AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Forêt Interdite
Page 23 sur 24
Opération spéciale
Aller à la page : Précédent  1 ... 13 ... 22, 23, 24  Suivant
Elina Peterson
Gryffondor
Gryffondor

Re: Opération spéciale

Message par : Elina Peterson, Dim 23 Juil 2017 - 23:49


La douleurs est moins forte je suis épuisée je n'arrive même pas à savoir si Artemis et Nyx vont bien... Je ferme les yeux... J'entends au loin la voix de mon ami... Elle est loin... Si loin... Je sombre... Tout deviens silencieux et puis plus rien... Le néant...


Le lendemain puisque ma Aze d'amour en a décidé ainsi Ange

Je suis en cours... je sais pas de quoi et je m'en fiche... Je suis pas en état et concrètement je fais plus acte de présence qu'autre chose. J'ai eu du mal à rentrer au château, j'ai mal de partout... Artemis ne nous a pas ratée... J'au pas vraiment fière allure et lorsque j'entends mon nom prononcé ainsi que celui de Spero je sors de ma léthargie et vois dans l'encadrement de la porte... Azenor... Ma directrice de maison... "Les problèmes...." Murmure ma conscience.

Je me lève, prends mes affaires et suis la vipère dans le couloir où Miss Philaester nous attends et elle est clairement pas contente...

- Mesdemoiselles je ne sais pas si vous vous rendez bien compte de l'idiotie dont vous pouvez faire preuve parfois. Mais enfin quelles cases vous manquent? Pensez vous qu'il est raisonnable de s'entretuer, et pire encore d'oser ne serait-ce que de lever baguette contre un Auror? Votre comportement, en plus d'être inadmissible et intolérable, révèle une concrète puérilité. Mais enfin quel âge avez-vous. Bientôt vous serez adultes, Spero, Peterson, je vous le dis si vous continuez comme ça il est sûr que vous ne ferez pas long feu.
Et quant à vos baguettes, je me réserve le droit de vous les rendre quand bon me semblera

Alors que je ne la regardais pas je lève les yeux vers son visage pour voir si elle à fini son sermont où si elle reprend juste son souffle. Un espèce de clin d'oeil ratée en ma direction et j'essaie de dissimuler un sourire. J'adore cette femme et je sais que je fais partie de ses élèves préférés, heureusement pour le coup sinon la punition aurait été plus affreuse qu'une leçon de moral... Ce qui me gêne pourtant c'est qu'elle garde ma baguette...

Je suis sur le point de répondre quand Nyx pose la question que je souhaite poser... Au pire je m'arrangerais avec Azenor ensuite. Je me mets à sourire mais c'est de courte durée... Benbow s'approche et tout mon corps se contracte à sa présence... souvenir de ma dernière "punition" il s'adresse à moi... sa voix... "Lina concentre toi!" il me provoque... Je hais cet homme autant que mon corps réagit à sa présence... Il s'adresse ensuite à ma directrice et je souris intérieurement... Artemis ne l'a donc pas avertie.

"Evidement professeur, votre dernière punition n'a pas été assez marquante ni très convaincante pour me dissuader de recommencer..."

Je lui lance un sourire et un regard plein de défis et attends de voir sa réaction. Je n'ai pas vue sa réaction à ma remarque sur son âge la dernière fois... J'espère l'avoir piqué un peu... Et je me demande soudain s'il est du genre à se venger... Peut-être... On verra bien.

Revenir en haut Aller en bas
Azénor Philaester
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Coyote
Legilimens
Manumagie (Niveau 1)


Re: Opération spéciale

Message par : Azénor Philaester, Jeu 27 Juil 2017 - 22:13



L'air neutre qui s'installe sur mon visage. Ne rien faire paraître. J'ai déjà fais une légère erreur avec cet espèce de clin d’œil raté pour Lina. Les deux demoiselles ne répondent pas tout de suite, sans doute dégoutées outrées choquées et déçues que je garde leur baguette encore un tout petit peu pour moi. Ah!
Mais Nyx engage la discussion, d'un ton qui ne me plaît guère.
- Excusez-moi… mais, je pense ne pas avoir très bien compris. Comptez-vous gardez nos baguettes encore longtemps ?

Et puis quelques bruits de chaises et divers attirent mon attention, ce qui me fait tourner la tête et en oublier les dires de Spero. Le cours de défenses contre les forces du mal touche à sa fin. M*rde, j'aurais dû me décaler plus loin. Pourquoi pas même les convoquer dans mon bureau. Ce que je crains arrive; Ian passe le pas de sa porte, son cours terminé. Bien-sûr il se sent concerné alors il nous rejoins. Déjà que je n'étais pas de très bonne humeur, mais alors là c'est le pompon comme on dit. Pourquoi tout cela me diriez-vous. Simplement parce qu'il a joué au con. Qu'il n'assume rien, qu'il a peur du changement et de ce qu'il ressent. Alors il préfère humilier et laisser de côté sans réellement se soucier des conséquences. C'est embêtant je préfèrerais m'en foutre. Que sa présence m’indiffère plutôt qu'elle me touche d'une certaines façon. Mais passons, sa voix me ramène à la réalité des deux élèves qui n'ont encore une fois pas respecter les règles.
- Quelle surprise ! Vous deux, encore ! Je suppose, Miss Peterson que vous vous amusez encore à provoquer Miss Spero.

vjfeoigje
QUOI
Je le regarde, ébahie. Il en manque pas une, comme d'habitude. Je me mords les joues, mais il m'évite. Et il a bien raison. Je le trouve pathétique pour dire vrai.
- Que s'est-il passé ? Et pourquoi n'ai-je pas été averti ?

Nos yeux qui se croisent. Forcément. C'est comme appréhender l'inévitable. Je prends soin de ne pas lui répondre, comportement peut-être enfantin mais il l'a mérité. Rien de plus que mon mépris. Parce que je suis déçue. Et que je croyais en lui. J'avais vu plus que là où les gens s'arrêtent. Mais je m'étais trompée. J'suis tombée. Et ça fait mal.

"Evidement professeur, votre dernière punition n'a pas été assez marquante ni très convaincante pour me dissuader de recommencer..."

La voix d'Elina me ramène une fois de plus à la réalité qui se fait bien banale ces temps ci. Des élèves à réprimander, encore. Mais qu'est-ce-que ça veut dire, votre dernière punition. Je m'interroge. Je lance des regards dubitatifs à chacun de mes interlocuteurs, en accentuant sur Elina. J'ai dû louper un épisode.
Je lui crache les mots comme ils viennent, le regardant tout à fait banalement. Aucun désir, aucun remord, de la déception, c'est tout. Je n'ose pas trop planter mon regard dans le sien, par peu qu'il y découvre une lueur que moi-même je crois éteinte.
- Tu donnes des punitions à mes élèves sans m'en parler avant, puis tu t'étonnes que tu ne sois pas convié à un problème quelconque. Le monde n'a pas toujours besoin de tes prouesses Ian.

Je suis une gamine, encore une âme de petite fille. C'est peut-être un peu pathétique. Et puis les élèves ne vont sans doute pas comprendre. Mais je veux qu'il voit qu'il a trahit ma bonté je veux qu'il s'en veuille. Parce qu'en un regard je comprends qu'il sait. Qu'il a peut-être merdé.

Tout ça étant, je décide de tourner mon esprit vers la chose pour laquelle nous sommes réunis ici. En fait je n'ai pas vraiment envie de me battre. J'ai pas envie de rester ici et de devoir le côtoyer plus que ça. Alors une simple solution s'offre à mes yeux. Expliquer, avertir, punir, partir.
Un regard vers Nyx et Elina.
- Ces deux demoiselles ont eu la bonne idée de s'affronter à un Auror. Enfin, après s'être pour la énième fois battues entre elles. Monsieur Lhow est venu me prévenir. Alors j'ai leur baguette respective.
Et c'est à nous de trouver la punition adéquate. Peut-être que cette fois-ci ça les dissuadera de recommencer, hein, n'est-ce-pas, mesdemoiselles.


Nyx joue la comédie. Je le sais bien, je comprends en un regard, je lis dans les pensées, je l'ai appris, en quelques sortes. Mais plus que tout, j'ai été étudiante. Dans ce même château, entre ces mêmes murs et ces salles de classe. Alors je sais, quand on se fou de la gueule ou non. Je lance un regard autoritaire à la vipère,
- Vous apprendrez Miss Spero, que j'aime rarement que l'on se joue de moi. Alors vous aurez votre baguette, quand je l'aurez décidé. Ou quand je l'aurais rendue à votre Professeur.

Habituellement, je suis sympa. Le genre de Dirlo avec sur laquelle on est content de tomber, parce qu'autoritaire mais indulgente, quand il le faut. Le genre qui comprend, qui officiellement rétorque, officieusement laisse passer. Mais je suis un peu à cran, un peu déboussolée.
Les bras croisés.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Arty Wildsmith
avatar
Auror en formation
Auror en formation
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Re: Opération spéciale

Message par : Arty Wildsmith, Mar 31 Oct 2017 - 23:23


Trollstice de l'Aigle & du Blaireau
Avec Lorelaï. LA accordés pour le RP.



Ça devrait peut-être être un plan Azarty. Magnifique, mais c’était surtout une mission de reconnaissance. Il le fait. Il n’a pas peur. Peut-être parce que ce soir il a pris quelques petits trucs fort sympathiques, on ne sait pas, je ne suis pas avec lui tout le temps non plus. Il a sa propre vie le petit. Alors effectivement, ça pouvait paraître un petit peu insouciant. Mais vous connaissez Arty, il s’en fichait complètement, l’idée du danger le guidait beaucoup plus qu’elle ne l’effrayait. Ainsi il s’était faufilé, comme il en avait l’habitude dorénavant. Seul avantage de l’insigne de préfet qui logeait sur sa poitrine. Faire semblant d’éduquer les élèves qui prétendaient être rebelles.

L’obscurité du parc le rassure, un peu, parce qu’il voit au loin se dessiner l’ombre de la Forêt Interdite et pour le coup, c’est tout sauf réconfortant. Mais il ne fera pas demi-tour. Il fallait qu’il sache, qu’il chasse, qu’il soit fixé sur les créatures habitant ce sombre et terrifiant endroit. Pourtant, il fait des petits pas chassés, se mettre tout de suite dans l’ambiance. C’est pour se déplacer plus vite, à peine effleurer les brins d’herbe. Déplacement en mode furtif, comme il devait l’apprendre en tant qu’espion et allié des enflammés. Pourtant il sait très bien, que la vie n’était pas un jeu, et qu’il se mettait clairement dans une situation bien délicate. Mais non, ça lui passait au-dessus, dans ses mèches brunes qui virevoltaient avec la brise nocturne. C’est que se faire prendre n’était pas une de ses craintes, se faire écrabouiller par un troll de la forêt non plus. Non, ce qui l’embêtait le plus, c’était de mourir à l’aventure, et de ne pas pouvoir la raconter à Aza une fois terminée. Il faisait ça pour la gloire, et il n’y aucune gloire à mourir écrasé par un troll, non vraiment, c’est juste la honte.

Il y arrive tout doucement. Les grands arbres l’accueillent immédiatement à bras ouverts, ils ont l’air heureux d’avoir de la visite, ça ne devait pas être si souvent. C’est qu’il aurait même l’impression qu’ils gigotent comme ça, suivant la musique de la lune, mouvement lancinant de droite à gauche. Non, il n’y avait rien d’inquiétant à tout ça.
Le temps de jeter un dernier regard vers le parc, le château et se noie dans la forêt. Pas de tergiversation, c’est qu’il commençait vraiment à grandir le gamin. Il se souvient du jour où il avait attendu des heures avant de pénétrer dans les bois redoutables. Mais plus maintenant. Tout de même, il s’empare d’Odette pour la pointer devant lui, juste une question de sécurité, sait-on jamais.

Évidemment, parce que sinon il n’y aurait pas d’histoire, il entend un bruit, feuillages ou branchages qui remuent, pas très loin de lui. D’un mouvement vif il se retourne, plisse les yeux, fouille du regard. Alors il fait entendre sa voix qu’il essaie de rendre menaçante, mais ça ne fonctionne jamais très bien : « J’vous préviens, si vous n’êtes pas chasseur de trolls, ouste ! » C’est que vraiment, il gagnait tant en crédibilité qu’en maturité. Odette toujours levée, prête à attaquer, c’est là qu’il se dit qu’il n’y voyait absolument rien en fait. Toujours brillamment maîtrisé un #Lumos vient produire une petite aura de lumière.
Mais. C’est qu’il y avait quelqu’un là. Il hausse les sourcils.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Lorelaï Peony
avatar
Modération GSerdaigle
Modération G
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Opération spéciale

Message par : Lorelaï Peony, Mer 1 Nov 2017 - 1:04


Réveil en sursaut. C'est le moins qu'on puisse dire. Lorelaï ouvre les yeux, plusieurs fois. Pourquoi ça marche pas? Elle ouvre les yeux, il fait noir quand même! Elle a bien ouvert les yeux quand même??? Elle est pas devenue aveugle?! Manquerait plus que ça, aveugle! Ah... Ah, ses yeux semblent s'habituer à l'obscurité. Amen. Elle n'est pas aveugle - pas encore - elle est simplement couchée dans le noir. Fait bien trop froid dans ce dortoir. Tiens, il a une drôle de forme ce lit... Et y a quand même pas mal de vent là, qui a laissé la fenêtre ouverte en plein mois d'octobre?! Oh non. Oh non. Oh non, oh non. Elle cligne des yeux, encore. Encore, encore, encore. Elle a pas fait ça?! Elle s'est pas endormie dans le parc?! Elle se lève, où est sa baguette?!

Lumos. Une pointe de lumière au bout de sa baguette qu'elle tient fermement. Ne pas oublier son sac. Quelques pas, on y voit pas grand chose, elle fait craquer le bois sous ses pieds. Il y a quand même pas mal d'arbres. Bizarre, elle ne connaissait pas cette partie du Parc. En tout cas elle ne reconnait rien.

Des feuilles, des arbres, des feuilles, des arbres. Pas de château en vue. Ni même un lac ou un terrain de Quidditch! Mais où est-ce qu'elle a bien pu s'endormir? C'est quand même assez... y a... y a pas mal d'arbres ici quand même.... l'air de rien...

Lorelaï s'immobilise. Gloup. Est-ce que... Vraiment? Un tour sur elle-même. Des arbres, des arbres, des arbres. Oui. Oui, oui.

Vraiment.

Du bruit! Éteindre la lumière! Vite! Nox. L'obscurité la protège. Taire son souffle. Ne pas bouger.
- J’vous préviens, si vous n’êtes pas chasseur de trolls, ouste !

Hiiiiiiiiiiiii!

Le cri est sorti avant qu'elle ne puisse le retenir. Les deux mains sur la bouche, elle tend l'oreille.

Un chasseur de trolls à la voix fluette. Une lumière qui s'allume. Le chasseur va la voir c'est sûr. Faut être prête à se battre Lorelaï. Elle range sa baguette, en position de combat! NON! Reprendre la baguette, mais n'importe quoi! Position de combat DE SORCIER! Tu veux mourir tout de suite ou qu'est-ce que quoi?!

Reprendre ses esprits. Respirer.
- Ne vous approchez pas ou j'attaque!

Argh, elle avait jamais vraiment souhaiter lancer de l'acide au visage de quelqu'un, mais si ce jour était arrivé. Qu'il en soit ainsi!
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Arty Wildsmith
avatar
Auror en formation
Auror en formation
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Re: Opération spéciale

Message par : Arty Wildsmith, Ven 3 Nov 2017 - 0:48


Cri à déchirer les tympans. Surprise qui élève le tout, les bras, la baguette, les cheveux. Mais il ne s’enfuit pas. Il s’avance, encore, cherche l’émettrice d’un tel son, parce qu’il avait bel et bien été féminin, à travers les arbres et les bruits étranges de la forêt. Puis il sursaute, main au cœur, la voilà, c’est une Serdaigle, déjà entraperçue quelque part, en cours sûrement. Il finit par pencher la tête. Qu’est-ce qu’elle faisait là ? Il allait devoir jouer la babysitter ?
Oh.
C’est qu’elle ferait un excellent bouclier en cas de mauvaise rencontre. Alors qu’il se retrouve devant elle, il ne pense pas un seul instant qu’elle puisse l’attaquer, il est bien trop adorable pour cela. Elle avait proféré des menaces en l’air, sans sens qui s’étaient perdues dans l’obscurité. Dommage.

- Même pas peur. T’es pas crédible tu sais.


Enfin, c’est ce qu’il dit mais pas forcément ce qu’il pense. Toujours est-il qu’il tente de prendre une voix assurée, qui ne tremble pas à peine, il essaie de se résonner. Cette voix féminine n’avait rien d’inquiétant, il pouvait arrêter de frissonner. Surtout, se convaincre. C’est que les événements ne se déroulaient pas tout à fait comme prévus. Ils voulaient des trolls, il tombait sur cette jeune fille. Et non, vous voyez déjà arriver la blague mais je ne la ferais pas. Comme quoi ce serait un peu la même chose. Elle n’est pas moche en plus, vous n’êtes pas sympa.
Main sur le menton, il réfléchit. Il ne sait plus trop, d’un coup, ce qu’il était censé faire. Il pourrait tout simplement hausser les épaules et tourner les talons, salut on se voit plus tard, ou pas. Pourtant il ne pourrait se résoudre à la laisser seule dans la forêt, tout de même, il avait certaines manières le gamin.

Mais elle était un problème, quand même. Une petite boule noire dans son aventure parfaitement lumineuse dans un endroit chaleureux. Elle ne tombait pas à pique, c’était le cas de le dire. Contrecarrait même ses plans. « Qu’est-ce que tu fais là ? » Oui parce que c’était clairement le moment d’une petite conversation anodine. On se pose ? On s’assoit par terre et on se raconte des histoires ? Il me fatigue ce petit. Pourtant il est parfaitement sérieux, il plisse un peu les yeux, toise son interlocutrice. Il ne sait même pas comment elle s’appelle, il aurait dû, le bougre. Il était question d'évaluer si elle était assez forte pour la suite, si elle pourrait, si elle en était capable. Les trolls, c’est une histoire sérieuse, alors pas de chichis. Parce que tout doucement il se faisait à cette idée, il ne pourrait pas la raccompagner au château, il n’avait pas le temps, et il ne la laisserait pas repartir seule, c’est qu’il y avait des bêtes qui rodaient. Alors pas le choix, il devrait l’emmener avec lui.

Ou alors.
Il pouvait toujours la pétrifier pour quelques heures et revenir la chercher sur la route du retour. C’est que ça se faisait. Il devrait mettre son corps immobile en sécurité afin qu’elle ne se fasse pas manger par des créatures nocturnes. Mais bon, à la regarder de haut en bas, elle ne devait pas peser très lourd.
Mais il s’impatiente, et approche Odette du visage de la Serdaigle, lui dire de se dépêcher de répondre, il n’avait pas toute la nuit. Sans jeter un regard à sa baguette à elle, fausse menace.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Lorelaï Peony
avatar
Modération GSerdaigle
Modération G
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Opération spéciale

Message par : Lorelaï Peony, Ven 3 Nov 2017 - 23:15


Pas crédible? Lorelaï pas crédible avec une baguette à la main? Mouais, elle y croyait pas elle-même. De toutes façons, y avait rien à craindre, c'était le semblant de préfet des jaunes qui se prenait pour un chasseur de trolls, rien de bien dangereux. Avec ou sans baguette, elle risquait rien. Rien, rien, rien. Ça fait beaucoup de rien. Bref, elle ralluma sa baguette à elle, la lumière c'est bien, ça aide à voir mieux, surtout la nuit d'ailleurs.

Le petit faisait pas peur, par contre il avait des questions bien pertinentes. Qu'est-ce que tu fais là? Fin, qu'est-ce qu'elle faisait là? Lorelaï regarda autour d'elle, aucune idée. Elle ne se souvenait même pas de s'être rapprochée de la forêt interdite. Rien qu'à cette pensée d'ailleurs, elle eut des frissons dans tous le corps. Eurk, comment avait-elle bien pu atterrir au milieu des bêtes et des créatures que cachait la forêt? On aurait presque dit qu'il n'y avait pas d'autres raisons que celle d'être au même moment, au même endroit qu'Arty. Comme si... le destin en avait voulu ainsi. Comme s'ils étaient fait pour se rencontrer ce soir là, à cet endroit. Sinon pourquoi et comment Lorelaï aurait bien pu s'endormir dans le parc? Sincèrement, aucune idée, aucune piste de réponse. Lorelaï haussa les épaules et fit un « ppprou » avec ses lèvres. Petit son qui signifiait « j'sais pas mais on s'en fout.»

Par contre, ce qui l'intéressait soudainement, c'était cette histoire de chasse aux trolls. Est-ce que ce petit gringalet allait vraiment se risquer à une chasse aux trolls? Il fallait absolument qu'elle assiste à ça! Puis, regard autour d'elle, son siamois ne semble pas présent. S'il n'y a que lui, ça peut être intéressant. Le vert est beaucoup trop dark pour être amusant. Impulsif mais dark. Bof... Par contre, le jaune là... impulsif et stupide, ça peut donner des étincelles sympathiques!
- Toi qu'est-ce que tu fais là? Tu vas vraiment chasser les trolls?

Elle jette un œil méprisant sur la baguette qu'il pointe dans sa tronche,
- Ça peut vraiment faire des miracles ces choses là, faut croire!
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Arty Wildsmith
avatar
Auror en formation
Auror en formation
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Re: Opération spéciale

Message par : Arty Wildsmith, Mer 8 Nov 2017 - 0:06


Il espère qu’elle ne va pas lui répondre. Parce qu’il s’en fiche. Ce que faisait la Serdaigle durant son temps libre, après tout, ça ne le regardait même pas. Alors il attend, un peu craintif. Pourvu qu’elle ne se lance pas dans un monologue intégral spécial j’raconte ma vie. Puis finalement, la réponse absolument parfaite qui allume une petite lumière dans le fin fond du regard d’Arty. Juste un petit bruit, awesome. Il sourit. Parce que le avant était loin d’être intéressant, il fallait se focaliser correctement sur le maintenant, et ils n’avaient pas toute la nuit pour y réfléchir. Mais le Blaireautin sent qu’il a titillé la curiosité de la Bleue & Bronze. C’est qu’elle n’était visiblement pas intéressée que par la bagarre à mains nues.
C’était donc ça.
De là qu’il l’avait déjà vue. Il lève les yeux au ciel, mais pas par exaspération, pour se saluer de cette fameuse mémoire. Pourtant non, elle ne lui faisait toujours pas peur, après tout, pourquoi.

C’est qu’il devait la convaincre de venir avec lui maintenant, ne pas l’inquiéter de trop, ne pas la brusquer, l’amadouer tout doucement. Excepté qu’Arty n’était pas réputé pour son tact, bien au contraire.
Mais son regard sur Odette le froisse. Quoi ? Elle n’était pas à son goût ? Pas assez jolie ? Parce qu’elle se trompait totalement, Odette était vraiment miraculeuse, pas besoin d’ironie dans la considération, c’était ainsi. C’est qu’elle devait être jalouse, peut-être, sûrement. Odette, normal. Il secoue la tête, l’air de dire, mais enfin arrête de dire des bêtises et tais-toi donc malheureuse. Mais sa bouche est cousue, fort heureusement.

Il s’éclaircit la gorge, prêt à faire son fameux plaidoyer pour la quête qu’il s’apprête à entamer. Même si finalement, ça ne devrait pas être si difficile que ça, après tout, elle n’était pas encore partie en courant ou lui soufflant que c’était tout à fait n’importe quoi. Il lui sourit, il n’est pas rancunier le gamin, puis après tout, c’était un peu flou ce cours lointain. Alors autant passer à autre chose.

- Oui, tu me crois pas ? J’t’assure qu’il y a des trolls dans la forêt ! Faut les trouver, pour s’amuser tu vois, une vraie aventure. Comme ça. On y va ?

Il laisse sortir ses dents éclatantes. Finalement, il pense, il pourrait faire le fameux coup, prétendre sans aller, pousser l’autre à lui courir après. Ça avait marché tellement de fois sur lui. Alors il baisse Odette et fait mine de partir, direction les profondeurs de la fabuleuse Forêt Interdite. Sans se retourner vers la Serdaigle, il balance un « Allez ! Chop-chop ! T’as pas peur j’espère ? T’inquiète j’te protègerai, avec ma faiseuse de miracles ! » Odette se lance dans les arabesques, rayons lumineux. Toujours provoquer l’autre, ça pouvait éventuellement servir, faire croire aux sentiments faibles pour la pousser à montrer que non, elle oserait, peut-être. Quand à croire les yeux fermés dans les capacités d’Arty à protéger une camarade, c’était tendu. Mais sur un malentendu, admettons. Surtout qu’il pouvait éventuellement prétendre à inspirer la compassion, les autres souvent, pensaient qu’ils ne pouvaient pas le laisser partir seul à l’aventure, faire quelque chose, absolument.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Lorelaï Peony
avatar
Modération GSerdaigle
Modération G
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Opération spéciale

Message par : Lorelaï Peony, Mer 29 Nov 2017 - 0:41


Lorelaï avait un air teintée de dégoût, de peur et de surprise sur le visage. Une espèce de grimace réticente qui reflétait son état intérieur. Cette puce de cirque était donc sérieuse ? Elle fit de si grands yeux que ses sourcils allèrent frôler la racine de ses cheveux. Puis releva une narine, se demandant comment un être aussi petit pouvait s'aventurer dans une forêt aussi sombre en pensant s'en sortir vivant. Oui, il semblait stupide - malgré l'insigne qu'il portait sur sa cape, plus grande erreur de l'Histoire de Poudlard - mais il ne semblait pas suicidaire.

La jeune femme détendit ses épaules, prit une grande inspiration, regarda à sa gauche, à sa droite. Des arbres, que des arbres et encore des arbres. Parmi lesquels se cachaient d'affreuses créatures... dont apparemment des trolls. Une grimace encore plus grande sur les lèvres quand elle entendit ce mot. Elle n'avait aucune envie de se confronter à des trolls, celui en face d'elle lui suffisait bien ! Elle pouffa de rire, se trouvant très drôle, avant de s’apercevoir que le gamin était parti. Ou du moins, faisait mine de partir.

Elle ferma les yeux, les serra très forts, le visage crispé, la main tendue autour de sa baguette. Elle n'avait pas le choix. Elle devait le suivre. Mieux valait être avec un abruti que seule au milieu des bois. Au moins lui semblait savoir où il allait. Elle soupira longuement, tel un pneu percé, déglutit bruyamment et lui emboîta le pas. Ils allaient trouver un troll - un petit, tout petit - lui faire coucou de loin et s'encourir vers le château. C'était ce qu'ils allaient faire. Oui, elle hocha la tête. Pas plus. Juste un troll, et bye bye la Forêt Interdite !
- T’inquiète j’te protégerai, avec ma faiseuse de miracles !

Lorelaï couru un peu pour le rattraper. Son petit corps qui traverse la Forêt à grands pas, sa baguette - Odette ? - empoignée, elle n'était pas rassurée. Même elle dans son uniforme stupide était plus rassurante. Elle poussa un long gémissement.
- Haaaan, et ils se trouvent où tes trolls là ?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Arty Wildsmith
avatar
Auror en formation
Auror en formation
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Re: Opération spéciale

Message par : Arty Wildsmith, Dim 3 Déc 2017 - 23:08


LA de Lorelaï

Évidemment. Peu de gens résistaient à l’appel des trolls. Et encore, ce n’est pas signe de bravoure, juste de la lâcheté. Parce que chasser les trolls était l’activité méritant le prix de l’awesomeness. C’est pourquoi Arty n’est pas surpris de voir la Serdaigle accourir à ses côtés. Avoir une petite bribe de gloire dans cette grandiose chasse. Le problème c’est que la voix de la blonde vient à transpercer le silence assourdissant de la forêt. Oh non. Il se retrouvait maintenant avec une enfant qui allait réclamer les trolls comme certains demandent de façon annoying et répétée c’est quand qu’on est arrivés ? Non ça n’allait pas le faire. Il n’avait pas la patience pour s’occuper des enfantillages de quelqu’un d’autre que lui-même. L’égoïste. Mais ça ne devrait plus vous surprendre. Pourtant il se contente de lever les yeux au ciel. Il savait se montrer tolérant, parfois, visiblement quand il s’agissait d’aventure épique.

En plus elle avait tout faux là. Ce n’était pas ses trolls à lui. Il ne fallait pas qu’elle commence à s’attacher et à mettre des possessifs affectifs partout sinon ils ne pourraient mener leur mission à bien. Bientôt elle pourrait donner des surnoms mignons aux éventuels trolls rencontrés, non vraiment il n’avait pas besoin de mêler de quelconques sentiments à cette quête, clairement pas le moment. Surtout qu’il ne comprenait trop les gens qui agissaient ainsi, pas du tout son style. Alors il se sent obligé de mettre les choses au clair tandis qu’ils s’avancent dangereusement au cœur de la forêt. Avant qu’ils passent vraiment aux choses sérieuses et à l’action. Parce que dans les feux de l’adrénaline, ils n’auraient plus le temps. « Écoute je ne sais pas où ils sont ces trolls. Et commence pas à faire ton bébé impatient, sinon j’te laisse ici et tu te débrouilles. » il s’était retourné vers elle avec un faux air sérieux sur le visage, ce qui ne lui allait pas du tout d’ailleurs. « Puis tu sais, c’est une quête de longue haleine, il faut se montrer brave & attentif. Ce sera pas plié en une demi-heure. » Avertir l’autre de la difficulté de l’aventure. Ce n’était pas pour tout le monde.

Ça lui rappelle alors soudainement l’expédition visant à chasser des Leprechauns qui ne s’était pas passée comme prévu. Pire, il avait carrément fuit devant le danger, alors qu’espérait-il ici ? Surtout qu’il y avait une certaine différence de taille entre les deux créatures, en effet, les trolls avaient la réputation d’être un chouïa plus grands. Mais le Blaireautin ne laisse rien paraître, aucun doute, aucune hésitation. Après tout, l’espièglerie et l’insouciance formaient un masque absolument parfait, indécelable.
Un pas devant l’autre donc. Balayer des yeux les arbres qui ne respiraient pas la joie de vivre, un vrai cliché cette forêt quand même. C’est alors qu’un bruissement inconnu et non repérable arrive jusqu’aux oreilles du Poufsouffle, furtivement, d’un coup. Par réflexe il s’arrête alors et s’accroche au bras de Lorelaï. Il aurait pu se cacher derrière elle s’il était persuadé que la menace venait de devant eux, ce qui n’était pas le cas. Alors dans le doute il se fige, animal qui lève les oreilles à l’affût d’une attaque foudroyante. « C’était quoi ça ? T’as entendu ? » Effectivement il aurait pu aussi lui demander si elle prévoyait de mourir ici maintenant mais tout de même, il ne voulait pas l’inquiéter plus que nécessaire.

C’est à ce moment que l’idée le frappe vraiment, pour la première fois. Il n’y avait pas que des trolls dans cette forêt, bien d’autres créatures ambulaient parmi ces arbres. Et qu’elle était sa chance ou plutôt leur chance pour qu’ils tombent directement sur un troll ? Impossible, ou cela relèverait véritablement du miracle.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Lorelaï Peony
avatar
Modération GSerdaigle
Modération G
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Opération spéciale

Message par : Lorelaï Peony, Ven 8 Déc 2017 - 23:17


L'asticot se montra directement désagréable. Déjà qu'elle le portait pas dans son cœur, elle allait finir par véritablement l'abhorrer avec une attitude pareille. Et, elle ne jouait pas au bébé impatient ! Elle tentait tant bien que mal de survivre dans une forêt INTERDITE aux étudiants pour risque de danger de mort ! Désolée de paraître rabat-joie Monsieur Je-n'ai-tellement-pas-de-cervelle-que-je-ne-me-rends-pas-compte-du-danger-auquel-je-m'expose.

En plus il se gênait pas pour la menacer d'abandon ! Elle allait le remettre à sa place tout de suite en lui jetant en pleine poire que sa mère était décédée quand elle avait quatre ans, et qu'elle avait des troubles de l'attachement avec peurs abandonniques depuis lors, et que s'il la laissait seule au milieu de cette forêt, elle se suiciderait en se jetant dans la gueule de la première acromentule qu'elle rencontrerait, quand il s'arrêta net devant elle pour lui balancer la pire horreur qu'il aurait pu articuler à cet instant : l'aventure demanderait certainement plus de trente minutes.

La blonde resta quelques secondes comme suspendue.
Mais alors, combien de temps allaient-ils rester là ?! Elle était fatiguée, avait mal aux pieds dans ses chaussures stupides et... Mais, il était déjà reparti ! Elle le rattrapa, convaincue qu'elle aurait d'affreuses ampoules le lendemain matin, si ses pieds n'avaient pas été arrachés par des centaures sans cœur d'ici-là.

Or, le blaireau s'était remis en marche avant qu'elle n'ait pu sortir un son de sa bouche pourtant déjà grande ouverte. Elle marmonna quelques mots dans sa barbe métaphorique et le suivi, se demandant déjà comment elle pourrait le convaincre de rentrer plus tôt.
Peut-être en lui promettant un passage aux cuisines ? Les jaunes étaient friands de nourriture de ce qu'elle avait pu comprendre. Ou peut-être pouvait-elle négocier de lui offrir un portrait de lui-même en Napoléon. Autant utiliser ses talents pour éviter la mort, au moins ça lui serait utile.

Elle commençait déjà à imaginer l'oeuvre qui, franchement, s'annonçait sympa. C'est que cette larve de mouche à viande avait quand même une certaine allure. En plus, avec sa petite taille, il lui rappelait vraiment l’Empereur français. Mais la question était, devait-elle le peindre avec une tenue militaire ou avec sa...

Le choc fut tel que Lorelaï poussa un cri d'effroi. Il s'était arrêté et lui avait agrippé le bras. C'est bon. Ils étaient cuits. Foutus. Morts. Couic. Finis.
- C’était quoi ça ? T’as entendu ?

Lorelaï était à l’affût. Non, elle n'avait rien entendu. Elle rêvait d'Arty en Napoléon, elle écoutait pas ce qui se passait autour d'elle ! Avait-il cru qu'elle avait la capacité cognitive de faire deux choses en même temps ? Pour qui l'avait-il pris ? Pour une Serd...
- Hiiiiiii !

Oui, oui ! Il y avait bien du mouvement, là, devant eux. Arty à son bras, elle pointa sa baguette sur le buisson d'où semblait provenir le bruit. Elle s'avança à petits pas, doucement. Ne respirant plus, prête à lancer le sort le plus puissant qu'elle connaisse. C'était lequel déjà ? Qu'est-ce qu'ils avaient vu en Défense Contre Les Forces de Mal ? Aguamenti ? Aservo Meto ? Mais il était sérieux ce prof de défense ?!!! Elle n'avait aucune idée de quoi balancer à ce monstre !!!

Encore un bruit, elle s'immobilisa. Le monstre sorti alors  lentement, majestueusement, du buisson qui le recouvrait. Lorelaï resta sans voix face à son long cou gris et touffu qui s'agitait d'avant en arrière devant les deux étudiants. Le cri de la bête éveilla un frisson en elle qui la parcouru jusqu'au sommet de son crâne. Son cœur s'accéléra quand elle aperçu les ailes de l'animal... Comment allaient-ils échapper à ce
- Pigeon !

Elle se retourna vers Arty,
- Tu m'as fait avoir une crise cardiaque pour un pigeon, sérieusement ?! Nan mais franchement, je peux savoir à quoi tu joues Artemis O'Toole ?

Sa voix résonnait de plus en plus fort dans la forêt interdite sans qu'elle ne s'en aperçoive. Elle relâchait la pression induite par le pigeon, elle ne se souciait plus que de dire ses quatre vérités à l'abruti en face d'elle.
- Tu me parles de bravoure et d'être attentif, et regarde toi ! Pfff, je ferais mieux de rentrer toute seule !

La blonde se retourna, déterminée à sortir de la forêt, quand un bruit sourd la fixa sur place.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Arty Wildsmith
avatar
Auror en formation
Auror en formation
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Re: Opération spéciale

Message par : Arty Wildsmith, Mar 26 Déc 2017 - 15:07


Mais tais-toi pourquoi tu cries comme ça on va se faire repérer là chut un peu. C’était ça aussi, emmener avec lui une petite fille frêle, à cause d’elle, ils courraient à leur perte, c’était évident. Ils mourraient dans cette forêt. Tout cela à cause d’un hi déplacé et suraigu. J’vous jure. Mais il continuait de fixer avec beaucoup trop d’insistance l’endroit d’où provenait le terrible bruit. Il s’attendait à tout, s’imaginait le pire. Bien que ça ne pouvait pas être un troll, il l’aurait déjà entraperçu, senti ou du moins entendu un bruit plus imposant. C’est donc les yeux s’agrandissant tellement qu’ils lui arrivaient maintenant au milieu du front qu’il assista au débarquement de la terreur. C’est que l’animal avait des ailes en plus, et une furtivité à toute épreuve, il les mettrait en morceaux en un rien de temps. Oui, le pigeon pouvait être coriace. C’était un oiseau sans peur qui s’approchait – pas farouche – des humains et de la civilisation. Alors c’est tout à fait gêné qu’Arty fit une grimace à la Serdaigle tandis qu’elle le rouspétait. Bon c’est vrai, il s’était un peu vite emballé, et avait crié au loup alors qu’il n’y en avait pas. Mais ce n’était pas une raison. De le rouspéter ? Non. De l’appeler ainsi.

- M’appelle pas comme ça là ! Même dans une période de crise tu. ne. m’appelle. pas. comme. ça !


Artemis beurk. Il gronde un peu. Il détache chaque mot, tente d’avoir son attention afin qu’elle retienne vraiment la leçon. Quand même, un peu de respect. « T’as cru que j’savais que c’était un pigeon ou bien ? J’suis pas un radar à pigeons ! » Effectivement, c’est qu’il n’avait pas tout à fait tort le gamin. Il ne pouvait pas prévoir l’arrivée grandiose d’un tel oiseau. Puis il se mit à soupirer de soulagement, les mains sur les genoux, reprendre un souffle à peu près normal. Tranquille. Il ne fait pas vraiment attention au mouvement de fuite que l’Aiglonne est en train d’amorcer. Chaque chose en son temps. De toute façon elle ne pouvait pas aller bien loin.  
Quand même, il se relève. D’un coup il ne savait plus très bien s’il voulait continuer l’aventure. C’est que ce pigeon lui avait fait réaliser qu’ils n’étaient pas de carrure suffisante pour affronter un troll des forêts. Il allait d’ailleurs lui dire, attends-moi, j’viens avec toi, pars pas comme ça j’ai peur me laisse pas là. Il la rejoint, il n’a pas entendu le bruit, pourtant, difficile de passer à côté.

« Pourquoi tu bouges plus ? Il la regarde, c’est qu’elle est totalement figée. Voilà que ça s'agite trop fortement devant eux. Il passe sa main dans ses cheveux, inquiet. Ça allait être un gros pigeon celui-là, à coups sûrs. Un petit pigeon comme le précédent ne remuait pas tant la terre. Puis il se dévoile, derrière un arbre, pas loin d’eux.
Un bébé troll. Forcément, parce que sinon il serait dix fois plus grand. Un bambin troll, allez, admettons. Arty ne le quitte pas des yeux, ses jambes se mettent à trembler. Qui avait eu cette brillante idée encore ? Il chuchote et crie en même temps. C’est toi là avec ton cri de fille en détresse ! Tu l’as ramené ! T’as pas plus misogyne comme remarque ? Essaie un peu pour voir, d’avoir l’air courageux. Non, décidément, ça te va pas. C’est-à-dire que c’est physiquement impossible pour toi, tellement ta bouche se tord de peur à cet instant présent. FUYONS ! » Bah enfin mec, qu’est-ce que tu fais ? T’es venu spécialement pour ça et tu décides de fuir comme un dératé dès que le danger pointe le bout de son nez ? Même pas le troll les avait regardés. Il se contentait juste d’être moche, hideux et de secouer un arbre. Il y avait pire comme moment de frayeur intense.

Mais il prend tout de même ses jambes à son cou. Enfin, juste quelques pas, avant de se rendre compte qu’il n’était pas seul. Il se retourne, tend sa main. « Allez viens, on bouge là, on va mourir ! » On parle quand même du gamin qui affronterait n’importe quoi pour les oiseaux enflammés. Mais là, un enfant troll, non pas trop son truc. Il panique.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Lorelaï Peony
avatar
Modération GSerdaigle
Modération G
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Opération spéciale

Message par : Lorelaï Peony, Ven 19 Jan 2018 - 17:46


[Lancé de dé autorisé par Harmony]


Figée.
La blonde était complètement clouée sur place.
L'ombre s'avançait vers eux, à pas lourds mais étrangement rapides.
Comme une tortue géante.
Beaucoup trop rapide.

La voix du ver derrière elle, qui l'engueule.
A juste titre.
Elle contestera pas.
C'était son idée, mais c'est pas le moment.
Il se défile, mais c'est pas le moment.

Il fuit.
Elle reste.
Il revient.
Elle reste.
Il lui tend la main.
Elle se réveille enfin.

Elle le suit, mais il est trop tard.
Le troll les rattrape.
Il est à présent face à eux.
La baguette à la main, Lorelaï menace le troll.
Bébé troll.
Troll quand même.

Vite, un sort ! N'importe lequel.
Elle regarde le ver, il semble pas agir plus vite qu'elle.
Allez, qu'est-ce que t'as appris avec Benbow ?!
Ah ! Utiliser l'environnement !

Dé:
 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Maître de jeu
avatar
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Opération spéciale

Message par : Maître de jeu, Ven 19 Jan 2018 - 17:46


Le membre 'Lorelaï Peony' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 6 faces' :
Revenir en haut Aller en bas
Arty Wildsmith
avatar
Auror en formation
Auror en formation
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Re: Opération spéciale

Message par : Arty Wildsmith, Mar 6 Fév 2018 - 19:30


Il le regarde. De haut en bas, plusieurs fois, déglutit, plusieurs fois. Il n’avait pas encore vu la situation de cette façon. Certes il avait paniqué mais c’est qu’il avait complètement oblitérer l’essentiel : l’aventure. Il s’était avancé, prêt à se jeter sur eux, les manger tout cru. Belle façon de finir sa vie, surtout qu’il n’y avait aucun public pour l’applaudir, non c’était juste triste. Mais c’est avec des yeux écarquillés qu’il observe les sortilèges sortir de la baguette de Lorelaï. C’est qu’il en serait presque admiratif. C’est un succès triomphal. La peur cède doucement sa place à un sourire satisfait sur le visage du Blaireautin. Devant l’incompréhension complète du bambin trollesque. Il ne sait plus ce qui lui arrive, il secoue les mains, cherche sa tête glacée. Arty en rigole, s’attrape les côtes. « Il faut le finir ! c’est le moment ! » Non pas tellement. C’est-à-dire que ta camarade s’est un peu occupée de l’immobiliser pendant quelques secondes, la moindre des choses serait de la remercier et de se mettre à courir. Mais non, il est content le gamin, il en sautillerait presque si ses membres ne tremblaient pas autant.

Alors il serre Odette dans sa main moite. Juste le temps de penser qu’il s’agissait peut-être d’un entraînement comme un autre. Après tout, pourquoi pas. C’est qu’il avait l’imagination gigantesque le Poufsouffle. Il n’était pas si difficile pour lui de prétendre, dans ses rétines fixées sur la créature monstrueuse, que tout ceci n’était qu’un jeu. « Oh ! On pourrait le faire tomber ! Oui ! » Il s’exclame devant l’idée brillante qui vient de lui percuter les neurones, le résultat est un peu douloureux, surtout vu de l’extérieur. Il pourrait apparaître totalement fou. Pourquoi tu ne poursuis pas la fuite ? Il jette un œil sur le côté, s’assurer que l’Aiglonne était toujours avec lui. Il lui lance un sourire qu’il aurait voulu rassurant qu’euphorique, mais tant pis, c’était tout ce qui l’avait. La voir utiliser la magie contre le bébé troll avait réveillé son côté téméraire, puis au cas où, visiblement, elle pourrait le protéger.

L’idée était donc la suivante : ligoter les jambes du petit géant. Il aurait pu choisir de l’exploser, mais il ne savait pas trop si cela fonctionnerait réellement. Ainsi Odette s’élève, célèbre chevalière qui mène un nouveau combat illustre.


Lancer de dé:
 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Maître de jeu
avatar
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Opération spéciale

Message par : Maître de jeu, Mar 6 Fév 2018 - 19:30


Le membre 'Arty Wildsmith' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 6 faces' :
Revenir en haut Aller en bas
Gladys Everlood
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Opération spéciale

Message par : Gladys Everlood, Mer 28 Mar 2018 - 18:36


(Pas de post depuis plus d'un mois, autorisation de Lorelaï pour reprendre le sujet :D)







Percevoir l'avenir

_PV Phaedra Elsie







Divination. Cette discipline totalement fantasque et franchement douteuse de la magie, même de l'avis de la plupart des grands sorciers. Ce cours n'était pas mon point fort, mais je me voyais mal en étude des moldus, vu les applications limitées de ce cours pour moi, ou encore en arithmancie, un peu trop mathématique à mon gout. Mais pendant le cour, au moins, on avait sujet à rire, même si je n'étais pas parvenue à avoir la moindre vision durant l'année, tout comme une grande majoritée des élèves ce qui pouvait être frustrant pour certains. Nous avions donc décidé avec Phaedra, de tenter quelque chose que j'avais trouvé dans un livre en provenance de Castelobruxo. Il s'agissait d'une plante nommée l'ayahuasca que les moldus considéraient comme hautement stupéfiante. Dans le livre néanmoins, il était fait référence à une décoction basée sur les lianes de ce végétal qui ouvrirait supposément l'esprit à la lecture du présent et du futur. L'usage en était bien entendu interdit à Poudlard, mais aux grands maux les grands remèdes, je ne serai pas en échec dans cette branche pour mes examens ! Puis cela avait l'air plutôt amusant. Je savais que la Serdaigle était plutôt douée en potion, ce n'était peut être pas sa matière de predilection, mais elle était largement capable de faire la préparation et surtout, elle était tout comme moi, peu regardante sur le règlement. De plus, ça lui permettrait en même de travailler ses cours... même si elle en avait sûrement moi besoin que moi ! Quant à moi, j'avais dégoté cet ingrédient essentiel simplement en envoyant une lettre à un apothicaire du Brésil pour recevoir quelques racines par colis afin d'éviter la boutique du chemin de Traverse qui communiquait avec l'école.

"-Incendio!" Les quelques bougies de l'endroit se mirent à brûler, diffusant une lumière tamisée qui contrait les faibles rayons du soleil passant au travers des craquelures des planches. J'étais donc là assis au sol les jambes en tailleur, triturant l'anneau au bout de ma chaînette, dans cet appentis désaffecté de la Forêt Interdite, non loin du Lac Noir, qui ne contenait que quelques rames brisées et une barque à la coque défoncée. Attendant l'arrivée de ma comère depuis quelques minutes maintenant, je regardais d'un air malicieux le breuvage que nous nous apprêtions à consommer. Il terminait de bouillir dans un coin, prenant doucement des teintes brunâtres troublées de fumerolles bleues. Le fruit de deux semaines de préparation éprouvantes. La chaleur causée par le soleil s'atténuait légèrement par la présence du vent, ce qui rendait ce four un peu plus supportable. Il s'agissait du meilleur endroit que nous ayons pu dégoter, discret et loin du château, peu fréquenté et sur. Je me replongeai dans ce livre de potions étranger, relisant une dernière fois le passage concernant les effets secondaires, tous semblant plus désagréables les uns que les autres, en attendant l'arrivée de Phaedra qui ne devrait désormais plus tarder.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Opération spéciale

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 23 sur 24

 Opération spéciale

Aller à la page : Précédent  1 ... 13 ... 22, 23, 24  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Forêt Interdite-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.