AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Forêt Interdite
Page 24 sur 28
Avec les Sombrals
Aller à la page : Précédent  1 ... 13 ... 23, 24, 25, 26, 27, 28  Suivant
Heather Wells
Serpentard
Serpentard

Re: Avec les Sombrals

Message par : Heather Wells, Mar 9 Fév 2016 - 23:44


Incrustation

Il était tard ce soir-là, là nuit était tombée sur la château depuis un bon moment au moins. Si l'on avait un peu de chance, la lumière de la Lune pouvait éclairer le parc entre deux nuages. A son heure habituelle, juste après la fin du repas, la Garde Chasse entama son premier tour de ronde.

Elle tenait dans ses mains une lourde lanterne qu'elle n'avait pas allumé. En effet, elle trouvait l'éclairage suffisant et avait peur que la lumière puisse l'aveugler. Elle avait bien fait d'ailleurs, car elle remarqua une forme noire qui se dirigeait droit vers la Forêt Interdite. Elle aurait voulu la rattraper, mais elle l'avait remarqué trop tard et le parc était beaucoup trop grand.

L'Irlandaise allait donc devoir fouiller la forêt, en espérant que l'élève ne soit pas parti trop loin. Son croup, qui était à ses côtés semblait avoir trouvé une piste et elle le suivit. Rapidement, elle entendit un faible bruit de conversation. Elle obligea son animal à s'asseoir pour qu'il ne la trahisse pas en faisant du bruit, puis posa la lanterne qui l'encombrait avant de s'approcher aussi silencieusement que possible. La rousse entendit quelques bribes de conversation, les élèves, qui étaient donc au moins deux, parlaient notamment du règlement.

- Il est vrai que le règlement est quelque peu complexe pour des élèves au cerveau aussi diminuer que le votre, lâcha froidement la Garde Chasse en sortant de l'abris des arbres environnant et se présentant au deux élèves, néanmoins, quels mots vous ne comprenez pas dans Forêt Interdite ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Avec les Sombrals

Message par : Invité, Jeu 11 Fév 2016 - 14:19


Alors que les deux étudiantes vert et argent discutaient à voix basse dans la clairière  où elles assistaient au repas des Sombrals, ces équidés étranges ne pouvant être vu que par ceux ayant côtoyer la mort, une troisième voix les interrompit, froide et adulte. Les demoiselles s'étaient présentées, et avaient alors commencé à faire connaissance, abordant la vue des créatures ailées dans un premier temps, tout en baissant leur garde, et leur vigilance de leur environnement. Mal leur avait prit. Lilith se retourna vivement baguette levée avant de la ramener contre sa jambe en soupirant intérieurement. Les ennuis commençaient.

"-Je suis Lilith Ravenwood, récemment transférée, en 7ème année à Serpentard. Le règlement est nouveau pour moi, et il m'est encore étrange qu'une forêt ne puisse être parcourue, bien qu'en en ayant compris la raison lorsque j'en ai reçu la consigne à mon arrivée. Celle ci est bien plus menaçante et sombre que celle d'où je viens. C'est une simple habitude qui m'a fait venir ici, je veillerais à ce que cela ne se reproduise pas. N'ayez crainte, j'en assumerais les pleines et entières conséquences."

Doux murmure sortant des lèvres de la rouquine qui sentait qu'elle ferait mieux de se taire, pour ne pas aggraver la situation. Mais si sanction il y avait, comme elle le pressentait au ton employé par l'intruse, alors elle assumerait, comme toujours. Tournant son regard vers les majestueux Sombrals, puis vers Marie qui était aussi en infraction, à laquelle elle jeta un regard confiant, malgré tout, léger sourire aux lèvres montrant qu'elle ne le regrettait pas, elle demeura ensuite silencieuse, attendant la suite, et se demandant comment cette escapade nocturne se terminerait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Avec les Sombrals

Message par : Invité, Ven 12 Fév 2016 - 13:08


Alors que les deux jeunes femmes discutaient, un bruit se fit entendre. Enfin.. plutôt une voix. Marie se retourna vivement vers la source de la voix. La perturbatrice était plantée entre deux arbres. Elle toisait froidement les deux élèves, critiquant leurs intelligences au passage. Ne pipant mot, la brune regardait la Garde-Chasse avec dédain. D'accord, elles n'étaient pas en accord avec le règlement mais pas la peine d'être aussi froide.

"-Je suis Lilith Ravenwood, récemment transférée, en 7ème année à Serpentard. Le règlement est nouveau pour moi, et il m'est encore étrange qu'une forêt ne puisse être parcourue, bien qu'en en ayant compris la raison lorsque j'en ai reçu la consigne à mon arrivée. Celle ci est bien plus menaçante et sombre que celle d'où je viens. C'est une simple habitude qui m'a fait venir ici, je veillerais à ce que cela ne se reproduise pas. N'ayez crainte, j'en assumerais les pleines et entières conséquences.

Pourquoi faisait-elle un aussi long monologue ? Peu de chance que la Garde-Chasse accorde de l'importance à ce que disait la rousse. Marie cherchait ses mots pendant un moment. Son exaspération était plus que présente et il ne fallait pas qu'elle se montre froide ou méprisante sous peine d'énerver encore plus Wells.

*Qu'est-ce que je comprends pas ? Hmm.. j'hésite Forêt ou Interdite ?* se mordant la lèvre inférieure, la jeune femme s'éclaircit la voix.

- Marie Diane. En dernière année de Serpentard.

Boycottant sa question sur la Forêt Interdite, Marie demanda à Heather ce qu'elles encourraient comme sanctions. Elle jeta un oeil à Lilith, qui lui souriait. Elles avaient tout de même passé une bonne soirée et la jolie rousse avait permis à Marie d'oublier un peu l'absence de son frère. Marie lui offrit un sourire timide, la remerciant d'un hochement de tête discret pour l'heure qu'elles avaient passées ensembles.
Revenir en haut Aller en bas
Linoa Pluma
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Avec les Sombrals

Message par : Linoa Pluma, Mar 29 Mar 2016 - 22:45


~ Pv avec Violette Surrey ~

L'air de la fin d'après-midi était plutôt frais, et Linoa réajusta machinalement la cape de son uniforme sur ses épaules. Elle jeta un coup d'oeil à gauche, puis à droite avant de franchir d'un pas rapide l'orée de la forêt interdite, espérant que personne n'avait eu le temps de l'apercevoir.

Quelques rayons de soleil perçaient entre les branches des arbres qui commençaient seulement à retrouver leur feuillage de printemps. Linoa progressa entre les troncs avec assurance : elle savait où elle allait. Elle y était déjà allée une première fois, il y avait peu de temps : alors qu'elle cherchait la solitude, elle était tombée sur une compagnie qui avait eu des effets tout aussi fastes que néfastes sur ses émotions, ses sentiments, et en cette journée vide de sens, plus que les autres, elle avait besoin de retrouver cette sensation contradictoire.

Bientôt, les arbres s'espacèrent pour laisser place à une clairière bercée de la lueur orangée du ciel qui annonçait le début de la soirée. Lorsqu'elle entendit un ébrouement, les commissures des lèvres de la jeune fille s'étirèrent légèrement. Un petit sourire, une chose plutôt rare à voir sur son visage ces temps-ci. Elle s'avança pour apercevoir les silhouettes sombres et élancées de grands chevaux ailés qui se reposaient paisiblement sur l'herbe tendre, certains allongés au sol, d'autres allant gentiment au pas, d'autres encore, les plus jeunes, jouant entre eux. Un groupe de ces derniers passait d'ailleurs à quelques mètres de l'adolescente. L'apercevant, l'un d'entre eux se détacha pour s'approcher, ses grands yeux blancs brillant d'une lueur de curiosité.

"Salut, toi", souffla doucement Linoa.

Elle tendit la main, et l'animal s'en approcha prudemment, les naseaux vibrants ; mais, déçu de constater que l'inconnue n'amenait nulle nourriture, il finit par se retirer en s'ébrouant légèrement.

"Désolée, je n'ai rien pour toi..."


Linoa avisa ensuite un arbre aux branches basses, s'en approcha et se percha sur l'une des branches les moins élevées. Prise d'une soudaine mélancolie, elle resta là à observer les Sombrals, qui avaient remarqué sa présence et l'acceptaient sans broncher, comme la première fois. Durant quelques instants, elle oublia pourquoi elle pouvait les voir, et les événements qui s'étaient déroulés cette nuit-là, à Pré-Au-Lard. Elle ne ressentait plus que la paisibilité de ces bêtes incomprises qui profitaient tout simplement d'une journée à la météo clémente.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Avec les Sombrals

Message par : Invité, Jeu 31 Mar 2016 - 0:05


Fin d'après midi. Moment de la journée que je préférais. Les cours était a présent terminé. Plus besoin d'aider personne, de sourire ou d'être joyeuse. Je pouvais être moi même, sans crainte de préjugés, ou d'a priori. Sans passer pour une fille faible, stupide ou trop gentille. Je ne souriais pas. Le regard dans le vide, je ne faisais plus attention aux créatures, dont la compagnie m'était devenue familière, avec les mois. Seule, tout en haut d'un arbre. Juste moi, les sombrals et le silence. Doux moment de silence, perdu dans mes pensées. Je triturait une mèche de cheveux tout en fronçant les sourcils.
Une personne approchait. Une fille, apparemment.

" Désolée, je n'ai rien pour toi... "

Poster sur une branche plus basse que la mienne, elle ne m'avait pas remarquée. Au vue de ses couleurs, c'était une Serdaigle. J'avais bizarrement tendance a rencontrer beaucoup de Serdaigle en ce moment. Oh ? C'était ma voisine du cours de Métamorphose. Celle que j'avais accidentellement fais vomir ?
Sale journée, pour moi aujourd'hui. Est-ce que je saurais me montrer sympathique ? Qu'une seule manière de le savoir.

*CRAC*

Fesse par terre. Douleur. Ah, ouai. Descente rapide.

- " Salut ! "

Je souriais de nouveau. Ce n'était pas difficile de sourire. J'était plutôt douée pour cela. Cela me donnais un air incroyablement crédible avec des feuilles dans les cheveux et les fesses a terre. La beauté quoi.
Je me relevais rapidement, tout en voyant quelques étoiles. Le sombral le plus a ma gauche, mon préféré, se dirigea vers moi, comme pour me soutenir. Une de ses ailes était partiellement déchiré. Parfait. Un beau couple de bras cassé. Je le caressais avant de reprendre.

- " Linoa ? Je suis Violette, on est ensemble en Métamorphose. Est-ce que tu vois les sombrals ? "
Revenir en haut Aller en bas
Linoa Pluma
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Avec les Sombrals

Message par : Linoa Pluma, Jeu 31 Mar 2016 - 11:53


*CRAC*

Linoa sursauta lorsque quelqu'un vint atterrir brutalement dans l'herbe juste à ses pieds : elle se croyait seule. Un peu perplexe, la jeune fille balança nerveusement le pied d'avant en arrière tandis que l'inconnu — ou plutôt l'inconnue — relevait la tête vers elle et lui adressait un sourire.

" Salut ! "

Ah, pas si inconnue que ça, finalement : il s'agissait de Violette, sa voisine de banc du cours de Métamorphose. La Serdaigle ne put s'empêcher de grimacer légèrement en repensant au dernier cours, durant lequel les jeunes filles avaient toutes deux rendu leur déjeuner ; mais bon, au vu des choses bizarres qui se déroulaient à chaque leçon, ce cours-là était plutôt passé comme un cours ordinaire.

Le tableau qu'elle avait actuellement face à elle était plutôt cocasse — une rouquine toute ébouriffée, des feuilles dans les cheveux, qui était toujours au sol à l'endroit exact où elle venait de se casser la figure —, mais le sourire que Linoa rendit ne fut que façade.

"Salut. J'espère que tu ne t'es pas fait mal."

L'inquiétude, elle, par contre, n'était pas feinte. Altruisme. Faiblesse. La Poufsouffle se releva et, un Sombral s'étant approché d'elle, caressait doucement ce dernier. A l'évidence, c'était une habituée des lieux... Linoa chassa les questions qui lui taraudaient soudainement l'esprit d'un petit mouvement de tête.

" Linoa ? Je suis Violette, on est ensemble en Métamorphose. Est-ce que tu vois les sombrals ? "

Par contre, la sixième année, au contraire, ne retenait pas ses questions.

"Oui", répondit-elle simplement.

Elle ne posa pas la question en retour, car la réponse était évidente. Ainsi, elles avaient en commun une sinistre expérience... La curiosité s'empara de la Serdaigle : qui Violette avait-elle vu mourir ? Pourquoi ? Etait-ce il y a longtemps ? Mais c'était des questions qui ne se posaient pas.. Elle n'en saurait pas plus, à moins que la jeune fille choisisse d'elle-même de se confier. Alors, Linoa se contenta d'admirer le Sombral à l'aile abimée et de constater sa proximité avec son interlocutrice. Elle demanda :

"Est-ce que tu viens souvent ici ?"

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Avec les Sombrals

Message par : Invité, Ven 1 Avr 2016 - 20:17


- " Est-ce que tu viens souvent ici ? "

Faire connaissance. C'était vraiment ce que je voulais ? Dans un endroit pareil ? Un endroit emplie d'une telle triste, et d'une profonde mélancholie. Mon ami ailée soutenait de son regard vide que lui aussi semblait septique. En tant normal, les sombrals évitait le contacte direct avec les humains. Pour ma part, il m'avait fallu beaucoup de temps. Beaucoup de larmes aussi.
Lors de ma première visite, j'était simplement restée silencieuse, a les observer. Créature a la fois fascinante et mystérieuse.

- " Oui. Quand mes pensées doivent être remise en place. "

C'était le cas, aujourd'hui. Ce serait sûrement le cas demain.
Je caressais machinalement le cheval. Sa peau n'était pas douce, mais plutôt chaude. Pas désagréable a toucher. Impressionnante. Son allure ne m'avait jamais effrayé. Mes souvenirs eux, si.
La jeune Serdaigle pouvait elle aussi voir les sombrals. Nous avions donc un sombre passé, chacune a notre manière. Peut être cela pouvais t-il nous rapprocher, ou au contraire, nous éloigner. Je continuais de sourire. Inutile de laissez entrevoir de l'hostilité.

- " Veux-tu le caresser ? Ils ne sont pas méchant ... seulement un peu repoussant. "

Tout ce qui est interdit est attirant. Les sombrals le sont, car ils représentent la mort. Destriers de l'ombre. Messager du chaos.
Revenir en haut Aller en bas
Linoa Pluma
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Avec les Sombrals

Message par : Linoa Pluma, Ven 1 Avr 2016 - 23:24


- " Oui. Quand mes pensées doivent être remise en place. "

Linoa acquiesça d'un signe de tête. Il n'y avait pas besoin de plus de précision : contrairement à ce qu'on pourrait penser, cette clairière occupée par les Sombrals était un véritable havre de calme et de tranquillité, prompt à la réflexion et au ressourcement. Bien que n'étant venue qu'une fois auparavant, elle avait déjà pu ressentir ses bienfaits : arrivée prête à exploser à cause d'un mélange insupportable de sentiments négatifs, elle était repartie l'esprit lucide. Ses sentiments n'avaient pas disparu, mais s'étaient calmés pour laisser place à une meilleure capacité de réflexion. Elle avait pu faire le point dessus, les analyser et les trier, une chose qui lui aurait sans doute été impossible partout ailleurs.
Pendant ce temps de réflexion, Violette continuait à caresser le Sombral.

- " Veux-tu le caresser ? Ils ne sont pas méchant ... seulement un peu repoussant. "

Repoussants ? Linoa avisa la grande créature qui la fixait de ses yeux blancs, comme si elle attendait sa réaction. Pour la plupart des gens, elle aurait pu paraître "repoussante", effectivement : des yeux de mort, une allure squelettique, des ailes sombres et lugubres. La Serdaigle s'avança lentement en tendant la main, sans fuir le regard du Sombral mais sans pour autant le défier. Elle s'arrêta à quelques centimètres du chanfrein et laissa l'animal franchir de lui-même la dernière distance, ce qu'il fit, montrant ainsi qu'il acceptait ses caresses. Les muscles de Linoa, qui s'étaient raidis sans qu'elle ne s'en rende compte, se détendirent. Elle bougea délicatement les doigts de haut en bas, un sourire inconscient aux lèvres.

"Au contraire, je les trouve magnifiques. Elégants."

Le Sombral agita légèrement les ailes, comme s'il recevait le compliment. Linoa jeta un oeil un peu triste à son aile abîmée. S'était-il battu ?

"On dit qu'ils portent malheur, parce qu'ils sont synonyme de mort. C'est tellement stupide, alors qu'ils n'apparaissent qu'une fois le malheur déjà survenu... Comme une compensation. Comme un réconfort. La possibilité d'admirer ces animaux magnifiques..."

Elle se tourna vers Violette. Derrière elle, il semblait que le petit groupe de jeunes tentait une nouvelle approche, attirés par une scène à laquelle ils ne devaient pas assister souvent.

"Tu n'es pas d'accord ?"

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Avec les Sombrals

Message par : Invité, Sam 2 Avr 2016 - 20:36


- " Au contraire, je les trouve magnifiques. Elégants. "

Surprenante réponse. Peu commune. Rare était les personnes a voir réellement les choses. La réalité. Peu être allais-je trop loin, et qu'elle les trouvais simplement beau. Quelque chose me disais que non.

- " On dit qu'ils portent malheur, parce qu'ils sont synonyme de mort. C'est tellement stupide, alors qu'ils n'apparaissent qu'une fois le malheur déjà survenu... Comme une compensation. Comme un réconfort. La possibilité d'admirer ces animaux magnifiques... Tu n'est pas d'accord ? "

Je me contentais de sourire, sans répondre. J'avais détesté les sombrals, pendant longtemps. A moi, il ne m'avait pas apporté de réconfort, au contraire. Juste un douloureux rappel de la réalité des choses. Du pourquoi et du comment. Un silence glacial et une apparence rappelant la mort sous tous ses aspects. Le réconfort était apparu bien plus tard, après une haine particulièrement vive, par un soir de printemps. Le soir ou mes émotions avaient pris le dessus sur ma raison.
Le soir où je l'avait blessé a l'aile.

Prise de conscience et regret. Je n'étais pas mauvaise. Simplement beaucoup trop stupide. Toujours cette fichu réalité. J'étais encore là et ma peine aussi. Son aile, moins. Plus jamais je ne blesserai qui que ce soit.

- " Ta façon de voir les choses est très optimiste, haha ... Je suis ravie que tu ne vienne pas déverser ta haine sur eux. Comme si ils étaient responsable de se qui a pu t'arriver. "

Respiration. Expiration. Cela faisais longtemps que le sujet n'était pas revenue dans mon esprit.

- " Est-ce que tu le vis bien, toi ? "

Ma voix semblait plus ... triste. Mais plus franche. La Serdaigle comprendrais sans doute ma question. Je m'allongeais sur le sol tout en soupirant. La nuit arriverai sans doute rapidement. Qu'importe.
Un vent froid et le bruissement des quelques bourgeons qui tentait de vivre. Souffle et bruit de pas des sombrals.

Journée idéale pour parler de la mort, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Linoa Pluma
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Avec les Sombrals

Message par : Linoa Pluma, Dim 3 Avr 2016 - 18:45


Violette ne confirma pas ces propos. C'était à l'évidence encore une vision des choses étrange et propre à Linoa seule : après tout, qui d'autre voyait les Sombrals comme une compensation au malheur d'avoir vu une personne mourir ? Comme une petite lueur dans la noirceur de la tristesse. Les illustrations des Sombrals étaient jolies, mais pas aussi fidèles que la réalité, pas aussi représentatives de la douceur qui se cachait derrière l'apparence lugubre des créatures ; réellement, pour Linoa, avoir la possibilité de contempler ces animaux était un cadeau, malgré le funeste souvenir qui y était associé.

- " Ta façon de voir les choses est très optimiste, haha ... Je suis ravie que tu ne vienne pas déverser ta haine sur eux. Comme si ils étaient responsable de se qui a pu t'arriver. "


La main de la Serdaigle s'immobilisa dans le pelage sombre et elle écarquilla les yeux, surprise, réfléchissant soudainement à cette vision des choses qu'elle n'avait jamais envisagée.

"Ce serait malavisé de rejeter la faute sur eux,
répondit-elle. Ils ne sont en rien responsables de la... (le mot avait du mal à sortir) de la mort d'humains. Ce sont des créatures pacifiques qui ont eu le malheur de ne pouvoir être aperçues que des personnes ayant connu le deuil. Le pourquoi on y associe d'ailleurs de mauvais présages... Alors qu'il n'en est rien."

Elle avait repris les caresses sur le Sombral, dont l'attitude calme confirmait ses dires. L'animal ne semblait posséder aucune once d'agressivité ; quand il en eut assez du contact humain, il fit tout simplement quelques pas en arrière et s'éloigna sans mouvement brusque. Consciente d'avoir eu une sorte de privilège, Linoa le regarda faire avec un petit sourire.

- " Est-ce que tu le vis bien, toi ? "

La jeune fille se tourna et regarda Violette s'allonger sur le sol. Elle hésita un instant, puis l'imita et s'installa à côté de la Poufsouffle. L'herbe était fraiche, et le ciel, au-dessus d'elles, le ciel formait une douce palette de tons orangés et rosés. On aurait dit qu'un peintre avec plongé son pinceau dans les deux couleurs et les avait étalées, croisées, mélangées sur sa toile. Le coeur serré, Linoa lutta contre les souvenirs de Pré-Au-Lard qui remontaient dangereusement à elle, emmenant avec eux de sombres sentiments qu'elle ne maitrisait pas encore. Elle ferma les yeux, crispée. Quand elle les rouvrit, son regard semblait vide. Elle répondit sur un ton qu'elle voulait neutre :

"Ce n'était pas une personne que je connaissais, alors c'est certainement moins difficile que si ça avait été le cas. Mais les circonstances... Etaient... C'était un meurtre."

Elle ferma à nouveau les yeux, comme si ce geste pouvait chasser de sa mémoire les détails encore trop frais de la scène. Elle se mordit la lèvre dans une autre tentative visant le même résultat ; mais comme un tremblement commençait à s'emparer de ses membres, elle continua à parler sans se détourner :

"Et pour toi ? Ce... n'est pas trop... difficile ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Avec les Sombrals

Message par : Invité, Mer 6 Avr 2016 - 20:41


- "Ce n'était pas une personne que je connaissais, alors c'est certainement moins difficile que si ça avait été le cas. Mais les circonstances... Etaient... C'était un meurtre. "

Un meurtre. Comment réussi t-on à vivre normalement, après avoir vu un meurtre ? Au vue des circonstances, il ne me paraissais pas correct de poser plus de questions que cela. Déjà que, parler de la mort avec une inconnue me semblait un peu précipité. Pourtant, je n'avais pas vu grand monde, près des Sombrals. Les gens ayant affronté la mort doive être peu nombreux, a Poudlard. Ou peut être sont-ils simplement discret.

- " Et pour toi ? Ce... n'est pas trop... difficile ? "

Je soupirais. Réellement, drôle de façon de faire connaissance. M'enfin, je l'avais chercher. La prochaine fois, je lui demanderai plutôt son plat préférée.

- " Plus maintenant ... "

Triturage de cheveux, et nervosité.

- " Les Sombrals n'apparaissent qu'auprès des gens qui ont accepter la mort. La mort de la personne que l'on a vu mourir. C'est vraiment étrange ... Même en l'acceptant, cela reste toujours tellement difficile. Peut importe le nombre des années, ou les bonnes choses qui arrivent ensuite." ( Légère pause, avant de reprendre ) " C'était un ami très proche. Ce n'était pas un meurtre. Un simple accident, qui aurait pu arriver à n'importe qui ; n'importe quand. Une bêtise d'enfant. Je pense que j'avais des sentiments pour cette personne. Des sentiments a hauteur de ce que peut ressentir une gamine de 12 ans, bien sûr. Mais même si j'ai accepté, je n'oublierais pas. "

Il fallait que je m'arrête là. Autant éviter de fondre en larmes devant une parfaite inconnue, aussi sympathique sois t-elle. Même si les larmes me montait déjà au yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Linoa Pluma
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Avec les Sombrals

Message par : Linoa Pluma, Jeu 7 Avr 2016 - 21:54


" Plus maintenant ... "

Le ton employé témoignait de la souffrance qu'avait dû ressentir Violette. Linoa tourna la tête vers elle, la joue chatouillée par quelques brins d'herbes.

" Les Sombrals n'apparaissent qu'auprès des gens qui ont accepter la mort. La mort de la personne que l'on a vu mourir. C'est vraiment étrange ... Même en l'acceptant, cela reste toujours tellement difficile. Peut importe le nombre des années, ou les bonnes choses qui arrivent ensuite."


La Serdaigle ne disait mot, et observait toujours sa camarade qui semblait se replonger dans des souvenirs douloureux. Jamais elle n'aurait pensé avoir une conversation aussi étrange, aussi invraisemblable avec une presque inconnue. Malgré tout, cette conversation avait bel et bien lieu. Les deux jeunes filles étaient en quelque sorte liées par cette expérience de la mort, ce qui rendait ce genre de discussion un tout petit peu (mais rien qu'un tout petit peu) plus facile : même si leur vécu était différent, elles pouvaient se comprendre.

" C'était un ami très proche. Ce n'était pas un meurtre. Un simple accident, qui aurait pu arriver à n'importe qui ; n'importe quand. Une bêtise d'enfant. Je pense que j'avais des sentiments pour cette personne. Des sentiments a hauteur de ce que peut ressentir une gamine de 12 ans, bien sûr. Mais même si j'ai accepté, je n'oublierais pas. "

Le regard de Linoa se perdit dans le vide. Un enfant assistant à l'accident mortel d'un autre enfant qui était son ami... C'était terrible. Injuste. Violette n'oublierait malheureusement jamais ce moment de sa vie, et serait hantée par ce souvenir pour toujours, comme le serait d'ailleurs Linoa par le sien ; mais elle, au moins, ne souffrait pas du fait d'avoir perdu un être aimé.

La jeune fille se rendit compte qu'elle avait posé la main sur l'épaule de la Poufsouffle, dans un geste de réconfort, de compassion. Elle resta ainsi immobile pendant ce qui sembla être un long moment, les yeux rivés vers le ciel dont les couleurs s'effaçaient au profit du bleu de la nuit. L'obscurité n'allait pas tarder à tomber, et un frisson de froid la parcourut. Il allait falloir bouger.

Finalement, Linoa retira doucement sa main et se releva, laissant son lit d'herbes à regret. Aux alentours, les Sombrals avaient commencé à se replier entre les arbres. Il était également temps pour elle de regagner le château. Elle se tourna vers Violette, indécise quant aux mots sur lesquels elle allait partir. Elle finit par dire, doucement :

"Je retourne au château. Tu ne devrais pas trop tarder non plus."


Ses lèvres affichaient un mince sourire de sympathie.

"Merci, Violette. ("Merci de m'avoir tenu compagnie, merci de me montrer que je ne suis pas seule dans cette souffrance, merci pour tout", aurait-elle voulu dire) J'espère avoir le plaisir de te recroiser bientôt."

Oui, le plaisir de la recroiser et de pouvoir discuter de choses plus anodines, moins tourmentées, car elles avaient très certainement plus en commun que cette sombre expérience. Mais ce n'était vraiment pas le moment d'entamer ce genre de conversation. Linoa fit un dernier petit signe de la main et s'éclipsa entre les arbres, le coeur lourd, les yeux piquants. Malgré tout, elle ne pleurerait pas. C'était terminé : elle n'allait pas laisser ses souvenirs douloureux l'affaiblir davantage ; non, elle allait les utiliser pour devenir plus résistance. Pour devenir plus forte.

~ Fin du RP pour moi. Merci à toi =) ~
Revenir en haut Aller en bas
Malicia Evans
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Re: Avec les Sombrals

Message par : Malicia Evans, Dim 17 Juil 2016 - 23:41


RP avec Alhena Peverell, Rachel Pasca et Chloris Hareka

Alhena avait dit oui. Tu as insisté, c'est sûr. Mais elle avait accepté de te parler. Quelques jours après la soirée. A l'écart. Tu lui avais donc donné rendez-vous près des Sombrals. Un endroit où vous alliez dès fois, après une soirée.. agitée. C'était reposant et pas bien dangereux. Pis, vous pouviez bourrer la gueule sans être dérangées et ça c'était le pied. Tu avais quitté la soirée précipitamment, ne voulant pas rester trop longtemps près de ces personnes pompeuses qui étalent leurs gallions devant tout le monde. Non, tu ne faisais décidément pas partie de ce monde-là.
Quelques heures passées dans une auberge londonienne, tu bois un verre et pis, non. T'as plus envie. T'as plus de boire. De faire la fête. De sympathiser avec les gens. Là, t'as envie d'arranger les choses. Avec une des seule personne avec qui tu t'entends. Avec qui tu peux être toi-même. T'as pas envie de te droguer, ni de t'alcooliser.. tu ne veux pas faire de bêtises. Pas cette fois-ci. Tu rentres à ton appartement de fonction, sobre et désemparée. T'as plus envie de rien.

Lundi soir. Rendez-vous avec Peverell. Arrivée à l'orée de la forêt Interdite, près des chevaux squelettiques, tu t'assoies sur une souche d'arbre, ta main, le long de ton corps, se balance d'avant en arrière près d'un des Sombrals. Qui finit d'ailleurs par venir coller sa tête vers toi. Tu lui caresses le cou en souriant tristement. Pour l'instant, il n'y a vraiment que lui qui est là pour toi. A quémander de l'attention comme tu essaies de le faire toi, auprès de tes amis. Au bout de quelques minutes, tu commences à partir dans tes pensées. Pas bon. Pas bon du tout.
Tu t'rappelles de la première fois où tu as aperçus les sombrals. Cela fait maintenant quelques années. Tu en avais entendu parlé en cours, bien entendu. Mais tu n'avais rien vu. A part des carcasses qui disparaissaient, c'est tout. En fait, tu les vois depuis tes 17 ans. Depuis qu'un homme est mort sous tes yeux. Mais tu préfères pas t'attarder sur ses souvenirs plutôt douloureux. Tu continues d'observer et d'effleurer tendrement l'animal en attendant que l'héritière se pointe. En espérant qu'elle ne te poserait pas un lapin.
Revenir en haut Aller en bas
Alhena Peverell
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Avec les Sombrals

Message par : Alhena Peverell, Lun 18 Juil 2016 - 0:43




~ Perfect Disaster ~

ft Malicia Evans, Chloris Hareka & Rachel Pasca


Est-ce que vous alliez enfin revenir en arrière ? L'heure fatidique était-elle arrivée ? Pendant ces deux jours, tu n'avais cessé de te demander : et si vous recommenciez depuis le début, est-ce que ça finirait comme ça aussi ? Comment les choses auraient-elles donc tourner ? Est-ce que vous auriez été aussi butée l'une que l'autre ? Parce qu'il fallait le reconnaitre, ce n'était pas votre premier froid. Mais tu ne sais pourquoi... Tu le sais tout au fond de toi que par contre, c'est bien le dernier.

Tu sors de ton appartement, marche dans les couloirs tranquillement. Ce n'est pas comme si on pouvait te reprocher quoi que ce soit. Une fois dehors, tu tournes la tête vers le château. Tu as la désagréable impression d'être suivie... Mais ça ne devait-être que ta simple imagination, ta paranoïa maladive mais... Bref peut-importe, du moment que ce n'est pas Kholov tu t'en fiches royalement. Tu poursuis alors ta route.

Une fois arrivée dans la forêt, tu lances un petit #Lumos. Au passage tu t'allumes aussi une clope. T'en avais bien besoin. Il y avait bien des chances que votre discussion soit légèrement houleuse. Que le grand fleuve tranquille déborde ou se dessèche totalement. Vos caractères assemblés pouvaient donnés quelque chose de beau, mais face à face, l'Apocalypse pouvait régnait non loin. Tu inspires, expires la fumée. Continues ta route vers les Sombrals.

Et sur le chemin, tu te poses la question : pourquoi là-bas ? Voulait-elle jouer sur la symbolique de leur amitié ? De leur passé ? Les Sombrals -que tu as toujours vu depuis enfant pour une étrange raison, représente la mort. Était-ce un message intentionnel sur l'avenir de votre futur. Bonne question. Tu soupires. Puis tu l'aperçois. Tu restes là un instant, est-ce que tu vas vraiment y aller ? Ce n'est pas comme si tu avais vraiment envie de lui parler.

Ta baguette dans la manche. Le visage de marbre. Les émeraudes foudroyantes. Tu t'avances doucement. Beauté froide, beauté cruelle. Tu n'es pas là avec ton regard hautain, ton air amusé mais avec ton attitude glaciale. Celle qui fait déglutir, celle qui fait frémir. Celle que Malicia n'aime pas, parce qu'elle sait ce que ça signifie. Que le mur de brique a été reconstruit, que la tristesse et la mélancolie sont mis de côté pour laisser place à une indifférence totale. Et espérons pour la blonde, que l'indifférence saura tout au long de la discussion gardait le dessus sur le pleins d'émotion prêt à exploser de toutes parts.

« Bonsoir Malicia, comme promis. Je suis venue. Qu'est-ce que tu voulais me dire ? »
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Malicia Evans
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Re: Avec les Sombrals

Message par : Malicia Evans, Lun 18 Juil 2016 - 1:35


Plus le temps avance. Plus tu commences à angoisser. Tu ne sais pas trop pourquoi, mais tu sens que la discussion avec Alhena va mal se passer. Non. Calmes toi. Ca ira. Inspires. Expires. La présence du Sombral près de toi t'apaises. T'as pas envie de faire une crise d'angoisse. Pas maintenant. Tu entends du bruit derrière toi, tu lâches alors des yeux l'animal pour tourner la tête. Peverell est là. Son regard est froid. Celui qui permettrait de faire baisser n'importe quelle température. Tu essaies d'ignorer ce regard mais c'est assez compliqué. Tu sais qu'elle ne te lâches pas des yeux. La Malicia sûre est partie loin, loin de ton corps. Restes plus que la petite blonde fragile. Génial.
Tu continues de l'observer tout en te levant. Tu te rends compte que ton comportement l'a mené à se refermer. Elle est de nouveau dans sa carapace. Bonsoir Malicia, comme promis. Je suis venue. Qu'est-ce que tu voulais me dire ? Tu lèves les yeux au ciel tout en soupirant. C'est quoi ce ton sérieux ? Qu'elle arrête deux minutes, bordel ! Face à elle, tu cherches tes mots.

Comment lui dire que.. tu t'en veux. Que tu ne voulais pas réagir comme ça. Que tu sais que ton comportement était plus que détestable. Mais beaucoup de choses sont arrivées en même temps et tu n'as pas su gérer. Qu'elle est revenue à un moment, où tu avais besoin de stabilité et non de conneries à tout va. Je suis désolée. Et voilà, c'est pas si compliqué. Comme un pansement à arracher d'un coup. Tu ne lui laisses pas le temps de répliquer que tu reprends aussi vite. Je sais très que de simples excuses ne suffiront pas.. Mais, il fallait que je te le dise en face à face. Tu m'évites depuis pas mal de temps et je n'ai pas compris pourquoi. D'accord, on s'est disputée mais ça arrive à tout le monde. On a déjà eu des froids pourtant ça n'a jamais été aussi important que maintenant. Pourquoi ? Tu restes immobile face à elle. Prête à accuser le coup de ses paroles qui ne vont pas tarder à venir. Tu sais qu'elle sera dure et froide envers toi. Comme à chaque fois. Alors, tu te tiens prête.
Revenir en haut Aller en bas
Alhena Peverell
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Avec les Sombrals

Message par : Alhena Peverell, Lun 18 Juil 2016 - 2:26


Toujours son petit air exaspérée. Elle t'irrite cette blondasse. De plus en plus. Et ton coeur tambourine violemment dans ta poitrine. Quelques bribes de souvenir, ça te ramène à cette fameuse soirée avec Hastings. T'en grinces des dents. Parce que ça fait aussi mal. Tellement mal : la trahison.

- Je suis désolée.

Douce amertume qui te fais rigoler. Sarcastique. Façade brûlante. Elle a réveillé les sentiments. Mais tu restes calmes. Elle ne t'a pas fait venir simplement pour ça quand même ?

- Je sais très que de simples excuses ne suffiront pas.. Mais, il fallait que je te le dise en face à face. Tu m'évites depuis pas mal de temps et je n'ai pas compris pourquoi. D'accord, on s'est disputée mais ça arrive à tout le monde. On a déjà eu des froids pourtant ça n'a jamais été aussi important que maintenant. Pourquoi ?

Un poing dans le gueule, ça passe comme réponse non ?

Tu t'approches d'elle doucement, dans le silence et la foudroie du regard. Face à face. Pathétique scène. Elle est plus grande que toi, mais toi tu es bien plus Grande qu'elle. Tu lui es bien supérieure. Elle n'est rien. Toi, tu es tout. Vos yeux s'accrochent, un sourire mauvais se dessine sur tes lèvres bordeaux. Un rire amère s'échappe. Ironie, n'a-t-elle pas compris ? Est-ce que au moins elle sait ce qu'est l'amitié ?

- Effectivement de simples excuses ne suffisent pas.

Sale sang-mêlée, retournes dans ta rue.

- Et c'est drôle que tu me demandes pourquoi. Ne le sais-tu donc pas déjà ? Tu devrais pourtant. Coucher avec celui qui fut un des hommes les plus importants de ma vie pour de la drogue, ça passe une fois. Mais que tu récidives alors que je t'ai prévenu... Tu vois dans l'amitié, moi j'appelle ça de la trahison. Alors ça reste coincer au niveau de la gorge, parce que je vois Leo sombrer. Vendre son corps à cause de toi. Et puis j'ai compris. J'ai remarqué. Dès qu'on s'approche de toi, on tombe dans le gouffre avec toi. On est pas là pour te rattraper en fin de compte.

T'es encore plus proche d'elle. T'as ce regard dangereux. Cet air sombre de démon près à tuer. Une belle menace. Mais tu n'es pas apte à user de violence sur elle, elle en vaut même pas la peine. Elle ne sert à rien cette fille hormis poignarder dans le dos encore et encore. Elle est juste...

- Toxique. T'es un truc toxique Evans. Tu fais toujours du mal aux gens autours de toi. Alors est-ce qu'un jour la petite gamine en toi, qui se victimise se remettra-t-elle en question ou va-t-elle continuer à traiter les gens de sang-de-bourbe alors qu'elle est une sang-mêlé ? Tu trouverais pas ça un peu ironique par hasard ?

Tu te retournes. À quoi ça sert de rester ici si c'est juste pour cela. Tu t'éloignes, fait quelque pas. Puis tu tournes le visage vers une fougère qui bouge. Les sourcils froncés. Mais tu continues ta route et juste avant de partir, du haut de la petite bute qui surplombe les sombrals et ton ancienne amie. D'une voix grave, tu lui balances dans la face :

- T'es devenue un déchet, un gâchis d'oxygène depuis quelques temps Evans. Dommage que je ne l'ai pas vu avant. Ça m'aurait éviter tant de poignard dans le dos de ta part, que j'ai pardonné à chaque fois. Mais celle là c'est trop, c'est le truc en trop. Alors je te laisse pourrir toute seule dans ta rue.


Dernière édition par Alhena Peverell le Mar 19 Juil 2016 - 21:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé

Re: Avec les Sombrals

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 24 sur 28

 Avec les Sombrals

Aller à la page : Précédent  1 ... 13 ... 23, 24, 25, 26, 27, 28  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Forêt Interdite-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.