AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard
Page 9 sur 11
[Habitation] Azartyrigeable
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11  Suivant
Azaël Peverell
Serpentard
Serpentard

[Habitation] Azartyrigeable - Page 9 Empty
Re: [Habitation] Azartyrigeable

Message par : Azaël Peverell, Dim 14 Avr - 16:38


LA Lore. Pis les deux Wildsmith mais ça comme d'hab.




Elly n'a pas l'air trop partante. Tu hausses les épaules, la laisses s'éloigner. Après tout, tu peux très bien embêter Arty tout seul, si elle n'a pas envie, c'est son problème. Et puis, ça ne t'empêchera pas de revenir la prendre contre toi dès qu'elle te manquera. Y'a pas trop de cachettes possibles dans un Dirigeable, aussi grand soit-il, elle ne t'échappera pas. Et tu t'apprêtes à aider les deux mutines quand Arty pète littéralement les plombs. Enfant capricieux qui veut se faire remarquer et qui ne supporte pas la frustration quand on lui dit non. Il rugit, et commence même à changer légèrement physiquement.

Et le voilà qui décide de répondre à des bulles par un sortilège tranchant. Tu écarquilles les yeux tandis qu'un Protego sort de ta baguette. Il est déjà hors de contrôle, à croire que c'est de pire en pire chez lui. Et Elly est blessée. Tu accours vers elle, la soutient doucement tout en regardant sa blessure. T'as pas la moindre idée de comment t'occuper de ça, la médicomagie n'a jamais été ton truc. Et tu commences à sentir ton sang bouillir dans tes veines. Ton pote est peut être en train de se transformer, mais quand toi t'es en colère, les choses ne se passent pas beaucoup mieux.

Tu agites ta baguette pour faire venir un fauteuil jusqu'à Elly pour qu'elle puisse s'asseoir, et tu ôtes ton gilet pour appuyer sur sa coupure avec un sourire aussi gêné que forcé.

- Tiens ça pour l'instant, j'ai pas envie d'empirer les choses j'y connais que dalle...

Et en plus, t'as pas trop le temps de t'y pencher. Elle ne risque pas grand chose si ce n'est une cicatrice très moche et une faiblesse due à la perte de sang. Et là, t'es quand même enfermé dans un dirigeable rempli de gens avec un loup-garou prêt à se transformer et sa nana qui... L'embrasse ? Non mais elle a cru que c'était le moment elle ? Elle tient vraiment pas à la vie, c'est ça ? Tu lui hurles dessus, littéralement, tandis que tu les rejoins à grandes enjambées.

- Mais bouge de là c'est pas le moment, m*rde !

Ce qu'elle a le bon sens de faire rapidement. Ta baguette se pointe alors sur Arty, t'as la flemme de discuter pour l'instant. Tu le désarmes directement, envoie sa baguette voler plus loin dans le dirigeable tandis que t'enchaînes directement avec un Levicorpus qui le maintient dans les airs devant toi. Le regard noir, tu le fixes en essayant de te convaincre de ne pas directement l'enchaîner de sorts plus violents. Parce qu'il le mériterait.

- Tu te calmes, toi ! Apprends à te maîtriser, m*rde ! T'as encore blessé Elly, t'aurais pu blesser Loredana, tu cherches quoi, au juste ? Tu veux tuer tous les gens présents dans le dirigeable ? C'est toi qui les a invités, tu les apprécies tous, tu crois que tu pourras vivre avec ça sur la conscience ? Reprends-toi, m*rde, t'es plus un gosse, tu dois apprendre à te contrôler. Fais des exercices de respiration, médite, fais du yoga, j'm'en contrecarre mais trouve quelque chose pour te calmer. Tes pu*ain de feux d'artifices, si le dirigeable accélère, bah tu les envoies plus tôt et c'est tout. J'te jure que j'te laisse suspendu comme ça tant que tu t'es pas calmé.

Tu te rediriges à nouveau vers Elly, soulève légèrement le gilet pour voir la tronche de la coupure d'un peu plus près et tu lâches une grimace. Sérieusement, faut que tu songes à t'intéresser aux bases de la médicomagie, t'es comme un crétin là.

- Y'a quelqu'un qui s'y connaît un peu en médicomagie ?
Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


[Habitation] Azartyrigeable - Page 9 Empty
Re: [Habitation] Azartyrigeable

Message par : Elly Wildsmith, Dim 14 Avr - 17:03


La situation a vrillé sans trop qu’elle sache ni comment, ni pourquoi. Ce qu’elle sait maintenant c’est qu’elle a mal, et qu’elle reste un interdite face à la situation absolument pas inédite. Gout de redite pour la jeune femme : ce n’est pas la première fois, et ce ne sera sans doute pas la dernière fois. Elle se mord la lèvre inférieure parce que décidément tout lui échappe ce soir. Peverell d’abord, Arty ensuite. Vraiment il y a quelque chose dans cette soirée qui fait que ça se barre en live. Vraiment.

Azaël, preux chevalier se dirige derechef vers elle, c’est presque qu’il l’aide à rester debout. Elle soupire, aucun mot ne sort de sa bouche scellée, close. L’amertume est là, prête à sortir, à envahir l’espace et pourtant elle se retient. Un fauteuil s’approche et la brune s’y échoue avec lenteur. Elle reste interdite devant le regard du Peverell qui lui tend son gilet et lui avoue son inaptitude en médicomagie. C’est presque qu’elle esquisse un sourire qu’elle ravale aussitôt, une grimace de douleur qui recouvre son visage.

Elle aimerait le retenir, lui dire qu’il n’est pas nécessaire qu’il aille voir Arty … mais c’est trop tard. Le brun s’est déjà éloigné à grande enjambée. La brune le regarde faire un peu ailleurs, comme si elle n’était que spectatrice de la scène. Déni complet et total. Il envoie balader sa nana qui l’embrasse. L’ancienne auror se demande un instant si elle n’aurait pas dû purement et simplement oublié cette soirée. Ne pas y venir. Ou faire comme si elle n’avait jamais existé. Était-ce possible ?

Elle le suit du regard qui fait face à Arty, lui balance un sortilège – coucou Arty là-haut – et lui balance une flopée de phrases supposées calmer le jeune loup-garou. Non, c’est sûr, ça ne marchera pas comme ça. Le voilà qui revient. La jeune femme le regarde qui enlève le gilet qu’elle tenait contre sa blessure et regarde le sang qui le tâche. C’est moche, trop moche, qu’une soirée comme ça se termine ainsi. C’est terminé, n’est-ce pas ?

Peverell s’exprime, cherche dans l’assemblée quelqu’un qui saurait s’occuper de la blessure de sa cavalière, laquelle lui dit doucement « C’est bon c’est bon, ça va passer », qu’elle dit en crispant sa mâchoire, un rictus de douleur passant sur son visage. « C’est rien t’en fais pas ». Mensonge éhonté alors que la douleur est lancinante. Faut bien qu’elle le rassure un peu. « C’était pas nécessaire de lui hurler dessus tu sais … » qu’elle laisse en murmure pour la protection de son frère.
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Ester Pasca
Rachel Ester Pasca
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


[Habitation] Azartyrigeable - Page 9 Empty
Re: [Habitation] Azartyrigeable

Message par : Rachel Ester Pasca, Dim 14 Avr - 17:17


- Attaque bulle de savon !

En entendant Lizzie crier aux armes, la brune n'avait pas hésité à sortir sa baguette et à créer de nouvelles bulles de savon pour que son capitaine puissent les utiliser et les lancer sur le maître déchu de la soirée. C'était cool les bulles, tout le monde aimait les bulles et c'était gentil les bulles !

La phénix (le déguisement, pas l'ordre Ange) fut d'ailleurs bien contente d'avoir un masque encombrant pour une fois, car voilà qu'Azaêl l'a prenait pour cible. Et cela protégeait ses yeux. Son rire résonna dans le dirigeable, bientôt rendu inaudible par le hurlement de rage de l'enfant roi qu'elle trouvait si bizarrement adorable au quotidien. De surprise elle se statufia, attendant de voir si c'était réel ou non. Il semblait... différent. Et elle n'était pas la seule à s'inquiéter semblait-il. Alors quand le sort vînt balayer la pièce, le seul réflexe de la sorcière fut celui d'une moldu : se baisser. Le sort lui trancha tout de même la peau au niveau de l'épaule, mais dans la précipitation elle ne sentie rien. Ses fausses ailles devaient avoir amortie un peu le coup.

D'instinct elle se redressa et chercha à neutralisé l'attaquant. Sa collègue du Chicaneur semblait cependant déjà sur le coup et... l'embrassait ? OK. D'accord. Si ça marchait pourquoi pas, les mecs et les hormones sexuelles après tout... Rachel chercha alors plutôt Time du regard pour s'assurer qu'il n'avait rien, puis que le dirigeable n'avait rien. Parce que bon... flemme de se cracher ! (hihihi)

La sorcière ne se décrispa un peu que lorsque Arty se retrouva dans les air sans sa baguette grâce à l'intervention d'Azaël. Qui semblait avoir l'habitude ? En même temps, ils ne devaient pas être meilleur pote pour rien. Et puisque là-haut impossible de nuire à quelqu'un dans ces condition, elle se détendit quelque peu. Le pire était passé. Catastrophe évité. Elle entendit alors un son lointain, la voix de son frère qui demandait de l'aide. C'était assez rare pour que cela marque et la sorcière se précipita vers lui pour ne découvrir qu'à ce moment un blessure béante sur le genou de l'ancienne Auror.
P*tain de M*rde... c'était quoi cette soirée encore...

- J'devrais pouvoir aider.

Rachel fit abstraction des commentaire de la jeune femme à son amant et s'agenouille devant elle tout en sachant qu'elle ne s'y connaissait pas tant que cela non-plus. Mais elle s'était entraîné ! Justement pour y arriver en situation de crise, aider ceux qui en avait besoin. Car les combats se faisait se plus en plus nombreux et les accidents, forcément, aussi.

- Reparo sellae contra tela.

Concentration extrême. S'agissait de ne pas empirer le truc. Rachel termina le soin, vérifiant juste que la plaie était refermé avant de se relever, fatiguée.

- Je n'ai jamais vu personne réagir aussi violemment face à des bulles de savon. On peut savoir ce qui lui prend ?

Elle retira son masque pour le jeter un peu plus loin, suivi de sa paire d'aille. Aie. Elle leva son épaule pour mieux voir, découvrant avec fascination la blessure et le sang entrain de couleur. Aucune douleur, elle joua donc avec pour jauger de la profondeur. Minime.
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
Lizzie Bennet
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


[Habitation] Azartyrigeable - Page 9 Empty
Re: [Habitation] Azartyrigeable

Message par : Lizzie Bennet, Dim 14 Avr - 21:21


Même si Elly est trop snob pour nous rejoindre, Azaël semble, lui, soutenir ma savonneuse idée. Cool, les bulles passent bien entre nous ! L’accélération est aussi suggérée, et je hoche la tête avec vigueur. Je dirais bien que j’ai pris de l’avance ici, mais cela ferait beaucoup pour Arty. Il faut le ménager vous savez. C’est un enfant. Et s’il y a bien une chose que j’ai comprise en étant mère-célibataire, c’est combien il faut être patient avec les enfants.

Et de la même façon, Arty va prendre sur lui et autoriser la bataille de bulle, puis l’accélération, puis le reste de la programmation que laissait entendre Azaël. De toute façon, il n’avait pas trop le choix vu ses interlocuteurs, mais disons que je comptais ne pas être trop capricieuse. Je connais certains des enjeux qui l’animent du côté du contrôle des émotions, et je sens que cette soirée va être très thérapeutique pour plus d’un…

Sauf que non, Môssieur laisse éclater son courroux après avoir protégé Loredana. Non mais tu as cru que Loredana avait besoin de ta protection. Laisse-moi rire gamin… Ou pas. Le temps des cynismes prend fin : Arty délire, laisse la colère prendre le contrôle de son être, et attaque Elly. Laquelle s’écroule dans une flaque de sang. Bravo Arty ! (Bon, et bravo Lizzie de l’avoir mis dans cet état juste parce que tu n’avais personne pour baiser, mais bon, tu n’es pas en état de faire ce lien-là de cause-conséquence.)

J’hésite entre le camp vers lequel courir. Je ne suis pas douée avec la médicomagie, mais je risque d’être peu douée pour aider Arty à se calmer vu que je l’ai mis dans cet état. Mon coeur penche du côté de mon amie, mais je n’ose pas trop m’avancer au vu de mon inexpérience… De son côté, Loredana tente une approche à laquelle je n’aurais pas pensé en lui délivrant le baiser de la princesse charmante…

Azaël n’aime pas trop et part dans une tirade très moralisatrice. Ouch. Je n’aurais pas aimé être à la place du jaune et noir. De toute évidence, Elly juge que les mots d’Azaël vont trop loin et se désolidarise momentanément de lui. C’est difficile à suivre, je sais. Pour ma part, je suis Rachel en direction d’Elly. Après qu’elle ait  cautérisé les plaies, j’utilise le Secudermis sur la blessure de la Poufsouffle. Heureusement que Elhiya m’a appris une chose ou deux… En revanche, je ne réponds pas à la question de ma pote mutine et me contente de hausser les épaules. Le ministère a imposé un recensement, et de ce que j'ai compris, Arty ne compte pas spécialement se placer une cible sur le dos.

— C’est un simple Sortilège de la protection dermique. Il évitera que ça s’infecte avant que tu passes voir un médicomage plus expérimenté. Comment te sens-tu, Elly ?

Me tournant vers Rachel, dont j’espère inconsciemment une forme de validation, je note que son épaule a également subi l’impact de l’attaque. Posant une main sur sa nuque, je dégage ses cheveux et m’assure qu’ils n’entrent pas en contact avec la coupure. Je lance donc le sortilège de médicomagie que je connais le mieux.

— Curo As Velnus. Curo As Velnus.
Revenir en haut Aller en bas
Arty Wildsmith
Arty Wildsmith
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


[Habitation] Azartyrigeable - Page 9 Empty
Re: [Habitation] Azartyrigeable

Message par : Arty Wildsmith, Lun 15 Avr - 4:06


Ça aurait pu bien se passer. Si, si, si, promis. Hormis le cri de douleur fulgurante qui avait mis fin à la musique, à cause d’un sortilège lancé sous la pulsion furieuse. Sans ça, c’eût été un petit débordement d’émotions calmé tout de suite par un baiser inattendu. Arty d’un lunatisme absolu tout de suite immédiatement redescendu lors du contact de ses lèvres avec celles de Loredana. Un retour impactant à des sentiments calmes et doux, c’était peut-être ça la solution, faire fuir la Bête dans les profondeurs de l’intérieur grâce à la douceur.
Mais ça ne dure pas, l’échange humide interrompu par les hurlements d’Aza qui l’envoie valser dans les airs. Brutalement, le Monstre jaillit de nouveau - vous parlez d’un ascenseur, l’effet de l’à l’envers qui lui retourne l’estomac - PEVERELL !!
Exclamation rageuse qui fait prologue à l’échange de regards noirs entre les deux copains. Le Serpentard avait osé élever grandement la voix sur Loredana, et l’accrocher dans le vide comme une bête de foire. Ainsi dans les airs, Arty ne pouvait que s’énerver de façon ridicule. Gesticulant dans tous les sens pour tenter de se défaire du sortilège. Il n’entend plus son colocataire, et ne se rend même pas compte qu’il avait blessé sa propre sœur – aveugle. Laisse-moi descendre Azaël ou j’te jure je ! Je ! Je ! LAISSE MOI DESCENDRE ! Parce qu'il ne voyait que lui, tout le reste, les autres comme complètement flous, brouillés. Les crocs sortent doucement lui arrachant en même temps des cris de douleur qu’il ne parvient pas à contenir. Mais ce n’était pas pire que les plaies provoquées par les piques envoyées de la part de son meilleur copain.

Tout ça, il le savait, très bien trop bien, que les débordements faisaient des gens qu’il aimait de tristes victimes, ce qu’il ne souhaitait même pas. Ici, blesser Elly – ou les autres – n’avait jamais été son idée première. Simplement extérioriser la rage accumulée subitement. Excepté que gratter la gigantesque boule de culpabilité qu’il ne cessait d’avaler depuis qu’il avait été mordu – voire même avant – par des paroles moralisantes n’était clairement pas ce qui calmerait le Jeune Loup. Alors il continue de hurler, tout simplement, des Azaëël !! pensant sincèrement que ça ferait revenir le Vert & Argent auprès de lui et l’obligerait à le libérer.
Quel candide.
Cependant, il ne faudrait pas tellement traîner, c’est que les contorsions du Poufsouffle se faisaient de plus en plus spectaculaires, accompagnées de forts craquements des articulations, lui-même s’épuisait, les yeux écarquillés, provoquant soudainement un instant de silence.

Forcément que ça allait arriver.
Tellement en colère pour une raison désormais presque oubliée que le Arty ne s’était pas rendu compte qu’il était sur le point de se transformer. Le broutille-caprice avait largement suffi pour déchaîner le Monstrueux – c’est que le TEI rendait les choses extrêmement beaucoup plus facile pour lui, bougre de trouble. Les rétines exorbitées, il n’allait pas tarder à quémander l’aide d’Azaël pour arrêter ça, la nuque tordue, les grimaces de douleur commençant à pointer le bout de leur nez sur sa bouille déformée. Le voici enfin, le Aza… alors là évidemment, la voix s’était faite toute douce délicate et à bout de souffle. Un regard rempli de désolation de misère de peine, parce que bientôt, ce serait le néant pour lui. Bientôt, plus d’iris, juste de la noire férocité.
Revenir en haut Aller en bas
Time Alyster
Time Alyster
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[Habitation] Azartyrigeable - Page 9 Empty
Re: [Habitation] Azartyrigeable

Message par : Time Alyster, Lun 15 Avr - 10:59


je n'ai pas tout lu, désolé si quelqu'un m'a interpellé et merci de me le notifier en MP ^^'
Trigger Warning au fait


Comment pouvait-on s'ennuyer autant ? Oh oui... en étant à un lieu où l'on ne connaissait personne... Après plusieurs minutes, la salle se vidait petit à petit. Rachel, elle s'amusait comme une folle et traîna Time jusqu'aux boissons alcoolisées avant de devenir complètement folle à cause de quelques bulles de savon, suivie de sa professeure de potion. Wow, si c'était ennuyeux à vivre, c'était passionnant à observer dans tous les cas !


Tout allait pour le mieux avant ce "non" retentissant. Time fit volte face avant de se prendre de plein fouet quelque chose qui lui l'effet même d'une lame froide pénétrant sa chaire dans tout son corps. Ensuite, tout passa au ralentit. Il ne ressentait rien, mais se traîna derrière le comptoir pour se cacher tomba finalement dans un cri étouffé. La douleur était trop grande pour se permettre de crier la peur trop immense pour crier. Une main trop petite sur son torse ensanglanté, une blessure trop profonde pour réfléchir et une blessure trop immense relâcher en hurlement soudain suivi de sanglots.


Time ne se rendait pas compte que la blessure le traversait de long en part ni que la profondeur l'était assez pour lacérer sérieusement sa cage thoracique ou tout organe abdominal.
Revenir en haut Aller en bas
Lïnwe Felagünd
Lïnwe Felagünd
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[Habitation] Azartyrigeable - Page 9 Empty
Re: [Habitation] Azartyrigeable

Message par : Lïnwe Felagünd, Lun 15 Avr - 23:32


AZARTY'S PARTY
Pour des soucis de cohérence, ça se passe avec la cohue générale.

/!\ CONTENU SENSIBLE /!\

Il n'avait jamais connu telle passion au lit, même avec Aewera. Le souffle encore entrecoupé par la mêlée d'adrénaline qui circule dans le sang chaud. Ils se cachent légèrement sous les draps, comme deux enfants qui se raconteraient de sales histoires avant de s'endormir. Il respire profondément, fermant les yeux encore, encore et encore. Il savait tôt ou tard, qu'il allait devoir parler. Parler de quoi, au juste ? Il y a tant de choses à dire, et tant d'autres à ne pas dire. Tout est envisageable et pourtant, rien n'est nécessaire.

Never let me down again.

Il s'agirait simplement de ne jamais laisser tomber l'autre. C'est devenue sa muse, et une muse est bien trop importante pour qu'on la laisse choir sur le côté abyssal de l'esprit. L'oubli est chose monstrueuse. — Que doit-il confesser ? Il ne trouve pas vraiment les mots, espérant en tirer un bon parti de ceux-là, il rétorque Il est possible que je veuille la même chose que toi, pourvu qu'on y croit tous les deux... Et alors, tout ira bien, si l'on y croit tous les deux.

Le Gryffondor reste allongé encore là quelques instants, enlaçant sa dulcine comme il se doit après une telle activité. C'est dans ses gestes, plus que dans ses mots qu'il est le plus doué et ça, elle le comprendra bien trop vite. On rejoint les autres. Il était temps de revenir parlementer au côté des ennuyeurs de première catégorie. Une société en forme de roue cyclique qui jamais ne s'arrête, qui jamais ne s'éteint. La flamme d'un désir surréaliste. Folle bougie des astres.

Revenir en haut Aller en bas
Theya Alomora
Theya Alomora
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : - Permis de transplanage


[Habitation] Azartyrigeable - Page 9 Empty
Re: [Habitation] Azartyrigeable

Message par : Theya Alomora, Mar 16 Avr - 2:09


Sur tel je corrige demain les loups
Contenu sensible

Le drap habille vos corps nus, cachant aux murs votre intimité. Bien qu'elle fût révélée plus tôt dans la soirée. Tes mèches blanches aux reflets blond viennent titiller sa peau, une caresse plus douce qu'un effleurement du bout des doigts.
Tu te doutais bien, que tirer les vers du nez au blondinet ne serait pas une tache aussi facile. Contrairement à toi qui avait le don d'être franche, un peu trop parfois. Même si cela te faisait rougir, où te mettait dans un état de malaise. Empêchant tout croisement de regard avec ton interlocuteur. Là tu maintenais son regard, tu voulais savoir. Plus que par les gestes, tu avais besoin de l'entendre. Et il le comprit.

Ses lèvres bougent. Un son, mélodieux s'en extirpe. Un son que tu n'oublieras pas. Des mots qui resteront dans ta mémoire. Certes sous-entendus, non pas explicites, mais c'était déjà beaucoup pour toi. Tes lèvres s'étirent alors qu'il t'enlace et tu savoures sa caresse sans un frisson ni brûlure sur ta peau. Un voile s'était levé.

Tout sourire, tu te remet à califourchon sur lui non pas pour entamer un deuxième acte mais bien pour déposer une dizaine de baiser sur le haut de son torse pour remonter jusqu'à ses lèvres. Joyeusement et les yeux pétillants tu finis par lui répondre.Si l'on y croit tout les deux, c'est l'essentiel. Tes zygomatiques finiront par te faire souffrir mais tu ne peux t'empêcher de montrer ta joie en posant une dernière fois ta tête contre son torse alors qu'il t'enlace et que tu profites simplement des quelques secondes qu'il vous reste avant de rejoindre le reste de la populace.

Tu pars combien de temps ? J'espère que l'on pourra s'envoyer des lettres... Peut-être que je viendrais te rendre visite, qui sait, je suis déjà allée en Inde. Si tu acceptes bien sûr.
Tu souris une fois de plus contre sa peau et te retiens de ne pas t'emballer avant de déposer un baiser au coin de ses lèvres. Allé, je resterais bien toute la nuit comme jamais je crois qu'il est temps de voir ce qu'il se passe là-bas.

Tu quittes ses bras pour te lever et remettre tes sous-vêtements ainsi que ta robe, en lui demandant de l'aide pour qu'il l'a referme, tes talons et n'oubliant évidemment pas ta couronne sur tes cheveux détachés cette fois en lissant quelques boucles indisciplinées. Le calme régnait dans la chambre, contrairement à ce que vous alliez découvrir dans le salon après avoir été surpris par un cri déchirant les murs. Un cri comparable à celui d'une bête en souffrance. Je crois que ça dégénère...

L'inquiétude forme une boule dans ta gorge et tu regardes le gryffondor de tes pupilles dilatées. Tu lui prends la main dans le couloir en lui demandant Ensemble ? bien que tu connaissais déjà la réponse.

Tu ouvres la porte du couloir et découvre une scène des plus incompréhensibles. Des bulles, PAR-TOUT. Ok ça encore ça allait. Ton ancienne professeure était assise sur un fauteuil, accompagnée de Lizzie et de la propriétaire de la boutique de farce et attrapes. Qu'est ce que...

Tu lèves les yeux et observes un Arty en phase de transformation de tu ne sais pas quoi. Tu ouvres grands les yeux et ne penses qu'à une seule et unique personne... Loredana ! Tu te tournes vers ton nouveau petit-ami et lui demande Ne me dis pas que... Ton cousin est loup-garou ? L'incomprehension se mêle à l'inquiétude et tu observes les personnes qu'il y a dans cette pièce. Essayant de te rappeler chaque visage. Lïnou, ton amie et ta filleule ?!

Tu savais pertinemment qu'emmener un enfant dans une soirée était une mauvaise idée. Mais un enfant dans un soirée avec un loup-garou. C'était pire. Mais peut-être qu'elle était aussi peu au courant que toi. Il manque quelqu'un. Il y avait deux oiseaux. Rachel tu avais pas un cavalier ? Et que s'est il passé bon sang ! Vous avez vu Loredana ?!

Tu tournes ton regard paniqué vers Lïnwe, vous auriez mieux fait de rester dans la chambre en fin de compte. Là-bas, la sérénité était reine.
Des mèches rouges sortant de l'ordinaire attirent ton attention et tu te diriges après avoir dis que tu le rejoindrais une fois que tout sera calmé en déposant un baiser furtif sur ses lèvresFais attention...

Traversant la foule en ayant qu'un seul but. Rejoindre ta sœur. Loredana... Un soulagement en voyant son visage. Que s'est-il passé ?
Essayant de remettre de l'ordre dans tes pensées après toutes les émotions et sensations ressenties lors de cette soirée.


Revenir en haut Aller en bas
Azaël Peverell
Azaël Peverell
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Animagus : Chien-loup Tchécoslovaque


[Habitation] Azartyrigeable - Page 9 Empty
Re: [Habitation] Azartyrigeable

Message par : Azaël Peverell, Mar 16 Avr - 10:00


Tu hausses un sourcil lorsqu'Elly dit que ce n'est rien. Etant donné la blessure, ce n'est pas rien. Et de toute manière, Arty n'avait pas à réagir de la sorte, que ce soit envers elle ou envers les autres. Mais surtout envers elle, tu ne vas pas te le cacher. C'est quoi son problème, à se comporter en gosse pourri gâté au point de blesser ceux à qui il tient ? Pire encore, ceux à qui tu tiens. Faut vraiment que tu fasses quelque chose à ce propos. Tu lui en as déjà parlé la dernière fois, là, c'est clairement devenu nécessaire.

- S'il faut lui hurler dessus pour qu'il comprenne j'vais pas m'gêner.

Après tout, en la jouant sympa, ça marche bof bof, suffit de voir comment les choses ont fini ici. Heureusement pour toi, Rachel vient aider à soigner Elly, et elle s'en sort vraiment pas trop mal. Tu lui adresses un sourire de remerciement, sourire qui disparaît bien vite en voyant sa propre blessure. Non mais il a raté personne en fait ? Mâchoires crispées, tu te tournes vers lui, toujours suspendu, et visiblement loin de se calmer. La transformation avance, mais tu refuses de le prendre en pitié. Tout ça, il l'a cherché. C'est Bennet qui vient soigner Rachel, les choses semblent rentrer peu à peu dans l'ordre.

Enfin, du moins, de ce côté-là. Parce qu'il y a toujours un Arty suspendu dans les airs qui semble à deux doigts de se transformer pour tuer tout le monde, et tu te doutes bien que ton sort ne pourra pas retenir un loup-garou plus de quelques secondes. T'as pas de temps à perdre. Tu hurles le nom de ton Elfe de Maison qui apparaît en un craquement sonore à côté de toi.

- Fais atterrir le Dirigeable.

Le petit Elfe acquiesce aussitôt sans demander son rester et file à nouveau dans la salle de pilotage pour obéir à l'ordre qui vient de lui être donné. Tu pointes ta baguette sur Arty, pour ajouter un Incarcerem Maxima, juste histoire qu'il soit bien ligoté. Parce que là t'as pas franchement le droit à l'erreur. Tu déposes un baiser rapide sur les lèvres d'Elly, et adresses un sourire à Rachel et Bennet.

- J'reviens, essayez de garder les gens calmes en attendant.

Tu ne leur laisses pas le temps de répondre que tu te diriges vers Arty, qui semble savoir que la Bête en lui ne va pas tarder à prendre totalement possession de lui.

- Lutte encore, juste un peu. T'inquiète, ça va l'faire.

Bizarrement, la colère que t'avais contre lui semble être redescendue maintenant que tu vois que la transformation ne peut plus être stoppée. C'était vraiment la pire chose qu'il puisse arriver à Arty, cette malédiction. Comme s'il n'était pas déjà suffisamment instable comme ça... Tu ne perds pas davantage de temps pour l'attraper, et transplaner directement dans la forêt de Pré-au-Lard. Quitte à avoir un Loup-Garou, t'aimes autant que ce soit à l'air libre en pleine forêt qu'enfermé dans un dirigeable avec des gens. Même si, pour le coup, tu risques quand même un peu ta peau.
Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


[Habitation] Azartyrigeable - Page 9 Empty
Re: [Habitation] Azartyrigeable

Message par : Elly Wildsmith, Mar 16 Avr - 10:36


Visiblement Peverell ne semble pas d’accord avec la brune. Ses yeux semblent dire pour lui que non, ce n’est pas rien. Elle soupire mais n’insiste pas. C’est la femme déguisée en flamboyant phénix qui vient à son aide pour soigner sa blessure. Elle la regarde faire sans mot dire – parce que de toute façon elle n’arrive pas à réfléchir de manière cohérente. Elle hausse les épaules face à la question de Rachel – les bulles de savon, ce n’est pas grand-chose pour le commun des mortels. Mais pour Arty il semblait que ce soit des bulles de trop. Un masque qui s’enlève et l’ancienne auror reconnait la jeune femme du Chicaneur, elle aussi semble être blessée. Cette soirée tourne au drame.

C’est Lizzie qui s’est rapproché, laissant un nouveau sortilège mourir sur la blessure de l’ancienne auror. Elle hoche la tête face à ses deux sauveuses « Merci à vous deux. Je me sens … comme on peut se sentir dans ce genre de moment, je crois ». C’est donc difficile à dire. La borgne s’occupe de la sauveuse, elle aussi est blessée. Arty n’a visiblement raté personne.

Arty, d’ailleurs, hurle dans les airs. Sa transformation ne va pas tarder et il y a comme un gout d’urgence dans la bouche de la brune. Pourtant elle ne peut rien faire, rien du tout. Elle reste pétrifiée sur son fauteuil. Azaël, être responsable – oui, ça fait étrange à dire mais la brune doit bien l’admettre - s'occupe de son jeune frère. C'est sans doute l'un des mieux placés pour gérer la colère du louveteau. Cette soirée est donc pleine de surprise, ou plutôt de reconnaissance. Comme quoi tout arrive. Il dépose un baiser rapide sur les lèvres de la brune et s’éloigne vers Arty. La brune secoue sa tête. Elle n’aime pas ça du tout mais malheureusement elle ne peut pas faire grand-chose : elle est fatiguée, exténuée. Sa tête tambourine un rythme infernal, l’inquiétude est sous-jacente pour son cavalier mais après tout, elle lui fait confiance. Avec elle il est sans doute le seul à pouvoir ramener Arty à la raison.

Un regard alentour, sur une foule de gens horrifié qui ne comprennent pas forcément ce qui vient de se passer. Ou ce qui peut encore se passer. Arty venait d’offrir aux yeux de tous sa malédiction. Et puis, la brune se réveille doucement, s’adressant à sa sauveuse « Vous n’étiez pas venu avec quelqu’un ? ». Un quelqu’un plutôt discret mais que la brune n’arrive pas à trouver du regard dans la salle pleine d’angoisse.
Revenir en haut Aller en bas
Loredana Sparks
Loredana Sparks
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



[Habitation] Azartyrigeable - Page 9 Empty
Re: [Habitation] Azartyrigeable

Message par : Loredana Sparks, Mar 16 Avr - 11:16




J’aurais pourtant juré que cela commençait à marcher. Mais compliqué de me faire un constat moi-même puisque je suis rapidement jetée par Azaël. J'aurais pu contester, mais je m'abstiens tandis qu'il se lance dans une leçon de moral en direction du Poufsouffle, bloqué dans les airs et qui commençait vraiment à perdre tout contrôle. Quant à moi, je commençais à penser qu'un loup-garou, en pleine transformation, dans un Dirigeable, dans les airs, avec d’autres sorciers qui pourraient être les futures victimes, ce n’était clairement pas une bonne idée. Je n’avais jamais vu Arty se transformer, mais je me doutais bien que c’était probablement trop tard pour le faire revenir en arrière, tout semble…bien trop avancé. Je suis comme hypnotisée par ce que je vois devant moi. Il appelle son colocataire tandis que ses expressions changent du tout au tout. Je me sens…mitigée entre l’envie de l’aider et la peur de prendre un trop gros risque. Je m'abstiens, le regard passant de lui à Azaël, puis inversement. Je constate qu'Elly semble aller mieux, tant mieux pour elle, soulagée de voir qu’il y avait plus de peur que de mal. Enfin, je suis finalement rejoint par Theya qui venait de réapparaître. Un soupire de soulagement de la voir ici.

- Lizzie a voulu s’amuser et ça a dégénéré. Il perd le contrôle. Faut qu'on s'éloigne !

D'une voix tremblante. Je ne lâche pas Arty des yeux, plissant les miens quelques fois en voyant les traits de son visage se crisper, se déformer. Je recule malgré moi, bien forcée de constater que j'étais impuissante et un peu dépassée par la situation. Azaël reprend rapidement les choses en main et ordonne l’atterrissage du Dirigeable. Un copain très responsable ! Je sens que l’on descend, petit à petit, tandis qu’il ligote le Poufsouffle avant de l’emmener ailleurs, afin d’éloigner les gens d’un terrible danger si Artyloup était resté en totale liberté. Quant à moi, je tremble, ma main serrant celle de Theya, le cœur emballé et l’estomac douloureux. Je ne lui avais jamais fait part de ce petit détail concernant Arty et sa lycanthropie. La soirée était bel et bien terminée après toutes ses émotions partagées, j’avais l’impression d’avoir été vidée en une fraction de seconde. Non loin de moi, je peux entendre Elly poser une question. Quelqu'un manquerait-il à l'appel ? Ayant passé une majeure partie de la soirée dans une chambre, je n'avais franchement pas eu l'occasion de retenir le visage de chaque invité. Le Dirigeable venait tout juste d'atterrir alors il ne devait pas être loin, mais s'il était blessé, il valait mieux le retrouver. À moins qu'il ne se décide lui-même à crier à l'aide. Ce qui rendrait les choses un peu plus simples.
Revenir en haut Aller en bas
Arty Wildsmith
Arty Wildsmith
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


[Habitation] Azartyrigeable - Page 9 Empty
Re: [Habitation] Azartyrigeable

Message par : Arty Wildsmith, Mar 16 Avr - 17:21


Lutter, lutter, il veut bien lui, fait à peu près tout ce qu’il peut, mais la lycanthropie, ce n’était pas tout à fait comme jouer aux cartes Pokemon, beaucoup moins de contrôle. Pourtant, il obéit, crispe tout ce qu’il a pour tenter de penser à autre chose que la Bête qui lui rongeait les entrailles, cherchant la sortie, toutes griffes sorties. Résister pour éviter que le Monstre ne déchire chaque invité présent dans le Dirigeable, le retenir le plus longtemps possible. Avant que les douloureux craquements des os ne disparaissent dans le tourbillon transplanatique d’Azaël, l’impression d’être gonflé à bloc par une combustion intérieure, rouge, noire, qui ne tarderait pas à l’enflammer totalement. Alors qu’il savait, les transformations étaient plus faciles à vivre s’il se laissait faire, totalement, poupée de chiffon entre les crocs qui le dévoraient lui-même. A cet instant, ça lui demandait une force qui puisait dans chaque ressource de son âme, pour un transplanage qui lui paraît durer des heures.
Tout de même, une seconde et demi pour remercier le meilleur copain de l’avoir extrait de justesse de la soirée, éviter le buffet à volonté, merci donc, soufflé à demi demi voix avant un barre toi tout aussi indistinct.

Encordé, il ne lui suffisait qu’un soupir de soulagement avant de tout relâcher, se laisser complètement avaler par la malédiction qui lui labourait les dessous de la peau. Jamais transformation ne lui avait paru si rapide, si violente, et si éprouvante. D’avoir barricader la Bête, même quelques secondes, elle jaillit brutalement, tout à la fois. Les os brisés les muscles altérés la fourrure développée les gencives transpercées à l’exact même moment – Arty s’évanouit tandis que le cordage éclate.
C’est un Monstre fou que celui qui surgit dans l’imprévu. D’une bestialité joyeuse de pouvoir profiter d’un peu d’air frais dans une nuit qui n’est pas pleinement lunée. Un rugissement tonitruant, crier sa pleine victoire à l’atterrissage du Dirigeable qu’il entend de loin. Les pattes majestueuses enfoncées dans cette forêt qu’il reconnaît immédiatement, les narines méfiantes discernent aussi une odeur habituelle, cachée, rapidement ignorée.
Entreprendre alors une course effrénée, obsessionnelle d’émancipation. S’éloigner de l’humanité qui le gardait enfermé perpétuellement. Un désir incandescent de se venger en mangeant déchirant arrachant n’importe quelle peau ou fourrure qui sortirait s’aérer. Mais ce n’est l’affaire que de quelques minutes, chaque enjambée turbulente plus proche de réveiller un Arty enveloppé-inconscient. Le Loup a beau s’arrêter et hurler à la nuit, sans les rayons de la Pleine Lune pour le nourrir, c’est une bataille rapidement perdue.

Le Blaireautin bourrade aux barreaux de la cage thoracique du Monstrueux pour reprendre un semblant de contrôle. Une concentration qui brûle chaque sursaut d’énergie, pomper dans ce qu’il n’y avait déjà plus. Pourtant, le duel s’achève avec la Bête affalée essoufflée au pied d’un arbre, qui finit par disparaître progressivement. La peau rouge – bientôt bleue - des traumatismes de cette transformation soudaine gagne du terrain sur la sombre fourrure.
Arty pas totalement réveillé, face contre terre, la poitrine soulevée par des spasmes déchirants, il vomit. Estomac cœur et cerveau tourneboulés-détraqués. Il lutte pour ne pas sombrer absolument, bien qu’une infime petite partie de lui-même veut rester là, les yeux fermés, ne pas les ouvrir sur la réalité risquant d’être tout aussi percutante et douloureuse.
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
Lizzie Bennet
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


[Habitation] Azartyrigeable - Page 9 Empty
Re: [Habitation] Azartyrigeable

Message par : Lizzie Bennet, Mar 16 Avr - 20:40


De leur côté, Arty crie, et Azaël répond plus fort, et ça s’escalade avec le garçon le plus haut en l’air. A un moment d’autres convives rejoignent, mais il est trop tard — le Poufsouffle montre de nouvelles couleurs. Azaël interrompt la transformation d’un mignon petit filet, mais je ne sais trop combien de temps le lycan acceptera d’être saucissonné.

Les choses continuent, s’accélérant de part en part, et je ne peux suivre les avancées de chacun. Surtout que je ne veux pas suivre l’avancée côté lycanthropie. J’ai déjà la chair de poule, et il est primordial d’éviter de le suivre et de devenir aussi velue que lui. Deux loups sur un dirigeable, ce serait l’assurance d’un meurtre imminent. Apostrophant Azaël, je lui lance ma Bague de protection.
— Enfile ça, ça devrait l’apaiser !


Je dirige ensuite mes pensées sur mes deux interlocutrices. Je reste concentrée sur l’état des blessures d’Elly et Rachel. La première semble être dans un meilleur état qu’auparavant, mais je n’ose pas en dire plus. Si seulement elle pouvait récupérer rapidement ! Cela m’éviterait peut-être de trop culpabiliser sur le rôle des bubulles dans son état actuel.

Time, lui avait l’air assez serein. Un peu fatigué peut-être. Quand mon regard s’attache à mon second borgne préféré (je m’aime trop pour le laisser passer devant), j’aperçois une tache écarlate. Sur son torse dansent des couleurs que j’apprécie mais qui n’ont guère de place ailleurs que sur les pétales des fleurs et dans les nuages de la tombée du jour.

Après un dernier sourire rassurant en direction des blessées, je m’envole vers le cache oeil de mon protégé.
— Curo As Velnus. Assieds toi, Time. Curo As Velnus. Je suis là. Je. Je peux te lancer un Charme de Cautérisation, mais ça ferait mal… Rachel, tu peux me donner un coup de main ?

Revenir en haut Aller en bas
Rachel Ester Pasca
Rachel Ester Pasca
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


[Habitation] Azartyrigeable - Page 9 Empty
Re: [Habitation] Azartyrigeable

Message par : Rachel Ester Pasca, Mar 16 Avr - 22:50


LA Time

L'ancienne Auror guérie, Rachel chercha à nouveau du regard le jeune homme qu'elle avait la mauvaise idée de ramener en pensant que ce serait une petite soirée sympathique pour se familiariser à nouveau avec le monde magique. Que nenni ! Il était toujours introuvable et la sorcière commençait à s'interroger très sérieusement. Voire même à appréhender. Mais il devait forcément être dans les parages et Rachel s'était convaincue du fait que, s'il allait mal, il aurait crier pour demander de l'aide. Puis aussi, il fallait bien l'avouer, le doux contacte de Lizzie lui avait fait un instant oublier où elle était et ce qu'il se passait. C'était qu'elle n'était pas si habitué que ça à ce qu'on s’inquiète pour elle ou qu'on la soigne. Puis c'était toujours agréable de se faire toucher les cheveux !

Alors à "son retour" (au moment présent) elle se concentra sur ce qui se présentait à elle. A commencer par un lycanthrope fou. C'était une nouvelle qu'il lui fallait digérer, assimiler puis comprendre. Et elle passa très rapidement par plusieurs état. Le premier : la stupeur. P*tain b*ordel de m*rde. Une phase d'apaisement. Je comprends mieux... Puis une espèce de rancune ou de déception : Ils auraient put prévenir.... Car oui, s'ils avaient prévenu, jamais il n'y aurait eu de bataille de bulle de savon après qu'il eu menacer tout le monde. On aurait put arrêter cette histoire juste avant le "non" tonitruant.

Bref, la sorcière jeta un autre coup d’œil alentour histoire de s'assurer qu'on avait pas besoin d'elle ailleurs. Et accessoirement pour retrouver son stagiaire qu'elle ne situait toujours pas. Partie se cacher peut-être ? Car visiblement elle n'était pas la seule à ne pas l'avoir trouver, puisqu'une autre sorcière lui parla de lui.

Rachel acquiesça gravement, voulant partir à sa recherche. Elle fut néanmoins retenu par un sourire inhabituel -qui d'ordinaire l'aurait fait sauter de joie- et un départ en trombe de son petit frère. D'instinct elle voulu l'arrêter, mais en fut bien incapable, il était déjà inatteignable. Par Merlin... Voila qu'une angoisse l'à prenait aux tripes.

La cavalière blessé d'Azaël choisissait en outre le pire moment pour lui rappeler qu'elle n'avait TOUJOURS pas trouvé Time. Ce mélange d'urgence, d'inquiétude et de remord jouait à saute mouton dans son ventre et la réponse qui lui échappa ne fut pas forcément celle qui lui ressemblait le plus.

- Oui ! Je sais !

Une exclamation d'agacement et de frustration profonde. Elle regretterait à l'instant où la pression retomberait. Puis, soudain, le soulagement. Enfin, si on veut. Time révéla enfin sa cachette, grâce à Lizzie principalement. Rachel se précipita alors pour constater elle-même de l'état de santé de son protéger. Une plaie béante à l'abdomen, beaucoup de sang, un jeune sorcier pas forcément très conscient... Cela semblait assez dramatique à première vu. Heureusement à bien y regarder la blessure n'était pas aussi profonde qu'il y paraissait.

- [...] Je peux te lancer un Charme de Cautérisation, mais ça ferait mal… Rachel, tu peux me donner un coup de main ?

Cautériser ? Oh non le pauvre... Il avait subit un traumatisme peu de temps avant, elle n'avait pas envie de le voir souffrir plus que nécessaire.

- Attend, je peux réessayer le même sortilège que tout à l'heure. #Reparo sellae contra tela.

Pas de doute, là elle était épuisé ! Elle serait certainement bien incapable de lancer ce sortilège une troisième fois sans créer de catastrophe. D'ailleurs, sa fatigue était essentiellement dut à ça : son manque d'expérience en médicomagie. Mais le sortilège avait fonctionner. Pas assez pour faire disparaître la cicatrice, mais juste assez pour que ça ne soit pas trop moche. De toute manière dès qu'elle ne pourrait, elle transplanerait à St-Mangouste avec lui !

- Excuse-moi Time. De t'avoir emmené et de ne pas avoir su te protéger. Comment tu te sens ?

Et comment elle allait elle ? Rachel leva son bras blessé devant elle pour constater ce qu'elle savait déjà : elle était toujours blessée. Mais grâce à Lizzie elle ressentait encore moins la douleur qu'avant. Finalement -et puisqu'elle s'appliquait maintenant le charme du bisou magique- cette blessure aurait été la moins douloureuse de son existante.

Dans un excès de conscience elle se leva alors pour demander, la voix plus forte que d'ordinaire pour que tout le monde entende.

- Il y a d'autre blessé ?

Tout, au final, pour ne pas avoir à se dire que c'était de sa faute...
Revenir en haut Aller en bas
Lïnwe Felagünd
Lïnwe Felagünd
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[Habitation] Azartyrigeable - Page 9 Empty
Re: [Habitation] Azartyrigeable

Message par : Lïnwe Felagünd, Mar 16 Avr - 22:56


AZARTY'S PARTY

Le regard indecent, l'esprit observe sur le côté. Elle a beaucoup à dire, non pas comme lui. Ils sont complémentaires. Et c'est bien pour ça qu'ils s'attirent. Deux bulles d'air qui se chevauchent encore et encore. Plus ou moins six mois, l'histoire d'un semestre et de ses plaisirs, tout au plus. Il ira divaguer parmi les richesses exotiques de l'Inde. D'ailleurs - qu'est-ce qu'elle a fait là-bas ? On pourra s'envoyer des lettres. Qu'on la rassure un peu, c'est vrai quoi, ils viennent de conclure et pourtant, il part déjà.

Il s'agirait alors
de fuir
ce désir repenti
solitaire sur son mont ardu
sa tour blanche
d'ivoire et de planches
elle penche

quand il s'agit de
s'embourber dans les racines
de la fréquence naturelle
quotidienne
ennuyeuse
mourante.


Il s'habille, l'habille, se rhabillent comme deux amants, à la va-vite mais si tendrement. Douceur pluvieuse au dehors, quelques gouttes peut-être, toquent à la fenêtre la fin d'un rêve. Il y a, dans la remontée dorsale, quelque chose d'intense. Un riche moment, intime, que l'on ne peut profiter qu'à deux.

De l'autre côté du dirigeable, un cri.
Monstre cristallin qui se déchaîne dans le vent.

L'habitation semble revenir sur terre.
Redescente brutale, dans
tous les sens du terme.

La réaction est automatique, naturelle et authentique. Sa paranoïa qui parle, sa paranoïa bienheureuse. Dégaine de sous sa manche, la Créatrice Ontamo. Précaution avantageuse. Stupéfaction aux portes de leurs yeux hagards pour le coup, ici règne une aura pesante et triste. Un genre de drama qui s'passe forcément à chaque soirée. Ce sont deux entités inséparables, comme ces oiseaux trop sensibles pour survivre.

Il est fasciné. Véritablement fasciné par son cousin, au talent dissimulé.
Sous ce masque puant juvénilité immaturité et gaieté
se cache une bête
un monstre
une bête.

Fasciné.
Il se fiche de ce qui se passe
alentours.

Il reste là
à attendre
l'inattendu-

fasciné

Non
il ne savait pas.


Revenir en haut Aller en bas
Azaël Peverell
Azaël Peverell
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Animagus : Chien-loup Tchécoslovaque


[Habitation] Azartyrigeable - Page 9 Empty
Re: [Habitation] Azartyrigeable

Message par : Azaël Peverell, Mer 17 Avr - 10:44


Arty a tenu le coup. C'est sans doute un miracle, mais il a réussi à attendre que tu le relâches et que tu passes sous forme Animagus pour laisser la Bête prendre le contrôle. Tu l'observes de loin, tapis dans les fourrés. Tu vois la souffrance, les os qui craquent, la chair qui se tend et se déchire. Tu entends tout aussi. Mais ce n'est pas la première fois. Le spectacle, s'il n'est pas plus supportable, est devenu presque habituel. Tu suis le Loup-Garou de loin, tes pattes foulant le sol avec la discrétion maximale que tu peux offrir. Tu sais bien que ça ne durera pas très longtemps, et t'as bien l'intention d'être là à son réveil, lorsqu'il reprendra ses esprits.

Tu vois alors la Bête s'écrouler au pied d'un arbre. C'est la fin, tu le sais. Tu reprends forme humaine, bien plus rapidement que lui. Un transplanage rapide pour fouiller la Cabane à la recherche de vêtements, pour lui comme pour toi. C'est que ta propre transformation n'a pas franchement épargné ta jolie tenue. RIP les bretelles. Tu retournes alors à l'endroit où Arty s'était écroulé pour le retrouver, humain, à régurgiter le contenu de son estomac par terre. Tu t'approches de lui, l'attrapes par l'épaule pour le redresser en position assise. Ton pote est totalement dans les vapes.

Tu attrapes un lambeau de ses anciens vêtements pour essuyer le vomi bien peu ragoutant qui est resté collé sur ses lèvres et lui lances un Revigor, histoire de ne pas avoir à le porter. Il n'a pas franchement l'air au top de sa forme, mais vu la transformation que vient de subir son corps... Ce n'est pas franchement étonnant. Tu lui refiles les fringues récupérées dans la Cabane.

- Tiens, essaie de te rendre présentable. Tu t'en remets ? J'crois que pour la discrétion du statut t'es mal barré là.

Oui, t'as pas l'intention de l'engueuler tout de suite, il a déjà pris assez cher comme ça. N'empêche, il a blessé Elly, ta soeur, et probablement d'autres invités, mais les autres tu t'en fout. T'attends qu'il aille un peu mieux pour l'aider à se relever. Tu ne sais pas trop s'il veut retourner au Dirigeable ou juste à la Cabane. D'ailleurs, le Dirigeable ne devrait pas trop tarder à se poser dans Pré-au-Lard, si ce n'est pas déjà fait. Balthazar a dû se dépêcher de le ramener pour le faire atterrir.

- Bon, j't'emmène où ?

Tu fais genre tout va bien. N'empêche, tu commences à sacrément fatiguer. Entre les sorts pour essayer de contenir Arty et un transplanage hors d'un dirigeable, plus une transformation Animagus... Tu n'y es pas franchement allé de main morte. Mais t'as réussi à éviter le pire, pas vrai ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

[Habitation] Azartyrigeable - Page 9 Empty
Re: [Habitation] Azartyrigeable

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 9 sur 11

 [Habitation] Azartyrigeable

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.