AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Batterie externe 26800 mAh à charge rapide
22.90 €
Voir le deal

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Infirmerie
Page 2 sur 25
L'infirmerie
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 13 ... 25  Suivant
Gyaltsen Kunkhyab
Serdaigle
Serdaigle

L'infirmerie - Page 2 Empty
Re: L'infirmerie
Gyaltsen Kunkhyab, le  Sam 2 Fév 2008 - 22:37

Après un court monologue, la jeune Gryffondor se décida enfin à répondre à l'énigme du Sphinx Egyptien (tête d'homme et corps de lion ^^):

- Il met 9 secondes, non?

Le Sphinx répondit alors:

- ... Non... Il met onze secondes... Réponse erronée. Votre intrusion sera signalée...

Aussitôt, un "clic" se fit entendre sous la statuette en pierre et un nuage brumeux sortit de la bouche du Sphinx avant de se matérialiser en un patronus rouge scintillant représentant un cheval. L'animal poussa un hennissement et sortit de l'Infirmerie en passant au travers de la porte et partit en direction du QG de l'Ordre du Phénix, là où se trouvait actuellement Elfric Lufkin en compagnie de son amie Octavia Sisméo...
-----------------


Plusieurs minutes plus tard, le jeune infirmier arriva en courant près de la porte de l'Infirmerie. Il y pénétra sur ses gardes, sa baguette à la main, prêt à riposter contre le quelconque intrus. Mais lorsqu'il vit qu'il ne s'agissait que d'une simple élève, le jeune homme comprit que ce n'était pas d'une intrusion, mais certainement d'une demande d'aide... Pour en avoir confirmation, il tapota du bout de la baguette le Sphinx qui se mit alors à lui expliquer:

- Cette voyageuse...

- Arrête de les appeler comme ça en ma présence par la Barbe de Merlin! Ce sont des élèves, pas des voyageurs!

- ...Cette élève voulait savoir s'il vous était possible de vous déplacer dans la Salle Commune des Gryffondors car un pauvre voya... Elève y a perdu connaissance en faisant des galipettes...

Le dernier mot ironique du Sphinx fit sourire le jeune infirmier qui se tourna alors vers la jeune fille:

- Vous saviez qu'il vous était possible d'appuyer sur le bouton situé sur la droite de la porte afin de me prévenir en mon absence? Vous auriez gagné plus de temps qu'en déclanchant l'alarme... Quel est ton nom? Je suis Elfric Lufkin ton infirmier, mais bon, il me semble que tu le sais déjà... Humm, désolé mais l'accès à ta Salle Commune m'est impossible, il faudra donc ammener le corps jusqu'ici. N'hésite pas à te faire aider... Ou bien utilise ta baguette magique si tu sais t'en servir... Mais dépêche toi, il ne faut pas qu'il reste dans un état d'inconscience trop longtemps sans que les signes vitaux n'aient été vérifiés! ...
Missoune
Missoune
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


L'infirmerie - Page 2 Empty
Re: L'infirmerie
Missoune, le  Dim 3 Fév 2008 - 21:16

[Désolé mais j'édite ce RP pour que l'on s'y retrouve plus facilement dans la suite des événements. J'inclus donc ma réponse dans ton RP Missoune, afin de ne pas créer un autre RP qui, selon moi, n'aurait rien d'intéressant à raconter en attendant ta revenue à l'infirmerie avec ton camarade. Cordialement. Elfric Lufkin.]

Missoune avait donné une reponse erronée au sphinx qui produisit un patronus rouge brillant qui partit en galopant (c'était un cheval) elle ne savait où.

Flûte alors, je crois bien que j'ai déclenché la sirène d'alarme, dit-elle tout haut en souriant avec ravissement. Si ça permettait de faire venir ce fichu infirmier. Celui-ci débarqua en tenant sa baguette magique dans son poing, aux aguets et se croyait apparement dans un film policier de série B. Elle eut un sourire ironique devant tout ce cirque pour une simple élève. Son sourire s'élargit en entendant la gargouille, pardon, le sphinx mentionné que John s'était blessé en faisant des "galipettes".

*C'est pas tout à fait ça* songea-t-elle.

- Vous saviez qu'il vous était possible d'appuyer sur le bouton situé sur la droite de la porte afin de me prévenir en mon absence? Vous auriez gagné plus de temps qu'en déclanchant l'alarme... Quel est ton nom? Je suis Elfric Lufkin ton infirmier, mais bon, il me semble que tu le sais déjà... Humm, désolé mais l'accès à ta Salle Commune m'est impossible, il faudra donc ammener le corps jusqu'ici. N'hésite pas à te faire aider... Ou bien utilise ta baguette magique si tu sais t'en servir... Mais dépêche toi, il ne faut pas qu'il reste dans un état d'inconscience trop longtemps sans que les signes vitaux n'aient été vérifiés! ... lui dit l'infirmier.

Missoune était étonnée d'entendre qu'il ne pouvait pas se rendre dans la salle commune, il avait pourtant l'air de pouvoir se déplacer. Elle ne chercha pas à en savoir plus mais fut découragée d'apprendre qu'elle devrait l'acheminer elle-même jusqu'à l'infirmerie. Heureusement qu'elle pouvait compter sur sa baguette parce que ce n'atit pas avec ses bras aux muscles atrophiés qu'elle aurait pu le dépacer..

Ah bah, non, je savais pas qu'il y avait un bouton pour appeler, c'est indiqué nul part. Dommage... Je m'appelle Missoune. Bon, bah, je vais le chercher.

Elle soupira, posa la main sur la poignée et se retourna: Vous pourrez m'expliquer l'énigme? Je ne comprends pas mon erreur.


- Oui bien sûr, ne t'en fais pas. Je ne laisserai jamais personne dans le doute en ce qui me concerne... Allez, files vite!


Missoune sortit en courant chercher John sous le regard d'Elfric...
Fani
Fani
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens
Occlumens


L'infirmerie - Page 2 Empty
Re: L'infirmerie
Fani, le  Lun 4 Fév 2008 - 15:05

Fani se dirigea à pas lents vers l'infirmerie, après sa chute dans un sombre couloir, tout en espérant ne pas y croiser l'élève qu'elle avait violement bousculé... Elle avait du mal à avancer car elle était cassée, physiquement et surtout moralement. La jeune fille se tenait le poignet droit et sa lèvre était à présent bien enflée à l'endroit où elle avait heurté le sol. Fani n'avait encore jamais été à l'infirmerie depuis que le nouvel infirmier était arrivé à Poudlard et espérait qu'il serait suffisament sympa pour ne pas essayer d'en savoir plus sur sa mésaventure... Une fois devant la porte, Fani remarqua la sonnette, qui permettait d'avertir l'infirmier que quelqu'un avait besoin de lui, un certain Elfric Lufkin... Fani appuya sur la sonnette et un patronus en sortit, un cheval rougit, qui partit en galopant dans les airs,allant certainement chercher l'infirmier.
Fani se laissa alors glisser contre le mur, près de la porte, et fnit accroupie, le poignet toujours sérré contre sa poitrine. Elle laissa alors enfin libre cours à son chagrin, en attendant que l'infirmier vienne lui ressouder l'os du poignet. Elle espérait aussi qu'il lui donnearit un genre de médicament magique antidouleur, du genre bien puissant qui rend euphorique et permet d'oublier tout ses problèmes, un équivalent à la morphine, mais en version magique en quelques sortes...
Arwen Misscouette
Arwen Misscouette
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


L'infirmerie - Page 2 Empty
Re: L'infirmerie
Arwen Misscouette, le  Mar 5 Fév 2008 - 22:31

[HS: Ceci se passe après le premier duel de la premiere épreuve. Le post est combiné avec Clicli]

Arwen
et Clicli avaient terminé leur duel, mais elles étaient dans un état qui ne leur permettait pas de rentrer chez elles tout de suite. La poufy avait le visage en sang et qui lui faisait atrocement mal, tandis que la gryffy elle crachait toujours des limaces et avait également diverses blessures.


Arwen soutenait sa camarade et l’aidait à marcher pour sortir de l’arène. BLEURPS ! PLOC ! Une limace tomba de la bouche de la pauvre Clicli qui avait du mal à marcher, car elle se tenait pliée en deux à cause de ses nausées et des crampes d’estomac que cela lui causait. Elles avancèrent tant bien que mal et arrivèrent enfin aux marches qui menaient dans les souterrains du Colysée. Elles durent s’arrêter un moment que leurs yeux s’habituent à la pénombre et pour que Clicli puisse cracher quelques limaces. Tout à coup Arwen sentit une présence, elle releva la tête et vit une forme humaine qui se dirigerait rapidement vers elles. Il lui sembla reconnaître l’allure bien qu’elle semblait plus rapide qu’à son habitude. Elle se sentit alors rassurée en le voyant, car elle sentait ses forces qui s’amenuisaient de plus en plus. L’adrénaline ne faisant plus effet, Arwen commençait à avoir les jambes qui tremblaient et devait faire des efforts considérables pour arriver à soutenir Clicli.

-Je suis heureuse de te voir Elfric ! On a vraiment besoin de toi ! Lui dit –elle en essayant de sourire mais cela ressembla plus à une grimace qu’autre chose.

Mais heureusement Elfric arriva à temps et se mit de l’autre côté de Clicli pour l’aider. Il sembla à la jeune auror que l’infirmier avait blêmit en la voyant dans cet état.

Il s se dirigèrent tous les trois vers l’infirmerie. Arwen faiblissait de plus en plus mais continuait tout de même de soutenir la pauvre Clicli qui toutes les deux minutes cracher une limace marron et visqueuse tel le petit poucet qui émiettait du pain sur son chemin.

Sur le chemin, alors qu’ils avaient presque fini de traverser le parc, un magnifique patronus en forme de cheval se dirigea vers eux. Arwen comprit alors qu’il y avait quelqu’un à l’infirmerie.*Pauvre Elfric, il a du pain sur la planche aujourd’hui !* Elle le regarda et vit qu’il paraissait tout confus, certainement partagé entre le fait de vouloir aller au plus vite à l’infirmerie afin de s’occuper de la personne qui s’y trouvait et le fait de ne pas vouloir les abandonner là ne sachant pas si elles arriveraient jusqu’à l’infirmerie. Arwen chercha au fond d’elle et y trouva suffisamment de force. A moins que ce ne soit la présence du jeune professeur d’astronomie qui lui avait redonné du courage et de la force. Elle le regarda et lui dit :

- Vas-y vite, moi je m’occupe de Clicli, on arrive mais sans nous tu seras plus vite sur place et tu pourras t’occuper de la personne qui t’attends là bas.

-Mais…

-Vas y c’est peut être plus grave que nous. On n’est pas encore prête à mourir tu sais. Je vais me débrouiller aller cours vite on te rejoint.

Elfric acquiesça et fit un sourire inquiet à la poufy qui lui répondit d’un signe de tête, puis se mit à courir en direction de l’infirmerie. Elle le regarda partir tandis que La gryffy crachait une nouvelle limace.

-Aller courage Clicli, on va y arriver. La gérante de la boutique d’animaux magique lui fit un signe de tête alors qu’Arwen fut parcourut d’un frisson. Elle avait perdu beaucoup de sang mine de rien, et elle commençait à ressentir le contre coup de la fatigue et des diverses plaies qu’elle avait. Mais elle respira à fond l’air frais du parc de Poudlard et se remit à marcher en soutenant son amie.

Un bon quart d’heure après le départ d’Elfric, et une dizaine de limace plus tard, elles se retrouvèrent devant la porte de l’infirmerie. *Ouf, j’en peux plus !* se dit Arwen dans un soupir. BLURPS !!PLOC !

Elle tourna la poignée de la porte et entra tout en soutenant Clicli qui paraissait plus faible qu’elle. Elfric était là en compagnie d’une autre Gryffondor.

Arwen qui était épuisée, en sueur, son teint naturellement pâle l’était encore plus, elle avait des frissons et des tremblements. La pauvre Clicli quant à elle saignait à la main, elle avait encore deux morceaux de pierre planté dans la peau qui saignait encore un peu, mais le sang avait commencé à coaguler autour des deux pierres. Elle avait aussi quelques entailles de-ci de là dans le dos et les bras.

Arwen s’avança avec Clicli dans l’infirmerie, elle n’avait plus de force et jeta vite fait un coup d’œil à la nouvelle déco*Hum sympa, c’est bien plus chaleureux qu’avant !* Puis elle aperçu un lit vide dans un coin et s’y laissa tomber avec Clicli. « Ouf !! »

Elfric se dirigea vers elles. Arwen lui fit un petit sourire crispé (à cause de ses blessures qui lui tiraient la peau et lui faisaient mal) et lui dit :

- Occupe-toi d’elle en premier. Moi je vais attendre là si ça ne t’embête pas. Au fait, super ta déco j’aime beaucoup. Arwen dit cela avec une voix faible. Elle s’allongea à moitié, le dos appuyé contre la tête de lit, derrière Clicli qui était assise sur le bord à cracher ses limaces.

Arwen attendit alors sagement en regardant le gentil Elfric s’occuper de son amie, elle avait des sueurs froides, des tremblements et un envi irrésistible de fermer les yeux. Mais elle lutta pour les garder ouvert, afin de ne pas tomber dans un profond sommeil. Mais regarder Elfric œuvrer la rassurait et la réconfortait. Il avait des gestes si sur, il était bien u’inquiet, si calme et sur de lui.
Gyaltsen Kunkhyab
Gyaltsen Kunkhyab
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens
Animagus : Cheval andalou


L'infirmerie - Page 2 Empty
Re: L'infirmerie
Gyaltsen Kunkhyab, le  Mer 6 Fév 2008 - 15:46

[Ce RP se passe après les événements concernant Missoune. Cordialement. Elfric Lufkin.]


Sur les recommandations de sa camarade Championne des Poufsouffles, Elfric partit d'un pas rapide en direction de l'Infirmerie de Poudlard, averti de la présence d'une personne par l'appartition du patronus particulier. Arrivé dans le couloir de son Infirmerie, le jeune professeur apperçut au loin une silhouette accroupie sur le sol. Il se rapprocha donc et se rendit compte que la jeune fille en question était une Gryffondor grâce à l'écusson qu'elle portait sur sa poitrine. Cette dernière se tenait le poignet dans une attitude de douleur et semblait, de surplus, en proie à un chagrin vues les larmes qui commençaient à miroiter sur son visage. Toujours dans le même silence religieux, il invita l'élève à se relever et la dirigea à l'intérieur de l'Infirmerie un bras autour de l'épaule. Puis il lui demanda ce qui n'allait pas et celle-ci expliqua que son poignet lui faisait mal. Mais même avec la meilleure volonté du monde, il était impossible pour le jeune homme de savoir si le poignet en question qui paraissait enflé était victime d'une fracture ou bien d'une simple froissure musculaire. Il demanda donc des détails sur les circonstances de l'accident mais la Gryffy resta silencieuse, parcourue par des sanglots. *Bon et ben... C'est pas tout ça mais j'ai un travail à faire moi. Voyons voir et essayer ma toute nouvelle merveille!* Elfric entraîna donc la jeune fille vers le fond de la pièce en longueur qui était dissimulée par un léger rideau de couleur améthyste bordé de fins fils d'or sur lequel était dessiné l'emblême de Poudlard! En effet, derrière ce rideau se trouvait le matériel Moldu que le jeune homme avait demandé à l'école afin de mener à bien sa mission d'infirmier. Avaient été achetés entre autre, tout le nécessaire afin de réaliser des radiographies et autres sortent d'imageries médicales issu de la technologie Moldu capable de compléter les atouts de la médecine magique de par sa précision et sa technicité. Sur ce point, les deux civilisations étaient faites pour fonctionner en coopération mais hélas, cela n'était pas encore chose faite dans notre monde! Mais avant de poursuivre, Elfric ne put s'empêcher de demander son nom à la jeune fille qui lui répondit en lui disant qu'elle s'appelait Fani puis il se présenta à son tour. Les commodités étant faites, il invita Fani à poser son poignet meutri sur la plaque de métal pendant que le jeune homme procédait aux manipulations afin de sortir la radiographie du ventre de métal. Une fois le cliché obtenu, il le visualisa à la lumière et put observer une microfissure au niveau des os du poignet de la jeune fille à laquelle il précisa:

- C'est belle et bien une petite fracture, petite mais fracture quand même! Dit-il un sourire à la bouche afin de redonner du baûme au coeur de la jeune fille. Bon alors... Réflechissons, humm... Ce que je vais t'administrer comme solution de guérison peut sembler particulière, je ne sais pas si tu as déjà eu l'expérience de vivre parmi les Moldus, mais cela sera très efficace, rapide et "presque" sans douleur... L'injection que je vais te faire risque de légèrement piquer à cause du produit qui pique par nature...

Sur ces mots, ils regagnèrent tous deux l'entrée de l'Infirmerie, là où se trouvait le bureau et le matériel du jeune membre de l'Ordre du Phénix. Elfric y sortit, dans l'un des coffres de son coffre à sept clefs, la solution de Poussoss ainsi qu'une seringue et une plaquette de médicaments anti-douleur. Fani s'assit sur le rebord du lit le plus proche et le jeune homme lui désinfecta la peau au niveau du poignet à l'aide d'un coton imbibé d'alcool et piqua en sous-cutané à cet endroit précis afin d'y injecter une micro dose du produit repousse os afin d'y consolider la fracture. Puis il reprit la parole:

- Bien, cette injection de Repoussos à pour but de consolider ta micro fracture du poignet en quelques minutes. Cela devrait faire effet dans les heures qui suivent car je t'ai fait l'injection en sous-cutané et non directement dans la circulation sanguine, c'est un peu comme les vaccins... Ah mais oui, que suis-je bête, tu ne dois certainement pas connaître ces méthodes de Moldus pourtant très efficaces... Fani sourit à cette réplique, il semblerait qu'elle ait repris plus de goût à la vie depuis son entrée dans l'Infirmerie. Et d'ici là, lorsque cela aura fait effet, tu devrais ressentir un léger picotement mais très faible vu la dose administrée. C'est pour ça que je te donne cette demi-plaquette d'anti-douleur afin d'en faire usage si besoin. Euh... je t'explique comment ça marche car c'est encore une technique moldue. Tu prends un comprimé, tu le laisses fondre dans une verre d'eau que tu bois ensuite... Voilà! En attendant, afin de permettre la remise en place dans les meilleures conditions, je vais t'immobiliser le poignet à l'aide d'une légère attelle...

Cela dit, il sortit sa baguette magique et prononça en informulé le sortilège de Ferula et un bandage apparût au poignet de Fani qui était également immobilisé par une fine tige de métal, sans doute de l'aluminium...

Mais à ce moment, les deux jeunes femmes qu'Elfric avait quitté auparavant entrèrent dans l'Infirmerie et encore une fois, sur recommandations d'Arwen, le jeune homme s'occupa de Clicli qui était alors assise sur le rebord du lit, prise dans une série de vomissements successifs, victime du sortilège de Crache-Limaces:

- Et bien! Vous ne vous êtes pas faites de cadeaux sur ce coup là les filles! Bon allons! Je commence par toi Clicli, vous n'êtes pas en danger de mort, je vous rassure. Mais cela dit, ça ne vas pas être agréable pour autant! Malheureusement pour toi Clicli, je ne peux pas interrompre ton maléfice à l'aide d'un Finite. Celui du Crache-Limaces est l'un des seuls que l'on ne peut conjurer de cette façon... Il va donc falloir attendre que ça se passe tout seul... En attendant, n'appuie surtout pas sur ta plaie, je vois qu'il y a encore des corps étrangers qui pour le moment, stoppent l'hémorragie de par leur présence.

Il posa une couverture chaude sur les épaules de la Gryffondor et partit chercher dans son coffre une solution de couleur violette, deux fioles de solution de force diluée à la couleur plus pâle qu'à l'ordinaire, deux autres fioles de couleur rouge sang ainsi qu'une bassine. Puis il revint aux côtés des deux jeunes filles en esquissant un léger sourire en direction de Fani qui l'observait afin de la rassurer. Pendant ce temps, les airs de musique classique se faisaient toujours entendre dans la pièce...

- Tiens Clicli, prends cette bassine, elle te sera utile je pense... Bon ça risque de faire mal mais bon tu es forte alors à 3... Il pointa sa baguette magique en direction de la main blessée de la jeune Championne. Dans les services moldus, je me serai fait engueuler si jamais j'avais fait ça mais ici, la magie reigne en maître alors... 1... 2... Evanesco!! ... Et merde fait chi*r! J'en étais sûr à 100%!

En effet, le sortilège fit disparaître les deux pierres afin de nettoyer la plaie mais cela refit prendre cours à l'hémorragie, un filet de sang sortit alors du membre entaillé sur lequel le jeune infirmier vint plaquer sa main afin de venir y faire un mouvement de compression dans le but de stopper le saignement. De sa main libre, il prit la fiole de potion de nettoyage des blessures de couleur violette et la déboucha, une vapeur de fumée s'en échappa alors, révélant ainsi le caractère fumant de la potion...

- Ca risque de piquer mais je dois te le faire en local car tu es pour l'instant dans l'incapacité de boire cette potion par voie orale, mais le résultat devrait être le même même s'il y a des risques qu'il y ait à la fin une légère cicatrice de visible...

Il appliqua donc, au compte-gouttes, une légère dose de la fiole sur la plaie. Cette dernière se referma alors automatiquement laissant derrière elle, une très légère cicatrice...

- Bon le plus urgent est fait, je te laisse avec tes limaces et dès que ce sortilège sera fini et dès que tu pourras boire, il serait préférable que tu boives ces deux solutions que j'ai posées à tes pieds. C'est une solution de nettoyage des blessures pour tes autres plaies et l'autre, celle qui est rouge sang, est une solution de régénération sanguine...

Il fit alors le tour du lit et s'accroupit au bord du lit en direction d'Arwen et lui appliqua un chaud linge blanc humide afin de nettoyer le visage de la jeune auror qui était alors immaculé de sang qui avait, pour la majorité, commencé à coaguler.- Bon alors toi maintenant. Dit-il un sourire en coin de bouche. Tu m'as fouttu la trouille tu sais... Il va falloir que je corrige toutes ces imperfections sur ce beau visage... Tiens, bois d'abord ça, c'est la même potion que celle utilisée pour la blessure de Clicli. Normalement, comme tu vas la prendre par voie orale et traditionnelle, les effets seront optimisés et il n'y aura plus aucune traces des morsures de chauves-souris. Ensuite, tu pendras cette fiole de régénation sanguine... Tu m'as l'air aussi faible et pâle que Clicli. Mais hélas, prendre plus de deux potions successives risque de créer des effets secondaires handicapants alors pour récupérer, je vais vous ramener à toutes les trois du chocolat... Il s'écarta du lit près à sortir de la pièce. Ah! Au fait, *Tergeo Maxima! Recurvite Maxima!*

Les vêtements et visages des deux jeunes Championnes retrouvèrent alors leur éclat d'autrefois et Elfric quitta pendant un instant l'Infirmerie pendant lequel Arwen but les deux potions demandées, Clicli attendant le moment venu pour boire les siennes... Quelques minutes après, il était de retour en compagnie de ces dames une plaquette de chocolats à la main:

- Qui en veut? Dit-il un large sourire lui parcourant le visage...


Dernière édition par le Sam 9 Fév 2008 - 13:00, édité 2 fois
Arwen Misscouette
Arwen Misscouette
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


L'infirmerie - Page 2 Empty
Re: L'infirmerie
Arwen Misscouette, le  Mer 6 Fév 2008 - 16:18

Elfric s'occupa de Clicli et réussi à soigner sa blessure à la main, mais la pauvre malheureuse crachait toujours ses limaces. Arwen avait une boule à l'estomac en voyant son amie toujours sous l'emprise du sort. Elle regrettait de l'avoir jeté .
Une fois que le jeune infirmier eut fini de s'occuper de la jeune gryffy, il contourna le lit pour se rapprocher de la jeune auror. Il commença par lui nettoyer le visage à l'aide d'un linge chaud, se qui fit traissaillir Arwen, car les plaies étaient encore sensibles. Il lui dit: "Tu m'as fouttu la trouille tu sais..." à ces mots Arwen sentit un petit pincement au coeur *Tiens, il a eu peur pour moi.* Puis il ajouta "Il va falloir que je corrige toutes les imperfections sur ce beau visage..." ( deuxième pincement au coeur) et si elle avait pu sourire elle l'aurait fait. Il lui confia alors deux fioles en lui disant de les boire, l'une servant à la guérison de ses plaies et l'autre à renouveller le sang. Arwen bu la première qui servait à guerrir les nombreuses plaies qui se trouvaient sur son visage. Puis Elfric sortit de l'infirmerie en disant qu'il allait chercher quelque chose mais elle ne comprit pas très bien de quoi il parlait mais au dernier moment il se retourna et en un coup de baguette magique il nettoya les tenues des deux jeunes duellistes. Arwen était encore faible et avait l'impression d'être un peu comme dans du coton. Elle venait de finir de boire la seconde potion lorsqu'il entra à nouveau dans la pièce une tablette de chocolat à la main. Il demanda avec un grand sourire qui en voulait.
Arwen fut surprise, ou plutôt amusée. Elle le regarda alors et lui fit un petit signe de tête, un léger sourire sur ses lèvres encore douloureuses. Il s'approcha alors d'elle afin de lui donner un morceau de chocolat qu'elle prit de bon coeur, puis elle lui dit sans même s'en rendre compte "Merci. Quand tu auras un moment et que je pourrais à nouveau me lever sans vertige, pourras-tu m'accorder quelques minutes en privé, s'il te plaît." Puis se rendant compte de ce qu'elle venait de dire, elle mit le chocolat dans sa bouche et baissa le regard, sentant le rouge lui monter aux joues.


Dernière édition par le Sam 9 Fév 2008 - 19:23, édité 1 fois
Atana Markoff
Atana Markoff
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de transplanage
Vélane



L'infirmerie - Page 2 Empty
Re: L'infirmerie
Atana Markoff, le  Mer 6 Fév 2008 - 18:17

[Merci de corriger les fautes mentionnées gênant à la compréhension du RP. Cordialement. Elfric Lufkin.]

Drayry arriva devant la porte de l'infirmerie légèrement éssouflé. Une jeune fille sortit en courant de l'infirmerie. Elle poussa les portes et constata qu'il y avait les deux élèves qui participaient aux tournois des 3 sorciers. Elle se sentit stupide avec son pouce dans la main devant les blessure importantes des candidates. Elle entra néanmoins et se dirigea vers l'infirmier.

-Excusez-moi? C'est pour savoir si vous pouvez m'aider à ... recoller mon pouce. Je me suis excercer à transplanner et je me suis désartibulé le pouce...


Elle montra sa main et le pouce, elle fut parcourus de frisson devant cette vision. Elle se sentait gêné dans ses gestes et espérait pouvoir se servir de son pouce assez rapidement!


Dernière édition par le Dim 10 Fév 2008 - 10:58, édité 1 fois
Fani
Fani
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens
Occlumens


L'infirmerie - Page 2 Empty
Re: L'infirmerie
Fani, le  Mer 6 Fév 2008 - 22:06

[oups...léger problème de coordination temporelle! je devrais pas etre là pendant le tournoi...C'est ma faute j'aurais du prévenir...]

[Edit par Elfric Lufkin: ce genre de situation n'est pas une erreur la miss. Il faut dire que le tournoi tout comme un autre événement important sur le forum tel que les Merlins sont quelque peu intemporels. Moi même, je fais entorse à cette crédibilité en étant à la fois au tournoi et ailleurs afin de continuer à faire évoluer mon perso. Bonne continuation sur le forum et surtout bon rétablissement...Wink Cordialement.]


Fani n'eut pas à attendre longtemps que l'infirmier arrive. Celui-ci lui proposa d'entrer dans l'infirmerie sans lui poser de questions, et la jeune fille lui en fut énormément reconnaissante. L'infirmerie avait quelque chose de rassurant, de familier... presque de maternel. L'ambiance était réconfortante et tout était fait pour rassurer les malades. Fani commenca à se sentir un peu mieux, de plus Elfric était gentil et lui montra toutes sortes d'instruments moldus pour voir les maladies et les fractures. Fani, qui n'en avait jamais vu auparavent oublia un instant ses soucis, intriguée par les technologies moldues...

Elfric lui dit finalement, après s'être servi d'une des grosses machines moldues, qu'elle s'était fait une petite fracture du poignet, puis la ramena dans la pièce principale de l'infirmerie et lui fit une injection de repoussos.
Enfin, le jeune infirmier lui donna en souriant quelques médicaments moldus antidouleurs que la jeune fille pourrait prendre si son poignet était douloureux...*un peu que je vais les prendre...* songea Fani qui avait toujours le coeur lourd malgré les sourrires que l'infirmier lui avait arrachés avec ses technologies incroyables. Fani sortit alors de l'infirmerie, laissant Elfric à ses autres patientes et sortit d'un pas rapide. Elle croisa Drayry en chemin, une Serpentard qu'elle avait rencontré vite-fait aux 3 balais grâce à Tomoko, mais Fani ne tenait pas à s'arrêter pour lui raconter ses malheurs et repartit en direction de la tour des gryffondors.
Gyaltsen Kunkhyab
Gyaltsen Kunkhyab
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens
Animagus : Cheval andalou


L'infirmerie - Page 2 Empty
Re: L'infirmerie
Gyaltsen Kunkhyab, le  Sam 9 Fév 2008 - 19:51

Après sa demande, seule Arwen répondit affirmativement d'un signe de tête. Entre temps, il n'y avait pas fait attention, mais il venait juste de se rendre compte que Fani avait quitté l'Infirmerie. Il décida donc de se rapprocher d'Arwen en s'asseyant sur le rebord du lit, là où elle était allongée, puis lui tendit un morceau de chocolat tout en claquant du doigt de l'autre main. Aussitôt, une nouvelle musique remplaça la précédante et la "Choral du Veilleur" se faisait entendre dans la pièce. Puis son amie lui tint ces mots:

- Merci. Quand tu auras un moment et que je pourrai à nouveau me lever sans vertige, pourras-tu m'accorder quelques minutes en privé, s'il te plaît.

Il regarda les deux fioles vides situées à côté du lit et répondit un peu gêné:

- Euh... Oui bien sûr, si tu veux. Mais il me semble que le moment où tu pourras te lever sans vertige est depuis bien longtemps arrivé... Dit-il d'un air amusé comme il le faisait toujours, c'était dans sa nature de ne jamais trop prendre les choses au sérieux, il les prenait toujours comme un cadeau de la vie... Tu as bu toute la solution de force, elle a fini de faire effet maintenant...

Et dans un sourire, il se releva et tendit sa main à Sa Championne qui le lui rendit en le suivant main dans la main jusqu'à l'extérieur de l'Infirmerie, dans un des couloirs de Poudlard éclairé par de grands vitraux colorés qui laissaient transparaître une multitude de rayons colorés... Et enfin, il reprit la parole et lui dit tendrement:

- Je t'écoute, qu'est-ce que tu voulais me dire?
Arwen Misscouette
Arwen Misscouette
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


L'infirmerie - Page 2 Empty
Re: L'infirmerie
Arwen Misscouette, le  Sam 9 Fév 2008 - 22:43

Arwen mangeait son chocolat les yeux légèrement baissés, alors qu'Elfric lui disait qu'en fait elle devait déjà aller mieux vu qu'elle avait prit la totalité des fioles. En effet ses blessures commençaient même à cicatriser à vu d'oeil. Les morsures qu'elle avait sur le front n'étaient presque plus visibles tandis que celles de ses joues et de ses lèvres avaient commencé à disparaitre.

Elfric se leva alors et dans une sourire bienveillant tendit sa main à Arwen qui la pris et lui rendit son sourire. Elle se leva alors du lit et suivit le jeune infirmier qui ne lui avait pas laché la main. Il la mena alors dans le couloir à l'extérieur de l'infirmerie puis ferma la porte derrière eux. Il la regarda alors et lui demanda avec une voix toute douce et tendre:

-Je t'écoute, qu'est-ce que tu voulais me dire?

Arwen se sentit alors un peu mal à l'aise. Elle appréciait vraiment beaucoup Elfric, bien qu'ils n'avaient pas eu beaucoup de temps pour se parler, ils se croisaient régulièrement et arrivaient à échanger quelques mots. Ils étaient ainsi devenus amis et avaient aussi une amie commune qui leur parlaient beaucoup l'un de l'autre.
La Championne des Poufsouffle sentit alors son coeur s'accélérer à l'idée de demander à Elfric ce qu'elle comptait lui demander. Sa tête commença à lui tourner un peu et elle dut s'appuyer contre la porte de l'infirmerie. Elle s'apperçut alors que le jeune infirmier lui tenait toujours la main, ce qui lui fit battre son coeur encore plus vite. Elle lui lachâ alors délicatement la main
( sinon elle n'arriverais jamais à calmer son stress et à lui demander ce qu'elle avait à lui demander) dans un geste doux afin de ne pas parraitre brusque et se passa la dite main dans ses cheveux. Elle prit un grande inspiration* Allez ma fille lance toi! Qu'est ce que tu risques? Qu'il te rit au nez? Ok ça craint mais bon tu survivras et puis tu pourras toujours lui dire dans ce cas que c'est parce que vous êtes amis et que tu sais pas avec qui y aller. Tu trouveras bien un truc pour retourner la situation si jamais ça part dans le mauvais sens...Allez courage!!* et lui demanda d'une voix douce et un peu timide:

-En faites, heu...je me demandais si...je sais pas si tu ne vas pas me trouver un peu...heu ... Son coeur battait vraiment très vite, elle avait en fait plus peur de la réaction d'Elfric que de ce qu'elle allait lui demander...Alors voilà, je me demandais si tu serais d'accord pour m'accompagner au bal du tournois? Mais bon si tu veux pas c'est pas grave. Avait-elle enchainé rapidement en baissant le regard les joues légèrement roses.
Gyaltsen Kunkhyab
Gyaltsen Kunkhyab
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens
Animagus : Cheval andalou


L'infirmerie - Page 2 Empty
Re: L'infirmerie
Gyaltsen Kunkhyab, le  Dim 10 Fév 2008 - 18:21

Après avoir lâché sa main, elle lui demanda d'une voix douce et dans une situation de gêne s'il accepterait de l'accompagner au Bal du Tournoi... Cette proposition mit également le jeune homme dans une situation d'embarras, il ne savait quoi répondre...

- Euh... Bah euh... En fait non... Les traits de la jeune fille semblèrent se crisper pendant une fraction de seconde... Oui j'accepte!! Avec grand plaisir!

Il répondit cela sur un ton de joie démesuré espérant ainsi faire rire la jeune Auror avant son prochain duel. En regardant sa montre, il se rendit compte qu'il était temps de faire commencer les deuxièmes duels et il se dirigea de nouveau à l'intérieur de l'Infirmerie pour rejoindre Clicli dont le sortilège de Crache-Limace venait tout juste de finir de faire effet. Afin qu'elle ne reparte pas le ventre vide au combat, il lui proposa un bon morceau de chocolat qu'elle grignota sur le champs, le ventre criant famine. Puis il rejoignèrent tous trois la Grande Porte du Hall de l'école où leur conversation allait prendre fin, Elfric devant s'occuper d'une autre élève à l'Infirmerie et les deux filles devant retourner à leurs obligations de Championnes. Il les encouragea d'un léger "Bonne chance toutes les deux" avant de déposer sur le front d'Arwen un léger baiser avant de repartir en direction de l'Infirmerie...

Elfric était maintenant de retour à son lieu de travail où l'attendait une ancienne connaissance, Mlle Drayry, une jeune fille qu'il avait rencontrée lorsqu'il était encore élève à Poudlard dans la maison des Poufsouffles. Cette dernière lui expliqua qu'elle avait eu un accident à cause d'un transplanage loupé. Il lui demanda donc, avant de commencer le soin très lourd:

- Oui bien sûr que je vais t'aider... Dit-il, l'air amusé devant l'accident qui se trouvait sous ses yeux qui était, certes, impressionnant mais non dangereux dans l'immédiat tant que le membre désartibulé était retrouvé. Mais avant, je voudrais quelques renseignements. Ca faisait longtemps que l'on ne s'était pas vu depuis un certain cours... De poésie il me semble... Qu'es-tu devenu depuis?

Il espérait ainsi dédramatiser la situation avant de commencer le soin qui pourrait paraître impressionnant pour une jeune fille novice en la matière... En lui disant cela, il l'invita à aller s'allonger sur un lit afin de limiter tout risque de "perte de conscience émotive"...
Atana Markoff
Atana Markoff
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de transplanage
Vélane



L'infirmerie - Page 2 Empty
Re: L'infirmerie
Atana Markoff, le  Dim 10 Fév 2008 - 20:25

Drayry vit Elfric revenir dans l'infirmerie. Elle lui fit un sourire et lui expliqua brièvement sa situation. Il la fit s'allonger dans un lit, Drayry regarda son pouce avec un air de dégout. C'était vraiment très étrange comme sensation! Cependant le jeune homme la mit à l'aise et lui posa des questions sur ce qu'elle devenait. Elle lui sourit et dit:

-Oh tu sais moi je continu mes études, je gère mon magasin, enfin si on peut dire ça!
dit-elle en grimaçant puis en souriant amusé. Aparemment toi tu as fait un sacré bout de chemin! Infirmier, tu diriges le tournoi des 3 sorciers, professeur... Tu as une vie bien rempli il me semble!

Elle tendit sa main au jeune homme et attendit qu'il lui remette en place son pouce. Elle lui retourna la question sur ce qu'il pouvait lui apprendre d'autre. Depuis le temps....


Dernière édition par le Lun 11 Fév 2008 - 8:01, édité 1 fois
Arwen Misscouette
Arwen Misscouette
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


L'infirmerie - Page 2 Empty
Re: L'infirmerie
Arwen Misscouette, le  Dim 10 Fév 2008 - 23:37

Arwen vit que sa question avait mis mal à l'aise Elfric. il y eut un petit silence géné puis il répondit:

-Heu...Bah heu...en fait non...

Arwen blémit et crut que son coeur allait s'arrêter d'un coup *Et bien voilà ma fille t'as tout gagné!! Aller part en courant!! Et vite!!!* Mais le jeune infirmier voyant la tête de sa camarade, enchaina rapidement avec un grand sourire:

- Oui j'accepte avec grand plaisir!!!

Il dit celà sur un ton réellement enthousiaste, mais Arwen ne sembla pas comprendre tout de suite la réponse et resta pantoise quelques secondes. *Heu...il vient de dire quoi là...Ah ben en faite c'était une blague!! Il est d'accord pour m'accompagné!!! Ouf!!!* Arwen comprit enfin ce qui se passait et sentit de la joie et du soulagement grandir en elle. Puis le jeune infirmier regarda sa montre et se retourna pour entrer à nouveau dans l'infirmerie. *Ah bon la conversation est finie? Et c'est tout? Bon, je crois que je ne suis pas au bout de mes surprises avec lui...m'enfin...* Elle le suivit alors dans l'infirmerie afin de voir comment Clicli se portait. Elle avait enfin fini de cracher des limace et avait pu prendre sa potion.

Elfric raccompagna alors les deux jeunes demoiselles vers la grande porte de l'école afin qu'elles puissent retourner au Colisée car le deuxième duel n'allait plus tarder à commencer. Arrivé sur le pas de la porte du château Elfric les encouragea avec un "Bonne chance toutes les deux" Clicli lui sourit et commença à descendre les marches. Arwen se retourna alors pour remercier le jeune infirmier lorsque celui ci lui déposa un léger baiser sur le front. Elle le regarda alors d'un air surpris et hébété, la bouche légèrement entrouverte car elle allait parler. Mais suite à ce geste elle ne sut plus ce qu'elle voulait dire et referma ses lèvres tout en gardant son air surpris. Elle se retourna alors pour rejoindre Clicli, descendit la première marche et se retourna vers Elfric comme pour lui dire quelque chose. Elle hésita un quart de seconde, puis se ravisa et se retourna à nouveau vers la jeune Gryffondor et finit de descendre les marches. Arwen ne réalisait pas vraiment tout ce qui venait de se passer, mais son coeur était léger et son âme apaisée. Elle était fin prête pour affronter son nouvel adversaire.
Gyaltsen Kunkhyab
Gyaltsen Kunkhyab
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens
Animagus : Cheval andalou


L'infirmerie - Page 2 Empty
Re: L'infirmerie
Gyaltsen Kunkhyab, le  Lun 11 Fév 2008 - 3:34

-Oh tu sais moi je continue mes études, je gère mon magasin, enfin si on peut dire ça! dit-elle en grimaçant puis en souriant amusée. Apparamment, toi tu as fait un sacré bout de chemin! Infirmier, tu diriges le tournoi des 3 sorciers... Tu as une vie bien remplie il me semble!

Après un léger sourire, le jeune homme ne put s'empêcher de répondre aux propos de sa camarade dont il avait, lui semble-t'il, mal compris un certain passage... (Ps: attention à l'orthographe gênant à la compréhension Wink ) *Sans doute à cause de la fatigue...* pensa-t'il.

- Tu tiens un magasin??! Il faudra que tu m'y invites un de ces jours... Quant à propos de ma vie, oui, je peux dire qu'elle s'est bien remplie ces derniers mois avec mes différentes nominations aux postes d'infirmier et professeur d'astronomie... Sans oublier le Tournoi... Mais disons que je ne fais que suivre le chemin qui m'a depuis toujours été ouvert... Bon... Tu es prête? Car ça risque d'être surprenant pour toi...

La jeune Serpy acquiessa d'un léger signe de tête. Elle était donc prête pour cette opération très lourde... *Mince! Ca remonte à très loin tout ça, vive les cours de Latin... Bon si j'me souviens bien, toujours commencer par le nom latin du membre désartibulé puis appliquer la formule classique sans compter les mouvements complexes... Gnééee... Fait chi*r... Pour une fois que ça me paraît dur... C'est parti! Accroche toi la miss!*

Dans des gestes légers plein d'assurance, Elfric se saisit de la main de la jeune fille afin de la porter à hauteur du visage.

- Tiens là comme ça s'il-te-plaît...

Drayry effectua la demande, elle maintenait son bras levé... Cependant, d'un rapide coup d'oeil, l'infirmier s'apperçu que la jeune fille tremblait légèrement, sans doute dû à l'appréhension... Puis il prit de sa main gauche le pouce désartibulé qu'il positionna à quelques centimètres au dessus de la main dont il manquait pour le coup, un pouce... Enfin il sortit sa baguette magique de sa cape et pointa celle-ci en direction du membre désartibulé avant de continuer:

- Ne t'inquiète pas, ça va bien se passer, ça ne fait pas mal... Admire plutôt le spectacle, c'est pas souvent qu'on voit ça... Dit-il à l'adresse de la jeune fille avec, en prime, un clin d'oeil complice... Pollex disartibulus curaro ossis, venae, musculi, nervi, cutis reparo! Pollex disartibulus curaro ossis, venae, musculi, nervi, cutis reparo! Pollex disartibulus curaro ossis, venae, musculi, nervi, cutis reparo! Pollex disartibulus curaro ossis, venae, musculi, nervi, cutis reparo!

Au fur et à mesure des répétitions, le léger murmure prit de l'intensité jusqu'à se transformer en exclamation... Pendant qu'il pronnonçait l'incantation, le jeune homme effectuait des mouvements complexes et précis de la baguette. Il commença par tapoter le pouce d'un coup sec avant d'effectuer un petit mouvement circulaire autour de ce dernier. Aussitôt, un fin filet de lumière scintillante de couleur rose sembla s'échapper du pouce jusqu'à l'extrémité de la baguette... Puis il décrivit un deuxième geste circulaire du poignet mais cette fois-ci, autour du poignet et de la main de l'élève. Le filet de lumière semblait alors s'intensifier et suivait les mouvements de la baguette. Une corde de lumière rosâtre entourait alors la main de la jeune fille, reliant ainsi le pouce qui flottait toujours au dessus de la main au reste du corps... Cette étape correspondait à la première incantation... Puis il continua le sortilège, se remémorant au passage la série et l'ordre de gestes à accomplir. Puis il répéta les gestes circulaires du poignet allant du pouce jusqu'au poignet de la main tout en intensifiant à chaque fois le ton de la voix. C'est ainsi, que petit à petit, de nouveaux filets de lumière scintillante de couleur blanche, puis bleu ciel, rouge, grise argentée et enfin rose apparurent avant de disparaître dans une légère brume, semblant s'être inscrustés dans la peau de la jeune désartibulée. Puis lorsque ces sources de lumière prirent fin, les contours de la main étaient de nouveau visibles et l'on pouvait y voir un spectacle étonnant, toujours autant pour le jeune infirmier qui réalisait là l'une de ses premières "ré-désartibulations". Semblaient alors, dans une sorte de valse, s'enrouler des gaines de vaisseaux sanguins, nerfs et d'autres choses encore qui ressemblaient, par leurs couleurs, à des os, des muscles ou bien de la peau. Le tout se reformait très lentement, très très lentement... Le travail accompli mettrait plusieurs heures avant de totalement se finir, laissant ainsi une main intacte et fonctionnelle...

- Très bien! Parfait! Je suis content de moi, je pense n'avoir rien oublié... Car vois-tu, dans ce genre de sortilèges, on ne sait qu'à la fin si l'on a réussi ou non... Il faut donc attendre que la reformation prenne fin jusqu'à l'étape finale du "ressoudage" pour voir s'il a lieu ou non. De là, on verra si l'on a réussi. Dans le cas contraire, le membre désartibulé paraît alors, progressivement, comme gangrené et il faut alors agir vite et recommencer l'opération avant de perdre définitivement le membre... Mais malheureusement pour nous, le temps me presse dans ma vie bien remplie et je ne peux surveiller totalement l'évolution de ton pouce jusqu'au résultat final alors je vais t'emmener à Sainte Mangouste afin de t'y faire suivre pendant quelques heures... Ou alors beaucoup d'heures... Dit-il un sourire à la bouche...

Il invita donc la jeune Serpentard à se relever du lit et ils quittèrent ensemble l'Infirmerie en direction de l'Hôpital... Le Sphinx de Pierre reprenant ainsi de l'activité...

[Libre à toi de poster ou non ton suivi à l'Hôpital...Wink ]
Arwen Misscouette
Arwen Misscouette
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


L'infirmerie - Page 2 Empty
Re: L'infirmerie
Arwen Misscouette, le  Dim 16 Mar 2008 - 0:43

Arwen venait de finir son second duel et le troisième ne tarderait pas à commencer. Mais elle était épuisée et blessée. Sa jambe ne cessait de saigner suite au sectumsempra qu'elle avait reçu. Elle souffrait également de nombreuses contusions et blessures suite à l'effondrement du plancher du troisième étage de la merveille du monde.

Elle avait réussi à retourner au vestiaire à cloche pied. Là Elfric l'avait rejoint.
-Je suis contente de te voir, je vais encore avoir besoin de tes soins. Lui dit-elle avec un petit sourire gêné.

Puis elle lui dit qu'elle avait perdu sa baguette dans le phare et lui demanda si il pouvait lui récupérer car elle n'avait que celle là et en aurait besoin pour son dernier duel. Alors, Elfric sorti sa propre baguette et prononça un "Accio baguette d'Arwen" et la baguette de la jeune auror arriva à grande vitesse dans les vestiaires et manqua d'éborgner la championne des poufsouffle au passage.
Une fois la baguette récupérée, le jeune professeur se leva, Arwen allait faire de même mais elle vit Elfric se pencher vers elle, passer un bras sous ses épaules et l’autre sous ses genoux. Elle se retrouva ainsi dans les bras du jeune infirmier elle entoura alors le cou de son amoureux de ses deux bras. Il la porta jusqu’à l'infirmerie afin de la soigner et de stopper l'hémorragie de sa jambe blessée.

Après avoir traversé le parc et monté les différents escaliers qui menait dans la salle de guérison de Poudlard, Elfric et Arwen franchirent enfin la porte du dit endroit. Le jeune infirmier déposa délicatement la jeune auror sur un des lits afin qu’il puisse l’examiner et lui prodiguer les soins adéquats.
Gyaltsen Kunkhyab
Gyaltsen Kunkhyab
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens
Animagus : Cheval andalou


L'infirmerie - Page 2 Empty
Re: L'infirmerie
Gyaltsen Kunkhyab, le  Dim 23 Mar 2008 - 22:40

ELLe deuxième duel fini, Elfric alla rejoindre Arwen dans les vestiaires tout en étant pris par un état d'anxiété important. Il avait vu que sa compagne avait subit de lourdes blessures à la suite de ce duel contre le champion de Serpentard, Rabastan. Ce jeune homme était à présent vu d'un mauvais oeil vis-à-vis du jeune infirmier, même si ce dernier savait que le sortilège de magie noire utilisé était autorisé...
EL* De là aller jusqu'à utiliser de la magie noire pour un tournoi avant tout amical, il faut faire fort... surtout sur Arwen... *, pensait l'organisateur sur le chemin le menant à sa bien-aimée.
ELArrivé dans les vestiaires où se trouvait la jeune femme titubante, Elfric la rejoignit et cette dernière lui dit d'un air soulagé, un sourire gêné à la bouche :
EL- Je suis contente de te voir, je vais encore avoir besoin de tes soins.
EL- Je crainds que oui... répondit-il dans un ton plein de tristesse.
ELRapidement, Arwen lui expliqua qu'elle avait perdu sa baguette magique lors du duel et qu'elle devait sans doute encore se trouver dans les décombres du phare. A l'aide d'un Accio, Elfric la fit venir à lui et la rendit à sa propriétaire. Il était maintenant temps d'aller à l'infirmerie. Le jeune homme porta à sa bouche le sifflet qu'il portait autour du cou et siffla. Mais aucun son audible à l'oreille humaine n'en sortit. Aussitôt, Tellior qui travaillait aux cuisines de Poudlard lorsque son maître était au château apparut dans le vestiaire. Elfric lui demanda alors d'aller chercher son phénix Plinius et quelques vêtements de rechange pour la jeune auror. L'elfe de maison acquiesça et disparut. Le jeune infirmier prit alors sa championne blessée dans ses bras et tenta du mieux qu'il pouvait d'exercer un point de compression convenable sur les différentes plaies situées sur la jambe de la jeune femme. Il partit ainsi en direction de l'infirmerie avec une allure pressée.
ELArrivé à son lieu de travail, il posa le corps de la jeune femme sur un des lits. Quelques secondes plus tard, Tellior les avait rejoints. Le phénix qu'il tenait sur son bras s'envola dans la pièce et commença à voltiger au dessus de leurs têtes. Elfric espérait tellement que l'oiseau légendaire fasse don de sa larme miraculeuse à Arwen, seul remède magique contre la magie noire en sa possession. Mais ce dernier n'était pas encore disposé à cette tâche et continuait de parcourir l'ensemble de la pièce de son vol gracieux. Tout en maintenant la pression sur les plaies d'Arwen, Elfric demanda à Tellior d'ouvrir le coffre à sept clefs situé au pied du bureau et de lui ramener quelques fioles médicinales. L'elfe de maison les lui ayant données, Elfric dit à Arwen :
EL- Tiens, prends déjà ça ma chérie. Ce sont des potions pour soigner les autres blessures non provoquées par la magie noire et pour te redonner un peu de force pour le dernier duel.
ELArwen se saisit alors des deux fioles contenant respectivement une potion de blessures et une solution de force diluée et les but. Elfric regardait toujours d'un oeil inquiet son phénix voler dans la pièce. Puis à un moment, ce dernier se mit à pousser un cri mélodieux et se posa sur le lit près de la jeune femme. Le jeune membre de l'Ordre ne sut jamais ce qui s'était passé ce jour-là dans son infirmerie. Plinius laissa échaper une larme au dessus de la jambe ensanglantée d'Arwen. Dès lors, les profondes blessures d'où s'échappaient des flux de sang se refermèrent et cicatrisèrent à une vitesse surprenante. Elfric ne savait pas pourquoi son phénix avait agi de la sorte avec Arwen : était-il reconnaissant des soins qu'elle lui avait apporté lorsqu'il était encore à la boutique d'animaux magiques ou bien avait-il conscience de l'intérêt tout particulier que portait son maître à cette jeune femme ? Nul ne le saura jamais...
ELLa bonne nouvelle ayant eu lieu, Elfric se leva du lit et alla chercher une potion de régénération sanguine dans le coffre et il la fit boire à Arwen. Cette dernière partit ensuite se changer dans la partie de la pièce cachée par un rideau de couleur améthyste avec les vêtements apportés par Tellior. Plinius s'envola alors en déployant de nouveau ses ailes rouges et ors et disparut en sortant par la porte de l'infirmerie. Les échos de son chant qui donnait du courage aux coeurs purs pouvait encore se faire entendre pendant quelques secondes. L'infirmier, les yeux légèrement humides, se tourna alors vers son elfe de maison et le remercia. Après quoi, ce dernier disparut à son tour, laissant ainsi les deux jeunes gens seuls dans la pièce.
ELArwen, une fois changée et le visage rayonnant, apparut aux côtés d'Elfric. Tous deux quittèrent alors l'infirmerie main dans la main.
Contenu sponsorisé

L'infirmerie - Page 2 Empty
Re: L'infirmerie
Contenu sponsorisé, le  

Page 2 sur 25

 L'infirmerie

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 13 ... 25  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Infirmerie-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.