AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc
Page 2 sur 8
Enfin dehors !
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
Peter McKinnon
Serpentard
Serpentard

Enfin dehors ! - Page 2 Empty
Re: Enfin dehors !

Message par : Peter McKinnon, Sam 4 Fév - 15:00


Il fallait dire que Peter était assez fier de sa dérobade. Bien qu'il faille ajouter qu'il ne le fut pas longtemps ! A peine avait-il jeté un regard de sacrifié à ses deux amies que Pollux se jetait avec plaisir sur le lac gelé. Peter regarda son excuse toute faite enchainer glissade sur glissage dans un état de joie proche de l'hystérie ...

*Et dire que tu l'aimais bien ce chien ...*

- Écoute Peter, toi comme moi on est pas doué et carrément inexpérimentés, Mathilde un peu plus. Des gamelles on va s'en prendre, c'est sûr. En tous cas pour moi j'en suis sûre. Mais le but c'est pas de faire une course poursuite sur le lac, juste de tester quelques glissades. Et puis si on tombe bah c'est pas grave, les autres sont là pour nous aider.

Lena venait de tendre sa main en direction du préfet de Serpentard. Plus aucune excuse n'était permise. Il finit par attraper cette main amicale. Ce n'était pas qu'il le faisait à contre-cœur, c'était plutôt que le lac gelé, ses genoux s'en souvenaient ... Il reprit alors son air charmeur à l'adresse de la bleu et bronze

- Oh vous savez qu'on ne peut rien vous refuser à vous !

Il prit soudainement un air faussement revendicatif pour ajouter :

- Par contre, j'ai droit à une bièraubeurre par chute !

Et là-dessus, il s'avança sur le lac gelé, en conservant la main de Lena fermement dans la sienne. A peine avait-il posé un pied sur la surface lice et froide, qu'il manqua de chuter et se rattrapa sur l'épaule de son amie ...

- Ouais ... J'vais peut-être vous couter cher ...
Revenir en haut Aller en bas
Mathilde Yawnez
Mathilde Yawnez
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Enfin dehors ! - Page 2 Empty
Re: Enfin dehors !

Message par : Mathilde Yawnez, Ven 3 Mar - 17:36


Regardant Pollux glisser sur la glace rempli de joie je souris avant de me tourner vers mes deux amis. La mine déconfite de Peter qui n'a plus d'excuses me fait rigoler, puis j'écoute le mini discours de ma grande amie de Serdaigle qui tend la main au préfet pour le mettre sur la glace.
Je me souviens l'avoir fais l'année dernière, patiner sur le lac, je m'étais fais mal et mes fesses s'en sont souvenus.
Ah mais c'est que le Peter met des conditions. Une Bierraubeurre à chaque chute, hum faut négocier non??

-Nan une boisson pour cinq chutes, tu veux pas me ruiner monsieur le préfet!!
Petit clin d'oeil farceur envers mon ami, j'aime le taquiner par dessus tout surtout qu'il vient de tomber.
Moi je glisse sur la glace non sans difficulté, mais je tiens en équilibre, j'avance petit à petit et me voilà à côté de Pollux.
-On fait une course? Le premier qui arrive à cet arbre!!
Je dis à la fois pour les taquiner et pour les défier en rejoignant mes amis et en pointant un arbre près du lac.
-Oh et o passe par le lac, sinon c'est pas marrant.
Revenir en haut Aller en bas
Lena Vertbois
Lena Vertbois
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Enfin dehors ! - Page 2 Empty
Re: Enfin dehors !

Message par : Lena Vertbois, Sam 4 Mar - 17:34


Son ami accepta enfin sa main, ce fut un soulagement. Malgré quelques égratignures ils allaient passer un bon moment, ç'aurait été bête de le rater. De plus, leur humour fusait à tout va. Il réussit même à la faire rigoler. Cet air charmeur si décalé s'inscrivait à moitié dans le contexte, leur échange banal quoi. Ce genre de simplicité lui avait manqué. Maintenant elle l'avait retrouvé c'est bon, pas besoin d'y repenser.

En revanche, son rire s'arrêta lorsque le préfet émit sa condition. Elle était bien embêtée. C'était carrément du chantage qu'il leur faisait là. Mais en même temps une bièraubeurre (ou plutôt quelques bièraubeurres) avec eux ça ne se refusait pas. Mathilde en tenait à ses gallions, c'était compréhensible. Ils allaient se partager les frais de toute façon. Alors, elle proposa un juste milieu.

- Disons une bièraubeurre toute les deux chutes? C'est valable pour Mathilde et moi aussi, comme ça tout le monde est impliqué. Tout le monde est content comme ça! Et puis cette proposition valut un sourire charmeur au préfet (oui le même qu'il venait de lui faire). Le serpent était pris à son propre piège. Enfin ça allait comme piège, c'était quand même pas trop désagréable.

Dès qu'ils furent sur la glace, Peter la déséquilibra dangereusement. Par on ne sait quel rattrapage, elle resta maladroitement debout, les empêchant de tomber. C'est ce moment que choisit la cadette pour leur proposer une course. Euh... il allait bien falloir se lancer au bout d'un moment. Elle lâcha son ami et s'essaya à quelques glisses. Elle n'arrivait pas à bien gérer son équilibre. Et puis le lac n'était même pas lisse! Elle se prit le pied dans un relief bizarre et s'étala sur la glace. Elle avait réussi une chute gracieuse, mais ce n'était pas le but. Tant pis, la première chute c'était pour elle. Elle se frotta un peu les jambes en se relevant. La douleur était vite oubliée. En revanche, la proposition lui parraissait saugrenue.

- Une course, tu en es sûre? Je veux bien essayer mais faudrait déjà que j'apprenne à tenir sur mes jambes.
Revenir en haut Aller en bas
Peter McKinnon
Peter McKinnon
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Enfin dehors ! - Page 2 Empty
Re: Enfin dehors !

Message par : Peter McKinnon, Lun 6 Mar - 16:39


Apparemment, la revendication du préfet avait déclenché un tollé chez ses amies, ce qui le fit bien rire. Au pire, il n'avait rien contre le fait de se gameller gratos ! Toujours fut-il que Lena, comme à son habitude finit par leur trouver un compromis acceptable. Un bière toutes les deux chutes, c'était honnête ! Et il était aussi impliqué dans l'histoire, enfin étant donné qu'il avait mis du pognon à gauche grâce à son petit business, cela ne le dérangeait pas au final ! L'ainée des bleu et bronze s'avança sur la glace, le laissant ainsi en tête à tête avec son équilibre ...

*Charmant ...*

- On fait une course ? Le premier qui arrive à cet arbre !!

*Non mais même pas en rêve ...*

Pendant que Mathilde continuait de les houspiller de son sourire adorable et que Peter marquait son désaccord à grand coup de signe de tête négatifs, leur amie se sentait pousser des ailes. Alors qu'elle s'était éloignée sur le lac gelé, pas bien loin, à peine quelques pas, elle signa la première chute de la journée ! Elle se releva comme elle put mais le moral manifestement atteint :

- Une course, tu en es sûre ? Je veux bien essayer mais faudrait déjà que j'apprenne à tenir sur mes jambes.

Peter ne put alors résister à l'idée de faire le flambeur ! Au son d'un tonitruant « Mais si, Lena, c'est facile comme tout ! », il s'élança sur la glace ! Laissant ses pieds déraper sur la longue surface lisse en direction de l'arbre désigné par Mathilde, Peter sentit le vent fouetter agréablement son visage. Mais arrivé à peine à mi-parcours, la vision d'un Pollux guilleret dérapant sur la glace dans la direction le fit prendre panique !

Peter se mit à agiter les bras en tous sens tout en s'exclamant vivement :

- Oh, Pollux, non !

Et le jeune préfet termina de perdre son équilibre et s'écrasa magistralement sur le sol. Dans un long râle, il se retourna sur le dos et laissa sa tête claquer sur la surface gelée.

*Imprévisibles ces bestioles ...*
Revenir en haut Aller en bas
Mathilde Yawnez
Mathilde Yawnez
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Enfin dehors ! - Page 2 Empty
Re: Enfin dehors !

Message par : Mathilde Yawnez, Dim 26 Mar - 22:29


Mon idée n'est pas acceptée à l'unanimité dans le groupe et je vois bien Lena qui vient de tomber pas très en enthousiaste et mon grand ami Serpentard avec son sourire charmeur et de son ton tonitruant essaye de convaincre l'aigle. 
Et puis il s'élance tout comme Pollux pendant que j'aide Lena a se relever.
Et puis je vais glisser pour rattraper mon retard sur le McKinnon qui en a profité, tandis que je glisse sans trop de mal je vois Peter tomber et j'ai l'impression qu'il s'est fait mal. 
J'accoure laborieusement vers lui.
-Peter ça va?? Tu t'es pas trop fait mal? 
J'ai vu sa tête cogner la glace donc je suis un peu inquiète. D'autant plus que je suis nulle en médicomagie.  
-Mon pauvre, j'te jure ces bêtes sont ingérables. Et encore...
Je l'aide à se relever avant de repartir, J'arrive dans la partie neige. Celle qui pour moi est la plus physique. Peter n'est pas loin derrière moi tout comme Lena je crois.
Revenir en haut Aller en bas
Lena Vertbois
Lena Vertbois
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Enfin dehors ! - Page 2 Empty
Re: Enfin dehors !

Message par : Lena Vertbois, Sam 13 Mai - 14:49


Excusez moi pour ce grand retard...

Bon, cette course était finalement lancée. Mais elle ne sera pas la seule à se prendre des gamelles à tout va, elle en était sûre! La petite Aigle vint lui porter secours, elle était adorable. Quand elle refut enfin droite sur ses pattes, elle la remercia.
- Merci Mathilde. C'est fou, tu vas réussir à nous faire accomplir les quatre cents coups. J'appelle ça un coup de génie.


C'était bien évidemment sans compter sur le troisième de la bande. C'est qu'il faisait son malin le serpent, en espérant qu'il soit digne de ses propos. Tout fière, il s'élança sur la glace. Et c'est un départ fulgurant pour McKinnon. Habile et disgracieux, une vraie antithèse à lui seule. Il évite les imperfections du terrain avec brillo, projette son parcours et le réalise sans scrupules. Mais.... non! Attention, c'est un obstacle poilu imprévu qui arrive vers notre patineur EET.... c'est la chuteee!

Mathilde, fidèle à ses principes, va aussi aider leur ami puis prend un peu d'avance. C'était reparti. Lena profita de cette démonstration de talent pour se lancer à sa poursuite. Arrivée à hauteur de Peter, elle ne put s'empêcher de lui glisser:
- Tu pourras m'apprendre à tomber avec autant de classe?
Mais elle ne s'attarda pas beaucoup plus, voulant tout de même prendre part au jeu. Un vent froid la frôlait mais elle ne le sentait pas. Parce qu'elle était bien.
Revenir en haut Aller en bas
Peter McKinnon
Peter McKinnon
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Enfin dehors ! - Page 2 Empty
Re: Enfin dehors !

Message par : Peter McKinnon, Mer 17 Mai - 22:24


N'ayant jamais été un grand sportif et étant d'une grande maladresse, le préfet s'était bien évidemment très mal réceptionné ! Une douleur à l'épaule droite commença à se faire sentir alors qu'il était toujours allongé. Il devait avoir une ecchymose grande comme un chocogrenouille, il était prêt à parier dessus ! Il poussa un long soupir, alors qu'il était toujours étendu sur le lac gelé. Dernière course de vrai-faux patins à glace de sa vie.

- Peter ça va ?? Tu t'es pas trop fait mal ?

*Ah ben c'est bien le moment de venir rappeler son chien ...*

Mais Peter ne fit pas part de toutes les remarques qui lui passaient par la tête à Mathilde, car grâce à elle il tenait de nouveau sur ses deux jambes. Néanmoins, elle ne fit pas mystère de son intention de rester en tête de la course et l'abandonna là, alors qu'il reprenait son souffle.

- Tu pourras m'apprendre à tomber avec autant de classe ?

Et voilà, à présent Lena aussi avait prit le large. Et lui qui pensait déjà abandonner alors qu'il était à mi-parcours et qu'il avait une revanche à prendre ... Aussi, entreprit-il de se jeter dans leur sillage. Mais cela ne fut pas aussi concluant que la première fois. Alors que tout s'était bien passé sur une distance équivalent à une dizaine de mètres, il ressentit une forme de déséquilibre et commença à battre pitoyablement des bras en l'air. Il sortit alors sa baguette magique et, avant de s'écraser, lança un « Gelata ! ».

Le sortilège fonctionna à merveille, le sol de glace prit la consistance d'une grande flaque de gelée sur une surface d'un mètre de diamètre et Peter s'écrasa dedans. Il avait donc réussi à écarter l'infirmière, néanmoins il n'en était pas rendu. Le sortilège de la gelée créait une très forte adhésion, il n'allait pas réussir à s'en décoller si facilement. Au moment où il cria à l'intention des filles un « Continuez sans moi ... », Pollux revint pour lui lècher le visage.

*Adorable ce chien ...*
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Ester Pasca
Rachel Ester Pasca
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Enfin dehors ! - Page 2 Empty
Re: Enfin dehors !

Message par : Rachel Ester Pasca, Mer 28 Juin - 21:01


HRP : Nous vous invitons à répondre à la suite des posts pour écrire la réaction de votre personnage s'il tombe sur l'un des tracts.

Un sort conditionnel a été lancé sur les prospectus par Morrìgan (ressemble à un journal lambda jusqu’à ce qu’un sorcier/moldu en rapport avec la magie ou autre le touche)

RP unique
Se déroule au petit matin

Encore une nuit. Encore l’ennui. Encore les frasques de l’insomnie. Demain elle irait voir l’infirmière pour lui demander des somnifères, mais ce soir elle préférait mettre son trouble à contribution. Ce soir, elle avait une mission. La première. Alors, forcément, Ester avait envie de bien faire. Elle avait d’hors et déjà prouvé qu’elle savait être au mauvais endroit au mauvais moment, il fallait maintenant prouver qu’elle était capable de plus. De mieux ! Plus encore parce qu’elle comptait les rejoindre.
Son insomnie, Ester décidait donc de l’utiliser pour arriver à ses fins. Pour la bonne cause. Avec l’espoir de sauver quelques âmes. La dernière année se leva donc, s’habilla de noir, masqua son visage. Et la voilà partie, prospectus dans un sac agrandit magiquement. Ce soir elle comptait bien s’amuser. Ce soir elle ferait de la magie. Demain elle constaterait de l’effet qu’aura eu son œuvre sur les autres.

Direction le parc cette fois. La sorcière s’était déjà rendue dans la salle commune de l’élite, dans de nombreuses salles de classe et dans la bibliothèque. D’après son ordre de mission, il ne lui restait plus que le par ses environs à recouvrir et elle pourrait retrouver son lit. Non pas qu’elle était réellement fatiguée (magiquement si), mais plus elle passait de temps dehors, plus elle risquait de tomber sur quelqu’un. Si cela devait se produire, nul doute que la personne ne mettrait pas longtemps à découvrir ses réelles motivations. Elle irait alors au devant de gros ennuis. Mais elle n’en était pas là.
Faisant un détour vers le local à balai, Ester récupéra sa flèche de Crystal et s’envola, profitant de la légère brise et du calme environnant. Ici, elle décida de se débarrasser de tous les prospectus qu’il lui restait, les enchantant tout de même au préalable pour qu’ils prennent la forme d’oiseaux. Ceux-ci resteraient dans le par cet envahiraient le ciel. Certains suivraient même les élèves.



L'Étincelle




Cher.e.s étudiant.e.s, professeur.e.s, membre du personnel.



Ces derniers jours ont été une grande épreuve. La prise en otage de certain d'entre vous, l'attaque au sein même de l'école de magie la plus réputée au monde, et la disparition d'un directeur qui ne vous protège plus par son absence. Ce message est pour celles.ceux qui doutent, celles.ceux qui ont peur, celles.ceux qui sont dégoûté.e.s, celles.ceux qui se rebellent, celles.ceux qui n'en peuvent plus de ces situations.

Nous vous demandons de vous relever de ces épreuves. Cette expérience face aux attentats ne vous ont pas rendu plus faible. Seulement, pour certain, plus vulnérables encore par la fatigue et l'habitude. Nous vous demandons de ne pas céder à toute avance des mages-noirs autant dans la vie que dans vos esprits, dans vos cœurs comme dans vos corps. Certains ont été blessés, certains sont indemnes. Mais votre résistance font de vous des combattants contre l'injustice, le doute et la peur. Certain d'entre vous ont-il déjà reçus des cours sur les Patronus, ou en ont peut-être déjà enseigner ce thème: un formidable bouclier, défenseur contre la peur. Et bien, cher étudiant.e.s, professeur.e.s, membre du personnel, nous vous demandons de lever ces boucliers face à la peur d'un attentat nouveau. Nous vous demandons de résister aux Mangemorts, véritables Détraqueurs de notre société. Mais n'oubliez pas, étudiant.e.s, professeur.e.s, membre du personnel, que les Mangemorts sont de piètre Détraqueurs. Il est plus facile de se battre contre un homme, une femme, un adolescent emplit de haine et chercheur d'un faux pouvoir que de se battre contre la peur elle même et son baiser de mort. La peur de la faiblesse ont fait d'eux des illuminés capable de tuer leurs familles, et de se briser eux-mêmes. Cher ami.e.s, l'humanité n'est pas une faiblesse. C'est une force qui se nourrit de ce que nous avons de plus commun. De plus ancien. Chaque pas vers la solidarité, vers le courage et vers la tolérance vont vous rapprocher d'une magie ancienne, plus combative et plus forte encore. Les meilleurs boucliers ne se forment pas avec plusieurs baguettes ? Les Patronus ne viennent pas en aide grâce à vos meilleurs souvenir ? Ceux-ci ne sont pas emprunt d'amour ? D'amitiés ? De compassion ? D'empathie ?

Étudiant.e.s, professeur.e.s, membre du personnel. Nous ne vous demandons pas de vous battre sous un même étendard. Nous ne vous demandons pas de vous battre sous les feux du Phénix. Nous vous demandons de vous battre et de résister pour vous, et avec vos propres armes. Vous qui formez l'individualité dans la société. Vous, qui, par vos actions individuelles, sauvez l'Humanité et votre intégrité,  telle une fourmilière. Si chacun d'entre vous se bat pour lui… Alors c'est toute la société qui se rassemblera sous une seule et même force, une seule et même puissance : Votre renoncement à la peur, au doute, afin de participer au combat contre les ténèbres qui vont si souvent vous priver de quelque chose, de quelqu'un, et même parfois de votre propre vie. Que vos baguettes se lèvent. Que les Patronus se rassemblent. Luttons tous contre l'obscurité pour être encore libre de nos propres choix, et nos propres vies. N'oubliez pas, si vos baguettes vous ont choisies, ce n'est pas pour être esclave des ténèbres, mais pour être manipulés par vous et par vous seuls. Pour vos propres capacités, vos propres pensés. Brandissez là, faite lui confiance. Vous vous protégerez mutuellement.





L'Ordre du Phénix.

Codage de Louna ©
Revenir en haut Aller en bas
Keira Sanders
Keira Sanders
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage


Enfin dehors ! - Page 2 Empty
Re: Enfin dehors !

Message par : Keira Sanders, Mar 4 Juil - 14:14




Orbites Haineuses
avec Azaël et Liskuvo

LA d'Aza

Keira était sortie prendre l'air, sans trop savoir pourquoi. Pourquoi nous sentons-nous toujours obligés de justifier les moindres actions de nos pupilles ? Il n'y avait pas toujours besoin d'avoir une raison particulière pour aller prendre l'air. Parfois, on avait juste envie de quelque chose, même si c'était déraisonnable, ou même si on ne savait pas l'expliquer. Certains plus que d'autres. Brefs, cela arrivait à la grande brune, et l'avait guidée hors du château, dans la pelouse. Elle respirait agréablement mieux ici qu'à l'intérieur. Sur son chemin, elle avait été suivie par un papier en forme d'oiseau. En tournant la tête, elle remarquait que cela ressemblait à une page de journal, et l'attrapait, désireuse de se débarrasser de ce harcèlement. Par curiosité, elle avait jeté un œil au contenu. Elle en eu rapidement marre. Cela ressemblait à des mots d'encouragement pour ne pas se sentir faible et écrasé. Énervée par ce discours qui ne l'aidait absolument pas à savoir où se placer, elle stoppait sa lecture au beau milieu, et chiffonnait le papier avant de le jeter à terre, espérant qu'il ne la suivrait plus.

Ensuite, elle avait croisé Azaël. D'habitude, ils ne se seraient pas adressés la parole ; mais comme cette tournure de phrase vous l'indique, ce fut cette fois-ci le cas. Autant dire que le ton avait été de suite très froid. Keira avait toujours trouvé cet élève particulièrement méprisable, et avait l'impression de le dominer d'un avantage qu'il ne tâtait pas du doigt. Au bout d'un moment, elle ne se rappela plus pourquoi ils avaient commencé à se prendre ainsi le chou. C'était sûrement elle qui avait commencé, en lançant une remarque désobligeante sur son passage. Elle s'y sentait toujours obligée. Ce n'était pas de sa faute : parfois, les mots coulaient de sa bouche comme une eau de source, sans passer par l'étape cerveau. Ce fut le cas pour son prochain argument dans la discorde. Argument qui n'en était d'ailleurs pas un, puisqu'il la compromettait. « Dire que j'avais presque eu pitié de toi, à l'époque de ces lettres de men-... » Oui : elle avait arrêté sa phrase avant la fin, comme si elle souhaitait revenir dessus ; mais c'était déjà trop tard. La suite se devinait facilement, pour peu qu'il n'ait pas oublié cet épisode.
Revenir en haut Aller en bas
Azaël Peverell
Azaël Peverell
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Animagus : Chien-loup Tchécoslovaque


Enfin dehors ! - Page 2 Empty
Re: Enfin dehors !

Message par : Azaël Peverell, Ven 7 Juil - 9:44


Tu te balades tranquillement dans le parc, à la recherche d'un endroit calme. T'as juste envie de te poser loin des autres. Profiter du temps qui n'est pas trop mauvais. Mais rien qu'en voyant le nombre de petits oiseaux en papier qui traînent dans le coin, t'aurais dû te douter que c'était une sale idée. Parce que si certains passaient à côté de toi pour aller voler vers d'autres cieux, d'autres se sentaient un peu trop obligés de te coller. Tu finis par pousser un profond soupir pour lire l'un des prospectus. En diagonale. Avant de le chiffonner pour y coller le feu d'un coup de baguette. Et comme tu t'ennuies un peu, tu t'amuses à en viser quelques autres qui s'approchent trop de toi pour les faire cramer en plein vol. Puéril, mais tout de même marrant. Et puis on va dire que ça t'aide à améliorer la précision de tes sorts.

Sauf qu'une nouvelle ombre est apparue au tableau. Sanders, ancienne préfète de ta maison. Et le ton est rapidement monté avec elle. Il faut dire aussi que c'est loin d'être le grand amour, mais habituellement, vous avez l'intelligence de vous ignorer. Il faut croire que cette fois-ci, c'est révolu. Tu réponds à ses provocations par des piques et vice versa. Une fois de plus, tout est parti de trois fois rien. Mais tu refuses d'être celui qui plie devant elle. Son petit air supérieur te débecte au plus haut point. Alors tu ponctues tes phrases de quelques sourires moqueur qui sont destinés uniquement à la faire sortir de ses gonds un peu plus rapidement encore. Nul besoin ici de rapporter vos mots exacts, puisque leur portée n'a un intérêt que très limité une fois passé le fait que vous aviez probablement simplement envie de vous prendre la tête.

Sauf que ses dernières paroles n'ont plus rien d'anodin. Tu perds toute trace de ton sourire provocateur pour lui balancer un regard noir. T'as plus vraiment envie d'entrer dans son jeu. Les lettres dont elle parle, tu les as reçues il y a plus d'un an. Des lettres anonymes, qui te descendaient. Et malgré tous tes efforts pour faire en sorte que l'auteur se dévoile, tu n'as jamais su de qui ça venait. Mâchoire crispée, tu la toises d'un air glacial. Tu prends sur toi pour ne pas lui lancer directement le premier sort qui te vient à l'esprit. C'était totalement gratuit son truc. Et en plus, elle avait osé faire celle qui connaissait ta psychologie dans ces lettres. C'est sans doute le pire. Tu détestes tous ces gens qui se sentent obligés de parler pour toi, comme s'ils savaient. Alors qu'ils ne sont rien, et qu'il ne te connaissent pas.

- Je suppose qu'on peut pas attendre grand chose de plus que des lettres anonymes de ta part. J'aurais dû me douter que c'était toi. Une lâcheté pareille... T'es du genre à même pas oser foutre un pied en dehors de ton dortoir la nuit, Miss Parfaite ? T'es tellement pitoyable que tu ne mérites même pas que je te propose un duel. Un an et demi avant d'avouer que c'est toi... Et involontairement en plus. Tu sais quoi ? Tu ferais mieux d'aller titiller quelques Acromentules dans la forêt. En espérant bien qu'elles parviennent à te bouffer.
Revenir en haut Aller en bas
Liskuvo Kalsi
Liskuvo Kalsi
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Enfin dehors ! - Page 2 Empty
Re: Enfin dehors !

Message par : Liskuvo Kalsi, Mar 11 Juil - 13:13


J'ai soif. Voilà, bon, y'avait mieux à dire certes, puis aller dans le parc parce qu'on a soif c'est pas non plus la meilleure idée. Vous me direz aussi au pire un petit aguamenti et hop on a plus soif, mais je sais pas pourquoi ça me plaisait plus de sortir un peu, parfois on sait pas trop ce qu'on fait, mais on le fait quand même parce qu'on a rien d'autre à redire, alors on suit ses jambes.

Puis quand on arrive dans le parc on se rend compte qu'en fait ça servait à rien parce qu'en chemin on a attrapé de l'eau et qu'on a bu en y allant. Du coup bah j'ai plus soif, mais j'ai quand même envie de rester ici, parce que j'y suis pas allé pour rien, faut arrêter de perdre son temps maintenant, je trouverai bien quelque chose à faire.

Je vois un peu plus loin deux élèves qui ont l'air de s'entendre à merveille, le ton est monté et ça n'en finit plus, je me rapproche tranquillement pour décider de quoi faire ensuite. Je les connais en plus, y'a celui qui fait n'importe quoi en cours. J'ai cru que c'était un génie une fois, on a été torturé ensemble, mais en fait il est toujours aussi peu intelligent alors j'arrête de penser que c'est un génie. L'autre je l'aime pas, c'est l'ancienne préfète qui se croit plus haut que tout le monde et qui m'a déjà embêté dans la forêt. Elle lui parle de lettre anonymes, il répond qu'elle est lâche, j'approuve d'un signe de tête. Je sais pas si ils m'ont vu, je continue de me rapprocher.

Ah il parle d'acromentules, ce serait drôle de voir Keira aux prises avec ces bêtes là pour voir si elle est toujours aussi hautaine après. Je me permets de m’immiscer dans leur débat d'un raclement de gorge.

- Keira aller attaquer des acromentules ? Mais attends, elle est pas capable de se battre contre un botruc elle y arrivera jamais là...

Doux souvenir de ce qu'elle m'avait dit, je me rappelle plus des détails de l'histoire, mais ça doit piquer au vif d'entendre dire ça alors je l'ai sorti. Ouai j'avais rien à faire dans ce débat mais l'occasion de s'en prendre à elle est beaucoup trop belle pour la laisser passer. Puis si elle préfère nous attaquer je protège le crétin, c'est préférable. J'en rajoute une couche, histoire de lui donner envie de nous prouver qu'on a tort.

- Même contre une seule acromentule, elle arriverait pas à la toucher qu'elle serait déjà morte, mangée.

Sourire narquois, ce serait bien qu'elle morde et sorte sa baguette d'un coup, un moment amusant s'annonce et c'est pas moi qui vais l'arrêter en tout cas. Puis, même si elle est douée avec les sorts, si elle n'arrivait pas à vaincre des botrucs contre ça elle va galérer c'est trop cool.
Revenir en haut Aller en bas
Keira Sanders
Keira Sanders
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage


Enfin dehors ! - Page 2 Empty
Re: Enfin dehors !

Message par : Keira Sanders, Ven 14 Juil - 17:35


A la suite des mots qui lui échappèrent des lèvres, la chinoise se terra dans un silence morbide, rendant l'ambiance d'autant plus lourde ; comme si un nuage gris noir, noir d'orage noir de colère, au dessus de leur tête, s'apprêtait à éclater et créditer ces éclairs lancés par des yeux foudroyants de rivalité. Elle lui rendait le sombre de son regard, sa froideur, soutenait ses yeux des siens pour ne pas pas laisser la faiblesse éventuelle se montrer, puisque l'acte lui-même de lettres anonymes d'une violence verbale était lâche, faible déjà, pas besoin d'en rajouter en baissant le regard, n'est-ce pas ? Lèvres retroussées, nez contracté, elle toisait du regard l'ennemi, recourba d'autant plus la lèvre supérieure d'un mouvement spasmodique, n'aimant pas qu'on l'attaque sur sa bonne conduite apparente et l'image qu'elle se construisait - car oui, oui la Sanders quelques fois sortait des sentiers battus, oui, elle quelques fois allait respirer dans la nuit cette odeur boisée de danger.

Les acromentules, jamais elle ne les avait rencontrées, si on excluait peut-être un cours théorique et quelques pages de livres sur comment se débarrasser de la bestiole sans perdre une jambe ou un bras, classification XXXXX, cinq fois la lettre du danger, cinq fois comme pour multiplier le danger qui était de mort ; elle déglutit un instant, ne sachant pas si elle s'en sortirait surtout qu'il était probable que la créature vive en groupes, et qu'elle ne tomberait pas, sauf coup de chance, sur l'une de ses représentantes isolées.

Le pire vint ensuite, comme si une personne à haïr n'était jamais suffisante, c'était Liskuvo, que Keira n'avait pas remarqué jusqu'à présent, qui s'avançait, prenant la parole d'un air dévergondé après avoir attiré leur attention d'un raclement de gorge. L'ancienne préfète roula ses yeux dans ses orbites et laissa échapper un sifflement agacé, mordillant ses lèvres ensuite pour se retenir de dire que oui, les botrucs pouvaient crever les yeux s'ils se sentaient menacés, qu'il ne fallait pas juger quelqu'un à sa taille ni à son apparence. Ne pas juger quelqu'un à sa taille ni à son apparence. Ils verraient. La colère lui dictait des décisions impulsives, faux choix dont elle croyait détenir le libre arbitre, mais que sa fierté tirait par des ficelles. « Nous verrons bien qui de nous deux sera mangé le premier, » d'une voix certaine et assurée, « ou plutôt de nous trois, sauf si vous êtes encore plus lâches que je ne le suis. » Avoir probablement tapé dans le milieu de la cible, suffisamment pour les inciter à la suivre ; de toute manière, ils auraient voulu regarder le spectacle. Elle emboîtait le pas vers la forêt, toujours guidée par les ficelles invisibles qui l'emmenaient vers un avenir incertain.

Nous changeons de sujet - suite dans la forêt
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
Elhiya Ellis
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Enfin dehors ! - Page 2 Empty
Re: Enfin dehors !

Message par : Elhiya Ellis, Mar 18 Juil - 16:20



Quand une Rose en cache une autre.
Pv Aria Morrison• mon LA Accordé à Aria 



hors jeu:
 

Cours enfin fini, grimoire fourré au fond du sac, prises de notes glissées dedans, plume et encrier soigneusement callé pour que rien ne se renverse. Comme prévu, le cours avait été très long, non pas qu’il était inintéressant, mais qu’en plus de la fatigue, la faim était venue jouer les troubles fête, l’empêchant de se concentrer correctement. Avant d’enfiler sa robe de sorcière, elle attrapa, en tout gourmandise, un cookie qu’elle pinça entre ses lèvres pour terminer de s’équiper à la va-vite. Un petit signe de la main pour dire au revoir à ses comparses Verts –même si elle ne les connaissait pas vraiment- ainsi qu’ à Artémis et  la blonde s’évanouit en dehors des serres. L’envie de s’entretenir avec Aoi la démangeait, mais l’idée de lui faire parvenir un nouveau hibou lui convenait amplement, après tout, c’était l’aiglonne qui refusait de but en blanc de s’expliquer depuis sa provocation. Réaction plus qu’étrange, d’autant plus que les deux filles s’étaient quasi royalement ignorées pendant le cours.

Tant pis, il y’avait des priorités dans la vie, et les états d’âme de la métisse n’en faisait pas parti ! Un léger gargouillis sonore provenant de son estomac la rappelant à l’ordre, il fallait filer dans la grande salle pour ne pas rater l’heure du repas.  La blonde croqua enfin dans son biscuit afin de contenir sa faim, et dire qu’elle avait voulu le sacrifier pour faire taire une peste de Gryffondor qui parlait bien trop fort. Elle n’avait pas retenu son nom d’ailleurs.  Tant pis, ce n’était pas bien important, elle ne comptait pas revoir cette fille. Par contre, il y’avait une autre Rouge, avec qui elle aurait bien voulu échanger, n’était-ce que pour savoir comment elle allait.

C’était peut-être ridicule, mais lors de la soirée Meurtre et déguisement qui s’était déroulée  plusieurs mois avant, Elhiya avait été plus ou moins envoyée au près d’Aria –maintenant elle connaissait son nom-, une sorcière plus jeune qu’elle. Jusqu’à ce cours de botanique, son esprit avait quelque peu occulté la brunette qui jouait le rôle de sa petite amie. Mais en la revoyant en cours, les souvenirs de sa bouille attendrissante avaient refait surface. Tout comme elle, Aria avait recherché des indices pendant toute une partie de la nuit,  apportant, involontairement, un peu d’intérêt à la soirée par sa simple présence. Elle avait joué son rôle à merveille, donnant plus de réalité au jeu. Et au final le divertissement était passé de passablement agaçant –car trop de monde à son gout-  à relativement agréable.

Le personnage de Rose était mignon et attendrissant, amadouant rapidement le caractère quelque peu anguleux d’Elhiya. Ainsi son propre personnage, Axel, lui avait paru très simple à jouer, alors qu’elle ne possédait pas spécialement de filtre théâtral et qu’elle incarnait un garçon.  Machinalement, le regard de la blonde fit volteface pour aller se fixer sur la porte de la serre, à la recherche de la tête brune. La jeune fille était déjà sortie ? Impossible de faire appel à sa mémoire pour s’en souvenir. La blonde avait filé trop vite hors de la salle de classe pour  avoir pris le temps de vérifier. Peut-être que la petite Rouge était encore dedans, conversant avec Jace ? Dans le doute, attendre quelques instants était la meilleure des solutions.

Elle récupéra son cookie entre ses doigts pour enfin le manger correctement, cherchant dans les alentour si une cape de sorcier au chatoyement discret rouge  n’abritait pas son éventuelle interlocutrice. Au bout de quelques minutes –le temps de finir de manger son biscuits sans s’étrangler avec- la tête brune s’extirpa de la grande porte vitrée. Forcément… à fuir dès la fin du cours, il fallait se douter qu’elle avait dû distancer une partie des autres élèves… Un léger soupir de soulagement lui échappa. Elle ne se voyait toquant à  la porte des Gryffondor pour demander à lui parler sans réel motif valable.

D’un geste de la main, elle adressa  à la petite brune un coucou énergique, rien à voir avec son arrivée en cours, espérant ainsi attirer son attention. Les brumes épaisses et vitreuses d’un réveil difficile s’étaient finalement évanouies laissant place à un sourire ravi –des traces de Poufsouffle cachés dans un recoin de son être très certainement-. Elle attendait, plantée debout au milieu de l’herbe, faisant face à la serre,  pour voir si Aria était disponible ou non. Si cette dernière choisissait le charmant Serpentard à sa place, ce serait plus que compréhensible après tout. Dans ce cas, elle  lui enverrai un hibou.


Dernière édition par Elhiya Ellis le Mer 26 Juil - 18:03, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Aria Morrison
Aria Morrison
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Enfin dehors ! - Page 2 Empty
Re: Enfin dehors !

Message par : Aria Morrison, Mar 18 Juil - 23:49


RP avec Elhiya Ellis

Pareil que Elhiya : LA Accordé pour ses réponses
LA de Jace pour ses actions
(en gros, LA de tout le monde quoi Ange )


Le cours de botanique était fini et les élèves sortaient progressivement de la salle. Certains plus vite que d’autres. Il faut dire que moi, je n’étais pas trop pressée de partir, voulant profiter des dernières secondes en compagnie de Jace. Nous avions échangés encore quelques mots avant de nous quitter, lui partant à ses obligations et moi aux miennes. En même temps que je rassemblais mes affaires, je le regardais s’éloigner me demandant si j’allais bientôt le revoir. Je l’espérais vraiment en tout cas.
J’imagine encore ses beaux yeux bleus et j’ai l’impression de fondre rien que d’y penser… Petit soupir. Allez Aria, arrête de rêver.

Tout en réfléchissant à mon emploi du temps, je me dirige vers la porte pour sortir de la salle. Il est l’heure d’aller déjeuner. J’avoue que là, je n’ai pas particulièrement faim. J’ai l’impression d’avoir l’estomac noué… Mais bon, il va falloir que je mange quand même quelque chose, sinon, je ne tiendrais pas cet après-midi pour le cours de défense contre les forces du mal.

En franchissant la porte, je lève la tête et aperçois la fille avec qui j’avais assisté à une soirée déguisée meurtre et mystère. C'était elle qui avait endosser le rôle du petit ami de Rose, et je dois avouer que j'avais bien apprécié ce jeu de rôle.
Elle était en train d’agiter la main en regardant en ma direction. Euh… c’est à moi qu’elle me fait coucou ? Je tourne la tête autour de moi pour vérifier et oui, en fait, je constate que c’est pour moi. Surprise mais ravie de pouvoir de nouveau lui parler, je m’avance vers elle et lui dit :

« Hey, salut Axel… Euh… non… »

Je pose ma main gauche sur ma tête que je remue de gauche à droite. Puis avec un sourire plutôt amical, je lui demande : « c’est quoi ton vrai prénom en fait ? »
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
Elhiya Ellis
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Enfin dehors ! - Page 2 Empty
Re: Enfin dehors !

Message par : Elhiya Ellis, Mer 19 Juil - 12:25


La brunette arrivait seule en sa direction, qu’avait elle fait du vert qui lui tenait compagnie en classe ? Il était déjà sorti ? Décidément, il faudrait qu’Elhiya porte plus attention à l’environnement dans lequel elle évoluait quotidiennement pour cesser de se poser des questions stupide. Non pas qu’elle désirait discuter avec Jace - au pire si l’envie lui prenait elle savait où le trouver- mais juste qu’elle s’était étonnée de son absence.

Aria fini par se planter devant elle, l’appelant... Axel. . La blonde pouffa de rire, c’était vrai qu’elle ne s’était jamais présentée, par manque de temps, motivation ou simplement justification. Sourire amusé coincé sur les lèvres elle hocha la tête, amusée.


« Ho non ! Pardon, pas Axel, mais Elhiya en fait de Serpentard comme tu as pu le constater et ab-so-lu-ment réfractaire au Quidditch en fait !

Elle rit doucement, la différence de caractère entre Axel et elle-même était tellement évidente qu’elle en avait finir par se demander comment elle avait pu être crédible pendant la soirée déguisée. Si ça se trouvait, elle ne l’avait absolument pas été. Il fallait dire que ce rôle de fana de sport typiquement sorcier avait été une vraie plaie à jouer pour Elhiya qui détestait perdre son temps à regarder les matchs organisé par l’école. Alors devoir se forcer à être un joueur passionné avait quelque peu déroutant. Surfant sur le léger souvenir de ce jeu de rôle, la blonde en profita pour s’enquérir de l’humeur de la brunette

« Et alors comment va Rose ? Elle me fait des infidélités à ce que j’ai vu ! »

Un pouffement de rire jovial lui échappa, la mignonne petite bouille d’Aria prête à s’empourprer était vraiment trop adorable qu’elle ne se permette de continuer à la taquiner avec son flirt avec Jace. Lui adressa un doux sourire, l’écailleuse tacha de se reprendre.

« Enfin t’as raison, il est mignon comme tout ce Serpentard après tout. »

Étonnement, l’attitude revêche et désagréable ne trouvait nullement sa place face à la petite brune, surement car elle était plus jeune. Ou car elle lui avait paru si douce et candide dans son rose de hippie amoureuse. Dur à dire en fait, Elhiya avait toujours eu tendance à s’adoucir avec les plus jeunes –comme Artémis le Jaune par exemple- pourtant, à bien la regarder, Aria semblait avoir grandi. Maudite poussée de croissance, du coup, elle n’arrivait pas a estimer correctement son âge. Mais vu que ce n’était pas important, elle jeta un regard circulaire à la pelouse, à la recherche du jeune homme qui troublait la petite gryffon et fini par lui demander ce qu’il en était, quelque peu désabusée.

« Hum.. Il ne te rejoint pas pour aller manger ? Tu veux grignoter un truc dehors, il fait pas trop chaud pour une fois ! »

Si il y avait moyen d’éviter le repas plus que bruyant de la grande salle, Elhiya était preneuse. Certes il faudrait passer en cuisine récupérer deux trois trucs à se mettre sous la dent, mais vu le temps de pause avant le prochain cours c’était largement faisable. Finissant le dernier bout de cookie qu’elle avait en main, elle reposa les yeux sur la brunette, lui souriant cordialement

« Par contre, je n’ai plus de provision. »
Revenir en haut Aller en bas
Aria Morrison
Aria Morrison
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Enfin dehors ! - Page 2 Empty
Re: Enfin dehors !

Message par : Aria Morrison, Lun 24 Juil - 8:52


Elle s’appelle donc Elhiya. Jolie prénom que je ne connaissais pas encore.

J’essaie mentalement de remplacer le prénom d’Axelle par son vrai prénom. Il faut dire que ce n’est pas évident : Quand on connait quelqu’un uniquement par un surnom, un pseudonyme ou même un autre prénom bah, ça fait bizarre d’appeler cette personne par son vrai prénom. Mais bon… je vais devoir m’y faire Elhiya et non Axelle !

J'apprends aussi que c'est une Serpentard. Elle connait peut-être Jace ? Ah… ça y est, mes pensées partent vers lui… Oh… mais pourquoi je pense à lui ? Mais arrête Aria, concentre toi sur ce qu’elle te dit.  

D’ailleurs, j’ai l’impression qu’elle me parle de Rose, qui lui ferait des infidélités. Je souris lorsqu’elle fait allusion à notre soirée déguisée. Je me souviens très bien de cette soirée d’enquête. Par contre, je percute qu’elle me parle de mon vert aux yeux bleus seulement lorsqu’elle me dit qu’il est mignon. Je me sens légèrement rougir, j’espère qu’elle ne le voit pas, c’est assez embarrassant en fait. Je suis partagée entre l’idée de me dire que c’est bien qu’elle le trouve beau elle-aussi, ou sur le fait que ça me dérange qu’elle le trouve mignon ou plus généralement sur le fait de me dire que tout le monde dans le cours a vu que j’avais craqué pour lui. Pour la discrétion Aria, tu repasseras…

Elle me demande ensuite si Jace vient me rejoindre plus tard pour manger et me propose sinon qu’on aille manger ensemble à l’extérieur. Je lui réponds un peu en balbutiant :

« Euh… non… Jace avait… autre chose… de prévu ». Petit soupir… Bravo Aria, t’as l’air bien ridicule là, tu n’arrives même pas à parler correctement. Il faut que je pense à autre chose. Manger avec elle, serait du coup une bonne idée, elle me ferait penser à autre chose qu’à lui. Réjouie, mon comportement change et je lui réponds en souriant : « Oui, c’est une excellente idée d’aller manger ensemble ». Je regarde le temps et constate qu’il fait super beau dehors. « C’est vrai que ce serait dommage de ne pas profiter du soleil. »

Faisant un pas en direction des cuisines, je lui dis : « On va chercher notre repas ? »  Nous commençons à marcher et j’engage la conversation : « Je dois t’avouer que je suis déçue… tu n’aimes donc pas le Quidditch ? Mais comment c’est possible de ne pas aimer ce sport ? » Petit rire amusé, je voulais la taquiner.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Enfin dehors ! - Page 2 Empty
Re: Enfin dehors !

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 8

 Enfin dehors !

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.