AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres
Page 3 sur 3
Divertissements londoniens
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Alkanor Naoui
Serdaigle
Serdaigle

Divertissements londoniens - Page 3 Empty
Re: Divertissements londoniens

Message par : Alkanor Naoui, Dim 24 Mar - 23:07


Je viens aussi !

Repos. Un peu, beaucoup de repos. En dehors de l'école. Et Londres est un des meilleurs endroits pour changer d'air sans aller trop loin. Pour oublier cette semaine qui se finit à nouveau. Une jolie balade pleine de de rêves pour se détendre un peu et pour se calmer. Un sac à dos comme toujours, un pull et c'est parti pour une promenade à Londres. Sous le ciel plutôt clair. Londres le week-end, ça doit être bien rempli. Il me faudra un coin tranquille, sinon ça va pas être agréable comme promenade. Mais je veux aussi une chose différente de d'habitude, une chose nouvelle.

Alors je marche, sans trop savoir où je vais, sans trop regarder les endroits où je passe. Je marche dans la rue à la recherche d'un truc nouveau. A la recherche de quelque chose à découvrir, à apprendre, à la recherche de quelque chose qui va changer ma routine. Je le vois pas tout de suite. Le vieux monsieur en longue robe debout et souriant sur la place publique.  Mais il y a deux choses curieuses. Un petit porcelet tout mignon à côté de lui. Et le Phénix qui apparaît dans le ciel. C'est surtout le porcelet qui m'attire. Il est tout mignon, tout sage à côté de l'homme qui est certainement un sorcier... et certainement un membre de l'Ordre du Phénix. Je m'arrête de marcher, curieuse. Il assure que son phénix de feu ne brûle pas. Mais c'est du feu. Donc c'est étrange.

Alors que j'observe l'homme avec le porcelet, quelqu'un s'approche d'eux. Je suis assez proche pour entendre sa question, et c'est une question pour le moins curieuse. Intéressante également. Mais ce n'est pas ce qui, pour le moment, m'intéresse réellement. Le joli porcelet m'attire davantage. C'est rare de croiser quelqu'un qui se promène avec un porcelet à ses côtés. M'approchant silencieusement, je regarde le sorcier du Phénix sans oser prendre la parole alors que vient de commencer une conversation forcément importante. Mais j'aimerai caresser la jolie bête toute sage. Pour ça, je suis persuadée qu'il faut que je demande la permission. Alors d'une petite voix timide, je demande doucement :

"Bonjour... pardon je voudrai pas déranger, mais il est mignon le porcelet, je peux le caresser ? S'il vous plaît ?"

Sans regarder les deux hommes. Le regard fixé sur le porcelet tout sage. Pleine d'espoir. Un porcelet ça doit être tout doux cet animal, non ? Mais tant pis s'il veut pas, après tout c'est son porcelet, mais au moins j'aurai essayé. Pour une fois, j'ai fait le premier pas. Et sinon... peut-être que je pourrai écouter et participer à leur conversation ? A 17 ans, il serait peut-être temps que je m'intéresse à mon futur.
Revenir en haut Aller en bas
Lorelaï Peony
Lorelaï Peony
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Divertissements londoniens - Page 3 Empty
Re: Divertissements londoniens

Message par : Lorelaï Peony, Mar 26 Mar - 14:32


Encore du feu.
Des flammes.
Au cœur de Londres.

Encore une image dans le ciel, qui signal.
Alarme Lorelaï.

Précipitation.
Coups de pas.
Sur le sol usé.

Les yeux levés vers le ciel.
Pas les mêmes flammes.
Pas la même colère.
Pas le sang.
Pas la haine.

Aux pieds, une étrange vision.
Un animal, tout de chair et de douceur.
Aux côté, un vieillard.
Des paroles.

Un regard en arrière.
Tout va bien.

Elle s'avance.
Pas.
      Pas.
             Pas.

Des ombres s’agglutinent.
Elle reste en retrait.
Pas.
      Pas.
             Pas.

Des questions.
Elle s'arrête.
La peur l'arrête.
Pas plus loin.
Le poing serré sur la baguette.
Vivacité.
Etre vif.
Vigilent, vif.
Répondre.
Réagir.

Ne pas se laisser surprendre.
La marque de l'Ordre.
Ne pas se laisser piéger.
Ne pas tomber dedans.
Ne pas tomber dans le piège.
Revenir en haut Aller en bas
Tara Gambon
Tara Gambon
Apprenti.e sorcier.ière
Apprenti.e sorcier.ière
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Divertissements londoniens - Page 3 Empty
Re: Divertissements londoniens

Message par : Tara Gambon, Mar 26 Mar - 21:10


Pour le moment c'était calme, Tara espérait que ça dure un peu. C'était un week-end plutôt agréable, le temps idéale pour se balader et discuter, présenter un nouveau sortilège au monde magique... Ou encore endoctriner les jeunes pour en faire des bonnes personnes. Le rôle des Phénix étaient peut-être de redonner espoir à certain, mais au fond Tara avait aussi besoin d'être rassurer. De parler des gens biens. Oublier les monstres. Oublier la peur, les échecs et les gros nuages noirs qui se profilaient à l'horizon.

_ Alors que doit-on craindre, si ce n'est le feu provocateur du Phénix ?

Le vieil homme croisa ses mains dans son dos, souriant à la question du jeune homme. Cela ne faisait d'ailleurs que lui donner un air encore plus énigmatique et il le savait. Sortir alors de sa bouche souriante la réponse la plus sincère d'une jeune sorcière dans un corps de vieux sage.

- Je dirais que cela dépend de ce dont vous avez le plus peur : avoir mal ? Ou ne plus rien avoir à espérer ?

Tara était curieux de discuter d'avantage avec le jeune homme, parce qu'il se souvenait bien de lui. Cela faisait un moment qu'ils gravitaient dans les mêmes sphères, puis en changeait, puis revenait. Et en même temps il y avait ces deux jeunes femmes qui, aux yeux du sorcier, sortaient du lot. Il s'était d'ailleurs demandé quand l'une oserait lui parler lorsqu'elle le fit. Tout chaleureux et plein d'entrain, il se tourna alors vers elle.

- Il s'appelle Poui. Et ce sera avec plaisir ! Puis il se tourna de la même manière vers l'autre jeune femme (Lore). Et vous, de quoi avez vous peur ma jeune amie ?

Oh. Loreleï... si seulement tu pouvais savoir à quel point tu n'as rien à craindre.
Revenir en haut Aller en bas
Alkanor Naoui
Alkanor Naoui
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Divertissements londoniens - Page 3 Empty
Re: Divertissements londoniens

Message par : Alkanor Naoui, Mer 27 Mar - 18:19


Le monsieur avait raison. Le Phénix dans le ciel ne brûle pas, ou alors c'est que je ne ressens rien, mais ça serait bizarre, puisque je ressens facilement les changements de température. Le petit porcelet, lui, est toujours sage, assis là à côté du sorcier, tout calme il n'a pas l'air d'avoir peur du Phénix. Peut-être qu'il est habitué, s'il vit avec cet homme, ça doit lui paraître normal un Phénix qui brûle pas dans le ciel. Ou alors il trouve que c'est bizarre mais il fait confiance au sorcier. La confiance est une belle chose quand on sait à qui on l'accorde. Pouic a dit le monsieur. C'est comme ça qu'il s'appelle. Drôle de nom. Je me demande d'où il vient. Mais si je pose la question, je vais avoir l'air bizarre, surtout qu'il y a d'autres gens, des inconnus, qui sont là. Curieux ? Des questions sont posées à la place de réponses. C'est une façon étrange de discuter. Comment avancer si à la place des réponses attendues il y a des questions ? Les gens sont parfois incompréhensibles et surprenants. Il faut apprendre à décoder leurs paroles si on veut comprendre quelque chose. Mais là c'est une vraie énigme pour moi. Deux questions pour répondre à une. Est-ce que ça signifie qu'il y a deux réponses possibles ?

Je comprends pas, mais le vieil homme est d'accord pour que je caresse son petit porcelet. Sans plus tarder et avec un sourire content, je m'accroupis près du porcelet. Le regarde. Et lui demande "Bonjour petit Pouic, tu vas bien ?". Pour être polie. Ne pas arriver comme ça, sans dire bonjour. Tendant la main, je regarde s'il l'accepte. Il est mignon. J'aime bien les animaux. Mais c'est une drôle d'idée de se promener avec un porcelet à ses côtés dans Londres. Ce n'est pas l'endroit où j'aurai été promener un porcelet. Mais la présence d'inconnus n'a pas l'air de le déranger plus que ça. Ma main glisse entre ses oreilles, sur le dessus de sa tête. Je m'assois par terre à côté de lui en l'observant. Je sais pas à quoi joue un porcelet. Ça m'embête un peu d'ailleurs.

Les pensées se suivent dans ma tête. Un jeux pour le porcelet. Une réponse intérieure à la question compliquée du sorcier adressée à l'homme qui a demandé ce qu'il fallait craindre. La souffrance fait-elle plus peur que de ne rien avoir à espérer ? Ou est-ce l'inverse ? Si on a rien à espérer, la vie n'aurait plus de sens. Si elle n'a plus de sens... est-ce qu'on n'en souffrirait pas ? Dans ce cas-là, il faudrait avoir peur de ne plus rien avoir à espérer ? Mais si on souffre... on commence à ne plus espérer si ça dure trop longtemps. Alors on aurait peur de souffrir.

"Un cercle vicieux..." je murmure pour moi-même "les deux ou rien."

Pensive, j'en oublie le monde autour de moi. Ce sont finalement deux questions intéressantes. Mais en fait, il n'a posé qu'une seule question, dont la fin se découpait en deux propositions. Ce que je pense n'est pas vraiment une réponse. Plutôt une pensée en train d'émerger.
Revenir en haut Aller en bas
Lïnwe Felagünd
Lïnwe Felagünd
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Divertissements londoniens - Page 3 Empty
Re: Divertissements londoniens

Message par : Lïnwe Felagünd, Ven 5 Avr - 13:33


LIBRE

Il regarde le sage s'exprimer comme le plus vieil arbre du monde. De quoi avait-il peur désormais qu'il avait vécu ses pires cauchemars ? L'an dernier, et le précédent et encore le précédent d'ailleurs, il aurait tout fait pour ne pas les vivre. Un à un, ils s'avéraient être une étape supérieure pour renforcer sa psychologie. Toutes se épreuves qu'il avait subies l'avaient rendu plus fort, bien plus fort - et plus vicieux, plus malin. De quoi avait-il peur ? Lui qui avait vu son épouvantard se languir devant lui. Ça s'était passé pas très loin d'ici, d'ailleurs. Une étrange coïncidence.

Haussement d'épaules _ ni l'un
ni l'autre.
Plusieurs personnes autour d'eux s'approchent
comme on approcherait une bête de foire
fascination admiration
suscitent l'addiction
des mots.

Jette un regard non-dissimulé ; dégoûté ; sur la bête en laisse.
Ça relevait du surréalisme.

Mais du surréalisme malsain.

Revenir en haut Aller en bas
Lorelaï Peony
Lorelaï Peony
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Divertissements londoniens - Page 3 Empty
Re: Divertissements londoniens

Message par : Lorelaï Peony, Mar 9 Avr - 15:52


Elle reconnait le jeune homme.
Lïnwe. Le lion. Le pianiste.
Il ne semble pas avoir peur.
Ça la rassure.
Et la jeune fille. Naïve. Vivent-elles dans le même monde ?
Sont-elles dans la même rue ?
Celle qui a vu couler le sang.
La mort.
Le long des rivoles.

De quoi a-t-elle peur.
La peur.
Etait-ce encore une émotion autre ? Une émotion diffère.
Ou n'était-elle que peur. Pleine. Entière. Complète.
Emplie.

Mieux vaut peur que souffrance.
Souffrance que peur.
Incertitude et espoir.
En résonance.
Incertitude.
                 Espoir.
Deux versants d'un même étau.

Elle regarde. Impassiblement perméable.
Désireuse de cette vague de vie.
Blanche et fraîche.
Désireuse de cette envie, qu'elle voit renaître dans ces iris.
Autour.
Dans les yeux de la petite. Agenouillée près de la vie en chair.
Désireuse de transpercer la peur et d'accueillir une brise, un frisson.
Revenir en haut Aller en bas
Tara Gambon
Tara Gambon
Apprenti.e sorcier.ière
Apprenti.e sorcier.ière
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Divertissements londoniens - Page 3 Empty
Re: Divertissements londoniens

Message par : Tara Gambon, Mer 10 Avr - 21:10


Beaucoup de curieux s'amassaient autour du Phénix, mais seul quelques âmes parvinrent à l’intriguer. Cette petite d'abord, qui semblait bien trop innocente pour se préoccuper des maux du monde. La voir ainsi faire des papouilles à Poui sans prêter attention à ce nouveau signe qui embrassait le ciel donnait une scène pour le moins surréaliste. Était-elle trop naïve ? Ou trop lasse ? Pourtant d'une oreille attentive elle écoutait. Marmonnant des réponses dans son coin que personne ne pouvait entendre mais qui ne pouvait pas être à destination du porcelet.

Lui il faisait sa vie d'ailleurs, réellement à l'écart de tout ceci. Boule d'innocence et de choupinitude. Voyez, il n'était même pas attaché, il aurait avoir peur du feu ou du monde. Mais non. A la place il jouait. Et Lorelaï restait attentive sans pour autant répondre à la question du phénix. Peur ? Ou méfiance ? Ou peut-être simplement qu'elle écoutait moins qu'elle ne le laissait croire. Dommage pour une journaliste. "Un Phénix et son cochon embrase le ciel et réponde aux questions des passant". C'était pour le moins inouïe.

Puis il y avait aussi ce jeune homme que Tara semblait croiser depuis toujours sans même le connaître. Et sa réponse avait de quoi laisser le magicien curieux. Ni peur ni espoir. De quel bois était-il fait alors ?

- Tu ne crains donc pas la souffrance ni même de perdre l'espoir. Alors qu'est-ce qui te motive à avancer ? Pourquoi vivre ?

Ou survivre. Toutes ces personnes autour de lui avaient-elles décidé de faire le choix de la neutralité ? A en croire les regards vide de cette petite étincelles de rage et de victoire commune à toutes les nobles causes, à toutes les grandes batailles... eh bien oui.

- Pour ma part j'ai simplement envie de croire que mes actes d'aujourd'hui contribuent à rendre le monde meilleur. On peut faire des erreurs, mais ne rien faire c'est un choix.

Tara lança un regard assuré à la foule devant lui. Seul il ne changerait peut-être rien, mais il avait bon espoir qu'à plusieurs ils pourraient faire des merveilles. Même ne pas choisir était un choix à part entière, or tout le monde savait que le mal triomphait souvent par l'inaction des gens de biens.
Puis tout d'un coup, le vieux barbu à lunette lâcha un petit rire et un sourire.

- Excusez le vieux sorcier que je suis. Je n'avais pas prévu de faire de la propagande aujourd'hui, mais présence n'est du qu'à ce Phénix dans le ciel que je voulais vous présenter. Ainsi plus personne ne pourra jamais commettre des actes de monstruosité en se faisant passer par nous.
Revenir en haut Aller en bas
Alkanor Naoui
Alkanor Naoui
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Divertissements londoniens - Page 3 Empty
Re: Divertissements londoniens

Message par : Alkanor Naoui, Dim 14 Avr - 11:28


Le petit porcelet est sage. Tout sage pendant que l'homme répond au sorcier. Il faut que je reste concentrée. Il faut réfléchir. Observer intérieurement. Écouter ce que dit l'homme. Écouter les réponses. Analyser. N'avoir ni peur de souffrir ni peur de ne pas pouvoir espérer est une chose étrange. Ce sont pourtant deux choses qui font vivre. Enfin, je crois. Ces deux peurs s'accompagnent forcément. Formant un cercle sans porte de sortie. Si tu entres tu es coincé. Pour toujours. Jusqu'à la mort.

Quelques questions. Rapides. Brèves. Beaucoup de paroles. De remarques. Et d'affirmations. D'explications. Curieuses et intéressantes. Le sorcier parle. Les paroles commencent à tourner. C'est intéressant mais il y a trop de choses à la fois qui entrent. C'est pas agréable. Du tout. Des inconnus. Que des inconnus. Et des voix. Mêlées. Celles des gens qui passent, celles du sorcier. Le bruit. Des images et du son. Fermer les yeux pour s'éloigner. Un petit instant. Se concentrer sur autre chose. Le phénix au-dessus. Oiseau magique de feu et d'or. Créature qui existe. Sauvage. Ou parfois en cage. Beau et impressionnant. Magnifique également.

Puis se remettre à la hauteur des autres, s'éloigner du petit animal tout mignon. Au revoir petit porcelet. Se mettre debout. D'un geste rapide. Et reculer un peu. S'éloigner de quelques pas de ces gens inconnus. Toujours en écoutant. C'est important. Une conversation sérieuse. Curieuse. À étudier. À comprendre aussi. Des actes qui contribuent à rendre le monde meilleur. Mais qu'est-ce qu'un monde meilleur ? Un monde où la peur n'est pas ? Un monde où le mal n'existe pas ? Ce qui renvoie à la question qu'est ce que le mal ? Des choses bien abstraites qui changent de signification selon les personnes. Selon leur point de vue et leur passé. Selon leur caractère et leur façon de penser. J'observe l'homme avec curiosité. Ce sont là des paroles curieuses.

Mais la suite est étrange aussi. Nous présenter un phénix magique de feu et d'or. Idée curieuse. Qu'est-ce qui empêcherait des gens d'utiliser ce phénix, même si maintenant nous le connaissons ? Je ne vois pas. Mais j'écoute. J'enregistre. Les paroles. Les questions. Les réponses.
Revenir en haut Aller en bas
Lïnwe Felagünd
Lïnwe Felagünd
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Divertissements londoniens - Page 3 Empty
Re: Divertissements londoniens

Message par : Lïnwe Felagünd, Mer 17 Avr - 20:35


LIBRE

La question était plutôt de savoir pourquoi survivre ? Et pourquoi pas ? Et si l'existence ne se résumait qu'à survivre à travers les tords et les travers du monde ? Et si il n'y avait pas qu'une seule vie, après tout ? Si ce n'était, aujourd'hui, qu'un seul chapitre de lourdes prémices ?

Il rejoint l'importance du sorcier à croire en ses actes, ses choix - pour modifier le quotidien, le réel, le monde. Pas nécessairement le rendre meilleur, mais pouvoir le manipuler - à bon ou mauvais escient, tant qu'il s'agit du sien, tant qu'il s'agit d'assouvir ses envies qui elles, seront toujours bonnes, quoi qu'il en soit.
Sourcils arqués.

Pas prévu de faire de la propagande, vraiment ? Tout est acté
aujourd'hui, y compris son phénix ardent.

La propagande est un outil devenu banal comme un vieux
qui ne peut sortir sans sa canne, alors il n'y a pas de mal à cela.
Ils sont là pour parler, philosopher avec un vieil homme perdu dans la rue.

On dirait un aveugle
qui cherche ses pièces dans son chapeau mort.

— Et comment ? Comment démasquer
le vrai du faux ?


Comment peut-il être aussi sûr qu'on ne se dédouanera plus sur l'Ordre Blanc ?

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Divertissements londoniens - Page 3 Empty
Re: Divertissements londoniens

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 3

 Divertissements londoniens

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.