AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
Nike : 30% de remise supplémentaire sur les ...
Voir le deal

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Salle sur Demande
Page 35 sur 38
Dans la salle de détente.
Aller à la page : Précédent  1 ... 19 ... 34, 35, 36, 37, 38  Suivant
Hugh Dey
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor

Dans la salle de détente. - Page 35 Empty
Re: Dans la salle de détente.
Hugh Dey, le  Mer 27 Mai 2015 - 18:06

J’attendais qu’une chose : que Kholov arrive, et vite. Je me sentais pas du tout à ma place. J’étais tout mouillé, y avait trop de bruit et je voulais pas boire. Parce que le whisky m’avait fait du bien, mais comme maintenant y avait de l’eau dans le verre, ça servait plus à rien. Je reposais le verre et j’essayais tant bien que mal de comprendre la logique de cette fête.

Heureusement, McKinley indiqua que c’était fini, qu’il fallait tout ranger, et ça m’arrangeait bien. Moi je regardais Noah et Winderfelt comme pour essayer de trouver une cohérence. Je ne pouvais qu’appuyer ses gestes quand il faisait les gros yeux sur le bambin déguisé en flic.

Et heureusement, Kholov arriva. Je devais avoir une sale tronche, avec de la poudre colorée, mais le voir comme ça dans l’encadrement de la porte était rassurant. D’autant plus qu’il avait fait taire tous les gosses. Le silence me faisait un bien fou. Tout dégoulinant, j’allais le voir, parce qu’il le méritait. Pis du coup je faisais un peu comme il avait dit aux élèves, sauf que moi je lui tendais la main, dans l’espoir qu’il me la serre.

« Bonsoir M’sieur. Content que l’armoire à glace soit venu vous prévenir, j’avais trop peur qu’ils se barrent avant votre arrivée. On a fait ce qu’on a pu pour les canaliser. Vous leur prévoyez quoi comme punition ? Parce que du coup va falloir qu’on se mobilise pour marquer le coup dans tous les esprits. »
Théodore Winderfelt
Théodore Winderfelt
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens
Animagus : Mamba noir


Dans la salle de détente. - Page 35 Empty
Re: Dans la salle de détente.
Théodore Winderfelt, le  Mer 27 Mai 2015 - 18:55

« Alors comme ça on vient s'amuser en se cachant dans le moindre recoin et puis on fout la Mer** dans la soirée car on ne s'assume pas ? Pourquoi vous êtes là ? - Pour t'empêcher de faire une connerie plus grosse que toi. » Théodore appréciait le jeune homme, mais par moment celui-ci se révelait-être véritablement insupportable. C'était le cas en ce moment même. Allait-il arrêté tout ce bazar de lui même ou l'enseignant allait-il devoir sortir les grands moyens ? Non, l'aiglon semblait être revenu à la raison. Il invita les élèves présent à s'en aller. Lançant un regard appuyé vers Leister comme pour le féliciter de sa décision, le jeune homme, en revanche, l'observa presque méchamment. Certes, ce n'était pas plaisant de se faire rappeler à l'ordre, mais l'enseignant faisait ça pour eux. Du peu qu'il avait vue de Kholov, il ne fallait pas le chercher. Le professeur pointa sa baguette vers son propre corps pour lancer un #Consectetuer Dryer avant de vérifier si sa cape d'invisibilité n'avait pas été abîmé par l'eau et les paillettes. Non, tout allait bien. Ou pas. Le directeur venait de pénétrer dans la pièce, le silence se fut immédiatement grâce à un sortilège du russe. « Quelle belle brochette d'infractions au règlementJe n'vous l'fais pas dire. » Marmonna Théodore dans sa barbe inexistante de façon inaudible.

Son regard d'émeraude s'arrêta sur les élèves qu'il connaissait. Shela notamment. Puta**. « Bonsoir M’sieur. » Hugh venait de s'avancer vers le directeur pour calmer son avis sans doute négatif sur le personnel présent. Pour la première fois de cette soirée, il le trouva intelligent. Théodore avait bien vue le regard que Kholov lui avait lancé, et il l'avait soutenu sans détourner le regard. Et puis quoi encore ? Il avait franchement une tête à faire la fête avec des adolescents ? Tss. L'ancien serpentard pouvait accepter de se faire passer pour beaucoup de chose tant que c'était pour sa cause, mais là il était hors de question qu'il passe pour le lèche botte qui a quelque chose à se faire pardonner. Il avait fait son boulot, que ça plaise ou non au dirlo. Ses yeux verts se reposèrent sur le jeune Leister qui faisait sûrement moins le malin à présent. « T'es fière de toi ? » Marmonna t-il dans sa direction avant de slalomer entre les différents élèves. Qu'allait dire Noah pour justifier sa présence ? Peut importe. Une fois près de Hugh, le français ne prit pas la peine d'adresser un mot au directeur. Il n'avait rien à se reprocher, alors il n'ajouterai rien aux mots du concierge. Ses yeux se tournèrent vers les élèves, la moitié d'entre eux étaient en maillot de bain. C'était du grand n'importe quoi.

Cependant, comme expliqué plus tôt, Théodore était beaucoup plus pédagogue que tortionnaire. Le brun releva donc son regard vers Kholov pour s'adresser à lui cette fois-ci. « J'ai parlé à l'organisateur de la soirée qui se dénoncera certainement de lui même. Il avait prit, avant que vous n'arriviez, la décision d'arrêter les festivités. Il a comprit son erreur, les autres aussi certainement. - Tout en disant ses mots, le jeune homme avait lancé un regard sévère en direction des adolescents. ; peut importe si le dirlo prenait ses mots en compte ou se contenterai de punir sévèrement les gosses, aux yeux de l'enseignant ce genre de comportement mâture, même s'il arrive trop tard, était toujours à noter.
Hugo Mourlevat
Hugo Mourlevat
ModérationPoufsouffle
Modération
Poufsouffle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : Permis de Transplanage



Dans la salle de détente. - Page 35 Empty
Re: Dans la salle de détente.
Hugo Mourlevat, le  Mer 27 Mai 2015 - 19:10

Morgan s'ennuyait beaucoup. Vous parlez d'une soirée, il avait personne à qui parler. Du coup le Blaireau resta dans son coin, un verra dans le main, le sac de craie balancé un peu plus loin. Bah ouais, fallait pas trop s'encombrer de trucs inutiles. Il buvait en silence, fixant vaguement devant lui, attendant que quelqu'un vienne lui parler. Bien sûr, il ne peut empêcher un rictus dégoûté lorsque Bennet déboula dans la salle. Heureusement, de là où il était elle ne sembla pas le voir. Tant mieux, au moins il passerait une soirée tranquille. Le Jaune et Noir hésita même un instant à rentrer au Terrier. Mais il se dit que peut-être quelqu'un d'intéressant allait se pointer.

Et pour être intéressant, c'est vrai qu'il était intéressant le Kholov. Surtout qu'il ne l'avait pas vu v'nir celle-là. Qui était le c*n qui était allé prévenir le dirlo ? Valait mieux pas que le Blaireau découvre le responsable, sinon il allait passer un salle quart d'heure. Le Préfet lança son verre derrière lui, quitte à éborgner quelqu'un, il préférait faire semblant d'être sobre. D'ailleurs, il en profita pour redonner son aspect à sa robe de sorcier et se recoiffa rapidement en passant une main dans ses cheveux. Le benjamin Delaube était vraiment mal, surtout qu'il était préfet, du coup ça la foutait mal de se retrouver là. Bon bah y'avait plus qu'une seule solution, jouer le jeu et se faire le plus discret possible. Le Poufsouffle vit Dey s'avancer pour aller serrer le main de Sergeï... Il était vraiment stupide celui-là, il voulait pas non plus le prendre dans ses bras et lui faire un bisou eskimo ? Ne sachant plus quoi faire, le né-moldu se rapprocha du dirlo par un côté, essayant encore d'être discret, parce que bien sûr, fallait qu'il soit devant la porte, le russe. Le septième année décida de ranger sa baguette dans sa manche, pour paraître mon "menaçant" et tenta la technique de la tête du chien battu. Avec un peu de chance, il pourrait sortir de la salle sain et sauf, et n'écoper que d'un retrait de points. Y'avait plus qu'à espérer.
Shela Diggle
Shela Diggle
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Dans la salle de détente. - Page 35 Empty
Re: Dans la salle de détente.
Shela Diggle, le  Mer 27 Mai 2015 - 20:57

Ecouté pour écrire ce texte :3 :
 

J'eu à peine le temps d'arriver au bar qu'une énorme vague aspergea tout, y compris la bouffe désormais gâchée, l'alcool des convives bousillé avec bien trop de solvant et mes cheveux désormais plats. Je haussais les épaules, débouchais une bouteille au hasard et bu au goulot, jusqu'à en n'en plus pouvoir. Reposant la bouteille, le sol tangua un moment avant de se stabiliser, et, gardant ma boisson à la main, me dirigea vers mon sac de poudre. La musique envahissait tout, jusqu'au plus profond de nos âmes, comme si elle voyait tout, tout tout tout. J'attrapais mon sac et pris une bonne poignée de sable rose, que j'envoyais au visage de la première personne à se présenter à moi avant d'avaler une nouvelle dose bien trop importante d'alcool. Cette fois-ci, l'environnement mit bien plus de temps à redevenir normal. Je sentais l'adrénaline s'emparer de mon corps, et l'effet de perdre le contrôle grisait mes sens. Je n'entendais plus que la musique, rythmant ma descente par des basses résonnant dans tout mon être, comme un deuxième coeur. Magnifique. Je ris, replongeais ma main dans le sac, transforma tout ceux qui passaient à proximité en de gros bisounours rose bonbon. Certains semblaient pratiquement dévêtus. C'beau la jeunesse, hein, on fait pas un gang bang là. Beaucoup sautaient aussi, bras tendus en l'air, en rythme avec les basses. Je trouvais que ma bouteille se vidait bien trop vite, et retournais au bar, en sautillant allègrement. Mes sens étaient perdus, sauf l'ouïe, et je savais que j'n'avais plus longtemps avant d'être bourrée. J'avais déjà vite coupé court au passage "pompette". J'le souhaitais. M'échapper. Que la vie perde son sens sans musique. Que ma vue soit atrophiée. Mon assurance au-dessus de tout. Ma mémoire évanouie, pour le passé comme le présent pour plus tard. Que je ne puisse plus penser.

La deuxième bouteille tomba de mes doigts avant que je puisse avoir l'idée de la retenir. Hahaha, énorme ! Fête de malade. Faudra remercier les gens, hein, surtout l'organisateur, le petit gars de la Laponie, là. Le fils du Père Noël ! Je gloussais. Bouh. Le sol. Il taaannngue... Est-ce que je parlais ? Ou pensais-je ? On s'en contre-fiche, de toute manière. Danser danser danser. Bêtement, sauvagement. J'entend plus rien. Que la musique. Génial. Et puis j'tombe sur un bisounours à quatre pattes, et je manque de tomber. Heureusement qu'il me prend dans ses bras.

- Saluut l'bisounours ! ris-je, tu viens de me sauver là...

Elle - oui, une bisounounours quoi - semblait très heureuse de m'avoir aidé. Et pis elle s'en alla, me laissant divaguer un peu. Une parcelle de mon esprit m'ordonna de cesser tout de suite, ce qui me fit déduire que justement, je n'en avais pas pris assez. Où était ce Gryffon de dealeur ? C'quoi son nom déjà... Me prit une envie d'embrasser tout le monde, et pas que timidement. Non, chut. Pas de gang bang, on s'rappelle ? Mmh... C'bouge beaucoup, entre les gens qui dansaient, sautaient, la poudre de partout, la musique qui flottait et nuançait l'air, l'eau qui glisse, les murs qui dansaient, tout ça. Pis les bouts de fer qui se baladent par terre aussi, c'est nul, ils m'embêtent ceux-là. J'm'éloigne, marche plutôt droit, ris, heureuse de mon exploit, et une puta** d'explosion se fait entendre, un gros truc rouge s'envole et je danse avec lui, même si j'ai faillis tomber, sur le coup. Wouah. Super soirée. Et d'un coup, super soudain, beaucoup trop vite, plus rien. Fait noir comme avant, et j'entend plus rien comme avant, sauf que là, j'entend plus la musique non plus.

- Stoooop on r'fait quoi là, bande de nuls ?

Et puis une silhouette sur laquelle je peux poser non pas un nom, mais une émotion. Haine. Ce gars-là, j'l'aime pas. Du tout. C'est l'vieux qui a remplacé la pauvre directrice. Et il a arrêté MA MUSIQUE. Le débile. Il allait tâter du bâton. Et un Hugh - un nom ! - s'avança, puis Théo. J'entendais rien du tout, j'tais bien, dans mon p'tit trip. Mais une partie de mon cerveau avait enregistré un bout des paroles proférées, et le mot "brochette" m'amusa bien. C'était un comique, ce directeur. J'comprenais pas les têtes d'enterrés de la plupart des gens ici. Certains en maillots, d'autres habillés, beaucoup en rose, violet, vert et orange. Marrant mélange. La salle est belle. Et puis je me reconcentre. Ce c** vient de gâcher la soirée. Il va regretter, c't'idiot. Sauf que j'ai perdu ma baguette. Il m'semble que j'suis toujours en licorne, mais bon, ça peut être menaçant, une licorne. Alors je m'avance avec une poignée de poudre et m'avance un tout petit peu, l'air le plus sérieux possible.

- C'est nul les brochettes, d'abord !

Et je lance ma poudre en espérant bien être suivie dans mon mouvement.
Ashton Parker
Ashton Parker
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage
Occlumens
Manumagie (Niveau 1)


Dans la salle de détente. - Page 35 Empty
Re: Dans la salle de détente.
Ashton Parker, le  Mer 27 Mai 2015 - 22:26

Globalement Ashton passait une soirée plus bonne. Il était dans le jacuzzi, avec Lizzie à présent, et avait filé ses kiwicots à Leister. Dire qu'il lui avait même pas fait payé, c'était à force de fréquenter des Pouffys ça ! Il allait devenir généreux et c'était pas vraiment sont genre. Le Serdaigle lui demanda tout de même de lui rappeler le prix de tout ça après, y avait pas à dire c'était un bon client. L'organisateur de la soirée prit l'excellente initiative de mouiller tout le monde présent avait de déclarer la meilleure chose du monde aux yeux du Gryffondor.

- Et je vous invite à tous prendre un verre sur le bar. C'est ma tournée !

Le sang-mêlé sortit donc du jacuzzi - puisque tout le monde était mouillé ça ne changeait plus grand chose de toute façon - pour se diriger vers le bar. Il choppa une bouteille d'un alcool inconnu mais qui ferait largement l'affaire et but quelques gorgées. Ashton réussit à chopper un peu de kiwicot, qu'il avala aussitôt. Comme c'était lui qui avait ramené la marchandise il avait bien le droit d'en prendre, et puis en plus c'était en libre service et il était à peu près sûr d'avoir vue Lizzie en prendre. Il eut soudainement l'impression de se retrouver sur un petit nuage et la musique rajoutait à l'ambiance.

Prenant de la poudre orange dans les mains, il la lança en l'air et regarda le tout retomber sur les personnes présentes avec un air ébahi. Ils étaient quand même plus beaux comme ça les gens, ils pouvaient le remercier. Apparemment, Winderfelt avait pas l'air super joyeux, c'était dommage car s'il venait à une fête c'était pour s'amuser pas pour faire la g**ule. Bennet avait disparu de la circulation au milieu de tout ce bazar et Ashton n'avait aucune idée d'où elle avait bien pu aller.

C'est alors que Leister annonça à tout le monde que la soirée s'arrêtait là, pour éviter les ennuis. C'était vraiment pas sympa de sa part, ils avaient à peine commencé la soirée c'était pas cool de stopper tout en cours de route. Bof, en tout cas ça empêcherait pas le Gryffondor de continuer à s'amuser. Il but encore quelques gorgées dans sa bouteille et leva les bras sur le rythme de la musique. Sauf qu'un gars pas très sympa fit son arrivée et cassa toute l'ambiance.

C'était Kholov, le directeur de Poudlard. Et Ashton était à peu près certain qu'il avait pas été invité celui-là. Du coup il arrêta de danser et jeta quelques regards aux alentours. Les autres élèves se rendaient peu à peu compte de la présence du russe et tout le monde se calma. Le Lion décida de faire profil bas et mis les deux mains derrière son dos pour cacher la bouteille qu'il tenait, histoire de s'en débarrasser discrètement quand il le pourrait. Heureusement pour lui il avait pris assez peu de kiwicot et supportait à présent beaucoup mieux les effets qu'au début. Il parvint donc à se maîtriser sans trop de difficulté mais ce n'était pas le cas de tout le monde.

Dey dit quelque chose comme quoi les adultes surveillaient la fête, essayaient de la stopper, ou quelque chose comme ça. A peine hypocrite si vous voulez l'avis d'Ashton. Et puis Théodore s'empressa de renchérir tandis que Shela, soit complètement bourrée soit sous l'emprise du kiwicot, lança de la poudre en l'air pour relancer l'ambiance. Parker se garda bien de suivre cet exemple et se contenta de ne pas bouger en espérant disparaître sur place.
Invité
Anonymous
Invité

Dans la salle de détente. - Page 35 Empty
Re: Dans la salle de détente.
Invité, le  Jeu 28 Mai 2015 - 15:56

Lyria avait tergiversé tout au long de la soirée. Chaque minutes qui passaient la faisait ce sentir idiote, la brune était restée figer dans son coin à regarder tout le monde s'amuser. Malgré tout, comme si elle espérait que quelqu'un lui parle, la jeune femme était restée là, ne bougeant que pour récupérer de quoi boire. Malheureusement le cœur n'y était pas, et même la bonne dose d'alcool en tout genre n'avait pas réussit à la dérider, elle avait même été tenter de prendre le kiwicot qui circulait dans cette soirée, mais avant d'être vraiment sure de ce qu'elle voulait, Leister demanda à tout le monde de filer. Le directeur était sur le point d'arriver, malgré son envie de fuir rapidement, la jaune et noire suivit le mouvement et aida à ramasser ce qui se trouvait autour d'elle, comme pour tenter de faire paraître la fête plus calme qu'elle n'était en train de le devenir. La sorcière n'avait eu le temps que de remettre des chaises dans un coin quand un soudain silence se fit dans la pièce. Elle ne comprit pas de suite pourquoi, mais lorsqu'elle vit, non loin d'elle et de la porte du coup, le directeur, elle ne put s'empêcher de se maudire.

* Puta** !! J'aurais du partir aussitôt ! Ou mieux ne pas venir de tout comme je le pensais au départ..  D'une je me suis sentie étrangère à chacun d'eux et de deux Sergeï qui se pointe ! *

De frustration, la jaune et noire donna un coup de pied dans l'une des bouteilles qui était par terre. Elle entendit vaguement la prise de parole d'un des membres du château et ne put s'empêcher de lâcher un petit rire sarcastique. Lyria vit aussi que son préfet se rapprochait du directeur comme s'il voulait se faire bien voir. L'acte du jeune homme exaspéra d'autant plus la sorcière, qui le fusilla du regard, chose inutile vue qu'il ne pouvait le voir, mais certains gestes étaient non contrôlés. L'instant d'après elle regarda, choquée mais aussi avec amusement, une jeune femme jeter de la poudre en l'air et répliquer au Russe que les brochettes étaient nulles..

*Elle ne manque pas de cran, mais risque de s'attirer encore plus d'ennuis, je devrais peut être... *

La septième année passa discrètement sur le côté pour rejoindre le groupe d'élève face au corps enseignant. Une fois avec les autres elle commença à tendre le bras comme pour ramener la fille déguisé en licorne vers leur groupe.
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Aurea Eston
Aurea Eston
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans la salle de détente. - Page 35 Empty
Re: Dans la salle de détente.
Aurea Eston, le  Ven 5 Juin 2015 - 18:16

Aurea était toujours en train de regarder les différentes personnes qui continuaient à arriver lorsqu’elle vit quelqu’un s’approcher. Il s’agissait d’Eléna, la Gryffondor que la jeune fille avait rencontré dans le parc.

- Salut Aurea, comment ça va depuis l'autre jour ? dit-elle pour la saluer.

« Coucou Eléna. Contente de te revoir. Ca va super bien merci. » lui répondit-elle en souriant. Elle ajouta ensuite « Et toi, quoi de neuf ? »

Alors que les deux jeunes filles se saluaient, les autres personnes présentes s’amusèrent comme il se devait. Du coin de l’œil, Aurea put ainsi voir certains plonger dans le jacuzzi avant que Leister ne leur jette de l’eau dessus tout en les invitant à se lancer la poudre qu’ils avaient reçu à l’entrée l’un sur l’autre.

Mais avant d’avoir pu entamer quoique ce soit, l’organisateur de la soirée mit fin à la soirée. La jeune fille fronça les sourcils, se demandant quelles étaient les raisons pour lesquelles il arrêtait sa fête d’anniversaire aussi tôt. Lorsqu’elle vit le professeur Winderfelt à côté de lui, la jeune fille en déduisit qu’il l’y avait incité voire peut-être même qu’il l’avait prévenu que le directeur arrivait. Si c’était le cas, ils étaient tous dans une mauvaise posture.

Pour confirmer ses pensées, le Directeur de Poudlard fit son apparition, à la surprise générale.  

- Quelle belle brochette d'infractions au règlement : Non respect du couvre-feu, rassemblement de plus de trois élèves, consommation d'alcool... Je ne veux pas entendre d'excuses, explications ou quoi que ce soit de la sorte. Cela ne m'importe pas, je ne me préoccupe que des faits. Vous enfreignez les règles, vous en payez les conséquences. C'est aussi simple que ça. Vous allez arrêter immédiatement ce que vous êtes en train de faire et venir calmement vers moi.

Oh…Mon…Dieu… La jeune blonde blêmît d’un coup. Bien sûr, en venant ici, elle savait que ce n’était pas bien, que si elle était prise, elle aurait surement des ennuis. Mais elle pensait néanmoins pouvoir s’en sortir. Elle ne serait certainement pas restée jusqu’au bout. Tout ce qu’elle avait voulu en venant ici, c’était s’amuser un petit peu, décompresser avant ces maudits examens de fin d’année qui la stressaient maintenant depuis des mois. Et voilà que son pire cauchemar arrivait : se faire prendre en train d’enfreindre le règlement. Elle qui respectait toujours tout à la lettre, elle qui se voulait une élève modèle, notamment envers ses enseignants. *Bravo ma vieille, c’est réussi…*

Rouge de honte, elle baissa rapidement la tête, ne souhaitant pas affronter le regard sévère de son directeur ainsi que de ses professeurs. C’était une mauvaise idée de venir ici, une très mauvaise idée, et la jeune fille ne savait pas si elle était prête à en assumer les conséquences.
Hugh Dey
Hugh Dey
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage
Manumagie (niveau 2)


Dans la salle de détente. - Page 35 Empty
Re: Dans la salle de détente.
Hugh Dey, le  Lun 8 Juin 2015 - 20:24

Bon cela dit, Kholov était là, mais il faisait pas grand-chose. Fin si, il avait complètement pété l’ambiance. Y a qu’une folle, qu’avait pas encore compris le principe, qui lança de la poudre dans les airs. Heureusement j’étais loin, mais un peu plus et je m’en prenais dans les yeux hein ! C’est que c’était dangereux ces petits trucs là… En plus, imaginez, ça se trouve je m’en prends, pis après j’ai le blanc des yeux tout bleu pendant une éternité… Nan c’était pas possible, vraiment.

Bref, je regardais le barbu et j’attendais sa décision. Mais comme elle était un peu longue à venir, et que je m’ennuyais, pis surtout que j’avais pas très envie de rester en sa compagnie, je lui posais nonchalamment une main sur l’épaule, parce qu’il le méritait, pis je lui disais sur le ton de la confidence :

« Bon vous semblez réfléchir… Moi je me casse, pis vous me ferez part de la décision hein. Des boujoux pis des gommes ! »

Et sur cette belle expression normande dont le sens échappe encore à la narratrice, je m’en allais tranquillement. Un peu plus et, de derrière, j’effleurai les fesses de Kholov, mais notre familiarité ne s’était pas encore développée jusqu’à ce point. Non, je me contentais de rêver la bise prochaine que je lui planterai sur les deux joues, quand il aurait remarqué mes compétences irremplaçables.
Sergeï Kholov
Sergeï Kholov
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans la salle de détente. - Page 35 Empty
Re: Dans la salle de détente.
Sergeï Kholov, le  Lun 29 Juin 2015 - 17:49

Navré pour le retard...

Le directeur était agacé. Très agacé. Il s'était promis de remettre dans le droit chemin tous ces jeunes sorciers dépravés, mais, chaque jour ou presque, il se retrouvait confronté à un nouvel incident. Si les étudiants avaient mis leur énergie débordante à travailler plutôt que de faire des bêtises, sans nul doute que Poudlard aurait retrouvé sa grandeur d'antan en l'espace de quelques mois. Au lieu de redoubler d'imagination pour enfreindre le règlement, il auraient mieux fait de mettre cette inventivité au service de choses plus utiles. Il n'était jamais trop tôt pour faire des expériences et découvrir de nouvelles potions, par exemple. Kholov ne comprenait définitivement pas ce qui pouvait se passer dans la tête de ses élèves.

Le russe leur avait donc demandé de se rapprocher, afin de distinguer un peu mieux les visages des fautifs et donc de pouvoir les nommer. En effet, malgré ses innombrables talents et qualités, il ne pouvait malheureusement pas punir des élèves sans connaitre leur nom. C'était d'ailleurs bien dommage, mais difficilement remédiable.

Un être tout dégoulinant - dont le visage avait une étrange teinte colorée - s'avança vers le fameux directeur et lui tendit sa main. Main que l'ancien serpentard observa d'un air suspicieux sans bouger d'un millimètre. Le concierge, puisque c'était lui, pensait sérieusement que Kholov allait s'abaisser à lui serrer cette chose poisseuse ? Il pouvait toujours courir. Dey prit ensuite la parole mais le doyen n'écouta pas. Ou du moins il ne prêta qu'une oreille distraite aux propos de son employé. Cela lui suffit d'ailleurs à comprendre que quelque chose clochait. Il y avait gobelin sous mornille. Les versions des membres de son personnel ne concordaient pas. A quatre sorciers adultes ils auraient tout à fait pu stopper la fête, s'ils l'avaient voulu...

Néanmoins le doyen ne fit rien et resta parfaitement impassible. Nul ne pouvait deviner ce qui se passait sous son crane dégarni. A l'instant T, il fallait sanctionner les étudiants fautifs. Kholov réfléchirait plus tard au comportement de ses employés. Il allait laisser la situation se décanter tranquillement, comme si de rien était. Et dans quelques jours, voire semaine, lorsqu'ils ne s'y attendraient pas, l'ancien serpentard leur tomberait dessus. Oui, il aimait agir de façon sournoise.

Le nouveau professeur, Winderfelt, s'avança et prit à son tour la parole, donnant sa propre version des faits. Le directeur haussa un sourciel circonspect. Il ne croyait pas un traitre mot de ce que venait de raconter ce spécialiste des moldus. Les réfractaires au règlement étaient rarement du genre à se dénoncer ou à comprendre leurs erreurs. Et comme pour corroborer les pensées de Kholov, une jeune fille, visiblement bien éméchée, se rapprocha, donna son avis personnel sur les brochettes puis lança de la poudre colorée. Celle-ci n'atteignit heureusement pas l'ex vert et argent, mais il nota dans un coin de sa tête le nom de l'impertinente. Son exemple ne fut heureusement pas suivi et le reste des élèves suivit calmement les consignes.

Peu de temps après, la main poisseuse se posa sur l'épaule du russe et l'affreux visage peinturluré du concierge se rapprocha de celui du directeur.

- Bon vous semblez réfléchir… Moi je me casse, pis vous me ferez part de la décision hein. Des boujoux pis des gommes !

Kholov se dégagea sèchement. Puis, voyant que Dey partait sans même avoir obtenu son autorisation, il l'interpella.

- Monsieur Dey. Je vous demanderais de bien vouloir rester en notre compagnie quelques petites minutes supplémentaires. Je veux bien croire qu'en tant que concierge vous ayez un emploi du temps particulièrement chargé, mais... il se trouve que j'ai du travail pour vous et que ce qui se passe en ce moment vous concerne. Aux dernières nouvelles, vous êtes supposé faire appliquer les sanctions. N'est-ce pas ?

Le directeur marqua une pause, le temps de balayer l'assemblée du regard. Comme il l'avait prévu, aucun étudiant ne semblait disposé à se dénoncer... Le néophyte de l'équipe professorale avait encore beaucoup à apprendre.

- Je retire 20 points à chaque élève présent dans cette pièce. On n'enfreint pas les règles sans en subir les conséquences. Cependant vous avez commis beaucoup d'infractions ce soir. Beaucoup trop pour qu'elles puissent être sanctionnées par un simple retrait de points. C'est pourquoi j'ai un petit quelque chose à vous proposer. Soit le responsable de ce débordement se dénonce et la punition des autres est allégée. Soit vous passez le reste de votre soirée dans les cachots afin de recopier dix fois le règlement intérieur de l'académie. Avec une plume adéquate pour ce genre de sanctions, il en va de soi...
Hugh Dey
Hugh Dey
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage
Manumagie (niveau 2)


Dans la salle de détente. - Page 35 Empty
Re: Dans la salle de détente.
Hugh Dey, le  Lun 29 Juin 2015 - 21:40

Visiblement, Kholov était pas tout à fait d’accord pour que je parte. Ni pour que je le touche d’ailleurs. J’avais profité de son mouvement de recul pour me faufiler entre lui et la porte – d’ailleurs il se relâchait un peu le petit Kholov là, il prenait tout l’encadrement, fallait qu’il se mette au régime – mais il était pas très content et me rappelait un peu à l’ordre.

- Monsieur Dey. Je vous demanderais de bien vouloir rester en notre compagnie quelques petites minutes supplémentaires. Je veux bien croire qu'en tant que concierge vous ayez un emploi du temps particulièrement chargé, mais... il se trouve que j'ai du travail pour vous et que ce qui se passe en ce moment vous concerne. Aux dernières nouvelles, vous êtes supposé faire appliquer les sanctions. N'est-ce pas ?

- Ah bah ça, c’est clair que je suis chargé hein ! Je vous rappelle que c’est moi qui suis censé débusquer les plus grosses infractions au règlement. J’ai fait mon taf là. J’aurai bien aimé en chercher d’autres ce soir mais si vous me trouvez si indispensable ici…

Je m’étais reculé, et j’avais bien fait de dévier un peu parce que sinon je me retrouvais dos à dos avec lui. Et il aurait sans doute pas aimé. Ca se trouve, ça aurait fait perdre encore plus de points aux élèves. Pourtant, vingt chacun c’était déjà assez lourd comme sanction. Et ça l’était d’autant plus quand il annonçait la suite. Moi, je voyais bien ce qui me pendait au nez. J’avais aucune envie de surveiller de longues heures dans les cachots tous les élèves ici présents. Du coup j’étais pour l’auto-dénonciation. Voire la délation. Et d’ailleurs, ce serait peut-être encore même mieux si je le faisais moi-même non ? Hum… En un éclair j’avais trouvé une solution. J’essayais de mettre à profit quelques dons de ventriloquie – bon ok, on voyait bien que c’était moi qui parlait, mais Kholov me voyait pas lui – et je faisais une voix plus aiguë pour imiter celle de ces ados en pleine puberté, dont la mue n’était pas tout à fait terminée, pour annoncer un « C’est moi » timide. Et aussitôt, je bondissais sur mes pieds, la baguette sortie, à l’affût :

« J’ai entendu quelqu’un ! Qui a parlé !? Vous êtes devant le directeur, j’exige que vous sortiez un peu vos tripes et que vous vous dénonciez mieux que ça ! »
Shela Diggle
Shela Diggle
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Dans la salle de détente. - Page 35 Empty
Re: Dans la salle de détente.
Shela Diggle, le  Lun 29 Juin 2015 - 22:42

Personne n'a bougé d'un poil. Fin si, certainement, sauf qu'un poil, c'est dur à choper en mouvement, surtout d'aussi loin. A part quelqu'un qu'essaye de m'choper moi par le bras. Oui oui, choper et pas pécho. Il me semble. Tout est super calme, beaucoup trop même. L'vieux devant, il a pas l'air super heureux, et comme j'ai devancé la foule, j'vois plus les faces des autres. Comment agir alors ? J'me renfrogne, sachant qu'il y a quelques instants, j'étais fâchée contre ses brochettes, ça j'le sais. J'sais pas pourquoi, mais j'étais fâchée, autant garder ça à l'esprit. J'parle pas, parce que personne ne le fait. Peut être qu'il faut pas. Pas bonne idée. J'essaie de sentir la tension qui imprègne la salle, mais j'n'arrive pas à décider de laquelle il s'agit. Ils sont emmerdés ou tristes, ces gens ? Eh mer*e, on s'en fou.

Le temps passe très, très lentement. Et puis l'vieux s'refait entendre, cet idiot. Il parle de sanction. Je n'en vois pas la raison, franchement j'vous jure. De ces idées les vieux aussi. Sont relous. " Soit le responsable de ce débordement se dénonce et la punition des autres est allégée. Soit vous passez le reste de votre soirée dans les cachots afin de recopier... " Quoi quoi quoi pardon ?! Se dénoncer ? J'sais qu'c'est Leister qui m'a conviée ici, et l'gamin a pas intérêt à se dégonfler. On s'ra tous solidaires, de toute manière, il aurait pas idée de perdre la face devant les vieux. C'pas moi qui lui en voudrais, tout cas. Je jurerais que les autres sont du même avis. La lâcheté c'est moche, c'est tout moche. Tant pis pour la punition. On se fera pas avoir par son chantage. C'est vilain l'chantage, on m'l'a appris toute petite. Faut surtout pas renchérir. Surtout, rester immobile, tout à fait immobile... On est pas des trouillards, nous, nan nan, nous on est des warriors, on s'laissera jamais berner par vos stupides manigances. Faut pas nous prendre pour des... Pour des... J'sais plus l'mot, mais faut pas nous sous-estimer. Votre piège est minable, nous on va protéger l'Leister. Personne ne saura qui c'est, le chef ici. On pourra pas tous nous foutre en taule. Si ? Je n'ose pas me retourner. Surtout ne pas bouger, hein. Sauf qu'un élément non prévisible dans mon plan gâcha absolument tout. Le Hugh d'avant se dénonça à la place du brun. Quel c*n. De un, ça foirait l'idée de résistance. De deux, il faisait même pas partie de la liste des invités, c'gars là. Sauf que ce cinglé bondit vers moi en criant. Aha, attaque personnelle hein ? C'est ce qu'on allait voir. Schizophrène en prime. J'lui avais rien fait moi. Comme il était assez proche de moi, je me vengeais farouchement en lui écrasant le pied d'un de mes talons.
Invité
Anonymous
Invité

Dans la salle de détente. - Page 35 Empty
Re: Dans la salle de détente.
Invité, le  Mar 30 Juin 2015 - 14:10

Ne pas bouger, attendre inlassablement... À quoi ça servait déjà ?

Rurik savait bien évidemment qui était à l'origine de tout ça, il l'aurait probablement indiqué au directeur si ce dernier n'avait pas été aussi désagréable, s'il s'était comporté en véritable leader. C'était bien beau d'être vieux et "expérimenté"... Mais le respect et la confiance, ça ne s'obtenait pas tout simplement parce qu'il était leur supérieur dans cette école. Surtout quand il s'agissait de quelqu'un de si peu connu que ce Mr. Kholov.

Le médicomage restait donc en retrait, comme depuis le début. Bien évidemment, il tenterait d'arrêter tout élève qui voudrait prendre la fuite, mais ce serait bien trop dommage, une excuse pour le directeur d'accuser n'importe qui et ne pas devoir prendre de mesures plus conséquentes.... Un peu lunatique, le Mkrovsk, non ? Certes il voulait que les élèves arrêtent de prendre l'école pour un lieu qui leur appartenait, pour un repaire où foisonnaient la drogue et les rapports sexuels, mais eh ! Si celui qui faisait appliquait les "lois" ne convenait pas pour ce job, il fallait bien s'en rendre compte avant qu'il ne soit trop tard !

Le professeur pouvait s'en aller à tout instant, il avait une parade parfaite, qui était inscrite dans son contrat depuis son arrivée ici, antérieure à celle du nouveau directeur... Cependant, il préférait rester un petit peu, pour voir ce qui allait se passer. Le concierge ajoutait une touche comique, mais quelque peu lourde. Il était bien gentil, mais à force, cela commençait à être agaçant, et l'imposant sorcier se demanda comment il avait réussi à garder son travail. Ou du moins, si cela impliquait Kholov et passer sous un bureau... il ne préférait pas savoir...

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Ashton Parker
Ashton Parker
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage
Occlumens
Manumagie (Niveau 1)


Dans la salle de détente. - Page 35 Empty
Re: Dans la salle de détente.
Ashton Parker, le  Ven 24 Juil 2015 - 15:50

Ashton ne comprenait pas trop comment la soirée en était arrivée là. Lorsqu'il était arrivé, tout le monde s'amusait, faisait la fête et célébrait comme il se devait les quinze ans de Leister. Et puis des professeurs et autre avaient commencé à arriver. Bon, sur le coup c'était un peu surprenant mais après tout ils avaient juste rejoint la fête avec les participants déjà présents et n'avaient absolument rien fait pour la stopper. Et puis d'un coup ça avait été le bordel. Kholov était arrivé et tout le monde avait paniqué avant de laisser place à un grand silence. Dey tenta de quitter les lieux "discrètement" mais fut aussitôt interpelé par le directeur.

- Je retire 20 points à chaque élève présent dans cette pièce. On n'enfreint pas les règles sans en subir les conséquences. Cependant vous avez commis beaucoup d'infractions ce soir. Beaucoup trop pour qu'elles puissent être sanctionnées par un simple retrait de points. C'est pourquoi j'ai un petit quelque chose à vous proposer. Soit le responsable de ce débordement se dénonce et la punition des autres est allégée. Soit vous passez le reste de votre soirée dans les cachots afin de recopier dix fois le règlement intérieur de l'académie. Avec une plume adéquate pour ce genre de sanctions, il en va de soi...

En soit, les vingt points le Gryffondor s'en fichait un peu. Après tout il y avait quand même des gens de toutes les maisons ici donc tout le monde perdrait des points. Par contre, l'idée de passer sa soirée dans les cachots pour recopier le règlement en boucle était nettement moins plaisante. Et si la "plume adéquate" ressemblait ne serait-ce qu'un peu à celle qu'il avait trouvé une fois en compagnie de Noa, ça risquait de piquer légèrement la main. Le sang-mêlé n'était pas du genre à balancer alors il se contenta d'essayer le plus possible de se fondre dans le décor mais il espérait tout de même que Leister se dénoncerait.

Il y eu un petit moment de flottement durant lequel Dey et Shela se chamaillèrent. Puis le Serdaigle prit finalement la parole au grand soulagement d'Ashton (et du reste des élèves présents sans aucun doute). Lorsque l'organisateur de la soirée en profita pour enfoncer un peu les membres du personnels présents, Parker ne pu retenir un léger sourire. Pas de doute qu'ils allaient prendre cher eux. Maintenant, il ne restait plus qu'à attendre la réponse de Sergeï.
Evelynn Kayne
Evelynn Kayne
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Dans la salle de détente. - Page 35 Empty
Re: Dans la salle de détente.
Evelynn Kayne, le  Ven 31 Juil 2015 - 11:01

La petite soirée organisée par Leister était plutôt sympathique. Tous les élèves s'amusaient, certain adultes étaient même présents sur les lieux. Rien à redire. Jusqu'à l'arrivée du boss qui lui, ne semblait pas si amusé que ça. Comment avait-il su ? Il avait des yeux et des oreilles partout ce fourbe ou quoi ? En-tout-cas, ça c'était pas bon du tout pour les sabliers des maisons respectives. Eléna se déplaça pour mieux apercevoir Kohlov et ce qu'il avait à dire.

-Je retire 20 points à chaque élève présent dans cette pièce. On n'enfreint pas les règles sans en subir les conséquences. Cependant vous avez commis beaucoup d'infractions ce soir. Beaucoup trop pour qu'elles puissent être sanctionnées par un simple retrait de points. C'est pourquoi j'ai un petit quelque chose à vous proposer. Soit le responsable de ce débordement se dénonce et la punition des autres est allégée. Soit vous passez le reste de votre soirée dans les cachots afin de recopier dix fois le règlement intérieur de l'académie. Avec une plume adéquate pour ce genre de sanctions, il en va de soi...

Vingts points... Ça faisait quand même mal, sachant qu'Eléna n'était pas la seule Gryffondor dans la pièce. Pour se réconforter, elle pensa aux autres sabliers perdant eux-aussi quelques points. Le pire fut quand même l'idée des cachots. C'était un barbare celui-là. La lionne voyait bien quel genre de plume il voulait utiliser. La plume qui vous défonce la main dans toute sa splendeur. Mais au soulagement de Gilbert, et probablement de tous les autres élèves présents dans cette pièce, Leister se dénonça courageusement. Ce dernier profita également de son temps de parole pour attaquer intelligemment les adultes qui avaient vite fait retourné leur veste. Eléna eut un petit sourire, il n'y aurait pas que les élèves qui allaient s'en morde les doigts finalement.
Contenu sponsorisé

Dans la salle de détente. - Page 35 Empty
Re: Dans la salle de détente.
Contenu sponsorisé, le  

Page 35 sur 38

 Dans la salle de détente.

Aller à la page : Précédent  1 ... 19 ... 34, 35, 36, 37, 38  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Salle sur Demande-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.