AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard
Page 47 sur 48
La Cabane Hurlante
Aller à la page : Précédent  1 ... 25 ... 46, 47, 48  Suivant
Theophania Fitzgerald
Serpentard
Serpentard

Re: La Cabane Hurlante

Message par : Theophania Fitzgerald, Dim 26 Fév 2017 - 17:18


RP Unique. J'interromps ce beau RP et je repart aussitôt promis. Comme on avait piqué le sujet de départ j'ai transformé la chose en RP Unique bc c'est important de teindre des boursoufflets. Si vraiment ça vous embête MP-moi.



Les week-ends de sortie, les rues de Pré-au-lard étaient bondées. Surtout en cette période de préparation des cadeaux de noël, les élèves profitaient du peu de temps qu’il leur restait pour faire tous leurs achats. D’autant plus qu’avec les vacances qui approchaient, les professeurs se faisaient plus agréables, moins stricts et donnaient moins de travail ce qui permettait à toute la population d’adolescents sorciers de gambader dans les rues blanches du petit village. La neige avait été dégagée sur les artères principales afin d’éviter la boue dans les magasins, mais on apercevait toujours un épais manteau blanc sur les toits des bâtiments.

Quelques semaines plus tôt, Theophania avait fait quelques achats à la boutique des animaux magiques. Elle se sentait un peu seule dans son dortoir puisqu’elle n’appréciait pas vraiment ses camarades de chambres qu’elle trouvait inintéressantes au possible. Elle avait besoin d’une présence, de quelque chose de silencieux. Pour cela elle avait pris Esther, sa petite salamandre qui ne la quittait plus. La petite bête était très affectueuse, exactement ce dont avait besoin Theophania à ce moment là. Une lubie lui avait également fait acheter trente-quatre boursouflets. On ne saurait dire si l’achat irrationnel venait de l’instabilité de Theophania ou si c’était seulement parce que ces bestioles étaient sacrément adorables. Nul ne saurait le dire. Le seul problème lorsque l’on se lance dans l’élevage d’une colonie de boursouflets c’est qu’il est très difficile de les distinguer. Et avec le temps qui s’était écoulé, Theophania avait pu voir que leurs seules couleurs roses ou violettes étaient assez handicapantes. Il arrivait parfois que la jeune fille donne à manger à l’un d’entre eux et que ce dernier prenne la place d’un de ses compagnons pour avoir une double ration. Non seulement le procédé coûtait deux fois plus en nourriture (parce que ces machins là étaient tout de même vraiment gourmands), mais en plus cela devenait dangereux pour les pauvres laissés pour compte qui n’arrivaient pas à s’imposer dans la colonie pour avoir à manger. Face à cette injustice criante Theophania avait décidé d’employer les grands moyens. Elle allait teindre et nommer les boursouflets.

La seule chose c’est qu’elle doutait qu’elle puisse réaliser correctement l’opération dans le château. Elle avait peur de se salir, les produits et potions ne sentaient pas très bon et la salle sur demande était réquisitionnée par un groupe de Serpentards qui s’entrainaient à on ne sait quoi ces derniers temps. En plus, elle risquait vraiment de se faire punir avec le concierge et les professeurs qui trainaient sans cesse dans les couloirs comme s’ils n’avaient que ça à faire. La brune avait donc pris la décision de réaliser l’opération de haute précision à Pré-au-lard, dans une rue pas trop envahie par la foule. Elle emmènerait son terrarium qui contenait toute la colonie, et elle entreprendrait de réaliser les teintures dans un coin où elle ne gênerait personne. D’autant plus que les petites bêtes sècheraient bien plus vite à l’air libre.
Elle partit donc avec ses ingrédients dans son sac à dos, son terrarium sous le bras. Elle avait pris soin de garder quelques uns de ses boursouflets dans son sac, dans une pochette de velours percée de trous afin qu’ils puissent respirer. Il ne fallait pas qu’elle attire trop l’attention. L’ancienne préfète doutait en effet qu’il fut autorisé de garder une telle quantité d’animaux dans son dortoir. La dernière fois qu’elle avait regardé, le règlement n’autorisait que les crapauds, rats, chats et chouettes dans le château. On se doutait bien que personne ne respectait la règle, mais il était plus sage de faire profil bas. Il restait tout de même une quinzaine de boursouflets dans le terrarium qu’elle avait recouvert d’un tissu vert foncé. Elle eut une petite réflexion d’un employé du château qui contrôlait les sorties à pré-au-lard et qui se demandait ce que la jeune fille allait faire avec un terrarium à Pré-au-lard. «  C’est ma grenouille elle a attrapé la jaunisse alors je l’emmène voir un vétérinaire du village qui pourra la soigner ». L’excuse était passée comme une lettre à la poste.

La jeune fille arpenta les rues du village pour tenter de trouver un endroit un peu calme. Après quelques minutes de marche dans le froid hivernal elle trouva la place parfaite. Il s’agissait d’une petite ruelle perpendiculaire à l’artère principale, dans laquelle il y avait un petit renfoncement avec un banc. Voilà qui était parfait. Elle posa tout son barda sur le banc et entreprit de sortir ses affaires. Elle ramassa quelques caisses de bièraubeurre qui trainaient par là et confectionna une table de fortune. Elle entreprit ensuite de sortir les deux petits chaudrons ainsi que les produits qui serviraient à la teinture. Elle avait trouvé un vieux manuel qui proposait une recette de teinture mais elle n’était pas vraiment sure du résultat dans la mesure où le grimoire avait été écrit 250 ans plus tôt…

Elle s’arma de patience pour déchiffrer les écritures en pattes de mouche des pages qui sentaient vraiment le vieux. Après dix bonnes minutes fastidieuses elle décida de prendre un parchemin et de retranscrire ce qu’elle comprenait, ce qui lui permit de se faire une idée d’ensemble plus facilement. Le procédé n’était pas facile et il faudrait faire une sorte de potion qui permettrait de teinter de manière indélébile les petites bêtes. Mais le produit ne devait pas être toxique pour elles, ce qui amenait une dimension plus profonde à la recette qui ne devait être réalisée qu’avec des éléments doux et naturels. Heureusement cela avait rendu la recherche des ingrédients nettement plus facile. Et comme le but était de différencier les animaux de compagnie à la fin elle avait du se creuser la tête pour trouver des couleurs originales et différenciables. Pas question de se trimbaler avec un camaïeu de kaki. Elle avait donc une petite liste sur un parchemin avec le nom des boursoufflets associés. Cela faisait déjà quelques semaines qu’elle les avait, aussi elle commençait à les connaître et aussi étonnant que cela puisse paraître pour des boursoufflets, ils avaient tous des personnalités différentes.

Strabisme était définitivement l’idiot de la bande. Même en le tenant dans vos bras il arrivait à s’échapper pour s’écraser lamentablement sur le sol. Mais il avait tout de même quelque chose d’attachant qui faisait qu’on ne finissait pas par le jeter à la poubelle.

Le plus intelligent était clairement Lord Beckett qui se destinait à un pelage blanc. On sentait toute la vivacité du monde dans ce petit regard qui vous transperçait à souhait. C’était un boursoufflet distingué qui était toujours à sa place dans la horde.

Mais le plus triste pour la brune c’était tout de même le cas de Tagada. Le pauvre boursoufflet était handicapé. Là où ses camarades frémissaient de joie, frétillaient en cœur, lui semblait bloqué. Il n’arrivait pas à se nourrir tout seul et Theophania avait du lui aménager un petit coin à lui dans son dortoir pour qu’il ne soit pas bousculé par les autres sans qu’ils ne le fassent exprès. Elle avait pris un verre d’eau pour lui faire un jacuzzi d’eau pétillante qu’il semblait apprécier au vu de son regard. Mais ce regard déchirant montrait aussi qu’il souffrait. Cela brisait le petit cœur de Theophania  qui ne supportait pas de voir son petit compagnon en souffrance. Elle avait commencé à faire des recherches pour arriver à trouver ce qui n’allait pas bien chez lui. Visiblement il avait une maladie du système nerveux d’après sa grand-mère à qui elle avait communiqué les symptômes. C’était difficilement traitable mais Theophania ne désespérait pas et continuait ardemment ses recherches. Il était son petit protégé, au risque de rendre jaloux les autres de la tribu.

Ils étaient trente-quatre. Et elle allait tous les teindre pour qu’enfin on cesse de les confondre. Bien sur Theophania était un peu comme leur gardienne alors elle ne se méprenait jamais, mais ce n’était pas le cas de ses camarades de chambre. La brune avait horreur qu’on les confonde. C’était comme si on trahissait leur personnalité si unique en faisant un amalgame inacceptable. De toute évidence Grrr n’avait en commun avec Patate que l’espèce.

Le processus serait très long. Elle ne pouvait pas faire un seul produit pour tous ses compagnons. Il faudrait faire une base puis colorer chaque pot pour les teindre différemment. Ce serait un travail de longue haleine mais tout au fond, Theophania savait que c’était nécessaire.

Elle remplit son chaudron de moitié avec de l’eau, puis ajouta quelques herbes et produits qu’elle s’était procurés lors de son dernier passage à Londres. La recette n’était pas très précise mais les ingrédients étaient plutôt clairs. Au vu des divers avertissements la seule chose qui pouvait arriver c’est que la couleur ne prenne pas ou bien qu’elle se détache petit à petit. Que les vifs deviennent pastels. Pastels effacés. Vivacité en déclin.

Elle eut une moue déçue au vu de la couleur kaki de la mixture. Cela aurait du être translucide. Elle avait du oublier quelque chose. Elle fit le tour de sa liste de course, regardant par la même occasion dans son sac s’il ne restait pas quelque chose qu’elle n’avait pas utilisé. En fouillant un peu elle trouva un brin de muguet. Elle avait eu toutes les peines du monde à en trouver en décembre et avait du en importer de Dieu sait où. Heureusement sa mère avait de la ressource, même si elle ne savait pas ce que faisait sa fille elle était tout de même heureuse de l’aider dans son domaine la potion, elle avait fini par lui en dégotter un petit peu sans doute au prix de marchandages sans fin et d’échanges de gallions ahurissants.

Elle jeta un œil à la recette. Oui c’était bien cela qu’il manquait. Heureusement cela pouvait être rajouté au dernier moment sans trop d’encombre. Peu de risque que la potion lui explose à la figure malgré l’instabilité de la magie. Elle jeta la plante dans le chaudron qui commença à faire sérieusement de la fumée. Bon signe ? Personne n’aurait pu le dire. Toussotant, Theophania tenta de dégager l’épais nuage qui flottait autour de sa tête pour apercevoir la couleur de la chose. Oui c’était presque translucide, même si pas tout à fait. Cela ferait l’affaire. Au pire elle tuerait tous ses boursoufflets. Oups. Haha. Elle aurait mieux aimé éviter malgré tout.

Elle se saisit de Poil, un petit boursoufflet chétif qui allait servir de test, de rat de laboratoire en quelque sorte. Elle ajouta un peu de bouillie de carotte dans un pot puis versa le liquide par-dessus avant de touiller. Touiller. Touiller. Elle se saisit de Poil qui n’avait pas l’air très rassuré par l’odeur du tout mais bon il n’avait pas vraiment le choix donc bon. Elle le plongea dans le pot en le frottant un petit peu partout pour qu’il s’imprègne du mélange.

Visiblement le dosage était plutôt mauvais. Poil était orange certes. Mais il perdait ses poils à une vitesse assez effrayante. L’ancienne préfète prit peur et le plongea dans un verre d’eau. Il était désormais sans poil. Tondu. Tout nu. Il ressemblait à un petit rat un peu orange. Pas très beau. Mais il semblait plutôt  heureux, la mixture avait l’air à moitié hallucinogène pour les boursoufflets. Ne voulant pas se retrouver avec une armée de tondus tout nus, Theophania se reporta à la recette. Oui il y avait un avertissement en tout petit style conditions générales d’utilisation. Qu’elle n’avait pas lu. Forcément. « Ne pas mettre trop d’œil de crapaud en gelée sous peine d’un effet trop puissant ». Effectivement. La recette indiquait que si le mal était fait on pouvait ajouter de la liqueur de rosier pour compenser et rendre la chose moins agressive. A la louche.

Après avoir mis à Poil qui était désormais sans poil une petite couverture en coton, Theophania se saisit de Buddha et le plongea à son tour dans l’orange carotte. Cette fois pas de chute de poil à l’horizon. Elle rinça le petit animal avant de le sécher à l’aide d’une serviette. A sa surprise la couleur ne partit pas au séchage et Buddha avait l’air ravi par ces effluves de carottes. On pouvait voir ses minuscules pupilles toutes dilatées. Il en ronronnait presque de plaisir.

Forte de sa réussite, Theophania continua l’expérience en préparant de nouveaux pots et en teintant tous les boursoufflets les uns après les autres. Violet. Kaki. Blanc. Vert pomme. Rouge. Gris béton armé. Rose. Goudron. Jaune. Marron. Noir. Peau de patate. Violet. Bleu canard. Gris. Jaune d’or. Beurre. Coquille d’œuf. Gris étoile. Bordeaux. Cyan. Rose. Et bien d’autres.

A la fin il resta des pots pleins de résidus de toutes sortes de couleurs. Theophania se saisit de Marie-Jeanne et la plongea dans tous les pots à la suite. Il en ressortit un joli arc-en-ciel parfaitement unique. C’était magnifique, Theophania était toute hypnotisée et ravie de pouvoir enfin distinguer ses petites bêtes. Elle eut envie d’ajouter quelques accessoires. Elle s’était entrainée au sortilège de réduction en cours et chaussa donc Pilou d’une paire de magnifiques lunettes de soleil. Euristide eut droit à une petite toge faite à partir de gant de toilette. Enfin, Godot, le second préféré de la jeune fille eut droit à une minuscule cape d’invisibilité qu’elle avait découpé dans la sienne. Elle aimait l’idée que son petit bout pouvait être là à n’importe quel moment. Elle avait juste peur de l’oublier dans un coin un jour.

Très satisfaite de son entreprise, la préfète remis tous les boursoufflets shootés dans leur terrarium, les recouvrit de leur tissu de velours avant de reprendre la route pour Poudlard. C’est qu’il commençait à faire nuit. Ses petites affaires lui avaient pris un temps fou. Mais cela valait le coup, elle était ravie.
Revenir en haut Aller en bas
Elina Peterson
avatar
Modération GGryffondor
Modération G
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La Cabane Hurlante

Message par : Elina Peterson, Lun 24 Avr 2017 - 13:47


Pas de Réponse depuis plus d'un mois on se permet de prendre la place ^^
Privé avec Artemis Lhow
Et Bien sure j'ai son La ^^



Le soir allait tomber c'était après le repas dans la grande salle, Elina avait fini ses devoir et en avait plus qu'assez d'être enfermé dans le château. Ni une ni deux la française saute de son lit. Elle échange sa tenu de l'école contre un jeans slim et un débardeur noir enfile une veste en similicuir de la même couleur et se glisse dans ses ballerines également noir. Elle jette un oeil rapide dans le miroir et décide de laisser ses cheveux détachés. La gryffondor se glisse ni vue ni connu en dehors du château, direction pré-au-lard. Il fait frais mais elle n'a pas froid.

La lionne déambule dans les rues du village l'esprit ailleurs, depuis quelques temps la française est méconnaissable, rebelle, à la recherche de la moindre occasion de se donner de l'adrénaline. Du danger, de la peur, tout ce qui pourrait l'aider à se sentir en vie. La jeune femme lève les yeux et se retrouve face à une vieille bâtisse abandonnée, un jardin remplis de mauvaise herbe... "- La cabane Hurlante" Murmure t'elle. Un sourire étire ses lèvres, d'après la population cette endroit est hantée. Parfait. Elle s'approche de la porte quand elle voit a travers les volets des éclats de lumière. Petit moment d'hésitation, qui peut bien se trouver dans cette endroit? Peut importe, elle serre la main sur sa baguette dans sa petite pochette qu'elle porte en bandoulière et entre. La un homme en tenu de sorcier, plutôt grand... Dans les 1m80 baguette à la main lui tourne le dos. La Gryffonne hésita quelques minutes à lui parler elle ne savait pas à qui elle avait a faire, autant c'était un élève, autant ça pouvait être un Mangemort. La dernière option lui glaça le sang. L'adrénaline commençait a se répandre dans ses veines, sensation agréable. Elle ferma les yeux quelques secondes et savoura ce sentiment de peur qu'elle ressentait. Bon elle n'allait pas resté la non plus vitam aeternam atant signaler sa présence à l'inconnu, maintenant a savoir s'il était ami ou ennemi ça elle ne le saurait que lorsqu'il se retournerait. Elle le vit lancer un sort sans effet.

" - Qui êtes-vous?" lui demanda t'elle.

un éclair de lumière sorti de sa baguette au moment ou il se retournait, apparement il ne l'avait pas entendu entré et elle venait de le surprendre. La lumière ricocha et elle n'eut pas le temps de réagir que le jet de lumière la toucha en pleine poitrine.
Revenir en haut Aller en bas
Artemis Lhow
avatar
Modération RPGGryffondor
Modération RPG
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La Cabane Hurlante

Message par : Artemis Lhow, Lun 24 Avr 2017 - 15:08


Rencontre mi-figue mi-raisin

avec Elina Peterson


LA mutuel pour la durée du RP


Artemis avait toujours eu une attirance particulière pour la salle sur demande. C'est là qu'il allait lorsqu'il souhaitait lire un livre dans le calme ou s'adonner à son activité favorite : parfaire son l'utilisation des sortilèges.

Mais à présent, l'accès à la salle est plus globalement à son château lui était interdit. Il n'était plus retourner au château depuis qu'il avait quitté le collège 5 ans plus tôt, mais ce n'était pas l'envie qui lui manquait. Cependant, en tant que Auror, il ne pouvait pas se permettre d'enfreindre les lois et de s'immiscer dans le château illégalement.

C'est donc par dépit qu'il se rendit ce soir-là à prè-au-lard afin de profiter du calme et de la relative distance qui séparait la cabane hurlante du reste du village pour s'entraîner à l'utilisation d'un sortilège particulièrement complexe : la mutation animale​ partielle​.

Voilà bien plus de deux heures qu'il enchaînait métamorphose après métamorphose sans jamais être pleinement satisfait. Les plumes de travers, des griffes trop courtes, des nageoires hypertrophiées, bref, il n'avait de cesse de trouver des défauts aux mutations appliquées.

- Qui êtes-vous ? Demanda une voix dans son dos.

Surpris, Artemis effectua rapide demi-tour sans même penser à annuler le sortilège tout juste jeté qui vint frapper de plein fouet la poitrine d'une jeune femme à peine aperçue. À peine aperçue, car aussitôt touchée, celle-ci se vit changée​ en un hybride horrible mi-femme mi-poulet.

Elle avait gardée​ son buste et son visage de femme, mais était à présent munie de plumes à partir du bassin et de longues jambes fines et jaunes auxquelles venaient s'ajouter une paire d'ergots. Transformation réussie ... mais pas sur le bon sujet malheureusement.

- Oh ... dit simplement le jeune homme en observant son oeuvre. Voilà qui est innatendu.

Content d'avoir réussi à maîtriser ce sortilège et devant l'absurdité de la chose, il ne put s'empêcher d'exploser de rire devant la jeune femme qui elle, avait l'air nettement moins amusée.


Dernière édition par Artemis Lhow le Lun 24 Avr 2017 - 18:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Elina Peterson
avatar
Modération GGryffondor
Modération G
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La Cabane Hurlante

Message par : Elina Peterson, Lun 24 Avr 2017 - 15:46


Elina ne senti aucune douleur après avoir été touchée part le jet de lumière, d'ailleurs c'était quoi comme sortilège? la rouge et or baissa les yeux pour regarder sa poitrine la où elle avait été touché, rien. Elle sembla rassurée mais ce soulagement fut passagé... car la ou devait normalement se trouver ses jambes se trouvait des pattes de... POULET?! Elina ferma les yeux plusieurs fois. Essaya de bouger mais senti son équilibre précaire et préféra ne pas trop s'agiter pour ne pas en plus s'étaler, elle respira plusieurs fois pour maitriser sa panique et ce fut la voix de l'homme qui lui rappela le responsable de ce problème. Elle leva son regard furieux sur l'imbécile en face d'elle


- Oh ... Voilà qui est inattendu. dit il surprit en l'observant

Il éclata ensuite de rire, Elina était furieuse et surtout angoissée, elle se retrouvait avec des pattes de poulet a la place des jambes et des plumes partout a partir du bassin horreur pour elle qui détestait cet animal qu'elle trouvait répugnant. Elle tenta de se maitriser pour ne pas tout simplement tuer cet homme.

- Répare ça tout de suite au lieu de te marrer comme un dindon! Sérieux tu peux pas faire attention!!! Rends moi mes Jambes!

Peut importe qui était cet imbécile dès qu'elle retrouverait ses jambes elle lui ferait regretter son éclat de rire non mais quand même elle avait une fierté! Surtout qu'en plus de lui avoir jeter un sort part inadvertance il avait le culot de se payer sa tête non mais sérieux c'est quoi ses manières?!

Elle s'imagina entrain de lui arracher la langue puis les yeux... Visions peux ragoutante mais au combien jouissive.
A la limite une queue de sirène ou un truc cool elle aurait été moins furax mais la un poulet quoi... une vulgaire volaille... Elle était quitte pour ne plus en manger jusqu'a la fin de ses jours...
Revenir en haut Aller en bas
Artemis Lhow
avatar
Modération RPGGryffondor
Modération RPG
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La Cabane Hurlante

Message par : Artemis Lhow, Lun 24 Avr 2017 - 16:00


La réaction de la jeune fille était prévisible, mais elle ne manqua pas pour autant d’irriter Artemis. Lui, un dindon ? Il ne put s'empêcher d'éclater de rire à nouveaux en expliquant entre deux éclats de rire tant bien que mal que ...

- Tu oses m'insulter de dindon alors que tu es la seul ici à avoir des plumes ? Désolé, mais tu es finalement le dindon ... de la farce !

Éclatant de rire à nouveau, Artemis remarqua à peine l'irritation de jeune femme qui frôlait son paroxysme. Ou alors, il n'en avait rien à faire, trop occupé qu'il était à se gausser de la situation pour le moins burlesque. Plusieurs secondes et quelques insultes plus tard, il reprit néanmoins son sérieux.

- Un peu de calme veux-tu ... tu m'accables de t'avoir prise pour cible alors que tu devrais être dans ton lit en ce moment même ? Ne sais-tu pas que Poudlard a été attaqué récemment et qu'il n'est pas prudent pour les élèves de quitter le château sans en avoir été autorisé ?

Il posa son regard sur la jeune femme, attendant une réponse de sa part. Un sourire prit place contre sa volonté sur son visage lorsqu'il vit ses plumes et ses pattes de poulet. Décidément, impossible d'avoir une conversation avec un tel accoutrement. Pointant sa baguette sur le buste de la demoiselle il lança un simple :

- Réparifagex !

Les plumes tombèrent sur le sol et les pattes de poulet prirent de l'ampleur jusqu’à redevenir jambes humaines. Ils allaient enfin pouvoir discuter sérieusement. Dommage, Artemis n'avait plus rit ainsi depuis fort longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Elina Peterson
avatar
Modération GGryffondor
Modération G
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La Cabane Hurlante

Message par : Elina Peterson, Lun 24 Avr 2017 - 16:17


- Tu oses m'insulter de dindon alors que tu es la seule ici à avoir des plumes ? Désolé, mais tu es finalement le dindon ... de la farce !

Ok elle n'avait pas choisi le bon mot... Il avait raison elle aurait relevé aussi elle ne put se retenir de sourire malgré son énervement. Il ne s'empêcha pas de rire a nouveau ce qui agaça passablement la gryffondor ok c'était drôle trente secondes mais la elle voulait vraiment retrouver sa forme normal.

- Un peu de calme veux-tu ... tu m'accables de t'avoir prise pour cible alors que tu devrais être dans ton lit en ce moment même ? Ne sais-tu pas que Poudlard a été attaqué récemment et qu'il n'est pas prudent pour les élèves de quitter le château sans en avoir été autorisé ?

Sérieusement il se permettait de lui faire une leçon de moral? Et puis d'ailleurs comment il savait qu'elle était encore à Poudlard? Elle se mit a réfléchir. Il devait faire partie des "gentils"... Professeur? Non elle les avait à peut près tous croisée. Et puis sa tête lui disait quelques chose elle l'avait croisée déjà... Peut être à l'école... Il devait avoir quoi... 20 ans? Elle se décida pour ordre du phénix où membre du ministère... Après tout c'était à peux près les seuls à prendre en compte le règlements et la sécurité des élèves.... Pour la violence on évitera donc... Un séjour à la prison ne lui faisait pas vraiment envi. Il finit part lancer un contre sort et elle retrouva ses jambes. Elle les agita comme pour enlever des fourmillements désagréables.

- Qui te dit que je suis a Poudlard? Lui dit elle en le défiant du regard. D'abord tu es qui pour me dire que je devrais être dans mon lit? t'es bien là toi a ce que je sache...
Revenir en haut Aller en bas
Artemis Lhow
avatar
Modération RPGGryffondor
Modération RPG
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La Cabane Hurlante

Message par : Artemis Lhow, Lun 24 Avr 2017 - 16:35


Sa remarque piqua au vif le jeune homme qui répondu du tac au tac.

- En effet je suis ici, mais à la différence de toi incarcerem, moi je sais me défendre.

Il avait relevé sa baguette à toute vitesse la pointant à nouveau sur la jeune femme qui lui faisait face. De fines cordelettes argentées virent immobiliser la jeune fille. Plus solides que l'acier trempé, elle était totalement impuissante, à la merci du sorcier. Artemis fit naître sur son visage un sourire qui ne lui allais guère ... froid et dur, un sourire plein de hargne et de colère.

- Vois-tu petite, la différence entre nous deux, c'est la puissance et mon appartenance à l'ordre noir.

La peur ... il voulais lui insuffler la peur dans les veines afin qu'elle comprenne. Quelques secondes durant, il laissa planer ces mots dans l'air, tel une épée de Damoclès au dessus de sa pauvre petite tête brune. Sa petite tête brune qui se décomposait à vu d’œil tandis qu'elle restait là, impuissante. Le visage d'Artemis se détendit et il retrouva le sourire qui lui allait si bien.

- Une chance pour toi que je ne sois qu'un Auror. sur ces mots, il brisa le sortilège et libéra la jeune fille tout en lui montrant sa plaque aux armoires du Ministère de la Magie. Tu es certes proche de la majorité, mais tu n'es pas parvenu à garder ton sang froid ni à utiliser le contre-sort adéquat, et universel, pour briser un sortilège de métamorphose. Voilà ce qui me fait dire que tu es encore à Poudlard. Quant à ma présence en ce lieu, elle ne regarde que moi. Alors que ta présence en ce lieu me regarde en tous points puisque tu met bêtement ta sécurité en jeu.

Terminant sa tirade, Artemis poussa un long soupir de nostalgie. Lui aussi en avait enfreins des règles, il n'y a pas si longtemps que ça d'ailleurs ... mais aujourd'hui c'était lui l'adulte, lui qui devait reprendre cette jeune femme qui, sans avoir rien demandé, c'était retrouver avec plumes et ergots en dehors du château.


Edit Asclépius : Bonjour Artemis. Conformément au règlement RPG, il est strictement interdit d'emprunter le libre-arbitre d'un joueur, sans son autorisation ; merci de bien vouloir éditer en conséquence. Cordialement.
Réglé par message privé, pas de modification nécessaire, à toi de jouer Elina =)
Revenir en haut Aller en bas
Elina Peterson
avatar
Modération GGryffondor
Modération G
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La Cabane Hurlante

Message par : Elina Peterson, Lun 24 Avr 2017 - 19:31


Elina savait qu'elle jouait avec le feu après tout elle ne savait pas a qui elle avait à faire mais bon elle était devenu incapable de réfréner se besoin d'adrénaline, de danger permanent, un jour elle y laisserait des plumes mais quand ça c'était la surprise. La réponse de l'homme ne se fit pas attendre.

- En effet je suis ici, mais à la différence de toi incarcerem, moi je sais me défendre.

Il leva sa baguette tellement vite que la lionne n'eut pas le temps de répliquer. Des cordelettes en argent vinrent l'entraver et elle ne pu plus bouger. Elle se débattit quelques seconde de rage, elle était furieuse contre elle de ne pas s'être méfier. Elle lui jeta un regard noir quand un sourire froid et dure apparu sur le visage de son interlocuteur. *ça, ça sent pas bon du tout* pensa t'elle soudain moins sure d'elle, faut dire qu'elle était en fâcheuse posture....

- Vois-tu petite, la différence entre nous deux, c'est la puissance et mon appartenance à l'ordre noir.

L'ogre noir, ses mots donnèrent un frisson dans le dos de l'adolescente, elle se reprit de plein fouet l'attaque du château et ses quelques jours où elle avait perdu la vue à cause de l'explosion de la table des rouge et or. Elle se décomposa plus que ce qu'elle n'aurait voulu montrer, d'un autre côté elle bouillait de rage, le mot vengeance s'insinua dans sa tête et dans son coeur. Elle essaya néanmoins de garder contenance. Un frisson d'adrénaline lui parcouru l'échine et quelques part elle le savoura. Il changea de visage, un sourire plus bienveillant apparu sur son visage ce qui troubla la française.

- Une chance pour toi que je ne sois qu'un Auror. Lui dit il en la libérant et en lui montrant son insigne Tu es certes proche de la majorité, mais tu n'es pas parvenu à garder ton sang froid ni à utiliser le contre-sort adéquat, et universel, pour briser un sortilège de métamorphose. Voilà ce qui me fait dire que tu es encore à Poudlard. Quant à ma présence en ce lieu, elle ne regarde que moi. Alors que ta présence en ce lieu me regarde en tous points puisque tu met bêtement ta sécurité en jeu.

Un Auror, génial... Fallait qu'elle tombe sur un Auror... Leçon de moral du jour BONJOUR.... Quand à l'utilisation du contre sort elle se serait gifflé tellement c'était d'un logique. Mais en même temps elle s'était retrouvé avec des jambes de poulet quoi... Beurk...

- Pas très doué quand même pour un Auror... Un sort qui dérape sur une élève... heureusement que ce n'était que ça... Un sortilège plus dangereux et t'aurais été dans de beau draps... Commença t'elle avec un sourire angélique ( sa conscience lui intima de se taire mais elle la repoussa au fin fond de son esprit) Quand à ma sécurité qui s'en soucis? Et puis au pire faut bien mourir un jour... T'es pas d'accord Mr l'Auror?

Elle avisa le lit à baldaquin non loin et alla s'assoir dessus avec légèreté, elle ne comptait pas rentrer toute suite pour une fois que quelque chose d'intéressant ce passait. Encore fallait il qu'il soit cool et ne la ramène pas par le col jusqu'à poudlard pour la dénoncer à sa directrice de maison sinon c'est elle qui aurait de sacré ennuie...
Revenir en haut Aller en bas
Artemis Lhow
avatar
Modération RPGGryffondor
Modération RPG
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La Cabane Hurlante

Message par : Artemis Lhow, Lun 24 Avr 2017 - 20:02


Décidément, cette petite ne manque pas de cran ... elle est soit totalement inconsciente, soit extrêmement courageuse, soit complétement stupide. Peut-être même était-ce les trois à la fois. Quoi qu'il en soit, ses propos frappèrent Artemis tel un éclair déchire le ciel, avec fureur. Mais il dut reconnaitre qu'elle avait raison sur un point, il avait manqué de réflexe en annulant pas tout de suite le sortilège qu'il avait lancé.

Il ne put se retenir de hausser un sourcil lorsqu'il vit la jeune femme s'installer sur le lit à baldaquin qui ornait la pièce. Voilà de bien drôles de manières qu'il ne manqua pas de soulever.

- Vous trouvez sans doute cela drôle, mais j'ose croire que vous vous rendez compte que si j'avais été de l'ordre noir, vous seriez morte et n'auriez plus le loisir de vous prélasser avec dédain dans ce lit à baldaquin.

Il avait dit cela d'un ton calme et posé mais derrière son regard sérieux brillait une lueur de malice. Que diable allait-elle donc s'imaginer. D'un simple mouvement de baguette, Artemis fit apparaitre un fauteuil rouge joliment rembourré et s'y installa en gardant la jeune femme dans son champs de vision.

Il joignit ses mains devant lui en prenant appui sur ses accoudoir en bois de chêne et jaugea la demoiselle et son comportement jusqu'à se souvenir que non seulement il ne connaissait pas le prénom de la demoiselle, mais en plus, celle-ci ne connaissait pas non plus le sien.

- Il ne me semble pas avoir prit le temps de me présenter ... Artemis Lhow.

Attendant sa réponse, il prit plaisir à plonger son regard dans le sien essayant de déterminer la maison à laquelle elle appartenait. Serpentard, ou Gryffondor peut-être, ils n'y a qu'eux pour avoir si peu de considération pour le règlement...
Revenir en haut Aller en bas
Elina Peterson
avatar
Modération GGryffondor
Modération G
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La Cabane Hurlante

Message par : Elina Peterson, Lun 24 Avr 2017 - 20:26


Elina le vit hausser un sourcil, elle avait touché juste... c'était un jeune Auror à n'en point douter et il avait surement fait ses études à Poudlard.

- Vous trouvez sans doute cela drôle, mais j'ose croire que vous vous rendez compte que si j'avais été de l'ordre noir, vous seriez morte et n'auriez plus le loisir de vous prélasser avec dédain dans ce lit à baldaquin.

- Oh on passe du "tu" au "vous"? Pourquoi pas. Dit elle en souriant. Premièrement je ne me prélasse pas avec dédain sur ce lit je me suis juste assise... un petit surplus de fainéantise si vous préférez... Et deuxièmement... Oui je serais surement morte mais comme je l'ai dis faut bien mourir un jour... Maintenant... Demain... Dans 6 mois... Quelle importance de toute façon ce sujet n'a pas lieu d'être je suis en présence d'un Auror... Que peut il bien m'arriver?

Il avait fait apparaitre un fauteuil et s'était assis dessus en posant ses bras sur les accoudoirs pour joindre les mains, très interrogatoire ou entretient d'embauche ça... Assez classe quand même... faire apparaitre un fauteuil en pleins milieu de la cabane hurlante fallait y penser.

- Il ne me semble pas avoir prit le temps de me présenter ... Artemis Lhow.

Il plongea son regard dans celui de la jeune femme, elle ne baissa pas pour autant les yeux tout en ce demandant si elle allait se présenter à son tour... Elle n'était pas a l'abris d'une quelconque délation... Elle se décida néanmoins sans mentionner son nom de famille. Etant donner qu'il avait fait apparaitre de quoi s'assoir assez confortablement la jeune femme se douta qu'il ne comptait pas la virer tout de suite de la cabane hurlante. Fallait qu'elle se méfie quand même il était tout de même un Auror.

- Elina... c'est tout ce que vous avez besoin de savoir. Lui dit elle en souriant avec malice. Je préfère éviter plus d'ennuie au cas où... Je suis sure que vous comprenez
Revenir en haut Aller en bas
Artemis Lhow
avatar
Modération RPGGryffondor
Modération RPG
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La Cabane Hurlante

Message par : Artemis Lhow, Lun 24 Avr 2017 - 20:48


La prudence ? Après tout ce qu'elle avait fait et dit, voilà qu'elle se montrait prudente et refusait de révéler son nom de famille. Ce détails ne manqua pas d'amuser l'auror.

- Restons sur le tutoiement dans ce cas. Tu te montre prudente lorsqu'il s’agit de ton identité mais te moque de vivre ou de mourir ? Tu es une fille étrange Élina ...

Un léger sourire étirait les lèvres d’Artemis lorsqu’il prononça ces mots. Prudence est mère de sureté, mais trop de prudence rends la vie ennuyeuse. Cette jeune fille semblait avoir compris cela et s'en donnait à cœur joie. Sans doute recherchait elle volontairement le danger, quel qu’en soit la nature. Mais à trop vouloir jouer avec le feu, on finit par se retrouver face à un dragon et il est beaucoup moins drôle de jouer lorsque la seule option qui se présente à nous et l'échec.

Elle devrait mieux mesurer les conséquences de ses actes et la portée de ses propos. Voilà en tous cas ce que pensais le jeune homme en cet instant même.

- Quelle est ta maison ? Ne crains rien, je n'ai pas l'intention de te pénaliser ... je me contenterai de te raccompagner aux portes du château et tu n'entendra plus parler de moi, mais avant cela, discutons. Tu as interrompu de la meilleure des façons ma séance d'entrainement alors ...
Revenir en haut Aller en bas
Elina Peterson
avatar
Modération GGryffondor
Modération G
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La Cabane Hurlante

Message par : Elina Peterson, Lun 24 Avr 2017 - 21:05


- Restons sur le tutoiement dans ce cas. Tu te montre prudente lorsqu'il s’agit de ton identité mais te moque de vivre ou de mourir ? Tu es une fille étrange Élina ...

Elle ne pu se retenir de sourire à ses paroles, oui elle était étrange mais bon il fallait bien de tout pour faire un monde. Le danger la stimulait la faisait se sentir en vie et oui c'était étrange surtout qu'elle avait toujours été de nature prudente. Mais depuis l'attaque elle se sentait étrange, cette monté d'adrénaline lorsqu'elle avait aider la petite serdaigle sans ne rien y voir se fier à ses autres sens avait été si intense qu'elle trouvait sa vie morne et sans saveur... Les cours... les révisions. C'était d'un barbant... Elle avait besoin d'aventure de frissons. Elle savait qu'elle était en pleines montagne russe, que pour le moment elle était en haut mais que lorsqu'elle toucherait le sol les effets du traumatisme risquait de la rendre à l'opposé de ce qu'elle était actuellement mais pour le moment elle avait ce besoin de se sentir en vie et elle comptait bien l'assouvir.

- Quelle est ta maison ? Ne crains rien, je n'ai pas l'intention de te pénaliser ... je me contenterai de te raccompagner aux portes du château et tu n'entendra plus parler de moi, mais avant cela, discutons. Tu as interrompu de la meilleure des façons ma séance d'entrainement alors ...

Mouai il n'allait pas la dénoncer... fallait il encore qu'il dise vrai. Ce moquait il d'elle en disant qu'elle avait interrompu sa séance de la meilleure des façons? Surement vue le fou rire qu'il s'était payé en se moquant d'elle... Elle fit la moue et ce retint de lui tirer la langue, elle n'était tout de même plus une enfant de quatre ans... un petit éclair de défis passa néanmoins dans son regard. Le mettant au défis de dire le fond de sa pensée.

- Ah bon et de quelle manière j'ai interrompu ton entrainement? Ne t'avise pas de te moquer de moi une nouvelle fois Artemis... Et pour ma maison je suis curieuse de savoir ou tu m'attribuerais... Devinerait il sa maison? Elina était intriguée de voir ou il pensait que le choixpeaux l'avait envoyé.
Revenir en haut Aller en bas
Artemis Lhow
avatar
Modération RPGGryffondor
Modération RPG
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La Cabane Hurlante

Message par : Artemis Lhow, Mar 25 Avr 2017 - 17:55


Cette fille était d'une spontanéité absolue ... une version féminine de l'auror qui se tenait face à elle en quelque sorte. Artemis ne put que constater la chose et considérer à quel point l'exercice devait être troublant lorsque c'était qui lui s'amuser à parler sans retenu aucune.

- Je ne comptais pas me moquer de toi, lui dit-il d'un ton qui se voulait rassurant, tu as réellement interrompu ma séance de la meilleure des manières. Si tu n'étais pas arrivé, j'aurai fini par me décourager et aurait terminé ma soirée seul à broyer du noir. Alors que là, tu m'as permis de me détendre, contre ton gré je l'admet, et d'avoir quelqu'un avec qui discuter. Que pouvais-je demander de plus ? Quant à ta dernière question ...

Artemis laissa ces mots en suspens. Il observait la jeune femme intensément, cherchant en elle un élément de réponse. Mais rien ne lui permit d'être sûr de son choix et il finit donc par jouer sa décision au plouf plouf.

- Serpentard ? Pour se jouer ainsi des règles, tu es certainement des leurs ...
Revenir en haut Aller en bas
Elina Peterson
avatar
Modération GGryffondor
Modération G
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La Cabane Hurlante

Message par : Elina Peterson, Mar 25 Avr 2017 - 18:16


- Je ne comptais pas me moquer de toi, tu as réellement interrompu ma séance de la meilleure des manières. Si tu n'étais pas arrivé, j'aurai fini par me décourager et aurait terminé ma soirée seul à broyer du noir. Alors que là, tu m'as permis de me détendre, contre ton gré je l'admet, et d'avoir quelqu'un avec qui discuter. Que pouvais-je demander de plus ? Quant à ta dernière question ... Il sembla réfléchir un moment. - Serpentard ? Pour se jouer ainsi des règles, tu es certainement des leurs ...

Elina fut quand même satisfaite de la première partie de réponse tant mieux s'il ne comptait pas se moquer d'elle, il s'était déjà suffisamment foutu de sa figure la première fois. Ca deuxième réponse néanmoins fit grincer des dents la lionne, Elle une serpentard? grosse blague. Comme s'il n'y avait que les serpentard pour déroger au règlement....

- Parce que tu ne savais pas effectuer ce sort? Vue le résultat je crois que ton entrainement est réussi... Mais bon tant mieux si je te permets de passer une meilleure soirée ça me va... La mienne ne s'annonçait pas tout à fait très passionnante non plus... Enfin... Jusqu'à maintenant....Part contre c'est insultant que tu me prennes pour une vulgaire serpillière... Il ne faut pas forcement être de cette maison pour se défier des règles. Lui dit elle un éclair de défit dans les yeux et un sourire malicieux aux lèvres. Essaye Encore.

Un frisson de dégout remonta le long de sa colonne, Serpentard... Quelle horreur, Elina aurait put être admise dans n'importe quelle maison mais pas celle ci. Cette maison lui inspirait le dégout et les Mangemorts étaient souvent issue de cette maison maudite, elle n'aurait jamais trouvé sa place la bas. Si le choixpeau l'avait envoyer chez les vert et argent elle aurait préférer quitter l'école et aller à Beauxbatons. Elle observa son interlocuteur un moment puis décida qu'elle allait lui poser aussi quelques questions après tout c'était une discussion pas un interrogatoire.

- Alors Artemis Lhow... Dans quelle maison étais-tu? T'as quoi... vingt et un ans? Et je suppose que tu es un jeune Auror je me trompe?

Plutôt beau garçon, un poil trop fière... Elina le voyait bien chez les Lions, la fierté c'était un truc de rouge et or. Mais bon Persévérant... Poufsouffle? Non... Encore moins serdaigle il n'était pas dédaigneux... Elle se décida donc pour Gryffondor. Elle essaya d'analyser ses réactions mais c'était pas simple, Il était vraiment douer pour ne rien laisser paraitre surement un truc d'Auror.
Revenir en haut Aller en bas
Artemis Lhow
avatar
Modération RPGGryffondor
Modération RPG
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La Cabane Hurlante

Message par : Artemis Lhow, Mer 26 Avr 2017 - 18:04


Artemis fut étonné de sa réaction, elle semblait particulièrement choquée de s'être vu qualifiée digne des Serpentard. Il n'y avait pourtant aucune raison de s'offusquer, Serpentard avait formé nombres des plus grands sorciers de ces quatre derniers siècles. Tous n'étaient pas forcément bon c'est vrai, mais ils n'en restent pas moins de brillants sorciers.

Il y avait toujours eu une espèce de rivalité entre les élèves de Gryffondor et de Serpentard, un peu à l'image des deux fondateurs de Poudlard qui s'aimaient autant qu'ils se haïssaient. Mais de là à dénigrer toute une partie de l'école, il y avait une marge conséquente, non ?

- J'ai hésité entre les deux ... tu es donc une lionne ... tout comme moi il y a quelques années. Effectivement, je suis un jeune auror et pour ton information je n'ai pas vingt-et-un, mais vingt-deux ans. Tu as tord de renier ainsi les sorciers et les sorcières issus de Serpentard. Tu verras avec le temps qu'ils peuvent se révéler être d'excellents alliés pour qui sait mettre leurs compétences à profit.

Artemis termina sa phrase un petit sourire aux coins des lèvres. Elina s'était enfin départie de son ton accusateur et concédant et s’intéressait maintenant à son interlocuteur. Interlocuteur qui ne put s'empêcher de lui poser une question supplémentaire.

- Pourquoi avoir quitté le château ce soir et comment en es-tu sortie ?
Revenir en haut Aller en bas
Elina Peterson
avatar
Modération GGryffondor
Modération G
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La Cabane Hurlante

Message par : Elina Peterson, Mer 26 Avr 2017 - 18:41


- J'ai hésité entre les deux ... tu es donc une lionne ... tout comme moi il y a quelques années. Effectivement, je suis un jeune auror et pour ton information je n'ai pas vingt-et-un, mais vingt-deux ans. Tu as tord de renier ainsi les sorciers et les sorcières issus de Serpentard. Tu verras avec le temps qu'ils peuvent se révéler être d'excellents alliés pour qui sait mettre leurs compétences à profit. un sourire étira ses lèvres. Pourquoi avoir quitté le château ce soir et comment en es-tu sortie ?

Il était donc de Gryffondor également c'était surement là qu'elle l'avait aperçu étant donné que son visage ne lui était pas inconnue. Elle songea à la phrase de l'Auror.Des Aliées... les Serpentards? Jamais de la vie... A la limite la seule serpentard qu'elle appréciait c'était Luna mais les autres.... Elina était septique...

Artemis avait donc vingt deux ans... cinq ans de plus qu'elle ça va c'était pas un vieux non plus. Il confirma qu'il était un jeune Auror mais en même temps même s'il ne l'avait pas fait ça ce voyait à des kilomètres. Devait elle dire la vérité à un Auror... Tel était le dilemme il ferait surement remonter l'information et Elina ne pourrait plus se permettre ses balades nocturnes.

- J'ai quitté le château parce que je ne supporte plus d'être enfermé dans cette bâtisse, je me sens prisonnière. Et puis c'est toujours la même chose... Les cours, les révisions... toujours la même routine. J'avais besoin de prendre l'air loin de tout ça. Et puis faut dire que je m'ennuie à mourir il ne se passe rien... Un petit tour a pré-au-lard était donc une distraction. Quand à comment je suis sortie, t'es mignon mais tu m'auras pas... Lui dit elle en souriant. Hors de question que je te dise comment j'ai fait après je serais grillé et je ne pourrais plus sortir.

Elle était peut être jeune et sans trop d'expérience mais tout de même, il espérait vraiment qu'elle lui dévoile comment elle avait réussir à sortir du château ni vue ni connu? Elle reconnu qu'il était malin quand même, posez sa question comme ça mine de rien... Elle se serait presque faite avoir mais non. Elina remonta ses jambes qui pendaient dans le vide pour s'installer en tailleur sur le lit, pas très confortable et pleins de poussière mais bon elle était pas aussi douée que l'Auror en face d'elle pour se lancer dans une apparition de mobilier. Elle rassembla ses cheveux pour les laisser tomber sur son épaule droite et observa son interlocuteur... Il avait plutôt l'air amusée de sa spontanéité, d'ailleurs elle-même était surprise de la facilité avec laquelle elle répondait à un représentant du ministère... Sans filtre. Sa conscience se manifesta de nouveau en lui intimant d'être plus prudente alors que son petit démon l'encourageait dans cette voie et ses derniers temps elle n'écoutait plus sa conscience... Si sa mère ou même son mentor la voyaient agir en se moment ils ne la reconnaitraient surement pas... La petite fille effacé, douce et respectueuse du règlement avait laissé place à une jeune femme rebelle parfois à la limite de l'insolence, en quête de sensation forte et de danger... si elle continuait sur cette voie de l'autodestruction elle risquait d'y perdre plus que d'y gagner.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: La Cabane Hurlante

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 47 sur 48

 La Cabane Hurlante

Aller à la page : Précédent  1 ... 25 ... 46, 47, 48  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.