AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Valise rigide à roulettes pivotantes AmazonBasics – 68 cm
44.55 €
Voir le deal
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Salle sur Demande
Page 36 sur 38
Dans la salle de détente.
Aller à la page : Précédent  1 ... 19 ... 35, 36, 37, 38  Suivant
Evelynn Kayne
Gryffondor
Gryffondor

Dans la salle de détente. - Page 36 Empty
Re: Dans la salle de détente.
Evelynn Kayne, le  Ven 31 Juil 2015 - 11:01

La petite soirée organisée par Leister était plutôt sympathique. Tous les élèves s'amusaient, certain adultes étaient même présents sur les lieux. Rien à redire. Jusqu'à l'arrivée du boss qui lui, ne semblait pas si amusé que ça. Comment avait-il su ? Il avait des yeux et des oreilles partout ce fourbe ou quoi ? En-tout-cas, ça c'était pas bon du tout pour les sabliers des maisons respectives. Eléna se déplaça pour mieux apercevoir Kohlov et ce qu'il avait à dire.

-Je retire 20 points à chaque élève présent dans cette pièce. On n'enfreint pas les règles sans en subir les conséquences. Cependant vous avez commis beaucoup d'infractions ce soir. Beaucoup trop pour qu'elles puissent être sanctionnées par un simple retrait de points. C'est pourquoi j'ai un petit quelque chose à vous proposer. Soit le responsable de ce débordement se dénonce et la punition des autres est allégée. Soit vous passez le reste de votre soirée dans les cachots afin de recopier dix fois le règlement intérieur de l'académie. Avec une plume adéquate pour ce genre de sanctions, il en va de soi...

Vingts points... Ça faisait quand même mal, sachant qu'Eléna n'était pas la seule Gryffondor dans la pièce. Pour se réconforter, elle pensa aux autres sabliers perdant eux-aussi quelques points. Le pire fut quand même l'idée des cachots. C'était un barbare celui-là. La lionne voyait bien quel genre de plume il voulait utiliser. La plume qui vous défonce la main dans toute sa splendeur. Mais au soulagement de Gilbert, et probablement de tous les autres élèves présents dans cette pièce, Leister se dénonça courageusement. Ce dernier profita également de son temps de parole pour attaquer intelligemment les adultes qui avaient vite fait retourné leur veste. Eléna eut un petit sourire, il n'y aurait pas que les élèves qui allaient s'en morde les doigts finalement.
Sergeï Kholov
Sergeï Kholov
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans la salle de détente. - Page 36 Empty
Re: Dans la salle de détente.
Sergeï Kholov, le  Ven 28 Aoû 2015 - 14:59

Brisant le silence qui s'était installé, un des garnements - McKinley si ses souvenirs étaient bons - pris la parole. Il ne fallut pas longtemps à Kholov pour comprendre qu'il avait à faire au responsable de ce débordement. Satisfait que ses menaces n'aient pas été vaines, le doyen l'écouta parler, même si ses excuses l'importaient peu. Le serdaigle avait enfreint le règlement, il assumerait et n'échapperait pas à la punition.

Cependant, la fin du discours de l'élève interpella le directeur. Les propos tenus par McKinley contredisaient en tout point la version des faits de son personnel. Étaient-ce de vils mensonges pour tenter de s'en sortir ? Ou bien les membres du personnel se moquaient-ils du russe ? Dès la réunion dans la salle des profs, Kholov avait senti que ça n'allait pas coller avec la directrice des Poufsouffle. Voilà qu'il tenait peut-être une occasion de la retirer de ses fonctions... Dans tous les cas, il était inacceptable et impensable que des professeurs laissent une fête entre étudiants se dérouler sous leurs yeux sans y mettre fin.

- Monsieur Dey, je viens de vous trouver une occupation, plutôt que je jouer au clown. Durant un mois à partir d'aujourd'hui, chaque soir après les cours, Monsieur McKinley nettoiera les toilettes, la volière et les salles de classe. Autrement dit, il vous accompagnera durant vos corvées de concierge.

Le directeur pivota ensuite et toisa un par un chacun des sorciers présents dans la pièce, élèves comme adultes. Un soupir d'exaspération franchit ses lèvres et il reprit la parole, du ton sec et froid qui le caractérisait si bien.

- Vous autres, vous allez me ranger cette pièce et vous irez en retenue. Quant à vous, Winderfelt, Mkrovsk, Alniott, Dey, vous écopez tous d'un avertissement. Si j'ai à vous faire une autre remarque, vous servez démis de vos fonctions sans préavis.

Après s'être assuré qu'il s'était bien fait comprendre, le directeur jeta un coup d'oeil à sa montre à gousset, décréta mentalement qu'il n'était plus l'heure de faire des sermons et tourna les talons. Sa paperasse l'attendait.

Fin du RP pour ma part
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Arthanis Deloy
Arthanis Deloy
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans la salle de détente. - Page 36 Empty
Re: Dans la salle de détente.
Arthanis Deloy, le  Ven 6 Mai 2016 - 23:04

RP libre.


"Ce que tu peux être tendue, parfois ! C'en est presque agaçant. Change d'air, détends toi, bref nettoie-toi la tête. Je ne sais pas ce qu'il a bien pu t'arriver, mais ça ne doit pas être marrant tout les jours d'être à ta place, apparement !"


C'était ce que la tante Anya lui avait écrit. Arthanis avait reçu la lettre ce matin. La jeune sorcière ne sait toujours pas pourquoi elle lui écrit si c'est pour ensuite recevoir des plaintes de la part de sa tante en guise de réponse. Il est vrai que, en y réfléchissant bien, notre jeune Arthanis ne prenait pas beaucoup de temps pour elle, elle ne se souciait pas assez bien du bienêtre de son esprit. Son quotidien se résumait principalement à des révisions et à regarder de haut les personnes qui ne parviennent pas à recevoir ne serait-ce qu'un "Effort exceptionnel" en classe.

Elle n'avait aucune idée de comment elle pouvait se changer les idées... Peut-être en parlant à quelqu'un qui la comprendrait, elle, une victime de ses révisions et de son caractère quelque peu hautain de temps à autres. Arthanis avait besoin de confinement, de calme, de repos, un poste de radio qui ferait tourner uniquement ses morceaux préférés, de tous ses desserts préférés, de chaleur, et, pour finir, le plus délicieux de tous les livres de potions.

Il était dix-huit heures. La jeune fille avait, comme le tiers des élèves de l'école, terminé ses cours. Les autres étaient soit en route pour leur salle commune, soit déjà dans la salle commune de leur maison. Mais notre jeune sorcière aimait, de temps en temps, passer du temps dans les couloirs, à saluer les tableaux et connaître tous les raccourcis.
En passant dans un couloir vide, elle vit quelque chose d'extraordinaire devant elle : une porte était apparue à sa droite. Une porte bleu foncé, dont la poignée était en or.

Devait-elle entrer ? Après tout, un peu de découverte ne lui ferait pas de mal. Ces temps-ci, Arthanis est trop prise par les examens et les différents cours mal répartis dans l'emploi du temps. Avec une certaine hésitation, celle-ci dirigea sa main en direction de la poignée dorée, la tourna délicatement et ouvra légèrement la porte bleutée, de sorte à pouvoir voir à l'intérieur sans bouger du couloir...
Hayleah Moonrose
Hayleah Moonrose
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Dans la salle de détente. - Page 36 Empty
Re: Dans la salle de détente.
Hayleah Moonrose, le  Sam 7 Mai 2016 - 20:10

Réponse à Arthanis Deloy

Dépitée, Hayleah soupira, tourna les talons, et sortit de la bibliothèque. A cette heure-ci, il semblait impossible de trouver un coin tranquille où elle pourrait lire en paix. Il faisait trop froid dehors, la salle commune des Gryffondors était trop bruyante, et l'une de ses camarades de chambre, toujours en uniforme, était déjà entrain de ronfler sur le lit à baldaquin juste à côté du sien. Il ne lui restait donc plus que deux solutions : la bibliothèque et les cachots. Bien entendu, cette dernière solution était inenvisageable, bien qu'il y ait toutes les chances de pouvoir se trouver un endroit paisible ici-bas. La sorcière avait une sainte horreur des cachots, et rien, absolument rien, ne pourrait la pousser à y mettre les pieds en dehors des cours de Potions. Enfin, sauf les Mangemorts peut-être... Hayleah avait donc opté pour la bibliothèque, mais comme elle aurait pu s'en douter, la période d'examens qui approchait avait poussé la quasi-majorité des élèves de Poudlard dans les rayons enchantés, espérant probablement pouvoir rattraper le retard qu'ils avaient accumulé dans leurs révisions. Tant pis.

La jeune gryffonne s'en retourna donc, son livre à la main, vers des contrées lointaines qui lui offriraient calme et sérénité. C'est-à-dire, un couloir ici ou là déserté par ses camarades de classe. Les cours étant déjà terminé, elle pourrait même, avec un peu de chance, se trouver une salle de classe libre. Hayleah se mit à gravir les marches des escaliers, puis, sans vraiment s'en rendre compte, se retrouva au septième étage. Elle se frappa le front quand une chose lui revint en mémoire, un souvenir oublié qui remontait à la surface de l'eau.

" - Nan mais je suis vraiment trop bête !", murmura-t-elle à haute voix.

La salle sur demande ! Là, elle pourrait à coup sûr être tranquille pour se plonger dans son nouveau roman ! Elle aurait même droit à un bon canapé ou à un pouf bien confortable, avec chocolat chaud à volonté et coussins moelleux pour son dos. Ce fut presque en courant qu'elle rejoint le couloir où la salle était censée se trouver mais elle se stoppa net en apercevant une élève de Serdaigle, la main sur la poignée de la porte. Elle restait plantée là, comme si elle hésitait à entrer à l'intérieur. Tant mieux, Hayleah pourrait peut-être la convaincre de lui laisser la salle, puisque, apparament, elle n'y tenait pas vraiment. La gryffonne s'approcha donc de sa camarade, qui avait l'air un peu plus jeune qu'elle.

" - Euh...Excuse-moi. Tu as besoin de cette salle ou je peux y aller ? "
, demanda Hayleah en agitant son bouquin pour lui faire comprendre qu'elle avait de la lecture en attente.
Arthanis Deloy
Arthanis Deloy
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans la salle de détente. - Page 36 Empty
Re: Dans la salle de détente.
Arthanis Deloy, le  Sam 7 Mai 2016 - 20:55

Réponse à Hayleah Moonrose


Une magnifique salle d'un bleu nuit. C'était ce qu'Arthanis parvenait à voir dans l'entrebâillement de la porte. On ne parvenait pas à distinguer le plafond de la pièce et elle avait distingué sur le sol des reflets de vitraux. Les mélanges des différentes odeurs de cakes, tasses de thé et d'encens formait un délicat parfum qui embaumait la Salle sur Demande sans trop être encombrant. De là où elle était, on pouvait constater un canapé blanc crème chargé de différents coussins, et à en juger sa petite taille, il devait y en avoir plusieurs. Des petites tables étaient dispersées çà et là dans la pièce, portant toutes différents gâteaux, livres et tasses de thé de toutes les saveurs. C'était le paradis selon notre sorcière.

Arthanis se demandait si elle méritait ce moment de bonheur. Elle réfléchit un instant. Durant cette semaine elle dût remettre en place certains deuxièmes années de Poufsouffle qui avaient la fâcheuse tendance de truquer les énigmes posées par le tableau qui interrogeait les élèves de Serdaigle afin d'entrer dans leur salle commune, elle réussit à décrocher la meilleure note à deux examens très difficiles, elle passa toute une nuit à réviser son cours de métamorphose — chose qui lui avait, d'ailleurs, creusé de grosses cernes sous les yeux pour toute la journée, ce qui lui donnait l'air d'être un fantôme fatigué d'être mort. Oui, d'après elle, Arthanis méritait un minimum de repos digne de ce nom.

Soudain, la jeune Serdaigle entendit derrière elle des pas précipités. Elle se retourna. Une jeune eurasienne vint vers elle, un livre à la main. A en juger sa cravate, celle-ci était de la maison des lions. Avant même que celle-ci ne lui adresse la parole, Arthanis savait déjà ce qu'elle avait à lui demander.

"Euh...Excuse-moi. Tu as besoin de cette salle ou je peux y aller ? "

Bingo. Elle aurait bien voulu lui laisser cette salle et tourner les talons, mais ça faisait bien un moment qu'elle avait entendu parler de cette fameuse Salle sur Demande qui lui était impossible de trouver par manque de temps... En un quart de seconde, les yeux d'Arthanis roulèrent de la porte jusqu'à la Gryfonne mais se posèrent plutôt sur le livre qu'elle tenait dans ses mains. Impossible d'en décréter le titre, apparement.

"J'aurais bien voulu, vraiment. Mais je ne te laisse pas imaginer la semaine que j'ai passé... Je suis fatiguée, et enfin j'arrive à trouver cette fameuse salle.", répondit-elle en toute honnêteté.

Mais une idée lui vint en tête. Pourquoi l'étudiante de Gryffondor ne viendrait-elle pas avec elle ? La salle devrait être assez grande et les deux jeunes filles ont l'air d'avoir un goût assez prononcé pour la lecture, peut-être cela leur fait-il un premier point en commun...

"Tu ne voudrais pas venir avec moi ? Moi aussi, j'adore lire."
ajouta-t-elle d'un air dégagé en ouvrant la porte bleue davantage. La délicate odeur des mélanges de parfum se dégageait encore plus...
Hayleah Moonrose
Hayleah Moonrose
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Dans la salle de détente. - Page 36 Empty
Re: Dans la salle de détente.
Hayleah Moonrose, le  Sam 7 Mai 2016 - 21:31

La jeune Serdaigle posa les yeux sur le bouquin qu'Hayleah agitait devant elle, mais cela ne suffit apparemment pas à la convaincre du besoin vital qu'elle avait de pouvoir disposer de cette salle.

-J'aurais bien voulu, vraiment. Mais je ne te laisse pas imaginer la semaine que j'ai passé... Je suis fatiguée, et enfin j'arrive à trouver cette fameuse salle.

Comme si c'était la seule à être fatiguée et à avoir besoin de tranquillité ! Hayleah ne se sentait pas l'âme d'une guerrière ce soir, mais c'était trop lui demander d'aller s'assoir sur le sol froid et crasseux d'un couloir alors que les bons petits gâteaux de la Salle sur Demande lui faisait de l’œil. Elle aurait cette salle coûte que coûte.

- Tu ne voudrais pas venir avec moi ? Moi aussi, j'adore lire.

Hayleah ouvrit la bouche, surprise. La jeune fille avait proposé ça d'un air détaché, en ouvrant la porte. Une vrai invitation de bon cœur qui la fit se sentir un peu coupable d'avoir pensé à se battre verbalement pour garder la salle pour être toute seule. Elle ne s'attendait pas à cette proposition mais après tout, pourquoi pas. Elle lança un regard à l'intérieur : un canapé blanc armé de coussins trônait au centre de la salle et plusieurs tables recouvertes de petits gâteaux bien calorique, de thés et même de livres, étaient disposées un peu partout.

- D'accord, je suppose que si tu es aussi fatiguée que tu le prétends, tu ne vas pas me déranger dans ma lecture. Enfin je veux dire..., , ajouta Hayleah en laissant sa phrase en suspens.

Elle s'était rendu compte un peu tard que sa réponse était d'une froideur sans nom. Cette fichu tendance à parler sans réfléchir avant...Néanmoins, la jeune fille préféra se taire plutôt que de s'enfoncer en essayant de s'expliquer maladroitement et se contenta d'un sourire contrit.
Puis, pour masquer sa gêne, la gryffonne passa devant la fille en bleu et bronze pour entrer en premier dans la salle. Ce délicat parfum, mélange sucré et floral provenant des gâteaux et du thé, lui réveilla les papilles. Elle posa son livre sur le canapé blanc et se jeta sur un cupcake au chocolat. Miam.

- T'en veux un ? , proposa-t-elle à sa camarade pour se faire pardonner.

Un bon cupcake recouvert d'un joli glaçage rose, personne ne pouvait résister à ça.
Arthanis Deloy
Arthanis Deloy
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans la salle de détente. - Page 36 Empty
Re: Dans la salle de détente.
Arthanis Deloy, le  Sam 7 Mai 2016 - 22:57

La réponse de la Gryffonne préoccupait plus ou moins Arthanis. Elle n'avait jamais vraiment discuté avec quelqu'un en dehors des professeurs, et elle avait bien envie d'avoir un minimum de compagnie de son âge, même si ce n'est pas vraiment amical.

"D'accord, je suppose que si tu es aussi fatiguée que tu le prétends, tu ne vas pas me déranger dans ma lecture. Enfin je veux dire..."

Arthanis ne s'y attendait pas. Voir cette réaction aussi antipathique suite à son invitation ne l'a jamais aussi rendue aussi perplexe. Elle s'attendait à entendre la suite de la phrase par une série d'insultes, mais apparement la Gryffonne se tut, se rendant compte de sa maladresse. Donc, au lieu de continuer, celle-ci préféra entrer en premier dans la salle bleu nuit afin que la Serdaigle ne rétorque pas. Notre sorcière fit un sourire en coin avant d'entrer à son tour dans la pièce. La bêtise commise par la jeune fille en rouge et doré faisait plus ou moins rire Arthanis, surtout que celle-ci a remarqué qu'elle s'en voulait intérieurement d'avoir parlé trop tôt.

En observant la pièce plus en détail, la Serdaigle se rendit compte qu'elle avait raison : le canapé centrait la salle, certes, mais il n'était pas seul : une série de poufs et de fauteuils l'assistait, placés stratégiquement à côté de presque toutes les tables. Arthanis aimait bien le mélange de couleurs des vitraux : bleus, rouge, bronze et doré.

"T'en veux un ?" proposa la Gryffonne en désignant un cupcake au chocolat. La Serdaigle avait plus ou moins compris qu'elle le proposait afin de réparer sa bêtise, ce qu'elle trouvait plutôt attachant. En se mordant la lèvre de gourmandise, elle s'empara du délicieux cupcake.

"Ah, ceux là, je les adore...", rétorqua-t-elle en retirant l'emballage papier du cupcake.
Hayleah Moonrose
Hayleah Moonrose
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Dans la salle de détente. - Page 36 Empty
Re: Dans la salle de détente.
Hayleah Moonrose, le  Dim 8 Mai 2016 - 10:36

- Ah, ceux là, je les adore...

Heureusement, la jeune Serdaigle s'empara du cupcake qu'Hayleah lui tendait et se mit à retirer l'emballage papier. Apparemment, elle n'avait pas peur de se mettre du chocolat partout sur les doigts. Hayleah lança un petit regard nerveux sur les piles de livres posées sur les tables. Elle n'avait pas intérêt à y toucher dans cet état ! L'air de rien, la gryffonne lui tendit une serviette en papier pour qu'elle s'essuie quand elle aurait fini.

Lorsqu'elle eut fini de manger son propre cupcake en quelques bouchées, elle jeta le papier dans la corbeille disposée sous la table, s'essuya la bouche avec une des serviettes  puis alla s'assoir sur le canapé blanc. Son livre était toujours là, à l'attendre bien sagement. Sa couverture multicolore tranchait radicalement avec le blanc crème du cuir sur lequel il reposait. Le canapé, lui, était aussi confortable qu'il en avait l'air. Ah, si seulement ils avaient le même dans la salle commune....personne ne voudrait en décamper et les élèves finiraient par se taper dessus. Oui bon, d'accord. Hayleah alla même jusqu'à retirer ses chaussures pour allonger ses jambes sur l'un des repose-pieds. Elle laissa échapper un soupir de satisfaction.
Elle ouvrit son livre et commença à lire un nouveau chapitre. Elle avait eu un peu de mal à rentrer dans l'histoire au début, mais maintenant, elle n'arrivait plus à le lâcher. C'était l'un de ces romans étranges, qui nous captive tout en nous faisant nous demander ce qu'il y a vraiment d’intéressant. On s'attache aux personnages, on se demande ce qui va leur arriver, mais en soi, l'histoire est plutôt banale. En fait, elle voulait juste arriver au bout pour pouvoir se faire une opinion.
Malgré tout, Hayleah referma son livre au bout de quelques lignes seulement. Elle ne se sentait pas très à l'aise sur ce canapé, à lire son livre en silence comme si elle était dans une bulle alors qu'une fille qu'elle ne connaissait pas lui tournait autour. Elle devrait au moins se présenter et tenter d'engager la conversation. Sois donc un peu sociable, Hayleah !

- Au fait, lança la sixième année. Je m'appelle Hayleah. Et toi ?

Puis, elle se souvint de ce que la Serpy lui avait dit. Quelque chose à propos de, enfin, trouver cette fameuse salle.

- Et pourquoi tu cherchais cette salle, d'ailleurs ?


C'était peut-être une question stupide à poser, mais le fait est que personne ne cherchait cette salle par hasard. Après tout, on l'appelait la Salle sur "Demande". Donc, on devait bien avoir une demande pour la chercher et la trouver, pas vrai ?
Arthanis Deloy
Arthanis Deloy
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans la salle de détente. - Page 36 Empty
Re: Dans la salle de détente.
Arthanis Deloy, le  Dim 8 Mai 2016 - 13:57

Arthanis engloutit le cupcake chocolat-fraise en un quart de seconde. Ce genre de confiseries lui rappelait plus ou moins son enfance, quand elle passait ses vacances en Russie. Elle s'emparra de la serviette en papier accompagné d'un léger remerciement que la Gryffonne lui tendit, et il était vrai que la Serdie en avait grand besoin, à en juger l'état de ses longs doigts. Elle s'essuya en vitesse, avant de vouloir plus que tout au monde une petite poubelle. Son voeu fût exaucé en un instant, puisque la Salle sur Demande avait invoqué une petite poubelle nacrée d'environ quarante centimères, afin qu'Arthanis puisse y jeter sa serviette en papier.

Alors que la Gryffonne était partie s'installer sur le canapé central de la pièce, la Serdaigle s'amusa un instant avec la salle en invoquant tout et n'importe quoi : tapis, paires de lunettes, plantes... Elle fit un tour rapide de la pièce en voyant quels genre d'ouvrages étaient posés sur les tables. "Histoire des sirènes de la mythologie", "Application de la magie blanche sur maladies graves", "Les péripéties d'une sorcière à Paris"... Rien de tout cela ne l'intéréssait concrètement. Par contre, il y avait un petit livre sur la table : un livre avec une jolie couverture en tissus illustrée. "Les potions pour sorciers superstitieux"... Sur la couverture était illustré un sorcier aux airs parfaits en train de converser avec trois esprits, tous de couleurs criardes. Les trois fantômes sortaient d'un chaudron. Elle s'en empara et se dirigea vers un des fauteuils les plus proches du canapé, regardant son livre d'un oeil pas vraiment intéressé.

"Au fait, je m'appelle Hayleah. Et toi ?"

Hayleah... Joli prénom. Arthanis ne mit pas beaucoup de temps à répondre.

"Ah, dit-elle en un sourire dégagé, moi c'est Arthanis."

La jeune fille à la cravate bleue faisait partie de cette catégorie de personnes qui appréciait son prénom et qui ne s'en cachait pas. Elle s'assit sur le fauteuil et s'apprêtait à complimenter le prénom de la Gryffonne, mais celle-ci fût plus rapide.

"Et pourquoi tu cherchais cette salle, d'ailleurs ?"

Arthanis réfléchit un instant. Il est vrai qu'elle n'a jamais entendu personne dire qu'il ou elle recherchait la Salle sur Demande. Alors pourquoi la Serdaigle avait-elle le besoin d'y être ? Etait-ce si important pour elle ? Elle hocha la tête en mettant Les potions pour sorciers supertitieux de côté et répondit lentement.

"Par curiosité je suppose. J'aimerais connaître tous les recoins de Poudlard. Mais, tu sais, il n'y a pas que ça. En ce moment je suis lassée de tout. Les cours m'agaçent, ma famille m'agace, j'ai l'impression de tourner en rond depuis un moment et d'avoir rejoint une routine... Seulement besoin de changer un peu, de découvrir, tu vois."

Elle arqua un sourcil, son récit ne semblait pas vraiment convaincant, bien que ce soit pourtant une partie de la vérité...
Hayleah Moonrose
Hayleah Moonrose
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Dans la salle de détente. - Page 36 Empty
Re: Dans la salle de détente.
Hayleah Moonrose, le  Dim 8 Mai 2016 - 19:14

Le petite Serdaigle s'était assise sur l'un des fauteuils disposés près du canapé sur lequel Hayleah s'était installée. Dans ses mains, un livre aux couleurs criardes qu'elle reconnut immédiatement : Les potions pour sorciers superstitieux. Son oncle en avait un exemplaire dans son grenier et elle en avait lu quelques pages. Impossible, pourtant, de se souvenir de son contenu qui n'avait pas dû la transcender.

- Ah, moi c'est Arthanis. , répondit la fille en bleu et bronze.

Arthanis...Ce n'était pas un prénom commun, mais il lui allait comme un gant. Oui, à bien la regarder, sa camarade avait bien une tête d'Arthanis. Est-ce qu'elle même avait une tête d'Hayleah ? Et puis, en fait, est-ce qu'on pouvait vraiment avoir la tête de son prénom, ou était-ce le prénom qui influait sur la perception qu'on avait de sa tête ? En se posant cette question existentielle, elle oublia presque qu'elle avait posé une autre question à Arthanis et c'est sa réponse qui la tira de sa rêverie.

- Par curiosité je suppose.

De quoi ? Ah oui, pourquoi elle cherchait cette salle...C'était normal d'être curieux, qui ne le serait pas ! Cette Salle sur Demande était le meilleur endroit du monde, ou tout du moins, du château. Elle, au moins, ne vous demandait aucun effort, pas besoin de ménager ses sentiments, d'essayer de la comprendre et de deviner ce qui se passait dans sa tête.

- J'aimerais connaître tous les recoins de Poudlard. Mais, tu sais, il n'y a pas que ça. En ce moment je suis lassée de tout. Les cours m’agacent, ma famille m'agace, j'ai l'impression de tourner en rond depuis un moment et d'avoir rejoint une routine... Seulement besoin de changer un peu, de découvrir, tu vois.

- Oh oui, je vois. , laissa échapper Hayleah.

C'était un peu le sentiment qu'elle avait elle aussi ces jours-ci. Elle avait envie d'aventure, de sortir de cet ennuyeux cercle Poudlard-maison-Poudlard.

- Tu sais, avec cette salle, tu peux tout faire -ou presque. Y'a pas mieux pour se changer les idées ! L'année dernière, quelques jours avant les vacances d'été, il faisait tellement chaud qu'avec des amis Gryffondor on a réussi à transformer cette salle en mini parc d'attraction aquatique !

Elle s'en souvenait comme si c'était hier. Au début, ils avaient peur que l'eau et la mousse ne filtre jusque dans le couloir à travers la porte mais la Salle avait pensé à tout en ajoutant des parpaings résistants à l'eau. Hayleah et ses amis y avaient passé l'après-midi entier, à tel point qu'ils s'étaient fait réprimander par un couple d'élèves de Poufsouffle qui avait attendu pendant des heures afin de pouvoir se retrouver en toute intimité dans le cocon de la Salle.

- Si jamais tu veux t'amuser avec la Salle, vas-y te gênes pas, ajouta la gryffonne en souriant.

Elle reposa son livre fermé sur la petite table basse. Elle se sentait d'humeur joueuse et elle espérant qu'Arthanis aussi.
Arthanis Deloy
Arthanis Deloy
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans la salle de détente. - Page 36 Empty
Re: Dans la salle de détente.
Arthanis Deloy, le  Lun 9 Mai 2016 - 17:07

Les potions pour sorciers superstitieux n'intéressait guerre Arthanis, mais l'invocation des esprits en passant par la potion magique pouvait se révéler intéressante. La couverture certes bien dessinée mais aux couleurs hideuses donnait au livre un air de contes pour enfants. Mais, les apparences ne comptent pas, n'est-ce pas ?
Au moment où Arthanis avait prononcé son nom, elle sentit une légère réflexion de la part de Hayleah, comme si celle-ci réfléchissait, peut-être, à son étymologie... Elle s'en passa puis continua d'écouter la jolie eurasienne.

"Oh oui, je vois."

En prononçant ces paroles, celle-ci se laissa doucement et légèrement emporter sur ses pensées. Peut-être qu'Arthanis avait trouvé quelqu'un de son cas, qui sait... La Serdaigle éprouvait plus ou moins de la sympathie envers elle : Hayleah semblait cultivée, intelligente, mais avait un certain caractère qu'on aimerait bien découvrir davantage. Intéressant, très intéressant, songeait Arthanis.

"Tu sais, avec cette salle, tu peux tout faire -ou presque. Y'a pas mieux pour se changer les idées ! L'année dernière, quelques jours avant les vacances d'été, il faisait tellement chaud qu'avec des amis Gryffondor on a réussi à transformer cette salle en mini parc d'attraction aquatique !"

Alors, cette salle peut-être vraiment ce qu'on veut ? Tout ce que l'on désire ? Les livres disaient vrai, alors. Si la jeune fille de Serdaigle éprouvait le désir de faire du sol de cette salle une véritable pelouse, elle le pouvait ? Elle avait vraiment envie de tester toutes les capacités de la Salle sur Demande. Elle avait pour projet de se créer son propre laboratoire de potions, peut-être pourrait-elle en profiter...

"Si jamais tu veux t'amuser avec la Salle, vas-y te gênes pas."

Arthanis fit un sourire en coin.

"Allons-y... On va voir ses limites ?"

En souriant et en fermant les yeux, Arthanis se concentra de toutes ses forces, l'esprit joueur, cherchant à taquiner légèrement la Gryffonne. Soudain, le sol se gela. De la glace avait remplacé la douce moquette bleue... Certaines tables se mirent à glisser, la canapé sur lequel s'était posé Hayleah également. La Salle avait conçu cette glace de sorte à ce qu'elle ne rafraîchisse pas la pièce. C'était tout bonnement parfait.

"C'était facile, ça."
Hayleah Moonrose
Hayleah Moonrose
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Dans la salle de détente. - Page 36 Empty
Re: Dans la salle de détente.
Hayleah Moonrose, le  Mar 10 Mai 2016 - 21:38

Hayleah se demandait quelle serait la première chose que sa nouvelle camarade de Serdaigle allait vouloir tester. La première fois qu'elle était entrée dans cette merveilleuse salle, la gryffonne avait fait apparaître tout un tas de pâtisseries, toutes plus sucrée et succulente les unes que les autres. Au chocolat, à la fraise, à la pistache, aux marrons....Des pâtisseries de toutes sortes, dont elle n'aurait su nommer la moitié. Elle s'en était gavée jusqu'à n'en plus pouvoir, et elle pouvait encore, avec un sourire doux-amer, en pincer les conséquences sur ses hanches.

- Allons-y... On va voir ses limites ?

Avec un sourire mystérieux au coin des lèvres, Arthanis invoqua la Salle sur Demande. Soudain, le canapé blanc se mit à glisser à chaque mouvement d'Hayleah. Le sol, lui, avait pris la même teinte blanc crème que le canapé. La jeune fille se releva immédiatement et se gela les pieds sur l'ancienne moquette bleue, transformée en glace. La température ambiante de la pièce était restée la même, mais le sol, lui, était bien et bien gelé.

- C'était facile, ça.

Hayleah éclata de rire en sautillant d'une jambe sur l'autre pour éviter que ses pieds ne se cristallisent. Elle chercha des yeux le repose-pied sur lequel était posées ses chaussures et constata qu'il avait glissé près de la porte d'entrée lorsqu'elle s'était levée. Zut...Le chemin pour le rejoindre promettait d'être rude mais elle avait bien une meilleure idée.

- En effet, mais je vais me geler les pieds à ce rythme ! Tiens, enfile-ça si ça te dis !

Deux paires de chaussures affublées d'une lame au niveau de la semelle venaient d'apparaitre à ses pieds : des patins à glace. Sobres mais résistants, ils avaient l'air neuf et semblait confortable à souhait. Hayleah attrapa les patins rouges dans une main et tendit la paire bleue à Arthanis. Puis, elle enfila les patins, qui était bien évidemment à sa taille, et s'élança sur la piste. La glace crissa sous les lames, libérant de petits copeaux de glace cristallisés. Les tables et les fauteuils qui se trouvaient sur sa trajectoire eurent la gentillesse de s'écarter. Ah, vraiment, cette salle était...magique.

- Génial !, s'exclama la sixième année en se retournant vers Arthanis. J'adore patiner, j'ai l'impression d-

La chute d'Hayleah la coupa nette dans son élan. Elle avait oublié que la salle n'était pas infinie et s'était échouée contre le mur du fond qui s'élevait dans son dos alors qu'elle parlait à Arthanis. Les quatre fers en l'air, le souffle légèrement coupé, elle se remit sur les genoux pour essuyer ses mains humides sur sa jupe. Plus de peur que de mal.

- T'en as d'autres, des idées comme ça ? , demanda-t-elle en se relevant tant bien que mal.

Personnellement, Hayleah aurait pu continuer à patiner pendant des heures, mais elle ne voulait pas gâcher le plaisir d'Arthanis. Et puis, c'était un peu une sorte d'aventure d'expérimenter cette salle avec une inconnue !
Azénor Philaester
Azénor Philaester
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Coyote
Legilimens
Manumagie (Niveau 2)


Dans la salle de détente. - Page 36 Empty
Re: Dans la salle de détente.
Azénor Philaester, le  Ven 24 Juin 2016 - 19:33

RP UNIQUE, POUR UNE SUITE AVEC AARON

Cherchant un coin tranquille pour être enfin seule, Azénor s'installe dans la salle de détente de la salle sur demande.


Tu l’as toujours. Tu l’as encore. Caché dans ta cape, puis sous ton lit. Tout ce temps. Le voyage de Philaester. Jamais au grand jamais tu n’as osé ouvrir cet ouvrage qui détient tant de réponses. Des réponses à des questions auxquelles tu n’avais même sans doute pas songé.
Aujourd’hui c’est “the big day”. Tu t’es décidée, enfin. Tu as souvent imaginé ce que cachait ce livre. Que la lignée Philaester n’était de bonne compagnie. Que ton père avait sans doute une excuse pour le comportement désobligeant qu’il avait employé durant toutes ces années. La seule chose que tu savais de ce dernier, c’est qu’il était un sorcier d’origine anglaise. Et qu’il n’avait probablement pas de coeur. Comme toi. Il était temps d’en savoir plus.

Tu ouvres le livres, très délicatement. Sur la première page, se trouve un mot écrit à la main “Voilà, c’est tout ce que je peux te dire sur nous...Hannah”.

L’écriture est vieille. Presque illisible. Des noms marquent ton attention. D’après ce que tu lis, Preston et Hannah Philaester se sont mariés tôt. Une bonne famille anglaise traditionnelle. Une famille de sorcier. De sang pur. Ils ont eu un fils. Un seul. Elijah. Attristé de n’avoir ni frère ni soeur, il a fait quatre enfants, avec Aria. Une sang pur elle aussi. Quatre enfants vraisemblablement heureux. Du moins c’est ce qui était marqué. Ils aimaient jouer entre eux. N’avaient quasiment aucun écart d’âge. Noah était le plus vieux. Suivit de près pas Edith, puis Oprah, et enfin...Klaumeith. A la vue de ce nom, tes yeux se ferment, ton coeur s’élance, ta peau se crispe. Elijah et Aria étaient donc tes grands parents. Noah, Edith et Oprah tes oncles et tante. Mais cette famille avait pourtant l’air heureuse.
Tu continues de lire, la boule au ventre.
Noah a eu deux filles. Edith et Oprah deux garçons et une fille. Et Klaumeith… Deux filles, quatre garçons. Tu as donc beaucoup de cousins. Les noms ne sont pas répertoriés. Tu ne peux même pas savoir s’il s’agit de la même mère et du même père à chaque fois. Puis tu relis ce passage. Quelque chose t’a semblé bizarre. Deux filles et quatre garçons. Non. Toi et tes frères et soeur, vous êtes quatre. Pas six. Une erreur, sans nul doute.
Tu continues ta lecture. Et tu découvres une lettre en vieux parchemin, coincée entre deux pages. Délicatement, tu l’a saisie. Tes mains tremblent encore. Tes yeux se remplissent, et cette substance salée que tu connais bien reste coincée au coin de tes yeux devenus sombres.

Cher frère,
Je viens t’informer d’une nouvelle qui m’attriste. Eloïse et les enfants ne savent pas. Ils ne le sauront jamais. Fais m’en la promesse.
Tout d’abord, des nouvelles des petits. Alex et Charly se portent bien, mais sont toujours aussi insupportables. Lucilia étudie à l’école des moldus. Azénor n’a que quelques mois et je sens déjà que c’est une incapable. Pourquoi je n’arrive pas à reproduire avec mes propres enfants ce que père et mère ont fait de nous? Des individus civilisés, et ordonnés. Je crois qu’Eloïse n’est pas celle qui me fallait.
En parlant de ça. Te souviens-tu de Victoria? Une amie d’enfance. Elle vient d’ccoucher. Deux petits garçons. Des jumeaux. De moi. Je crois sentir ta future déception d’ici. Les petits s’appellent Aaron et Jules. Ils se portent à merveille. Du moins c’est ce que j’ai aperçu l’autre jour. Je n’ai eu d’autre choix que de nier la paternité quand Victoria m’a annoncé la nouvelle. Je me suis enfuis, tel un lâche.
S’il te plaît mon frère pardonne-moi.
J’attends ton hibou, embrasse les enfants.
Klaumeith.


Tu clignes des yeux pour la première fois depuis que tu as découvert cette lettre, la tâche d’une goutte humide.
Il l’avait aimé alors. Au moins une fois dans sa vie. Mais nous non. Ceci explique cela.
Que dire. Déçue? Non. Surprise? Pire. C’est ton père. Son écriture. Ses mains ont touché ce parchemin, comme elles t’ont déjà frappées toi. Tu n’arrives pas à savoir si le dégoût que tu as envers lui est plus fort que la surprise de savoir que tu as deux autres frères. Aaron. Jules. Vous avez vraisemblablement le même âge. Peut-être sont-ils eux aussi, des sorciers. Peut-être esont-ils eux aussi, à Poudlard. Tu connais personne du nom de Aaron. Ni de Jules. Et tu n’a pas forcément envie d’en savoir d’avantage.
Tu refermes l’ouvrage. C’en est trop pour aujourd’hui.
Tu récapitules. Tu as un frère. Aaron. Un autre. Jules. Des demi frères. Ton imbécile de père a trompé ta maman. Ta pauvre maman. Si elle savait ça maman… Ça la détruirait, maman. Klaumeith voulait reproduire le modèle de la parfaite famille traditionnelle. pour cela il n’a rien trouvé d’autre à faire que de te battre toi, sa fille, et tes frères, ses fils. Vous ne vous êtes jamais parlé. Tu t‘en rends compte qu’aujourd’hui. Tu ne savais rien de son histoire. Tu ne t’étais jamais intéressé au fait que tu puisses avoir des grands parents paternels, des oncles et tantes, des cousins et cousines...Pourtant tu en as. Et pas qu’un peu. Ont-ils vécus la même misère que toi? Leur père était-il aussi violent que le tien l’a été? Et était-il lui aussi disparu?
En tout cas ces Aaron et Jules, tu n’étais pas prête à les laisser filer. Tout ce qu’il faut savoir sur eux, tu le saura. Et vite.
Cielle Matsumoto
Cielle Matsumoto
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans la salle de détente. - Page 36 Empty
Dans la salle de détente
Cielle Matsumoto, le  Jeu 2 Fév 2017 - 14:36

RP PV  avec Eurydice Cawrthy

Cielle avait passé une mauvaise journée, les cours avaient été longs, il faisait froid enfin tout ce qui ne plaisait guère à Cielle. Elle était venue ici dans le but de pouvoir lire tranquillement. Lorsqu'elle arriva devant le mur, elle passa devant trois fois en pensant bien fort. Je voudrais un endroit tranquille pour lire. Une porte qui n'était pas là avant apparut et Cielle l'ouvrit. Elle vit une pièce toute de blanche vêtue. Une grande cheminée blanche trônait fièrement au fond de la pièce, où à l'intérieur crépitait un majestueux feu d'ailleurs celui-ci réchauffait d’ors et déjà la pièce. Près de la cheminée se trouvait un grand fauteuil gris anthracite avec de jolis coussins blancs et gris. A côté du divan se trouvait une longue lampe sur pied de couleur blanche. Il y avait un tapis de moquette blanche. d'ailleurs sur le tapis trônait un grand coussin blanc où Cielle ne manquait pas de s'installer.

Lorsqu'elle fut installée sur son coussin Cielle ouvrit son livre "Les sortilèges impardonnables, leurs conséquences sur les victimes et les traitements possibles"Elle était arrivée aux annexes de sortilèges. Cependant son esprit était concentré ailleurs, tout à l'heure aux repas de midi, elle avait reçu une lettre de sa mère lui disant que son jeune frère Léo n'allait vraiment pas bien. La chimio ne se passait pas comme prévu. Léo était de plus en plus mal en points, il était malade après toutes les chimios. Il vomissait et ne faisait que dormir. Il mangeait très peu, ce qui est dangereux pour un petit garçon de quatre ans. Cielle aimerait tellement être près de son frère pour pouvoir le rassurer et lui chanter une chanson pour le calmer.

Sans qu'elle ne puisse contrôler une mélodie sortit de sa bouche.

Der innerer Reichtum der Leute ist
wie Licht bunt, durch Farbglas hereinzuscheinen
Das angenehme tägliche Leben ist
wie ein warmes Kerzenlicht


La richesse intérieure des gens est
Comme une lumière brillant à travers du verre coloré
L'agréabilité de la vie quotidienne est
Telle une chaude bougie
Eurydice Wildsmith
Eurydice Wildsmith
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans la salle de détente. - Page 36 Empty
Re: Dans la salle de détente.
Eurydice Wildsmith, le  Jeu 2 Fév 2017 - 16:10

Le temps filait à toute vitesse. Il y avait tellement de choses à faire, à découvrir, à commencer, à achever. Vivre sa vie à toute allure lui plaisait. Elle ne dormait de toute façon que très peu ; ce qui lui laissait du temps à combler. Toujours.
Eurydice avait ce besoin irrépressible de mouvement et se rendait à la bibliothèque.
Cependant, elle avait vu plus tôt une jeune serpentard qui semblait emplie de mélancolie traversait le couloir juste devant elle. Elle la suivit alors d'un pas tranquille jusqu'au mur vierge qui se dressait devant. Une porte se dessina alors au bout de quelques instants. C'était la première fois qu'elle était témoin de ce phénomène et cela eut le don de l'intéresser au plus haut point. Qu'est-ce-qui se cachait derrière?
Elle songea alors *laissez-moi la rejoindre !*
En un clin d’œil, elle fut à l'intérieur d'une pièce très lumineuse. Elle battit des paupières plusieurs fois, éblouie comme en plein jour. Elle se rendit compte que non seulement elle avait suivi quelqu'un mais avait aussi un peu forcé l'intimité de celle-ci. Un peu d'initiative ne lui ferait pas de mal, elle qui préférait l'observation avant tout. C'était le moment de s'ouvrir.
Cette pièce transpirait la confiance. Eurydice n'allait pas être jugée, oppressée, mal à l'aise car l'environnement ne s'y prêtait pas.
Une mélodie inonda ses oreilles peu après. Une chanson qu'Eurydice ne reconnaissait pas et ne comprenait pas. L'allemand avait le mérite selon elle d'être toujours franc et rude. C'étaient des qualités ou défauts  qu'elle appréciait.

Optant pour une approche raisonnable elle interpella la jeune demoiselle et parla d'une voix claire :

« Bonsoir, je ne voulais certainement pas te déranger dans ta lecture … Qui à l'air d'ailleurs très intéressante. Mais puisque je suis entrée certes sans autorisation, *et de manière fracassante et peu aimable, d'accord pensa-t-elle* je suis à ta disposition pour toute conversation ! Viens-tu souvent ici? » ajouta-elle par simple curiosité.

Elle avait sorti les derniers mots en guise d'excuse.
Eurydice était plutôt d'humeur à bavarder même si cet excès de gentillesse et de sollicitude ne lui ressemblait pas. L'expression du visage de sa camarade lui rappelait le sien des années auparavant. Cette salle ne pouvait-elle pas être le berceau de quelque chose de nouveau ? Pouvait-elle réellement changer ? Au moins le temps d'une conversation. Écouter était une deuxième nature. Et puis, une nouvelle connaissance ne lui ferait pas de mal ! Dans le pire des cas, rien n'indiquait que la sortie n'était pas une option ; elle n'était pas d'un naturel timide.
Contenu sponsorisé

Dans la salle de détente. - Page 36 Empty
Re: Dans la salle de détente.
Contenu sponsorisé, le  

Page 36 sur 38

 Dans la salle de détente.

Aller à la page : Précédent  1 ... 19 ... 35, 36, 37, 38  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Salle sur Demande-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.