AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Sports magiques ~¤~ :: Quidditch libre
Page 21 sur 21
Promenade sur le terrain le soir...
Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 19, 20, 21
Lorelaï Peony
Modération GSerdaigle
Modération G
Serdaigle

Re: Promenade sur le terrain le soir...

Message par : Lorelaï Peony, Mar 03 Juil 2018, 23:20


Ethan, en bon professeur, vérifia les sangles de la blonde, puis la regarda avec un air satisfait. Ils étaient apparemment fin prêt pour ce premier cours de vol. Combien de cours fallait-il pour être aussi bon que l'aiglon ?
Lorelaï répondit au sourire de son ami. Il lui garantissait qu'ils voleraient en basse altitude pour commencer, ce qui soulagea Lorelaï même si elle s'en doutait évidemment.

Le jeune homme se mit à descendre les marches en direction du terrain et la bleue le suivit. Une fois en bas, il lui donna une paire de lunette qui devait la protéger du vent et du soleil. Lorelaï hocha la tête. Le moment fatidique arrivait. Son cœur battait à tout rompre, mais elle gardait la tête claire. Elle avait hâte de léviter, même juste un peu.
Ethan enfourcha alors son propre balais et lui montra la marche à suivre : une mais sur le manche, ne pas oublier les reposes pied, pointer le manche légèrement vers le haut, taper du pied. Le balais fonctionne à l'instinct, cette idée plu directement à Lorelaï. L'osmose entre un balais et un voltigeur devait être parfaite.
L'aiglon tapa alors du pied et prit quelques centimètres en hauteur. Même si ce n'était pas la première fois que la blonde voyait quelqu'un s'envoler, cette fois elle ouvrit la bouche, ébahie. Dans quelques instants ce serait elle qui léviterait à quelques centimètres au-dessus du sol.

Le jeune homme reposa pied à terre et il regarda Lorelaï qui se mordait la lèvre inférieur en souriant, un air particulièrement enfantin sur le visage.
- Je suis prête !

Il compta jusque trois, et quand le feu vert fut prononcé, Lorelaï tapa du pied, un peu fort puisqu'elle s’éleva assez brusquement du sol, d'à peine quelques centimètres. Le balais tangua un peu, tandis que la blonde tentait de se souvenir des indications, vers le haut pour monter - mais elle voulait plus monter - vers le bas pour descendre - mais elle était bien là - penser à l'instinctif pour diriger le balais - mais elle voulait pas bouger -
- Hiiii ! émit-elle pour tout commentaire.

Au bout de quelques secondes d’équilibrisme, Lorelaï se décida finalement à rabaisser son balais vers le bas, un peu brutalement encore, vu qu'elle dut faire quelques pas pour pas se casser la figure.
- Hiiii ! Je l'ai fait ! T'as vu ?! T'as vu ?!
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Ethan Turner
avatar
Modération RPGSerdaigle
Modération RPG
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Promenade sur le terrain le soir...

Message par : Ethan Turner, Mar 28 Aoû 2018, 15:04


La jeune femme, visiblement surexcitée par cette première occasion à voler, avait finalement quitté le sol, de quelques centimètres seulement., en suivant la technique que l'aigle venait de lui montre. Ethan avait accompli la même manoeuvre que la blonde, s'appliquant pour se repositionner au même niveau qu'elle, de sorte à ce que la jeune femme le sente bien présent à ses côtés. L'exercice avait duré ainsi quelques secondes, pendants lesquels l'aiglonne semblait se transformer en équilibriste.

Les deux bleus et bronzes s'étaient ensuite reposés au sol, Lorelaï la première, de façon assez brusques pour une si petite descente. Rien de tout ça ne semblait par contre affecter l'humeur de la blondinette, qui avait exclamé sa fierté sans aucune gêne. Ethan s'était rapproché afin d'être aux côtés de la demoiselle, lui adressant le large sourire d'un professeur s'amusant des réactions de son élève.

-Bravo! T'as bien fait ça pour une première fois, tu n'es même pas tombé, plusieurs diraient que c'est un bel exploit en soi. Tu va voir, le balai c'est un peu comme faire de la bicyclette en fait; au départ tu peux avoir de la difficulté à garder ton équilibre, mais à un moment tu vas y arriver sans les mains! Enfin, je me suis jamais vraiment rendu là, pour la bicyclette, mais je connaissais quelques personnes qui y arrivaient...

Ethan tentait de faire un parallèle avec quelque chose avec quoi sa comparse devait forcément être à l'aise, vu ses origines moldus. C'était par contre un peu un coup à l'aveuglette, comme le brun ne savait pas si sa consoeur de maison conservait de bon souvenir de ce loisir moldus. Le jeune homme décida alors d'enchaîner assez rapidement, ne souhaitant pas s'attarder sur sa petite enfance; c'était Ethan après tout, parler de lui ne figurait toujours pas dans ses passe-temps favoris.

-Bref, maintenant que tu as plané de tes propres ailes, tu te sens d'attaque pour un exercice un peu plus poussé? Rien de bien méchant encore hein, juste se déplacer tranquillement vers l'avant. Tu peux garder la même altitude que tu avais, si tu t'y sentais plus en sécurité; pour l'instant la hauteur ne reste pas très utile. Par contre, si tu te sens aventureuse et souhaites monter un peu plus haut, fais bien à ta guise, je serai là pour veiller à ce que tu ne te fasses pas mal, peu importe la hauteur que tu atteindras. Avait-il dit, un sourire bienveillant s'affichant désormais sur son visage.

Le bleu et bronze avait enfourché de nouveau son balai, avant de recommencer ses explications.

-Pour la suite, si ça tu veux bien me regarder, je te le montrerais avant de te laisser t'élancer. Alors, je te ferais refaire le même début d'exercice, donc taper de ton pied droit au sol, moins fort cette fois, dit-il, accomplissant le geste par la même occasion, s'élevant de nouveau à la hauteur des yeux de Lorelaï. Y aller plus doucement va t'aider à garder ton équilibre, tu va voir, ton décollage va vite devenir plus harmonieux comme ça. Alors, une fois que tu as atteint la hauteur désirée, toujours en élevant ou en rabaissant ton manche, et que tu as réussi à stabiliser ton balai, je veux que tu penches légèrement ton corps pas en avant, te rapprochant ainsi du balai.

Puis, le poursuiveur s'était de nouveau exécuté, adoptant une position semblable à un motocycliste de course moldu. Son balai restait imperturbable, droit comme la flèche d'un arc fraichement tendu. La manoeuvre demandait beaucoup de concentration au bleu, puisqu'il n'avait pas l'habitude de rester dans cette position sans s'envoler à toute vitesse, tout particulièrement au dos de ce balai-là. C'est donc après avoir pris une bonne respiration que le brun repris sa position assise, avant de continuer :

-Ensuite, il ne te restera plus qu'à accompagner ce mouvement d'un désir d'avancer. Comme un peu tout le reste avec les balais, ça se fera du côté de ton ressenti, tu n'auras donc pas trop besoin d'y réfléchir longtemps, voire pas du tout. Tu vas t'en rendre compte par toi-même, mais en te penchant en avant, tu vas légèrement faire basculer le point de gravité de ton balai, c'est pourquoi généralement on se penche en même temps qu'on désire avancer; la poussée est suffisante pour te garder pleinement en équilibre.

Le jeune homme avait marqué une courte pause dans ses explications, afin de s'assurer que sa consoeur de maison arrivait toujours à suivre, et pour lui permettre de poser des questions si ce n'était pas le cas. Une fois tout cela bien assimilé, l'enseignant d'un jour avait finalement repris là où il était rendu:

-Pour commencer, essaie de faire deux mètres de distance environ, en ligne droite, avant de décélérer pour une première fois, histoire de t'assurer que tu y arrives bien et que tu connais bien le principe. Redresse ton corps lorsque tu décélères, puisque la balance de ton balai va changer de nouveau en perdant de la vitesse. Pour t'arrêter, essaie de graduellement ressentir le besoin d'aller de moins en moins vite jusqu'à atteindre l'arrêt complet; de cette façon, tu ne t'arrêteras pas brusquement, et ce sera beaucoup plus agréable pour toi. Une fois que tu auras été en mesure d'avancer et de freiner une première fois, il ne te restera plus qu'à réessayer sur une plus longue distance, pour te rendre... disont jusqu'aux buts, de ce côté du terrain, avait-il dit, en pointant de la main les tiges soutenant les anneaux dorés, à sa droite. Bon, je te montre, et après je reviens pour le refaire avec toi!

Ethan avait laissé son corps s'incliner légèrement par-devant, action qui concordait avec l'initiation du mouvement du balai, qui filait, doucement, droit devant lui. Ce n'est qu'au bout de quelques mètres que le bleu s'était redressé, immobilisant doucement son fidèle destrier, tel qu'il l'avait plus tôt décrit. L'aigle avait ensuite lancé un rapide regard à l'étudiante avant de se concentrer de nouveau sur le reste du chemin à accomplir pour se rendre jusqu'aux buts, dans une nouvelle ligne droite qu'il avait parcourue à une vitesse moins ennuyeuse. À peine immobilisé au pied des buts que déjà Ethan reprenait son envol pour aller rejoindre sa camarade.

Un peu ennuyé par ces dernières manoeuvres fort simples pour un pilote d'expérience tel que lui, le bleu s'était permis quelques fantaisies sur le chemin du retour, s'élevant notamment à grande vitesse dans les airs, avant de redescendre en décrivant de grands cercles autour de son amie. S'immobilisant auprès d'elle, le jeune homme lui avait lancé un sourire coupable avant de se laisser tomber de son balai, allant rejoindre l'apprentie voleuse là où figurait le point de départ imaginaire de ce second exercice.

-Tu es prête? Je ne donnerai pas de signal cette fois, je veux que ça vienne de toi, et que tu te sentes le plus à l'aise possible. Tu as déjà franchi une grande étape, tu peux avoir confiance en toi, et sinon bah ait confiance en moi; je suis là pour veiller à ce que tout se passe bien et je ne compte pas faillir à ma tâche. Avais-tu dit, les yeux étincelants de confiance, et le sourire de l'aventurier sur le visage. J'y vais donc, avec toi, à ton signal.
Revenir en haut Aller en bas
Lorelaï Peony
avatar
Modération GSerdaigle
Modération G
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Promenade sur le terrain le soir...

Message par : Lorelaï Peony, Sam 08 Sep 2018, 21:08


Son professeur semblait fier, elle était fière. Le sourire jusqu'aux oreilles, elle écouta l'Aigle lui expliquer que voler deviendrait bientôt une seconde nature, comme la bicyclette. La comparaison était bien choisie, Lorelaï adorait rouler en vélo, surtout entre les champs de fleurs au printemps avec son défunt grand-père. Son sourire s'adoucit et elle s'avança un peu vers Ethan pour lui dire d'un voix qui se voulait taquine,
- On ira rouler ensemble, t'en fais pas.

Un clin d’œil plus tard, le bleu était reparti dans son exposé.
Apparemment, elle l'avait convaincue, car il lui proposa d'avancer à dos de balais, sans monter nécessairement plus haut.
Le compromis plut à la jeune femme qui hocha la tête. Pas de souci.
Tandis qu'il parlait, un sourire apparut sur son visage.
Lorelaï perdit quelques secondes le fil des paroles de son enseignant. Le temps sembla suspendu.
Il était dans son élément.
Il aimait voler.
Il aimait définitivement enseigner.
Et elle aimait le voir bien, bien dans sa peau.
Elle eut envie de lui sauter dans les bras pour célébrer ce beau moment, mais ç'aurait été le gâcher. Alors elle se concentra à nouveau, raccrochant aux paroles du sorcier.

La jeune femme notait mentalement chaque détail énoncé : se pencher en avant, rester bien droit, désir d'avancer, rester naturellement en équilibre, deux mètres pas plus.
Il y eut ensuite démonstration, suivit d'une démonstration de niveau bien supérieur.
Lorelaï regardait son ami voleter autour d'elle. Ethan semblait tellement plus à son aise dans les airs que sur la terre ferme.
Une fois qu'il eut atterri, il lui proposa de se lancer à son tour, Lorelaï acquiesça.
- Oui, ça ira, ne t'en fais pas. Au pire je tombe pas de très haut, dit-elle avant d'enfourcher à nouveau son balai.

La jeune femme frappa du pied et s'éleva d'un bon mètre, ce qui lui sembla trop haut. Alors elle redescendit un tout petit peu, se retrouvant à une cinquantaine de centimètres du sol. Ensuite, elle fixa un point au-devant. Si c'était comme le vélo, c'était certainement une mauvaise idée de regarder l'herbe.
Se penchant un peu en avant, Lorelaï pensa très fort à son envie d'avancer. Peut-être un peu trop fort car le démarrage fut intense. Prise d'une soudaine peur de ne pas contrôler son balai, elle en perdit justement le contrôle, et fut déséquilibrée, tombant plus ou moins au sol - disons qu'elle finit assise par terre avant qu'elle n'ait réellement pu tomber - une main toujours sur le manche en bois.
- Ouf, on était pas loin de la catastrophe ! dit-elle en riant. Je recommence !

Remontant sur l'appareil, décidée à faire plus attention, elle refrappa sur le sol et décolla. Puis, doucement, elle avança sur son balais, zigzaguant quelque peu.
Elle fit les deux mètres réglementaires puis redescendit au sol, se retourna, remonta sur son balais et retourna jusqu'à Ethan, retenant au maximum son exitation.
Une fois à nouveau au sol, elle sauta vers le professeur, les bras en l'air, une main tenant toujours le balai.
- Ethan ! Je l'ai fait ! J'ai volé et je suis même pas tombée ! C'est vraiment comme le vélo, c'est dingue...
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Ethan Turner
avatar
Modération RPGSerdaigle
Modération RPG
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Promenade sur le terrain le soir...

Message par : Ethan Turner, Mar 25 Sep 2018, 11:20


Petit L.A. de Lolly
♫♫

Visiblement plus confiante que lors de son premier essai, l'étudiante d'un jour s'était rapidement déclarée prête à faire face à ton second exercice, ce qui avait fait apparaître un sourire d'agréable surprise au bleu et bronze. La blondinette avait cet entrain qu'ont les jeunes enfants, cette soif d'expérimenter qui mêlait l'insouciance et la témérité, des traits que le brun découvait à peine chez sa camarade de maison, allant même jusqu'à rassurer le jeune homme d'éventuelles inquiétudes. L'aigle appréciait plus que tout voire son amie déployer ses ailes de la sorte, pour faire le saut dans un terrain qui lui était inconnu à elle, mais où lui régnait en maître. Il réalisait à peine qu'il vivait ses premiers instants d'enseignement à vie, et que la piqure qu'il recevait à l'instant avait la possibilité de changer drastiquement son futur.

Acquiesçant aux paroles rassurantes de l'aiglonne, Ethan l'avait regardée rapidement s'élever, avant de redescendre à une hauteur particulièrement sécuritaire, pour finalement s'attaquer à la première moitié de cet exercice. La blondinette avait tôt fait de chuter par-derrière, retrouvant plus tôt que prévu le confort du sol herbeux. Le jeune homme s'était précipité vers l'étudiante afin de voir si tout allait bien, et si cette dernière désirait toujours poursuivre son apprentissage.

-Lolly!? Rien de cassé?

Mais l'inquiétude laissa place à une certaine chaleur envahissante lorsque le brun entendit les rires accompagnant les paroles de la jeune femme, qui n'attendait pas plus longtemps pour reprendre la route. Elle ne se décourageait donc pas au premier échec, un trait de caractère qu'Ethan appréciait de plus en plus chez les gens.

C'est avec grand contentement que l'instructeur en herbe avait finalement observé la suite de l'exercice de son élève, constatant avec étonnement que celle-ci se laissait assez envahir par l'émotion qu'elle en oubliant la deuxième moitié, qui consistait à se rendre au pied des buts de Quidditch. L'aigle décida que le temps n'était pas à la discipline, puisqu'ils étaient tous deux là uniquement pour le plaisir de la découverte, et pour l'amour du vol. L'aigle avait donc félicité la performance et le courage de son apprentis en applaudissant quelques fois lorsque cette dernière avait rejoint le sol à ses côtés, visiblement envahie de fierté. Ethan ne pouvait s'empêcher de trouver mignon que la demoiselle apprécie ses progrès à ce point; alors que de l'autre côté, le bleu était particulièrement difficile avec lui-même, ne prenant que trop peu de temps pour se pencher sur ses propres exploits, aussi petits soient-ils.

L'énergie complètement ravivé par la bonne humeur de son amie, Ethan affichait désormais un très large sourire empli de sincérité. Peut-être que la blonde se découvrirait bientôt une passion pour le balai, comme le brun avait lui-même découvert, de nombreuses années plus tôt? Peut-être en resterait-elle à une connaissance basique de ce merveilleu sport, ou encore irait-elle se procurer un balai pour l'utiliser simplement lors de cours déplacement? Le futur n'était que très peu important en cet instant de bonheur. Ils avaient du plaisir, et Ethan était plus qu'heureux de simplement passer son savoir tout en mettant en avant la plus grande de ses passions. Le bleu et bronze imagina assez rapidement la suite logique à l'apprentissage de Lolly, avant que celle-ci soit prête à voyager sans trop de problèmes, et qu'il puisse finalement lui montrer ce à quoi le monde ressemblait, vu d'en haut.

-Vraiment très bien Lolly! Tu sais déjà comment perdre ou gagner en l'altitude en plus d'arriver à faire avancer ton balai pour ensuite l'immobiliser. Tu as déjà acquis une bonne partie de ce qui est nécessaire pour pouvoir te considérer comme fonctionnelle avec un balai, et ça, en une petite soirée à peine. À vrai dire, il ne nous reste qu'à voir comment arriver à tourner, et après je vais te donner une petite pause de pilotage pour te montrer quelque chose de bien particulier.

Le jeune homme avait terminé sa dernière phrase avec un regard qu'il voulait espiègle et mystérieux, histoire de faire travailler l'imagination de la blondinette et peut-être, qui sait, la motiver à maîtriser ce prochain exercice.

-Alors, comme troisième exercice, on va commencer en plein centre du terrain, comme ça, si jamais tu tournais trop abruptement à une vitesse un peu trop élevée pour toi, tu ne te heurteras pas sur la bande des gradins.
L'aigle s'était alors exécuté, marchant les quelques pas qui le séparait encore du point central de l'arène, la jeune femme à sa suite.

Enfourchant son balai, Ethan décolla en utilisant la méthode qu'il avait plutôt expliquée à sont apprentis, restant toujours à environ un mètre du sol.

-Une fois en l'air, il suffit de faire avancer son balai, comme précédemment, en te penchant légèrement par en avant, et en faisant preuve d'un désir intérieur d'avancer. Le mieux c'est d'y aller doucement, mais comme tu as une bonne largeur de terrain pour travailler, ce ne devrait pas être un problème. Ensuite, sans t'arrêter, tu vas devoir pencher légèrement ton corps vers le côté où tu désires tourner. Pour commencer, on va tourner vers la droite, comme ça tu n'auras pas à décider en plein vol, tu vas déjà pouvoir te préparer mentalement. Pour effectuer correctement un virage, le mieux c'est d'accompagner le mouvement de ton corps par une pression de ton pied tournant sur son étrier, dans ce cas-ci ton pied droit donc. En même temps, tu dois ramener légèrement le haut de ton manche vers ton épaule tournante, c'est-à-dire ton épaule droite.

Ethan avait tour à tour fait la démonstration des mouvements à effectuer pour obtenir un bon virage, se penchant d'abord par en avant et légèrement sur la droite, pour ensuite ramener le balai très légèrement sur son épaule droite. Le bleu n'avait pas été en mesure de garder sa monture immobile très longtemps qu'il s'était mis à tourner sur lui-même, décrivant involontairement de minuscules cercles dont son épaule droite agissait comme centre de gravité imaginaire. Surpris par ce mouvement involontaire mais prévisible, Ethan avait tôt fait de redresser le manche de son balai avant d'être pris de tournis, avant de décrire un cercle légèrement plus grand vers la gauche, histoire de bien s'assurer que son équilibre reste intact lorsqu'il s'immobiliserait enfin.

Retouchant le sol, Ethan s'était momentanément esclaffé de rire, le corps légèrement penché par-devant, avant de finalement reprendre contenance, et s'adresser à est étudiante, un sourire coupable sur le visage.

-Désolé pour ça. Comme tu vois, ça tourne très bien comme technique; assez que j'arrive pas à maintenir mon balai immobile en te montrant la marche à suivre. Pas certain que le résultat serait aussi catastrophique avec ton balai par contre, il est beaucoup plus stable, et donc moins sensible au moindre mouvement. Bon, je recommence, mais en décrivant des cercles lents autour de toi, histoire que tu puisses mieux observer ma posture, après ça va être ton tour de faire pareil, en tournant autour de moi, à la vitesse qui te plaira.

L'aigle s'était de nouveau élevé d'un petit mètre du sol, puis il avait commencé l'accomplissement de son troisième exercice, s'assurant de bien narrer chaque étape qu'il accomplissait "alors on se penche en avant, avec le désir d'avancer" ... "On bouge ensuite son poids vers la droite, où on veut tourner, tout en tirant légèrement sur le manche, et en poussant de son pied droit"... "on amorce ainsi notre rotation lentement, et on ajuste en tirant un peu plus au besoin, jusqu'à atteindre un angle permettant de décrire des cercles complets". Le brun tournait désormais autour de la blondinette à une vitesse qu'il voulait la plus lente possible, afin de permettre à la pilote en herbe de bien analyser la posture dans laquelle il était. Après avoir décris 4 rotations complètes, Ethan s'était rabaissé au niveau du sol, afin d'atterrir tranquillement à proximité de son amie.

-À toi désormais! N'oublie pas qu'il est important de continuer à vouloir avancer, même quand tu commences des mouvements pour tourner, histoire de garder ton balai en mouvement. Comme le vélo, tu ne t'arrête pas chaque fois que tu veux tourner, bah là c'est pareil. Vas-y lentement aussi, et tourne de façon de plus en plus prononcée, jusqu'à ce que je me retrouve au centre des cercles que tu vas décrire. Et surtout, rappelles-toi bien que je vais continuer à veiller sur toi tout au long de l'exercice, il n'y a aucun souci à se faire.
Revenir en haut Aller en bas
Lorelaï Peony
avatar
Modération GSerdaigle
Modération G
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Promenade sur le terrain le soir...

Message par : Lorelaï Peony, Jeu 11 Oct 2018, 17:48


Complimentée par son enseignant d'un jour, Lorelaï était aux anges. La séance se passait tellement bien ! Heureusement qu'elle pouvait compter sur Ethan pour lui apprendre à monter un balai, parce qu'elle n'aurait certainement jamais osé se montrer en spectacle devant tous ses camarades de classe à un cours de Mrs. Bennet. Elle préférait de loin un cours particulier avec son ami Serdy.

Ethan, l'air joueur, lui annonça un dernier exercice, suivi d'une petite surprise.
Lorelaï leva un sourcil et se mordit la lèvre supérieur, elle ne se souvenait pas d'avoir vu cet air sur le visage de son ami, jamais. Il était tout autre quand il était sur un balais. D'ailleurs, rien que pour le voir aussi détendu et dans son élément, elle se dit qu'il serait sympa qu'ils s'organisent un weekend en promenade sur balais.
- Allons-y alors, dit-elle avant de le regarder remonter sur son balais.

Le jeune homme se mit à dessiner des cercles, en expliquant comment Lorelaï devait tenir son balai et quelles étaient les intentions qu'elle devait garder en tête durant l'exercice. Il était tellement pris dans son explication, qu'il se mit à tournoyer sur lui même, jusqu'à presque se retrouver en déséquilibre. Il se rattrapa néanmoins en dessinant de plus grands cercles, jusqu'à être assez stable pour s'arrêter.
Il riait, et Lorelaï lui répondit en esclaffant aussi. Elle s'amusait de le voir comme ça, mais elle était également impressionnée par les compétences de son ami. On est pas fils d’artisan de balais pour rien apparemment.

Ethan la rassura avec quelques mots, lui expliquant qu'elle risquait moins ce genre de difficultés, étant donné la stabilité accrue du balai qu'elle montait, puis il lui refit une démonstration, plus lentement, en prenant bien soin de faire en sorte qu'elle comprenne la position.

Lorelaï hocha la tête quand son ami posa pied au sol, et enfourcha à son balai à nouveau.
- Je crois que j'ai saisi ! Reste plus qu'à essayer.

L'air de rien, le cours avançait vite. Elle avait déjà volé à quelques centimètres du sol et avait appris à s'arrêter, à monter et à descendre. Comme Ethan l'avait dit, ce n'était pas plus compliqué que de rouler à vélo. Or, quand on tourne à vélo, on a pas à penser à avancer, le vélo tourne tout seul. Lorelaï était septique, mais elle se dit que ça ne devait pas être bien dur, et tapa du pied sur l'herbe avant de s'envoler.

La blonde se sentait déjà bien plus à l'aise dans les hauteurs - même encore à ras du sol - que les dernière fois. La confiance venait vite, et l'enseignant devait certainement y être pour quelque chose.
Lorelaï se mit d'abord à avance, puis, doucement, elle induit un désir de tourner.
Pour s'aider, elle regardait Ethan, et pensait à se diriger vers lui, afin de ne pas oublier que la base était quand même le mouvement vers l'avant.
Elle dessina ainsi plusieurs cercles - ou formes se rapprochant de cercles -, essayant de garder un équilibre correct.
Le visage concentré, les sourcils froncés, elle appréciait ce jeu d'équilibre entre elle et son destrier.

Finalement, elle se posa relativement doucement non loin de son ami. Elle s'avança vers lui et lui d'un air très sérieux,
- Je veux ma surprise maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Ethan Turner
avatar
Modération RPGSerdaigle
Modération RPG
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Promenade sur le terrain le soir...

Message par : Ethan Turner, Lun 29 Oct 2018, 15:30


L.A. de Lolly
🎧

L'aiglonne s'envolait une nouvelle fois sous les yeux fiers de son camarade et amis; elle avait fait des progrès considérables en une soirée seulement; elle avait appris plus vite que lui, même. L'oiseau bleu et bonze tournoyait autour d'un aigle examinant attentivement les mouvements de sa protégée, s'assurant que tout se passait pour le mieux, et que cette dernière se sentait bien à l'aise dans ses mouvements. Elle le regardait, il la regardait, la relation de professeur à élève s'effaçait bien rapidement dans l'esprit du brun, alors qu'il réalisait que la blonde savait désormais tout ce dont elle avait besoin pour quitter son nid, et s'aventurer vers d'autres cieux, seule, si l'envie lui prenait. Ethan  ressentait un fort sentiment du devoir accompli, alors qu'il avait, peut-être transmis sa passion à une amie... mais était-ce bien le cas?

En effet, s'il ne manquait plus qu'un balai à la jeune femme pour pouvoir prendre des envols aussi souvent qu'elle le désirait – manque qu'il verrait assez rapidement à corriger – avait-elle réellement le désir de le faire? La surprise qu'il lui réservait, qui conclurait très certainement cette soirée entre amis, serait probablement suffisante, si ce cours ne l'avait pas été. Enfin, si ce qu'il lui réservait ne suffisait pas, rien ne suffirait, probablement. C'est donc tout sourire qu'Ethan accueillit la jeune femme alors qu'elle complétait sa dernière rotation autour de lui, il avait même levé les bras afin de lui faire un câlin, mais fut coupé net dans son geste. C'était une Lorelaï très sérieuse qui se dressait devant lui, fortement déterminée à avoir sa surprise, maintenant qu'elle avait accompli toutes les épreuves que le bleu lui avait fait subir. Visiblement surpris, le sourire radieux de l'enseignant d'une journée revint s'installer sur son visage après une seconde d'incertitude; il ne connaissait pas cette soif de la récompense chez sa consoeur, mais aimait bien ce trait de caractère, et trouvait la situation particulièrement amusante.

-Alors comme ça on est pressé de connaître la récompense hein? Avait-il dit, son regard se faisant de nouveau espiègle, et ses lèvres se terminant en une fine pointe. Déjà, c'était vraiment très bien, j'crois que tu es désormais prête à voler de tes propres ailes, à condition de rester prudente bien sûr. Un léger froncement de surcil en coin avait accompagné ces dernières paroles, le bleu et bronze ne blaguant visiblement pas avec la sécurité de son amie, très peu désireux qu'elle se blesse en balai, un type de blessure qui pouvait s'avérer très dangereux. J'vais utiliser le balai que t'as utilisé pour la surprise, j'veux prendre toute la stabilité que je peux, et toi?... tu vas monter avec moi pour un tour, bien sûr!

Un clin d'oeil avait conclu cette révélation, alors que le joueur de Quidditch envoyait son Tourbillon de flammes valser du côté des gradins, à l'aide d'un sortilège de lévitation. Les mains désormais libres, il en avait tendue une vers la demoiselle, paume vers le ciel, ajoutant un "si madame le veut bien" comique, avant d'empoigner la comète ainsi redonnée par la blondinette. De son autre main, il avait alors sorti sa baguette d'une de ses poches, la pointant vers la tête de la jeune femme, avant de se raviser quelques instants.

-J'vais devoir te lancer un sortilège de désillusion, rien de bien méchant; c'est ce que le ministère utilise pour cacher les animaux magiques aux moldus, ça te va?

Puis, devant la réponse positive de son amie, Ethan s'était exécuté d'un "Kaleidem" prononcé de pair avec un mouvement de baguette en direction de la crinière dorée d'une Lolly tout en beauté. L'effet avait pris quelques secondes à prendre forme, et était très loin d'être parfait; Ethan n'ayant jamais utilisé ce sortilège en situation réelle, mais uniquement pour se pratiquer. L'invisibilité partielle de la jeune femme n'était clairement pas suffisante pour qu'on la perde de vue à une distance de quelques mètres, mais une fois là-haut, l'illusion devrait accomplir ce pour quoi elle avait été créée.

Le bleu fit de même sur sa propre tête, avant d'accomplir un troisième sortilège identique sur leur balai, et bientôt pilote, passagère et moyen de locomotion furent fin prêt à quitter le sol de l'arène de Quidditch. Ethan s'installa bien sur le balai, laissant de la place à la jeune femme pour qu'elle puisse être confortable lors de leur voyage.

-Installes-toi derrière moi, j't'ai laissé le coussin magique, j'en aurai pas besoin. Puis, il attendit que la jeune femme s'exécute avant de continuer : j'vais utiliser les reposes-pieds; mais tu n'auras qu'à coincer tes jambes entre les miennes et le manche pour être bien stable, puis serre-moi bien fort autour de la taille si tu ne te sens pas en sécurité, je compte bien utiliser toute la puissance que cette comète a à offrir.

L'aigle jeta un dernier regard par-dessus son épaule pour s'assurer que sa passagère était bien installée pour le décollage, lui lançant un de ces sourires qu'on possède lors de la première neige d'hiver... lors de notre rencontre avec notre nouvel animal domestique, ou encore lorsqu'on retrouve un être aimé après une si longue séparation, à l'exception qu'il était à demi invisible, cette fois. Puis, se reconcentrant de nouveau sur la route imaginaire qui se dressait devant eux, Ethan décolla du centre de l'arène, filant avec sa passagère vers les cieux.

L'ascension avait s'était fait tout en douceur, l'aigle désireux de laisser le temps à sa camarade de s'habituer à cette position de passagère avant de se laisser aller à des acrobaties aériennes un peu plus poussé. Les gradins du stade avaient bien vite glissé sous leurs pieds, avant qu'ils ne s'élèvent à la hauteur des tours de ces derniers, se dirigeant vers le lac adjacent à l'école. La vue du soleil se reflétant sur l'eau froide était magnifique, mais sans comparaison avec celle du château toujours enneigé, et des étudiants qui se promenaient maintenant loin sous leurs pieds, certains se rendant à Pré-au lard, d'autres ce donnant rendez-vous près des eaux, alors qu'un petit groupe semblait s'aventurer aux abords de la forêt interdite.

Les deux aigles avaient survolé les eaux du lac, bien trop en altitude pour percevoir les créatures y ayant élu domicile, avant de bifurquer vers l'espace aérien entourant le château, s'élevant au niveau des plus hautes tours de ce dernier. Ethan s'était volontairement approché de la tour de Serdaigle, ralentissant auprès de celle-ci, leur permettant de voir leur salle commune et confrères à travers les carreaux des vitres, avant de poursuivre leur chemin, pour faire de même auprès de la tour abritant les gryffondors, où le bleu s'était toutefois moins attardé, avant de reprendre un peu plus d'altitude, leur offrant sur un plateau d'argent une vue d'ensemble sur la propriété du château, ses serres, sa forêt, son lac, la cabane de la garde chasse, l'arène de Quidditch... même les édifices de Pré-au-lard se dessinaient au loin, devant eux.

Le conducteur ralentit la cadence de la Comète, se laissant à peu de chose près dériver dans l'air, sans pour autant s'immobiliser complètement. Ethan se retourna alors vers Lolly, et lui demanda, plein d'entrain dans la voix :

-C'était bien? T'es prête à aller un peu plus loin?

Puis le bleu et bronze attendit une réponse avant de continuer son périple. Il espérait très fortement qu'elle se laisse envahir par le désir de l'aventure qui s'ouvrait à eux; il avait une destination en tête, mais la route prendrait plusieurs minutes très certainement, et il ne voulait pas s'éloigner à ce point sans le consentement de son amie.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Promenade sur le terrain le soir...

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 21 sur 21

 Promenade sur le terrain le soir...

Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 19, 20, 21

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Sports magiques ~¤~ :: Quidditch libre-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.