AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc :: Le Lac
Page 41 sur 41
Baignade dans le Lac
Aller à la page : Précédent  1 ... 22 ... 39, 40, 41
Aya Lennox
Serpentard
Serpentard

Re: Baignade dans le Lac

Message par : Aya Lennox, Mar 12 Juil - 10:16


L’art possède l'étonnante faculté de donner à la laideur une dimension très particulière.
Et en somme, ce machin, là, face à elles, était d’une laideur tout à fait repoussante. Et pourtant Aya fixait la divinité sur son socle avec une fascination peu feinte. En fait, elle se demandait quels genres de cultes les êtres qui vivaient là pouvaient bien avoir pratiqué.

Elle tourna autour, pour en voir l’arrière. J’ignorais que les êtres de l’eau avaient des divinités. Ben, à vrai dire, Aya aussi l’ignorait jusqu’à présent. La voix de Rachel qui continuait à parler lui parvint de plus loin, alors qu’Aya s’était approchée d’une sorte d’arche qui donnait sur un couloir, à côté d’une dizaine d’autres arches en fait. Comme une architecture digne d’un cloître mais… Plus particulière et sous l’eau. ‘Fin soit. Rachel posa une question dans le vide : Je me demande ce qu’il s’est passé ici ?

Procédons par élimination et surtout, avec logique. Lieu déserté. Vidé de tout mobilier, en plus. Pas un signe de vie. Pas de souvenir à part cette statue qui ne semblait pas du tout destinée à être déplacée.

Ce n’est certainement pas un massacre, qui s’est produit ici. Mais bien un genre de migration. Peut-être cette population a-t-elle décidé de fuir cet endroit pour en trouver un plus agréable. Peut-être était-elle menacée et a-t-elle pris les devants, se débrouillant pour partir assez tôt. Parce que, même si le lieu semblait déserté depuis belle lurette, ‘semblait pas non plus y avoir eu de grande souffrance là-dedans. C’était un désert semi-urbain, en fait.

Elle pensait vaguement à un roman Moldu qu’elle avait un jour lu, trouvé lors d'une vadrouille à Londres. Les Montagnes hallucinées, que ça s’appelait. Certes, l’histoire se passait en Antarctique et les êtres à l’origine de la cité mystérieuse découverte par hasard dans cette partie reculée de la Terre étaient plus dangereux et mystérieux que ceux ayant bâti cette cité sous l’eau. Mais l’émotion nette, suite à la découverte, était la même. Un mélange d’émerveillement soudain et de triste inquiétude dans un lieu chargé d’histoire mais définitivement abandonné. « T’es sûrement pas dans un roman Moldu, se railla en solitaire Aya. Les Moldus sont doués se faire peur entre eux. Avec leur imagination. »

Silence de mausolée. La question de Rachel s’était perdue dans les bulles, les algues, les murs vides et les couloirs sans courants d’air.

Aya avait emprunté la même direction qu’elle, et s’arrêta près de la brune qui s’était stoppée près d’une porte. Porte de sortie de cet étrange bâtiment et qui donnait sur… Un trou, noir, une grotte en somme.

- Oh non, encore un trou, marmonna doucement Rachel.

Un trou différent, pensa Aya. Puisqu’aller tout droit, étrangement, consistait en quelque chose de plus… rassurant ? Ce n’était qu’un avis personnel, mais Aya préférait cela à une longue descente, comme précédemment. Sa vision et l’aide du sortilège #Lumos lui permirent de localiser, face à elle, de petites maisons accrochées aux parois de cette grotte. Comme un village suspendu. Bizarre… Donc, là, elles sont arrivées dans la partie « habitable », anciennement habitée. Le village. Centre de vie. Et pour l’heure totalement déserté.

- Tu penses encore avoir une dose de courage ? posa Aya, doucereuse.

En fait, c’était plus de la provoc’ qu’une vraie question. Elles allaient sûrement pas rebrousser chemin maintenant. Et pour bien appuyer cette chose inenvisageable, Aya donna un coup de turbo, bras illuminé par sa baguette en avant, prête à réagir et s’enfonça dans le trou.

On voyait pas grand-chose, en fait, mais les habitations étaient jolies sans pour autant rivaliser avec ce qu’elles avaient exploré plus tôt. On voyait que c’était la partie de la ville un peu moins dotée, et sur le sol mi-sablonneux, mi-rocheux, on devinait l’emplacement d’un vieux marché, de places publiques, de lieux de rencontre et de vie.

L’idée d’entrer par un temple, pour arriver dans un village qui devait sûrement protéger un palais ou quelques bâtisses plus huppées, et sûrement situées plus haut ou plus loin dans la grotte, sentait fort la superstition. Un sourire moqueur lui échappa.Donc, si la divinité ne réussissait pas à protéger la population d’un ou de possibles envahisseurs, c’était le village qui prenait, et ce, avant l’élite. Un schéma toujours en vigueur, dans bien des cas. Mais Aya n’avait jamais fait et ne ferait jamais de politique. Elle partagea sa pensée en pariant qu’on trouvera plus loin un palais ou une villa, ou un truc qui sort vraiment du lot, sûre et…

Et se fit couper net lorsqu’un bruit de céramique qui tombe se fit entendre, au loin. Un truc qui se brise, tombé par inadvertance par terre. Elle se tourna vers Rachel, soudainement épouvantée. Première fois depuis leur exploration qu’elle se retrouvait, elle-même, à faire ce regard. Bordel, jamais montrer de peur ou quoi que ce soit. Et pourtant, un truc venait de tomber.

Elle tenta de se calmer, le regard pointé vers la source du bruit et se força à réfléchir rationnellement. Un réflexe, celui du #Nox. Exiger de Rachel la même chose.

Lumières toutes éteintes, un autre bruit se fit entendre, beaucoup plus affirmé. Comme s’il ne voulait pas se cacher. La chose qui fait du bruit ignorait qu'elles étaient là. Et un gazouillis ininterrompu brisa le cercle de silence dans lequel elles s’étaient naturellement enfermées. Des voix, certainement, mais c’était du charabia.

Elles n’étaient pas seules et, tendues, certainement apeurées, elles avancèrent, Aya ouvrant la nage.  
« Y a pas de mal. On a l’avantage de la magie, on a la force, le réflexe. » Comme une berceuse rassurante.

Revenir en haut Aller en bas
Rachel Pasca
Modération GSerpentard
Modération G
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Baignade dans le Lac

Message par : Rachel Pasca, Jeu 14 Juil - 19:49


En une sens, cette grotte était plus accueillante que le trou béant qu’elles avaient tenté de descendre il y a peu. Pourtant il rendait tout autant perplexe Rachel qui n’espérait qu’une seule chose, qu’il ne prenne pas à Aya l’envie de…

- Tu penses encore avoir une dose de courage ?

Mer**, shit, fuck ! Fallait vraiment qu’on explique un jour à la née-moldue pourquoi ses camarades aiment tant se jeter de leur plein gré dans la gueule du loup. Ils devaient être masos ou fous ou inconscients. Ou bien était-ce elle qui était trop méfiante ? Réponse… non ! Parce qu’on n’est jamais trop méfiant. Jamais. Et encore moins dans un environnement inconnu. Aya se lança pourtant au quart de tour et Rachel jura dans sa barbe, persuadé que tous ses camarades lui auraient fait le coup aussi.

- Comment Kholov fait pour garder ses élèves en vie ? Sont tous fous ces gens…

Doucement, prudemment, Rachel suivi finalement sa comparse, la rattrapant même. Elle ne pouvait pas la laisser y aller seule tout de même. Néanmoins, même si ici elles y voyaient plus ou moins correctement, Rachel n’en était pas moins sujette aux doutes. Vous remarquez d’ailleurs, maintenant qu’elle n’a plus l’excuse du « je n’aime pas quand je ne voie pas où je vais », que cette écailleuse là était en fait un grosse froussarde. Ouais, j’avoue. Mais elle était dans la maison de la fierté, d’origine italienne qui plus est, vous savez ce que c’est.

En fait c’était plus le côté ville fantôme qui lui faisait peur, presque plus que le fond sombre de la grotte. Le sentiment de solitude que dégageait ce lieu ne faisait que lui rappelant sa propre solitude. Certes ici, maintenant, il y avait Aya, mais une fois de retour sur la terre ferme qu’elles ne seraient plus que de vague connaissances l’une pour l’autre. Qui sait si elles allaient se reparler un jour ? Puis… il pouvait bien leur arriver n’importe quoi. Qui serait où les trouver ? Qui pourrait les aider ? Bah personne. Donc l’impression désagréable de Rachel n’en était pas une : elles étaient seule. Enfin, façon de parler.

- On trouvera plus loin un palais ou une villa, ou un truc qui sort vraiment du lot, sûre et…

Le sang de la verte ne fit qu’un tour, tout comme celui d’Aya visiblement, vu la manière dont elle la regardait. C’était d’ailleurs loin d’être rassurant puisqu’elle était de loin la plus courageuse des deux. Serrant sa baguette, Rachel arrêta de nager et se laissa doucement couler en entrainant sa camarade avec elle, jusqu’à ce qu’elles rejoignent le sol. Vous vous en doutez donc, le premier instinct de Rachel était donc de se cacher. Très noble non ? Mais encore une fois, rien ne servait de foncer tête baisser dans le danger tant qu’elles n’étaient pas sûr d’avoir l’avantage. Vraiment sûr. J’insiste parce que les sorciers avaient trop tendance à se croire supérieurs, plus fort, grâce à leurs baguettes. Une façon de penser qu’ils partageaient avec les moldus, grand bien leur fasse.

Seules dans le noir, un deuxième bruit se faisait entendre, confirmant le premier. Ce n’était pas leur imagination. Ni même une roche venue se détacher du plafond de la grotte, à moins que celle-ci ne soit en fait entrain de s’effondrer.

Le cœur de Rachel battait si fort, qu’elle craignait qu’on ne l’entendre. Après tout dans l’eau les bruits étaient amplifiés. Ah, non… c’était l’inverse. Aucun risque du coup, mais cela voulait dire en revanche que la chose était sans doute plus près encore qu’elles ne l’avaient pensé. Mer** de Mer** de Mer** ! Ça prenait un peu trop des allures de film d’horreur à son goût. C’est alors que des sortes de voix se firent entendre, laissant penser qu’il s’agissait soit de sorciers, soit d’êtres de l’eau. Dans un cas elles risquaient de tomber, au mieux sur des étudiants comme elle (mais c’était peu probable) au pire sur des sorciers malveillants venus ici pour ne pas être déranger. Dans le deuxième elles risquaient de se mettre à dos des êtres presque humains, mais qui avaient toujours vécus en paix avec les sorciers. Forte de ces certitudes, Rachel se calma et suivi doucement, sans bruit, Aya quand celle-ci repris la nage.

C’est alors que, prenant un tournant, les deux sorcières tombèrent nez à nez avec un Être de l’eau. Personnellement Rachel en eu la voix coupée, l’empêchant de crier. La peur n’en était cependant pas moins présente puisque l’être tenait dans sa main une sorte d’arme ressemblant à une lance. Bien piquante et bien mortelle surtout. Son regard, aussi, ne paraissait pas très commode. Ou était-ce à cause de la couleur orange de ses iris ? De ses dents pointues et jaunes ? Ou de l’arme qui se retrouva vite pointé sur elles. Puis très vite ils furent tout un groupe à les regarder méchamment. Tique nerveux, la née-moldue se mis à rire doucement. C’était plus fort qu’elle. D’ailleurs c’était bien ça le plus tragique dans l’histoire puisque les êtres de l’eau durent prendre ça comme de la moquerie, puisqu’ils n’hésitèrent pas à crier et à les faire avancer vers un groupe encore plus grand. Et plus Rachel réfléchissait, plus elle se rendait compte à quel point elles étaient dans la Mer**. Ils pouvaient bien les tuer, personne n’en serait jamais rien et la paix serait maintenu. Eh puis Rachel doutait grandement du fait qu’une guerre puisse être déclenchée en son nom. Essayer de les semer ne serait pas une bonne idée non plus, puisqu’ils étaient sur leur territoire. S’expliquer, enfin, était impossible de par le fait qu’ils ne parlaient pas la même langue. Rachel se tourna alors vers Aya, serrant fort, fort, fort sa baguette, l’air de dire « On fait quoi maintenant » ? Elle avait bien une idée, mais bon…
Revenir en haut Aller en bas
Nya O'Neal
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Baignade dans le Lac

Message par : Nya O'Neal, Jeu 3 Nov - 0:27


HRP:
 

Beuverie improvisée (avec Nora Carlisle)

Il était passé neuf heures et je m’ennuyais ferme dans la tour des Gryffondors… Comme d’habitude, dans le fond. Aileen était occupée et m’avait presque suppliée de ne pas la déranger, cette fois-ci. Mon nombre d’amis sorciers étant relativement restreint, je ne savais plus trop à qui faire appel. Je n’avais pas vraiment de moyens de joindre Aza’ ou Raven autrement que via mon amie de longue date, ce qui était donc hors de question. Si j’errais assez longtemps dans les couloirs ou proche de la bibliothèque, je tomberais peut-être ‘par hasard’ sur Nessa ou Anna…

J’avais eu mon quota de péripéties dans les archives pour un bon moment et privilégiai donc la première solution. Pour se faire pardonner de m’abandonner dans le but de préparer ses examens, la vert et argent m’avait offert une bouteille de Captain Morgan, mon rhum préféré, que je m’empressai de mettre dans mon sac avant de sortir de la salle commune. Les couloirs étaient vraiment déserts à cette heure-ci et je ne pris même pas la peine de me faire discrète. Constatant qu’il n’y avait définitivement rien à faire à l’intérieur de l’académie, je me dirigeai vers le lac. À défaut d’y trouver quelqu’un avec qui partager mon alcool, je pourrais au moins le boire tranquille sans risquer de me faire griller par un préfet.

Bien qu’il ne fasse pas encore particulièrement froid, j’enfilai une veste par-dessus ma chemise – ma robe de sorcier étant restée aux dortoirs. La dernière chose dont j’avais envie, c’était de tomber malade maintenant. Je traversai le parc sans croiser âme qui vive, à mon plus grand désarroi. Décidément, cette soirée s’annonçait ennuyante. Arrivée proche du lac, je finis toutefois par discerner une silhouette féminine, assise au pied d’un arbre. Tout de suite plus enjouée, un sourire se dessina sur mes lèvres.

« Hey, salut toi! Qu’est-ce que tu fais là, toute seule, à une heure pareille? »

Je m’approchai un peu plus et découvris un visage qui me semblait familier. Je devais l’avoir déjà croisée à quelques reprises dans la salle commune… Nora quelque chose, me semble. À y regarder d’un peu plus près, elle n’avait pas l’air bien. Pas grave, j’avais exactement ce qu’il lui fallait. Je m’approchai un peu plus de la demoiselle et pris place en face d’elle. Je lui adressai un léger clin d’œil avant de sortir la bouteille et de la lui tendre.

« Tiens, ça devrait te faire du bien. »

Je ne savais pas si elle accepterait mon offre. Après tout, on ne s’était jamais vraiment parlé. Pourtant, quelque chose me disait qu’elle en avait bien besoin. Et pour une fois, moi, je voulais de la compagnie. D’une pierre deux coups, donc. Histoire de détendre un peu l’atmosphère, je marmonnai un #Voluptas Garden. Je n’avais aucune envie d’écouter les dramas de ma camarade, mais je pouvais au moins tenter de la mettre un peu plus à l’aise.
Revenir en haut Aller en bas
Nora Carlisle
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Baignade dans le Lac

Message par : Nora Carlisle, Jeu 3 Nov - 16:09


Allongée dans son lit, les mains croisées derrière la tête, les yeux dans le vide. Nora était en pleine réflexion. Cela faisait plusieurs jours qu’elle ne faisait rien. Non pas qu’elle n’en avait pas envie -enfin un peu quand même-, juste qu’un rien la décourageait. Elle n’arrivait même plus à ouvrir un bouquin. Chose qu’elle adorait pourtant faire. Depuis quelques temps, des souvenirs de son passé refaisaient surface. Et cela la poussait toujours à philosopher. A réfléchir sur ce qui s’était passé. A réfléchir à comment ça aurait pu se passer si elle avait été différente. Si elle avait été la fille qu’elle était aujourd’hui. Ce qui était sûr, c’est qu’elle leur aurait cloué le bec à ces petites pimbêches qui se moquaient d’elle à longueur de journée. La jeune fille possédait une meilleure répartie aujourd’hui, et beaucoup plus de courage. Les épreuves qu’elle avait endurées l’avait clairement forgée. C’était indéniable. Mais si elle s’était affirmée comme cela depuis le début, tout ça n’aurait pas eu lieu. Nora le savait. Et elle s’en voulait.

Tu m’énerves, pensa-t-elle.

Elle finit par se lever de son lit. Rester là à somnoler comme un zombie ne l’aiderait pas. C’était pire que tout. Alors elle enfila sa veste en cuir, mit ses Converses et sortit du dortoir des filles. Elle traversa d’un pas rapide la salle commune, sans calculer les petits groupes qui y discutaient, et quitta la tour des Gryffondors. La différence de température fut immédiate. C’est vrai qu’il faisait particulièrement chaud dans la salle commune, la cheminée étant toujours allumée. Il était agréable d’y passer du temps. C’était très convivial. Et ça contrastait avec la fraîcheur des couloirs de Poudlard. Mais Nora n’avait clairement pas envie de compagnie maintenant. Et puis, avec qui pourrait-elle passer du temps ? Ses amis se comptaient à peine sur les doigts de la main. L’un des seuls endroits où elle pouvait se rendre tranquillement sans être dérangée était le parc. Surtout à une heure pareille. En effet, il devait bien être neuf heures moins le quart. En général, les autres élèves avaient déjà rejoint leur salle commune. La jeune fille rejoignit les bords du lac, endroit calme et reposant, particulièrement intéressant pour se vider l’esprit. Elle s’approcha d’un saule qui veillait là et s’assit contre son tronc. Elle ferma les yeux et profita de cet instant particulièrement agréable.



* Ellipse d’une bonne heure et demi *



La fine brise qui passait entre les feuilles sonnait comme une mélodie douce et gracieuse. C’était comme revigorant de passer du temps ici. Nora pensa qu’elle devait venir plus souvent. C’était si calme et si tranquille. Enfin. Jusqu’à maintenant. Des bruits de pas résonnèrent et vinrent mettre fin à la solitude de la jeune fille. Une silhouette apparue et vint se poster devant elle. Elle la reconnut tout de suite. C’était Nya O’Neal, une fille qu’elle avait croisée plus d’une fois chez les Gryffondors. En même temps, avec sa belle crinière rousse, il était impossible de la louper. Nora jeta un rapide regard derrière la Gryffondor. Elle était seule. La jeune fille lui sourit.

« Hey, salut toi ! Qu’est-ce que tu fais là, toute seule, à une heure pareille ? »
Je t’en pose des questions, pensa Nora.

Elle n’avait clairement pas envie de faire part de ses problèmes. Elle avait déjà du mal avec ses « amis ». Alors avec une parfaite inconnue. Pas son truc. Elle n’avait même pas envie de discuter. Mais en voyant la mine enjouée de son interlocutrice, Nora sut qu’il serait mal poli de l’envoyer bouler. Bien que ça la démangeait terriblement. Ce n’était pas elle qui voulait se faire plus d’amis ? C’est ce qu’elle avait dit. Et il fallait bien avouer que c’était la parfaite occasion. Comme on dit, seuls les cons ne changent pas d’avis.

« Tiens, ça devrait te faire du bien. »

Nya lui tendit une bouteille. Elle avait bien dû voir qu’elle n’était pas au top de sa forme.

En même temps, avec une telle mine renfrognée, tu m’étonnes qu’elle l’ait remarqué ! pensa-t-elle.

De prime abord, Nora fut surprise. C’était du Captain Morgan. Soit de l’alcool. Et Nora n’avait pas vraiment l’habitude de boire. Surtout à une heure pareille. Surtout dans le parc de Poudlard. Surtout avec une parfaite inconnue. Mais cette perspective la ravissait. Rien de mieux pour évacuer les mauvaises ondes. Sa bouche se tordit en un léger sourire en coin et elle prit la bouteille des mains de l’autre Gryffondor.

« Merci. »

Ça n’était qu’un simple mot. Mais Nora n’avait pas vraiment l’habitude de ça. Elle porta la bouteille à sa bouche et prit deux ou trois gorgées. Elle s’étonna elle-même. Puis elle s’arrêta, rendit la bouteille à Nya avec une jolie grimace. Non, elle n’y était pas du tout habituée.

« Pour répondre à ta question, je m’ennuyais fermement. Donc, je me suis laissée venir jusqu’ici. Et toi ? T’as tellement le cafard que la meilleure solution que t’as trouvée c’est de picoler ? »

Nora avait terminé sa phrase d’une façon peut-être un peu rêche. Peut-être même un peu sarcastique. Mais elle avait oublié comme parler gentiment aux gens. Heureusement, elle s’en était rendue compte. Et elle se maudit intérieurement. Surtout que la jeune fille lui avait proposé de boire dans sa propre bouteille. Elle aurait très bien pu la garder pour elle. Alors, Nora décida de se rattraper.

« Je t’en prie, assis-toi. De la compagnie ne devrait pas me faire de mal. »

C’était bizarre mais depuis que Nya était arrivée, Nora se détendait de plus en plus. Ça n’était pratiquement jamais arrivé en compagnie d’une inconnue. Comme quoi, les choses changent. Mais quelque chose disait à Nora que ce n’était pas l’aura enjouée de la rousse qui lui faisait cet effet-là. Non. C’était plutôt une odeur. Quelque chose qui rappelait à la jeune fille des choses agréables. Et cette chose avait pour nom Lavande.


HRPG:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nya O'Neal
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Baignade dans le Lac

Message par : Nya O'Neal, Jeu 3 Nov - 22:51


La jeune femme ne semblait pas particulièrement enchantée de ma présence, bien au contraire. Elle avait plutôt l’air de vouloir que je la laisse tranquille. Malheureusement pour elle, j’étais du genre têtue, et j’avais vraiment envie d’un peu de compagnie, pour une fois. Bien contente qu’elle n’ait pas l’intention de me faire part de ses problèmes personnels pour autant, je me contentai de lui tendre ma bouteille de Captain Morgan, qu’elle accepta volontiers, avant de répondre à ma question. Apparemment, elle était là pour les mêmes raisons que moi. Faut dire que c’était pas mal la seule motivation qui pouvait pousser quelqu’un à venir s’écraser près du lac à une heure aussi tardive.

« T’as l’air plus mal en point que moi, ma grande. Mais t’avais visiblement oublié l’alcool, donc c’est le rhum qui est venu à toi. Ça trouve toujours les personnes qui en ont le plus besoin, ces affaires-là. »

Ma présence avait l’air d’avoir quelque peu détendu la rouge et or. Tant mieux. Je lui adressai un léger clin d’œil, l’invitant à lancer les festivités. Je souris légèrement en voyant la grimace que ma camarade avait tirée en avalant la première gorgée. Elle ne devait pas boire souvent. C’est qu’elle ne devait pas avoir l’âge légal, de toute façon – comme si ça avait déjà empêché quelqu’un de consommer… En tout cas, la surprise ne l’arrêta pas et la jeune femme avala une ou deux gorgées de plus avant de me rendre la bouteille. Je m’emparai donc de cette dernière et portai à mon tour le goulot à ma bouche. À la différence de la lionne qui me faisait face, j’étais rendue habituée au goût de l’alcool et aucune grimace n’étira mon visage. Je me contentai d’avaler quelques gorgées, puis déposai l’objet dans l’herbe, entre nous deux.

« Qu’est-ce que tu dirais d’un petit jeu alcoolisé, histoire de faire un peu mieux connaissance? »

Et oui, je me transformais en Aileen. D’habitude, c’était toujours elle qui lançait des idées de jeux stupides. J’avais beau avoir déjà croisé la lionne dans la salle commune, je ne la connaissais pas plus que ça, et j'avais le jeu parfait pour faire plus amples connaissances. Et puis, c’était aussi un bon moyen d’ingurgiter une bonne quantité de nectar en un temps record – surtout pour moi, qui avais fait pas mal de bêtises dans ma vie. Je ne savais pas si c’était aussi le cas de ma camarade, mais je n’allais probablement pas tarder à le savoir.

« Tu sais jouer à ‘Je n’ai jamais’ ? Ce serait parfait pour avoir la pire des premières impressions l’une de l’autre, tu ne crois pas? »

J’en riais d’avance. Les questions posées lors de ce genre jeu finissaient toujours par tourner autour de trois principaux sujets : alcool, drogues et sexe. Moralité, c’était la solution parfaite pour se divertir tout en lui changeant les idées. J’attendis donc patiemment la réponse de mon interlocutrice, reprenant par la même occasion une gorgée de rhum.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nora Carlisle
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Baignade dans le Lac

Message par : Nora Carlisle, Ven 4 Nov - 16:44


Nora s’avouait un peu gênée par la situation. En général, les gens ne s’approchaient pas trop d’elle. Non. Elle passait la plupart de son temps seule dans son coin. Quand elle était plus jeune, ça ne la dérangeait pas tant que ça. Au contraire, elle appréciait plutôt ça. Elle se disait simplement qu’il valait mieux être seule que mal accompagnée. Que la compagnie d’autres personnes ne lui apporterait rien de bon. En gros, elle était tout simplement associable. Et il lui fallut du temps avant de le comprendre.
En réalité, son enfance avait été quelque peu gâchée par cette solitude. Personne ne comprenait réellement ce besoin qu’elle avait de se retrouver en compagnie de ses propres pensées. Et elle l’avait payé. Aucun ami. Rien. Nada. Et personne qui ne venait lui adresser la parole.

On pourrait croire qu’avec l’âge, tout se serait arrangé. Mais non. Nora avait bien quelques amis. Enfin, elle ne savait pas trop. Ils pouvaient davantage être considérés comme des connaissances. Peut-être disait-elle ça pour se donner bonne conscience ? Pour se faire croire à elle-même qu’elle n’était pas si associable que ça ? Elle n’en savait rien. La seule chose qu’elle savait, à cet instant présent, c’est que la présence de l’autre lionne lui faisait du bien. Comme si elle sortait enfin de cette bulle malsaine. Comme si elle s’ouvrait enfin au monde. Aux autres.

Après avoir bu, Nora se sentait déjà un peu plus détendue. Elle avait bien remarqué que Nya n’était pas là pour lui chercher des noises. Qu’elle était là pour passer un bon moment. Alors, Nora baissa la garde. Ce qu’elle n’avait pas l’habitude de faire.

Après tout, tant qu’on y est, autant en profiter ! pensa-t-elle.

L’autre lionne but à son tour. Nora fut impressionnée par sa descente. Elle avait descendu quelques gorgées et n’avait même pas grimacé. Elle devait être habitué à ça, contrairement à Nora qui se sentit vraiment novice en la matière. Sa grimace à elle avait été tellement ridicule. Elle s’était clairement affichée.

« Qu’est-ce que tu dirais d’un petit jeu alcoolisé, histoire de faire un peu mieux connaissance ? »

A ce moment précis, Nora savait qu’elle se casserait la figure en acceptant. Il suffisait de se rappeler de la tête qu’elle avait fait à la première gorgée de la boisson alcoolisée. Ce n’était pas tant qu’elle n’avait pas aimé ça. Au contraire. Mais c’était plutôt qu’elle avait peur. Peur des effets secondaires. Elle n’avait jamais vraiment bu. Ou bien un peu. Et elle ne connaissait pas ses limites. Peut-être tenait-elle bien l’alcool ? Ou pas. Certainement pas. Elle le sentait au plus profond d’elle-même.

« Tu sais jouer à ‘Je n’ai jamais’ ? Ce serait parfait pour avoir la pire des premières impressions l’une de l’autre, tu ne crois pas ? »

Nora avait déjà entendu parler de ce jeu. C’était durant sa troisième année à Poudlard. Dans la salle commune des Gryffondors. Nora était assise dans un des fauteuils autour de la cheminée. Elle lisait, comme à son habitude. Trois garçons étaient assis non loin et se racontaient leurs pires anecdotes. Et Nora s’était surprise en train de les écouter. L’un d’eux en avait parlé ce jour-là. Il s’agissait d’un jeu d’alcool durant lequel un joueur énonce une phrase commençant par « je n’ai jamais », et raconte un acte qu’il n’a supposément jamais réalisé. Tous ceux qui ont déjà accompli l’acte doivent boire une gorgée d’alcool. Nora avait alors trouvé ce jeu irresponsable.
Elle repensa à la raison pour laquelle elle se trouvait ici. Elle se remémora sa rencontre avec Nya quelques instant plus tôt.

« Ouais, pourquoi pas. Ça pourrait être drôle. »

Elle se surprit elle-même. Elle n’avait pas l’âge recommandé pour boire de l’alcool. Elle n’en avait jamais bu plus d’un verre. Elle ne savait même pas si elle le tenait ! Et elle acceptait de jouer, avec une inconnue qu’elle n’avait croisée que quelques fois dans sa vie ? Décidemment, elle était d’humeur plutôt changeante ces temps-ci. Et si ça dégénérait ? Elle n’en avait rien à faire. Pour l’instant, tout ce qui comptait, c’était de s’amuser.

« Je commence ! »

Elle prit quelques secondes pour réfléchir. Elle n’avait jamais joué à ce jeu. Forcément, c’était plus compliqué pour elle de trouver une idée maintenant. Elle décida de commencer de manière soft.

« Je n’ai jamais eu d’histoire amoureuse sérieuse. »

Nora savait que le jeu tournerait par la suite autour de questions beaucoup plus intimes. Elle n’avait jamais bu. C’était un fait. Mais elle avait des secrets bien enfouis. Et cette soirée semblait parfaite pour les dévoiler. Dieu sait qu’elle en avait beaucoup …
Revenir en haut Aller en bas
Nya O'Neal
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Baignade dans le Lac

Message par : Nya O'Neal, Sam 5 Nov - 20:49


Les dés étaient lancés – ou en l’occurrence, le jeu. Nora avait accepté ma proposition et désirait même commencer. Je n’y voyais aucun inconvénient. Ça risquait d’être intéressant. À force d’y jouer toujours avec les mêmes personnes -en l’occurrence, avec Aileen-, j’avais des dizaines et des dizaines de questions en réserve, mais les réponses obtenues étaient toujours les mêmes. Un peu de nouveauté ne me ferait pas de mal. Et puis, qui sait, peut-être que j’allais obtenir des détails croustillants sur ma camarade. D’autant plus que, vu sa réaction lorsqu’elle avait bu quelques secondes auparavant, elle ne devait pas particulièrement bien tenir l’alcool.

La première question concernait bien évidemment d’éventuelles relations amoureuses. Classique. Hhm… J’avais eu pas mal de coups d’un soir et de ‘romances’ sans lendemains, surtout sous l’effet de l’alcool, mais on ne pouvait pas vraiment dire que j’avais eu quoi que ce soit de sérieux. Hormis la vert et argent, avec qui l’ambiguïté perdurait et avec qui je maintenais une relation pas très claire, je n’avais jamais vraiment été en couple. Ce genre de rapprochements ne m’intéressait pas plus que ça. C’était une magnifique source d’embrouilles inutiles, et puis je n’avais jamais vraiment ressenti le besoin de mettre des mots sur mes liens. Pas très fan des étiquettes, je préférais vivre ma vie au jour le jour sans me poser de questions. Advienne que pourra.

Je me demandais toutefois si c’était la raison du petit coup de blues de la rouge et or. Après tout, si c’était la première question à laquelle elle avait pensé, il devait bien y avoir une raison. J’hésitai donc à lui demander un peu plus d’explications, mais me contentai de lui retourner la question. Si elle avait envie d’en parler, elle le ferait probablement d’elle-même, sans que j’aie besoin de lui demander plus de détails. Je ne touchai donc pas à la bouteille, puisque ma réponse était négative.

« Et ben, ça commence bien… Non, je n’ai jamais eu de relation amoureuse sérieuse, et toi? »

J’attendis patiemment sa réponse, réfléchissant à ce que j’allais bien pouvoir lui demander par la suite. Si je ne voulais pas la faire fuir avant même d’avoir pu en profiter un peu, il valait mieux commencer soft. La jeune femme n’était quand même plus si jeune que ça, et devait bien avoir fait quelques trucs amusants dans sa vie. Je la lançai donc sur un sujet un peu touchy pour certaines personnes, mais qui risquait de briser la glace plus qu’autre chose, puisque je serais la première à boire – plutôt dix bonnes gorgées qu’une d’ailleurs.

« Je n’ai jamais embrassé une fille. »

Cette fois-ci, je m’emparai de la bouteille et avalai une gorgée conséquente d’alcool, avant de reposer le rhum dans l’herbe. J'avais bien hâte de savoir si mon interlocutrice était pleine de préjugés, ou si elle s'en moquerait royalement.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Baignade dans le Lac

Message par : Contenu sponsorisé, Aujourd'hui à 9:01


Revenir en haut Aller en bas
Page 41 sur 41

 Baignade dans le Lac

Aller à la page : Précédent  1 ... 22 ... 39, 40, 41

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc :: Le Lac-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.