AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Sports magiques ~¤~ :: Quidditch libre
Page 20 sur 20
Promenade sur le terrain le soir...
Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 18, 19, 20
Rachel Ester Pasca
Serpentard
Serpentard

Re: Promenade sur le terrain le soir...

Message par : Rachel Ester Pasca, Lun 04 Sep 2017, 18:01


LA d'Elrin.

Ester se laissa un peu trop longtemps déconcentré à son goût. Ce n'était après tout qu'une simple image tatoué et elle pouvait avoir autant de signification que l'oiseau avait de plumes. Il allait vraiment falloir qu'elle se calme avec sa paranoïa et ses théories du complot. Heureusement pour la verte, la petite n'était pas en reste. Au fond, sa détermination était assez louable. Beaucoup de première année se serait simplement carapaté devant la froideur dont la verte avait fait preuve. Pas elle. Ce n'était peut-être pas grand chose pour la plupart des gens, mais pour Ester c'était plus. Et sans entrer dans les détails, elle s'inquiétait déjà.

- Je m'appelle Isolde. Tu joues au quidditch aussi ? Je ne t'ai jamais vue, t'es dans quelle équipe ?

Ah. C'était peut-être le bon moment pour s’éclipser non ? Isolde était de toute évidence en bien meilleure compagnie avec Elrin. Celle-ci ne tarda d'ailleurs à se présenter à son tour avant de répondre gentiment aux questions qu'on lui posait. La verte resta donc muette en attendant de trouver ce qu'il convenait de faire. De toute manière son prénom avait déjà été évoqué. Enfin l'ancien... Cela vallai-il la peine qu'elle le relève ?

- Ester, annonça-t-elle alors avec un petit signe de la main. Pas Rachel.

Regard en coin vers Elrin. Elle ne lui en voulait pas, même si elle était persuadée qu'elle l'avait fait exprès. Sans doute avait-elle compris lors d'une de leur précédente rencontre que cela était un point sensible. Sans doute voulait-elle s'amuser, mais il n'y avait aucune intention de faire du mal. Enfin pas en apparence. Si tel était le cas, Elrin cachait bien son jeu. Quoi qu'il en soit ! Il devenait évident que la verte avait décidé de rester finalement. Être en contacte avec deux rouge aussi fougueuse et pleine de vie ne pourrait que lui faire du bien. La brebis suis toujours le troupeau, ressemble toujours au troupeau. C'était ça son réel pouvoir magique !

- J'aimerais bien essayer de voler. Vous pouvez m'apprendre ? Enfin, pas les trucs dingues que vous savez faire. Juste décoller un peu.

Ester lâcha son premier petit sourire. Isolde n'aimerait surement pas au vu de son caractère, mais la dernière année trouvait la demande assez adorable pour dire vrai. Voler, tout le monde en rêvait. Elle-même en avait rêvé un jour, avant de réussir. Alors, et comme les jours étaient sombres ces derniers temps, la brune se dit que ce serait une bonne chose, de réaliser un rêve. Donner un peu de joie. Du courage, de l'espoir. Juste un balai. Étonnamment, elle fut donc la première à répondre, bien que personnellement elle ne doutait pas de l'intérêt que porterait Elrin à ce petit jeu.

- Prend le mien, il est plus stable que ceux de l'école.

Ester lui tendit son balai. Puis quelques protections, au-cas-où. Oui, très rassurant.

- En cours, on nous apprend normalement à appeler le balai à nous mais... entre-nous ce n'est pas très utile doooonc... J'te propose de simplement enfourcher le balai et de t'élancer. Elrin et moi on te suivra... Si jamais tu tombes.

La verte haussa les épaules avec un sourire espiègle. Néanmoins elle restait parfaitement sérieuse, le truc sur un balai c'est qu'il n'y a toujours un risque de glisser, surtout au début. D'ailleurs, Elrin se chargea de la mettre en garde. Et alors que la batteuse s'élançait dans les airs avec un balai d'entrainement en compagnie d'une bien gentil adversaire, elle se demandait combien de temps mettrait Isolde à les rejoindre. Un mettre au-dessus du sol, c'était pas mal pour commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Isolde Hawkes
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Première année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Promenade sur le terrain le soir...

Message par : Isolde Hawkes, Mar 05 Sep 2017, 16:41


Rachel ne s'appelait pas vraiment Rachel. La petite rouge et or leva un sourcil quand la Serpentard corrigea son amie et prononça son prénom :
— Ester. Pas Rachel.

Isolde fut stupéfaite de la brièveté des phrases de la joueuse. Était-elle elle-même si déplaisante lorsqu'elle s'exprimait par monosyllabes ? Il fallait qu'elle interroge sa mère et sa sœur à ce sujet, quoique cette dernière fût bien capable de répondre par l'affirmative rien que pour l'embêter.

Cédant à l'irrésistible tentation de demander à ses camarades si elles voulaient lui apprendre à voler, bien qu'elle se doutât que Rachel – Ester – refuserait en bloc, Isolde tenta sa chance.
— J'aimerais bien essayer de voler. Vous pouvez m'apprendre ? Enfin, pas les trucs dingues que vous savez faire. Juste décoller un peu.

Petit moment de silence. La première année regardait exclusivement la jeune fille rousse, dont elle ignorait encore le prénom. Pourtant, ce n'est pas la Gryffondor qui lui répondit en premier. Isolde se retourna en entendant la voix d'Ester ; celle-ci lui tendait un balai.
— Prends le mien, il est plus stable que ceux de l'école.

La néophyte écarquilla les yeux et resta béate un instant avant de se ressaisir. Vraiment, elle acceptait ? Elle allait donc voler pour de vrai ? Elle hésita avant d'attraper la monture qu'on lui prêtait si gentiment. Elle dut également enfiler quelques protections. Dans son empressement, elle s'emmêla les pinceaux et dut s'y reprendre à plusieurs reprises pour mettre correctement les coudières, épaulières, genouillères ainsi que le casque. Elle se sentait maladroite dans cette forteresse de cuir mais elle était bien obligée de se protéger. Tandis qu'elle se préparait, sa tutrice émeraude et argent lui donna quelques détails.
— En cours, expliquait-elle, on nous apprend normalement à appeler le balai à nous mais… entre nous ce n'est pas très utile doooonc… J'te propose de simplement enfourcher le balai et de t'élancer. Elrin et moi on te suivra… Si jamais tu tombes.

Isolde acquiesça et décocha un sourire intimidé. Le regard adressé par ses deux comparses l'aida à trouver un peu de courage. Son cœur commençait à battre très fort dans sa poitrine et elle sentait presque sa tempe heurter le bord du casque. Elle enfourcha le balai et rassembla ses forces. Elle devait être ridicule de l'extérieur, et en même temps cette situation lui rappelait l'époque où sa sœur et elle jouaient aux sorcières, chevauchant fièrement la serpillière en faisant des tours de salon. L'abat-jour en verre qu'elles avaient un jour renversé s'en souvenait d'ailleurs très bien.

La Gryffondor n'avait toujours pas bougé. Donc là, 'faut que je m'élance ? répéta-t-elle intérieurement. Enfin, elle se décida. Serrant le manche bien fort, elle jeta un dernier coup d'œil à ses camarades. Elrin lui conseilla de faire attention à ne pas glisser, mise en garde à laquelle Isolde répondit par un bref hochement de tête. Puis l'acrobate s'envola aux côtés d'Ester.

La jeune Gryffondor était désormais seule au sol. Elle ne pouvait plus reculer. Voulant imiter ses monitrices, elle plia les genoux, prête à bondir, et sauta en frappant énergiquement la terre avec le pied.
— Ça marche pas ! s'exclama-t-elle, à moitié pour elle-même. Il était d'ailleurs probable que les filles fussent trop loin pour l'entendre. Bon, je réessaie…

Elle ferma les yeux et se concentra. Elle fit quelques pas et avait probablement l'air stupide mais elle avait de tout cœur envie de réussir. Elle se voyait déjà filer sur le terrain de quidditch, échangeant adroitement le souafle avec ses coéquipiers ou donnant d'impressionnants coups de batte pour envoyer les cognards en direction des membres de l'équipe adverse tandis que la foule en délire scandait son prénom avec ferveur tout en agitant des banderoles.

Stop. Cette fois j'y vais. Mains fermement agrippées au balai. Regard droit. Démarche à peu près assurée. Grande inspiration. Vigoureux coup de talon.

Isolde sentit son poids s'alléger. La Gryffondor ouvrit les paupières, regarda en bas. Elle était à au moins… cinq centimètres du sol. L'apprentie tenta de relever légèrement le manche afin de pointer un peu plus vers le haut. Elle était tellement concentrée sur sa manœuvre qu'elle en oublia de bien serrer les cuisses et de maintenir sa prise du manche. Au moment où le balai commença à partir tout doucettement dans les airs, Isolde glissa et atterrit mollement sur les fesses. Son destrier retomba quelques mètres plus loin, amorti dans sa chute par l'herbe moelleuse.

La Gryffondor lança un regard désolé aux deux consœurs… avant de lâcher un petit cri, enchantée par sa minuscule victoire. Elle plaça les mains autour de sa bouche pour amplifier sa voix et demanda à Ester et Elrin davantage de conseils pour mieux réussir sa prochaine tentative.
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Ester Pasca
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Promenade sur le terrain le soir...

Message par : Rachel Ester Pasca, Sam 09 Sep 2017, 13:07


Le balai n'était pas aussi confortable que le sien, mais elle s'y faisait doucement. Ester éprouvait soudainement beaucoup de respect pour ces joueurs de Quidditch qui faisaient les matchs ou même les entraînements avec les balais de l'école, faute d'en posséder un eux-même.  Se positionnant un peu comme un fauve sur sa branche, la verte s'étala sur le manche en attendant que quelque chose ne se produise. Soit rien, soit un premier décollage. A bien y réfléchir, Elrin et elle venait de faire une erreur en montant aussi haut dans les airs. C'était un peu condescendant de leur par non ?

- Tu ne crois pas qu'on est trop haut pour elle ?

Ester regarda la petite se débattre sans prêter attention à lionne qui volait à ses côtés. Allez savoir pourquoi, la verte l'imaginait bien rétorquer que si Isolde était vraiment une rouge et or, elle n'aurait pas peur de monter si haut. Pour autant, et alors que la première année peinait encore sur le sol, Ester ne pouvait s'empêcher de s'inquiéter. C'était un point de sa personnalité qu'elle ne réussissait jamais à faire taire. Peu importe qui elle avait en face d'elle.

Quand Isolde réessaya, la verte laissa le soin à Elrin de jouer les supportrices. Ester ne scandait des encouragements que lorsque cela était nécessaire. Soit jamais. A moins que toute une foule ne fasse comme elle, ce qui n'était plus vraiment arriver depuis qu'elle assistait aux matchs depuis son balai et avec une batte à la main. Et lorsque la petite se mit à glisser, Ester resta une nouvelle fois silencieuse, laissant Elrin lui consigner de s'accrocher plus fort. Comment était-elle tombée ?

La première année lança d'ailleurs un regard navré à ses deux professeurs du dimanche tandis qu'elles se dépêchaient d’atterrir pour l'aider à se relever. Enfin, Elrin l'aida. Ester se contenta de rappeler son balai d'un coup de baguette. Les cris de joie de la petite étaient néanmoins démesuré. Elle n'avait pas réussi à voler. Juste tomber sans que l'on ne sache comment. Et tandis qu'Elrin s'appliquait à lui donner de vrai conseil, comme de mieux se tenir, ne pas monter trop haut d'un coup, mieux serrer les cuisses, Ester préféra y aller de sa petite plaisanterie. C'était dans des moments comme cela qu'elle se trouvait beaucoup de ressemblance avec son père.

- Décoller, ça sera suffisant.

Et ne plus tomber, parce que dans les airs, tu lâches, tu tombes. Ce n'était pas plus compliqué que cela. Ester lui redonna alors le sien, enfourcha celui de l'école sans pour autant décoller.

- On recommence. Laisse le balai monter tout seul, ne cherche pas à le diriger.
Revenir en haut Aller en bas
Isolde Hawkes
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Première année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Promenade sur le terrain le soir...

Message par : Isolde Hawkes, Sam 09 Sep 2017, 17:20


Les deux amies avaient rejoint Isolde au sol. Cette dernière les avait regardées atterrir avec beaucoup d'admiration ; cela semblait si facile pour elles, presque inné. Elle eût bien pu ressentir une pointe d'envie si elle n'avait pas jeté un coup d'œil au balai qui gisait au loin, n'attendant qu'elle pour s'envoler vers d'autres cieux. Tandis qu'Elrin s'employait à lui dispenser de précieux et utiles conseils notamment quant à sa posture et à sa façon de tenir le balai, la Serpentard se contentait de lui donner des consignes évidentes.
— Décoller, ça sera suffisant, disait-elle avec un humour pince-sans-rire.
— Haha, très drôle ! rétorqua ironiquement Isolde.
— On recommence. Laisse le balai monter tout seul, ne cherche pas à le diriger.

Heureusement qu'elle s'était rattrapée. Bien que la première année fût d'humeur légère et enthousiaste, elle était capable de démarrer au quart de tour et de s'énerver au moindre désagrément. Rachel partit récupérer le balai resté à terre et le confia de nouveau à Isolde. Malgré ses railleries et ses airs un peu hautains, l'adolescente semblait avoir foi en son élève puisqu'elle acceptait de lui prêter son propre matériel ; elle lui faisait donc confiance.

Les deux tutrices enfourchèrent de nouveau leurs montures mais ne décollèrent pas immédiatement – elles attendaient probablement Isolde. Celle-ci hocha la tête avant de les imiter. Cette fois, elle ne regarda pas par terre et essaya de se positionner sur le balai de la manière la plus instinctive possible. Elle tenait le manche avec fermeté mais gardait une certaine souplesse dans les poignets. Comme le judogi de mon adversaire, compara-t-elle en se remémorant ses entraînements de judo. Elle serra bien les jambes une fois le coup de talon parti. Le destrier volant se laissa faire sans rechigner. Il s'éleva en douceur dans les airs. Il prit de l'altitude. Deux mètres, puis cinq, puis dix… La cavalière ne comptait plus. Elle n'avait jamais eu le vertige. Au contraire, elle adorait l'adrénaline procurée lorsqu'elle surplombait le vide.

N'ayant pas les filles dans son champ de vision, Isolde avait l'impression d'être seule au-dessus du monde. Le ciel ne lui avait jamais semblé aussi magnifique qu'en cette fin d'après-midi-là. Le soleil n'allait pas tarder à décliner, répandant une aura au croisement entre le rouge, l'orange et le rose. Quelques nuages planaient paresseusement au-dessus du terrain de quidditch. L'un d'eux ressemblait à mustang en plein galop.

Heureusement que les protections l'abritaient du vent frais car il faisait plutôt froid, là-haut. Mais le panorama était superbe. Isolde chercha ses monitrices du regard en prenant soin de ne pas se pencher afin de ne pas piquer vers le sol. Elle n'avait pas peur mais l'excitation et le froid commençaient à raidir ses muscles. Après avoir immobilisé son balai elle ne sut trop comment, Isolde lança à ses aînées d'un air fier :
— Pas mal, hein ? Une lueur étrange habitait son regard. On fait la course ?
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Ester Pasca
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Promenade sur le terrain le soir...

Message par : Rachel Ester Pasca, Mer 13 Sep 2017, 15:39


La petite décolla plutôt facilement cette fois ce qui n'était pas pour déplaire à Ester qui ne s'était jamais réellement considérée comme un bon professeur. En réalité, elle savait qu'elle était généralement tout l'inverse alors cette petite réussite la rendait fière, même si elle partageait la récompense avec Elrin.

Ce qui rendait l'exercice particulièrement difficile pour la verte, malgré son expérience sur un balai, c'était justement son expérience. Après toutes ces années -elle avait commencé un poil plus tard qu'Isolde-, après tous ces matchs, Ester avait oublié comment elle faisait. Elle le faisait, voilà tout.

Suivant la petite de près avec Elrin, la dernière année voyait le sol s'éloigner avec plus d’appréhension que d'ordinaire. En bonne mère poule, la distance qui les séparait de leur point de chute était sans doute un peu trop éloigné pour elle. Isolde venait après tout de tomber sans qu'on ne sache trop comment. Et la voilà déjà qui voulait faire une course ! Ester se sentit obligée d'y mettre le holà avant qu'Elrin ne l'encourage -elle n'avait encore rien fait, mais on sait ce que deux lionnes ensemble pouvait donner.

- Wow, wow, wow ! Doucement, t'es sur mon balai j'te rappel.


Il était hors de question que son balai ne se casse, il y aurait bientôt des matchs. La née-moldue pivota alors pour se mettre devant la première année. Histoire de s'assurer qu'elle ne partirait pas en trombe sans prévenir. Elle ou Elrin d'ailleurs. C'était réellement le genre de comportement un peu déraisonné que la verte lui imaginait bien. De cette manière, elle pouvait aussi et surtout voir ses deux camarades dans les yeux. Pour parler c'était toujours plus agréable.

- Et je ne veux pas être responsable de ton séjour à l'infirmerie non plus.

Miss-Rabat-joie était de retour. La sorcière savait pertinemment que cela ne lui ferait très certainement pas gagner en popularité, mais encore une fois : elle s'en fichait. C'était grâce à ce genre de prudence qu'il ne lui était jamais rien arrivé de grave -hormis lorsqu'il y avait un mangemort dans les parages. Et ceux qui lui reprochait une vie trop fade, pas assez folle...N'étaient que des personnes qui ne l'a connaissait pas. On ne vous a jamais appris à ne pas juger sur les apparences ?

- Mais si tu veux on peut slalomer entre les tours pour que tu apprennes à te diriger et si tu t'en sors bien et qu'il nous reste du temps, on pourra même se faire passer le souaffle.

Arrêtez donc de la regarder comme cela ! Tempérer, c'était son deuxième prénom.
Revenir en haut Aller en bas
Isolde Hawkes
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Première année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Promenade sur le terrain le soir...

Message par : Isolde Hawkes, Ven 15 Sep 2017, 10:07


— On fait la course ?
— Wow, wow, wow ! Doucement, t'es sur mon balai j'te rappelle.
— Et toi t'es une poule mouillée !

Isolde toisa Rachel avec un air de défi et esquissa un sourire désinvolte. Elle s'apprêtait à partir à toute vitesse lorsque la Serpentard se plaça bien devant elle afin de la dissuader de faire quoi que ce fût que la jeune lionne pourrait sans doute regretter ensuite. Mais la rouge et or s'en moquait éperdument et voulait n'en faire qu'à sa tête.
— Et je ne veux pas être responsable de ton séjour à l'infirmerie non plus, prévint la jeune fille.
— Quelle froussarde ! Isolde ne reculait devant rien et ce n'est pas cette brunasse pulpeuse qui allait l'intimider.
— Mais si tu veux on peut slalomer entre les tours pour que tu apprennes à te diriger et si tu t'en sors bien et qu'il nous reste du temps, on pourra même se faire passer le souafle.

La Gryffondor resta immobile, les yeux rivés dans ceux de Rachel. C'était une proposition plutôt honnête et la première année dut reconnaître que l'idée la séduisait. Cependant…

La lionçonne serra le manche plus fort encore et, agissant selon son instinct, piqua vers le sol pour pouvoir passer sous Ester et ainsi lui échapper. Elle modifia vite sa trajectoire en se redressant et fila au triple galop. Le vent glacé lui piquait les joues et elle entendait les attaches des protections claquer contre ses jambes et le bord du casque. La téméraire jeta un coup d'œil à ses condisciples et entreprit de faire des tours de terrain en pépiant d'un air victorieux. Elle se pressa plus encore contre le manche pour gagner en vitesse. Dis donc, c'est que je m'débrouille bien ! se vantait-elle intérieurement en affichant un air arrogant. Elle filait à toute allure et ne cessait d'accélérer et d'accélérer encore. Elle se sentait libre et invincible. Heureuse.
— Vous me rattraperez jamais ! beugla-t-elle à l'adresse des filles.

Et elle en était persuadée. Elle ne faisait qu'un avec la flèche de cristal et se sentait parfaitement en confiance. Dans un geste totalement imprudent, elle tendit le bras et s'amusa à se rapprocher le plus possible des gradins afin d'effleurer la toile.
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Ester Pasca
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Promenade sur le terrain le soir...

Message par : Rachel Ester Pasca, Ven 22 Sep 2017, 10:31


La demoiselle jouait avec le manche en bois de son balai d'emprunt pour évacuer son agacement. Elle hésita un instant à rattraper le manche de la première année pour la garder près d'elle, à lui envoyer un sort pour la faire s'arrêter, lui montrer pourquoi elle avait été prise au poste de batteuse plutôt qu'à un autre porte, parce que la petite méritait bien après tout une petite leçon. Toute aussi adorable qu'elle pouvait être avec sa mine réjouie et ses cheveux aux vents.

Les sorciers, et surtout les plus jeunes, avaient la fâcheuse tendance de croire que rien ne pouvait jamais leur arriver. La magie arrangerait tout de toute manière. Ils étaient fort, très fort, trop fort. Du moins le pensaient-ils jusqu'à ce qu'un malheur arrive. En l’occurrence, Isolde ne craignait pas grand chose avec Elrin qui lui collait au train. Ester pensait d'avantage à d'autres danger. Bien plus sombre qu'une chute d'un balai ou d'un bras qui se casse parce que l'on a mal évaluer la distante entre notre bras et le mur. Et si Isolde réagissait comme cela pour une simple course... Il y avait a craindre qu'elle soit de ces aventureux qui n'hésitent pas à se battre. Combien de première année était déjà mort en croyant être de taille face à un mage noir ?

- Vous me rattraperez jamais !


Faux. Parce qu'Elrin était à ses côtés depuis un moment, mais sans doute ne l'avait-elle pas remarqué. Ester quant à elle n'avait pas bougé de sa place aérienne, elle observait la course avec attention. Des fois qu'il faudrait intervenir. Puis, après deux ou trois tours, la verte décida de rappeler à la petite lionne que le balai qu'elle utilisait lui appartenait. C'était sans doute d'avantage son côté protectrice qui parlait -plutôt que son orgueil-, mais la dernière année n'aimait pas l'idée avoir été dupée. Même si sa protégé du soir se débrouillait bien.

- Accio flèche de cristal.

La balai changea alors de direction sans qu'Isolde ne commande rien et à ralentir pour venir se s'arrêter devant sa propriétaire. Buste droit, regard inexpressif. Elle hésitait encore sur la marche à suivre. Laisser s'exprimer Ester... ou Rachel.
Revenir en haut Aller en bas
Isolde Hawkes
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Première année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Promenade sur le terrain le soir...

Message par : Isolde Hawkes, Mar 10 Oct 2017, 16:46


J'ai un peu tardé, désolée !
Elrin, t'as disparu ? x)

Dans un geste totalement imprudent, Isolde tendit le bras et s'amusa à se rapprocher le plus possible des gradins afin d'effleurer la toile. Elle n'était à présent qu'à quelques centimètres du tentateur tissu. Encore un effort et elle pourrait le sentir réellement sous ses doigts légèrement engourdis par le froid. Mais c'était sans compter sur Madame Rabat-Joie qui mit très vite fin à l'attitude aussi insolente qu'insouciante de la jeune rouge et or. Sans comprendre ce qui lui arrivait, Isolde se sentit soudain perdre le contrôle du balai. Elle serra fort le manche et son visage crispé laissait transparaître sa peur. Elle tourna la tête et aperçut Elrin l'espace d'un instant avant de s'en éloigner à grande vitesse. Vain réflexe, elle tendit la main vers son aînée Gryffondor, tel un lionceau cherchant la présence rassurante de sa mère à l'approche d'un violent orage.

Emportée par une irrésistible force, Isolde peinait à rester à califourchon sur la flèche de cristal et crut à plusieurs reprises qu'elle allait tomber. Elle aperçut enfin Rachel dans son champ de vision. Elle allait l'appeler à l'aide lorsqu'elle plissa les yeux et identifia l'objet qu'elle tenait dans sa main. C'était la Serpentard qui l'attirait à elle ! Toute trace d'inquiétude disparut pour laisser place à une moue boudeuse que souligna un regard bien noir adressé à Rachel.

Sous l'effet encore prégnant de l'adrénaline, Isolde allait ensuite faire preuve d'une très grande mauvaise foi, celle qui la caractérisait bien et qui avait le don d'exaspérer sa mère au plus haut point. La lionçonne oublia que le balai ne lui appartenait pas, que son comportement eût pu lui être fatal, qu'elle se devait de respecter ses aînées, et encore bien d'autres évidences qu'elle se refusa à reconnaître. Juste par principe. Parce que c'était trop bien et qu'elle en voulait à Rachel de l'avoir arrachée à ce beau rêve. Elle bougonna.
— T'es pas sympa, je maîtrisais parfaitement la situation ! T'es qu'une froussarde, voilà tout.

Elle croisa les bras, ce qui ne fit qu'accentuer sa réaction puérile et décrédibiliser ses paroles. Dans ce brusque mouvement, elle manqua de basculer et d'être entraînée dans une chute mortelle. Elle se rattrapa in extremis et sentit son cœur battre à tout rompre dans sa poitrine.
— Tu vois, à cause de toi j'ai failli tomber.
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Ester Pasca
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Promenade sur le terrain le soir...

Message par : Rachel Ester Pasca, Dim 15 Oct 2017, 16:46


La verte laissa la petite se plaindre comme elle l'entendait. Les mots, ces mots-là en tout cas n'atteignait pas la conscience d'Ester. En revanche, le cœur meurtri de Rachel n'y était pas insensible. La douleur, n'avait cependant rien à voir avec le contexte. Elle avait l'habitude de ce genre de reproche, souvent on lui en avait voulu d'avoir essayé de brider la vie des autres. Mais elle avait toujours été convaincu que ce n'était que pour leur bien, qu'elle avait raison. D'ailleurs elle le pensait toujours.

Ester admettait sans peine que bien souvent elle n'avait pas assez profité à cause de la peur, plus souvent qu'elle ne se l'admettrait jamais elle avait été jalouse du courage des autres. Cette peur l'avait pourtant préservé pendant longtemps. Jusqu'à ce qu'elle accepte de se battre plutôt que de se cacher. Le courage lui causait tant de souffrance ces derniers temps. Ester détestait Isolde de se croire ainsi invincible.

- T'es tombée parce que tu ne te tenais plus Miss je maîtrise.


Le regard de la dernière année était aussi sombre que celui de la première année. Peut-être plus, parce qu'il y avait l'expérience qui allait avec. Et toujours cette peur. Elrin était restée un peu en retrait depuis qu'Ester avait usé de la magie pour interrompre la course. Elle devait sentir que ce qui allait suivre ne l'a concernait pas. Ou peut-être ne voulait-elle simplement pas se prendre la tête, ne pas avoir à choisir... et elle avait bien raison.

- Et tu apprendras que je ne suis pas froussarde, mais prudente. C'est grâce à ça que je suis en vie et c'est parce que cette qualité manque cruellement aux mômes dans ton genre qu'il y a autant de drames dans nos rues !

La verte aurait aimé regretter cet éclat de voix soudaine, mais à voir Isolde si sûre qu'elle et si jeune, Ester ne pouvait s'empêcher de l'imaginer étendue sur le parvis elle aussi. Comme tous ces enfants qui avaient cru pouvoir faire face. Tous ceux qui avaient cru à tord que rien ne pouvait leur arriver, sous prétexte qu'ils étaient sorciers. Mais les monstres aussi étaient sorciers. Et même la magie ne ramenait pas les morts lorsque ceux-ci se rompaient le coup lors d'une chute en balai.

Ester fit descendre les deux balais pour poser le pied à terre.


HRP : Les morts ne sont pas nécessairement due aux MM's, même si Rachel le pense.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Promenade sur le terrain le soir...

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 20 sur 20

 Promenade sur le terrain le soir...

Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 18, 19, 20

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Sports magiques ~¤~ :: Quidditch libre-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.