AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Sports magiques ~¤~ :: Quidditch libre
Page 19 sur 19
Promenade sur le terrain le soir...
Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 17, 18, 19
Josephine Campbell
Gryffondor
Gryffondor

Re: Promenade sur le terrain le soir...

Message par : Josephine Campbell, Mer 18 Jan 2017, 21:13


"Je regarde essentiellement."

Il n’avait pas l’air d’avoir envie de développer plus que cela. Elle ne le connaissait pas, mais elle pouvait déjà être certaine pour le peu qu’elle en ait vu qu’il n’était pas très loquace. Tout du moins avec les personnes qu’il ne fréquentait pas habituellement. Des personnes comme elle.Elle cherchait en vain un sujet de conversation à aborder. Le quidditch c’était fait… Les cours ! Très original. Leurs camarades de classe ! Mais d’abord, il traînait avec qui habituellement ? … La pluie, le beau temps ?!

* Oua !! Tu n’as que ça en stock ma pauvre fille ?*

Elle l’avait vu remonter le col de cape un peu plus tôt. Il devait avoir vraiment froid. En même temps… il pensait à quoi à sortir comme ça en plein mois de janvier ? Ah les garçons… Elle réfléchissait si par le plus grand des hasards, il n’y aurait pas de deuxième écharpe ou paire de gants dans le bordel que contenait son sac, mais non… Il ne fallait pas pousser. Mais il y avait plein de trucs inutiles en revanche !
Jo centra de nouveau son attention de nouveau vers Regulus. Il lui lançait un regard qui semblait dire « Bon on fait quoi maintenant ? On cueille des violettes ? ». Il avait l’air aussi inspiré qu’elle pour faire la conversation. Ou bien il n’en avait rien à faire. Il avait peut être envie d’être seul ou de partir de là.

- En fait j’allais rentrer, alors si tu veux on peut faire le chemin ensemble ?!

*Dis la fille qui flippe à la seule pensée de traverser le parc toute seule la nuit…*

Pour accompagner ses paroles, elle se leva et rajusta son écharpe.  

- Bon j’avoue, en fait j’ai peur que les monstres m’attaquent en chemin. Je ne veux pas trop rentrer toute seule.


Elle avait dit cela sur le ton de plaisanterie, mais elle n’avait pas tellement exagéré. Elle avait peur du noir, pas de là à piquer un sprint entre le terrain et le château, mais pas loin…
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Regulus McKerrell
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Promenade sur le terrain le soir...

Message par : Regulus McKerrell, Sam 21 Jan 2017, 18:08


LA de Josephine Campbell.
_________________________________________________

Regulus prit bonne note des dires de Joséphine et se releva avec tant de hâte qu'il faillit passer par-delà un garde-fou en bois. L'idée même de retrouver la chaleur du château -malgré des courants d'air qui s'infiltraient de temps à autre dans la tour de Gryffondor- fît disparaître sa mine un poil renfrognée. Il partit à la recherche de tous les cols, manches et autres morceaux de tissus qu'il parvenait à attraper et à repositionner pour se protéger du froid. Sa baguette magique à la main, éclairant son chemin il descendit les trois premières marches de l'escalier conduisant à la sortie avant de faire volte-face, il avait comme oublié quelque chose...

"Oui, bien sûr, on rentre tous les deux. Je m'en voudrais que toutes les créatures de la forêt te sautent dessus en chemin..."

Comme si sa présence pouvait changer quoi que ce soit ! Pour la première fois de la soirée, il laissa échapper un petit rire franc à la confession de Joséphine. Regulus marmonna de façon inintelligible quelque du genre "t'en donnerai des monstres..." et la laissa passer devant lui, après tout, vu l'heure avancée, il se pouvait que quelques zanimals viennent leur faire un coucou nocturne.

Monsieur Courage et son Alter Ego quittèrent le terrain à pas plus vifs qu'ils ne l'auraient voulu et n'eurent aucun mal à traverser le parc. Aucune créature magique, aucun dommage, juste un léger sursaut quand ils entendirent le son d'un bruissement de feuilles mais tout le monde il était content ! Les deux gryffondors ne rencontrèrent aucun ennui du nom de professeurs ou de concierge faisant un tour dans les couloirs et atteignirent le septième étage, secouèrent la Grosse Dame qui roupillait, donnèrent le mot de passe et purent entrer dans la salle commune. Le feu avait disparût dans l'âtre, ne restant plus que quelques braises rougeoyantes. Nox -enfin !

Regulus souhaita une bonne nuit à Joséphine dans un bâillement sonore et gagna son pieux, pas mécontent de sa sortie, malgré un manque indiscutable de conversation de sa part... Le sommeil n'eut aucun mal à emporter Regulus dans un monde où des botrucs jouaient de la cornemuse avec leur...

[Fin du RP]
Revenir en haut Aller en bas
Katerina Bennett
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Promenade sur le terrain le soir...

Message par : Katerina Bennett, Lun 24 Avr 2017, 13:56


~ PV Liskuvo Kalsi


Qu'il était agréable de sortir du château et de se retrouver seule ! Cela faisait une semaine que Katerina était arrivée à Poudlard et elle n'avait pas encore eu l'occasion de méditer dans son coin depuis lors. La vie d'un élève en ces lieux n'était pas de tout repos ; du moins était-ce son point de vue, les autres semblant trouver du temps pour leurs loisirs. Peut-être qu'il était encore tôt pour la jeune fille, elle devait trouver son rythme. Ce n'était pas évident, quand on débarquait comme un cheveu dans la soupe, de s'intégrer immédiatement, à moins d'être sociable à 200%. Oh, Kat était amicale et allait vers les gens, mais au château, elle se sentait intimidée. Aussi prenait-elle le temps d'observer avant de faire un faux pas. Mais ce soir, la brune avait envie de s'évader pour faire le point sur cette première semaine dans cette nouvelle école.

Quoi de mieux qu'une bonne balade pour cela ? Encore nouvelle, la jeune lionne n'avait pas vu tous les recoins du château et se demandait même si elle parviendrait un jour à tous les explorer. Poudlard était immense et tellement différent d'Ilvermorny... Cela faisait presque tourner la tête de Katerina, qui s'était déjà perdue plusieurs fois au cours des jours écoulés. Ses pas foulant le Parc, elle espérait ne pas s'égarer à l'extérieur, ce qui serait fâcheux si elle rentrait après l'heure limite. Mais si le domaine était aussi grand que l'était le château, il n'était pas compliqué de repérer ce dernier et d'y retourner au plus vite. Et puis... un peu d'aventure était si excitant ! Kat était d'une nature curieuse et explorer les alentours de Poudlard était une activité enivrante.

Le Parc et le Lac étaient assez banals, bien que très beaux à contempler. La Forêt Interdite avait quelque chose d'attirant mais la Gryffondor n'était pas sûre de vouloir y mettre les pieds alors que le soleil était en phase de se coucher. Peut-être plus tard, si un camarade qu'elle parviendrait à se faire avait envie d'aventure... Se postant un instant après de longues minutes de marche, la brune reprit son souffle et eut un regard circulaire. D'ici, elle pouvait voir tous les lieux qui composaient le domaine. Et là-bas, un peu plus loin, il semblait y avoir des tours... Les gradins du terrain de Quidditch ! Il ne faisait pas partie intégralement de Poudlard puisque les habitants de Pré-au-Lard, par exemple, pouvaient s'y rendre lors des matches officiels de l'école. N'ayant jamais joué à ce jeu, Katerina avait finalement trouvé sa destination de la soirée.

Il semblait n'y avoir pas âme qui vive. Si le Parc était encore envahi par quelques élèves profitant de l'air doux, plus loin c'était autre chose. La jeune sorcière ne put s'empêcher d'avoir un frisson et se frotta les bras pour chasser la chair de poule. Le terrain était impressionnant, plus encore une fois que l'on s'en approchait. Elle se sentait minuscule à côté et se demandait si elle aurait le vertige en haut des gradins. Secouant la tête, Katerina franchit une ouverture et se retrouva rapidement sur le terrain même. Vu de là, le stade était tout autant impressionnant, avec ses trois anneaux de part et d'autre du terrain, là où se trouvaient les buts. Tentant d'imaginer un match se déroulant devant ses yeux, la lionne s'avança et crut distinguer du mouvement.

Elle n'était pas seule. Une silhouette, non pas dans les airs mais à terre, se déplaçait. Assez loin de l'entrée par laquelle Kat était arrivée, il était difficile de la discerner. En plissant les yeux, l'adolescente pensait qu'il s'agissait d'un joueur qui s'entraînait. Il tenait dans sa main quelque chose et la propulsait en avant, un peu comme un joueur de tennis... ou de baseball ! Ce devait être un Batteur. Faisant la moue, la rouge et or se sentait un peu déçue de ne pas pouvoir être seule, vraiment seule. Il ne lui restait plus qu'à faire demi-tour et à se trouver un coin au pied d'un arbre sans personne alentours.
Revenir en haut Aller en bas
Liskuvo Kalsi
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Promenade sur le terrain le soir...

Message par : Liskuvo Kalsi, Mer 26 Avr 2017, 12:25


PV avec Katerina Bennett. LA accordé.

S'entraîner. Utiliser sa batte. Taper dans tout ce qui passe autour, voilà à quoi j'étais rendu depuis quelques jours maintenant. Les matchs de Quidditch prennent beaucoup plus de temps que je ne l'aurais imaginé et si je veux rester au top de la forme faut venir par ici avec ma batte et mon cognard pour pas perdre les pédales. Depuis la dernière fois j'ai appris à enlever ce tic très énervant qui fait que je fais tournoyer ma batte dès qu'il faut taper. Je dois dire que je suis plutôt content du travail psychologique que j'ai fait pour empêcher ça. C'était vraiment énervant.

Mais faut dire que s'entraîner toute la journée ça a du bon. Déjà ça empêche de refaire des erreurs éternellement et ça habitue à tout le temps si je puis dire. Il avait fait plutôt beau aujourd'hui et j'étais en sueur après les longs moment passés seul. La fatigue se faisait ressentir et de même que la nuit pointait le bout de son nez j'avais envie de mettre le mien sous l'eau chaude de la douche. Question de survie en fait. C'est épuisant de faire ça. Encore quelques coups et ensuite on y va.

Je me rends compte qu'en fait y'a pas si longtemps je faisais jamais de Quidditch et cette propulsion dans l'équipe Poufsouffle avait beaucoup changé les choses. Avant être tout seul pour moi c'était long, c'était dur, il fallait trouver des excuses pour éviter que les gens me regarde bizarrement. En même temps comment les blâmer, un jeune gars qui se balade seul et préfère ne jamais sortir parce qu'il n'a pas beaucoup d'amis c'est étrange. Eux ils ne sont pas comme ça, ça se comprend.

Mais maintenant les choses sont différentes. En plus de pouvoir jouer avec un balai et une batte j'ai la responsabilité de préfet qui entre en jeu et fait en sorte que je doive discuter avec la plupart des élèves de ma maison. Ça me fait du bien je crois, ça m'aide à changer les choses en moi et c'est pas pour le plus mal.

Coup dans un cognard.

Pas trop mal ce coup, mais j'ai du mal à vraiment viser avec. C'est plus compliqué que ça en a l'air. Déjà faut bien se placer. Compter sur le cognard pour pas être trop embêtant comme truc et ensuite bien jauger et faire partir dans la direction voulue. Le cognard dans lequel j'ai tapé fonce en direction d'un anneau, c'est bien, c'était cet anneau que je visais. Comme quoi je peux y arriver pendant les matchs aussi à viser ceux qu'il faut. C'est un peu mon rôle, va falloir le faire.

Nouveau coup.

Totalement raté celui-là. Je hausse les sourcils tandis que la balle part dans une direction totalement non voulue, va falloir aller la chercher maintenant. Je soupire un coup, pour la forme, puis me dirige dans la direction de la balle. Pour cette fois le joli lancé est raté, va falloir faire un effort la prochaine fois.

Le trajet paraît long, c'est sûrement du à la fatigue accumulée, mes jambes veulent du repos. En fait je crois que je vais m'arrêter là. Pas la peine d'aller plus loin. Trouver le cognard, puis s'en aller. Lorsque j'arrive pas loin je distingue une silhouette face contre terre qui a l'air de se tenir la tête. Vite, j'accours vers elle pour voir si ça va, elle a du recevoir le cognard dans la tête.

- Mince, je suis désolé j'ai mal dosé mon tir...dis quelque chose, ça va ?

Je me demande quelle douleur peut faire ce genre d'objets dans la tête. J'ai eu la chance de ne jamais en faire l'expérience et je crois que, au vu de la façon dont elle est allongée, je suis bien content de ne jamais avoir eu à le faire.
Revenir en haut Aller en bas
Katerina Bennett
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Promenade sur le terrain le soir...

Message par : Katerina Bennett, Ven 28 Avr 2017, 20:34


LA accordé

Poussant un petit soupir, la rouge et or croisa les bras et s'apprêta à faire demi-tour pour trouver un coin où être toute seule. A la base, si elle était sortie du château en cette soirée, c'était un peu pour ça. Jusque là, tout s'était bien passé ; elle ne s'était pas attendu à ce que le terrain de Quidditch soit occupé. Cependant, Katerina ne put se résoudre à rebrousser chemin si rapidement. Pas du tout joueuse de ce sport très prisé à Poudlard, un sentiment de curiosité la fit rester plantée là à regarder la silhouette se mouver. Elle avait quelques connaissances et savait que c'était un Batteur qui s'entraînait, avec sa batte. Il tapait donc dans un Cognard et à bien y regarder, la brune finit par distinguer la balle enchantée dans les airs, vers le ciel. De sacrées bêtes dangereuses, d'après ce que l'on entendait ! Si on avait le malheur de se faire percuter par l'une d'elles en cours de match, on pouvait risquer de nombreux accidents : os cassés, perte de connaissance, chute... Il fallait être un très bon joueur pour pouvoir dompter de telles balles.

Kat eut un sourire en coin en se disant qu'elle aurait fait une bien piètre Batteuse. Pas la plus sportive de toutes, elle aurait été incapable de frapper assez fort dans un Cognard pour l'envoyer sur une autre trajectoire. Ce n'était apparemment pas le cas de ce joueur, qui semblait très bien s'en sortir. Quel poste aurait été fait pour la Gryffondor ? Peut-être Gardienne, ce n'était pas encore trop difficile ; du moins s'en sortait-elle parfaitement au soccer, ce qui n'était pas vraiment du pareil au même. Plongeant dans ses souvenirs non-maj' de matches, la jeune sorcière eut un pincement de nostalgie. C'était le bon vieux temps, et elle se surprit à manquer cruellement de ce sport. Y avait-il d'autres joueurs de soccer dans l'école ? Auquel cas, peut-être pourraient-ils former une équipe pour l'amusement et...

BONG !

Des étoiles dansaient devant ses yeux tandis qu'elle se redressait tant bien que mal sur le sable du terrain. Toussotant, la lionne s'assit sur son séant et s'ébroua, la tête entre les mains. C'était comme si un marteau tapait à l'intérieur de son crâne - encore que jamais cela ne lui était arrivé. Katerina gémit sans s'en rendre compte et respira profondément. Plusieurs secondes s'écoulèrent, lui laissant le temps de reprendre ses esprits. Bordel ! Elle était sagement occupée à penser quand une forme sombre avait jailli de nulle part. La jeune fille avait eu à peine le temps de s'écarter mais le Cognard l'avait touchée suffisamment pour la mettre à terre et la sonner un moment. Grognant sous la douleur et l'étourdissement, plus que pour la surprise, elle se frotta la tête. Mais bizarrement, c'était au nez qu'elle avait le plus mal pour le moment : du sang coulait sur son menton.

« Mince, je suis désolé j'ai mal dosé mon tir...dis quelque chose, ça va ? » résonna une voix tout près d'elle. Cela lui permit de revenir totalement à la réalité et de prendre conscience de ce qui l'entourait. Premier fait : elle était assise par terre, couverte de sable et de terre battue. Deuxième fait : elle avait mal à la tête et son nez en avait pris pour son grade, son sang s'échappant en un léger flot qui n'allait pas tarder à se tarir - Katerina était connue pour coaguler rapidement. Troisième fait : le garçon qui venait de lui parler était le responsable de cet accident. La jeune sorcière leva la tête vers lui et se releva lentement en titubant un coup. Plus par déséquilibre que par réelle envie de faire mal, elle se jeta sur lui. « Idiot ! Espèce d'idiot ! » cria-t-elle d'une voix faible en le tapant de ses petits poings.

Il était un peu plus grand qu'elle et certainement plus costaud. Néanmoins, avec l'adrénaline libérée par le contre-coup, la lionne montrait bien ses crocs. Elle parvint à le toucher une fois avant que ses jambes ne tremblent et la fasse tomber à genoux. Heureusement que la terre était molle... Kat grogna et jeta un œil au garçon qui avait reculé de quelques pas, se tenant le nez entre ses mains. Ayant un éclair de lucidité, la brune eut l'impression d'avoir déjà vu sa tête quelque part. Le Chemin de Traverse ! « Eh ! T'es le vendeur des Halles ! » Ce qui était indéniable, elle avait la mémoire des visages.
Revenir en haut Aller en bas
Liskuvo Kalsi
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Promenade sur le terrain le soir...

Message par : Liskuvo Kalsi, Dim 30 Avr 2017, 14:23


Oups. Oups. Oups. J'ai blessé quelqu'un, qui me dit rien assise comme ça par terre. Si ça se trouve c'est une prof que j'ai blessé comme ça. Ou alors quelqu'un d'important. Pas que les élèves ne le soient pas mais certains méritent quand même quelques coups dans la tête de temps en temps. Alors ça me dérangerait moins d'avoir une idée de qui est cette personne, avant de m'excuser et tout. D'accord c'est très hypocrite mais faut dire que le monde marche comme ça. Y'a pas à dire, je serais beaucoup plus sage dans le cours du professeur qui aurait pris un cognard, faut pas abuser. Par contre si c'est le gars qui fait l'idiot en cours à chaque fois bah je m'en vais maintenant sert à rien de rester. Enfin ça c'est pas vraiment possible puisque c'est une fille par terre, mais vous avez compris.

Elle se redresse finalement, le sang coulant depuis son nez. Bon pour la prof ou personne haut gradée dans le système hiérarchique de ce pays c'est raté. C'est juste une fille que j'ai l'impression d'avoir déjà vu, une connaissance de loin quoi. Rien de plus. Je porte la main à ma baguette avec dans l'idée de la soigner puis de m'en aller tranquillement mais j'ai rien le temps de faire qu'elle me saute dessus en m'insultant.

- Idiot ! Espèce d'idiot !

Elle balance ses poings un peu partout tentant sûrement d'évacuer la peur et la douleur de la plus simple des manières, en faisant mal à l'autre. Heureusement pour moi c'est pas très précis parce que elle vise pas trop le visage. Je la laisse faire quelques secondes sous le coup de la surprise avant de me prendre un poing en plein dans le nez. Ouille. Je fais un pas en arrière en me tenant le nez entre les mains. C'est douloureux ça par contre.

Un coup d'oeil sur mes paumes m'apprend que ça saigne pas. Ça fait juste vachement mal et puis c'est tout. Tant pis pour elle si elle veut un sort de soin maintenant. Je vais pas aider plus que ça une personne qui fait mal aux gens comme ça. Non mais elle se prend pour qui là ? Les yeux embués de larmes, parce que dans le nez ça fait mal, je lui lance un regard noir.

- Eh ! T'es le vendeur des Halles !

Oh c'est une cliente ! Pour ça qu'elle me disait quelque chose. Maintenant elle est à genoux sur le sol et en bien mauvaise situation. Je me mets à sa hauteur, accroupi, laissant mon pauvre nez tranquille. Il doit être bien rouge maintenant. Bon d'accord elle me dit quelque chose qui se ramène aux Halles, mais n'empêche, je suis énervé là. Qu'elle s'attende pas à ce que je sois tout gentil d'un coup.

- Et alors ?! C'est une raison valable pour me foutre ton poing dans la figure alors que j'allais te soigner ?

Au lieu de me frapper elle aurait pu juste dire que ça allait pas et passer directement à sa dernière phrase, on se serait facilité la vie. Mais faut toujours que les gens sur réagissent dans ces conditions. C'est juste un nez qui saigne et une petite douleur. Des cognards on en prend tout le temps durant un match et personne ne s'en est jamais plaint. Enfin si on s'en plaint mais on continue quand même. Là c'est pareil, qu'elle continue à vivre sans s'énerver. Me fatiguent ces jeunes.

- Bon au final ça va ? Tu veux que je te soigne ou ça ira ?

Dernière concession pour elle, je lui propose ça et ensuite je la ramène à son dortoir. D'ailleurs j'pense que le coup sur la tête lui a pas fait que du bien parce que cette histoire aux Halles je m'en rappelle pas des masses, je serais incapable de dire ce qu'elle a acheté et pourtant je me rappelle souvent des clients. Soit elle m'a vraiment pas marqué et c'était une vente tranquille soit elle est pas du tout venue, à voir.
Revenir en haut Aller en bas
Katerina Bennett
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Promenade sur le terrain le soir...

Message par : Katerina Bennett, Ven 05 Mai 2017, 12:59


Recevoir un Cognard en pleine tronche n'était pas plaisant du tout. Heureusement, la balle magique n'avait fait que l'effleurer, la brunette mue par un réflexe de survie lorsqu'elle avait vu la forme sombre filer droit sur elle. Le point d'impact, si l'on pouvait le qualifier ainsi, se situait entre la joue gauche et le nez mais c'était surtout ce dernier qui était douloureux. Un filet de sang moyennement abondant coulait depuis ses narines jusqu'à son menton, allant jusqu'à tacher le col de son pull rouge trop large. Le temps que Katerina reprenne ses esprits, il avait déjà commencé à sécher - elle devait être belle ainsi ! A genoux dans le mélange de terre battue et de sable que constituait le terrain de Quidditch, la jeune sorcière sentit que sa lucidité lui revenait, tandis que le visage du garçon qui se trouvait devant elle lui demeurait familier. Oui, c'était le vendeur des Halles.

« Et alors ?! C'est une raison valable pour me foutre ton poing dans la figure alors que j'allais te soigner ? » Et elle se rendit compte de ce qu'elle avait fait quelques secondes plus tôt. Sonnée et endolorie, la rouge et or s'était ruée sur l'autre qui s'était approché et qui, apparemment, était le responsable de l'accident. Avec ses petits muscles, Kat n'avait pas pu lui faire grand mal ; néanmoins, aléatoirement, son poing était parvenu à son nez avant qu'elle ne vacille, prise d'un léger vertige, les jambes tremblotantes. Le marteau à l'intérieur de sa tête continuait de taper mais l'instant de confusion était passé. Elle avait reconnu le garçon. « Oh ! » s'exclama l'adolescente, ne trouvant rien à répliquer. Celle-ci écarta les mains de sa tête et, tout en se relevant, frotta le sang qui lui coulait, maintenant beaucoup moins, sous le nez - de toute façon, son pull était foutu, à moins d'utiliser un bon Recurvite.

D'accord, elle y avait été un peu fort en s'attaquant à lui. Il n'avait sûrement pas fait exprès de lui envoyer le Cognard en plein dans le lard et en plus, il était venu rapidement s'enquérir de son état. Il s'était même excusé et projetait apparemment de la soigner en remarquant ses maux. La manche plaquée sous son nez, Katerina le détailla un moment. Il était en effet plus grand qu'elle - au moins une dizaine de centimètres - et beaucoup plus costaud. Dans la lumière de cette soirée, il était difficile de dire quelle était la couleur de ses yeux, partiellement cachés de toute façon par ses cheveux châtain. Il était de fait plutôt pas mal comme garçon. « Bon au final ça va ? Tu veux que je te soigne ou ça ira ? » demanda-t-il, l'air exaspéré. La brune essuya le sang et fit une grimace.

« Non, merci, mais je crois que mon pull ne s'en remettra pas. » fit-elle dans une tentative d'humour. En vérité, la jeune fille s'en fichait pas mal de ses vêtements ; s'ils étaient sales, tant pis, ça se lavait ! La situation était peut-être un peu différente puisque c'était actuellement son sang qui avait sali son pull. Le pire, c'était son pull préféré depuis qu'elle avait reçu quelques années plus tôt et cela lui pinçait un peu le cœur quand même qu'il ait été victime de ce méfait. Katerina haussa les épaules en observant sa manche et reporta son attention sur le garçon. « Désolée de t'avoir frappé, au fait, j'étais un peu dans les vapes et il fallait que je me défoule. » Pour certains, ça n'expliquait ni n'excusait pas un tel comportement sauvage. Pour la Gryffondor, c'était tout à fait légitime. Même si c'était un accident, elle avait été blessée et elle avait bien le droit de se défouler sur le responsable, quand bien même il s'était excusé.

Kat baissa les yeux sur la batte qu'il tenait dans sa main et la désigna. « Moi c'est Katerina. T'es joueur de Quidditch, alors ? Ne le prends pas mal mais je crois que tu dois encore t'entraîner à viser... » La brunette eut un petit rire malicieux. Ils ne se connaissaient pas mais elle espérait que ses paroles ne seraient pas trop mal pris ; elle n'avait pas voulu paraître insolente ni insultante. « Mon nez s'en souviendra quand je te regarderai jouer... » Encore faudrait-il que Katerina assistât à un match de Quidditch ! Il fallait pour ça insister et la traîner jusqu'aux gradins.
Revenir en haut Aller en bas
Liskuvo Kalsi
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Promenade sur le terrain le soir...

Message par : Liskuvo Kalsi, Mer 10 Mai 2017, 20:00


Son expression de surprise à pour effet de me surprendre à mon tour. Comment ça "Oh !" ? Je suis un peu perdu ce soir. La fatigue de l'entraînement et mes neurones défaillantes doivent rentrer en ligne de compte à ce sujet. Toujours est-il que j'ai du mal à interpréter ce qu'elle cherche à dire. Sûrement qu'elle pensait pas que je réagirais comme ça.

Son pull est foutu dit-elle, un regard vers ce dernier indique qu'en effet il a pris un peu et que c'est pas vraiment le genre de choses qu'on exhibe comme ça dehors, on peu en conclure qu'elle risque pas de porter ça quelque part. Mais y'a sûrement moyen de le nettoyer en quelques sorts, faudrait qu'elle aille demander.

- Vois avec ta maison, je suis sûr que ça se lave ou quelque chose comme ça.

Mon regard se porte sur mes propres vêtements en me demandant ce qu'on fait sans magie pour que ce soit propre. Sûrement une technique moldu comme une autre qui demande du temps et plus d'énergie que de raisons. On pourrait les aider un peu ça leur ferait pas de mal. On se met à 15 et on lave tous les vêtements des londonniens en une soirée si ça se trouve. Je doute qu'ils soient plus sales que nous, sûrement la même chose.

- Désolée de t'avoir frappé, au fait, j'étais un peu dans les vapes et il fallait que je me défoule.

Je hausse les épaules, elle m'a fait mal c'est vrai mais comme elle dit, elle devait se défouler, j'imagine que c'est à peu près normal. Même si c'est pas très sympa c'est pas comme si je lui avais rien fait quoi. Un petit coup de temps en temps je peux accepter. Je lui lance un regard compatissant. Je comprends, tant pis pour moi, j'aurais du faire plus attention.

- Moi c'est Katerina. T'es joueur de Quidditch, alors ? Ne le prends pas mal mais je crois que tu dois encore t'entraîner à viser...Mon nez s'en souviendra quand je te regarderai jouer...

Hmmm. Ça par contre c'est bizarre comme phrase, je pince les lèvres, un peu vexé. D'accord j'en ai raté un mais juste avant mon tir était parfait. J'aimerai bien la voir avec une batte dans la main et un cognard qui arrive en plein vers nous. Le mieux c'est juste de balancer la batte, soit ça touche soit ça touche pas au final, c'est toujours mieux que l'option "tomber de son balai à cause de la douleur.". Enfin pour moi c'est ça, le choix n'est pas très compliqué dans ce cas là.

- J'ai fait ce que je pouvais.

La phrase est baragouinée au possible, faute de trouver une répartie cinglante je préfère me cacher derrière la phrase pour donner l'illusion que j'ai pas pu contrôler d'une façon ou d'une autre. Puis au pire, si ça l'enchante de penser que je suis pas très doué c'est tant mieux pour elle. Par contre elle a dit qu'elle regardait jouer. Si ça se trouve c'est de la jalousie mal placée pour ceux qui font du Quidditch. On va dire que c'est ça, parole rassurante dans mes oreilles.

- Tu joues un peu ? Je veux dire...au Quidditch ?

Air détaché, envie de monter sur le balai pour lui montrer que je sais tirer. Mon orgueil a pris un coup et il a envie de prendre revanche. La méchanceté gratuite au final c'est vraiment ce qui passe le plus rapidement dans la tête d'un homme piqué au vif. D'ailleurs je lui ai même pas donné mon nom. Elle c'est Katerina comme elle a dit, déjà c'est plus anglais que mon prénom, on va pas juger.

- Ah d'ailleurs je me suis pas présenté, je suis Liskuvo !

Le ton se veut plus amical, autant pas qu'elle me déteste maintenant alors que y'a moyen de s'amuser par la suite sur le terrain.
Revenir en haut Aller en bas
Katerina Bennett
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Promenade sur le terrain le soir...

Message par : Katerina Bennett, Jeu 18 Mai 2017, 12:39


La jeune fille porta une nouvelle fois la main à son nez et le palpa délicatement. Il lui faisait mal mais il n'avait pas l'air cassé, fort heureusement. Décidément, sa première semaine à Poudlard se terminait en beauté ! Elle devait écrire une lettre à ses parents afin de leur raconter ses aventures, si tant est qu'elle en eût, cette petite rencontre ferait donc partie du courrier. Bien évidemment, Katerina n'avait pas envie de les inquiéter et se demanda donc si c'était une bonne idée de leur en parler... En même temps, elle n'avait rien à leur cacher et elle n'était pas en mille morceaux. Le joueur de Quidditch aurait pu faire pire ! « J'ai fait ce que je pouvais. » fit-il, les lèvres pincées, comme si la remarque de la brune l'avait piqué au vif. Mince, ce n'était pas le but recherché. Elle avait là l'occasion de construire son premier lien à Poudlard et voilà que ça ne se présentait pas bien. Kat fit la moue et rajusta machinalement les manches de son pull. Après tout, ce n'était pas de sa faute s'il avait raté son coup... cela pouvait arriver même aux meilleurs joueurs, non ? Elle lui adressa un petit sourire contrit.

« Tu joues un peu ? Je veux dire...au Quidditch ? » demanda le garçon. Kat ne savait pas comment elle devait prendre cette phrase dite pourtant d'un air qui se voulait détaché. Soit il avait dit ça par curiosité en réponse au fait qu'elle avait évoqué le fait de venir le voir jouer, soit il était vraiment piqué par la réplique et voulait lui lancer comme un défi de faire mieux que lui. La brune renifla doucement. Comment dire ? Si elle aimait le sport malgré qu'elle ne soit pas la plus sportive de tous, le Quidditch, elle n'en était pas particulièrement friande. A la limite, regarder ne lui poserait a priori pas de souci mais... Voilà, elle avait une sorte de blocage avec ça. « Ah d'ailleurs je me suis pas présenté, je suis Liskuvo ! » ajouta le Batteur d'un air un peu plus enjoué. La Gryffondor sourit et croisa les bras, shootant dans un caillou invisible.

« Eh bien, Liskuvo, nous ne sommes pas aussi appréciants du Quidditch en Amérique. » dit-elle en observant le terrain et les gradins. En effet, bien que le sport fût de renommée internationale, il n'y avait pas un tel engouement aux Etats-Unis comme il en existait ici. « Bien sûr, on y joue mais personnellement, je ne suis pas douée. » Bon, à vrai dire, la jeune fille n'avait jamais réellement mis du cœur à l'ouvrage lors des cours sportifs, ne s'intéressant pas spécialement à celui-ci. En revanche, elle était une championne au soccer, attaquante de pointe. Il y avait cependant également un autre sport qui pouvait plaire à Katerina, même s'il ressemblait au Quidditch. « Par contre, tu me verrais jouer au Quodpot ! » fit-elle en écartant les bras. « C'est plus amusant et plus pressant que le Quidditch. Tu connais ? Si tu veux, on pourrait y jouer. » En effet, le but de ce jeu était de lancer le Quod dans un pot avant qu'il n'explosât dans les mains du joueur. Autant dire la pression ! Mais il était très amusant d'y jouer et cela faisait longtemps que la rouge et or n'en avait pas eu l'occasion. Et puis, si Liskuvo n'était pas un trop mauvais joueur de Quidditch, il s'en sortirait bien au Quodpot...
Revenir en haut Aller en bas
Liskuvo Kalsi
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Promenade sur le terrain le soir...

Message par : Liskuvo Kalsi, Mar 23 Mai 2017, 18:09


Un sourire de sa part, je me fais tout de suite plus curieux, on dirait qu'elle avait attendu cette question toute sa vie, c'est assez marrant à voir les changements d’expression aussi rapide, je pensais pas que ce serait aussi drôle à voir. Je me demande bien ce qu'elle a derrière la tête. Elle me dit qu'ils ne jouent pas au Quidditch en Amérique, ça veut dire qu'elle est américaine ça, mon talent de déduction est réellement au plus haut en ce moment.

Du coup une fille américaine qui est en train de me faire de la culture générale sur son pays, ils n'aiment pas trop le Quidditch eux. C'est intéressant, mais alors à quoi peuvent-ils bien jouer ? La réponse est évidemment dans la phrase d'après, c'est bien ça m'évite de devoir la poser, elle me facilite la vie la petiote. Ils jouent donc au Quodpot, je n'ai aucune foutue idée de ce que peut bien être ce sport, ça commence pareil donc ça doit être basé sur le même principe mais ensuite, aucune idée. Je ne connais pas mais je veux bien jouer, ça doit pas être beaucoup plus compliqué.

- Le Quodpot ? Connais pas, c'est quoi ?

J'aime découvrir de nouvelles choses dans le genre, surtout si c'est quelque chose de sorcier, encore si ça avait été un sport moldu...bof pas grand chose à faire, mais un sport sorcier inconnu c'est trop trop bien ça. Vraiment hâte d'en savoir plus pour qu'on puisse s'y mettre, j'imagine qu'on a pas de quoi en faire ici par contre, c'est assez fâcheux, faudrait aller voir autre part, je sais pas trop où d'ailleurs, mais quelque part doit y avoir.

- Tu sais où on pourrait y jouer ? Ça me tente bien d'essayer !

Bon je risque de pas être très bon mais ça vaut le coup d'essayer, rien que pour rendre compte d'un nouveau sport, ça peut être sympa d'essayer quelque chose de nouveau pour s'entraîner. Si c'est quelque chose de très sportif qui demande une bonne coordination et des bons réflexes en entraînement avant un match ça peut être sympa, j'en parlerais avec Anthony, pour qu'on soit plus performants ce serait bien parce qu'en ce moment c'est pas du feu de dieu ce qu'on propose.

Ce serait marrant que ce soit une parfaite inconnue à qui j'ai envoyé un cognard dans la tête qui devienne d'un coup la sauveuse d'une saison de match, faudrait la remercier et tout, ce serait embêtant. Je me vois mal remercier quelqu'un qui a essayé de me frapper, mais ça peut changer si elle est gentille, encore faudrait-il que ce soit possible.

- Tu as l'habitude d'y jouer ? Si c'est le cas c'est pas du jeu ! Je vais être nul...

Ouai je me défile un peu, pour qu'elle me laisse une chance au début pour que je prenne mes marques, c'est important pour mon orgueil et tout, qu'elle soit sympa.
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Ester Pasca
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Promenade sur le terrain le soir...

Message par : Rachel Ester Pasca, Mer 05 Juil 2017, 21:51


RP avec Isolde et Elrin
LA mutuel

Une heure, deux heures d'entraînement. Ça n'empêchait pas de se louper en plein match. S'endurcir elle en avait besoin, pour mieux protéger les siens. Un mois, deux mois de pur malheur, il y avait toujours quelque chose qui n'allait pas. Devenir plus forte elle en avait besoin, il n'y avait que comme cela qu'elle tiendrait ses promesses.

Bien haut perchée dans le ciel, Ester virevoltait, tournait et accélérait. Ce n'était pas un vrai cognard, mais c'était mieux que rien. De toute manière c'était principalement sa précision qu'elle devait travailler. L'équilibre ça allait, la vitesse ça allait. Peut-être qu'un jour elle s'essayerait au Bludger Backbeat, mais pour le moment il était sans doute préférable de se contenter de frapper par l'avant. D'autant que, n'importe qui pouvait venir et se prendre le cognad, puisque le terrain ne lui était pas réservé. En fait, elle ne pourrait faire quelques expérience que lorsque le couvre-feu aura sonné, mais ce n'était pas avant plusieurs heures. Kholov n'était peut-être pas réapparu depuis l'attaque, mais ce n'était certainement pas cela qui empêcherait la verte de profiter de ses avantages.

- 'ttention !

De justesse, la batteuse rattrapa le faux cognard pour le relancer au loin. Elle était vraiment stupide cette balle pour confondre ainsi un élève à terre et un joueur sur son balai. Ester se posa donc tout naturellement sur le sol et sortie sa baguette pour arrêter la balle avant qu'elle ne fasse de nouveau des misères.

- Désolée,
dit-elle simplement en rangeant sa batte avant le cognard ainsi que ses protections.

Elle ne pourrait de toute manière plus s'entraîner maintenant qu'il y avait quelqu'un. Peut-être irait-elle faire une balade ? Parce qu'il faisait beau et que voler lui occupait l'esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Isolde Hawkes
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Promenade sur le terrain le soir...

Message par : Isolde Hawkes, Jeu 06 Juil 2017, 15:17


Après plusieurs semaines de temps pluvieux et maussade, les beaux jours semblaient enfin vouloir revenir. Comme à son habitude, Isolde passait la plupart de son temps libre seule, à explorer les moindres recoins du château, à dévaliser les cuisines de l'école, à se promener dans le parc ou encore à venir épier les joueurs de quidditch qui s'entraînaient sur le terrain. La première année rêvait d'essayer d'enfourcher un balai, mais malgré sa discrétion, elle n'avait jamais réussi à suivre les équipes jusqu'au bout pour voir où ils rangeaient leurs montures aériennes. C'était donc toujours avec une pointe d'envie que la jeune Gryffondor les observait filer dans les airs et mettre au point des tactiques pour s'améliorer.

Ce jour-là, Isolde n'avait pas particulièrement envie de se poser dans la salle commune en attendant l'heure du repas. En sortant de cours, elle se contenta donc de déposer ses affaires dans le dortoir avant de redescendre en quatrième vitesse pour aller faire un tour dehors. Sa course fut ralentie par quelques élèves qui traînaient sur son passage et plusieurs volées de marches qui tournicotaient dans la cage d'escalier. En jouant des coudes et en attendant plus ou moins patiemment d'emprunter les marches, Isolde arriva au pied du château. Elle sentit le soleil de fin d'après-midi lui réchauffer le visage.

Alors qu'elle pensait d'abord se promener au bord du lac, la Gryffondor eut envie de faire un tour sur le terrain de quidditch. À cette heure, aucune équipe ne devait s'entraîner mais la petite sorcière se plaisait à contempler le terrain et imaginer qu'un match se déroulait devant elle et qu'elle en était la spectatrice privilégiée. Il lui sembla que l'endroit était désert car elle n'aperçut pas l'élève de Serpentard qui s'élançait dans les airs. De même, elle vit à la dernière seconde qu'un cognard fonçait droit sur elle.
— 'Ttention ! entendit Isolde qui, par réflexe, porta les mains à son visage et tenta vainement de se relever. Elle regarda l'élève renvoyer la balle au loin.
— Nan mais ça va pas ! s'exclama la Gryffondor, partagée entre la frayeur, l'agacement et l'admiration.
— Désolée.

Isolde se releva tandis que la Serpentard rangeait tout son matériel. Elle s'approcha de la jeune fille. Celle-ci était plutôt ronde, elle avait de longs cheveux bruns et affichait une mine légèrement rougie par l'effort. Son regard lui paraissait à la fois espiègle et mystérieux. La Gryffondor resta quelques secondes à observer sa camarade qui devait avoir entre seize et dix-sept ans. Elle avait l'impression de l'avoir déjà vue quelque part. Quand son aînée retira ses protections, elle découvrit une brûlure à l'avant-bras gauche qui lui fit se rappeler immédiatement pourquoi son visage lui disait quelque chose. Le regard de la première année s'illumina :
— Tu serais pas dans l'équipe de quidditch de Serpentard, toi ? demanda-t-elle. J'étais allée voir votre match contre les Gryffondor.

La première année ne lui en voulut plus du tout. Elle soutint quelques secondes le regard de sa camarade avant d'aviser le balai qui était posé à ses pieds.
Revenir en haut Aller en bas
Elrin Eredin
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Promenade sur le terrain le soir...

Message par : Elrin Eredin, Sam 15 Juil 2017, 23:01


[RP avec Isolde Hawkes et Rachel Ester Pasca - LA mutuel]

Le baptême de l'air


S’emparer d’un balai après quelques coups de baguette ne lui avait pas demandé beaucoup d’efforts. Le corps enseignant croyait-il les élèves assez peureux pour ne pas saisir l’opportunité d’un vol gratuit quand elle se présentait ? Si cette hypothèse était fondée, alors il commettait une grossière erreur…

Car les professeurs ne connaissaient visiblement pas encore Elrin Eredin, la fusée du collège !

Pourtant, elle avait décoré le Saule Cogneur comme un sapin de Noël au cours de sa troisième année. A la clé, elle avait eu une petite discussion mémorable avec la directrice des Gryffondor, rien que ça ! Deux ans plus tard, elle avait pris l'apparence d'un enseignant et dansé la macarena au milieu du stade de Quidditch alors rempli. Et la série ne s'arrêtait pas là. La sorcière éclata de rire en se rappelant la consternation qui avait peint les visages sur le moment. Trop bon !

Balai en main, Elrin traversa la porte gigantesque qui délimitait l’entrée du château. Ses yeux firent aussitôt le point. Ciel clair, ensoleillement léger et vent inexistant. Parfait.


- Parfait ! répéta-t-elle en écartant les bras vers un monde qu’elle seule devinait. Toi et moi, on va s’amuser, ajouta-t-elle en caressant son butin du bout des doigts. Pour l’occasion, je vais t’appeler Beau Bâton. Allez, en selle !


Et, d’un coup de pied vigoureux, elle s’élança dans les airs après avoir enfourché le balai. Telle une torpille, elle fendit l’éther en poussant des cris de joie. Ses muscles délassés lui semblèrent flotter dans un courant de plénitude tandis qu’Elrin décrivait des figures alambiquées, ravie d’avoir la tête en bas et un regard nouveau sur ce monde terrestre qu’elle venait de quitter. Enveloppée dans un écrin doux et familier, elle avait l’impression d’être inaccessible, de frôler plus que jamais la liberté dont elle s’était éprise…

Ses arabesques la conduisirent vers le stade de Quidditch, dont les hauts gradins tendus d’étoffes bariolées dénotaient avec la végétation alentour. Elle l’avait rejoint spontanément… Son instinct, si semblable à une entité autonome qui la guidait, l’étonnait parfois. A leur tour réveillés par un sens primitif, ses yeux accrochèrent l’éclat de plusieurs robes sur la pelouse. Deux très exactement.


Mais plutôt que de rejoindre ces deux partenaires - ou ennuis – potentiels, Elrin louvoya discrètement entre les tours qui émergeaient des gradins, jusqu’à être assez proche du binôme pour voir et entendre ce qui se passait :

- Tu serais pas dans l'équipe de Quidditch de Serpentard, toi ? J'étais allée voir votre match contre les Gryffondor.


Une fillette, dont la chevelure crépue évoquait sans mal des origines africaines ou insulaires, conversait d’un air intéressé avec… Rachel ! Comme quoi, le hasard faisait bien les choses. Sa camarade batteuse ferait une équipière de choix pour une petite séance… si jamais elle acceptait. Désormais convaincue qu’elle pouvait se montrer sans risque, Elrin quitta sa cachette et accéléra.

- SALLLLUUUUTTTTT LEEEEEES FILLLLLEEEEESSSS !


Chantonnant presque,  les bras levés en signe de victoire, elle rejoignit les deux comparses et freina au dernier moment pour se réceptionner en saut périlleux grâce à l’impulsion du balai. Elle chancela une fraction de secondes puis se stabilisa avec un grand sourire à l’attention de Rachel et la jeune inconnue. Sa chevelure, alors mi-longue, cingla l’air et pailleta l’herbe verdoyante de reflets roux. Un tatouage en forme de Phénix soulignait la fragile robustesse de son avant-bras gauche, épousant les gestes de chaque muscle et tendon avec un tel réalisme qu’il en paraissait vivant.

- Mon sensei dirait sans doute que cet atterrissage manquait de grâce, mais il avait lui-même la délicatesse d’un champ d’ortie et, de toute façon, il n’est pas là, souligna-t-elle en parlant aussi bien aux filles qu’à elle-même. Alors comme ça, on improvise une petite sauterie aérienne sans moi, Rachel ? Tu me présentes ton amie ?

Elle guetta la réponse, un doigt sur les lèvres tandis qu'elle affichait une curiosité amusée.
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Ester Pasca
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Promenade sur le terrain le soir...

Message par : Rachel Ester Pasca, Sam 12 Aoû 2017, 19:58


Sorry... :mm:

La verte leva les yeux au ciel lorsque la petite s'agita pour protester. Ce n'était pas de sa faute ce qui était arrivé. Quand on se rend sur un terrain de Quidditch, on doit s'attendre à prendre des coups. Pas de quoi foueté un Dragon. Alors Ester ne preta pas attention à la jeunette et préféra ranger son matériel. Elle le fit jusqu'à ce qu'elle remarqua qu'on la dévisageait.

- Tu serais pas dans l'équipe de quidditch de Serpentard, toi ? J'étais allée voir votre match contre les Gryffondor.

Ester leva un sourcil. C'était la première fois que cela semblait intéresser quelqu'un. Elle acquiesça pour seul réponse, attendant d'en entendre plus. Et "plus", ce fut une voix familière. Elrin. Toujours la même énergie et un flot impressionnant -étrange aussi- de parole. A croire qu'elles étaient de grandes amies.

- J'là connais pas, rectifia-t-elle simplement, bien consciente qu'elle passait pour quelqu'un de froid. En ce qui concerne ton atterrissage, c'était un peu trop à mon goût. Tu devrais d'avantage te concentrer sur ton jeu dans les airs que sur tes acrobaties.

Taquinerie lié à une rivalité saine entre leur deux équipes. Ester adorait vraiment les lions. Cependant, la verte était d'avantage intéressée par le tatouage de la rouge que par son exubérance. Alliée ? Ou simple dessin sur la peau ? C'était devenue presque une obsession d'e trouver, il allait falloir qu'elle se calme.
Revenir en haut Aller en bas
Isolde Hawkes
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Promenade sur le terrain le soir...

Message par : Isolde Hawkes, Dim 13 Aoû 2017, 13:13


— Tu serais pas dans l'équipe de quidditch de Serpentard, toi ? J'étais allée voir votre match contre les Gryffondor.

Isolde eut droit à un bref hochement de tête pour seule réponse. C'était la première fois qu'elle avait l'occasion de parler de quidditch à une personne qui s'y connaissait et qu'elle avait vue à l'œuvre. Beaucoup de questions commençaient à se bousculer dans sa tête. Depuis combien de temps faisait-elle du quidditch ? Comment avait-elle été recrutée ? Quel poste préférait-elle ? Possédait-elle son propre b…
— SALUUUUT LEEEEEES FILLEEEEES !

Une chevelure aux reflets roux fonçait droit sur le duo, bras fièrement tendus, avant d'exécuter une pirouette plutôt bien maîtrisée. Une entrée remarquable et remarquée ; Isolde appréciait peu les personnes qui se mettaient ainsi en avant, mais elle fut bien obligée de reconnaître que l'arrivée de l'acrobate ne manquait pas de style. Celle-ci commenta avec humour son saut périlleux. Finalement, elle ne frimait pas tout à fait ; dotée d'une grande auto-dérision, la nouvelle venue dégageait quelque chose de solaire. En général, Isolde restait à l'écart des personnes un peu trop démonstratives mais l'équilibriste ne semblait pas superficielle pour autant ; au contraire, son visage fin et sympathique ainsi que son regard espiègle laissaient transparaître une personnalité spontanée et naturelle.
— Alors comme ça, on improvise une petite sauterie aérienne sans moi, Rachel ? demanda-t-elle à l'adresse de la Serpentard. Tu me présentes ton amie ?
— J'la connais pas, répondit aussitôt la joueuse sur un ton qui eut pour effet de rafraîchir immédiatement l'atmosphère. En ce qui concerne ton atterrissage, c'était un peu trop à mon goût. Tu devrais davantage te concentrer sur ton jeu dans les airs que sur tes acrobaties.

Le contraste entre les personnalités des deux amies était tout à fait saisissant. Même Isolde, qui n'était pourtant ni souriante, ni avenante, eût été incapable de se montrer désobligeante auprès de la jeune fille rousse. La première année toisa la Serpentard et prit la défense de sa camarade :
— Nan moi j'ai bien aimé. Elle sourit avant de désigner Rachel avec le menton. On se connaît pas, non. Je m'appelle Isolde. Tu joues au quidditch aussi ? Je ne t'ai jamais vue, t'es dans quelle équipe ?

En dépit de la froideur de Rachel, Isolde était ravie d'être en compagnie de ses deux aînées. Elle détestait se sentir nettement inférieure aux autres mais elle vit là l'occasion rêvée d'accomplir ce qu'elle brûlait de faire depuis plusieurs mois : son baptême de l'air. Vu son caractère de cochon, la Serpentard n'accepterait sans doute jamais de laisser la rouge et or enfourcher sa monture. En revanche, l'autre adolescente le lui permettrait peut-être.
— J'aimerais bien essayer de voler, raconta Isolde en se frottant nerveusement la nuque. Vous pouvez m'apprendre ? Enfin, pas les trucs dingues que vous savez faire. Juste décoller un peu.

La jeune élève regarda successivement ses interlocutrices dans les yeux. Elle était déterminée mais n'osa pas s'approcher davantage des balais. Elle resta à une distance respectable, consciente que sa situation, en quelque sorte, lui échapperait pendant quelques instants.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Promenade sur le terrain le soir...

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 19 sur 19

 Promenade sur le terrain le soir...

Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 17, 18, 19

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Sports magiques ~¤~ :: Quidditch libre-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.