AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Ministère de la Magie :: Niveau 2
Page 1 sur 1
Salle d'entraînement
Artemis Lhow
Artemis Lhow
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Salle d'entraînement Empty
Salle d'entraînement

Message par : Artemis Lhow, Mar 25 Juil - 12:10


Désordre maximal !

avec tous les Aurors

Les vacances d'été avaient commencées depuis maintenant trois longues semaines, nous laissant un peu de répits pour ce qui était de la protection de Poudlard et de ses alentours. Bien sûr, il restaient de nombreux points névralgiques sensibles à surveiller, mais l'été n'en demeurait pas moins calme et chaud pour le moment.

D'un pas décidé, je me rends en salle d'entrainement numéro deux. Habituellement, nous n'utilisons ces salles que pour former les nouveaux, mais aujourd'hui nous nous y rendons pour tout autre chose. Un sourire aux lèvres, Symfonia bien en main, je pousse la porte de la salle encore blanche, vierge de tout décors et me place en son centre. Je ferme les yeux un instant, visualisant le décors que je souhaitais voir se dessiner.

Lorsque je rouvre les yeux, la pièce ressemble à s'y méprendre avec la grande salle de Poudlard. Les quatre grandes tables des maisons et la table des professeurs, les bougies au plafond et les gargouilles aux murs, tout y est. Ils ne devraient plus tarder à arriver... brandissant ma baguette, j'écris en lettre de feu dans les airs, bien visible derrière la table des professeurs, les règles de ce petit jeu.

« Mêlée générale, tous les coups sont permis ! »

Hors de question que nous perdions la main ! Un grand sourire aux lèvres, je m'installe sur la chaise du directeur, et prends les devants ... si le premier à entrer est l'autre mâle du groupe, il n'attendra pas d'avoir le feu vert pour se lancer. « Protego Maxima ! » Et maintenant ... on attends les suivants !


Salle d'entrainement n°2:
 

Et parce qu'il faut rendre à César ce qui appartiens à César, merci à Rosie pour l'idée du duel de groupe !

Revenir en haut Aller en bas
Nyx Spero
Nyx Spero
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Salle d'entraînement Empty
Re: Salle d'entraînement

Message par : Nyx Spero, Mer 26 Juil - 14:53


Quoi ?! Nyx Auror ?! Eh oui Ange


Tout était nouveau pour moi. Journée ensoleillée d'été, la chaleur était au rendez-vous. Aujourd'hui, je devais me rendre une nouvelle fois dans une salle d'entrainement. La numéro deux, cette fois-ci. Je ne savais pas ce qui m'attendait. Un peu de stresse ressentit, mais, j'essayais d'y penser le moins souvent, pour éviter ce sentiment. Pour cela, il fallait que je m'occupe. Mauvaise habitude toujours présente, devant les portes du Ministère, je finissais ma cigarette, avant de m'engouffrer à l'intérieur.

Baguette déjà en main, je marchais le long des couloirs. Couloirs que je commençais à reconnaître à première vue d'œil. Enfin devant la porte de la salle d'entraînement, je m'arrêta quelques instants. Je ne savais pas à quoi m'attendre et il fallait que j'y entre. Main sur la poignée, je pris une grande bouffée d'air avant de la tourner, pour pénétrer dans la pièce.

Cette Pièce. Pièce qui m'était plus que familière. Pièce qui me rendait nostalgique. Ma tête se tourna automatiquement vers la place que j'avais l'habitude d'occuper : La Table des Serpentards. L'espace d'un instant, j'avais l'impression de replonger dans le passée. Une gamine qui ne comprenait rien. Mais, je savais très bien que tout ce qui m'entourait n'était pas réel.

Relevant la tête, je remarqua des mots. Des mots enflammés. Les règles du jeu pour aujourd'hui. Tous les coups étaient donc permis. Toujours devant la porte d'entrée, je n'avais pas bougé. Mes yeux se stoppèrent juste devant moi. Artemis Lhow à la place du directeur. Un rire ne pu s'empêcher de sortir. Sourire aux lèvres je m'avançais lentement, baguette toujours prête.

- Je pense que ton problème de vue persiste, Monsieur Lhow.

Ton moqueur, sourire moqueur, je n'étais plus qu'à quelques mètres de lui. Je n'avais plus toute cette haine envers lui. Problème inutile qui n'en valait pas la peine. A présent, collègues de travail. Qui l'eut cru. Je me dirigea vers la table des Serpentards, y prenant place. Pieds sur celle-ci, je me contenta d'attendre. Un nouveau combat avec Artemis ne m'intéressait pas, je voulais attendre les autres collègues. Ce ne sera qu'à ce moment-là, que les choses deviendront intéressantes. En attendant, je m'amusais à faire léviter un simple verre, espérant que l'attente ne sera pas trop longue.
Revenir en haut Aller en bas
Rosie Peltz
Rosie Peltz
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Salle d'entraînement Empty
Re: Salle d'entraînement

Message par : Rosie Peltz, Mer 26 Juil - 20:03


| « Je mets les pieds où je veux, Little John… et c'est souvent dans la gueule. » — Chuck Norris |

Deux femmes entrèrent dans la salle (#Illusionis*) vêtues d’un col Mao en bleu de Chine. S’échappaient des larges manches bouffantes des mains frêles, tenant du bout des doigts un morceau de roseau. La chevelure imbibée d’huile et de senteurs d’alcôve était enturbannée d’un fichu turc, simplement maintenu par une broche perlée.

L’une faisait la moue et portait un regard las sur l’ombre des lourdes pierres. La lueur des chandelles s’agitait sur son visage, soulignant une demi-lune molle et attendrie par le badinage. Son cou gras s’évasait en épaules tombantes et difformes ; nulle ossature ne transparaissait, brisures provoquées par le poison pernicieux de la luxure. Le bras frémissait d’envie de se poser sur la croupe nue, les doigts de se saisir du giron embrasé. Mais le visage gardait cet air passif et las. Tandis que le regard vert interpellait, transgressait le voile de passivité pour s'enquérir de la bagatelle. Le corps de cette Grande Odalisque demandait à se poser sur des étoffes orientales, à se réfugier dans une alcôve moite et à offrir sa nudité – aujourd’hui contrite dans une veste communiste autoritaire. Cette bestiole d’Ingre, chimère avide, feulait derrière le banc, telle une grande chatte prête à bondir.

L’autre marchait les mains levées dans une expression précieuse de féminité et de fragilité. Elle semblait amusée et enjouée par la scène, souriante, les yeux légèrement plissés dans un ravissement attendri face à ceux qu’elle appellerait sûrement ses « zozos » avec un défaut de prononciation qu’elle trouverait touchant. A mesure de ses pas, se balançaient des perles suspendues aux oreilles. Le fantôme d’un rire planait chez elle, comme égayée par une après-midi ensoleillée à fumer le narguilé en bonne compagnie face à la fenêtre de l’alcôve. Les sens peut-être encore engourdis par la fumée, les causeries, les jeux de cartes mais, le regard restait vif, ancré en direction du lecteur. Une beauté orientale appartenant aux tapis berbères des Femmes d’Alger dans leur appartement. Et son sourire laissait apparaître des dents nacrées prêtent à mordre dans un bruit aux sonorités telles que ‘Delacroix’.

Et la Sphinge sortant de sa grotte s’agrippait sur Œdipe nu marchant sur Thèbes, disant la question : laquelle est faite de chair et de viscères ?

*Puisque personne ne veut s'allier avec moi, je m'allie avec moi-même !
Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Salle d'entraînement Empty
Re: Salle d'entraînement

Message par : Elly Wildsmith, Sam 29 Juil - 18:53


Un duel, un combat. Pas l’un face à l’autre, mais les uns face aux autres. Une sorte d’entraînement collectif, comme un petit exercice, capable de déclencher fureur et fou-rire. Elly attendait ce jour-là avec impatience, il était rare que les Aurors aient la possibilité et le temps de procéder à ce genre d’entraînement.

Quoiqu’il en soit l’auror pénétrait dans la salle où attendait visiblement certains de ses collègues : Rosie avec un double – à savoir qui est la vraie et qui ne l’est pas, Nyx, assise à la table des Serpentards – comme au bon vieux temps sans doute ?, et Artemis, trônant sur le siège du directeur – se prenant sans doute pour le maître de cérémonie. Un sourire aux lèvres, la jeune femme salua ses collègues d’un signe de tête, amusée par la présence de deux Rosies, femme d’envergure qu’elle appréciait particulièrement.

Elly longeait les tables de vieux bois, laissant ses doigts fins parcourir le bois, en sentir les moindres veines et accrocs. Quiconque la regardait à ce moment-là pouvait avoir l’impression que la jeune femme dansait entre les deux tables, comme heureuse de retrouver cet endroit. D’une voix calme et alors qu’elle se rapprochait de la table des professeurs avec l’écriture flamboyante, elle indiqua « Nous commencerons les festivités dès lors que les retardataires seront arrivés ».

Arrivé avant la chef, c’est être en avance, arrivé après, c’est être en retard. L’esquisse de sourire qui se dessinait sur le visage de la blonde indiquait pourtant très clairement qu’elle venait de dire une plaisanterie. Arrivé en face d’Artemis, un regard de défi, et puis distinctement, à destination des autres « Vous avez vu, Artemis se prend pour le directeur, il a pas peur ». Suivi d’un rire cristallin avant que la jeune femme prenne place sur la table, les jambes croisées, baguette à la main, attendant avec impatience les derniers arrivants.
Revenir en haut Aller en bas
Sean Balor
Sean Balor
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Loup-Garou


Salle d'entraînement Empty
Re: Salle d'entraînement

Message par : Sean Balor, Jeu 3 Aoû - 17:00











Knockin on hell's door
Les Aurors & Sa Folie



Ses pas font échos au vide des couloirs du niveau deux en l'absence de tous ses collègues, bien qu'il traine encore quelques rats et la belle Luia, devait-il avouer que plus son ombre s'étendait sur la porte à son approche plus sa respiration devenait forte et plus il sentait l'excitation monté jusqu'à son cerveau et redescendre le long de son échine pour lui signaler que derrière cette porte il allait pouvoir se défouler sur tout ce qui passait devant lui. Peut-être était-ce l'effet du loup ? Peut-être était-ce le nombre hallucinant d'heures passées devant un bureau ? Les causes de ce comportement étaient probablement nombreuses néanmoins aucunes ne l'intéressaient réellement au final. Ce ne fut qu'en effleurant légèrement la poignée froide menant à l'intérieur que son corps s'éveilla encore plus, comme si son désir de s'amuser avait atteint son paroxysme et que le froid contrastait avec la chaleur de ses envies. Rien n'était plus étrange pour lui que ce sentiment au moment même où la porte cédait enfin à ses caprices le laissant entrer au sein de son Nirvana personnel.

à l'intérieur ses yeux n'en revenèrent pas, tout semblait recoller parfaitement à l'ambiance de la grande salle de Poudlard. Tellement bien qu'il avait l'impression de revivre ses onze ans et de redécouvrir la salle qu'il avait cotoyée si régulièrement. Jetant un regard un peu partout il ne prêta pendant un instant que peu d'attention à ses collègues pour se replonger dans cet univers qui lui était à la fois si familier et si éloigné. Déposant rapidement sa veste d'Auror sur une table se trouvant sous la bannière du blaireau jaune et noir son visage s'illumina tel un enfant pendant un instant : Il se souvenait de tous les gens qu'il avait connus à l'époque et de tout ce qu'il avait pu faire durant sa jeunesse ici-même. Effleurant du doigt le bois qui composait les tables de la grande salle, soulevant la nappe un instant pour y glisser son manteau profitant de ce geste anodin pour murmurer un #Sortia Quokka faisant apparaitre un petit rongeur australien qu'il chassa rapidement du pied pour l'envoyer vers l'extérieur de la pièce.

Reposant la nappe, il lança un sourire affectif à sa plus récente collègue qu'il transforma rapidement en quelque chose de plus malsain comme si une idée venait de naitre en lui et de jaillir de son être. S'il avait bien lu ce qui ornait le mur derrière les sièges où les imbéciles de professeurs incompétents et le directeur prenaient place, il avait le droit de faire ce qu'il voulait quand il le voulait et avec n'importe qui. Adressant un clin d'oeil à la Serpentarde il toussa légèrement pour attirer l'attention au minimum de la cheffe des Aurors et de Lhow qui se pensait intouchable derrière son petit mur magique.

- Je déteste la décoration.

Quelques mots jetés rapidement et déjà sa baguette s'activait il allait faire un truc qu'il rêvait de faire depuis qu'il était gosse et avec beaucoup d'espoir il espérait que les débris qu'il allait provoquer passeraient le mur pour venir se planter dans les sièges qu'occupaient les Professeurs Blanchet et Benbow à l'époque. Humidifiant ses lèvres rapidement il s'activa puisque personne ne voulait jouer de suite alors il forcerait tout le monde à lancer les hostilités, pointant Sombreval au milieu de la salle, il fit un petit "Au Revoir" de la main à Wildsmith et Peltz avant de lancer un #Bombarda Maxima

Revenir en haut Aller en bas
Luia Luminos
Luia Luminos
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Salle d'entraînement Empty
Re: Salle d'entraînement

Message par : Luia Luminos, Ven 25 Aoû - 1:38


Ce jour-là, c'était entraînement des Aurors. Luia était en retard, ce qui était rarement dans ses habitudes et ça se savait. Elle quitta son appartement en enfilant ses vêtements d'Auror et en prenant sa baguette. Par la suite, elle voulut transplaner vers le Ministère mais c'était impossible, elle n'avait pas son permis qu'elle devait repasser depuis des mois.

Elle prit donc le métro' et fila vers le Ministère. Une fois arrivée, elle entra par la voie des employés et fila ensuite vers la salle d'entraînement indiqué par ses collègues sur le parchemin. Elle y courut même, se sachant probablement la dernière.

Une fois arrivée, elle se trouva au milieu de débris. Elle ne savait pas qui avait lancé le sort mais les hostilités étaient lancées en tout cas. Elle eut tout de même le temps de reconnaître le décor: la Grande Salle de Poudlard. Combien de temps elle avait passé ici avec ses ami(e)s à rire, parler, papoter, préparer ses 400 coups, etc. Elle sourit avant de regarder où était chacun.

Apparemment, Artemis se prenait pour le directeur de l'école et les autorisait à faire n'importe quoi, Rosie était assisse, prête à déginer (d'ailleurs Luia se demanda si elle n'allait pas d'hallucinations, elle voyait deux Rosie) et Sean et Nyx semblaient comploter... Mais Luia ne savait toujours pas qui avait lancé le sort.

Finalement, elle se décida à entrer plus avant et à se battre avec le premier venu. Mais avant, elle devait s'échauffer. Elle s'entraîna donc à dire quelques sorts sans sa baguette magique puis elle attendit de se recevoir un sort pour répliquer...
Revenir en haut Aller en bas
Artemis Lhow
Artemis Lhow
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Salle d'entraînement Empty
Re: Salle d'entraînement

Message par : Artemis Lhow, Ven 25 Aoû - 12:01


L'attente fut de courte durée. Très vite, les grandes portes s'ouvrèrent en laissant entrer dans la Grande Salle la première arrivée, pourtant dernière recrue des Auror : Nyx. Un petit rire moqueur, un sourire narquois et une pique à la volée ... du grand Nyx. Elle s'installe à la table des verts, un brin nostalgique peut-être, et choisit de m'ignorer, préférant faire léviter un verre avec douceur.

La porte s'ouvrit à nouveau laissant passer Rosie et ... Rosie ? Je bat plusieurs fois des paupières pour être sûr de ce que je vois, mais visiblement je n’hallucine pas ... ce sont bien deux Rosie qui avancent avec calme et élégance dans la Grande Salle. Alors qu'elle est encore en mouvement, la porte s'ouvre une nouvelle fois, laissant passer Elly.

Elly qui sans montrer la moindre hésitation parcourt la Salle d'un pas preste avant de se poster à mes côtés. Décidément c'est ma journée ... la voilà qui elle aussi m'asticote d'une remarque acidulée. Je souri néanmoins, elle comme moi savons ce qu'il en est. J'incline doucement la tête en un salut amical et m'abstient de toute réponse pour le moment.

Sean entre à son tour et nous voilà presque au complet. Il actionne déjà sa baguette faisant naître du néant une créature étrange et poilue qu'il dégage déjà d'un geste du pied vers l'extérieur de la salle. Il a toujours été plus ou moins étrange, mais là j'avoue ne pas comprendre ... un regard, une phrase et le voilà qui commence les hostilité. Une explosion monstrueuse ravage la Grande Salle, faisant voler en éclat tables et bancs de bois qui projettent leurs éclats en toutes directions.

Lorsque la poussière retombe, tout n'est plus que désolation, mais ni Elly ni moi n'avons bougés. Protégés par le bouclier que j'avais prit soin de mettre en place à mon arrivé. Je ne l'ai pas vu entrer, mais Luia se trouve maintenant debout au milieu des débris. Tout le monde a sa baguette bien en main et les hostilités sont déjà lancées alors ... pourquoi attendre plus longtemps ...

Un regard en coin vers Elly, un sourire entendu et je lève Symfonia en direction de tout ce beau monde. Les débris sauront m'être utile, je devrais envoyer des fleurs à ce cher Sean ... « Oppugno ! ». Désordre et confusion tandis que morceaux de bois et de pierre volent en tous sens vers nos adversaires. On double la mise et mise sur la confusion la plus totale ! J'informule un « Piertotum Locomotor » et les anges et les gargouilles porteurs de feu sur les murs s'animent et s'amusent à jeter les charbons ardents de leurs brûloirs en toutes direction.

Profitant de l'ambiance, je disparaît à travers les ombres d'un « Kaleidem » informulé avant de me placer derrière la table des professeurs, juste à côté des sabliers de cristaux. Ils pourraient ne pas tarder à me servir eux aussi ...

Revenir en haut Aller en bas
Nyx Spero
Nyx Spero
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Salle d'entraînement Empty
Re: Salle d'entraînement

Message par : Nyx Spero, Mar 29 Aoû - 5:16


Le Jeu allait commencer.

Assise dans ce lieu, j'étais bien, oubliant l'espace d'un instant la réalité qui allait reprendre le dessus. Baguette à la main, je continuais à jouer avec ce verre, l'élevant dans les airs, comme si celui-ci était une simple plume. Cette salle semblait tellement réelle alors qu'elle ne l'était pas. Ironie du sort. Distinguer le vrai du faux devenait une tâche difficile de nos jours. Savoir qui était les personnes de confiance. Savoir ce qui était juste...

Les Aurors ne tardèrent pas à faire leurs entrées les uns après les autres, chacun à sa façon. Rosie avait choisi un joli tour d'illusion en douceur, contrairement à Sean, qui lui avait décidé de tout faire exploser. Obligée de me lever, la salle était apocalyptique. Baguette à la main, je préférais jouer l'observatrice, en attendant les événements suivants, avant d'agir.

Ce fut au tour d'Artemis de lancer les hostilités. Il avait l'air d'en vouloir à Sean... sûrement pour avoir casser sa déco ? Petit sourire en regardant l'Auror agir, me rappelant la fois où je l'avais affronté dans la forêt interdite. J'avais mal fini, mais ça avait été fort amusant, avec une forte dose d'adrénaline. Je lança un simple #Protego lorsque je vis des projectile arriver sur moi.

Lorsque je tourna de nouveau la tête vers Artemis, il avait disparu dans le néant. Camouflé sûrement, comme Elly lors de ma formation. Petit sourire aux lèvres me rappelant la règle de départ. Tous les coups étaient autorisés. Baguette à la main, j'informula un #Promptus Nebulae créant un brouillard assez épais, permettant de dissimuler toutes les silhouettes présentes. J'enchaîna avec un #Terra soluenta à l'endroit où se situaient mes collègues avant de disparaître.
Revenir en haut Aller en bas
Rosie Peltz
Rosie Peltz
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Salle d'entraînement Empty
Re: Salle d'entraînement

Message par : Rosie Peltz, Lun 4 Sep - 15:39


N’aurait-elle pas dû la troubler, leur quiétude ? Leur dire qu’il ne fallait pas qu’ils s’imaginèrent avoir gagné ? Au-delà des vitraux ternes sur lesquels des gouttes de pluie se déposaient, elle apercevait, sous une aspérité du verre, des nuages s’amassant – avant qu’une explosion ne l’interrompisse dans son appropriation fictive du décor.

Une femme décrivit une arabesque au moyen de sa charmante férule de roseau (#Protego). Une autre se réfugia sous une grande table ; gémissant au milieu du vacarme à chaque pierre qui chutait sur les lourdes planches en bois. Son visage, autrefois souriant, offrait un masque de terreur semblable à ceux qu’arborent les Andalouses lors de cante jondo.

Le charme de la femme, debout parmi les gravats et surplombant la poussière, s’évanouit. Elle passa sa main sur son oreille droite afin d’en toucher la perle suspendue ; son ongle vint frotter sa peau avec vigueur de manière à ce que la surface devienne rouge. Enfin, elle montra du doigt avec surprise les vitraux avant qu’un aigle rocailleux vînt la transpercer, accompagné d'une lampe enflammée. Cette « zozote », grimée en Algéroise, disparut aussi tôt.

Elle était encore transie de l’humidité froide qui l’a saisie lorsqu’elle s’étonnait de l’explosion. Rosalynn Peltz releva la tête et s’échappa de sa cachette. Au-delà des vitraux sur lesquelles des gouttes d’eau s’abattaient, elle vit se ralentir le mouvement des nuages gris – avant qu’un écran de fumée noire n’obscurcisse son horizon. Elle ne dit pas les mots « Occulo Cati », mais ce fut tout comme.

De plus en plus elle s’est baissée ; de plus en plus elle passait sa main sur le sol carrelé, remarquant la propagation rapide d’une masse sablonneuse. Elle se décida à grimper sur la table. La Spero était proche. Rosie fit une moue, informulant quelque chose (#Magicae Nulla Est) en direction de la bleue.

| Seul le Protego n'est pas informulé. Vous avez tué une Rosie. |
Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Salle d'entraînement Empty
Re: Salle d'entraînement

Message par : Elly Wildsmith, Jeu 21 Sep - 0:38


Il y a quelque chose qui agace l’auror, qui l’énerve au plus haut point, c’est de ne pas comprendre les choses qui se passent avant qu’elles n’arrivent. Là, par exemple, ce qui la rendait colère, c’est qu’elle n’avait pas vu que le troublion Balor allait en faire qu’à sa tête – comme d’habitude en fait. Et c’est sans doute cela qui mettait l’auror en rogne, elle était habituée mais se laissait toujours surprendre. Vivre avec des surprises, le lot du commun des mortels, mais elle, ça lui tapait sur le système (quoi ? Je donne aux « lecteurs » ce qu’ils attendent mdr). Fort heureusement, la jeune femme pouvait toujours compter sur l’appui sans faille de son collègue Artemis, qui avait bien pris le soin de lever un bouclier. Au moins l’un d’entre eux n’était pas totalement supris. C’était déjà ça – faut savoir tirer le positif de chaque situation.

A dire vrai, l’auror ne suivait absolument rien de ce qui se passait dans la salle d’entraînement. La poussière grisâtre, l’odeur des explosions, rien, absolument rien ne faisait sens dans ce capharnaüm tonitruant. Se relevant du souffle de l’explosion en pestant contre sa bêtise, l’auror ne prit pas la peine de se camoufler derrière un sortilège : visiblement personne n’avait encore l’intention de s’en prendre à elle. Soupir de soulagement (pour un temps, parce que la narratrice se doute qu’après avoir dit ça il va arriver malheur à son personnage – sauf si les narrateurs des collègues d’Elly décident de donner tort à la narratrice, mais là, à ce stade des suppositions, on n’est pas rendu).

Finalement suffisamment stable sur ses pieds, elle murmura un rapide Protego Horribilis, pour assurer ses arrières. Elle aurait bien fait de même pour son collègue mais ce dernier n’était visuellement pas visible (oui, ça se dit haha). Et puis, telle une reine qui se déchaine, elle lança son ultime sortilège, son ultime attaque « Fustigeaflamma » tout en le faisant claquer dans les airs. Tournoyant, vif, flamboyant. L’auror souriait à présent de mille dents. Sa cible ? Balor, forcément. Il avait été le premier à faire danser les murs, alors il était temps qu’il morphle un peu aussi. Sinon, ce n’était pas vraiment drôle.

Revenir en haut Aller en bas
Artemis Lhow
Artemis Lhow
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Salle d'entraînement Empty
Re: Salle d'entraînement

Message par : Artemis Lhow, Jeu 16 Nov - 18:09


LA de la SA

Claquement d'un fouet brûlant l'air sur son passage, explosion du mobilier en bois qui envoi des échardes dans tous les sens,  évanouissement d'une collègue qui se confond en brume avant de disparaître, craquement du sol et des dalles à travers toute la salle et ce brouillard qui nous envahit bien vite jusqu'à nous obscurcir totalement la vue. Je serait bien incapable de reconnaître la baguette d'une collègue quand bien même elle me la mettrait sous le nez...

Quelques dizaine de minutes plus tard

Ruines, chaleur et transpiration. Ne reste plus de la grande salle du château qu'un amas de pierres fumantes et des morceaux de bois crépitants. Chaque Auror présent dans la salle se retrouve plus ou moins éreinté, chacun ayant pu échanger de multiples coups pour en donner autant qu'il en a reçus. Ma cape a drôlement souffert et il va falloir que je refasse pousser magiquement une bonne partie de mes cheveux, mais ce n'est rien comparé à ce qu'a prit cette pauvre Nyx !

Fin du RP ! À la prochaine !! :kiss:

Revenir en haut Aller en bas
Artemis Lhow
Artemis Lhow
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Salle d'entraînement Empty
Re: Salle d'entraînement

Message par : Artemis Lhow, Ven 20 Avr - 17:26



Sueur et labeur


RP Unique


Je n'ai jamais eu pour projet d'être propulsé sous les feux de la rampe. Pourtant, le départ de Elly Wildsmith ne m'a pas vraiment laissé le choix. Je suis, du jour au lendemain, passé du rang de membre du Bureau des Aurors à Responsable du Bureau des Aurors. Je ne m'en plaindrai pas car, même si le boulot est éreintant et les responsabilités lourdes à porter, c'est un poste dans lequel je me retrouve et m'épanouit pleinement. C'est un poste également qui me pousse à développer davantage encore ma maîtrise de la magie et mes compétences. Je me doit d'être le meilleur, ou du moins de pouvoir rivaliser contre les meilleurs, d'être irréprochable et surtout d'avoir plus d'un tour dans ma manche.


C'est dans cette optique que je traverse les couloirs du Département de la Justice Magique pour me rendre, seul, jusqu'à la salle d'entrainement du Bureau. Je pose la main sur la poignée et dévoile le lieux spécialement préparé pour cet entrainement ... spécial. Une lumière douce émane de la cheminée et éclaire jusque dans les moindres recoins cette pièce totalement vide, ou presque. Une table de bois trône au beau milieu de la salle et une unique chaise y est accolé. Sur la table, une petite balle de mousse, et c'est tout. Ce n'est pas le plus conventionnel c'est sûr, mais pour ce qui m'amène ici aujourd'hui c'est amplement suffisant !


La manumagie ... un domaine de la magie bien peu répandu mais qui peut-être un avantage incommensurable en situation de duel. Enfin, avant de penser aux duels, il faudrait déjà que je commence par parvenir à lancer les plus simples des sortilèges et l'informulation. Après on pensera aux duels ! Je me pose sur la chaise et fixe mon attention sur la balle de mousse jaune canari. C'est sans doute la maîtrise de la Legilimancie, mais je n'ai aucune difficulté à concentrer toute mon attention sur l'objet. Les yeux rivés dessus, je lève doucement la mains jusqu'à sa hauteur et Accio !


D'accord ... bah c'est pas gagné. Non seulement la balle n'a pas bougé d'un pouce, mais en plus je n'ai strictement rien ressenti. Pas le moindre picotement au bout des doigts, pas le moindre mouvement de flux magique : rien. Je ne se laisse pas abattre si rapidement, nouvel essai. Je fixe la balle de mousse, détaille sa forme sphérique, la distance qui nous sépare, évalue son poids et l'énergie que je pense nécessaire à son déplacement. Puis je lève à nouveau la main à sa hauteur avant de lancer Accio ! Je pousse un soupir ... c'est vraiment pas gagné.



Quelques semaines plus tard...


Accio ! Un mouvement tel un glissement se fait sentir à la surface de la table. La balle de mousse doucement approche de ma main tandis que je sens mon énergie décroître fortement. Une fine couche de sueur vient perler dans mon dos tandis que ma chemise se colle à ma peau, désagréable. La tête commence à me tourner tandis que le flux de magie m'épuise lorsque enfin la balle se pose au creux de ma main. Incroyable. La balle s'est contentée de glisser jusqu'à la paume de ma main et je me sens pourtant aussi fatigué qu'après un entrainement de plusieurs heures au duel. Si la première phase technique est « maîtrisée » il n'en reste pas moins que c'est épuisant et que le plus dur est à venir !


Après une longue pause et un paquet de biscuit englouti, je replace la balle en mousse à bonne distance de moi sur la table. Je reprends place sur ma chaise et concentre à nouveau toute mon attention sur l'objet. Je m’efforce de donner un rythme calme et régulier à ma respiration et vais tenter de mettre en oeuvre la deuxième phase de la technique : l'informulation ! Levant la main à hauteur de balle, je clame intérieurement Accio ! Je sens le flux de magie picoter au bout de mes doigts et je souris instinctivement. Un sourire qui s'évanouit bien vite lorsque je m’aperçois que la balle a à peine trembler, mais que la dépense d'énergie est la même. La phase deux devra attendre je pense ...



Quelques semaines plus tard...


Les collègues commencent à se poser des questions. Voilà presque quatre mois que je m'enferme plusieurs heures par semaine dans la salle d'entrainement pour en ressortir aussi courbaturé qu'après un marathon. En soit qu'un entrainement soit éreintant n'est pas étonnant. Ce qui est étonnant c'est de voir le responsable jouer nerveusement avec une petite balle de mousse à longueur de journée. Elle ne me quitte plus ! Quand je suis en pleine réflexion je triture la mousse sans faire attention, en pleine discussion il m'arrive de jongler avec la balle comme si de rien était bref : je l'adore autant que je la hais.


Si la première partie de l'entrainement s'est déroulé sans accro, je dois avoué m'être énervé de nombreuses fois depuis sur la seconde partie de la chose. Après des semaines, des mois d'entrainement maintenant, je suis toujours incapable de faire bouger cette foutue balle ne serait-ce que d'un pouce sans prononcer la formule à haute voix. Pourtant les informulés je maîtrise ! C'est même ma spécialité en matière de sortilège ! Alors pourquoi je ne parviens pas à appliquer la méthode à la technique, c'est dingue ça ?! Je m'attendais à une progression linéaire ou au moins à pouvoir évaluer régulièrement l'avancé des choses ! Mais là depuis plusieurs semaines c'est simple, je n'avance plus je fais du sur place.


Une nouvelle fois aujourd'hui je me rend dans la salle d'entrainement et l'un de mes subalterne me lance un Bonne chance ! rieur. Je me retiens fortement de lui envoyer la balle en mousse à la tronche en me disant que j'aurai ma revanche quand je maîtriserai la chose. Poussant la porte de la salle, je lâche un soupir presque anxieux de savoir si je vais parvenir à quelque chose aujourd'hui. Balle posée, yeux rivés, c'est parti pour une première phase maintenant bien connue Accio ! La balle se soulève doucement de la surface de la table et vient se poser dans le creux de ma main. C'est toujours fatiguant, mais bien moins qu’auparavant. Et surtout, maintenant la balle ne glisse plus, elle vole ! Ça c'est un progrès !


Je repose la balle sur la table et recentre toute mon attention sur l'objet. Je ne me contente plus de visualiser sa forme, son poids et la distance nous séparant. Je tente de visualiser aussi la force du mouvement, sa trajectoire dans l'air, sa vitesse de déplacement. Une nouvelle fois je lance, mais cette fois sans un mot, le sortilège d'attraction. Comme d'habitude le flux magique se fait sentir par de légers picotements au bout de mes doigts. J’entrouvre un œil pour observer ce qui se passe et ... miracle !! La balle en mousse glisse doucement, et difficilement, sur la table pour venir se poser dans le creux de ma main ! De joie, je lance l'objet en l'air avant de smasher dedans comme un gamin. Un bon retour en arrière par rapport à la première phase, mais ENFIN ça bouge !! Reste à fluidifier la chose et nous attaquerons la dernière partie de l'entrainement !

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Salle d'entraînement Empty
Re: Salle d'entraînement

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

 Salle d'entraînement


Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Ministère de la Magie :: Niveau 2-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.