AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Soins aux Créatures Magiques
Page 4 sur 11
Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ?
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 9, 10, 11  Suivant
Galway Lynch
Serpentard
Serpentard

Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ? - Page 4 Empty
Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ?

Message par : Galway Lynch, Sam 23 Sep - 20:21


Le phénix en papier attirait l’œil, il aurait de quoi écrire à sa sœur lors de sa prochaine lettre avec tout ces compliments, en plus de lui dire à quel point il se réjouissait pour elle. Il aurait envoyé cette lettre aujourd’hui si son hibou n’avait pas besoin de repos. Emprunter un hibou de l’école n’était pas non plus une bonne idée, ses parents restaient méfiants à l’égard du monde magique pour ce qu’il en savait, et leur envoyer un hibou inconnu n’était pas la meilleure chose à faire, ils avaient déjà eu du mal à accepter celui-là.

-Oui c’est vrai elle est très douée. Moi non plus je n’ai pas un sens artistique très développé et je suis plutôt maladroit de mes deux mains, mais les origami c’est surtout de la géométrie, un peu comme les rosaces. Il suffit de suivre un modèle. Mais je serai bien incapable d’en faire un aussi complexe que celui-là.

Elle lui présenta ensuite son Augurey, et lorsqu’elle lui demanda de le saluer il s’exécuta en s’inclinant, chose qui était très rare selon Mered, même le professeur de soin aux créatures magiques n’avait pas eu le droit à cet honneur. Galway était un peu gêné, il ne savait pas comment réagir. Il ne s’était jamais vraiment senti spécialement proche des animaux. Ce n’était pas limité à eux, il était très introverti donc faisait moins attention que les autres à ce qui se passait autour de lui.

Au début avec Craobhán c’était plutôt formel, il le nourrissait et en prenait soin pour qu’il soit en forme pour porter les lettres, et son hibou ne demandait pas plus, cette relation leur allait bien à tout les deux, ce n’est qu’après un an et demi environ qu’ils commencèrent à avoir une petite routine et à se sentir un peu plus proches, et avec les nouvelles qu’il apportait ces derniers temps Galway le considérait de mieux en mieux, presque comme un ami dont la présence lui réchauffait le cœur.

Galway décida d’incliner son cou vers l’Augurey dans une salutation respectueuse, tout en gardant les épaules bien droite pour que le dormeur logé sur son épaule ne bascule pas vers l’avant. Puis il se concentra sur ce que disait Mered. Il répliqua à voix basse :

-La sagesse des Serpentards ? Ahah c’est vrai qu’ils sont plutôt sage cet après-midi, plus que les Serdaigles en tout cas. La digestion peut-être, pourvu que ça dure en tout cas.

Il avait dit cela en réaction à la remarque que le professeur Blanchet venait de faire à une Serdaigle et un Gryffondor. Elhiya se trouvait juste derrière et discutait tranquillement avec une jeune Poufsouffle, ne semblant pas impliquée, alors que les deux autres membres de sa maison étaient assis l’un derrière l’autre, à coté d’Artemis et Mathilde.

Même si c’était le Poufsouffle qui était préfet, Galway avait plus confiance en son amie Serdaigle pour éviter que la situation ne dégénère, comme c’était le cas fréquemment chez les membres de sa maison. Le préfet semblait un peu trop naïf pour contenir le bouillant Azaël, et Galway avait eu vent d’un cours de métamorphose auquel il n’avait pas participé et qui avait mal tourné. Pourtant le professeur Evan savait tenir un cours, tout comme le professeur Blanchet.

Sa voisine semblait vouloir créer une ouverture. Elle s’était confiée à lui dans sa lettre, et Galway ne savait pas si elle souhaitait recommencer à lui parler des problèmes familiaux qu’elle avait. C’était peut-être le cas si elle revenait sur le sujet, mais en même temps ils étaient au milieu d’une salle de cours. Il opta donc pour une question suffisamment ambiguë pour qu’elle puisse donner les informations qu’elle voulait.

-Tu avais l’air d’avoir… certains problèmes dans ta lettre. J’espère que la situation ne s’est pas dégradée.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Trystan J. Harper
Trystan J. Harper
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ? - Page 4 Empty
Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ?

Message par : Trystan J. Harper, Dim 24 Sep - 22:56



Care of Magical Creatures
— cours n°15 de SACM


Un peu plus tôt dans la semaine, un nouveau message avait été épingler sur le panneau d’affichage de la salle commune de Gryffondor, celui-ci, autorisant les élèves inscrits au cours de Soin aux Créatures Magiques, à apporter leur animal de compagnie en classe. Si j’avais eut à décider lequel entre Thor ou Whiskers serait l’heureux élu, le choix n’avait pas été bien difficile à prendre. Thor était un hibou Grand-Duc peu sociable et grognon sur les bords. Il n’aurait très certainement pas apprécié d’être dérangé au beau milieu de sa sieste pour quelque chose d’aussi actif qu’un cours remplis d’élèves et leurs bestioles ! Whiskers, quant à lui, était tout le contraire. Le jeune écureuil roux était beaucoup plus enjoué et énergique que le vieux rapace – peut-être même un peu trop énergique ? – il allait assurément s’amuser comme un vrai fou dans cette salle de classe !

Attablé à la table des Gryffondors, j’avais d’abord englouti mon déjeuner ; une généreuse part encore fumante de tourte au poulet et aux champignons. Sous ces centaines de bougies flottantes, la Grande Salle de Poudlard était emplis d’odeurs alléchantes et du bruit des couverts mêlés aux bavardages joyeux des élèves assis aux quatre tables. Nick Quasi-Sans-Tête s’était joint aux Rouges et Ors pour prendre part à la discussion et relater, pour la millième fois au moins, comment il avait si brillamment remit à sa place, un membre particulièrement insolant du club des Chasseurs sans tête. La semaine était bientôt terminée et on sentait déjà planer l’effervescence du weekend qui approchait à grand pas.

Lorsque je pris enfin la direction du cours de SACM, mon sac à dos pendant à mon épaule et Whiskers qui sautillait à mes pieds en faisant frémir ses longues moustaches, j’étais ni en avance, ni en retard. J’étais pile à l’heure ! Ce qui s’avérait un véritable exploit pour ma part ! Malgré tout, la salle de classe était déjà presque complète. Il ne restait que quelques places dans le fond de la salle, tout près d’une pile de cages alignées au mur, au cas où certaines créatures ne serait pas assez bien dresser pour se tenir tranquille. Jetant un coup d’œil explicite vers Whiskers qui avait déjà commencé à s'aventurer sous la chaise de l’élève le plus près, le petit écureuil sembla comprendre l’avertissement caché dans mon regard et bondit presque aussitôt sur mon épaule pour s’y caler bien sagement.

J’avais ainsi rejoint la table tout au fond de la classe, à droite, près des fenêtres (derrière Olivia et Elrin). Jetant mon sac sur le meuble, je m’étais installé dos au mus et les jambes négligemment étendues sur la chaise libre à mes côtés.
Revenir en haut Aller en bas
Galway Lynch
Galway Lynch
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ? - Page 4 Empty
Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ?

Message par : Galway Lynch, Lun 25 Sep - 14:57


La réponse de la bleue fut des plus surprenantes. Déstabilisante même. Elle lui avait parlé de graves problèmes familiaux, de son impuissance à pouvoir la guérir, et d’autres choses très personnelles dont elle disait que c’était réglé maintenant. La seule chose qui n’était pas réglée selon elle c’était… lui.

Galway avait du mal à croire qu’au milieu de tout ses soucis, elle se préoccupait de l’opinion qu’il avait d’elle. Elle lui avait envoyé des lettres d’excuse c’est vrai… le lendemain de cette fameuse nuit où il l’avait surpris en train d’enfreindre le règlement avec Nyx. Il n’avait pas trop su qu’en penser à l’époque, si elle souhaitait s’excuser pour adoucir la sanction ou pour mieux se faire voir du préfet, pas de Galway.

Seulement voilà, cette histoire était loin derrière eux maintenant, et ça continuait à la travailler. Elle souhaitait se faire pardonner. Pourquoi ? Elle disait l’apprécier. Galway n’avait pas l’habitude qu’on lui dise ce genre de choses. Le fait qu’il soit très introverti faisait qu’il parlait peu en présence des autres, même s’il s’améliorait sur ce point.

Les autres le considéraient donc comme quelqu’un ayant peu de charisme, pas vraiment digne d’intérêt. Qui pouvait toujours être utile si l’on avait besoin de quelqu’un avec un esprit logique développé mais avec qui passer une soirée était synonyme d’ennui. Le fait que Mered lui fasse comprendre que sa présence lui manquait était donc quelque chose de vraiment déstabilisant.

-Je… je… tu sais… j’ignorais que ça te travaillait encore toute cette histoire… le fait qu’on se voit moins je veux dire, je pensais que tu étais passée à autre chose… je serais venu te voir avant si j’avais su. Je veux dire, j’ai toujours un peu de mal à comprendre pourquoi tu as agi de cette manière cette nuit là, ça ne te ressemblait pas pas du tout mais… je suis prêt à oublier ce qu’il s’est passé.


Oui, il était prêt, parce que lui aussi se rendait compte qu’il appréciait la présence de Mered.

-Je me rend bien compte que tu as changé, tu as ton « petit caractère » comme tu dit, mais la plupart du temps tu te bats pour des choses qui sont justes, enfin je trouve. Et c’est vrai, je trouve que tu en fait trop parce que ce n’est pas dans mon caractère de pousser des gueulantes, mais beaucoup diront que c’est moi qui en fait pas assez. C’est ça en fait, tout les deux pourrait… se compenser. Apprendre de l’autre, trouver un juste milieu.

Il ne savait pas si elle voyait très bien ce qu’il voulait dire, il préféra se taire et attendre sa réaction, quitte à repréciser les choses par la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
Kyara Blanchet
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang


Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ? - Page 4 Empty
Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ?

Message par : Kyara Blanchet, Lun 25 Sep - 22:09


Il manquait encore trois élèves, deux arrivèrent, mais pas le dernier. Tapotant sa plume contre le parchemin, la professeure de Soins Aux Créatures Magiques fit une croix à côté du nom du Poufsouffle. Cela signifiait qu'il était pour le moment en retard. S'il se décidait à venir en cours, il faudra qu'il présente ses excuses, ainsi qu'un mot justifiant la raison du retard. S'il mettait trop de temps à arriver, Kyara raturerait son nom de la liste, l'excluant ainsi. Cela ne servait à rien d'assister à un cours en ayant trente minutes de retard. La Française espérait donc pour lui, qu'Alexei Dragoslav ne tarderait pas à venir.

Posant sa plume, elle regarda la classe. La plupart des élèves parlaient gaiement avec leurs camarades. L'insouciance des jeunes de nos jours. Était-elle aussi comme ça ? Probablement. Enfin, trêve de pensées sur un temps passé. Il était temps qu'elle remette de l'ordre dans la salle de classe et surtout du silence. Au vu du programme, le cours durerait surement moins de temps que prévu. Pour le plus grand plaisir des élèves. Quoi de mieux que de pouvoir retrouver plus tôt la liberté ? Autant elle se fourvoyait, aussi Kyara se garderait bien de donner cette information à ses élèves. Se levant, elle tapa alors quelques fois dans ses mains afin d'attirer l'attention de toutes et tous.

- Bonjour à vous. Pour ceux ne me connaissant pas, je m'appelle Kyara Blanchet, professeure de Soins Aux Créatures Magiques. Je traite aussi des créatures non magiques dans mes cours, mais c'est un détail. Je vois que quelques élèves ont emmené un animal, c'est parfait ! Nous allons commencer par faire les présentations. Vous devez présenter votre compagnon, préciser depuis combien de temps vous l'avez et s'il a déjà été blessé. De quelque manière que ce soit. Pour ceux n'ayant rien emmené, vous pouvez aussi présenter l'animal de votre famille par exemple, en suivant les mêmes consignes que les autres. C'est à vous !


Hrpg : Vous avez jusqu'au 2 pour poster, toute participation fera gagner des points !


Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
Elhiya Ellis
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ? - Page 4 Empty
Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ?

Message par : Elhiya Ellis, Lun 25 Sep - 22:34


La salle n'était pas encore remplie, une place était libre, pourtant leur enseignante avait décrété qu'il était de bon ton de commencer. Elhiya avait vaguement sursauté quand Miss Blanchet avait frappé dans les mains. Myrtille, elle, s'etait refugiee dans les cheveux de sa maîtresse, terrorisée. Encore une chance que la blonde ne se soit pas ramenee avec le felin. Ce simple bruit l'aurait tres certainement oblige a déloger le mini fauve de dessous le bureau. La verte avait du coup levé le nez en entendant les consignes, ne voyant pas trop l'interet de ce début de cours si ce n'était de meubler pour le retardataire... Pourquoi pas après tout.. c'etait assez gentil de laisser une chance à un élève paumé.

En plus, si chacun présentait sa boule de poils ou de plumes, ca prendait une éternité.. Ayant la flemme d'écouter tout le monde, la blondinette leva la main pour prendre la parole. Plus vite c'etait fait, plus vite c'etait fini. Attrapant la bestiole qui était en train de s'emmeler dans ses cheveux pour la poser sur le bureau, Elhiya debuta.


"Bonjour, pour ma part, avec moi j'ai Myrtille. Un boursoufflet femelle que j ai depuis les vacances d'été. Elle ne sert pas à grand chose, mis à part à être mignonne. Elle rentre dans les poches ou dans un sac ce qui est au final assez pratique. Et n'avait jamais rien eu d autre qu' une perte de touffe de poils à cause de mon Flereur qu'elle collait trop... Après tout le monde sait a quoi ca ressemble je suppose? Donc pas besoin de la lever en l'air pour la montrer à tout un chacun, elle risquerait de vouloir sauter... quoi que pour le coup on aurait une blessure..."

On était bien en cours de soin pour créatures magiques non? En soit ca craignait rien hein? Mais dans tous les cas, Elhiya garda sa boule de poil sous sa main, la gratouillant pour qu' elle ne roule pas
Revenir en haut Aller en bas
Arty Wildsmith
Arty Wildsmith
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ? - Page 4 Empty
Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ?

Message par : Arty Wildsmith, Lun 25 Sep - 22:53


Arty se détend, tout comme il essaie de détendre son chat, toujours installé devant lui. Le Serpentard n’ira pas faire de vagues. Comme quoi, il savait bien le contrôler parfois aussi, c’était bon à savoir, que c’était un peu donnant donnant dans cette relation. Alors il sourit à son pote, un peu, comme ça. Évidemment il savait se débrouiller tout seul, enfin, du moins il le supposait puisqu’il n’avait jamais eu à le faire pour le moment. A voir ce qu’il se passerait effectivement ce fameux moment venu. Peut-être qu’il se mettrait à courir le plus vite possible, peut-être qu’il enverrait un Patronus pour appeler au secours Aza et puis voilà, tout simplement, ça roulerait comme sur des roulettes, c’était obligé. Alors oui, il hoche la tête, éventuellement, il pourrait survivre. En plus, cette histoire avec Lisk n’était plus un problème depuis longtemps, il avait même acheté un pyjama dragon dans son magasin, si ça enterrait pas la hache de guerre ça, je vous le demande.

C’est alors qu’il tique. Il pense entendre son nom. Il pose sa main sur sa poitrine. Moi ? Mais non, la professeure ne s’adresse pas à lui, il y a quelqu’un d’autre dans la salle qui s’appelle comme lui, une demoiselle. Oh, mais il voit qui c’est, elle est souvent en cours avec lui. C’était fou, pourquoi n’avait-il pas retenu qu’ils avaient le même nom de famille ? Étaient-ils liés par le sang ? Est-ce que c’était même possible ? Il se tourne vers Aza, lui chuchote : « Tu penses que c’est ma sœur cachée ? » Il réfléchit à cette probabilité, il y avait très peu de chances quand même, mais après tout, pourquoi pas, le monde était fait de choses étranges parfois, de liens qui se font et de se défont, et peut-être que Violet était sa sœur, qu’est-ce qu’il en savait, s’ils avaient été séparés à la naissance.

Mais le cours commence et il n’a pas vraiment le temps de penser à une famille cachée qu’il aurait pu ou non avoir. Il faudrait qu’il en parle à ses parents, les O’Toole, tout de même, ça ne devait pas courir les rues. Mais il essaie de se concentrer sur les paroles de Miss Blanchet. Ils allaient donc devoir se présenter, à tour de rôle. Mazette c’que ça risquait d’être long tout ça, c’était pas une bonne chose, une activité trop longue au cours de laquelle Arty pouvait tergiverser, non non, on évite. Quoi qu’il pourrait éventuellement écouter ce que les autres avaient à dire, mais bon, ce n’était pas comme si ça l’intéressait beaucoup non plus.
C’est Elhiya qui prend la parole en premier. Toujours sérieuse celle-ci, elle ressemble beaucoup à Aoi, la première à répondre, à faire les activités, les exercices. Elle présente son Boursouflet. C’est quand même cute ces petites choses, pourquoi il n’en avait pas un ? Ah oui, Odette était en partie Boursouflet, c’était largement suffisant.

- Bonjoouur Myrtille !


Et bien oui, faire le tour des présentations comme ça, chacun son tour, ça rappelait à Arty certaines scènes de films ou de séries où les gens sont en cercle et parlent de leurs problèmes. Alors il se retient de pouffer de rire et décide qu’enchaîner, même pas peur. Il se lève, pour que tout le monde puisse l’admirer, sans quoi, ce n’est pas rigolo.

- Bonjour à toutes et à tous, j’espère que vous allez bien, moi c’est Arty, j’ai 16 ans et j’aime les pancakes. C’est important la politesse quand on s’adresse à un auditoire, il faut apprendre à connaître l’autre, aller vers l’autre, être curieux. Mais il sentait qu’il s’éloignait du sujet. Alors il s’éclaircit brièvement la gorge. Alors moi j’ai ramené Newt. C’est mon chat, un chartreux, normal, basique, pas magique. On est ensemble, enfin, c’est mon copain depuis cinq ans maintenant, je l’ai eu quand j’étais un tout petit sorcier, il était trop choupinou, un petit chaton comme ça. Il présente la mesure avec ses mains, puis enchaîne en prenant Newt soudainement dans ses bras, il lui fait des bisous, des câlins, devant tout le monde, comme ça. Oh ! J’ai pas ramené de photos ! Zut ! J’vous les enverrai Madame, sans faute. En tout cas, il n’a jamais été blessé parce qu’il passe son temps à manger et à dormir et il déteste les gens. Voilà.

Et il salue son public, parce que c’est important de marquer un signe de respect à tous ceux qui venaient de l’écouter patiemment. Quand même, je l’ai toujours dit, très bien élevé c’t’enfant.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Violet O'Toole
Violet O'Toole
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ? - Page 4 Empty
Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ?

Message par : Violet O'Toole, Mar 26 Sep - 2:38


Tout le monde se regardait un peu en chien de faïence... Pas évident de prendre la parole en premier, enfin, à priori... Enfin... Ok, pour moi. Je caressais machinalement la petite chevêche qui m'accompagnait en prêtant oreille d'abord à la Verte et Argent, sans avoir vraiment envie de l'écouter, et sa... boursouflette ? Myrtille. Trop mignonne. Puis le Blaireau, Arty qui... aime les pancakes. Ah, ben c'est noté sur mon parchemin, trop tard. Ça restera, même si l'info n'est pas vraiment pertinente.

Ensuite, Mered qui se lève et va carrément à côté du bureau de Miss Blanchet, faire admirer son Augurey à toute l'assistance. S'il vous plait, mesdames et messieurs, son Altesse Sérénissime Mered Adand, sous vos yeux z'ébahis ! Je me mordais les lèvres pour ne pas rire. Oh non, et elle casait même une référence à elle-même... !Son Rainbow était magnifique mais elle était incorrigible. L'avantage, c'est que j'ai eu droit à un clin d’œil avant qu'elle n'aille se rasseoir, et ça, ça fait plaisir.

Un peu ragaillardie par cette marque d'intérêt, et comme personne ne semblait vouloir se lancer, j'enchainais. Je restais assise, pas envie de me montrer devant toute la classe, et puis, ma chouette était adorable mais son aspect était plutôt simple... Je m’éclaircissais la voix pour amorcer mon annonce ;
«Et ben... moi je suis venue avec mon seul animal de compagnie -je les préfères en liberté- ma chouette chevêche, ma factrice et ma compagne depuis mon premier Noël à Poudlard il y a...», je réfléchis deux secondes le temps de compter : «...bientôt six ans !», woaw, ça file ! Je regarde ma petite boule de plumes avec un sourire attendrit. «Elle s'appelle Noctua, rapport au nom scientifique de son espèce. Elle a déjà eu quelques soucis, notamment de collisions, mais jamais grave. Par contre elle a déjà été attaquée par un autre volatil, surement un faucon ou un épervier, et cette fois là j'ai vraiment eu peur pour elle en la voyant rentrer blessée. Elle a du subir une légère convalescence et elle garde une petite cicatrice au dessus de l’œil gauche. Voilà pour Noctua... et pour moi du coup !», je baissais les yeux avec un petit sourire. J'ai tendance à m'emballer quand je parle de choses que j'aime, et j’espérais ne pas avoir saoulé de paroles mon auditoire. Je faisais une caresse à la chouette, qui s'aplatissait sous ma main, les yeux toujours clos, sereine.
Revenir en haut Aller en bas
Galway Lynch
Galway Lynch
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ? - Page 4 Empty
Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ?

Message par : Galway Lynch, Mar 26 Sep - 11:03


Il attendit anxieusement la réponse de Mered, mais ce fut Mme Blanchet qui parla la première, pour annoncer le début du cours. Mered lui dit qu'ils reprendraient cette conversation plus tard. L'enseignante leur demanda dans un premier temps de présenter leurs animaux. Et ce fut Elhiya qui ouvrit le bal avec son boursoufflet. Vinrent ensuite le chat d'Artemis, le phénix irlandais de Mered et la chouette de Violet, qui avait quelques points communs avec le hibou de Galway, il décida donc d’enchaîner avec son propre animal et se leva.

-Bonjour, moi c'est Galway et voici Craobhán, mon hibou petit-duc. Comme Violet, il m'a été offert en cadeau à Noël lors de ma première année à Poudlard.  A l'époque, j'avais hésité entre une chouette chevêche et un hibou petit-duc, en effet les deux ont les mêmes proportions et ne peuvent porter que des lettres et des colis très légers, comme cet origami. En revanche ils peuvent parcourir de grandes distances. C'était ce dont j'avais besoin, car mes parents habitent en Irlande et que l'on a pas spécialement besoin de s'envoyer des colis. Craobhán n'a jamais été blessé mais il rentre souvent de voyage fatigué, comme aujourd'hui, car il doit traverser la mer d'Irlande et doit donc faire face au vent d'une forte intensité.

Il se rassit, et observa les autres animaux de la classe.
Revenir en haut Aller en bas
Ulysse Daiklan
Ulysse Daiklan
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Animagus : Panthère de Chine


Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ? - Page 4 Empty
Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ?

Message par : Ulysse Daiklan, Mar 26 Sep - 11:09


J’acquiesçais à la remarque de Madame Blanchet.

Ok geste d’affection, pas bien, faut pas faire. J’espère Violet m’en voudra pas de nous avoir fait gronder. Quelques chuchotements reprennent avant que le cours commence. Donc première étape, présenter ses animaux. Pas mal, au moins si un animal viens nous chercher des noises on saura comment l’appeler.

Elhiya se lève et présente sa boule de poils. Evidemment quand il faut l’ouvrir elle est toujours là celle-là, pour se taire par contre c’est autre chose… Bref. Eh mais si sa bête est blessée elle va être obligé de sortir pour la soigner ? Rhaaa dommage que j’aime trop les animaux pour pouvoir faire ça.

A sa suite Arty se lance. Non mais Elhiya a parlé avant le Jaune ? Mais c’est carrément un exploit là, elle bat des records. Il nous présente son chat tout mignon, parlant de manger, dormir et détester des gens. C’est décidé, son chat est… génial.

La rousse se lève et va carrément devant la prof présenter son Augurey puis repart en faisant un clin d’œil à Violet. Je ne peux m’empêcher de plisser les yeux vers elle mais l’intervention de la Bleu me bloque. T’façon je préfère la regarder elle plutôt que la rousse. Je souris en la voyant fondre devant sa chouette puis… et Mer** j’ai oublié mon gant. Bon bah ce sera sur le bras, tant pis si ça fait mal.

Je grimace légèrement en sentant se serres dans ma peau mais ça va, c’est moins douloureux qu’il n’y parait. J’attends que le préfet Serpentard ait finis de se rassoir pour me lancer, me levant à mon tour. Le hibou blanc à mon bras je commence. C’est pas mal on reste dans les piafs.

- Alors bonjours à tous. Je vous présente Kowl, un Hibou Grand du que je connais depuis au moins, pwouaaaah… quatres heures. Oui bon, je l’ai pris ce matin parce que j’ai pas un très bon feeling avec les oiseaux de l’école donc voilà. J’ai décidé de l'emmener à ce cours pour passer un peu de temps avec lui.

Voilà court, rapide. Je me rassoit tranquillement et fait redescendre le volatile sur mon bureau avant de me masser le bras. C’est que ça a de la force ces trucs. Je me tourne sur ma chaise question d’observer la classe. Qui sera le suivant ?
Revenir en haut Aller en bas
Azaël Peverell
Azaël Peverell
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Animagus : Chien-loup Tchécoslovaque


Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ? - Page 4 Empty
Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ?

Message par : Azaël Peverell, Mar 26 Sep - 13:15


Deux élèves se font reprendre par la prof. Trop de rapprochement sûrement. Mais tu tiques un peu sur le nom de la demoiselle. Parce que c'est le même que celui de ton pote à tes côtés. Mais s'il avait une soeur à Serdaigle, il te l'aurait dit, pas vrai ? D'ailleurs, il semble tout aussi étonné que toi. il te pose même la question de si c'est sa coeur cachée. Tu lui réponds par un haussement d'épaules. Qu'est ce qu'il veut que t'en saches toi ? Tu t'es pas amusé à refaire son arbre généalogique sur ton temps libre non plus, c'est à lui de savoir ce genre de choses. Pis c'est déjà assez le bordel comme ça avec ta famille pour que tu t'occupes de celle des autres. Au pire, O'Toole, c'est pas si rare comme nom, pas vrai ? Enfin en Irlande ça doit être répandu du moins.

Dans tous les cas, le cours ne tarde pas à commencer. Il était temps, ça va permettre au brouhaha ambiant de se calmer avant que les échos des discussions ne finissent par te coller un mal de crâne pas possible. Mais t'as limite envie de gueuler un grand "QUOI ?" en entendant ce que la prof vous demande pour le début de cours. Sérieusement, tout le monde va devoir présenter sa bestiole ? Y'en a pour des plombes et des plombes. Et tu t'en tapes du nom de leur bêbête et de savoir si elle a déjà ou non été blessée. Et t'es à peu près certain qu'ils s'en tapent tout autant de Baal. Tu frottes ton visage dans tes mains pour éviter de t'endormir tout de suite. La digestion, et le fait de devoir écouter tes camarades raconter des trucs dont tu te contrefous, ça appelle à la sieste.

Arty a l'air tout content de présenter Newt. Et les présentations se succèdent, l'une après l'autre. En fait, la seule raison pour laquelle tu ne laisses pas le sommeil s'occuper de toi tout de suite, c'est que t'as pas envie que Blanchet te réveille en tapant sur ta table comme lors de ton premier cours avec elle. C'est naze comme réveil, ça met de mauvaise humeur. Alors c'est vraiment pas un bon plan. Histoire d'être bien sûr de rester réveillé, tu finis par prendre la parole à ton tour. Tu fais monter Baal sur la table pour qu'il soit un peu plus en vue de tout le monde. Il s'y assoit d'un air hautain, la tête haute, la queue battant de gauche à droite. Il est beau, dans son pelage noir de jais, uniquement tacheté de gris clair au niveau du ventre.

- Lui c'est Baal, mon Fléreur. Je l'ai depuis... sept ou huit mois. Il est déjà revenu blessé plus d'une fois, surtout quand je venais tout juste de l'avoir. Il s'est battu avec d'autres animaux du château. Mais à chaque fois, c'était des plaies plutôt superficielle, rien de bien grave.

Il a juste un sale caractère. Il s'est un peu calmé quand même. Tu te souviens qu'il avait essayé de faire un carnage dans la volière quand il était petit. Sauf que les volatiles étaient bien plus nombreux, et il n'a pu que fuir sans parvenir à en bouffer un. Depuis, il ne s'attaque plus aux oiseaux. Sauf s'ils le cherchent, évidemment. Mais il a cessé de les considérer comme des proies.
Revenir en haut Aller en bas
Kalén Bloom
Kalén Bloom
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ? - Page 4 Empty
Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ?

Message par : Kalén Bloom, Mar 26 Sep - 14:31


Kalén venait de sortir ses affaires lorsqu'un mouvement attira son attention.
Élius venait d'entrer dans la salle et lui avait adressé un salut amical et taquin. Elle lui rendit son signe, accompagné d'un sourire identique au sien et joint même un petit clin d'œil dans sa direction.

Alors qu'elle sortait plumes et parchemins, elle se retourna et découvrit l'identité de son voisin de table.

Ça alors ! Quelle coïncidence ! Elle revoyait enfin Osvald après leur rencontre et mésaventure dans la forêt interdite.
Kalén était heureuse de retrouver le jeune homme avec qui elle s'était sentie bien, et avait des souvenirs forts.
Alors qu'elle ouvrait la bouche pour le saluer, elle remarqua l'expression horrifiée du garçon qui jetait des regards paniqués à la rouge et or assise derrière lui.

La déception submergea soudain la petite. Osvald ne s'attendait pas à la voir, ne voulait pas la voir. L'angoisse qui naissait dans ses yeux ne pouvait qu'en témoigner.
Oh, Kalén espérait de toutes ses forces que ce n'était pas à cause des runes. Elle s'en voulait encore, de cet acte maladroit qui avait valu au jeune homme d'égarer quelques temps ses précieux objets.

Elle observa Osvald un moment, cherchant son regard, tentant par tous les moyens de lui faire comprendre qu'elle était désolée. Alors que ses yeux se remplissaient d'eau salée, elle détourna la tête et tenta de se concentrer sur le cours qui venait de commencer.

Miss Blanchet leur demandait de présenter leurs animaux.
Quelques élèves prirent la parole, dont Arty qui leur parla de son chat Newt. Une autre jeune fille que Kalén avait rencontré en cours d'Histoire de la Magie leur montra un oiseau vert assez majestueux, un Augurey d'après ses dires.

Kalen attendit que le silence soit revenu puis elle leva la main et prit la parole, cherchant à chasser les remords qui la rongeaient, et à penser à autre choses qu'au regard d'Osvald lorsqu'il l'avait revu.

"Bonjour, fit-elle la voix quelque peu étranglée. Voici Lyra, ma chouette chevêche. Je l'ai depuis un peu plus d'un an. Je l'ai acheté le jour où je suis venue sur le chemin de traverse faire mes achats avant mon entrée en première année. J'ai toujours voulu avoir un hibou ou une chouette, et quand je suis entrée dans la Boutique d'animaux Magiques, je l'ai vu et ça a été... Une sorte de coup de foudre."

Elle s'interrompit un instant puis reprit.

"Un jour elle est revenue de voyage avec une aile en sang. Je l'avais envoyé au Pays de Galles pour porter une lettre à mes parents et lorsqu'elle a tapé contre le carreau de notre salle commune, son aile était tendue et ensanglantée. Je ne sais pas comment elle a fait pour revenir, en tout cas elle était la.
Par chance, nous venions d'étudier en cours un sortilège destiné à soigner les blessures bénignes. Je l'ai soigné et, après quelque jours de repos, elle était de nouveau sur... Pattes. Je pense que ce n'était pas grand chose, mais sur le moment c'était assez impressionnant. Je ne sais pas du tout comment elle a pu se faire ça. "

Kalén caressa nonchalamment le pelage crème de sa petite chouette qui somnolait sur son épaule et se mit à jouer avec un coin de son parchemin.
Revenir en haut Aller en bas
Osvald Osborne
Osvald Osborne
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ? - Page 4 Empty
Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ?

Message par : Osvald Osborne, Mar 26 Sep - 15:01


Olivia n'a malheureusement pas le temps de répondre à mon semi-appel au secours silencieux que le cours commence déjà. La professeure tape dans ses mains et les conversations s'affaiblissent ou se stoppent net. Moi je me remets convenablement sur ma chaise, le dos un peu raide. Je ne peux pas m'empêcher de lancer des petits regards en coin curieux vers ma voisine de table. C'est ridicule, mon attitude, mais je ne me sens pas à l'aise. Dans la Forêt tout était plus simple. Mais là... carrément dans l'enceinte du château ?

Plusieurs élèves commencent les présentations de leur animal pendant que je continue de m'interroger. Si elle était là, à l'école, c'est qu'elle était humaine. C'est indéniable, pas vrai ? C'est logique ? Mais alors comment expliquer ce que j'ai vu dans la Forêt ? Elle n'était pas humaine à ce moment-là ! Enfin je crois ...

Pendant que je me demande si elle n'était pas au final seulement à demi-nymphe (*C'est assez absurde dit comme ça mais ça collerait*) la petite note d'humour du grand blond Gryffondor que j'avais déjà vu en cours de potion me fit sourire. Puis je me dis que peut-être moi aussi j'aurais dû prendre un hibou ou une chouette avec moi, même une de l'école. Si on nous faisait faire une présentation de nos animaux et qu'on nous demandait s'ils avaient déjà été blessés, ça devait avoir son importance dans le cours ...

Après un fléreur nommé Baal. Prénom parfait pour un félin ! Les Égyptiens avaient bien cerné ces créatures-là. C'était sympa d'avoir au moins deux félidés dans la classe où la tendance était aux oiseaux. D'ailleurs j'allais moi-même apporter ma pierre à l'édifice en parlant du volatile que je connais le mieux.

Je lève timidement la main pour prendre la parole mais on me devance de peu.
C'était elle.
Pour le coup je la dévore des yeux et je bois ses paroles. Première année. Chemin de Traverse. Boutique d'Animaux Magiques. Parents. Salle Commune...
Le discours le plus humain qu'elle pouvait faire. Vu qu'elle en était une. Je me sens alors incroyablement stupide. C'est moi qui me suis monté la tête ? Ou alors...

Je décide de mettre l'idée qui venait de traverser mon esprit de côté le temps de prendre la parole pour le cours.
« Bonjour ! Euh je n'ai pas d'animal de compagnie mais je peux vous parler de notre chouette familiale, Wendy. C'est une chouette effraie à laquelle ma sœur et moi sommes très attachés. Wendy a été blessée quelques fois, jamais rien de très grave heureusement ! Comme ma sœur est très douée en potion elle préparait elle-même les potions de désinfection et onguents cicatrisants pour soigner ses petites blessures. Wendy est assez âgée maintenant, on ne lui fait plus faire de trop longs trajets pour ne pas la fatiguer. »

Une fois ma brève description de Wendy terminée, je respire profondément et me tourne doucement vers la jeune fille à côté de moi. Comment aborder le sujet ? « Hey comment ça va ? C'est bien toi que j'ai vu dans la Forêt ou c'était une nymphe qui avait pris ton apparence ? Au fait elle est belle ta chouette ! »
Même pour moi c'était beaucoup trop bizarre et malaisant, alors je me dis que si elle venait à me regarder, je lui ferais un sourire comme si on se connaissait. Si ça se trouve elle va se présenter et me demander mon prénom et ça voudra dire que ce n'était pas elle ! Ou alors elle fera allusion à la Forêt et ça voudra dire que c'était elle.
La question serait réglée, que la réponse me fasse passer pour un idiot ou non.

Machinalement, sans m'en rendre compte, je joue avec la petite boite à friandises devant moi. Ouvrant et fermant silencieusement le couvercle au rythme de mes interrogations quant à la nature de ma voisine de bureau.
Revenir en haut Aller en bas
Élius Askin
Élius Askin
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Métamorphomage


Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ? - Page 4 Empty
Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ?

Message par : Élius Askin, Mar 26 Sep - 15:15






Appuyé contre le mur de la salle de classe de Soins Aux Créatures Magiques, mon regard glisse d'Arty à son voisin, amusé par leurs réactions. D'abord j'envoie une moue innocente vers le visage de l'angélique poupon, puis un sourire un peu plus narquois en direction du Serpentard. Sur la place libre d'à côté arrive une jeune fille, visiblement plus âgée que moi, accompagnée de son chien à l'épaisse fourrure. Bercé par les souvenirs de Russie de Maman, mes yeux s'illuminent en reconnaissant le canidé et je réponds à la sorcière :


— Bonjour, superbe ton Husky, est-ce qu'il vient directement de Sibérie ? Devant moi le Gryffondor et sa copine se font reprendre par la professeure, et je ne retiens pas mon ricanement. Puis j'arrange un peu les affaires éparpillées sur mon pupitre avant d'ajouter à ma voisine :


— Il vit avec toi à Poudlard ? À peine ma question posée, Madame Blanchet se présente dans un frappement de mains et nous demande de parler de nos animaux. D'abord Elhiya prend la parole, sa Myrtille ressemble en tout point à la colonie de boursouflets qui habite dans les coulisses du cabaret, pour le plus grand bonheur des filles. Ensuite Arty se lève à son tour et je détaille sa gestuelle expressive en me disant qu'il ferait un comédien distrayant. La Serdaigle qui se met debout après lui retient mon attention par sa prestance : tout à fait à l'aise, elle s'avance jusqu'au bureau de la professeure pour révéler son magnifique Augurey avant de lancer un clin d’œil à la voisine d'Ulysse en retournant s’asseoir. Cette dernière enchaîne avec moins d'assurance avant de laisser la réplique au préfet des Verts qui se plie méticuleusement à l’exercice. Toujours adossé à la paroi, je ne regarde même pas le rouge, mais entendre sa minable prestation me fait légèrement grimacer. Reculant, un peu surpris par l'apparition d'un Fléreur à quelques centimètres de mon épaule droite, je reste finalement admiratif devant la superbe impassibilité de l'animal, tout à fait en accord avec son maître. Enfin la deuxième petite jaune du train s’annonce d'un ton frêle et je patiente jusqu'à la fin de son récit et celui de l'élève suivant pour me redresser sur mes jambes. Talon droit blotti dans la concavité du pied gauche, comme à mon habitude, j'affiche le maintien d'un danseur sans même y penser. Mais du haut de mon mètre soixante, même avec le menton prétentieux et les yeux maquillés, c'est une voix d'enfant qui s'exprime :


— Pour ceux qui ne le savent pas, je m’appelle Élius et j'ai 11 ans. - faisant passer mon regard de la maîtresse de l'Augurey jusqu'au bureau - Je n'aurais pas le plaisir de m'avancer au tableau parce que mon animal n'est pas ici. - je réajuste le col de ma chemise avant de poursuivre face aux élèves - Ma famille tient un cabaret où toutes sortes d'animaux participent à des démonstrations devant le public. Les serpents sont ceux qui ont le plus de succès ! - mes pupilles et mon sourire s'élargissent suite à l'évocation des reptiles - Nous avons un couple de cobras ainsi qu'un magnifique anaconda de trente ans qui s’appelle Apophis. - j'écarte mes bras au dessus de ma tête et prends un air inquiétant - C'est une femelle de presque 8 mètres de longueur et pas loin de 200 kilos, elle ne voyage pas beaucoup et préfère souvent rester dans la grande serre où les spectateurs viennent directement la voir. - croisant les bras, désormais pensif - Apophis pourrait manger tous les animaux de cette pièce... - puis montrant le Husky du doigt, je suis soudain enjoué - Et même ce chien !... Mais d'abord elle planterait ses crocs acérés dans sa chair pour le harponner et s'enroulerait autour jusqu'à l'étrangler fermement. C'est comme ça qu'elle tue ses proies, elle les étouffe. D'abord ils convulsent puis ils deviennent immobiles et elle les mange. - je lâche un petit rire sadique, puis reprends mon sérieux - Enfin, ne vous inquiétez pas, elle est suffisamment nourrie au cabaret. D'ailleurs, elle a parfois des indigestions. - quand elle avale ses victimes avec leurs vêtements - Une fois, elle a mis plus de deux mois à retrouver l'appétit, malgré nos potions pour l'aider à digérer. Voilà ! Satisfait, je retrouve mon siège.
Revenir en haut Aller en bas
Arty Wildsmith
Arty Wildsmith
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ? - Page 4 Empty
Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ?

Message par : Arty Wildsmith, Mar 26 Sep - 18:16


Il s’était assis de nouveau, ça me paraît important de le souligner parce que je ne l’avais pas écrit. Et il observe donc d’un air un peu fatigué ses camarades prendre la parole, à tour de rôle afin de présenter leurs animaux. Rien de bien intéressant quoi. Même l’animal de son pote en fait, oui c’est un Fléreur, trop génial, allez, au suivant. Mais c’est vraiment pendant la tirade du petit Serpentard qu’Arty faillit piquer du nez. En plus l’autre parlait d’un animal qui n’était même pas présent, aucun intérêt pour le Poufsouffle donc. D’un autre côté, ce n’était peut-être pas si mal que ça, Elius parlait d’un serpent, ce qui aurait littéralement fait angoisser Arty. Ni plus ni moins. Il est donc là, à manquer de s’endormir tranquillement, il réprime de justesse un bâillement. C’est alors que le tout débuta. Parce que oui, forcément, cela allait arriver, vous le saviez bien, vous attendiez d’ailleurs ce moment.

Arty observait les deux animaux sur leurs tables quand il vit Baal mettre une teigne à Newt, comme ça, pour le plaisir. Il devait avoir envie de jouer, lui aussi s’ennuyait avec tous ces discours inintéressants. Les poils du chartreux se contentèrent de se hérisser, seulement. Lui n’avait pas envie de bouger, c’était l'heure de la sieste, qu’on le laisse tranquille à la fin. Mais le Fléreur n’était pas de cet avis, il cherchait Newt, ça se voyait, de la pure provocation. Il se posta alors tout près du chat d’Arty et lui remit un coup de patte.
Cette fois, c’en était trop. Avec l’allure d’un chat ninja, Newt se redressa et s’attaqua à l’animal de Zaza. Arty laissa échapper un cri de surprise. Leurs chats se battaient ! Dans un premier temps, ce n’était pas cette bagarre qui le chamboula mais le fait que les deux animaux ne pouvaient pas s’entendre aussi bien que leurs maîtres. « Eeeh mais vous battez pas là ! »
Mais ils n’entendirent pas, ils étaient dans le feu de l’action, ils laissaient échapper des cris de bébés qu’on égorge et se roulaient dessus sur le bureau. Pas de doute qu’ils allaient finir par chuter.

Sur le moment, le jeune Blaireau ne réfléchit pas vraiment, il essaya de rappeler à l’ordre Newt mais ça ne fonctionna pas vraiment, pas du tout en fait. Voilà qu’il s’attaquait sans succès à la grande oreille du Fléreur.
Alors il y mit la tête, les yeux tournés vers son chat : « Arrête ! »
Parce que la main ça lui faisait trop peur, il se dit que jamais les chats n’oseraient s’attaquer à son visage. Fatale erreur de débutant, il n’avait jamais eu à retenir Newt, c’était une première fois. Et pourtant c’est de lui que vint le premier coup de griffe, là, juste sous son œil. Puis il ne s’arrêta pas là, avec une vitesse incroyable Arty reçut d’autre coups sur la joue et le nez. Ça lui arracha un cri de douleur, tandis que Baal lui passait au-dessus en n’épargnant pas ses cheveux soyeux. Il se redressa alors et essaya de chopper Newt avec ses mains cette fois. Mais ça bougeait beaucoup trop, pas moyen, et puis il hésitait, trop effrayé à l’idée de se reprendre un coup de griffe. Il ne savait pas qui menait le combat, pas moyen de discerner quelque chose, des touffes de poils s’envolaient brutalement.
La mine apeurée, Arty tira la manche de son pote afin qu’il essaie de faire quelque chose.

Nous pouvons estimer le temps de cette première manche à environ dix secondes.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ? - Page 4 Empty
Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ?

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 4 sur 11

 Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ?

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 9, 10, 11  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Soins aux Créatures Magiques-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.