AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -15%
TOSHIBA 43UA3A63DG TV 4K UHD – 43″
Voir le deal
312.99 €

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Salle sur Demande
Page 3 sur 19
Nuit des amoureux
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 11 ... 19  Suivant
Isa Belzile
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor

Nuit des amoureux - Page 3 Empty
Re: Nuit des amoureux
Isa Belzile, le  Jeu 6 Mar 2008 - 21:45

Il y a deux topics portant le même titre. À éviter. ><
Je fusionne.
Peyton
Peyton
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplannage
Animagus : Licorne


Nuit des amoureux - Page 3 Empty
Re: Nuit des amoureux
Peyton, le  Mar 4 Nov 2008 - 11:04

Le regard vide de Peyton commençait à reprendre des couleurs... Ils avaient décidé de quitter le cimetière important les souvenirs de sa mère, sa cape, sa baguette, ses bouquins... La jeune serdaigle ne savait pas où elle allait mettre tout ces objets... Peut être dans sa chambre forte à Gringotts... Mais pour l'instant elle ne pensait pas à cela... Ils partirent en direction de la salle sur demande, Peyton suivait Cronos sans vraiment faire attention à ce qu'il se passsait. Très rapidement ils arrivèrent à la salle sur demande... Cronos passa trois fois devant le mur en passant très fort à ce qu'il voulait qu'il apparaisse. Enfin une porte se matérialisa... Il l'invita à rentrer la première et elle s'exécuta, sans trop réfléchir. Sur le sol, il y avait une moquette rouge, les murs étaient clairs... Une cheminée chauffait la pière dans un coin et un canapé était tout près. La pièce était simple mais suffisante. Peyton rentra, Cronos alla s'assoir avant de la regarder... Mais la jeune fille avait la tête ailleurs. Un meuble était à droite de la porte, elle alla fouiller dedans... Deux verres, trois bouteilles... En regardant de plus près, Peyton eut le plaisir de voir... Une bouteille de jus de Goyave, une de jus d'orange, une de fruits de la passion et enfin une d'ananas, un sirop de sucre de canne et... Un bouteille de rhum Charrette... Bizarrement, le moral de la jeune fille remonta d'un cran... A droite du meuble, un objet lui dit extrèmement plaisir... Une guitare... marque : Fender... La meilleure des meilleures... Sorant les deux verres, elle les apporta sur la table qui était devant la canapé et commença son mélange. 1 dose de Rhum pour 3 doses de jus de fruit, plus du sirop. Elle servit deux verres puis alla embrasser Cronos sur la joue pour le remercier d'avoir pensé à elle...

Retrounant vers le meuble, toujours silencieuse, pendant que Cronos buvait le punch, elle alla chercher la guitare puis s'assit sur la moquette. "Comme au bon vieux temps..." pensait Peyton. Avant, dans le monde moldu, elle passait des soirées entières à boire du Punch, en jouant de la guitare et en observant les étoiles... Commençant à gratter quelques accords, la guitare était parfaitement accordée... Puis elle commença à partir en arpèges, des chansons tristes, comme la plupart du temps. Elle joua un petit moment avant de boire son verre cul sec. Les chansons lui rappelait trop de chose. Elle reposa la guitare avant de rejoindre No' sur le canapé.

- Tu sais, je crois qu'il y a quatre sans lesquelles je ne pourrai jamais vivre. La musique, les étoiles, le punch... et toi. Ma mère est partie et ça ne m'empêche pas de vivre. Alors même si c'est triste, même si j'ai fais la pire gaffe de ma vie, je vais vivre au moins pour la guitare, l'astronomie, le rhum et celui que j'aime. A la tienne.


Elle but un nouveau verre avant de s'asseoir et de poser la tête sur l'épaule de Nono.
Si elle continuait comme ça, elle allait finir saoule.. Mais après tout, ça faisait longtemps que cela ne lui été par arrivé et ce soir, c'était la fête et elle venait encore de découvir quelque chose à propos de sa mère... Alors pourquoi se gêner?
Cronos
Cronos
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Animagus Léopard des Neiges




Nuit des amoureux - Page 3 Empty
Re: Nuit des amoureux
Cronos, le  Mer 5 Nov 2008 - 15:07

La Salle était idéal, à bonne température, les flammes chauffer généreusement la pièce sans pour autant rendre l'atmosphère étouffante. La Serdaigle semblait toujours préoccuper par ce qu'elle avait découvert au cimetière sur sa mère. Elle fit un petit tour de la pièce avant de se plonger sur l'armoire située à gauche de la porte. Un tintement de verre se fit entendre, bruit qui éveilla l'attention de Cronos, un chant similaire à celui de bouteilles... voilà qui le détendrait certainement. Peyton ressortit de l'armoire si on pouvait dire qu'elle avait été dedans, deux verres en mains et chargée de nombreuses bouteilles qui promettaient un succulent mélange, bien connu chez les Moldus sous le nom de punch.. Elle déposa le tout devant lui, avant de remplir les verres avec des doses bien proportionnées qui lui témoignait d'une certaine expérience en la matière...

Elle lui offrit un baiser avant de se détournée de la table pour revenir vers l'armoire d'ou elle tira... une guitare; qui ne manqua pas de lui redonner un sourire bien accordé avec son visage angélique. Il buvait tranquillement son verre aux multiples parfums sucrés, tandis que son étoile revenait devant lui avec sa guitare, s'asseyant à même le sol de l'autre côté de la table. Elle commença par gratter légèrement les cordes, s'assurant que la Fender était bien accordée. Les notes se transformèrent en mélodies, fins morceaux de douceur larmoyante d'origine moldue, laissant apprécier la délicate maîtrise de l'instrument de Peyton... Cronos adorait les instruments, pas depuis sa jeunesse mais il s'était découvert ce plaisir et cette beauté des sons qu'il n'avait pas suffisamment savourer durant les premières années de sa vie.

Il ne connaissait pas la moitié des tubes moldus que jouer son étoile, mais il les écouter avec beaucoup de plaisir, laissant son esprit vagabonder au grès des notes de musique. Il buvait tranquillement son verre ce qui ne l'empêcha pas de l'avoir vider avant que la Serdaigle est bus le sien... Il se resservit et se laissa à nouveau transporter par les mélodies; se perdant dans ses sentiments pour son ange... Elle s'arrêta brutalement avant de boire son verre cul sec, ce qui étonna un peu le Poufsouffle. Elle posa sa guitare sur le sol et vint le rejoindre sur le canapé. Elle lui discuta des quatre choses sans lesquelles elle ne pourrai vivre, la musique, les étoiles, le punch... et lui. Il ne put s'empêcher de lui sourire, ne se sentant pas si précieux mais il s'abstint de se rabaisser en cette circonstance. Elle regrettait son passé avec sa mère mais se promettait de vivre maintenant pour elle, ses passions, et son Nono...
A la tienne ! lui dit-elle avant de trinquer avec lui et de vider son deuxième verre.

Cronos vida le sien également, sentant le rhum venir tendrement le chatouiller. la Serdaigle se laissa glisser sur son épaule pensive. Le Poufsouffle resservit leurs verres avant de s'allonger dans le fond du canapé, Peyton contre lui. Il trinqua à nouveau avec elle et porta le verre à ses lèvres avant de le reposer et de se blottir contre son étoile.

- Moi je ne pourrai pas vivre sans ce qu'il reste de ma famille... ni même sans la Magie; j'aime ce monde... Et j'aime encore plus ce que j'y est découvert ajouta-t-il en plongeant un regard pénétrant dans les yeux maquillés de Peyton. Je ne pourrai pas vivre sans cet avenir commun qui nous tend les bras, qui se dresse devant nous tel une évidence. Aussi importantes soient-elles la Magie, ou ma famille n'auraient de sens si tu n'étais plus là pour les partager avec moi...

Il se redressa pour finir son verre avant de succomber aux charmes de Peyton, laissant vagabonder ses lèvres sur le corps de sa partenaire. Il se mit derrière elle, laissant remonter ses mains sur les hanches et le corps de la Serdaigle, lui délivrant de petits baisers dans le cou, remontant dans le creux de l'oreille... Il s'enivrait de son parfum d'un soir et de celui de sa peau, plus puissant et attirant. Une caresse irrésistible s'emparait de lui, comme à chaque fois qu'il était en contact avec elle... Il ressentait l'envie de donner du plaisir à la jeune fille, de lui offrir des moments inoubliables... de s'abreuver de la soirée à son contact... Il lui murmura dans l'oreille :

- Je te ressers un verre ?...
Peyton
Peyton
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplannage
Animagus : Licorne


Nuit des amoureux - Page 3 Empty
Re: Nuit des amoureux
Peyton, le  Mer 5 Nov 2008 - 16:20

Le punch avait un effet nuisible très rapidement... certains pouvaient tenir à presque dix verres, d'autres à deux. Heureusement, les deux préfets tenaient assez bien à l'alcool et leurs deux verres n'avaient encore aucune conséquence. Cronos servit donc un troisième verre, avant de s'allonger comme un pacha dans le canapé, tout près de Peyton. Il commença donc à parler, de ses magnifiques paroles, toujours autant charmantes...

- Moi je ne pourrai pas vivre sans ce qu'il reste de ma famille... ni même sans la Magie; j'aime ce monde... Et j'aime encore plus ce que j'y est découvert ajouta-t-il en plongeant un regard pénétrant dans les yeux maquillés de Peyton. Je ne pourrai pas vivre sans cet avenir commun qui nous tend les bras, qui se dresse devant nous tel une évidence. Aussi importantes soient-elles, la Magie, ou ma famille, n'auraient de sens si tu n'étais plus là pour les partager avec moi...

Peyton préféra garder le silence... elle but son troisième verre une nouvelle fois cul sec avant de dire :

- Profite de ta famille... Puis elle plaça sa tête très proche de celle du poufsouffle. J'ai perdu une grande partie de la mienne mais j'aimerai beaucoup en fonder une avec toi un jour...


Cronos vida son verre à son tour avant de prendre la serdaigle dans ses bras si bien que Peyton prit cela pour un oui. Elle sentit les mains de son ange sur ses hanches et ses lèvres dans son cou... Mais il arrêta ses caresses avant de lui dire :

- Je te ressers un verre?


- Avec plaisir mon ange...

Le temps passa, et très vite, les deux amoureux arrivèrent à plusieurs verres... environ une dizaine. Heureusement qu'ils étaient dans la salle sur demande. Sinon, les professeurs n'auraient pas été contents. Peyton commençait a se sentir bien... Un peu trop bien d'ailleurs!
Halloween n'était pas si terrible finallement, il suffisait de trouver les bonnes personnes avec qui passer la soirée et bien sur, de passer outre les premiers évènements... Peyton commençait peu à peu à oublier ses antécédants familiaux pour se concentrer sur ces suivants... Elle vida donc son dernier verre, par choix, avant de poser le contenant sur la table. Elle prit celui de son ange entre ses mains avant de le poser à côté du sien.

- Voilà, eux aussi ils sont liés, dit-elle à Cronos. Elle le regarda droit dans les yeux, en riant bêtement, avant d'ajouter... Je préfère la moquette au canapé, ça dé.. euh... grat... Enfin non. Je sais plus. Mais je préfère quoi. Ah oui, il y a plus de place. On y va ?

Ne lui laissant pas le temps de répondre, elle l'entraina à sa suite sur le sol. Son sérieux et sa peine avaient disparu sous l'effet de l'alcool... Elle l'allongea par terre avant de se laisser tomber sur lui, sans pouvoir se contrôler, correctement calée dans ses bras. Elle l'embrassa d'abord dans le cou, avant de remonter progressivement vers ses joues puis sur sa bouche. Ses mains passèrent sous son T-shirt afin de l'enlever...

- Soit gentil avec moi... lui dit-elle dans un dernier regard plein de tendresse et de désir...

Leurs caresses devinrent plus déchainées, tout comme leurs baissés... Ils étaient parti pour passer une nuit semblable à leur première dans la chambre de l'Ordre...



Cronos
Cronos
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Animagus Léopard des Neiges




Nuit des amoureux - Page 3 Empty
Re: Nuit des amoureux
Cronos, le  Jeu 6 Nov 2008 - 18:11

Le punch commençait à faire son effet intérieurement, Cronos n'en ressentait pas encore les effets extérieurs mais la chaleur s'intensifier sur ses tempes. Tranquillement caler dans le canapé, ou plutôt affalé à côté de son étoile; il savourait ce succulent mélange et cette soirée en compagnie de la lumière de ses nuits. A ses mots la préfète des Serdaigle répondit amoureusement après avoir vider un troisième verre cul sec. Sa vision de leur couple et d'un foyer commun, fit naître dans le coeur du jeune homme des visions auxquels il n'avait pas encore penser; visions d'une famille et d'enfants, fruits de leur Amour... Il enlaça la jeune fille en égrainant ses baiser avec parcimonie, délivrant un savoureux mélange de douceur et de tendresse sur sa peau... Il lui murmura dans le creux de l'oreille en guise de réponse :

- Mon coeur n'espère que ça... je ne vais rêver plus que de ça...

Ils s'échangèrent baisers et caresses de plaisir, partageant leur envie de ne faire qu'un, de s'unir à travers la naissance d'un rayon de bonheur... Après un moment, transporté par la chaleur de l'instant, les directives de l'alcool et les effluves de l'Amour, il proposa un nouveau verre à la Serdaigle. Ils trinquèrent encore à leur amour présent, à leur union futur et à leur bonheur, tout simplement. Ils ne cessèrent de se donner corps et âme l'un à l'autre, formulant leur sentiment par la gestuelle, endiguant leur incessant désir par de simples caresses... toujours plus provocantes. Les verres se suivirent et se ressemblèrent, ils passèrent presque inaperçu sous l'effusion de leurs ébats amoureux. Peyton cessa l'échange après une longue période qui parut être des heures pour le Poufsouffle. Il avait tellement savourer le moment qu'il n'aurait sut dire combien de temps ils étaient rester collés l'un à l'autre sur le canapé, se délectant des vagues de baisés et des flammes du feu qui dansait toujours dans l'âtre de la cheminée. Elle posa son verre sur la table basse ou reposaient les bouteilles vides. Elle lui prit son verre des mains et le posa à côté du siens avec des gestes minutieux.

- Voilà, eux aussi ils sont liés. Elle le regarda droit dans les yeux avant d'éclater de rire, ce qui fit rire également le Poufsouffle; la remarque était tellement ridicule qu'il ne put s'empêcher d'être contaminé par les effets du punch... Elle le regarda plus sérieusement, quoique avec un air malicieux dans le regard, avant d'ajouter : Je préfère la moquette au canapé, ça dé.. euh... grat... Enfin non. Je sais plus. Mais je préfère quoi. Ah oui, il y a plus de place. On y va ?

Elle l'entraîna à sa suite sans lui offrir droit de réponse, et en brave homme qu'il était il ne chercha pas à l'en empêcher. Il se retint même de parler, il préférait passer pour muet plutôt que de sortir une énorme bêtise, bien qu'il arrivait encore à se contrôler. Elle l'allongea sur le sol avant de se laisser tomber sur lui, il préférait avoir le dessus mais il n'y voyait pas d'inconvénients. Elle commença à l'embrasser dans le cou en remontant tranquillement vers son visage... Le Poufsouffle glissa sensuellement ses mains sous le débardeur noir de Peyton, les remontant délicatement en fine caresses dans son dos.. La Serdaigle glissa les siennes sous son T-shirt avant de l'aider à l'enlever.

- Soit gentil avec moi... lui dit-elle pleine de désir.
- Ne t'inquiètes pas mon étoile.. c'est dans ma nature d'être gentil...

Il lui retira son débardeur et repartirent de plus bel dans leur échange. Cronos sentait son corps devenir bouillant, ressentant la chaleur presque palpable qui émanait de ses mains qui glissées sur les courbes généreuses de Peyton.. Un arrogant désir s'emparer de lui, imprégnant chaque pore de sa peau du doux parfum de la Serdaigle, d'une envie irrésistible de se lier à elle. Ils se laissèrent glisser sur le côté et le Poufsouffle la retourna, se glissant au dessus de sa partenaire. Il sentait dans son dos les doigts de Peyton qui s'enfonçaient dans sa chair, qui glissés dans un mouvement affolant sur son corps. Il lui prit son bras et glissa ses doigts entre ceux de la Serdaigle, avant de plaquer leur deux mains au dessus de sa tête... Il profita de sa position dominante pour jouir du corps de Peyton, déposant langoureusement ses baisers sur son corps, appréciant chacun d'eux au fond de lui même. Il partit du nombril de la jeune fille pour remonter lentement jusque dans son cou, délaissant sa raison pour laisser place à la folie de ses lèvres brûlantes qui s'exprimer pleinement au contact de son étoile. De son autre main il commença patiemment à déboutonner le jean de la Serdaigle, accompagnant ses gestes par de voluptueux baisés sur les lèvres de Peyton...


**********************************************

Quatre heures s'étaient écoulées depuis leur arrivée dans la Salle sur Demande. Les deux préfets étaient nus côte à côte sous une couverture naturellement trouvée dans l'armoire à leur disposition. Face à eux le feux diffusait toujours une chaleur adéquate pour la pièce, illuminant leurs visages d'une faible teinte orangée. Cronos regardait Peyton qui fixait pensivement le plafond. Il repensait au destin qui avait mis la jeune fille sur son chemin... Il pensait à son étoile qui avait en quelques semaines seulement, bousculer l'ordre établi dans son coeur, renvoyant les mauvais souvenirs aux oubliettes... Il emmêlait ses doigts dans les cheveux de la Serdaigle, repensant à tous les moments intenses et exceptionnels qu'ils avaient déjà partager. Des larmes vinrent se former dans ses yeux à l'idée de la perdre, et il changea rapidement ses pensées pour ne pas se laisser aller à une fatalité qu'il se donnait tant de mal à repousser pour les autres... Il déposa un léger baiser dans le cou de la Serdaigle et laissa reposer sa tête sur son épaule... Après un instant ou il se tortura l'esprit sur ses peurs intérieurs, sa bouche consentit enfin à dire quelque mots à celle qu'il aimait éperdument.. :

- Je me rappelle ce que tu m'as dis lors de notre premier soir au Q.G.... que tu avais peur de me perdre.. Ces mots ramenèrent la Serdaigle dans la pièce, elle tourna son visage vers le siens pour lui faire comprendre de continuer. Je t'avais dis de ne pas t'inquiéter ce soir là, que ça n'arriverai jamais... Pourtant, continua-t-il sans essayer de dissimuler le ton larmoyant de sa voix; aujourd'hui c'est moi qui ai peur de te perdre. Je me rends compte de tout ce que tu as changer pour moi, de toutes les belles choses qui me sont arrivées depuis que tu es entrée dans ma vie... Ces yeux noisette qui me regarde avec toujours autant de craquant, me font fondre de tendresse en te voyant. Les étoiles qui dansent dans le fond ton coeur, sont la lumière qui brille dans mon coeur... Il glissa sa main sous la couverture dans celle de Peyton, son regard se détourna sur la table basse derrière la jeune fille, d'ou les épier toujours les deux verres unis.... Quand je me perd dans tes yeux il n'y a qu'en eux que je vois mon avenir... Aujourd'hui comme demain, j'espère que rien ne nous séparera, mon coeur ne pourrai survivre sans toi...
Peyton
Peyton
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplannage
Animagus : Licorne


Nuit des amoureux - Page 3 Empty
Re: Nuit des amoureux
Peyton, le  Ven 7 Nov 2008 - 14:13

[Je fais court, c'est finis les vacances... vive l'informatique du lycée!]

L'effet du punch s'était quelque peu atténué, si bien que Peyton avait une petite migraine... Néanmoins, elle était à présent un peu plus sérieuse, cela faisait déjà quelques temps qu'elle n'avait plus bu. Un silence avait pris place entre les deux jeunes... Cronos était pensif, regardant le plafond et Peyton était naturellement en train de somnoler, cela faisait quelques heures qu'elle n'avait pas dormi et elle ne voulait pas stoper son moment passer avec son ange simplement pour un sommeil. La vie était parfois trop courte pour la gaspiller à dormir...

- Tu as l'air pensif... dit elle à Cronos.

Le jeune homme déposa alors un baiser dans son cou avant de poser sa tête sur son épaule. Il ne se décida pas tout de suite à répondre, laissant un instant en suspend. L'encourageant à parler, Peyton passa sa main dans ses cheveux d'une douce caresse. Il prit enfin la parole.

- Je me rappelle ce que tu m'as dis lors de notre premier soir au Q.G.... que tu avais peur de me perdre..Peyton tourna son visage vers le siens pour l'encourager à continuer. Je t'avais dis de ne pas t'inquiéter ce soir là, que ça n'arriverai jamais... Pourtant, aujourd'hui c'est moi qui ai peur de te perdre. Je me rends compte de tout ce que tu as changer pour moi, de toutes les belles choses qui me sont arrivées depuis que tu es entrée dans ma vie... Ces yeux noisette qui me regarde avec toujours autant de craquant, me font fondre de tendresse en te voyant. Les étoiles qui dansent dans le fond ton coeur, sont la lumière qui brille dans mon coeur...Peyton sentit la main du jeune homme prendre la sienne sous la couverture et elle en profita pour la caresser, attendant la suite. Le jeune homme détourna son regard du sien avant de se plonger dans la contemplation de la table... Quand je me perd dans tes yeux il n'y a qu'en eux que je vois mon avenir... Aujourd'hui comme demain, j'espère que rien ne nous séparera, mon coeur ne pourrai survivre sans toi...

Avant de répondre aux propos du garçon, Peyton respira un bon coup, ne sachant pas trop comment commencer sa réponse...

- J'ai bien réfléchi... J'ai bien pensé... Et... notre peur commune sera une faiblesse face aux mangemorts. Tu sais naturellement que je ne pourrai pas vivre sans toi moi aussi... Si nos ennemis viennent à l'apprendre, il leur suffira d'en tuer pour avoir l'autre et ce n'est pas la bonne solution. Il nous faut être fort, ne rien craindre. Bien sûr, c'est impossible, mais... Pour l'instant nous sommes tous les deux en vie, bien au chaud sous cette couverture, alors ne pensons pas à l'avenir, seulement au moment présent. Tu m'as dis un jour de passer outre mes souvenirs... Je te dis à présent de ne pas penser à ce qui n'est pas encore arriver. Ne te pourri pas la vie inutilement... Nous ne sommes pas encore morts, nous ne sommes pas encore séparés! Un jour peut être l'un de nous disparaitra, c'est même certain, nous ne pourrons pas vivre éternellement. Mais ce jour n'est pas arrivé! Alors n'y pense pas. J'y ai trop pensé pour savoir que l'on se détruit intérieurement alors que ce n'est pas la peine.

Mettant fin à sa tirade, Peyton murmura à l'oreille de son ange un "Et n'oublie pas que je t'aime et que je suis encore vivante." avant de l'embrasser tendrement, laissant remonter sa main au niveau de la joue, tout en le caressant. Elle avait fait l'erreur de penser que sa mère ne partirait jamais, elle ne fera pas l'erreur de penser que Cronos partirait trop vite. Cette histoire n'allait tout de même pas se terminer en un "Roméo et Juliette" version sorcier tout de même! Ils s'étaient unis pour devenir plus fort mais leur lien ne devait pas les rendre plus faibles. Sinon c'est cette faiblesse qui allait les mener à leur fin. La jeune fille espérait néanmoins ne pas avoir été trop dure avec le poufsouffle. Mais selon elle, la peur était leur ennemi numéro 2.
Cronos
Cronos
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Animagus Léopard des Neiges




Nuit des amoureux - Page 3 Empty
Re: Nuit des amoureux
Cronos, le  Sam 8 Nov 2008 - 9:02

La Serdaigle, la tête tournée vers lui écouta avec attention ses paroles, le laissant exposé tous ses doutes qu'elle même avait prit soin de lui faire part quelques semaines plutôt. Une main affectueuses dans ses cheveux l'encourageait à aller de l'avant, d'étaler le fond de sa pensée. C'est ce qu'il aimait chez Peyton, ils pouvaient se parler de leurs problèmes et de leurs doutes, le Poufsouffle savait déjà que ça n'aurait que peu d'importance passé quelques minutes. Son étoile jugea ses paroles intérieurement, le regard pensif, certainement en pensant que les paroles du jeune homme avaient été siennes auparavant.

Elle lui répondit calmement, mais puisant avant d'elle une certitude qui ressortait dans ses paroles. Le Poufsouffle caressé amoureusement la main de sa compagne, fière de voir que lorsque lui se laisser aller à ses idées noires; elle était capable de lui remonter le moral et d'avoir une vue plus subjective de ce qui les entouraient. Il le savait bien, penser à la perdre était inutile et ce n'était pas vraiment le fondement de ses tourments, c'était plus dans l'idée d'avoir un jour à affronter l'inconnu sans elle... Les paroles de la Serdaigle et la force de ses mots ramenèrent le préfet à la réalité. Ce n'était pas avec la peur au ventre et des idées sombres qu'il serait apte à combattre leurs ennemis en faisant preuve d'esprit.

- Et n'oublie pas que je t'aime, et que je suis encore vivante.

Peyton remonta sa main vers sa joue et le sourire du Poufsouffle avant de l'embrasser. Ses mots lui avaient remis les idées en place et il sentait moins vulnérable que jamais.

- Oui tu as raison mon coeur, notre Amour est une force et pas une faiblesse. C'est peut être même lui qui pourrait nous préserver de la mort... Il la regarda toujours souriant, détaillant chaque parcelles du visage de son étoile avant de poursuivre : Désolé si je suis partit sur ce sujet, c'est juste que l'idée d'avoir à affronté demain sans toi à mes côtés me serait insupportable Mais tu as raison après tout, s'exclama-t-il avec plus d'entrain. Ne nous laissons pas aller à de sombres et mornes pensées; il se rassit sur le sol, prêt à se relever avant de terminer; et vivons plutôt le moment présent, goûtons la vie et l'amour qui nous entoures et nous pénètre. Je t'aime mon étoile, lui dit-il d'une voix doucereuse avant de l'embrasser passionnément.

Il se releva le coeur au beau fixe, prêt à terminer merveilleusement leur soirée qui avait débutée comme un conte de fées. Les deux heures du matin passées ne changeraient rien; ils étaient tellement bien ensembles que rien ne risquait de venir entacher leur soirée en amoureux. D'un coup de baguette agile il changea ses vêtements d'Edward aux mains d'argent en une fine chemise blanche à manches courtes et un simple jean, confortable en toute circonstances. Il rapprocha la table basse du canapé et se dirigea en grandes pompes vers l'armoire. Il en sortit de nouvelles bouteilles et vint les apportées sur la table avant de servir à nouveau leurs verres. Les premiers verres dont ils s'étaient abreuvé jusqu'à plus soif avez cessés leurs effets sous leurs prouesses amoureuse. Peyton s'était levée également et ils trinquèrent à nouveau à leur avenir commun qu'ils espéraient tous deux rayonnant. Assis sur le canapé, Cronos contemplé son rayon de soleil avec ses yeux verts qui crépitaient devant tant de beauté. Il but une longue gorgée de punch avant de demander à son étoile avec envie :

- Tu jouerai un nouveau morceau pour moi ? J'aime tellement d'entendre mon coeur, je trouve que la guitare te va à merveille... C'est une des choses sans lesquelles tu ne pourrai vivre et je le comprend lorsque je t'entend jouer. J'espère que rien ne viendra gâcher cette passion qui te va si bien...

Il posa un regard attendrissant sur le doux visage de Peyton. Il partageait ses goûts pour la musique et l'astronomie et il aimait se trouver avec elle pour profiter de ses connaissances. Elle était tellement belle lorsqu'elle jouait et le faisait profiter d'une voix si douce et mélodieuse... qu'il n'espérait pour rien au monde la voir un jour arrêtée....
Peyton
Peyton
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplannage
Animagus : Licorne


Nuit des amoureux - Page 3 Empty
Re: Nuit des amoureux
Peyton, le  Sam 8 Nov 2008 - 16:41

Cronos affirma ses paroles en lui disant qu'elle avait raison... Après l'avoir embrassé une dernière fois, il fit apparaitre de nouveaux habits avant de les enfiler et de se lever. Peyton décida de s'entourer avec la couverture avant de rejoindre son ange qu'il servait un nouveau verre de Punch. Ils trinquèrent une dernière fois et cette fois, la jeune fille dégusta l'alcool.

- Bon c'était le dernier verre... Après on va avoir mauvaise réputation! dit elle en souriant au poufousffle. Celui ci changea alors de sujet et lui demanda :

- Tu jouerai un nouveau morceau pour moi ? J'aime tellement d'entendre mon cœur, je trouve que la guitare te va à merveille... C'est une des choses sans lesquelles tu ne pourrais vivre et je le comprend lorsque je t'entends jouer. J'espère que rien ne viendra gâcher cette passion qui te va si bien...

- Si tu veux... avec plaisir. Mais avant... Peyton prit son temps pour dire la suite : J'aimerai que tu m'expliques pourquoi tu avais l'air... tout chose dans le cimetière... elle le dévisagea avant de continuer : tu n'es pas obliger de me raconter ce qu'il s'est passé dans ce même endroit. Mais... je ne suis pas dupe.

En effet, elle savait parfaitement quand son cœur n'allait pas bien. C'était comme si il voulait tout garder pour lui même, mais il finissait toujours par lui avouer son mal. En ce moment, Peyton remarquait que lui et elle se disait beaucoup de chose, qu'elle n'aurait pu dire à personne d'autre... Comme si Cronos était celui en qui elle avait le plus confiance, elle n'aurait jamais pu dire de telles choses à son père par exemple. Peyton était heureuse d'avoir retrouver quelqu'un en qui elle pouvait avoir totalement confiance.


Après la réponse de son ange, elle lui dit qu'il avait bien mérité sa récompense et elle commença à jouer un air. Pour la première fois depuis qu'ils étaient dans la salle, elle joignit sa voix à la guitare, chantant une chanson lui rappelant sa mère, Here comes a regular. C'était la dernière chanson qu'Ellie avait écouté et c'était aussi sa préférée. La chanter ce soir même était symbolique pour Peyton et elle était contente de le faire.
Cronos
Cronos
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Animagus Léopard des Neiges




Nuit des amoureux - Page 3 Empty
Re: Nuit des amoureux
Cronos, le  Dim 23 Nov 2008 - 18:50

Les deux amoureux trinquèrent à leur amour une nouvelle fois, savourant à nouveau le goût fruité du punch qui glissé sensuellement sur la langue. Leur nuit, bien que non finie, avait été somptueuse, le Poufsouffle avait encore passé de délicieux moments aux côté de son étoile. Elle vint à lui demander pourquoi il avait été légèrement réticent à l’idée de s’aventurer dans le cimetière plus tôt dans la soirée. Il détourna les yeux un instant et réfléchit à se souvenir qui l’habitait, mais auquel il n’avait que peu pensé ses derniers temps. Il prit une longue respiration avant de se lancer dans son récit, comme s’il s’apprêtait à se jeter dans le vide du haut d’un pont, les pieds attachés à un élastique.

- Il y a de cela 3 mois environ, je me suis réveillé au beau milieu de ma nuit suite à un cauchemar. Je marchais dans un cimetière ou j’entendais des voix qui murmurer à mon oreille des phrases incompréhensibles… Je me suis retrouvé devant une tombe et lorsque je me suis retourné, un mangemort me faisait face. Je tombais alors sur la stèle de marbre de la tombe, le visage planté vers la haute croix noire qui la surplombée, et le mangemort venait pointer sa baguette sur mon visage avant que je ne me réveille en sursaut. Après ce mauvais rêve mon intuition m’a poussée à me rendre au cimetière de l’école, pour la seul fois jusqu’à ce soir. Honnêtement je ne sais pas ce qui m’a motiver à m’y rendre, je me souviens juste que mon instinct me disait d’y aller… Le Poufsouffle resta un instant songeur, perdu dans ses pensées à se remémorer les détails de cette nuit là… Toujours est-il; reprit-il calmement, que cette nuit là il s’est passé des choses vraiment bizarres.. Une fois rendus au cimetière, je ne voyais rien d’anormal, pas de voix ou quoi que ce soit d’autre qui aurait pu correspondre avec mon rêve. Cependant, arrivé à un carrefour un bruit soudain alerta mon intention. J’ai alors avancé tranquillement dans sa direction, pensant que c’était peut être un animal en cette heure tardive… J’ai découvert agenouillée au pied d’une tombe une jeune fille qui prononcée des incantations que je n’ai pas compris… J’ai fais peur à la jeune fille et elle s’est enfuie du cimetière en courant, je l’ai suivit mai je n’ai pas réussi à la rattraper. Quand je suis revenus à la tombe j’ai découvert sur la plaque de marbre noir un crâne humain d’ou s’écouler un filet de sang… ainsi que deux petite bougies et une petite dague.. J’ai pris ma baguette et approché le crâne de mon visage; c’est à ce moment que la lumière à éclairé la haute croix noire qui surplombait la tombe, croix identique à celle de mon cauchemar… Il regarda un instant Peyton dans les yeux, s’attendant à ce qu’elle lui pose une question, mais il finit par achever lui même son récit. Je n’ai pas réfléchis suite à ça, j’ai pris la petite dague, mes jambes à mon cou et je suis remonter dans mon dortoir.. Je n’ai pas dormis de la nuit, acheva-t-il en s’efforçant à sourire. Bref voilà mon histoire, je t’avouerai ne pas avoir dormis de la nuit et avoir vraiment flipper dans les jours qui ont suivis, mais je n’ai jamais refait se rêve et je ne m’en plains pas.

La Serdaigle l’avait écouté patiemment et retenait son opinion sur l’étrangeté des son rêve et de l’escapade qui avait suivi… Elle prit finalement sa gratte et s’assit en teilleur face à lui, toujours souriante. Elle enchaîna les morceaux sur sa voix douce et mélodieuse, et les dernières hures de la nuit défilèrent aux sons des notes de l’Amour…


[HJ : nos RPs sont finis, vous pouvez poster sans pb à la suite]
Axane Pyro
Axane Pyro
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) :
Animagus : Louve blanche
Occlumens




Nuit des amoureux - Page 3 Empty
Re: Nuit des amoureux
Axane Pyro, le  Mar 3 Fév 2009 - 17:29

Tomoko se trouvait à l’appartement dans sa grande chambre. Elle entendait Marie à l’étage jouer avec ses poupées et Eurora qui s’activait dans la cuisine pour préparer un repas. Rapidement, en petite tenue, la directrice des Pouffys sortie de sa chambre pour mentionner à sa coloc qu’elle ne serait pas présente pour le soupé.

’ Je vais manger au château, ne prépare rien pour moi Rora. ‘’

Elle entra une fois de plus dans sa chambre et ouvrit son armoire pour décider quelle tenue elle mettrait pour l’occasion. Elle opta pour une jolie petite robe noir agrémenté d’un petit collier de perles blanc. Elle remonta ses cheveux d’un simple coup de baguette et enfila ses chaussures à talons noirs soigneusement. La jeune femme sortie de sa chambre, son sac à main sur l’épaule droite et se rendit rapidement dans la cuisine.

‘’ C’est l’anniversaire d’Argan aujourd’hui, je lui donne rendez-vous dans la salle sur demande, il faut que je passe aux cuisines et dans la salle commune des Pouffys avant de m’y rendre alors je pars tôt. ‘’

Elle jeta un coup d’œil à ce qu’Eurora préparait, ça semblait délicieux. Elle prit un bout de parchemin et une plume, envoya un mot à Argan lui demandant de la rejoindre dans la salle sur demande à 5h30 puis la donna au hibou qui se chargeait d’aller mener le courrier.

‘’ J’y vais immédiatement, bonne soirée. ‘

Elle se dirigea vers la porte et s’arrêta au pied de l’escalier qui montait à la chambre de la petite sœur de l’ex-préfète.

‘’ Bonne soirée Marie. ‘’

Elle prit son manteau à l’entrée et disparut dans cet hivers légèrement trop froid à son goût. C’est en traversant le parc de Poudlard qu’elle se modit intérieurement de ne pas avoir prit le réseau de cheminée directement dans la salle commune des Pouffys. Bon sa robe aurait été légèrement poussiéreuse mais ça lui aurait évitée tout ce froid. Elle arriva aux doubles grandes portes de Poudlard et pénétra dans le château qui semblait très achalandée. Elle tourna immédiatement à sa droite et descendit plusieurs marches avant de se retrouver une fois de plus sur un palier stable. Lorsqu’elle se présenta devant un tableau arborant une coupe de fruit, elle se pencha pour chatouiller la petite poire verte et la porte s’ouvrit. Devant elle, des centaines et centaines d’elfes de maisons s’affairaient déjà pour préparer le repas du soir. Lorsqu’ils entendirent quelqu’un entré, ils se retournèrent tous vers elle.

‘’ Je n’ai besoin que d’un elfe, vous pouvez retournez à vos occupations. ‘’

Un elfe, légèrement plus petit que les autres s’approcha d’elle.

’ Bonjour, comment t’appelle tu? ‘’

‘’ Minke Madame, comment puis-je vous aider? ‘’

L’elfe s’était penché bien bas, son nez touchait presque le sol et il restait dans cette position d’infériorité vis-à-vis Tomoko.

‘’ Relève toi Minke, je voudrais simplement vous demandé si vous pouvez amener deux assiettes dans la salle sur demande aux alentours de sept heures pour l’anniversaire de Mr. Révanor. ‘’

’ Oui madame.’’

’ Bien merci. ‘’

Tomoko se retourna et sortie de la salle aux casseroles et se dirigea vers la salle des Pouffys. Elle passa rapidement, disant salut à quelques étudiants et ressortie. Elle monta les étages et passa trois fois devant la tapisserie. Une porte apparut et elle prit la poigné et la poussa. Elle entra dans une vaste salle, où un foyer agrémentait la vue avec un feu. Une petite table pour deux était dressé et un sofa assortie avec les rideau rouges bourgogne se tenait devant le feu. Une légère musique d’ambiance se faisait entendre bien qu’on ne puisse deviner d’où elle émanait.

Spoiler:
 
Invité
Anonymous
Invité

Nuit des amoureux - Page 3 Empty
Re: Nuit des amoureux
Invité, le  Mar 10 Fév 2009 - 12:22

[HRP=> Plop, désolé du retard n'amour ! Juste pour dire, l'histoire se déroule une semaine avant que mon perso soit gérant de la boutique d'animaux magique, avant qu'il démissionne de son poste de prof et avant qu'il ait sa nouvelle maison à Pré-au-lard. Biz']

Dans la grande pièce à vivre d'Argan reignait un silence quasi religieux. Seuls les tintements permanents que produisait des usensiles de cuisine provenait de cette même pièce, d'où émanait des parfuns apaisants. Holly préparait à manger. C'était certain. Cela ne pouvait être Argan, sinon il y aurait tellement de fumée qu'on croirait à un incendie, dans la pièce à vivre. Lewis s'avança vers le canapé où Argan dormait profondément. Il donna une petite tape sur l'épaule de son ami. Celui-ci n'eut aucune réaction. Il leva de nouveau sa main et frappa avec plus de conviction.

Aïïïïïïeuuh !

Argan écarquilla les yeux, jeta un coup d'oeil sur la table basse. Une plante faisait office de seul ornement, des dizaines de magazines et de CD's y étaient empilés, une bouteille de pastis ouverte et un cendrier rempli attendaient sagement sur le meuble. Puis il leva les yeux vers Lewis. Celui-ci agitait la main devant lui, comme s'il cherchait à amuser un bébé. Un sourire c** aux lèvres. Argan, ne pouvant plus se retenir, maugréa :

- T'es vraiment c** tu sais.

Lewis éclata de rire puis se laissa tomber sur le canapé, à côté d'Argan. Il jeta un coup d'œil au cendrier et dit, un sourire machiavélique aux lèvres et une lueur intrigante dans les yeux :

- Y a six garettes dans le cendrier....hahahahahaha !


- 'tain...mais t'as bu ou quoi ?


- Just a little !

- Oooh !

Généralement, quand Lewis disait "Just a little" c'était qu'il n'était pas passé loin du coma éthylique. Comme pour confirmer ses dires, Lewis s'empara de la bouteille de pastis, regarda son contenu un instant et la porta à sa bouche. Il vida tout d'un trait. Argan sourit, et lui confia :

- Sacrée descente dis donc !

En guise de réponse, Lewis laissa échapper un énorme rot, venu des profondeurs abbysales de son être. Argan jura avoir vu une mouche tomber sur le sol, intoxiquée, quelques mètres plus loin. Argan leva la tête vers Holly. Une ride d'exaspération venait de se former sur le front d'Holly. Le volcan était en éruption ...Un...deux...trois

- Vite ! Sous la table !!

Question de survie. Argan poussa Lewis du canapé et tout deux tombèrent entre le sofa et la table basse. Quand le jeune prof se releva, un couteau de boucher était planté dans le mur, à l'endroit même ou la tête de Lewis se trouvait un quart de seconde plus tôt. Le volcan Holly reprenait peu à peu son calme. Elle mit un poulet cuisiné au four et vint à côté des deux jeunes hommes.

- Argan, tu fais chier.

- Ouep, et toi hic aussi tu sais.

- TG Lewis

S'en suivit un long silence. Argan songea qu'il ne manquait plus que quelqu'un joue de l'harmonica, et on se croirait dans un western. Les yeux bruns d'Holly fixaient les bruns d'Argan et les gris clair de Lewis. Elle avait l'air d'être défient mental, avec les deux yeux regardant à l'opposé l'un et l'autre. Sûrement un don hérité de ses ancêtres caméléons, avait toujours cru Argan. Mais soudain, il eut une envie incontrôlable de clope. Tandis que Lewis s'évanouissait et tombait par terre, qu'Holly tourna les talons pour aller chercher le poulet, Argan prit un paquet de clopes, et monta à l'étage. Il ouvrit la fenêtre, s'accouda au rebord de la fenêtre, respira un instant l'air frais. Puis il ouvrit son paquet d'un pouce, coinça une clope entre son index et son pouce, lança le paquet sur son lit. Il chercha un instant son briquet dans la poche de son pantalon, et une fois l'objet trouvé, il l'actionna. Libérant ainsi une flamme de cinq centimètres à peu près. Et là, il commença sa clope, dans un silence religieux cette fois-ci. Bienvenue chez les moines...

Il n'eut pas le temps de profiter de cet instant très longtemps, car un hibou s'engouffra par la fenêtre ouverte, percutant Argan de plein fouet. Il tituba quelques secondes puis reprit son équilibre. L'oiseau se posa sur son lit, et lui tendit la patte. Argan, furieux, s'empara du parchemin puis se laissa tomber lourdement sur son lit. L'oiseau tomba puis sortit par la fenêtre, se rependant en petits cris de protestations. Argan soupira, et ramassa sa clope qui se consumait toute seule au sol. Dégouté, il la fit disparaitre, avec les cendres d'un coup de baguette. Il parcourra le parchemin un instant. Même lorsqu'elle écrivait à la hâte, l'écriture de Tomoko restait fine et propre. Elle l'invitait à aller dans la Salle sur Demande avec elle d'ici trente-minute. Pour fêter ses dix-huit ans.

Argan haussa un sourcil. C'était pourtant vrai. Il avait dix-huit ans aujourd'hui, mais puisqu'il n'avait passé sa journée qu'en seule compagnie d'Holly, rien ne pouvait le lui rappeler. Un sourire aux lèvres, il se leva, s'étira et se prépara. Il descendit l'escalier, dit à Holly qu'il ne mangerait pas ici, buta contre le corp inerte de Lewis, continua vers la porte et la ferma sur les cris hystériques d'Holly. Il était soulagé d'avoir échappé à cette atmosphère tendue. Il traversa les couloirs, monta les escaliers puis arriva devant la salle Va et Vient.

Le feu qui ronronnait dans la cheminée faisait bien pâle à côté de Tomoko. Elle était hyper sexy dans sa robe noir, et semblait absorber tout ce qui trouvait à côté d'elle. Difficile de ne pas la regarder. Argan lui adressa un grand sourire.

- Salut.

Ce fut peut-être un manque d'inspiration. Mais en tout cas, il était convaincu que c'était la chose la plus débile qu'il ait dit dans sa vie. "Salut.". Non mais franchement, Lewis avait dû déteindre sur lui.
Axane Pyro
Axane Pyro
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) :
Animagus : Louve blanche
Occlumens




Nuit des amoureux - Page 3 Empty
Re: Nuit des amoureux
Axane Pyro, le  Mar 10 Fév 2009 - 21:59

Le feu crépitait dans l’âtre de la cheminée en marbre noir. Une jeune femme était assise sur le sofa très confortable et attendait patiemment que le jeune homme qui partageais sa vie dans l’immédiat, vienne la rejoindre. Elle jeta un coup d’œil à la grand horloge, il devrait être là d’une minute à l’autre, il n’avait qu’à franchir quelques étages et à passer trois fois devant la tapisserie, une porte apparaîtrait et il la franchirait. Elle visualisait l’entré d’Argan dans la pièce, elle qui souriait et s’approcherait de lui. Un cadeau était dissimulé dans la pièce et le jeune homme aurait, à un moment de la soirée, à le trouver. Que ce soit par moyens magiques ou pas car Tomoko avait mis quelques dispositions pour que le sortilège d’attraction n’ait aucun effet ou autre choses de ce genre.

La porte glissa sur le sol, la gérante de deux boutiques du chemin de traverse leva la tête et observa le jeune enseignant refermer derrière lui. Elle se leva et se dirigea vers Argan.

‘’ Salut. ‘’

‘’ Salut, Joyeux anniversaire mon amour. Ça va? ‘’

Elle le regarda dans les yeux quelques secondes. Il était tellement mignon, il lui plaisait tellement, c’était le jeune homme de ses rêves. Il prenait un grand soin d’elle, semblait l’aimer réellement [ elle, elle l'aimais réellement.. ], était très gentil et de plus assez romantique. Beau, grand, les yeux empli d’émotions, un corps d’athlète, une belle carrière devant lui. Qu’il soit Auror posait bien entendu quelques problèmes parfois, mais la jeune femme vivait assez bien avec ça, elle ne laissait pas le côté professionnel de son emploi entré du côté personnel. Lorsqu’il était là, elle se sentait bien, c’était un des seuls moments où elle se sentait totalement libéré de toutes les responsabilités qu’elle avait depuis toutes ces années. Ce n’était qu’un moment de pause sur sa vie, un moment de répit. Tout disparaissait lorsqu’il était présent.

‘’ Je voulais faire quelque chose de pas trop gros pour ton anniversaire, la fête à Eurora à un peu dégénéré et je préférais t’avoir juste pour moi, je t’aime tellement et je voulais que tu le sache. Je serais prête à n’importe quoi pour toi. Et si ça ne te convient pas juste une petite fête tranquille nous deux, j’organise quelque chose dès demain pour qu’on fête avec les autres mon canard en caramel. ‘’

Ils étaient debout, face l’un à l’autre et ne bougeais pas, seulement à se regarder. La table à une dizaine de mètres derrière Tomoko. La jeune fille rêvait secrètement à leur fiançailles chaque nuits lorsqu’elle se glissait entre les draps de son lit, cette nuit, elle ne serait pas seule, elle y rêverait, mais serait accompagné de l’homme qui vagabondait dans ce rêve si inimaginable pour elle à l’instant. Seule sa mère semblait croire en cette possibilité. Elle n’arrêtait de répété à sa fille

‘’ Non mais Tomtom, c’est un Auror, il est charmant, je ne vois pas ce qui vous empêcherait de vous marier. ‘’

Et la jeune directrice de maison répétait toujours la même chose à sa mère.

‘’ Maman, laisse nous vivre notre vie. S’il est prêt un jour, il m’en fera la demande, mais pour l’instant, ça ne semble pas vraiment lui effleuré l’esprit. ‘’
Invité
Anonymous
Invité

Nuit des amoureux - Page 3 Empty
Re: Nuit des amoureux
Invité, le  Mer 11 Fév 2009 - 12:16

[beuuuuh si !]

‘’ Salut, Joyeux anniversaire mon amour. Ça va? ‘’

- Mer...merci chéwi. Je vais très bien et toi ?

Le ton doux de Tomoko avait quelque chose de déconcertant. Il regarda un instant la jeune femme. Elle était ravissante, charmante, rayonnante... Elle n'était quasiment jamais prise au dépourvu...Il y avait tellement d'assurance dans sa voix ! Son visage était illuminé par son magnifique sourire. Tout ce qui se trouvait à côté d'elle faisait un peu vieillot, un peu pâle...un peu...simple. Elle était si belle. Elle était jeune et était déjà directrice des Poufsouffles, gérantes de deux magasins au Chemin de Traverse, formatrice de Transplanage au Ministère. C'était vraiment quelqu'un. Une personne géniale. D'ailleurs, même ce terme reflétait bien mal la réalité.

Le soleil entamait sa lente agonie, déversant dans la vaste salle une lumière orangée... Se mêlant ainsi à celle des flammes dans la cheminée, ces lumières créaient un jeu d'ombres assez amusant dans la pièce. Des ombres qui se mouvaient, comme des silhouettes de personnes qui dansaient. Tomoko, après plusieurs secondes de silence, expliqua :

‘’ Je voulais faire quelque chose de pas trop gros pour ton anniversaire, la fête à Eurora à un peu dégénéré et je préférais t’avoir juste pour moi, je t’aime tellement et je voulais que tu le sache. Je serais prête à n’importe quoi pour toi. Et si ça ne te convient pas juste une petite fête tranquille nous deux, j’organise quelque chose dès demain pour qu’on fête avec les autres mon canard en caramel. ‘’

Les trois derniers mots fit reprendre de l'assurance à Argan.

- Moi aussi je t'aime. À un point inimaginable...heu...c'est parfait comme ça. Vraiment. Merci beaucoup...

Tomoko le regarda. Elle semblait perdue dans ses pensées. Argan aussi, d'ailleurs, l'était. Il pensa tout d'abord à Lewis, qui, entre deux clopes, lui avait confié que "quand une fille t'invite à faire une bouffe en tête à tête, seuls dans un endroit isolé, tu peux être sûr qu'elle ne va pas se contenter de manger". Mais les dires de Lewis n'étaient pas une référence. Les pensées d'Argan voguèrent alors vers Holly, qui commentait les quelques lettres que Tomoko avait envoyé à Argan. Il les avaient gardées, même si c'était pour lui demander d'aller dans un bar. "Humm. Ta copine t'appelle canard ? Les canards, ça se mange, point barre. L'est un peu bornée ta chérie." Ce jour là, Holly avait frôlé la mort. Puis, Argan pensa à sa mère, un jour, lorsqu'elle préparait à manger. "J'aime bien ta copine...tu l'invitera à manger à la maison ?". Argan pensif, songea que toutes ces citations concernaient deux sujets : la bouffe et Tomoko. Pourquoi ? Aucune idée. Son inconscient prenait le dessus. Simple supposition. Maintenant, il fallait faire, dire quelque chose. Sinon ça tournerait au ridicule. Il chercha ses mots. Qu'aurait dit Lewis ? "On bouffe ?". Non, ce n'était pas vraiment ce qui convenait. Qu'aurait dit Holly ? "bon je dégage, j'ai d'autres chats à fouetter !". Manquait plus que ça. Qu'aurait dit sa mère ? Cela, il l'ignorait. Finalement, il opta pour l'option la plus simple.

- Heuu...je...tu...bon, on va pas se regarder dans le blanc des yeux pendant des heures...


[Sorry, je crois que cay ma période RP pourris Razz]


Dernière édition par Argan Revanor le Jeu 5 Mar 2009 - 16:39, édité 1 fois
Axane Pyro
Axane Pyro
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) :
Animagus : Louve blanche
Occlumens




Nuit des amoureux - Page 3 Empty
Re: Nuit des amoureux
Axane Pyro, le  Mer 18 Fév 2009 - 21:49

[ Je te crois sur parole lorsque tu dis que cay ta periode RP pourris xD … ]

Ils se fixaient dans les yeux, profitant simplement du bon moment qu’ils vivaient en cet instant. Une petite musique ambiante jouait, romantiquement derrière le dos de la jeune femme. Le soupé arriverait d’ici une trentaine de minutes, pour l’instant, ils pouvaient s’asseoir et discuter un peu. Il y avait longtemps qu’ils ne s’étaient pas, juste assis et parlé pour savoir ce qui arrivait dans la vie l’un de l’autre. Vu qu’ils n’habitaient pas vraiment ensembles, ils ne partageais pas une vie de conjoits.

- Mer...merci chéwi. Je vais très bien et toi ?

‘’ Je vais bien aussi. ‘’

Elle eut une bouffé de chaleur qui lui monta à la tête, il était si craquant. Elle se perdit dans ses pensés, remontant au soir où elle l’avait rencontré. Elle se revoyais dans sa belle robe de bal, lui en smoking. Ils étaient sortis à l’extérieur prendre l’air, et elle, légèrement affectée par l’alcool, elle l’avait embrassé. Jamais elle n’avait regretté ce geste. Argan était probablement ce qu’il lui était arrivé de mieux depuis très longtemps.

Moi aussi je t'aime. À un point inimaginable...heu...c'est parfait comme ça. Vraiment. Merci beaucoup...

‘’ De rien, ça me faisait vraiment plaisir et ça ne m’as pas donner tant de mal que ça. ‘’

- Heuu...je...tu...bon, on va pas se regarder dans le blanc des yeux pendant des heures...

‘’ Euuuhhh … Oui tu as raison, aller vient t’asseoir devant le foyer, on sera mieux là. ‘’

Ils se dirigèrent vers le foyer et prirent place sur le divan. Les flammes crépitaient dans l’âtre de la cheminée, c’était si romantique, plus tard, dans leur manoir, ils auraient une magnifique cheminée de marbre noir et un feu serait allumé en permanence à l’intérieur. C’était toujours si réconfortant un feu chaud qui brulait devant soi. Tomoko glissa sa main sous le sofa et en sortie un paquet de cloppes. Elle en alluma deux et en passa une à Argan.

‘’ Tien, alors comment ça va le cour de divination? Oh attend. ‘’

Elle venait de se rendre compte qu’ils n’avaient aucun cendrier pour mettre la cendre de leur cigarettes et d’un coup de baguette, elle en fit apparaître un.
Invité
Anonymous
Invité

Nuit des amoureux - Page 3 Empty
Re: Nuit des amoureux
Invité, le  Mar 17 Mar 2009 - 20:54

[Désolé du retard. Encore un RP pourri. Décidément... Beuuuh.]


‘’ Euuuhhh … Oui tu as raison, aller vient t’asseoir devant le foyer, on sera mieux là. ‘’

Tomoko, toujours avec son habituelle assurance à décorner les bœufs en soufflant dessus, ou à faire danser les tombes, ou encore à faire arrêter Argan de fumer. Des exploits quasiment irréalisables. Les yeux d'Argan virèrent de Tomoko à la cheminée, puis tous deux allèrent s'assoir sur le sofa. Tout ça avait quelque chose d'irréel. Comme dans un rêve, où les détails sont étranges et remplacés par d'autres détails appartenant à d'autres moments vécus. Où certaines choses qui auraient dû attirer la curiosité de n'importe qui dans la vraie vie ne choquent pas dans un rêve. Argan se sentit flotter. Pendant ce temps, Tomoko avait sortit un paquet de clopes d'où il ne savait et en allumait deux. L'habituel et agaçant slogan "Fumer tue" étincela à la lueur des flammes. Elle en passa une à Argan et porta l'autre à ses lèvres. Celui-ci la remercia, et se décontracta - si c'était possible, ajouter le terme "tenta" serait plus approprié - sur le sofa. Bien que la présence de Tomoko lui procurait un bonheur exquis.

Des semaines auparavant, Argan était arrivé à la conclusion dont la véracité était la plus exacte que n'importe laquelle des conclusions. Tomoko était un ange. Il suffisait de prendre un groupe de n'importe quelles filles du monde, et mettre David et Argan devant. Inévitablement, Argan serait envoyé apporter l'alcool, faire le ménage et jouer les elfes de maisons. Tandis que David aurait une dizaine de belles filles à lui tourner autour en train de boire et de le poutouter. Voilà comment se déroulait une journée de travail chez les Aurors. Argan était traiter comme un chien, et David et Zhad sirotait de l'alcool avec un tas de nanas. Tomoko était le seul être sur la terre à reconnaitre qu'Argan n'était pas un gars perdu et bon à rien shooté à l'héroïne. Ce qui consistait en soit en effort exceptionnel, et le prix Nobel de l'humanité par excellence.

Il tira une dernière fois sur sa clope, écrase le mégot dans le cendrier posé sur la table basse devant le canapé et se sortant de ses pensées, balança à l'improviste :

- Et sinon toi ça va ? Les Pouffy sont pas trop durs ?

Il se rappela d'un détail, et poursuivit :

- Olala...j'ai entendu dire que her-mignonne avait fait sauter une partie de la salle commune avec des bâtons de dynamite envoyés par sa mère, qui les avait confondus avec des bougies !

Her-mignonne, un mythe, digne des célébrités telles que Tom Montral, Albus Percival Dumbledore, Mama 44, Xaril. Tous ce sont succédés, et le boulet d'or est passé de mains en mains pendant des années ! Malheureusement, ces personnes sont faites pour vivre isolés sur Mars, alors quand ils se mélangent avec les gens normaux, ça fait mal. Enfin bref, pas la peine d'expliquer les bases de la chimie.
Narcissa Larhaby
Narcissa Larhaby
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible


Nuit des amoureux - Page 3 Empty
Re: Nuit des amoureux
Narcissa Larhaby, le  Mer 18 Mar 2009 - 22:38

[ HJ Je me suis arrangée avec Argan pour poster nos RP Narcissa/Kaze et le rp Argan/Tomoko simultanément dans cette partie de la Salle sur Demande, encore merci Argan t'es trop gentil. Poutoux]

Narcissa arriva avec Kaze dans le couloir du septième étage. Les deux Serpentards avaient fait très attention à ne pas tomber sur David, le concierge. A cette heure avancée de la nuit, ils ne devaient pas être là à trainer dans les couloirs, mais les deux amoureux avaient envie de passer la nuit ensemble, au lieu d'être séparé chacun dans un dortoir.

Ils avaient emprunté un passage secret, ce qui leur avait grandement facilité la tâche. Narcissa regarda le portrait de Barnabas Le Follet et se dit que ce tableau était franchement moche. Mais elle n'était pas là pour critiquer les oeuvres d'art. Hum Hum. La jeune fille lâcha la main de son petit ami, et passa trois fois devant le portrait en pensant très fort à ce qu'elle désirait trouver à l'intérieur de la Salle.

Une porte apparut sur le mur d'en face qui était auparavant lisse. Narcissa se tourna vers Kaze et lui adressa un petit sourire. Elle mit la main sur la poignée métalique et poussa la porte de bois.

Narcissa entra dans la pièce et resta admirative devant le décor. Un magnifique lit à baldaquin blanc se trouvait au centre de la pièce, éclairée par une vingtaine de chandelles. Ce qui donnait une ambiance très romantique. Il y avait aussi un canapé blanc dans un coin et une petite table argentée. Il y avait aussi une petite salle de bain dans le fond de la pièce.

Narcissa s'approcha du lit. Elle caressa d'une main un des voile fluide qui décorait le lit. Tout était parfait. Un petit sourire se dessina sur ses lèvres, elle se tourna vers Kaze et lui demanda

"Alors, est ce que la déco te convient? C'est joli n'est ce pas?"

La jeune fille était prête à passer une nuit romantique avec celui qu'elle aimait plus que tout. Rien que de penser qu'elle serait bientôt dans ce lit à ses côtés, son coeur s'emballa.
Contenu sponsorisé

Nuit des amoureux - Page 3 Empty
Re: Nuit des amoureux
Contenu sponsorisé, le  

Page 3 sur 19

 Nuit des amoureux

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 11 ... 19  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Salle sur Demande-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.