AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: Hôpital Ste-Mangouste
Page 1 sur 1
Salles Annexes
Ashton Parker
Ashton Parker
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage
Occlumens
Manumagie (Niveau 1)


Salles Annexes Empty
Salles Annexes

Message par : Ashton Parker, Mar 10 Avr - 23:48


PV Ebenezer Lestrange

Huit jours, ça faisait huit jours qu'il était revenu à Londres et c'était la première fois qu'Ashton faisait une sortie avec son fils. C'était déjà assez impressionnant que Lizzie ait déjà toléré qu'il ait du temps seul avec les jumeaux alors cette fois-ci il avait directement profité de l'occasion pour emmener Squirtle à Sainte-Mangouste avec lui. Parce que le sang-mêlé avait beau ne pas encore avoir de travail étant donné son récent retour en Angleterre, il ne chômait pas pour autant. Quand Bennett devait travailler ou faire quelque chose sans les enfants, il jouait le père au foyer et avait ainsi pu cerner un peu la personnalité de chacun des jumeaux qui commençaient à s'affirmer étant donné qu'ils avaient récemment fêté leurs cinq ans. Enfin, Braeden s'affirmait bien. Squirtle, de ce qu'en avait vu le sorcier pour l'instant, était un vrai petit trouillard et ça allait devoir changer. Après tout il vivait dans l'Allée des Embrumes c'était une question de survie.

Ces derniers jours, Parker s'était également occupé magiquement parlant. Il avait à peu près repris en main le fonctionnement de la magie en baguette. C'était comme le Quidditch, une fois qu'on a appris ça ne s'oublie pas même après un manque de pratique. Pour les petits sorts du quotidien il préférait quand même utiliser la manumagie, mais parfois il fallait bien reconnaître que la baguette était un catalyseur plutôt efficace. En plus de tout ça, il avait décidé de se remettre à la potion, qui n'était pourtant à la base pas vraiment son point fort. Mais il y a peu, Ramona lui avait donné une recette pour faire une potion qui permettait apparemment de faire pousser un sixième doigt à chaque main pour la personne qui en buvait. Rien ne disait que la recette était vraiment fiable mais ça serait certainement marrant à essayer sur quelqu'un si jamais c'était le cas. Le seul soucis c'était que l'un des ingrédients était une oreille humaine, ce qui s'empruntait difficilement à quelqu'un qu'on croisait dans la rue (enfin ça se négociait mais Ashton préférait éviter de finir chez les Aurors à peine rentré à Londres).

Du coup, comme ce n'était pas son genre d'abandonner un projet comme ça, le sorcier avait donc planifié une petite visite à la morgue la plus proche. Et ça tombait bien, il s'agissait de celle de Sainte-Mangouste, un endroit qu'il avait appris à plutôt bien connaitre avec le temps. Le gosse sous le bras, façon de parler, il arriva dans le bâtiment et entreprit de se diriger vers le sous-sol où se trouvait la salle la plus intéressante de l'hôpital. Squirtle n'avait pas l'air de trouver l'idée géniale et commença à s'accrocher un peu à la manche du pull de Parker alors qu'ils descendaient les marches de l'escalier.

Une fois arrivés en bas, Ashton poussa la porte de la morgue qui était vide de tout être vivant à l'exception d'un duo de mouches et de quelqu'un qu'il reconnaissait bien, Ebenezer. Le petit détour venait de s'avérer encore plus intéressant qu'il ne l'était au départ.
Revenir en haut Aller en bas
Ebenezer Lestrange
Ebenezer Lestrange
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Salles Annexes Empty
Re: Salles Annexes

Message par : Ebenezer Lestrange, Mer 2 Mai - 19:06


On prenait vite des habitudes bizarres lorsque l'on travaillait dans une morgue. Rien de bien dégueulasse - je vous vois venir bande de pervers - juste des actes décalés qui interloquaient les vivants quand ils descendaient dans le repère d'Ebenezer à la recherche d'un père décédé. Ainsi, il se retrouva à dire bonjour aux morts lorsqu'il arrivait le matin et à leur souhaiter une bonne nuit lorsqu'il partait. Puis il leur parlait des fois, leur racontait absolument n'importe quoi et pour un gars mal poli et absolument pas bavard, c'était pas anodin. Il fallait reconnaître une grande qualité aux cadavres : ils ne parlaient jamais trop et Ebenezer adorait le silence.

Là, par exemple, il buvait son café tranquillou en chantonnant dans sa tête. Peinard de chez peinard, il avait laissé une housse grande ouverte laissant voir un sorcier trépassé entre deux âge à qui il manquait une bonne partie des intestins (un bout de l'intestin grêle était d'ailleurs disposé artistiquement sur son torse). Il n'attendait pas de visite alors il ne bossait pas très fort. Au pire, on l'engueulerait et il ignorerait. Il avait tout un passé d'élève et de serveur derrière lui pour avoir la technique de l'air faussement contrit et très insolent. Il bailla, s'étira, réfléchit à la vie et à feu son odorat. Depuis qu'il avait commencé son job, il ne sentait plus grand chose à part les produits chimiques ultra-concentrés dont il se servait pour tout nettoyer. Il était peut-être un peu maniaque sur les bords.

Tout rêveur, il sursauta lorsque la porte de la morgue s'ouvrit. Il se releva d'un coup, manquant de renverser sa tasse de café et dévisagea l'intrus. Un mec à la peau brune qu'il n'avait jamais vu tenu par un mioche qu'il ne connaissait que trop bien aka Squirtle son pleurnicheur de filleul. Qui avait osé emmener le trouillard à la morgue ? Même lui ne s'y était pas risqué. De un parce que Lizzie l'aurait certainement fracassé (elle avait développé un côté mère poule assez inquiétant), de deux parce qu'un enfant c'était tout plein de microbes, puis ça fouillait de partout et il ne voulait pas d'un filleul ayant ingurgité du formol pour en tester le goût. Il rabattit quand même la housse sur le cadavre pour le cacher - il était attentionné parfois - et regarda l'inconnu avec un air franchement hostile.

- Qui êtes vous ? Le baby-sitter ? Y a un problème ?

Genre Bennet avait donné son adresse de travail si Squirtle devenait ingérable ? Quoique Squirtle, ingérable, fallait lui faire avaler cinq litres de café. Ce petit, c'était de la guimauve. Et voilà même qu'il se dirigeait vers Ebenezer pour lui faire un câlin et dire que ça sentait bizarre ici. Aaaaarg.
Revenir en haut Aller en bas
Ashton Parker
Ashton Parker
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage
Occlumens
Manumagie (Niveau 1)


Salles Annexes Empty
Re: Salles Annexes

Message par : Ashton Parker, Jeu 3 Mai - 14:50


Comme on pouvait s'y attendre, Ebenezer ne répondit pas de manière particulièrement chaleureuse à l'arrivée d'Ashton. Déjà c'était relativement probable que toute personne dont le travail consistait à passer la journée entourée de cadavres ait des skills sociaux très développés, mais en plus quand on connaissait un peu l'ex-Serdaigle ça en devenait une évidence. Cela dit, si Parker avait décidé un jour de travailler entouré par des morts ça n'aurait probablement pas été dans ce contexte, mais bon.

Sur le coup, le sang-mêlé fut surpris qu'on le prenne pour le baby-sitter. Mais en réfléchissant à peu près deux secondes et demi c'était vrai que c'était la conclusion la plus logique pour quelqu'un qui connaissait le gosse mais pas lui. Enfin, Ebenezer le connaissait mais pour l'instant il le reconnaissait pas. Le métamorphomage aurait pu directement dévoiler son identité et expliquer ses péripéties à son ami avec un beau "tadaam" mais il décida que ce serait largement plus marrant de jouer le jeu pour le moment.

- On peut dire ça oui, répondit-il.

Fort heureusement, Squirtle n'avait pas suffisamment écouté pour le contredire. L'enfant n'avait toujours pas lâché sa main et passait ses pieds sur les jointures du carrelage sans vraiment prêter attention à la discussion autour de lui. Cependant, se foutre de la gu**le de Lestrange c'était rigolo deux minutes mais il ne fallait pas perdre de vue le principal objectif de sa visite ici. A la base le sorcier ne s'était pas rendu à la morgue pour visiter ou pour voir le gars qui y travaillait (puisqu'au dernières nouvelles Ashton pensant que Ebe voulait être médicomage, et il y avait quoi à médicomager sur des cadavres ?).

- En fait je venais pour savoir si ça serait possible que j'emprunte une oreille ?

Maintenant qu'il le disait à voix haute c'était vrai que ça pouvait paraître un peu étrange comme demande. Mais bon, il avait besoin de cette oreille donc il préférait demander gentiment même si il savait très bien qu'elle ne rejoindrait pas son propriétaire une fois sa petite potion menée à bien.
Revenir en haut Aller en bas
Aya Lennox
Aya Lennox
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-garou
Legilimens



Salles Annexes Empty
Re: Salles Annexes

Message par : Aya Lennox, Ven 2 Nov - 13:52


PV Alhena
Flashback


Le verdict allait tomber, elle le sentait, comme une vérité stupide à entendre. Presque inconcevable. Si bien que le Médicomage qui lui faisait face se trouvait bien gêné d'avoir à le dire ainsi, sachant qu'il n'y avait pas vraiment de raison à, d'explication ne serait-ce que rationnelle, de pourquoi du comment. Il serrait et desserrait ses doigts en souhaitant avant tout tourner du pot, avant de tenter une amorce, de se rétracter. La jeune femme était en train de se rhabiller dans la salle d'à côté et si le dire entre deux portes semblait bien plus facile, il ne souhaitait pas qu'elle ait à découvrir pareil fait sans pouvoir regarder quelqu'un dans les yeux. Apprendre qu'on ne pouvait pas avoir d'enfants, ce n'était jamais facile. Il ne voulait pas être le monstre qui détruirait peut-être ses rêves, certains de ses espoirs. Il ne faisait pas ce boulot pour ça.

- Alors ?
Il l'observa replacer ses cheveux d'ange sur ses épaules, alors qu'elle-même le dévisageait, le visage miné d'avoir bien d'autres questions à poser. En lâchant l'emprise brûlante de sa propre main, recroquevillée dans une poigne qui ne voulait pas s'y résoudre, il décida de se lancer.
- Vous m'avez expliqué être déjà allé du côté Moldu de la médecine pour profiter de leurs nouvelles technologies. C'est bien cela ?
- Tout à fait. Cela n'a pas été facile, surtout concernant l'identité que j'ai dû utiliser, mais j'ai été examinée par un gynécologue dans une clinique spécialisée.
Aya jaugea le spécialiste se pincer les lèvres, en observant les papiers face à lui. Puis, brusquement, celui-ci se leva, sa main droite continuant les mouvements étranges qu'elle faisait depuis quelques instants.
- Je dois avouer que je n'aime pas donner totalement raisons à mes "collègues" sans pouvoirs magiques. Mais il me semble bien qu'ils ne se sont pas trompés sur votre cas...
Aya ne bougea pas, parfaitement silencieuse, et presque peu touchée par la nouvelle. Finalement, elle ne s'attendait à rien d'autre qu'une deuxième conclusion, similaire en tous points à la première. Elle ne faisait que trop peu confiance aux médecins moldus, mais vu la batterie de tests qu'on lui avait auparavant réservé, la nouvelle qui allait tomber n'en était pas vraiment une.
- Miss Lennox... Je regrette d'avoir à le dire, et ce n'est jamais facile, poursuivit le Médicomage en s'installant à nouveau dans son fauteuil. Vous ne pouvez pas avoir d'enfants. Il hésita un peu, sa bouche s'ouvrant sur une note qui ne voulait pas sortir. Il ressemblait plus à un poisson qu'à autre chose, à cet instant-là. Je... J'aimerais pouvoir vous dire qu'il existe des solutions mais... Autant qu'une malformation, il s'agit comme d'un vide en vous. J'ai rarement vu ça.

Aya se contenta de froncer les sourcils, en observant le sorcier qui lui parlait. On lui avait bien expliqué qu'il s'agissait d'une malformation, mais pas d'un "vide". Pas ce terme précisément. Le mage ne mit pas longtemps à réagir. Déjà, il se redressa pour satisfaire sa patiente en explications plus poussées.
- D'après ce que j'ai compris, vous avez passé ce que nos voisins moldus appellent une hystérosalpingographie. Il tiqua sur le mot, comme lorsqu'on découvrait un nouveau langage. D'après les résultats, il semble que votre malformation soit simplement due à un morceau manquant de votre utérus. Et ce morceau est indispensable pour favoriser la possible nidation. Sans lui, la rencontre ne s'effectue pas.
- D'accord, répliqua simplement Aya avec détachement. Et, comment c'est possible, exactement ?
- Il peut s'agir d'une anomalie génétique ou encore...
- Héréditaire ? Est-ce que ça peut être héréditaire ?
- Tout à fait, oui. L'anomalie peut tout à fait être héréditaire. Vous avez connaissance d'une telle particularité dans votre famille ? demanda-t-il avec intérêt.
Aya soupira, gigota sur sa chaise en évitant le regard du Médicomage qui trouvait vraisemblablement intéressante une telle bête de foire.
- Je ne connais pas ma vraie mère. Alors je ne sais pas trop d'où ça vient. A priori, mon père n'a pas d'utérus.
- Si cela peut vous rassurer, Miss Lennox, vous ne pouvez pas avoir d'enfant par la voie classique, mais vous avez toujours des ovules en état de marche. Si la question d'en avoir vous chagrine, vous pouvez toujours...
- Je vous coupe tout de suite. Je ne veux pas d'enfants, ça m'est égal. Sa voix lacérée brisa quelque peu la douceur qu'avait voulu instaurer le médecin entre eux. Instinctivement, celui-ci recula dans son fauteuil en détaillant avec surprise la jeune femme. Je voulais simplement avoir confirmation que c'était bien héréditaire, mais que cela n'empêchait pas totalement d'avoir des enfants. Certaines questions que je me posais méritaient une réponse. C'est tout. J'en ai rien à foutre autrement, alors ne me cherchez pas de solutions par pitié ou je ne sais quoi.

La discussion ne s'éternisa pas, et le Médicomage raccompagna Aya à la porte de son bureau non sans se reprocher d'avoir pris des pincettes avec une patiente qui ne se souciait pas tellement de son cas. Son détachement ainsi que le caractère totalement intéressé de sa démarche lui étaient peu familiers, lui qui avait si souvent rencontré des femmes en mal d'enfants, justement.

Une fois seule dans le couloir, la jeune femme observa l'affiche de prévention placardée sur le mur face à elle, avant de baisser les yeux sur la tasse de thé que lui avait servie la secrétaire du toubib et sur laquelle était esquissé un utérus, en format simplifié, avec un message encourageant.
"Vide". Vide. C'était ça. Elle était juste vide. Il lui manquait un truc. Juste un truc pour. Toujours, il manquerait un truc. Et sa mère, qui n'était plus là, qui s'était simplement barrée, peut-être de la surface de la Terre ou simplement de son monde, maudite voleuse, sa mère lui avait légué ça. Du rien, un vide.

Sans plus de délicatesse, la tasse termina sa vie au sol, auparavant projetée sur l'affiche qui lui souriait toujours. Ses blasphèmes s'étaient perdus dans le couloir, solitude, adressés à Tout sauf à quelqu'un finalement.
Le "vide" lui resta en travers de la gorge.


Dernière édition par Aya Lennox le Dim 6 Jan - 18:02, édité 1 fois (Raison : Mise en page éditée)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Salles Annexes Empty
Re: Salles Annexes

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

 Salles Annexes


Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: Hôpital Ste-Mangouste-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.