AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Cachots
Page 29 sur 30
Les Cachots
Aller à la page : Précédent  1 ... 16 ... 28, 29, 30  Suivant
Elhiya Ellis
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard

Re: Les Cachots

Message par : Elhiya Ellis, Ven 11 Mai 2018 - 15:07



Beyond windows of dream


Pas de réponse depuis un mois
On pique, si souci MP
Pv Fanch
LA accordé à ce dernier

Un sac sur le dos, une demoiselle sortait discrètement de la salle commune des cachots pour se glisser, sans bruit dans une salle. La nuit avait cette capacité de discrétion pour les quelques expériences qu'elle cachait à son cousin pour le moment. Quelques bougies allumées, un cahier de notes, des potions et un mal de crane posé sur un bureau disponible cherchait une plume pour griffonner deux trois mots. Les tentatives d’amoindrir les effets de la ménaméninge avec le prof de potion n’avait pas l’effet escompter. Les souvenirs se retrouvaient irréversiblement effacés, chose que la blonde aurait voulu corriger. Car si le buveur se devait de cibler ce qu’il voulait oublier, rien de garantissait qu’il supprimait le bon souvenir responsable de certains traumatismes. L’introspection était, à son sens, pas suffisante pour arriver à mettre le doigt sur ces blessures d’esprits capables de se manifester suivant leur guise pour troubler tout un être. Alors, il y’avait cette potion, cette qui appelait l’inconscient, qui pouvait peut-être aider…

Une flasque entre les doigts, les recommandations de Lizzie tournaient en boucle dans sa tête, portant l’hésitation à l’expérience, mais peut d’autres solutions semblaient s’offrir à elle. D’un soupir, Elhiya scruta la salle où elle était, ça ressemblait à une pièce abandonnée. Une table quelques chaises, un sofa, une ancienne salle de réunion ? Quelque chose du genre ? Au moins, de quoi se poser sans craindre la douleur au postérieur à cause de la dureté de la chaise. C’était déjà ça de pris.

Une dernière relecture de ses notes, de ce qu’elle avait vu dans un rêve partagé un peu de force avec Vincent pour bien garder en tête ce qu’elle recherchait dans ce voyage. Cette forme aux yeux vairons que Conscience semblait avoir pris cette nuit-là. Il avait été vraiment complexe de se défaire du rêve, de réaliser qu’il y’avait peut-être quelque chose à en retirer, mais l’impression de malaise avait été si forte, qu’une trace était restée. La blonde voulait vérifier ce qu’il en était vraiment, si un contact volontaire avec ce qui était appeler Inconscience et Conscience pouvait apporter des réponses au fonctionnement des blessures de l’âme. Voir s’il était possible, sans passer par l’amnésie forcer de se défaire de ces peurs viscérales enfouies.

Prenant place sur le vieux canapé élimé, les deux flasques à côté d’elle, Elhiya inspirait profondément, peu rassurée à l’idée de se balader dans les méandres de son esprit toute seule cette fois ci. La première fois qu’elle avait pu laisser son subconscient s’éxprimer en toute liberté, une présence des plus agréables l’accompagnait malgré elle. Tout avait été très vaporeux, un simple songe, un peu trop vibrant de réalisme, mais dont l’empreinte résonnait encore en elle. Elle n’avait jamais su pourquoi Ulysse avait atterrit dans son rêve, si même à quoi il avait rêvé, mais au réveil, l’impression que ça avait été bien plus qu’un songe trop doux était resté. C’était sur ce genre de sensation qu’elle voulait se concentrer avant de se décider à se forcer à dormir.
Revenir en haut Aller en bas
Fañch Guivarch
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Les Cachots

Message par : Fañch Guivarch, Ven 11 Mai 2018 - 16:43


Fañch Guivarch rp numéro 123 tw:

La ritournelle habituelle des cours continuait et Fañch se baladait tranquillement dans les cachots avant d'aller se plonger dans son lit et dans le royaume des songes.

Soudain quelque chose attira l'attention du celte, une personne, sac à dos sur les épaules, venait de rentrer dans une des salles du cachot. Le breton n'avait pas eu le temps d'identifier qui était l'individu qui venait de pénétrer la pièce.

"Le positif" : Un élève très studieux, on devrait faire pareil.

"Le négatif" : Tu parles, si ça se trouve il se cache pour picoler, ou pire.

"Envie" : Allons voir.

"Le juge" : On reste prudent on a aucune idée de commet va réagir la personne.

Le sorcier fou s’avança en direction de la porte close et l'ouvrit très légèrement pour essayer d'apercevoir quelque chose, il réussit à distinguer l'élève cachottier qui n'était autre que Elhiya, la fille qui lui avait sauvé la vie plus tôt dans l'année. La blondinette avait à coté d'elle de fiole pleine.

"Le négatif" Bingo c'est de la picole.

"Humour" : mais pi c'est une valeur abstraite comment elle peut coller?

"Le positif" : Un jour tu feras de bonne blague je crois en toi.

"Le juge" : C'est pas le tout mais allons voire ce qu'il se passe.

Confiant de ne pas se faire accueillir à coup de sortilège, le serpentard ouvrit la porte et s'adressa à sa comparse de maison.

Fañch : tu viens picoler avant d'aller dormir c'est pas très responsable tout ça.

Le sorcier au multiples personnalités affichait un sourire en coin et un regard narquois.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Elhiya Ellis
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Les Cachots

Message par : Elhiya Ellis, Ven 11 Mai 2018 - 17:07



Beyond windows of dream



Pv Fanch
LA accordé à ce dernier


Le pouce caressant l’étiquette de la première fiole délicatement, l’hésitation, plus forte, éveillant une bride de conflit intérieur. Et si elle n’arrivait à comprendre ce qu’elle voyait, et si elle ne pouvait être que spectatrice, et si elle se perdait dans les propres limbes de son esprit ? Lizzie n’avait pas donné plus de conseils sur la façon de faire, la marche à suivre pour ne rien risquer. Avait-elle vraiment envie de se faire une tête à tête avec ce qu’elle enfouissait volontairement ? Les opales ternies cherchaient à motiver la consommation quand, dans un sursaut et un cri de surprise, la blonde se retrouvait avec un visiteur qui lui avait adressé la parole.

– Hein ?

Court laps de temps pour que les mots atteignent son cerveau, et pour que la silhouette devienne finalement amicale.  Lâchant un soupir de soulagement, le sourire jovial se forcait un peu. A la limite, vider une bouteille de vodka l’inspirait bien plus que devoir faire à l’inconnu. Mais elle se devait de vérifier, de tenter de comprendre comment altérer les souvenir sans les supprimer entièrement. Sourire en coin et haussement de sourcil en levant les deux fioles.

- Nop, mais j’aurai préféré pour tout dire, et pour les responsabilités, on verra ca en quittant ce château après tout. Tu fais quoi encore debout ? Un panier de pommes à combattre ? J’te préviens, je n’ai pas pris mes affaires, pas de pansement nounours sous le coude.

Esquiver la raison de sa présence ici, la tourner à la rigolade, sauter sur l’occasion d’un sujet différent offert, quoi de mieux pour pouvoir prétendre à une nouvelle solitude rapide.  Un léger pouffement avait rapidement suivi, les fioles, qui devaient être oubliées, reprenant place sur le sofa discrètement.

– Je peux faire quelque chose pour toi ? Des insomnies aussi ? Ou un désir soudain de visiter les pièces abandonnées du château ?

S’il y’avait moyen de mettre court à la rencontre, pour une fois, Elhiya serait pour. Lizzie avait bien stipuler qu’il ne fallait pas que quelqu’un d’autre ne prenne la potion avec elle. Il fallait qu elle le fasse partir, et vite avant que l’envie de tester s’échappe
Revenir en haut Aller en bas
Fañch Guivarch
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Les Cachots

Message par : Fañch Guivarch, Sam 12 Mai 2018 - 17:15


Fañch Guivarch rp numéro 123 tw:

La serprentard avait l'air surpris de l'arrivée du géant celte, visiblement elle ne s'attendait pas à ce que quelqu'un vienne la déranger.

La verte et argent prétendait que ce n'était pas de l’alcool dans les flasques, et demanda à son collègue de maison ce qu'il faisait à cette heure tardive à traîner dans les cachots.

Fañch ignora la question et s’approcha pour voir de plus prés le contenu des flasques et en regardant attentivement le breton remarqua qu'en effet que le liquide contenu dans le verre ne ressemblait pas à de l'alcool.

"Le positif" : Tu vois c'est pas de l'alcool tu es de mauvaise foi.

"Le négatif" : Elle a dit qu'elle aurait préféreé que ce soit de l'alcool donc c'est peut-être pire.

La blondinette s'adressa au sorcier fou en lui demandant ce qu'il souhaitait. Au vu de ce qui était écrit sur les étiquettes se retourna d'un air un peu inquiet et demanda à Elhiya.

Fañch : tu te drogues?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Elhiya Ellis
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Les Cachots

Message par : Elhiya Ellis, Lun 14 Mai 2018 - 11:41



Beyond windows of dream



Pv Fanch
LA accordé à ce dernier


Ça ne fonctionnait pas, il restait, s’approchait, scrutait les fioles, leurs étiquettes intrigantes, cherchant à comprendre ce qu’elle faisait seule, dans la pénombre avec des flasques. Surprenant, quoi que logique au final. Dans la même situation elle lui aurait posé également des questions avant de concéder à partir.

« Mais.. »

Un sourire en coin esquissé, les sourcils rehaussés, les prunelles amusées partaient la rencontre du géant. Elle n’avait pas une tête à consommer grand-chose de préjudiciable, enfin, dans ses pensées. Pouffant légèrement, la blondinette se laissa tomber en arrière sur le sofa en secouant un peu la tête de gauche à droite.

« Mais non rien à voir.. T’as vraiment pensé ça ? J’ai l’air au bord du gouffre ou quoi ? je devrais racheter de l’anticerne à ce compte-là »

Elle avait ri avec douceur, car sa défense était maigre et elle en avait conscience. Elle n’avait juste aucun compte à rendre à l’immense Nordique, ne voulait pas partager ce genre de chose avec lui, qu’importait qu’elle l’affectionnait ou non. C’était de ces choses personnelles, qu’elle ne confiait pas, ou très peu. De ces parts d’elle qu’elle refusait toujours de dévoiler, même si on le lui demandait, ce qui rendait sa présence gênante.

« Et toi, que fais-tu ici à cette heure-ci ? Pas besoin de te cacher derrière une bride de bienveillance.  A la recherche d’un coin sombre pour te venger sur des pommes ? »

La tête inclinée sur le côté en une moue de gamine ayant trouvé de quoi s’amuser accompagnait un haussement de sourcil taquin. A ce rythme, jamais elle n’arriverait à être seule si elle se contentait de répondre à ses interrogations même de façon évasive
Revenir en haut Aller en bas
Fañch Guivarch
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Les Cachots

Message par : Fañch Guivarch, Mar 15 Mai 2018 - 11:44


Fañch Guivarch rp numéro 125 tw:

Elhiya avait l'air déconcerté par la question de Fañch, l'explication succincte pour rejeter la théorie ne satisfaisait pas complètement le breton.

Une nouvelle fois la fille aux yeux d’opales demanda à son camarade de maison ce qu'il faisait dans le coin, question une nouvelle fois de plus ignorée par celui-ci.

Fañch : Tu sais il n'y a pas besoin d'être au bord du gouffre pour se laisser aller à ce genre de substances.

"Le positif" : Je suis sur que ce n'est rien c'est peut-être juste de l'eau.

"Le négatif" : Mais non c'est je sais pas quel truc pour planer, j'en suis persuadé.

Le sorcier fou regardait toujours les fioles absorbé par leur contenue qui l'intriguait au plus haut point, c'est à ce moment qu'une idée germa dans sa tête.

"Envie" : Du coup si vous êtes sûr de vous on a qu'à boire un peu des potions pour voir leurs effets.

“Le juge” : Je ne suis pas sûr que ce soit une bonne idée.

“Le positif” : De l’eau ça risque rien et il faut bien montrer que notre amie se drogue pas.

“Le négatif”: Et au pire on se prend un bon gros trip et on est au 7éme ciel pendant quelques heures.

“Le juge”: Bon d’accord, il faut bien se plier à la majorité.

Le jeune homme au personnalités multiple se retourna, fioles en mains et regarda la blondinette avec un grand sourire.

Fañch : Du coup si c’est pas de la drogue, je risque rien, je te fais confiance.

Clin d’oeil de la part du vert et argent et d’un geste des pouces il débouchonna les fioles et but successivement quelques gorgées des deux potions aux noms oniriques.

Après avoir fini d'ingurgiter ces deux liquides il reposa les deux contenants en verre encore à moitié pleins.

“Le négatif” : Tu vois c’était pas de la flotte ça en avait pas du tout le goût.

“Le positif” : Ca ne prouve pas non plus que c’est un produit illicite on ressent aucun effet.

Après quelques secondes à attendre Fañch ne sentait rien de spéciale, aucune sensation étrange, pas d’hallucinations, rien. Une partie de lui était déçue mais une autre était heureuse que son amie ne prennent rien de dangereux.

Fañch : Bon bah, désolé d’avoir douté de ……

Le serpentard n’eut pas le temps de finir sa phrase qu’il plongeait dans le royaume de morphée. Son corps n’étant plus soutenu par ses muscle endormis il chuta sur le côté heurtant ainsi le sol froid des cachots dans un bruit sourd.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Elhiya Ellis
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Les Cachots

Message par : Elhiya Ellis, Mar 15 Mai 2018 - 16:56



Beyond windows of dream



Pv Fanch
LA accordé à ce dernier

Les questions n’atteignaient pas l’interlocuteur. Comme s’il était imperméable à tout ce qui partait en interrogation, se focussant uniquement sur des détails désuets, insistant sur la possible consommation de drogues. Il ne partirait pas tant qu’elle ne lui disait pas qu’elle faisait, c’était certains… Un soupir échappé, un léger sourire grimace, un unique dodelinement de tête comme réponse, Elhiya hésitait à lui parler de ses essais, de ses tentatives de sélectionner un souvenir sans faire appel à un legilimen, ne serait-ce que pour pouvoir mettre le doigt sur un problème qu’on ne savait consciemment nommer. Mais il faudrait expliquer, trouver des raisons des mots, perdre du temps encore et toujours et…

–Hein ?

Au lieu de se contenter de lire les étiquettes des fioles, Fanch lui adressait un clin d’œil et déboucher les bouteilles pour en boire la moitié sous l’œil médusée de la blonde aux réflexes bien trop ralenti par la surprise ou le choc du geste. Il fallait être fou ou stupide pour ingérer des potions inconnues de la sorte. Elle ne savait trop sur quoi parier le plus, et les mirettes grandes ouvertes, les lèvres tentant désespérément de prononcer quelque chose, fini par opter par… L’instint. Elle s’était levée d’un bond, les mains en avant comme pour réceptionner la carrure massive du géant.

-Tu devrais t’ass..

Pas le temps de finir les conseils que la chute lente de l’Atila de Serpentard se dessinait au ralenti sur ses rétines, étouffant cri d’exclamation et gestes pas assez rapide de la baguette pour le récupérer sans incident. Le bruit sourd marqua la rencontre avec le carrelage et l’éveil de la demoiselle se jetant à genou avec un faisceau lumineux pour observer.

- Sérieusement… faudrait parfois m’écouter un petit peu… #Episkey

Soin désormais que trop habituel, la blondinette vérifia qu’aucune trace de saignement se manifestait et attirait un coussin à elle pour le caller sous la tête du Serpentard en soupirant. Il avait pris des deux potions et était bon pour un voyage dans sa propre inconscience, seul... Comme elle aurait dû le faire… ce n’était pas juste, mais elle ne devait pas interférer, ne pas aller voir ce que le garçon cachait dans son esprit, elle ne le connaissait pas assez pour ça. Mais en contrepartie, elle devrait attendre le lendemain pour faire sa propre expérience..

Rongé par l’hésitation et le double, Elhiya se relevait, tournait en rond dans la pièce, jetant de petits coups d’œil furtifs aux restes de potions et à Fanch, elle pouvait pas le laisser comme ca, elle se devait au moins de lui expliquer ce qui se passait, elle ne regarderait pas, se contenterait de l’avertir et repartir, pour ca, il faudrait juste quelques gouttes, deux ou trois, pas plus…. Juste pour l’avertir de ce qui lui arrivait, qu’il n’avait pas a s’inquiéter….

Oui, voilà c’était la bonne chose à faire. Alors, prenant place sur le sofa, les fioles en mains, Elhiya les portait une à une à la bouche, décidant, au dernier moment de finir le contenu des deux. Tant pis, plus tard elle n’aurait peut-être pas le courage de le faire, alors autant se lancer entièrement et pas juste pour quelque minute. Une gorgée puis deux, puis plus aucune et l’attente, cette attente interminable de ne pas sentir les effets, les yeux grands ouverts jusqu’à ce que la pièce devienne de plus en plus flou, la lumière de plus en plus terne, les ombres de plus en plus grandes, la chute de plus en plus longue, atterrissage... saisissant.. C'était... comme l'autre fois! maintenant, elle en était persuadée..
Revenir en haut Aller en bas
Fañch Guivarch
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Les Cachots

Message par : Fañch Guivarch, Mer 16 Mai 2018 - 19:55


Fañch Guivarch rp numéro 128 tw:

Réveil difficile pour Fañch, enfin “réveil” c’est une façon de parler dans la situation où était le géant on pouvait plus parler de prise de conscience dans un rêve. Et le songe dans lequel avait émergé le celte avait des aires d’Eden : des îles volantes à perte de vue sur lesquelles se trouvaient des myriades d’animaux de toute espèce et de tout horizons.

“Le positif” : OUAH c’est magnifique on dirait le paradis.

Le fou entendit une voix ce n’était pas une chose inhabituelle, mais cette fois-ci il y avait un truc différent : il aurait juré que le son venait de derrière lui. Pour en avoir le cœur net il se retourna et fut stupéfait de voir une jeune fille d'environ 11 ans s’émerveiller du paysage féerique, les boucles blondes et la robe blanche immaculée incarnaient bien toute l'innocence et la gentillesse qui se trouvait dans l’être du Serpentard.

Une question vint soudain titiller le sorcier à la psyché divisée : si une de ses personnalités avait été extrait de lui, à quoi pouvait-il ressembler? Ce fut avec un peu d'appréhension que le vert et argent regarda ses mains, des ombres noir, comme quand le professeur de DCFM avait utilisé la légilimencie sur lui. Après tout c’était normal, “Fañch” ce n’était pas lui, lui ne servait que de réceptacle à ses différentes personnalités. “Fañch” c’était l’amas indissociable de toute ses personnalités au sain d’un réceptacle corporelle. Le pantin fait d’ombre n’était dans cette situation que le spectateur des parties de “Fañch” qui, dans cette situation n’avait pas besoin de réceptacle puisque libéré des contraintes du monde physique.

Soudainement un bruit se fit entendre sur l'île paradisiaque sur laquelle l’ombre et le petit ange se trouvait, un cri animal, un cri de douleur, puis un ricanement. l’attention de l’ombre et de la fillette furent immédiatement attirer par ces sons horrifiques. Ces bruit provenaient  d’un coin de la plateforme où un homme avait acculé une pauvre créature et la trucidait joyeusement avec un couteau. L’homme était en train de rire comme le démon et au vue de son comportement ainsi que de sa manière de rire il n’y avait aucun doute sur l’identité de cette personne : c’était l’incarnation de tout le mal qu’il y avait dans Fañch.

“Le négatif” : Et bas p*tain je sais pas ce qu’on a prit mais ils sont puissants les hallucinogènes, on dirait vraiment que c’est réelle et surtout on a pleinement possession de nos moyens donc je vais pouvoir en profiter pour crever des trucs qui respirent.

“Le positif” : Non tu vas pas faire ça, ce sont de pauvre bêtes innocente qui ne demandent rien à personne.

“Le négatif” : Tu crois? je vais me gêner je suis plus bloqué avec toi et les autres c*n la dedans.

D’un geste de la tête et de son couteau ensanglanté l’homme désigna l’ombre. C’est à ce moment que l’on pu voir distinctement le visage du tortionnaire animalier : Bandeau sur un œil, cicatrice traversant son visage sur la hauteur et passant sous le cache-œil, chauve et barbu. Cette personne ressemblait à la définition d’un pirate : borgne et sanguinaire. Mais contrairement à un pirate qui tue et pille pour l’or et les femmes, la personnalité malsaine tue uniquement par plaisir sadique.

La discussion fut arrêté par l’arrivée d’un vieil homme qui, d’un geste, calma les deux personnalité opposé. Encore une fois il n’y avait pas de doute sur la personnalité qu’incarnait ce vieillard : le juge impartiale à toute les décisions, celui qui régissait le comportement global de “Fañch”. Il prit la parole avec une voix grave qui imposait le respect.

“Le juge” : Je ne pense pas que nous soyons dans une hallucination causé par une drogue, c’est bien plus complexe que ça.

Elhiya fit son entré dans ce monde onirique et dans une sorte d'instinct réflexe, les personnalités s’évaporèrent et l’ombre reprit sa forme originelle de grand barbu en uniforme serpentard. Le celte se dirigea vers la blondinette et la salua en faisant de grands signes .

Fañch : Hey, c’est quoi cette endroit? C’est classe.

Malheureusement les rêves sont instables et dans cette projection Fañch était tout aussi instable, si la sorcière aux yeux d’opales regardait dans la direction du fou elle pourrait voire son collègue de maison disparaître dans des flash aléatoire, laissant place à une ombre poursuivi par 3 des personnalités incarné sous forme humaine du malade mentale.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Elhiya Ellis
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Les Cachots

Message par : Elhiya Ellis, Ven 18 Mai 2018 - 15:45



Beyond windows of dream



Pv Fanch
LA accordé à ce dernier
Phase rêve

Et cette chute sans fin, et ces ténèbres sans fin, et cet « éveil » étrange dans un monde irréel et inconnu, c’était juste comme l’autre fois, mais en plus net, plus clair.  Une bestiole était venue lui lécher le bout du nez pour la forcer à ouvrir les yeux, à découvrir cet endroit féérique. Un ciel azur, des plus reposant, des iles en suspension, un cadre calme et agréable, elle n’était pas chez elle, ou du moins n’avait pas l’impression d’être responsable de quoi que ce soit ici. Les mirettes curieuses cherchaient à savoir si elle avait réussi à rejoindre Fanch, dans son rêve à lui, celui qu’il avait commencé en volant les potions. Car ça, elle s’en rappelait parfaitement, elle venait là, en visiteuse que pour le prévenir de ce qu’il se passait. Elle en devait pas oublier, et surtout ne pas se perdre.

Du bruit au loin, chatouillait ses oreilles. Impossible de comprendre ce qui se passait ce qui était dit, mais elle percevait distinctement plusieurs voix, et avec un peu de chance Fanch, l’étudiant, en train de se balader dans les méandres de son esprit. En attendant, les contrées qu’il gardait en lui était étonnement calme et appréciable. A se demander ce qu’il faisait chez Serpentard au final. De quelques pas dans l’herbe, les yeux plissés, la main en visière sur le front, Elhiya avançait en direction des bruits, cherchant si une silhouette humaine allait finir par se découper sur cet horizon. Au bout de quelques minutes de marche qui lui semblait interminable, le grand garçon des verts et argent apparaissait non loin, avançant vers elle en faisant des signes auxquels elle répondait. Elle hata un peu le pas et s’arrêta à son niveau un peu essoufflé.

–Ho j’avais peur de ne pas réussir à te retrouver ici. On est dans ton rêve. Enfin, on est dans un rêve commun, et euh… bah, comme tu peux voir, on n’est pas obligé de se laisser porter, on peut… en prendre le contrôle...

Ce n’était pas clair. L’explication était confuse dite comme ça, mais pourtant, c’était bien ce qu’il en était, une potion de rêve, couplée à une permettant de voyer volontairement dans son propre inconscient. Peut être qu’en lui montrant, elle pourrait paraitre un peu moins folle. Premier réflexe, regarder ses vêtements, elle était en uniforme, la dernière image que le Serpentard avait eu d’elle, il lui suffisait de faire comme dans cet autre rêve, changer de tenue, mais volontairement cette fois, pas juste car son esprit avait trouvé ça mieux. Il suffisait très certainement de se concentrer, de penser à ce qu’elle voulait, à un jean et un t-shirt, un truc confortable. Les sourcils froncés, la blondinette s’attela à la tache avant de réaliser qu’elle avait accès au labyrinthe sinueux de la tête de Fanch, effectuer des changements dans une zone ne lui appartenant pas n’était peut-être pas conseillée. Une tentative de la laisser prendre le dessus sur le rêve pour l’influencer et l’amener dans un petit coin de son monde à elle lui semblait bien plus logique, mais en relevant les yeux sur lui, Elhiya avait l’impression que quelque chose clochait. Les rêves de Fanch, ne semblaient pas stables sur sa propre représentation.

-Tu vas bien ? On dirait que des images se superposent, comme si tu n’étais pas d’accord avec toi-même. Tu veux un peu de temps pour digérer l’information ? Je suis désolée de ne pas vouloir t’en parler tout à l’heure, je ne pensais pas que tu allais vérifier ce que contenait les fioles. Mais s’il te plait, concentre-toi, garde à l’esprit que ce n’est qu’un rêve, tu peux en prendre les rênes si tu veux. Tiens, essaye de faire apparaitre une porte en plein milieu par exemple. On est sur un de tes rêves normalement, ça te dis quelque chose ? Dis-moi que ça te dis quelque chose, car à moi non..

Et si se perdre dans des réalités étranges n’était pas gênant quand on avait pas conscience de ce qui se passait, se retrouver perdu dans les tréfonds d’une âme consciemment était de suite moins agréable. Les yeux rivés sur les changements qui vrillaient l’apparence du Serpentard, Elhiya essayait de percevoir ce qui essayait de s’exprimer et qui restait bloqué derrière une barrière illusoire.

–On dirait que tu retiens un truc, je ne sais pas si on peut avec cette potion. Je ne sais pas si ca ne serait pas dangereux de contraindre ce qui doit de base être présent dans un songe.
Revenir en haut Aller en bas
Fañch Guivarch
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Les Cachots

Message par : Fañch Guivarch, Mar 22 Mai 2018 - 10:46


Fañch Guivarch rp numéro 133 tw :

Elihya était présente dans ce monde ésotérique, véritable présence ou nouvelle invention de son esprit tordu? L’explication semblait cohérente cependant si la blondinette partageait un rêve avec le sorcier fou, soit elle risquait d’y perdre un peu de santé mentale ou bien elle découvrirait la nature profonde de Fañch.

“Le négatif” : On la bute c’est le mieux pour nous tous. Elle sort de ce rêve et on le finit tranquillement tous libre de nos mouvements.

“Le positif” : Tu es fou on ne sait pas ce qu’il se passera si on la tue dans un rêve, si ça se trouve elle mourra dans la vrai vie.

“Le juge” : Il faudra poser la question, cette solution est envisageable.

La serpentarde demandait au géant si il allait bien et posait deux-trois autres questions. Elle demanda au sorcier à la psyché instable d’imaginer une porte pour la faire apparaître. A peine avait-elle mentionné l'apparition d’objet que 4 planches de bois se dressèrent autour des deux élèves, chacune de ses personalities avait le pouvoir de modifier ce monde imaginaire et cela n’était pas une bonne nouvelle

Fañch : Wow, je crois que je me suis un peu emporté sur le nombre. Sinon je crois que ça va c’est bizarre quand même d’avoire conscience de son rêve et puis c’est typiquement le début de certain de mes rêves donc le regard pleinement conscient est déstabilisant.

Les flash qui divisaient le rêveur fou continuait et la sorcière semblait percevoir la pluralité de son compagnon de rêve. Le stresse grimpait dans le cerveau du breton, si jamais elle découvrait de la multipersonnalité du vert et argent, elle pourrait l’envoyer directement chez les fous à sainte mangouste.

D’un geste de la main le garçon désigna une des portes au hasard, espérant ainsi détourner l’attention et ne pas avoir à répondre à la question fâcheuse.

Fañch : J’ai aucune idée de ce qu’il se trouve derrière ces portes mais j’ai bien envie de le découvrir tu en pense quoi?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Elhiya Ellis
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Les Cachots

Message par : Elhiya Ellis, Mar 22 Mai 2018 - 17:16



Beyond windows of dream



Pv Fanch
LA accordé à ce dernier
Phase rêve


Plusieurs images, toujours entremêlées, comme si certaines voulaient s’exprimer. C’était étrange, quelque chose qui clochait et dont Fanch prenait soin d’esquiver soigneusement. Un bref froncement de sourcil, le temps qu’une nouvelle question se fane à l’apparition de 4 portes de bois. Surprise et stupeur déstabilisante. Pourquoi créer autant de porte ? Et toutes en même temps. Fanch lui-même semblait étonné, comme s’il n’avait pas eu conscience de vouloir créer autant de portes.

Pantoise, Elhiya observait chacune de ces ouvertures, se demandant comment ça pouvait fonctionner précisément. Un monde par porte ? Un rêve par sortie ? Où une visite dans un coin de son esprit différent à chaque ouverture réalisée ? Les propos du Verts lui parvenaient sans quelle n’importe grande importance, plus perturbée par ce qui pourrait se trouver derrière ces portails. Surtout que le grand serpentard continuait sans fin, à flashouiller, de plus en plus vite. Ce n’était vraiment pas normal, dans son dernier rêve partagé, la blonde était bien présente en deux, mais pas de la sorte, c’était un autre elle qui prenait parfois le dessus jusqu’à venir lui parler directement. Le souvenir était désagréable d’ailleurs, mais si Fanch avait la même chose, il était très certainement peu judicieux qu’il se refreine.

La question lui brulait les lèvres mais c’était d’une offre nourrie par la curiosité que lui tendait Fanch. Quitter cet espace aux apparences tranquille pour partir vers l’inconnu constituée par leurs brides de souvenirs et inconscient. Hésitante, la blondinette esquissa une légère moue avançant la main avant de se raviser et poser les yeux sur le Fanch qui semblait changer de forme de temps à autre.

-La même porte alors, je sais pas ce que ca donnerait si on se séparerait, et sincèrement, avec tes clignotements digne d’un sapin de Noel, je préférerais qu’on évite de se perdre, d’accord ? Je… je passe en premier

Inspirant profondément, fermant les yeux un instant, la main portée sur une poignée la serra soudainement pour l’ouvrir et se laisser tomber dans le vide. Encore et toujours des chutes, comme s’il n’y avait rien de mieux pour sauter d’un monde à l’autre ou du moins d’un esprit à l’autre. Le décor féérique  des iles flottantes disparaissait, devenant de plus en plus petit, pendant que l’air, fouettant son visage se faisait de plus en plus frais, le ciel azur ternissait lentement, jusqu’à devenir noir. Pas une lueur, pas une lumière rien, jusqu’à l’apparition d’une lune ronde et belle, immense, orgueilleuse, accompagnée soudainement de millions de danseuse stellaire, et d’une brise légèrement tourbillonnante guidant les pas de la demoiselle sur des tuiles humides et glissante.

Atterrissage en douceur, mirettes observatrices, recherchaient un point de repère inexistant. C’était juste la nuit, elle était sur des toits, ne voyant rien de plus que des cimes de maison et d’immeuble à perte de vue, en dessous, les ruelles étaient cachée par une brume épaisse s’insinuant être les bâtisses n’offrant rien, pas même la réverbération des étoiles lumineuses. Ce n’était pas un lieux précis, pas quelque que chose qu’elle connaissait, juste un ressentiment, un de ceux mêlés de plusieurs sentiments contradictoires ou ses prières adressées à un ciel silencieux trouvaient parfois réconfort ou oubli.

- C’est bon Fanch, tu peux venir, je crois savoir où ca mène

Ou du moins vers quelle partie cachée d’elle-même elle était en train de se balader. La partie de la petite fille perdue, celle qui pleurait tout seule, qui regrettait de pas être assez forte et qui tachait de se dire que dans l’immensité de ce monde rien n’avait d’importance. Manquait plus que les effluves d’alcool se fasse porter par la brise légere et qu’au loin se dessine les courbes d’une enfant assisse les pieds dans le vide, le nez vers les astres.

*ho, et mince*

Il ne fallait guerre plus pour que les parfums suaves de quelques cocktails de spiritueux enivrent l’air et que l’horizon découpe dans la pénombre, de longues mèches reflétant l’argent de la lune et les pan d’une jupette plissée.

-Euuuuh, si tu veux attendre pour venir, ca me gêne pas Fanch, je...

Elle ne savait pas trop quoi faire en fait, ne sachant pas s’il fallait parler à l’ombre, la laisser faire. Etre observatrice ou actrice, chercher des réponses supplémentaires pour ses tests de potion ou non. Pas vraiment eu le temps de réfléchir qu’un léger bruit en arrière annonçait l’arrivée de quelqu’un ou quelque choses sur les tuiles
Revenir en haut Aller en bas
Fañch Guivarch
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Les Cachots

Message par : Fañch Guivarch, Lun 28 Mai 2018 - 16:54


Fañch Guivarch rp numéro 141 tw :

Fañch clignotait de plus en plus et Elhiya s'en était bien rendu compte, elle commençait à s'inquiéter. Cependant Fañch ne pouvait pas se permettre de tout lui dire, ce serait trop dangereux.

"Le négaitf" : Sinon on lui dit tout et on la bute.

"Le positif" : T'es vraiment un psychopathe.

"Le juge" : Le plus important c'est de sortir d'ici et pour ça il faut compter sur cette fille.

Fañch : t'as raison il vaut mieux pas se séparer.

"Humour" : Ah bon on est en couple?

La blondinette ouvre une des portes et se laisse tomber dans le vide. Un éclair de panique atteint Le serpentard qui semble momentanément oublier le caractère onirique de cet espace. Par réflexe le sorcier fou tend sa main en direction de sa comparse de maison pour essayer de la rattraper, mais c'est trop tard.

La disparition de la sorcière du champ de vision de Fañch provoqua une nouvelle fois la dislocation de son être et la main tendue vers le vide se ternit jusqu’à redevenir le un membre ombrageux et vide de toute volonté. Les personnalités s’incarnaient de nouveau dans des avatars humains et se dévisageaient. Le silence fut rompu par l'intervention de la fillette, incarnation du bien.

"Le positif" : On fait quoi ?

"Le juge" : Il faut y réfléchir.

"Le négatif" : Tu parles, moi j'me casse.

Et sans un mot de plus le borgne maléfique sauta à son tour au travers de la porte. Après une dizaine de secondes, l'effet de surprise était passé était passé et se rendant compte de la situation terrible le reste des composantes de l'âme de Fañch plongèrent à la poursuite de leur partie manquante.

Une fois la chute terminée et le changement d’atmosphère effectuer les trois fragments du sorcier se mirent à la recherche de la personnalité dissidente. Celle-ci n'était pas difficile à retrouver, elle marchait en plein milieux d'un toit en direction de Elhiya. Le trio essaya de l'appelé pour le faire revenir et l’empêcher de faire une bêtise. Mais cela ne fonctionnait pas et dans un acte de provocation le borgne se mit à courir avec son couteau en direction de la fille aux yeux d'opales.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Elhiya Ellis
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Les Cachots

Message par : Elhiya Ellis, Jeu 31 Mai 2018 - 11:01



Beyond windows of dream



Pv Fanch
LA accordé à ce dernier
Phase rêve
♫♫

Un pas, puis un autre, vibrant sur le toit de tuiles, en appel à son attention défaillante. Ce n’était qu’un rêve, un simple et unique rêve, qu’importait ce qui s’y passait à l’intérieur, qu’importait si les rencontres étaient à nouveau mauvaises, car la Conscience pouvait modeler une porte de secours, une image salvatrice ou quoi que ce soit.

N’est-ce pas ?

Qu’importait ce qui serait car il suffisait de crier, de tendre la main, de juste fuir et partir pour échapper à quelconque démons existant dans un monde inexistant… Quelque part, la blondinette, essayait de se rassurer, d’y croire, ne serait-ce qu’un peu, alors que les mirettes plissées tachaient de définir cette silhouette qui se découpait sous les rayons blafards de la lune moqueuse. C’était étrange, anormal, comme une sirène d’alarme tirée faiblement pour se manifester. Ce n’était pas à elle, pas un de ses démons, pas un de ses souvenirs, pas un de ces songes connus, mais c’était là.

Qu’est-ce que c’était ?

Un pied en arrière, intimant de partir, d’écouter l’instinct de survie, de ne pas s’attarder sur les autres ombres glissant derrière, plus loin. Ne pas chercher à savoir ce que c’était, qui c’était, d’où ça venait, juste saisir le lien de la conscience signalant que ça ne lui appartenait pas et qu’il était déjà bien tard pour se demander d’où venait ce pirate agressif. Il courrait, réduisant l’espace les séparant de plus en plus rapidement, le reflet des étoiles dans sa main, hypnotisant et la rage déformant un visage borgne et un cri. Le sien, cristallin, aigüe à l’entaille douloureuse dans la chair molle

Ce n’est qu’un rêve

Un rêve rien de plus, la souffrance n’était qu’illusoire, le sang chaud coulant être ses doigts une facétie de l’esprit, la brulure des boyaux un mensonge de l’âme…. Juste une torture de l’âme aux traits déformés par la douleur et le sang, juste une comédie parfaitement orchestrée par un scénario de l’inconscient, juste...

- # Petrificus Totalus ! Bouge-toi Elhi ! Rejoints les feuillages !

L’interjonction soudaine, coincée entre une respiration saccadée et quelques larmes recouvrant la vision, affola le palpitant de plus belle, lui faisant un raté en reconnaissant la voix. La sienne. Celle de cette autre blonde, les cheveux courts, avec deux petites couettes aux élastiques lapins. Cette gamine, souvent roulée en boule dans un coin de son esprit, à pleurer face aux mauvais choix, à se jeter à corps perdue dans les bras du préfet des rouges, celle-là même qui tenait la main à Conscience bafouée depuis toujours

- Mais.. Qu’est-ce que tu fais encore là toi…

– Pas le temps, récupère les autres et partez

L’écoulement carmin glissait désagréablement entre ses doigts collés au tissus gluant, parcourant de frisson le moindre centimètre carré de sa peau à la moindre brise fraiche. Mais aucun mouvement de la part de la verte agenouillé au sol, serrant sa blessure. Les opales perdues scrutaient l’homme à terre, n’ayant de cesse de se demander d’où il venait. Il semblait empli d’une colère sans fin même tétanisé au sol. Etait-ce la manifestation de son vide dévorant ? Etait-ce les pulsions qu’elle étouffait depuis tant de temps ? Etait-ce….



Une pointe de douleur vrillant ses sens,
Appel de la nausée,
L’odeur de fer enivrante,
S’expulsant en un relent de sang recraché sur les tuiles glacées
L’envie de mourir,
Fuir,
Disparaitre
Etendant ses longs doigts sur tout son être
Eteignant astre de nuit scintillant,
Plongeant tout le monde dans les ténèbres
Sans fond,
Sans fin,
Sans but…

- Pas maintenant Elhi, ne ferme pas les yeux…. Regarde…

Un papillonnement de cil dorés. Des prunelles qui refusaient de voir quoi que ce soit de plus qu’une mare de sang sur sa jupe, et le rappel dans un retournement d’estomac violent, de la raison de sa venue ici. La balade avait un sens, et il était planté là, devant elle, ce néant, cette source de faiblesse, ce qu’elle occultait continuellement et qui lui tendait maintenant la main. Il suffisait d’accepter d’en prendre Conscience et d’observer pour apprendre.

Apprendre que t’as toujours été faible
Apprendre qu’au bout de tes doigts la magie reste faible
Tu n’as même pas été capable d’arrêter un simple assaillant
Même pas capable de protéger un innocent

Ni même les pensées provenant de nulle part, se dessinant dans le ciel d’ébène, éclairant d’autres silhouettes un peu plus loin, nombreuses, dont une de l’élève qui l’accompagnait, rappelant que ce rêve ne faisait pas seul mais à deux. Alors qui étaient ces autres ? que voulaient-ils ?..

Reprendre la main de Conscience blondinette,
Se relever avec difficulté
Et alors, accepter ne savoir faire qu’une chose :

– Fanch, je ne sais pas s’ils sont pacifistes autour de toi, fait attention !

S’inquiéter pour autrui, et laisser les couettes lapins sourire de satisfaction


Dernière édition par Elhiya Ellis le Mar 19 Juin 2018 - 9:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Fañch Guivarch
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Les Cachots

Message par : Fañch Guivarch, Mer 13 Juin 2018 - 16:48


Fañch Guivarch rp numéro 157 tw :

La course du borgne continuait, courant arme en main prêt à frapper, trancher, tuer. Malheureusement Elhiya ne semblait pas réagir à l’attaque imminente. Elle restait immobile, était-ce  la peur ou la surprise qui l'empêchait de bouger?

“Le juge” : Si elle ne fait rien elle va mourir, et nous n’avons aucune idée des conséquences que ça aura.

Le ton était calme et sans affect, une explication objective des événements, tel était l’un des points forts de cette personnalité à la sagesse immense. Une autre voix se fit entendre juste à côté et contrairement à la première cette dernière était triste, au bord des larmes.

“Le positif” : Comment tu peux dire ça si calmement ? C’est notre amie et elle risque de mourir.

entre ces deux parties d’une âme folle se trouvait l’ombre qui avait pour forme celle du géant celte. Cette forme était un réceptacle incapable de penser, de réfléchir ou de ressentir quelconque. Une coquille vide servant uniquement de capteur pour percevoir le monde extérieur, rôle qui, dans le cas présent était inutile.

Frisson parcourant le trio, le borgne emplit de haine avait été arrêté par un petrificus et le sortilège avait été ressentie par chacun des composants dont était fait l'agglomérat nommé Fañch. Ce frisson était la preuve que malgré la séparation des enveloppes corporelles il existait un lien qui reliait chaque morceau du puzzle.

Regard du côté de la blondinette pour se rendre compte que ce n’était pas elle qui avait lancé le sortilège mais une autre personne à ses côtés. Une autre partie d’elle ou bien un élément de son rêve qui la protégeait ?

La Serpentarde adressa un avertissement ingénu à la coquille vide sur la potentielle dangerosité des personnes qui l'entourait. Ils avaient été vue c’était trop tard, garder le secret de la pluralité allait devenir complexe. Plusieurs scénarios de mascarade théâtrale venaient à l’esprit du juge calculateur. Mais dans le crâne de la jeune fille qui représentait la bonté une autre idée germait.

Calmement le trio se mit en marche pour s’approcher d’Elhiya. Petit à petit la distance entre la sorcière les morceaux de Fañch se réduisait, le juge préparait son texte prêt à berner celle qui était proche de découvrire le secret du fou. Le groupe arriva au niveau de la blondinette et l’implacable calculateur prit la parole d’un ton sérieux, voire froid. Il avait bien vu l’autre fille qui se trouvait non loin mais il avait décidé de l'ignorer, il se concentrait sur sa priorité : préserver le secret.

“Le juge” : Fañch n’est pas ici il n’a pas décidé de te suivre et c’est engagé dans une autre porte, l’ombre qui lui ressemble et que tu vois ici n’est rien d’autre que …

“Le positif” : C’est un mensonge.

L’ange blanc avant couper net la parole du sage, avec ces mots emplis de sincérité et de regrets.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Elhiya Ellis
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Les Cachots

Message par : Elhiya Ellis, Mar 19 Juin 2018 - 11:39



Beyond windows of dream



Pv Fanch
LA accordé à ce dernier
Phase rêve
♫♫


Les mirettes de l’une cherchait à comprendre ce qui se passait, pendant que l’autre, calme et souriante tenait juste sa baguette pour maitriser le pirate échevelé. De Fanch, il n’y avait q ‘une silhouette, en retrait derrière deux personne qui s’avançaient calmement. Un homme âge aux traits tiré par le temps passé et une gamine auréolée d’or, les yeux quasi larmoyants également. Les deux s’étaient plantée devant les deux jeunes sorcières, prétextant que le Serpentard avait pris une autre porte et qu’une seule illusion les suivait. La possibilité d’aller chacun dans un rêve, alors qu’ils partageaient tous deux le même ne semblait peu probable à Elhiya qui fronçait les sourcils avant que la gosse n’interrompe l’adulte te l’accuse de fourvoyer la vérité.

Conscience blonde s’amusait de la situation, pouffant doucement, comme si elle se retenait de parler pour laisser la voyageuse de songe s’exprimer seule.

– Et bien où est-il alors ?

Dans deux rêves mêlés, deux inconscients laissé à la vue de chacun, il y’avait peu de chance pour que la blessée ait sorti de son esprit des êtres de la sorte. Ils semblaient tellement différents mais indissociables. Chacun un bout l’autre, comme cette fille avec ses barrettes lapin était un bout d’elle, ces « choses » ne lui appartenaient pas, Elhiya en était persuadé.

– Et… Qui êtes-vous ?

La question n’était pas la plus judicieuse dans un rêve éveillé où chaque apparition ne possédait pas forcément une signification. Mais ce toit, cette lune ronde et belle, ces étoiles, ce vent frais, ces tuiles humides, tout était la part d’un décor trop connu pour avoir ce genre de visiteurs lui appartenant. La première fois ils avaient pu faire apparaitre une porte, mais, là, pourquoi Fanch aurait fait apparaitre ces personnes-ci ? ça n’avait pas de sens, surtout lui, là, stupéfié qu’elle montrait d’un coup de menton

–Et lui ? Vous le connaissiez ? Pourquoi la petite semble en savoir plus que vous monsieur… ?

Malgré la douleur et le froid parcourant le moindre centimètre carré de sa peau, Elhiya ne pouvait s’empêcher de trouver que quelque chose clochait. Et Conscience là ? Pourquoi restait-elle statique à attendre que le temps disparaissait ? Elle ne savait s’éveiller qu’en situation critique comme toujours ? Restant en pilote automatique le reste du temps ? C’était insupportable à découvrir, encore plus à l’avoir sous le nez sans rien pouvoir faire. Mais du coup, Elhiya réalisa que c’était peut-être la même chose, qu’il avait à prendre le dessus sur quelque chose pour arriver à avancer ou apparaitre. Car à bien plisser les yeux, elle ne voyait qu’une simple ombre. Une silhouette en retrait, comme s’il patientait sagement l’autorisation de bouger. Alors, elle optait pour les mêmes méthodes utilisées que celles qui faisait parler Conscience à couette.

La main s’enroulait sur sa propre baguette, pointant le pirate des mers déches, le regard se faisait plus froid, et les sourcils froncés scrutaient l’homme âgé.

–Si l’ombre n’est rien, je peux donc me débarrasser de ce psychopathe sans aucun soucis. Si vous n’êtes rien, s’il n’est rien, il ne se passera rien et en changeant de décor Fanch reviendra.

Dans son dos, les barrettes lapins avaient frémi, n’approuvant la violence et ce genre de manière. Elle avait fait un pas en ouvrant la bouche, incapable de prononcer un mot au coup d’œil noir que lui offrait Elhiya une fraction de seconde. Elle pouvait chialler dans son coin une nouvelle fois conscience, elle l’estimait trop faible pour bouger quand il fallait comme il fallait, maintenant que c’était compris, la serpentarde en prendrait bonne note.

#Electrocorpus

L’éclair lumineux zébrait les ténèbres de la nuit se dirigeant vers le capitaine de navire fantôme dans un cri d’effroi de la responsable de la pétrification de la cible

Revenir en haut Aller en bas
Fañch Guivarch
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Les Cachots

Message par : Fañch Guivarch, Mar 19 Juin 2018 - 16:29


Fañch Guivarch rp numéro 170 tw :

L’intervention du petit ange avait déclenché tout un tas de questions chez Elhiya : Où ? Qui ? Pourquoi ? Ces interrogations fusaient rapidement et peu à peu le vieillard sage sentait que la situation commençait à lui échapper, un esprit sain et complet se serait sans doute énervé ou bien il aurait eu de la rancune envers la personne qui avait entravé son plan. Cependant ce vieil homme en était incapable il était uniquement composé de logique et était incapable d'éprouver le moindre sentiment aussi bien négatif que positif.

Mentir, dire que Fañch est en danger pour faire réagir Elhiya, la faire stresser pour la faire sortir d’un raisonnement logique, le juge était prêt à tout. Après tout la morale n’est qu’un facteur dont on peut ne pas tenir compte si il nuit à l’objectif et dans ce cas l’obligation morale de dire la vérité était un frein à la dissimulation du secret de la non unicité de l’âme du serpentard.

La blondinette continuait son interrogatoire en demandant à la plus sage de personnalité qui était la chose qui venait de l’attaquer, c’était encore une question gênante et il fallait inventer un autre mensonge tout en restant cohérent, l’exercice n’allait pas être facile, mais il n’y avait pas d’autre choix que de s’y frotter.

“Le juge” : Comme j’ai commencé à te le dire Fañch est passé par une autre porte et s’est perdu dans un dédale de songe dont il n’arrive pas à sortir. Nous somme des sortes de messagers créer pour t’appeler à l’aide.

Pause pour désigner le borgne allonger au sol

“Le juge” : Lui ce n’est rien, sans doute un reliquat agressif du labyrinthe dans lequel est perdu celui qui nous envoie.

La réponse de la sorcière aux yeux d’opale surprit au plus au point tous les fragments de Fañch, elle qui était toujours si gentille, si innocente, parlait de supprimer quelqu’un et même si la personne qu’elle voulait annihiler n’était à ses yeux rien du tout ce comportement prit totalement au dépourvue le vieillard et la fillette en blanc.  

Elhiya lança un sortilège capable de tuer, un éclair sortit de sa baguette pour frapper le pirate immobile. Au moment où le trait électrique entra au contact de la cible des cris de douleur se firent entendre et pas seulement de la part de l’homme au sol. Le lien qui unissait chaque partie de Fañch était puissant et la longue distance qui avait permis de ne pas partager la totalité du sortilège de pétrification n’était plus, désormais chaque élément de l’âme du breton subissait le sortilège extrêmement douloureux.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé

Re: Les Cachots

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 29 sur 30

 Les Cachots

Aller à la page : Précédent  1 ... 16 ... 28, 29, 30  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Cachots-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.