AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion
-24%
Le deal à ne pas rater :
TOSHIBA – Disque dur Interne – P300 – 4To
71.85 € 95.00 €
Voir le deal

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard
Page 49 sur 49
Le parc de Pré-Au-Lard
Aller à la page : Précédent  1 ... 26 ... 47, 48, 49
Isaac Aiken
Serdaigle (DC)
Serdaigle (DC)

Le parc de Pré-Au-Lard - Page 49 Empty
Re: Le parc de Pré-Au-Lard
Isaac Aiken, le  Ven 09 Nov 2018, 18:09

La Madame est très gentille, mais elle trouve que l’enfant parle comme s’il avait un train à prendre. Or aucun passage du Poudlard Express n’est prévu aujourd’hui... Il est peut-être temps d’inspirer un grand coup comme elle dit, oui ! Surtout si elle n’est pas douée en... en quoi elle a dit ? Les premiers se-cours ?

C’est genre les premiers qui arrivent à la course ? Mh, elle dit ça parce qu’elle est pas rapide ou parce qu’elle sait pas départager les gens rapides ? Peut-être qu’elle compte pas assez bien les temps, ou alors qu’elle a une mauvaise vue et qu’elle arrive pas à distinguer les corps...

Le jeune Serdaigle agite deux doigts devant elle, pour vérifier, et panique aussitôt à l’idée d’être si insolent. Sa main gauche vient se lover dans sa nuque, honteuse, et il prétend se contenter de jouer avec ses cheveux. En même temps, c’est apaisant, les cheveux...

Ah attendez, elle lui avait pas posé une question aussi ?
— Je m’appelle Isaac. Isaac Aiken, avec deux A et un C. Euh le C c’est pour Isaac. Pour Aiken c’est un K. Oh la la c’est moi le cas pardon...

La poigne de l’enfant se resserre dans sa tignasse, moins douce qu’auparavant.
Par chance, la généreuse rouquine feint de ne rien remarquer, et poursuit avec son enthousiasme débordant.

Elle parle encore, et ses mots touchent le petiot. Il la regarde, tout ému, avec une folle envie de lui donner son avis sur l’art, et là il réalise qu’en fait il a pas d’avis. Il trouve juste que les choses sont souvent belles. Et pas juste les toiles de peintre ; des instants plus communs aussi, comme la vue d’une toile d’araignée...
— C’est trop vrai !


Un sourire aux lèvres, la dame sort sa baguette et commence à faire plein de mouvements rapides. Il aimerait bien pouvoir les retenir lui aussi, savoir exactement quel sort elle a lancé, comment le reproduire... Mais il n’ose pas l’interroger. Il sait qu’il est trop mauvais en sortilèges, alors s’il demandait conseil à son aînée, elle lui proposerait de faire une démonstration, et ça non de non ça serait vraiment trop humiliant.

Alors il arrête de fixer et retourne plutôt son attention vers le chevalet — le sien, à elle, à lui, les deux. Les couleurs d’une part et la marée de blanc de l’autre. La nuit et le jour. Il voudrait, lui aussi, savoir dresser un monde d’étoiles et de rêves comme elle sait le faire...

— En fait, je crois que j’aimerais bien faire un dessin de nuit, comme toi. Comme ça tu pourrais m’apprendre à faire des étoiles. Et sinon, pour le personnage central, j’aime beaucoup les papillons. Pourquoi pas faire un papillon de nuit ? C’est vrai ça, on fait toujours des papillons de jour, pourquoi on oublie toujours les papillons de nuit ?


Ce monde est vraiment pas gentil, à laisser des êtres vivants à l’abandon, à ne pas remarquer, à ne pas faire cas de. L’indifférence tue.
— Et puis, peut-être qu’on pourrait faire une plante à pipaillon. Et des pailles. Ou des fils... Oui des fils. Des fils d’or qui partiraient du papillon et qui iraient vers les étoiles. Comme ça, c’est lui qui tissera les étoiles, c’est lui qui leur donnera un peu de sa poussière magique...
Ambitieux, le gamin, mais très motivé aussi. Sans plus attendre, il chope un pinceau et se penche au dessus des couleurs, hésitant.
Tara Gambon
Tara Gambon
Ordre du Phénix à la retraite
Ordre du Phénix
à la retraite
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Le parc de Pré-Au-Lard - Page 49 Empty
Re: Le parc de Pré-Au-Lard
Tara Gambon, le  Dim 18 Nov 2018, 16:37

Tara cligna des yeux plusieurs fois, souriant d'un air complice à ce jeune homme qui montrait plus d'enthousiasme qu'elle-même n'en montrait. C'était chouette et ça donnait envie à la sorcière de recommencer un jour. En fait, rien qu'à voir les toiles s'accumuler doucement Tara sentait une espèce d'étincelle de chaleur naître au fond d'elle. De la toile de l'enfant un peu plus loin qui avait forcé ses parents pour avoir l'occasion de faire quelques gribouillages jusqu'à la toile de cet homme là-bas qui était là depuis longtemps maintenant... Tout lui donnait envie de continuer. Tout lui donnait l'impression d'avoir fait le bon choix. Et pas seulement en venant installer son stand à peinture ici et maintenant.

Pinceau en mains, la rousse fit une grimace à peine pas exagérer, yeux levés vers le ciel, le temps de s'imaginer à quoi cela pourrait bien ressembler au final. Il était ambitieux Isaac, peut-être même un peu trop pour quelqu'un qui disait ne pas savoir peindre. Mais advienne que pourra ! Si c'était des étoiles qu'il voulait peindre, des étoiles il aurait sur sa toile. Un mouvement du poignée et les couleurs désirés se mettait d'elle-même en chemin jusqu'à eux.

- Si tu n'es pas à l'aise, commence avec un crayon pour dessiner les grandes lignes de ton oeuvre. Cela pourrait être joli de faire un contraste avec des papillons orange ou rouge. Non ?

Tara lui tendit le crayon avant d'elle-même se tourner vers sa propre toile pour y trouver l'inspiration. Puis, bien forcé de reconnaître que l'eau et la lune l'inspirait plus... mais peut-être plus tard. Si elle voulait vraiment lui apprendre quelque chose, autant lui montrer ce qu'il était possible de faire. Son premier réflexe fut alors de prendre son bleu le plus foncé pour venir tartiner entièrement sa toile.

- Alors dis-moi, où s'exerce tes talents si ce n'est pas dans le dessin ?

Nuance de bleu plus clair. Peut-être un peu de violet par ici ? Du noir ? Du blanc ou de l'argenté ça c'était certain. A force de regarder le bleu sur sa toile, Tara avait vu la galaxie de dessiner dans son esprit. Plus qu'à le mettre en application.

- J'ai deux techniques pour les étoiles. Regarde, tu peux soit les peindre en faisant des sortes de croix jaunes/orange/blanche -comme tu veux-. (cf l'image envoyé sur discord) Tara chercha un gros pinceau avec un poil rigide avant de se tourner à nouveau vers Isaac. Soit faire des éclaboussures de blanc en jouant avec les poils si tu veux faire quelque chose de moins précis et de plus fin.
Isaac Aiken
Isaac Aiken
Serdaigle (DC)
Serdaigle (DC)
Année à Poudlard : Troisième année

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Le parc de Pré-Au-Lard - Page 49 Empty
Re: Le parc de Pré-Au-Lard
Isaac Aiken, le  Mer 12 Déc 2018, 17:40

C’était pas très cool de sa part, de ne pas comprendre que je n’avais pas envie de faire un papillon de jour. Car je m’y connais en papillons de nuit, et je sais très bien qu’ils sont pas oranges, ni rouges d’ailleurs. Ou alors elle n’aimait pas les papillons de nuit, comme les autres ? Pourquoi personne n’aimait les papillons de nuit ? Moi leur poussière magique sur les ailes m’avait toujours fait rêver…
— Bah non, c’est gris les papillons de nuit ! Ou marron un peu, parfois, mais certainement pas rouge !


Je suis un peu surpris par sa question quant à mes talents. Tout le monde n’a pas un talent artistique ou sportif de défini à 3 ans… Moi, je me cherche encore.
— Je sais pas. Y a des gens qui ont un talent, une vocation, ils le savent très tôt… Moi je sais pas, je teste.


Le reste de ses conseils est par ailleurs bien plus utile ; en plus, elle connaît plusieurs techniques pour faire des étoiles, si c’est pas super stylé ça !
— Ça a l’air rigolo d’éclabousser le tableau, je vais essayer !

Je me concentre un peu, mais mon esprit divague un peu. Je me rappelle d’une silhouette croisée plus tôt dans la journée…

— Tout à l’heure, j’ai vu une vieille dame avec des yeux très clairs et très fatigués. On aurait dit que ses cheveux, dont la couleur ne saurait être naturelle, baillaient constamment.

Elle avait des ongles qui se mouchaient et les pupilles en biais. Elle avait mille ans, ou peut-être quatre. Une chose est sûre : elle avait trop vécu pour supporter un instant de plus l’ignominie des personnages qui l’entouraient. J’ai trouvé ça assez triste. C’est aussi pour ça que je suis là, à présent, motivé pour dessiner même si je suis pas trop doué.

Tara Gambon
Tara Gambon
Ordre du Phénix à la retraite
Ordre du Phénix
à la retraite
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Le parc de Pré-Au-Lard - Page 49 Empty
Re: Le parc de Pré-Au-Lard
Tara Gambon, le  Mar 08 Jan 2019, 21:40

L'était gentil ce petit. C'était surtout des personnes plus matures qu'y s'arrêtaient pour peindre généralement, ou des tout petits enfants. Rarement des adolescents. Le problème c'était que la Phénix avait peur de le vexer ou en tout cas de dire quelque chose de mal. Il donnait l'impression d'être trop dans son monde pour la comprendre. Ou peut-être trop sur la défensive. Tara se para donc de son plus beau sourire. Elle avait bien l'intention de passer une bonne après-midi !

Doucement elle tenta donc d'expliquer que sa proposition de couleurs vives n'étaient qu'une suggestion pour faire ressortir le papillon qui risquait de se perdre sur la toile. Sombre sur sombre, ça pouvait vite devenir terne si on n'y prêtait pas attention. Mais s'il était sûr alors soit ! En peinture c'était le peintre qui décidait. Toujours. Elle le laissa d'ailleurs avancer à son rythme, jetant de temps en temps un oeil et continuant par la même occasion sa propre toile (toile qui change de RP en RP parce que la narratrice oublie toujours ce qu'elle veut faire ahah). Une grosse lune bien ronde et bien brillante sur le côté. S'agissait de bien prendre son temps pour avoir quelque chose de précis et de vraiment rond.

- Ça nous fait un point en commun alors, je ne sais pas trop dans quoi je suis douée non-plus. Je m'en sors bien dans quelques domaines, mais ça reste assez basique.

Être moyenne c'était son truc à elle, jamais trop nul, jamais très douée non plus. Elle trouvait toujours bien meilleure qu'elle et dans tous les domaines qui constituaient sa vie. Mais ça allait, très franchement elle le vivait plutôt bien. Elle était heureuse. Tara ne saurait pas trop dire dans quoi elle aurait voulu être brillante d'ailleurs. Peut-être aurait-elle aimé se forger une force intérieur plus vivace plus tôt, plus rapidement.

Une vieille dame ? Qui ? Tara chercha un peu autour d'elle avec le mini espoir de pouvoir la voir elle aussi. Qu'avait-elle donc de si spéciale pour qu'il lui parle d'elle ? Isaac venait de piquer sa curiosité.

- C'est peut-être elle que tu aurais dû peindre.

Un sourire illumina son visage. Elle venait de voir passer une sirène sur l'une des toiles et ça c'était bien une chose qui pouvait la rendre heureuse. Presque plus que de voir les œuvres s'accumuler au fur et à mesure. Ne restait plus qu'à trouver un local finalement !

- Tu crois que c'était qui cette vieille dame ?
Isaac Aiken
Isaac Aiken
Serdaigle (DC)
Serdaigle (DC)
Année à Poudlard : Troisième année

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Le parc de Pré-Au-Lard - Page 49 Empty
Re: Le parc de Pré-Au-Lard
Isaac Aiken, le  Mer 30 Jan 2019, 00:41

Tu es modeste, ô grande rousse. Un peu trop pour ton propre bien, peut-être. Je voudrais remonter le temps, tout revoir, tout revivre. Parler de plus que de la fatigue de ses cheveux ; je veux que tu entendes toutes les nuances de son entrée. Je voudrais te dire :

Dans la rue passe alors une femme boiteuse. Je n’aime pas tellement le terme boiter : on ne l’entend pas. Il y a des mots dont le son laisse immédiatement deviner le sens. Si je vous parle de claudication, pat exemple, les consonnes sont assez espacées pour que vous reconnaissiez la silhouette sans même avoir à la connaître.

C’est un mot qui dit tout par ses sonorités, et qui porte en lui assez de signes avant coureurs pour que même un enfant, entendant ce mot pour la première fois, puisse savoir de quoi il s’agit. La femme donc traînait sa jambe claudiquante. Et cela produisait, sur le sol, une résonance si particulière, une mélodie si dérangeante et entêtante, que j’en oubliais presque de t’écouter.

Pardonne-moi ; ce n’est pas que ce que tu dis ne m’intéresse pas, c’est que je suis une âme aisément distraite. Certaines ont une écoute inébranlable ; moi au contraire j’ai la capacité de concentration d’une licorne. Je ne sais pas trop si ça se dit, mais en tout cas le premier coquelicot suffit à m’extraire de la conversation, à m’arracher au réel matériel pour me propulser dans des égarements métaphysiques.

Cependant je suis trop petit pour te raconter tout ceci, et trop novice en dessin pour lui rendre justice. Je peste, frustré.
— Une musique que le temps peut pas attraper.

Et je reste là, impuissant face à ma toile.
Tara Gambon
Tara Gambon
Ordre du Phénix à la retraite
Ordre du Phénix
à la retraite
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Le parc de Pré-Au-Lard - Page 49 Empty
Re: Le parc de Pré-Au-Lard
Tara Gambon, le  Sam 16 Fév 2019, 17:33

Bien peindre, ce n’est pas reproduire, mais voir l’âme.
Nicole Vandier-Nicolas

Isaac était trop jeune pour voir correctement par delà le voile de l'avenir. De son avenir. Autrement, il aurait peut-être y voir un tableau peint par ses soins. Ou autre chose. A lui de décider si cette porte ouverte sur le monde de l'art serait un chemin tout tracé ou juste une petite promenade. A lui de faire la différence entre le beau -peint par la plupart des personnes aujourd'hui, dont Tara- et le magnifique, résultat d'un don. Car la sorcière voyait essentiellement avec les yeux.

Des yeux qui aurait aimé être capable de capter aussi bien la lumière et les couleurs sur une toile plutôt que de se contenter de quelques formes basiques et facilement copiable. Il faisait beau aujourd'hui, ni trop chaud ni trop froid, juste assez pour détendre le corps et l'esprit. C'était l'un de ces fameux temps pour "se poser sur une terrasse et ne rien faire" ou simplement pour se poser sous un arbre et ne rien faire. C'était le genre de temps à apporter la paix. La sorcière posa son pinceau pour respirer et s'étirer, se disant qu'un jour elle reviendrait poser ses toiles et ses couleurs ici lorsqu'un train siffla au loin. Impossible alors de ne pas penser au château et aux souvenirs qui allaient avec. Bon et mauvais à la fois, comme dans toute chose.

- Parles-moi de l'école. Il est comment le château aujourd'hui ?

Était-ce aussi magique et effrayant qu'à l'époque ? Tara avait souvent l'impression qu'une vie entière s'était écouler depuis le temps où elle se baladait en haut de la tour d'astronomie, faisant par de ses doutes sur la vie en dehors de Poudlard. Peur du changement. Cette même peur qui l'a ferait sans doute rester là où elle était actuellement si on lui proposait d'y retourner. C'était simplement différent, autant que l'eau et la terre.

- Qui gagne la coupe ?
Isaac Aiken
Isaac Aiken
Serdaigle (DC)
Serdaigle (DC)
Année à Poudlard : Troisième année

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Le parc de Pré-Au-Lard - Page 49 Empty
Re: Le parc de Pré-Au-Lard
Isaac Aiken, le  Mer 13 Mar 2019, 22:03

La sorcière fait preuve d’une telle patience que le jeune Serdaigle en est tout retourné. Il n’a pas l’habitude qu’on fasse ainsi cas de ses émotions, de ses perceptions, de ses expériences… Il se demande à quand remonte la dernière lettre de sa mère, le dernier échange avec son frère, et fronce les sourcils. Non, c’est bien que Madame Tara soit ici aujourd’hui. Il est un peu perdu, tout seul. Elle décide de s’asseoir, et le petit brun la suit. Leurs peaux se frôlent sans pouvoir se mélanger. Il râle, songeant qu’elle est plus proche de la couleur des nuages qu’il ne le sera jamais. Non, il ne peut être jaloux de sa situation.

Il faut accepter que chacun est né dans avec un visage distinct. Oui, elle ne fait pas les frais d’un inconscient collectif raciste, mais elle doit avoir son lot de problèmes aussi. Après tout, les artistes n’ont-ils pas tous commencés à créer en étant mus par une profonde tristesse ? Il lui semble, au jeune Isaac, qu’on a toujours désigné les génies comme des fous. Il en a tiré la conclusion qu’il faut avoir touché le fond pour révéler un talent artistique, et l’utilise pour justifier sa médiocrité. Selon cet axe d’analyse, Tara a sans doute un passé plus ombragé que ses cheveux exubérants le laissent deviner.

Hésitant, il finit par répondre à la question de son aînée.
– L’école est… compliquée. On apprend plein de trucs qu’on arrive pas à mettre en pratique. Des gens disparaissent et les autres continuent de faire la fête. Je ne comprends pas trop.

C’est vrai quoi, personne ne prend jamais le temps de bien expliquer les choses ! Les grandes personnes maîtrisent à la perfection l’art de répondre par des mots si flous et génériques que l’on ne peut en tirer aucune conclusion.

– C’est Poufsouffle qui gagne la Coupe. Mon frère ne doit pas être content… Il est très attaché à la victoire de Serpentard. J’ai découvert que j’avais un demi-frère, aussi. Il s’en fiche de la coupe je crois, mais il est plutôt doué aux bavboules.

Plaçant les bras tendus en arrière, il prend appui sur ses membres pour rejeter la tête en arrière. C’est un monde étrange que celui d’aujourd’hui.

Plaçant les bras tendus en arrière, il prend appui sur ses membres pour rejeter la tête en arrière. C’est un monde étrange que celui d’aujourd’hui.
– Faut vraiment qu’on aille panser des cœurs.

Tara Gambon
Tara Gambon
Ordre du Phénix à la retraite
Ordre du Phénix
à la retraite
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Le parc de Pré-Au-Lard - Page 49 Empty
Re: Le parc de Pré-Au-Lard
Tara Gambon, le  Ven 15 Mar 2019, 21:31

Les souvenirs firent sourire la sorcière. La coupe, les cours et les professeurs. Tout ça semblait si important lorsqu'ils étaient vu par un élève que même elle, à l'époque de ses 17 ans, avait cru ne jamais s'en remettre, ne jamais oublier. Serpentard n'était pourtant plus qu'un simple nom, le vert et l'argent des couleurs parmi les autres. La futilité n'avait plus autant de place qu'avant dans sa vie, déjà trop rempli de désordre et de monstres. Tara comprenait en revanche qu'Isaac pouvait être perdu face au monde. E face à ces interrogations silencieuses, elle hocha simplement la tête d'un air inquiet.

Comment lui expliquer les choses puisque même elle ne comprenait pas ? Comment ça avait pu en arriver là ? Pourquoi ? Quand ? Ou ? Avec qui ? Autant de questions dont elle ignorait les réponses. Cependant Tara chassa vite tout ça de son esprit pour écouter les histoires du jeune Serdaigle. Une famille cachée ? En voilà de bon souvenir... La sorcière s'imaginait souvent revenir dans le passer, rencontrer là elle d'avant et lui annoncer "c'est ta sœur mouahahaha !" puis simplement observer la bombe éclater avant de retrouver son époque. Étrange oui... Mais pensez un peu comme la vie était étrange elle-même, et comme le monde l'était aussi. C'était normal de se dire parfois "et si j'avais su ?". Non ?

– Faut vraiment qu’on aille panser des cœurs.

La sorcière étira son cou.

- J'essaie...

Mais elle peinait à réellement avancer et faire changer les cœurs. Elle manquait d'imagination peut-être. Ou de chance. Puisque la motivation, elle, était bien là.

- C'est parfois difficile de voir ce qui est fait... Mais je fais de mon mieux et heureusement je ne suis pas la seule.

Tara illumina son visage d'un sourire.
Haut les cœurs !
Il y encore tant à faire.
Isaac Aiken
Isaac Aiken
Serdaigle (DC)
Serdaigle (DC)
Année à Poudlard : Troisième année

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Le parc de Pré-Au-Lard - Page 49 Empty
Re: Le parc de Pré-Au-Lard
Isaac Aiken, le  Mar 26 Mar 2019, 23:07

Il n’y avait pas de doute à avoir : de toutes les grandes personnes, Tara était en train de devenir sa préférée. Juste après sa maman, bien évidemment – on ne peut entrer en compétition avec une maman dans le cœur d’un enfant comme Isaac. A moins, bien sûr, que ladite maman soit toxique, mais par chance ce n’était guère le cas de Madame Aiken. Au contraire – c’était une femme solide, qui avait élevé ses deux fils seule quand son mari avait été emprisonné pour une maigre histoire de drogues. Le temps l’avait rendue plus solitaire, mais rien ne pouvait ternir l’admiration et l’affection qu’Isaac lui portait.

Tara, Tara ne faisait pas partie de sa famille bien sûr. Elle n’entrait pas dans une case de cet ordre et pourtant avec ses mots et son envie de bien faire, avec son cœur sur les mains et sa bienveillance éclatante, elle ne cessait de toucher le cœur du petit Serdaigle.
– Vous n’êtes pas seule oui Madame Tara. Moi c’est promis, je reste là.

Quelle longévité ont les promesses d'enfants ? Difficile à prévoir, mais dans leur coeur, tout sonne comme un engagement à vie.

Déterminé, Isaac resta un moment en compagnie de l'artiste, braquant un regard décidé en sa direction. Enfin, se fixer dans le blanc des yeux ne saurait suffire à changer le monde. Quittant l’herbe où il s’était assis, il partit examiner son dessin. Il n’en était pas très satisfait. C’était un début, et à 12 ans, on n’a pas toujours la patience d’essayer dix fois, alors il s’exclama :
– En tout cas moi je trouve que les dessins ils sont chouettes ! On les distribue à qui maintenant ? Et comment ? On fait du porte-à-porte ?


Il se creusa la tête, de façon littérale comme figurée, avant de reprendre :
– Vous pensez quoi d’un passage à Sainte-Mangouste ?

Tara Gambon
Tara Gambon
Ordre du Phénix à la retraite
Ordre du Phénix
à la retraite
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Le parc de Pré-Au-Lard - Page 49 Empty
Re: Le parc de Pré-Au-Lard
Tara Gambon, le  Jeu 11 Avr 2019, 21:36

La sorcière s'immobilisa en plein étirement, bras croisés et tendus au-dessus de la tête, pour observer Isaac lui annoncer qu'il n'avait pas l'intention de partir. Qu'en un sens, lui aussi voulait se battre pour le bonheur et la guérison des cœurs. Il n'avait pas conscience de l'importance de sa promesse et c'est cette innocence qui fit rayonné Tara. Elle espérait tellement que lui ne soit pas forcé de changer pour survivre.

Elle se leva pour faire un brin de rangement parmi les toiles de peintures, le jeune jamais loin. Une brise un peu plus fraîche fit danser les feuilles d'un arbre au-dessus d'eux, mettant en évidence ce calme nouveau qui régnait dans le parc. Un calme apaisant. Le calme symptomatique de ces belles journées qui finissaient bien.

- En tout cas moi je trouve que les dessins ils sont chouettes !

- Je trouve aussi !

Elle en était fière de cette idée. Elle en était fière de ce que les gens en avait fait. Elle était fière d'avoir eu le courage de se lancer.

- On les distribue à qui maintenant ? Et comment ? On fait du porte-à-porte ?

Tara se mit à rire, séduite par son innocence et sa bienveillance. Et peut-être même qu'elle se moquait un peu d'elle-même, car comme toujours elle faisait tout dans le désordre. Il avait fallu attendre la fin de la journée, des dizaines de toiles et la question d'un ange pour se rendre compte qu'elle était la seule à connaître le but final de tout ça. Tara n'avait rien expliqué à personne. Ni en parole ni par écrit.

- On ne va pas les distribuer, on va les exposer. Je travail sur un projet d'association. Pour aider les gens, les écouter, essayé de leur redonner goût à la vie. Ces tableaux seront exposés dès que j'aurai un local ! En attendant je les garde précieusement. D'ailleurs que penses-tu de Pré-au-Lard ?

C'était près du reste. Pratique pour tout gérer. C'était surtout proche de Poudlard. Car s'il y avait bien des gens qui avaient besoin de s'exprimer sur les émotions, c'était bien les adolescents. D'un coup de baguette la sorcière rangea toute la peinture et les toiles qui traînaient dans le parcs.

- Tu veux que je te raccompagne ?

Tara lui lança un sourire.

- Ou tu veux aller boire un verre ?

Contenu sponsorisé

Le parc de Pré-Au-Lard - Page 49 Empty
Re: Le parc de Pré-Au-Lard
Contenu sponsorisé, le  

Page 49 sur 49

 Le parc de Pré-Au-Lard

Aller à la page : Précédent  1 ... 26 ... 47, 48, 49

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.