AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard
Page 45 sur 49
La Cabane Hurlante
Aller à la page : Précédent  1 ... 24 ... 44, 45, 46, 47, 48, 49  Suivant
Hayleah Moonrose
Gryffondor
Gryffondor

Re: La Cabane Hurlante

Message par : Hayleah Moonrose, Sam 13 Aoû - 6:27


Hayleah essayait de ne pas paniquer, mais les flammes qui commençait à lui lécher le dos ne l'aidait pas à respirer calmement. Enfin, Peter se releva, prenant appui difficilement sur Hayleah. Il avait l'air secoué, mais au moins, il était entier.

- Ok. Surveille le feu, j'ouvre la porte !

La sorcière ne se fit pas prier. Elle fit de son mieux pour retarder l'expansion du feu à coup d'#Aguamenti maxima par-ci, #Aguamenti maxima par-là, mais cela n'allait pas durer éternellement. Un jet d'eau, aussi puissant soit-il, ne faisait pas le poids contre un feu enragé. La pièce devenait de plus en plus étouffante, l'oxygène de plus en plus rare. Soudain, la porte vola en éclat. Elle n'eut pas même le temps de sursauter que Peter l'attrapait déjà par le col pour la tirer sur le palier. Derrière eux, la porte qui avait explosé une seconde plutôt se matérialisa de nouveau, refermant derrière elle la chambre maudite.

- Merci, dit, Hayleah, encore haletante. Je crois qu'on s'en est sorti de justesse.

Alors que tout son corps tendait vers l'escalier, elle s'approcha du mur de la pièce et posa sa main dessus. Il aurait dû être brûlant, léché par les flammes, prêt à s'effondrer. Et pourtant, il était aussi frais que le reste de la cabane. De même, aucune fumée ne s'échappait de sous la porte. C'était comme si la pièce brûlait de l'intérieur, se consumait sur elle-même. Comme si elle était coupée du reste de la bâtisse. C'était étrange, mais qu'est-ce qui ne l'était pas, ici...  

- On rentre ? Je sais pas toi, mais je n'ai pas envie de rester ici une minute de plus.


Déjà, elle commençait à descendre l'escalier. Elle voulait partir loin, très loin de cette maison, de cette pièce enflammée, de cette poupée de la mort et des cris de ses victimes qui la hanteraient pendant encore longtemps.

[ FIN ]
Revenir en haut Aller en bas
Malena Kane
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: La Cabane Hurlante

Message par : Malena Kane, Lun 3 Oct - 17:37


RP Alice Grant

_______________

Sur le cadran de la grande horloge, les aiguilles tournent en rond.
Pourtant
le jour a fuit
et dans sa précipitation, il a fait éclater le soleil contre l’horizon, éclaboussant le ciel de crépuscule - coups de pinceau sauvages, mutilations nouvelles, cicatrices anciennes qui saignent.
Nous marchons.

Sur le cadran de la grande horloge, les aiguilles tournent en rond.
Pourtant
le vent a balayé
les élèves des cours extérieures, du parc, des pelouses, des abords du lac, des rues de Pré-au-lard, ils sont allés se terrer dans l’enceinte du château - château qui s’éloigne à force de foulées, un pas après l’autre.
Nous marchons.

Sur le cadran de la grande horloge, les aiguilles tournent en rond.
Pourtant
dans le silence
dans le silence luisent ces yeux animées par une conscience autre que la sienne
silence mistral
silence qui flotte avec sur ses courbes,
les pensées entrechoquées,

valsées

comme des insectes tragiquement attirés par cette lumière artificielle qui un jour finira par les consumer.
Mais nous marchons.

Sur le cadran de la grande horloge, les aiguilles tournent en rond.
Pourtant
le bateau tangue
ohé ohé au grès des vagues
à travers la tempête qui gronde avec son odeur de sel qui pique le nez et les yeux
ohé ohé au grès des vagues
nous approchons de la grotte oubliée, la grotte des trésors disparus dont un coffre qui porte les initiales A.G - soudain les yeux animés remuent à nouveau mes entrailles, - je fais mine de me retourner vers elle - ils reviennent à la vie - je sais qu’elle continue de me suivre docilement.- Trop docilement pour la chose qui se cache en elle. Allait-elle enfin réapparaitre ?

Une musique lancinante, sinistre, serpente dans les aires.
Il est une voix que l’on entend, un hurlement qui grince comme des articulations trop vieilles. Nous suivons le murmure, le chant d’une sirène à laquelle il manque des dents, qui a les cheveux gris, les os apparents à certains endroits. Ça pue le cadavre pourri.

Docilement, ses pas dans les miens.
Nous entrons dans le terrier, allons Alice, allons débusquer l’envers du décor et les dédales de l’enfer orgasmique. Allons Alice, entre dans cette salle où le jour est mort, où les carreaux sont noyés par la poussière. Allons Alice, tu ne pourras pas  fuir cette fois.

Sur le cadran de la grande horloge, les aiguilles tournent en rond.
- À nous trois, Alice, je souffle gravement, avec un air malicieux, curieux, avide, après avoir refermé.e la porte et m'être postée prédateur face à elle.
Laisse-moi voir ce qui se cache sous la chaire de ton âme calfeutré.

Laisse-moi me rendre compte que tout ce que j’ai vu dans les toilettes n’était pas vide, laisse-moi voir que tout ce que j’ai vu jusque là n’était qu’un préambule, un prélude primitif.


(Que nous allions réveiller)
souffla le Dragon
Revenir en haut Aller en bas
Alice Grant
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La Cabane Hurlante

Message par : Alice Grant, Sam 8 Oct - 18:14


Comme un condamné qui regrette son péché, Alice suivait saon directeurice, persuadée d'être conduite à son châtiment.
Non.
Non, c'était bien plus que ça, bien plus qu'une simple résignation.
Elle s'en voulait tellement d'avoir laissé cette chose prendre le contrôle...
Alors, maintenant, ce qui lui arrivait n'avait plus aucune importance.
Elle ne méritait pas de marcher encore, après avoir faillit ôter la vie d'un être humain.
Alors peu importait que le soleil soit couché, peu importait qu'un dragon l'emmène dans la Cabane Hurlante qu'elle reconnut sur le coup.
Elle en eut presque les larmes aux yeux en se remémorant son excursion avec son amie. Keira. Qu'est-ce qu'elles s'étaient amusée. Mais, pour ses proches, pour tout ceux qu'elle croisait, elle n'était pus qu'une lame incontrôlable pouvant faire beaucoup de mal. Malgré elle. La Folie était la plus forte. Sa faiblesse grandissante n'aidait pas.
Mais elle trouva cela vraiment étrange, quand même.
Drôle d'endroit pour se comporter en supérieur.
Bon endroit pour abuser de son pouvoir.
Un jour normal, elle se serait enfuie, battue pour la vérité, pour sa survie.
Mais ce jour était loin d'être normal.
Et elle était persuadée de le mériter.
Elle n'osait pas se battre pour elle-même.
Parce qu'elle se haïssait.
Quelque chose va se passer.
Douloureux pressentiment qu'elle ignora.

La porte de la bâtisse se ferma.
Résignée, elle ne frissonna même pas.
Tant pis pour moi.
Quelque chose pesait sur elle.
L'aura que dégageait son aînée n'avait rien de bénéfique.
Mais au moins, ici, elle ne pourrait blesser personne.
Au moins, ici, son secret serrait enterré avec elle.
Elle n'était plus un danger.
Le Lapin Blanc trépignait d'impatience dans un recoin de son esprit.
Décidément, aujourd'hui, il se serait bien amusé.
Et ça allait encore être son tour d'entrer en scène.
Une nouvelle fois.
- À nous trois, Alice, lui dit Kane à la façon d'un scientifique excité devant un phénomène intéressant.

C'est ça.
Fais ce que tu veux de moi.
Fais ce que tu veux de ce truc.
Tue-moi si ça te chante.
Tue-le pour me délivrer.
Assouvis ta soif de savoir.
Je mérite d'être pris pour un rat.

Revenir en haut Aller en bas
Josephine Campbell
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La Cabane Hurlante

Message par : Josephine Campbell, Ven 9 Déc - 10:37


RP ouvert à qui veut...



Jo était à bout de souffle. Elle était en retard. Elle s’arrêta à mi chemin pour faire une pause parce que l’air qu’elle respirait était tellement froid qu’elle avait l’impression que son cerveau gelait. Elle avait l’impression que la douleur allait venir de nouveau lorsqu’elle arriva devant la cabane hurlante.

Plus tôt dans l’après midi, elle s’était installée sur un banc et s’était mis dans l’idée de croquer des camarades en train se défouler dans une bataille de boules de neige. C’était la première fois qu’elle dessinait alors que les modèles étaient en mouvements. Et elle n’avait pas arrêté de gommer, gommer, gommer… Et pour ne pas arranger les choses, le froid lui avait saisi les mains, si bien que ses traits de crayons n’étaient pas si précis que d’habitude.

Elle avait promis à ses amies de les rejoindre plus tard à la cabane hurlante histoire de se donner un petit coup de frisson en groupe. Mais voila le rendez vous était à 16h et il était 17h passé. Bien entendu, elles n’étaient plus là et devaient avoir pris le chemin du retour.

Jo resta à distance de la cabane hurlante, il n’y avait personne.

-Pff c’est pas vrai !

Elle était énervée contre elle pour ne pas avoir été fichue de se pointer à l’heure, en plus elle n’avait pas beaucoup mangé à midi et commençait à mourir de faim.

Le mal de tête la reprenait. Fichu froid !

Elle s’assit sur un muret face à la cabane et se cacha le nez dans son écharpe en attendant que ça passe. Elle avait l’air fine, toute seule comme une mendiante...
Revenir en haut Aller en bas
Peter McKinnon
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La Cabane Hurlante

Message par : Peter McKinnon, Jeu 15 Déc - 8:18


Me revoilà !


Les week-ends hivernaux étaient les plus longs de l'année, parce que les jours rapetissaient, les élèves restaient plus longtemps à Pré-au-Lard pour avoir l'impression d'y être en pleine nuit, comme s'ils enfreignaient le règlement sans crainte de sanction. Bien évidemment, tout cela faisait les choux gras des adeptes des forces occultes. Un village sorcier plongé dans la pénombre et grouillant d'âmes innocentes, cela avait quelque chose de particulièrement attrayant lorsque l'on préparait un mauvais coup. Sur les dernières années, Poudlard n'avait pas fait exception à la longue route des crimes des Mangemorts. Plus récemment, il y avait eu une attaque dans un centre commercial modlu et on avait continué à signaler des disparitions.

Peter avait un rendez-vous cet après-midi là, avec ses "partenaires" d'affaire. Mais ils n'étaient pas venu. Le rendez-vous était comme d'habitude fixé non-loin de la Cabane hurlante, à un endroit peu fréquenté. Peter avait attendu plus qu'un temps raisonnable et personne ne s'était donné la peine de venir à sa rencontre pour savoir ce qu'il avait à leur vendre. Au bout d'un moment, le jeune préfet de serpentard laissa échapper un soupir et un juron et décida de rentrer au Château, tant pis il se ferait payer une autre fois.

Sur le chemin du retour, il réajusta son écharpe-bouclier noire sur son nez pour le protéger du froid. Le ciel commençait à s'assombrir, il sortit sa baguette et l'alluma :

- Lumos !

Comme on ne savait pas trop sur qui on pouvait tomber, il valait mieux être prudent. En retournant vers le village et le Château, il passa devant un muret sur lequel une jeune fille était assise et semblait proche de l'hibernation. Qu'est-ce qu'elle pouvait bien faire ? Elle n'était pas au courant de la dangerosité du coin ? Peut-être était-elle faible ou malade ?

*Ta bienveillance te perdra ...*

Peter s'approcha doucement d'elle, la baguette en avant :

- Eh ! Tout va bien ?
Revenir en haut Aller en bas
Josephine Campbell
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La Cabane Hurlante

Message par : Josephine Campbell, Jeu 15 Déc - 11:21


Elle ne l’avait pas vu arrivé. Elle était trop occupée à respirer l’air chaud de son écharpe pour faire passer se mal de tête. Son esprit s’était même mit à divaguer. Les filles allaient croire qu’elle avait eu trop peur pour les rejoindre. Elle allait se faire charrier encore… Et est-ce qu’elle avait fait tous ses achats de Noel ? Elle n’avait oublié personne ? Il ne fallait qu’elle en oublie dans son dortoir avant de partir. Cette année elle rentrait chez elle pour les fêtes de fin d’année. Et elle avait décidé pour une fois d’être organisée et d’essayer de penser à tout. Elle énumérait une dernière fois dans sa tête les cadeaux qu’elle avait achetés ou fabriqués avec les personnes à qui ils étaient destinés jusqu’à ce que quatre mots lui flanquèrent la peur de sa vie.

- Eh ! Tout va bien ?

Elle fit un bon et tourna sa tête vers la silhouette qui s’approchait d’elle. De toute façon, elle avait reconnu la voix.

* Si ça c’est pas une conspiration, je rentre à dos de dragon au chateau… *

Avec Mr Le Préfet Parfait, rien ne commençait normalement. Il fallait toujours qu’une de leur rencontre débute par quelque chose d’improbable. La première fois, elle se faisait chopper pendant un embellissement clandestin. Elle aurait pu tomber sur n’importe qui, mais il avait fallu qu’elle tombe sur le préfet de Serpentard !! La deuxième, juste après une explosion, pas volontaire soit, mais ça n’arrive pas souvent des explosions dans la vie que quelqu’un normalement. Et là, la troisième, il fallait que ça soit lorsque le soleil tombait, près de la cabane hurlante. La cabane hurlante ! Juste le nom de cet endroit est flippant.

- Merlin tu m’as fait peur !! Je reprenais mon souffle c’est tout.

Inutile de lui parler de son cerveau qui gelait…

- Qu’est ce que tu fais là toi ?


Elle avait posé la question comme ça. Par miracle, il allait peut être répondre, mais au vu des derniers échanges qu’ils avaient eu, Jo pouvait affirmer que Peter n’était pas du genre à se justifier ou à s’étaler sur sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
Peter McKinnon
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La Cabane Hurlante

Message par : Peter McKinnon, Ven 16 Déc - 2:51


- Merlin tu m’as fait peur !! Je reprenais mon souffle c’est tout.

Evidemment, il l'avait faite sursauter. Comment ne l'avait-elle pas vu arriver avec sa baguette allumée ? Il fallait dire qu'elle était distraite cette Josephine Campbell. Heureusement que c'était lui qui était tombé sur elle et pas on ne sait quelle ombre ou sorcier beurré à la tombée de la nuit.

- Qu’est ce que tu fais là toi ?

*Ah oui, c'est juste ... Elle pose des questions celle-là !*

En effet, la jeune élève de gryffondor avait de nombreuses caractéristiques dont l'indiscrétion, à tous points de vue d'ailleurs. Peter, lui, l'avait toujours habitué au fait que c'était lui qui posait les questions et il n'allait certainement pas changer cette façon de faire ce jour-là.

- Je vérifie que tu ne fais pas exploser la Cabane Hurlante ou que tu ne dégrade pas une œuvre millénaire à coups de marqueurs ... Et toi ?

Peter était resté légèrement à distance de la jeune fille. Il valait mieux rester non loin de la route vers le Château par ce type de temps. Il avait utilisé l'ironie comme provocation, il n'avait qu'une envie, que Josephine prennent ses petites affaires et rentre à Poudlard avec lui, il y avait vraiment trop une sale ambiance dans ce village de poivrots ...
Revenir en haut Aller en bas
Josephine Campbell
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La Cabane Hurlante

Message par : Josephine Campbell, Ven 16 Déc - 9:11


- Je vérifie que tu ne fais pas exploser la Cabane Hurlante ou que tu ne dégrades pas une œuvre millénaire à coups de marqueurs ... Et toi ?

* Le crétin…*

Il était comme ça avec tout le monde ou il lui faisait l’honneur de partager son sale caractère seulement avec elle ?

- Je viens de te le dire, je reprenais mon souffle. Poser des potions explosives et embellir des croûtes vieilles de plusieurs siècle ça épuise.


Elle lui lança un clin d’œil. Il ne croyait tout de même pas qu’elle allait lui donner la vraie raison de sa présence. Le rendez vous effrayant manqué… Si c’était pour qu’il se fiche d’elle, non merci. Maintenant qu’elle était sorti de sa rêverie, elle pu se rendre compte qu’il faisait pratiquement nuit. Elle l’avait son coup de frisson. Étrangement tout était beaucoup plus glauque maintenant que le soleil s’était couché et le chant des chouettes qui devaient nicher dans les arbres non loin d’eux n’arrangeait rien.

- J’ai faim, on rentre au château ?

*Oui oui tu as faim c’est ça…*

- A moins que t’ai un truc à faire ?

*Ou quelqu’un à torturer…*

Elle s’était plantée devant lui. Même s’il lui tapait un peu sur le système, là tout de suite, elle ne se sentait pas en confiance pour revenir au château SEULE. C’était de sa faute en même temps. Joséphine était comme une enfant, elle se rendait compte qu’elle s’était montrée irresponsable une fois la bêtise faite. Là il faisait nuit noire et il fallait qu’elle retourne à l’école, et il y avait quelques kilomètres à parcourir à pied. Elle pria au fond d’elle pour qu’il lui dise qu’il rentrait aussi. De toute façon à ce stade, pour éviter de se retrouver toute seule au milieu de ce décors tout droit sorti d’un film d’horreur,  elle le suivrait n’importe où… Enfin presque partout.
Revenir en haut Aller en bas
Peter McKinnon
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La Cabane Hurlante

Message par : Peter McKinnon, Ven 16 Déc - 14:54


Elle était empotée, c'était fou. Cette Josephine Campbell était empotée et Peter n'en revenait à chaque fois pas. Elle s'entêtait dans ses explications bidons, comme si la Cabane Hurlante était le rendez-vous de tous les sorciers qui reprenaient leur souffle. Heureusement pour elle, Peter s'en fichait, chacun avait bien droit à son jardin secret. Mais c'était la mauvaise fois qui allait suivre qui allait le plus l'intéresser.

- J’ai faim, on rentre au château ?

*Il n'est même pas dix-huit heure mais si elle veut ...*

- A moins que t’ai un truc à faire ?

A ces mots, Peter leva un sourcil, de façon à jeter à la jeune élève de gryffondor qui lui faisait face un regard des plus incrédule. Les gryffondors étaient réputés pour leur courage et leur vaillance mais une fois que la nuit tombait ... Peter afficha alors un grand sourire, la situation l'amusait, il devait bien l'avouer.

- Pas sur de savoir faire la route avec quelqu'un qui doit reprendre son souffle aussi souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Josephine Campbell
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La Cabane Hurlante

Message par : Josephine Campbell, Sam 17 Déc - 8:30


- Pas sur de savoir faire la route avec quelqu'un qui doit reprendre son souffle aussi souvent.

Elle fronça les sourcils. Il avait cette manie de se payer sa tête dès qu’il en avait l’occasion… Donc à chaque fois qu’ils se voyaient. La prochaine fois qu’ils se croiseraient, promis elle ne lui en laissera pas l’occasion. Elle était gelée, elle ne voulait pas faire le pied de grue encore plus longtemps.

- Tant mieux je passe devant, tu me bouffes tout mon air.

Au diable la nuit, au diable le bruit du vent flippant, le chant des hiboux, cette fichue cabane hurlante, cette peur qui commençait à lui donner mal au ventre. Elle marcha d’un pas assuré pendant quelque mètres. Elle regardait au loin. La route vers le château longeait la foret. Instinctivement elle se mit à ralentir et s’arrêta.

Elle réajusta son écharpe autour de son coup. Elle n’allait pas rester planter là jusqu’au levé de jour tout de même. Peter allait encore se moquer d’elle. Elle se retourna vers lui et lui lança qui se voulait énervé :

-Tu comptes rester là encore longtemps? Tu attends le déluge ou quoi?

*Tu flippes de faire la route toute seule, ne cherche pas*

Revenir en haut Aller en bas
Peter McKinnon
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La Cabane Hurlante

Message par : Peter McKinnon, Dim 18 Déc - 2:43


Le jeune préfet de serpentard semblait avoir réussi à faire sortir Josephine de ses gonds, et il ne trouvait pa ça si désagréable que cela. Qui plus est, il l'avait fait avec une facilité déconcertante, c'était comme si ce jour-là, devant la Cabane Hurlante, il y avait un terrain propice à l'énerver.

- Tant mieux je passe devant, tu me bouffes tout mon air.

*Si tu lui bouffes vraiment son air, pourquoi prend-elle la peine de te le dire ?*

La jeune gryffondor s'éloigna alors d'un pas énergique de la Cabane, de Peter et de Phaesporia allumée, qui représentait toujours l'une des sources de lumière de plus en plus rare dans ce coin de Pré-au-Lard. Peter la regarda faire ses quelques mètres dans les ténèbres les plus profonds, en se croisant les bras. La situation l'amusait tellement qu'il en oubliait la température.

*Je te parie qu'elle se retourne dans 3 ... 2 ... 1 ... *

- Tu comptes rester là encore longtemps ? Tu attends le déluge ou quoi ?

Le sourire de Peter s'élargit de plus en plus, autant que cela était encore possible, et il se dirigea en prenant son aise vers l'apprentie sorcière. Elle semblait faire tout son possible pour ne pas laisser éclater sa peur. Sa peur de quoi au juste ? Du noir ? La seule chose qui aurait pu faire peur à Peter, c'était de tomber sur un Mangemort, et cette peur s'était envolée, laissant place à l'amusement. Il se promenait désormais insouciant. Les probabilités de tomber sur un poivrot sortant des Trois Balais était bien plus réaliste et Peter n'aurait pas eu grand mal à le neutraliser.

- Oh non, je n'attends pas le déluge ... C'est simplement que tu souhaite rentrer au Château à cause de la faim et qu'on ne servira pas le repas du soir avant une heure et demi, alors on a bien le temps de profiter de l'ambiance chaleureuse de Pré-au-Lard !
Revenir en haut Aller en bas
Josephine Campbell
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La Cabane Hurlante

Message par : Josephine Campbell, Dim 18 Déc - 7:43


Il avait un air suffisant qui lui tapait sur le système là tout de suite. Elle lui aurait bien envoyé une boule de neige en plein dans la figure. Mais elle ne savait pas viser et elle n’avait pas envie de se ridiculiser devant lui encore.

- Oh non, je n'attends pas le déluge ... C'est simplement que tu souhaites rentrer au Château à cause de la faim et qu'on ne servira pas le repas du soir avant une heure et demi, alors on a bien le temps de profiter de l'ambiance chaleureuse de Pré-au-Lard !


Oui bon c’est vrai qu’il n’était pas encore l’heure de dîner mais elle avait quand même faim, peut être pas autant qu’elle l’avait laissé entendre mais tout de même. Et il était en train de lui proposer de flâner au village ensemble là ou elle avait mal compris. Pour quoi faire ? Pour trouver une raison de plus de se payer sa tête ou juste comme ça pour passer le temps ?

Elle le regarda avec un air suspicieux. Il s’était approché d’elle et elle essayait de lire dans son regard ce qu’il avait voulu dire. Un coup sympa, un coup enquiquinant…

*ça ne sert à rien de chercher, il est trop compliqué ce type là*

Elle allait quand même lui laisser le bénéfice du doute. C’était bientôt Noel.

- J’ai vu un marchand de marrons chauds dans le village, ça te dit ?



Dernière édition par Josephine Campbell le Sam 31 Déc - 8:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Peter McKinnon
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La Cabane Hurlante

Message par : Peter McKinnon, Dim 18 Déc - 15:51


La jeune sorcière avait manifestement essayé de lire les véritables intentions du préfet de serpentard, mais elle n'y était pas parvenue. Cela ne faisait que rendre tout cela encore plus plaisant pour Peter qui s'amusait comme un petit fou ! Il allait bien falloir à un moment qu'elle inverse la vapeur, parce qu'à ce rythme là il allait encore continuer sur ce ton là longtemps.

- J’ai vu un marchand de marrons chauds dans le village, ça te dit ?

*Oh, par Merlin, mais qui est cette fille avec zéro second degré ?*

Des marrons chauds, Peter n'en raffolait pas, mais il n'avait que cela à faire à présent et cela ne le dérangeait pas de rester avec Josephine, pour une fois ! Tout en conservant son air amusé, il prit le temps de réfléchir à la proposition. Avant de conclure :

- Des marrons chauds ? Mouais ... C'est d'accord !

Et sans rien attendre de sa part, il s'avança sur le sentier qui rejoignait le village. Assez vite il se retourna pour lancer une insolence de plus :

- Bon on y va ou tu attends le déluge ?
Revenir en haut Aller en bas
Josephine Campbell
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La Cabane Hurlante

Message par : Josephine Campbell, Lun 26 Déc - 10:42


- Des marrons chauds ? Mouais ... C'est d'accord !

* De toute façon j’ai plus de chocoballe dans mon sac, c’est ça ou tu as un malaise hypoglycémique sur le dos mon gaillard …*

Il la devança puis quelque mètres après se retourna.

-Bon on y va ou tu attends le déluge ?

Elle replaça son écharpe sur son nez et murmura pour elle-même un « quel crétin… » avant de le rattraper en accélérant la marche. Ils marchaient cote à cote depuis plusieurs centaines de mètres, on voyait les premières maisons du village non loin. Ils n’avaient pas échangé un mot. Jo n’aimait pas le silence. Même si elle allait le regretter il fallait qu’elle engage la conversation.

Elle allait lui parler de quoi? Elle s'était un peu renseigné sur lui comme elle se l'était promis à leur dernière rencontre. Elle n'avait pas poussé l’enquête trop loin parce que voila elle n'avait pas que cela à faire, elle avait d'autres tableaux à taguer. Pardon d'autre chats à fouetter... Elle avait demandé à deux de ses confrères de Gryffondors qui n'étaient certainement pas objectifs lorsqu'on parlait du préfet de Serpentard. Elle avait donc très peu d'informations et peut être pas fiables du tout... Donc pour ainsi dire, elle n'avait rien...

On lui avait dit qu'il était à cheval sur le règlement (* Oui ça elle avait remarqué...*) et qu'il avait tendance à traîner dans les couloirs les soirs pour courir après les filles. Là dessus elle s'était mise à exploser de rire ce qui ne plut pas à ses camarades qui n’appréciaient certainement pas que leur parole soit mise en doute. Toujours est il qu'elle avait du mal à y croire.

1ère raison : enfreindre le règlement en se baladant le nuit dans le château?Non mais, enfreindre le réglementent?!!!!!!! Et puis lui avait le droit grâce à son titre de préfet, mais les filles... A moins qu'il ne s'arrange pour fricoter qu'avec des préfètes le soir...
2ème raison : Qu'est ce qu’elles peuvent bien lui trouver à celui là ?! Il n'y a qu'avec elle qu'il est aussi pénible ?!!
3ème raison: Enfreindre le règlement?!!!
4ème raison : Là on parle de Mr le Préfet Parfait...
5ème raison : Des fois il est gentil (des fois pendant un quart de millième de seconde il a l'AIR gentil) mais la plupart du temps il est quand même super agaçant!

Jo ne put s’empêcher de sourire en y repensant.

- Tu sais que j'ai entendu dire des choses sur toi?

Elle se retourna, un sourire espiègle sur le visage, mit les mains dans son dos et avança en marche arrière. (Chose assez périlleuse pour une maladroite comme elle)

- Il parait que t'es une sorte de rôdeur nocturne qui drague tout ce qui bouge!
Revenir en haut Aller en bas
Peter McKinnon
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La Cabane Hurlante

Message par : Peter McKinnon, Lun 26 Déc - 16:48


Apparemment, il avait parfaitement réussi à énerver la jeune élève de gryffondor, ce qui était son petit plaisir du moment. Pendant qu'il marchait, à coté d'elle cette fois, il essayait de trouver tout un tas de vacheries qu'il était possible de faire en rapport avec des marrons chauds, histoire de ne pas s'arrêter en si bon chemin ! Josephine, de son coté, avait l'air de gamberger elle aussi. Il n'allait pas tarder à connaitre le fruit de ses réflexions.

*Ben qu'est-ce qu'elle a à sourire comme ça celle-là ?*

- Tu sais que j'ai entendu dire des choses sur toi ?

Et c'était reparti pour une séance de provocation. Malgré tout ce qu'elle aurait pu glaner sur lui, Peter conserva le même sourire satisfait au visage, ses talents oratoires le sortiraient bien de n'importe quel échange délicat avec elle si elle avait réussi à avoir quelque chose de vraiment gênant ...

Comme pour installer une ambiance provocatrice, la jeune élève de Poudlard s'était retournée face à lui et marchait tout en le défiant du regard.

- Il parait que t'es une sorte de rôdeur nocturne qui drague tout ce qui bouge !

*Ah ben ta réputation te précède !*

Peter se demandait bien où elle pouvait avoir entendu ce genre d’histoire sur lui, cela ne l'empêcha pas de pousser un petit soupir mi-amusé, mi-dédaigneux et de répondre du tac au tac :

- Informations erronées ... Regardes, tu bouges bien toi et c'est pas demain qu'il se passera un truc entre nous !

Ils avaient pris de la distance avec la Cabane Hurlante et avaient commencé à entrer dans le village magique le plus célèbre d'Ecosse. A la fin de sa réponse, Peter aurait souhaité continuer sur une tirade sarcastique, mais derrière Josephine, un pavé s'était déchaussé de la route vers le centre du village et si elle ne l'évitait pas, elle était par terre à tous les coups ...

- Attention à tes pieds !
Revenir en haut Aller en bas
Josephine Campbell
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La Cabane Hurlante

Message par : Josephine Campbell, Mar 27 Déc - 10:04


- Informations erronées ... Regardes, tu bouges bien toi et c'est pas demain qu'il se passera un truc entre nous !

*Manquerait plus que ça !*

Elle n’avait pas dit ça pour flirter, elle avait juste envie de l’enquiquiner, de le faire un peu sortir de ses gonds, de voir qui était le vrai Peter qui se cachait derrière ce sourire Colgate et ces répliques cinglantes. A moins que ça soit cela son vrai lui : crétin à 99% et gentil garçon pour le reste. Mais tout de même, il avait ce coté prévenant … ok crétin à 75%...

Le coté prévenant qui te dit :

- Attention à tes pieds !

*Et ton coté nunuche qui réagit trop tard.*

Joséphine s’étala de tout son long en arrière. Heureusement plus de peur que de mal. Merci la neige qui amorti le choc. Juste ce vieux sentiment de « trop la honte » qui rode toujours quand Mr le Préfet Parfait est avec elle. Spontanément, elle se cacha le visage de ses mains gantées et inspira profondément.

- Pitié… achevez moi…

Elle se mit à rire et lui jeta un coup d’œil en écartant ses doigts, histoire de continuer à cacher encore quelque secondes son visage rougit par l’humiliation. Heureusement qu’il n’y avait personne la tout de suite à l’entrée de Pre au Lard pour assister à ça…

- La grande classe…

Elle lui tendit la main pour qu’il l’aide à se relever.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: La Cabane Hurlante

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 45 sur 49

 La Cabane Hurlante

Aller à la page : Précédent  1 ... 24 ... 44, 45, 46, 47, 48, 49  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.