et bégaie, elle est mignonne, toute innocente. Pas tant que ça j'en suis sûr, elle étudie bien à Poudlard non? Ce qu'il fallait démontrer.

"Heu... oui. Oui pourquoi pas, enfin ne t'embête pas, je peux rentrer à Poudlard, je ne vais pas te déranger plus longtemps. C'est déjà très gentil et généreux de ta part de m'avoir logé pour la nuit et de m'avoir aidé hier soir."


Je souris et la regarde plus intensément, elle fronce les sourcils et a l'air de s'en vouloir.

"Je vais pas te laisser partir comme ça jolie rousse, mange un petit truc avant de partir au moins et comme ça tu restes un peu avec moi, ça ne me déplaît guère..."

Je laisse mes lèvres se poser sur sa joue, déguster lentement sa peau. Mes yeux se ferment et de nouveau son parfum enivrent mes narines. Lentement je tapote le creux de son dos et sourit contre elle. Je m'écarte lentement et pars vers la cuisine, je fouille les tiroirs, les placards, je recherche ce qu'elle pourrait manger. Une assiette, du beurre, un peu de pain, des oranges et plosh quelques tartines avec un verre de jus d'orange pressée. J'ai pas mieux et ça fera l'affaire pour la garder un peu plus longtemps avec moi.

Sur un nouveau petit plateau je lui rapporte son petit-déjeuner.

"Tiens miss, ça devrait suffire pour ce matin, comme ça t'es pas prête de partir directement à cet endroit rempli de mauvaises personnes. Tu peux ainsi rester un peu plus longtemps avec quelqu'un que t'aime bien dans une jolie demeure."

Je m'assoie à ses côtés et me colle à elle en rigolant, je veux simplement l'embêter un peu. Je dépose ma main sur son dos et lui caresse lentement pour l'apaiser, pour lui faire oublier la longue attente avant notre prochain rendez-vous.

Revenir en haut Aller en bas
Merry K. Harper
Merry K. Harper
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[Habitation] 7, Uping Street - Page 2 Empty
Re: [Habitation] 7, Uping Street

Message par : Merry K. Harper, Lun 11 Sep - 22:24


Merry hésitait encore à rentrer à Poudlard. Elle voulait à tout prix rester ici, mais la peur d'embêter l'hôte des lieux, de gêner par sa présence lui faisait penser le contraire. Elle devait partir et laisser le Poufsouffle en paix. Il l'avait déjà bien aidé la veille au soir et elle n'aurait pas été dans cet état ce matin là s'il n'était pas venu à son secours.

Mais son affection, les gestes attentionnés, les paroles de l'ancien Auror confortait la jeune femme dans l'idée de rester, assise là, dans le canapé, en très bonne compagnie qui plus est. Sauf que tout le monde allait se demander ce qu'elle faisait, où est ce qu'elle était... C'était trop risqué, elle allait devoir partir... mais pas tout de suite.

La Harper fut ravie de voir qu'Albus ne voulait pas qu'elle s'en aille de suite. Comme si sa présence était importante... Ca la faisait sourire, sourire qu'elle tentait tout de même de dissimuler. C'était pas beau de vouloir fuir l'école et de vouloir rester ici. Mais si normal en même temps.

- Je vais pas te laisser partir comme ça jolie rousse, mange un petit truc avant de partir au moins et comme ça tu restes un peu avec moi, ça ne me déplaît guère...

A peine sa phrase terminée qu'Albus se rapprocha de Merry, déposant un baiser sur sa joue. Il posa sa main au creux du dos de la jolie rousse qui le laissa faire. Les joues à moitié rosies par tout ces gestes, Merry n'osa rien dire de plus, ne voulant pas briser cet instant... jusqu'à ce que l'hôte de la maison se lève pour aller farfouiller dans la cuisine, de quoi donner à manger à la rouquine avant qu'elle ne s'en aille.

- Tiens miss, ça devrait suffire pour ce matin, comme ça t'es pas prête de partir directement à cet endroit rempli de mauvaises personnes. Tu peux ainsi rester un peu plus longtemps avec quelqu'un que t'aime bien dans une jolie demeure.

Un nouveau sourire illumina le visage de Merry qui fixa ses yeux sur le plateau devant elle. Durant quelques minutes, tandis qu'Albus lui caressait le dos, la jeune femme prit le temps de grignoter ce qu'il lui avait apporté, terminant par le grand verre de jus d'orange qui allait la requinquer pour la journée. Elle se sentait bien mieux.

- Merci beaucoup, ce petit déjeuner m'a fait un bien fou. Je suis d'attaque pour retourner dans cet endroit maudit ! Même si j'aurais préféré rester ici plus longtemps... Mais les autres vont s'inquiéter à la force de ne pas me voir, ils ne savent pas où je suis allée, ils doivent me chercher. Donc je vais y aller.

Merry se leva sans se départir de son sourire. Sans qu'Albus ne puisse n'en l'empêcher, la rouquine rapporta le plateau dans la cuisine qu'elle avait finit par repérer et revint dans le salon, mine attristée mais détendue.

Se rapprochant du jaune et noir, Merry lui adressa un regard empli de sentiments pour lui et déposa à son tour un baiser sur sa joue avant de s'éloigner vers la porte d'entrée.

- Encore merci. Je vais rentrer à pieds, ça va me réveiller, ne t'inquiète pas pour moi si tu voulais le faire ! A bientôt.

Un dernier regard, un dernier sourire et Merry referma la porte derrière elle, empruntant l'allée qui la mena jusqu'au portail, puis dans la rue. Il était temps de rentrer...


Revenir en haut Aller en bas
Albus Lupin
Albus Lupin
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


[Habitation] 7, Uping Street - Page 2 Empty
Re: [Habitation] 7, Uping Street

Message par : Albus Lupin, Mer 13 Sep - 19:21


A chacun de mes mots, le sourire de Merry s'agrandit de plus en plus et devient d'une sincérité rayonnante, qu'on remarquerait à des kilomètres. Savoir que mes mots, mes attentions lui faisaient cet effet me remplissait de bonheur. Je la regarde, je ne la quitte pas des yeux, des cheveux à la tête, mon regard la balaye, la scanne. Mon regard s'arrête sur ses yeux en premier temps, je les regarde, si pétillants et jolis qu'ils puissent être, deux vraies perles brunes qui me bouleversent et qui m'apportent une grande chaleur au coeur quand elles croisent mon chemin. Et finalement, je fixe sa bouche, pour l'instant la jolie rousse ne fait que manger mais j'aimerais simplement, effleurer ses lèvres avec les miennes, pour lui dire à quel point je l'aime mais je ne peux pas... Mes sentiments sont marqués, ils sont forts mais je ne peux rien dire... Elle a vécu tellement de chose, tellement de cruauté que je lui dois, juste par respect, un peu de temps pour s'en remettre. Je veux que sa confiance soit pleine pour moi autant que mon attention l'est pour elle.

Je sors de mes pensées, je me rends compte qu'elle vient de finir et qu'elle s'apprête à parler, je vais l'écouter avec attention, c'est peut être ses derniers avant qu'elle parte de chez moi... Déjà...

"Merci beaucoup, ce petit déjeuner m'a fait un bien fou. Je suis d'attaque pour retourner dans cet endroit maudit ! Même si j'aurais préféré rester ici plus longtemps... Mais les autres vont s'inquiéter à la force de ne pas me voir, ils ne savent pas où je suis allée, ils doivent me chercher. Donc je vais y aller."

Je ne dis rien, simplement dans ma tête c'est... Non... Pas si vite... Reste...

Voilà qu'elle range elle même le plateau dans la cuisine, j'ai juste le temps de la regarder, rien d'autres ou je n'ai plus la force de faire plus.

Là voilà qu'elle revient vers moi avec un déhanché sexy, je n'en perds pas une miette puis son regard se plonge dans le mien. Cet échange en dit long, mais aucun de nous deux ne prononce un mot pour pas gâcher ce moment. Un simple baiser sur la joue qui me donne un frisson de plaisir, d'envie mais je ne bouge, je la regarde simplement quitter mon manoir.

"Encore merci. Je vais rentrer à pieds, ça va me réveiller, ne t'inquiète pas pour moi si tu voulais le faire ! A bientôt." dit-elle

Je reste assis sur le canapé, penché vers l'avant, les avant-bras sur les genoux:

"Oui à bientôt j'espère!"

Et dans un simple souffle quand elle ferme la porte:

"Je t'aime..."

Je reste ainsi un long moment, sans bouger, pensant à elle...

Fin du RP

Revenir en haut Aller en bas
Merry K. Harper
Merry K. Harper
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[Habitation] 7, Uping Street - Page 2 Empty
Re: [Habitation] 7, Uping Street

Message par : Merry K. Harper, Ven 22 Sep - 15:01


RP Bubusserry
L.A. mutuellement accordés ♥


Merry était toute joyeuse. Ce samedi là, elle était passée chez ses parents pour voir son frère et tous les animaux qui lui appartenaient et qu'elle avait laissé chez elle pour ne pas encombrer les dortoirs de Poudlard. Et cette après-midi, elle retrouvait Albus chez lui, pour mettre tout au clair sur leur relation... et pour passer un peu de temps ensemble bien évidemment. Mais elle qui avait tant pensé que sa journée se passerait au mieux, ses parents n'avaient rien trouvé de mieux que d'ajouter leur grain de sel dans leur bonheur. Pendant de longues minutes, le ton était monté chez les Harper, si bien qu'on aurait presque pu les entendre crier de l'extérieur. Une dispute avait éclaté entre Merry et ses parents et ça n'allait sûrement pas bien se terminer. Les disputes étaient rares entre la jeune femme et ses paternels. Mais quand elles éclataient, ce n'était généralement pas pour un petit truc de rien du tout.

Ses parents lui posaient un ultimatum. Soit elle déplaçait ses animaux de la maison, qui prenait une trop grande place chez eux - ses parents ne les supportant plus - soit ils disparaissait. Et la lionne ne pouvait décemment pas les ramener à Poudlard, dans la tour des Gryffondors... elle n'imaginait même pas le foutoir. Les parents des Harper voulaient que la pièce qu'elle encombrait pour toute sa ménagerie à plumes et poils soit de nouveau vide. Pour rien bien sûr. Mais les animaux, c'était trop dur à accepter pour eux... Et c'était un vrai soucis à gérer...

***

Le cœur lourd et l'esprit marchant à toute allure pour trouver une solution à son soucis, la rouquine parti de chez elle, tôt, en début d'après-midi pour aller chez Albus, qui n'habitait pas si loin de chez la maison familiale. Dans sa veste, elle avait son jeune chat de 11 mois, qui s'était trouvé terrorisé par les cris émanent de sa maîtresse et ses parents, si bien que Merry n'avait pas eut d'autre choix. Il était tout petit. Suite aux horreurs qui lui avaient été faites, le chaton avait eut un soucis de croissance et n'avait jamais atteint la taille qu'il aurait dû avoir. Un lien particulier s'était créé entre les deux et la rouquine avait souvent du mal à le laisser chez elle lorsqu'elle s'en allait. Alors là, avec l'ambiance qui régnait chez elle, hors de question de l'y laisser. Elle espérait juste qu'Albus aimerait bien les animaux quand même et qu'il accepterait son chat sans soucis...

Détendue par le trajet et à l'idée de retrouver celui dont elle était tombée éperdument amoureuse, Merry avait retrouvé petit à petit le sourire et s'était mit en tête de trouver une solution pour son soucis plus tard. Pour l'instant, elle voulait profiter de l'instant. Et oublier tout ce qu'il se passait autour d'elle pour se concentrer sur sa relation avec l'ancien auror qui devait à tout prix être mise à jour aujourd'hui, après une petite discussion qui s'imposait bien évidemment... Même s'il était parfaitement clair que les deux jeunes gens s'aimaient, il n'y avait pas de doute là dessus. Le tout était de bien comprendre ce qu'il se passait dans leur cœur et dans leur tête et d'être sûr qu'ils voulaient vraiment tout ça malgré la différence d'âge et les études de Merry qui n'étaient pas encore terminées... Enfin pour elle, s'était bien clair dans son esprit ainsi que dans son cœur. Elle était parfaitement sûre d'elle et c'est avec le sourire qu'elle remonta l'allée jusqu'à la maison - grand manoir - d'Albus, toquant sans hésitation à la porte du jeune homme, prête à le voir. La rouge et or avait attendu ça trop longtemps, la semaine avait été longue et elle n'avait eut qu'une hâte, se retrouver enfin ici.

Revenir en haut Aller en bas
Albus Lupin
Albus Lupin
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


[Habitation] 7, Uping Street - Page 2 Empty
Re: [Habitation] 7, Uping Street

Message par : Albus Lupin, Jeu 28 Sep - 21:32


RP Bubusserry ♥

Vite vite vite on prépare tout! Elle arrive dans quelques minutes, hop ménage, hop repassage, hop je m'habille rapidement mais bien, faut pas exagérer non plus! Pfiou tout est prêt! Aujourd'hui on va sûrement longuement discuter pour se mettre au clair sur notre relation, moi je sais ce que je veux mais elle? Va-t-elle changer d'avis?

Boom boom boom

Un martèlement sur la porte, je me précipite et ouvre rapidement la porte. Mon visage s'illumine en voyant la magnifique rousse à ma porte. Je l'embrasse tendrement pour lui dire bonjour et je sens une petite masse dans son gilet en me collant légèrement à toi. Hm? Qu'est-ce que c'est?

Je baisse les yeux sur son vêtement et voit une petite boule de poils dépasser. Moww trop mignon, un petit chaton. Mais pourquoi l'a-t-elle ramener? C'est pour m'attendrir c'est ça? C'est une technique de lionne?

Je souris en le voyant et lui gratouille la tête:

"Bonjour Merry, t'as fait bon trajet? Et salut toi! Cha va? Que fais-tu là?"


Le chat a l'air d'apprécié et je souris d'autant plus, mon regard se relève vers les perles noisettes de la rousse. Je lui prends sa main libre:
"Viens, rentrons et posons nos jolies petites fesses sur le canapé!"

Hop exécution, je retire sa veste avec plaisir, l'étale sur le canapé et pose le mignon petit chaton dessus, même pour un bébé chat il est tout petit... Mais il a l'air un peu vieux quand même pour cette taille, étrange...

Je me colle à elle, le chat à nos côtés:

"Alors comment tu vas toi? Pourquoi m'as-tu apporter ce bout de chou?"

Je rigole mentalement et pene au fait que c'est pour que je le garde, ça serait drôle tien mais ça me dérangerait pas haha, j'adorerais avoir quelques animaux, pas trop hein mais un peu quoi. De la compagnie, ça fait du bien, pas que Storm quoi... En plus cette feignasse ne fait rien, toujours dehors, c'est nul à force, peux jamais lui caresser les ailes moi...

Revenir en haut Aller en bas
Merry K. Harper
Merry K. Harper
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[Habitation] 7, Uping Street - Page 2 Empty
Re: [Habitation] 7, Uping Street

Message par : Merry K. Harper, Dim 1 Oct - 19:04


Merry avait le cœur léger. Sa respiration s'était détendue lorsqu'elle s'était retrouvée devant chez Albus, prête à toquer à sa porte, alors même que son coeur aurait dû battre plus vite à cause du stress, de l'impatience. Mais non, l'endroit où elle était arrivé la détendait comme jamais. Elle se sentait parfaitement bien dans cet endroit calme, avec juste une personne à proximité. Cette personne là spécialement, qui habitait justement en ces lieux. Cette personne qui faisait d'elle quelqu'un de meilleur. Qui la faisait vivre comme elle aurait dû vivre depuis sa naissance, chaque jour de sa vie. Celle qu'elle était réellement.

Merry ne ressentait plus le besoin de se cacher devant l'ancien auror. Avant, lorsqu'elle le connaissait peu et qu'elle se méfiait encore de lui, elle n'osait pas montrer ce qu'elle ressentait vraiment. Mais maintenant, tout était différent et c'était bien pour ça qu'elle sentait que son coeur, et même son corps n'étaient plus aussi lourds qu'avant. Elle ne se préoccupait de rien, mettait de côté les mauvaises choses de sa vie lorsqu'elle était en sa compagnie. Bien qu'elle ne lui cachait pas ce qu'il se passait, loin de là, il en était hors de question...

Peu de temps après qu'elle ait toqué, la britannique entendit la porte devant elle s'ouvrir. Face à elle se trouvait enfin le Poufsouffle qui n'hésita pas longuement avant de se pencher vers elle pour l'embrasser avec tendresse, ce qui fit sourire la jeune Harper qui se sentit d'autant mieux suite à ce geste affectueux qu'elle avait tant espéré. Elle avait vraiment souhaité qu'ils ne se fassent pas une simple bise sur la joue en se retrouvant... sinon leur discussion aurait sans doute été compliquée à aborder... Plus qu'elle n'allait déjà l'être, sans doute. Ce n'était pas facile de parler de ces choses-là, c'était délicat et c'était normal. C'était une nouvelle relation, un nouveau pas dans sa vie, dans leur vie qui ne devait pas être prit à la légère, à la rigolade. Ca allait tout de même être une discussion sérieuse malgré tout...

- Bonjour Merry, t'as fait bon trajet? Et salut toi! Cha va? Que fais-tu là?

Merry sourit et acquiesça doucement en murmurant un bonjour, suivi d'un oui, trajet sans encombre ! Albus venait de grattouiller la tête de la petite fripouille dans ses bras et ça lui faisait plaisir. Mais elle n'eut pas le temps de répondre à sa question concernant la présence du chat, qui était destiné à ce dernier d'ailleurs. L'hôte de la maison avait vite reporté son attention sur la rouquine en fixant son regard avant de lui attraper la main pour l'entraîner dans la maison.

- Viens, rentrons et posons nos jolies petites fesses sur le canapé!

Ses gestes attentionnés réchauffaient le coeur de la jolie rousse. Après avoir enlevé le manteau de sa belle, Albus l'avait déposé sur le canapé, avant de récupérer le jeune chat pour l'y poser à son tour. Toujours un sourire joyeux fixé sur les lèvres, Merry regardait ce qu'il se passait sous son regard, assise sur le canapé, jusqu'à ce que le Poufsouffle la rejoigne, se collant à elle.

- Alors comment tu vas toi? Pourquoi m'as-tu apporter ce bout de chou?

Merry réfléchit quelques secondes à peine avant de répondre. Comment elle allait ? Ce n'était pas bien compliqué.

- Je vais bien, surtout depuis que je suis ici. C'est compliqué à la maison, mes parents ne veulent plus d'animaux chez eux, dispute, la peur du chat... je ne voulais pas le laisser là. Enfin peu importe. Toi comment tu vas depuis la dernière fois ?

La jolie rousse aux perles noisettes posa l'une de sa main sur celle d'Albus, le regardant avec des yeux démontrant sa passion pour lui. Le rire du jaune et noir la réconfortait, la faisait d'autant plus sourire. Tout en ce jeune homme lui plaisait.

Revenir en haut Aller en bas
Albus Lupin
Albus Lupin
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


[Habitation] 7, Uping Street - Page 2 Empty
Re: [Habitation] 7, Uping Street

Message par : Albus Lupin, Mar 3 Oct - 22:17


Quelques secondes inattention, de réflexion ou de phase? Mystère et boule de gum! Là voilà qui s'apprête à parler! Vas-y, je suis tout ouïe!

"Je vais bien, surtout depuis que je suis ici. C'est compliqué à la maison, mes parents ne veulent plus d'animaux chez eux, dispute, la peur du chat... je ne voulais pas le laisser là. Enfin peu importe. Toi comment tu vas depuis la dernière fois ?"

Oh zut... La petite boule de poils a peur... Sniff... Peu importe? Pas trop d'accord personnellement...  Elle prit ma main dans la sienne et me fixa avec un regard incroyablement amoureux. Je n'ai pas pu esquiver ce contact visuel et me voilà déjà en route pour la suite: un baiser fougueux.  Je me penche vers la jolie rousse et me laisse enivrer par l'action et son parfum ensorcelant... Fermant les yeux, je la câline tendrement.

"Tu sais, si c'est trop le bazar chez toi... Je peux recueillir quelques animaux, j'ai tout un étage de libre! Veux tu que j'en prenne quelques uns et comme ça tu seras malheureusement obligée de me rendre plus souvent visite, dormir ici, mais comme j'ai la flemme les autres lits que le mien ne seront pas fait hihi"

Je lui fais un gentil clin d'oeil et mon rire écarlate perce le léger silence qui s'était installé. Je lui dépose un doux baiser su la peau de son cou et enfouie ma tête dans ce creux. Je ne bouge plus et laisse sa chaleur corporelle m'emporter et tout doucement, je me détends, mon corps se dénoue de tout stress puis enfin je rouvre les yeux.

"Ca te ferait plaisir ma lionne? A défaut d'habiter là c'est un bon compromis nion?"

Mon sourire est indélébile et mes yeux sont si brillant qu'on se voit dedans, des joues légèrement rosées et l'esprit complètement libre! Ma main remonte l'intégralité de son dos jusqu'à sa chevelure, lui papouille lentement puis frotte doucement sa nuque:
"Tu le sais déjà mais je t'aime, j'avais juste envie de le dire"

Revenir en haut Aller en bas
Merry K. Harper
Merry K. Harper
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[Habitation] 7, Uping Street - Page 2 Empty
Re: [Habitation] 7, Uping Street

Message par : Merry K. Harper, Mer 4 Oct - 14:52


Les animaux de Merry lui tenaient à cœur. A vrai dire, elle s'était retrouvée dans l'impasse quand, au Noël dernier, elle avait retrouvé sous le sapin de la salle commune des Gryffondors, pleins de petits paquets qui lui étaient destinés. Et parmi eux, une ribambelle de petites bébêtes qu'elle chérissait de tout son coeur et qu'elle avait dû ramener chez ses parents, imposant leur présence au sein de la maison familiale, même lorsqu'elle n'était pas là... Et bien sûr, ça avait fini par péter, ses paternels qui n'aimaient pas spécialement les animaux et autres créatures en tout genre, en avaient eut assez de supporter toute cette ménagerie qui occupait toute une pièce du manoir...

Toute cette histoire avait bien embêté Merry qui s'était imaginée en se levant ce matin-là qu'elle allait passer une merveilleuse journée... et pour cause : aujourd'hui, elle revoyait Albus, après l'avoir quitté une petite semaine plus tôt, sans avoir mis les choses au clair avec lui. Bien sûr, beaucoup de choses étaient claires dans les sentiments qu'ils éprouvaient l'un pour l'autre... mais la distance qui les séparait au quotidien en kilomètres et celle en année était une discussion importante à avoir l'un avec l'autre... Une discussion sérieuse qui devait se faire dans le calme. Cette décision de continuer ensemble, malgré les obstacles qui pouvaient se dresser à eux devait être prise avec grand sérieux. Même si la jolie rousse avait déjà fait son choix depuis le weekend dernier déjà. Il était hors de question qu'elle laisse passer une telle perle rare dans sa vie.

Merry était enfin tombée sur la bonne personne, elle le sentait, son instinct lui dictait qu'elle devait continuer ainsi avec lui et qu'elle devait le garder dans sa vie. Non pas qu'elle était égoïste et qu'elle voulait enfin profiter de la vie maintenant que ça allait. Mais son destin l'avait mené là, le destin avait mit le Poufsouffle sur sa route et elle-même était tombée sur le chemin de la vie de l'ancien Auror. Pourquoi ne pas profiter d'une telle occasion, maintenant qu'ils s'étaient enfin trouvés ? Qu'ils avaient enfin trouvé la personne qui était faite pour eux. Ils pouvaient s'apporter bonheur et joie, mutuellement, tout au long de leur vie et la jeune Harper sentait que ça allait durer... éternellement, elle l'espérait... Elle ne voulait pas s'inquiéter de ce qui pouvait les empêcher de vivre leur relation comme ils l'entendaient.

Un fougueux baiser vint briser le mur qui s'était dressé entre la lionne et le jaune et noir, depuis que la britannique était arrivée chez son bien aimé. Toutes ces pensées de bonheur avec Albus, les questions qui lui trottaient en tête furent vite effacées grâce au contact des lèvres du Poufsouffle sur les siennes, son corps chaud contre le sien, ses bras qui l'enlaçaient pour un tendre câlin.

- Tu sais, si c'est trop le bazar chez toi... Je peux recueillir quelques animaux, j'ai tout un étage de libre! Veux tu que j'en prenne quelques uns et comme ça tu seras malheureusement obligée de me rendre plus souvent visite, dormir ici, mais comme j'ai la flemme les autres lits que le mien ne seront pas fait hihi.

Merry sourit aux mots de l'ancien Auror. " Malheureusement obligée de me rendre plus souvent visite ". Elle aimait beaucoup cette idée. Et cette histoire de lits non faits hormis le sien... la jolie rousse ne pu s'empêcher de laisser échapper un petit rire, tandis que le beau brun déposait un baiser dans son cou avant d'y blottir sa tête. Un soupire heureux passa les lèvres souriantes de la Gryffondor qui posa sa tête contre celle de celui qu'elle aimait. Cet instant, malgré sa simplicité, était génial.

- Ca te ferait plaisir ma lionne? A défaut d'habiter là c'est un bon compromis nion?

Ce qu'il lui proposait lui faisait plaisir bien-sûr. La rouquine n'avait pas pensé à cette solution au fond d'elle-même, même si ce soucis, cette histoire était toute fraîche, de quelques heures... Respirant doucement, au rythme de la respiration d'Albus, Merry se laissa porter ainsi, et s'apprêta à lui répondre quand il reprit de nouveau la parole, la faisant sourire, une fois de plus.

- Tu le sais déjà mais je t'aime, j'avais juste envie de le dire.

La main de l'ancien Auror était doucement remontée dans le dos de la jolie rousse qui laissa la chaleur de l'épiderme d'Albus, réchauffer sa peau, de la paume de la main. Cette dernière finit son chemin dans la chevelure de feu de Merry qui penche doucement la tête, laissant les doigts du jaune et noir s'emmêler dans ses mèches rebelles pour quelques papouilles pleines de tendresse... Instant de pur bonheur, de détente, de silence, qu'elle ne pu s'empêcher de briser, pour enfin répondre à son amant, à celui qu'elle appelait dorénavant sa destinée.

- Je t'aime aussi et je pense que tu le sais déjà aussi... Mais j'aime te le dire et te l'entendre dire...

Un nouveau soupire s'échappa de la bouche de Merry, exprimant l'état dans lequel elle se trouvait. Détendue, heureuse, aussi bien que jamais. Ses pupilles étaient dilatées, ses yeux pétillaient depuis qu'elle s'était retrouvée à proximité d'Albus et son cœur battait la chamade en la présence de son âme-sœur. Elle avait l'impression qu'il était tout pour elle, elle l'aimait plus que tout... il était merveilleux.

- Pour revenir à ce que tu as dis un peu plus tôt... ça me plairait beaucoup oui de laisser quelques petites choses qui m'appartiennent ici... chez toi. Je pourrais revenir chez toi plus souvent comme tu le dis, même si je pense que sans cela, je serais revenue autant de fois que je l'aurais pu.

Merry rigola un instant, s'esclaffant de cette idée qui lui plaisait grandement. La manière dont Albus l'avait amené était amusante et elle aimait qu'il l'ait fait ainsi. Elle aimait les discussions qu'elle avait avec lui, elle aimait tout chez lui, sa façon de se comporter et de lui parler...

Cet instant la ravissait, la jolie rousse était aux anges et elle ne pu s'empêcher de se décaler légèrement, de sorte à pouvoir atteindre la joue de son beau brun, pour y déposer un léger baiser. Tendre, sincère, doux.

- Merci beaucoup d'être là, de m'aider, d'être toi, tout simplement... j'aime vraiment énormément ta façon d'être, tout ce qui fait de toi cette personne me plaît infiniment... et je t'aime infiniment.

Un nouveau sourire, un visage rayonnant d'amour et des yeux débordant de sentiments plus sincères les uns que les autres pour Albus, démontrait toute la joie de Merry, qui était tout simplement heureuse de se trouver là, avec cette personne. Elle n'avait besoin que de cela...

Revenir en haut Aller en bas
Albus Lupin
Albus Lupin
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


[Habitation] 7, Uping Street - Page 2 Empty
Re: [Habitation] 7, Uping Street

Message par : Albus Lupin, Ven 13 Oct - 13:27


"Je t'aime aussi et je pense que tu le sais déjà aussi... Mais j'aime te le dire et te l'entendre dire..."

La jolie rousse, ma jolie rousse commence à pencher lentement la tête, je la vois fermer les yeux et un très léger sourire se forme sur ses lèvres, ses longs cils et sa mine radieuse lui forment un magnifique visage simplement heureux du moment présent. Je souris et intensifie mes caresses dans ses cheveux pour qu'elle soit totalement détendue. C'est pas tous les jours qu'on caresse une chevelure enflammée mais nettement moins que nos baisers. Quelques nœuds mais mes doigts y passent tranquillement et les brise en douceur. Je suis gentil en plus, je lui peigne les cheveux. Je me penche vers elle pour lui déposer un bisous tendre mais intense sur le cou. Je dévore un instant sa peau et me laisse enivrer par son si exquis parfum... A mon tour de fermer les yeux, de me laisser emporter par ce moment magique qui nous emporte vers une totale béatitude. Ses mots résonnent dans ma tête, ils sont doux, mielleux et incroyablement bénéfiques. C'est comme si toutes mes ondes négatives s'étaient éteintes, que je ne pensais plus à rien de néfaste... Serait-ce le total bonheur? Je le pense. Passer du temps avec sa jolie rousse, il n'y a rien de mieux.

Un soupire simplement heureux et qui prouve notre état: totalement détendus, zen... Oui, on a soupirer presque en même temps car ce moment est juste magique, mais pas comme on pourrait le vivre, nous autres sorciers, non magique dans le fait que presque personne ne peut vivre ça et c'est cette unicité et cette rareté qui rend le moment magique, car ce moment, tout le monde n'est pas digne de l'avoir... Alors, ça voudrait dire que nous, si? J'en suis enchanté et je ne laisserai pas cette chance s'envoler avec ma douce et tendre.

Je réouvre les yeux et me recule lentement tout en gardant une certaine proximité. Je la regarde droit dans les yeux, la dévorant presque, ses yeux sont totalement dilatés, les miens aussi sûrement, ça ne fait pas l'ombre d'un doute. Je viens doucement poser ma main dans la sienne, mes doigts longent son poignet et je peux sentir son pou... Il est rapide, la fréquence est élevée , témoignant de l'attachement qu'elle a pour mmoi et la peur de mal faire, de me perdre sans doute. Mais ça n'arrivera pas, jamais. Toujours je serai là à ses côtés, là pour la défendre, là pour l'aimer, là pour lui prouver.

"Pour revenir à ce que tu as dis un peu plus tôt... ça me plairait beaucoup oui de laisser quelques petites choses qui m'appartiennent ici... chez toi. Je pourrais revenir chez toi plus souvent comme tu le dis, même si je pense que sans cela, je serais revenue autant de fois que je l'aurais pu."

Ses mots me sortent de ma douce bulle où mes pensées sont reines, seules règles et lois... Là où je peux tout me dire et voir à quel point je tiens à elle, à quel point je l'aime. J'ai eu du mal à me concentrer sur ses mots tant son regard m'appelait. Deux sublimes pupilles noisettes qui me fixent, qui me veulent. Ca aurait beau être le diable, j'aurai signé tout de suite, là, maintenant sur le champ.

Elle rigole et j'en souris, la voir heureux ou la voir rire réchauffe mon cœur et mon âme, je me laisse aller contre elle et la serre un peu plus fort contre moi, je me colle totalement à elle. Elle est si parfaite, toujours sa voix résonne, maintenant sous la forme d'un rire cristallin qui m'emporte loin d'ici, loin des soucis.

Je reçois sur ma joue le plus doux des baisers qui me rosit légèrement le visage, je souris et la regarde tendrement, je ne sais quoi dire... Elle si apparemment.

"Merci beaucoup d'être là, de m'aider, d'être toi, tout simplement... j'aime vraiment énormément ta façon d'être, tout ce qui fait de toi cette personne me plaît infiniment... et je t'aime infiniment."


Je rougis d'autant plus, elle est si mignonne qui plus est... Toujours cette mine heureuse, je prends son bébé chat qui dormait paisiblement sur le canapé -on aurait presque pu l'oublier celui là- et le dépose tendrement sur le fauteuil sans trop le réveiller. Il se rendort direct, quelle feignasse...

Maintenant je me tourne tendrement vers ma femme et lui sourit amplement, je la pousse délicatement sur le canapé, posant un coussin sous sa tête et vient m'allonger sur elle, simplement pour lui faire une étreinte et pose ma tête sur son buste, entendant les battements de son coeur, me laissant bercer par cette douce mélodie et en me détendant plus que jamais.

"Viens autant de fois que tu veux Merry,tu es la bienvenue ici à jamais jolie rousse, je t'aime aussi infiniment et t'es parfaite, ma femme..."


Je me redresse et vient me coller entièrement contre elle, mes lèvres effleurent les siennes et mon regard plongé dans le sien...

Doucement je prononce que quelques mots dans un murmure à peine audible, simplement des mots doux, légers qui n'ont peut être pas beaucoup de sens pour beaucoup mais qui pour moi veulent dire plus qu'on ne puisse se l'imaginer. Ce ne sont pas des simples mots lancés en l'air, sans intérêt et sans conviction, non ce sont les mots les plus sincères sur Terre et ils sont les plus marquants dans le cœur d'un être cher.

"Je t'aime Merry, tellement follement... Tu es à moi et je suis à toi, ma belle rousse, à jamais..."

Un léger sourire et me voilà l'embrassant fougueusement, glissant ma main derrière sa nuque, nos corps entièrement collés. C'est le plus beau des moments, le plus doux et je ferme doucement les yeux pour en profiter du début jusqu'à la fin sans jamais penser à autre chose qu'à ma jolie serveuse. Bon sang qu'est-ce que je suis extrêmement bien avec mais mal sans elle...

Revenir en haut Aller en bas
Merry K. Harper
Merry K. Harper
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[Habitation] 7, Uping Street - Page 2 Empty
Re: [Habitation] 7, Uping Street

Message par : Merry K. Harper, Dim 15 Oct - 10:03


La journée qui ne s'était pas déroulée si bien que cela pour Merry, était redevenue parfaite à l'instant où elle avait retrouvé Albus. Le trajet entre sa main et celle de son bien-aimé avait suffit à la rouquine pour retrouver un semblant de bonne humeur suite à sa dispute avec ses parents, puis son arrivée devant le manoir dans l'ancien auror lui avait fait retrouver son sourire. Sourire qui s'était amplifié et même embellie lorsque la porte s'était ouverte et que la jolie rousse avait pu poser son regard sur celui dont elle était tombée éperdument amoureuse. Durant un instant, les deux amants avaient discuté de ce qu'il s'était passé chez la rouquine, sans trop s'étaler sur le sujet qui concernait la dispute avec ses parents. Ce n'était pas le moment, cet instant entre-eux, si important pour eux, ne devait pas être gâché.

La proposition d'Albus avait réchauffé le cœur de la jolie rousse qui avait accepté avec joie de ramener quelques animaux et créatures magiques lui appartenant, ici, chez le jaune et noir. Ca lui avait vraiment fait plaisir et un sourire indélébile s'était fixé sur les lèvres de la lionne, ces dernières qui se posaient régulièrement sur celles d'Albus, ou même sur sa joue, ou sur le coin de ses lèvres. Elle ne pouvait s'empêcher de déposer de tendres baisers, non loin de la bouche du Poufsouffle.

Suite aux dernières paroles de la rouquine, qui avait prononcé quelques tendres mots à l'égard de son cher et tendre, ce dernier s'éloigna légèrement de sa belle pour prendre son jeune chat et le déposer sur le fauteuil à côté d'eux. Puis Merry le laissa faire, se laissant aller sur le canapé lorsqu'Albus l'allongea dessus, déposant sa tête sur un des coussins qui y était posé. C'est là que la chaleur du corps du jaune et noir vint s'allonger sur elle. Posant sa tête sur la poitrine de la rouquine, Albus ne bougea plus,

- Viens autant de fois que tu veux Merry, tu es la bienvenue ici à jamais jolie rousse, je t'aime aussi infiniment et t'es parfaite, ma femme...

Merry sourit à ses mots, tandis que celui qu'elle aimait se redressait, se collant bien plus à elle pour venir poser ses lèvres sur les siennes pour un tendre baiser. Dans un moment pareil, chacun aurait du fermer les yeux, profiter de l'instant en ne se servant pas de la vue. Mais ils profitaient autrement, se dévorant mutuellement du regard, plongeant ce dernier dans celui de l'autre pour s'y perdre à jamais. Les battements du cœur de la lionne s'accéléraient, l'amour qu'elle ressentait pour Albus était plus fort que jamais. Elle l'aimait réellement, se sentait en sécurité avec lui, comme si plus rien ni personne ne pourrait venir la détruire, maintenant qu'elle se sentait bien. Chaque jour de sa vie, la jeune femme se protégeait en gardant sa carapace, la barrière qu'elle s'était forgée, bâtie solidement pour se préserver du monde extérieur et des personnes qui l'entouraient. Mais cette muraille, elle la faisait tomber lorsqu'elle était en présence de cette personne qui était devenue tout pour elle. Cette personne qui était sa lumière et qui avait illuminé sa triste vie, réparé son cœur brisé qui avait tant souffert et subit. Elle se sentait si bien avec lui, si protégé. Elle savait que rien ne pourrait l'atteindre en sa compagnie, elle le sentait. Il était là pour elle, c'était lui qui était fait pour elle. Le destin l'avait mis sur le chemin de sa vie et pour rien au monde elle ne prendrait une autre route s'il ne s'y trouvait pas avec elle.

Les mots doux prononcés par Albus mirent du baume au cœur de la rouquine qui sentait une certaine chaleur parcourir son corps. Chaleur provoquée par tous ces sentiments, ces émotions qui se dégageaient depuis qu'elle le connaissait. Elle était passée de la méfiance à une totale confiance en lui. Et elle savait cette fois-ci, elle en était sûre, qu'elle avait fait le bon choix, pris la bonne décision de lui avoir accordé sa confiance et d'être tombée sous son charme. C'était instinctif et rien ne pourrait la faire changer d'avis.

- Je t'aime Merry, tellement follement... Tu es à moi et je suis à toi, ma belle rousse, à jamais...

Merry souriait. Un sourire sincère et heureux s'était gravé sur son visage depuis tout ce temps et s'agrandissait au fur et à mesure du temps qu'elle passait avec son cher et tendre, s'illuminait de plus en plus à la suite des mots tendres et réels qu'ils s'adressaient mutuellement. Mais à vrai dire, ils n'avait même pas besoin des mots pour se dire l'un à l'autre ce qu'ils ressentaient. Ni pour éclaircir cette situation qui n'avait enfin de compte, pas la nécessité d'être mise au clair. Cette relation était tout simplement une évidence. C'était une certitude. Ils ne pouvaient pas laisser passer cela, ils ne devaient pas. Ils étaient heureux l'un avec l'autre et il était clair et net que le lien qui les unissait était puissant, que leur sentiment l'un pour l'autre étaient intenses et profonds. Tout était si simple, si évident... c'était si parfait, Merry en avait tant rêvé...

Suite à ces mots, le jaune et noir vint déposer de nouveau ses lèvres sur celles de la jolie rousse qui n'hésita pas une seconde à appuyer sa bouche contre la sienne. Ce baiser fougueux réchauffa d'autant plus la rouquine qui sentit la main d'Albus sur sa nuque, geste qui témoignait de la passion qui régnait entre les deux tourtereaux. Tout était si parfait et satisfaisant avec lui. Merry n'avait pas l'impression de faire des erreurs contrairement aux autres fois, elle ne remettait pas en doute ses décisions, ses mots et ses gestes. Elle était sûre d'elle et de ce qu'elle ressentait. Elle l'aimait et ne pouvait se passer de lui, elle en était sûre.

- Je pense fortement que les choses sont claires entre nous... tu ne penses pas ?

Merry venait d'éloigner légèrement ses lèvres de celles du Poufsouffle. Son sourire toujours intact, elle avait prononcé ses quelques mots. En premier lieu, elle était venue ici pour parler de leur relation et de leurs sentiments justement, de ce qu'ils allaient bien pouvoir faire maintenant qu'ils s'étaient dévoilés l'un à l'autre, qu'ils avaient appris que ce qu'ils ressentaient était réciproque. La jeune femme se sentait si bien avec lui, elle ne voulait pas s'en aller, rester ici durant des heures, des jours. Ils n'avaient pas besoin de discuter, les gestes faisaient tout pour eux, ils étaient sur la même longueur d'onde à chaque fois, pensaient aux mêmes choses...

La jeune Harper savait qu'elle était tombée sur la perle rare. Sa perle rare. Celle qui lui était destinée depuis qu'elle était née. Celle lui qui lui était destinée même bien avant sa naissance. Son histoire était déjà écrite, mais avait des versions différentes et c'était à elle de prendre les bonnes décisions pour trouver la version qui la rendrait complètement heureuse, qui la comblerait de bonheur... Et il ne faisait aucun doute qu'elle avait fait le bon choix cette fois-ci et qu'elle n'aurait aucun soucis pour être heureux, enfin. Avec la bonne personne. Son âme-sœur.

Toujours aussi souriante, heureuse de pouvoir vivre tout cela, la jeune femme se mit à caresser les cheveux d'Albus, jouant avec ses mèches rebelles, tout en caressant sa nuque de l'autre main. Elle le dévorait du regard, ne savait pas quoi rajouter, ce moment était si parfait, elle ne voulait pas briser tout cela en prenant la parole. Et pourtant, c'est ce qu'elle fit, ne pouvant s'empêcher de dire à quel point elle était heureuse...

- Je suis tellement bien ici, comme ça, avec toi. Je n'ai pas envie de bouger, ni de partir, je veux rester là pendant des heures, si toi tu restes.

Je t'aime fort toi :3
Revenir en haut Aller en bas
Albus Lupin
Albus Lupin
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


[Habitation] 7, Uping Street - Page 2 Empty
Re: [Habitation] 7, Uping Street

Message par : Albus Lupin, Dim 15 Oct - 18:28


A chacune de mes attentions, à chacun de mes actes, à toutes les choses que je puisse faire Merry intensifie tout ça, met sa touche et rend tout meilleur, rend la vie, la mienne, ma vie plus mielleuse, juste parfaite avec sa simple présence, avec son simple sourire. Rien ne me fait plus voyager que d'être à ses côtés, même le plus long transplanage n'est rien à côté de son plus doux baiser ou de son étreinte la plus intense, presque à me brouiller les os mais qui témoigne d'un amour tel que je m'en fiche, que je vis juste le moment présent parce que je suis simplement bien tel quel.

" Je pense fortement que les choses sont claires entre nous... tu ne penses pas ?"

Je souris et viens l'embrasser fougueusement en guise de réponse, pas besoin de parler, mes sentiments sont assez visibles depuis bien longtemps. On souriait, le rouge et le noir vont si bien ensemble comme le doré et le jaune s'allient. C'est pour ça qu'avec Merry, je suis au paradis. Sa main dans mes cheveux et son regard gorgé d'amour me dévorant tout cru, je ne pouvais être dans des meilleurs mains. Elle jouait avec mes mèches en souriant voir en rigolant, ça me faisait sourire de la voir toute joyeuse. Son autre main réchauffe ma nuque en même temps avec quelques légers frottements qui m'emportent loin de ce monde. Ce pur moment de bonheur continue sur une nouvelle teinte quand la lionne prend la parole:

" Je suis tellement bien ici, comme ça, avec toi. Je n'ai pas envie de bouger, ni de partir, je veux rester là pendant des heures, si toi tu restes."

Je souris et cache mon visage à côté du sien pour pas qu'elle voit que mon visage prend une légère couleur rosée par ses mots doux. Je rigole presque et lui serre doucement la nuque, me collant d'autant plus à elle:

"Parfait alors ne bougeons plus, restons comme ça le plus longtemps possible comme si rien ne pouvait nous séparer. Enfait, tout ça est vrai, rien ne peut nous séparer."


Le baiser qui se suivit est le plus enflammé et le plus fougueux que je puisse faire. Je joue un instant avec sa langue pour la taquiner avant de reculer mon buste et ma tête pour la regarder. Je ne peux m'empêcher de sourire:

"Je t'aime Merry, arrêtons nous là pour les explications c'est suffisant tu ne penses pas? Nos corps expriment suffisamment ce que nous ressentons l'un pour l'autre. Laissons les s'exprimer."


Je t'aime fort aussi toi :3
Revenir en haut Aller en bas
Merry K. Harper
Merry K. Harper
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[Habitation] 7, Uping Street - Page 2 Empty
Re: [Habitation] 7, Uping Street

Message par : Merry K. Harper, Lun 16 Oct - 21:53


La joie de Merry se ressentait dans son regard. Le bonheur qu'elle vivait actuellement se lisait jusqu'au plus profond de ses yeux et sur son sourire émerveillé qui en disait long sur son état d'esprit actuel. Tout l'amour qu'elle ressentait pour Albus lui faisait un bien fou. Elle se sentait si bien, si légère, si normale. Elle n'avait pas besoin de cacher celle qu'elle était vraiment, en présence du Poufsouffle. Elle sentait qu'avec lui, elle n'avait pas besoin de porter un masque chaque jour qui faisait d'elle une personne qu'elle n'était pas au quotidien. Il l'aidait tellement à être celle qu'elle avait toujours été, celle qu'elle n'aurait jamais dû cacher et enfouir au fond de son esprit pour rentrer dans le moule de la société sorcière. Ici, là où elle était à cet instant même, la rouquine se sentait merveilleusement bien. Elle savait qu'aucun autre endroit au monde ne pouvait être mieux que celui-ci. Les bras de celui qu'elle aimait, son visage proche du sien, sa main pressée contre la nuque de sa belle. Elle ne voulait pas s'en aller.

- Parfait alors ne bougeons plus, restons comme ça le plus longtemps possible comme si rien ne pouvait nous séparer. Enfait, tout ça est vrai, rien ne peut nous séparer.

Albus vint chercher les lèvres de Merry, le lien donnant naissance à un baiser plus fougueux et passionné que jamais. Elle ne chercha pas à rompre ce contact si intime qui la faisait s'envoler bien au delà de ce qu'elle avait pu vivre avant. Elle avait l'impression de connaître cet homme depuis si longtemps, depuis toujours. De tout savoir le concernant, comment il était, se comportait, ses manières. Absolument tout. Bien sûr, il y avait tant de choses qu'elle ne savait pas sur lui et qu'elle devait encore apprendre. Ils avaient fait connaissance, s'étaient fait confiance, avaient apprit à se connaître au fur et à mesure de leur rencontre, simples coïncidences parfois, ou rendez-vous pour d'autres. Et au fil du temps, un amour était né entre-eux... Un amour pu et sincère, des sentiments inégalables.

- Je t'aime Merry, arrêtons nous là pour les explications c'est suffisant tu ne penses pas? Nos corps expriment suffisamment ce que nous ressentons l'un pour l'autre. Laissons les s'exprimer.

Merry acquiesça, ne cherchant pas à reprendre la parole de nouveau. Il avait raison les gestes suffisaient, leurs corps illustraient sans soucis ce qu'ils ressentaient, collés l'un à l'autre. Si le rythme cardiaque de Merry était si rapide, c'était grâce à l'amour qui circulait dans ses veines depuis plusieurs semaines déjà, il lui redonnait la force dont elle avait besoin, il faisait battre son cœur de nouveau qui avait été détruit par toutes les mauvaises expériences qu'elle avait vécu. La simple arrivée du jaune et noir dans sa vie avait suffit à le reconstruire, à rassembler les morceaux qui s'étaient éparpillés en elle et qui n'avait fait d'elle qu'un déchet errant chaque jour en faisant mine d'aller parfaitement bien. Mais cette fois-ci, elle n'allait plus faire semblant. Elle ne le faisait déjà plus d'ailleurs, plus depuis qu'elle avait croisé la route de ce beau jeune homme, depuis que les chemins de leur vie s'étaient croisés à cette intersection, et qu'ils ne s'étaient plus quitté depuis, empruntant le même chemin, chaque jour, chaque heure, chaque minute et chaque seconde, main dans la main. Ils étaient liés, accrochés et attachés l'un à l'autre et rien n'y personne ne pouvait les séparer, elle le ressentait bel et bien. Et si un jour on lui demandait comment tout cela était possible, elle ne saurait même pas quoi répondre... juste, tout cela était le destin et elle l'aimait. Ce seraient les seules choses que la jeune Harper pourrait répondre...

Merry savait bien qu'à un moment donné, si tout se terminait entre eux, ce serait sa faute à elle, car elle l'aurait fait fuir avec son comportement insupportable et irrécupérable... Mais Merry savait qu'elle allait tout faire pour le garder à jamais dans sa vie. Parce qu'elle ne voyait tout simplement pas sa vie sans lui. Il était irremplaçable dans sa vie, personne d'autre ne pouvait l'égaler ou même lui arriver à la cheville. Il l'avait faite remonter à la surface, était la personne la plus merveilleuse et parfaite qu'elle connaisse. Il la soutenait, l'aidait chaque fois qu'elle avait besoin... Et elle-même en retour était là pour lui et le serait chaque jour durant une éternité d'amour.

Les yeux fermés, la lionne caressait doucement les cheveux de son âme sœur, profitant de l'instant avec lui, cet instant à deux dont ils avaient tant besoin. Respirant lentement, détendue, malgré son rythme cardiaque battant la chamade depuis qu'elle était réellement tombée amoureuse, et non tombée sous le charme d'un quelconque individu de Poudlard qui au final n'avait été là que pour la faire souffrir, Merry jubilait, ne pensant à rien d'autre qu'à la vie qu'elle pouvait mener dorénavant. Heureuse, sachant qu'elle pouvait compter sur une personne qui l'aimait autant qu'elle l'aimait elle.

Sourire aux lèvres, la rouquine ne pu s'empêcher de prononcer quelques mots, seulement, brisant le silence un instant pour dire cette expression si banale mais qui était pleine de vérité, d'intensité, de sincérité et de sentiments.

- Je t'aime.

Revenir en haut Aller en bas
Albus Lupin
Albus Lupin
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


[Habitation] 7, Uping Street - Page 2 Empty
Re: [Habitation] 7, Uping Street

Message par : Albus Lupin, Dim 22 Oct - 15:02


Merry hoche la tête pour dire qu'elle valide mes mots. Elle est d'accord avec moi et nous ne prononçons plus un seul mot. Simplement l'un sur l'autre, allongé sur le canapé, nous ne bougeons plus. Nos coeurs battent vite, je sens le mien et entend le sien avec ma tête sur sa poitrine. Nos resprations se synchronisent pour en former plus qu'une seule, une respiration commune, lente et profonde. Nous profitons simplement de l'instant présent.  Sa main se balade dans mes cheveux pendant que les miennes viennent encercler ses épaules et la serrer contre moi. Je veux sentir ses sentiments, ressentir ce qu'elle vit et réciproquement. Je veux savoir ce qu'elle pense, savoir comment elle est, savoir si elle a encore peur de quelque chose. Elle ferme doucement les yeux et se laisse emporter par la douceur du moment mais pourtant, sur son visage je peux lire qu'elle n'est pas détendue au point de ne penser à rien d'autre qu'à nous. Non, elle réfléchit à quelque chose, je ne peux savoir quoi mais je le sens.

Avant que je ne puisse lui demander ce qui se trame dans sa tête, la jolie rousse prend la parole, simplement trois petits mots qui réchauffent le coeur et libèrent la tête de toutes ondes négatives:

"Je t'aime."

Mon sourire se perd contre sa peau mais se retrouve contre ses lèvres. En effet suite à ses mots une pulsion regroupant toute la passion du monde me guida vers son visage pour embrasse fougueusement cette rouge et or. Ma main revient dans ses cheveux et saisit sa tête pour intensifier le moment. Je joue avec sa langue et empoigne plus fermement sa chevelure enflammée. Avec le souffle légèrement coupé je lui murmure au creux de l'oreille:

"Je t'aime aussi. Tellement."

Je ne lâche plus la sublime rousse et la serre fort contre moi dans la plus belle des étreintes.

Un long moment s'écoule avant que je repense à autre chose, une idée me vient et je me redresse lentement, l'entrainant avec moi. Avec un sourire je lui dis, laissant un regard se poser sur le chat dormeur:

"Tiens, j'ai un truc à te montrer, ça te fera sûrement plaisir..."

Je me lève du canapé et la tire vers moi, avant d'y aller je la dévore du regard des pieds jusqu'aux pointes de ses cheveux. Mes yeux brillent d'amour et de tendresse. Un sourire en coin je lui murmure:

"Mais avant, je voudrais juste te dire que t'es magnifique."


Avant qu'elle ne puisse dire quoi que ce soit je pose mon index sur ses lèvres puis l'embrasse passionnément, plaquant ma main sur son creux du dos, la tirant vers moi pour coller cette jeune femme entièrement à mon corps. Je souris puis je viens mordre délicatement la peau de son cou, remontant ma bouche -en déposant de doux baisers- jusqu'à ses lèvres. Mes yeux se perdent dans les siens avant de les fermer par la passion qui nous consume.

Je caresse lentement son dos et lui dis dans un murmure:

"A moins que tu ne veuilles pas voir ce que c'est... Je t'annonce que c'est pas grand chose mais ça fera très bien l'affaire pour t'aider!"


Revenir en haut Aller en bas
Luke Belt
Luke Belt
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens


[Habitation] 7, Uping Street - Page 2 Empty
Re: [Habitation] 7, Uping Street

Message par : Luke Belt, Sam 28 Oct - 18:12


_________________________________


L'habitation appartient désormais à Azénor Philaester

Elle peut poster dès à présent.


_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Azénor P. Benbow
Azénor P. Benbow
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Quatrième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Coyote
Legilimens
Manumagie (Niveau 2)


[Habitation] 7, Uping Street - Page 2 Empty
Re: [Habitation] 7, Uping Street

Message par : Azénor P. Benbow, Dim 24 Mar - 20:47






Vous entrez dans une des demeures de Ian et Azénor Benbow. Oui bah écoutez celle-ci a été léguée à la dame. Pas qu'elle l'ait demandé. Mais du coup, après de nombreux passages avant eux, ils ont décidé de rénover les lieux, tant qu'à faire. Une maison près de Londres, pour la petite famille. Chacun y trouve sa chambre, les parents, et les deux petits monstres, Cole et Skyline.
On a pas d'illustrations à fournir parce que personne ne lit ça, et surtout parce que c'est pas si important. Si faut décrire la pièce dans laquelle on est, qu'à cela ne tienne, pas de doute que cela sera fait! N'hésitez pas à toctoctoc à la porte, y'aura sans doute personne pour vous répondre. Azénor passe la plupart de son temps à Poudlard, Cole de même, Skyline elle est chez la nounou sans doute, et Ian, il est en train de se réveiller, mais c'est pas encore fait, alors on verra tout ça après. Allé, salut!



by Lydie
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

[Habitation] 7, Uping Street - Page 2 Empty
Re: [Habitation] 7, Uping Street

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 2

 [Habitation] 7, Uping Street

Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.