AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
-40%
Le deal à ne pas rater :
Gonfleur électrique Xiaomi Mi Portable Electric Air Pump
29.91 € 49.99 €
Voir le deal

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Forêt Interdite
Page 14 sur 28
Avec les Sombrals
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15 ... 21 ... 28  Suivant
Invité
Invité

Avec les Sombrals - Page 14 Empty
Re: Avec les Sombrals
Invité, le  Dim 26 Mai - 10:48

Angel était recroquevillé sur le tronc d’arbre qui se trouvait sur le sol, la douleur dans le ventre lui faisait terriblement mal, son cousin ne l’avait pas loupé. Une chance que le brun ait put désarmer son adversaire, car dans le cas contraire, il lui aurait sûrement infligé un sort beaucoup plus douloureux qu’un sort de désarmement. On peut dire que sa venue dans la forêt interdite pour être au calme avait échoué en toute beauté. Avec le calme qui régnait dans cet endroit, il était facile d’entendre le moindre bruit, comme le vent qui faisait danser les feuilles, les craquements sur le sol que provoquaient toutes sortes de créatures. En tout cas il n’eut pas de mal à entendre un bruit étrange qui provenait d’un coin près de lui.

Le brun se redressa vivement, son cousin était peut être de retour pour lui mettre une raclée, malgré la douleur qu’il pouvait ressentir, il se força à tenir debout la baguette brandit en avant. Il plissa son regard comme pour mieux apercevoir ce qui se trouvait derrière le buisson, mais avec la pénombre il était presque impossible de voir plus loin que le bout de son nez. Il lança un « lumos » qui l’aida à mieux distinguer ce qui l’entourait, le bruit venait de ce buisson il en était maintenant certain. Son cœur battait fort dans sa poitrine, peut être qu’il ne s’agissait pas du tout de son cousin, mais d’une créature bien pire et bien plus puissante.

Ceci ne l’empêcha pas pour autant de se rapprocher de l’arbuste, Angel était un homme courageux et aventureux, parfois même un peu trop audacieux aux yeux de sa mère. Il prit une grande inspiration quand ou à coup quelque chose tomba sur le sol émettant un bruit sourd qui fit reculer d’un pas le brun qui brandissait toujours sa baguette vers l’avant. Il rapprocha sa baguette qui était toujours allumé par le sortilège vers la chose en question, qui se révéla ne pas être une créature, mais une jeune fille à la chevelure doré. Le rouge et or sentit son cœur reprendre un battement normal, il était maintenant plus calme et rassuré.

Il garda sa baguette pointé sur la demoiselle, il affichait une attitude impénétrable, il ne voulait rien laisser paraître de ses émotions ce qui lui donnait un côté froid. Il se demandait ce qu’elle faisait ici toute seule, si elle avait vu ce qui s’était passé entre son cousin et lui. Ce qui était certain c’est qu’elle devait encore être à Poudlard, décidemment il y avait beaucoup d’élèves qui aimaient braver les interdits, mais venant d’une jeune fille c’était plus difficile à croire. Du moins il en avait croisé par le passé qui se baladait seule dans la forêt, il y avait des filles bien courageuses à Poudlard ou peut être un peu trop téméraire comme lui.

- Qui es-tu et qu’est ce que tu faisais derrière ce buisson ?

Il avait prit la parole de sa voix doucereuse et glaciale, il voulait se faire un peu menaçant car après tout il ne savait pas à qui il avait à faire et ce qu’elle lui voulait. Il fit une petite grimace quand une douleur se fit sentir dans le bas de son ventre, mais il reprit vite son attitude impassible.



Trystan J. Harper
Trystan J. Harper
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Avec les Sombrals - Page 14 Empty
Re: Avec les Sombrals
Trystan J. Harper, le  Dim 2 Juin - 20:18



M’écrasant de tout mon long sur le sol irrégulier de la forêt – ne manquant pas au passage de m’enfoncer une roche en dessous de l’omoplate, je grimaçai de douleur alors que je maudissais pour une millième fois cette satanée maladresse qui faisait que trop souvent partit de mon quotidien. Je n’eus, d’ailleurs, pas le temps de me redresser qu’une aveuglante lumière se posait déjà sur moi et mon cœur rata un battement quand je compris que cet éclairage ne pouvait être que produit par la baguette magique du sorcier dont j’avais observé plus tôt. J’étais en très mauvaise posture s’il s’adonnait m’attaquer – car étendu sur le dos et aveuglé pas son Lumos, il ne me restait qu’à souhaiter ne pas trop l’avoir contrarié. C’est une main en visière pour me protéger le regard contre l’éclat bleuté qui me tenait maintenant pour cible et l’autre main agrippée à ma propre baguette – arme que je pointais d’ailleurs à l’aveuglette, je n’osais plus bouger d’un poil. J’avais l’impression qu’un silence écrasant perdurait depuis déjà plusieurs minutes alors que ça ne faisait, en fait, que quelques secondes. C’était complètement insoutenable... Puis, n’en pouvant tout simplement plus, je pris la parole d’une voix qui trahissait quelque peu mon appréhension.

    - Écoute... ça te dérangerait beaucoup de descendre un peu ta baguette?! C’est que tu m’aveugles là...


Quelle question franchement ridicule... Bien sûr qu’il m’aveuglait et c’en était même sans doute son principal but! Après tout, que craindre de ça cible si elle ne voyait rien?! Me mordant la lèvre avec force pour avoir parlé ainsi sans réfléchir, je me contentai de rester tranquille en attendant la suite des choses. Un maléfice pouvait fuser à tout instant dans ma direction, je ferais alors mieux de me tenir prête – enfin, d’essayer du moins. Je m’affairais donc à repasser en mémoire tous les sorts que je connaissais et qui pouvaient m’être utiles, lorsqu’une voix à la fois glaciale et doucereuse s’éleva de l’autre côté du Lumos. Le sorcier demandait à savoir qui j’étais et ce que je faisais derrière ce buisson. Qu’est-ce que j’allais répondre? Je n’étais toujours pas pour lui dire que je l’espionnais?! De toute façon, ce n’était pas ce que je faisais... J’avais simplement entendu du bruit et décidé de venir voir de quoi il s’agissait. Ce n’était donc pas de l’espionnage! Je m’étais juste trouvé au mauvais endroit au mauvais moment, c’est tout.

    - J’étais simplement dans le coin quand j’ai entendu des voix et décider de venir voir de quoi il s’agissait. Je ne pensais pas tomber sur un combat et je t’assure que je ne suis pas ici pour t’espionner ni même pour rapporter ce que j’ai vu à qui que ce soit.


J’avais parlé sur un ton qui se voulait à la fois calme et sincère – espérant de tout cœur que ce serais bien suffisant pour désamorcer quelque peu la tension qui s’était installer. Et puis, si j’avais jugé qu’il serait préférable de lui dire la vérité, c’était en grande partit parce que, de toute façon, j’étais trop mauvaise menteuse pour lui inventer une histoire qui se tienne. Alors autant ne pas jeter de l’huile sur le feu avec un mensonge qui aurait été que trop évident à déceler.

    - Pour ce qui est de mon identité, repris-je après une seconde ou deux de silence, je te la dirai volontiers seulement si tu acceptes de baisser ton arme et de te présenter à ton tour.


Je n’avais pas l’intention de me présenter tout bonnement au premier inconnu qui me le demanderait et encore moins quand cet inconnu me menaçait de sa baguette. De nos jours, j’avais appris que la prudence était toujours plus préférable que la confiance. Qui sait ce que pouvait faire ce sorcier une fois mon identité entre ces mains?! Et d’ailleurs, qu’est-ce qui me disait que cet homme n’était pas en fait un adepte de magie noir en devenir? Après tout, mes parents avaient peut-être également fait confiance à tort à leur assassin avant de trouver la mort... En fait, je n’en savais rien et je n’étais même pas certaine si je parviendrais un jour à le savoir... Mais je m’écartais du sujet principal là – ce n’était pas du tout le moment d’être déconcentrer! Je m’empressai donc de ramener toute mon attention sur l’inconnu à mes côtés.
Evan
Evan
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens
Loup-garou


Avec les Sombrals - Page 14 Empty
Re: Avec les Sombrals
Evan, le  Sam 3 Aoû - 11:38

Pv Azmaria Slown.

~ Une nouvelle chaude journée d'été avait frappé sur Poudlard et ses environs. L’Angleterre n'échappait pas à la vague caniculaire qui touchait une partie de l'Europe, bien que les températures étaient légèrement plus basses que dans les autres pays. Evan, près de la forêt, pouvait à loisir se promener au couvert des arbres et ainsi jouir de quelques brises de vents fort agréables, même si parfois il se contentait juste de faire des courants d'air en ouvrant les deux portes de sa petite demeure de fonction.

~ La soirée avançait ses pas quand le Garde-chasse se mit en tête d'emmener Ténèbres passer la nuit avec ses pairs dans la forêt interdite. Car en effet, il n'avait que peu déplacer son sombral depuis qu'il était arrivé à Poudlard, et il était certain que ce dernier serait heureux de pouvoir gambader un peu avec ses congénères. Le nom qu'il lui avait donné faisait inévitablement penser à celui du premier sombral de Poudlard, non pas qu'il l'avait fait exprès, simplement qu'il trouvait que c'était un nom parfaitement approprié pour son compagnon.

~ Le mage était vêtu d'un tee-shirt blanc aux manches courtes et d'un pantalon noir. Alors que le soleil s'en allait, en tombant derrière les profondeurs de la forêt, il était sorti de sa cabane et était parti abreuver un peu sa monture. Si certains élèves n'ayant pas vu la Mort le voyait faire, ils pourraient le prendre pour un fou en se demandant ce qu'il foutait avec sa petite bassine d'eau tout seul debout. Après l'avoir abreuvé, il lui fit quelques caresses sur le museau et le sortit de son petit enclos.

~ Il alla récupérer ses deux baguettes, pour le cas où la forêt deviendrait un endroit hostile, et ferma sa petite cabane alors que la nuit commençait à poser son empreinte calmement. C'est alors qu'il remarqua qu'une élève venait en sa direction, du moins il jugea qu'elle devait être élève par sa silhouette, car elle ne semblait pas très grande. Il décida de l'attendre, en se demandant si elle venait pour le voir, et si elle verrait Ténèbres ou non, auquel cas une discussion intéressante pourrait s'en suivre. Car l'ex Professeur de Soins Aux Créatures Magiques aimait converser au sujet de toutes sortes d'animaux, quels qu'ils soient. Alors si l'opportunité se présentait à lui de parler des sombrals, il ne s'en priverait pas.

~ Au fur et à mesure qu'elle s'approchait, il distingua sa longue chevelure blonde qui lui descendait aux genoux, et habillée d'un teint pâle. Il ne l'avait jamais vue et aurait dit à tout hasard qu'elle devait être une élève de troisième ou quatrième année. Il arbora un sourire pour l'accueillir en allant à sa rencontre, laissant un peu son sombral en retrait.

- Bonsoir ! Je suis le nouveau Garde-chasse, Evan. Et toi, comment t'appelles-tu ?

~ Même s'il ne s'était pas attendu à voir quelqu'un, il était content de pouvoir rencontrer du monde, car il n'avait pas encore réellement vu d'élèves depuis son arrivée. Aussi le cas présent était une parfaite occasion pour lui de commencer à créer des liens avec des élèves, qu'il serait peut-être amené à revoir un jour.
Invité
Anonymous
Invité

Avec les Sombrals - Page 14 Empty
Re: Avec les Sombrals
Invité, le  Sam 3 Aoû - 13:51

Si après son séjour d’un mois en France la jeune fille avait espéré que l’Angleterre ne soit pas l’une des nombreuses victimes de la canicule, elle avait été bien déçue en arrivant à Londres. Bien que la chaleur soit légèrement inférieure à ce qu’elle avait dû supporter à Paris, elle n’en restait pas moins étouffante. Le seul endroit vraiment frais à Poudlard était les couloirs du château, et après son retour, la blonde y avait passé l’essentiel de son temps à flâner ou à chercher sa cousine et sa meilleure amie.

Ce soir était différent. Elle se sentait à l’étroit entre les murs du château et bien que l’heure n’était pas vraiment à la promenade, la jeune fille se mit en tête de se rendre dans la forêt interdite. Elle n’avait aucune raisons particulière de vouloir y aller, à part peut-être l’envie de voir les Sombrals. Depuis qu’elle était revenue, la blonde ne s’y était pas rendue une seule fois et elle avait décidé qu’il était temps de remédier à ça. La jeune fille n’avait pas peur de cet endroit… Elle n’avait plus peur de grand-chose depuis un peu plus d’un mois. Elle connaissait la forêt pour y être allé a de nombreuses reprises et avait même sympathisé avec un centaure grâce à un garçon de sa maison qui lui avait évité de se faire piétiné par le centaure en question. La seule chose qui pourrait la mettre dans l’embarras serait qu’elle se fasse attrapée par quelqu’un, mais c’était peu probable.  

C’est donc vêtu d’un chemisier blanc et d’un short noir que la jeune fille se mit à errer à l’extérieur. Il n’y avait plus grand monde dehors à cette heure-ci et ce n’était pas plus mal en y réfléchissant. En approchant de la cabane du garde-chasse, qu’elle n’avait encore jamais rencontré, la jeune fille remarqua quelque chose d’inhabituelle… Les seuls Sombrals qu’elle avait pu voir et touché, était ceux de la forêt interdite, et c’était la première fois qu’elle en voyait un si loin de ses pairs.  Si quelqu’un n’ayant pas vu la mort avait remarqué son expression étonné, il l’aurait  sans doute pris pour une folle.

Elle avancé vers la créature, quand elle vit enfin la personne avec celle-ci avancer vers elle. La jeune fille tenta d’identifier l’homme qui s’avançait, mais elle ne savait pas de qui il s’agissait. Un professeur, ou le garde-chasse peut-être… Une fois l’homme assez près pour qu’elle puisse l’observer un peu mieux, elle put remarquer que celui-ci lui souriait.

- Bonsoir ! Je suis le nouveau Garde-chasse, Evan. Et toi, comment t'appelles-tu ?

Il s’agissait bien du garde-chasse… A première vue, il semblait être une personne aimable et chaleureuse. La jeune fille lui rendit son sourire avant de répondre…

- Bonsoir et enchanté, je suis Azmaria. Dites-moi, il est avec vous ?

Ses yeux vairons passèrent d’Evan au Sombral avec curiosité, il le voyait c’était certains puisqu’il était avec un peu plus tôt, mais rien ne pouvait confirmé que la créature était « domestiqué ».  
Evan
Evan
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens
Loup-garou


Avec les Sombrals - Page 14 Empty
Re: Avec les Sombrals
Evan, le  Dim 4 Aoû - 10:17

~ A mesure que la demoiselle avançait, il se faisait une image plus précise de ce à quoi elle ressemblait. Elle était tout à fait charmante et avait un regard très énigmatique, un peu semblable au sien,  puisque ses yeux étaient également composés de deux couleurs, le bleu et le rouge. La jeune fille se présenta sous le nom d'Azmaria, un prénom peu commun qu'il accueillit avec étonnement, bien qu'il le trouvait joli et original.

~ La jeune femme enchaîna directement en parlant de son sombral, ce qui le ravit, car au moins il pourrait en discuter avec elle.

- Oh tu le vois ?! dit-il tout en reculant près de son compagnon ailé, avant d'enchaîner. En effet il est avec moi, on me l'a offert il y de cela bien des années, et après avoir vu avec la Directrice, j'ai obtenu l'autorisation de l'amener avec moi ici, pour que je puisse garder un œil dessus au quotidien. Et tu peux l'approcher si tu veux, il est tout à fait docile !

~ Il l'invita à venir jusqu'à Ténèbres qui ne broncha pas le moins du monde, limite il paraissait content de voir d'autres personnes, changeant ainsi du long registre qu'il avait connu lorsqu'il ne voyait personne d'autre que son maître, quand il le gardait encore dans son manoir. Le cheval ailé écarta un instant ses ailes et s'approcha jusqu'à la jeune fille. Dans l'esprit d'Evan trottait la question de savoir qui elle avait vu mourir, alors que lui n'était plus capable de répondre à cette question, car il avait perdu ce souvenir lointain avec son coma. Néanmoins il se résout à ne pas lui demander, se disant que la soirée offrirait certainement une meilleure opportunité pour une telle question, et que peut-être en parlerait-elle d'elle même s'il arrivait à la mettre à l'aise.

- Hum, si tu veux, j'avais prévu de l'emmener faire un tour dans la forêt interdite, pour qu'il soit avec les autres sombrals du château cette nuit ! Ça t'intéresse de m'accompagner ?

~ Il la dévisagea, accompagnant sa phrase par un sourire amical sincère. Après tout, aussi bien pour elle que pour lui, cela pourrait être une bonne soirée à vivre auprès de ses animaux si particuliers. Il ajouta avant qu'elle ne réponde, s'imaginant déjà l'aider à grimper sur Ténèbres.

- Si tu n'en as pas peur tu peux même faire le chemin sur son dos !
Invité
Anonymous
Invité

Avec les Sombrals - Page 14 Empty
Re: Avec les Sombrals
Invité, le  Dim 4 Aoû - 19:26

HS ; désolé, il est pas super long :/

A l’entente du nom de la demoiselle, celle-ci pu voir une légère pointe d’étonnement dans les yeux du garde-chasse, ce qui l’a fit sourire. Son prénom était loin d’être commun, et si elle avait tenté d’interroger sa mère biologique sur les raisons qui l’avait poussé a nommé la jeune fille Azmaria, celle-ci lui appris seulement qu’elle que la personne qui l’avait appelé ainsi était son père, l’homme qui la haïssait sans raison apparente. La discussion c’était arrêter là, c’est parents adoptif, sa mère et elle ne voulait pas vraiment parler de l’ex serpentard.

- Oh tu le vois ?! dit-il tout en reculant près de son compagnon ailé, avant d'enchaîner. En effet il est avec moi, on me l'a offert il y de cela bien des années, et après avoir vu avec la Directrice, j'ai obtenu l'autorisation de l'amener avec moi ici, pour que je puisse garder un œil dessus au quotidien. Et tu peux l'approcher si tu veux, il est tout à fait docile.

La jeune fille confirma d’un hochement de tête, et il l’invita à s’approcher de la créature. Celle-ci ne semblait pas du tout réticente à ce que la blonde l’approche, au contraire. Le sombral s’approcha de lui-même avant même qu’elle ait pu faire un pas, si elle était réticente à monter sur ces créatures depuis le léger accident dans la forêt interdite, elle n’avait par contre, pas peur de les approché ni-même de les touchés. La blonde passa doucement sa main sur l’encolure de la créature, un léger sourire aux lèvres et les yeux rivés sur celle-ci. Si bien, qu’elle ne vit pas le regard interrogateur qu’Evan posa sur elle quelques secondes.

- Hum, si tu veux, j'avais prévu de l'emmener faire un tour dans la forêt interdite, pour qu'il soit avec les autres sombrals du château cette nuit ! Ça t'intéresse de m'accompagner ?

Elle releva les yeux vers lui en continuant de caresser le sombral. La proposition du garde-chasse était intéressante, de toute façon, elle avait prévue de s’y rendre alors autant que ce soit accompagné par quelqu’un connaissant la forêt un peu mieux qu’elle. Elle répondit avec enthousiasme en lui souriant…

- Bien sûr !

Il lui souriait amicalement, et elle se sentie obligée de le lui rendre. Evan était une personne aimable qui m’était ses interlocuteurs en confiance assez rapidement et cette particularité n’était pas donnée à tout le monde…

- Si tu n'en as pas peur tu peux même faire le chemin sur son dos !

Elle n’en avait pas peur, mais juste le fait de lui proposer de monter à dos de sombral lui rappela le petit accident d’il y a plusieurs mois. La jeune fille n’avait plus monté cette créature ni-même un cheval depuis des mois par peur que ça recommence. Elle n’avait pas été blessé, il y avait eu plus de peur que de mal, mais elle n’arrivait pas à se sortir la chute de la tête. Elle lui fit un petit sourire avant d’ajouter…

- Je ne suis pas sûre de pouvoir…

Ils se mirent en marche pour la forêt interdite et elle garda les pieds sur terre. Elle surmonterait son traumatisme, mais ça ne serait pas pour ce soir. Elle jeta un nouveau regard a la créature avant de demander au garde-chasse…

- Il a un nom ?
Evan
Evan
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens
Loup-garou


Avec les Sombrals - Page 14 Empty
Re: Avec les Sombrals
Evan, le  Mar 6 Aoû - 17:24

~ Visiblement la demoiselle avait eu un traumatisme avec les sombrals dans son passé, car elle préféra rester à pieds, mais accepta tout de même de l'accompagner, ce qui le ravit. il se mirent alors en marche côte à côte, Evan invitant son sombral à les suivre en le tenant par le coup. Il répondit alors à Azmaria.

- Oui, il s'appelle Ténèbres. Un nom proche du premier sombral apporté à poudlard, bien que le miens soit encore jeune, il a tout juste huit ans.

~ Peu après lui avoir répondu, ils firent leurs premiers pas dans la forêt, disant ainsi au revoir aux quelques lueurs de l'aube qui persistaient encore, s'engouffrant dans un voile de fraîcheur appréciable au milieu des premiers arbres. Les étoiles qui commençaient à envahir le ciel peinaient à percer le feuillage des arbres, sauf en de rares endroits qui s'offraient comme des moments d'évasions, pour peu qu'on levait les yeux au ciel à cet instant précis.

~ Evan sortit sa baguette et lança un "Lumos" informulé, afin qu'ils puissent voir exactement où ils allaient, même si la visibilité était loin d'être mauvaise. En fait, c'était surtout pour donner un ton rassurant à leur aventure à Azmaria, car lui n'avait pas trop de soucis à se faire, il attendait de pieds ferme la première créature de la forêt qui oserait s'en prendre à lui.

~ Il arrivèrent vite à plusieurs minutes de marches, par des sentiers que le Garde-chasse connaissait très bien pour les avoir déjà foulés en tant qu'élève. Des cris d'animaux provenaient par moment des profondeurs de la forêt entraînant alors une envolée d'oiseaux dans les arbres. Parfois certains buissons bougeaient, sans pour autant que la jeune femme ni lui ne parvienne à distinguer quel animal en était à l'origine.

~ Enfin, ils finirent par arriver à la petite clairière, où les arbres étaient bien dispersés, malgré qu'ils donnaient tout de même un couvert fort appréciable, pour les sombrals. Les créatures de la nuit attendaient là, et ne semblèrent pas le moins du monde se soucier de la venue des deux personnes. Evan fit une tape amicale qui signifiait "Allez vas-y !" sur le dos de son sombral qui n'avait pas côtoyer de ses congénères depuis bien des années.

---

Ténèbres afficha une mine timide, hésitant à s'avancer, regardant son maître comme pour être rassuré. Finalement, voyant que les deux jeunes gens semblaient attendre qu'il ne daigne faire un pas vers ses semblables, il avança un sabot, puis un autre, vers un petit groupe de trois sombrals qui se partageaient un morceau de viande au pied d'un arbre. Déployant ses ailes, sa queue se balançant de droite à gauche, Ténèbres brisa son approche timide en allant donner un coup de museau à un autre sombral, comme pour lui dire "Hey, tu veux pas partager ton repas avec moi ?".


---

- Je les trouves magnifiques, pas toi ? Les gens les considèrent dangereux injustement ! ils en ont peur car ils se font des fausses idées sur eux, sous prétexte qu'il faut avoir accepté la mort d'un proche pour les apercevoir, mais en aucun cas un sombral n'est agressif ! termina-t-il tout en s'avançant jusqu'au groupe de trois qu'avait rejoint Ténèbres, puis caressa un des sombrals dont il ne connaissait pas le nom.

- N'aie pas peur, tu peux venir les toucher, ils ne mordent pas, bien que leurs crocs peuvent être effrayant ! Jusqu'à preuve du contraire ils n'ont jamais attaqué d'humains, même s'ils sont une espèce carnivore, entre autre. Mais tu n'as rien à craindre ! termina-t-il avec un sourire pour mettre la jeune femme en confiance.
Shela Diggle
Shela Diggle
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Avec les Sombrals - Page 14 Empty
Re: Avec les Sombrals
Shela Diggle, le  Mar 3 Sep - 14:35

(pv Elena McGrégor)

J'ouvris les yeux. J'étais allongée sur mon lit, fixant le haut de mon baldaquin vert et argent. Je ne trouvais rien d'intéressant à faire, en cette soirée. Il pleuvait doucement et je n'avais plus aucun devoir à terminer. L'ennuis me rongeait depuis un certain temps. Je ne voulais cependant pas croiser du monde, bavarder ou autre. Nous étions jeudi, donc trop tard pour me balader à Pré-au-Lard. Le chemin serait trop long. Je me relevais soudain, prise d'une idée tintée d'une douce folie. La Forêt Interdite était sans doute l'endroit le plus passionnant de Poudlard. Il faisait assez sombre, mais la nuit ne m'impressionnait pas. Méfiante, je m'assura que personne ne pourrait me voir partir, mais il n'y avait encore personne dans le dortoir, tous étaient dans la salle commune ou encore au banquet. Je farfouilla dans mes affaires pour trouver un jean confortable, enfila sur mon T-shirt un pull chaud et foncé et troqua mes bottines contre des Converse. Je laissais mes cheveux lâchés, me sentant plus libre comme cela. Ma baguette dans une manche, je sortit discrètement des cachots des Serpentard.

Mes pas résonnèrent froidement contre la roche des escaliers. Je ne rencontra pas grand-monde, et j'arriva bien vite à l'entrée du château. Légèrement entrouvertes, les portes semblaient m'inviter à sortir. J'aurais pu être méfiante et rester bien au chaud, mais l'adrénaline de l'aventure s'insinuait en moi comme un serpent dans son trou. Mon hésitation s'estompa bien vite. Mes pieds foulèrent l'herbe tendre, leur bruit étouffé par ce matelas de verdure. Je m'empressa de quitter l'espace illuminé par les lumières des salles, rejoignant l'ombre rassurante du parc. Je ne savais pas vraiment ce qui m'avait pris de venir là, sur un coup de tête. L'envie de bouger, le besoin de m'évader quelques temps de cet endroit familier qu'est Poudlard. Une petite bruine tombait, cependant pas assez pour me tremper entièrement. Je marcha donc un temps sur un chemin terreux, couvrant au passage mes chaussures de boue. Peu m'importait, je pourrai les nettoyer d'un coup de baguette. J'arriva bientôt à la lisière du bois, où les arbres inquiétants côtoyaient buissons épineux et sentiers boisés. Mais les chemins n'allaient pas loin, et je le savais bien. Je m'étais déjà rendue maintes fois dans la Forêt et en connaissais les abords bien mieux que pas mal de personnes au château. J'avançais donc plus profondément, protégée de la pluie par le feuillage sombre me surplombant.

Bientôt, je ne vis plus rien et murmura doucement "Lumos". Un éclat bleu éclaira faiblement mon visage et je pointa ma baguette devant moi. J'entendais le tintement des gouttes de pluie sur les feuilles, et quelques craquements plus loin dans l'obscurité. Je trouva un tronc moussu à la lisière de ce qui semblait être une clairière, étant donné que je n'en percevais pas le fond. Je m'assis et souffla un peu. Je n'avais pas fait une sacrée trotte, mais l'air était frais et humide, et j'avais un peu de mal à respirer. Mon souffle s'élevait en une fumée couleur de glace. J'étais bien, là. Loin de tout, loin de tous. Tranquille dans moi coin, sans s'inquiéter des cours, des profs, des élèves acharnés contre moi. Je ferma un instant les paupières. Une sérénité inquiétante planait dans l'air, presque trop calme. Troublée seule par mes inspirations et expirations que j'efforçais de garder lentes et longues. Mais elle devinrent bientôt effrénées. Un brisement de branche m'avait fait sursauter. L'instant d'après, comme une espèce de claquement sombre. Comme des mâchoires se refermant sur.... Je m'étais levée, la baguette bien haut devant moi. Sans doute une créature magique. J'essayais d'étouffer la panique qui montait en moi. Ce n'était rien. Rien qu'une bête que j'avais dérangé. Mon cerveau tournait à cent à l'heure. Je me tenais prête, ma main fermement agrippée à ma baguette. Je n'entendit plus rien mais ce silence me parut plus alarmant encore. Un frisson me parcouru, puis, peu à peu, je réussis à me calmer. Je baissa ma baguette, quand, au même instant, un bruit étrange, très léger, se fit entendre. Juste derrière moi.
Invité
Anonymous
Invité

Avec les Sombrals - Page 14 Empty
Re: Avec les Sombrals
Invité, le  Dim 8 Sep - 20:38

Aujourd'hui avait été une longue journée. Et cette soirée risquait de l'être encore plus : la plupart des élèves de ma maison s'étaient déjà rendus dans la grande salle pour y discuter en attendant le buffet et moi je n'étais pas d'humeur à partager ces moments avec eux. Je ne savais que trop bien ce que je voulais, aller dans la forêt, retrouver ces chevaux ailés que j'avais vu la dernière -et seule- fois où j'y étais allée.
Je m'y étais aventurée pour une raison à peu près semblable à celle d'aujourd'hui, j'avais voulu changer d'air, sauf que la première fois, c'était pour m'échapper de cette ambiance festive et joyeuse qui régnait dans la salle commune des Poufsouffles, avec mes yeux embués de larmes je m'y serais faite repérée bien trop vite. Maintenant, je voulais y retourner, car ce que j'avais vu de loin il y a deux semaines m'avait intriguée, étonnée et même « chamboulée ». Ces chevaux sombres et squelettiques étaient des sombrals, j'ai fait plusieurs recherches dessus. Certains sorciers disent que ce sont des mythes, mais je crois plutôt à la deuxième version, celle qui dit que les sombrals ne peuvent être vus que par une catégorie précise de personne... Une catégorie au quelle j'appartenais : je me souviens avoir assisté à la mort de ma mère par la fenêtre de ma chambre lorsque j'étais jeune, bien que je n'aime pas ressasser se souvenir affreux.

C'est donc assez excitée que je me suis emparée de mon sac dans lequel j'avais fourré quelques pommes en cachette le midi même. J'avais déjà échangé mon uniforme contre des vêtements plus adaptés et un manteau si la pluie revenait comme je le pressentais et m'étais nouée les cheveux. En me faisant le moins remarquer possible, je me faufilais hors de la salle commune, puis passais l'air de rien dans les couloirs jusqu'à arriver dehors. Il faisait encore jour, mais la nuit allait arriver vite, tout comme la fraîcheur qui commençait à se faire ressentir. Je pressais le pas en guettant autour de moi le moindre autre bruit de pas que les miens, mais le seul son que j'attendais, c'était celui du vent qui soufflait à travers les feuillages de la forêt interdite -maintenant proche- et qui venait s'abattre contre les murs de pierre de notre cher Poudlard.

J'étais à la lisière de la sombre forêt et avant d'y pénétrer, je jetais un regard vers le château, sentant mon coeur tambouriner un peu plus fort. J'avançais d'un pas rapide, tentant d'emprunter le même chemin que celui par lequel j'étais passé, m'éclairant de ma baguette. Ce qui relevait de l'impossible, tout ce ressemblait, les arbres, les sentiers. Puis j'entendis un bruit. Le craquement de feuille morte écrasées sous un poids. D'un geste lent, je me retournais, épiant ce qui m'entourait. Rien. Je resserrais mes mains bientôt moites sur ma baguette, prête à me défendre. J'étais tendue, un peu.
C'est là que je le vis, un sombral, un jeune sombral. Il ne bougeait pas, tenait sur ses pattes frêles sans ne faire un seule geste, me regardant de ses grands yeux noirs. Je ne faisais pas un geste non plus. D'un geste tout aussi lent, j'ouvrais la pochette de mon sac de toile, légèrement tremblante à la fois d'inquiétude et d'émerveillement. Mon geste sembla déplaire au sombral qui déplia ses ailes et recula.

Chuut, ne t'inquiète pas » murmurais-je, sans savoir qui de nous deux je cherchais réellement à convaincre.

La jeune créature recula encore, ses yeux trahissant sa frayeur. Je saisis une pomme que je lui tendais, hésitante. Chose que le sombral n'apprécia pas beaucoup plus, il disparut à travers les branchages. Sans vraiment savoir ce qui me poussait à insister auprès de l'animal, j'essayais de le suivre ; écartant sur mon passage les branches.
J'avançais, mais bientôt je ne vis plus rien. J'entendais le bruit du tonnerre, puis celui de la pluie. Mes bras était croisés contre ma poitrine, je regardais autour de moi en frissonnant. Aussi bien de froid que d'inquiétude ; je ne reconnaissais pas là où j'étais, pas du tout.

Sans trop attendre je décidais de reprendre ma route, le courage qui m'avait poussé à faire la rencontre des sombrals m'avait abandonné. Je marchais d'un pas décidé. Arrivant à une clairière, je parcourus du regard l'endroit, faiblement éclairé par l'éclat de la lune que le ciel découvert laissait entrevoir.
Je baissais la tête et je les vis, les sombrals, ils étaient là. Le petit à qui j'avais proposé une pomme était aux côtés de sa mère, probablement. Je souriais. Je sortis de nouveau une pomme de mon sac puis la fit rouler dans leur direction. Les créatures se firent d'abord méfiantes puis croquèrent dans le fruit, en redemandèrent. Je m'étais approchée d'eux, et ils avaient même mangé dans ma main. Je les regardais, fière et heureuse. Je restais avec eux un moment, puis la pluie s'intensifia et l'éclair tomba, je me réfugiais là où les sombrals s'abritèrent, une grotte.
Je restais quelques minutes encore avec les eux puis quelques chose m'interpella. A l'autre bout de la grotte (qui était donc plutôt un tunnel), il y avait une lumière provenant d'une baguette, surement. Mon coeur tambourinait, mon souffle s'accéléra, à cette heure, il y avait de grande chance que cela soit plutôt un professeur. J'étais fichue...
Immobile, je me plaquais contre le mur sans un bruit, ayant éteint ma lumière pour ne pas me faire repérer. Mais rapidement, deux des sombrals furent eux aussi intrigué par la lumière et se dirigèrent vers elle. Non, non, non ! Il ne faut que la personne vienne vers moi ! Sans vraiment réfléchir je sortis de mon sac ma dernière pomme et la lancais dans la direction des deux créatures déjà bien avancées, à peut-être à quatre mètres de la lumière. J'avais réussi, ils s'arrêtèrent pour s'intéresser à ma friandise.
J'entendis une branche craquer contre leur sabots lorsqu'ils se baissèrent pour croquer le fruit, un claquement de dents qui faisaient un bruit presque sourd ; mais que la personne avait dû entendre puisque l'ombre que j'apercevais leva le bras, éclairant ce qu'il y avait devant elle, mais ne se retourna pas, je faisais tout pour faire taire les battements de mon coeur, s'ils me trouvaient ici à cette heure j'étais sûre d'être renvoyée.

On n'entendait plus rien, jusqu'à ce que le sombral avance de nouveau vers l'endroit éclairé, ses sabots claquèrent sur le sol froid. La silhouette que je voyais se raidit, elle avait entendu à nouveau et attendit quelques secondes avant de se retourner vers mon côté, pointant sa baguette vers la créature.

Lorsque je vis son visage, je ne pus retenir un soupir de soulagement, elle n'était pas membre du personnel du collège. Elle était une élève, je l'avais déjà vu bien que son nom me soit inconnu tout comme sa maison. Elle parcourut du regard la grotte, sans me voir, ni rien d'autre je crois. Je laissais quelques secondes pour qu'elle se calme, et arrête de chercher désespérément la créature qui se révélait être juste sous ses yeux. Elle ne devait pas voir les sombrals, la pauvre. Le sombral lui, bougeait encore et se recula devant la lumière éblouissante. Puis doucement, j'avançais vers le là où elle était.

-Bonsoir, lançais-je en allumant ma propre baguette. Désolé si les sombrals t'ont fait peur...
Shela Diggle
Shela Diggle
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Avec les Sombrals - Page 14 Empty
Re: Avec les Sombrals
Shela Diggle, le  Mer 11 Sep - 14:59

-Bonsoir, lança une voix. Une lumière bleuâtre illumina un visage. Désolé si les Sombrals t'ont fait peur...

La jeune fille devait avoir mon âge et me dépassait de quelques centimètres, d'après ce que pu distinguer dans cette pénombre. Elle avait des cheveux légèrement bouclés et marrons, tiré en queue de cheval. Le reste de son corps m'était caché par l'obscurité presque rassurante de la Forêt Interdite. Je fut d'abord surprise de son arrivée - d'accord, très surprise - mais je me repris rapidement et plissa les yeux dans sa direction. Un masque d'arrogance valait toujours mieux que de la surprise, ou, pire, de la peur, bien qu'en cet instant, je n'en ressentais pas du tout. J'étais simplement méfiante. Que faisait-elle ici? C'était mon antre, ma libération. Bon, il est vrai que la Forêt appartenait à tous, ou plutôt à personne, mais j'étais légèrement énervée d'avoir été dérangée. Ensuite, qui étais-ce? Je crois me souvenir de l'avoir vu à la table des Poufsouffle, mais rien n'était moins sûr. Je n'arrivais pas à mettre de nom sur ce visage doux, et cela me tourmentais. De quoi avait-elle parlé, déjà? De Sombrals? Un bruit me fit vivement tourner la tête. Une sorte de hululement lugubre, qui n'était, et cela m'inquiéta, certainement pas celui d'une chouette ou d'un hibou. Je tendis l'oreille, alerte. Dans le silence de la nuit, j'entendais plusieurs sons étranges. Des pas légers contre le sol, mais j'avais beau ouvrir les yeux, il n'y avait rien. Absolument rien. Mais... Bien sûr! Les Sombrals! Ces chevaux à la peau membraneuse et aux ailes de dragon. Je n'en avais jamais vu, bien entendu... De mes yeux, jamais je n'avais encore vu la mort. Cela voulait donc dire...

« Tu as vu la mort, n'est-ce pas? »

Je savais que c'était une façon un peu brusque d'aborder quelqu'un, mais la question avait franchit mes lèvres sans que je puisse l'en empêcher. J'avais reporté mon attention sur elle, et l'étincelle mauvaise de mes prunelles s'éteignit. Je n'étais pas réellement méchante, froide et arrogante. Je pouvais l'être, mais à partir du moment ou la personne me respectait, je faisais de même. Le plus souvent. Aussi je rejeta une mèche de cheveux qui me tombait sur le visage et lança:

« Excuse-moi, ce n'était pas très courtois. Je cherchais quelque chose à dire, n'importe quoi. La seule chose qui me vint fut: J'ai toujours rêvé de monter une de ces créatures. »

Je ne savais pas ce qui m'avais pris de lui raconter ça. Je n'étais pas connue pour balancer ma vie à qui veut l'entendre, mais là, sur le coup, ça m'avait échappé. Je coula un regard vers l'endroit où ils devaient se tenir. Tout se tenait. Le claquement de mâchoire, le craquement de branche. Et le hululement. Ils étaient pour la plupart silencieux, mais certains - je ne voyais évidement pas lesquels - lâchaient parfois un cliquetis ou un cri sourd. Je me tournais à nouveau vers la jeune fille. Bien qu'elle connaisse les Sombrals, elle semblait bien moins à l'aise que moi dans la Forêt. Etrange. Elle s'était aventurée loin, pour quelqu'un qui n'était pas familier à cet endroit. J'avais abaissé ma baguette, ne voulant pour l'offenser, mais la gardait bien serrée dans ma main. A un moment, je sursautais si fort que je faillis en lâcher ma baguette. Quelque chose de dur venait de râper ma main gauche. Ce qui m'inquiétais, c'était le quelque chose. Je n'avais aucune idée de ce que c'était. Car je ne le voyais pas. Un Sombral, à coup sûr. Je lança un cri bref à l'animal pour qu'il s'en aille en faisant un geste du bras. Lorsqu'il répéta son geste, je jeta un coup d'oeil à ma main. Ensanglantée. J'avais du me la couper dans ma traversée de la Forêt. Le sang et la viande crue attiraient ces bêtes, si mes souvenirs étaient bons. Cette fois, je tendis ma main dans le vide, en essayant de la pointer vers le Sombral. Quelques instants plus tard, ce qui devait être une langue passa à nouveau sur ma paume. Mes lèvres s'étirèrent en un sourire léger. Je reporta mon attention vers la jeune sorcière, attendant une réaction à ma question.
Andrew Eales
Andrew Eales
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Avec les Sombrals - Page 14 Empty
Re: Avec les Sombrals
Andrew Eales, le  Mer 25 Déc - 17:01

Première rencontre - [PV avec Heather Wells.]



Une fois de plus, l'ennui me gagnait à chaque seconde qui s'écoulait... à croire qu'il s'agissait de mon destin, de mon karma ou d'une stupidité du genre. Lançant un terrible soupir, je me redressai lentement, allongé auprès du lac, seul - chose qui n'était pas étonnante vu le temps, la majorité des élèves se trouvant sans doute à l'intérieur du château ce qui n'était pas à mon gout. Au contraire même ! Vu que peu de personnes se trouvaient à l'extérieur, c'était le moment idéal pour se faufiler dans l'un de mes lieux favoris : la forêt interdite. L'expérience de la dernière fois m'avait conforté de m'y rendre une fois de plus en étant, cette fois-ci, armé de ma baguette magique. Une fois debout, mon regard scruta l'horizon à la recherche du moindre préfet, professeur ou n'importe quelle personne qui aurait pu me dénoncer et une fois la vérification faite, il ne m'en fallu pas plus pour m'élancer dans la direction souhaitée. Par chance, personne ne semblait m'avoir vu et bien vite, je m'engouffrai dans la forêt interdite qui se trouvait être moins obscur que la dernière fois étant donné que la lueur du soleil éclairait faiblement le lieu, du moins, c'était le cas dans la partie où je me trouvais.


« DAMIEN EALES »  
Qu'est-ce que... ?


Pendant un instant, j'avais cru apercevoir un bout de ce qui m'avait semblé être une aile... ou était-ce simplement mon imagination qui me jouait des tours ? Pourtant, en théorie, aucune créature ailée ne se trouvait dans la forêt interdite... ma curiosité venait d'être éveillé par cette chose que j'avais vue le temps de quelques secondes. Lentement, je glissai ma main dans ma poche, agrippant ma baguette que je sortis, la tenant fermement en visant devant moi, prêt à lancer le premier sortilège qui me viendrait à l'esprit en cas d'attaque. D'un pas lent, je me dirigeais vers le lieu où j'avais cru voir quelque chose et à cet instant là, tout s'éclaira dans mon esprit... c'était un Sombral... non... ils étaient plusieurs en réalité...


« DAMIEN EALES »  
Mais oui... bien sûr...


Cela m'était totalement sorti de la tête... les Sombrals étaient des créatures assez particulières étant donné qu'ils étaient invisibles pour toute personne n'ayant jamais été confrontée à la mort... avant, je faisais partie de ces personnes jusqu'à ce qu'un évènement change toute la donne... je faisais partie à présent des quelques "privilégié" en mesure de les voir, même si cela n'avait absolument rien de réjouissant. Tenant toujours ma baguette, je laisse retomber mon bras le long de mon corps, cela ne servait à rien d'être sur mes gardes étant donné qu'ils semblaient purement inoffensif, ne me souhaitant pas de mal. Ces créatures auraient pu effrayer n'importe qui, mais étrangement, ce n'était pas mon cas. Mon courage sans faille était peut-être pour quelque chose, mais j'éprouvais une forme de fascination envers ces animaux. Et c'est donc pour cette raison que je m'approchais de l'un d'entre eux, me trouvant à quelques centimètres de lui. Mais malheureusement, je semblai l'avoir effrayé en avançant de manière trop brusque ce qui ne plût pas à ce dernier qui se cambra. Très vite, j'effectue quelques pas en arrière afin d'éviter tout danger inutile.


« DAMIEN EALES »  
Hey, tout doux ! Calme-toi, je ne te veux aucun mal.


Quelques instants s'écoulèrent, le temps que l'animal se calme. À ce moment-là, d'un pas lent, je m'approchais de lui, la main tendue en avant dans le but de le caresser. La créature se laissait faire tandis qu'un léger frisson me parcouru lorsque ma main le toucha. Il était glacial et ne semblait avoir que la peau sur les os, chose assez désagréable au toucher. Mais alors que je caressais l'animal, des bruits de pas se firent entendre... Sauf que cette fois-ci... je m'en fichais pas mal en réalité ! J'avais déjà une excuse toute prête s'il s'agissait d'un professeur, donc, cela ne m'importait que très peu. Sans même me retourner, je continuais à caresser l'animal qui restait là, me scrutant avec son regard vide de toute émotion.


DAMIEN J. EALES.--------
Heather Wells
Heather Wells
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Avec les Sombrals - Page 14 Empty
Re: Avec les Sombrals
Heather Wells, le  Mer 25 Déc - 22:59

Bien que Heather fût bien installée, la branche sur laquelle elle s'était calée commençait sérieusement à engourdir son postérieur. La verte et argent était entrée dans la Forêt Interdite une heure auparavant. Après le cours avec les Hippogriffes qui s'était tellement mieux passé que ce qu'elle avait put imaginé, elle s'était dit qu'elle était prête à combattre sa phobie. Et quoi de mieux pour cela que de ce retrouvé face à ce qui l'effraie le plus.

Comme elle avait le temps, elle avait décidé de partir à leur rencontre. Mais la trouille lui reprit juste devant la porte de la Forêt. Elle était restée cinq minutes devant, mais comme elle ne voulait pas ce faire surprendre par un professeur, elle y entra tout de même. Elle s'enfonça alors à travers la forêt. Sauf que Heather était tout sauf courageuse, sinon elle aurait fini à Gryffondor. Son appréhension grandissait à chaque pas effectué par la sixième année, et, lorsqu'elle cru reconnaître le bruit d'aile d'un hippogriffe, elle ne pu plus avancer. Elle posa alors son sac contre un arbre. Arbre qu'elle choisit d'escalader, chose qu'elle avait l'habitude de faire quand elle était petite.

Elle se tenait perchée là-haut depuis si longtemps qu'elle finit par redescendre. Au moment ou elle l’amorça, un Gryffondor émergea de la Forêt, à seulement quelques mètre de là. Comme il ne semblait pas l'avoir remarqué, elle resta agrippé au tronc, dans une posture très désagréable, et ses doigts, accrochés à une minuscule prise, ne tardèrent pas  à la faire souffrir.

L'élève était seul, pourtant, elle pourrait juré l'avoir entendu parler à quelqu'un. La Serpentard regarda le regarda tendre la main, puis l'agiter dans les airs. Elle fronça les sourcils intrigué par cet énergumène sorti de nul part. N'y tenant plus, elle se laissa tomber au sol, caressant ses doigts endoloris. Le rouge et or, quand à lui, continua son étrange délire. La sixième année avait beau scruter la clairière, elle ne voyait vraiment personne à qui il pouvait faire signe. Elle décida donc d'aller le voir, mais,des fois qu'il serait un dangereux psychopathe, elle plongea la main dans sa poche et empoigna sa baguette, au cas où elle en aurait besoin.

- On dit souvent de se méfier des Serpentards, vils, méprisant, malhonnête. Mais t'es sincèrement plus flippant que tout les Serpentard que je connais, et je parle en connaissance de cause. Mec tu fais quoi ?

Elle s'arrêta à côté de lui, le détaillant. Il était grand, la dépassant de presque une tête, de beaux cheveux noirs et lisses, et des yeux bleu, un peu comme les siens.
Andrew Eales
Andrew Eales
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Avec les Sombrals - Page 14 Empty
Re: Avec les Sombrals
Andrew Eales, le  Jeu 26 Déc - 0:13

Première rencontre - [PV avec Heather Wells.]



Quelques instants plus tard, la personne que je semblais avoir entendue se trouvait à mes côtés. Bien que je ne la voyais pas, continuant à observer la majestueuse créature se tenant devant moi, je l'avais entendue et je sentais sa présence. Tout fut un peu plus clair lorsqu'elle prit la parole. Instantanément, je me rendis compte qu'il s'agissait d'une fille et que cette dernière se trouvait à Serpentard, déduction qui n'était pas bien difficile en soit. Malgré moi, un petit sourire s'afficha aux coins de mes lèvres en entendant ses dires. Bien évidemment... elle ne pouvait pas voir les Sombrals présents aux alentours et me prenait donc pour un fou. Cela ne m'étonnait même pas à vrai dire. Après tout, moi aussi, j'aurais pu croire la même chose en voyant une personne occupée à caresser le vide. Lentement, je fis retomber mon bras le long du corps, pivotant légèrement la tête vers celle qui venait tout juste d'arriver.


« DAMIEN EALES »  
Désolé de te décevoir, mais je suis une personne tout à fait saine d'esprit, du moins, assez saine pour ne pas m'amuser avec un produit de mon imagination. À l'instant où je te parle, plusieurs Sombrals se trouvent devant nous, l'un d'eux se trouve d'ailleurs juste... ici.


J'avais prononcé cette phrase d'un ton assez amusé tout en levant lentement ma main, la posant sur le dessus de la tête de la créature qui n'avait pas bougée d'un poil depuis tout ce temps. Le caressant quelques instants, je me tournais ensuite totalement vers la Serpentard qui se trouvait en face de moi. Bien que ma dernière rencontre avec une fille venant de cette maison s'était avérée... assez désastreuse... la personne qui se trouvait devant moi semblait être différente au premier abord, du moins, elle ne s'était pas adressée à moi sur un ton hautain, ce qui était déjà un bon début !


« DAMIEN EALES »  
Donc, non, je ne suis pas en plein délire ou quoi que ce soit. Je pense donc qu'il n'est pas nécessaire de garder ta baguette en main. Je ne compte pas t'agresser, ne t'en fais pas... du moins, pas tout de suite.


Ma dernière phrase était bien entendu ironique et je me doutais qu'elle l'avait compris vu la façon avec laquelle je l'avais prononcé. Mon regard se posa alors sur elle, l'observant attentivement. Elle avait une longue chevelure brune, des yeux d'un bleu qui me rappelait presque la couleur des miens et elle était bien plus petite que moi. Je pensais même ne pas trop m'avancer en disant qu'elle me semblait aussi être plus jeune même si l'écart d'âge ne devait pas être trop conséquent. Une fois terminée, je songeais enfin à me présenter auprès d'elle, après tout, c'était tout de même plus poli ainsi... même si je n'étais pas spécialement le roi de la politesse, j'avais tout de même quelques principes.


« DAMIEN EALES »  
Mon nom est Damien Eales, Gryffondor de septième année, et toi ?

Au final, c'était peut-être une bonne chose d'être venu ici, dans la forêt interdite. Cette rencontre pourrait s'avérer bien plus plaisante que toute celles que j'avais pu faire dernièrement - ce qui n'était pas bien difficile, vu la peste qu'était la dernière Serpentard que j'avais vu avant elle - et m'aiderait peut-être à passer le temps, vu que je n'avais pas vraiment l'intention de rester des heures en compagnies des Sombrals, aussi intriguant qu'ils pouvaient être.


DAMIEN J. EALES.--------
Heather Wells
Heather Wells
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Avec les Sombrals - Page 14 Empty
Re: Avec les Sombrals
Heather Wells, le  Ven 27 Déc - 23:54

L'élève laissa son bras retomber le long de son corps. Il pivota légèrement, juste assez pour pouvoir faire face à la Serpentard, et lui répondit:

- Désolé de te décevoir, mais je suis une personne tout à fait saine d'esprit, du moins, assez saine pour ne pas m'amuser avec un produit de mon imagination. À l'instant où je te parle, plusieurs Sombrals se trouvent devant nous, l'un d'eux se trouve d'ailleurs juste... ici.

Le Gryffondor reprit son manège, sa main caressant à nouveau le vide. De nature sceptique et méfiante, Heather n'osait le croire, de peur d'être déçue. Des sombrals, elle avait toujours voulut savoir à quoi ses créatures ressemblaient dans la vraie vie. Certes, elle avait déjà vu des dessins dans les manuels mais ce n'était clairement pas la même chose. En tout cas, s'il mentait, la jeune femme ne put s'empêcher de remarquer qu'il était un très bon mime car ses doigts exécutaient à la perfection le geste d'un caresse. Ironiquement, il ajouta:

- Donc, non, je ne suis pas en plein délire ou quoi que ce soit. Je pense donc qu'il n'est pas nécessaire de garder ta baguette en main. Je ne compte pas t'agresser, ne t'en fais pas... du moins, pas tout de suite.

La verte et argent laissa sa baguette au fond de sa poche et, gênée, regarda ailleurs. Elle put alors remarquer la terre humide sous l'herbe grasse, la légère brise fraîche qui faisait osciller les quelques feuilles qu'il restait sur les branches d'arbre. Un climat ressemblant énormément à sa terre natale.

- Mon nom est Damien Eales, Gryffondor de septième année, et toi ?

- Heather, je suis en sixième année.

La jeune femme détourna son regard du rouge et or, observant les alentours. Elle plissa les yeux comme pour essayer de percevoir l'invisible. Un décalage, un scintillement, un truc bizarre qui pourrait attester la présence des créatures, mais ne vit absolument rien.

- Je ne peux peut-être pas les voir, fit-elle lentement, le rythme de sa phrase suivant le cheminement de ses pensées, mais je peux les toucher...

Joignant le geste à la parole, elle tendit le bras devant elle, l'approchant peu à peu de l'endroit ou Damien semblait caresser le vide. Mais elle ne fit que rencontrer le néant. Le bras toujours en l'air, elle fusilla Damien du regard.

- Tu... commença-t-elle sur un ton de reproche.

Soudain, elle sentit un souffle sur son bras et entendit un renâclement à quelques centimètres d'elle. Elle fut si surprise qu'elle lâcha un cri de stupeur. Elle ne put voir mais entendit parfaitement l'animal bouger. Elle ne savait pas ce qu'il faisait: il pouvait simplement déplacer ses ailes comme se cabrer et la charger. Heather recula d'un pas, attentif aux moindres bruits suspects.  
Andrew Eales
Andrew Eales
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Avec les Sombrals - Page 14 Empty
Re: Avec les Sombrals
Andrew Eales, le  Sam 28 Déc - 0:48

Première rencontre - [PV avec Heather Wells.]



J'avais donc vu juste, cette fille était légèrement plus jeune que moi puisqu'il s'agissait d'une sixième année. La dénommée Heather semblait être très intriguée par les créatures qui se trouvaient devant nous, mais qu'elle ne pouvait absolument pas voir. Elle semblait être à l'affut de la moindre chose, comme si elle cherchait le moindre petit indice qui pourrait trahir leurs présences. Bien évidemment, il n'y avait rien. Elle avait beau insister, le résultat était là : impossible pour elle de voir quoi que ce soit. S'en rendant elle-même compte, son objectif était tout autre à présent. Puisqu'elle ne pouvait pas les voir, elle semblait vouloir les toucher afin d'avoir le cœur net, afin d'être persuadée qu'ils étaient bien là. Sa détermination me faisait sourire intérieurement, je me reconnaissais un peu là-dedans, moi aussi aimant m'assurer de chaque chose, peut-importe ce qu'on pouvait me dire.


« DAMIEN EALES »  
En effet. Néanmoins, fait tout de même attention. Puisque tu ne peux pas les voir, tu ne peux pas anticiper leurs réactions.


Sans tarder, elle leva son bras devant elle, cherchant à l'aveuglette le Sombral. Ce dernier avait la tête baissée et Heather avait tout simplement le bras dans le vide, scène assez amusante pour moi puisque, bien entendu, je savais parfaitement où se trouvait la créature. Lorsqu'elle me lança un regard noir, je m'apprêtais à la guider, afin de la mettre sur la bonne piste, mais au même moment, le Sombral redressa enfin sa tête, se retrouvant pile face à la main de la Serpentard sur laquelle il souffla. Surprise, Heather lâcha un cri assourdissant qui me fit grimacer. Étant donné que je me trouvais juste à côté d'elle, mes pauvres tympans venaient de subir d'atroces souffrances. Mais ce n'était sans doute pas le moment idéal pour me plaindre de cela vu la scène qui se passait devant moi. Apeurer par ce cri, la créature se cabra, s'apprêtant à redescendre en direction de la Serpentard. Instinctivement, je me déplaçais devant la jeune fille, la poussant en arrière en appuyant mon bras droit contre elle et reculant ensuite moi-même. Je sentis les griffes du Sombrals fendre l'air à seulement quelques centimètres de mon visage, venant sans doute d'éviter une blessure assez importante. J'avais eu énormément de chances sur ce coup-là et nul doute que je n'aurais pas cette même chance deux fois.


« DAMIEN EALES »  
Monsieur est aigris je pense, il ne supporte pas le bruit des jeunes délinquants que nous sommes.


Même après une situation pareille, je gardais mon sang froid. C'était d'ailleurs cette maitrise qui m'avait permis de m'en sortir, car si jamais j'avais paniqué, je pense que la créature m'aurait sévèrement amoché à l'oeil. De plus, après une telle frayeur, il était toujours bon de dédramatiser ce genre de scène en prenant tout ça à la légère. Et puis, j'avais bien le droit d'en rire puisqu'aucun de nous deux n'était blessés. En sommes, nous nous en étions bien tirer et heureusement !


« DAMIEN EALES »  
Si tu souhaites vraiment retentée le coup, je te conseille tout de même d'attendre un petit moment.

Après tout, le Sombrals ne semblait pas tout à fait de bonne humeur et s'était même éloigné de nous. Et ce n'était certainement pas moi qui irais le rechercher, étant donné que cela pourrait s'avérer réellement dangereux. J'attendrais donc qu'il revienne de lui-même et Heather, elle... n'avait pas vraiment le choix puisqu'elle ne pouvait pas le localiser sans moi.

« DAMIEN EALES »  
D'ailleurs, nous ne sommes pas obligé d'attendre ici, on peut faire un tour dans la forêt et ensuite revenir auprès des Sombrals plus tard. Qu'est-ce que tu en dis ?

Mon regard se posa sur le sien, attendant la réponse de cette jeune Serpentard qui avait peut-être envie de faire autre chose que de rester sagement ici, observant quelque chose qu'elle ne pouvait nullement voir, ce qui pouvait rapidement se montrer lassant au bout de quelques minutes.


DAMIEN J. EALES.--------
Heather Wells
Heather Wells
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Avec les Sombrals - Page 14 Empty
Re: Avec les Sombrals
Heather Wells, le  Lun 30 Déc - 23:04

Monsieur le Gryffondor choisit de faire valoir son courage en jouant les héros. Alors que l'Irlandaise avait commencé à reculer, il l'a repoussa en arrière et usa de son corps comme d'un bouclier humain. Enfin, c'est ce qu'en déduisit Heather, il pouvait aussi s'agir d'un gros pervers, mais comme elle ne voyait rien, elle préféra ne rien dire, ne rien penser également.

- Monsieur est aigris je pense, il ne supporte pas le bruit des jeunes délinquants que nous sommes, fit-il pour tout commentaire.

Il ne lui cria pas dessus pour son imprudence, pas de regard assassin, rien. Comme si ce qui venait de se passer était le plus normal au monde. Il avait gardé son sang-froid et c'est une qualité que la verte et argent ne trouvait pas chez tout le monde. Elle-même se remit de sa frayeur, tentant vainement de calmer les battements de son cœur.

- Si tu souhaites vraiment retentée le coup, je te conseille tout de même d'attendre un petit moment. D'ailleurs, nous ne sommes pas obligé d'attendre ici, on peut faire un tour dans la forêt et ensuite revenir auprès des Sombrals plus tard. Qu'est-ce que tu en dis ?

La sixième année étudia la proposition, laissant son regard se promener au-dessus de la voûte sylvestre. Quel était le pourcentage de chance pour qu'ils tombent nez-à-nez avec un hippogriffe? Sans doute infime... Après tout, elle ne pouvait pas faire penser à Damien qu'elle était effrayée par une vulgaire promenade.

- Ça me va, répondit-elle. Par contre j'aimerais bien revenir ici après, si ça te dérange pas.

Alors qu'elle s'engageait à nouveau dans la forêt, elle choisit d'assouvir sa curiosité:

- Damien ça sonne pas très anglais comme prénom ?
Contenu sponsorisé

Avec les Sombrals - Page 14 Empty
Re: Avec les Sombrals
Contenu sponsorisé, le  

Page 14 sur 28

 Avec les Sombrals

Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15 ... 21 ... 28  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Forêt Interdite-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.