AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc
Page 50 sur 52
Petite promenade
Aller à la page : Précédent  1 ... 26 ... 49, 50, 51, 52  Suivant
James Vasilievich
Serdaigle
Serdaigle

Petite promenade - Page 50 Empty
Re: Petite promenade
James Vasilievich, le  Ven 18 Nov - 18:08

- Qu’importe, nul n’est parfait de toute manière n’est-ce pas ?

- Yep, mais je n'ai jamais rencontré quelqu'un d'aussi maladroit que moi en société..., ricana doucement le Serdaigle.

James passa nerveusement sa main dans ses cheveux. L'étudiant jeta un coup d'oeil rapide en direction d'Elly. La jeune demoiselle semblait sincère. Et après tout, elle se servait elle aussi d'un appareil moldu pour écouter la musique. Bon, certes, ce n'était pas la seule dans tout le château à se balader avec un mp3; mais, c'était la première fois que James osait aborder une personne possédant un tel objet. Par ailleurs, une personne aimant la musique ne pouvait qu'avoir une certaine sensibilité. Petit-à-petit, Jimmy baissa sa garde et se détendit de nouveau.


- Bon, on se la fait cette promenade ?

Les paroles d'Elly ramenèrent le Serdaigle sur terre. Souriant, James répondit avec un ton plus qu'enthousiaste:

- Carrément ! Let's go !

L'étudiant se mit en route et sentit pointer un sentiment d'insouciance et d'innocence. D'ordinaire, le sorcier préférait refouler ce type de sensations. Jouer à l'adulte était devenu une seconde nature. S'il pouvait profiter d'un peu de bon temps, Jim' n'allait pas se le refuser.

- Au fait... Les étudiants ayant pris l'habitude de ne pas porter leur robe pendant leur temps libre, je ne sais pas quelle est ta maison...? Perso, je suis à Serdaigle, annonça-t-il sans spécialement utilisé un ton plein de fierté. Après tout, il ne s'agissait que d'une information parmi d'autres.
Elly Wildsmith
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Petite promenade - Page 50 Empty
Re: Petite promenade
Elly Wildsmith, le  Mar 22 Nov - 23:29

Il s’était passé la main dans les cheveux et avait semblé mal à l’aise. Visiblement c’était lui l’habitué de la maladresse en société. Cela étonnait Elly, il n’avait pas l’air méchant et elle aurait plutôt dit qu’il attirait la sympathie. Lorsqu’elle avait proposé la promenade, il avait semblé moins perplexe et cela rassuré quelque peu Elly. Elle n’oserait probablement pas lui avoué mais elle-même était une habituée des maladresses. D’ailleurs, il n’allait pas tarder à s’en rendre compte puisqu’il en venait à parler de sa maison. Il était de Serdaigle. Elly soupira intérieurement. C’est la maison qu’elle avait convoitée depuis son arrivée en Grande-Bretagne. Sa mère, sa grand-mère, et quasi toutes les femmes de sa famille était passée par Serdaigle. Cela aurait du être pareil pour elle. Normalement. Mais la normalité ne se situe jamais là où on l’attend, et Elly avait désormais Poufsouffle comme maison, dont elle cachait l’uniforme dans son sac à dos. Elle ferma les yeux, essayant de gardé une voix neutre ne laissant rien transparaitre.

- Je suis à Poufsouffle, c’est … une bonne maison.

La voix qu’elle avait voulue neutre c’était transformée en exaspération. Non pas qu’elle n’aime pas sa maison ! Bien au contraire, les Poufsouffles avaient prouvés que c’étaient des compères et amis loyaux dans lesquels on pouvait avoir toute confiance. C’était juste une question de … famille. Elly secoua la tête. Elle n’avait pas envie d’ennuyer le bleu et bronze avec ses histoires. Ils avaient probablement d’autres sujets de discussions et le MP3 sans batterie qu’elle tenait toujours en main ferait un parfait sujet !

- J’ai cru comprendre que tu aimais la musique ?


Elle agita sa main tenant le MP3 devant les yeux gris du jeune homme. Espérant que celui-ci ne se déciderais pas à approfondir le sujet des maisons qui était délicat à évoquer pour Elly.
James Vasilievich
James Vasilievich
Serdaigle
Serdaigle
Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de transplanage


Petite promenade - Page 50 Empty
Re: Petite promenade
James Vasilievich, le  Sam 31 Déc - 17:05

I am very very SORRY to be so late... Forgive me.
  supplier


Malgré le ton neutre emprunté par la jeune demoiselle se trouvant désormais à ses côtés, James avait ressenti un léger malaise. Quelque chose d'imperceptible, qui éveilla cependant la curiosité du jeune homme. Tout le monde en venait un moment ou à un autre à aborder la question de l'héritage, de l'appartenance à une maison, de la fierté d'en faire partie, etc. C'était, disons... monnaie courante à Poudlard. Même si parfois cela pouvait engendrer des problèmes ou autres conflits au sein d'une famille. Il était connu que de génération en génération tous les membres d'une même famille de sorciers portaient le même insigne.

Sa question était donc, a priori, des plus anodines. Toutefois, elle ne semblait pas de plus appropriées. Jimmy haussa les épaules. Lui ne croyait pas vraiment à tout ça... Placer les individus dans des catégories lui paraissait dérisoire. D'ailleurs, combien de fois s'était-il comporté comme un parfait Serpentard...


- Tu sais, dans le fond, la maison n'a pas vraiment d'importance en dehors des cours ou du château..., tenta-t-il d'articuler. Et puis, je n'adhère pas à tout ça. J'veux dire: je ne pense pas qu'on puisse vraiment confiner et déterminer une personne à une maison et ses critères d'appartenance...

James tourna la tête vers Elly et sourit sincèrement. Grâce à elle, le Serdaigle avait désormais un super sujet de discussion afin de détendre l'atmosphère.

- Oh yep !!! J'adore la musique. Je ne pourrais pas vivre sans elle. A vrai dire... Si la musique n'existait pas, je pense que je ne serais plus là pour me balader aux côtés d'une personne aussi gentille que toi.

A la vue du MP3, Jim' s'empressa de poursuivre sur ce sujet.

- Alors comme ça, tu ne peux te promener sans cet objet fabuleux qu'est le MP3? Les moldus sont des génies, n'est-ce pas? conclut-il sur un ton des plus enthousiaste en sortant lui-même son Ipod de sa poche.
Elly Wildsmith
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Petite promenade - Page 50 Empty
Re: Petite promenade
Elly Wildsmith, le  Dim 5 Fév - 15:24

Il avait tenté de minimiser l’importance de l’appartenance aux maisons et pour cela Elly lui en était reconnaissante. Décidément, ce jeune homme qui se pensait un peu à part ne l’était pas pour Elly, il était d’une très agréable compagnie pour elle. Ils en étaient donc rendu à parler musique, James parlait avec un sourire qui ne pouvait que faire fondre la jeune femme perdue qu’était Elly.

- Alors comme ça, tu ne peux te promener sans cet objet fabuleux qu'est le MP3? Les moldus sont des génies, n'est-ce pas ?


La jeune femme fit passer son MP3 entre ses doigts. Il n’avait pas tort, les moldus avait fait de sacrées inventions et le MP3 en était un.

- Oui je trouve aussi ! Ils ont une imagination que nous n’avons parfois pas. Hélàs ...


Elly s’était exprimée rapidement et avait aussitôt regretté ce qu’elle avait dit. Non pas qu’elle n’était pas d’accord avec ce qu’elle disait, non, car pour elle sur bien des choses les moldus étaient plus avancés que les sorciers. Les sorciers se servaient parfois trop de la magie, ils ne savaient plus faire par eux-mêmes. Et cela en devenait navrant. Elle espérait cependant que cette réflexion sur les sorciers ne fasse pas fuir James.
Chloris Hareka
Chloris Hareka
Gryffondor
Gryffondor
Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Petite promenade - Page 50 Empty
Re: Petite promenade
Chloris Hareka, le  Sam 15 Avr - 22:33

Un mois s'est écoulé, si problème MP Wink.

RP Privé avec Aria Morrison

Sauvetage extrême !


J'étais sortie de mon trou où je pourrissais pour sortir prendre l'air. J'avais prévenu Arya que j'étais sortie et qu'elle vienne me chercher aux alentours du château si elle avait besoin. En attendant, je profitais du beau temps. Je respirais la vie. La mienne. Je profitais de ce soleil qui chauffait ma peau, de ce vent qui soulevait mes cheveux détachés. Bientôt je ne serais plus seule pour sentir ces éléments. Bientôt j'en profiterais davantage. Je suis heureuse aujourd'hui. J'ai survécu au repas du midi dans la grande salle. Et en remontant en haut j'ai envoyé des lettres jusqu'à ce que je décide de sortir un peu. Mais je suis heureuse. Tout est en place. Notre projet va bientôt se concrétiser. Bientôt. Je ne pensais pas qu'Arya accepterait. Je ne pensais pas qu'elle me suivrait sur ce coup là mais si. Je suis heureuse. Parce que ça prouve l'amour que l'on se porte mutuellement. Au moins, elle avait évoqué le projet avant que je ne lui en parle. Pour dire comme nous sommes connectées. Enfin mon rêve se concrétise. Bientôt.

Pour fêter ça, j'ai décidé de prendre l'air. Je suis sortie. Je n'avais pas vu le parc de jour depuis longtemps. Autant de nuit je l'avais déjà vu, autant de jour ça devait bien faire un mois que je n'étais pas sortie. J'empruntais le chemin autour du château et le suivais. De loin je vis une rouge et or attendant quelque chose pas loin d'un mur... Un petit bruit. Mes yeux se lèvent sur le toit. Mer**.
Aria Morrison
Aria Morrison
Gryffondor
Gryffondor
Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Petite promenade - Page 50 Empty
Re: Petite promenade
Aria Morrison, le  Dim 16 Avr - 18:55

Cela faisait bien deux heures qu’Aria était assise en train d’étudier dans la salle commune. Elle était consciente qu'en naissant dans une famille moldue, elle partait déjà avec un handicap par rapport aux autres élèves pour qui la magie ne leur était pas inconnue. Elle devait donc travailler plus que les autres pour rattraper son retard dans le monde de la magie.

Elle regarda par la fenêtre. Il faisait un magnifique temps dehors. Peut-être pouvait-elle continuer à réviser près du lac ? Après tout, autant joindre l’utile à l’agréable. Elle rangea ses affaires dans son sac, se leva et sortit de la salle commune.

Cinq minutes plus tard, elle était à l’extérieur. Elle emprunta le chemin autour du château pour se diriger vers le lac et s’arrêta. Elle respira un grand coup : c’était agréable de prendre l’air.

« Ah… si je pouvais arrêter le temps, ce serait fantastique » pensa-t-elle. « Tiens, il faudrait que je jette un œil dans mes livres, c’est peut-être écrit quelque part ? » Elle se doutait bien qu’elle ne trouverait cela dans aucun des manuels mais cette idée la fit sourire.

Ses pensées furent interrompues par un bruit survenant au-dessus d’elle. Elle leva la tête et resta figée sur place.
Chloris Hareka
Chloris Hareka
Gryffondor
Gryffondor
Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Petite promenade - Page 50 Empty
Re: Petite promenade
Chloris Hareka, le  Sam 22 Avr - 11:47

Excuse moi, je croyais avoir suivi le sujet et en fait pas du tout x). Scénario prévu et les actions aussi.

Mes yeux accrochent le toit. J'écoute le bruit. Je baisse la tête pour regarder en dessous. Une rouge et or. En même posture que moi. Elle l'a vu mais est incapable de bouger. Comme pétrifiée sur place. Je ne réfléchis même pas, je cours. Je ne suis qu'à une vingtaine de mètre d'elle. Je regarde encore en l'air et redouble de vitesse.

La tuile s'est décrochée du toit, il faudrait penser à faire quelques révisions sur ce toit... Je suis à quelques mètres d'elle et je sais qu'elle ne bougera pas. J'attrape sa taille et la tire en arrière. Mon élan nous fait basculer par terre et ma tête frôle le mur de quelques centimètres. La sienne c'est une autre affaire, je n'ai pas fait attention... La tuile s'écrase en un fracas, j'ai le réflexe de déplier ma veste gryffondor pour nous protéger des éclats. Je la regarde en soufflant fortement. Vue la vitesse, le poids que le bout de pierre pesait et la longueur de la chute, la petite aurait probablement dû mourir. Ce qui est certain c'est que je venais de lui sauver la vie.

Je m'accroupis à côté en soufflant fortement. C'est pas tous les jours que l'on fait un vingt mètre en priant pour arriver avant une tuile. J'avais pas couru comme ça depuis bien trop longtemps. J'étais limite en train de mourir d'un trop peu d'oxygène. Je la regardais, cette petite qui devait être en première année... Il ne me semblait pas voir de blessures mais j'étais pourtant certaine qu'un ou deux éclats ne s'étaient pas arrêtés. Je respire encore fortement. Je m'assois finalement en regardant en l'air. Faudrait pas qu'une flopée de tuiles nous tombent sur la tête !

Je ferme les yeux le temps de reprendre un peu ma respiration et lui demande "Tu vas bien ? Tu n'as rien ? Tu es encore capable de me dire comment tu t'appelles ?"
Aria Morrison
Aria Morrison
Gryffondor
Gryffondor
Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Petite promenade - Page 50 Empty
Re: Petite promenade
Aria Morrison, le  Dim 23 Avr - 23:41

Aria n’eut pas le temps de comprendre ce qu’il venait de se passer. Sa tête venait de heurter le mur juste après avoir été projetée au sol. Elle ferma les yeux et n’entendit qu’un bourdonnement sourd dans ses oreilles. Quelques secondes après, elle les ouvrit de nouveau. Une jeune fille de 13-14 ans était assise à côté d’elle et la regardait, inquiète. Elle était essoufflée et lui demanda :  

"Tu vas bien ? Tu n'as rien ? Tu es encore capable de me dire comment tu t'appelles ?"

Elle regarda sa sauveuse : elle avait des cheveux dorés et des yeux marrons. Son visage lui disait quelque chose. Oui, maintenant cela lui revenait... Elle l’avait déjà aperçue dans les couloirs et dans la salle commune de Gryffondor. Elle ne lui avait encore jamais parlé et ne connaissait pas son nom mais savait qu'elle était également une Rouge et Or.

Elle se redressa tout doucement pour s’asseoir et lui répondit :

- Euh… Ar.. Aria… je m’appelle Aria… J’ai… j’ai mal à la tête… dit-elle en touchant le côté droit de son crâne.  Essayant de se rappeler de ce qu’il venait de se produire, elle ajouta : Mais… qu’est-ce qu’il s’est passé ?
Chloris Hareka
Chloris Hareka
Gryffondor
Gryffondor
Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Petite promenade - Page 50 Empty
Re: Petite promenade
Chloris Hareka, le  Lun 24 Avr - 14:17

La jeune fille paraissait un peu amorphe. Complètement perdue sur ce qu'il venait de se produire. Sa tête avait dû taper le mur non ? Ou alors elle était plongée sur la contemplation de ses chaussures plutôt que de regarder d'où provenait le bruit ? C'était effectivement une possibilité... Je tourne la tête vers elle, la respiration un peu plus posée. La jeune fille répondit à ma question, doucement, presque en hésitation. "Euh… Ar.. Aria… je m’appelle Aria… J’ai… j’ai mal à la tête…" Bon dieu. Toutes les Arya ou Aria étaient donc des têtes en l'air cascadeuse ? Je souriais. La pauvre ne devait pas comprendre pourquoi je riais comme une bécasse. C'est fou comme elle me faisait vraiment penser à ma douce et belle Arya à moi. Celle qui se tenait devant moi frotta le côté droit de son crâne et je regardais sa main. J'étais un peu soucieuse. Elle venait juste de me dire qu'elle avait mal à cet endroit en plus. Elle paraissait vraiment pas bien et continua "Mais… qu’est-ce qu’il s’est passé ?"

J'avais donc une première année mal en point, qui en plus de ça, était soit peu attentive au monde qui l'entourait soit vraiment amoché. Je me déplaçais un peu sur le côté pour aller voir son crâne de l'autre côté. Au premier abord je ne voyais rien. Mais elle avait dû se taper la tête fortement. Je demanda doucement "Tu as mal ici ?" j'appuyais délicatement au dessus de son oreille. Puis je répondis "Une tuile s'est décroché du toit. On devrait vraiment y faire attention... En tout cas, je t'ai sauté dessus et plaqué au sol pour éviter que tu te la prennes juste ici." J'appuyais sur le haut de sa tête et continuait. " Vu la hauteur de laquelle la tuile est tombée, son poids et sa vitesse, je pense que tu ne serais pas qu’assommée..." Je fronçais les sourcils pour regarder un peu plus attentivement son crâne.

L'adrénaline redescendu, mon côté droit commença aussi à se manifester. J'étais un peu égratigner au niveau des côtes qui avaient frottés le sol sur quelques dizaines de centimètres. Je ne saignais pas beaucoup et c'était assez superficiel. Je n'y prêtais pas attention, me reconcentrant sur la rouge et or devant moi.
Aria Morrison
Aria Morrison
Gryffondor
Gryffondor
Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Petite promenade - Page 50 Empty
Re: Petite promenade
Aria Morrison, le  Lun 24 Avr - 16:20

Sa sauveuse s’inquiéta et appuya doucement son doigt au-dessus de son oreille en lui demandant "Tu as mal ici ?" Pour seule réponse, Aria émit un petit de gémissement.

Et pendant qu’elle lui expliquait ce qu’il s’était passé, elle continua à toucher sa tête :
- Une tuile s'est décrochée du toit. On devrait vraiment y faire attention... En tout cas, je t'ai sauté dessus et plaqué au sol pour éviter que tu te la prennes juste ici. Vu la hauteur de laquelle la tuile est tombée, son poids et sa vitesse, je pense que tu ne serais pas qu’assommée..."

Aria continua à gémir. « Bon sang » pensa-t-elle « je viens de lui dire que j’avais mal à la tête. Est-elle sadique ou quoi ? Je suis sûre qu’elle doit adorer appuyer sur les bleus des gens en leur demandant si ça fait mal. »
Elle savait que ce n’était pas le moment de se plaindre de la manière dont sa sauveuse s’occupait d’elle, elle venait tout de même de lui sauver la vie !  Mais oui… maintenant elle se souvenait :

- oui… je me rappelle... J'étais en train de marcher et j’ai entendu un bruit qui venait de là-haut - Elle pointa le doigt en l’air, en direction du toit -  
 j’ai levé la tête et j’ai vu une tuile qui tombait droit sur moi. Et… Tu m’as sauvé… tu m’as sauvé la vie !

Elle venait de se rendre compte que le scénario aurait pu être tout autre si elle n’était pas intervenue. La serrant dans ses bras avec gratitude et reconnaissance, elle lui dit : "Oh, merci ! Vraiment ! tu m’as sauvé !" Puis, regardant le côté droit de la jeune fille, elle aperçut un peu de sang. Elle s'inquiéta à son tour : "Et toi, ça va ? tu n’as rien ?"
Chloris Hareka
Chloris Hareka
Gryffondor
Gryffondor
Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Petite promenade - Page 50 Empty
Re: Petite promenade
Chloris Hareka, le  Lun 24 Avr - 21:41

J'avais appuyé délicatement au dessus de son oreille et j'avais entendu son petit gémissement de douleur. Donc, de ce côté là c'était sûr, elle s'était tapée la tête au point de s'être elle aussi un peu égratigner. En enlevant mes doigts, un peu de sang étaient restés. Elle saignait, heureusement, pas abondamment. Le haut de son crâne la faisait aussi souffrir. C'était donc bien la tête qui avait tapé et pas seulement le côté droit.

Sur le côté, j'inspectais mes côtes et enlevais doucement les tout petits cailloux qui étaient dessus. J'eus une petite grimace avant que la jeune fille parle à son tour "Oui… je me rappelle... J'étais en train de marcher et j’ai entendu un bruit qui venait de là-haut" Elle pointa du doigt le toit et j’acquiesçai pour appuyé ses dires. Aria continua "J’ai levé la tête et j’ai vu une tuile qui tombait droit sur moi. Et… Tu m’as sauvé… tu m’as sauvé la vie !" Je la regardai et sourit doucement. Oui je l'avais sauvé parce qu'elle avait été pétrifiée totalement en voyant la tuile tombée. Je mettais sur le compte de la jeunesse le fait qu'elle n'ait pas bouger. Je n'allais pas commencer à accuser les nouveaux de ne pas être dans la bonne maison ! Et puis ça ne me ressemblait pas. J'encourageai justement nos premières années à continuer dans la bonne voie. Celle qu'ils souhaitaient vraiment. Le choixpeau ne faisait pas de mauvais choix et au pire, je ne serais absolument pas contrariée d'avoir une supposée poufsouffle dans notre maison. Mais là n'était pas la question du jour.

La jeune rouge me prit dans ses bras et me serra doucement, pourtant je ne pus m'empêcher de grimacer, ma douleur décidant de se manifester de nouveau. Aria ne put s'empêcher de me remercier encore une fois "Oh, merci ! Vraiment ! tu m’as sauvé !" Je souriais un peu et n'eus pas le temps de dire quoique ce soit qu'elle enquilla "Et toi, ça va ? tu n’as rien ?" Je regardais ma main gauche et mes côtes. "Juste les côtes qui ont frotter le sol, la tête qui a évité de justesse le mur et le poignet gauche toujours aussi fragile qui n'a pas apprécié la force que j'ai mis dedans pour te faire basculer..." Je regardai mes côtes et reprenait "Mais rien de grave..." Je soupirais en voyant qu'on s'en était plutôt bien sorties. J'eus un petit rire nerveux. "Et bien. Je crois que nous sommes chanceuses... Tu veux aller voir l'infirmière pour vérifier que rien ne soit fêlé ou quoi ?" Je prenais cette petite sous mon aile le temps qu'on se remette toutes deux de la scène qui venait de se passer. Elle aurait d'ailleurs pu être dramatique...
Aria Morrison
Aria Morrison
Gryffondor
Gryffondor
Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Petite promenade - Page 50 Empty
Re: Petite promenade
Aria Morrison, le  Mar 25 Avr - 16:47

La fille lui répondit :

-Juste les côtes qui ont frotté le sol, la tête qui a évité de justesse le mur et le poignet gauche toujours aussi fragile qui n'a pas apprécié la force que j'ai mis dedans pour te faire basculer...  Mais rien de grave...

Pendant qu’elle lui expliquait ce qu’elle avait, Aria culpabilisa. La gryffondor n'avait pas hésité à voler à son secours et même si elle lui avait dit qu'il n'y avait rien de grave, elle sentait que c’était de sa faute. Elle était restée figée sur place alors que cette fille qui ne la connaissait même pas, ne s’était à priori pas posé de questions et s'était précipité pour la sauver … Mais pourquoi n’avait-elle pas bougé ?  Elle se souvenait être restée figée sur place en voyant la tuile tombée sur elle. Mais c’était arrivé tellement vite.

- Et bien. Je crois que nous sommes chanceuses... – ajouta-t-elle en rigolant- Tu veux aller voir l'infirmière pour vérifier que rien ne soit fêlé ou quoi ?

Aria palpa délicatement sa tête qui était encore douloureuse. Elle sentit une petite bosse et fit une petite grimace en la touchant. Elle constata qu’elle saignait légèrement quand elle baissa sa main mais il n’y avait surement pas matière à s’inquiéter, cela aurait pu être bien pire…

- Oh oui, nous avons eu de la chance… ou plutôt, j’ai eu de la chance que tu passais par là.

Elle se sentait déjà un peu mieux. Sa tête était encore un peu lourde mais globalement, ça allait. Elle avait seulement mal au toucher. Elle se releva doucement : la tête ne tournait pas. Elle réussirait à marcher. Puis, elle regarda la jeune fille aux cheveux dorées et lui répondit :

- Oui, allons-y. On en profitera pour faire toutes les deux un check-up.

Elle se baissa et lui tendit la main pour l’aider à se relever, après tout, elle lui devait bien cela.  Avec un énorme sourire rempli de reconnaissance, elle lui demanda : Pourrais-je savoir comment s’appelle ma sauveuse ?
Chloris Hareka
Chloris Hareka
Gryffondor
Gryffondor
Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Petite promenade - Page 50 Empty
Re: Petite promenade
Chloris Hareka, le  Ven 28 Avr - 23:08

Excuse moi j'étais absente jusqu'à aujourd'hui !

Mes côtes me tiraillaient un peu plus chaque secondes écoulées et c'était fort agaçant. Ce n'était pas vraiment douloureux mais plutôt pénible de ressentir comme une petite décharge électrique toute les secondes...Quant au poignet, c'était toujours lui qui prenait tout alors je commençais à m'habituer. D'abord une table qui l'avait plutôt fragilisé puis des aventures saugrenues qui auraient pu le casser. Finalement il était simplement un peu fragilisé. Comme mon esprit l'est en cette période difficile. Faut se remettre sur pieds, se retrouver, arrêter de se perdre. Il faut bouger et chercher qui l'on est. Parce qu'en fait, il faut se reconstruire. Ou se construire plutôt que d'essayer de revenir en arrière. Je devais revenir dans le présent. Pour le moment, dans mon présent actuel, je venais de sauver une jeune fille. Je réfléchissais à mon acte. Aurais-je eu la force de la sauver quelques semaines auparavant ? Chloris en transition aurait-elle eu l'esprit de courir ? Ou plutôt de regarder encore une fois la mort s'abattre, impuissante et submergée ? "Oh oui, nous avons eu de la chance… ou plutôt, j’ai eu de la chance que tu passais par là. " Reconnexion à la vie réelle. Douce voix qui me remercie implicitement. J'avais eu de la chance d'être là au bon moment. Rien de plus. J'avais eu l'esprit de sauver une personne qui ne bougeait pas. Enfin, qui était pétrifiée de... Peur ?

Elle se lève. La voix de la rouge retentit à mes oreilles "Oui, allons-y. On en profitera pour faire toutes les deux un check-up." Elle avait accepté et heureusement. Parce que vu notre état, il valait mieux vérifier un peu tout ça. Surtout que je pense avoir possiblement quelques résidu de cailloux dans les côtes et regarder si le poignet allait vraiment bien. Elle me tends une main que je saisis. Je ne force pas trop et me laisse aider un peu plus que ce que j'aurais voulu. Comme d'habitude, chaque fois que je me lève, j'ai quelques vertiges suivi d'un brouillard noir devant les yeux. Je reste quelques instants sans bouger le temps que tout passe. Je reviens doucement à la réalité, le voile se levant doucement. Je la revois plus distinctement et elle me demande amicalement "Pourrais-je savoir comment s’appelle ma sauveuse ?" Je regarde rapidement le toit, encore une fois, pour m'assurer que nous ne risquons rien de nouveau et je réponds avec un semblant de sourire (je n'en ai plus l'habitude, pas que je n'aime pas passé du temps avec elle) "Chloris Hareka, troisième année à Gryffondor. On a dû se croiser plusieurs fois dans la salle commune je pense, même si ces derniers temps je suis plutôt dans ma chambre." Je la regarde avec un petit sourire et demande "Tu es bien en première année non ?" J'époussetai rapidement ma robe avant de l'encourager à avancer jusqu'à l'infirmerie. Après quelques pas, soucieuse de son état, je lui dis simplement "Si jamais tu as mal, dis le et je trouverai un moyen de t'emmener sans douleur, ou de les faire venir..." J'afficha un plus large sourire rassurant en attendant de voir si tout allait pour elle.
Aria Morrison
Aria Morrison
Gryffondor
Gryffondor
Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Petite promenade - Page 50 Empty
Re: Petite promenade
Aria Morrison, le  Dim 30 Avr - 20:04

Pas de soucis Chloris Wink


Après qu’Aria l’eut aidé à se relever, sa sauveuse resta quelques secondes immobiles mais cela ne dura pas longtemps. Lorsqu’elle regarda en direction du toit, la plus jeune gryffondor fit de même. Il valait mieux être prudent et veiller à ce qu’une autre tuile ne tombe pas. Non parce que là, vouloir l’assommer deux fois en moins de dix minutes, ce serait plutôt en mauvais coup du destin là. Mais finalement, elles constatèrent toutes les deux qu’elles ne craignaient plus rien.

La fille aux cheveux dorés se présenta : " Chloris Hareka, troisième année à Gryffondor." Chloris. Elle ne connaissait pas ce prénom, mais c’était joli, pensa-t-elle. On dirait le nom d’une fleur. "On a dû se croiser plusieurs fois dans la salle commune je pense, même si ces derniers temps je suis plutôt dans ma chambre. Tu es bien en première année non ?"

-oui, oui, je suis en première année et je t’ai effectivement déjà vu dans la salle commune oui.

La troisième année avança pour l’inviter à la suivre et ajouta " Si jamais tu as mal, dis-le et je trouverai un moyen de t'emmener sans douleur, ou de les faire venir..."  Elle était bienveillante, qualité qui plaisait à Aria. Elle lui répondit :

- Ne t’inquiète pas, hormis la douleur à ma tête, ça va. Toi, par contre, tu as l’air un peu plus mal au point que moi…

Pendant qu’elles marchaient, Aria se mit à rigoler de la situation :

-Tu sais que si je suis sortie, c’était pour prendre un peu l’air. Je m’étais dit que ça m’aurait fait du bien d’étudier à l’extérieur… faut croire que ce n’était pas une bonne idée. J’ai dû aussi chambouler tes plans, non ?
Chloris Hareka
Chloris Hareka
Gryffondor
Gryffondor
Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Petite promenade - Page 50 Empty
Re: Petite promenade
Chloris Hareka, le  Mar 30 Mai - 22:50

Désolée pour le retard Aria !



J'étais rassurée. Pour le moment rien ne se détachait du toit. Je me déplaçai néanmoins de quelques dizaines de centimètres, histoire d'être sûr que rien ne nous tomberaient plus dessus. Enfin, lui tomberait dessus. Parce qu'à la base c'était la malheureuse qui aurait pu succomber à ses blessures. A vrai dire, je ne suis guère plus chanceuse et je suis persuadée que ça aurait pu m'arriver. Mais cette fois, j'avais eu l'immense privilège de recevoir un brin de chance. J'avais réussi à ne pas la voir mourir sous mes yeux. Et ça, c'était déjà pas mal. J'avais en plus eu la chance de l'attraper juste à temps. Une dose en moins et c'était fichu pour cette pauvre petite. Décidément, Poudlard n'étais vraiment plus fait pour moi. Partout le danger courrait ! A droite, au détour d'un couloir et même venant du ciel ! C'en était trop pour l'élève malchanceuse que j'étais. La jeune fille me sortit de mes songes en répondant à ma première question "Oui, oui, je suis en première année et je t’ai effectivement déjà vu dans la salle commune oui." Raison de plus pour partir. Même les premières années n'étaient pas en sécurité. La pauvre. On aurait presque dit moi plus jeune. Tous les malheurs me retombaient dessus d'un coup. Une période chouette et pleine de sourire niais (rire silencieux de ma part) puis une période où tout me tombe dessus d'un coup. Je repense à ma première année et intérieurement je ris. Je ris parce que la vie était plus simple, plus rose. Mais elle était plus morne, trop quotidienne et je me voilais la face. Le nombre de fois où je suis me faite roulée dans la farine... (Je serre les dents inconsciemment).

Après cette intense réflexion, Aria si mes souvenirs n'étaient pas trop touché, reprit la parole "Ne t’inquiète pas, hormis la douleur à ma tête, ça va. Toi, par contre, tu as l’air un peu plus mal au point que moi…" Je la regarde en souriant. Je ne peux m'empêcher de sourire à cette petite tête qui me parle de mes douleurs physiques alors que je souffre plus de mon psychique. Je lui réponds calmement "Oh... Ma tête est souvent un peu douloureuse, rien de grave. J'ai souvent des vertiges mais ça ne vient pas de cette chute. Ni vraiment d'une chute d'ailleurs..." Je réfléchis et ne trouve tout simplement pas la provenance de ces vertiges... Je sais que ça me le fait régulièrement quand je me relève mais je n'ai pas vraiment d'explications... Je secoue doucement la tête avant de reprendre "J'ai juste les côtes un peu écorchées, il va falloir que je les désinfecte. Et puis le poignet mais j'en ai l'habitude. Mon poignet gauche a toujours eu quelques soucis..." Je lui montre la main. Elle est un peu sur le côté comparé à l'autre. C'est léger mais on le remarque tout de même. "Il faudra que je pense à le remettre en place un jour..."

Puis cette fille se met à rire. Je repasse la scène du sauvetage et je ris nerveusement aussi. La situation était comique d'un point de vue extérieur. Intérieurement j'étais en panique à ce moment là... Elle me regarde et m'explique pourquoi ce rire "Tu sais que si je suis sortie, c’était pour prendre un peu l’air. Je m’étais dit que ça m’aurait fait du bien d’étudier à l’extérieur… faut croire que ce n’était pas une bonne idée. J’ai dû aussi chambouler tes plans, non ?" Mon humeur changea brutalement. J'eus beaucoup de peine à déglutir. Il allait falloir que je lui conte ma vie. Ou du moins que je le fasse une leçon de vie. Parce que j'avais besoin, là maintenant, de me sentir utile. Pour elle. Pour sa vie futur. Je me retourne gravement vers elle et lui dit tristement "Profite." Je me ressaisi. Je respire quelques bouffées d'air et je reprends plus tranquillement "Tu sais, je n'avais rien de prévu. Je suis juste venu saluer la nature. La regarder et profiter d'elle. La vie n'est pas faite pour moi. Mais la nature, elle, si. C'est beau ici. J'aime le parc pour ses espaces. Ces arbres et ces plantes. A côté d'eux je m'y sens bien. Leur bruissement sont pour moi des murmures. Je les comprends. Je viens souvent les voir. Et un peu comme à mes animaux, je parle avec eux. Je leur raconte les nouvelles qu'ils n'arrivent pas à entendre et je prends soin d'eux. " Je marque une pause et reprends. "Ce que je veux te dire en te racontant ma folie (je ris chaleureusement), c'est que profite de la nature qui t'entoure. Ne te tues pas à la tâche. Ne te tues pas aux études et à l'apprentissage. Tisse des liens, vis ta vie. L'étude c'est important pour l'avenir mais il faut savoir profiter du présent. Ce que moi, je n'ai pas su faire. Alors ne révise pas dehors. Profite du dehors et révise quand il fait moche ! Les études m'ont bouffée." Je remarque une pause pour reprendre mon souffle et sourit tristement en reprenant "Après, c'est aussi grâce à elle que je tiens ce discours. Mais ce n'est pas grâce à elle que je suis plus mature. Dans ma tête, je suis plus vieille. Et les études ne m'ont jamais appris à le devenir. Je me suis construite, entourée d'amis aimants. Et ça, c'est le plus important." Je reprends mon souffle encore une fois pour finir "Mais je ne suis personne pour te dire comment faire, c'est compris ? C'est en faisant des erreurs que l'on apprend. Je l'ai appris aussi en faisant les mauvais choix. Mais je ne suis personne pour te dictée ta vie. Je viens simplement te donner un conseil. Libre à toi d'en tenir compte. Je ne suis pas là pour te faire la morale. Juste pour te montrer mes erreurs. J'espère que tu m'écouteras. Mais je ne viendrais pas vérifié et je ne te blâmerais pas si tu ne m'écoutes pas. C'est compris ?" Je lui ai finalement fait une tirade mais je trouvais ça important pour elle. Il faut qu'elle sache ce qu'elle peut louper ou non. Mais il y a une chose qui me chiffonne. Pourquoi faut-il toujours que je m'expose aux gens comme cela. Je dis moi même que j'apprends de mes erreurs mais je me confie aux premiers venus. Certes je lui ai sauvé la vie mais ça ne justifie rien. Pourquoi dois-je toujours aidé les gens ? Ah Maman... Ce sont tes valeurs... Que je n'ai pas su respecté avec toi mais que j'applique avec les autres.

Je secoue encore une fois la tête et me reprends. Il faut vraiment que j'arrête de me prendre la tête. Il faut que je vive simplement. Il ne faut pas que je sois une déterrée mais que je me pose moins de contrainte. "Regarde où ça t'as mené..." Je sais Alice. Mais c'est à cause de ça que j'en suis là. Et je suis heureuse d'être là. Je ne changerais pas ma vie. Si ce n'est pour revoir ma mère. Mais je suis moi. Et je ne me changerai pas. D'ailleurs. Tu en es où dans ta recherche de corps ? "Hum." Je dois en conclure que tu comptes chercher après moi. Tu sais que ça va être plus long... "J'ai trouvé. Mais il n'est pas aussi bien que le tien. Et disons qu'il me servira de passage. Avant que je trouves quelqu'un de plus convenable à décoincé..." Alice ! "Quoi ?" Décoincé ? Sérieusement ? Arrête avec ça ! Tu fais du mal à tous ces corps. Et moi plus encore, tu es même dans mon âme ! Laisse les ! On ne comprends pas ce qu'il passe de base mais si tu n'es que de passage, ce sera pire... Et puis, tu ne m'as pas apporté que du bon ! Alors ressaisis toi et remets toi en question... "(soupir) J'y réfléchirai." Promets-le moi. "(Gros soupir) Bien. Je te promets de prendre ta demande en considération et d'y réfléchir." Merci petite âme vagabonde ! "V'la que j'ai nouveau surnom !" Tu ne me laisses pas le choix non plus... Je ne connais pas ton vrai prénom alors comment veux-tu que je fasses autrement ? "Bien. Avant que tu partes, promets-moi de m'attendre. Je t'expliquerais tout. Tu promets ?" Oui je le promets. Maintenant retourne à tes occupations et laisse moi réfléchir tranquillement
Aria Morrison
Aria Morrison
Gryffondor
Gryffondor
Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Petite promenade - Page 50 Empty
Re: Petite promenade
Aria Morrison, le  Mar 20 Juin - 12:38

Cette fois-ci, c'est moi qui m'excuse Chloris ! Vraiment désolée...


Les deux filles avançaient doucement en direction de l’infirmerie. Vu les douleurs de l’une et de l’autre, il valait mieux y aller tranquillement. Aria avait encore mal à la tête mais elle s’inquiétait pour sa sauveuse. Cette dernière lui répondit "Oh... Ma tête est souvent un peu douloureuse, rien de grave. J'ai souvent des vertiges mais ça ne vient pas de cette chute. Ni vraiment d'une chute d'ailleurs...J'ai juste les côtes un peu écorchées, il va falloir que je les désinfecte. Et puis le poignet mais j'en ai l'habitude. Mon poignet gauche a toujours eu quelques soucis... Il faudra que je pense à le remettre en place un jour..." Elle lui montra sa main et la fillette ne put que constater qu’elle n’était pas parfaitement symétrique à l’autre.

Apparemment, elle avait déjà fait des cascades ou peut-être sauvé d’autres personnes, qui sait ? Passait-elle son temps à sauver les autres comme Superman ? Elle rigola intérieurement à cette pensée, l'imaginant avec une cape rouge. Mais ce qui attira plus l’attention d’Aria, c’est ce qu’elle lui avait dit au début. Elle était souvent prise de vertiges. Ce n’était pas normal. En avait-elle parlé à quelqu’un ? Avait-elle été à l’infirmerie pour ça ? La jeune Gryffondor garda ces questions pour elle. Même si elle était extrêmement curieuse, elle la connaissait à peine et tout le monde n’avait pas forcément envie de se confier à une inconnue. Du coup, elle préféra changer de sujet et lui avait fait part qu’elle était sortie pour étudier à l’extérieur tout en profitant du beau temps. Elle lui avait alors demandé si elle n’avait pas trop chamboulé ses plans. « Profite » fut la réponse de Chloris. Aria avait senti de la tristesse dans sa voix. Puis calmement, la rouge et or aux cheveux dorés reprit pour enchaîner sur un long monologue :"Tu sais, je n'avais rien de prévu. Je suis juste venu saluer la nature. La regarder et profiter d'elle. La vie n'est pas faite pour moi. Mais la nature, elle, si. C'est beau ici. J'aime le parc pour ses espaces. Ces arbres et ces plantes. A côté d'eux je m'y sens bien. Leur bruissement sont pour moi des murmures. Je les comprends. Je viens souvent les voir. Et un peu comme à mes animaux, je parle avec eux. Je leur raconte les nouvelles qu'ils n'arrivent pas à entendre et je prends soin d'eux. Ce que je veux te dire en te racontant ma folie c'est que profite de la nature qui t'entoure. Ne te tues pas à la tâche. Ne te tues pas aux études et à l'apprentissage. Tisse des liens, vis ta vie. L'étude c'est important pour l'avenir mais il faut savoir profiter du présent. Ce que moi, je n'ai pas su faire. Alors ne révise pas dehors. Profite du dehors et révise quand il fait moche ! Les études m'ont bouffée. Après, c'est aussi grâce à elle que je tiens ce discours. Mais ce n'est pas grâce à elle que je suis plus mature. Dans ma tête, je suis plus vieille. Et les études ne m'ont jamais appris à le devenir. Je me suis construite, entourée d'amis aimants. Et ça, c'est le plus important. Mais je ne suis personne pour te dire comment faire, c'est compris ? C'est en faisant des erreurs que l'on apprend. Je l'ai appris aussi en faisant les mauvais choix. Mais je ne suis personne pour te dictée ta vie. Je viens simplement te donner un conseil. Libre à toi d'en tenir compte. Je ne suis pas là pour te faire la morale. Juste pour te montrer mes erreurs. J'espère que tu m'écouteras. Mais je ne viendrais pas vérifié et je ne te blâmerais pas si tu ne m'écoutes pas. C'est compris ?"

Elle avait écouté attentivement chaque syllabe, chaque mot, chaque phrase qu’elle avait prononcé. Chloris semblait avoir besoin de se confier, besoin de parler, besoin de conseiller. C'est donc tout naturellement qu'Aria préféra ne pas l’interrompre, lui laissant ainsi tout son temps pour parler. Elle décela beaucoup de souffrance en elle. Elle comprit que la vraie douleur qu’elle avait n’était pas physique, mais plutôt une souffrance qui venait de l'intérieur, de son cœur. Elle ressentait la tristesse et les regrets de cette fille. Elle devait profiter de la vie, c’était le conseil qu’elle lui avait donné. Qu’avait-elle pu vivre pour qu’elle soit si malheureuse à son âge ? Est-ce que cela était lié à ses parents ? Ou bien lui avait-on fait du mal ? Aria avait mal pour elle et n’osa pas lui poser plus de questions. Elle ne voulait surtout pas la rendre plus malheureuse qu’elle ne l’était, elle voulait simplement voir les gens heureux. La joie, oui, c’est sur cette émotion qu’il fallait se concentrer. C’est donc en souriant qu’elle lui dit : « oui, je te promets que je vais tout faire pour profiter de la vie. » Elle fit une petit pause et reprit : « Et tu sais, ça ne me dérange pas que tu viennes vérifier par toi-même pour voir si je suis ou non ton conseil ». Et elle était sincère. Au fond d’elle-même, elle espérait pouvoir apporter un peu de joie dans le cœur de la jeune Chloris, un peu de soutien et d’aide. C’était tout Aria ça, vouloir toujours être là pour les autres, se donner à fond pour les rendre heureux ou du moins, réussir à leur décrocher des vrais sourires. Mais elle la connaissait à peine et ne pouvait pas s’immiscer ainsi dans sa vie. Elle n’en avait pas le droit. Elle repensa à la nature que sa sauveuse lui avait dit aimer et reprit : "Tu sais, j’aime bien la nature moi aussi, j’adore me promener dans le parc, près du lac. Que ce soit seule ou accompagnée, avec ou sans livre, j’adore être à l’extérieure. Si parfois tu as envie de te balader et de m’aider à profiter de la vie, on pourra le faire sans problème" Elle fit une petite pause et constata qu’elles étaient déjà dans le château. Elles venaient d'arriver devant l’infirmerie. Aria s'arrêta et reprit : "Et puis… j’ai besoin de quelqu’un pour veiller sur moi au cas où il y aurait une autre tuile qui voudrait m’assommer". La fillette lui adressa un sourire puis rentra pour se faire soigner.

Fin du RP
Contenu sponsorisé

Petite promenade - Page 50 Empty
Re: Petite promenade
Contenu sponsorisé, le  

Page 50 sur 52

 Petite promenade

Aller à la page : Précédent  1 ... 26 ... 49, 50, 51, 52  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.