AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard
Page 4 sur 49
La Cabane Hurlante
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 26 ... 49  Suivant
Mangemort 02
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite

Re: La Cabane Hurlante

Message par : Mangemort 02, Mar 24 Juin 2008 - 15:14


La Cabane Hurlante était vide et seul le vent soufflant entre les planches aurait pu expliquer les interminables grincement qui faisaient "hurler" la maison. Mais l'opinion s'accordait à faire vivre dans cet endroit de nombreux fantômes, ça attirait les touristes. Aussi Mrs Gardenbottle ne s'étonna guère quand un craquement plus sonore que les autres s'en échappa alors qu'elle gravissait la route menant à son cottage non loin de là. Moldue, elle avait toujours cru dur comme fer à ces vieilles légendes mais était habituée à vivre non loin et n'éprouvait aucune crainte car elle n'avait jamais eu de problèmes, au contraire elle avait pu monter un petit buisness de "room and breakfast" qui attirait les voyageurs en quête de sensations fortes ( le cottage perdu dans la lande brumeuse et la silhouette menaçante de la maison hantée qu'on apercevait au loin avaient de quoi nourrir l'imagination la plus stérile ). Elle passa son chemin.

Artemis, car c'était lui qui avait transplané, vérifia qu'il était bien seul grâce à un sortilège de détection et alluma sa baguette une fois la vieille femme éloignée. Il n'aimait pas trop se faire remarquer aussi près des moldus mais tout le monde croirait à une nouvelle colère des fantômes et personne n'oserait s'approcher. Toutefois, on est jamais trop prudent, il utilisa un sortilège Repousse-Moldu et un Anticatimini pour prévenir toute intrusion, puis il s'assit sur un tabouret couvert de poussière qui vacillait dangereusement sous son poids et tourna machinalement sa baguette de cristal entre ses doigts, comme il l'avait toujours fait.


* Il ne devrait plus tarder maintenant * pensa-t-il en consultant son Lunoscope

En effet, très ponctuellement, 03 transplana dans la pièce dans un craquement sec. Artemis le salua d'un très sobre signe de tête et se leva. Il avait accepté de le combattre avec joie car il était un peu rouillé par ces longs mois d'inactivité. Il ne connaissait pas ce mangemort, qui était une recrue récente, mais il savait qu'il avait déjà été entrainé par 48. La pièce était assez grande pour qu'ils puissent se battre à l'aise, Artemis recula vers le fond et fit signe à son confrère qu'il était prêt.

- C'est quand tu veux...

Il appréhendait un peu ce retour. Pourtant ce devait être la seule chose qu'il savait faire, il grimaça devant cette triste réalité.
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 03
avatar
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La Cabane Hurlante

Message par : Mangemort 03, Mar 24 Juin 2008 - 15:42


03 avait été prévenu d'un petit duel 'amical' entre mangemort dans la cabane hurlante. C'était son deuxième vrai combat, car 48 l'avait comme qui dirait essoufflé lors du premier. Une fois qu'il eut reçu l'invitation, il se rendit à Pré au Lard le plus rapidement possible, il ne savait pas à qui s'attendre et ne savait pas non plus ce qu'il l'attendait, il craignait un peu le pire mais d'un pas décidé il gravit la colline, du moins en transplanant, jusqu'à la cabane hurlante. De là il s'approcha tout doucement de la porte et la poussa ce qui eut pour effet de produire un bruit sourd, un lourd grincement... Il entra et vit un mangemort au milieu de la pièce, il s'agissait de 02, 03 l'avait croisé quelques fois dans Hollow sans plus. Le mangemort le salua d'un signe de tête avant de se mettre au fond de la pièce, 03 fit de même. Il entendit alors un petit : *C'est quand tu veux...*. 02 semblait pressé de commencer, 03 avait donc la main pour sa plus grande chance, il n'allait finalement pas être trop perdant dans ce duel, du moins il fallait espérer... La lumière vacilla au dessus de leurs têtes, le vent faisait encore des siennes et un petit courant d'air produisait un bruit affreux entre la lampe qui bougeait dans un grincement lourd et le vent qui sifflait. La pièce était à peine éclairée mais suffisamment pour voir son adversaire et c'était tout ce que 03 demandait... Il commença alors.

Tu es sûr de me laisser la main ?

02 acquiéça d'un signe de tête, il semblait déterminer et il fallait que le combat commence, 03 avait envie de lancer des sorts qu'il n'avait jamais utilisé et ça se pouvait que ce soit le bon moment. 03 était adepte des sorts qui ont des effets indirectes, et qui n'attaque pas directement, il aime par ailleurs faire jouer les éléments pour que son adversaire soit déstabilisé, bah quoi... des sorts peuvent se révéler plus efficaces que vous ne pouvez le pensez, il suffit de savoir les manier. 03 prit sa baguette en os, et la pointa sur 02, il salua comme pour tout début de combat 'amical' avant d'attaquer. Il baissa alors sa baguette vivement sur les pieds de son adversaire puis dit d'une voix assez basse.

Terra Soluenta

A peine le temps de voir le sort partir qu'il fallait déjà réfléchir à un nouveau sortilège car 02 n'allait sûrement pas se laisser avoir par un de ses sortilèges de bases mais une bonne combinaison pouvait faire l'affaire, c'est alors qu'il eut l'idée de l'élasticité des jambes, si 03 ne pouvait plus marcher comme il le désirait comment éviterait-il les sorts l'attaquant pas en bas. Ce fut comme une lumière et aussitôt dit, aussitôt fait, il tourna sa baguette dans les airs et visa les jambes de 02.

Elasticus tarantes

Le sort fonça aussi directement près de son adversaire, et 03 savait qu'il pouvait encore en faire un dernier pour que le tout soit équitable et surtout pour qu'il ait une chance de toucher 02. Il ne réfléchit pas plus vite, son sortilège préféré, celui qui pouvait s'avérer très utile en corps-à-corps si l'on pouvait appeler ça comme ça...

ELECTROCORPUS cria-t-il.

Les trois sorts se dirigèrent furtivement vers 02, mais celui-ci ne semblait pas avoir peur... Il était sans doute puissant et 03 n'aurait peut-être aucune chance mais ça ne coûtait rien d'essayer, de toute façon, il ne changerait sa tactique de combat qu'en grande difficulté, et comme c'était lui qui commençait, on ne pouvait pas appeler ça de la difficulté... En y repensant, pour laisser commencer 03, l'adversaire, 02, devait avoir une bonne raison... peut-être n'étais-ce qu'un plan tactique pour l'épuiser, ou peut-être pour lui montrer l'étendu de ses pouvoirs, quoi qu'il en soit, 03 allait essayer de ressortir de ce combat avec le moins d'égratignures possible, c'est dur de s'expliquer après...

*En fait, il se peut que je sois bien dans la mer*e...*


Dernière édition par Mangemort 03 le Mar 24 Juin 2008 - 17:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 02
avatar
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La Cabane Hurlante

Message par : Mangemort 02, Mar 24 Juin 2008 - 16:30


Artemis attendait, tous ses sens concentrés sur son adversaire. A sa grande surprise, ce dernier ne s'embarrassa pas de sortilèges informulés ce qui lui laissa suffisamment de temps pour comprendre les sorts qui lui étaient lancés en lisant sur les lèvres et en tendant l'oreille. Il avait vécu tellement de combats et affronté tellement d'adversaires différents qu'il avait beaucoup de réflexes. Il réagit instinctivement au premier sortilège: * cursum magneto * pensa-t-il en faisant un habile moulinet avec sa baguette. Les deux premiers rayons dévièrent de leurs trajectoires pour se perdre dans un autre coin de la pièce. Le second était arrivé trop vite et il ne savait pas de quoi il s'agissait mais ce danger était écarté et il avait entendu 03 hurler le dernier sort...ce qui l'arrangeait bien.

Il n'attendit pas de voir si son sotilège de défense avait fonctionné pour contrer l'Electrocorpus, * reversus suprocortcele * Le beau rayon bleuté rebondi sur un mur invisible et revint sur son lanceur à grande vitesse. Il avait été inventeur de sortilèges pour le Ministère et ce dernier sort était le sien, cela allait le mettre un peu en confiance et il espéra que son adversaire ne connaissait pas le Reversus, qui était pourtant sur les listes du Laboratoire.
Il avait eu chaud, heureusement que 03 avait usé de sortilèges formulés, une grosse erreur de sa part.


Artemis savait qu'il fallait prendre de vitesse son adversaire et profiter de l'effet de surprise qu'avait provoqué le sort de l'Electrocorpus. Avant le combat il avait bien observé tout les éléments de la pièce qui pouvaient l'aider et s'était mis en mémoire quelques sorts à ressortir.

* Diffindo * Il lança le sortilège à ras de terre, c'était un sort peu voyant et dangereux surnommé "la faucheuse". Il pensait que le regard de 03 serait attiré par le bleu électrique de l'Electrocorpus et ne verrait pas la lame invisible qui avançait à ras de terre. C'était une ruse qu'il avait déjà utilisé avec succès à de nombreuses reprises. Comme il ne savait pas trop à quoi s'attendre de la part de son adversaire, novice mais imaginatif, il se remit sur ses gardes, bien sur ses appuis, les jambes légèrement fléchies et la baguette haute. Il ne se sentait pas très à l'aise, le manque de pratique lui ayant fait oublier pas mal de sortilèges et il se sentait donc un peu démuni face au jeune mangemort.

* Il a l'air vif, il va falloir créer le jeu et distribuer les cartes sinon je vais vite me retrouver débordé *
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 03
avatar
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La Cabane Hurlante

Message par : Mangemort 03, Mar 24 Juin 2008 - 17:14


Le combat avait plutôt mal commencé, les deux premiers sorts avait été déviés par un autre sortilège informulé que 03 ne connaissait pas mais qu'il faudra qu'il apprenne un jour, ça pourrait peut-être être utile en cas de grosse défaite ou tout simplement pour éviter les sorts lors d'une fuite... Il regarda son adversaire d'un air assez noir, le pauvre 02 ne savait pas comment se défaire de l'autre sort, mais 03 n'avait pas été malin sur ce coup là, c'est vrai que les sortilèges prononcés ne sont pas bon car ils permettent aux destinataires de savoir les contrer, il fallait donc adopter une autre tactique, mais ce n'était pas de tout repos de tout changer au dernier moment... Il vit ensuite le jeune 02 se débrouiller comme il pouvait, il lança un sort que 03 n'avait pas appris mais qui pouvait être très utile en défense et surtout très efficace... L'electrocorpus s'était comme arrêté net et repoussé vers 03... Dans le même temps le mangemort vit que son adversaire tourna sa baguette comme pour lui lancer un deuxième sortilège, si c'était le cas, il avait placé sa baguette bien vers le bas donc il fallait trouver un très bon sort pour le jeune apprenti... Il n'avait pas le temps de consulter quelque livre que ce soit, deux sorts fonçait sur lui et il ne pouvait en effectuer qu'un seul vu la vitesse des sorts... à moins que... 03 sauta en l'air en direction du sort du haut pour se le prendre de plein fouet, il fut alors poussé violemment contre le mur mais suspendu, il redescendit doucement, la lame passa alors sous lui et défonça le mur, il atterrit ensuite sur le sol, il se releva aussitôt et lança à son adversaire.

Bien joué, il faudra que tu m'apprennes un jour le sort qui t'as permis de me renvoyer l'electrocorpus, c'est assez balèze... Il s'arrêta un moment et reprit... J'ai compris mon erreur, je ne la referais pas...

Il nettoya un peu sa robe avec sa main gauche et se remit en position de combat, il pointa sa baguette sur 02. C'est alors qu'il eut une idée fantastique, lancer un sort de corps à corps pour que le temps qu'il le détruise, les éléments s'acharnent contre lui.

*C'est vraiment pas bête, allez au boulot 03...*


Il fit un léger mouvement du poigné avant de lancer son quatrième sort du combat.

*Terrorim*


Le sort était non prononcé mais 03 comptait bien en faire baver à son adversaire tout en adoptant une technique assez particulière... Pendant que le rayon avançait à grande vitesse vers son adversaire, 03 prononça distinctement le sort suivant en le criant presque, tout cela pour détourner l'attention de son adversaire et qu'il se prenne au moins un sort en pleine face, il fallait espérer pour vivre et non vivre pour espérer...

Pecus Udis !!!!!

Ce sort, s'il atteignait 02 le mettrait dans une très mauvaise posture, il risquerait de se prendre pour un mouton avec toutes les conséquences qu'il peut y avoir, c'est à dire [Aimer Nathalie xD], marcher à 4 pattes, pousser des bruits bizarres et ainsi de suite... Mais pas le temps de décrire tout ça, voyons il faut enchaîner le combat ! 03 reprit sa baguette bien en main et lança tout de suite un autre sort qu'il ne prononça pas.

*
personnificatum bellicis*

Il visa le tabouret, celui-ci commença à marcher avec ses trois petits pieds, 03 savait quoi en faire, il ordonna donc tout d'abord de lui lancer les pieds et ensuite de servir de freesbee. Il y avait donc 2 sorts et 4 objets qui volaient vers le pauvre 02... Comment allait-il s'en sortir, il fallait avouer que ce n'était pas une mince à faire, un disque, 3 pieds, et deux sorts qui étaient un peu difficiles...

Bonne chance... lança 03 avec un sourire en coin
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 02
avatar
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La Cabane Hurlante

Message par : Mangemort 02, Mar 24 Juin 2008 - 17:48


Artemis vit 03 choisir d'affronter l'Electrocorpus pour éviter le sort de découpe. Etrangement, son adversaire ne sembla même pas accuser le coup face à la décharge électrique qu'il avait du subir. Mais Artemis cessa de se poser des questions et se reconcentra même si l'autre mangemort ne l'aidait pas beaucoup en lui parlant. Il ne répondit pas et se prépara à affronter la nouvelle combinaison de sortilèges.
Le premier rayon que 03 lança était un sortilège informulé et Artemis ne connaissait pas du tout son effet. Il vit que d'autres sortilèges suivaient, dont un qui fut prononcé avec force, une vieille ruse mais on n'apprend pas à un vieux boursouflet à faire des grimaces.


- Hic Tueor ! prononça-t-il rapidement. Une vielle table s'anima soudain et vint s'interposer entre lui et les sortilèges qu'elle reçut de plein fouet. Elle vola en éclat au premier sortilège et ralentit suffisamment le second pour permettre à 02 de l'éviter en se baissant, il évita par la même occasion les nombreux bouts de bois qui volèrent à travers la pièce. * Wingardium Leviosa * prononça-t-il intérieurement, pris d'une inspiration subite. * Flambios * Les multiples bouts de bois effilés se rassemblèrent tel un nuage d'oiseaux et fondirent sur 03 dans un sifflement assourdissant tout en s'embrasant.

Malheureusement il n'avait pas vu le stratagème du jeune mangemort qui avait pourtant encore une fois utilisé un de ses propres sortilèges. Il eut juste le temps de se baisser pour éviter le disque mais reçut les trois pieds dans le ventre ce qui lui coupa le souffle. Il se plia en deux sous le choc et ne put réprimer un grognement étranglé. Toutefois il n'avait pas lâché sa baguette.

- Inutile d'essayer de me surprendre avec les sorts du Laboratoire, j'en suis le principal auteur. Et ta ruse est trop grossière et classique pour surprendre autre chose que des bleus.

Il était satisfait d'avoir entrevu une faille dans le comportement de son adversaire. Ce dernier était totalement incapable de le prévoir lui, alors qu'Artemis commençait déjà à comprendre à quoi il devait s'attendre.
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 03
avatar
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La Cabane Hurlante

Message par : Mangemort 03, Mar 24 Juin 2008 - 20:23


Le mangemort, 02, fut bref pour ne pas dire très furtif, il savait ce qu'il avait à faire et quand il avait à le faire, c'était assez exceptionnel, c'est d'ailleurs grâce à cette vivacité que les deux sorts de 03 furent tout de suite détruit, entre le premier qui s'enfonça dans la table et le deuxième qui ralentit fortement, le jeune mangemort n'avait pas de quoi se réjouir. Il y avait cependant un point positif ou même plusieurs... Le premier était que les pieds du tabouret avaient touché Artemis dans le ventre, certes ce n'était peut-être pas très très efficace mais 03 avait gagné une petite bataille. Le deuxième point était que 02 n'avait pas relancé de "vrais" sorts d'attaques, 03 avait donc tout le loisir de se déchaîner, enfin quelque chose fonçait sur 03, c'étaient les bouts de bois de la table, enflammés, qui arrivaient, il tira le premier sort qui lui venait à l'esprit dans ce genre de situation, il s'agissait du *protego*, les bouts de bois foncèrent et percutèrent le protego, Scott n'avait rien. Mais quelque chose le ralentit avant de lancer ses sorts, une petite phrase assassine prononcée par la bouche de son adversaire, c'était donc lui qui était l'inventeur des sortilèges que 03 admirait... Il n'était pourtant pas bon de lâcher si vite prise, le jeune mangemort reprit sa baguette et essaya encore une fois de refaire une tactique, même si elle échouait c'était déjà ça...

Arf, sur ce coup là, tu m'as eu, autant pour la tactique que pour le retournement de situation, mais à mon tour de te montrer de quoi je suis capable...

Il visa alors directement son adversaire afin de lancer 2 sorts dont les formules étaient non prononcés ce qui aurait sans doute pour effet de faire venir un soupçon de crainte dans la tête de 02 pour que 03 finisse en beauté avec un autre sort.

*Levicorpus*

A peine le sort lancée, qu'il se décida à en lancer un en l'air, au moins si le premier fonctionnait le deuxième serait d'une utilité fantastique. La stratégie est tout simplement de le pendre en l'air par la cheville puis ensuite de le faire tomber très lourdement au sol, or si le deuxième sort ne l'atteint pas il restera pendu, mais si le premier ne l'atteint pas c'était cuit pour Scott.

*Everte Statis*

Ce deuxième sort informulé était tiré dans les airs, au dessus de la tête de 02, il espérait vraiment réussir son coup ou sinon c'était mort pour lui...


*J'espère réussir, là ça devient critique, on dirait qu'il a reprit du poil de la bête... je suis dans la me*de une nouvelle stratégie vite !*

Il leva la tête et regarda le spectacle qu'il allait donner... ou pas...

[Oulà plus petit :D]
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 02
avatar
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La Cabane Hurlante

Message par : Mangemort 02, Mer 25 Juin 2008 - 21:57


Artemis vit que 03 avait été un peu déstabilisé par son attaque et profita de ce moment pour lancer un enchantement plus furtif. * Illusio protectum * pensa-t-il en fendant imperceptiblement l'air de sa baguette. Ce sortilège allait lui permettre d'échapper au premier sortilège qui se dirigerait vers lui car un mur magique invisible décalait sa silhouette de quelques mètres par rapport à sa position réelle.
Son adversaire finit par le viser à nouveau et un rayon passa le mur d'illusion pour s'écraser à un bon mètre de lui. 03 ne semblait avoir rien remarqué car il avait lancé son second sortilège en visant en l'air. Artemis ne s'en soucia pas car le rayon ne le visait pas lui. Mais il se tint tout de même sur ses gardes car il ne connaissait pas la nature du sort. Et il eut bien raison car l'Everte Statis alla s'écraser sur le mur avec violence et une lourde poutre en bois retomba sur Artemis qui eut juste le temps d'effectuer le Charme du Bouclier, ce qui lui permit de s'en sortir indemne.


Un autre facteur attira ensuite immédiatement son attention : Les bouts de bois enflammés étaient fichés dans le mur derrière son jeune adversaire et brûlaient toujours. La Cabane Hurlante étant entièrement faite de bois, le feu n'allait pas tarder à se propager du côté de 03...mais pas assez rapidement au goût d'Artemis qui pensa qu'il fallait donner un petit coup de pouce au destin.

* Inifugeni Perdrum * pensa-t-il en pointant sa baguette en direction du mur qui s'embrasait lentement. Aussitôt le feu démultiplia son ardeur tout autour de 03 qui allait devoir affronter ce problème si il voulait poursuivre son attaque dans de bonnes conditions. Artemis ne savait pas si il avait peur du feu mais être au milieu des flammes devraient quand même le déstabiliser.
Il profita de la fumée et des flammes qui le soustrayaient au regard de 03 pour s'effacer dans un recoin plus sombre de la pièce.


Ce combat commençait enfin à tourner à son avantage malgré un début assez laborieux. Cela faisait bien longtemps qu'il n'avait pas ressenti la joie de combattre, de faire la seule chose qu'il avait jamais su faire ( si on exceptait les blagues vaseuses et les quelques calembours pourris paraissant dans un torchon mensuel que personne ne lisait ). Il avait été durement marqué par les derniers événements de sa vie "normale" et n'avait depuis éprouvé que dégoût et haine envers lui-même. Il avait perdu toute confiance et estime de soi. Bien entendu, il n'avait pas encore recouvré son niveau d'autrefois mais il était plutôt satisfait de lui-même. Il fallait qu'il donne le meilleur de lui-même si il voulait protéger efficacement Evana, et cela impliquait de se perfectionner sans cesse. Cette façon de voir les choses lui donna une nouvelle ardeur. Il contempla aux aguets le tourbillon de feu et de fumée et se prépara à la contre-attaque de son confrère.
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 03
avatar
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La Cabane Hurlante

Message par : Mangemort 03, Jeu 26 Juin 2008 - 11:56


Plus déstabilisé que jamais, 03 ne savait plus vraiment quoi faire, son adversaire avait réussi à éviter le premier sort, et donc forcément le deuxième, de toute façon tout se jouait à quitte ou double il n'y avait pas 36000 choix... C'était au tour de 02 d'attaquer, comme à son habitude il utilisa un sort que 03 n'avait pas entendu, il se poussa pour éviter le rayon en se disant qu'il ne devait pas être bien grave, malheureusement c'était tout le contraire, son adversaire avait aussi décidé de jouer avec les éléments qui l'entouraient et c'était tombé, cette fois-ci, sur le feu. 03 n'avait pas remarqué qu'il y avait un petit feu qui commençait à prendre derrière lui, même pas une petite odeur de brûler... Le sort qu'avait lancé le mangemort servait à augmenter la taille et la densité du feu, enfin quelque chose comme ça... Le feu entoura vite 03 et il n'y avait pas d'autres solutions que de s'en débarrasser le plus rapidement possible car la cabane hurlante était construite uniquement en bois, et si tout prenait feu il serait difficile d'en sortir, ni une ni deux 03 reprit sa baguette bien en main ou devrais-je dire entre ses deux mains, visa les flammes tout en utilisant la première formule avec de l'eau qui lui venait à l'esprit.

AGUAMENTI

Il fit tourner sa baguette jusqu'à temps qu'il n'y eut plus une seule flamme, ce qui laisserait libre choix son adversaire de l'attaquer mais il ne le fit pas il semblait dans ses pensées, enfin pas pour longtemps, il se prépara à contre attaquer mais avant que 03 ne l'attaque lui il lui dit quelque chose.

C'était pas mal joué, même très finement je n'avais rien vu venir mais je vais quand même essayer de me ressaisir...

03 pointa directement sa baguette sur 02 puis utilisa un sortilège imprononcé. *Asservo Meto* pensa-t-il en visant la baguette de son adversaire, il voulait que celle-ci se transforme en une énorme enclume de 200 kilos le temps qu'il relance un autre sort que son adversaire ne pourrait pas esquiver avec un sortilège de défense. Puis toujours pour détourner l'attention de son adversaire il relança un sort à voix haute cette fois-ci...

Deversio Gastro!!

Ce sort, qui n'était autre qu'un sort de vide entrailles, n'allait sûrement pas fonctionner mais c'était juste une diversion pendant que l'autre arrive, ce qui laisserait le loisir à 03 de donner une petite claque à son adversaire... C'était à lui de jouer maintenant...
Pendant ce temps là, 03 pensait à beaucoup de choses et ne regardait pas vraiment le match, il pouvait donc se faire surprendre à tout moment vu dans la posture dans laquelle il était. Il s'imaginait des trucs invraisemblables, revoyait ses parents vivants devant lui à discuter comme si de rien n'était... Il fut soudain sortit de son état de cogitation extrême pour suivre le duel et pour éviter la contre attaque de son adversaire enfin s'il y en avait une...
Revenir en haut Aller en bas
Claire Wilson
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La Cabane Hurlante

Message par : Claire Wilson, Lun 4 Aoû 2008 - 10:32


Toujours en dessous des quelques bouts de bois qui protégeaient un minimum les deux jeunes filles, Nymphadora s’était excusée de son absence et le fait d’avoir abandonné la jeune Clicli. Ne sachant pas vraiment comment réagir, la Gryffondor lui avait tout d’abord fait la bise, puis ensuite lui expliqua à qu’elle point elle s’en contrefichait et que le plus important c’était qu’elle soit là à cette instant précis. Le visage de son amie se décrispa et même un sourire apparut ce qui fit vraiment plaisir à voir. Cette histoire était définitivement terminée. Comme on dit souvent « Tirer un trait sur le passé » rien de mieux pour deux amies. Une fois n’est pas coutume, Cli’ se permit une nouvelle fois de serrer son amie dans les bras, elle était tellement contente mais à la fois intriguer de l’étrange comportement de la préfète, qu’elle ne savait pas vraiment comment faire. Étant très tactile avec les autres, la demoiselle n’avait que ce moyen en elle pour prouver à qu’elle point elle pouvait être rassurée et compréhensive pour son amie.

L’orage était beaucoup trop fort pour que Nymphadora et Clicli soient assez protégées dans ce petit abris improvisé. Après un rapide règlement de compte dans les rues du Chemin de Traverse, la gérante de la boutique d’Animaux magique avait proposé à son amie de faire un petit tour dans la cabane hurlante. Un peu d’aventure pouvait enfin la libérer de sa continuelle monotonie de sa vie. N’ayant pas encore son permis de transplanage –honte à elle- Dora lui proposa de l’emmener avec elle dans les airs pour pouvoir arriver plus facilement dans la grande maison. C’était un endroit lugubre, effrayant pour les enfants mais certainement intriguant pour les plus grands. Après avoir promis à son amie de bien se cramponner à son bras, elles transplannèrent toujours avec cette sensation étrange d’être aspirées violemment.

En quelques instants seulement, toutes les deux arrivèrent devant l’immense portail qui permettait d’accéder à la cabane hurlante. Celui-ci était de taille imposante, il devait facilement faire cinq fois la taille des Gryffondors, il était de couleur noir et tout en haut des bars de fer qui composaient le portail, il y avait d’immenses pics. Pas très rassurant et même un fou n’oserait pas s’aventurer à escalader cette immensité. Il n’y avait rien qui pouvait empêcher les visiteurs d’entrer ce qui étonna la jeune fille. D’après ce qu’elle avait entendu, la maison possédait de nombreux passage, couloirs et portes et dont l’une d’elle menait au château de Poudlard. Elle ne savait pas vraiment si c’était vrai mais la légende disait que le saule
cogneur avait une entré qui permettait de venir facilement ici. Jamais Clicli c’était aventuré à vérifier si cette légende était vraie.

La pluie battait toujours autant et essayant sans cesse de s’infiltrer dans les vêtements des deux jeunes filles qui commençait à frissonner. Un bon sort pour sécher tout ça risquait d’être bénéfique lorsqu’elles seraient toutes les deux à l’abri. La préfète donna un léger regard de soutien et Clicli poussa d’un geste lent le portail. Une fois le passage libéré les deux filles prirent le chemins qui menait à l’aventure sans un mot. La tête baisser et les capuchons relevés elles avançaient tranquillement. Lorsqu’elles arrivèrent devant la porte toutes deux semblaient angoissés et crispés. La gérante regarda son amie puis se mit à rire. Visiblement son amie fit pareil parce qu’elle était légèrement plié et sa main était devant sans bouche. Au premier abord ont aurait pu dire qu’elles avaient peurs mais en fait pas du tout, elles avaient juste besoin d’un peu d’action pour être contente. Il était tant maintenant d’aller explorer l’immense maison. Clicli sortit la main de sa poche une nouvelle fois pour ouvrir la porte. Elle posa délicatement ses doigts fin sur le poignet qui était glacial et très humide. Elle sourit a cette sensation puis tourna et enfin poussa. Un grincement se fit entendre et d’un pas décidé Cli’ et ‘Dora
montèrent la marche qui menait dans la grande maison. L’endroit était désert, ce qui était plutôt normal vue l’heure et le temps qu’il faisait. La Gryffondor retira sa belle cape rouge et sortit sa baguette qu’elle empoigna fermement et utilisa le sort qui permit de la secher Son amie faisait de même et lorsque tout fut terminé niveau toilette Clicli regarda son amie puis lui dit :

« Quoi de mieux que de l’aventure, qu’en dis tu ?

-J’en dis que c’est plutôt pas mal, moi qui n’a jamais mis les pieds ici ça m’a l’air pas mal.

-Allez hop ! On est parti »


Les deux jeunes filles partirent enfin dans les étroits couloirs de la cabane hurlante. Elles prirent le couloirs de gauche et ouvrirent la porte qui se trouvait la plus proche, comme celle de l’entré elle grinça lorsque Nymphadora la poussa mais il y avait moins d’effet que la première porte étant donné que celle-ci était banal.
Revenir en haut Aller en bas
Nymphadora Lupin
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage




Re: La Cabane Hurlante

Message par : Nymphadora Lupin, Lun 4 Aoû 2008 - 10:33


Elles avaient transplanné juste devant le taudis, les mauvaise herbes, fougères et autres végétaux verts bataillaient, entre-eux, pour prendre le plus de place. Mais, à vrai dire, chacun jouait son rôle, plus qu'équitablement, dans l'encombrement du petit sentier menant jusqu'à la porte d'entrée. L'herbe montait jusqu'à leur hanche et les rosiers, dénudés de fleur, venaient s'entremêler à leur cheveux. A coup de baguettes, de pieds et de bras, elles arrivèrent devant la porte qui tenait encore debout sûrement grâce à, un peu , de magie sinon ça relevait du miracle. Avant d'entrée, elle jeta un coup d'œil à la façade, les fenêtres étaient occultées et ne laissaient pas passer la lumière. En même temps, vu qu'il pleuvait dru ce soir , la lumière ne courait pas sur tout les toits, l'intérieur devait donc être bien sombre. Une idée commençait à germer dans sa tête, Clicli avait envie d'action, de quelque chose qui sortait de l'ordinaire, elle pouvait bien essayer de satisfaire ses envies.

Nymphadora mettait ses pieds pour la première fois dans la Cabane Hurlante et vu dans quel état se trouvait le bâtiment, si on pouvait appeler ça bâtiment, elle comprenait pourquoi. Durant sa scolarité, à Poudlard, elle en avait entendu des vertes et des pas mûrs au sujet de cette cabane, c'était sans compter sur le fait qu'elle ne croyait que ce qu'elle voyait, elle n'adhérait donc pas à toutes ces balivernes. Fin soit, comme toute maison, sois disant hantée, la porte émit un grincement sonore en se refermant toute seule derrière elles, condamnant, ainsi, la seule entrée de lumière dans la demeure. En fait, c'est Nymphadora qui avait balancé son pieds dans la porte, très gracieux pour une fille mais bon... Fallait pas laisser l'eau s'infiltrer à l'intérieur, quoi qu'une intempéries de plus ou du moins, ne changerait rien au décors, déjà quelque peu lugubre.

Pour le reste pas de description, il faisait encore plus noir que pendant une nuit sans lune et Nymphadora devait plisser des yeux pour apercevoir Clicli qui se tenait juste à côté d'elle. Elle ne distinguait ni les murs, ni le sol et encore moins le plafond, elle pouvait remettre les pieds en plein jour dans cette cabane avec les lampes allumées sans même la reconnaître ou se rendre compte qu'elle était déjà venue. La seule chose qui pouvait être décrite, c'était l'odeur, une multitude de parfums qui prenait plaisir à vous exploser aux narines et faire retourner l'estomac des plus fragile, elle ne faisait pas partie de ce groupe là. Nymphadora s'amusait même à essayer de détailler chaque senteur qui venait lui titiller le bout du nez. Il y a avait des relents dégouts, des odeurs de pourritures et encore bien d'autre que son odorat, peu développé, avait du mal à reconnaître.

Clicli avait fait apparaître un petit faisceau de lumière où bout de sa baguette ce qui était censé leur donné un peu plus de clarté et donc leur permettre d'envisager de faire quelque chose de plus intelligent que de se tenir debout dans une cabane insalubre et d'attendre, comme deux pimbêche, que Merlin leur souffle ce qu'elles devaient faire. Nymphadora savait bien que Merlin avait bien d'autres chat à fouetter et se devait de prendre les choses en mains. En fait, elle ne se devait rien du tout mais avait envie de croire que c'était elle le chef des opérations de ce soir. Elles marchèrent un peu dans le cabanon, avant d'ouvrir une nouvelle porte.

Dora rabattit son capuchon sur sa tête, geste plus qu'inutile alors qu'elle était protégée de la pluie mais elle voulait jouer le jeu jusqu'au bout. Elle se déplaça rapidement sur la gauche et se plaça derrière Clicli.


- Regarde, je suis une vrai magicienne et tout ça sans baguette magique

Sa baguette à la main, elle fit disparaitre la lumière de celle de son amie, avec un "Nox" informulé, Nymph' fit semblant de souffler dessus. Le tour avait fonctionné, on aurait vraiment cru qu'il avait suffit qu'elle souffle dessus pour que la lumière s'éteigne. Elle fit le tour de la pièce, un gros choc se fit entendre et la jeune fille fit semblant de s'étaler sur le sol

- Clicli, je crois que je.... AIEEEEEEEEEEEEEEEEEE

Silence, la voix plaintive se tut et Dora était maintenant invisible, aux yeux de son amie, bien sûr...Son corps était toujours là, lui. Tout ça faisait partie de son petite manège, place à la suite maintenant. Un rire aigu se fit entendre, encore et encore, tel un échos dans la montagne, à faire, glacer le sang de n'importe qui. Dora s'amusait mais avait peur de vraiment donner la frousse à sa Clicli. Elle transplanna devant, derrière, puis sur le côté. Avec sa cape sombre,la banquière pouvait la prendre pour n'importe quoi sauf pour son ex-collègue. Elle posa ses lèvres sur l'oreille de sa pseudo-victime, transforma sa voix du mieux qu'elle le put.

- Alors, si j'ai bien tout suivi, vous vouliez un peu d'action toi et ton amie et bien, tu vas en avoir pour ton argent.

Nymphadora avait du mal à garder son serieux et pourtant il le fallait si elle voulait vraiment faire mouche. De toute façon, Clicli n'allait pas tarder à se rendre compte que tout ça n'était qu'un tout de son amie. En attendant, elle avait hâte de savoir comment cette-dernière allait réagir. Les lèvres toujours posées sur son oreille, elle attendait.

Revenir en haut Aller en bas
Claire Wilson
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La Cabane Hurlante

Message par : Claire Wilson, Mer 13 Aoû 2008 - 18:18


Clicli et Nymphadora étaient toujours dans la cabane hurlante, l'un des lieux les plus réputé péjorativement. Ne s'étant jamais aventurée dedans auparavant, la jeune fille avait proposé à son amie une simple balade qui permettait de mettre un peu d'action. Quoi de mieux que cette immense cabane pour sortir de la monotonie habituel ?
Elles se trouvaient donc là, toutes les deux, éclairées pas une légère lumière que la baguette de Clicli produisait. L'orage frondait toujours et la pluie voulait à grosses goutes sur le toit fragile de la maison. La porte d'entrée était à présent fermée et il n'y avait plus rien ; mis à part le noir complet et la faible source de lumière produite par la sorcière. La demoiselle s'apprêtait à faire un signe de tête à Dora pour lui montrer qu'elles allaient avancée lorsque cette dernière s'approcha délicatement de la grande baguette de l'ancienne Gryffondor. La préfète prononça plusieurs mots d'une manière inquiétante et souffla sur la belle baguette en Or qui s'éteignit facilement... Grande sorcière comme la connaissait son amie, Nympha avait du informuler le sort qui permettait d'éteindre les baguettes : Nox.
C'était le noir total dans la cabane, et ne connaissant absolument rien de l'endroit actuel ou elle se trouvait, Clicli ne bougea pas d'un poil et resta figée sur place. Le noir, habituellement, ne lui faisait pas peur, mais cette fois-ci tout était différent car on aurait dit le néant, une chose qui n'était pas rassurant et apeurant.
Quelques secondes passèrent laissant la jeune fille perplexe devant cet inconnu. Un silence de mort régnait dans la pièce lorsqu’enfin Nymphadora parla.


" Clicli, je crois que je.... AIEEEEEEEEEEEEEEEEEE"


Le cri poussé par sa consœur était vraiment réussi mais la jeune Clicli savait très bien que c'était une mise en scène faite par son amie ... tout simplement. Malgré certains doutes et quelques frissons, la jeune Adulte devait passer à l'action dès a présent. Elle voulait prendre Dora à son propre jeu et pour cela, il n'y avait rien de plus simple. Réalisant correctement ce qui se passait et ce qui allait se passer, la jeune fille se permit de souffler silencieusement. Il fallait qu'elle se venge absolument. Même si la cabane hurlante avait des milliers de façons pour sa quête de vengeance, la banquière voulait surprendre sa camarade et la prendre à son propre piège.

Le plan de la jeune fille devait débuter maintenant. Elle informula rapidement un sort qui permettait d'attraper la baguette de son amie, un sortilège d'attraction très efficace. Dora ne devait pas vraiment bien tenir sa baguette, un moment de faiblesse ou de relâchement surement car il y avait dans les mains de Clicli les deux baguettes.
C'était une première victoire dans sa mascarade, elle avait dans chacune de ses mains, les baguettes respectives des personnes présentes dans la pièce. L'ancienne Gryffondor pris la parole tellement vite que son amie n'aurait pas pu répondre avant :

"Nympha, je sais que c'est toi, j'ai compris et tu m'as fait peur l'espace d'un instant ... mais maintenant rend-moi ma baguette s'il te plait.

-Je n'ai pas ta baguette, ni la mienne d'ailleurs.
-Arrête ce n’est pas marrant
-Je ne plaisante pas Clicli un sortilège d'attraction vient de prendre la mienne.

- Mais si aucune de nous deux à sa baguette, qui ... ?"


Clicli laissa la phrase en suspend de manière à ce que son jeu soit parfait. Elle jouait son rôle de menteuse mais c'était encore mieux que prévu. La banquière sourit malgré l'obscurité car une possible victoire contre son amie s'annonçait, mais pour cela il fallait qu'elle assure sa dernière réplique.

"Nympha où tu es ? Hé mais je crois que ...
AAAAAAAAaaaaaaAAAAAAAAaaaaaHHHhHH !! Au secours, à l'aide".

Elle avait crié si fort qu'elle en avait couvert le bruit de l'orage. C'était tellement réel que la jeune fille eut un doute qu'elle chassa vite de son esprit. Rapidement, la jeune Clicli sauta sur le sol de manière à faire croire qu'elle était tombée et racla ses ongles sur le bois rêches de la cabane hurlante pour faire croire qu'on l’enlevait en la tirant. Le tonnerre gronda au même instant durant un demi douzaine de secondes ce qui permit à la jeune fille de se caché légèrement de manière à faire renier un silence pesant et apeurant. Sans lumière, sans baguette et sans la connaissance des lieux, Clicli était curieuse de savoir comment se débrouillerai son amie.
Revenir en haut Aller en bas
Nymphadora Lupin
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage




Re: La Cabane Hurlante

Message par : Nymphadora Lupin, Jeu 21 Aoû 2008 - 15:56


Sa baguette lui sauta hors des mains, oui de nos jours les baguette sautent et pas que les baguettes d'ailleurs mais, on s'en fout... Ou pas. Habituellement, ça ne l'aurait pas dérangée de se promener sans baguette mais bon, je vous replonge dans le contexte, elle était dans la cabane hurlante et non pas installée confortablement dans son salon, entrain de siroter un cocktail. Comme par hasard, sa comparse n'avait plus son bout de bois non plus, au lieu, de s'alarmer comme Clicli aurait aimé, Nymphadora gardait son calme. La banquière croyait-elle vraiment qu'elle allait se laisser manger par son propre jeu ? Elle pouvait paraître débile certaines fois mais entre paraître et être, il y avait du chemin à faire.

- C'est bien dommage toute de même, sans baguette qu'allons-nous devenir ? De pauvres filles, je le crains. Fin pauvres, j'ai de l'argent sur mon compte mais à devoir acheter des baguettes,à 20 Gallions, toutes les semaines, ça ne va pas durer. Je ne vois qu'une solution, clicli, nous laissez mourir de faim et de soif jusque mort s'en suive. Quelle triste fin quand même, je ne pensais pas mourir à côté d'un elfe... Ha non, c'est le seigneur des anneaux ça. ... Mais à côté d'une amie, ça me plaît mieux.

La jeune fille s'était sûrement trompée de carrière, actrice de films dramatiques serait plus à la hauteur de son talent, il était encore temps de changer de métier. Clicli comprit très bien qu'elle se foutait d'elle et grincheuse, parce qu'elle n'avait pas réussi à lui faire peur, elle lui rendit sa baguette. En même temps si elle avait vraiment voulu lui foutre la frousse, elle aurait dû penser à une autre tactique, avec un peu d'hémoglobine, une touffe de cheveux qu'elle aurait trouvé par terre. Mais encore, sortir de la piece, la laisser seule enfermée dans le noir... Nymphadora évita de lui donner ce genre d'idées vu qu'elle était claustrophobe et détestait être enfermée, encore heureux que Clicli ne le savait pas.

La journée avait été longue pour les deux jeunes femmes et la nuit devait, déjà, être bien entamée, cette visite à la cabane leur avait changées les idées mais il était temps de rentrer. Toutes les deux seraient obligées de se lever demain pour aller travailler même si pioncer toute la journée était un perspective plus alléchante. Alors que clicli se dirigeait déjà vers la sortie, Nymphadora restait là, l'envie de rentrer soudain dissipée... rentrée chez elle, pour qui ? pour quoi ? Pour dormir bien sûr, fallait pas être mage pour trouver réponse à cette question. L'appelle de son lit était plus fort que l'envie d'action, elle couru rejoindre son amie qui l'attendait de pieds fermes devant la cabane. Nymphadora l'attrapa par le cou et lui gratta ses cheveux... Le genre de truc bien chiant qu'une mère fait à sa fille lorsqu'elle est âgée de sept ans et encore. Heuu nann... Clicli n'était pas sa fille et elle n'avait pas, non plus, sept ans.

- c'est bon arrête de bouder, on s'est bien marrée quand même mais tu n'es pas encore prête de me faire peur

Regard noir de la part de la banquière et grand sourire de la préfète

- c'est pour rire... C'était bien cette petite sortie avec toi. Je te ramène vu que tu sais pas transplanné ?


Non, elle ne lui lançait pas exprès des pics, elle manquait juste de tact on va dire. Clicli avait retrouvé son humeur joyeuse et acquiesça du chef. "Plop" elles se retrouvèrent dans les rues de Pré-Au-Lard, comme quelques heures auparvant. se firent la bise et reprirent chacune leur chemin respectif. Nymphadora rentrait chez elle, espérant croiser dans le salon ou la cuisine sa meilleure amie, ce qui était peu probable.
Revenir en haut Aller en bas
Takechi Kudo
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage



Re: La Cabane Hurlante

Message par : Takechi Kudo, Dim 28 Sep 2008 - 15:32


Takechi se promenait par une froide journée d’hiver à Pré-au-lard. Seul, comme à son habitude, il arpentait les boutiques n’achetant rien. Il cherchait une quelconque compagnie, mais il n’eut que la solitude. Au fil des boutiques, il aperçut la Cabane Hurlante qui selon maintes légendes, serait hantée.

Fou comme il est, il passa la barrière se disant que c’était irrationnel d’avoir peur. Malheureusement pour lui il eut tord. A peine eut il fait un pas que des pas se dessinaient dans la neige. Il regarda autour de lui et vit des arbres qui le regardaient bizarrement. Voulant revoir les pas et les analysaient, il fut surpris de constater qu’ils avaient disparut mystérieusement.

* Etrange, se dit-il. Est-ce mon imagination ? Ou une mauvaise farce ?*

Il continua à avancer quand il crut sentir une présence . N’étant qu’à quelques mètres de la maisonnette, il courut à toute vitesse et en ligne droite se réfugier derrière pour reprendre son souffle. Puis, il sprinta pour se cacher parmi les arbres.

Tak courut à l‘aveuglette dans la forêt en espérant semer celui qui pourrait le suivre, et arriva dans clairière. Il s’assit sur un rocher recouvert de lichen et de mousse quand il remarque que c’était bien silencieux. Il ne bougea pas, de peur de se faire remarquer au moindre bruit.

En voulant se mettre à l’abri il avait réussit à se perdre. Les heures passèrent sans que personne ne vint à rescousse. En plus d’être seul dans un endroit trop bien silencieux, il s’était « pommé » dans cet endroit.

En deux heures, le vent et les arbres restaient silencieux. Il en venait à se demandait s’il était devenu sourd de peur.

Au même instant les arbres crissèrent et il fut soulagé de ne pas être sourd mais effrayé de la personne que ça peut être …
Revenir en haut Aller en bas
Adreas
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage





Re: La Cabane Hurlante

Message par : Adreas, Ven 14 Nov 2008 - 16:44


[RP avec Yue Yang]

Adreas apparut dans un petit salon sombre. Aménagé au fil des années par les divers squatteurs qui s'était installés ici la pièce présentait un mobilier singulier. En effet se côtoyaient des meubles anciens et richement dorés avec des hamac et des restes de lits de camps. L'auror posa son protégé sur un canapé un pu miteux, mais contrairement à son voisin, celui-ci était entier. Emy, apparue en même temps que la jeune femme, posa les nécessaires à potion au pied du canapé et s'empressa de faire le tour de la demeure pour voir si elle était occupée. Adreas pendant ce temps-là se posa à genoux aux côtés de Yue, celui-ci n'avait pas totalement perdu connaissance mais semblait un peu déconnecté. L'auror cherchait dans ses affaires une potion de sommeil, qui lui permettrait de récupérer rapidement et sans douleur de sa blessure au cou. L'elfe revint trois minutes plus tard et secoua la tête en signe de négation lorsqu'Adreas l'interrogea du regard.

- Non Mademoiselle, il n'y a absolument personne en dessous ni au dessus de nous.

- Bien Emy, merci beaucoup, tu peux te reposer dans la salle si tu veux, lui souffla Adreas.

- Merci mademoiselle Adreas.


La jeune femme regarda son elfe s'installait dans un tas d'affaires abandonnées ici par leur propriétaire. Souriante, elle aimait bien voir son elfe prendre du plaisir à plier la moindre affaire pour après s'avachir dessus. Retournant à son sac, elle chercha mais ne parvint pas à trouver une seule fiole de cette potion. Simple à préparer elle demandait cependant une bonne demi-heure de travail. Elle décida donc de s'installer à même le sol dans la pièce. Tel qu'elle avait l'habitude de le faire, Adreas fit un feu magique au sol, posa un chaudron au milieu des flammes et commença sa préparation. A ses côtés, Yue commençait à bouger..
Revenir en haut Aller en bas
Yue Yang
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La Cabane Hurlante

Message par : Yue Yang, Ven 14 Nov 2008 - 17:11


* Yue avais asquiesser aux paroles de l'auror...Il acceptait bien evidemment qu'elle l'emmène dans la cabane hurlante en attendant de savoir ou il pourrait allez...Le garçon se laissa alors emmenez par la jeune femme qui transplanna avec lui.Yue ne s'en rendit même pas compte tellement il était ailleurs, il semblerais que sa fièvre lui face perdre les notions de temps et d'espaces...
Enfin, nos deux jeune gens arrivèrent donc a la cabane hurlante et fort heureusement, personne n'avais songer a l'occupé se soir là.Installer sur le canapé, allongé, Yue soupira et souffla, essayant de reprendre conscience et de comprendre se qui se passait autour de lui.Les yeux mis clos, il voyais flou et ne percevais plus grand chose...Adreas allait devoir faire vite, car a cette allure, il risquait de faire sa première transformation de loup-garou...

Plus les minutes passaient et plus Yue souffrais.Ses veines, ses artères, ses organes...chaque parcelle de son corps était contaminé par le poison...il se transformait peu a peu en loup-garou...intérieurement diront nous...La douleur était immense, comme si son corps était traverser par des millions d'aiguilles chauffé a blanc...
Le gryffondor commençais a s'agiter et a tomber dans une hallucination...la fièvre n'arrangeant rien...
S'agitant sur le canapé, il semblais gagner en force et en colère...le monstre en lui semblais gagner du terrain...d'ailleurs, les canines du garçon commencèrent a sortir un peu plus, a être pointus...s'agitant de douleur, Yue finit alors par gémir de souffrance, bien qu'il tentait de lutter contre tout sa au mieux qu'il puisse, crispant ses doigts sur le canapé *


- AAh...!
顺利吧 !

* Le garçon n'avais plus conscience de rien...Il sombrais de plus en plus dans des hallucinations violentes, il fallais a tout prix que Adreas se depeche de lui faire ingérer la potion avant qu'il ne se transforme définitivement et qu'il devienne agressif...*
Revenir en haut Aller en bas
Adreas
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage





Re: La Cabane Hurlante

Message par : Adreas, Ven 14 Nov 2008 - 17:58


Un cri, un unique cri, comme écho du précédant par lequel la jeune femme avait été avertie de l'attaque. Ce cri avait fusé dans la petite pièce, rebondissant sur les murs il fournissait à tous une multitude de frères, de moins en moins puissants mais chacun retranscrivait certainement la douleur de Yue. Adreas ne pouvait rester de marbre face à la violence de cet appel. Elle se devait d'aider le jeune homme, mais sa potion devait encore attendre vingt minutes minimum, sinon elle pourrait l'endormir.. à jamais. Le jeune homme s'agitait de plus en plus, quelques minutes plus tôt il avait semblé si fragile et si fatigué, maintenant son corps se réveillait malgré sa volonté et il devait souffrir atrocement.. *J'aurais voulu éviter cela et faire ça plus doucement, mais là je suis obligée* se dit-elle pour elle-même. L'elfe qui s'était assoupie s'était réveillée en sursauts par les bruits qui émanait du corps de Yue. Elle avait accouru de ses petites jambes vers sa maîtresse, prête à répondre à toute demande. Adreas ne s'occupait déjà plus de son chaudron, elle avait dans son sac une potion plus efficace pour les maux dont souffrait le jeune étudiant, seulement la potion provoquait une douleur telle, qu'elle aurait préféré trouver une autre solution. La situation devenait critique pour tous là.. Si jamais il se transformait en loup-garou maintenant il serait une menace mortelle pour Adreas et Emy, mais aussi pour toute la population de Pré-Au-Lard. Elle ne mit que quelques secondes à retrouver une petite capsule parmi toutes celles qu'elle possédait. "Purification de sang" indiquait la petite étiquette sur le côté. Adreas la prit entre ses mains et la mit de force dans la bouche du jeune homme, elle sentit ses dents acérées contre sa peau, il ne la mordit pas. Il parvenait donc à se contrôler un minimum, mais est-ce que cela serait assez puissant.. Elle n'avait jamais lu quoique ce soit à propos des loups-garous. La potion était utilisée pour guérir de certains poisons, mais cela n'était pas fiable à 100%. Adreas attendit tout de même à ses côtés même si cela était très dangereux..
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: La Cabane Hurlante

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 4 sur 49

 La Cabane Hurlante

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 26 ... 49  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.