AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard
Page 8 sur 9
Combat dans la Grotte
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
Elly Wildsmith
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Combat dans la Grotte

Message par : Elly Wildsmith, Lun 07 Aoû 2017, 16:55


La recrue est taquine, amusante, vraiment. Peut-être que les deux femmes finiraient par s’entendre, et peut être même davantage au point de pouvoir devenir amies ? En tout cas, pour l’instant c’était bien partie. Toujours accrochée au bras de son preux chevalier, la jeune femme sourit de toutes ses dents (#TeamAquafresh – for Aria), amusée du comportement taquin de sa collègue (non, la narratrice d’Elly ne se répète pas du tout).

- Alors Lival, nous attendons ? As-tu une idée d’amusement ?


Une nouvelle taquinerie de la part de Spero, qui semble vraiment avoir créé un lien certain avec le gamin qui vient juste de se réveiller – et qui demeure toujours silencieux. Etrange comportement mais peut-être a-t-il pris des substances illicites. Quoiqu’il en soit l’auror ne se départit pas de son sourire qui pourrait être une lumière dans cette caverne sombre (#TeamSignal – for Evan).

Et puis finalement, le gamin se met à parler. Miracle, il a l’air d’aller très bien finalement. Enfin, pas plus dérangé que d’habitude quoi Ange et il nous raconte sa vie de Poudlarien, c’est très drôle et cela rappelle des souvenirs à l’auror. Puis il parle d’Artemis, collègue des deux jeunes femmes et accessoirement ancien amant d’Elly

- Félicitations pour le Quidditch ! Oui, Art est quelqu’un de vraiment très sympathique. Tu l’as rencontré il y longtemps ?


A la mention d’Artemis, Elly avait senti le corps de son compagnon se tendre, comme si se rappeler les conquêtes qu’Elly avait pu avoir avoir lui était délicat. Elly, absolument pas jalouse ne comprenait bien sur pas du tout pourquoi il réagissait ainsi, elle continuait donc de lui sourire de toutes ses dents blanches (#TeamFluocaril)
Revenir en haut Aller en bas
Nyx Spero
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Combat dans la Grotte

Message par : Nyx Spero, Lun 07 Aoû 2017, 18:22



Le petit bonhomme finit enfin par se réveiller, prenant à son tour la parole, commençant par saluer mon ancien professeur de métamorphose. Après quoi, il nous raconta comment il était arrivé là. Une histoire passionnante, vraiment. Regard vers moi, je croisa ses yeux aciers, lui adressant un sourire lorsqu'il finit de parler. Toujours aussi joueur le petit. Beaucoup de sourires échangés, mais combien étaient sincères ?

Elly, elle aussi, ne perdit pas son temps pour taquiner Lival, son grand amour (?). Je n'en savais rien de leur histoire d'amour, jusqu'à aujourd'hui. Je ne m'intéressais pas vraiment à la vie de mes collègues. Mais voilà, que Jace parla d'un de mes collègues préférés... oh... wait... really ? Joke. (BAGUETTE, c'est du grand Art ! Boom Boom Taf -sors- Ange). Je devais me retenir de rire en entendant touts ces compliments sur cette personne. Je me contenta de tourner le dos, et de les laisser papoter, faisant semblant d'observer les parois de la caverne, cachant mon envie d'éclater de rire.

Enfin, bref. Les parois étaient vraiment passionnantes à observer. Je comprenais maintenant Elly, et sa grande passion pour les grottes. Lorsque les paroles finirent de voler, je me retourna, pour retrouver mon calme.

- Oui... Artemis Lhow, un jeune homme impressionnant, n'est-ce pas ?

J'essayais de rester sérieuse, mais mon ton me trahissait amplement. Petit clin d'oeil vers Evan en le voyant contracté à l'idée d'évoquer Artemis. Pourquoi donc ? Regard interrogateur vers Elly. Il s'était donc passé quelque chose entre ces deux-là ? Voilà qui se faisait intéressant... que le monde était petit. Sourire au coin, je ne tarda pas retourner à la contemplation de deux beaux gros rochers (ils sont vraiment très gros...).
Revenir en haut Aller en bas
Evan
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens
Loup-garou


Re: Combat dans la Grotte

Message par : Evan, Mer 09 Aoû 2017, 10:17







Etrange réunion, étrange association, je regardais tout  ce petit monde au milieu de cette caverne lugubre. Le garçon ne me disait absolument rien, mais je voyais bien qu'il était captivé par Nyx comme l'inverse semblait vrai. Enfin, les deux se lançaient des regards et des sourires à celui/celle qui en ferait le plus.

Nyx me salua gentiment tout en me demandant si j'avais quelque chose à leur proposer pour mettre un peu d'ambiance à cette après-midi chaleureuse. Mais je fus orienté à la réponse que j'eus des lèvres de ma belle.

J'éclatais de rire à la réponse cinglante qu'elle me fit, qui me signifiait que j'étais de trop. A laquelle je laissais un murmure s'échapper "Je peux toujours m'en aller si tu veux...", accompagné d'un clin d'œil à son attention. Elle enchaina en suivant la question de Nyx, comme si c'était à moi de décider de l'activité de la journée. Et dans mes pensées passèrent l'envie de dégager le garçon et la demoiselle qui étaient de trop...

Le garçon me salua aussi, et, grâce à Nyx, j'obtins son prénom. Jace. Ils échangèrent quelques mots avant que ce dernier ne mentionne un vieil ami à moi. Artemis. Avant de dire qu'il avait intégré l'équipe de Quidditch de Serpentard.

Etrangement, mon esprit n'avait pas vraiment retenu ce dernier détail mais plus le prénom de l'homme. Ex sorcier dans la vie d'Elly que j'avais eu envie de massacrer et de faire disparaître jusqu'au dernier morceau. Et dont j'avais été particulièrement content le jour où il m'avait demandé de lui retirer les sentiments qu'il avait eu pour celle qui était désormais ma compagne.

Je devenais d'un seul coup plus tendu, notamment à la phrase de ma compagne qui ne put s'empêcher de répondre que son collègue était vraiment très sympathique. Je lui envoyais un regard comme pour lui dire "Tu te souviens de la dernière fois que l'on s'est croisés tous les trois ?". Mais je m'abstenais de le dire, voulant éviter de ressasser ce souvenir. Bien que la fin avait été infiniment plus plaisante que son début.

Je me mordis la lèvre devant le sourire éclatant qu'elle me faisait. En un autre endroit, à l'abri des regards, elle n'aurait pas fait la maline ainsi, mais je décidais de la laisser gagner, pour cette fois, ou plutôt, pour l'instant.

- Oh ! Félicitations pour le Quidditch ! fis-je en regardant le garçon. Artemis... Je me demande ce qu'il devient...

Regard vers ma belle comme pour lui rappeler de ne pas trop jouer sur ce terrain avec moi, ou que c'était à ses risques et périls, ou désirs et plaisirs suivant le point de vue...

- On pourrait s'amuser...

Phrase laissée en suspend. Je me séparais d'elle un instant, prenant un air sérieux qui était une feinte plus qu'autre chose. Je faisais le tour d'elle, je pointais le sol de ma baguette pour y lancer un #Aguamenti, faisant apparaître une bonne flaque d'eau. Je lançais dans la foulée un #Glacio suivit d'un #Circumglacie et me baissais alors pour arracher un morceau de glace du sol.

- C'est joli non ! fis-je en me relevant et en m'adressant aux trois personnes, prenant soin de bien dissimuler le morceau de glace dans ma main libre. Puis je repassais derrière ma belle, déposant alors rapidement la glace dans son cou, pour qu'elle glisse dans son dos. Histoire de lui rafraichir les idées...
Revenir en haut Aller en bas
Nyx Spero
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Combat dans la Grotte

Message par : Nyx Spero, Mer 09 Aoû 2017, 15:45



Les conversations ne fusèrent pas des masses. Ils s'étaient bien refroidis même avec cette chaleur de dingue. Le Professeur de Métamorphose retrouva à son tour sa voix, proposant une petite animation. Un aquamenti suvit d'un glacio, oui, pourquoi pas, ça pourrait être marrant en effet. Celui-ci ne tarda pas à faire apparaître des pics de glace. Que voulait-il faire ? Une chasse à l'Homme avec les pics ?

Jace avait toujours l'air assommé, et Lival... que faisait Lival ? Il prit discrètement un morceau de glace avant de le glisser dans le dos de ma Chef. Voilà ce qui allait être marrant. Pour ma part, je pris ce moment de distraction pour pointer ma baguette sur le petit Serpentard, avant de lancer un léger #Aquamenti.

- Tu avais l'air beaucoup trop endormi, fallait bien te réveiller...
Revenir en haut Aller en bas
Jace Becker
avatar
Préfet(e)/Serpentard
Préfet(e)/Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Combat dans la Grotte

Message par : Jace Becker, Lun 14 Aoû 2017, 19:54


Ils me remercient tous pour mon intégration dans l'équipe de quidditch.

-Merci à vous.

Evan lança plusieurs sortilèges, pour faire apparaître de la glace ce qui refroidit considérablement l'atmosphère a notre plus grand plaisir. Je l'observais, analyser comment il s'y prenait.

-Impressionnant.

Et au moment où je finissais ma phrase, je reçus de l'eau en plein visage.
Je regarde la personne qui m'avait lancé un aguamenti. Nyx...

-Ça ne pouvait qu'être que toi Nyx... J'étais réveillé, mais je note.

Je me passai la main sur le visage pour retirer le gros qu'il me reste, je prends ma baguette qui se trouve dans ma poche, et je commence à faire quelques moulinets en prononçant.

-Artes Constringitur.

Tout en me mettant à genoux, pour avoir une surface plate, je me concentre sur l'image que je veux que la glace prenne. Je reste comme ça pendant quelques minutes pendant que la glace se forme, en une rose accompagnée de ces piques.
Après avoir terminé ma construction, je range ma baguette, je ramasse la fleur que je viens de construire et je la donne à Nyx.

-Elle est comme toi jolie, mais piquante. C'est à bon entendeur hein, mais un jour ou l'autre tu vas recevoir un aguamenti.

Je pose mon regard un instant sur Elly et tourne de nouveau la tête vers Nyx.

-Ce n'est pas une menace, mais une promesse.

Accompagné d'un clin d'oeil.
Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Re: Combat dans la Grotte

Message par : Elly Wildsmith, Mar 22 Aoû 2017, 23:19


Sans savoir le comment du pourquoi (et surtout parce que la narratrice à la flemme de se retaper touuuus les petits posts que ses petits camarades ont pondu), la rencontre avait tournée en bataille d’eau, ou bataille de glace. Quoiqu’il en soit chacun semblait bien s’amuser de ce nouveau jeu. Et même si l’auror ne se rappelait plus vraiment pourquoi elle était dans la caverne, elle se souvenait en tout cas de la sensation du glaçon sur sa peau brûlante. Sensation qu’elle devait forcément au blagueur émérite : Evan Lival (oui, la narratrice aime le mettre dans chaque RP histoire que tout le monde voit bien le nom en question – puisque cela énerve le principal intéressé).

Quoiqu’il en soit, il en fallait plus pour la faire taire, ou tout du moins pour l’empêcher de réagir. Avec une dextérité sans faille, elle attrapa sa baguette, pointa cette dernière sur le visage de son compagnon et murmura un « Aguamenti » qu’elle mesura sur la pression « vraiment très très (trop) forte » histoire que le professeur de métamorphose se rappelle à qui il avait à faire (un peu, parce qu’il semble bien l’oublier Ange ).

Une fois ceci fait, et pour ne pas laisser les deux autres en reste, elle en fit de même, avec une pression moindre tout de même, histoire que les deux protagonistes de cette bataille d’eau se sentent concernés. Certaine que tout le monde en profiterait pour se venger, elle n’hésita pas à rappeler – au cas où – avec un sourire narquois sur les lèvres

- Jace, je sais pas si tu te rappelles que tu n’as pas le droit de faire de la magie hors de Poudlard ?
Revenir en haut Aller en bas
Evan
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens
Loup-garou


Re: Combat dans la Grotte

Message par : Evan, Ven 25 Aoû 2017, 03:21







J'avais lancé un petit jeu fort sympathique. Evidemment, je me doutais bien que le morceau de glace dans le dos de ma belle n'allait pas lui faire plaisir sur le coup. Mais rapidement l'ambiance s'en était retrouvée être bon enfant.

Nyx fut la première à reprendre les hostilités, décidant que Jace avait bien besoin d'un rafraichissement lui aussi, prétextant qu'il avait l'air endormi. Le garçon eut une étonnante façon de recevoir le sort.

En effet, il décida de créer une sculpture de glace, là où moi j'aurais clairement répliquer en arrosant Nyx de manière bien plus abusive qu'elle ne l'avait faite elle. Il fait apparaître une belle rose d'albâtre qu'il finit par cueillir, pour l'offrir à la demoiselle.

S'il avait voulu la demander en mariage qu'il s'y serait peut-être pas prit autrement. Même si la phrase qu'il lance en l'offrant à Nyx donne clairement le visage d'une vengeance qu'il compte faire naître ultérieurement. Je lance un bref sourire au garçon, de part sa créativité et son calme que moi je n'aurais clairement pas gardé à sa place.

C'est là que ma belle en profita pour se venger, et me balança un Aguamenti clairement bien dosé pour que je sois trempé de la tête aux pieds. Ne m'y attendant pas, je reculais de quelques pas sous le sort, me passant ensuite deux doigts à mes yeux, qui avaient eu le droit d'y goûter de plein fouet.

- Bravo... Bien joué... lâchais-je, beau joueur, pour lui donner le sentiment qu'elle avait gagné, puisqu'elle adorait particulièrement le croire Ange.

En me redressant je vis qu'elle avait aussi arrosé sa consœur et Jace, et qu'elle se permettait de rappeler au garçon qu'il n'avait pas le droit de faire de la magie en dehors de l'école. Bien que j'imaginais que cela était davantage pour le charrier que pour réellement le réprimander. Enfin je voyais cela comme tel, puisqu'elle-même n'était pas un modèle de respect des règles (hum Razz).

Alors qu'elle venait juste de finir de parler, je lui envoyais à mon tour un #Aguamenti en pleine tête, que je ne maitrisais pas du tout, histoire de lui rendre correctement la monnaie de sa pièce. Affichant un sourire satisfait, je l'observais avec un plaisir non dissimulé. Au moins, j'avais rafraichi l'après-midi en lançant ce petit jeu...
Revenir en haut Aller en bas
Nyx Spero
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Combat dans la Grotte

Message par : Nyx Spero, Dim 10 Sep 2017, 03:00


Moi retard ? Pas du tout.


Une journée bien étrange en compagnie de personnes que je ne pensais pas revoir si tôt, en dehors ma Chef. D'ailleurs, l'un deux c'était enfin réveillé. Il avait répliqué à mes hostilités de façon très étrange et originale. Une rose en glace, qu'il me tendit avec son petit air joueur. Je la pris sans broncher accompagné d'un petit sourire, jusqu'à ce qu'une femme qui se croyait maligne ne s'amuse à nous asperger tous, sans exception.

- Sérieusement... Elly, dois-je te rappeler que nous sommes dans la même équipe ? dis-je, moue boudeuse.

Elly avait fait un rappel à l'ordre à Jace concernant la magie hors de Poudlard, qui me fit bien rigoler. Le jeune homme se trouvait en compagnie de deux Aurors et un Professeur et ne s'était pas gêné pour faire usage de la magie. Courageux ou Inconscient ? Sûrement un peu des deux.

Le jeu avait bel et bien commencé. Le professeur de métamorphose ne perdit pas son temps pour répliquer avec un nouveau Aquamenti. Je me demandais bien comment tout cela allait finir. Petit sourire en regardant les deux amoureux s'effriter.

- Au moins, ils nous lancent pas leur amoureux à la figure, lançais-je à Jace accompagné d'un petit air moqueur toujours en regardant les deux tourtereaux.
Revenir en haut Aller en bas
Arty Wildsmith
avatar
Auror en formation
Auror en formation
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Re: Combat dans la Grotte

Message par : Arty Wildsmith, Mer 28 Fév 2018, 14:20


R.I.P
Avec Mary. LA accordés.


Quelle idée n’avait-il pas eu là. Il en avait d’autres des comme ça ? Toutes aussi brillantes de génie. Donner rendez-vous à son ex amoureuse dans une grotte. Qu’est-ce qu’il espérait ? S’ennuyait-il tellement qu’il provoquait de la sorte l’Aiglonne ? Il ignorait absolument ce qu’il attendait de cette rencontre. Il ne l’avait pas vue depuis ce soir-là dans la bibliothèque. Depuis les montagnes russes émotionnelles. Je t’avoue que je t’ai trompé. On couche ensemble. On se sépare. Il avait culpabilisé longtemps, n’avait pas répondu à sa lettre parce que ça lui avait semblé être comme une évidence. Qu’ils n’étaient plus ensemble, que ce n’était plus possible. On aurait pu croire qu’il avait mis tout ça derrière lui, maintenant qu’il était viré de Poudlard, qu’il avait commencé à se sentir de nouveau amoureux, plus amoureux même. A lui retourner les entrailles à force de rencontres imaginaires de feux follets dans son estomac. Et pourtant, aujourd’hui c’était Mary qu’il rencontrait. Comme un besoin de la voir pour réellement tourner la page, être autre chose avec elle, un pote, peut-être, si c’était possible. Arty et sa vision bisounours des relations humaines. Si ce n’est pas mignon.

Alors il retourne dans la grotte, c’est là qu’avec Aza ils s’étaient entraînés jusqu’à pouvoir transplaner librement – illégalement. De bons souvenirs. Cette grotte avait été leur repaire pendant les quelques jours de vacances qu’ils avaient pris. A camper, à faire des feux de bois et des pique-niques sauvages. Rien de mauvais ne pouvait se produire dans cette grotte, c’était le lieu de la sécurité par excellence. Effectivement, tout de même, en prévention, il avait cueilli quelques pâquerettes qui traînaient là, à danser sous le vent de la forêt. Sait-on jamais, s’il pouvait se montrer gentil au premier abord envers la Bleue & Bronze, ça ne lui porterait pas préjudice. Même qu’il s’était fait plutôt beau, pour une raison obscure qu’il ignorait encore. En réalité, toute la démarche de cette après-midi était nébuleuse. A chaque pas qu’il faisait en direction du trou rocailleux il se le disait. Mais bordel qu’est-ce que j’suis en train de faire.
L’absence de chant des oiseaux aurait peut-être dû lui mettre le farfadet à l’oreille. Comme un signe funeste, à l’image du ciel gris qui recouvrait Pré-Au-Lard. A l’entrée de la grotte, il déglutit, discipline le mieux possible ses cheveux ébouriffés. Il n’était pas sûr de ressortir indemne et surtout comme la même personne. N’était-ce pas le propre de la tragédie que le personnage se rende compte de la fatalité dans laquelle il met les pieds ? Un regard vers le décor crépusculaire avant de pénétrer dans l’antre.

Évidemment, elle n’était pas encore là. Il y eut tout de même ce petit soupir de soulagement. Il joue du pied avec quelques cailloux égarés, les mets en rangs, leur dit de bien se tenir. Il a beau tout faire pour éviter l’orage, quelque chose gronde entre les neurones de son cerveau. Il resserre la prise autour des jolies pâquerettes cueillies. Tente de se rassurer, ça allait lui faire plaisir, oui, bien sûr. Il s’adosse sur un des côtés rocheux, essaie de paraître le plus décontracté possible alors que tout se tord à l’intérieur. C’est là qu’il se dit. Quand même qu’il est bête. Pourquoi avoir choisi un lieu isolé ?
Revenir en haut Aller en bas
Mary Drake
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Combat dans la Grotte

Message par : Mary Drake, Sam 03 Mar 2018, 10:54


Le coeur battant, peut-être même le coeur battu je m’avance dans le vide si terrible et intriguant de l’inconnu. Je sais que je me dirige droit devant : dans la gueule du loup que je m’approche de lui sur un plateau d’argent prête à être dévoré par un traître, un traître qui l’était même à mes yeux quand je m’étais offerte à lui dans un dernier élan d’amour. Le coeur tordu, le coeur brisé je lui avais donné ce qu’il restait de moi : des morceaux éparpillés et il n’avait rien dit ; j’étais amoureuse, je ne le suis plus. Est-ce tout ? Par deux fois un abandon, une traîtrise, comment peut-on avoir foi en ce sentiment si beau et si dévastateur dans ces conditions ? Le monde n’est que cruauté, je suis l’une de ses martyrs, l’une parmi des milliers et qui sait le nombre de personnes qui ont chuté quand ce trop plein arrivait à son paroxysme....

J’ai hésité, longtemps à vrai dire, mitigée et peur de rechuter dans les abîmes s’il venait à s’approcher en tentant ne serait-ce qu’un seul baisé. Je ne sais pas ce qu’il attend de moi, pourquoi m’avoir invité à le rejoindre dans une grotte esseulée ? Réparer un mal irréparable ? Se venger parce que je suis partie dans un souffle torturé ? N’a-t-il pas accepté d’être à son tour jeté ? Mais n’avais-je pas été trahie de la pire manière qui soit ? Trop de questions. Elles s’étaient toutes arrêtées lorsque nos chemins s’étaient croisés et maintenant, main-tenant il n’y a plus rien, juste des larmes puis le néant, jusqu’à l’inexistence dans laquelle je suis entrain de m'enfermer.

Déglutition difficile, je sais pas trop où et comment placer mes pieds. Pourtant marcher c’est comme le vélo, on est pas censé oublier. J’essaie de me rassurer mais les quatre ne veulent pas m’aider dans ce genre de situations où je pourrais être en position de force, pas de spectacle ce n’est pas assez intéressant à leur goût. Les reflets d’eau renvoies une image de Mary chiffonnée : robe et visage plissés d’inquiétude. Plus l’endroit du rendez-vous approche plus j’ai les mains qui tremblent comme si le sol lui-même avait peur de ce que je pourrais faire en le voyant. Nous ne sommes jamais à l’abris d’une crise, peu importe sa nature. C’est dangereux de jouer avec le feu. Bien que ça me soit déjà arrivée de laisser les flammes m’emporter à flots je sais très bien que ce n’est pas une raison pour recommencer.

Poupée perdue dans le abysses de l’enfer j’entre donc dans ce qui n’a plus réellement de définition du bon ou du moins bon je suis là et c’est trop tard impossible de reculer il m’a déjà vue j’en suis certaine. Cette sensation de chair données aux immondes sauvages m’assaille à nouveau, j’ai l’impression qu’il va me dévorer. Lumos murmuré dans le vide, une grotte n’est pas censée être lieu d'hostilité et encore moins un endroit propice pour un dîner. J’essaie de le repérer dans le vide-néant, ses cheveux en bataille et ce petit coeur tendre d’avant. Mes yeux dansent dans les profondeurs - inquiétude instantanée, peur d’avoir été victime d’un sale coup. Peut-être que c’est un m*rdeux, mais avec moi il est resté correct malgré ce manque de regrets brisants.

Je
ne
---voulais
plus
te - - - -voir
et pourtant
je
suis
----


Murmure étouffé qui s’élance dans les coins multiples de l’endroit. Ma voix porte sur les parois de la grotte. L'appréhension monte d’un cran. Comme une impression d’être dans un mauvais film d’horreur où le fantôme n’apparaîtra que quand on s’y attends le plus.
Je t'attends.
Revenir en haut Aller en bas
Arty Wildsmith
avatar
Auror en formation
Auror en formation
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Re: Combat dans la Grotte

Message par : Arty Wildsmith, Jeu 08 Mar 2018, 13:54


Pas de sortie de secours ? Même pas une petite loupiote avec un bonhomme vert en train de s’enfuir ? Quelque part ? Ses yeux cherchent dans l’obscurité, paniqués. Il était dans un lieu totalement fermé, désert, froid, et sombre. Vraiment, il avait bien choisi. Ses lèvres s’étaient agitées d’incertitude alors que la voix de Mary avait fait écho dans le repaire rocailleux. Son cœur avait manqué un battement, il s’était frotté le nez pour tenter de se débarrasser des doutes. Plus les secondes passaient, plus il se disait qu’il fallait qu’il fasse quelque chose, vite. Ses doigts d’adolescent se rassurent en serrant délicatement le bouquet qu’il avait préparé. Allez, elle n’était pas méchante de toute façon. N’est-ce pas ? Il s’avance vers le halo de lumière en s’éclaircissant la voix, réveiller la gorge endormie et timide. En quelques pas farouches le voici devant la brune. Elle n’avait pas beaucoup changé. Il jette un bref regard à sa baguette tendue, décide de ne pas s’en préoccuper.

Il accroche un sourire pas trop gêné sur son visage. Il allait devoir rapidement désamorcer la situation. Se poster juste là ne ferait pas avancer les choses. Ouvrir la bouche déjà, prendre un air amical. Tout simplement, faire briller la bouille angélique. Mais il décide de ne parler qu’après. Lui montrer qu’il n’était pas là pour les embrouilles. Même s’il ignorait exactement le véritable pourquoi. Ainsi, il s’approche doucement de la joue de la Bleue & Bronze pour y déposer un bisou. Il n’est pas tout à fait sûr d’agir comme il le faut. Ça va ? Toujours être tendre et agréable, surtout quand la dernière entrevue avait été particulièrement tendue – et détendue à la fois. Il lui met alors le bouquet de fleurs sous les yeux, sous le nez. Tiens c’est pour toi. Il les secoue délicatement pour lui montrer qu’elles sont belles et qu’elles sont bien là. Elles sentent bon en plus. Pourtant il ne les lâche pas, pas tout de suite. Il sent qu’il doit parler, dire quelque chose expliquer. J’sais pas trop pourquoi j’t’ai invitée là. Mais t’es venue quand même. Et. Qu’est-ce que sa présence signifiait exactement ?

Après s’être passé la main libre dans les cheveux, c’est un sourire plus large qui prend place. C’était ça. Elle était venue quand même. En réalité, ça ne pouvait porter qu’un seul vrai message. C’est qu’tu voulais quand même me voir ! Non ? J’t’ai manqué ? Ses dents blanches se révèlent. Il n’a pas tellement l’impression de faire l’idiot, au contraire, il pense se montrer charmant, séduisant. Et c’était suffisant. Il ne pense même pas à s’excuser de nouveau, plus tard peut-être. C’est qu’il ignore totalement ce qu’elle était devenue, après tout, peut-être qu’elle avait absolument bien digéré leur rupture et se portait à merveille. Comme lui. Quand il ne pensait pas à elle. Parfois elle lui revenait, et les moments doux aussi, paisibles. Sûrement pour cette raison qu’il l’avait voulue en face de lui aujourd’hui, en ce moment, il n’y avait pas grand chose de tendre dans sa vie. Trop d’explosions, de partout, à ne plus pouvoir respirer correctement, même ses oreilles résonnaient constamment et ses cheveux étaient à l’affût de la prochaine catastrophe. L’intérêt donc de la grotte, le lieu isolé, calme.
Pour l’instant. Parce qu’il n’était pas sûr que l’Aiglonne veuille partager de nouveaux des instants pétillants, d’entrer dans une bulle de barbe-à-papa qui avait disparu depuis longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Mary Drake
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Combat dans la Grotte

Message par : Mary Drake, Lun 19 Mar 2018, 20:43


L'épée de Damoclès pendouille au-dessus de mon visage. Je sens le poids de son ombre. Les étaux compressent mon coeur qui s'évade à une vitesse folle au point que je n'arrive plus à le rattraper, c'est terrible j'me sens pas libre j'me sens pas bien. J'attends et ça ne fait que me vider comme si une seringue venait de transpercer ma peau - non pas une, des centaines - et qu'elles pompaient mon sang avec vivacité, plus gloutonnes que des sangsues, plus vorace qu'un vampire je - j'ai peur ça fait mal, oui non ça ne va pas là. Donner un nom aux sentiments néfastes c'est difficile et là j'y arrive pas. Déglutition oui d'accord, respiration un peu plus calme aussi. Le petit bonhomme de droite grandit et le petit bonhomme de gauche sautille pour le rattraper le juge est perdu c'est bientôt terminé.

M*rde quoi. Y'a le bourreau qui va bientôt lâcher la lame. Elle - glisse.

Yeux fermés de peur d'avoir la tête tranchée je manque d'un battement de cils de le voir approcher. Une joue contre une joue, un frisson qui veut pas inexister ; terriblifiée. Les jambes flageolantes j'entends un ça va, un ça va inutile, un ça va que je n'aime pas, non ça ne va pas, bien-sûr que non. Pourquoi ça irait hein Arty ? Pourquoi ! Non. Par écrit, le point aurait été mis en évidence, ici je ne peux pas mais si j'avais ne serait que l'aube de la capacité d'faire tournoyer une centaine de points autour de lui j'le ferais. Il m'a tué il m'a bouffé il m'a dépecée sans même lever le petit doigt. Il a bougé et il a planté des couteaux aiguisés. J'veux fuir mais j'ai pas le droit soit pas lâche Mary. Même sensation lorsque je souhaite couper les pont avec le monde entier et vivre en ermite. Mais que j'y arrive pas.

Il tient dans ses mains un bouquet de fleurs
un bouquet de promesses
des pétales entiers de mensonges
un assemblage sur lequel je pose ma main
mais qu'il ne veut pas lâcher
et la haine monte monte monte

vitesse de marrée

Yeux qui s'attardent pour une évidence des moins décente ; fichtre : il est toujours aussi mignon. À croquer. Mais moi aussi je ne sais pas pourquoi je suis venue tu sais, c'est compliqué de savoir quand on a que l'ire qui ravage les sens à l'instant. Soupire, poitrine impossible à dé-fendre, dé-tendre. Embrochée sur le feu, reste plus qu'une pomme et le repas est prêt - stop. J'suis pas venue me mettre dans la gueule du loup, c'pas un contrat à signer, c'pas une connerie à vivre non. Oui j'suis quand même venue, et toi tu m'as quand même proposé, tu m'as quand même trompé et t'as quand même fait ch*er alors non. Arrête ce sourire sur lequel j'ai envie de fondre. C'est plus la curiosité que l'envie, ou plutôt ce que je préfère penser pour le peu de dignité qu'il me reste.

T'en as du culot
de venir
de voir
et de vaincre
en un geste

Mélange perdu mélange souffrant, peu à peu l'une des émotions prend l'dessus pour venir cacher les autres à coups de patpats. Plus insistante sur les tiges j'arrache le bouquet de ses mains pour lui envoyer à la figure. Geste débile, j'ai bien peu de force à côté de lui mais il reste quelque chose qui nous met sur le même pied d'égalité, quelque chose qui en quelque sorte peut nous sauver un minimum. Aguamenti dirigé vers sa souveraineté sort de base, sort futile, sort qui arrosera ces satanées louanges fleuries. Même si y'a un petit morceau qui espère qu'au décompte des pétales, il aimera à la folie.
Revenir en haut Aller en bas
Arty Wildsmith
avatar
Auror en formation
Auror en formation
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Re: Combat dans la Grotte

Message par : Arty Wildsmith, Dim 25 Mar 2018, 13:44


C’est qu’elle ne respire pas vraiment la joie aujourd’hui la Mary. Il ne devrait même pas s’en étonner, il l’avait amplement mérité, encore et encore. Et sa négation ponctuée d’amertume lui remet une gifle dans la figure. Il l’avait cherchée, forcément qu’elle n’allait pas bien, lui non plus, il se contentait de faire semblant, mais franchement. Qui allait dans une grotte recluse avec quelqu’un qu’on avait aimé ? Personne. Lui si. Visiblement, et il fallait qu’il se dépatouille de cette idée dans laquelle il avait plongé le cœur en premier. Il l’avait revue, elle n’était pas heureuse, et il ne pouvait rien y faire. Ce n’était pas son rôle – plus – de la prendre dans ses bras et de lui transmettre ses étincelles de joyeuseté. Ainsi la grotte ne remplacerait pas la bulle qu’ils avaient autrefois créée. Tant pis. Il n’était peut-être pas essentiel de s’attarder ici. Lui donner le bouquet, et ouste. Mais la réponse de l’Aiglonne lui fait lever les yeux – soudainement plus brillants. La curiosité, c’est bien ça, non ? On pouvait sentir la fierté poindre dans sa poitrine. Elle était encore curieuse à propos de lui, c’est ce qui l’avait poussée à être là. Oui. Il sourit. Porteur d’espoir que finalement, tout allait bien se passer.

Mais le temps d’une seconde assassine, ça bascule d’un coup, ses fleurs se retrouvent expulsées contre ses joues soudainement rougies. Elle venait de lui balancer à la gueule. Arty laisse échapper un What ? de surprise tandis que ses bras s’écartent, accueillent malgré eux le jet d’eau balancé à son encontre. Il observe avec étonnement l’étendue des dégâts, le temps d’instants flottants. Avec d’autres son cerveau aurait émis un clac rageur, soudain, brutal. Mais elle non, il se tait, analyse rapidement, comprend. Parce qu’il ne pouvait faire que ça, pour elle, peut-être, une proposition de déchaînement, défoulement. Et même, l’idée lui vient, il préférait ça. Largement. Il désirait, cherchait à recevoir les feux de colère de Mary plutôt que son indifférence guillotineuse. Ça va, tu te sens mieux ? Il ponctue le tout d'un tssss montrant qu'il était faussement embêté de se voir éclabousser. D’un geste de la main, il s’essuie le visage, extrait les gouttes de rancœur qui avait jailli sur sa peau coupable, se frotte le pantalon – inutilement. C’était des belles fleurs en plus, t’abuses. J'les avais cueillies juste pour toi. Il pourrait s’emparer d’Odette pour un séchage express, mais il se dit qu’il pouvait bien accorder à la Serdaigle le plaisir de son humiliation humide – nécessaire.

Bon, j’vais pas m’excuser pendant des années. Quoi qu’il devrait peut-être, pas une si mauvaise idée. Pardon. J’ai pas fait expr. Enfin, non, si, enfin, bref. Qu’il balbutie tout idiot qu’il était, et dont les mots titubent maladroitement sur le mauvais chemin. J’ai pas voulu te faire mal, tu le sais ça. C’est juste que dans ses pensées égoïstes et sulfureuses, il avait carrément oublié qu’il l’aimait, à l’époque. Un câlin ? Tandis que ses yeux se perdent dans les cheveux agités de l’Aiglonne. Il rigole légèrement comme si tout ceci n’avait été qu’une plaisanterie, rien de grave, sans conséquences. Il espère ainsi l’apaiser intérieurement, réclame son pardon. Qu’elle lui dise que oui, c’était du passé, oublié, pas besoin d’y repenser, ni de ressasser. Aucune espèce d’intérêt. Une réconciliation par enlacement, c’était beau. Il pouvait déjà l’imaginer, comme le montrent ses zygomatiques étirés de gaieté - un peu déplacée.
Revenir en haut Aller en bas
Mary Drake
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Combat dans la Grotte

Message par : Mary Drake, Mar 17 Avr 2018, 21:41


pour l'escouade : les mots en gras sont ceux de ma liste

J'ai le bout des doigts qui tremblent j'crois que l'attache qui les relie à ma main est un peu trop tendue, j'crois qu'on assume pas, aucun de nous en fait on est mal, c'était utopiste, j'crois que j'suis paumée dans une marre d'eau, sans doutes parce que je viens d'en envoyer, j'crois pendant un instant que c'est fichu. Mon autre paume vient se poser sur le dos de la malade qui ne sait pas ce qu'il lui a pris. Un pas en arrière, et puis l'instant où - oui - on veut arrêter de trembler mais on y arrive pas. On, parce que cette chose qui tangue ne me ressemble plus, je ne peux pas être ça. Peut-être que je dois faire appel à la lobotomie, l'enlever, modifier ce corps étrangé qui est dans le mien.

de haine
j'passe à regrets
et les regrets
ça fait mal
mais les remords
aussi
et je sais plus
où j'en suis

Mes glottes rouillées, je sais plus parler et peut-être que rien en moi n'a envie de crier désolée, mes idées font des bons de kangourou, un coup j'ai envie de me jeter par-dessus un pont, un autre de lui envoyer le pont à la figure et puis y'a cette étincelle brûlante qui veut juste qu'on attache une p-tain de cadenas à ce fichu pont et qu'on soit de nouveau amoureux, y'a cette braise qui refuse de s'éteindre malgré les coups et les blessures et j'arrive pas j'la piétine elle reste allumée y'a toujours un peu de fumée qui sort. J'suis obligée de faire avec alors que je ne veux plus jamais souffrir d'amour ça fait un peu trop mal pour que ce sentiment existe je trouve. Y'en a marre d'onduler entre deux côtés qui sont opposés.

J'veux l'azur
des yeux qui pétillent
j'veux l'amour
des gens qui sourient
j'veux m'saouler
aux bièraubeurres
si c'est ça qu'il faut
pour t'oublier

J'me tiens droite, un peu comme la reine de fer. La reine sans amour, en fait j'suis une Isabelle qui tente gauchement de trouver sa place dans un monde patriarcal. Un univers où tous ces hommes peuvent piétiner nos coeurs, une planète - Terre - où on flanche à coups d'oeil plissé et de fossettes à croquer.

Un jour ptet qu'ils arrêteront de jouer de leurs cucurbitacées

Première réaction : non. Deuxième : Ah bah c'est dommage. Troisième : tu devrais. Quatrième : j'ai mal. Cinquième.

Il est tout près, il demande un câlin
et y'a les cloches qui sonnent dans la poitrine
les tambours qui s'arrêtent
j'chute et je sais plus.
J'dis d'accord et j'me rapproche
Parce que l'envie elle est insoutenable.
J'suis loutré (veut dire du coup : couchée par terre à la façon d'une loutre sur l'eau), écrasée dans ma tête.

Entre ce besoin de vengeance et celui d'oublier y'a un pas sauf qu'à ce genre de jeu je sais que je peux perdre parce que je n'ai pas la force de vaincre mais que lui, oui, lui il l'a, lui il a ce mental qui permet de ne pas flancher. J'ai déjà essayé j'ai pas réussi, tenter à nouveau le coup ? Est-ce une idée ?

Non
Si
Non
Si
mais ses lèvres sont proches
et les miennes aussi
Alors
oui
Un bisou
comme ça
pas sur les joues
sur cette bouche qui devait m'appartenir
qui a été volée par des imposteurs
c'était donc ça mon câlin
Revenir en haut Aller en bas
Arty Wildsmith
avatar
Auror en formation
Auror en formation
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Re: Combat dans la Grotte

Message par : Arty Wildsmith, Mar 08 Mai 2018, 22:21


Il le sait que trop bien, qu’elle a mal, c’est drôle cette façon qu’elle a elle, de faire nourrir l’empathie. Habituellement il s’en fiche, des autres, ça ne le concerne pas tellement. Mais pas elle. Elle réveillait une douceur qu’il affectionnait particulièrement, à ne pas vouloir la laisser partir, même si elle le voulait. La retenir, entièrement. Alors ses oreilles se tendent durant les infimes secondes qui séparent sa demande et. Il ne rêvait pas. A peine le temps de déglutir légèrement et de laisser les yeux ouverts, pour être sûr que. Oui. Drôle de câlin, il ne bouge pas, aucun mouvement de recul, au contraire. Peut-être même que ses mains ont accroché les hanches de Mary, une façon de ne pas s’envoler intérieurement, de rester les pieds focalisés dans la réalité. Sait-on jamais. Quelques instants humides, à savourer quand même. Avant qu’il ne s’éloigne, quelques centimètres. Faire rencontrer doucement les deux fronts. Il sourit doucement, tout emmêlé dans les émotions. Tu veux pas me frapper plutôt ? Parce qu’encore une fois ce n’était pas la réaction qu’il attendait, certes il appréciait, vraiment, beaucoup, mieux que si elle l’envoyait valser à travers la grotte, mieux que de se prendre des tiges florales dans la figure, mais quand même. C’pas normal, ça doit pas être comme ça. Elle était où la colère ? La vengeance ? Les cris et les objets balancés ? Ce serait largement plus rassurant. Là, il ne sait pas quoi faire. Alors juste, oui, peut-être se laisser guider par ce qu’il a envie de faire, glisser sa main dans la nuque de la Serdaigle, et l’approcher de nouveau. Parce que ces baisers tissaient quelque chose de moelleux-fluffy dans la poitrine, et qu’il fallait que ça s’épaississe, encore et encore.

Finalement, les autres doigts se décollent de la hanche pour se faufiler dans les cheveux bruns de la jeune fille, il n’oserait pas dire qu’elle lui avait manqué, un peu beaucoup. Mais que c’était trop tard, trop compliqué, trop de trop. On peut pas. Il n’était pas celui qui lui fallait, il le savait. Il la détruirait, n’est-ce pas. Ou peut-être qu’il devait cesser de la prendre pour plus fragile qu’elle ne l’était. Un regard sur les mèches qu’il percutait de la pulpe des doigts. Ça s’fait tu crois, de balancer des jolies fleurs et de faire des bisous après ? C’est quoi ça ? qu’il lui demande. Il s’éloigne alors, se retourne, regarde la grotte, pour virevolter de nouveau en face de l’Aiglonne. Il est perdu. C’est vrai quoi, moi j’sais pas, j’sais plus. On fait quoi ? Il serait même prêt à paniquer le petit. Il agite des bras un peu terrifiés, qui ne savent plus où se loger. Puis finalement, dans un dernier élan pour réparer sa vieille bêtise, il les écarte, à la perpendiculaire, azy, fais c’que tu veux. Il offrait sa vulnérabilité, puis après, on pourrait passer à autre chose, peut-être.
Revenir en haut Aller en bas
Mary Drake
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Combat dans la Grotte

Message par : Mary Drake, Sam 02 Juin 2018, 09:58


C'était presque trop tentant cette douceur dans le ventre qui ne demandait qu'à rejoindre nos lèvres. Des voluptés d'ocytocine arrivent à grands pas et... Et dans toute cette tourmente le mélange amour-haine-apaisement à l'effet d'une boisson trop sucrée qui fait tourner la tête. J'aimerais tant reloqueter ces sensations. Comme un penchant qui dit que non ce n'est pas bien que je ne devrais pas laisser l'ivresse prendre le dessus. Pourtant je reste perdue les bras ballants. Croiser quelques fois dans les couloirs avec cette envie juste de réunir ça a le goût de quelque chose qui n'a pas été correctement terminé le goût d'un aliment trop peu Yaourté j'en pouvais plus Arty tu vois. J'suis un peu au bout du rouleau. À la fin d'un disque de papier toilettes j'ai plus de mouchoir pour enlever toutes les larmes qui glissent. Ton sourire il réchauffe c'est une denrée que j'attendais un petit peu. Je sais pas trop alors nerveusement je laisse mes lèvres s'étirer. Non en fait si c'est surtout que je ne sais pas si te frapper ça pourra arranger les choses. Si rester dans le déni d'un amour de barbe-à-papa ce ne serait pas mieux ? Je crois qu'Arty il est un peu imbu, perdu ou trop certain ? En fait je n'en sais rien malgré le temps passé et les câlins on ne se connait pas tant que ça. J'suis restée dans un globe illusoire. Encore maintenant je ne réalise pas bien ce qu'il se passe. la normalité c'est subjectif et puis pourquoi pas ? T'as brisé d'autres coeurs c'est ça ?

Mes jambes deviennent
aussi solides que des spaghettis
quand ses mains glissent le long de ma nuque
se perdent dans mes cheveux qui ont repoussés
Un coup et elles flanchent
Une seule brise et je me casserai

J'ai conscience qu'il a raison, que je devrais plutôt avoir envie de l'occire plutôt que de retomber dans ses bras que ce soit compendieusement ou pendant des heures. Dire que ce n'est ni l'antépénultième, ni l'avant dernière mais bien la dernière fois que je rechute de cette façon là. Ce n'est pas conventionnel. Mais si on peut. Ce que je pense, juste le contredire ou bien autre chose ? Parce que ce que tu m'as fait ça se fait ? Ce que je fais c'est juste des trucs de gosse paumé qui sait pas. De toute manière il s'éloigne. Pour aller batifoler avec d'autres hurluberlus ? Ah bah non il reste devant moi. Je veux retourner dans le passé, là où tout allait bien ou simplement arrêter de vivre ça commence à bien faire ces émotions de misère et de coeur qui se serre de plus en plus fort. J'ai pas été conçue ni pour aimer ni pour voler je sais plus.

Je peux t'immiter
Criser saperlipopette au monde entier
J'peux dire que voilà
tu fais ce que tu veux aussi
Mais j'peux pas
laisser le contrôle
comme tu veux Arty

Je récupère la baguette Magique
Elle ne va pas être déçue
et puis une vengeance peut avoir toutes les couleurs qu'on a envie de lui donner
- # Bloclang, #Calvorio
C'est débile mais c'est un début
Je finis par m'asseoir sur le sol de la grotte
et j'attends

J'passe ma vie à attendre alors il n'y a pas de raison pour que cela change.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Combat dans la Grotte

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 8 sur 9

 Combat dans la Grotte

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.