AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard
Page 41 sur 45
Le parc de Pré-Au-Lard
Aller à la page : Précédent  1 ... 22 ... 40, 41, 42, 43, 44, 45  Suivant
Harmony Lin
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005

Re: Le parc de Pré-Au-Lard

Message par : Harmony Lin, Jeu 25 Aoû - 16:51


RP avec Amy Shields

Je suis là. Assise sur un banc. A me demander pourquoi je suis sortie ce matin. Pourquoi je suis sortie du cocon presque protecteur qu'est ma chambre à Poudlard. Les souvenirs défilent dans ma tête. Ils semblent faire un défilé. Un défilé que je ne veux pas voir mais auquel je suis condamnée à assister puisqu'il se passe dans mon petit cerveau. Je suis perdue. Pourquoi est-ce si dur de se relever ? Pourquoi est-ce si dur de se battre. Je devrais vouloir me venger de cet homme. Celui qui a tué mon grand-père, celui qui a failli prendre ma vie. Mais j'ai trop mal. Trop peur. Je ne suis qu'une enfant. Que pourrais-je faire contre un assassin ?

Il m'a dit qu'il me laisserait tranquille. Mais je ne lui ai pas fait confiance. Je ne sais pas si j'ai raison. Je ne sais pas si j'ai tord. Mais je me méfie. C'est pour ça que j'ai tant de mal à essayer de tourner la page. Parce que quoi qu'il arrive j'aurais toujours l'impression qu'il m'observe, qu'il se trouve derrière moi. J'aurais toujours l'impression qu'il a un pouvoir de vie et de mort sur moi. Ce qui n'est pas faux d'ailleurs.

Et je suis là. Seule. A broyer du noir. A me demander où est ma demi-sœur. Ou est mon meilleur ami. Aujourd'hui je suis seule. La première, bien qu'elle tienne à moi, à aussi d'autres amis et ne peux évidement pas passer tout son temps avec une fille à moitié vivante. Le deuxième m'ignore, pour une raison qui m'échappe. Et je lui en veux. Beaucoup. De me laisser dans un moment pareil. Enfin, il ne sait pas du coup. Je n'ai pas pu lui raconter. Mais qu'importe. Je n'ai personne pour m'épauler en ce moment douloureux. C'est tout ce qui compte.

Alors je ferme les yeux. Je met met mains devant mon visage afin que personne ne voit la détresse dans laquelle je suis. Je suis seule. Perdue. Triste. J'ai peur. Quand est-ce que tout ça va stopper ? Quand vais-je pouvoir vivre à nouveau ? Me battre à nouveau ? Bientôt, je l'espère...
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Amy Shields
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Animagus : Fennec


Re: Le parc de Pré-Au-Lard

Message par : Amy Shields, Dim 28 Aoû - 14:59


Cauchemar. Insomnie. Noirceur. Folie. Voilà à peu près les mots qui résumaient comment les nuits d'Amy étaient en train de se dérouler. Les cauchemars qu'elle faisaient autre fois devenaient de plus en plus fréquents. La raison restait mystérieuse, il n'empêche que ses nuits étaient considérablement raccourcies. Comme si elle avait besoin de ça en ce moment. Comme si ses nuits sans cauchemars n'étaient pas déjà assez courtes. Enfin, si on y réfléchissait bien, c'était elle qui avait choisi la vie qu'elle menait. Elle ne se plaindrait donc pas. Trop habituée maintenant à dormir quelques heures sur la nuit. Quoi qu'il en soi, la jeune femme avait décidé de quitter l'appartement qu'elle partageait avec son frère d'armes pour aller se balader. Peut-être que ça l'aiderait à trouver d'où venaient ses cauchemars. C'est vrai quoi, rester au lit à regarder le plafond, c'était pas l'activité la plus folle à faire.




Maintenant la question était : Où aller ? Londres ? Trop bruyant, ça allait pas le faire. Le Chemin de Traverse ? Non, c'était pas mieux. Le QG Phénix ? Non, plutôt envie d'être seule. A part tous ces lieux, il n'en restait qu'un qui pouvait encore faire l'affaire. Pré-au-Lard était plutôt calme, on y croisait pas trop de monde. Hé bien, son choix était fait. Petite balade, ça ne pouvait que lui faire du bien. La brunette, une fois sortie de son chez elle, se dirigea vers une ruelle isolée. Malgré le fait que la grand rue de Londres était déserte, elle préférait se cacher pour transplaner. On était jamais certain qu'un moldu passe par là. Un. Deux. Trois. POP. La ruelle fut vide en quelques millième de seconde.




La surface dure du sol se fit sentir sous les pieds d'Amy. La jeune femme atterrit sans soucis et garda son équilibre malgré la violence du choc. Wouah, progression par rapport aux autres fois. C'était incroyable. Bref. La Phénix leva les yeux et se rendit compte qu'elle se trouvait dans le parce du petit village avoisinant Poudlard. Pourquoi avait-elle directement pensé au parc, aucune idée mais au moins elle y était. L'animagus commença à avancer, l'herbe amoindrissant ses pas. Le silence était maître. Les pensées de la brune vagabondaient ici et là sans but précis. Elle ne voulait que profiter de la chaleur de la nuit et du ciel sans nuage. Puis quelque chose vient rompre le silence. Autre choses que le bruit des pas. Une respiration. Plutôt lente. Elle n'était pas forte mais Amy arrivait quand même à percevoir l'expiration. La jeune femme leva les yeux et apperçu dans la nuit une jeune fille, la tête dans le mains. A en juger par cette position, elle n'avait pas l'air d'aller très bien. Perspicace la Amy non ? Quoi qu'il en soit, la bunette s'avança et vint s'asseoir à côté de l'inconnue. Elle resta quelques secondes sans bouger avant de demander d'une voix douce en regardant son interlocutrice.




- Est ce que ça va ? 




Question banale, mais que dire d'autre ? Amy avait de nouveau été attirée par quelqu'un qui avait certainement besoin d'aide. C'était son côté altruiste. Maintenant, restait à savoir si la jeune fille allait répondre. En attendant, l'animagus se contenta de la regarder d'un regard doux pour ne pas l'effrayer. Oui parce que quand un inconnu vous aborde, ça peut faire un peu peur. Restait à voir la réaction qu'allait avoir la petite brune.
Revenir en haut Aller en bas
Harmony Lin
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le parc de Pré-Au-Lard

Message par : Harmony Lin, Jeu 1 Sep - 0:14


Un bruit m'alerte. Un bruit de pas. A cette heure, c'est rare de croiser des gens. Il est très tôt pour un week-end et tout le monde dort. Chacun profite des quelques heures de la matinée pour récupérer de la semaine. Mais pas moi. Moi je récupère dans ce parc de mon cauchemar de cette nuit. Enfin. Le cauchemar de chaque nuit. Celui qui tourne en boucle dans ma tête. Celui qui m'empêche de profiter, comme ces personnes, de mes samedis et dimanches matin.

Le bruit se fait de plus en plus fort. Les pas se rapprochent de moi. Vont-ils s'arrêter à ma hauteur ou poursuivre leur chemin ? J'attends. dans la même position. Puis je dois me rendre à l'évidence. Les pas s'arrêtent près de moi. Et juste après, je sens une présence à mes côtés. Pourquoi être venue à côté de moi ? N'y a-t-il pas assez de banc dans ce parc à cette heure de la matinée ?

Quelques secondes passent. Le silence est complet. Je reste dans mon mutisme et dans ma position. L'avantage de cette arrivée est que les images qui circulaient dans ma tête et le fait que je sois horriblement seule me sont sortit de l'esprit. Je ne suis concentrée que par cette nouvelle présence. Qui est-elle ? Ou qui est-il ?

- Est ce que ça va ?

Ah. C'est elle donc. Par sa voix, elle semble plus âgée que moi. Et elle semble gentille, douce. Je relève les yeux. Je la dévisage. Elle a de beaux yeux bleus. Et elle ne semble pas méchante. Impossible qu'elle soit le tueur. Je souris timidement. Non ça ne va pas. Mais ça elle a déjà pu le deviner en voyant mon visage. Il exprime tout ce je pense donc ça n'est pas bien difficile de comprendre l'état dans lequel je suis.

- Non, pas vraiment... Je dors très mal depuis quelques mois... Enfin c'est compliqué... Disons juste que je suis seule et que j'ai peur. Et que toutes les nuits je fais le même cauchemar.

Je soupire. Je plonge à nouveau ma tête dans mes mains. Je ne me rend pas compte que je viens de me livrer. A une inconnue en plus. Je dois vraiment être en confiance. Ou juste épuisée à force de ne ressentir que solitude, peur et tristesse. Oui, plutôt ça. Et elle au fait...? Que fait-elle ici ?

- Et vous ? Comment allez-vous ? D'habitude, les gens n'affluent pas à cette heure de la matinée...

Je la regarde dans les yeux, voulant savoir pourquoi elle est ici, elle aussi. Mais elle n'est pas obligée de me le dire. Après tout, c'est sans doute personnel. Je détourne alors le regard pour examiner les environs. J'observe ce qu'il y a devant moi. Je laisse presque mon esprit partir. Presque. Car s'il repart, je retomberais dans ma solitude, dans ma peur. Et je ne veux pas de ça...
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Amy Shields
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Animagus : Fennec


Re: Le parc de Pré-Au-Lard

Message par : Amy Shields, Sam 10 Sep - 22:22


Mignonne : Fut le premier mot qui vint dans la tête d'Amy en apercevant la jeune fille. Ses yeux étaient très clairs pour une teinte de cheveux plutôt brune foncée. C'était vraiment exquis à regarder. Non non Amy n'était pas du tout intéressée par Harmony, loin de là. Mais les personnes d'une beauté pur étaient très rare, vu qu'elle avait l'opportunité de parler avec l'une d'elles. Enfin soit, elle recommençait à s'égarer et surtout pas à dire des bêtises. Elle était là pour aider et pas pour aggraver les choses en disant n'importe quoi. Non mais c'était déjà arrivé. Un peu trop dans la lune et Paf ! Elle sort une connerie, la personne est vexée et ne lui parle plus, fin de l'histoire. Ca donne pas envie quand même. Si ? Alors concentre toi Amy !

Deuxième mot qui lui vient à l'esprit en regardant la demoiselle : Tristesse. Oui, malgré le sourire gêné, Amy le voit très bien. Ses yeux l'expriment parfaitement. La capacité à lire les émotions des gens dans les yeux était bien pratique pour l'animagus. Elle ne devait cependant pas entrer trop vite dans le vif du sujet, sinon la jeune fille aller la rembarrer vite fait ça serait déjà fini. Ce serait vraiment bête. Surtout que l'ancienne Poufsouffle venait pour aider à la base, pas pour faire des dégâts en plus.

- Non, pas vraiment... Je dors très mal depuis quelques mois... Enfin c'est compliqué... Disons juste que je suis seule et que j'ai peur. Et que toutes les nuits je fais le même cauchemar. Et vous ? Comment allez-vous ? D'habitude, les gens n'affluent pas à cette heure de la matinée...

Ah les cauchemars.. La hantise des humains en général. Le pourquoi restait cependant assez mystérieux. Si on y réfléchissait bien, le cauchemar était simplement l'imagination qui s'amusait à faire croire que certaine choses mal vous arrivait. Mais ce n'était que des cauchemars non ? Rien de bien grave. Enfin.. elle disait ça mais elle-même n'arrivait pas à dormir à cause de cauchemars. Mais bon, ils ne devaient pas parler de la même chose.. Bon, maintenant Amy, tu réfléchis avant de dire quoi que ce soit. Ne pas la brusquer parce que bon, cette petite avait l'air de réellement souffrir. La brunette lui sourit et lui répondit d'une voix douce.

- Moi, je suis là pour la même raison que toi. Insomnie, cauchemars. Comme je ne sais plus dormir je me promène avant d'aller travailler. C'est toujours mieux que de ne rien faire non ?

Nouveau grand sourire pour la rassurer. Elle venait d'essayer de la mettre un peu en confiance et de briser la glace. Il est vrai qu'Amy n'aimait pas beaucoup ne rien faire. Elle préférait marcher plutôt que d'attendre assise. Pas hyper active, non, juste un peu stressée. Ce stress se traduisait par cette envie de bouger.

- Est ce que tu aimerais parler de ce qui te tracasse ? En rien je ne t'oblige, je me sais très déplacée de demander ça mais, tu as l'air d'avoir peur. Donc si ça peut t'aider n'hésite pas. Je suis muette comme une tombe.

L'animagus lui fit un petit clin d'oeil avant de regarder devant elle. C'est vrai que c'était osé de demander quelque chose comme ça aussi rapidement. Mais que voulez vous, elle était comme ça Amy. Toujours le besoin d'aider les autres même quand ceux ci ne demandaient rien. Elle n'était du moins pas intrusive. La jeune femme savait pertinemment où était sa place et les limites à ne pas franchir. Ah oui, sage mine de rien la brunette !
Revenir en haut Aller en bas
Harmony Lin
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le parc de Pré-Au-Lard

Message par : Harmony Lin, Mer 5 Oct - 12:43


Je regarde en face de moi. Enfin, j'ai les yeux qui sont dirigés dans cette direction plutôt. Mon esprit, lui, est ailleurs. Je songe a moitié à cette nouvelle présence à mes côtés et à moitié à rien du tout. En fait, je m'empêche de penser au cauchemar plus exactement. Car plus j'y pense, moins j'ai la force de me battre. Et moins j'ai la force de me battre, plus je me renferme.

- Moi, je suis là pour la même raison que toi. Insomnie, cauchemars. Comme je ne sais plus dormir je me promène avant d'aller travailler. C'est toujours mieux que de ne rien faire non ?

Il fallait s'en douter. Mis à part les sportifs, peu viennent dans un parc à cette heure de la matinée juste pour profiter de la verdure. La jeune femme me fait un sourire. Je lui répond par le même sourire, un peu compatissant. Dormir est un luxe que j'ai du mal à obtenir ces temps-ci. Et ça doit peut être être la même chose pour elle.

Pour sa question, je hoche simplement la tête. Se promener et respirer est toujours préférable à l'ambiance lourde et pesante des dortoirs de Poudlard. Voir tout le monde dormir, ne pas pouvoir faire de même, voir les souvenirs défiler dans sa mémoire. Au moins, ici, je peux essayer de penser à autre chose.

- Est ce que tu aimerais parler de ce qui te tracasse ? En rien je ne t'oblige, je me sais très déplacée de demander ça mais, tu as l'air d'avoir peur. Donc si ça peut t'aider n'hésite pas. Je suis muette comme une tombe.

Elle me fait un clin d’œil. J'aimerais lui répondre par un sourire mais ma bouche reste figée. Comme si elle était bloquée par de la glace. Parler de ce qui me tracasse... J'ai l'impression d'avoir répété mon histoire mille fois. Et pourtant, elle me donne envie de me confier. J'ai l'impression que cette fille pourrait changer les choses, qu'elle pourrait réellement m'aider comme Malicia l'a fait avant elle. Comme Erundil aussi. Alors je ferme les yeux et je me laisse dépasser par mes souvenirs. Par mon cauchemar. Car pour le raconter, il faut que je le revive. Il faut que j'arrête de m'empêcher d'y penser.

Mais ce qu'elle ne sait pas c'est que, du coup, le revivre va me faire du mal. Car même si je souffre moins de l'absence de mon grand-père qu'au début, la plaie est encore ouverte. Ma voix s'éteint presque. Elle est semblable à un souffle, léger et pourtant si lourd de chagrin et de peur.

- Je... J'ai vu mon grand-père se faire torturer et tuer sous mes yeux cet été. Et le meurtrier savait qui j'étais. Il m'a dit tout d'abord que si un jour j'abandonnais la magie, il me tuerait. Et ensuite, il est revenu en se faisant passer pour mon meilleur ami dans une lettre et a tenté de me tuer avant de me laisser partir et de me dire que j'étais libre. Qu'il ne chercherait plus à attenter à ma vie. Mais j'ai peur quand même.

Je respire un grand coup. Je ne la regarde pas dans les yeux. Si j'y vois de la pitié ça va me faire du mal. Je réfléchis intensément. Je souffre intérieurement. Mais je n'arrive pas à stopper toutes ces émotions.

- Et j'aimerais pouvoir surmonter ça. Le chercher. Le trouver. Le combattre. Mais je ne suis pas assez forte. Ce que je préfère ce sont les sorts curatifs. Lui n'a même pas hésiter à lancer un sort de torture et un sort de mort. Je ne connais que très peu de sorts d'attaque. Si je le trouvais, je n'aurais aucune chance...


Je la regarde enfin dans les yeux. Mes orbes bleus laissent apparaitre de la résignation. De la douleur. Du regret. Je suis perdue, je ne sais pas quoi faire et je n'arrive pas à me relever de cette épreuve. Je suis faible. Et ça m'insupporte. Mais je ne peux rien faire et je le sais. Une lueur d'ombre passe dans mon regard. Un frisson me parcoure. les émotions que font remonter mon histoire sont très désagréables. Vite. Changer de sujet.

- Et vous alors ? Voulez-vous me raconter la raison de vos cauchemars ? Je jure que je ne le dirais à personne si vous avez envie de vous confier.


De nombreuses années nous sépare - en témoigne le vouvoiement - mais je lui propose de l'écouter aussi. Ça pourra peut être l'aider ?! Enfin, si j'en crois mes précédentes expériences, elle ne se livrera pas comme ça. En tout cas, malgré mes propositions, Emily n'a jamais voulu se confier. Alors que je voyais qu'elle allait mal. Mais c'était on choix et je l'ai respecté. Et puis, tout le monde n'est pas pareil. Peut être voudra-elle parler.

Je plonge mon regard dans le sien. J'essaye de faire disparaitre ce qui me tracasse pour ne laisser qu'une lueur compréhensive, une lueur amicale. Je ne sais pas si ça marche mais je lui fait un petit sourire encourageant. Si elle veut se confier, je suis toute ouïe.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Amy Shields
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Animagus : Fennec


Re: Le parc de Pré-Au-Lard

Message par : Amy Shields, Sam 22 Oct - 21:32


Douce souffrance. Toujours besoin d'interférer dans la vie d'autrui. Tu changes les gens par ta simple présence, tu les rend fous, les torture, les attriste. De quel droit te permets tu de venir semer ton grain de sel dans une vie. Tu changes des vies, et pas en bien laisse moi te le dire. Quoi que nous fassions nous finissons toujours par te croiser au détour d'un jour de bonheur. Tu es omniprésente, toujours là pour rappeler la dure réalité de l'humain. Cet humain que tu rend si vulnérable par une simple caresse. A quoi sers tu souffrance ? A nous rappeler que quoi que nous fassions, tu seras toujours là. Jusqu'à la mort et, surtout dans la mort.

Dégoutée, était le mot qui décrivait le mieux Amy en cet instant. Comment est ce que les gens pouvaient vivre des choses aussi atroces. Encore plus une fille de cet âge. Cet âge ou normalement tout doit te sourire, ou rien ne doit venir poser problème à part les études. En quoi vivre ce genre d'expérience aidait dans la vie ? Justement, ça n'aidait en rien. Ca ne faisait que torturer mentalement. La brunette tourna la tête vers la petite et l'écouta parler silencieusement. A quoi bon la couper ? La jeune femme était sure que c'était une des premières fois qu'elle se confiait. Alors ne pas l'interrompre était la moindre des choses, ça devait surement lui faire du bien de lâcher tout son ressentit sur tout ça. Comment pouvait-on avoir autant de problèmes en étant si jeune. Bon, à part en étant dans l'Ordre comme l'avait été Amy mais là ce n'était pas le cas. Lorsque la petite brune eut terminer de parler, Amy posa une main douce sur son épaule. Elle avait le contact facile, mais mieux valait ne pas l'effrayer.

- Je suis sincèrement désolée ma jolie.. La perte d'un être proche n'est jamais facile mais toi ça va jusque dans les extrème. Ce n'est pas étonnant que tu ai peur vu ce que tu me dis. Mais tu sais quoi ? Je vais t'avouer quelque chose : Tu ne te crois pas assez fort ? Hé bien sache que la force vient uniquement de ce que tu as dans ta tête. Tu me parles de sorts curatifs, ce sont des techniques très difficiles crois moi je sais de quoi je parle, si tu arrives à maitriser ces sortilèges là, moi je te considère comme assez forte que pour combattre cet homme. La force ne vient pas comme ça, c'est toi qui te la donne. Tu es maîtresse de ta force et seul doit peut déterminer si oui ou non tu peux le battre.

Sourire avant d'exercer une légère pression sur son épaule. Monde cruel. Si elle voulait reprendre foi en l'humanité en se promenant, c'était rapé. La brunette sourit et se redressa sur son banc avant de s'étirer.

- Pour commencer ma belle tutoie moi. Je suis Amy, enchantée d'ailleurs. Pour mes cauchemars, aux vues des derniers événements, je perd doucement foi en ce monde. Mes cauchemars portent surtout sur le fait qu'on va finir par s'entretuer. Ennemis, amis, famille, tous. J'en ai très peur à vrai dire. Excuse moi, soucis d'adultes qui doivent pas du tout t'intéresser ! Passons !

Amy pris une grande inspiration. L'air frais s'infiltra dans ses poumons. Ca faisait du bien d'un peu relacher la pression. Certes la jeune femme aurait crut qu'elle l'aurait fait avec quelqu'un d'autre mais soit. C'était marrant.

- Alors comme ça tu aimes la médicomagie ? Tu vas rire j'adore ça aussi ! Qu'est ce qui t'attire là dedans ?

Opération changer de sujet et remonter le moral enclenchée. Elle allait y arriver. Elle voulait faire en sorte que heu.. la jeune fille se sente mieux ! Motivée ! Bonheur, amour, rires. Voilà ce qu'il leurs fallait.
Revenir en haut Aller en bas
Harmony Lin
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le parc de Pré-Au-Lard

Message par : Harmony Lin, Lun 31 Oct - 2:21


Une main sur mon épaule. Réconfortante. Qui montre que je ne suis pas seule.

- Je suis sincèrement désolée ma jolie.. La perte d'un être proche n'est jamais facile mais toi ça va jusque dans les extrème. Ce n'est pas étonnant que tu ai peur vu ce que tu me dis. Mais tu sais quoi ? Je vais t'avouer quelque chose : Tu ne te crois pas assez fort ? Hé bien sache que la force vient uniquement de ce que tu as dans ta tête. Tu me parles de sorts curatifs, ce sont des techniques très difficiles crois moi je sais de quoi je parle, si tu arrives à maitriser ces sortilèges là, moi je te considère comme assez forte que pour combattre cet homme. La force ne vient pas comme ça, c'est toi qui te la donne. Tu es maîtresse de ta force et seul doit peut déterminer si oui ou non tu peux le battre.

Le début de son discours me laisse perplexe. J'aurais presque voulu entendre que ce n'était pas normal d'avoir peur. Que je devais être plus forte. Bizarrement, je sens qu'il n'y a que comme ça que je pourrais pleinement me relever. En arrêtant d'avoir peur. La suite de ses paroles m'arrache un sourire. Les sorts curatifs. A la fois mon rêve, mon espoir. Je les travaille depuis que je sais que je suis une sorcière. Donc tant mieux si ça fait de moi quelqu'un de fort.

Elle me dit que j'ai le choix. Je peux dire si oui ou non, il est venu le temps de me battre. Et tout mon être me hurle à cet instant de répondre oui à cette question. Parce qu'il en a besoin. Il en a marre d'être tendu par la peur. D'être transpirant la nuit après avoir cauchemardé. Il en a marre de la douleur qui le transperce chaque fois que mon esprit va un peu trop loin.

Elle me sourit. Met sa main sur mon épaule. Se redresse. S'étire. Tout un programme. Le réveil. En même temps, le temps avance doucement. Comme des grains de sable dans un sablier, le jour arrive progressivement.

- Pour commencer ma belle tutoie moi. Je suis Amy, enchantée d'ailleurs. Pour mes cauchemars, aux vues des derniers événements, je perd doucement foi en ce monde. Mes cauchemars portent surtout sur le fait qu'on va finir par s'entretuer. Ennemis, amis, famille, tous. J'en ai très peur à vrai dire. Excuse moi, soucis d'adultes qui doivent pas du tout t'intéresser ! Passons !

Amy. Court. Élégant. Joli. Je souris. J'approuve ce prénom. Je fais une moue triste à l'évocation de ses cauchemars. Je ne peux pas penser comme ça. Ma maman m'avait apprit à aimer le monde et ceux qui en font partie. Alors cette fois-ci, c'est à moi de mettre la main sur son épaule. C'est à moi de lui sourire. De lui donner ma version des faits.

- Moi c'est Harmony. Enchantée aussi. Et j'avoue que j'essaye pour ma part de ne pas perdre foi en ce monde. Parce que ma Maman m'a toujours dis qu'il fallait chérir les autres. Les aimer. Alors j'essaye de faire ça. Et tant qu'il y aura quelqu'un dans ce monde pour espérer, pour transmettre de la joie, je pense que notre belle planète continuera de tourner.

Je regarde tout à coup l'horizon. Le parc vide. Ce monde est beau. Dommage que peu de personnes s'en rendent compte. C'est un privilège d'y être. Il faut en apprécier chaque seconde. J'inspire doucement. J'expire. C'est un sourire triste que j’arbore là. Comme à chaque fois que je pense à ma mère. Mais il disparait vite au profit d'un sourire vrai. Je suis triste de l'avoir perdue, certes, mais je suis heureuse de tout ce qu'elle a pu me transmettre.

- Alors comme ça tu aimes la médicomagie ? Tu vas rire j'adore ça aussi ! Qu'est ce qui t'attire là dedans ?


Une lueur douloureuse passe dans mon regard avant d'être vite remplacée par de l'espoir. Oui. J'aime ça. Et je suis contente de savoir que nous partageons ce point commun. Ce qui m'attire la-dedans ? Maman. La rendre fière. Aider tous ceux qui ont du subir ce que j'ai subis. Je ravale une larme. Je ne dois pas penser à sa perte. Non. Non. Stop. Arrête de penser à ça. Calme toi.

Je me lève soudainement du banc. Je serre le poing. Je me mords la lèvre. Je ne dois pas pleurer. C'est fini. Ça fait 2 ans. Je souffle. Doucement. C'est bon. Ça y est ? Tu vas mieux ? Bien. Je me rassois, lentement. Je n'ose pas regarder Amy dans les yeux. Elle ne doit pas avoir compris. Je lui dois au moins une explication. Je souris à nouveau. Mais faux celui-là. J'essaye pourtant de mettre toute la bonne volonté possible dans mes paroles. Mais ça ne marche pas.

- Oui, j'aime beaucoup ça. Et ce qui m'attire c'est l'aide aux autres. Je veux trouver le remède d'une maladie incurable pour que plus personne n'ait à vivre ce que j'ai vécu. Pour que plus personne ne puisse voir un membre de sa famille s'éteindre peu à peu. Sans pouvoir rien faire d'autre que de soutenir cette personne.


Je me lève. J'ai envie de hurler. INJUSTICE. Pourquoi ? Pourquoi cette maladie me l'a-t-elle prise ? J'avais besoin d'elle. Je suis seule. Si seule. J'avais encore besoin d'elle. Je m'effondre. Mes jambes lâchent et me voilà sur le sol. Au pied du banc. Et sans que je m'en rende compte, les larmes coulent d'elles-mêmes. Je suis bien loin des rires dont elle parlait.

Mais voilà. C'est la goutte d'eau. Qui fait déborder le vase. Un vase rempli de mes larmes. Des 3 dernières années. Et je sanglote. Je ne peux plus m'arrêter. J'en ai oublié jusqu'à la présence de mon aînée. Je suis seule. Je n'ai plus rien. Ma famille est décimée. Mon grand-père n'est plus. Ma mère m'a quitté depuis longtemps. Ma grand-mère tente de survivre mais ça n'est plus la même chose depuis qu'il n'est plus la. Et mon père m'a abandonné quand j'étais petite. Il ne me reste que ma demi-sœur mais même elle je ne la vois pas beaucoup.

Pourquoi... Pourquoi est-ce que tout ça m'arrive ? A quoi bon aider les autres si derrière on se sent quand même seul ? Un murmure s'échappe alors de ma bouche. Comme un appel à l'aide.

- Maman...
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Amy Shields
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Animagus : Fennec


Re: Le parc de Pré-Au-Lard

Message par : Amy Shields, Mer 23 Nov - 16:36


Tu me pardonnes pour ce retard ? :(


Ah mon amie. Qui es-tu pour aller voir les gens sans aucune pudeur ? Qui es-tu pour oser braver les limite que l'on te met. Ah oui c'est vrai. Le coeur. C'est ton endroit préféré n'est ce pas ? Frapper en plein dedans. Le marteler, le battre, l'étirer, l'étouffer, le comprimer.. C'est tellement drôle. Ca t'occupe n'est ce pas ? Tu aimes ça ? Que tu es amusante. Tu as cependant des goûts très douteux. Avoir pour amie la tristesse n'est pas du tout une idée formidable. A deux vous faites de très mauvais coups. Vous allez jusqu'à flirter avec la mort. Mais un jour, quand cette dernière vous aura pris tous vos jouets ? Qu'allez vous faire ? Les rejoindre ? J'en suis certaine.

Déchirement. Adoration. Deux sentiments distinct mais ils arrivaient pourtant à s'unir pour faire ressentir quelque chose d'indéfinissable à Amy. Cette petite.. était incroyable. Elle l'aimait déjà beaucoup. La brunette venait d'avoir un flash en entendant les dires d'Harmony. C'était elle. Genre vraiment. Les deux cocottes avaient exactement les mêmes idéaux, les mêmes idées. Et rencontrer quelqu'un de ce genre là n'était pas donné à tout le monde. C'était même pas hyper courant. L'animagus était donc extrêmement heureuse de connaître la jeune fille. Joie qui descendit assez vite lorsqu'elle perçu dans la voix de la jeune fille, un tremblement, un sanglot,.. Oh mon dieu ça faisait mal. Voilà pourquoi Amy pouvait passer pour une faible, elle ressentait la douleur des autres, se mettait à leur place. Mauvaise chose selon certains, bonté d'âme selon d'autres. Ca dépendait, pour Amy ce n'était ni bien ni mauvais, ça faisait juste partie d'elle même.

D'un coup tout bascule. Elle se lève et serre les poings. Amy la regarde mais ne bouge pas. Ca n'en vaut pas la peine, ça se voit. Mieux vaut laisser extérioriser la douleur. Cette jeune fille souffre, et ça se voit, ça se sent. Ou du moins, la brunette le sent elle. Après plusieurs secondes, Harmony s'éffondre au pied du banc, comme assommée. En même temps.. c'était compréhensible vu ce qu'elle avait enduré. Un petit temps passa, en silence. Doucement, l'animagus se glissa juste à côté de la jeune fille. La Phénix la regarda d'un regard doux. Attention, mode pouffy activé. D'un geste lent pour pas l'effrayer, elle vint la prendre dans ses bras. Pas trop fort hein, juste pour qu'Harmony puisse sentir l'étreinte et comprendre qu'elle n'était pas seule dans ce bas monde. Après plusieurs secondes, elle se recula, il ne fallait pas que ça paraisse bizarre non plus, elle posa juste une main sur sa tête, signe affectif et protecteur.

- Tu n'es pas seule. Je suis là moi. Tu ne me connais pas mais je peux t'assurer que si tu as besoin, je serai là. Tes idéaux sont beaux. J'aime beaucoup. Tu es largement capable d'être cette personne qui fera survivre ce monde. Alors relève toi princesse, et courage.

Sourire apaisant. Ou pas, tout dépendait de si Harmony avait envie de s'apaiser. D'un mouvement lent Amy retourna s'asseoir sur le banc et lui fit un signe lui indiquant qu'elle pouvait revenir si elle voulait. Après avoir un petit peu attendu, la jeune femme repris.

- Alors dis moi, pour changer de sujet je ne vais pas te mentir, tu es à Poudlard non ? Dans qu'elle maison te trouves tu ?

Oulaaaaa. C'était pourri comme transition. Genre, vraiment. Mais si elle voulait qu'Harmony aille mieux, fallait vite fait dévier la conversation vers autre chose. Ce n'était pas une chose facile, mais c'était encore le plus sage. Avec un petit sourire, Amy attendit la réponse de sa jeune amie, espérant qu'elle allait accrocher à la discussion. Sinon.. Bah elle ferait avec. Adaptation !
Revenir en haut Aller en bas
Harmony Lin
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le parc de Pré-Au-Lard

Message par : Harmony Lin, Sam 3 Déc - 3:59


Accroupi. Un pied du banc. Misérable. Les larmes creusent des tranchées sur mes joues. Je me sens seule. Je n'ai plus personne. Je suis entourée de personnes qui ne sont plus. Et quand nos proches ont disparu, il est difficile de trouver quelqu'un pour se réchauffer le cœur. Qui procure de l'amour. De la joie. Et pourtant, dans ma détresse, une présence s'installe à mes côtés. Et je me souviens. Amy. J'ai craqué. Devant elle. Je ne la connais pas.

Mais son regard n'est pas dur. Au contraire. Elle semble ne voir que moi. Douceur. Quelqu'un qui voit mes appels. Mes S.O.S. Et alors que mes yeux laissent échapper des perles salées, des bras m'entourent. Gentiment. Délicatement. Et moi, je repose pendant quelques secondes ma tête sur son épaule. J'en ai besoin. De chaleur. D'une étreinte. Je la serre dans mes bras. Comme pour lui dire de ne pas partir. Et après quelques instants dans cette position, elle se recule. Et moi, je sens le vide revenir. Je fais une petite moue triste. Mais mes larmes se sont taries. Et une main se pose sur ma tête.

- Tu n'es pas seule. Je suis là moi. Tu ne me connais pas mais je peux t'assurer que si tu as besoin, je serai là. Tes idéaux sont beaux. J'aime beaucoup. Tu es largement capable d'être cette personne qui fera survivre ce monde. Alors relève toi princesse, et courage.


Sourire. Moi je n'y arrive pas pour l'instant. Lueur d'espoir. Elle est là. Ces simples mots mettent un pansement sur une partie des blessures qui transperçaient mon cœur. Un peu moins de lumière s'en échappe. Il faut la garder à l'intérieur cette lumière. Carburant de l'âme. Je suis capable de faire survivre le monde... Princesse... Courage... Croit-elle vraiment en moi ? Alors qu'on se connait à peine ? Est-ce vraiment possible ? Des gens qui, d'un côté, tuent sans connaître et d'autres qui, même en ne les connaissant que depuis quelques instants, donnent protection et amitié ?

Elle retourne doucement sur le banc. Sa chaleur me manque. Ses sourires. Elle me fait signe de venir. Je n'hésite pas longtemps. Entre la tristesse du pied du banc, la solitude. Et le banc en lui même avec cet ange venu pour me faire trouver la lumière en ces temps sombres. Qui me rappelle que même quand tout va mal, il faut toujours avoir du courage.

- Alors dis moi, pour changer de sujet je ne vais pas te mentir, tu es à Poudlard non ? Dans qu'elle maison te trouves tu ?

Un nouveau sourire de sa part. J'apprécie aussi sa tentative de changer les idées. Ça m'arrache un sourire. Amusée. Au moins, elle l'admet. Je préfère ça. Je la regarde doucement. Puis je souris à nouveau. Mais cette fois-ci, le sourire lui est directement adressé. C'est un sourire qui dit : "Tout ira bien, ne t'inquiètes pas". C'est un sourire de remerciement.

- Oui, je suis à Poudlard ! En troisième année à Serdaigle ! Tu y étais aussi ?

Doux changement de sujet. Réchauffement du cœur. Ma maison à Poudlard, c'est quelque chose qui me tient à cœur. Poudlard est ce qui se rapproche le plus d'un foyer pour moi ces temps-ci. Chez ma grand-mère, ça n'est plus pareil sans Mark... Et puis, tous mes amis sont dans ce château. Ma demi-sœur. Mon meilleur ami.

Oui, j'aime Poudlard.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Amy Shields
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Animagus : Fennec


Re: Le parc de Pré-Au-Lard

Message par : Amy Shields, Lun 5 Déc - 22:14


Ca avait l'air d'aller mieux. Ouf elle ne s'était pas faite remballer malgré la question bien stupide qu'elle venait de poser malgré la tristesse de la jeune fille. Oui parce que Amy était dotée d'une finesse sans nom. En fait en temps normal, question finesse ça allait, mais là réussir à trouver les mots juste pour quelqu'un ayant vécu d'aussi atroces choses, c'était un petit peu dur pour être honnête. C'était incroyable de voir que dans certaines situations, il fallait filtrer les mots qui sortaient. Chose qu'Amy n'avait pas l'habitude de faire vu la franchise qu'elle avait en général. Mais soit, il fallait un début à tout ! La jeune femme fut vraiment heureuse et émue de voir un sourire sur les lèvres d'Harmony. Ca faisait du bien de voir celle qui une minute avant pleurait à cause d'un salopard. Il y avait toujours moyen de se relever. Toujours.

Serdaigle. Le mot venait de sortir d'entre les lèvres de la jeune fille. Maison réputée pour l'intelligence et la finesse d'esprit de ses élèves composants. Non pas que les autres maisons étaient des maisons idiotes, loin de là, mais celle bleue et bronze avaient les caractéristiques directement imprégnées dans les veines. Il n'empêche, connaître la maison de sa nouvelle amie l'aidait un peu à cerner le genre que c'était. Certes il ne fallait pas tomber dans le cliché mais c'était quand même un grand atout de savoir ! La brunette sourit denouveau à sa jeune protégée et lui répondit gentiment.

- Evidemment que j'ai été à Poudlard ! J'étais chez Poufsouffle par contre. Je ne sais pas si ça se voit. Non je suppose.

Amy partit d'un petit rire amusé. C'était pas vraiment drôle mais il fallait bien détendre l'atmosphère. Oui oui d'accord Amy était pas douée.. Mais justement ! Sonc ôté boulet pouvait vraiment aider dans ce genre de circonstance. En fait, c'était à se demander qui était la plus mature entre les deux, Harmony, 13 ans ? Ou Amy, 20 ans ? La plupart des gens auraient vite choisi je crois. Rooooh, mais pourquoi fallait-il toujours discriminer Amy ? Non la jeune femme pouvait être sérieuse quand elle le voulait ! Mais enfin, ne pas médire comme ça ! Enfin bref ! Tandis qu'elle réfléchissait à quoi répondre, une idée passa dans sa tête. Sans réfléchir elle sortit son idée comme ça.

- Dis, si tu as peur, ça ne te dis pas que je t'apprenne quelques sortilèges pour te défendre ? Non parce que les cours de DCFM c'est bien mais les cours particuliers t'aideront. Vu que je m'y connais pas mal dans le domaine, ça peut être bénéfique non ? Je ne sais pas hein, je te demande juste.

Petit clin d'oeil avant de se rendre compte que sa proposition était peut être un peu.. Déplacée. Oui c'était le mot. Mais bon qu'est ce qu'elle risquait ? Un refus. Mais vu le vécu d'Harmony, la proposition lui paraissait assez pertinente. Mais bon, chacun se perception de " "pertinente".
Revenir en haut Aller en bas
Harmony Lin
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le parc de Pré-Au-Lard

Message par : Harmony Lin, Mer 7 Déc - 16:14


Les Maisons à Poudlard. Sujet simple. Sujet qui donne le sourire. Rappel d'une maison. Rappel d'un apprentissage chéri. Rappel d'un héritage. Ma mère n'a jamais pu aller à Poudlard. Et je n'ai pas eu l'occasion d'en parler avec mon grand-père. Je le croyais moldu... Où seraient-ils allé ? Serdaigle peut-être pour Mark ? Poufsouffle, Gryffondor ou Serdaigle pour ma maman. J'imagine. En tout cas, quand j'étais à ses côtés, c'était une personne très chaleureuse. Pleine d'amour. De joie. Sans doute Poufsouffle.

Je souris encore. Je me perds dans mes pensées. Je m'amuse à m'imaginer la répartition de ma maman. Les personnes qu'elle aurait rencontré. Mon père par exemple. Que je ne connais pas. Ou encore ses réactions face à cette merveilleuse école. Oui. Décidément, Poudlard est vraiment une école qui laisse place aux rêves. Une école où tu peux être qui tu es vraiment.

- Evidemment que j'ai été à Poudlard ! J'étais chez Poufsouffle par contre. Je ne sais pas si ça se voit. Non je suppose.

Ses paroles me sortent de mes pensées. Pendant un instant j'avais oublié qu'elle était là. Je m'étais perdue dans mon esprit. Elle rit un peu. Je souris. Et d'une voix amusée, je réplique.

- Un peu quand même ! Je suis pas sûre qu'une ex-Serpentard m'aurait prise dans ses bras !

Taquinerie. Ça n'est pas mon genre. Mais ça fait du bien de rire après avoir pleurer. D’espérer après avoir senti la douleur et le désespoir traverser son corps.

Le jour est encore tôt. Mais la ville commence, petit à petit, à s'éveiller. Bientôt, nous ne serons plus seules dans ce parc. Et alors, je ne sais pas si je parlerais aussi librement. Est-ce que la peur reviendra ? Alors qu'elle vient juste de partir ?

- Dis, si tu as peur, ça ne te dis pas que je t'apprenne quelques sortilèges pour te défendre ? Non parce que les cours de DCFM c'est bien mais les cours particuliers t'aideront. Vu que je m'y connais pas mal dans le domaine, ça peut être bénéfique non ? Je ne sais pas hein, je te demande juste.

Clin d’œil que je ne vois pas. Sa phrase m'a touché en plein cœur. Mais alors... J'aurais une chance ? Une possibilité ? De m'améliorer ? De devenir plus forte ? D'être à sa hauteur ? Mon cerveau tourne à plein régime. D'abord, il me hurle de me méfier. Que je ne peux pas lui faire confiance. Que je dois m'entraîner seule. M'améliorer seule. Que c'est entre Lui et moi.

Puis mon cœur et mon âme hurlent de concert. Surpassent la voix de la raison. La voix de la peur surtout. De la douleur. Ils me hurlent de lui faire confiance. Qu'elle peut m'aider. Qu'elle peut me délivrer de ma cage. La cage de l'ignorance. Que grâce à elle, j'ai une chance de gagner à la fin. D'être l’héroïne de l'histoire.

Alors d'une voix à moitié tremblante, je réponds. D'un souffle.

- Tu ferais ça ? Tu m'aiderais à m'améliorer pour que je puisse être à sa hauteur ? Si oui, je serais ravie d'être ton élève...

Je suis un peu abasourdie. Je ne m'attendais pas à ça.

C'est peut être l'Espoir que j'attendais.
La lumière dans le noir.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Amy Shields
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Animagus : Fennec


Re: Le parc de Pré-Au-Lard

Message par : Amy Shields, Dim 8 Jan - 22:16


Ne jamais baisser les bras. Se battre jusqu'au bout. Faire ce que l'on pense être juste et utile. Pour soi, comme pour les autres. Là c'était exactement ce à quoi pensait Amy. Pouvoir entrainer la jeune fille serait autant utile pour le monde en général, que pour elle-même. Certes ça l'était plus pour elle-même mais ça restait bon pour tout le monde. La lueur qu'Amy venait de voir s'allumer dans les yeux de la jeune fille lui fit un bien fou. Ca faisait extrèmement plaisir de voir que l'on pouvait donner encore de l'espoir à quelqu'un. Pis si ça pouvait être quelqu'un qui en avait besoin et qui avait souffert juste avant, c'était encore mieux. D'autant plus que la Shields s'était déjà fort attachée à la Serdaigle. Ca lui aurait fait très mal de ne plus pouvoir la revoir et de simplement devoir garder contact pas hibou. Le fait que les entrainements plaisaient à sa jeune amie leur permettrait de continuer à parler et de s'entraider au niveau psychologique, etc. Quoi de mieux alors ? La brunette sourit à Harmony et répondit doucement.

- Hé bien on fait comme ça. Je t'enverrai bientôt un hibou pour te donner les indications de notre première rencontre, ça te va ?

Nouveau sourire. Trop heureuse. Se rendre utile, pouvoir aider. Deux choses qui pouvaient faire tellement de bien lorsqu'on les ressentait. On se sentait tellement épanoui après ça. La Phénix prit gentiment la main de son amie et y déposa une petite fleur. C'était tellement bête comme geste. Mais Amy avait envie qu'elle garde un petit souvenir d'elle. Même si la fleur ne tiendrait que 3 jours, au moins Harmony pouvait se rassurer en se disant que quelqu'un était avec elle. Et ça pour l'avoir vécu, la petit brune savait que ça n'avait pas de prix. La jeune femme regarda le ciel quelques instants et tiqua. Elle se tourna brusquement vers Harmony.

- Hey mais tu vas avoir cours ! Rentre vite à Poudlard avant de te faire surprendre par tes profs. File !

D'un geste des mains elle fit mine de la chasser de leur banc avant de lui sourire. Elle se leva cependant pour s'étirer avant de se tourner vers la Serdaigle et de lui tendre la main pour l'aider à la relever.

- On se revoit bientôt. Garde ton courage et ton espoir, ils te sont précieux.

Amy se recula de quelques pas avant de tourner les talons pour s'en aller. Au dernier moment, elle envoya un baiser avec sa main avant de disparaître à l'angle du chemin. Elle était désolée d'avoir du la quitter comme ça, mais elle préférait que la petite ne manque pas les cours. Instinct maternelle. Bordel, c'était bizarre ce truc.


Fin du rp pour moi. Merci Pretty ♥
Revenir en haut Aller en bas
Ellie Wells
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le parc de Pré-Au-Lard

Message par : Ellie Wells, Jeu 19 Jan - 21:49


       RP privé avec Piper Wood


Avec l'accord de Piper Wood pour utiliser son libre arbitre.


Durant une journée d'hiver où le grand manteau blanc recouvrait chaque parcelle de verdure que se déroulait la première sortie à Pré-au lard. Ellie qui regardait chaque fois qu'elle pouvait la fenêtre pour observer ce magnifique paysage fut donc toute excitée quand elle pût enfin quitter le château. C'est donc dans la précipitation qu'elle oublia même de retirer son sac de cours de ses épaules.
Appréciant le fait de pouvoir faire ce qu'elle voulait vu qu'elle était seule, la jeune fille se dirigea vers le centre-ville.
Ce fut parcourue de frissons qu'elle découvrit le village, non de froid mais d'émerveillement. Il y avait tant à faire ! À chaque rue de pavés on pouvait trouver une boutique fantastique, mais ce qu'elle appréciait le plus était les effluves qui arrivaient à son nez. Chaque odeur semblait merveilleuse allant du cuir de dragon tanné au chocolat chaud. 
Et puis tous ses sorciers heureux la faisaient frémir de bonheur, jamais elle n'avait connu ça. Magique. Magique semblait le seul mot approprié à la situation.
Réfrénant son envie de faire les magasins, Ellie parti plutôt vers un petit parc qu'elle avait aperçu, et qui recouvert neige était simplement magnifique. C'est donc enjoué qu'elle se promena, elle regrettait de n'avoir pas son appareil photo pour pouvoir immortaliser le moment...
Soudain alors qu'elle était plongée dans ses pensées elle entendit un cri. 

-Aaaarghhhhh !!!


Se retournant elle aperçut sous un arbre un amas de poudreuse sous lequel se trouvait apparemment une personne. Ellie ne réfléchit pas deux fois et se précipita vers la source du bruit.
Arrivant aux côtés de ce tas de neige, elle déblaya avec ses mains la personne qui était enfoncée sous cette neige glaciale.
Et elle put vite apercevoir voir une fille de son âge le visage écarlate par le froid portant l'écharpe de Poufsouffle.

-Euh ça va ? Rien de casser, demanda-t-elle encore essoufflée .


Edit Harmony : Bonjour Ellie ! Conformément au Règlement RPG, vous devez posséder le Libre-Arbitre de Piper pour pouvoir le faire parler/penser/se déplacer. Si vous l'avez, vous pouvez le préciser en éditant votre message avec le bouton en haut à droite de votre post. Sinon, merci de modifier votre RP en conséquence. Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Piper Wood
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le parc de Pré-Au-Lard

Message par : Piper Wood, Ven 20 Jan - 21:15


RP avec Ellie Wells


C'était une merveilleuse journée d'hiver enneigée comme je les aime. Même si je suis plutôt frileuse, j'aime l'hiver et la neige. Son blanc si pur, sa beauté éclatante... Quand j'étais petite, je faisais des batailles de boules de neige avec mon frère et ma sœur. Ah... Je trouve que l'hiver est une période de fêtes insouciante, joyeuse, enfantine. Il y a Noël, le nouvel An... J'adore cette période. Dans tous les cas, je marchais dans le parc de Pré-Au-Lard, en fredonnant ma chanson préférée. je resserrais mon écharpe de Poufsouffle, il faisait froid. Étrangement, j'avais le pressentiment que quelque chose allait m'arriver : je suis extrêmement maladroite, je fais souvent tomber des objets et il m'arrive toujours des choses quasiment improbables. Je passais sous un arbre quand la neige sembla tomber de l'arbre. Surprise, je criai :

-Aaaarghhhhh !!!

Magnifique, me voilà recouverte de poudreuse. Il fallait que ça m'arrive, évidemment. Brrr, cette neige me glaçait à présent. Heureusement, une jeune fille déblaya la neige. Elle demanda, semblant être essoufflée :

-Euh ça va ? Rien de casser


Je tentai de lui sourire, même si ça faisait mal : mon visage était glacé. Je lui répondis en grelottant :

-Ça va, je crois, j'ai juste froid. Merci beaucoup de m'aider. Tu sais, ce n'est pas la première fois que quelque chose comme ça m'arrive. Je savais qu'il allait se passer quelque chose aujourd'hui.

Je rigolai un peu : c'est original pour une rencontre.

-Sinon, je suis Piper Wood et toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Ellie Wells
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le parc de Pré-Au-Lard

Message par : Ellie Wells, Sam 21 Jan - 15:42


La jeune fille apparemment non blessée tenta d'effectuer un sourire mais sûrement à cause du froid cela ressemblait fort à une grimace.
Ellie n'y fit pas attention.

-Ça va, je crois, j'ai juste froid. Merci beaucoup de m'aider. Tu sais, ce n'est pas la première fois que quelque chose comme ça m'arrive. Je savais qu'il allait se passer quelque chose aujourd'hui, dit-elle d'une traite en grelottant.

Ellie fronça les sourcils, vu la couleur de la peau de son interlocutrice le "juste froid" ne convenait pas vraiment.

-Tu sais, tu n'as pas besoin de me remercier n'importe qui voyant une personne écrasée sous la neige aurait accouru, répliqua Ellie avec un sourire.

Un éclat de rire parvint aux oreilles d'Ellie, sans doute causer par l'absurdité de la situation.

-Sinon, je suis Piper Wood et toi ?

Ellie sourit cette Piper se montrait bien vive.

-Moi c'est Ellie, répondit - elle en gardant son sourire.


Ellie l'observa plus attentivement. Ses cheveux blonds parsemés de flocons en encadraient un visage fin qui comportait une petite cicatrice au sourcil, peut-être une autre mésaventure... Ce qui déstabilisa Ellie était ses yeux vairons. 
Mais le plus évident fut les nombreux tremblements dont Piper était parcouru, Ellie inquiète cessa de sourire bêtement.

-Tu es sûre que ça va ?Je dois te dire que je ne sais absolument pas gérer une hypothermie, rétorqua Ellie dans une vaine tentative d'humour.

La serdaigle voyant les vêtements trempés n'attendit pas la réponse et mit ses gants aux mains nues de Piper. Elle commença à réfléchir à pleine vitesse quand soudain elle eut une merveilleuse idée.
Revenir en haut Aller en bas
Piper Wood
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le parc de Pré-Au-Lard

Message par : Piper Wood, Sam 21 Jan - 16:18


-Tu sais, tu n'as pas besoin de me remercier n'importe qui voyant une personne écrasée sous la neige aurait accouru, répliqua on interlocutrice avec un sourire.

Elle avait raison, même si je suis sûre que certaines personnes pouvaient laisser quelqu'un dans la même situation geler quelque temps avant d'aller prévenir les secours. La jeune fille souriait toujours et dit :

-Moi c'est Ellie.


-Enchantée Ellie.

J'aime bien ce prénom, Ellie. Et puis, la jeune fille était plutôt jolie, avec ses cheveux châtain clair et ses yeux marron vert. Et elle avait l'air sympathique. Je lui souriais toujours, malgré le fait que je tremblais toujours. C'est vraiment très froid la neige en fait ! Elle m'avait paru moins froide quand je faisais des batailles de boules de neige, mains nues parce que je préférais faire comme ça. Ellie reprit, arrêtant de sourire :

-Tu es sûre que ça va ?Je dois te dire que je ne sais absolument pas gérer une hypothermie.

Elle n'attendit pas ma réponse et me mit ses gants à mes mains. Je retentais de lui sourire, mais c'était vraiment dur. Mon visage me paraissait gelé.

-Merci, je pense que ça ne va pas tellement bien que ça en fait... Et je ne sais pas non plus gérer une hypothermie, ça ne m'est jamais arrivé avant. Je n'ai pas une énorme connaissance en ce qui concerne les maladies ou blessures.

J'observais plus attentivement la jeune fille : elle semblait être à Poudlard, comme moi, mais je ne la connaissais pas. Je décidai donc de lui demander :

-Dis moi, Ellie, tu es à Poudlard, non ? Dans quelle maison et en quelle année ? Je suis à Poufsouffle en sixième année.

Et c'est reparti : même avec ce froid intense, je continue de parler. C'est vraiment un défaut dont je n'arriverais jamais à me débarrasser. Enfin, il y a aussi ma maladresse. Je sentis des frissons dans tout mon corps. J'espérais ne pas finir en statue de glace!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Le parc de Pré-Au-Lard

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 41 sur 45

 Le parc de Pré-Au-Lard

Aller à la page : Précédent  1 ... 22 ... 40, 41, 42, 43, 44, 45  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.