AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc
Page 49 sur 52
Petite promenade
Aller à la page : Précédent  1 ... 26 ... 48, 49, 50, 51, 52  Suivant
Invité
Invité

Petite promenade - Page 49 Empty
Re: Petite promenade
Invité, le  Sam 11 Juin - 0:49

Vraiment… Quand on n’était plus aussi assuré qu’auparavant dans ses gestes… Quand on ne savait plus où positionner ses pas, lequel il fallait rabattre, lequel il fallait avancer, quand est-ce qu’il fallait tourner, à quel moment était-il de bon ton d’accorder une révérence à une partenaire imaginaire… Quand toutes ces interrogations arrivaient, les souvenirs des entraînements difficiles étaient salutaires. C’était le droit, qu’il fallait rabattre avant le gauche… C’était cette jambe, qu’il fallait plier, alors que l’autre était tendue sur le côté… C’était ce geste de main, qu’il fallait effectuer, à tel moment précis, sinon la danse perdait de son rythme, de sa vigueur, de sa souplesse… De sa noblesse…
Mais, danser le menuet seul… Ce n’était pas aussi amusant que de le danser avec une inconnue, un soir… Alors que les chandeliers sont éclairés par des flammes de couleurs variées, que la foule des invités endimanchés se presse auprès du buffet, ne sait que faire de ses pieds, de ses mains, se distraie avec les petits fours et le champagne…

Et là, les premières notes…
D’abord timides, puis vivaces, magiques, entraînante… L’on ne sait pourquoi, mais l’on décide subitement de suivre leur rythme, de se laisser entraîner, de se perdre au son des violes et du clavecin…
Et c’était ces moments, à la fois magiques et intenses, où il perdait le contrôle de son Etre, qu’Asclépius se sentait le plus vivant…

Parfois, il lui arrivait de croiser, dans la foule, le bruit, et les odeurs, un regard, puis un visage qui lui était moins antipathique que les autres… De préférence, un joli visage de jeune fille… Mais il n’était pas regardant, tant que la personne en valait la peine, tant qu’elle savait danser ; qu’elle aussi, était capable de chuter, perdre le contrôle… Puis de revenir.
Et lui, aimait tendre le bras, soutenir un corps qui s’abandonne, avant de l’aider, à se redresser…

C’était des instants volés, qui ne duraient jamais bien longtemps, mais qu’il avait appris à chérir, lors de ses nuits d’insomnies, ou lors de ses entrainements bucoliques… C’était ces instants, qu’il souhaitait retrouver… Alors que, seul, désœuvré, perdu, angoissé et effrayé… Il tentait de discerner au mieux ce qu’il fallait faire ensuite…
Il n’en avait aucune idée…
Pourquoi faire ?

Un bruit, tout léger, derrière lui…
Et un, deux, trois… Un, deux, trois… Un, deux, trois…
Il ne devait pas encore se retourner : il fallait garder le rythme.

La discipline : il n’y avait vraiment que ça, pour la pratique d’un art… ça, et le talent, la rigueur, la passion…
Mais, en tant qu’Allemand (factice), il se contenterait de la discipline… Il n’était pas certain de posséder assez de rigueur (papillon volage qu’il était), de passion (puisque son apathie avalait tout), ou de talent…
A moins… Que la passion…
Oui… Sombrer dans la violence des émotions… C’était… C’était…
Tomber dans le gouffre, se laisser emporter par le courant.
Et ce n’était pas dans son caractère.

Déjà, son rythme se ralentit ; il est temps de saluer sa partenaire.
Au revoir, belle Terpsichore ! A bientôt !

Et un, deux, trois… Un, deux, trois…
En un mouvement de cape, Asclépius se tourne, et termine sa danse par une révérence, avant d’observer le visage qui lui fait face.
Joli visage, bien qu’un peu froid.
Une camarade ? Pas d’embarras à avoir.

Ce n’était pas la Muse qu’il désirait mais… Il n’était pas poète… Pas encore…

« - M’accorderais-tu la prochaine danse ? »

Kathleen Gold
Kathleen Gold
Serpentard
Serpentard
Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Petite promenade - Page 49 Empty
Re: Petite promenade
Kathleen Gold, le  Ven 24 Juin - 14:02

Tu observes
Le ballet.

Une représentation exceptionnelle, mesdames et messieurs,
Rien que pour toi.
Quelle veinarde tu fais, pouvoir contempler un tel spectacle sans aucune gêne aux alentours. Sans siège non plus, mais qu'est-ce que le confort de velours rouge quand un danseur décide de te divertir toi et toi seule dans ce lieu isolé ? Désagrément de peu de prix devant les avantages. Tu croises les bras et tu savoures.

Ton congénère, petit serpent parmi les autres reptiles, semble aimer se mouvoir et onduler dans l'herbe. S'élancer un peu, s'imaginer au bras d'une jeune compagne qui le suivrait dans ses voyages. Tu ne dis toujours rien, présence silencieusement. Tu espères être discrète, ne pas le déranger, tout en n'en ayant rien à faire au fond de toi. Tu ne l'as pas incité à démarrer ce ballet improvisé, et si tu l'interromps volontairement ou non, tu n'iras pas t'en sentir coupable. Tu as l'impression qu'il n'évolue dans les airs, porté par des vents studieux, que pour toi. Qu'il le fait à dessein, afin de contenter sa spectatrice.

Tu apprécies l'illusion sans pour autant t'y laisser complètement aller. Sois réaliste de temps en temps, cela te fera du bien.

Tu sens la fin de la représentation approcher, les rideaux rouges commençant à tomber. Un petit monsieur imaginaire tient une perche qu'il frappe douze fois au sol. Ou pas. Tu ne sais pas, tu n'es pas au point sur le chapitre de théâtre. Tu regardes le jeune homme faire sa révérence, devant sa cavalière invisible. Peut-être qu'elle ne l'était pas pour lui. Peut-être voyait-il une danseuse devant lui, blonde ou brune, qui se déplaçait au même rythme que lui, sur les mêmes notes inaudibles.

Tu t'apprêtes à partir après son salut, convaincue que le spectacle était terminé. Mais l'amuseur de foule se tourne alors vers toi, simple public parmi une foule d'anonymes inexistants. Tu ne t'attendais pas à ce qu'il te regarde, et t'adresse la parole, même si tu te doutais que ta présence avait été remarquée, inconvenante invitée.

- M’accorderais-tu la prochaine danse ?

Regards mutuels, et interrogations différentes pour chacun.
Question pour lui
Confusion pour toi.

Monter sur scène, te montrer, t'exposer ainsi n'était pas dans ta nature. Tu l'as vu danser, vu onduler. Tu en es incapable, pas avec autant d'aisance. Tu n'as pas dansé depuis une éternité, et tu n'excelles pas dans ce domaine. Malgré l'éducation réglé comme une partition, malgré les exigences maternelles, tu n'as jamais prit la peine de t'exercer comme il se doit cet art complexe. Cependant, il n'y a que toi pour venir t'aventurer par ici. Peu de chance de te faire surprendre à son bras.

Et l'invitation, spontanée, est presque tentante. Tu regardes le jeune homme, qui ne devait pas être bien plus vieux que toi. Tu le regardes quelques secondes avant d'approcher. Après tout, tu n'as rien de plus intéressant à faire.

-Je ne suis pas la meilleure des cavalières.

Tu ne prends pas le temps d'accepter correctement l'invitation. Tu inclines la tête en signe de salut et tu le rejoins sur sa piste de danse invisible.
Espérant hériter un peu de sa grâce le temps d'un duo.
Invité
Anonymous
Invité

Petite promenade - Page 49 Empty
Re: Petite promenade
Invité, le  Mer 13 Juil - 22:39

La courbe de ses lèvres s’ourle doucement, face à l’invitation acceptée. La demoiselle semblait confuse, partagée : qu’importe, il n’était guère ici pour se préoccuper de ses états d’âme divers et variés (bien que ces derniers devaient probablement se révéler être scandaleusement intéressants, à n’en point douter) ; seulement pour danser. Danser seul, c’est bien ; danser à deux, c’est mieux. C’est ce qu’il aurait pu se dire en prenant doucement la main de la jeune fille dans la sienne. Malheureusement, ce ne fut pas le cas.
Comment faisait-il déjà, pendant les bals divers et variés, à lesquels il avait déjà été convié ?

Ah, oui.
Comment avait-il pu oublier ce détail… Détail qui revêtait pourtant toute son importance, puisqu’il l’empêchait de ressentir un quelconque malaise dans ses sournoises entrailles.
Rien de pire que cette désagréable sensation, alors que l’on s’adonne à l’une de ses activités favorites.

Délaissant sans peine la demoiselle, le Serpentard s’éloigna afin de de partir en quête d’un objet bien particulier, que son sac d’école contenait. Puisqu’elle avait acceptée si gracieusement l’invitation, et qu’elle avait également eu l’insigne honneur de combler ses pupilles avides, elle pouvait bien se permettre d’attendre que lui-même soit prêt à la faire danser.

« - Tu ne seras certainement pas la meilleure des cavalière, mais j’ai l’outrage de me prétendre bon cavalier. »

Il esquissa un sourire suite à sa remarque, et attrapa la paire de gants blancs qui dormait dans une poche de tissu de son sac de cuir. En des gestes élégants, il les revêtit.
Désormais il était apprêté, il pouvait faire face à l’adversité : une charmante jeune fille, à la chair qu’il devinait tendre et carnée sous la pulpe de ses doigts gantés.

Etablir un contact physique avec un être vivant autre que lui-même… Relevait bien souvent de l’exploit… Quand il était d’humeur sociale. La plupart du temps, il se détachait : comme si son esprit décidait de partir en voyage à côté de son corps, comme une ombre enveloppante, tandis qu’il bougeait selon une mécanique bien huilé.
Asclépius était ainsi aussi organique qu’une orange, et aussi mécanique qu’une horloge.

Toucher un corps chaud, ça le répugnait.
Rien que la vision de cette carnation, ça lui suffisait à lui donner de morbides nausées, et à faire tomber sur le sol sensible sa tête blonde.

Réprimant un frisson d’angoisse, il vint de nouveau prendre la main de sa partenaire du bout des doigts, son autre main restant sagement repliée dans son dos : voilà bien pourquoi le menuet avait sa préférence, comparé à la valse.
En valsant, les chairs étaient collées de façon peu hygiénique l’une contre l’autre, insistant sur la proximité non-protocolaire des partenaires. Alors qu’au menuet… C’était bien plus élégant et sophistiqué : l’on se touchait peu, l’on effleurait parfois quelques doigts blancs tout au plus, l’on tournait et tournoyait en harmonie avec son partenaire… Et au terme de la ronde, l’on changeait les participants. Une belle façon de briser la monotonie codifiée des soirées aristocratiques : l’on voyait sans cesse de nouvelles têtes ! Ainsi, l’on n’était pas obligé de se souvenir avec qui l’on avait dansé la première fois ! De plus, le fait de saluer constamment ses partenaires donnait de la cordialité et de la politesse à la rupture.

Vraiment, le menuet était la danse la plus plaisante qui puisse exister en ce bas-monde.

Chantonnant à lui seul un air digne des grands orchestres de salon, l’aristocrate commença à danser la partie masculine, attendant que la partie féminine lui réponde en retour ; mais, singulièrement heureux d’avoir trouvé un ersatz de Terpsichore, il accepterait sans mal que la demoiselle en face, fasse de son mieux avec ses palmes du bout du pied. L’on ne pouvait avoir été béni par toutes les qualités du monde à la naissance, n’est-ce pas ?

Un instant, poussé par une politesse déplacée, le Serpentard songea qu’il aurait pu être convenant de connaître le nom de sa compagne… Puis haussa les épaules :
Il n’avait besoin que d’un corps pour lui tenir compagnie actuellement, pas d’un esprit pensant.
Kathleen Gold
Kathleen Gold
Serpentard
Serpentard
Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Petite promenade - Page 49 Empty
Re: Petite promenade
Kathleen Gold, le  Sam 20 Aoû - 12:32

Mille excuses pour le retard et pour le RP nul

L'autre serpent s'éloigna pour revêtir des gants blancs. Tu hausses les épaules. Tu as rarement vu un tel respect des règle de bienséance.
Bienséance que tu exècres de plus en plus, tout en l'admirant, en en faisant partie.
Les gants blancs, le maintien princier. Ne manque plus que le costume noir à col blanc, et la robe de bal vaporeuse.

Il t'invite à commencer.
Au moins, il essaie de te rassurer comme il peut, même si cela frôle l'arrogance. Arrogance qu'il reconnaît lui-même, comme tu reconnais tes dons limités en ce qui concernait les arts subtils des gesticulations de bras et de pieds. Tu savais bel et bien danser, ou du moins, tu maîtrisais les pas d'à peu près n'importe quelle danse de salon - du moins, celles qui pouvaient être pratiquées sur les tapis de Gold Manor. Mais tu craignais de te ridiculiser. Après tout, cela faisait un moment que tu n'avais plus foulé une piste de danse.

Il commence à avancer sur sa partie, tournant et saluant. Vous devriez être beaucoup plus, pouvoir échanger de partenaire, toucher du bout des doigts d'autres mains. Tu aurais dû sourire niaisement à d'autres hommes, lui aurais pu prendre d'autres mains. Mais vous n'étiez que deux adolescents, dans une salle à ciel ouvert et pieds dans l'herbe. Aristocrates répétant  des gestes distingués, hors des sphères où ils y sont contraints.

Vous auriez dû parler. Vous regarder, vous adresser la parole. C'est à cela que serve ce genre de danse après tout. Faire connaissance, se rapprocher, plus s'il le fallait. Les règles de vos hautes sociétés. Et pourtant personne ne pipait mot. Après tout, tu n'étais qu'une cavalière de fortune, et lui un élève inconnu avec qui tu occupais ton après-midi.

Tu l'observes tournoyer, admirant la précision de ses mouvements. Il avait clairement un penchant pour de tels arts, alors que tu préférais de loin rester assise dans ton coin à ne rien faire. Tu craignais de plus en plus qu'il n'ai eu raison et que tu ne puisses soutenir son niveau.

Vient ton tour, où tu ne peux plus te dérober. Tu salues et commences ta partie. Tu essaies de mettre à profit les divers enseignements que tu as reçu au fil des ans. Tentes de ne pas tout gâcher, s'il-te-plaît. Mets ton pied ici, puis là... Voilà, tu ne t'en sors pas trop mal. Disons que c'est convenable. Tu ne te trompes pas de pas, c'est déjà cela. Après tu as autant de grâce qu'une tortue essayant de rejoindre la mer, mais c'est une autre histoire.

Tu te retournes vers lui, alors que tu achèves finalement tes tours. Ni une énorme catastrophe, ni une franche réussite. Au moins, tu avais en effet un bon compagnon, qui savait ce qu'il faisait. Il y avait au moins l'un de vous deux qui n'était pas un incapable fini.

Léger sourire contrit. Comparé à lui, ta prestation pourrait paraître comme une insulte.

-Pas exactement ce que tu cherchais, n'est-ce pas ?
Invité
Anonymous
Invité

Petite promenade - Page 49 Empty
Re: Petite promenade
Invité, le  Mer 7 Sep - 21:20


L.A. de Goldy



La galanterie était une partie du ciment social, avec la politesse. C’était un de ces ingrédients qui faisait le ciment quoi. Peut-être ces petits granulés que l’on fiche entre les briques ? Ou alors ces trous comblés à la colle pour que la face de la bâtisse soit plaisante ? Peut-être un peu de tout ça, qui sait ? Il n’était pas maçon. Seulement étudiant et un brin sorcier. Un brin, un épi… Au moins, il connaissait la magie des petits pas, dansés sur la mousse.
La danse avait été agréable : loin des hauts standards auquel il avait été habitué en raison de son talent pour la chose, mais, certes… Ce n’était guère incommodant.
Disons qu’il s’y accommodait : la partenaire avait le mérite d’être bien plus charmante que ces personnes avec lesquelles il avait l’habitude de danser… ça le changeait, agréablement.

Elle avait le mérite de faire son mieux, si ce n’est plus… D’essayer d’atteindre un niveau plus élevé pour être à la hauteur de la danse, tout en sachant pertinemment qu’elle avait parfois quelques travers. Asclépius appréciait cela. Il était capable d’apprécier pas mal de choses.
Tournoyant, s’arrêtant, ajustant son pas, il fit une dernière fois la révérence à sa compagne et esquissa un sourire face à sa réplique finale, la note de son orchestre imaginaire résonnant encore en diapason dans les nerfs articulés de son cerveau dansant :

« - Je ne cherchais rien de spécifique : je ne suis point déçu. Tu danses mieux que ce que tu avais laissé entendre, cependant… Tes mouvements sont perfectibles, tu peux t’améliorer. Ne te manque qu’un peu de souplesse. »

Il esquissa un sourire qui aurait pu être qualifié de doux : ça l’était, autant que pouvait l’être une statue de marbre peaufinée par le talent d’un maître sculpteur.

Dans un élan, tout en courbe et en douceur, il s’approcha de la demoiselle, prit délicatement sa main entre la sienne et la porta de façon aérienne à ses lèvres.
Il n’y eut nul toucher, presque un effleurement, pas même un souffle.
Le Serpentard laissa ensuite repartir le membre avec cette même douceur fragile que l’on pourrait employer pour porter un petit oiseau tombé du nid et prêt à s’envoler.

« - Je te souhaites, une bonne continuation. Tu sais où me trouver, pour une prochaine danse… Si tu t’es améliorée entre-temps. »

Il ne fit rien pour cacher son sourire narquois et repartit tranquillement en direction du château, les chaussures lacés entre elles afin de former un collier de gaudasses autour de ce cou si frêle : empêchant ainsi la jonction entre la tête et les épaules du danseur.

[Fin du RP]

James Vasilievich
James Vasilievich
Serdaigle
Serdaigle
Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de transplanage


Petite promenade - Page 49 Empty
Re: Petite promenade
James Vasilievich, le  Lun 31 Oct - 20:22

RP en compagnie de Elly




Le jeune homme ferma les yeux un instant. Ce moment de liberté... James en avait rêvé toute la journée. Prenant une profonde inspiration, son corps se détendit doucement. C'était l'heure. Il était temps de prendre un peu soin de lui et d'apaiser son esprit. Enfin, un instant de paix extérieure et intérieure. Il ne lui restait plus qu'à trouver un endroit calme à la lisière de la forêt, ou à l'ombre d'un rempart, ou derrière un fourré... Plongé en pleine nature, le jeune homme pourrait laisser libre cour à ses émotions, être attentif aux moindres réactions de son corps...

James s'aventura pendant quelques minutes dans le parc. Sans pour autant se donner pour objectif de trouver un lieu précis, le jeune sorcier laissait son instinct le guidait. Son objectif était de méditer un peu, loin du tumulte de la vie étudiante.


* Ici, ça fera l'affaire. * se dit-il, enthousiaste.

Souriant, James prit le temps de s'étirer consciencieusement et s'accroupit. Une fois en tailleur, les yeux clos, l'adolescent se laissa porter par ses sensations. Ces derniers temps n'avaient pas été de tout repos pour lui. Son esprit lui jouait bien souvent des tours et le sommeil semblait l'avoir oublié. C'est pourquoi, James tenait tant à ces petits moments d'intimité avec lui-même. Se focalisant sur l'émotion qui l'accablait depuis quelques jours, le jeune homme allait tenter l'impossible: comprendre d'où lui venait cet intense sentiment de mélancolie.
Elly Wildsmith
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Petite promenade - Page 49 Empty
Re: Petite promenade
Elly Wildsmith, le  Lun 31 Oct - 21:31

Lorsqu’Elly sortie du château ce jour-là, elle ignorait encore où elle voulait aller. Elle était juste décidée à trouver un coin tranquille. Loin du tumulte de Poudlard. Elle ne se sentait pas chez elle ici, comme si tout lui rappelé que c’était une étrangère. La nuit dernière avait été agitée et la conversation avec sa consœur de Poufsouffle Alicia n’avais pas suffi à la rassurée. Elle ne savait pas vraiment ce qu’elle faisait ici.

De colère ou plutôt d’énervement, elle enleva sa robe de sorcière noire à l’emblème de sa maison et la fourra dans son sac à dos. Laissant ainsi apparaitre sa tenue, c’est-à-dire un jean gris, ses baskets noires et un sweat rouge vieilli avec une inscription en français plus vraiment lisible. De sa poche arrière de jean, elle chercha un objet moldu : un mp3. Elle aimait beaucoup les objets moldus, ils lui rappelaient son père. Elle enfonça les écouteurs dans ses oreilles et lança la chanson qui la détendait en ce moment.

You with the sad eyes
Don't be discouraged
Oh I realize
It's hard to take courage
In a world full of people
You can lose sight of it all
And the darkness, inside you
Can make you feel so small


Elle poursuivit sa balade en chantonnant, dévalant la prairie qui bordait Poudlard. En chemin, Elly tomba sur un jeune homme assis en tailleurs, les yeux clos. Elly releva un sourcil. Il semblait avoir le même âge qu’elle. Il portait une barbe naissante et avais les cheveux couleur de jais, d’un noir profond et intense. Elly secoua sa tête, pourquoi détaillé ainsi ce parfait inconnu qui n’avais rien demandé à personne, et encore moins à elle-même. Il semblait plutôt vouloir qu’on le laisse tranquille. Et Elly ne comprenais que trop bien cette envie.

Elle s’éloigna de quelques mètres et s’assied dos à un arbre. De l’autre côté de l’inconnu, afin de ne pas le dérangé. Elle augmenta le volume de son MP3, ferma ses yeux et appuya sa tête sur l’arbre en fredonnant l’air de la chanson qui la détendait avec son rythme apaisant.
James Vasilievich
James Vasilievich
Serdaigle
Serdaigle
Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de transplanage


Petite promenade - Page 49 Empty
Re: Petite promenade
James Vasilievich, le  Mar 1 Nov - 16:42

Après quelques minutes à savourer cet état de vide émotionnel dans lequel il avait réussi à se plonger, James rouvrit doucement les yeux. Cette sensation... Le jeune homme la ressentait au plus profond de lui-même. Cet état de paix intérieure... Cette fois, c'était si intense qu'un sourire illuminait son visage. Il ne pouvait lutter contre ce témoignage physique de son bien-être. Il était si rare pour lui d'arriver à ce stade. Toutefois, lorsque son esprit parvenait à l'état de pleine conscience de son être, quand plus aucune pensée néfaste ne venait l'envahir, James se sentait voler. C'était comme ressentir son âme et son corps vivre en communion.

Béat d'admiration pour ce qu'il venait d'accomplir, le jeune sorcier ne fit tout de suite attention au monde extérieur. Ses yeux croyaient à peine à l'existence de ce qu'il voyait devant lui, à savoir la simple nature... mais une nature d'une beauté nouvelle. Ainsi, ses oreilles ne perçurent pas instantanément le léger son lointain provenant du MP3 d'une jeune demoiselle se trouvant non loin de lui. Distrait par la musique qui lui parvenait, James se retourna pour voir d'où cela venait. L'étudiant assise contre un arbre devait avoir mis le volume de son MP3 à plein régime pour qu'il en perçoivent un son léger. Ou alors, James avait vraiment une acuité auditive incroyable.

Prenant quelques secondes de réflexion, le jeune Serdaigle se décida à se lever pour accoster cette intrus. Passionné de musique comme il l'était, James ne pouvait s'empêcher de sentir pointer le sentiment de curiosité à l'égard des goûts musicaux de la jeune demoiselle. D'ailleurs, le sorcier n'aurait su dire de quelle maison elle provenait. De toute évidence, la jeune fille s'était débarrassée de son uniforme. Est-ce pour ne pas être catégorisé ? N'était-elle pas fière de porter ses couleurs et son emblème ?

Se mettant sur ses pieds, James s'approcha en prenant soin de ne pas faire de mouvements brusques. Il ne voulait pas interrompre cette jeune demoiselle plongée dans ses pensées et sa musique. S'asseyant près d'elle, Jim' trouva son attitude suspecte, voir étrange, peut-être même glauque. Mais, c'était plus fort que lui. Il était curieux. Alors qu'il patientait, attendant une réaction de sa comparse, James mena une réflexion quand à la répartition des maisons à Poudlard.
* Poudlard et ses traditions. Le Royaume-Uni et ses traditions. * pensa-t-il. * Pourquoi avoir constamment cette tendance à tout catégoriser ? * Car, quand il y réfléchissait bien, James ne trouvait pas qu'on puisse mettre les gens dans des boîtes avec une étiquette dessus. D'ailleurs, combien de fois s'était surpris à parler et à arpenter ce ton sarcastique, cynique et provocateur des Serpentards ? ou à sentir le courage pénétrait ses veines et l'animer contre certaines injustices ? James en vint à la conclusion que chacun selon ses actes ou selon ses choix ou les difficultés de l'existence pouvait appartenir à chacune des maisons.
Elly Wildsmith
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Petite promenade - Page 49 Empty
Re: Petite promenade
Elly Wildsmith, le  Mer 2 Nov - 0:17

Elly était plongée dans ses pensées, dans ses réflexions. Elle n’entendit pas qu’une personne s’était assise auprès d’elle. La seule chose qu’elle remarqua, c’est le vent qui ne lui dérangeait plus ses quelques mèches folles. Si son MP3 ne s’était pas brutalement arrêté, elle n’aurais sans doute pas rouvert les yeux de suite. Mais celui-ci s’était soudainement stoppé net.

- Mais p*tain de …

La vulgarité n’était normalement pas son fort, mais là, s’en était trop. Péniblement, elle rouvrit les yeux. Et le vit. Le jeune homme de tout à l’heure qui semblait méditer sur l’herbe s’était approché. Sous l’effet de la surprise, Elly patina 2 mètres plus loin. La situation pourrait prêter à sourire, on aurait dit un animal pris au piège sur un lac bien gelé, avec les quatre pattes refusant toute synchronisation.

- Mais qu’est-ce que … pourquoi … qui … vous ?

Elly avait visiblement beaucoup de mal à reprendre ses esprits, que faisait-il là désormais ? Elle le scruta. Il avait lui aussi un regard inquisiteur, un regard d’un gris perçant. Elle se sentit frissonnée, comme si son regard l’avait gelée sur place. Elle cligna des yeux plusieurs fois, peut-être rêvait-elle en fait. Non, il ne disparaissait pas, non, elle non plus n’allait pas disparaitre.

Elly essaya de se ressaisir, s’asseyant en tailleurs. Etonnamment, elle garda la distance que la peur avait mise entre elle et lui. Elle l’observa, détaillant chaque parcelle de cet étranger qui semblait attisé de curiosité. Elle ne savait pas si elle devait parler ou non. Elle était perplexe, car, s’il avait voulu lui parlé, il aurait très bien pu le faire alors qu’elle était adossée à l’arbre.

*Peut-être n’a-t-il tout simplement pas envie de discuter* pensa à nouveau Elly

N’osant rompre le silence, elle continua de le fixer. Elle trouvait cela très impoli, mais elle n’aurais su comment engager la conversation vu comment la présence du jeune homme l’avais fait reculer.
James Vasilievich
James Vasilievich
Serdaigle
Serdaigle
Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de transplanage


Petite promenade - Page 49 Empty
Re: Petite promenade
James Vasilievich, le  Jeu 3 Nov - 9:31

- Mais p*tain de …

James tourna la tête vers la jeune demoiselle brune ayant lâché ce juron. Souriant, le Serdaigle constata que ce n'était pas de sa faute (ce qui l'apaisait quelque peu par ailleurs), mais à cause du MP3 qui devait certainement manquer de batterie. Combien de fois s'était-il lui lui-même retrouvé dans une telle situation d'angoisse? Plus de batterie dans ce petit appareil moldu signifiait devoir affronter quelques heures voir une journée entière sans musique, sans sentiment d'espoir... Devoir affronter le monde réel avec des vrais personnes qui ne cherchent qu'à aspirer la moindre énergie positive de votre être. James eut un frisson en pensant à ça.

Soudain, la jeune demoiselle s'activa à ses côtés. Ouvrant les yeux, elle sursauta. Sursauter était le moins qu'on puisse dire... C'était limite si elle n'essayait pas avec peine de prendre la fuite loin de Jimmy.


- Mais qu’est-ce que … pourquoi … qui … vous ?

De nouveau, Jimmy se trouva dans cette situation. La situation du mec vraiment pas doué pour les rapports sociaux. Jim' s'y prenait toujours mal. Plus maladroit en société lui semblait impossible. James n'y arrivait pas. Il ne comprenait pas comment tout ça fonctionnait. Quand il restait timide dans son coin pour éviter ces problèmes et toutes maladresses, ça ne marchait pas et on le prenait pour un jeune homme étrange, asociable. Et lorsqu'il essayait de prendre contact avec autrui, ça partait toujours en vrille d'une manière ou d'une autre.


- Non... s'empressa-t-il d'articuler. Attends... Ne t'enfuis pas. Je ne suis pas méchant ou ...

James allait prononcer le mot "bizarre"... Si. Là, bizarre il l'était et c'est le moins qu'on puisse dire.

- Malintentionné, ajouta-t-il. Ok... Je suis un peu bizarre, mais je voulais juste savoir ce que tu écoutais comme musique.

Honteux et déçu des réactions qu'il provoquait sur son passage, Jim' se recroquevilla sur lui-même. Après si cette jeune demoiselle voulait s'enfuir, elle aurait bien raison.  
Elly Wildsmith
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Petite promenade - Page 49 Empty
Re: Petite promenade
Elly Wildsmith, le  Jeu 3 Nov - 11:04

Alors qu’elle était campée sur sa position, le jeune homme semblait vouloir la rassurer

- Non... s'empressa-t-il d'articuler. Attends... Ne t'enfuis pas. Je ne suis pas méchant ou ...

Il marqua un temps d’arrêt, Elly le regarda intensément. Si la peur l’avais fait fuir, le comportement particulier de l’inconnu était quelque peu étrange et aurait pu la poussé à prendre ses jambes à son cou. Comme pour répondre à ses pensées, le jeune homme poursuivit :

- Malintentionné. Ok... Je suis un peu bizarre, mais je voulais juste savoir ce que tu écoutais comme musique.

Elly releva un sourcil, elle cherchait le jeune homme du regard. A défaut de l’avoir complétement rassuré, le fait qu’il s’intéresse à la musique apaisa Elly. Quelqu’un sensible à la musique ne pouvais pas être fondamentalement mauvais, enfin c’est ce qu’Elly pensais.  Le jeune homme en face d’elle semblait vraiment perturbé, comme si la réaction d’Elly l’avait déçue. Elle s’en voulait d’avoir provoqué un tel résultat, elle n’aimait vraiment pas cela.

Elly se mit sur ses jambes d’un seul coup, avec une grâce qui n’était franchement pas habituelle pour elle. Cela la fis sourire, pour une fois que ses jambes lui avaient obéi de manière efficace et sans lui faire honte ! Ensuite, elle reprit place au pied de l’arbre, se rassit en tailleur et adressa au jeune homme installé à côté un sourire qui se voulait rassurant et gentil.

- C’était « True Colors ». La chanson de toute à l’heure. J’aime beaucoup la musique moldue, elle est différente de la nôtre je trouve. Tu aimes la musique ?

Elle avait enchainé ses quelques phrases rapidement, comme pour rassurer le jeune homme. Elle parla ensuite avec une voix plus douce, plus calme.

- Je m’appelle Elly, et toi ?


Elle fixa son regard gris, contempla le jeune homme qui se trouvait à ses côtés. Elle attendait une réaction de sa part. Il s’était replié sur lui-même et Elly n’aimais pas trop cela, surtout que c’était visiblement de sa faute. Elle se mordit la lèvre, peut être allait-il partir. Elle ne pourrais que le comprendre vu la réaction qu’elle avait eu.
James Vasilievich
James Vasilievich
Serdaigle
Serdaigle
Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de transplanage


Petite promenade - Page 49 Empty
Re: Petite promenade
James Vasilievich, le  Sam 5 Nov - 15:16

Un mouvement furtif. Elle s'était redressée. Ce n'était qu'une question de secondes avant qu'elle ne se taille en courant à toutes jambes.

- C’était « True Colors ». La chanson de toute à l’heure. J’aime beaucoup la musique moldue, elle est différente de la nôtre je trouve. Tu aimes la musique ?

Ses oreilles le tromperaient-elles? L'étudiante n'était pas encore partie en courant à l'autre bout du château, aussi loin que possible de cet étrange jeune homme.

- Je m’appelle Elly, et toi ?

Non, James ne rêvait pas. Levant la tête, ses yeux se posèrent sur Elly. La jeune demoiselle était là, en chair et en os. Et qui plus est, elle tenait à faire connaissance. SA connaissance, à lui, à James. Le jeune homme n'en croyait pas à ses oreilles. D'ordinaire, les gens fuyaient lorsqu'il avait un tel comportement, à savoir lorsqu'il était lui. Même s'ils n'étaient pas destinés à nouer une grande et solide amitié, Jimmy était reconnaissant à Elly d'être restée.

Un sourire apparut sur son visage. Avoir une conversation avec quelqu'un, une discussion sur la musique moldue. Wouha. Il réalisait à peine que cela se produisait.


- Je m'appelle James et je suis pianiste ! Enfin, pianiste... Disons, que j'apprends... lança-t-il avec fierté. Donc, la musique, c'est un peu toute ma vie. Enfin... Le Rock et la musique classique. Mais, je suis mélomane. Disons, que j'aime toute sorte de musique. "True colors"... C'était quel groupe? ajouta-t-il avide de connaître quelques sons nouveaux.

Voilà, c'était parti. On ne pourrait plus l'arrêter. D'ailleurs, en déblatérant tous ses mots, James s'était aussi redressé. Gêné, il se passa la main dans ses cheveux et déclara dans un murmure:


- Merci de ne pas être partie...

Afin de ne pas laisser de silence embarrassant, Jim' invita Elly à se promener dans le parc.

- Ça te tente une p'tite ballade? demanda-t-il en resserrant son khata autour du cou.
Elly Wildsmith
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Petite promenade - Page 49 Empty
Re: Petite promenade
Elly Wildsmith, le  Sam 5 Nov - 20:20

Il avait parlé tellement rapidement qu’Elly avait eu du mal à saisir de suite ce qu’il avait dit. Elle avait compris qu’il aimait la musique et qu’il était pianiste. Et qu’il s’appelait James aussi. Elle avait cru comprendre qu’il était curieux de savoir de quel groupe provenait la chanson qu’elle écoutait quelques minutes auparavant.

- C’est une reprise de Phil Collins. Mais c’est de la pop, je ne sais pas si tu aimes.


Elle avait à peine terminé sa phrase, que le Serdaigle lui dit alors

-  Merci de ne pas être partie …


*Euh, parce que j’aurais dû partir ?*


Elly ne comprenais pas trop, il semblait sur la défensive. Comme si pour lui, c’était curieux que quelqu’un lui adresse la parole. Sans s’en rendre compte, Elly haussa les épaules. Qu’importe. A partir du moment où on existe on devient forcément bizarre pour quelqu’un. Quoiqu’on fasse.

- Ça te tente une petite balade ?


Sans réfléchir, elle lui répondit directement

- Oui ok, à une condition.

Elle sentit le regard du jeune homme sur elle, il semblait s’interrogé sur la nature de la condition imposée par Elly. Celle-ci semblait gênée mais elle ne pouvait pas continué à se demander pourquoi il avait si peur qu’elle soit partie. Elle sourit avant de poursuivre.

- Pourquoi tu m’as remercié de ne pas être partie ? Nan parce que … je sais pas, c’est particulier ! Tu ne vas pas me mangé hein quand même ? Je suis pas comestible tu sais !

Elle avait fait une blague vaseuse, et désormais elle riait aux éclats. Qu’importe pourquoi il avait cru qu’elle allait partir, Elly trouvais la situation vraiment très particulière, et surtout plutôt drôle. Cela faisait longtemps qu’elle n’avait pas ri de cette façon, peut-être depuis qu’elle était partie de ses Pyrénées natales.
James Vasilievich
James Vasilievich
Serdaigle
Serdaigle
Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de transplanage


Petite promenade - Page 49 Empty
Re: Petite promenade
James Vasilievich, le  Dim 6 Nov - 9:21

- Oui ok, à une condition.

Interloqué, James leva les yeux vers elle. Le jeune étudiant ne s'attendait pas à ce qu'elle émette une condition à une simple promenade. Instinctivement, ses muscles se tendirent sous le sentiment de méfiance qui s'emparait à présent de son être.

- Pourquoi tu m’as remercié de ne pas être partie ? Nan parce que … je sais pas, c’est particulier ! Tu ne vas pas me mangé hein quand même ? Je suis pas comestible tu sais !

Jim' se crispas un instant. Puis, Elly éclata de rire. C'était un rire profond, sincère et naturel. Le jeune homme n'en avait que rarement entendu comme celui-là, ou du moins il n'y avait jamais vraiment prêté attention auparavant. Maintenant de là à être capable de lui expliquer la raison de sa réaction... C'était un sacré défis pour James.

Inspirant profondément, le sorcier se décida de jouer la carte de la sincérité.


- Non, aucun risque... Je ne suis pas une espèce d'Hannibal Lecter, répondit-il en rigolant doucement. C'est juste que... Enfin, tu l'as bien constaté par toi-même. Je ne suis vraiment pas à l'aise dans les rapports sociaux. J'veux dire... Je m'débrouille toujours pour mettre les gens mal à l'aise ou pour leur faire peur. Bien que la société évolue et que les gens soient, disons, quelque part plus ouverts, il n'empêche qu'ils n'apprécient pas se sentir embarrassés; ce que je peux tout à fait comprendre ! Et je suis particulièrement doué pour plonger autrui dans l'embarras contre sa volonté. Du coup, les gens n'aiment pas passer du temps avec moi. Ou prennent la fuite pour tel ou tel prétexte.

Voilà, James avait plus ou moins expliqué sa phrase. Bien entendu, le jeune homme n'allait pas commencer à avouer qu'il n'avait qu'un unique ami sur lequel il pouvait compter, mais qui surtout ne l'avait pas abandonné comme de la Mer**. C'était vraiment trop bizarre... Cela pouvait signifier que quelque chose n'allait pas chez lui. Mais, c'était comme ça. Jimmy devait l'accepter... Se faire des amis serait plus compliqué pour lui que pour un autre.
Elly Wildsmith
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Petite promenade - Page 49 Empty
Re: Petite promenade
Elly Wildsmith, le  Dim 6 Nov - 18:40

Elly ne s’était pas attendue à une explication aussi … précise, ni aussi particulière. Elle l’observa le long de son monologue, cherchant comment un jeune homme tel que lui pouvait avoir des problèmes d’intégration sociale. Quoiqu’il en soit, Elly était mal placée pour le juger, lui ou quiconque d’ailleurs, ce n’était pas son genre et de toute manière elle semblait être atteinte du même problème.

*Qu’importe, il m’a surtout l’air sympathique*

Pour toute réponse, elle haussa les épaules et leva les yeux au ciel, elle lui sourit de manière discrète et lui répondit avec nonchalance

- Qu’importe, nul n’est parfait de toute manière n’est-ce pas ?

Cette fois-ci, elle souriait de manière plus franche, comme si elle cherchait à le mettre à l’aise. Il lui semblait tellement crispé ! C’est limite si elle ne s’en voulait pas d’avoir fait preuve d’un humour quelque peu vaseux.

Elle regarda l’horizon puis lui dit

- Bon, on se la fait cette promenade ?

Désormais, elle n’était plus trop certaine que sa proposition de balade allait tenir, elle avait vraiment fait preuve d’un humour un peu trop vaseux, peut être que sa nouvelle connaissance n’apprécierais pas et préfèrerais rentré au château ou vaquer à ses occupations loin d’Elly et de ses blagues quelques peu … pourries.
James Vasilievich
James Vasilievich
Serdaigle
Serdaigle
Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de transplanage


Petite promenade - Page 49 Empty
Re: Petite promenade
James Vasilievich, le  Ven 18 Nov - 18:08

- Qu’importe, nul n’est parfait de toute manière n’est-ce pas ?

- Yep, mais je n'ai jamais rencontré quelqu'un d'aussi maladroit que moi en société..., ricana doucement le Serdaigle.

James passa nerveusement sa main dans ses cheveux. L'étudiant jeta un coup d'oeil rapide en direction d'Elly. La jeune demoiselle semblait sincère. Et après tout, elle se servait elle aussi d'un appareil moldu pour écouter la musique. Bon, certes, ce n'était pas la seule dans tout le château à se balader avec un mp3; mais, c'était la première fois que James osait aborder une personne possédant un tel objet. Par ailleurs, une personne aimant la musique ne pouvait qu'avoir une certaine sensibilité. Petit-à-petit, Jimmy baissa sa garde et se détendit de nouveau.


- Bon, on se la fait cette promenade ?

Les paroles d'Elly ramenèrent le Serdaigle sur terre. Souriant, James répondit avec un ton plus qu'enthousiaste:

- Carrément ! Let's go !

L'étudiant se mit en route et sentit pointer un sentiment d'insouciance et d'innocence. D'ordinaire, le sorcier préférait refouler ce type de sensations. Jouer à l'adulte était devenu une seconde nature. S'il pouvait profiter d'un peu de bon temps, Jim' n'allait pas se le refuser.

- Au fait... Les étudiants ayant pris l'habitude de ne pas porter leur robe pendant leur temps libre, je ne sais pas quelle est ta maison...? Perso, je suis à Serdaigle, annonça-t-il sans spécialement utilisé un ton plein de fierté. Après tout, il ne s'agissait que d'une information parmi d'autres.
Contenu sponsorisé

Petite promenade - Page 49 Empty
Re: Petite promenade
Contenu sponsorisé, le  

Page 49 sur 52

 Petite promenade

Aller à la page : Précédent  1 ... 26 ... 48, 49, 50, 51, 52  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.