AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc
Page 4 sur 8
Enfin dehors !
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
Harmony Lin
Responsable AdminHarryPotter2005
Responsable Admin
HarryPotter2005

Enfin dehors ! - Page 4 Empty
Re: Enfin dehors !

Message par : Harmony Lin, Mer 9 Aoû - 19:39


Aujourd'hui, j'ai décidé de sortir profiter du Parc. Après tout, quand on reste toute la journée dans des salles de classe, on a encore plus envie de profiter du grand air le week-end et quand on a un peu de temps libre ! Bon, le soleil n'est pas très fort et il fait donc un peu frais mais je suppose qu'avec une écharpe, ça devrait aller. Il faut bien affronter cette température si je veux sortir après tout.

C'est donc affublée d'une légère écharpe et de ma tenue complète d'élève à Serdaigle que je sors dehors. J'ai emporté avec moi des livres et de quoi travailler. Oui, bon, effectivement je suis sortir pour profiter du grand air mais rien ne dit qu'on ne peut pas bosser tout en étant dehors ! Une fois dans le Parc, je regarde autour de moi et grimace. A priori, malgré le temps, les gens ont eu la même idée que moi. Je ne vois pas grand chose de libre où je pourrais être tranquille. Surtout que si je veux travailler, il me faut une surface dure.

Mais alors que je continue de chercher, désespérant à l'idée de devoir finalement remonter, je remarque une fille, assise seule sur un banc. Doucement, je me dirige vers elle. J'espère que ça ne la dérangera pas que je m'assois. Mais plus j'avance et plus je songe que ça devrait aller. Je crois qu'elle est de ma maison et en plus, elle a des écouteurs. Et puis, ça n'est pas comme si je faisais beaucoup de bruit !

D'un pas que je souhaite assuré, je me dirige donc vers ce banc. Je lui lance un sourire amical que je ne suis pas sûre qu'elle remarque. Après tout, moi, quand j'écoute ou que je fais de la musique, je suis dans une sorte de bulle et il est difficile de m'en sortir. Je m'installe doucement sur ce banc et commence à sortir mon livre de potions. Je soupire de contentement, heureuse d'être là. Qu'il est bon d'avoir un grand Parc à Poudlard...
Revenir en haut Aller en bas
Lorelaï Peony
Lorelaï Peony
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Enfin dehors ! - Page 4 Empty
Re: Enfin dehors !

Message par : Lorelaï Peony, Dim 13 Aoû - 2:44


La jeune Serdaigle s'avançait décidément de plus en plus. Apparemment elle avait choisis de s’asseoir à côté de Lorelaï. L'idée ne plaisait pas tellement à cette dernière qui souhaitait plus que tout rester seule pour se plonger dans ses pensées.

Elle avait d'ailleurs beaucoup à penser. Tellement de choses s'étaient déroulées en si peu de temps. D'abord sa mère, ces révélations si mystérieuses. Ensuite Hez qui ne donnait plus signe de vie depuis leur après-midi aux trois balais... Devait-elle retourner vers lui? Après tout s'il ne venait pas vers elle, c'était surement qu'il ne voulait plus la voir. Elle pensait qu'il avait envie d'une relation sérieuse, ce qu'elle ne pouvait lui donner. Cette idée l'attristait profondément. Elle aurait tant aimé être plus disponible pour lui. Mais lui promettre plus aurait été plus mal que bien.

La jeune Serdaigle s'assit en effet près de Lorelaï et sortit un livre de cours. Ces Serdaigle, tous les mêmes. Ils ne peuvent même pas profiter d'un weekend sans avoir la tête dans leurs bouquins. Lorelaï souri, et dire qu'elle-même était une bleue.

La jeune fille adressa un sourire à Lorelaï auquel elle répondit poliment. Elle monta le son dans ses oreilles, ferma les yeux et pria de toutes ses forces que la petite ne lui pose pas de questions. Elle avait des problèmes plus importants auxquels penser.

Hezreval, sa mère, Hezreval, sa mère, Hezreval, sa mère

Lorelaï finit par grogner. Enfin, avec son casque sur les oreilles elle n'en était pas certaine mais elle avait bien l'impression d'avoir grogné.
Le rose lui monta aux joues. Que le tout puissant fasse que la jeunette ne l'ait pas entendue! Qu'allait-elle penser d'elle?

Elle tourna la tête vers l’aiglonne, interrogative.
Revenir en haut Aller en bas
Harmony Lin
Harmony Lin
Responsable AdminHarryPotter2005
Responsable Admin
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : - Loup-Garou
- Permis de Transplanage


Enfin dehors ! - Page 4 Empty
Re: Enfin dehors !

Message par : Harmony Lin, Mer 23 Aoû - 16:56


Alors que je souris timidement à l'autre fille sur le banc, elle me souris en retour mais je sens que le cœur n'y est pas. Je ne fais pourtant aucun commentaire et tandis que je la vois du coin de l’œil fermer les yeux et augmenter le son de sa musique, je me met à travailler. J'espère juste qu'elle ne va pas continuer à augmenter le son parce que sinon , je risque d'entendre le son alors même que je n'ai pas ses écouteurs.

Je feuillette mon livre, notant sur un bout de parchemin ce qu'il me faut quand j'entends un grognement qui me fait lever les yeux de mon bouquin. Je regarde ma voisine de banc, intriguée, et remarque qu'elle rougis légèrement. Je souris doucement mais pas de façon à ce qu'elle pourrait croire que je me moque d'elle puis croise son regard qui est interrogatif. Une lueur dans mon regard doit montrer que j'ai effectivement entendu ce bruit qu'elle a fait mais je ne fais aucun commentaire, me contentant de garder mon sourire et de retourner à mon livre. Après tout, elle n'avait pas l'air particulièrement ouverte à la discussion et a encore sa musique alors je ne vois pas pourquoi je la dérangerai.

Je reprend donc mon livre et lis ce qui m'intéresse. Je ne pense pas mettre longtemps à faire mes devoirs de potions et j'ai apporté le livre que nous aurons l'an prochain pour chercher des potions médicomagiques, comme j'aime le faire. Alors plus vite j'aurais fini ça, plus vite je pourrais travailler à aller plus loin dans mon rêve. Car chaque potion ou ingrédient nouveau découvert est un pas de plus vers la découverte que j'espère faire.

Alors je laisse tranquille ma voisine
Et replonge dans ce livre
Une de mes portes de sorties
Pour atteindre le bonheur
Revenir en haut Aller en bas
Lorelaï Peony
Lorelaï Peony
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Enfin dehors ! - Page 4 Empty
Re: Enfin dehors !

Message par : Lorelaï Peony, Ven 25 Aoû - 0:45


Dans le regard de la jeune bleue elle su que son inquiétude était fondée, elle avait bel et bien grogné. Néanmoins, ça ne semblait pas avoir perturbé outre mesure l'étudiante qui, après un sourire réconfortant, se replongea dans ses études.

Lorelaï la regardait étudier. Elle semblait si innocente... Une lueur dans ses yeux indiquait pourtant une rage. Une rage de vaincre peut-être? Vaincre quoi? Lorelaï était intriguée par cette force qui émanait de l'étudiante, force qui lui manquait tellement ces derniers jours.
Elle souffla longuement et retira son casque. Elle fut quelque peu surprise par le calme qui régnait dans cette partie du parc. On pouvait entendre les oiseaux, le vent dans les arbres, et au loin, le bruit des étudiants vivant tranquillement leur adolescence. Elle éteignit son appareil et se tourna vers la jeune fille.

- Bonjour, lui dit-elle simplement, dans un sourire.

Elle était surprise. Elle avait finalement envie de lui parler. Elle avait l'impression qu'elle pourrait apprendre quelque chose de cette jeune sorcière.

- Je m'appelle Lorelaï, tu es aussi à Serdaigle à ce que je vois? Tu étudies les potions? dit-elle en jetant un regard sur son cahier. Je suis pas particulièrement forte dans cette matière mais si tu as besoin d'aide, je peux peut-être faire quelque chose.

Depuis quand venait-elle en aide aux autres? Ça ne lui ressemblait pas. Pourtant, elle aimait l’apaisement qu'elle ressentait en regardant les yeux bleus de sa voisine.
Revenir en haut Aller en bas
Harmony Lin
Harmony Lin
Responsable AdminHarryPotter2005
Responsable Admin
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : - Loup-Garou
- Permis de Transplanage


Enfin dehors ! - Page 4 Empty
Re: Enfin dehors !

Message par : Harmony Lin, Ven 25 Aoû - 16:33


Alors que je continue à étudier, je sens le regard de ma voisine sur moi. Je décide de ne pas y faire attention et poursuit tant bien que mal ce que je suis en train de faire. Quelques secondes après, je l'entends souffler. Cela m'intrigue mais je ne me retourne pas vers elle. Je dois faire ce pour quoi je suis venue ici. Profiter du beau temps et travailler.

- Bonjour


Je relève la tête, surprise que cette inconnue qui n'avait vraiment pas l'air de vouloir entamer la discussion me parle. Mes yeux croisent les siens et je vois un léger sourire sur ses lèvres, sourire que je lui rend. Et je me calme, me disant qu'elle devait simplement avoir besoin d'un moment à elle. Après tout, si elle veut discuter, pourquoi pas ! Alors je ferme mon livre, notant la page quelque part dans mon cerveau et je lui fais complètement face, un sourire timide sur les lèvres.

- Bonjour !

- Je m'appelle Lorelaï, tu es aussi à Serdaigle à ce que je vois? Tu étudies les potions? Je suis pas particulièrement forte dans cette matière mais si tu as besoin d'aide, je peux peut-être faire quelque chose.

Je souris. J'espère qu'elle ne pas pas se sentir gênée quand elle va savoir que c'est ma matière préférée et que je n'ai absolument pas besoin d'aide pour ça. Par contre, le vol c'st une autre histoire. Enfin...

- Moi c'est Harmony et oui, je suis à Serdaigle.

Je brandis mon livre, amusée.

- Oui, en effet ! C'est gentil de proposer mais moi les Potions, c'est ma matière préféré ! Alors ça devrait aller, enfin j'espère !


Silence. J'avoue que je ne sais pas trop sur quoi rebondir. Après tout, elle a fait l'effort de me dire bonjour et de poser des questions alors c'est à mon tour de le faire. Alors je me suis un peu embarrassée de ne rien trouver pour poursuivre la conversation, je sens un nouveau poids sur mes genoux. Je baisse alors les yeux et découvre Gryff, mon fléreur, tranquillement installé sur mon bouquin de Potions. Je rigole, le décale un peu afin de pouvoir ranger ce avec quoi je travaillais puis le replace sur mes genoux et entreprend de lui faire des caresses. Je me tourne alors vers ma voisine de banc, heureuse que mon animal m'ait permis de trouver quoi dire et lui souris en désignant le boule de poil qui m'envahit.

- Je te présente Gryff, mon fléreur ! Ça ne te gêne pas qu'il soit là j'espère ? Tu as des animaux toi ?

Je baisse les yeux vers mon compagnon. Il m'accompagne depuis ma première année à Poudlard et sans lui, je me serais probablement perdue dans ce château et on ne m'aurait jamais retrouvé. D'ailleurs, il m'a sauvé la vie en allant chercher Jade une fois. Je tiens beaucoup à lui et ça se voit. Nous formons une incroyable paire.

Je retourne mon attention vers la Serdaigle à mes côtés, continuant de gratter la tête de mon petite animal et espérant que celui-ci ne fasse pas de bêtises. Enfin pour l'instant, il a l'air très calme donc pas de soucis à se faire !
Revenir en haut Aller en bas
Lorelaï Peony
Lorelaï Peony
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Enfin dehors ! - Page 4 Empty
Re: Enfin dehors !

Message par : Lorelaï Peony, Dim 27 Aoû - 1:22


- Moi c'est Harmony, se présenta la jeune bleue. Et oui, je suis de Serdaigle.

- Ton prénom te va très bien Harmony répondit Lorelaï en souriant. Tu dégages quelques chose de très apaisant tu sais?

Quand elle lui eut demandé si elle avait besoin d'aide pour son cours, Lorelaï comprit que l'idée était saugrenue pour Harmony, ce qui étonna Lorelaï car les potions étaient rarement une matière appréciée par les étudiants.

- Tu aimes les potions?! Comment est-ce possible? Je pense que tu es la première élève que je rencontre qui aime étudier cette matière! Lui dit-elle avec un grand sourire.

La jeune sorcière paraissait quelque peu gênée, ne sachant peut-être pas quoi répondre, quand un drôle de mouvement attira l'attention des deux Serdaigles sur les genoux de la plus jeune. Une petite boule de poiles était venue se poser sur le livre de la jeune fille. Lorelaï était amusée, la jeune bleue et son animal semblaient si proches!

- Je te présente Gryff, mon fléreur ! Ça ne te gêne pas qu'il soit là j'espère ? demanda Harmony.

- Ça ne me gêne pas du tout! Bonjour Gryff, il aime les caresses? demanda Lorelaï, avançant une main vers l'animal. Moi je n'ai pas d'animal, figure toi que j'envisageais justement d'acheter un hibou pour communiquer plus facilement avec mon père qui vit seul à Manchester. Je pense que ce serais plus pratique que d'emprunter les hiboux de l'école. Il faut à chaque fois les soudoyer avec des souris mortes ce qui n'est pas l'idéal!

Lorelaï riait, ce moment était comme une bulle d'air au milieu d'une semaine particulièrement étouffante.
Revenir en haut Aller en bas
Harmony Lin
Harmony Lin
Responsable AdminHarryPotter2005
Responsable Admin
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : - Loup-Garou
- Permis de Transplanage


Enfin dehors ! - Page 4 Empty
Re: Enfin dehors !

Message par : Harmony Lin, Dim 3 Sep - 15:16


Quand Lorelaï me dit que mon prénom me va bien et que je dégage quelque chose de très apaisant, je rougis légèrement. Je murmure un Merci... presque imperceptible puis enchaine rapidement sur sa proposition de m'aider en Potions. Elle semble tout d'abord surprise du fait que j'aime bien mais sourit bien rapidement. Je souris alors à mon tour.

- Tu aimes les potions?! Comment est-ce possible? Je pense que tu es la première élève que je rencontre qui aime étudier cette matière!

Je rigole discrètement. Effectivement, le cours de Potions n'est pas réputé comme le plus populaire auprès des élèves. Mais moi, c'est lié à ce que je veux faire alors je m'applique beaucoup pour réussir mes objectifs. Potions, botanique, je sais que ce sont des matières qui pourraient m'aider dans un futur plus ou moins lointain alors j'essaye de donner le meilleur de moi-même pour ça.

- Oui j'aime ça. Eh bien, je sais que les potions pourrait m'aider à réaliser un rêve alors je fais tout pour réussir. Et puis, je trouve que les Potions ça ressemble un peu à la cuisine et j'aime bien cuisiner !


Alors que je cherche autre chose à dire, Gryff arrive. Il se pose sur moi et je l'installe correctement, lui grattant la tête comme il l'aime. Je le présente alors à ma voisine et vérifie que sa présence ne la dérange pas. Je ne voudrais pas l'importuner plus que je ne l'ai déjà fais en venant m'assoir à côtés d'elle sur ce banc.

- Ça ne me gêne pas du tout! Bonjour Gryff, il aime les caresses?

J'acquiesce rapidement et lui sourit, heureuse qu'elle soit d'accord pour que mon fidèle compagnon reste avec nous.

- Moi je n'ai pas d'animal, figure toi que j'envisageais justement d'acheter un hibou pour communiquer plus facilement avec mon père qui vit seul à Manchester. Je pense que ce serais plus pratique que d'emprunter les hiboux de l'école. Il faut à chaque fois les soudoyer avec des souris mortes ce qui n'est pas l'idéal!

J'écarquille les yeux quand je l'entend parler de souris mortes. C'est vrai que c'est une des choses qu'ils mangent mais moi, je ne donne que des MiamHiboux à ma chouette. Je suppose que si elle manque de quelque chose, elle chasse d'elle-même quand je ne suis pas la. Mais je me détends rapidement et lui souris à nouveau. Je n'ai pas encore appris comment faire venir Lotus avec un son particulier mais peut être qu'un jour j'y arriverai ? En attendant, je me dois d'aller à la Volière à chaque fois, où elle m'attend avec impatience.

- C'est une bonne idée ! C'est agréable d'avoir son propre hibou ou sa chouette. Moi j'en ai une à moi qui s'appelle Lotus ! Et si tu en as marre des souris mortes, hésite pas à utiliser des MiamHiboux, ça marche aussi pour soudoyer.

J'aime beaucoup les animaux, je pense que si ça n'est pas déjà le cas, elle va vite s'en rendre compte. D'ailleurs, je ne sais pas ce qui a fait pour qu'elle sorte brusquement de sa bulle comme ça mais je suis heureuse qu'elle l'ai fait. C'est agréable de discuter avec elle. Même si du coup, je ne travaille pas comme je le voulais. Mais bon, parfois il faut savoir lâcher un peu, hein ?
Revenir en haut Aller en bas
Lorelaï Peony
Lorelaï Peony
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Enfin dehors ! - Page 4 Empty
Re: Enfin dehors !

Message par : Lorelaï Peony, Mar 19 Sep - 22:37


Lorelaï caressait le félin qui semblait apprécier.

La jeune fille expliquait son plaisir des potions par le désir de réaliser un rêve.
- Je suis sûre que tu pourras le réaliser quand je vois comme tu t'impliques! C'est important d'avoir des rêves. Tu parles de cuisine, figure toi que mon rêve serait d'ouvrir une pâtisserie où ma spécialité serait les tartes au citron. Je proposerai bien sûr d'autres types de pâtisseries, mais je pense me concentrer autour du citron... Comme avec des cheesecake par exemple. J'hésite encore par contre, je sais pas si je ferai ça chez les moldus ou les sorciers. C'est vrai que faire de la pâtisserie de sorcier ça peut être chouette aussi, donner des petits effets à la pâte...

Elle réfléchissait,
- J'imagine bien un muffin qui dégagerait des petites bulles par exemple, ou des carrés-chocolats aux dragées qui changeraient la couleur des cheveux de qui les mange!

Elle regarda sa collègue de maison.
- Tu sais, j'y avais jamais pensé mais le cours de potion pourrait bien m'aider à réaliser mon rêve! Si jamais j'ouvre une pâtisserie, tu auras un passe-droit à vie!

Elle éclata de rire.

La jeune fille eut l'air surprise quand elle entendit Lorelaï parler de souris morte, mais elle l'encouragea à adopter un hibou.
- C'est une bonne idée ! C'est agréable d'avoir son propre hibou ou sa chouette. Moi j'en ai une à moi qui s'appelle Lotus ! Et si tu en as marre des souris mortes, hésite pas à utiliser des MiamHiboux, ça marche aussi pour soudoyer.

- Je note pour les MiamHiboux! Répondit Lorelaï, comprenant mieux les yeux écarquillés d'Harmony. Où est-ce que tu penses que je pourrais me procurer un hibou? Et, c'est pas trop d'entretien? Je veux dire, je suis pas spécialement douée avec les animaux, je sais pas s'il faut beaucoup s'en occuper!
Revenir en haut Aller en bas
Harmony Lin
Harmony Lin
Responsable AdminHarryPotter2005
Responsable Admin
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : - Loup-Garou
- Permis de Transplanage


Enfin dehors ! - Page 4 Empty
Re: Enfin dehors !

Message par : Harmony Lin, Mar 26 Sep - 0:30


Quand elle parle de son rêve de pâtisserie, mon cerveau me fournit tout un tas d'images qui me donne l'eau à la bouche. Je m'imagine très bien dans sa boutique à me faire servir une montagne de gâteaux tous plus appétissants les uns que les autres. Et quand elle parle de pâtisseries sorcières, mon cerveau tourne à toute vitesse. C'est une très bonne idée aussi. Et j'adore ses idées de gâteaux sorciers, c'est à exploiter ! Je souris. Son rêve est aussi beau que le mien. Et je suis heureuse qu'elle le partage avec moi.

Et quand elle me dit que j'aurais un passe droit à vie si elle ouvre sa pâtisserie, je garde cette information dans un coin de ma tête. Je suis sûre que ça servira ! Et puis ses idées... J'ai hâte de les goûter ! Alors je lui fais un gigantesque sourire et je dis ce que je pense.

- Je saurais m'en souvenir puisque je suis sûre que tu réussiras ton rêve ! C'est d'ailleurs un très beau rêve qui me donne très faim ! J'aime beaucoup tes idées de gâteaux sorciers aussi !

Je rigole légèrement puis nous changeons de sujet. On parle de hiboux, d'animaux. Elle envisage d'en avoir un. Moi je ne pourrais pas me passer de mon fléreur. Il m'a déjà sauvé le mise à plusieurs reprises. Et ma chouette me permet de communiquer avec ma Grand-Mère alors je suis très contente de l'avoir aussi. Et puis, elle est très affectueuse alors c'est un plaisir d'aller lui confier des lettres. D'ailleurs, je lui donne des conseils pour son futur hibou ou sa future chouette. Je ne sais pas s'il elle va les suivre mais je peux toujours les dire, ça ne coûte rien !

- Je note pour les MiamHiboux! Où est-ce que tu penses que je pourrais me procurer un hibou? Et, c'est pas trop d'entretien? Je veux dire, je suis pas spécialement douée avec les animaux, je sais pas s'il faut beaucoup s'en occuper!

Je souris, contente qu'elle me demande mon avis que je vais lui donner avec plaisir. Si elle choisi un oiseau, ça n'est pas très difficile de s'en occuper. Surtout que, à Poudlard, ils sont assez autonomes. Je continue de grattouiller Gryff, lui adressant un sourire affectueux puis songe un instant à ma Lotus qui est je ne sais où, peut être à la Volière, et lui répond enfin.

- Tu peux t'en procurer un très facilement à la Boutique d'Animaux Magiques sur le Chemin de Traverse. Et non, c'est pas trop d'entretien ! Les oiseaux sont assez indépendant à Poudlard. Avec la volière, le lac, la forêt et tout cet espace pour se dégourdir les plumes, ils ont de quoi vivre facilement. Mais si tu as le moindre doute, n'hésite pas à poser tes questions à la Boutique, ce sont des experts et ils pourront de donner des conseils !


Je souris, nostalgique. Ça fait un moment que je ne suis pas allée là-bas. En même temps, avec tous les animaux que j'ai, pas besoin d'en avoir un nouveau ! Enfin... Je suis contente si je peux leur faire avoir de nouveaux clients. Ils le méritent après m'avoir permis d'avoir Gryff et Lotus...

Je continue de caresser la fourrure de mon fléreur et je souris, rêveuse.
Revenir en haut Aller en bas
Lorelaï Peony
Lorelaï Peony
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Enfin dehors ! - Page 4 Empty
Re: Enfin dehors !

Message par : Lorelaï Peony, Dim 1 Oct - 17:18


- Je saurais m'en souvenir puisque je suis sûre que tu réussiras ton rêve ! C'est d'ailleurs un très beau rêve qui me donne très faim ! J'aime beaucoup tes idées de gâteaux sorciers aussi !

Lorelaï est contente que son idée plaise à ce point à Harmony. Déjà une cliente dans la poche! Ce rêve pourrait-il vraiment devenir réalité un jour? Dans le brouillard formé par la rupture avec Hezreval et les nouvelles informations qu'elle avait obtenue sur sa mère, cette idée était réellement un rayon de soleil.

Elle se tourna vers la jeune Serdaigle. Elle avait presque envie de lui faire un câlin pour lui avoir redonné espoir dans la vie.

La petite poursuivit en donnant quelques conseils quant aux hiboux à Lorelaï qui en prit bien note. C'était décidé, elle irait s'en offrir un lors de son prochain passage à Pré-au-Lard ou sur le chemin de Traverse.

Lorelaï ramassa les quelques affaires à elle qui traînaient sur ses genoux et les rangea dans son sac. Elle donna une dernière petite caresse à Gryff avant de se lever.

- En tout cas je te remercie Harmony pour tes conseils mais aussi pour ta bonne humeur. Ça m'a fait beaucoup de bien de papoter avec toi. J'espère qu'on aura l'occasion de remettre ça!

Et elle s'éloigna en direction du château, en s'emmitouflant un peu plus dans son écharpe. Le temps se rafraîchissait.


[Fin du RP pour Lorelaï & Harmony, merci Harmo!]
Revenir en haut Aller en bas
Osvald Osborne
Osvald Osborne
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Enfin dehors ! - Page 4 Empty
Re: Enfin dehors !

Message par : Osvald Osborne, Mer 15 Nov - 20:38


RP avec
Shae L. Keats



LA de Castielle


On n'est même pas milieu de semaine que j'en ai déjà marre. J'en peux plus d'être enfermé tout le temps. J'en peux plus de ne pas pouvoir sortir comme je le veux à cause de telle obligation ou tel devoir à rendre. J'en peux plus de ne sentir sur ma peau que la faible caresse de rayons de soleil filtrés par les vitres qui parsèment ces couloirs en pierre dont je suis le prisonnier depuis bien trop longtemps. J'en peux plus et ça se ressent, au niveau de mon corps mais aussi de mon esprit. Je suis nerveux, fatigué, découragé, j'ai du mal à me concentrer,... Bref ; j'ai plus que grand besoin d'air.

Tandis qu'une foule d'élèves prend d'assaut les couloirs de l'école, passant d'une salle de classe à une autre, moi je tourne les talons et dévale les escaliers quatre à quatre sans le moindre remords. Envolées mes bonnes résolutions, parties en fumée mes dernières heures de cours, désolé l'éducation nationale mais ma santé mentale passe avant vos programmes. Je débarque dans le grand hall trépignant rien qu'à l'idée de retrouver ma liberté pour les quelques heures à venir. On dit que l'humain est un animal social, moi je suis surtout un animal d'extérieur. Je fonce vers la porte de sortie, slalomant entre les groupes de gens qui discutent sur place, quand une voix m'interpelle.

« Hey, Oz' ! Tu vas où là ? »
Ses lunettes remontées au maximum sur son nez, la fille de l'eau me regarde comme l'écolier buissonnier que je suis. « Buissonnier » c'est bien le mot puisque je prévois de passer le reste de ma journée parmi les buissons et leurs amies les fleurs. Enfin pour celles qui sont encore là, l'automne étant déjà bien avancé.
Je souris à mon amie dont je devine les sourcils froncés sous sa frange brune. Castielle est à l'image de son élément : agitée. Son uniforme en désordre, au moins quatre livres dans les bras et l'air suspicieux.

« Oh tu sais, euh, dehors » Je ne compte pas lui cacher mes plans mais je ne peux m'empêcher de sentir le rose me monter un peu aux joues. Plus le temps passe et moins je comprends pourquoi j'ai été envoyé à Serdaigle. Castielle, elle, aurait fait une Serdaigle de haute volée ! Même si elle a aussi de grands penchants Serpentard, en particulier quand elle est en colère...
La voix sarcastique la Poufsouffle me colore définitivement les joues en rouge et rend mon regard fuyant et penaud.
« Oh moi, tu vois, je vais en Métamorphose. Tu sais, le cours qu'on a en commun ? Genre, maintenant ~ »

Raclement de gorge et regard fuyant. Oui je sais, je sèche les cours mais tu devrais comprendre ! En particulier toi !
Petit rire qui devient grand et bruyant. En la regardant de nouveau en face je vois Castielle rire aux éclats devant ma mine penaude. Elle me dépasse en me donnant une petite claque dans le dos « Aller amuse-toi bien, le fiancé des fées ~ »

En poussant les doubles portes du hall je souris plus que jamais et une fois à l'air libre je me mets à courir droit devant moi. Le parc. Rien que le parc. Et les buissons.
Revenir en haut Aller en bas
Ellana Lyan
Ellana Lyan
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Enfin dehors ! - Page 4 Empty
Re: Enfin dehors !

Message par : Ellana Lyan, Dim 24 Déc - 17:31



Un mois sans réponse, je reprends le sujet, si sushis me MP ♥

Je voudrais un bonhomme de neige !
Pv Mary
LA de la bleue


Avec difficulté les paupières se soulèvent , un rayon de lumière vient doucement éclairer mon visage enfantin marqué par le manque de sommeil et de nourriture, je souris. Étrange impression que cette journée n'est pas comme les autres alors qu'une joie inexplicable me tord l'estomac d’excitation. La chaleur de mes draps se trouve bientôt remplacée par celle du dortoir et je me lève le cœur battant avant d’enfiler rapidement mon uniforme. Dans atmosphère il y a un changement, comme si le monde était un peu différent et sans réellement me poser de question je vole à travers le château jusqu'à la grande salle. Les bruits des couverts, cris des élèves, je ne prête plus attention à rien, deux élèves rentre dans la pièce leurs manteau plein de flocon, mes yeux s'agrandissent. Sans réfléchir je me précipite à l'extérieur et les étoiles de mon regard se mettent à briller.

Il. Neige.

Sans autres explication, comme une petite folle je me met à courir dans la poudreuse, chaque trace de mes pas dans le manteau blanc est une victoire de plus et le sourire ne quitte plus mes lèvres, j'ouvre la bouche pour avaler le plus grand nombre de flocons dont je suis capable en m'imaginant les compter 100 ! parfait mensonge, mais je suis prête à me croire. L'air ici est frais, tel un enfant qui vient de naitre je reprend mille fis ma première bouffée d'oxygène, mes sens en meurent de plaisir. Je suis bonheur, vide et en même temps remplie, j'ouvre les bras et le monde m'appartient tant dis que les courants d'air passent à travers moi comme dans un rêve.

Instant magique. Je ne sais pas depuis combien de temps je suis ici mais je me rends compte qu'il me manque quelque chose de crucial. Retournant à toute vitesse dans le château je cherche des yeux la personne qui j’élirai pour venir fête se cadeau de la nature à mes côtés. devant moi les quatre grandes tables, derrière le paradis blanc. Il ne reste plus qu'un pas à faire et bientôt il n'y aura plus que des enfants. Je me dirige vers les aigles, j'ai toujours bien aimé les bleus ou ce sont eux qui m'ont toujours tendu la main quoiqu'il en soit je fait maintenant se privilège immense à l'un d'entre eux de devenir mon ami de la neige ce qui à mes yeux est loin d'être un titre insignifiant.

Rapide coup d’œil à l'assemblée quand je la vois. Oui toi, ce sera toi ! Grand sourire, je vais délicatement la chercher par le bout des doigts. J'ai découvert un paradis blanc ! Et sur ses mots je l'entraine au dehors de l'arène pour lui proposer l'infinie et miraculeuse étendue. Tu as vu comme c'est beau ? Admiration non feinte. Ce sera mon royaume ! Décidais-je sans trop me poser de questions, comme l'une de celles qui pourraient être jugées principales : est-ce que les flocons accepteraient de devenir mes sujets ?
Revenir en haut Aller en bas
Mary Drake
Mary Drake
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Enfin dehors ! - Page 4 Empty
Re: Enfin dehors !

Message par : Mary Drake, Lun 25 Déc - 15:56


Toujours en période Lullaby

Chaque jour je me réveille ballon gonflé, pleine de souffle à refiler, seule sur un sol échoué. Il m'arrive de partir à la dérive dans un lac gelé. Il suffit de se faire découvrir, abandonner, de me porter, puis d'un lancé un peu raté, d'un attrapeur un brin éméché et enfin je termine dans un liquide où nul n'a envie de me repêcher. Après tout, à qui cela plairait-il de se perdre dans une quête dangereuse pour un simple objet qui retournera vite sur un nouveau morceau de trottoir ? La vie d'un cercle de plastique est compliquée et cruelle. C'est un jouet qui est souvent oublié. Un moment d'inattention suffit, un appel trop rapide aussi. Il échappe aux pensées d'autrui alors que sur le côté il espérait. Parfois je suis lâchée d'une très haute fenêtre, est-ce si drôle de me voir rebondir en tentant d'éviter de souffrir ? Ils aiment, tous, absolument tous, me regarder dévaler une ribambelle d'escaliers.

Je n'aime pas me cogner la tête
Encore moins subir le joug des rires
Fixant ce corps trop fragile

Se froisser contre la gravité
Le fait de rouler, ne jamais dire stop
Crier que c'est l'heure de s'arrêter
J'aimerai tant être inertie

Et tout ça pourquoi ?
Pour un peu d'empathie

Il y a cet être dégonflé sous mes pieds je le fixe et je ne comprends pas comment quelqu'un a pu l'abandonner à son triste sort, le pauvre. J'attrape ce cadavre, je deviens lui. Je ne suis plus moi mais juste ce pauvre morceau de plastique déchu. Il est petit, un bébé. Un bébé jeu pour un bébé animal. Chien ? Sûrement pas. Il n'y a presque que des chats par ici. Il ne sait pas ce qu'il rate le matou à le tuer, et maintenant que mes pensées vivent ballon j'espère ne jamais croiser sa route car ça pourrait très mal se passer entre nous. Ne t'inquiète pas je suis là. J'essaie de le rassurer avant de le glisser dans ma poche pour une éternité en espérant de ne pas l'oublier.

Puis la journée suit son temps. Je ne suis qu'une de ses ombres, elle a quelques milliards à gérer alors je lui laisse un peu de répit. Depuis un moment je ne cherche plus à réfléchir, je suis sans être réellement. Comme déconnecté mais sans perdre ce regard qui fait de moi vie. J'explose quand il faut exploser, mange quand il faut manger, pense quand il faut penser - comme avec cette balle - revient quand l'heure sonne de revenir mais en attendant je préfère ne pas analyser, histoire de ne pas avoir mal, ne pas sentir cette boule de feu qui comprime ma poitrine dès lors que je me laisse aller quand il n'y a rien. C'est mieux ainsi, même si tous les objets s'obstinent à garder leurs manteaux gris.

Ce qui est étonnant, c'est que le nombre de choses qui peuvent nous réveiller change au fil du temps. Je ne parle pas des chiffres mais des événements. Ce qui peut endormir aura sans doutes le loisir de vous regonfler dans quelques jours, mois, années. C'est à ne pas oublier. Comme cette main rejoint la mienne sans que je n'aie rien demandé Yeux levés je la vois elle et ses mèches blondes m'emmener hors du château. Je suis folie quand elle est là et ça me fait peur. Je n'aime pas cette idée, pourtant le temps d'à nouveau rejoindre le monde est long. Une fois arrivée (et bien ici et non ailleurs) je suis contente de ne pas être restée entre ces quatre murs. Il lui arrive d'avoir des bonnes idées et de permettre de découvrir, aujourd'hui c'est un manteau blanc qui porte le doux nom de neige ; neige et pour une fois elle n'est pas perlée de sang. Ce que j'aime pardessus tout avec elle, c'est que dans la palette de couleur qui m'est attribuée, elle ne change pas tant que ça. Puis je ne peux oublier que la vipère est la troisième et ce faisant, sa présence me permet vraiment de la voir blanche, pure et délicieuse.

Paradis est le bon mot, il est plutôt bien choisi. Beau par contre est un peu petit, je dirais plutôt splendide d'autant plus que les flocons ne cessent de tomber, rendant l'atmosphère d'autant plus magictueuse. La suite de son discours n'est pourtant pas en accord avec mes pauvres pensées. Elle a déjà tellement et la jalousie ronge mes joues mon coeur ma tête. Non impossible elle ne peut l'avoir elle aussi. Je ne veux pas que ce soit son royaume c'est égoïste mais elle l'est autant que moi alors une question s'impose pourquoi le tiens ? tu n'en as pas déjà assez ? L'injustice est présente et il est absolument hors de question qu'elle remporte une nouvelle bataille mais ça peut se jouer, tout est calme et au pire Tu n'as qu'à penser que c'est le tiens, moi dans ma tête il sera mien ainsi tout le monde est content et il n'y aura pas de guerre de cet ordre là. De bien plus grandes sont déjà passée et je n'ai pas envie d'encore un vivre une.

Un seul mot reste envisageable profiter

Alors je plante mes doigt dans la couverture de glace en me délectant de la sensation, puis j'en recueille un peu entre mes paumes déjà gelées par le froid de l'hiver pour simplement profiter de se simple contact glacé.

Revenir en haut Aller en bas
Ellana Lyan
Ellana Lyan
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Enfin dehors ! - Page 4 Empty
Re: Enfin dehors !

Message par : Ellana Lyan, Mar 26 Déc - 13:57


Lalala

Il y a au devant, une farandole de pantins fatigués. Et dans l’infini blanc aux flocons tourbillonnants deux enfants un peu perdues, un peu lâchées. Il n'y a pas à dire, le cadre est on ne peut plus idyllique et l’atmosphère glacée s'en dégageant possède un côté grisant et enivrant qui lentement glisse ses doigts dans mon dos pour arracher deux ailes de mes omoplates. Cri de douleur et d'extase dans ce paradis duquel je me suis improvisée gardienne. J'ai solidifié mes jambes un peu plus, pour réussir à marcher, épreuve fastidieuse et non des moindres tant il est plus simple de se laisser porter. Ravissement lorsqu'elle appuie mes dires. Je me sens transportée d’allégresse au même titre que si prosternée à mes pieds elle venait de me donner raison. Mes lèvres lui sourient. Tu es un bon sujet petit oisillon.

La suite du discours semble pourtant bien moins flatteuse. Félonne ! Comment oses-tu donc contester mon pouvoir ?! Sa traitrise me frappe en plein cœur tant je la pensais incapable d'une telle bassesse. La neige a du lui retourner le cerveau à la pauvre enfant. Je décide de me montrer magnanime et de passer outre ce désastreux épisode. C'est son cerveau qui à pris froid. Ce ne peut être que cela. J'ai un sourire compatissant pour la créature fragile à mes côtés qui me tient lieu de valet. Ne t'en fait pas, je ne te punirais pas. Mais l'une de ses interrogations m'interpelle. Je n'ai nul autre royaume que celui de ma tête, les limites en son mon esprit, je pense à toi alors tu deviens mon fidèle, n'est-ce donc pas d'une simplicité enfantine ? Le cœur me manque d'expliquer cet intense et profond résonnement à la petite qui semble on ne peut moins lucide face au territoire enneigé. Le pouvoir de se trouver à mes côtés lui ferait-il donc perdre la tête ?

La certitude de sa folie me frappe en plein fouet et je décide de me montrer de la plus grande gentillesse princière envers cette gamine incapable de concevoir qu'une seule personne est apte à régner et que ce n'est surement pas elle. Mais ne t'en fait donc pas, tu es sous ma protection. Et les flocons autour de moi chutent. Mon cœur bat plus vite alors que je me sens si petite et à la fois tellement puissante. Perdue dans ce blanc fabuleux je suis quand même au dessus de toute chose car ce paysage merveilleux m'appartient et que sans mon règne il reviendra sans l'ombre d'un doute à son état de boue : des chemins sales et poussiéreux. Tant que je suis là tout se doit d'aller.

Contre le sol humide de glace, elle plante ses serres dans la poudreuse pour en tirer une petite parcelle. Je la regarde faire intriguée par cette nouvelle méthode. Tout cela est bien étrange. Alors à ses côtés je m'accroupis, intéressée, observant le moindre de ses gestes comme une zoologiste étudie les comportements d'un nouveau spécimen. Dans ses mains fines il y a une grâce intemporelle qui me fige légèrement. Le souffle coupé, comme parfois en un éclair, je la voix belle dans sa fragilité. Elle fait aussi partie elle, des enfants marqués, damné de l'existence qui fait tanguer. Ses paumes rougies du froid admire la matière comme de l'or et à mon tour je laisse mon regard glisser vers cette dernière. Fascinée de sa fasciation qui déteint sur moi à une vitesse effrayante. La tête me tourne alors que je vois tout l'univers dans une poignée de flocon. C'est elle qui cette fois à profondément raison.

Je ne dis plus un mot de peur de briser le charme qui l'ensorcelle. Toi aussi ne serais-tu donc pas un peu enchanteresse ? Mes yeux brillent alors que je me laisse tomber contre le manteau blanc. Au dessus de moi le ciel est d'un bleu magnifique. Depuis quelques instants les nuages ont été chassés et amoureuse de cet hivers je contemple l'azur, le cœur embrasé. Doucement les mains et les pieds s'écartent puis se rejoignent. Le cycle encore et encore recommence dans cette poudreuse qui détrempe mes cheveux et me glace tout en allumant au fond de mon cœur une vaillante lueur chaude, invulnérable. Je ne parviens plus à effacer la joie de mon visage tant je suis au comble du ravissement. Le monde peut donc être véritablement beau.

Lorsque je me relève c'est un ange qui a pris ma place et je tente de retrouver ma loyale servante dans la glace. Mes yeux caressent sa silhouette qui se découpe doucement dans cette Élysée inconnue. Je voudrais faire un grand château ? Tu peux m'aider ? La traduction est que j'aurais voulu qu'elle le fasse à ma place pendant que je jouais à avaler les flocons mais je me doutais bien qu'avec elle les choses n'allaient pas pouvoir se passer comme ça. Fatiguée d'avance, je pousse la neige et la sculpte en un premier mur. Épuisée par cet effort je lui lance un regard de détresse. Aller viens ! Je suis trop petite moi... Moue défaitiste. Ce n'est quand même pas le travail d'une princesse !
Revenir en haut Aller en bas
Mary Drake
Mary Drake
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Enfin dehors ! - Page 4 Empty
Re: Enfin dehors !

Message par : Mary Drake, Jeu 28 Déc - 8:47




Je pourrais partir. Là tout de suite, la rendre dégonflée en m'en allant avec un peu de ce dehors magique. Je pourrais aussi me venger et laisser tomber la pureté de la glace pour une fois voir son sang couler - ce n'est plus le mien qui se doit de tâcher. Y'a moyen de la faire morfler en me relevant et en capturant toute force pour tenir sur les échasses, lui mettre le nez dans la glace. Simplement parce qu'elle parle de punitions tu en as déjà fait assez celles qu'elle m'a infligée sont nombreuses alors en quoi se permet-elle seulement de les mettre sur le tapis ? Puis il n'y a pas que ça, elle a le royaume de son infini, le royaume des coeurs volés, elle en a beaucoup et ose dire que c'est le seul. Ne serait-ce pas juste une moquerie ? Non elle me semble sérieuse. Sourcils froncés - les voix sont étonnement silencieuses - j'effleure le ballon toujours dans ma poche, mon trésor, au moins lui elle ne peut pas me le dérober. De toute façon dans ma tête ça reste ma propriété, qu'elle pense ce qu'elle veut.

Ce n'est pas pour autant que j'aime cette présence qui me fixe alors que la neige me rend bloc de glace. J'effleure les flocons empaquetés du bout des doigts avant de me relever pour simplement l'observer fondre entre mes mains, il faut du temps mais ça me permet de prendre conscience que je ne suis pas si froide que ça, qu'il reste cette particule de chaleur quelque part. Lèvres pincées, l'idée est tentante : suffit de m'enterrer dans la neige comme certains s'enterrent dans le sable. Ainsi, à la manière dont ils brûleraient, je finirais glace et oubli. Simple et efficace, il n'y a pas meilleure manière pour partir pour de bon en perdant ces quelques degrés de trop. La tentation est d'autant plus prenante mais je pense que toutes ces pulsions étranges seront pour d'autres moments, je ne suis pas si monstrueuse que ça, il y a des instants à ne pas gâcher avec les part noircie du coeur. Je dois juste me contenter de profiter alors pourquoi est-ce si compliqué ? d'allure facile, je n'ai là presque plus de bribes de folie étant donné que c'est étrangement calme, alors l'horreur humaine prend le dessus quelque part : suis-je assez délirante pour rester ?

la réponse traîne
pourtant
il
y
a
cet ange
qui se confond
dans la marre poudreuse
qui s'élance en battant
bras et jambes
comme si il nageait entre les nuages
c'est un peu beau
enfantin

elle se perd
en se trouvant
j'pourrais essayer
c'est une nouvelle forme d'ailes

mais j'ai pas envie qu'on me dise
que je n'ai pas trouvé par moi-même

Du coup je reste statue
de fer et de froid
sans rouille pour l'instant
j'observe en attendant

- Qu'elle se relève, et c'est ce qu'il finit par arriver, elle laisse une trace de son passage, comme toute personne s'amusant quand on y pense. J'peux essayer, un pas un arrière, et les pieds sont toujours là, figé dans un instant éphémère avant de fondre ou d'être barbouillés par d'autres apparitions qui elles aussi veulent être marquée, pour toujours ou à jamais oubliée. Je ne bouge toujours pas en la voyant créer une géante terre de glace, planète égarée parmi d'autres non je n'ai pas envie de t'aider qui se traduit par un simple je sais pas, tremblante d'effroi ou de froid, d'effroid peut-être, je n'ose pas lui refuser mais je n'ai pas envie de lui donner. Rien n'est tentant, outre le fait de la voir se frustrer. Pourtant c'est poussée par je ne sais quel maléfice que je termine les mains à nouveau dans la glace, une fois que mon coeur de neige aie terminé sa fonte. Une seule, dis-je en roulant avec précision les petits morceaux. Je ne suis pas bien grande non plus. Peut-être se prêter au jeu ?

- étapes pour faire une boule de neige -
1 : prendre un peu de glace et la rouler dans sa main
2 : une fois bien solidifiée, tester dans la neige
3 : rouler en essayant de ne pas changer de côté
(impossible quand on a la force d'un moineau, il est impossible de
a : porter
b : déjà pousser à la fin c'est compliqué
c : au stade où je suis, j'en oublie souvent que je peux avoir recours à la magie)

Une fois la dure labeur accomplie, ma participation au palais à côté de la sienne, je m'assieds sur mon travail en déclarant solennellement que ceci sera mon siège une fois que tout sera terminé, comment je ne sais pas trop mais j'suis certaine que cette vipère trouvera un moyen d'arriver à ses fins. C'est un peu étrange, parce que la magie commence à opérer, il m'a fallu plus de temps, mais quitte à être ici, autant faire ce qu'il y a de mieux. J'ai des mains roses mais ce n'est pas pour autant que je dois m'y arrêter. Sourire ravi - pour l'idée, je commence l'étape une sans aller à la deux, puis avec un peu d'élan, j'envoie mon cercle vers Ellana, visant les jambes. Je pense que c'est réussi, du coup faut me cacher, ce sera aussi ma muraille miniature dis-je finalement. En espérant que pour une fois, elle se pliera à mes jeux à moi.
Revenir en haut Aller en bas
Ellana Lyan
Ellana Lyan
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Enfin dehors ! - Page 4 Empty
Re: Enfin dehors !

Message par : Ellana Lyan, Mar 2 Jan - 16:53


Passé puis présent, suis désolée, j'essaiyeuh mais suis pas douée :(

J'aimais beaucoup le blanc. Blanc c'était la couleur de l'innocence, de la pureté, de l'insouciance. Blanc c'était le symbole des enfants et des anges alors ce serait aussi le mien. Mon royaume d'aujourd'hui était clair et immaculé comme la façade que je me plaisais à montrer au monde. On ne pouvait sincèrement en douter : cette nouvelle terre promise était ma propriété. Fascinée je contemplais le monde à genoux dans le froid en profitant de ma chance de pouvoir régner sur un pareil univers. Seul petit désagrément était mon valet du jour trouvé incapable de me servir comme il se devait. Ne voyait-il donc pas ma supériorité ? Résignée et prise de pitié envers cette pauvre créature aveugle, je décidais de l'élever à un autre rang. La petite infirme serait désormais sous ma protection tant qu'elle le mériterait. Car non, je n'avais pas oublié le passé de la traitresse me servant de sujet. Elle avait voler son corps à l'une de mes plus précieuses protégée sans le moindre scrupule et continué à nier l'affaire jusqu'au bout. Je la haïssais.

Mais dans sa maladresse enfantine, sa fébrilité tout en hésitation je ne pouvais que revoir le visage de l'être dont elle avait volé l'apparence. Elle grande semblait petite dans mon univers, elle évoluait avec difficulté comme si son corps avait été conçu trop grand pour elle. Je sentais mon cœur déborder d'amour à son égard tout en m'emprisonnant derrière de bien sombres barrières. Elle ne m'aimait pas. Plus tôt, elle l'avait montré, me l'avais cracher à la figure sans que je n'en soi le moins du monde affectée mais elle semblait également à présent avoir développer une sorte de résignation étrange la poussant à accepter le fait que je sois là partout. Il est vrai que cela était étrange mais si une quelconque divinité supérieur avait décidé de lier nos destins ce n'était pas moi qui allait aller contre sa volonté. Je tenais bien trop à mon statut de princesse adorée pour oser ne serait-ce que le mettre en danger.

La petite réagis et commence à pousser de la neige. Le sourire au lèvre je commence à imaginer le beau château qu'elle va pouvoir mon construire. Ici une tour et puis là-bas un grand mur avec des créneaux. Ici une réserve de projectiles pour les visiteurs indésirables et puis au milieu un trône immense, grand comme une montagne sur lequel je m’assiérais avec le visage rayonnant à fin que chacun de es sujet puisse venir m'admirer et me complimenter sans le moindre problème. Perdue dans ma rêverie je laisse un soupire d'envie s’échapper de mes lèvres tout en songeant à la beauté de mon futur palais. De loin j'entends la folle qui parle mais ne lui prête pas attention répondant d'un simple oui oui, c'est parfait, continue. mon regard dérive vers le ciel et j'admire les rayons du soleil. C'est dommage que je n'ai pas de miroir sous la main, les rayons du soleil doivent être absolument parfaits dans mes cheveux.

Soudain une sensation de froid intense envahis mes jambes. Je baisse la tête vers mes pieds le visage rempli d’incompréhension. Que... une voix s'élève alors de derrière le petit rempart qu'à élevé l'oisillon. Peu à peu la frustration remplace l'étonnement. Mes pieds sont gelés et mes yeux picotent comme s'ils avaient envie de pleurer. Mais pourquoi a t-elle fait ça ? Je me sens méchamment trahie une seconde fois. La douleur de mes pieds froids n'arrange rien à mon humeur entre colère et tristesse. Je suis frustrée. Un instant j'envisage d'attraper mes pieds et de sangloter pour attirer un adulte et punir la traîtresse mais je me rends bien vite compte que personne par ici ne pourra m'entendre. Et puis de toute façon les adultes ne sont vraiment que des gens stupide et incapable de comprendre les véritables problèmes comme celui d'avoir les chaussures remplies de glace. Je soupire et commence à rassembler de la neige. Il va encore falloir que je me débrouille seule, moi qui n'avait pas envie de me salir les mains c'est fichu.

Je prépare en vitesse quelque boules de neige qui ressemblent plutôt à des pattés qu'autre chose, le manque d'expérience y étant pour beaucoup, avant de me cacher derrière ma propre muraille. Je lance une première boule. Raté. Mes sourcils se froncent, c'est sa barrière qui l'a arrêtée. Mon deuxième projectile s'écrase de la même façon et je commence à envisager sérieusement de faire exploser sa protection de glace avec un sortilège. Jugeant cela peut-être un peu trop excessif, je lance mon troisième tas de neige par dessus la muraille en espérant la toucher de l'autre côté. Attentive, je tends l'oreille voir si j'ai atteins mon objectif. C'est pas juste moi je suis nulle en bataille de neige. Juste au cas où j'aurais raté. Un plus il est nulle se jeu. Petit mensonge prononcé tout en roulant avec application une troisième boule dans la neige. Elle va voir ce qui en coute de s'attaquer à la princesse de l’hiver.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Enfin dehors ! - Page 4 Empty
Re: Enfin dehors !

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 4 sur 8

 Enfin dehors !

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.