AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -53%
Chargeur rapide sans Fil Universel 10 W – ...
Voir le deal
15.99 €

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard
Page 7 sur 49
Le parc de Pré-Au-Lard
Aller à la page : Précédent  1 ... 6, 7, 8 ... 28 ... 49  Suivant
Axane Pyro
Poufsouffle
Poufsouffle

Le parc de Pré-Au-Lard - Page 7 Empty
Re: Le parc de Pré-Au-Lard
Axane Pyro, le  Jeu 30 Oct 2008 - 0:50

Tomoko entendit un banc fracassant, un enfant venait de tomber d’une glissoire, sa mère accourut rapidement pour relever le petit bonhomme et lui appliquer une sorte de pommade verdâtre. Tomoko fronça les sourcils, cette pommade n’aiderait pas l’enfant à se sentir plus fort et plus grand. Puis le Griffondor qui était en sa compagnie, lui parla justement des enfants.

‘’C’est pas beau un enfant hein? Toi t’en veux combien plus tard? Moi au moins deux, un gars une fille de préférence, comme sa, le mec pourra protéger sa sœur et la sœur pourra lui lancer des sorts quand le garçon l’agacera! Tiens, ça me rappelle d’une magnifique étudiante qui m’a projeté sur une librairie remplie de monstrueux livre des monstres dans la salle sur demande, sa ne te dit rien mon ange?’’

‘’ Mwain, des enfants… Je sais que j’en veux, mais je n’en veux pas tout de suite. Et pour ce qui est d’une librairie avec des monstrueux livre des monstres, ça m’effleure l’esprit, mais je ne suis pas trop certaine… ‘’

Puis il lui proposa d’aller manger aux trois balais. Elle n’haïssait pas l’idée, même qu’elle sentait son ventre gronder. De plus, elle était contente que l’idée de visitée des appartements soit écarter. La jeune fille se leva et dit au jeune homme de la suivre, ils allaient se rendre au trois balais prendre quelque chose à se mettre sous la dent. Tomoko fit apparaître une veste et la mit. Il commençait à faire froid plus que la journée avançait. Cette nuit, il ferait certainement très froid et dans quelques semaines, de la neige fondante ferait probablement son apparition. Ses longs cheveux noires étaient balayée par le vent qu’elle sentait sifflé à ses oreilles.



[[ Suite aux trois balais. ]]
Yue Yang
Yue Yang
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Le parc de Pré-Au-Lard - Page 7 Empty
Re: Le parc de Pré-Au-Lard
Yue Yang, le  Mar 4 Nov 2008 - 23:44

* Yue se réveilla ce matin là avec une bonne nouvelle.Nini, sa chauve souris, lui avais apporter un courrier de ses parents.Notre chinois s'empressa de la lire et fut surpris et surtout très content, de voir qu'ils avaient pensés a lui envoyer une permission de sortie pour Pré-Au-Lard et son collier en pierre de lune ! Yue se sentit fou de joie ! Il allais enfin pouvoir visiter ce fameux village de Pré-Au-Lard ! Depuis le temps qu'on lui en parlais ! Il se leva alors, tout heureux, et se prépara pour la visite ! Mais avant cela, il avais court... Toute la journée, il pensa a sa visite au village...demandant parfois a ses camarades de classes qui qu'il y avais de mieux a faire, les bons plans, les endroits insolite...Puis une fois sa journée de cours terminé, Yue s'arma de sa bourse et de sa baguette, ainsi que de sa cape de sorcier, dehors, il faisait plutot frais !
Notre Gryffondor put, pour la première fois en deux jours, sortir de Poudlard ! Non pas
qu'il s'y sentait mal ou enfermé, loin de là, mais curieux comme lui, il avais envie de voir un peu les alentours.Après tout, c'était la première fois qu'il mettait les pieds en angleterre et il avais la sensation qu'il pourrait visiter et découvrir encore beaucoup de choses !

Il suivit alors quelques élèves qui se rendaient eux aussi a Pré-Au-Lard, sans se douter que par les temps qui courent, il ne vallais mieux pas trop y trainer la nuit...Et oui, il faisait déjà nuit alors qu'il était a peine 17h30 !! Yue suivit donc un moment les élèves puis les laissa tranquillement allez boire un verre dans un bar appeller " Les trois balais ".Il esquissa un sourire, trouvant le petit village vraiment charmant...Le garçon continua alors sa route, regardant les boutiques tout autour de lui...Il n'osa pas encore entré, ayant trop peur de dépenser le peu d'argent qu'il avais !! Non, il n'allais pas commencer a dépenser tout de même ??!! Yue poursuivit donc son chemin et a force de marcher dans les ruelles du petit village, il se retrouva dans un endroit un peu trop sombre a son
gout...Plein de courage et surtout d'innocence...Il s'avanca dans la ruelle sans se douter que c'était a cet endroit là qu'un sorcier avais décider de se cacher pour la pleine lune...un sorcier qui craignais d'être vu et surtout de faire du mal car il était loup garou !
Le collier de pierre de lune de Yue scintillais lorsque c'était la pleine lune...et en cet instant, le bijoux scientillait d'une couleur bleuté dans le cou du garçon !
Ce dernier continuais de marcher tranquillement dans la rue, ne sentant pas la présence dans son dos... Ce fut un bruit de metal qui l'arreta.Il entendit quelque chose bouger derrière lui...Prevenant, il pris sa baguette en main et se tourna doucement...C'est là qu'il le vit...Grand, féroce...un loup garou se tenais face a lui, prêt a bondir sur lui, grognant et salivant devant un si jeune garçon si appétissant...

Terrifié, Yue recula de quelques pas...Il tandis sa baguette en avant et s'exclama, la voix tremblante qui pourtant cherchais un peu de courage en lui *

- Experlliarmus !

*
A croire que les cours de défense contre les forces du mal ne lui servaient a rien...Le sort de Yue ne fit aucuns effet sur la bete qui continuait d'avancer vers lui...doucement, mais férocement...Yue avais vraiment peur et continua alors de lui jeter des sorts, le
souffle coupé par la peur et la detresse qui le prenais soudainement *

- Stupefix !!

*Une fois encore, son sort fut sans effet...Cela ne fit qu'enerver davantage la bete qui commençais a s'impatienter !! Yue compris alors qu'il n'avais plus vraiment le choix ! Alors que le loup ce mis a jaillir sur lui, Yue se précipita pour courir a travers la ruelle...Mais ses jambes ne faisaient pas le poids sous les pattes puissantes du démon animé par la lune... Le garçon se fit rapidement rattrapé par la bete qui lui sauta dessus, le mordant au cou et le griffant dans le dos, le faisant crier de douleur alors qu'il tombais au sol *

-
AAAAAAAAAaaa !!

* Le loups garou semblais décider a ne pas le lacher ! Yue était face contre terre, du sang coulant de son cou et de son dos alors que le loup le tenais toujours férocement au niveau du cou.. *

hj: Désolé j'ai eut un soucis avec mon poste -___-"
Adreas
Adreas
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage





Le parc de Pré-Au-Lard - Page 7 Empty
Re: Le parc de Pré-Au-Lard
Adreas, le  Mer 5 Nov 2008 - 10:16

- Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah

Ce cri provenait du fond du village, Adreas venait de sortir de chez elle, elle devait passer à son magasin avant de se rendre au ministère pour sa garde de nuit. Elle n'avait pas transplané directement car elle aimé se balader de nuit dans le village. Elle passait régulièrement du temps au parc de Pré-Au-Lard, ce soir là, il était presque 18h et le cri avait fendu l'air. Passant devant un bar encore ouvert, les clients ne semblaient pas se soucier de cet appel à l'aide déchirant. Adreas, en tant qu'auror avait pour devoir d'aller au moins vérifier que tout allait bien. Ses pas la menèrent vers son endroit préféré du village: le parc. Mais une odeur de sang attira son attention dans une petite ruelle tout près de là. Sa robe de sorcière trainant légèrement sur l'herbe fraîche du parc, ses yeux virent avec effroi la scène qui se passait dans la noirceur de la nuit. Un corps vêtu d'un uniforme de Poudlard gisait au sol sous les pattes d'une créature énorme. D'instinct Adreas avait attrapé sa baguette, face à une telle masse les sortilèges classiques ne serviraient à rien, un vague souvenir de sa mère faisant de la cuisine à l'aide de sa baguette lui revint et elle trouva l'idée excellente.

- Diffindo

Une profonde entaille se creusa dans le corps de la bête, cela ne la trancha pas comme dans les souvenirs de la jeune femme, mais cela suffit au moins à la déconcentrée. La créature avançait doucement vers Adreas, peu à peu reculant dans la rue principale, la jeune femme voulait voir la créature à la lumière des réverbères.. Deux pas en arrière, la créature avança encore un peu révélant sa véritable nature.. Adreas n'en avait encore jamais réellement rencontré de loup-garou, mais elle en savait suffisamment pour en reconnaître un, et celui-là en était vraiment un. Repassant ses cours de défense rapidement elle cherchait comment l'empêcher définitivement de nuire. Une balle d'argent tels étaient les mythes moldus, Adreas se demandait comment elle pourrait s'en sortir avec cette piste.. Elle n'avait pas de révolver sur elle et en tentant d'en attirer un à elle cela mettrait trop de temps, trop de temps pour qu'elle s'en sorte indemne, et surtout trop de temps pour cette victime au sol dont le sang se répandait. L'idée lui vint subitement, elle avait déjà pratiqué ce genre de sortilège en entraînement au ministère. D'un coup de baguette elle fit apparaître l'objet qu'elle souhaitait, un pieu d'un mètre de long, entièrement composé d'argent. Transperçant l'abdomen du "monstre" Adreas se précipita ensuite vers la victime toujours consciente..
Yue Yang
Yue Yang
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Le parc de Pré-Au-Lard - Page 7 Empty
Re: Le parc de Pré-Au-Lard
Yue Yang, le  Mer 5 Nov 2008 - 10:34

* Les dents de la bête semblaient vouloir lui arracher le cou ! Yue perdait beaucoup de sang et se sentait s'affaiblir de plus en plus.Serait ce son dernier jour ? Yue venais a peine d'arrivée en Angleterre, pourquoi devait il se faire attaquer de la sorte ? Pourquoi lui ? Le loup garou n'avais pas choisit sa victime.L'homme en question n'était qu'un pauvre sorcier qui ne connaissait pas le remede du " Tue-loups " et pour eviter de faire du mal a sa famille, il partait chaque soir de pleine lune et allais faire une victime plus loin...Se soir là, c'était Yue...
Le corps de ce dernier s'affaiblissait peu a peu, le loup garou ne semblais pas vouloir enlever son emprise sur lui...sauf lorsque l'auror arriva ! Yue entendit une voix derrière lui, une femme prononcait un sort...Le loup garou s'éloigna, libérant Yue qui était dans un état second.Immédiatement, le garçon eut le reflexe de porter sa main a son cou, essayant d'arreter le sang qui coulais peu a peu, le rapprochant toujours et encore de sa mort...
Derrière lui, l'auror s'occupa du loup-garou...Puis une fois que celui ci fut exterminé, elle vint auprès du jeune Gryffondor et le retourna, dos au sol...
Yue leva les yeux au ciel, puis sur la personne qui venais de le secourir...Il était surement contaminé par le loup-garou, il allais lui aussi se transformer..Peut être pas cette nuit là, mais il était pratiquement sur qu'a la prochaine pleine lune il deviendrais lui aussi un loup-garou...A cette pensée, Yue avait les larmes aux yeux..Le jeune étudiant regarda alors la jeune femme qui était prêt de lui, puis il finit par lui demander...*

- Allez...vous me tuez...? je...suis ...contaminé...il m'as mordu.
..je vais aussi...en devenir un...

* Yue tenais a la vie, mais toute fois, il comprendrais que la femme doive le tuer, c'était son role car Yue pourrais lui aussi faire des victime...
Effrayé par cette pensée, Yue attrapa le poignet de la jeune femme, le serrant fort avant d'ajouter *

- Je...ne veux pas ...mourir...

* Il sentit au fond de lui quelque chose qui brulais l'intérieur de son corps...surement la contamination du loup garou qui commencait a faire effet...Le garçon ferma les yeux et commença a avoir des convulsions violentes...*
Adreas
Adreas
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage





Le parc de Pré-Au-Lard - Page 7 Empty
Re: Le parc de Pré-Au-Lard
Adreas, le  Dim 9 Nov 2008 - 20:33

- Allez...vous me tuez...? je...suis ...contaminé...il m'as mordu...je vais aussi...en devenir un... Je...ne veux pas ...mourir...

Adreas eut peur des paroles qu'elle venait d'entendre, elle ne s'était pas attendue à cette réaction de la part du jeune homme. Jamais elle n'avait eut l'intention de le tuer, en effet on pouvait très bien vivre en étant un loup-garou, cela faisait même de certains de très bons combattants du bien. La jeune Auror se dit qu'elle ferait mieux de l'amener à l'hôpital Ste-Mangouste, mais se souvenant des derniers évènements déplorables et de la vision des médecins sur ces cas de morsures, généralement les patients finissaient dans la rue sans traitements et étaient ainsi tentés de rejoindre les seuls qui les acceptaient, les Mangemorts. En tant qu'Auror Adreas n'avait d'autre choix que de le sauver elle-même. Ayant un don pour la préparation des potions depuis toute petite elle pourrait aisément lui faire une potion Tue-Loup tous les mois, mais cela voulait dire qu'elle devrait l'avoir sous la main régulièrement. Car la potion ne peut se préparer qu'au moment où on en a besoin, pas question de faire de stock d'une potion aussi dangereuse si elle n'est pas utilisée correctement. *Et si...* Adreas devait lui demander, cela pourrait être très intéressant. Mais un coup d'oeil au jeune homme lui suffit à comprendre que cela attendrait elle devait d'abord le sauver. *Emy, vient me voir avec mon nécessaire à potion*. Quelques millisecondes plus tard, une petite elfe apparut à ses côtés avec une lourde boîte verte émeraude. Elle la posa sur le sol, et resta à ses côtés debout dans la petite ruelle. Adreas fouilla rapidement dans les potions qu'elle avait déjà faites et qui étaient encore là. Elle prit une potion de régénération sanguine lui fit boire rapidement, et à l'aide d'un bout de torchon elle fit un pansement autour du cou de la victime. Le jeune homme reprit immédiatement quelques couleurs, Adreas se dit qu'avant de l'endormir pour qu'il se rétablisse elle devait lui demander quelques renseignements. Elle lui donna un anti-douleur pour qu'il puisse parler sans trop de souffrance, l'assit au sol et commença à lui parler:

- Dis-moi quel est ton nom, quel âge as-tu?
Yue Yang
Yue Yang
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Le parc de Pré-Au-Lard - Page 7 Empty
Re: Le parc de Pré-Au-Lard
Yue Yang, le  Dim 9 Nov 2008 - 21:03

* N'était ce pas une honte pour un Gryffondor d'avoir si peur ? En cet instant, Yue avais peur qu'on lui retire la vie...qu'on ne lui donne pas une seconde chance ! La femme pret de lui, semblais savoir se qu'elle faisait.Allait elle le tuer ? Bien que cette méthode soit barbare et plus utilisé dans l'ancien temps, en Chine, les loups-garou se faisaient toujours descendre tout comme les victimes de leur morsures...Yue avais donc peur de son sort, peur de devoir mourir avant même d'avoir put profiter de la vie !

La sensation qui le rongeait en cet instant se melait a sa peur, il sentait couler dans ses veines son propre sang qui le piquait atrocement, comme de fines aiguilles qui se répartissait dans l'ensemble de son corps !! Yue ne pouvais contenir alors les larmes de douleur qui le submergeait...c'était douloureux et pourtant il ne criait plus, sa douleur devenant silencieuse..*

" Pitié...faite que sa s'arrete...pitié...je ne veux pas mourir...ni être un monstre ..." ( pensées )

* Yue était en train de succomber a quelques hallucination.Le garçon avais surement de la fièvre vut le sang qu'il perdais et se sentait de plus en plus groggy...Il ne voyais plus aussi bien la femme qui se tenais prêt de lui et ne la vit pas invoquer un elfe de maison...
C'est lorsqu'il sentit un liquide frais dans sa bouche, qu'il sut qu'il n'était pas tout seul et qu'on le soignait.A peine eut il but la potion qu'il sentit sa gorge allez mieux, comme un bon nombre de membres de son corps qui peu a peu reprenait gout a la vie...
Toute fois le mal était encore là...Yue pouvais le sentir nettement au plus profond de son coeur...
Yue sentit alors une nouvelle potion au gout et a la texture différente, il l'avalat avec grand mal puis il pris place assis avec l'aide de la jeune femme prêt de lui...Il releva alors son magnifique regard sur la jeune femme, c'est a cet instant que le bijoux du garçon se mis a étinceler de sa clarté bleu et argenté, prevenant de cette lune ronde et immense qu'était la pleine lune...

A la question de la jeune femme, Yue répondit alors simplement en murmurant, ayant encore mal bien que l'anti douleur agissait peu a peu *

- Yue...( se dit Yué ) je m'apelle Yue Yang et j'ai...15 ans ( bon presque 16 hein XD ) je suis...a Poudlard...

* Le pauvre, lui qui venais d'arrivée a peine trois jours plus tot, le voilà dans une situation bien perilleuse...*
Adreas
Adreas
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage





Le parc de Pré-Au-Lard - Page 7 Empty
Re: Le parc de Pré-Au-Lard
Adreas, le  Lun 10 Nov 2008 - 18:48

- Yue... je m'appelle Yue Yang et j'ai...15 ans, je suis...a Poudlard...

*15 ans?!? Il fait étonnamment plus vieux* se dit Adreas en regardant de plus près le jeune homme qui parvenait à se maintenir en position assise avec beaucoup de difficultés. Il n'était peut-être pas trop âgé mais enfin, elle avait besoin de lui pour l'instant; pas autant qu'il avait besoin d'elle certainement mais bon, cela pourrait se révéler intéressant de lui proposer son plan. La jeune femme partit dans un petit songe, déconnectée de la réalité quelques dizaines de secondes en réfléchissant aux meilleurs mots à employer.. Un mouvement de Yue la tira de ses songes, et même si elle n'avait pas résolu son problème elle lui exposa tout de même ses idées..

- Écoutes.. j'ai un petit soucis. Pour pouvoir te soigner tranquillement j'aurais besoin de te transférer au QG des Aurors au ministère où nous avons une salle de soin perfectionnée, seulement tu n'as pas le droit d'y accéder. De plus j'aurais besoin de te revoir tous les mois pour te donner ta potion qui te permettra de te contrôler.


Adreas ne savait pas vraiment quoi faire pour lui, elle n'avait pas le droit de le ramener au ministère sans les accords de son supérieur, mais c'était là le meilleur endroit pour soigner le jeune homme.. Adreas se tut espérant que Yue pourrait l'aider à trouver une solution en attendant. *Peut-être l'infirmerie de Poudlard en attendant quelques jours que je puisse obtenir une réponse de Zhadrryen*
Yue Yang
Yue Yang
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Le parc de Pré-Au-Lard - Page 7 Empty
Re: Le parc de Pré-Au-Lard
Yue Yang, le  Mar 11 Nov 2008 - 11:49

* Assis, Yue écoutait les mots de la jeune femme avec attention, essayant de ne pas se concentré sur sa propre douleur qui commençais a s'apaiser peu a peu grâce aux potions.Regardant la jeune femme, il ne savais pas vraiment ou elle voulais en venir.Si elle voulais le sauver, elle devais le voir tout les mois avant chaque pleine lune...L'idée de devenir un loup-garou était étrange pour Yue, il n'avais jamais songer a ce que sa lui arrive un jour.
Determiné, il ferais tout pour ne pas devenir un monstre et pour continuer malgré tout a vivre..Yue savais pertinament que les loup-garou étaient plus du coté des mangemort, mais lui, il n'était pas de leur coté, se qui pourrait faire une belle différence...

Yue regarda la jeune femme, et a ses paroles, il compris qu'elle était auror...Cela paraissait evident a présent, elle l'avais sauver et elle semblais savoir quoi faire.
Toute fois, se qu'elle lui disait l'inquietait un peu, allait il devoir quitter Poudlard ? Cette idée était étrange pour lui, mais il comprenais bien qu'il s'agissait de sa santé... Il finit alors par répondre en soufflant *


- Je...ne pense pas que...Me rammenez a Poudlard soit une bonne idée....On risque de me renvoyé...Personne ne voudra d'un...loup-garou en cours...je... je voulais rester là bas mais... je ne peux pas leur infligé sa...

* Autrement dit, Yue pensait une fois encore aux autres et non a lui même.Lui qui revais de continuer son apprentissage dans cette école...Il allais surement devoir la quitter pour la protection de tous...
Il finit alors par répondre a Adréas, ajoutant *

- Et en ce qui concerne le QG...A moins de n'être auror...je ne pourrais y accéder... je...Il me faudrais un endroit plus...Tranquille pour le moment...( La cabane hurlante ? )

* Yue ne connaissait pas encore bien les environs et donc ne savais ps pour le moment ou allez...Ce qu'il avais envie pour le moment, c'était de dormir !! Il sentait ses yeux si lourd qu'il aurait voulut se reposer, toute fois, il résistait avec grand mal ! *
Adreas
Adreas
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage





Le parc de Pré-Au-Lard - Page 7 Empty
Re: Le parc de Pré-Au-Lard
Adreas, le  Ven 14 Nov 2008 - 16:33

- Je...ne pense pas que...Me rammenez a Poudlard soit une bonne idée....On risque de me renvoyé...Personne ne voudra d'un...loup-garou en cours...je... je voulais rester là bas mais... je ne peux pas leur infligé sa... Un moment de silence - Et en ce qui concerne le QG...A moins de n'être auror...je ne pourrais y accéder... je...Il me faudrais un endroit plus...Tranquille pour le moment...

Yue reposa sa tête, pour qu'il ne se fasse pas mal, Adreas posa son bras au niveau de son cou. Le jeune homme semblait vraiment épuisé. Il lui fallait vraiment un lieu tranquille. Le soir n'allait pas tarder à tomber, il ne faisait pas si froid ces derniers temps mais elle avait cependant pas trop envie de passer la nuit dehors. Une pensée lui vint, si personne ne l'occupait en ce moment ils pourraient aller dans la cabane hurlante, en vérité, elle devait son nom à la présence d'un loup-garou. Adreas n'y avait pas trop mis les pieds, même lorsqu'elle était étudiante à Poudlard, certains de ses amis se faisaient peur à y aller en hiver lorsqu'il faisait déjà nuit; cela ne l'avait réellement jamais amusée. Elle l'avait vue de loin, savait où elle était, elle l'apercevait en rentrant chez elle. *Comment l'emmener là-bas?* Ce n'est pas que ce soit loin, mais Yue n'était pas en état de traverser quelques rues. Son sang avait peu à peu cessé de couler mais il était à présent vidé de son énergie. Adreas se dit que le mieux serait de le transporter magiquement jusqu'à la cabane, et là ils s'installeraient. L'auror profita de ce que Yue soit encore conscient pour lui annoncer rapidement ce qu'elle allait faire, il risquait de s'endormir rapidement maintenant..

- Yue, en attendant je vais te transporter dans la cabane hurlante où j'achèverai de prendre soin de toi, mais j'espère avoir une réponse rapide de mon supérieur pour te transférer au QG des Aurors; l'équipement là-bas est nettement préférable à ce que je pourrais te fournir ici..


Sur ce, Adreas fit un geste en direction d'Emy, l'elfe qui avait écouté ce qu'elle avait dit avait commencé à prendre les affaires qu'elle avait auparavant apporté dans cette ruelle. Adreas, quant à elle, attrapa les deux bras du jeune homme, et en se concentrant un peu sur le lieu d'arrivée elle transplana en même temps que son elfe de maison.


[Suite du Rp à la cabane hurlante]
Akshay Lecter
Akshay Lecter
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) :
Permis de Transplanage
Vampire




Le parc de Pré-Au-Lard - Page 7 Empty
Re: Le parc de Pré-Au-Lard
Akshay Lecter, le  Ven 14 Nov 2008 - 20:32

Il faisait nuit quand Akshay entra dans le parc. Il n'en pouvait plus de vider la sang de rats ou chiens errants.. il sentait qu'il allait bientôt exploser! Il errait dans le parc à une vitesse halucinante, il avait besoin de se dégourdir et le parc était immense. Il courait, il aurait peut-être le droit à une proie plus grosse comme un cerf ou un sanglier.. Il courait toujours. Les cernes sous ses yeux étaient de plus en plus accentuées, il lui fallait se nourir convenablement.. Il respirait à pleines narines, percevant les moindres senteurs qu'il l'entourait. Il était frustré, il avait passé toute la journée à l'école et s'était retenu de respirer toute la journée, pas qu'il en eut besoin biensûr, de respirer.. mais c'était beaucoup plus agréable de pouvoir utiliser son odorat, qui était un de ses sens les plus développés. Il voyait la lune briller à travers les arbres, le froid glacial de la nuit ne lui faisait rien, car son corp était déjà à une temperature très basse. Il sentait les rongueurs et les entendait détaler sur son passage, il ne voulait pas d'un petit animal, il n'en pouvait vraiment plus. La soif était insoutenable. Sa gorge était en feu, il lui fallait absolument du sang. Mais du sang délicat, pas celui amère des rats ou fade des chiens. Non, il ne voulait pas tuer pourtant.. Non! Mais.. Il sentit une odeur très spéciale à ce moment.

Il ne pouvait pas faire autrement, c'était vitale, l'odeur se rapprochait, il n'en pouvait plus, rien n'aurait pu l'arrêter. Ses yeux rougeoiyèrent d'une lueur sauvage. L'envie de meurtre se lit dans ses yeux. Cette odeur l'attirait irrémédiablement. L'odeur la meilleur qui soit, celle du sang humain. Il s'arrêta net, sa victime était là quelques mètres. Il ne l'avait pas entendu, c'était un homme d'une trentaine d'année. Il savait que c'était un sorcier. L'odeur des sorciers était encore plus alléchante que celle des moldus. Il sourit. Il ne réfléchissait pas normalement. Seul l'instinct meurtrier qui l'habitait le dirigeait. Il se demanda, si sa victime pourrait se défendre? S'il l'avertissait de sa présence. Ce serait plus amusant si l'homme luttait un peu avant de succomber, l'attrait de la chasse, de la pousruite l'habitait. Et s'il courait? Ce serait fini pour lui, voire sa proie prendre la fuite serait tellement excitant.. Il fit craquer volontairement une branche sous ses pieds. L'homme se retourna vivement et sortit sa baguette. Il semblait très inquiet. Akshay refit craquer une branche maintenant, le pauvre bougre semblait presque terrorisé. C'était amusant... Akshay sortit alors hors de sa cachette à découvert. Sa peau blanche luit sous la lune et ses yeux étaient d'un rouge..sang. Il sourit. L'homme se figea d'horreur. Il ne leva même pas sa baguette. Akshay dévoila entierement ses canines. Le sorcier fût pris d'un tremblement, il se retrourna et se mit courir. Grave erreur.. Akshay fut sur lui en deux secondes. Il planta ses dents dans la cou de l'homme et aspira, suça le sang délicieux qui emmanait du pauvre bougre, il but avidemment, l'homme convulsa légèrement puis s'afaissa, mort. Akshay se délecta avec un plaisir intense les dernières gouttes du sorcier qu'il tenait dans ses bras.

Il releva la tête et il vit son reflet dans une flaque glacée. Il fut pétrifié. Du sang chaud lui dégoulinait sur le menton. Mais ses cernes avait disparus et comment dire? Il était d'une beauté surnaturel. Cette beauté avait quelque chose de malsain. Les filets rouges ressortaient sur sa peau blanche. Et ses yeux avaient changé, ils étaient de couleur ambre maintenant, ne refletant plus l'attrait de la chasse, mais la stupeur. Il lacha l'homme et fit un bon en arrière. Il avait tué. Comment avait-il pu faire une chose pareil. Ce corp qui se refletait sur la glace était appaisé, il était revigoré et magnique. Il avait dû tuer pour être en meilleur forme. Il se dégoutait pour cela. Il n'était qu'un monstre. Il s'éloigna du cadavre appeuré maintenant. Il devait s'en aller. Il ne mit que quelques secondes pour quitter le parc.
Adreas
Adreas
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage





Le parc de Pré-Au-Lard - Page 7 Empty
Re: Le parc de Pré-Au-Lard
Adreas, le  Mer 19 Nov 2008 - 19:38

Adreas rentrait chez elle, dans sa demeure sur les hauteurs du village. A chacun de ses pas un cliquetis se faisait entendre et résonnait pour s'évanouir dans le silence régnant tout autour. Les poches de cape étaient remplies, on aurait pu croire que la jeune femme venait de dévaliser un quelconque magasin de bibelots sur son passage; pour une Auror cela aurait fait tâche. En réalité la jeune femme revenait de son bureau au Ministère de la Magie où elle avait passé sa journée à concocter diverses potions. Les fioles avaient fait leurs preuves à maintes reprises, Adreas s'était révélée depuis longtemps une excellente préparatrice de potion, ancienne professeur à l'école de magie de Poudlard, elle avait déjà réussit à sauver plusieurs personnes grâce à ses filtres, son oncle tout d'abord, puis plus récemment une collègue ou même de parfaits inconnus. Mais ce n'était pas de ce genre de fiole qu'il s'agissait ce soir-là. Repassant sa journée en mémoire, elle ralentit instinctivement le pas, si jamais le verre se cassait dans la robe de sorcière de la jeune Auror, elle risquait bien plus qu'une autre journée au fourneau. Sous l'apparence de potions colorées et bénignes se dissimulait en fait tout un attirail d'acides et de potions explosives, le tout reposait actuellement dans ses mains, ou plutôt dans ses poches. Elle devait les rapporter chez elle en attendant d'une utilisation future.

Ses jambes la menèrent à travers le labyrinthe des rues du village, elle sentit contre ses chevilles, à travers sa robe noire et verte, la fraîcheur et la douceur de l'herbe du parc de Pré-Au-Lard. Les toits des maisons autour d'elle étaient dissimulés sous une épaisse couche de fumée provenant des cheminées allumées dans les foyers. Le froid de l'hiver approchant commençait à rendre les nuits très fraîches, surtout pour les sorties nocturnes. Rapidement Adreas entrevit les grilles de sa demeure. Cette maison en brique rouge sombre était dans sa famille depuis plusieurs générations dont Adreas avait hérité à la mort de son père. A l'intérieur de ces quatre murs logeaient deux membres de la grande famille des Black, deux Aurors, deux cousines.. En effet depuis quelques temps déjà Adreas hébergeait Annastasya. Les deux jeunes femmes, amies depuis l'enfance s'était retrouvées lors du retour d'Adreas au pays. Elles ne se voyaient pas souvent, n'ayant pas toujours les mêmes horaires de travail, mais elles s'entendaient toujours très bien, et cela depuis l'école où elles étaient dans la même maison: Serpentard.

Adreas sortit de ses pensées lorsqu'elle pénétra dans la maison de ses aïeuls. Le souvenir de ce qui s'était passé deux semaines auparavant dans sa boutique de vêtements l'engagea à mieux ses biens. Elle entreprit de vider ses poches sur la table du salon, Emy vint à sa rencontre mais Adreas lui demanda de repartir, pour sa sécurité elle devait montrer cela au minimum de personnes possibles. La jeune Auror enferma les potions dans un coffre qu'elle scella magiquement. Un sort de destruction n'en rayerait même pas l'intérieur, alors pour l'intérieur.. *Cela devrait suffire à le garder intact; de toute façon je doute que ces fioles ne restent longtemps ici..*
Eurora
Eurora
LégendePoufsouffle
Légende
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Louve Grise
Occlumens
Chercheuse (Spec. Animagus)


Le parc de Pré-Au-Lard - Page 7 Empty
Re: Le parc de Pré-Au-Lard
Eurora, le  Ven 9 Jan 2009 - 1:01

La nuit tombait sur Pré-au-Lard tandis qu'Eurora, emmitouflée dans une longue cape grise doublée de l'intérieur, arrivait dans le parc et commençait déjà à jeter des coup d'oeils autour d'elle, comme attendant quelque chose ou quelqu'un. Elle ne savait pas s'il était déjà arrivé ou non et au bout de plusieurs longues minutes à attendre dans le froid hivernal Ecossais, la jeune femme commençait à regretter d'être finalement venue malgré qu'elle savait que ne pas venir lui aurait été impossible. Elle ne pouvait pas le laisser partir sans lui dire au revoir... Pas adieu non, ce mot elle ne pouvait même pas le prononcer. C'est alors qu'elle passait à proximité d'un arbre qu'elle entendit un CRAC sonore et elle fit volte face, sa main se crispant instinctivement sur sa baguette. Une main se posa sur son bras pour le rabaisser et elle reconnut les traits amaigris de son frère qui la serra dans ses bras pendant un long moment où elle crut que finalement celui-ci avait changé d'avis. Mais lorsqu'elle s'éloigna de lui, elle lut dans son regard et comprit qu'elle s'était fait encore une illusion.

Il ne lui parla pas, il semblait nerveux, elle ne comprenait pas pourquoi. Du moins elle ne pensait que c'était à cause d'autres raisons que celle dont son esprit était occupé. D'un signe de la tête, il lui demanda de le suivre. Comme elle ne réagissait par aucun mouvements, il lui prit le bras et l'emmena à l'abri du
bosquet d'arbres à quelque distance de là... Il s'appuya nonchalamment à un arbre, avec une extrême lenteur comme s'il se laissait le temps pour réfléchir, pour ordonner ses pensées. Eurora attendait, immobile, ne sachant que faire. Il avait lâché son bras, elle restait tout aussi immobile présageant sans doute quelque chose dans son attitude. Une bonne nouvelle ? Une mauvaise ? La jeune Auror priait pour que ce ne soit aucune des deux. Il y avait eu déjà assez de changements ces derniers temps comme cela... Sur le lot, Eurora n'en appréciait qu'un seul et le mieux ! [j'vous laisse deviner lequel -_-]. Finalement, Alexandre se dégagea de l'arbre et s'asseyant sur une souche, il tapota de la main à côté de lui pour lui demander de s'asseoir...

- A moins que tu ne veuilles pas t'approcher de...
- Que t'es bête, l'interrompit-il aussitôt. Tu n'as pas changé pour moi.

Elle vit l'ombre d'un léger sourire traverser son visage, celui-ci le lui rappela instinctivement quelques souvenirs d'antan mais elle resta tout étant immobile. Elle s'avança et s'assit à côté de lui...

- Je ne devrais pas te dévoiler ce que j'ai découvert mais j'estime que tu en as parfaitement le droit... après toutes ces années de silence là-dessus.
- ...
- ... Mais ne va pas te lancer dans des choses inconsidérées je t'en prie.
Sur ces mots, il avait pris ses mains et les avait serré étroitement. Eurora attendait toujours en silence.
- Après que l'on se soit vus avant-hier, je suis reparti. Je suis parti vers l'Allemagne où j'ai fait la connaissance d'un vieux monsieur qui a été voisin de tes parents...
Eurora se leva subitement et s'écarta lui faisant face...
- Je ne rien apprendre de plus Alexandre... C'est vous ma famille un point c'est tout, je...
- Tu devrais m'écouter pour une fois...
- Et pourquoi, tu connais déjà l'essentiel, ca ne m'empêchera pas de vivre. J'ai déjà commencé ma nouvelle vie, j'ai déjà mis le reste derrière. Je ne veux pas gâcher plus mes souvenirs d'avant, je ne veux pas gâcher les souvenirs que j'ai de vous.
- Tu n'as pas tout relégué au passé... Il ne faut pas...
- Je...
- Tes amies aussi alors?
- Non... bien sûr que non !
- Alors tu devrais écouter ce que j'ai à dire... avant que je ne parte.

Eurora se rassit lentement à ses côtés...
- Pourquoi? Qu'est-ce que tu sais? Qu'est-ce que ce voisin t'a révélé?
Pendant quelques instants, Alexandre chercha ses mots...
- Lorsque tes parents ont décidé de v... de te protéger et t'éloigner d'Allemagne, tu n'es pas la seule à avoir quitté la maison. Une par une avec une personne différente, leur voisin était dans la confidence et il surveillait les environs lorsqu'ils vous ont fait partir...
- Vous?... Nous???
- ... Trois filles.
- ... Des soeurs?
Il n'y eut nul besoin de paroles pour que sa question soit confirmé... Tout ce qui traversait l'esprit en ce moment c'était que ca ne pouvait être ce dont elle pensait... Impossible...

- Ce n'est pas possible..., commença t-elle.
Mais son frère poursuivit sans lui laisser le temps d'évoquer ses doutes...
- J'ai retrouvé l'une des personnes qui était chargée de s'occuper de l'une de tes sœurs... En Belgique, je l'ai retrouvée.
Avec intérêt, il vit Eurora froncer les sourcils en l'écoutant attentivement... Eurora attendait silencieuse qu'il continue mais il ne semblait pas décidé à poursuivre ; il se contentait de l'observer...

- Alors?
dit-elle. Qu'est-ce que tu as appris là-bas? En Belgique.
- J'ai rencontré par l'intermédiaire du vieux voisin de tes parents, un certain Monsieur... Shake.
- Shake? D'accord et...
Elle s'interrompit alors soudainement...
- Comment? Tu as dis quel nom?... Shake... Tu es certain?
Pendant plusieurs longues minutes, elle resta interdite. Le vent se leva alors, bruissant doucement au travers des feuillages. Mise à part cela, le silence semblait s'être imposé partout autour d'eux, voulant sans doute la laisser comprendre et se rendre compte de ce qui se passait vraiment...
- C'est impossible...
- Deux jumelles et une autre petite fille, toutes trois blondes. Le voisin de tes parents se souvient très bien de vous. Il vous a vues partir l'une après l'autre avec un couple chacun. Deux familles françaises et une de Belgique... J'ai retrouvé la trace de la personne habitant en Belgique...
- Et l'autre ? s'enquit Eurora.
Il se contenta de secouer négativement la tête. Ce qui provoqua un froncement de sourcils de la part de la jeune Auror... Après un silence qui s'éternisa pendant de longues minutes, Alexandre sortit une feuille jaunie de parchemin qu'il glissa entres les mains d'Eurora.

- Je suppose que ce papier te revient de droit. C'est une photocopie de ton acte de naissance... Je vais devoir y aller...à présent... Je ne peux rester davantage...Tu le sais.
Non, elle ne le savait pas. Pourquoi il ne pouvait rester davantage... Qu'est-ce que cela faisait qu'il soit maintenant... loup-garou??? C'était son frère ! Il avait un cœur d'humain avant tout! Elle leva la tête vers lui et ouvrit la bouche... Elle n'eut pas le temps de parler car il la prit soudain dans ses bras et la serra pendant un long moment... Sans doute avait-il du mal à s'avouer qu'il se devait de partir, et ce avant qu'elle ne puisse tenter de le retenir, il dit à voix basse... "Dis à Marie que je pense à elle," lui murmura t-il..."Et aussi à toi. Prends soin de toi...".

Environ cinq minutes plus tard, Eurora ne se trouvait plus que seule dans le parc de Pré-au-Lard. Les bras tombés le long de son corps, la lettre serrée dans sa main droite sans même penser à la décacheter, elle n'arrivait même pas encore à croire qu'il était partit... Enfin, elle se laissa chanceler, reculer et se laissa aller contre le premier tronc qu'elle rencontra derrière elle. D'une main lente, le cœur battant avec véhémence tout en sachant qu'elle tenait à présent la preuve de ce qu'Alexandre avait avancé, elle déplia la lettre. Les premiers mots que ses yeux rencontrèrent furent...

Sara et Lora Strassenbald
Nées le 15 Septembre 1991
A 00h37 à Munich.

De surprise, elle laissa tomber le parchemin au sol... Comment se faisait-il qu'il n'y avait qu'une seule date de naissance??? Elle n'y croyait pas ses yeux... Alexandre avait parlé de jumelles il y avait de cela une dizaine de minutes. Elle n'avait pensé un instant que l'une d'elle était Sara, et l'autre elle-même... Elle ne pouvait pas y croire... C'était invraisemblable ! Il fallait qu'elle voit Sara, maintenant... Ou le plus tôt possible du moins... Oui, il fallait qu'elle lui parle le plus tôt possible...

Encore déboussolée, Eurora prit la direction de la sortie du parc de Pré-au-Lard et revint vers Poudlard... Ce soir-là, c'était le bal de fin d'année. Avec un peu de chance, elle y verrait Sara. Elle l'espérait en tous cas.
Akshay Lecter
Akshay Lecter
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) :
Permis de Transplanage
Vampire




Le parc de Pré-Au-Lard - Page 7 Empty
Re: Le parc de Pré-Au-Lard
Akshay Lecter, le  Mar 10 Fév 2009 - 15:32

Akshay sortit de la salle en compagnie d'Eurora, cette fois-ci il ne resta pas contre elle. La nuit était très froide et un vent glacé balayait les rues de Pré-au-lard. Akshay n'avait pas de veste à proposer à Eurora et s'en voulut. Lui n'avait pas froid, comme d'habitude, mais il ressentait quand même la morsure du froid. La nuit était étoilée et la lune brillait. Mais des rubans de nuages passaient devant cachant sa lumière par intermitence. La vent soufflait fort, ce qui poussait rapidement les nuages. Akshay entra dans le parc pour prendre un racourcis et lança un regard inquiet à Eurora et lui demanda:

-Tu n'as pas trop froid?

Puis il ajouté en jettant un oeil vers le ciel:

-On ferait bien de se dépêcher de rentrer, tu vas geler sur place.

Il lui adressa un regard contrit. Il aurait tellement voulu ne pas la quitter, passer toute la nuit avec elle, ainsi que les journées et les nuits qui allaient suivre. Il regarda ses cheveux agités par le vent et s'enivra de son parfum qui lui parvenait avec force. Eurora n'habitait pas loin. Mais il se rapella que Tomoko avait passé la soirée avec Argan et Tomoko habitait avec Eurora. Il se demanda si le couple n'allait pas rentrer ensemble.

Il se tourna alors nerveusement vers Eurora et demanda doucement alors qu'ils marchaient:

-Tu sais pas si Tomoko va rentrer avec Argan ce soir?

Il n'osait pas trop la regarder à ce moment là. il ne voulait pas qu'elle croit que sa question sous entende quelque chose qui sous entendrait encore autre chose... Il était embarassé et il fut content à ce moment précis de ne plus être capable de rougir. Il se reprit et la regarda. Il lui adressa un tendre sourire.
Eurora
Eurora
LégendePoufsouffle
Légende
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Louve Grise
Occlumens
Chercheuse (Spec. Animagus)


Le parc de Pré-Au-Lard - Page 7 Empty
Re: Le parc de Pré-Au-Lard
Eurora, le  Mar 10 Fév 2009 - 16:59

[J'ai oublié mon "nouveau" chien dans la salle^^]
[et j'ai une petite cape doublée de fourrure qui s'allie avec le reste mais c'est gentil de t'inquiéter xD Wink]

Arrivés à l'entrée du bar des Trois Balais, Eurora attrapa sa cape doublée de fourrure dans laquelle elle s'enveloppa pour parvenir à contrer le froid hivernal -d'une belle soirée d'hiver néanmoins-. Certes il faisait froid, mais le ciel était très clair et laissait dévoiler toute sa panoplie d'étoiles, spectacle dans lequel Eurora aimait beaucoup se perdre. Elle enroula son écharpe [aux couleurs des Pouffys] autour de son cou et sortit au-dehors en compagnie d'Akshay qui sembla s'évertuer à ne pas marcher trop près d'elle. Ce que la jeune femme parut regretter 'un peu'... Le froid l'assaillit dès qu'elle y fit un premier pas mais sa cape l'enveloppant arrêtait efficacement la fraicheur de la nuit et le vent qui secouait les pans de sa robe au vent... Ainsi que ses cheveux d'ailleurs, constata t-elle alors que sa vision se brouillait soudainement lorsqu'une brusque bourrasque fit plaquer ses cheveux sur son visage. Dans une ultime tentative d'arrêter ce massacre sinon elle finirait bien par se prendre un arbre qu'elle ne verrait pas arriver en face d'elle, Eurora sortit un élastique de son sac [toujours prévenante] et les noua en une queue de cheval. Le froid se fit plus saisissant lorsque son cou fut libéré des morsures du vent mais elle remonta son écharpe plus étroitement autour. Alors que pour entrer ils passèrent par le parc, Akshay lui demanda si elle n'avait pas trop froid, ce à quoi elle répondit d'un vif signe de tête...

- Non ça va, je n'ai pas excessivement froid... Merci.
répondit-elle en souriant.

Néanmoins, elle devait bien admettre que ses pieds lui obéissaient difficilement ; ils semblaient, eux, commencer à être transis. Se frottant les mains l'une contre l'autre, elle les rangea dans l'intérieur doublée de sa cape, les coupant à la vue du froid. C'était les seules dont elle avait l'impression qu'elles se glaçaient irrémédiablement vis-à-vis du vent glacial. Elle tourna le visage vers Akshay lorsqu'il lui posa une autre question et l'espace d'un instant elle s'interrogea. Elle avait l'impression de n'avait vu Tomoko que très peu de temps dans la soirée... D'ailleurs, celle-ci était partie très vite et sans qu'elle s'en aperçoive même... Elle n'avait même pas eu le temps de lui demander où est-ce qu'elle allait qu'elle était déjà partie en compagnie du petit groupe dont Morgane en était le centre. A quelle heure allait-elle rentrer ? Allait-elle finir la soirée dehors ou avec Argan ? Dehors ET avec Argan? Eurora reconnaissait à son amie beaucoup d'enthousiasme à sortir et à s'amuser... Elle était presque prévisible mais dans un certain sens, imprévisible. Indécise, la jeune Auror haussa les épaules et secoua la tête...

- Je n'en ai aucune idée. Tomoko est parfois... Elle aime bien sortir. Je n'ai aucune idée de l'heure à laquelle elle va rentrer, et je n'ai pas eu l'occasion de le lui demander avant qu'elle ne parte... Mais je ne me fais pas de soucis pour elle, elle saura retrouver la route.

Elle sourit à ces mots puis allait ajouter "pourquoi?" lorsqu'un
aboiement lointain lui parvint. Se retournant, elle accueillit dans ses bras le chien qu'Emy lui avait offert ; celui-ci lui sauta littéralement dessus, il semblait avoir craint qu'elle l'avait abandonné. Elle le rassura d'une caresse sur la tête. C'est alors qu'un bruit de chute se fit entendre tout près et elle jeta des coups d'oeils inquiets autour d'elle... A la lueur de la lune qui se dégagea un instant des nuages, elle vit sur le sol ce qui ressemblait à un animal. Une chouette en particulier. Une chouette d'une couleur blanc neige qu'elle reconnut aussitôt...

- ... Zara... ?

La pauvre chouette, exténuée, dont le plumage semblait ébouriffé, ne bougea même pas. S'inquiétant soudain, elle lâcha le chien qui sauta au sol et elle s'accroupit afin d'examiner le pauvre volatile, palpant chaque parcelle du petit être devant ses yeux, vérifiant la gravité de son état. Le bilan fut rassurant. Zara n'était que profondément exténuée par des jours sans doute de voyage...

*Des jours?... Mais d'où vient-elle?*
Elle souleva l'oiseau dans ses bras et se releva ; ses yeux s'arrêtèrent sur un parchemin jaunie ou à moitié brûlé que tenait encore la chouette. Elle le détacha d'une main plutôt habile et le laissa se dérouler devant ses yeux étonnés... Pour l'avoir vu tant de fois les années auparavant et pourtant si peu ces derniers temps, elle reconnut aussitôt l'écriture et lorsqu'elle termina la lecture, son teint avait pâli ; le froid n'y étant pour rien.
Akshay Lecter
Akshay Lecter
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) :
Permis de Transplanage
Vampire




Le parc de Pré-Au-Lard - Page 7 Empty
Re: Le parc de Pré-Au-Lard
Akshay Lecter, le  Ven 13 Fév 2009 - 12:21

Eurora n'avait pas trop froid, grâce à sa cape de voyage. Akshay fut rassurer malgré les lames glacés du vent qui arrivaient sur eux. Elle n'avait pas du tout connaissance des plans de Tomoko. Akshay comprit alors que toute propostion serait pas bienvenue. Il la regarda, savourant de son regard la jeune femme tout entière.

Puis c'est alors que le petit chien qu'Emy avait offert à Eurora accourut vers eux. Le petit chien lança un drôle de regard à Akshay et se mit ptès de sa maîtresse. Akshay sentit un forte odeur lui picoter les narines. En effet il jeta un oeil sur le chemin un peu plus loin et vit une chouette blanche couché au sol, immobile. *Pauvre bête, sans doute épuisé par un long vol, dans le froid glacial, elle va surement y rester*. A peine quelques secondes plus tard, Eurora la vit et accourut.

-Zara...?

Elle semblait connaître la chouette. Peut-être était-ce la sienne. Akshay fronça les sourcils et suivit Eurora près du petit volatile blanc immaculé. La chouette était mal en point. Un petit parchemin était accroché à sa patte. Eurora s'en saisit et le lu silencieusement. Ses yeux parcouraient les lignes. Lorsqu'elle eut finit elle avait palit, elle semblait interdite. Des tas d'émotions semblaient vouloir sortir. Elle venait sans doute d'apprendre une mauvaise nouvelle.

Akshay semanda doucement d'une voix feutrée, veloutée, presque dans un murmure:

-Eurora ça va?

Il l'observa de ses yeux inquiets. * Pourvu que ce ne soit pas trop grave* Pour la première fois depuis qu'ils étaient sortient il posa sa main sur son bras réconfortant. *Qui pouvait lui avoir une nouvelle si dramatique?* Il n'en savait rien. Cela ne faisait pas longtemps qu'il connaissait Eurora, il ne savsait donc pas ce qu'avait été sa vie avant. La seule chose qu'il connaissait c'était sa plus grande peur grâce à la forme qu'avait pris son épouvantard, dont il se souvenait très bien.
Eurora
Eurora
LégendePoufsouffle
Légende
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Louve Grise
Occlumens
Chercheuse (Spec. Animagus)


Le parc de Pré-Au-Lard - Page 7 Empty
Re: Le parc de Pré-Au-Lard
Eurora, le  Ven 13 Fév 2009 - 16:44

[HJ : Héhé.. euh.. encore un pavé... -_-' ]

La peur lui vrillait l’estomac. Pas pour elle, mais pour lui.

… Très loin de la réalité et d’elle-même, ses yeux parcoururent à nouveau la lettre, sans vraiment voir les mots qui y étaient inscrits, plutôt à la manière d’un automate. Dès la première lecture, elle les avait déjà gravés dans sa mémoire et presque machinalement, elle relut la lettre de tête, une inquiétude grandissante de plus en plus en elle. Inquiétude qui ne l’incluait en aucun cas ; mais son frère oui. Elle n’avait pas peur pour elle, jamais ; elle était plus du genre à foncer et réfléchir après… Mais eut peur soudain pour Alexandre… Elle se revit soudain un mois auparavant alors qu’elle se trouvait dans ce même parc. Elle devait l'y retrouver une dernière fois, avant qu’il ne parte... définitivement. Il lui avait fait des révélations presque incroyables et aujourd’hui, dans ce même endroit alors qu’elle revenait d’une fête bien réussie, son enthousiasme venait de retomber…De tout ceci, son frère en était la cause
« … ils ne vous trouveront pas, jamais, je t’en fais la promesse, » cita t-elle mentalement de la lettre, « j’ignore comment mais de quelques manières que ce soit j’ai bien l’intention de les mener le plus loin possible ; loin de toi, loin de vous. Ils me suivent je le sens. Je contrôle leurs pas, de chaque endroit où je les emmène, le plus loin possible de tout… J’irai jusqu’à ce qu’ils n’en puissent plus, jusqu’à ce qu’ils en soient épuisés… ou qu’ils n’en reviennent pas…» *ou que tu n'en reviennes pas,* songea t-elle. « ... Si tu ne reçois plus de lettres pendant un moment, ne t’inquiètes pas, je serai simplement dans l’impossibilité de te joindre. Surtout, n’utilise plus Zara ; je sens que le dernier voyage l’aura épuisée et mieux vaut que tu ne m’écrives pas. Je le ferai… Laisse moi faire, je règlerai tout ceci… ». Tout ceci n'était pas de bonne augure... Il était en train de se sacrifier ! Pour elles, pour les éloigner d'elles... Elle ne le voulait pas. Soudain, elle se sentit pâlir encore un peu plus. Laissant retomber lentement son bras le long de son corps, elle tournait et retournait les mots dans sa tête, ceux-ci semblaient tournoyer inlassablement dans son esprit, lui créant ainsi une migraine atroce mais elle s'en fichait un peu… Où était-il à ce moment? Elle grimaça à la seule pensée qu’il puisse être en danger tout cela à cause d’elle, même inconsciemment. Et comment pouvait-il penser qu’elle ne s’inquiéterait pas ? Elle, et donc lui, ne connaissait ni la force ni la stratégie ni les visages de ses… de leurs ennemis, cela pouvait être n’importe qui… Comment Alexandre pouvait-il être si… confiant ? Malgré ce qu’il était, il n’était pas immortel (quelle ironie…). Qui plus est il était seul contre… combien ? Dix, vingt, trente ? Combien aurait-elle donné pour essayer de le rejoindre à cet instant et de l’aider quitte à se mettre en danger elle-même! Après tout, c’était elle qu’ « ils » recherchaient… l’une d’elles du moins mais elle était certainement la plus exposée ; Sara était plus en sécurité, elle qui ignorait tout de l’histoire, elle ne la connaissait pas en entière du moins. C’était mieux ainsi d’ailleurs. Comment… Au pire, elle aurait préféré ne jamais recevoir de lettres. Cela au moins lui aurait évité d’imaginer son « frère » dans tous un tas de situations critiques, de le voir… agonisant peut-être… sur le sol d’une forêt, ou dans un endroit désertique quelconque, seul… Eurora déglutit difficilement à cette pensée, se souvenant alors de son dernier cours de défense contre les forces du Mal, de la forme de son épouvantard… Il avait eu raison finalement... Peu à peu, elle voyait disparaitre tous les gens de sa famille auxquels elle tenait. Elle serra les poings face à cette pensée et dans ses mains, la feuille se chiffonna quelque peu. Elle ferma les yeux un instant, tentant de se concentrer comme si cela suffirait à visualiser son frère en bonne santé ; du moins autant qu’il pouvait l’être… « Ils » ne l’auraient pas ! Ils avaient déjà eu son oncle et sa tante, déjà eu son père, ainsi que sa mère et… avec difficultés, elle déglutit les derniers mots, ainsi que ses parents biologiques… A cause d’ « eux », elle ne les avaient jamais connus, elle avait été également séparée de ses sœurs, elles avaient grandi dans l'ignorance, seules de leur côté… Mais ils n’auraient pas non plus son frère, il savait se défendre, elle avait toujours aussi confiance en lui malgré ce qu’il… était devenu ! C’était son frère avant tout. Il n’avait pas changé de ce côté-là !... Eurora veillait sur Marie, Alexandre sur elles deux… Malgré la distance, ils étaient unis donc plus forts que tout ! Tout en se sentant crispée, elle était sûre d’elle sur ce point. La distance n’amoindrissait pas le lien qui les unissait…

-Eurora ça va?

...Ce qui était sa réalité en cet instant fut éludée et remplacée par la vraie réalité et une paume froide sur son bras qui dénoua instantanément la crispation qui l’enserrait vint l’extirper de ses pensées vengeresses. Tenant toujours entre ses bras sa chouette exténuée qui remuait à peine, elle leva les yeux et rencontra ceux inquiets d’Akshay. Elle ouvrit la bouche pour parler et le rassurer d’une quelconque manière que ce soit mais, là, tout de suite, elle était bien incapable de se rassurer elle-même… sur Alexandre, pas sur elle évidemment... C’était pour lui qu’elle avait le plus peur, pas pour elle. Non, elle était bien incapable de se rassurer elle-même alors rassurer une autre personne… c’était toute une affaire…

- C’est… c’est compliqué à dire... ça va oui je crois..., fit-elle finalement d’une voix basse en abaissant les yeux légèrement de peur qu’il réussirait à lire dans son regard. Mais vraiment très compliqué... C’était juste une lettre de mon frère… (avec de plus en plus de force dans la voix bien que tremblante, elle poursuivit) Il est en train de se mettre en danger pour ce qu’il reste de sa famille et je suis sure que c’est une très mauvaise idée…(ses doigts se resserrèrent sur la lettre). Il n’est pas de taille… à les leurrer très longtemps j’en suis certaine et pourtant je ne les connais pas… Mais toute ma famille presque y est passée, je ne veux pas en plus perdre ce qu’il en reste. Ils sont beaucoup plus nombreux sans aucun doute… Malgré ce qu’il est maintenant, il agit sans réfléchir, il est sans doute aveuglé par la vengeance ou le désespoir de sauver sa famille, du moins ce qu’il en reste… Voudrait-il se tuer qu'il n'en pourrait agir autrement que de cette manière ! Je ne sais pas ce qui me retient de courir me jeter entre lui et eux, au moins tout serait terminé une bonne fois pour toutes… Il n’est vraiment pas de taille à les affronter tous… malgré ce qu’il est…

Elle avait plus parlé comme si elle se parlait à elle-même, comme si elle essayait de se convaincre elle-même de quelque chose...

La jeune Auror s’interrompit soudain, ne pouvant poursuivre sachant où est-ce qu’elle allait en venir. Ca, elle ne pouvait pas, elle ne pouvait pas le trahir en révélant un secret de cette importance. Son secret, le secret de son frère ; un secret si douloureux qui l'avait convaincu de partir malgré les suplications de sa soeur. Devant qui que ce soit, elle ne pourrait jamais le trahir… Le ferait-elle qu’elle aurait l’impression de se trahir elle-même ! Et d’ailleurs, peu importait sa nature à présent. Ce qui comptait, c’était ce qu’il était. En vrai, tout au fond. Il restait son frère... La Vérité de l'Homme résidait en lui-même.

Néanmoins, elle pouvait difficilement en dire davantage. A la fin de son monologue, ses mains s’étaient crispées à nouveau contre leur paume, ne désirant qu’une seule chose : en finir avec tout ceci, cette histoire qui durait depuis tant d’années… et qui durerait tant qu’il y aurait encore une âme en vie de sa famille… ou une âme vivante de leurs ennemis. Qu’aurait-elle donné pour connaître leur visage !!! Un instant de faiblesse la prit soudainement et elle se demanda ce que cela aurait été si son histoire avait été différente…

Elle se reprit alors, essayant de reprendre contenance et une certaine maîtrise de soi.

- Je suis seulement… inquiète pour lui. Pas pour moi, pour lui. C’est normal non d’être inquiets pour les gens que nous aimons ?...


Elle avait l’impression de le laisser aller à sa perte, cela la rendait malade.
Elle aurait voulu agir. Peut-être, qui c’est, était-ce l’une des raisons pour lesquelles elle aimait tant s’investir dans son métier d’Auror…

Tout à coup, elle voulût quitter ce parc, ce parc qui en ce soir-là, signifiait trop de choses pour elle... Elle voulait rentrer, pouvoir se reposer. Elle en avait bien besoin car de nervosité et d'anxiété, elle se sentait presque trembler. Ou de colère contre elle-même. Serrant toujours Zara dans ses bras, elle rangea
dans sa poche la lettre froissée et pliée en quatre et avec un profond soupir, elle dit presque suppliante...

- On continue?... Je ne te cache pas que je serai heureuse et soulagée quand je quitterai le parc... porteur de trop de symboles à mon goût.

Elle avait une voix beaucoup plus calme que précédemment sur ces derniers mots bien qu'anxieuse.
Contenu sponsorisé

Le parc de Pré-Au-Lard - Page 7 Empty
Re: Le parc de Pré-Au-Lard
Contenu sponsorisé, le  

Page 7 sur 49

 Le parc de Pré-Au-Lard

Aller à la page : Précédent  1 ... 6, 7, 8 ... 28 ... 49  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.