AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres
Page 2 sur 2
Barnsbury [Quartier]
Aller à la page : Précédent  1, 2
Elhiya Ellis
Serpentard
Serpentard

Barnsbury [Quartier] - Page 2 Empty
Re: Barnsbury [Quartier]

Message par : Elhiya Ellis, Jeu 31 Mai - 16:33



Be my guest



Pv Ethan
LA Mutuel
En venant d'ici


Car ça faisait un petit moment sans


Humidification de lèvres d’une pointe de langue et coup d’œil espiègle en récupérant la place en pouffant légèrement. |color=green] « Une mort lente…. Quelle tristesse pour toi »[/color]. Le clin d’œil avait glissé automatiquement avant de regarder le résultat de l’empressement du garçon dans sa tignasse blonde. L’impression d’avoir terminé une étreinte nocturne contre le premier mur croisé, ça n’allait absolument pas. Coup de brosse, ondulations d’un coup de baguette, un peu de rouge sur les lèvres, du gloss sur leur cœur, et travail sur les yeux. Du noir charbonneux, car avec ses mèches dorées, le bleu de ses yeux le mélange était assez remarquable, même si la limite entre le vulgaire et l’acceptable était très faible. Des cils allongés du passage du mascara, du blush sur les joues, une appréciation dans le miroir et la main donnant un peu de mouvement aux bouclettes pour les faire plus naturel pour parfaire le tout, ne restait qu’une chose. Goutte de parfum au creux des clavicules et sur chaque poignet, car jouer les chaperons ne signifiait pas rester en chien de garde sur le côté à attendre que le temps passe.

De toute manière, le brun semblait bien vouloir devenir son occasion de la soirée et de la nuit, à perdre ainsi ses doigts dans une bouclette glissant dans sa nuque, déclenchant un léger frisson et la tape de sa main. « Psshiit touche pas, s’pas à toi que j’sache ». Non, c’était à peine prêter afin de jouer, suivant ses règles à elle, mais rien de plus. Alors s’il désirait pouvoir se servir à sa guise il allait devoir faire pas mal d’effort et pas juste arborer des artifices qu’elle avait validés. Un coup d’œil discret au résultat final, un sourire gourmand d’appréciation sans trop écouter ce qu’il racontait concernant le métro. Seul ce clin d’œil soudain, marque qu’un barreau de cage de l’aiglon avait fini par bel et bien disparaitre. Détail intéressant gratifié d’un léger rictus plein de sous-entendus.   « T’inquiète… On profitera, là-bas ou ailleurs.. Tiens termine avec ca» Echo malicieux en retour d’une paupière ébène avant de se lever pour lui jeter un petit vernis noir dans les mains .

Sauter dans ses bottines négligemment trop larges, les opales grimées de ces heures de liberté recouvertes en dernière étape. Un coup de baguette pour récupérer son manteau tout aussi noir que la couche de couleur que le brun posait sur ses ongles. « Tout bon ? ON file ? Mais le métro c’est pas obligatoire je peux nous faire transplaner à Camdem encore. Quoi que…. Les toilettes publiques seront fermées… J’descends, rejoins moi des que c’est bon » Abandon de l’aiglon dans un sourire trop lumineux pour ne pas lui faire comprendre qu’elle cachait un petit quelque chose qui ne lui plairait pas forcement.

Au rez-de-chaussée, Monsieur et Madame Ellis en train d’attendre que la marmaille s’en aille pour valider ou non les accoutrements choisis. Une grimace de la part du paternel face à un manteau fermé de la tête au pied et le sourire radieux de sa progéniture, puis un haussement de sourcil dubitatif à l’arrivée de l’Ethan changé. Doux sourire maternel souhaitant une bonne soirée, un bougonnement d’Edwinn à la main de la gamine attrapant celle de son pirate, et surement des maugréassions que la porte claquée derrière leurs pas ne laissaient transparaitre.

D’un pouffement, Elhiya mettait son sac à son épaule entrainant le brun vers le métro « J’ai cru comprendre qu’en fait ça t’avais plu comme mode de transport » et surtout c’était bien plus simple s’il fallait prendre en compte l’heure tardive qui ne laissaient que peu d’endroit de réapparition dans les zones usées par les fêtards. Passage obligatoire par la machine dévoreuse de ticket, entassement dans la rame, où la blondinette les deux mains sur le gilet de velours rouge s’amusait à suivre les arabesques du bout des doigts justes pour taquiner Monsieur-j’avais-de-plus-en-plus de mal à me contenir. La proximité du transport, nouveau jeu préféré de la verte qui prenait un malin plaisir à laisser son regard glisser des yeux du garçon à ses lèvres en les effleurant de temps à autre prétextant un freinage trop brusque. Un dernier rire, une dernière humidification de ses propres lèvres avant de fuir hors de train déjà pressé de partir.

Fuite hors des souterrains Londonien pour retrouver un ciel étoilé, sa lune égoïste et l’air revigorant de la nuit. Point d’excitation enivrante parcourant la demoiselle qui trottinait déjà vers le lieu de rendez-vous avec une bouffée d’air fraiche….

Fin ici – Suite
Revenir en haut Aller en bas
Artemis Lhow
Artemis Lhow
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Barnsbury [Quartier] - Page 2 Empty
Re: Barnsbury [Quartier]

Message par : Artemis Lhow, Mer 1 Aoû - 0:04



Tour de garde


avec Matt Austins


L'été et le soleil ne sont pas réellement tes amis, tu leurs préfère un air frais et léger. Depuis des quelques années tu as totalement délaissé les robes lourdes et chaudes des sorciers pour les costumes trois pièces et les chemises en lin. Mais ça ne fait pas tout, même sans la veste tu ne peux t'empêcher d'avoir beaucoup trop chaud sous ta chemise dans ce pantalon dont tu ne veux te départir au profit d'un short plus léger. La fonction te l'impose, mais même sans cela tu ne porterais pas de vêtements de ce genre. Pas ton style.

Ça ne semble pas non plus être le style vestimentaire du petit dernier du Bureau, bien souvent affublé de sa chemise et de sa cravate serrée à point. Il est l'opposé même du plus jeune des Aurors avec ses styles extravagants et sa façon d'être bien personnelle. Arty et Matt, deux êtres que tout oppose et que tu t'efforces de faire travailler ensemble malgré leurs différences et leurs désaccords.

Aujourd'hui, le gamin est délégué à la surveillance avec Shela. Ils semblent bien s'entendre tous les deux, alors tu t'es naturellement dit que tu allais emmener Matt avec toi histoire de discuter un peu, de faire connaissance et surtout de faire le point sur son entrée au Bureau des Aurors et son intégration. Plaçant ta main au dessus de tes yeux pour y voir plus clair, tu te tourne vers ton collègue Comment tu te sens Matt ? Je veux dire, au sein de l'équipe ? Le bruit ambiant et le marché du quartier cacheront bien vos propos aux oreilles des moldus environnants. Parfait !


A partir de ce jour et jusqu'au dernier jour du mois, ce forum et l'ensemble des sujets qui s'y trouvent sont placés sous surveillance.

Revenir en haut Aller en bas
Matt Austin
Matt Austin
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Legilimens
Occlumens


Barnsbury [Quartier] - Page 2 Empty
Re: Barnsbury [Quartier]

Message par : Matt Austin, Ven 3 Aoû - 22:21


C’était réellement le retour aux affaires pour l’Auror, qui pour la peine, avait mit ses plus beaux habits. Ainsi que sa plus ravissante cravate. Celle foncée avec des petits pois bleutés. Pour la première fois depuis son retour dans la corps des Aurors, depuis sa descente au enfer, voilà qu’il allait reprendre les surveillances dans les rues moldus mais aussi magiques. Des tours de gardes. Autrefois, cela lui avait notamment permis d’interrompre un geste macabre des partisants de l’Ordre Noire. De, comme à leurs habitudes, qui s’en prennent à des enfants. Le lieu. La cabane Hurlante. Un sauvetage. Et il avait l’intelligence, à l’époque, de prévenir ses collègues. Pas comme cette autre fois. Non.

Mais pour son premier tour de garde nouvellement de retour dans les rangs de l’élite du Ministère de la Magie, le sorcier était accompagné. Ou plutôt, il était l’accompagnant. Car aujourd’hui, son tour, il allait le passé en compagnie du Chef, de la légende, du bureau des Aurors. Lhow Artemis. Un homme dont le brun avait entendu parler lors de sa convalescence. Un homme respectueux. Sérieux. Irréprochable dans sa manière de travailler. Pas comme l’autre. Le Wildmsith qui était pitoyable. Mais ce n’était pas le propos. L’auror devait s’efforcer de ne pas penser à lui. Pour ne pas penser à cette faille rouverte.

Alors que leurs marches dans les rues londoniennes venaient tout juste de commencer, la voix de Mister Lhow s’envola vers lui. Une simple question. De politesse ? Non. Car le franco-américain savait que leur Chef était ce genre de supérieur à se soucier du bien être de ses troupes avant le sien. Un vrai leader. Ce genre de personne qu’appréciait le nouveau Auror. Donc Mister Lhow méritait une réponse correcte et sincère. Pas un mensonge. La franchise était le meilleur moyen de crever un abcès.

« Je ne vais pas vous le cacher Monsieur Lhow, le jeune Arty me tape sur le système. Vous êtes très bon dans ce que vous faites. Miss Diggle fait un travail des plus appréciables. Mais Wildsmith. Lui. Qu’est ce qu’il fait ici ? Le brun laissa quelques secondes passer avant de reprendre. Salir notre fonction est sa principale occupation. »

Le ton avait été sans appel, ne laissant aucunement la place à de l’humour. Le franco-américain avait parlé, avait dit, ce qu’il avait sur la conscience. Et encore, il avait réussit à ce contenir. Et à ne pas craquer devant son supérieur malgré la rage qui bouillonnait en lui à la simple prononciation du nom. Wildsmith.
Revenir en haut Aller en bas
Ashton Parker
Ashton Parker
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage
Occlumens
Manumagie (Niveau 1)


Barnsbury [Quartier] - Page 2 Empty
Re: Barnsbury [Quartier]

Message par : Ashton Parker, Sam 13 Oct - 12:44


PV Kohane W. Underlinden

Depuis plusieurs mois Ashton trouvait qu'il avait particulièrement gardé un profil bas. Il en avait été un peu obligé étant donné qu'il était devenu le nouveau visage du Chaudron Baveur et qu'il avait désormais des enfants en âge de comprendre un peu ce qu'il se passait autour d'eux. Mais ces derniers temps il avait accumulé une certaine frustration qui n'attendait que la bonne occasion pour péter tel un bouchon de champagne.

En ce vendredi soir Londres était bien animé et le quartier de Barnsbury ne faisait pas exception à la règle. C'était une zone de la ville majoritairement moldue bien que des sorciers se mêlaient toujours au milieu d'eux. L'heure était assez tardive mais Parker était encore parfaitement bien réveillé grâce aux canettes de boisson énergisantes complètement artificielles que vendaient les moldus. Un simple petit Accio lorsque le cassier avait le dos tourné avait suffit pour se les procurer sans problème. Le sang-mêlé prit les dernières gorgées de sa canette puis la jeta négligemment sur le bas-côté.

Le quartier était principalement constitué d'habitations, avec des commerces ou restaurants au rez-de-chaussée dont la plupart avaient à présent fermé leurs portes pour la journée. Ashton considéra d'un air attentif une voiture garée devant l'un des immeubles. Il n'était pas un spécialiste de ces moyens de transports moldus mais il en avait déjà conduit quelques unes et celle-ci avait l'air d'être un assez beau modèle. Ni une ni deux, quelques coups de baguettes plus tard le jeune homme se trouvait au volant de l'engin et avançait à toute allure dans les rues du quartier sans trop se soucier de la signalisation présente.

Sur sa droite se trouvait un restaurant qui s'apprêtait visiblement à fermer ses portes pour la soirée. Le sorcier ralenti légèrement, tourna le volant pour pointer vers l'établissement puis ouvrit la portière et descendit de la voiture alors que celle-ci continuait sa course à une allure modérée. Elle termina son trajet dans la vitrine du restaurant, qui se craquela sous le choc sans pour autant s'effondrer. D'un coup de pied le Métamorphomage s'occupa de terminer le travail, la baguette prête à l'emploi, et observa le verre s'effondrer sous les cris de la serveuse qui nettoyait les tables.


Dernière édition par Ashton Parker le Mar 11 Déc - 13:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kohane W. Underlinden
Kohane W. Underlinden
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Barnsbury [Quartier] - Page 2 Empty
Re: Barnsbury [Quartier]

Message par : Kohane W. Underlinden, Sam 24 Nov - 21:26



Désoléééée du retard ><

Les rues tanguent sous le regard fatigué. Dans les jambes, la sensation du chemin mécanique, de l'errance sans but, juste avancer, sur le trottoir laid, et les réverbères qui éclairent les silhouettes qui passent. Laids, eux aussi. Dans cette lueur jaunâtre autour de laquelle tourne parfois un insecte. Qui vient se cogner contre la paroi grésillante de verre. Je ne sais pas trop à quoi il pense, alors qu'il réitère les coups sans jamais trop sembler en souffrir. Pourquoi cherche-t-il avec autant d'intensité à entrer en contact avec la lueur du réverbère ?
Haussement d'épaule et je continue.
Je n'ai que faire des insectes.
Je ne vois que mes pieds, qui se brouillent un peu parfois -bâillement étouffé.
Le corps fourmille. Comme engourdi. L'automne, les derniers moments de douces températures, entrecoupés par des journées de froid intense. Les saisons passent, la terre tourne. Et pourtant, tout me semble être pareil.

L'agitation des grandes artères se calme peu à peu.
Je marche. Depuis. Longtemps. Je marche.
Les rues se font plus calmes. Pavillons. Petits commerces fermés. Restaurants de taille modeste. Je marche.
Et soudain, un fracas attire mon attention. Un cri.
Je tourne vivement la tête.
Il y a la vitrine illuminé d'un restaurant. Et, ce que les Moldus appellent communément voiture, encastré dedans.
Le cri qui monte dans les aigus, provenant d'une silhouette tétanisée à l'intérieur dudit restaurant. Une autre silhouette, près de la voiture, à l'extérieur.
Je trottine jusqu'à l'étrange scène. Mon cerveau fonctionne un peu au ralenti -manque de sommeil. Je ne prends pas de suite conscience de l'ampleur de ce qui vient de se passer. De la peur de la femme qui crie et suffoque de trop crier. Et l'homme
Je le reconnais.
Le nouveau propriétaire du Chaudron Baveur.
Celui qui m'a dit qu'il me tiendrait au courant, si jamais il a des nouvelles concernant Asclépius.
Il est là, baguette à la main.

-Belle soirée, hein ? je balance en arrivant à son niveau.

Mon regard dérive vers la voiture emboutie dans le restaurant. La femme terrorisée. Les débris de verre qui jonchent le sol. J'entends encore le fracas qui a attiré mon attention.
Hm
Ca a l'air d'avoir envie de se défouler, ce soir.
Je ne peux pas lui en vouloir. Moi aussi, ça bouillonne au bout des doigts, fatigue, tristesse, rage, tout accumulé, tout mélangé, cocktail explosif.
Mais

Le plus naturellement du monde, je pousse la petite porte encore intacte à côté de la vitrine défoncée. Le cri de la femme a fait venir un collègue -sans doute le cuisinier, au vu de sa tenue- qui regarde, avec de grands yeux, la scène qu'offre son restaurant.

-Si vous voulez un conseil, vaut mieux filer, je lui dis, d'un ton calme, presque las.

La femme est toujours tétanisé et l'homme s'approche en hurlant des trucs du style je vais appeler la police vous ne perdez rien pour attendre et blabla blabla.

-Non, sérieux vous...

Pas le temps d'achever ma phrase car le cuisiner se plante devant moi, me menaçant de son index boudiné.
Ni une ni deux, je dégaine et, d'un #mobilicorpus, le transporte jusqu'en dehors de son restaurant, accordant, au passage, un regard en sourire au propriétaire du CB. Ashton Parker, si mes souvenirs sont bons.
Le bonhomme prisonnier du sort mais pas inconscient panique, hurle de se voir transporté de la sorte sans rien comprendre. Je le dirige, de ma baguette, à quelques mètres du lieu d'impact et, lorsque je le libère, il hurle de plus belle, cette fois non plus d'énervement mais de peur face à l'incompréhensible. Je l'entends bafouiller des trucs encore à propos de la police avant qu'il ne détale.

-Vous feriez bien de l'imiter, je reprends, revenant vers la serveuse.

Cette fois-ci, elle n'hésite plus. Ne demande pas son reste.
Et bientôt, on est plus que deux.
Ashton. Et moi.

-Pas de pertes humaines, j'explique arrivant à nouveau près du propriétaire. Le temps qu'ils reprennent leurs esprits, qu'ils alertent leur police -s'il en ont l'idée- et qu'on vienne nous cueillir, je pense qu'on a largement le temps de s'amuser.

Ca bouillonne encore, au bout des doigts. Palpite au rythme de la baguette.

-On commence par quoi ?

Puis, sans même attendre vraiment sa réponse, je teste un #acideleus sur l'une des portières fermées de la voiture. Instantanément, un gros trou se forme, le métal tend à fondre autour de l'impact. Huhu, c'est rigolo. On peut faire des trous dans la voiture ! Je ne sais pas à qui elle est. Mais ça n'a pas trop d'importance.

Revenir en haut Aller en bas
Ashton Parker
Ashton Parker
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage
Occlumens
Manumagie (Niveau 1)


Barnsbury [Quartier] - Page 2 Empty
Re: Barnsbury [Quartier]

Message par : Ashton Parker, Mar 11 Déc - 14:04


Baguette à la main, Ashton épousseta les quelques morceaux de verre qui se trouvaient sur sa cape de sorcier tout en observant l'étendue des dégâts qu'il venait de provoquer. Les deux pauvres moldus encore dans le restaurant qui ne comprenaient pas ce qu'il se passait faisaient mine de s'énerver sans savoir à qui ils avaient à faire. A côté de l'ex-Gryffondor, la voiture complètement enfoncée fumait légèrement de sous le capot, et le verre brisé était répandu partout autour. C'est alors qu'une voix familière retentit derrière lui.

- Belle soirée, hein ?

Se retournant légèrement, le Métamorphomage constata que Kohane, la propriétaire des Trois Balais, se trouvait juste derrière lui. Il l'avait rencontré lorsqu'elle était passé au Chaudron Baveur pour lui demander des informations à propos d'Asclépius mais il ne s'attendait pas à la revoir dans ces circonstances. Fait étonnant, elle ne semblait pas particulièrement paniquée ou en colère par rapport à ce qu'il venait de faire. Elle commença par lui suggérer de partir avant que le propriétaire du restaurant ne commence à s'énerver vis-à-vis d'elle. Alors, à la grande surprise de Parker, elle dégagea le moldu de la zone à l'aide d'un sortilège avant de suggérer fortement à la serveuse de faire de même.

Tout s'éclaircit sur ses intentions lorsqu'elle lui parla de s'amuser un peu avant que la police moldue ne finisse par arriver. Il était à présent tout à fait clair qu'elle avait envie de se défouler et que le sang-mêlé venait de lui fournir la parfaite occasion de le faire. La rue était à présent déserte et les quelques passants qui avaient ouverts leurs volets pour voir ce qu'il se passait les avaient aussitôt refermé en voyant la sorcière se servir de sa baguette. Kohane, visiblement bien décidée à ne pas attendre trop longtemps, commença par faire fondre une partie de la voiture.

- Moi je vais aller jeter un coup d'oeil à la salle, suis moi si tu veux ! répondit-il.

Il avait employé le tutoiement pour la première fois mais à partir du moment où ils détruisaient un restaurant ensemble cela lui semblait approprié. Pour appuyer ses propos, Ashton fit quelques pas à l'intérieur de la salle principale en passant à l'endroit où se trouvait la vitre auparavant. Ses chaussures crissèrent sur le verre brisée tandis qu'il utilisait un Fustigeaflamma pour transformer sa baguette en un long fouet enflammé. D'un geste maîtrisé, il le fit claquer nettement sur deux tables, qui s'effondrèrent sur le coup avant de commencer à brûler. Que le fun commence.
Revenir en haut Aller en bas
Kohane W. Underlinden
Kohane W. Underlinden
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Barnsbury [Quartier] - Page 2 Empty
Re: Barnsbury [Quartier]

Message par : Kohane W. Underlinden, Dim 13 Jan - 17:18



Doux spectacle de destruction, que de voir cette portière fondre sous l'acide du sort. J'entends le bruit de volets qu'on referme. Oh, quelqu'un a dû nous voir, prendre peur, se barricader chez lui. Mais connaissant la communication Moldue -notamment la rapide et sans fil- bien possible que ladite personne ait prévenu la police. Ou soit en train de le faire. Alors ne traînons pas, si on veut s'amuser un peu !

-Moi je vais aller jeter un coup d'oeil à la salle, suis moi si tu veux ! 

Mais c'est qu'il a bien raison, le bougre. Ne perdons pas de temps, allons voir ce qu'il se cache dans l'antre de ce petit restaurant !
Je le suis du regard ; il joint le geste à la parole. Il entre dans le restaurant et, bien vite, je lui emboîte le pas d'un trottinement enthousiaste.
La salle principale est jonchée de morceaux de verres. Un désordre un peu post-apocalyptique règne ici.
Ashton transforme soudainement sa baguette en un fouet enflammé. D'instinct, je fais quelques pas de côté, histoire de m'éloigner. Pas que je le craigne, lui. Mais un accident est si vite arrivé. Après tout, je suppose que Peter non plus, n'avait pas voulu me viser lorsqu'il m'a accidentellement arraché quelques centimètres carré de peau de bras avec son fouet, la dernière fois ! Enfin, qu'importe l'intention, c'était vachement douloureux et j'ai pas tellement envie de recommencer.
J'entends, dans mon dos, son fouet claquer. Lorsque mon regard se reporte sur le propriétaire du CB, une table est fendue en deux. D'un coup sec. Clac.
Eh bien, il commence les hostilités, lui aussi !
D'un air un peu nonchalant, je commence à appliquer quelques diffindo sur les éléments de tissu qui passent dans mes rétines : nappes, napperons, tas de serviettes empilées sur le comptoir. Le bruit caractéristique du tissu qui se déchire fait frémir mes oreilles. Néanmoins, ce n'est pas assez suffisant. Bientôt, un confringo vient faire exploser une chaise, puis une autre. Quelques débris de bois volent vers moi, s'accrochent à mes cheveux alors que je ri. C'est assez amusant, de ce se défouler, parfois. Ca permet de penser à autre chose. Oublier.

Tiens, en parlant d'oublier.
Je galope avec insouciance jusqu'au comptoir. Me retrouvant de l'autre côté, je peux contempler la salle qui commence à être un vrai champ de bataille. Et Ashton, qui est là, lui aussi. Lui qui avait ces pulsions, celles-là même qu'il est en train de laisser exploser.
J'ai toujours aimé les arrières de comptoir. Depuis que je suis aux 3B, c'est ma place préférée. Je ne saurais dire pourquoi exactement. Mais voilà. Je m'y sens bien.
Je farfouille les étagères et les placards et, enfin :

-Je les ai trouvé ! je m'exclame à l'adresse du jeune homme.

Je secoue deux bouteilles, une de tequila encore bien pleine et une autre de gin. D'un mouvement lourd, de les pose sur le comptoir et sors le reste de la réserve.

-Faut pas oublier de se désaltérer pendant un effort physique, je dis, d'un ton extrêmement sérieux de Maman donnant des recommandations.

Une fois les bouteilles disposées, c'est au tour des verres. Je trouve deux grands verres mais aussi deux shooters, c'est intéressant, ça. Finalement, les bars restaurants Moldus ressemblent à ceux Sorciers. Juste qu'on mange pas tout le temps la même chose. Ni ne buvons tout à fait les même cocktails.
Je regarde Ashton d'un air satisfait devant ma trouvaille. Quand on aura fini, on pourra peut-être les exploser, elles aussi. Ca serait drôle.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Barnsbury [Quartier] - Page 2 Empty
Re: Barnsbury [Quartier]

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 2

 Barnsbury [Quartier]

Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.