AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres
Page 2 sur 2
[Habitation] Lullaby House
Aller à la page : Précédent  1, 2
Mary Drake
Serdaigle
Serdaigle

[Habitation] Lullaby House - Page 2 Empty
Re: [Habitation] Lullaby House

Message par : Mary Drake, Dim 23 Déc - 20:47




J'avais sa peau sous mes lèvres, virgule de baiser ; le cou à proximité et l'intention de ne pas s'y échapper. J'avais de nouvelle sensations sur le bout des doigts, le ventre plein, et les yeux fatigués d'avoir tant pleuré de froid. Il y avait ce quelque chose infime qui brillait au creux de mon ventre, des points de ponctuations qui détonaient de d'habitude. C'était agréable de retrouver cette chaleur interne qui me manquaient terriblement, ce genre de petits détails qui au départ semblent futiles, indispensables, oubliables et lorsqu'on les retrouve on peut se rendre compte à quel point ça peut changer quelque chose dans l'existence. J'en perdais souvent conscience, c'était ça de perdre un peu trop connaissance. Mais chez moi toutes les bulles de barbe-à-papa de la plus minime à la plus intense pouvaient se briser de manière inattendue, à l'image de leurs créations jamais prévues au bataillon.

Ellana s'était retirée, un mot, un nom : le mien. J'ai trouvé ça étrange au départ, on avait tellement eu de surnoms, des oiseaux fous aux serpents venimeux que nos prénoms dans nos bouches ça sonnait comme quelque chose d’inhabituel, de faux. Et puis c'est venu naturellement je crois avec l'habitude, du moins pour moi. Lali la fille de Kalsi. Liskuvo. Je l'ai revu quelques secondes dans ma tête, l'emmerdeur de première qui malgré notre non-entendement continu m'avait empêché de mourir sur la glace pendant que je me tapais la tête pour voir de belles couleurs. C'est sans doutes pour ça que je suis plus très nette dans ma tête je crois, c'est à cause des bosses, voilà. Savoir qu'il était mort, ça m'a fait un choc. Je ne l'aimais pas vraiment, c'est sûr, je le détestais en fait je crois que je le trouvais débile, je sais plus trop.

C'est étrange la sensation qu'on a lorsque quelqu'un qu'on apprécie pas forcément disparaît pour toujours. On a l'impression qu'il n'était pas si terrible que ça, qu'au final c'était un jugement faussé. Je savais très bien - et sais d'ailleurs toujours - ce que ça faisait de perdre un être cher à notre coeur. J'ai un instant regardé le plafond en sachant pertinemment que derrière lui il y avait le ciel dans lequel nageaient Mamie et Liskuvo et j'ai espéré que jamais ils ne se croisent, ça pourrait faire des étincelles. Ellana pleurait ce genre de larmes silencieuses pour lesquelles on ne peut pas vraiment grand chose. Ce genre de gouttes d'eau résignées sans saveurs sucrées, qui existaient sans qu'on ne puisse les retenir, qui pleuraient quelque chose qui jamais ne pourrait revenir. Je crois m'être dit que le silence était la meilleure des solutions, que de toutes façon dans ce genre de situation aucun mot ni aucun geste ne suffisait. La nouvelle clochette a caressé mes cheveux, parlé de dormir, c'est vrai qu'il était tard, qu'on était fatiguées et puis que la journées s'éternisait. Oui, je la garderai, pas de soucis. Je lui devais bien ça, après ce qu'elle venait de faire pour moi.

Nous sommes à nouveau montées en haut, mes jambes tenaient mieux le coup mais ce n'était pas encore ça. C'est pourquoi lorsqu'elle m'a montrée ma chambre, je me suis étalée sur le lit sans prendre le temps de l'observer. Un bisou sur le front qui réchauffe la tête, Un sourire, un bonne nuit, un à toi aussi, deux jambes qui se glissent sous la couette et puis le noir d'encre. Voilà ce sur quoi s'était terminée la journée qui avait le plus mal commencé mais si bien terminée.

Une fois la morte fermée, je me souviens avoir pleuré. Kalsi mort, c'était étrange, ça a mis un drôle de poids sur le coeur. Lali sa fille, il fallait bien s'en occuper, pas de papa c'est difficile à gérer. Moi je sais ce que c'est une famille compliquée et la pauvre gamine elle va pas y échapper. C'est une toute autre manière de commencer d'exister. Pourtant j'avais vu dans le regard d'Ellana qu'elle aimait son enfant plus que tout autre personne sur Terre, alors Lali, elle était en sécurité. Et moi aussi, pour la première fois depuis des années, j'avais l'impression qu'enfin les fenêtres s'étaient réparées.

merci aussiiieuh ♥ fin du rp !
Revenir en haut Aller en bas
Ellana Lyan
Ellana Lyan
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


[Habitation] Lullaby House - Page 2 Empty
Re: [Habitation] Lullaby House

Message par : Ellana Lyan, Jeu 3 Jan - 11:00




Joyeux Noël !
Pv Arty & Mary

Je sais même pas trop pourquoi j'avais lancer cette idée à la base, bon, d'accord, si, j'avais ma petite idée, j'avais pas envie que Lali passe son première Noël seule avec moi, voilà tout. Du coup j'avais décidé d'inviter Mary, jusque là, pas trop de soucis, elle vivait carrément chez nous, c'était un peu comme un membre de la famille. Puis par une idée ingénieusement mauvaise, j'avais aussi décidé de faire venir Arty. Il fallait bien quelqu'un dont l'âge mental se rapprochait de celui de mon bébé, sinon elle allait s'ennuyer la pauvre ! Je ne savais pas du tout que préparer un réveillon demandait autant de préparation. Il fallait faire à manger, décorer toute la maison alors heureusement que j'avais congé. J'étais pas la plus douée pour cuisiner - d'ailleurs mes derniers chefs-d'œuvre gustatifs se résumaient à différente panade pour Lali mais j'avais appris pas mal de trucs à l'Occamy Doré en matière de gastronomie française, ça devrait faire l'affaire !

J'avais été chercher quelques décoration chez Waddiwasi. Notamment des décorations de noël que j'avais tant bien que mal essayé d'accrocher sur le sapin mouvant. Celui-ci sautait un peu partout et c'était amusant à regarder, enfin du moins, ça amusait beaucoup Lali qui applaudissait sans cesse avec ses minuscules mains. J'avais disposé la plupart des cadeaux sous le sapin à part un que je n'avais pas pu emballer et que je descendrais au moment propice. Je prends Lali dans mes bras avant de monter pour me changer. J'enfile rapidement une robe noire en me demandant pourquoi cette couleur fait festif avant d'étaler des paillettes sur mes yeux. Lali me regarde avec attention et je lui en pose quelques unes sur le nez alors qu'elle se met à rigoler en le frottant.

Je me suis amusée à coiffé ses tout petits cheveux et à lui mettre un serre-tête assortit à sa robe. Ce sera quand même elle la plus belle de la soirée. J'étale du rose sur mes lèvres avant de me faire une tresse rapidement et de reprendre ma fille dans mes bras pour attendre mes invités. Il ne faudrait pas les accueillir de cette manière. Je pose la petite dans son parc et retourne dans la cuisine pour sortir les zakouskis du réfrigérateur et Mary à fait installer chez moi. J'entends des bruits d'animaux venir du salon, Lali à du retrouver son jouet moldu sur la ferme. Je reviens avec les plateaux en main et les dépose sur la table du salon. Repassant dans ma tête la liste des choses que j'aurais pu oublié, je cours rapidement à l'étage pour prendre mes chaussures et les enfile avant de redescendre plus sereine. la prochaine fois, je me ferais inviter quelque part, ça demande moins d'organisation !

Je récupère ma petite dans mes bras et m'assied sur le fauteuil pour souffler un coup. Constatant que la cheminée est éteinte, je l'allume d'un coup de baguette (#) et fait démarrer en même temps l'appareil qui fait de la musique que ma bleue à également installé dans ma maison. Parfait, il ne reste plus qu'à attendre !Meuuuh Oui, Lali, c'est la vache. Meuuuh, 'ache Je rigole doucement.



Revenir en haut Aller en bas
Mary Drake
Mary Drake
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[Habitation] Lullaby House - Page 2 Empty
Re: [Habitation] Lullaby House

Message par : Mary Drake, Sam 12 Jan - 20:32




un foyer j'aime ce mot et sa signification, mais j'aime encore plus la chaleur qu'il propage sur toute la longueur de mon corps à chaque fois que j'y pense. Une maison où des sourires s'entremêlent sans plus de faux-semblant, un endroit clos qui n'est pas une prison. un foyer c'est un lieu où l'on peut rester, un endroit où l'on se sent chez soi, et bien que cette maison ne m'appartienne pas, j'ai sincèrement l'impression d'y avoir ma place. Ce n'était pas gagné et pourtant je suis toujours là. Je dors sous ce toit, je mange sous ce toit, je m'occupe de Lali sous ce toit. Le monde ne se résume pas à ces quatre murs c'est certain, mais la sécurité pour le moment, si. C'est un bon début pour se remettre dans le bain de la vie. un foyer, c'est un bel endroit pour fêter Noël, surtout si on y est conviée sans être un poids comme je l'étais chez maman et papa. Je n'étais pas certaine, au début, j'avais peur que les deux filles préfèrent le passer ensembles mais au final je peux moi aussi partager cette fête de famille en compagnie de personnes que j'ai appris à aimer au fil du temps. C'est fou, je n'y crois pas parfois, mais si, je les aime et sincèrement. Il n'y a même plus de place pour de la haine, ni même de l’appréhension envers la fille de Kalsi. Et ce sentiment de sûreté dans les émotions, il fait du bien lui aussi.

J'ai beaucoup hésité contenu de ce que j'allais porter, c'est idiot sans doutes mais m'habiller c'est quelque chose de compliqué. D'autant plus qu'Arty lui aussi est convié à ce Noël. Cette idée me fait très peur, ça pourrait très vite déraper et je n'ai pas du tout envie de faire des erreurs ou de gâcher notre petite soirée. D'un autre côté, j'aime l'idée qu'il puisse être content de me voir, mais je ne voulais pas non plus me transformer. Une robe bleue toute simple avec des petits poids, ça suffit très bien. Néanmoins le doute persiste, j'évite pourtant autant que possible de croiser un moi dans la glace bien que je sache de toute manière je n'y échapperai pas. Il faut éviter la pression le plus possible, sinon c'en est fini de moi. J'attrape une brosse à cheveux et démêle quelques mèches dans un demi-sourire. On a encore une relation compliquée cette brosse et moi mais petit à petit nous redevenons amies. Nous avons déjà passé une nuit à échanger nos histoires du coup je suis plutôt confiante. L'heure ploie, il est temps de descendre. Les escaliers sont toujours compliqué à franchir mais ça va de mieux en mieux. Je m'appuie contre la barre et ordonne à mes jambes de ne pas trembler, ce serait bien dommage et les accidents sont trop vites arrivés. Je ne sais pas pourquoi ils me font encore autant peur. La seule idée que j'ai c'est qu'une fois chauffée et nourrie, passer cet obstacle restait le plus compliqué pour moi. Et manifestement cette mauvaise habitude biologique est restée. Le salon n'est pas loin, je rigole d'ailleurs en voyant le sapin effectuer un petit saut. Je ne pensais pas qu'une telle chose était possible avant, même si j'évolue dans un monde magique ! La vérité c'est que je suis tout aussi emballée que Lali lorsque je le vois. Bonne soirée à toi aussi, lui dis-je sans être certaine qu'il me comprenne.

Ellana a mis de la musique, des notes s'emballent, c'est énergisant. Je la vois assise dans un fauteuil, Lali sur ses genoux. Elles sont adorables toutes les deux. Parfois je me dis qu'elle a beaucoup de chance Lali d'avoir une maman qui l'aiment autant, sans doutes est-ce vrai de toute façon. Elle s'amuse avec une boîte à meuh, toujours aussi adorable. Une fois installée à côté d'elles, je murmure si je peux faire quelque chose pour aider ? Un peu honteuse de ne pas l'avoir proposé plus tôt. Mes yeux pétillent en observant pour la cinquantième fois les décorations et mes papilles sont en ébullition dès lors que je sens les douces odeurs s'échappant de la cuisine. Cette année, Noël sera beau, j'en suis persuadée.
Revenir en haut Aller en bas
Arty Wildsmith
Arty Wildsmith
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


[Habitation] Lullaby House - Page 2 Empty
Re: [Habitation] Lullaby House

Message par : Arty Wildsmith, Jeu 28 Fév - 17:45


Joyeux Noël ! Ange
Bien sûr vous avez mon LA s'il faut.



Des minutes et des minutes passées à ajuster son nœud papillon resplendissant, là, devant la porte d’entrée. Se répéter à l’envers à l’endroit par bribes de mots affolés que ce n’était peut-être pas une si bonne idée. Il plissait les yeux pour se rappeler exactement pourquoi il avait dit oui, pourquoi il avait accepté de plonger dans une situation d’un embarras des plus embarrassants. Le genre de moments – et il les voyait là, dans sa vision prémonitoire débarquer – qui faisait sauter le vinyle imaginaire à la douce mélodie de Noël. Ces moments qui feraient crisper la courbe du temps tellement les secondes voudraient s’enfuir. Alors, pourquoi. Pourquoi était-il toujours là, les bras chargés de présents et les boucles parfaitement emmêlées. La curiosité n’était pas un vilain défaut, pour le Wildsmith, c’était funeste présage de beaux draps. Ou alors tout simplement parce qu’il appréciait Mary et Ellana. Rien que de mettre ces deux prénoms l’un à côté de l’autre le faisait trembler. Il se souvient vaguement – les souvenirs flous de l’adolescence d’il y a longtemps – les relations qu’il avait entretenues avec l’une, puis l’autre, puis une nuit sur les toits avec du sang des pleurs des cris de la peur. Elles vivaient à deux. Drôle d’idée quand même.
Il déglutit devant sa propre stupidité puisque dans l’impossibilité de toquer ou de sonner à cette fameuse porte – trop de cadeaux, des trucs chocs des trucs chouettes. Surtout pour la petite, parce que oui, il y avait une petite, une minuscule, une bambine qu’il n’avait jamais vue mais qui était belle – sûrement qu’en savait-il après tout – et bien là. Ellana et un bébé, et Mary.

C’est sa basket qui vient frapper légèrement le bois de la porte pour signifier sa présence. Une arrivée discrète et polie, c’est ce que faisaient les gens lorsqu’ils étaient invités – ils toquaient. Ici plutôt prudemment – et si la petite dormait ?
Se mettre à sautiller pour évacuer la gêne qui commençait à lui embourber les joues qui se gonflaient se dégonflaient se regonflaient. Il tentait de se rassurer avec une voix réconfortante angélique qui venait lui susurrer dans l’oreille – à sa demande – que ce n’était qu’une simple petite soirée, un repas sympathique avec deux anciennes amies. Non, non, rien à faire, cela ne faisait qu’agrandir la boule piquante dans la gorge.
C’était bête. Il était bête. Il aurait dû inviter quelqu’un, quelqu’un de bien et de gentil qui savait mettre à l’aise les autres et discuter en toute banalité. Avant de se dire que lui, lui-même était ce genre de personnes, jamais mal à l’aise, trouvant toujours de quoi rebondir sur des sujets alambiques. Il savait faire ça – normalement. Alors juste un tout petit petit effort pour revêtir le sourire merveilleux de façade. Celui qui faisait illuminer la bulle de friponnerie qui l’entourait généralement. Parce qu’en réalité, il était comme heureux d’être là. Il prépare aussi l’éclat de ses yeux malicieux lorsque la porte s’ouvrirait et un salut généreux qui s’annonce clochette carillonnante.
Revenir en haut Aller en bas
Ellana Lyan
Ellana Lyan
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


[Habitation] Lullaby House - Page 2 Empty
Re: [Habitation] Lullaby House

Message par : Ellana Lyan, Dim 7 Avr - 15:31






Bah ouais, noël en avril, la base Ange
L.A. mutuel de tous le monde, c'est plus simple comme ça hehe


Bon voilà la Mary qui descend, on avance un peu. Plus la soirée se concrétise plus je me rends compte qu'elle est bien réelle. Sans le vouloir, j'ai l'impression de m'être plongée dans une sorte de déni. C'est surtout que je ne peux m'empêcher d'avoir des doutes quand au bon déroulement de la fête. Heureusement, il y a Lali, l'adorable gosse qui fait un peu trop sourire. Elle ne se préoccupe pas le moins du monde de l'étrange tension qui règne ici. Digne - sans doute - des vrais repas de famille. Enfin, pour le coup, Mary et moi n'avons pas vraiment quelqu'un avec qui le fêter. Je crois me souvenir qu'elle a une petite sœur mais je n'en suis même plus certaine et puis au final je ne sais pas du tout si elles sont en de bons termes. J'aurais peut-être pu lui proposer de la faire venir mais je n'y ai tout simplement pas pensé. Je me promets d'étrangler le premier qui me jettera la pierre.

Mary est descendue, c'est amusant comme arrivée - loin des convenances encore une fois mais bon, on est pas à ça près. Lali tente de manger ses pieds et j'envoie un sourire à l'ancienne Serdaigle. Bienvenue ! Ce n'est pas parce qu'elle a juste descendu un étage qu'elle ne doit pas avoir l'impression d'être accueillie ! Non, ne t'inquiètes pas, tout est près maintenant. Il n'y a pas de reproches dans le ton, juste une rapide fatalité. Mon être - presque devenu maniaque - n'aurait pas pu tolérer qu'il y ait des points d'interrogations dans l'organisation de cette soirée. Pourtant j'avais invité Arty, preuve sans doute qu'au fond de moi j'avais besoin d'un peu de fantaisie.

En parlant du loup, un léger bruit se fait entendre contre la porte d'entrée et je me lève immédiatement avec la petite dans les bras pour ouvrir au garçon qui attend dans le froid. Il apparaît là dans l'encadrement de la porte avec son sourire polisson collé aux lèvres et je dois faire un effort surhumain pour ne pas lever les yeux aux cieux. Mauvaise habitude snob quand on y pense et puis je suis heureuse de le voir. Coucou, tu vas bien ? Oula tu es chargé, ça va tu t'en sors ? C'est pas que je veux pas l'aider mais j'ai déjà les mains prises, il faudra vraiment que j'investisse dans un elfe de maison, c'est tout de même bien pratique ces choses là et puis même sympathique quand on les traite bien.

Je conduis le jeune homme au salon, parfaitement ignorante quand à la relation qui a pu le lier autrefois avec Mary. L'air semble un peu s'électriser. Mary-Arty, Arty-Mary mais je suppose que vous vous connaissez un peu non ? La situation est quelque peu cocasse, pourvu qu'on ne demande pas comment j'ai rencontré l'ancien Poufsouffle, l'histoire a tendance à dériver un peu trop vers des sujets tabous. Il vaut mieux oublier. C'est amusant déjà de se dire que leurs prénoms vont bien ensembles. Lali observe tout avec ses grands yeux sans sembler tirer de conclusion. Elle sourit de temps à autre sans que je ne sache ce qu'elle pense. Les bébés ont leur secret bien à eux. Je suis désolée pour les cadeaux, j'ai acheté un sapin mouvant chez Wadi alors c'est pas évident de poser les cadeaux à ses pieds.

Je laisse échapper un petit rire. Au moins, c'est chouette comme ça il y aura des cadeaux un peu partout, bon pour les retrouver ça risque d'être un peu compliqué mais ça sera le défi. Je vous serre quelque chose ? Je dépose Lali dans son parc pour prendre les commandes, il y a de bons réflexes qui ne se perdent pas, travailler dans un bar, on l'a déjà tous fait. Oh et Arty, passes moi ton manteau. Mais quelle mauvaise hôtesse. Le porte manteau n'est pas loin, c'est juste une histoire de convenance. Je souris à Mary pour l'inciter à se détendre un peu. Je vais aller lui faire un jus de carottes bien vitaminé à celle là histoire qu'elle reprenne un peu des couleurs. On croirait qu'elle a vu un fantôme.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

[Habitation] Lullaby House - Page 2 Empty
Re: [Habitation] Lullaby House

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 2

 [Habitation] Lullaby House

Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.