AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs
Page 6 sur 38
Couloir du 2ème étage
Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 22 ... 38  Suivant
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Gregory Revanor
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) :
Permis de Transplanage
Loup-Garou





Re: Couloir du 2ème étage

Message par : Gregory Revanor, Mer 24 Déc 2008, 13:19


Lucas avait entendu ce qu'avait dit le concierge, puis Morgane lui tapota l'épaule et lui dit :
-Si il nous trouve on aura droit à plus qu'un sermon, j'en ai bien peur. J'espère que tu m'en veux pas trop de t'avoir entraîné là dedans.
Lucas lui dit qu'il ne lui en voulait pas du tout que ce n'était pas sa faute. Il lui dit que se passage menait au 3éme étage. Lucas regarda par l'entrabâillement mais le concierge était toujours la. Il lui dit de monter les marches avant d'être découvert, ils montèrent tous les deux les marches sur la pointe des pieds. Le couloir était long et il fallait faire attention aux trous qui parsemait l'escalier arrivée en haut Lucas passa devant leva la tapisserie délicatement pour voir si il y avait quelqu'un au 3éme étage. Lucas dit :
- C'est bon y a perssonne.
Puis il poussa le tableaux et ils passèrent tous deux dans la petite issu.
Lucas dit à Morgane :
- On a eu de la chance on était à deux doigts de se faire choper.
Puis il lui sourit.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
David Page
avatar
Serdaigle
Serdaigle

Re: Couloir du 2ème étage

Message par : David Page, Ven 26 Déc 2008, 14:21


L'attente était très longue, David commençait à en avoir marre, très marre, 'Même pas capables d'assumer leurs bêtises ces foutus élèves !' pensa-t-il, en colère. Cela faisait déjà un bout de temps qu'il patientait ici, ils avaient déjà du se faire la malle, connaissant un quelconque passage secret ignoré du concierge. Mais ce n'était pas grave, il les chasserait, jusqu'à ce qu'il les trouve, et là, ce serait terrible, il n'hésiterait pas une seconde à punir !

Il ne croyait plus que le ou les élèves se montreraient, il décida donc d'aller se coucher, demain, il irait acheter un animal capable de l'aider à coincer ce genre de chenapans, ils ne lui échapperaient plus. David ne s'attendait plus à voir sortir un élève, quelle ne fut pas sa surprise quand il vit apparaître de l'autre côté du couloir Morgane MacMillan. Ainsi, elle faisait partie de cette bande qui s'amusait à le faire tourner en bourrique, elle ne payait rien pour attendre celle-là ! Mais avant qu'il n'ait pu ouvrir la bouche, Morgane prit la parole.

- Ha c'est vous, j'ai entendu quelqu'un arriver j'ai eus peur et me suis cachée. Je suis contente de vous voir, je vais pouvoir retourner dans ma salle commune sans encombres.

Qu'est-ce qu'elle lui contait là, il venait d'attendre pendant un temps qui lui avait paru interminable et elle voulait lui faire croire qu'elle était surprise de voir le concierge ici. Si elle avait eu la moindre compassion pour lui, elle se serait montré beaucoup plus tôt.

- Vous voulez me faire croire que vous vous êtes perdu et que vous avez eu peur de moi. Je dois vous dire que je trouve ça grotesque ! Cela fait plusieurs fois que l'on me prend pour un imbécile, des élèves se sont introduits dans la Réserve, et vous voilà, vous, ce soir, à me prendre pour un idiot, sachez que ça ne me plaît pas du tout !
Cependant, vous échapperez à la punition si vous me donnez des informations sur cette intrusion dans la Bibliothèque. Mais aussi, est-ce que quelqu'un était avec vous ce soir ?

Il n'avait pas ménagé Morgane, lui montrant son mécontentement, il l'vait même vouvoyé dans la précipitation. Peut-être savait-elle des choses sur la Bibliothèque... Il ne savait pas encore s'il allait la punir ou non. A vrai dire, peut-être disait-elle la vérité et rien que la vérité... Mais il valait mieux prendre des précautions, se montrer ferme afin d'être respecté de tous dans les mois à venir.

Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
David Page
avatar
Serdaigle
Serdaigle

Re: Couloir du 2ème étage

Message par : David Page, Dim 28 Déc 2008, 17:28


Le ton autoritaire qu'avait employé David n'avait pas vraiment mis dans l'embarras Morgane, c'était tant mieux puisque ce n'était pas son intention, il voulait seulement savoir ce qu'elle pouvait bien fabriquer dans les couloirs à une heure aussi tardive. Elle ne réfléchit pas bien longtemps avant de lui fournir une réponse.

- Je dois vous dire que perdu je suis entrée dans ce que je croyais être une salle de cour. J’ai voulu m’y cacher, allant le plus loin possible pour ne pas être vu. J’ai heurté une étagère et des livres sont tombés. J’ai eus une de ses peurs, et je me suis sauvée sans ramasser les livres. Voilà ce qui s’est passé, j’ai voulu retourné à ma salle commune mais les escaliers en ont décidé autrement. Le reste vous le savez déjà.

Ainsi, elle s'était perdue dans les couloirs et elle était entré dans la Bibliothèque par erreur, puis elle avit eu peur, tout ceci était tout de même bizarre, elle aurait pu se montrer sans craintes tout de même. Et puis les escaliers s'en étaient mêlés, il était vrai qu'ils aimaient bien faire tourner en rond les élèves, pour qu'ils se perdent dans l'immensité de Poudlard. Elle ne parla pas d'un quelconque individu qui se serait trouvé avec elle, il opta pour la clémence.

- Bon Morgane, ça va aller pour cette fois, mais c'est vraiment la dernière, je vais te ramener à ta Salle Commune. Mais la prochaine fois, ça ne se passera pas comme ça, je serai obligé de te punir, je ne suis pas là pour laisser tout passer, ce serait la fête tous les soirs dans le château sinon... J'espère que tu entends bien le message, je ne voudrais pas avoir à te punir.

Ils s'élancèrent en direction de la Salle Commune de Gryffondor, David connaissait bien le château en tant que concierge, aussi, il n'eut aucun mal à se rendre à l'endroit que Morgane avait tant de mal à trouver. La grosse dame demanda alors le mot de passe pour entrer, il ne le connaissait pas, il attendit alors que Morgane réponde...
Revenir en haut Aller en bas
Sophie Poulvery
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Couloir du 2ème étage

Message par : Sophie Poulvery, Dim 28 Déc 2008, 18:52


Sophie marchait d’un pas rapide dans les couloirs de l’école de Poudlard. Etant auror, elle n’avait plus vraiment l’occasion de se balader souvent dans le coin. Elle éprouvait pourtant un plaisir non dissimulé à marcher dans cet endroit que, comme des millions de sorciers, elle avait tant aimé. Ses longs cheveux flottaient derrière elle et ses pas résonnaient dans le silence de l’endroit. Il faisait fort calme, certainement parce que l’heure était déjà tardive…

La jeune auror était venue faire un tour car le bal de Noël démarrerait d’ici quelques jours et elle avait éprouvée le besoin de venir vérifier la sécurité de certains passages secrets, etc.… Elle savait que sa présence ne poserait aucun problème car comme tout auror, elle avait le droit d’aller et venir dans l’école à sa guise, en effet, un petit groupe d’auror était normalement chargé de la défense du château et même si celle-ci ne faisait pas partie du petit groupe, on ne lui poserait pas de question. De toute façon, à quoi bon se voiler la face, au fond, elle savait que ce n’était qu’un prétexte, l’école était très bien gardée, Sophie était juste venue parce qu’elle en avait envie…

Elle remarqua à peine qu’a présent elle était dans le couloir où se trouvait la salle commune des Gryffondor. Des bruits de pas la firent sursauter et elle brandit sa baguette face à elle d’un air menaçant, normalement, personne n’était censé être dans les couloirs à cette heure-ci… Sophie s’avança d’un pas assuré et silencieux. Elle avançait dans l’obscurité, perdue dans ses pensées, elle n’avait alors pas remarquer que l’endroit était si sombre. Seules les petites fenêtres nichées dans le mur éclairaient légèrement le couloir. Mais maintenant qu'elle était si attentive, à laffût du moindre bruit, du moindre mouvement, l'obscurité lui semblait inquiétante...

L’auror, l’oreille à l’affût, entendit un peu plus loin devant elle, la grosse dame demander le mot de passe. Aux ombres qu'elle apercevaient, il devait y avoir deux personnes. Sans attendre, elle sauta en avant se plaçant dans le seul endroit éclairé, elle était entre le tableau et les deux inconnus, menaçant ces derniers de sa baguette magique, un air tendu sur le visage.

Son regard se posa sur l’homme face à elle, il était un plus grand qu’elle et plus beau aussi. Elle le reconnut directement, inconsciemment, son visage était resté gravé dans sa mémoire, tel un souvenir impérissable, les yeux, les traits, la bouche, tout lui parressaient familier … Elle ne l’avait rencontré qu’une seule fois, dans la salle commune des Serdaigle et s’était il y a très longtemps, depuis, elle n’avait fait que le croiser à quelques divers endroits mais sans jamais vraiment parler avec lui. Comprenant son erreur, elle baissa sa baguette et éclata de rire. Elle avait dût les surprendre, David était avec une jeune fille que Sophie ne connaissait pas mais ce qui était sûr, c’est que la Gryffondor devait prendre l'auror pour une tapée, une véritable dinguo…

Toujours morte de rire, elle leur sourit et essaya de parler de façon à ce que ceux-ci la comprenne :


--Dé…Désolée mais vous m’avez foutu la frousse, j’ai cru à une attaque. Elle retint un nouveau fou rire avant de reprendre. C’est pas que vous ressemblé aux autres cagoulés mais dans l’obscurité, j’ai pas réfléchis, pas que dans la lumière je réfléchis mais bon…
Enfin, Salut, David ça fait longtemps, je suis super contente de te voir sincèrement…


Sophie leurs jeta un regard mesquin, elle rangea sa baguette dans sa poche. Se rendant compte qu’elle devait vraiment passer pour une blonde aux yeux de David et de la jeune fille, elle se reprit et se fut seulement maintenant, qu'elle se rendit compte à quel point elle devait paraître ridicule aux yeux du jeune homme et de la fille. Elle sentit ses joues chauffées et elle fut alors vraiment heureuse qu’il fasse nuit et que l’obscurité restait encore fort présente, espérant ainsi que ces deux interlocuteurs ne remarquent pas ses joues rougies à cause de la méprise et de son attaque ratée…
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
David Page
avatar
Serdaigle
Serdaigle

Re: Couloir du 2ème étage

Message par : David Page, Ven 02 Jan 2009, 23:17


Morgane venait d'arriver devant la Grosse Dame, un tableau qui marquait l'entrée de la Salle Commune des élèves de la maison Gryffondor. Elle avait raconté au concierge qu'elle s'était perdue dans les couloirs. Ce-dernier se trouvait à ses côtés, il ne savait pas si elle racontait la vérité ou si elle avait rusé pour échapper à la punition qu'il aurait du lui infliger. David Page était quelqu'un de profondémment méfiant, même s'il ne le faisait pas voir aux gens qui l'entouraient, il guettait la plupart du temps les réactions des uns et des autres et il avait fait de même avec Morgane, laissant tout de même au crédit de la jeune fille le doute qui planait.

David attendait que Morgane prononce le mot de passe pour entrer dans la Salle Commune, mais elle paraissait ne plus se souvenir de quoi il s'agissait, le visage qu'elle affichait ne trompait pas. C'est à ce moment là qu'un bruit retentit derrière eux, un autre élève avec des envies de ballade nocturne serait-il venu se rendre directement au concierge ? Cela semblait bizarre mais c'était possible. Et plus vite qu'il ne le pensait, une personne surgit devant David et Morgane, le jeune homme eut alors une peur bleue, il lui passa un instant par la tête qu'il pouvait s'agir d'une attaque et il venait de se faire avoir comme un bleu, mais heureusement, ce n'était pas le cas. Il ne la reconnut pas immédiatement mais il s'agissait là de Sophie Poulvery, elle avait sa baguette à la main, elle vait sans doute cru à une attaque de mangemorts.

-Dé…Désolée mais vous m’avez foutu la frousse, j’ai cru à une attaque. C’est pas que vous ressemblé aux autres cagoulés mais dans l’obscurité, j’ai pas réfléchis, pas que dans la lumière je réfléchis mais bon…
Enfin, Salut, David ça fait longtemps, je suis super contente de te voir sincèrement…


Et elle rigolait, elle ne pouvait plus s'en empêcher, d'avoir fichu la trouille à David et Morgane lui avait déclenché ce fou rire qu'elle avait du mal à contenir. Elle s'excusa tout de même, mais bon, David ne lui en voulait pas, le fait de la voir devant lui lui faisait très plaisir et cela prenait le pas sur la peur qu'il avait eu. Elle était donc contente de revoir David, ce-dernier en était très content, il y avait tout de même quelqu'un à qui il avait manqué le temps qu'il n'était pas là. Bon, 'manquer' était peut-être un terme fort, il aurait mieux valu dire, quelqu'un content de le revoir. Lui aussi en était ravi, il n'avait vu Sophie que très peu de fois, une seule où ils s'étaient parlés véritablement, mais il l'appréciait beaucoup.

- Sophie ! Tu m'a foutu une de ces frousses ! Bonsoir quand même.

Il sourit alors en regardant Sophie rire comme une dératée, il n'avait qu'une envie, c'était rire avec elle, la situation était plutôt risible tout de même. A leurs côtés, Morgane semblait très fatiguéen même lasse de cette soirée, on aurait pu croire à un coup de déprime, mais ce n'était pas le moment de penser à ça, il était venu le temps pour elle de rentrer à sa Salle Commune et d'aller se coucher, avant de partir, elle s'adressa tout de même aux deux anciens Serdaigle.

- Bonjour Sophie nous nous sommes déjà vu il me semble au quartier général des aurors. Je t'y verrais surement un autre jour, mais la je n'ai qu'une envie aller dormir."

Elle se dirigea vers l'entrée, prononça le mot de passe, si doucement que David ne le comprit pas, néanmoins, la Grosse Dame libéra le passage, laisant apercevoir la statue de Godric Gryffondor dans le fond de la salle. David se retourva ainsi seul avec Sophie, c'est alors qu'il se demanda ce qu'elle était venue faire ici, elle avait quitté l'école et travaiallait maintenant à plein temps pour pour le Ministère de la Magie, en tant qu'Auror.

- Bon, tu m'as fait bien peur mais j'espère que tu vas bien ! Et moi aussi, je suis ravi de te revoir, ça me fait plaisir de revoir ton visage, y'a un petit moment, je pensais que ça n'arriverait plus. Et qu'est-ce que tu es venue faire à Poudlard, si tard dans la nuit en plus ?

Il regarda Sophie en souriant, il se doutait qu'après avoir passé 7 années ici, on ne pouvait pas s'en détacher si facilement. Mais après tout, peut-être qu'elle était seulement venue faire une ronde pour surveiller le château, un peu comme le faisait David, mais pas pour les mêmes raisons...
Revenir en haut Aller en bas
Sophie Poulvery
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Couloir du 2ème étage

Message par : Sophie Poulvery, Dim 04 Jan 2009, 19:26


Sophie dévisageait à présent David. Celui-ci avait sur le visage un large sourire, il s’était apparemment remit de la peur causée par l’apparition de l’auror et il la salua avec une joie non dissimulée tout en déclarant qu’elle lui avait fait peur. Sophie fut heureuse de remarquer qu’il ne semblait pas horrifié à l’idée de la recroiser, c’était déjà ça… La jeune femme retint un nouvel éclat de rire en repensant à leurs visages effrayés. L’ancienne Serdaigle se reprit cependant à contre coeur en entendant un long bâillement à sa droite, elle détourna son regard de son interlocuteur et se mit à détailler la jeune fille qui accompagnait le concierge.

-Bonjour Sophie nous nous sommes déjà vu il me semble au quartier général des aurors. Je t’y verrais surement un autre jour, mais la je n’ai qu’une envie aller dormir.


Tel une lueur de compréhension, l’auror l’a reconnut, il s’agissait de Morgane, une nouvelle recrue qu’elle avait déjà croisée dans le QG. Comment avait-elle fait pour ne pas la reconnaître… Morgane ne faisait pas partie des aurors depuis longtemps mais Sophie la connaissait tout de même. En fait, L’auror avait une petite idée de la raison pour laquelle elle ne l’avait pas directement reconnue mais il était hors de question qu’elle l’admette… Le plaisir de recroiser un ancien Serdaigle avec lequel elle avait déjà tenu une discussion dans le passé avait certainement une grande part de responsabilité dans son erreur. Désolée de ne pas l’avoir reconnut plus tôt, elle se tourna vers la Gryffondor qui s’était adressée à elle et qui, après avoir donné le mot de passe à la grosse dame, se dirigeait déjà vers sa salle commune :

-Désolée, je ne t’avais pas reconnue dans l’obscurité…À bientôt !!!

A peine ces derniers mots prononcés, le tableau se referma laissant David et Sophie seul. Surprise de la rapidité avec laquelle Morgane s’était éclipsée, l’auror se demanda si elle ne les avait dérangés. Ils étaient seuls dans ce couloir, peut-être les avait-elle dérangé ? Prise de panique à l’idée de les avoir dérangés, elle se tourna à nouveau vers David en le dévisageant, examinant son expression, cherchant le moindre indice prouvant son hypothèse mais à son grand soulagement, le concierge ne paraissait pas énervée ou quoi que se soit d’autre, la surprise avait quitté ses traits pour laisser place à un grand sourire réconfortant.

-Bon, tu m'as fait bien peur mais j'espère que tu vas bien ! Et moi aussi, je suis ravi de te revoir, ça me fait plaisir de revoir ton visage, y'a un petit moment, je pensais que ça n'arriverait plus. Et qu'est-ce que tu es venue faire à Poudlard, si tard dans la nuit en plus

-Oh, je passais juste faire un tour de garde, mais en fait, c’est plus par envie que pour autre chose que je suis venue, ce n’est pas vraiment pas officiel…
Mais heu… Ôte moi un doute là, tu… et Morgane, vous… enfin, je veux dire…. Je sais que ça ne me regarde pas mais comme elle est partie vraiment rapidement……Je vous ai pas dérangés tout les deux ?… Parce que…enfin…j’aurais pas voulus dérangés…Si j’avais su que vous… Enfin, j’aurais quand même débarqué, parce que dans l’obscurité, je vous aurais pas reconnus mais je serais partie directement… *Bon, là, je m’enfonce complètement…* Sophie respira un bon coup, afin d’arrêter de bégayer. Enfin, je voulais dire par là que si je vous ai dérangé, j’en suis vraiment désolée.


Elle détourna les yeux de peur de lire dans les yeux de David la réponse qu’elle avait peur d’entendre. L’auror n’aimait déranger, s’imposée aux gens. Elle se sentait soudain ridicule, elle aurait dût être plus attentive, voir que ce n’était autre que Morgane et David, elle aurait alors fait demi-tour les laissant tranquille… Une drôle d’impression grandit dans son estomac, elle hésita un moment à trouver une excuse et partir à toute vitesse mais la présence de l’ancien Serdaigle avec qui elle s’était plutôt bien entendue l’en dissuada.

Le haut plafond était invisible à cause de l’obscurité qui régnait. On y voyait clairement qu’a seulement un ou deux mètres autour de soit. David était seulement à une trentaine de centimètres d’elle, si près, elle le voyait parfaitement. Son regard se baladait de fenêtre à fenêtre, il faisait fort sombre dans le couloir mais la légère lueur argentée produite par les ouvertures, rendait l’endroit agréable. Des carrés de lumière brillante apparaissaient sur le sol, ces formes déformées sur le sol dur et bétonné du couloir correspondait à l’endroit où était placé chaque fenêtre. N’entendant pas la réponse venir, elle reposa son regard dans celui de son interlocuteur.
Revenir en haut Aller en bas
David Page
avatar
Serdaigle
Serdaigle

Re: Couloir du 2ème étage

Message par : David Page, Mar 06 Jan 2009, 21:57


Morgane avait filé plus vite qu'il ne fallait de temps pour le dire, quelque chose dans son comportement semblait pourtant étrange, son humeur s'était apparemment dégradée d'un coup d'un seul lorsqu'ils étaient arrivés devant la Salle Commune de Gryffondor. Enfin, ce n'était plus le problème de David, Sophie venait d'arriver et il en était trop heureux pour se soucier de suite des problèmes de Morgane, bien qu'il appréciait beaucoup le jeune Gryffondor, avec laquelle il avait passé déjà de bons moments.

- Oh, je passais juste faire un tour de garde, mais en fait, c’est plus par envie que pour autre chose que je suis venue, ce n’est pas vraiment pas officiel…
Mais heu… Ôte moi un doute là, tu… et Morgane, vous… enfin, je veux dire…. Je sais que ça ne me regarde pas mais comme elle est partie vraiment rapidement……Je vous ai pas dérangés tout les deux ?… Parce que…enfin…j’aurais pas voulus dérangés…Si j’avais su que vous… Enfin, j’aurais quand même débarqué, parce que dans l’obscurité, je vous aurais pas reconnus mais je serais partie directement…
Enfin, je voulais dire par là que si je vous ai dérangé, j’en suis vraiment désolée.

David, avec Morgane, ce que venait de dire Sophie était plutôt marrant, elle avait l'air tellement gênée en plus. Le jeune homme sentit monter en lui une forte envie de rire en repensant à la façon dont elle avait bafouillé, mangeant les mots en voulant parler trop vite et tentant de ne pas dire de bêtises. La situation s'était renversée, Sophie avait eu son fou rire en arrivant, le tour de David venait d'arriver.

- Oh non Sophie, tu te trompes, il n'y a rien entre Morgane et moi et il n'y a jamais rien eu d'ailleurs. Je venais seulement la ramener à son dortoir, d'après ce qu'elle m'a dit, elle s'est perdue dans les couloirs, l'excuse d'être nouvelle est utile pour le moment ! Je sais pas si je dois la croire, mais bon, ça passe pour cette fois. Morgane est quand même une élève bien gentille. T'inquiètes pas, tu n'as pas dérangé le moins du monde, au contraire, ça me fait très plaisir de te voir.

C'était vrai que Morgane était une fille très gentille, il avait passé des moments agréables avec elle, notamment dans la Parc de Poudlard, alors que la neige avait recouvert toute la pelouse. Leur chute respective dans la poudreuse les avait beaucoup fait rire, David avait néanmoins été obligé de s'en aller avant à cause de son pantalon qui s'était trempé lorsqu'il était tombé. Il reporta son attention sur Sophie, après avoir observé tout ce qu'il y avait autour d'eux, comme si elle redécouvrait le charme de Poudlard, elle regarda à nouveau le jeune homme.

- Ca te dirait de pas rester planter ici et de faire un petit tour dans le château ?

Il n'avait pas très envie de camper devant la Salle Commune de Gryffondor, il n'éprouvait pas non plus le besoin de sommeil et marcher un peu ne pourrait lui faire aucun mal, encore moins en la compagnie de Sophie. Il repensa à sa gêne par rapport à Morgane et il en sourit de plus belle, l'ancienne Serdaigle le mettait de bonne humeur, il ne savait pas vraiment pourquoi, mais c'était très agréable.
Revenir en haut Aller en bas
Sophie Poulvery
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Couloir du 2ème étage

Message par : Sophie Poulvery, Ven 09 Jan 2009, 22:31


[Déso de répondre si tard, j'ai eu des imprévus...]

Debout dans le couloir devant la salle commune des Gryffondor, Sophie détaillait l’endroit avec un intérêt grandissant tandis que David, lui, retenait un fou rire. L’auror lui avait en effet avouer l’impression qu’elle avait eut de le déranger lui et Morgane. C’est pourquoi, elle s’était excusée tant bien que mal, du fait de les avoir dérangés. L’ex- Serdaigle s’attendait à toutes sortes de réactions suite à sa remarque plutôt confuse mais celle-là ne lui était pas venue à l’esprit. Elle jeta un regard d’incompréhension au jeune homme mort de rire, *Rohhh, son manque de sérieux face à ce sujet est presque blessant.* Face au garçon qui souriait largement, les yeux chaleureux et pétillant de bonheur, Sophie ne put retenir le large sourire qui apparaissait à présent sur son visage. Impossible de garder un air contrarié quand on a en face de sois, un concierge aux yeux pétillants et à la joie transmissible. Elle se décontracta d’un coup, sa gêne disparut aussi vite qu’elle était venue et son malaise également. David avait apparemment le talent de lui faire perdre sa gêne, de la mettre à l’aise, de bonne humeur sans oublier qu’il arrivait à la faire parler de tout et de rien et entre autre de ce qu’elle ressentait ce qui en soit équivalait au miracle. Il se reprit comme il le put, et s’expliqua :

- Oh non Sophie, tu te trompes, il n'y a rien entre Morgane et moi et il n'y a jamais rien eu d'ailleurs. Je venais seulement la ramener à son dortoir, d'après ce qu'elle m'a dit, elle s'est perdue dans les couloirs, l'excuse d'être nouvelle est utile pour le moment ! Je sais pas si je dois la croire, mais bon, ça passe pour cette fois. Morgane est quand même une élève bien gentille. T'inquiètes pas, tu n'as pas dérangé le moins du monde, au contraire, ça me fait très plaisir de te voir.

La jeune fille sourit encore plus largement en entendant le garçon lui dire qu’il était heureux de la voir et qu’elle ne les avait nullement dérangés. Sophie se sentait presque joyeuse ici, avec David.

-Ca me rassure, sincèrement parce… heu…disons que je n’aurais pas voulu vous déranger. Enfin, le problème est réglé comme ça.

- Ca te dirait de ne pas rester planté ici et de faire un petit tour dans le château ?

-Et comment, j’adore marcher, je ne supporte pas de rester sans bouger trop longtemps. En plus, en tant que Concierge, tu connais tous les beaux recoins du château… Ca te dirait de m’emmener à l’endroit qui pour toi, est le plus beau la nuit…Vas-y, surprend moi !!!

Elle le regardait une dernière fois dans les yeux en commençant déjà à marcher, celui-ci la rejoignit et elle le suivit. Ils se mirent à avancer côte à côte, leurs épaules se frôlant presque. Ils avançaient à nouveau dans la presque obscurité. L’auror s’était habillée à la moldue, les robes noires et pendantes jusqu’au chevilles ne lui plaisait qu’a moitié. Elle portait un jeans serrant, suivant à la perfection les lignes de sa silhouette. Dessus tombait, un t-shirt blancs cintré avec un motif et malgré le froid qu’il faisait dehors, elle n'avait rien enfilé par dessus. A quoi bon, elle était beaucoup plus à l'aise en t-shirt et de plus, le château était chauffé. La serdaigle avait saisi deux, trois bracelets qu'elle avait passé autour de ses poignets. Ne s’étant pas préparée à croiser quelqu’un, elle n’avait pas vraiment fait d’effort, ses longs cheveux tombaient autour de son visage et son teint bronzé ressortait grâce t-shirt blanc . Le tout était plutôt satisfaisant mais Sophie était un peu déçue que leurs retrouvailles se fassent alors qu’elle avait si peu d’effort au niveau vestimentaire…

Ils marchaient toujours côte à côte, Sophie ignorait sa destination finale, elle entendait son souffle à coté d’elle. D’où elle était, l’auror sentait son odeur lui chatouiller les narines et lorsque leurs épaules se touchèrent, elle sursauta violement. Se fut elle qui brisa le silence reposant du couloir sombre et pourtant accueillant.


-Tu fait un drôle de concierge, je sais que tu vas croire que j’ai beaucoup de préjugé ( ce qui n’est pas le cas ) mais on vous imagine souvent gros et dégueulasse, un balais à la main, une bière dans l’autre et une cigarette pendant mollement vos lèvres mais je te rassure tu en est tout le contraire. Ouais, la c'est noir et blanc. Je crois que tu fais remonter les concierges dans mon estime.

Elle rigola mollement, et fut surprise de voir qu'encore une fois, elle lui avait parlé sans réfléchir, lâchant ce qui lui passait par la tête. Mais étrangement, ça ne la dérangeait pas. Le sourire ne disparaissait plus de ses lèvres à présent, c’était assez agréable de se balader la nuit dans les couloirs de Poudlard en compagnie du jeune et beau concierge de Poudlard.
Revenir en haut Aller en bas
David Page
avatar
Serdaigle
Serdaigle

Re: Couloir du 2ème étage

Message par : David Page, Sam 10 Jan 2009, 23:16


Le calme nocturne régnait dans les couloirs du deuxième étage, David aimait beaucoup ce calme, il était ressourçant, le brouhaha de la journée n'envahissait plus ses oreilles. Il fallait dire que les élèves ne ménageaient pas leur peine, ils avaient tous les jours de nouvelles choses à raconter, qui à vrai dire étaient rarement très intéressantes. Mais bon, le boulot de concierge l'obligeait à passer par là. Lorsqu'il avait été élève, le concierge devait lui aussi en baver en étant obligé de supporter les conversations barbantes de tout Poudlard.

- Ca me rassure, sincèrement parce… heu…disons que je n’aurais pas voulu vous déranger. Enfin, le problème est réglé comme ça.

Sophie venait sortir David de ses pensées, qui, comme les conversations des élèves, n'étaient guères intéressantes. Il était parvenu à retenir son rire qui n'était d'ailleurs pas de circonstance. Peut-être était-ce dû à sa bonne humeur du moment. Il était vrai que son changement d'humeur avait été brusque, il se rappela qu'il avait été très en colère quelques minutes plus tôt de devoir attendre que Morgane sorte de sa cache mais l'arrivée de Sophie lui avait permis de changer son état d'esprit, sans efforts, c'était peut-être une des grandes qualités de la Serdaigle.

- Ca te dirait de ne pas rester planté ici et de faire un petit tour dans le château ?

-Et comment, j’adore marcher, je ne supporte pas de rester sans bouger trop longtemps. En plus, en tant que Concierge, tu connais tous les beaux recoins du château… Ca te dirait de m’emmener à l’endroit qui pour toi, est le plus beau la nuit…Vas-y, surprend moi !!!

Oula, elle venait de le prendre au dépourvu, il fallait qu'il réfléchisse, et vite qui plus est. Dans quel endroit pourrait-il bien l'emmener et qui permettrait de pouvoir contempler encore le sourire qu'elle avait sur les lèvres, tout en lui rajoutant des étoiles dans les yeux ? La question n'était pas facile et il décida d'y répondre en procédant par élimination. Tout d'abord, il fallait enlever l'extérieur du château, l'hiver était bien trop froid pour sortir dehors la nuit. Ensuite, il y avait l'intérieur de Poudlard, les couloirs n'avaient rien d'extraordinaire, aucune salle de cours ne ferait l'affaire, ni la tour de Serdaigle. Il ne restait plus beaucoup de choix, la Grande Salle et la Bibliothèque étaient à oublier, ainsi que les cachots... David commençait à désespérer, l'idée de Sophie était super, trouver le plus bel endroit de Poudlard la nuit, il n'y avait jamais réfléchi en fait. C'est alors qu'il pensa à un endroit, il y avait un lieu qui était beau, que ce soit la nuit ou le jour et il l'était pour tout le monde : La Salle sur Demande. Il n'aurait plus qu'à réfléchir à ce qu'il voulait qui apparaisse et le tout serait joué.

- J'ai trouvé le plus bel endroit de Poudlard, fin', je pense ou plutôt j'en sais rien. Tu dois le connaître mais il est du genre très changeant. Fin', tu le découvriras par toi-même d'ici peu !

Sophie et David marchaient côte à côte, pour le plus grand plaisir du concierge. En direction de la Salle sur Demande, cette dernière était la certitude de se rendre dans un endroit qui plairait à Sophie, ce qui constituait l'unique objectif de David, lui faire conserver ce sourire qui lui allait si bien. Il ne savait pas encore comment allait se transformer la Salle, il aurait lui aussi la surprise, il découvrirait même ce qui lui plaisait le plus à lui, même s'il en avait une vague idée. [Quand même ^^]

-Tu fait un drôle de concierge, je sais que tu vas croire que j’ai beaucoup de préjugé ( ce qui n’est pas le cas ) mais on vous imagine souvent gros et dégueulasse, un balais à la main, une bière dans l’autre et une cigarette pendant mollement vos lèvres mais je te rassure tu en est tout le contraire. Ouais, la c'est noir et blanc. Je crois que tu fais remonter les concierges dans mon estime.

- C'est trop gentil à toi Sophie, merci du compliment.

Il ne savait pas quoi lui répondre, sa remarque lui venait droit au coeur et en même temps, elle le rassurait, sa confiance avait besoin d'être nourri de temps en temps, sinon, elle finissait par s'effriter. Il était bien, de mieux en mieux à vrai dire et ce qu'elle venait de lui dire l'avait fait légèrement rougir, mais l'obscurité lui permettait de ne pas être vu par Sophie. Pendant ce temps-là, ils continuait de marcher, tout proche l'un de l'autre, puis ils arrivèrent devant le pan de mur qui cachait l'entrée de la Salle sur Demande.

- Nous voilà arrivés Sophie, peut-être que tu connais déjà cette endroit, c'est la Salle sur Demande, en fait, il fait bien trop froid dehors pour que nous y allions. Ici, nous aurons chaud tout en étant à l'extérieur, enfin, oui et non.
Je t'explique, je vais te montrer un endroit que moi-même je n'ai jamais vu, que j'ai seulement imaginé. Il y a quelques années, j'ai lu un livre moldu qui s'appelle 'Le Livre du voyage', il permettait en fait à son lecteur de s'évader, en se créant une sorte de petit jardin secret imaginaire, je te le prêterai si tu veux, il est excellent.

Il se mis à marcher devant le mur, demandant intérieurement que l'endroit qu'il voulait soit récréé ici, une porte apparut. 'Après toi Sophie' dit-il à la jeune femme. Il était sur le point de montrer à Sophie un endroit qui lui était très personnel, c'était SON endroit, pendant les coups de moins bien, il repensait à lui, c'était un lieu de bonheur, mais pas n'importe quel bonheur, une sorte de paradis où tout allait pour le mieux, l'évasion de l'esprit était vraiment très importante. Et cela lui permettait de penser à autre chose, la vie devenait moins difficile à supporter. Ce soir, il était heureux, mais Sophie lui avait demander d'être surprise, il espérait que cela suffirait.

Elle entra la première, David marchait à sa suite. Sa demande avait fonctionné, les yeux ébahis, il regarda cet endroit tout droit sorti de son imagination. Ils venaient en fait de pénétrer sur une petite colline, le soleil était haut dans le ciel, et la garrigue avait envahi la Salle, les origines sudistes de David ressortait à présent, ce n'était pas pour rien que ce lieu ressemblait fortement à une colline de son village natal où il aimait beaucoup se promener lorsqu'il était encore un Moldu. Il y avait tout de même une différence, au milieu de la colline, dans un immense sapin, une sorte de cabane avait pris place, le jardin secret du jardin secret...? Il se revoyait étant enfant, promenant son chien, au milieu de tous ces oliviers, de ces sapins, chênes... Il avait très envie de monter dans la cabane, mais il se retourna vers Sophie, avait-elle été surprise ? Il espérait que oui, décidémment, la soirée était devenue un moment de plus en plus surprenant depuis qu'elle avait fait son apparition dans les couloirs, il la remercia intérieurement, tout en regardant l'expression de son visage, tout simplement heureux de partager cet instant avec elle...
Revenir en haut Aller en bas
Sophie Poulvery
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Couloir du 2ème étage

Message par : Sophie Poulvery, Ven 16 Jan 2009, 22:38


Sophie toujours dans un couloir sombre pensait à ce que lui avait dit David : « J'ai trouvé le plus bel endroit de Poudlard, fin', je pense ou plutôt j'en sais rien. Tu dois le connaître mais il est du genre très changeant. Fin', tu le découvriras par toi-même d'ici peu ! ». Surprise par cette phrase fort énigmatique dont elle analysait les mots, elle se créa ainsi une liste virtuelle d'endroits où pouvait l'emmener David mais aucun ne correspondait à se description. L'esprit embrouillé, elle se remémorait tout endroit possible dans Poudlard mais ne trouvait aucune piste.

Ses pas précipités suivaient ceux du jeune homme qui l’accompagnait et le menait vers la fameuse destination. Sophie ressentait une véritable motivation à l’idée de voir le plus bel endroit aux yeux de David. Elle était véritablement heureuse d’être avec lui, de le connaître un peu mieux bien que malgré le temps qui s’était écoulé entre leur dernière rencontre, elle n’avait pas du tout l’impression qu’il se soit quitté, c’était comme si le temps écoulé n’avait jamais existé.

Elle tourna un regard vers l’homme qui l’avait remercié suite à sa remarque sur les concierges, elle avait laissé son sourire réapparaître bien plus imposant sur son visage. L’auror sortit de ses pensées à contre cœur, elle aimait bien se balader dans les couloirs avec David à ses cotés, il était de bonne compagnie et elle se sentait bien. D’un coup, David s’arrêta et Sophie, surprise, sursauta mais lorsqu’elle réalisa qu’elle était arrivée à destination, elle sentit un sentiment d’impatience l’envahir, elle mourrait d’envie de voir l’endroit si mystérieux. Elle se tourna vers le jeune homme, plongeant ses yeux dans les siens tandis qu’il s’adressa à elle.


-Nous voilà arrivés Sophie, peut-être que tu connais déjà cette endroit, c'est la Salle sur Demande, en fait, il fait bien trop froid dehors pour que nous y allions. Ici, nous aurons chaud tout en étant à l'extérieur, enfin, oui et non.
Je t'explique, je vais te montrer un endroit que moi-même je n'ai jamais vu, que j'ai seulement imaginé. Il y a quelques années, j'ai lu un livre moldu qui s'appelle 'Le Livre du voyage', il permettait en fait à son lecteur de s'évader, en se créant une sorte de petit jardin secret imaginaire, je te le prêterai si tu veux, il est excellent.


David se détourna d'elle, passa trois fois devant le couloir et ouvrit la porte, faisant signe à Sophie de s’avancer en première. Celle-ci s’avança d’un air solennel, elle arriva face à la porte de bois, devant elle. L'auror posa sa main sur la clinche et poussa la porte de bois. Celle-ci s’ouvrit dans un léger grincement laissant à présent apparaître un spectacle incroyablement beau. Face à ses yeux éblouis apparaissait à présent une jolie colline, recouverte de toutes sortes d’arbres aux senteurs campagnarde. Une petite cabane surplombait le tout, ses fines planches de bois luisantes sous une sorte de soleil virtuel mais agréable. L’herbe sur le sol était légèrement humide, telle une brume matinale s’étant posée dessus, elle lui donnait un air paisible, doux et agréable.

Sophie remarquant alors qu’elle était restée parfaitement immobile pendant plusieurs minutes se tourna vers David. Il l’a regardait attendant sa réaction. Celle-ci était fascinée par l’endroit, ses yeux brillaient de bonheur et la lumière virtuelle produite par la salle accentuait la joie qui ressortait de son regard. Elle plongea ses yeux joyeux dans ceux du jeune homme et parla d’une voix étouffée par la surprise.


-Il faudra que tu me prête ton fameux livre…c’est…incroyable….

Sophie lui sourit puis, se rendant compte qu’ils éclairaient tout le couloir, elle se tourna pour fermer la porte. La porte fermée, elle se crut hors de Poudlard, loin de Londres, de toute magie, ici, tout semblait simple. On en revenait à un monde naturel et agréable. Ses pieds produisaient un petit crissement agréable à l’ouie, provoqué par la simple et douce herbe. La lumière, ressemblant à la lueur du soleil, produite par la salle, rebondissait sur sa peau bronzée et sur son t-shirt blancs, donnant un drôle de contraste.

-Eh ben, j’ai bien fait de mettre un t-shirt ! Tu m’épates…

Ne résistant plus à l’envie de se ruer dans ce merveilleux paysage, Sophie lacha un petit: " Viens..." et elle saisit la main du concierge pour l’entraîner à sa suite. Elle ressentit une étrange sensation lorsque ses doigts touchèrent la peau chaude du jeune homme. Ignorant ce sentiment, elle serra sa main musclée dans la sienne et le tira avec motivation vers la petite colline inondée de soleil. Elle le tira jusqu'à l’arbre le plus proche, un grand olivier juste au pied de la colline. Sophie aurait voulu continuer à le tirer ainsi jusqu'à la petite cabane mais il faisait chaud et l’ombre produite par l’arbre serait accueillante. Après le froid présent dans le couloir, la chaleur de la salle était déroutante. C’est pour cette raison que l’auror s’arrêta là quelques instants, leurs laissant ainsi le temps de s’acclimater. Elle lâcha la main du jeune homme à regret et s’assit sur l’herbe, le dos contre le tronc imposant, insitant son compagnon à s’asseoir à ses cotés pour discuter. Ils avaient toute la nuit pour visiter la colline et Sophie voulait profiter de chaque instant en cet endroit mais elle ne voulait pas allez trop vite, la lumière et la chaleur était assommante et l’ombre de cet arbre, serrait la bien venue pour le moment. L’auror regardait David en souriant :

-Devant les élèves, tu fais sérieux et sévère, tu te montres intransigeant et pourtant avec moi, tu dégages une bonne humeur et un humour hors du commun. Tu m’intrigues….Ici, tu viens encore de m’épater en me montrant un si belle endroit, tout juste sortit de ton esprit, tu es plus sentimental que tu ne voudrais le montrer David…Dis moi juste, que ressens-tu quand tu es dans cet endroit ? Je sais que c’est personnel mais j’aimerais bien en comprendre d’avantage sur toi, car comme tu l’as dit, ce paysage sortit de ton imagination représente ton jardin secret… Je suis vraiment heureuse que tu me le montres, maintenant, on partage secret ensemble...

Sophie avait sur son visage un sourire incroyablement persistant, impossible de s’en séparer, elle se sentait bien et heureuse. Elle avait l’impression que rien ne pourrait lui faire perdre cette bonne humeur tant qu’elle serait avec David….
Revenir en haut Aller en bas
David Page
avatar
Serdaigle
Serdaigle

van

Message par : David Page, Mar 20 Jan 2009, 15:59


Le temps semblait s'être suspendu, la Salle sur Demande s'était transformée, David Page venait d'entrer dans son imagination et il y avait emmener avec lui Sophie, il ne savait pas pourquoi il avait choisi de lui montrer tout ça, de se dévoiler si profondémment, mais elle dégageait quelque chose d'inexplicable, elle avait gagné sans l'avoir demandé la confiance du jeune homme, un chose pourtant difficile à obtenir. La joie se lisait sur leur deux visage, un sortilège d'Allégresse n'aurait pas eu un meilleur effet que cette soirée.

Sophie et David se retrouvait tous les deux dans la garrigue du Sud de la France, sous un soleil qui était à la hauteur de sa réputation, il faisait chaud, le temps était dégagé. Et dire qu'en dehors de cette salle, la nuit était tombé depuis un bon petit moment déjà et que l'hiver régnait, apportant ses températures négatives et son lot de chutes de neige. En entrant dans la Salle sur Demande, David avait l'impression d'avoir quitté la Terre, on venait de l'emmener dans un endroit hors du commun, le plus beau à ses yeux, et cela avait apparemment enchanté Sophie, ce qui le ravissait davantage encore, si cela était possible.

-Il faudra que tu me prête ton fameux livre…c’est…incroyable….

Oui, c'était bien le mot qui convenait, incroyable. La simplicité de l'endroit le rendait tellement attrayant, ici, on se sentait loin de tous les problèmes de la vie de tous les jours, du climat d'insécurité qui avait pris place dans le monde des sorciers depuis un certain temps. David revenait dans son enfance, cet endroit où il avait tant aimé s'amuser, alors qu'il était encore un jeune garçon insouciant.

-Eh ben, j’ai bien fait de mettre un t-shirt ! Tu m’épates…

David se pencha alors sur la tenue de Sophie, la pénombre des couloirs ne lui avait pas permis de distinguer comment elle était habillée. A vrai dire, elle était comme la salle, sa tenue était simple, et lui allait très bien, certes un peu passe-partout mais c'était une qualité aux yeux du jeune homme, il n'appréciait guère les gens qui aimaient se faire remarquer, et qui ne trouvaient pas d'autres moyens que de sortir de la masse par leurs habits.

- C'est clair, t'as fait le bon choix en t'habillant, mais je dois dire que je préfère ce soleil au froid de Poudlard !

Il ajouta un petit rire bref après cette phrase. Elle lui glissa alors un silencieux 'Viens' puis elle le prit par la main, l'entraînant il ne savait où. La sensation de tenir sa main dans la sienne lui procurait un immense bien, plus que leurs esprits, leurs corps étaient à présent reliés l'un à l'autre. Malheureusement, Sophie s'arrêta près d'un olivier, et elle lâcha alors la main de David, s'asseyant contre le tronc de l'arbre qu'elle avait choisi, il se dit alors qu'il y avait bien de la place pour deux et se mit donc juste à côté de la jeune fille, prenant inconsciemment soin de bien se serrer contre elle, comme si le tronc n'avais pas été assez large.

-Devant les élèves, tu fais sérieux et sévère, tu te montres intransigeant et pourtant avec moi, tu dégages une bonne humeur et un humour hors du commun. Tu m’intrigues….Ici, tu viens encore de m’épater en me montrant un si belle endroit, tout juste sortit de ton esprit, tu es plus sentimental que tu ne voudrais le montrer David…Dis moi juste, que ressens-tu quand tu es dans cet endroit ? Je sais que c’est personnel mais j’aimerais bien en comprendre d’avantage sur toi, car comme tu l’as dit, ce paysage sortit de ton imagination représente ton jardin secret… Je suis vraiment heureuse que tu me le montres, maintenant, on partage secret ensemble...

Elle avait raison, il s'était ouvert à elle, lui confiant cette sorte de secret, ce qu'il ne regrettait pas le moins du monde, bien au contraire. Sophie venait de dire qu'elle était heureuse, il n'en fallait pas plus pour contenter David, à la base, c'était l'unique but qu'il avait eu en la faisant venir ici. Voir le sourire sur son visage lui procurait une sensation de bien-être qu'il n'avait pas connu depuis longtemps chez les sorciers, il ne se rappelait plus que l'on pouvait vivre des instants magiques comme celui-ci. Sophie venait de lui faire redécouvrir.

- Sévère et sérieux ? C'est cool ça ! J'suis obligé de toute manière à Poudlard, je me ferai marcher sur les pieds sinon, mais je dois dire que je les aime beaucoup tous ces jeunes élèves tout de même.
Ah pour être sentimental, je sais pas si c'est le bon terme mais j'ai besoin d'un peu d'affection pour pouvoir garder le moral, la vie est trop difficile sinon. C'est pour ça que quand je viens ici, c'est comme une sorte de ressourcement, je sais pas si ça se dit d'ailleurs ^^ ça me permet d'évacuer ce qu'il y a de mal dans ma vie, de reprendre le bon bout. J'en avais pas spécialement besoin aujourd'hui mais tu voulais être surprise, alors voilà !
Tu connais ce secret sur moi, prends-en bien soin surtout, je n'avais jamais parlé de cet endroit à personne jusqu'à présent. Pour tout te dire, cet endroit est en fait celui où j'ai grandi avant d'être un sorcier et cette cabane là-bas est celle que j'ai construite avec mon frère, nous nous y sommes tellement amusé à l'intérieur !

Il repensa à cette période, ils avaient vraiment eu du mal à la terminer cette cabane, elle leur avait donné beaucoup de fil à retordre, mais finalement, à force de persévérance, ils avaient fini par y arriver, leur joie n'en avait été que plus grande. Plus la tâche est difficile et plus le triomphe est grand, et pour deux jeunes garçons de moins de dix ans, construire une cabane dans un arbre, c'était une chose des plus difficiles à réussir. David sortit de ses pensées, il tourna son regard vers Sophie, se disant qu'il ne pouvait se trouver en meilleure compagnie, le visage de la jeune fille devant ce paysage resterait longtemps gravé dans sa mémoire...
Revenir en haut Aller en bas
Sophie Poulvery
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Couloir du 2ème étage

Message par : Sophie Poulvery, Dim 25 Jan 2009, 17:50


Appuyée contre le tronc d’un énorme olivier, Sophie et David parlaient tranquillement. Le soleil artificiel brillait de pleins feux, contre les feuilles protectrices et réchauffait toute la salle. L’arbre était au pied d’une petite colline sur laquelle reposait une jolie cabane. Les senteurs d’été donnaient une ambiance agréable et sereine à l’endroit. Leurs épaules se touchaient très peu mais suffisamment pour le cœur de Sophie s’emballe. Celle-ci écoutait David qui lui parlait d’une voix calme aux tonalités agréables à l’oreille :

-Sévère et sérieux ? C'est cool ça ! J'suis obligé de toute manière à Poudlard, je me ferai marcher sur les pieds sinon, mais je dois dire que je les aime beaucoup tous ces jeunes élèves tout de même.
Ah pour être sentimental, je sais pas si c'est le bon terme mais j'ai besoin d'un peu d'affection pour pouvoir garder le moral, la vie est trop difficile sinon. C'est pour ça que quand je viens ici, c'est comme une sorte de ressourcement, je sais pas si ça se dit d'ailleurs ^^ ça me permet d'évacuer ce qu'il y a de mal dans ma vie, de reprendre le bon bout. J'en avais pas spécialement besoin aujourd'hui mais tu voulais être surprise, alors voilà !
Tu connais ce secret sur moi, prends-en bien soin surtout, je n'avais jamais parlé de cet endroit à personne jusqu'à présent. Pour tout te dire, cet endroit est en fait celui où j'ai grandi avant d'être un sorcier et cette cabane là-bas est celle que j'ai construite avec mon frère, nous nous y sommes tellement amusé à l'intérieur !


Le garçon partit dans ses pensées, cet endroit lui rappelait tellement de souvenirs, de bonheurs qu’on avait l’impression d’avoir plongé dans une pensine. La chaleur était assommante mais agréable, la jeune fille posa mollement sa joue contre l’épaule de David. Son doux parfum lui caressa les narines et le battement de son cœur accéléra à nouveau à ce contact. Elle fut durant quelques secondes prises au dépourvu. Petit à petit cependant, elle se reprit et se fut avec une voix calme et faible qu’elle s’adressa au jeune homme.

-T’inquiète, je serais muette. Même sous la souffrance je ne craquerait pas ^^. Personnellement, mon enfance s’est plutôt déroulée dans le froid Canadien, du coup, j’apprécie d’avantage la chaleur de ton jardin secret…

Surprise de sa voix ressemblant à un chuchotement, elle se rendit compte que rester immobile en pleine chaleur l’assommait complètement. Son regard se tourna vers le ciel, mais il était hors de sa vision car le feuillage de l’arbre contre lequel ils étaient adossés prenait toute la place. L’auror aperçu quelques grappes de petits fruits verts, apparemment des olives. Prise d’une soudaine envie de fruit, elle redressa sa tête, la retirant de l’épaule accueillante du jeune homme et se redressa. Elle avait envie d’atteindre les petits fruits mais ils étaient hors de portée. Automatiquement, l’image de sa baguette lui apparut mais il en était hors de question. Elle refusait de se servir de la magie dans cet endroit innocent, loin de toute magie et de tout problème.

Sophie s’éloigna de quelques mètres pour observer la taille réelle de l’arbre, il était plutôt imposant… Ce n’était pas un de ces oliviers en pots que l’on pouvait observer dans certains jardins. Il s’agissait d’un véritable arbre, un sauvage, ayant poussé à sa guise, un véritable olivier Provençale. Son tronc était énorme mais il possédait un grand nombre de prises possibles. Les branches et les feuilles ne commençaient à apparaître qu’après un bon mètre et demi. Prise d’une lueur d’inconscience, Sophie jeta un regard de défi à David et s’approcha du tronc.


-Alors, ça te dit une course ? L’homme du sud contre la femme du nord. Le premier qui touche le sol au pied du tronc, après avoir atteint le sommet et attrapé deux trois olives… Ca te tente ou ta peur de perdre.

Elle sourit de plus belle, lui lança un dernier regard et sans attendre sa réponse, enfonça son pieds dans un des nombreux creux de l’arbre et poussa dessus pour se propulser vers le haut. Ses doigts caressèrent la surface rugueuse à la recherche d’une nouvelle prise. L'auror était un rien trop petite pour atteindre la première branche mais d’ici quelques minutes, elle serait assez haute pour l’atteindre et arrivée parmis les branches et les feuilles, celà serrait rapide. A présent, son esprit était totalement concentré sur son escalade ou presque, une autre part d’elle, continuait de penser au jeune homme qui l’accompagnait, se demandant si il avait réagit et où il en était…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Couloir du 2ème étage

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 6 sur 38

 Couloir du 2ème étage

Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 22 ... 38  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.