AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Forêt Interdite
Page 3 sur 44
Au fond de la forêt
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 23 ... 44  Suivant
Atana Markoff
Serpentard
Serpentard

Re: Au fond de la forêt

Message par : Atana Markoff, Mer 20 Fév 2008 - 20:28


Drayry et Irsan riaient de bon coeur alors qu'il se trouvaient dans la forêt dans interdite, la nuit, sans rien à manger de vraiment appétissant mais ça c'est un détail, des animaux sauvage qui rôdent autour d'eux mais nan eux il riaient. Drayry se remit debout et essaya de se calmer soudian elle entendit Irsan pousser un juron sonore. ce qui la fit couper net dans son rire non pas qu'elle était choqué ou quoi que se soit nan c'était surtout le ton que le jeune homme avait employé. Elle le regarda et vit son visage préoccupé et soucieux:

-Ok là je ris plus qu'est-ce qu'il se passe?

Drayry s'approcha d'Irsan en sautillant et suivit son regard lorsqu'il lui montra la lune.


-Et après qu'est-ce qu'elle à la lune? Elle est belle se soir, elle est pleine ce qui la rend encore plus mag...

Puis la lumière fut dans l'esprit de la jeune fille et ne trouva rien de mieux a dire que:


-Oh merde! Rien à carer tu es le nouveaux professeur de défense contre les forces du mal (d'ailleur félicitation Mon Amour! =) Gros Poutoux!!) mais tu nous sort de là! reprit avec sérieux Drayry (:p)


Elle s'accrocha à lui et regarda autour d'elle prête à voir jaillir des arbres un gigantesque Loup-Garou qui se jetterait sur eux pour les mordre, pire les manger... *D'un côté je le comprend vu ce qu'il y a manger ici...* Drayry observa la lune *Elle est pas si pleine que ça... Oh put** est elle pleine! * drayry secoua la tête et regarda le profil d'Irsan, il avait les sourcil froncé et la machoire serré comme à chaque fois qu'il était concentré sur quelque chose. Elle glissa sa main dans la sienne pour ne pas qu'il oubli sa présence et qu'il sache qu'elle était à ses côtés aussi pour l'aider. la gorges sèche Drayry regarda autour d'elle les yeux un peu plus apeuré maintenant au courant du danger qui planait sur leur tête. Elle se mit à genoux et fit un petit tas de terre qu'elle mit dans une coupel creux en metal qu'elle utilisait pour les potions. Elle qui avait toujours regretter d'avoir autant d'objet inutile dans son sac se dit que c'était peut-être sa qui allait leur sauver leur vie. Elle sorti sa baguette et rassura Irsan alors qui la regardait avec des yeux apeuré sur les bêtises que pourrait encore faire le jeune fille:

-Eh oh! Je suis tombé de balais j'ai le droit d'avoir l'esprit troublé...


Drayry le regarda an souriant malicieusement. Puis se concentra et utilisa un sort qu'elle avait vu en cours d'enchentement. Elle pointa sa bagutte sur le sol et dit:

-Transforma Terra Agua

Et de l'eau apparut dans la coupel elle la but avidemment et recommença le manège pour étancher sa soif. Elle fit de même pour Irsan. Elle lui vola un baiser pour se redonner u peu de courage puis lui demanda:


-Que va-t-on faire maintenant?
Revenir en haut Aller en bas
Okreäl Eyzürid
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Au fond de la forêt

Message par : Okreäl Eyzürid, Sam 23 Fév 2008 - 22:22


Irsan porta le récipient à ses lèvres, et bu d'une traite toute l'eau. Il renouvela le sort que venait d'utiliser Drayry, puis bu plus lentement le contenu du récipient. L'eau n'était pas si mauvaise le premier coup, mais par contre quand ça avait été lui qui avait lancé le sortilège l'eau avait tournée au jaunâtre, et n'était plus très enviable... Irsan était beaucoup plus doué en défense (il aime se battre^^) qu'en métamorphose. Alors que Drayry, elle, se débrouillait plus que pas mal. Elle lui demanda :

- Et que va on faire maintenant ?

Irsan ne sut que répondre. Il avait le visage plongé dans son bol, et regardait le fond d'eau qu'il lui restait. Il la remuait, de sorte à ce que l'eau tremblotte au fond du récipient. Il ne voulait pas regarder le reflet de la Lune en face. Et pourtant, il le devait.

- Pfff. Je sais pas.

En vérité, il était dépité. Loin de là les fous rires de tout à l'heure. Il n'avait plus envie de rien faire dans cette fichue forêt remplie de créatures sordides... Irsan se leva.

- Aïe ! Et putain de bras de....

Il se retourna, et garda ses injures pour lui. Ca servait à rien de jurer comme ça, il vallait mieux réfléchir et essayer de trouver une solution. Soudain, on entendit un cri de loup au loin. Irsan était sur et certain que c'était un loup-garou. Apparament, Drayry aussi puisque elle venait de se jeter à son cou.
Revenir en haut Aller en bas
Atana Markoff
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Vélane



Re: Au fond de la forêt

Message par : Atana Markoff, Jeu 28 Fév 2008 - 22:04


Drayry souria amusé, mais faiblement, lorsqu'elle vit la tête de Irsan en buvant son "eau". Elle posa sa tête sur sa main et le fixa, elle le trouva magnifique éclairé par les rayons du soleil, ses cheveux en bataille et cette rougeur au joue... Il était divinement craquant, Drayry ne résistait jamais face à son sourire et cet air enfantin qu'il prenait lorsqu'il boudait... Il était l'amour de sa vie et ça lui apparaissait comme une évidence à cet instant, elle voudrait le garder près d'elle à jamais, qu'il soit pour elle, qu'elle représente tout pour lui encore et toujours. Elle ne savait pas si à 16 ans on pouvait trouvé le grand amour, aujourd'hui elle avait la réponse: Oui. Elle se leva, elle sentait qu'Irsan était tendu, énervé par la situation puis se dirigea vers le jeune homme. Elle entendit un cri au loin, celui d'un loup-garou surprise elle se jetta au cou du jeune homme. Puis se calma, après tout elle était unr Markoff tant que le danger ne se trouvait pas là devant elle, ils ne risquaient rien...

Elle se mit à quelques centimètres d'Irsan et posa sa main sur le joue du jeune homme pour le calmer:


-Calme toi Mon Coeur... Ne t'énerve pas et voit le bon côtés des choses, on est tout les deux, toi & moi ensemble sous un magnifique ciel étoilé. Je t'aime et je donnerais ma vie pour toi! Chaque instant passé ensemble me procure un bonheur intense, peu m'importe qu'un Loup-Garou se trouve dans la fôret si je suis à tes côtés... Dans quelques heures le soleil se lève et on pourra rentrer, savourer un bon lit douillet, soigner nos blessures. Plus tard on rira de cette situation peu commune, on rira parce que notre première nuit passé côte à côte c'est fait dans la fôret denotre école à manger des champignons, à écouter le cries d'un Loup-Garou et à entendre les bruits étrange de la nuit qui ne m'éffraie pas car tu es là Mon Amour...

Drayry s'était mise à parler sans avoir réfléchis à ses paroles, elle avait plongé son regard dans celui de Irsan et lui avait ouvert son coeur. Elle se releva sur la pointe des pieds et déposa un léger baiser sur les lèvres du jeune homme puis colla son front au sien, elle poussa un soupir et s'agrippa au jeune homme. Elle était vraiment amoureuse du jeune homme, elle avait besoin de lui, elle était à un stade où elle souriait quand il souriait, pleurait quand il pleurait, avait mal quand il avait mal... Elle toucha du bout du doigt la lèvre inférieur du jeune homme et passait une main lente dans la nuque du jeune homme. Elle lui caressa le visage mais fut interrompu par un nouvel hurlement, elle glissa de nouveaux sa main dans celle du jeune homme et regarda la lune, elle sentait le regard du jeune homme sur son visage ce qui la fait sourire. Elle replongea son regard dans le sien et lui dit:

-On va s'en sortir... On va se le faire se loup garou il ne résistera pas au couple Nahla-Markoff! Aufaite mon coeur j'ai vu un sombral tout à l'heure dans le pire des cas on monte dessus et il nous conduira au chateaux, tu savais qu'ils ont un excellent sens de l'orientation?

Drayry sourit et se dit que finalement les cours ne sont pas inutile que ça! Elle posa sa tête sur l'épaule du jeune homme et ne put réprimer un baillement... Elle déposa un baiser dans le cou du jeune homme et respira son parfum qu'elle adorait! Quel soiré qui ne semblait pas vouloir se terminer bientôt...
Revenir en haut Aller en bas
Okreäl Eyzürid
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Au fond de la forêt

Message par : Okreäl Eyzürid, Dim 2 Mar 2008 - 0:45


Irsan regarda Drayry dans les yeux. Il ne voyait que ça. La jeune fille venait de lui dire des paroles qui lui étaient allées droit au coeur. Irsan se perdait dans les reflets verts émeraude des yeux de Drayry. Il avait toutes les chances de s'y perdre. Il était rêveur, pensif et un peu appeuré, même si il ne voulait pas le laisser paraître. Ensuite, Drayry l'attirait comme un aimant, par sa beautée et son intelligence, et par l'amour fou qu'il lui consacrait. Et dernièrment, peut-être le point le plus pessimiste de tous, il voyait en ces yeux magnifiques deux belles pleines Lune se refletant parfaitement. Irsan pris les mains de Drayry, ayant pour objectif de les réchauffer. En effet, le froid se faisait de plus en plus rude, au fil des minutes. Il releva la tête, se replongea dans ces yeux féériques, et dit d'une voix grave dans laquelle on percevait de l'émotion :

- Moi aussi je t'aime Drayry. Je t'aimerai toujours. Je le sais pertinament, et tu sais pourquoi ? Parce que ces mots me viennent du fond du coeur. Tu vois, là où seul tes véritables sentiments sont renfermés !

Il lui souria, puis s'approcha d'elle et l'embrassa. C'est sur qu'il ne lui avait pas récité un superbe poème, ni de douces paroles appaisantes comme la jeune fille venait de lui chuchotter. Non, mais au moins, il sentait que cela faisait plaisir à Drayry. Car ses paroles étaient véritablement sincères. Irsan essaya de changer de sujet, car avec l'émotion et la fatigue il ne savait pas bien dans quel état il devait être en ce moment.

- Bon, comme tu l'a si bien suggéré, il faut trouver un sombral.

Il se leva, motivé pour chercher en pleine nuit un être noir. Pour se réconforter, il pensa aux mots de Drayry *Un sombral a un très bon sens de l'orientation*. Il cala la main de son bras cassé dans la poche de sa robe, comme ça il sentait que l'attèle de Drayry lui faisait du bien. En tous cas, moins mal que si il laissait son bras ballant. Il pris la main de la jeune fille, et tous deux partirent dans la forêt. Irsan pris le sac et l'éclair de feu, pour éviter à Drayry de les porter. Il pensa, maintenant lancé dans sa quête : *Au moins, nous avons tous les deux la chance de pouvoir les observer. Enfin, chance si on veut...* Puis, pour arrêter de penser à ces idées maussades, il s'arrêta se retourna vers Drayry, la regarda.

- Tu es magnifique.

Il approcha son visage du sien, toujours attirés par ces yeux d'un vert charmeur. Le jeune garçon posa ses mains sur la taille de Drayry, et commenca à l'embrasser tendrement. Drayry lui parlait depuis tout à l'heure de leur première nuit, et une idée monta à la tête d'Irsan. C'était tout de même mieux que de chercher un sombral pour rejoindre du monde, alors que là ils étaient tous les deux, seuls... Puis il se chassa cette idée de la tête, ne voulant pas faire tout trop rapidement. Puis il se rendit compte que Drayry n'avait toujours pas arrêtée le baiser. Irsan ne savait alors plus quoi penser, et se laissa bercer par les événements.
Revenir en haut Aller en bas
Atana Markoff
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Vélane



Re: Au fond de la forêt

Message par : Atana Markoff, Dim 2 Mar 2008 - 15:57


Irsan lui parla d'une voix douce, d'une voix mélodieuse qui faisait fondre Drayry. A chaque fois qu'il lui disait je t'aime elle sentait son coeur exploser et des larmes lui montait aux yeux ne supportant pas tant de bonheur. Elle caressait le visage du jeune homme, savourant le contact de sa peau contre sa main. Elle lui caressa les cheveux et déposa un baiser sur ses lèvres. Elle écoutait les paroles de l'homme qu'elle aimait, elles lui bercaient le coeur et la rendait invicible! Il l'embrassa tendrement la jeune fille et lui prit la main pour aller chercher un sombral. Malgrès son bars cassé il porta sur son épaule le sac et l'éclair de feu. Leur ascension était lente à cause de la jeune fille qui boitait et qui tentait un maximum de na pas s'apuyer sur sa cheville. Le bout de bois qu'elle utilisait lui mettait des échardes dans les mains, elle préféra le laisser tomber et serra les dents. Après quelques instants Irsan se tourna vers Drayry et lui dit alors que le jeune fille ne s'y attendait pas :"Tu es magnifique." Drayry le regarda sans rien dire puis sentit le jeune homme préssé ses lèvres contre les siennes. Drayry passa un bars autour de son cou et comme d'habitude se mit sur la pointe des pieds pour goûter au mieux les lèvres d'Irsan.

Le baiser semblait s'éternisé, au plaisir de la jeune fille, elle perçut un changement d'attitude de la part d'Irsan. Il avait une façon différente de prendre la jeune fille dans ses bras, une façon différente de l'embrasser, une façon différente de lui caressait le dos... Elle savait très bien ce que ça voulait dire, elle se détacha légèrement du jeune homme et vit que dans ses yeux brulait une lueur différente, elle aussi, qu'il avait les lèvres légèrement entr'ouverte. Elle lui sourit, son coeur s'accéléra. Soudain un flash lui vint elle et Irsan, elle et Irsan ... Elle prit légèrement peur et s'écarta du jeune homme un peu brusquement en le repoussant un peu trop fortement et lui dit d'un ton qu'elle aurait voulu moins dure:


-On a un sombral à chercher dépêche toi!


Elle trottina vers l'obscurité de la fôret et se retourna pour constater qu'Irsan n'avait toujours pas bougé. Il la regardait les sourcils froncé non pas enervé ni déçu, nan plustôt inquiet. Avait-il fait quelque chose de mal? Drayry se stoppa et s'approcha du jeune homme, elle colla son front au sien et murmura:

-Pardon, je ne voulais pas être aussi brusque...

Elle plongea son regard dans celui du jeune homme, elle sourit amusé de constater qu'ils avaient la même couleur qu'elle. c'est amusant les petits détaille que l'on remarque alors que ce n'est pas vraiment le bon moment. Elle embrassa le jeune homme et se rendit compte que son attitude à elle aussi avait changé... Elle prit délicatement le sac et l'éclair de feu et les jeta au sol pour avoir son chéri à elle tout de seul. Elle défit aussi la ceinture du jeune qui lui servait à tenir les poignards qu'il gardaient toujours sur lui. Elle avait fait ceci sans regarder le jeune homme, elle finit par relever ses yeux et se mordit la lèvre inférieur...
Revenir en haut Aller en bas
Okreäl Eyzürid
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Au fond de la forêt

Message par : Okreäl Eyzürid, Lun 3 Mar 2008 - 21:41


Une fille n'était jamais prête quand un garçon l'était. Drayry qui le regardait avec un oeil trompeur, dans lequel on percevait une lueur de culpabilité voulant se faire pardonner, se mordillait la lèvre inferieure. Irsan resta plongé dans ses yeux un moment. Lorsque on pense au feu, au vent, ou à l'eau, on est toujours impressionné par la beautée de chacun de ces trois sens. Lorsque Irsan restait plongé dans les yeux de Drayry, il ressentait le bonheur que l'on éprouvait à regarder à la fois un feu crépitant dans une cheminée, une rafale de vent derrière sa fenêtre, ou un lac à l'eau claire et ballotée. Irsan avait déduit ça la première fois qu'il avait vu Drayry, pour lui-même. Il s'était rendu compte qu'il pensait vite et bien, que plus il restait focalisé sur ces yeux et plus il se sentait puissant, joyeux, intelligent et amical. A croire que rien que des yeux pouvaient lui redonner confiance quand il en avait besoin. Ainsi, il décida de parler à Drayry, pensant qu'elle devait apréhender une quelconque réponse de sa part. Il détacha alors ses yeux de ceux de son amie trouvant plus respectueux d'adopter une attitude plus distancée. Mais il se rendit compte que un, il ne pouvait se détacher des ces yeux subtiles, et deux, lorsque on parlait à quelqu'un on le regardait en face.

- Hum...

Là il revint à la réalité, se rappelant soudainement qu'il avait encore le don de parler. Il se baissa, et ramassa sa ceinture. Il se rendit compte qu'en vérité, c'était la première fois où il avait véritablement une irrépressible envie de ne pas la réenfiler. D'habitude, lorsque il se réveillait les matins, sa seule préoccupation était se s'habiller puis de se revêtir de sa grande ceinture de cuir noir. Il n'aimait pas savoir qu'elle était loin de lui. Il la secoua, de toutes manières ses dagues était bien retenues par d'autres petites lanières de cuir entrecroisées, pour faire partir les dépots de terre. D'habitude Irsan n'était pas maniaque, mais pour cette ceinture il aimait qu'elle soit propre puisque elle le représentait en quelque sorte. Puis il la remit sur lui, et pris son temps pour l'ajuster.

- Ecoute, j'imagine que tu es assez grande pour savoir ce que tu veux. *Pour ça tu sais ne pas être égoïste mec, cool ! Un point positif...* Oui, tu sais ce que tu veux. Mais t'inquiète je ne suis pas déçu.

Un silence plus que pesant (en tout cas pour Irsan) emplit la petite clairière. Irsan réalisait que ce qu'il venait de dire n'était pas tout à fait clair, voire pas compréhensible du tout. Mais peut-être que Drayry n'y verrai pas d'ambiguité particulière, elle, sa sagesse et ses yeux rayonnants. Rien qu'en pensant à ses yeux Irsan se retourna d'un coup et la fixa, comme un drogué en manque. Mais ce fut de courte durée, car dans les fourrés situés à environ un mètre derrière lui un bruit de crocs retentit. Soudain, en un flash, Irsan ne perçut plus que deux petites pleine Lunes dans les yeux de Drayry.

- Non putain.. Pas ça non. Non Irsan. Non c'est pas ça je te le promet. Ca peut très bien être un sombral par exemple ! Oui... Un Sombral mange de la viande... Il aime faire le bruit que je viens d'entendre... Hum...

Il n'eut pas le courage de se retourner, et attendit que Drayry puisse voir la créature. Il enpoignat tout de même une dague, avec sa main valide.
Revenir en haut Aller en bas
Atana Markoff
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Vélane



Re: Au fond de la forêt

Message par : Atana Markoff, Mar 4 Mar 2008 - 13:24


La tournure des évènements n'était pas celle que Drayry attendait. Irsan la repoussa et remit sa ceinture. Drayry ne comprit pas pourquoi il faisait ça. Il n'en avait peut-être plus envie? Mais Drayry voyait que ce n'était pas ça, elle fixait le jeune homme sans comprendre. Il croyait qu'elle se forçait? Pourtant l jeune fille avait comme engager la situation, elle pensait que le jeune homme l'aurait comprit lorsqu'elle lui avait enlevé sa ceinture. Elle gardait son regard sur le jeune homme, son cœur battait mais d'incompréhension et d'appréhension. Elle suivait chacun de ses mouvements, il ramassait et remettait en place sa ceinture, Drayry avait-elle fait quelque chose de mal? Pourquoi ne disait-il rien? Drayry se sentit bête planté là, dans cette forêt a regarder Irsan qui ne la regardait pas lui. Puis soudain il la regarda et repporta son attention sur sa ceinture qu'il prenait bien le temps de netoyer d'ajuster minutieusement... ça l'amusait de faire ça? De la faire attendre? De la laisser dans le doute, l'incompréhension? Il finit par lui dire:

- Ecoute, j'imagine que tu es assez grande pour savoir ce que tu veux. Oui, tu sais ce que tu veux. Mais t'inquiète je ne suis pas déçu.

Drayry resta sans voix, elle était blessé par les propos du jeune homme... Comment pouvait-il dire ça? Avec ce silence interminable il aurait pu choisir ses mots, les soupeser... Elle regardait Irsan, bien sur qu'elle savait ce qu'elle voulait, elle était prête a se donner à Irsan et lui tout ce qu'il trouve à dire c'est "tu sais ce que tu veux... Je ne suis pas déçu...déçu..." Drayry croisa ses bras plus pour se faire une présence rassurante que pour montrer son mécontentement. Elle sentit son regard se remplir de larmes, dans le noir elle savait que ça ne se voyait pas. Une larme roula et elle détourna légèrement la tête. Elle ne prononçait toujours aucun mot, elle ne pouvait pas. Irsan avait donc était aussi peu attentif à ses gestes? Cela pouvait sembler être un exploit pour le jeune homme, à croire que toutes les filles régissent pareil, mais Drayry n'était pas toutes les filles! Et il devrait s'en rendre compte vite... Elle ne comprenait pourquoi elle ressentait ça, elle était blessé, déçu, mal à l'aise face au jeune homme. Elle n'avait qu'une envie c'était retrouver son lit et pleurer voulant effacer cette soirée de sa mémoires...

Drayry savait pourquoi, finalement, elle réagissait comme ça. Elle avait peur qu'on abuse d'elle, surtout moralement, elle avait peur de faire confiance et que l'on rompe cette confiance. Ce soir Irsan avait justement fait preuve protection et de réflexion mais ce n'était pas e que voulait Drayry et c'était ça qui la blessé. irsan avait toujours su lire en elle, pourquoi pas là? Pourquoi pas pour ça? Pourquoi pas pour un évènement aussi important? peut-être est-ce lui qui avait prit peur. Drayry ne put allé plus loin dans sa réflexion puisqu'ils entendirent un bruit dans les buissons instinctivement Drayry sortie sa baguette:


-Lumos...

Sa voix était enroué. Elle pointa dans la direction du bruit, un sombral sortit des buissons, le coeur de Drayry se calma, c'est bon ils n'étaient pas en danger. Elle allait s'approcher du sombral lorsque Irsan lui attrapa le bras violemment en arrière ce qui la fit tomber. Deux seconde plus tard un loup garou sautait sur l'animal et lui attrapa le cou. Du sang gicla sur le jeune couple et Drayry s'en prit une traînée sur le visage. Elle recula effrayer d'avoir une bête si imposante en face d'elle qui ne faisait qu'une bouché de l'animal. Elle se releva à l'aide du jeune homme et il montèrent tous les deux précipitamment sur le balai. Irsan tapa du pied et Drayry dirigea le balai à travers les arbres aider d'Irsan qui tenait deux Lumos Maxima devant lui pour éclairer le chemin à la jeune fille. Elle monta un peu en altitude et le soufflant encore trop fort l'obligea à redescendre. Elle se posa dans une autre clairière. Elle descendit et se rendit compte qu'Irsan avait pensé à récupérer son sac. Elle le remercia avec un pauvre sourire et s'éloigna du jeune homme. Elle partit dans la direction opposé avec dans l'esprit de trouver un autre sombral. peut-être que l'odeur du sang qu'elle avait sur elle les aideraient ou au contraire feraient fuir les sombrals qui reconnaitrait l'oderu de l'un des leur...

Elle jeta un regard en coin au jeune homme, un peu calmé de ce qu'il venait de se passer. Toute envie de pleurer lui avait passé, maintenant elle était lasse et blasé. Elle s'enfonça dans la forêt suivit du jeune homme...
Revenir en haut Aller en bas
Okreäl Eyzürid
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Au fond de la forêt

Message par : Okreäl Eyzürid, Mer 5 Mar 2008 - 21:03


Plus aucun nuage ne passait devant la pleine Lune, et les deux jeunes élèves voyaient distinctement en-dessous d'eux la masse sombre de tous les sapins de la forêt. L'ambiance était devenue tendue entre les deux amoureux. Irsan l'avait bien vu, Drayry ne lui avait pas adressé la parole depuis une bonne vingtaine de minutes. Mais ça, Irsan aurait pu croire que c'était parce qu'elle était têtue. Mais lorsque il s'était aperçu que les yeux flamboyants de Drayry étaient embués de larmes, il avait compris que la situation était en fait plus grave qu'il aurait pu le croire. Irsan n'aurait jamais pensé que, le simple fait su'il laisse transparaitre une envie de coucher avec Drayry puisse la mettre dans cet état là. Il repensa. Pourtant, elle l'avait bien repoussé lorsque elle eu compris. Ce fut seulement après qu'elle regretta et qu'elle voulu, comment dire ? Passer à l'acte. On lui avait appris dans sa jeunesse à toujours respecter son premier choix, car le premier était le plus souvent le meilleur. La première décision prise par Drayry était bien de ne pas coucher avec lui. Il l'avait respecté. Mais maintenant elle semblait dans un état de tristesse épouvantable.
Irsan avait un peu froid derrière Drayry qui volait au-dessus de la forêt. En vérité, son cerveau pensait plus au comportement étrange de Drayry qu'à l'attaque du loup-garou. Il était archi-dégouté, ayant le sentiment d'avoir loupé quelque chose. Voila, c'était tout à fait ça : il ressentait en lui le sentiment d'être à côté de la plaque. Et même quand il réflechissait, il ne trouvait pas de solutions. Irsan était fatigué, il en avait marre, il rendait une fille malheureuse, il avait froid, une odeur de sang omniprésente lui monait à la tête... Et Drayry volait au-dessus de la forêt, sans rejoindre le château. Alors qu'il avait un bras brisé en deux. Super, après on lui reprochait d'être égoïste... Irsan détestait plus que tout quand il élevait des portraits dépréssiatifs de personnes qu'il adorait ; cela signifiait qu'il n'allait pas bien du tout. Il pensait, malgré lui :

*Putain mais elle va pas rentrer ! Après elle conduit mieux que moi, mais moi je serai déjà à l'infirmerie si j'avais pris le manche... Merde fait froid... Pfff j'ai tout loupé ce soir...*

Et Drayry qui ne rentrait pas au château... Mais que voulais-elle finalement ? Qu'ils se posent, et qu'ils fassent comme si rien ne s'était passé ? Après avoir maugréer des tas de paroles inaudibles pour lui-même, Irsan trouva qu'en fin de compte la solution la plus simple était de s'excuser. C'est vrai ! Depuis tout à l'heure, il ne pensait qu'a se venger, à son éducation... Son éducation. Comment sa grande famille l'avait-elle élevée ? Elle lui avait appris les règles. Quand on se trompe, on répare. Quand on arrive pas à réparer, on s'excuse. Quand on fait ses excuses, on éspère que la personne les aceptera. Et ainsi de suite.
Et là, une idée lui vint. Une idée qui lui parraissait complétement débile. Mais après tout, que lui restait-il à perdre ?
C'est ainsi qu'il rangea ses deux baguettes dans la poche interieure de sa veste. les deux Lumos Maxima se stopèrent sur le coup. Ils se retrouvèrent plongés dans le noir, en train de filer à 150km/h sur un éclair de feu. L'air leur fouaitait le visage. Irsan passa ses mains sur les hanches de Drayry. Elle ne pouvait pas le repousser, puisque elle tenait le balai. Irsan espéra de toutes ses forces qu'elle ne souhaita d'ailleurs pas le repousser. Puis il glissa sa tête entre la sienne et son épaule, et déposa un petit baiser sur ses lèvres. Il enleva rapidement ses lèvres, espérant que Drayry veule y regoûter...

[Essaie de pas nous faire tomber stp ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Atana Markoff
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Vélane



Re: Au fond de la forêt

Message par : Atana Markoff, Jeu 6 Mar 2008 - 23:05


Drayry et Irsan était remonter sur la balai. drayry avait eut dans l'idée de retourner à Poudlard mais si ils volaient trop haut le vent les poussaient à l'opposait de leur direction et avec la fatigue plus le poids du balai la jeune fille avait du mal à se diriger. C'est pour ça qu'elle baissa leur altitude et à cause des arbres elle volait rapidement mais pas à pleine puissance du balai. Elle zigzaguait entre les arbres. Soudain la lumière se coupa Drayry jeta un coup d'oeil en arrière pour voir ce qu'il se passait et elle sentit Irsan lui passer les mains sur ses hanches. Elle ferma les yeux, la chaleur de ses paumes passer sous sa chemise. Elle ralentit le balai ayant une moins bonne vision. Elle était mieux, mais avait comme un vide au fond d'elle. Elle boudait Irsan , mais ne le boudait plus, c'était lui qui l boudait maintenant. Ou peut-être pas. Drayry n'avait jamais rien ressentit d'aussi fort. l'amour qu'elle portait pour Irsan dépassait tout, c'était plus fort qu'elle, incontrôlable. Elle avait peur de ses sentiments peur de ce qu'elle ressentait, qu'elle perde le jeune homme et qu'elle souffre bien plus qu'elle n'avait souffert de la perte de ses frères, c'est pour dire... Elle sentit les lèvres d'Irsan se déposer délicatement sur le coin de sa bouche puis se retirer rapidemment. Elle tourn la tête vivemment comme pour en avoir encore un. Elle stabilisa le balai et resta un instant sans bouger puis se laissa aller contre le torse du jeune homme en évitant son bras cassé. En repensant à sa blessure Drayry grimaça et se promit de rentrer au château avant la fin de la nuit. Si elle regardait il était 4h30 du matin environ. Le vent s'était légèrement calmé. Elle soupira, pourquoi avait-elle besoin que ses craintes ressortes maintenant alors que le jeune homme avait agis en pensant d'abord à elle. Elle avait tout gâché, Irsan avait eut l'humilité de demander pardon à sa manière... Elle tourna la tête et embrassa le jeune homme, pour le pardonner mais pour se faire pardonner aussi. Elle l'embrassa avidement, puis ferma les yeux et se posa contre Irsan. Elle lui murmura:

-Irsan, j'étais prête... je suis prête... Je n'ai pas peur de le faire avec toi, j'ai confiance en toi, j'ai envie de toi... Je t'aime soit en sur et ne l'oublie jamais. Je vais essayer de rentrer à poudlard d'accord là bas on te soigneras Mon Amour...


Drayry déposa une dernière fois ses lèvres contre celle du jeune homme et s'assit de nouveaux normalement sur le balai. Pour faire ce qu'il avait faillit faire se soir ils avaient tout leur temps.... Elle prit la main valide du jeune homme et la plaça sur son ventre, puis la jeune fille se recula quelque peu pour être plus près du jeune homme. Elle accéléra le mouvement et vola à ras le sol, a travers les arbres. Au bout d'une demi heure ainsi elle apperçut la lisière de la fôret. La concentration que lui avait valut le vol, ainsi que son coup sur le crâne troubal la jeune fille. une fois hors de la fôret elle stoppa le balai et se laissa tomber au sol, la tête lui tournait dangereusement, elle avait un bras sur ses yeux qu'elle ne pouvait ouvrir et le souffle rapide. Elle se plia sur le côté:


-On est arrivé Mon Coeur il ne reste plus qu'à aller à l'infirmerie, mais pour l'instant.. je fais... je fais... une petite pause...

Drayry ferma les yeux et passa une main sur son crâne qui la faisait souffrir. Elle murmura le prénom d'Irsan et tendit un bras vers lui...
Revenir en haut Aller en bas
Okreäl Eyzürid
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Au fond de la forêt

Message par : Okreäl Eyzürid, Lun 10 Mar 2008 - 21:55


Irsan se demandait maitenant si Drayry allait bien. En effet elle parraissait exténuée. Irsan alla s'asseoir à côté d'elle, en se disant que Drayry était en plus de toutes ses qualités très courageuse. Elle n'avait pas dormi de la nuit, s'était engueulée avec lui pour la première fois et s'était pris une branche en pleine tronche. Le jeune homme l'adorait plus que tout. Elle représentait tout son bonheur, et maintenant qu'il était assis dans l'herbe en sa compagnie, hors du stress omniprésent de la forêt, il n'avait tout à coup plus envie d'aller se coucher. Bien entendu, il allait tout de même aller se faire soigner ce bras qui lui proccurait des douleurs atroces au chaque moindre mouvement, mais il rejoindrait l'infirmerie seulement au levé du jour. Il regarda Drayry, puis avant de se laisser totalement envouter par la beautée de la jeune fille, il lui adressa la parole :

- Rentre au château si tu veux, non ? J'imagine que tu as envie de retrouver ton lit bien douillet, encore tout bordé pour ta nuit d'hier soir... Que tu as passée en ma compagnie, dans la forêt interdite.

Il ria, puis vit que ces propos pouvaient être mal perçus, peut-être que Drayry y avait vu de l'ironie face à leur nuit où tous leurs sentiments y étaient passés, sauf le plus fort... En vérité, Irsan ne pensait pas qu'à ça, mais à chaque fois il avait l'impression d'en parler. Puis, comme pour se donner du courage, car il en avait besoin autant que d'un bon café serré en ce petit matin, il se replongea dans la contemplation des yeux de sa chère et tendre...

[Toujours le mot de la fin ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Atana Markoff
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Vélane



Re: Au fond de la forêt

Message par : Atana Markoff, Ven 14 Mar 2008 - 9:05


Drayry s'était mise sur le dos et regardait les étoiles mais surtout la lune... Elle se rapella cette soirée mouvementée, tout lui semblait flou comme dans un rêve. Iréelle. Elle se tourna vers le jeune homme et lui sourit, il avait son regard posé sur elle. Drayry aimait plus que tout cette façon qu'avait Irsan de la regardait, elle se sentait aimé à la limite de l'adulation. Elle fixait Irsan sans prononcer une parole, malgré tout elle cette soirée avait ouvert les yeux de la jeune fille. Elle aimait Irsan comme jamais elle n'avait aimé personne et ce soir elle savait qu'Irsan était amoureux d'elle, elle ferait tout pour le garder près d'elle! Il lui dit que si elle voulait elle pouvais rentrée au château. Drayry grdait un sourire apaisé sur son visage, vu qu'elle n'était pas debout sa cheville ne lui faisait pas mal. Elle lui dit:

-Je ferme les yeux réveilles moi quand il y aura un attroupement qui réunira tout Poudlard autour de nous...

Elle ferma les yeux et sourit amusé:

-Je veux rester avec toi... Et puis au point où en est on pourra toujours regarder le lever de soleil qui est, à mon avis, magnifique ici...

Drayry se rapproha d'Irsan et se blottit contre lui. Elle regarda le ciel, les premières lueurs du jour pointaient le bout de leur nez, mais la nuit restait encore bien présente sur l'école. Drayry attendit le signe du départ de la part du jeune homme...

[A ton tour :p]
Revenir en haut Aller en bas
Okreäl Eyzürid
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Au fond de la forêt

Message par : Okreäl Eyzürid, Jeu 20 Mar 2008 - 21:21


C'est vrai que le Soleil était magnifique ce matin là, pointant le bout de son nez par dessus les collines environnantes, et n'éblouissant pas les yeux comme aux heures plus tardives dans la journée. Les ombres allongées des brins d'herbes tous de même longueur semblaient se réveiller, tandis qu'Irsan et Drayry, eux, n'auraient pas refusés une bonne nuit. En y réfléchissant bien, ça faisait plus de vingt-quatre heures qu'il n'avait pas dormi. Irsan remonta son buste, et pris ses jambes entre ses mains. Instinctivement, il frotta le long de sa cuisse les formes de sa baguette argentée, et il passa son autre bras qui n'était pas au mieux de sa forme autour de ses genoux. Sa vue se troublait lorsque il essayait de regarder au loin, soit parce qu'il n'avait pas dormi depuis un bon bout de temps, soit parce qu'il n'avait toujours pas les yeux de Drayry, qui lui semblaient parfait. En parlant de ça, Irsan se retourna, et admira son amour. Drayry était couchée, et semblait maintenant loin de tout, loin de la forêt, de la faim et des loups. Elle semblait même loin de l'école, du bien et du mal. En vérité, seul par leurs mains entrecroisées, Irsan se disait involontairement qu'elle ne pensait peut-être plus qu'à lui. En tous cas, il l'espérait du fond du coeur, car lui ne pensait plus qu'à elle. Ou en tous cas, tout ce qu'il trouvait de beau en ce lieu, il l'assimilait toujours aux courbes magnifiques de la jeune femme. Irsan replongea son regard dans le vide, ne sentant plus que la pression du pouls de Drayry, son sang battant tranquillement dans la paume de sa main. Le Soleil se faisait de plus en plus chaud, et une belle journée s'annonçait. Irsan sentait, quand il fermait les yeux instinctivement (maintenant que Drayry dormait, il pouvait laisser transparaître quelques signes de fatigue...), que le Soleil lui chauffait le visage, et il adorait ça. Ne pouvant plus résister, il laissa tomber sa promesse de réveiller Drayry lorsque se pointeraient les premiers élèves, et posa sa tête juste à côté de celle de son amour. Ses cheveux lui chatouillant le visage, il n'eut aucun mal à se plonger dans un rêve fort semblable à une histoire d'amour belle et bien réelle...
Revenir en haut Aller en bas
Atana Markoff
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Vélane



Re: Au fond de la forêt

Message par : Atana Markoff, Ven 21 Mar 2008 - 17:14


Drayry ouvrit lentement les yeux, un soleil éblouissant était présent dans le ciel ce qui surpris la jeune fille. Elle n'avait pas pu dormir aussi longtemps dans le parc de Poudlard sans attirer quelques curieux... Elle redressa son buste et s'assit dans l'herbe en s'appuyant sur ses mains. Elle cligna des yeux encore légèrement endormie et regarda autour d'elle. Bizarrement tout scintillait, l'herbe était recouverte d'une magnifique rosée, les arbres semblait danser au rythme du vent, celui-ci sentait un parfum de rose et d'épice... Drayry ferma les yeux elle ne pouvait se sentir que bien, apaisé dans cette endroit qui avait l'apparence du parc de l'école. Elle n'était pas effrayé de ce changement, elle était tout simplement bien... Elle se leva et fit quelques pas se rendant compte qu'elle n'avait plus mal à se cheville, elle s'appuya et sourit. C'est alors qu'elle remarqua que c'est vêtement n'était plus les mêmes, elle n'avait pas l'uniforme crasseux et déchiré qui portait l'emblème de sa maison. Nan au lieu de ça elle portait une magnifique robe blanche à fine bretelle. Drayry la toucha, elle était douce comme de la soi et semblait fine à en être fragile, pourtant elle resistait à tout... Drayry se demanda où était passé Irsan, il ne manquait plus que lui dans ce décor magnifique... Elle l'aperçut au loin, elle courut vers lui. Elle courut jusqu'à être fatigué pourtant elle ne s'était pas approché d'un millimètre du jeune homme qui semblait reculer à chacun de ses pas... Drayry tomba à genoux morte de fatigue et lorsqu'elle releva la tête elle ne vit pas la présence du jeune homme. Elle se releva et tourna sur elle même en le cherchant frénétiquement. Elle se mit à courir dans tous les sens, perdu, l'atmosphère changea, s'obscurcit devint glacial. la jeune fille passa ses bras autour d'elle pour tenter de se réchauffer. Une pluie tomba en torrent sur elle, sa robe lui colla à la peau et ses cheveux sur le visage. Elle hurla le prénom du jeune homme et tout redevint normal, magnifique, apaisant. Elle grelotait malgré le soleil sur son corps, le souffle saccadé et rapide, elle ne voulait qu'une chose Irsan... Je suis là... Deux bras vint lui entourer le buste pour lui donner leur chaleur. Une chaleur que Drayry aimait par dessus tout, ce n'était que cette endroit qui pouvait l'apaiser... Drayry ferma les yeux et serra contre elle l'homme qu'elle aimait. Je suis toujours là pour toi... ne l'oublie jamais... toujours là... Drayry plongea son regarda dans celui d'Irsan, il déposa un tendre baiser sur sa joue et recula de quelques pas. Il garda toujours la main de la jeune fille dans la sienne, plus il reculait plus leur main se tendait pour rester toujours entre elle. Drayry lui sourit et tout devint brumeux...

Drayry se réveilla en sursaut, elle tourna la tête et vit Irsan allongé à côté d'elle qui dormait. Drayry essuya la larme qui coulait sur sa joue et sourit en déposant un tendre baiser sur la comissure des lèvres du jeune homme. Oui il sera toujours là pour elle... Elle lui caressa le visage, le jeune homme ouvrit lentement les yeux et sourit à la jeune fille. Drayry le trouva craquant, elle lui souffla:


-On rentre?


Elle se leva et donna sa main au jeune homme...
Revenir en haut Aller en bas
Okreäl Eyzürid
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Au fond de la forêt

Message par : Okreäl Eyzürid, Jeu 3 Avr 2008 - 21:17


Irsan se leva, encore un peu endormi. Le soleil se faisait de plus ardant, le vent de plus en plus calme. Le jeune homme regarda son amour, et elle aussi paraissait avoir encore sommeil. En vérité, elle paraissait être heureuse, comme si elle avait évité une catastrophe de peu. Irsan ne savait pas où il était allé cherché cette idée, mais il en était presque convaincu maintenant. Pour elle, une catastrophe... Irsan la connaissait de mieux en mieux. Cela ne pouvait être que pour un de ses proches. Une de ses amies ? Amis ? Lui ? Ses frères ? Elle pouvait se faire du soucis. Le jeune homme changea de position, et vint se mettre à la droite de la jeune femme. Il lui prit sa main, et la regarda à nouveau dans les yeux. La scène semblait irréelle, tellement belle. Il manquait juste quelques détails. Premièrement, un échange de paroles magiques, et deuxièmement, le sourire de Drayry. C'est vrai que la jeune fille semblait soulagée, émue, voir heureuse, mais elle n'arborait pas le sourire joyeux de d'habitude. Irsan l'empêcha alors d'aller plus loin, en lui barrant le passage. Il approcha son visage du sien, mais ne l'embrassa pas. Comme pour lui montrer qu'il avait compris que quelque chose n'allait pas. Il voyait, en arrière-plan, les petites fleurs blanches encore assez légères pour être brassées par le vent léger. Le décor était magnifique, mais l'ambiance était étrange. Comme dans un rêve. Oui, voilà, comme dans un rêve. Irsan se pinca. Puis surpris Drayry en train de le dévisager. Il ne perdit pas l'occasion de lancer la conversation.

- Hé... Te moques pas !

Puis, avec son petit sourire mesquin, il pinca gentillement le bras de Drayry. Celle-ci recommenca à rire. Irsan était alors au comble du bonheur. Le rire de la jeune femme était maître de ses sentiments. Irsan se jetta sur Drayry, et les deux amoureux furent à nouveau à-même le sol. Irsan embrassa la jeune Serpentard.
Revenir en haut Aller en bas
Atana Markoff
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Vélane



Re: Au fond de la forêt

Message par : Atana Markoff, Dim 6 Avr 2008 - 11:44


Quand Drayry se trouvait dans les bras du jeune homme elle se sentait comme dans un autre monde, un univers rien qu'a elle, rien qu'à eux... Elle se sentait à des années lumière du danger des autres, de ses peurs. Ils s'inventaient un endroit rien qu'à eux et que personnes d'autres ne pouvaient comprendre. Drayry ne pouvait plus s'empêcher de sourire, c'était devenu comme indispensable et naturelle, un second souffle. Elle regardait dans les yeux de Irsan, jamais elle ne pourrait ressentir ça avec quelqu'un d'autre des fois elle se disait que ce n'était pas de l'amour qu'elle ressentait pour le jeune homme c'était quelque chose de beaucoup plus fort qui la consumait à petit feu au fond d'elle mais qui jamais ne la brûlait ni ne disparaissait. Elle caressa la joue du jeune homme, elle adorait sa peau qu'elle trouvait douce. Alors qu'ils étaient là dans leur monde elle vit Irsan se pincer, elle le regarda surpris puis explosa de rire devant sa tête. Elle sursauta lorsque celui-ci la pinça, elle ne put retenir de nouveaux son rire. Le jeune homme se jeta sur elle et ils tombèrent au sol Irsan en profita largement pour l'embrasser mais on va dire que la jeune femme n'était pas contre. Elle passa ses bras derrière le cou du jeune homme pour ne pas qu'il puisse partir, alors qu'il s'y attendait le moins elle se mit à lui chatouiller le ventre et les hanches, le jeune homme éclata d'un rire qui fit frissonner Drayry, elle adorait son rire, son sourire, et cette façon qu'il avait de la regarder. Cet occasion de perdu Irsan se mit à son tour à la chatouiller et Drayry sentit ses abdos exploser, elle riait tellement qu'elle n'en pouvait plus:

-Je me rend je me rend!!


Drayry se laissa tomber sur le jeune homme tout en essayant de ne pas lui faire mal à son bras. Elle ne put réprimer un bâillement et embrassa du bout des lèvres le jeune homme, déposant pleins des petits baiser sur ses lèvres, sur la commissure de ses lèvres et sur sa mâchoire. Elle plongea son regard dans celui d'Irsan et lui murmura à quelques centimètres de sa bouches:


-Irsan... tu sais que je t'aime hein? Je t'aime... vraiment...


Elle aurait voulu lui avouer tout ce qu'elle avait sur le coeur, mais ces je t'aime lui semblait suffisant. Sa voix trahissait ses émotions et ce qu'elle lu dans le regard d'Irsan lui fit savoir qu'il avait compris...
Revenir en haut Aller en bas
Okreäl Eyzürid
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Au fond de la forêt

Message par : Okreäl Eyzürid, Mar 6 Mai 2008 - 9:52


[Hum... Hum hum... Rebonjour ^^]

Irsan rigolait depuis un bon petit bout de temps avec Drayry. Puis enfin ils se calmèrent, le sourire au lèvre. Drayry se placa sur Irsan, puis lui avoua combien elle l'aimait. Irsan la regarda, un petit sourire au lèvre. Puis il lui demanda :

- Est-ce que tu m'aimes autant que je suis fatigué ? Si oui, à mon avis se sera suffisant pour que tu puisses m'embrasser à nouveau !

Drayry rigola, puis acquieça, toujours en train de rire. Irsan vit qu'elle était aussi crevée. Mais il avait trop la flemme de se lever : il était assez bien, là, dans l'herbe humide, son visage baigné par les rayons du soleil matinaux. Le jeune garçon n'osait même pas imaginer la journée qui s'annonçait, il préférait penser à son lit bien douillet. En pensant à ça, il se dit qu'il avait de la chance de ne pas avoir de cours prévu ce jour, et il se rappela que Drayry avait un simple cours de potion en fin de journée. Le temps passa, et Irsan avait toujours Drayry sur lui, qui jouait maintenant avec une marguerite. Irsan lui la prit des mains, lui tira la langue, et la fit basculer dans l'herbe en riant. Puis il se leva, resista aux attaques (dangereuses ^^) de Drayry, lui pris la main de force, et pour continuer de la narguer, lui dit :

- Ce n'est plus le moment de jouer, petite fille, au dodo !

Puis il l'entraîna sur le chemin du château. Il repensait à sa longue nuit, dans le brouhaha de la cloche indiquant le début de la journée.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Au fond de la forêt

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 44

 Au fond de la forêt

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 23 ... 44  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Forêt Interdite-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.