AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Infirmerie
Page 22 sur 25
L'infirmerie
Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 21, 22, 23, 24, 25  Suivant
Josephine Campbell
Gryffondor
Gryffondor

L'infirmerie - Page 22 Empty
Re: L'infirmerie
Josephine Campbell, le  Dim 29 Jan 2017 - 18:50

Ellana n’était pas quelqu’un qui parlait beaucoup. Enfin pour le peu que Jo en avait vu. Elle ne parlait pas beaucoup, mais, il avait l’air de se passer beaucoup de choses dans sa tête. Quand elle porta la crème à son nez pour la sentir, Jo eu l’impression, l’espace de quelque secondes, que ses traits s’étaient un peu détendu. Mais peut être que ce n’était ce qu’une impression. Elle cru même entendre un « merci ». Jo allait ajouter un « ce n’est rien » mais elle fut coupée dans son élan par l’arrivée l’infirmière, Amy Shields.

Cette dernière ne perdit pas un instant et ausculta la réticente Ellana. Jo la regarda faire en silence. Elle avait l’air de savoir ce qu’elle faisait et cette assurance Jo lui enviait. Quand elle serait adulte, elle aimerait en avoir autant. Et avoir trouvé quoi faire de sa vie…

Un instant, la Gryffondor, se demanda si elle ne devrait pas sortir, ou s’éloigner pour leur laisser plus d’intimité, après tout elles ne se connaissaient pas… Mais le regard que lui lança Ellana lorsque la jolie infirmière s’absenta quelque secondes lui fit mal au cœur. Elle avait l’air perdue et paniquée. Alors non elle ne partirait pas. Elle resterait là temps que ce crétin de Préfet  Parfait à deux noises ne pointe le bout de son nez. Et si la Serpentard devait rester quelques jours, elle viendrait lui rendre visite. Jo n’avait jamais assisté à pareil souffrance et elle n’aimait pas ça. Elle n’aimait pas être impuissante comme ça…

Toute sa vie, elle avait été protégée par sa famille. Elle n’avait jamais rien vécu de douloureux. Elle avait de la chance, et elle en était consciente. Elle n’était pas naïve au point d’ignorer le mal qui peuplait ce monde de fous, mais jusque là, elle n’avait jamais réalisé qu’il pouvait être si près d’elle, à Poudlard. S’agissait-il seulement d’une peine de cœur ?

* Ellana tu l’as aimé à ce point ? Étais tu amoureuse de lui, ou de l’amour lui-même ?*

- Je… Je n'ai plus dormis ni mangé de véritable repas depuis le début des vacances… Depuis que… Peter… Et… Mes parents… Je… Désolée…

Et des larmes, encore. Jo lança un regard à Mlle Shields. Avait déjà elle géré ce genre de situation ? Y avait-il une potion oubliette-de-PeterKcKinnon dans son armoire à potions ? Mais peut être que tout cela n’était pas qu’un chagrin d’amour. Peut être qu’il y avait autre chose la dessous. L’infirmière semblait bien familière avec la Serpentard. Avait-elle l’habitude de venir ici ?

Ellana commençait à se débattre et à montrer de la résistance. Elle n’était pas décidée à avaler cette praline. Sans même réfléchir Jo mit ses mains de chaque coté du visage d’Ellana et planta son regard dans le sien. Elle lui parla d’une voix calme même si son cœur lui battait à cent à l’heure.

-Personne ne te fera de mal ici. Laisse nous t’aider.
* Mais qu'est ce que je fais?!!!*
Amy Shields
Amy Shields
Auror en formation
Auror en formation
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de transplanage
Animagus : Fennec


L'infirmerie - Page 22 Empty
Re: L'infirmerie
Amy Shields, le  Lun 30 Jan 2017 - 19:10

Elle allait mal. Et ça, Amy n'aimait pas. Ca se voyait que ça n'allait pas. Elle avait encore déconné, c'était sur. Pourtant la brunette lui avait dit, de se soigner et de faire attention à elle. Mais Ellana avait l'air d'être fortement têtue et de ne jamais écouter les autres. Sauf que cette fois, ça lui avait été fatal vu la position dans laquelle elle se trouvait. Amy remarqua que lorsqu'elle tendit les pralines vers la jeune fille, cette dernière eut un regard méfiant. Attend.. Elle avait réellement peur de se faire empoisonner à l'infirmerie ? Alors qu'elle y était passée plusieurs fois ? Sérieusement ? C'était limite vexant en fait. Mais pas le temps de s'apitoyer sur l'image que la blondinette avait d'elle, car elle était en train de lui répondre. Réponse qui n'allait clairement pas plaire à l'animagus qui se crispa lorsqu'elle entendit les dires de sa patiente. Elle faillit rétorquer quelque chose lorsqu'elle se mit à pleurer. Oh non.. Pas les larmes.. Amy n'en avait que trop vues.. Surtout que là, les larmes étaient signe de souffrance.. Chose difficile à supporter pour la Phénix qui voulait toujours que les autres soient heureux.

La petite brune voulu réagir mais l'autre élève qui était restée muette jusqu'ici se jetta sur Ellana pour lui prendre le visage dans les mains. Elle parla alors pour rassurer la verte. Amy n'était pas vraiment sure que ça allait marcher mais c'était bien d'essayer, on ne pouvait jamais savoir. Long soupir et attente de quelques secondes avant de poser une main sur l'épaule de la brune. Elle lui sourit et dit doucement.

- C'est adorable de faire ça pour elle. Mais il faut vraiment qu'elle avale cette praline, ça va lui faire le plus grand bien.

Repoussant légèrement la Gryffondor, Amy se pencha sur la Serpentard et reposa le dos de sa main sur son front brûlant. Elle n'allait pas mieux. Il fallait vraiment qu'elle avale le chocolat sinon ça allait vite partir en cacahuète. Sans être agressive, Amy parle d'une voix douce mais ferme.

- Ellana s'il te plait. Tu m'as déjà vue plusieurs fois, tu sais que je ne te veux aucun mal, au contraire. Il faut vraiment que tu manges, c'est du chocolat avec un peu de remède à l'intérieur, ne t'inquiète pas que ça a bon gout. Mais si tu veux que ton corps suive la cadance, tu dois manger. S'il te plait.

Lentement, elle ouvrit la main dans laquelle la boite de praline était toujours. L'infirmière fit un petit sourire à sa jeune patiente et ne bougea plus, attendant de voir si Ellana allait prendre. C'était sa dernière demande, si ça ne fonctionnait pas, elle utiliserait la magie mais aucun sortilège ne pouvait faire meilleure effet que la potion qui était coincée entre les parois de chocolat. Il fallait donc attendre, et compter sur le bon-vouloir de la Serpentarde.
Vanille Fleury
Vanille Fleury
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Cinquième année

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


L'infirmerie - Page 22 Empty
Re: L'infirmerie
Vanille Fleury, le  Lun 30 Jan 2017 - 20:29

Le monde a basculé.
Je vois des étoiles au-dessus de moi.
Oh, qu'elles sont jolies.
J'aimerais les toucher, m'en approcher.
Mais je n'y arrive pas.
Comme cloué dans mon lit.
Je regarde, impuissante.
Le monde qui avance sans moi.
Mes yeux se ferment.
Je veux m'enfuir, partir.
Quitter cet endroit maudit.
J'ai peur, si peur.
De cette boîte qu'elle tient.
Là, juste entre ses mains.

Soudain, je sens deux paumes se refermer de chaque côté de mon visage, mes paupières s'ouvrent tandis que je vois les yeux de la lionne se figer dans les miens. Je l'entends qui me parle mais ses mots résonnent à mes oreilles comme si elle venait d'un autre monde. Que veut-elle ? Pourquoi est-ce que je me laisse faire ? Moi que tout oppose à la rouge et or, moi qui devrais la haïr et non la laisser tenter de me convaincre d'avaler ces pralines. Aurais-je fait de même si elle avait été à ma place ? Le sentiment de la culpabilité qui m'enveloppe est-il plus fort justement parce que je sais que je n'aurais pas levé le petit doigt pour lui venir en aide ? Ou bien vient-il du fait que je déteste me sentir redevable et que je sais que je vais devoir lui sauver la mise plusieurs fois si j'veux pouvoir rentabiliser ce qu'elle m'a offert.

Mes yeux effrayés se posent sur la boîte, reviennent vers elle, s'échappe à nouveau… Je sais qu'elle ne veut pas ma souffrance, de toute façon je ne sais pas s'il est possible d'en ressentir plus que ce que je suis déjà empreinte, si elle avait voulu que tout finisse mal pour moi elle ne m'aurait pas amenée ici. Personne ne me fera de mal ? Tu es sûre petite Gryffondor ? Tu me le promets ? J'ai tellement envie de te croire mais je suis terrifiée, je m'en rend compte tu sais, j'ai peur, vraiment. Est-ce que tu peux comprendre ? Je lui chuchote dans un souffle, quelques mots assez bas pour que l'infirmière ne m'entende pas.

- Je sais, je te crois petite rouge, je te crois vraiment… Mais… Je… J'ai peur… Non, je suis terrifié…


Je me mords la lèvre et lance un dernier regard perdu à la jeune fille avant de reporter mon attention sur l'adulte. Elle se penche vers moi et je ferme les yeux tandis que le dos de sa main se pose contre mon front brûlant. J'entends sa voix qui vient chanter à mes oreilles. Je vois sa main qui se tend vers moi, lentement, comme on la tend vers un petit animal craintif. Je regarde les chocolats, hésitante. Ses lèvres dessinent un sourire parfait écho à ses mots rassurants. Je me sens soudain comme un petit chat sauvage, une bestiole blessée que l'on a besoin d’apprivoiser. Et je sens, la terreur en moi, un instinct qui me pousse sans cesse à la fuite. Mais j'ai mal, trop mal pour faire durer ce supplice.

Mon regard croise celui de Miss Shields, soudain je m'en veux, de me comporter de la sorte avec elle. C'est pourtant une des seules adultes que j’apprécie, elle m'a déjà soigné plusieurs fois, faut-il réellement que je remette en doute toutes ces personnes en qui j'avais confiance autrefois ? Il y a peu de gens pour être gentil avec moi, deux de ces rares personnes se trouvent dans cette pièce, alors pourquoi, ne suis-je pas simplement capable de prendre et d'avaler un stupide chocolat ? Elles ne me demandent pas un exploit. Je respire un grand coup et fixe la boîte.

Doucement mon bras se tend.
Mon cœur accélère ma main frôle la boîte.
Mes doigts attrapent une praline au hasard.
Je la ramène vers ma bouche.
Le chocolat effleure mes lèvres.
Et mes dents coupent la praline en deux.
Explosion de saveur sur ma langue.
Chaleur qui se répand dans l'organisme.
Bref éclat dans les yeux.
Les restes de la friandise disparaissent.

Je regarde l'infirmière d'un air mi reconnaissant, mi honteux, comme une gamine prise en faute. Je m'en veux de faire un pareil cinéma pour un petit chocolat. Je me sens réellement stupide. Mon regard se baisse et je soupire, j'ai l'impression que ma tête est plus légère d'un seul coup. Je ne sais pas si c'est le médicament contenu dans la chocolat ou bien le fait d'avoir réussi ce mince exploit d'avaler l’aliment voit le fait de me savoir en voix de guérison telle une malade imaginaire. Je repose ma tête sur l'oreiller, je ne suis bien contente que l'infirmière n'est pas du me le faire avalé de force finalement, bien que je doute qu'elle l'ait réellement fait.

D'ici je sens mon cœur qui bat, me serais-je fait un stress pour rien encore une fois ? Je l'écoute s’harmoniser à ma respiration un peu trop rapide. Au fond les gens ont tort, on ne peut pas réellement avoir le cœur brisé, d'un point de vue médicale en tout cas. Peut-être que ce serait intéressant de faire des études de médecine, histoire de se ramener à la réalité, de reclouer mes pieds sur terre. D'oublier un peu tous ces fichus problèmes pour retomber ici-bas.

- Merci, Miss Shields, veuillez m'excuser pour toute cette comédie, je ne pensais pas… Je ne pensais pas en arriver là pour un simple chocolat…
Josephine Campbell
Josephine Campbell
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


L'infirmerie - Page 22 Empty
Re: L'infirmerie
Josephine Campbell, le  Mar 31 Jan 2017 - 22:44

*Tu es terrifiée Ellana ? Tu as peur de quoi au juste ? *

Elle aurait voulu lui dire ces mots à voix haute, mais elle n’en eu pas le temps. L’attention de la Serpentard s’était déjà reportée sur Miss Shields. Jo, qui s’était relevée lorsqu’elle avait entouré le visage d’Ellana de ses mains, fit quelque pas en arrière pour laisser place à l’infirmière. Elle sentit ses jambes frôler quelque chose. C’était un lit. Elle enleva sa robe de sorcier et la posa dessus. Cet endroit, ses odeurs et l’état d’Ellana la stressait tellement que cela lui donnait des vapeurs. Sa jupe plissée, sa chemise et son pull seraient amplement suffisants.Et puis c’était un signe pour Ellana. Non elle ne partirait pas. Elle camperait là comme elle l’avait dit ou jusqu’à ce qu’on la vire…

Puis soudain miracle. Elle vit la main de sa camarade se lever doucement, saisir la praline pour finalement la mettre dans sa bouche. Jo ressentit une grande vague de soulagement. Peut être allait on partir sur du mieux finalement. Pas d’éclat de voix, pas de gifle et pas de longues négociations. La Serpentard serait elle prête à faire le premier pas vers la voix de la guérison ?

- Merci, Miss Shields, veuillez m'excuser pour toute cette comédie, je ne pensais pas… Je ne pensais pas en arriver là pour un simple chocolat…

Elle s’était adressée à Miss Shields d’une voix douce et avait posée sa tête sur l’oreiller. Peut être que bientôt sans s’en rendre compte, elle pourrait tout doucement sombrer dans les bras de Morphée et vu les cernes qu’elle avait ça ne serait pas du luxe. Les lèvres de Jo dessinèrent un petit sourire aux mots d’Ellana. Elle non plus elle n’aurait pas pensé une seconde qu’elle en serait arrivée là. Tout avait commencé par une partie de cache-cache. A aucun moment elle aurait pu imaginer se retrouver là dans cet endroit triste à mourir, à tenir compagnie à une fille qu’elle connaissait à peine et qui au passage l’avait giflée (ça c’était une première !). Oui parfois, il se passe de drôles de trucs…

Jo ne voulait pas interrompre le début de dialogue entre les deux filles. Peut être qu’Ellana allait enfin dire tout ce qu’elle avait sur le cœur, peut être que Miss Shields allait réussir à lui tirer les vers du nez. La Gryffondor se mit assise sur lit sur lequel elle avait posé ses affaires, cala ses mains sous ses cuisses et regarda sa camarade attentivement.
Peter McKinnon
Peter McKinnon
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


L'infirmerie - Page 22 Empty
Re: L'infirmerie
Peter McKinnon, le  Sam 11 Fév 2017 - 10:17

Après le départ d'Ellana et Josephine de la salle de classe, où il avait entreprit de lire de très volumineux et très soporifiques ouvrages, Peter avait essayé de se concentrer comme il le pouvait, en vain ... Déjà parce que sa concentration n'était habituellement pas de nature à le canaliser très longtemps sur ce genre de travail. Mais dans ce cas-ci, en plus, la petite scène qui venait d'avoir lieu avait un aspect pour le moins perturbant ! Il n'avait pas réussi à se concentrer plus qu'un gros quart d'heure. Pour déculpabiliser, il se dit qu'il était peut-être temps d'aller voir comment allait Ellana. Il avait donc rapporté ses ouvrages à la bibliothèque et avait pris le chemin de l'infirmerie.

A mesure qu'il s'était rapproché de l'infirmerie, il avait adopté un pas de plus en plus rapide. Comme si cet évènement devait se clôturer le plus rapidement possible. De toutes façons, il n'était même pas sur que l'on l'autoriserait à la voir, elle était tellement mal ... Il poussa la lourde porte qui marquait l'entrée de l'infirmerie et traversa la salle d'un pas rapide, jusqu'à l'endroit où se trouvaient les deux élèves et l'infirmière. Il avait conserver son air étrangement froid et autoritaire, ce qui, ajouté à sa démarche, lui donna l'air extrêmement déterminé. Lorsqu'il arriva à hauteur du petit groupe, il s'adressa poliment à la maitresse des lieux :

- Bonjour Miss Shields, veuillez m'excuser de vous déranger. Je suis un ami d'Ellana. Je viens vois comment elle va ...

Ensuite, il s'approcha de la jeune fille, qui avait toujours du chocolat en main, et posa une main (réconfortante malgré tout) sur son épaule.

- Ah tu manges ... C'est bien !
Amy Shields
Amy Shields
Auror en formation
Auror en formation
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de transplanage
Animagus : Fennec


L'infirmerie - Page 22 Empty
Re: L'infirmerie
Amy Shields, le  Dim 12 Mar 2017 - 12:12

Excusez moi pour ce retard..


Soulagement. Gros soulagement. La jeune fille avait mangé la praline. Avec de réticence, certes mais au moins elle l'avait mangé et elle allait aller mieux d'ici peu. Sans attendre plus longtemps, Amy se leva pour attraper une petite bassine dans laquelle elle mit de l'eau grâce à un #Aguamenti. Elle prit ensuite un linge propre qu'elle mit dans l'eau avant d'essorer pour finir par le poser sur le front de la blondinette. Ca allait aider pour la fièvre. Lorsqu'elle leva les yeux, elle fut surprise de ne pas voir un individus à côté d'Ellana, mais deux. Heuuuu, ouais okay. Ca allait finir en chocolat party si tout le monde commençait à se ramener. Et est ce que c'était réellement une bonne idée vu l'état de la patiente ? Pas forcément mais soit. Elle n'accepterait pas un autre ici. Elle baissa la tête et sourit à Ellana, contente.

- Tu vois ? Ca va vite t'aider, je te le promet. Bonjour Peter. Essaie de ne pas trop la perturber.

Petit clin d'oeil avant de reposer son attention sur Ellana. En soi, à part la faire manger et dormir, Amy ne pouvait absolument rien pour elle. Elle connaissait très bien l'état moral de sa patiente, et les médicaments ne pouvaient rien contre ça. La brunette soupira et réfléchit en retrempant le linge dans l'eau froide pour le remettre sur le front d'Ellana puis de le passer sur ses bras nus pour la refroidir. Que pouvait-elle bien faire.. L'infirmière se pencha vers la petite blonde pour murmurer à son oreille, le but étant que les deux autres n'entendent pas.

- Je pense que parler à quelqu'un du mal qui te ronge te ferait du bien. Tu n'as pas une amie proche à qui le dire ?

Elle se redressa et parti chercher un verra qu'elle rempli d'eau avant d'y verser de la grenadine. Du sucre, si elle lui faisait boire, non seulement elle se réhydratait, mais en plus elle aurait du sucre. Bon deal. Encore fallait-il réussir à la faire boire. Amy prit une voix douce pour parler.

- Tu veux bien boire ça Ellana ? Ce n'est que de la grenadine. Il faut que tu te réhydrate et je comprend que seulement de l'eau sans gout c'est pas top. Tu veux bien s'il te plait ?

Ouais bon, l'eau sans gout c'était une excuse hein. Les bon vieux remèdes de base, y avait que ça de vrai. Pas besoin de potions ou autre pour certaines maladies. La Phénix tendit le verre vers la Verte et Argent. Que pouvait-elle faire de plus à part essayer de redonner gout à la petite.. Pas grand chose mais elle essaierait. Elle n'allait pas la lâcher.
Vanille Fleury
Vanille Fleury
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Cinquième année

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


L'infirmerie - Page 22 Empty
Re: L'infirmerie
Vanille Fleury, le  Dim 12 Mar 2017 - 18:55

Je ne comprends pas ce manque.
Cette absence de confiance envers elle.
Infirmière qui pourtant ne fera rien de néfaste.
Pas pour moi en tout cas, mais je n'arrive pas.
Je ne parviens pas à la lui accorder.
Je devrais pourtant, c'est une adulte.
Une dame qui guérit, qui réconforte.
Pas quelqu'un qui me veux du mal.
Je garde encore le goût du chocolat en bouche.
Cela faisait vraiment longtemps, si longtemps.
J'avais oublier chaque saveur de l’aliment.
Comme une explosion sur ma langue.
Un pas de plus vers la vie.
Petit fantôme saurais-tu ressuscité ?

Les yeux se ferment un instant avant que la lumière ne revienne suite au contact d'une main sur mon épaule, je tourne la tête pour apercevoir mon préfet qui me tient tout en m'offrant des mots que je ne suis pas sûre de comprendre. J'ai pourtant l'impression qu'une agréable sensation de chaleur se répand dans mon organisme sans doute due à la praline et qui me rend une énergie que je croyait disparue depuis longtemps. Je respire doucement tentant de trouver un endroit ou poser mes yeux pour ne pas croiser ceux de Peter. Je n'ai pas envie de le voir et encore moins dans cet état, je n'ai pas été capable, été assez forte pour vaincre ce poison qui me dictait de faire du mal à la jeune rouge et or. J'ai regretté mais les fantômes du passé mon rattrapés sans que je n'ai pu les voir arrivée, attrapée par surprise je n'ai même pas chercher à nier, pourquoi donc continuer alors que le sort est sceller ?

Infirmière retournée je l'entends prononcé une formule avant de sentir un linge humide me rafraîchir le front soulageant la douleur de ma tête. Un sourire et des paroles rassurantes, ça va vraiment m'aider ? Mais si moi je ne voulais pas être aidée Miss… Si je voulais simplement m'oublier à jamais dans ces draps blancs, fermer les yeux pour ne plus jamais me réveiller, me laissant emporter par ces fichus démons qui m'ont déjà tout pris ? Le drap s'en vas pour mieux revenir avant de passer su mes bras, la fraîcheur fait du bien et je soupire doucement tendis que la jeune femme se penche vers moi pour venir me chuchoter des mots inaudible aux oreilles des deux visiteurs. Je ne sais quoi répondre, ais-je véritablement quelqu'un à qui parler ? Mais plus gros doute encore, ais-je vraiment envie de parler ?

L'infirmière ne me laisse pas le choix de répondre préférant partir pour revenir avec un verre d'un couleur rosée qui ne m'inspire pas du tout. Je regarde tour à tour le verre puis la jeune femme esquissant un mouvement de recul avant qu'elle ne m'annonce la constitution du breuvage qu'elle semble vouloir me faire avaler. De la grenadine ? Mais pourquoi ? Je fronce les sourcils. Me réhydraté ? Je me sens mal, comme un animal en cage qu'on observe en essayant de le dresser, je suis dégoûtée de mon état, on va commencer à pouvoir lancé des paris. Ellana va t-elle boire le verre ou bien le lancer par terre ? Cette pensée m’écœure, je ne suis pas une bête de foire, laisser moi tranquille ! Je jette un œil autour de moi mais ne trouve pas d'issue et quand bien même je parviendrais à faire plus de dix pas toute seule je serais bien vite rattrapée… Non, tenter de fuir est inutile dans ma situation.

Ne trouvant plus d'autre solution je prends le liquide qu'elle me tend et mes mains se crispent sur la surface de verre, un regard vers Peter, j'ai presque envie de lui lancer le breuvage à la figure. Je réussi néanmoins à me maîtriser pour ne pas fâcher l'infirmière et fini par porter la boisson à mes lèvres. J'avale le liquide par petite gorgée avant de rendre le verre vide à la jeune femme tout en tournant la tête pour ne pas voir la petite lionne et le serpent. Le visage ainsi masqué je laisse couler un larme entre fureur et frustration mais l'essuie rapidement pour retourner au contact visuel avec l'infirmière. Me rappelant de sa suggestion prononcée un peu plus tôt je lui répond par un signe négatif de la tête.

- Non Miss, je n'en suis pas capable et puis je… Je n'ai personne…


Inspiration, expiration, tout vas bien.
Le point des regards me transperce.
J'ai l'impression d'étouffer mais ne dis rien.
Ce serait peut-être pire d'être seule.
Je ne sais pas, ne veux pas savoir.
Je pensais être capable de m'en sortir.
La preuve est bien que non.
Je ne suis pas assez forte, pas capable.
Je me prend la tête entre les mains.
Impuissante, je ne peux rien faire.
Josephine Campbell
Josephine Campbell
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


L'infirmerie - Page 22 Empty
Re: L'infirmerie
Josephine Campbell, le  Lun 13 Mar 2017 - 18:20

Jo avait eu peur qu’Ellana se raidisse lorsque Peter fit son entrée et s’approcha d’elle. Qu’est ce qu’il pouvait être maladroit celui là… Elle n’était pas sure d’elle à cent pour cent mais elle sentait que son attitude, son regard froid et son air hautain cachait quelque chose. Elle ne savait pas trop ce qui les avaient mené là tous les deux, mais il n’avait pas l’air d’assumer ce qu’il lui avait fait. Est ce que son comportement traduisait de la culpabilité? Pourquoi serait il venu aussi vite sinon ? Ne devait-il pas les rejoindre plus tard ? Plus tard, genre dans quelques heures ? Et pourquoi faire autant de cinéma ? Ne pouvait il pas arrêter de se cacher derrière son insigne de préfet parfait sans cœur et jouer franc jeu ? Ben non ! Vu comme c’était parti, ce n’était pas pour aujourd’hui.

Lorsque Miss Shield murmura quelque chose à l’oreille d’Ellana, Jo en avait profité pour s’approcher de lui et lui faire la remarque.

- Ben dis donc, t’es un rapide toi.

Ce qui sous entendait un «  Arrête de faire ton gros dur, je t’ai percé à jour, espèce de goule».

Elle n’avait pas quitté Ellana des yeux alors qu’elle buvait le verre que lui avait tendu l’infirmière. D’ailleurs c’est lorsque la Serpentard tourna la tête après avoir fini que Jo se dit qu’elle devait se sentir comme un bête de cirque. Tout le monde ici présent regardait ses moindres faits et gestes, lui ajoutant un peu plus de pression, dont elle n’avait surement pas besoin. Jo détourna le regard, gênée d’imposer sa présence dans un moment pareil.

Elle se triturait les doigts et avait commencé à compter les bougies qui éclairaient l’infirmerie à la nuit tombée, lorsqu’elle entendit les mots de sa camarade. Elle n’avait pas tout compris, elle avait du rater un épisode, mais elle n’avait compris que le « Je n’ai personne ». Jo se mordit l’intérieur de la joue à ces mots. Comment ça elle n’avait personne ? Personne pour quoi faire ? Son cœur se serra lorsqu’elle la vit se prendre la tête entre les mains.

*Merlin, quelle est ta vie Ellana ? N’as-tu pas de famille ou d’ami ? Tu ne peux pas être seule ?! C’est impossible…*


Elle s’approcha d’elle et posa une main sur son bras.

- Tu sais, j’ai tout mon temps, je vais rester avec toi. Enfin si tu es d'accord.
Peter McKinnon
Peter McKinnon
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


L'infirmerie - Page 22 Empty
Re: L'infirmerie
Peter McKinnon, le  Jeu 16 Mar 2017 - 12:20

Bien souvent dans la vie, on est amené à ne pas exercer uniquement la fonction pour laquelle on a été désigné. C'était notamment le cas de l'infirmière de Poudlard, dont le job s'apparentait bien plus, présentement, à celui d'une assistante sociale ou d'une psychologue. C'était qu'il en fallait de la détermination pour essayer de comprendre ce qui se passait dans la tête de l'ex-copine (bien que ce fut bref) de Peter ... La pauvre fille avait l'air totalement ravagé, notamment physiquement. Depuis combien de temps est-ce qu'elle n'avait plus mangé ou dormi ?

Mais surtout, l'attitude de Peter était particulière. Le jeune préfet était en effet tiraillé entre sa compassion naturelle pour l'état (pas joli à voir) de la jeune fille, et par sa froideur intellectuelle qui l'empêchait de croire sincèrement que c'était lui qui était la cause de cet état de détresse avancé ! Comment est-ce que l'on pouvait bien se mettre dans cet état pour quelqu'un ? Loin de trancher ce dilemme, Peter avait donc opté pour un air déterminé et froid assorti d'une main bienveillante sur l'épaule de la jeune fille.

- Ben dis donc, t’es un rapide toi.

*Elle est encore là celle-là ?!*

A peine l'infirmière avait essayé d'entrer plus en contact intime avec Ellana, que l'insupportable Josephine se permettait des réflexions au préfet. Décidément, cette fille n'avait comme passe-temps que s'occuper des affaires des autres, c'était d'une tristesse ... Peter lui répondit alors sur un ton sec et sans appel :

- Il fallait bien ... Elle est mal et je l'ai laissé venir ici avec un danger public !

Après lui avoir lancé un regard insistant, il reporta son attention sur la jeune serpentard affaiblie, laquelle lui décochait justement un regard des plus noirs.

- Non Miss, je n'en suis pas capable et puis je … Je n'ai personne …

*Oh, par Merlin, ça lui reprend ...*

- Tu sais, j’ai tout mon temps, je vais rester avec toi. Enfin si tu es d'accord.

Peter n'en revenait pas ! Il avait fait tout ce chemin dans le Château et avait abandonné ses devoirs et travaux pour retrouver la jeune sorcière blonde afin de mettre les choses au clair entre eux et il fallait encore qu'ils se trimballent la lionne avec eux ... Ca il n'en était pas question ! Il voulait bien parler à Ellana (bien que cela lui en coûtait) mais pas devant des personnes extérieures ...

- Oui ... Enfin, je pense, Josephine, que tu en as fait assez pour aujourd'hui. Et qu'Ellana, en dehors du calme, apeut-être besoin de s'expliquer avec des gens plus proches d'elle concernant ses ... ses soucis !
Galatéa Peverell
Galatéa Peverell
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


L'infirmerie - Page 22 Empty
Re: L'infirmerie
Galatéa Peverell, le  Dim 23 Avr 2017 - 1:17

Rp avec Amy
Suite de ce RP

Ester se traîna comme elle le put, de la cabane hurlante jusquà l’infirmerie. De toute manière la douleur semblait vouloir faire partie d’elle sous toute ses formes alors pourquoi lutter ? La douleur finirait par gagner de toute manière. Ce fut pourquoi elle ne se pressa pas trop pour revenir au château, profitant de la nuit et du calme pour penser une blessure bien plus douloureuse encore. Au diable sa brûlure, on venait de lui briser le cœur.

L’étudiante ne versa pas une larme, se contentant d’avancer. Essayant de trouver une solution. Parler ou non ? Ou pour être précis : taire le nom de Kohane ou non ? Quoi qu’il en fut, si elle avait rechigné pour une raison ou une autre à demander de l’aider durant la soirée –la peur de se faire prendre ? –, elle n’hésita pas une seule seconde maintenant qu’elle n’était plus sur place. Caressant songeusement le gallion de sa main valide pour délivrer son message. « Des élèves ont été pris en otage dans la cabane hurlante. En partant les Mangemorts ont prit le professeur Malena Kane avec eux. Il n’y a pas de blessé à par moi, j’vais à l’infirmerie ». Rachel s’était sentie obligé de préciser parce que… c’était important de préciser non ? Ou peut-être pas en fait. Ce gallion était encore un mystère pour elle.

Lorsqu’elle arriva devant la porte de l’infirmerie et qu’elle entra, la verte dormait presque debout. Son bras, qui pendait dans le vide, puant la chair brûlé, ne lui faisait presque plus mal. Et si dans la plupart des cas ça aurait été une bonne nouvelle, dans ce cas-ci précis Rachel doutait que ce le soit.

- Bonsoir,
lança-t-elle doucement comme si de rien n’était. Si vous n’êtes pas trop débordé, j’aurais besoin d’un peu d’aide je pense.

Et Ester dévoila alors son bras rongé par le fouet enflammé, jusque-là caché par des bandages.
Amy Shields
Amy Shields
Auror en formation
Auror en formation
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de transplanage
Animagus : Fennec


L'infirmerie - Page 22 Empty
Re: L'infirmerie
Amy Shields, le  Sam 20 Mai 2017 - 9:34

Soirée douce. Douce soirée. Le château était calme. La journée l'avait été aussi. Peu de blessés, peu d'élèves. Et sans élèves peu de travail. Elle aimait bien son job mais il est vrai que quand Amy n'avait rien à faire c'était plutôt bon signe non ? Ça signifiait qu'aucun n'avait fait de bêtises, ne s'étaient tapés dessus ou encore avaient été maladroit. Était ce une bonne chose ? Techniquement oui. Mais ça enlevait du job à la jeune femme. Elle n'allait pas commencer à se plaindre, c'était stupide.

La brunette avait donc passé sa journée à lire ou à ranger. Il fallait bien trouver de l'occupation non ? Surtout qu'elle ne pouvait quitter son post, comment prévoir si un petit n'allait pas se ramener avec un bobo. Hé bien on ne pouvait prévoir. Elle avait donc passé sa journée en habits simples et confortables pour être à l'aise. Après une journée de rangement autant dire que c'était propre. Parfait. Au moins ça ressemblait au cliché de l'infirmerie. C'était cool.

Assise sur un lit depuis plus d'une heure. La jeune femme regardait par la fenêtre, le ciel était bleu nuit et parsemé d'étoiles. Il était tard. Mais le couvre feu pour les plus vieux n’étant pas encore passé, elle devait rester pour assurer la garde, mais le nombre de blessés à cette heure n'était pas bien grand. Ses pensées furent interrompue par la porte qui s'ouvrit. Ah ? Un bobo ? Amy se leva et tourna les talons pour être face à la jeune fille qui venait d'entrer. Elle lui sourit et voulu la saluer mais la jeune fille la devança. La Phénix n'eut pas le temps de répondre qu'elle pût voir sous la manche de la petite brune, la peau rougie et meurtrie. Elle ouvrit de grands yeux et s'avança vers l'élève pour lui sourire et lui dit gentiment.

- Bonsoir. Je n'ai personne en ce moment donc viens te coucher sur un lit.

L’animagus désigna un lit pas trop loin avant de filer vers son bureau. Elle ouvrit une armoire et soupira en voyant le nombre de potions et crèmes qui étaient entassés là dedans. Il faudrait qu'elle demande une réserve un de ces jours. Amy chercha pendant plusieurs secondes le petit tube. Une fois dans sa main, elle attrapa sa baguette et un sac plastique avant de retourner près du lit. Elle sourit à sa patiente et remonta doucement sa manche pour ne pas lui faire trop mal et observa la brûlure. Ça aurait pût être pire, mais c'était pas beau du tout.

- Comment as tu fais ça ma belle..? Tu t'es pas loupée.

Sans ajouter un mot, elle pointa sa baguette sur le bras et murmura un #Curo As Venus. Ça c'était une première chose. Elle prit ensuite le sac plastique, y versa de l'eau à l'aide d'un #Aguamenti puis la fit se figer avec un #Glacio. Une fois le sachet prêt elle regarda la jeune fille.

- Si ça fait trop mal tu me dis d'accord ?

Amy posa le petit sac froid sur la brûlure et attendit. Mais qu'est ce qu’elle avait fait pour avoir un truc pareil à sa bras. Excellente question. Espérons qu'elle lui explique bien et qu'elle ne lui inventerait pas un bobard.
Galatéa Peverell
Galatéa Peverell
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


L'infirmerie - Page 22 Empty
Re: L'infirmerie
Galatéa Peverell, le  Sam 3 Juin 2017 - 22:23

La sorcière était, à dire vrai, encore sous le choque même si elle se refusait de l'avouer. Il y avait eu trop de chose à gérer ce soir entre la douleur, la peur, la haine, la tristesse. Cette petite fête de l'élite ne lui avait rien épargné. L'étudiante avait alors fait un choix, maintenant qu'elle était libérée de la peur. Cela consistait en une chose simple, apprécier la douleur physique, puisqu'elle lui était plus agréable, plus facile de compréhension que le reste. Elle s'était brûlée, elle avait mal. C'était simple. Le reste non.

Comme l'infirmière le lui demanda, elle alla se poser sur le lit, sans s'allonger, pour attendre. Nul doute que ça lui laisserait une trace. Voila qui l'enlaidirait encore un peu plus. C'était elle ou à chaque fois cela empirait ? Néanmoins, ici, elle se sentait étrangement bien. En sécurité. Cela ne lui était plus arrivé depuis longtemps, Poudlard ne la rassurait plus depuis longtemps. Ester se demanda alors si elle pourrait passer la nuit ici, dans cette grande pièce.

Lorsque Miss Shields revînt, Ester la laissa remonter sa manche, retirer le bandage sommaire qu'elle s'était faire en court de route. Elle grimaça, mais aucun son ne sortie de sa bouche. Et si les larmes commençaient à monter, lui piquant les yeux, ce n'était ni à cause de la douleur ni à cause de ce qu'elle avait vécu ce soir. Mais bien à cause de ce qu'elle avait découvert, ou de ce qu'elle craignait avoir découvert. Ses joues ne furent cependant pas souiller par de l'eau salé. Elle garda tout cela pour elle, se contentant d'apprécier la poche de glace sur son bras. Oui ça faisait mal, mais ça faisait tellement de bien.

- Il y avait une soirée de l'élite organisé par Kholov dans la cabane hurlante. Les mangemorts étaient là aussi, c'est l'un deux qui m'a fait ça. Professeur Kane a été blessé aussi, mais on est les deux seuls. Ils l'on emmené.

La sorcière avait révélé tout cela d'une voix morte, sans émotion. Elle se contentait d'énoncer les fait, regardant droit devant elle un lit vide parmi d'autre. Maintenant elle voulait dormir, juste dormir. Que tout s'arrête.
Amy Shields
Amy Shields
Auror en formation
Auror en formation
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de transplanage
Animagus : Fennec


L'infirmerie - Page 22 Empty
Re: L'infirmerie
Amy Shields, le  Mer 7 Juin 2017 - 16:55

Adrénaline qui monte. Amy n'était pas très sure de ce qu'elle ressentait en cet instant mais c'était spécial. La jeune femme avait l'habitude de soigner des élèves, parfois bien plus amochés que ça, mais quelque chose en la serpentarde faisait que la Phénix était beaucoup plus paniquée. Une sorte de présage, de mauvais pressentiment. Faisant en sorte de ne pas montrer son angoisse à sa patiente, ça ne ferait que la stresser, la brunette s'assit sur le bord du lit et attendit le récit de la jeune fille. Elle fut cependant heureuse de voir que la mine de cette dernière se décrispa un peu avec la glace, mais il ne fallait pas être médicomage pour voir que la "petite" "tait pas bien. Vu la taille de la blessure, elle ne pouvait être la source du mal être. Quelque chose d'autre tracassait la verte et argent et Amy espérait qu'elle saurait bientôt ce qu'il en est.

Lorsque les mots sortirent d'entre les lèvres de l'élève, les battements de coeur de la jeune femme s'accélérèrent d'un coup. Pressentiment plus ou moins juste. Le récit de sa patiente donna des frissons à Amy qui ne put qu'imaginer la scène. Même avec le peu d'informations dont elle disposait elle se doutait bien que les Mangemorts avaient fait une embuscade et que ça avait mal tourné. Ne pas s'emporter, il ne fallait pas s'emporter. S'énerver n'aurait servi à rien et encore moins devant une élève. Rassurante, l'infirmière avança sa main et la posa sur la main de la jeune fille avant de lui sourire.

- Essaie de te calmer. Je vais enlever la glace et te mettre une crème contre les brûlure, surtout n'hésite pas à me dire si ça fait mal.

La brunette se leva, alla se laver les mains et revint s'asseoir sur le bord du lit. Elle ouvrit le petit pot et prit un peu de pâte orange sur son index et son majeur. Elle effleura ensuite la brûlure pour y déposer un peu de crème. Toujours en effleurant pour ne pas faire mal, la jeune femme étala la crème sur toute la blessure. La peau brûlée fut bientôt recouverte que de orange. Une fois fait, Amy se leva, alla cherche une bandage, revint et commençant à enrouler le bras de sa patiente dedans. Tandis qu'elle faisait ça lentement sans trop serrer, elle reprit la conversation.

- Au fait, comment t'appelle-tu ma belle ? Je n'ai pas encore eu le temps de te demander, excuse moi ce n'est pas très poli.

Sourire rassurant avant de laisser un petit silence pour se concentrer sur le bandage. Qu'allait-elle faire maintenant ? Fallait-il qu'elle demande ce qu'il s'était passé ? N'importe qui l'aurait fait, mais Amy avait peur que sa curiosité trop forte ne compromette son identité. Mais après tout, ce n'étaient que des questions que n'importe qui aurait posé. La jeune femme pris une voix plus douce que d'ordinaire pour continuer à parler.

- Dis moi, que s'est il passé exactement avec les Mangemorts ? Qu'est ce que ces ordures vous ont fait ?

Bon, le mot ordure était peut être un peu fort, mais c'était sorti tout seul. Le côté spontané d'Amy prenait parfois le dessus et c'était le cas maintenant. Trop Tard.

Galatéa Peverell
Galatéa Peverell
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


L'infirmerie - Page 22 Empty
Re: L'infirmerie
Galatéa Peverell, le  Mar 13 Juin 2017 - 20:38

La verte réalisa soudainement qu’elle n’avait plus aucune notion du temps qui passait ce qui la déstabilisa un instant. Etait-ce le soir ou le milieu de la nuit ? Depuis quand regardait-elle ce lit en face d’elle ? Kohane était-elle en sécurité maintenant ? Et Chloris ? Et Rose ? Ester devait bien admettre qu’elle avait mal jugé cette dernière. Au vu du cours qu’elles avaient eu ensemble lorsque McKinley était encore là, elle ne l’aurait jamais pensé capable de résister autant face à des Mangemorts. Elle avait résisté plus qu’elle. Rose au moins, n’avait pas accepté l’impensable. Mais elle oui et maintenant la verte savait qu’il y aurait des conséquences. Tôt ou tard.

La voix de l’infirmière la ramena quelque peu au présent, à la douleur physique plutôt que mentale. Elle n’avait pas l’impression d’être particulièrement énervé ou effrayé, mais d’accord, elle essaierait de se calmer un peu. Dormir se serait l’idéale. Ici. Loin du reste, seule pour une fois. Quant à la brûlure, l’étudiante se contenta de serrer les dents. Plisser les yeux lorsqu’un pic de douleur se décidait à la tourmenter. Rien de plus pourtant. Elle n’en avait pas vraiment la force. Elle avait mal depuis si longtemps maintenant.

- Au fait, comment t'appelles-tu ma belle ? Je n'ai pas encore eu le temps de te demander, excuse moi ce n'est pas très poli.

- Je m’appelle Rachel Ester Pasca Miss.

C’était étrange, de se présenter ainsi, avec ses deux prénoms. Cela ne lui arrivait pas souvent. Elle n’était pas comme ses camarades, à toujours décliner son identité complète. Face à l’infirmière pourtant, la verte avait pensé que c’était une bonne idée. Elle pensait que, peut-être, elle chercherait à en apprendre plus sur elle plus tard. Pour retrouver son dossier et prévenir ses parents peut-être…

- Ne prévenez pas mes parents. Ce n’est pas la peine.

Le reste, elle le garda pour elle. Ester était néanmoins prête à se confier à Miss Shields si elle lui posait plus de question, juste pour être certaine que sa famille, qu’elle avait quitté depuis plusieurs mois maintenant, n’entendrait plus jamais parler d’elle. De toute manière elle était majeure chez les sorciers. Avec ses trois sources de revenus elle se débrouillerait sans mal. Cela ne faisait aucun doute.

Ester reporta son attention sur celle qui s’occupait si gentiment de son bien. Se serait mentir cependant de dire que la dernière année avait le regard vif. Ses yeux, au contraire, se rapetissait doucement. La fatigue. L’émotion. Elle voulait tant que tout s’arrête enfin. Le repos éternel semblait pourtant se refuser à elle pour le moment, la sorcière savait qu’elle ne gagnerait son droit de passage qu’à force d’effort et de sueur. Et pour l’heure, avant de dormir, il fallait encore répondre à quelques questions. Satisfaire la curiosité de l’infirmière. Son ton d’ailleurs, doux, presque réservé, poussait Ester à croire que celle-ci avait un goût prononcé pour les ragots.

- J’étais en retard donc je ne sais pas quand ils sont arrivés exactement, mais quand j’ai voulu prendre le passage souterrain pour aller à la cabane hurlante, il y avait eu un éboulis. J’ai d’abord pensé à un accident ou un tremblement de terre alors je me suis dépêchée de ressortir pour faire le tour.

La sorcière parlait doucement. Sans peur. Sans émotion même. Elle visualisait la scène comme si elle y était encore. Et Kohane… Que devait-elle faire pour elle ?

- Quand je suis arrivée je me suis fait surprendre par une mangemort avec des oreilles de chats. C’est elle qui m’a fait ça. Puis elle m’a ligoté et m’a conduit à l’intérieur.

La verte eu un frisson en repensant au Mangemort avec un masque rouge. Le voir en vrai. Le voir à nouveau. C’était comme de vivre l’un de ses cauchemars. Elle continua comme si de rien n’était. Ce soir elle avait au moins comprise qui il était. Leur chef. Mister cauchemar ambulant, premier du nom.

- On nous a prit nos baguettes, la mienne était restée dehors. Ce soir ils voulaient juste parler je crois. Voir qui pourrait leur être utile. Ils sont partie par une armoire quand ils n’ont plus rien eu à dire et ils ont pris Le professeur Kane avec eux.
Amy Shields
Amy Shields
Auror en formation
Auror en formation
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de transplanage
Animagus : Fennec


L'infirmerie - Page 22 Empty
Re: L'infirmerie
Amy Shields, le  Jeu 22 Juin 2017 - 11:50

Déroutée. Qu’est ce qu’elle ressentait en cet instant ? Difficile à dire. Dans tous les cas ce n’était pas quelque chose d’agréable. Un mélange de haine mais de douceur en même temps. De part ce qu’elle avait vécu, Amy commençait à avoir une certaine affection envers la petite serpentarde. Oui d’accord l’animagus était du genre à vite avoir de l’affection pour les gens pas c’était pas grave. Soit, la brunette écouta ce que.. ,Rachel ou Ester, sais pas, lui disait. Ne pas prévenir ses parents. Si ce n’était pas nécessaire l’infirmière n’appelait pas les parents. C’était pas utile dans ce cas-ci. Si elle devait s’amuser à appeler chaque parent pour un petit bobo sans importance, c’était juste pas possible. Si l’élève avait un bras arraché surement mais là elle ne le ferait pas. Surtout si c’était pour leur balancer que leur fille s’était faite attaquée par des Mangemorts. Enfin bref.

- Ne t’inquiète pas, je ne comptais pas prévenir tes parents, surtout si tu me le demande. Et ne t’inquiète pas, je suis soumise au secret médical je ne peux rien dire si tu n’es pas consentante.

Petit sourire gentil. Pas sûre qu’elle était en état d’entendre de quoi parlait la loi mais pas grave. La jeune femme écouta le reste du récit avec attention. Toutes les informations même minimes étaient importantes. Amy essaya donc de retenir le maximum de choses. C’était quand même chaud patate de se faire attaquer alors qu’on était seulement élève. Après la brunette était dans l’Ordre depuis ses 17 ans mais elle l’avait choisi. Ces enfants n’avaient rien choisis du tout. Mais soit. Après avoir écouté, l’infirmière posa sa main sur le bras de la brunette et demanda.

- Tu es fatiguée ma belle. Est ce que tu veux dormir ? Je ne t’oblige en rien mais je peux te laisser un peu tranquille pour que tu te repose. Tu veux quelque chose à boire ou à manger ?

Trop de question d’un coup, mais il fallait qu’elle sache ce que l’adolescente voulait et ressentait. Le bien être du patient était primordial et dans ce genre de situation encore plus. Elle lui sourit denouveau pour la rassurant en gardant le contact avec le bras non blessé de la jeune fille.
Galatéa Peverell
Galatéa Peverell
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


L'infirmerie - Page 22 Empty
Re: L'infirmerie
Galatéa Peverell, le  Mar 27 Juin 2017 - 21:46

Fin du récit. Elle n'avait plus rien à dire, sauf à l'ordre peut-être. Ester devait maintenant leur avouer qu'elle avait accepté d'aider des mangemorts pour sauver sa peau et celles de ses proches. La verte eu d'ailleurs un rictus railleur en repensant à ses camarades et à leur inébranlable confiance en eux. Ces imbéciles étaient tout de même assez naïf pour croire qu'ils pourraient aider des mangemorts sans être obligé d'adhérer complètement à leurs idées un jour. Comme s'il était possible de parlementer avec des monstres. "J'veux bien vous aider, mais à condition que..." Pitoyable.

Ester, qui n'était pas ébranler par le souvenir des monstres le fut pourtant à l'idée qu'un hibou puisse être envoyé à sa famille. La réponse de l'infirmière à se sujet la rassura néanmoins. Elle trouvait étrange qu'elle n'ai pas prévu de le faire, mais ça l'arrangeait grandement. Alors la verte se détendit encore plus dans son lit. Les yeux dans le vide, l'âme en peine, le cœur en miette. Pourquoi Kohane, pourquoi ? Des deux ça avait pourtant toujours été la rouge la plus forte. L'étudiante ferma les yeux, espérant que les souvenir ne s'arrête. Elle ne voulait plus voir ces images devant ses yeux.

- Tu es fatiguée ma belle. Est ce que tu veux dormir ? Je ne t’oblige en rien mais je peux te laisser un peu tranquille pour que tu te repose. Tu veux quelque chose à boire ou à manger ?

La sorcière déclina la dernière offre sans un mot, s'allongea sans même chercher à se couvrir. Maintenant elle espérait juste que ses cauchemars ne l'a rattraperaient pas, qu'elle pourrait dormir en paix au moins ce soir. Demain viendrait bien assez tôt pour la faire souffrir. Fatiguée moralement plus que physiquement, Ester s'endormie presque aussitôt après avoir fermé les yeux.

HRP : Si tu veux encore poser des questions à Rachel, tu as mon LA pour dire qu'elle se réveille le lendemain Smile Sinon je pense que c'est la fin du RP
Contenu sponsorisé

L'infirmerie - Page 22 Empty
Re: L'infirmerie
Contenu sponsorisé, le  

Page 22 sur 25

 L'infirmerie

Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 21, 22, 23, 24, 25  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Infirmerie-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.