AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Forêt Interdite
Page 27 sur 27
Avec les Sombrals
Aller à la page : Précédent  1 ... 15 ... 25, 26, 27
Ian Benbow
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard

Re: Avec les Sombrals

Message par : Ian Benbow, Ven 30 Déc - 11:30


Une envie de tout savoir, de tout découvrir. La curiosité est un vilain défaut, que je possède. Comme beaucoup d'autres. Presque tout le monde, au final. Je n'ai encore jamais connu quelqu'un qui ne soit pas curieux. O'Leary, par exemple, l'est. Elle cherche des renseignements sur une personne qui désire ne rien partager avec elle. Ça fait d'elle une sacré curieuse. Je le suis aussi. Même si la situation actuelle exige que je le sois. Même si, dans le fond, je ne suis pas obligé de savoir pourquoi elle essaie d'en découvrir plus sur moi. C'est juste de la curiosité. Je pourrai laisser tomber, de toute manière elle ne trouvera jamais rien. Mais non, j'ai envie de savoir.


- Milles excuses M.Benbow, j'ai du mal m'informer à votre sujet. Et je ne vois absolument pas de quoi vous parlez pour les faux compliments. Vous avez 24 ans, à cet âge la majorité des sorciers sont encore en formation, dans des petites jobines au ministère dans l'espoir vain de se faire embaucher comme Auror. Et pourtant, vous, vous avez réussi à devenir professeur à Poudlard dans une matière nécessitant autant de connaissances pratiques que théoriques. Il y a là largement de quoi piquer l'intérêt

Elle persiste. J'ai envie d'éclater de rire, pour de vrai. Elle sait que je sais qu'elle se fout de la gueule, mais elle continue avec son histoire d'homme intéressant. Elle est presque convaincante, un naïf se laisserait avoir. Il accepterait ses compliments, se laisserait lécher les couilles par la rouquine et lui dirait de s'en aller vaquer à ses occupations. Parce qu'un homme flatté, par une jolie femme qui plus est, est un homme content. Nous aimons être complimentes sur notre force, sur comment nous arrivons à nous démarquer des autres. Et c'est justement ce qu'O'Leary me fait en ce moment. Et même si je sais que ce qu'elle dit est vrai, après tout je suis bel et bien au dessus du lot, je sais aussi que ce n'est pas pour cette raison qu'elle cherche à en savoir plus sur moi.

Au vue de l'évolution de la situation, je sais que je n'aurai pas ma réponse à cette question ce soir. Je l'aurai d'une autre manière, un autre jour. Elle parlera, elles le font toutes. Il me suffit juste de rester patient.

- Qui voudrait séduire les puceaux de Poudlard? J'ai bien peur de manquer d'intérêt envers ceux qui perdent tout leur moyens lorsqu'une fille les regarde. Les pucelles et les séduisants professeurs de Défense contre les Forces du mal par contre c'est autre chose.

Je souris en réponse. Elle continue sa phase de séduction. Elle sait se rendre intéressante et doit arriver à ses fins à presque tout les coups. Franchement doué. Dans une mauvaise journée, je pourrai même me laisser avoir par son tour de charme. J'ai faillit être piégé d'ailleurs. Je ne sais pas qui lui a appris ça, mais il a bien fait. Une femme dangereuse est une femme qui sait se servir de ses charmes. Nul besoin d'être puissante quand on est assez intelligente pour séduire et manipuler. J'ai presque envie de l'applaudir, pour lui montrer que j'apprécie son talent.

Bizarrement, en entendant ma question, la rouquine se stoppe quelques petites secondes avant de reprendre, comme si de rien était. Je n'arrive pas à donner un sens à cet arrêt. La question inattendue ? Mais laquelle ? Sur qui elle est ou sur les adultes sur qui elles se reposent ?

- Au risque de vous décevoir M.Benbow, les adultes ne s'arrêtent pas réellement pour me conseiller. Après tout, qui s'intéresserait à une petite comme moi?

Cette fois, je n'arrive pas à dire si elle essaie de m'embrouille ou pas.

- Je doute être le premier à voir en toi un sacré potentiel O'Leary. Avec un peu d'aide, tu peux devenir une sorcière de renom. Malheureusement, je n'ai pas le temps de m'occuper de toi.. Petit silence. Enfin. De ta formation privée, je veux dire. J'essaie un clin d'œil, même si je suis presque sur qu'elle ne le discernera pas. Je peux toujours me renseigner, voir si quelqu'un se sent de t'apprendre ce qu'est la vraie vie. Je ricane.

Je connais bien quelques personnes d'un assez bon niveau qui devrait être prêt à aider une jeune sorcière ayant besoin d'expérience. Vhagar et Jean, par exemple.

- Pour ce que je suis, je pense que vous le savez déjà. Une petite étudiante banale qui est allée trop loin et qui se mérite une retenue. C'est tout.

Oui, ça, encore une fois, je suis persuadé que c'est une connerie. On a tous un passé, peu importe notre âge, notre profession, notre rang social. De ce que je sais d'elle, je dirai qu'O'Leary vient d'une riche famille de sorcier. Sang pur ou pas, j'en sais rien. Probablement des irlandais vu le nom.

- N'essaie pas de m'embrouiller comme tu le fais avec les autres. T'es gêné de me parler de ta vie ? Tant mieux, ça veut dire que ça cache quelques choses d'intéressant. Je me tais quelques secondes. C'est de nos pires expériences que l'on apprend le plus. Ceux qui grandissent au chaud dans leur petit manoir finissent rarement en haut de la pyramide. La richesse, penser que tout leur est acquis.. ça les rends faible, les ramollit. Moi, par exemple, j'ai vécu dans la rue pendant 4 ans. Et si, lorsque je le vivais, je ne rêvais que d'une chose : oublier cette partie de ma vie, maintenant que j'en suis sorti, je ne changerai rien. Je revivrai cette période exactement comme je l'ai fais. Parce que ça m'a forgé un caractère, ça m'a permis d'être là où je suis aujourd'hui.

Revenir en haut Aller en bas
Aileen O'Leary
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Avec les Sombrals

Message par : Aileen O'Leary, Sam 21 Jan - 2:15


Se concentrer sur le fumier. Se dépêcher pour s'échapper de l'enclos qui devenait de plus en plus une prison pour la rousse. Elle pouvait encore s'échapper, Benbow ne devait pas avoir la moindre idée de ses capacités, il ne devait la voir que comme une petite étudiante avec du cran. Rien de plus. Et cela devait rester comme ça. S'effacer pour mieux voler. Se retirer pour mieux frapper. Et frapper juste cette fois, pas à moitié en ne visant rien de particulier. Le professeur avait piqué sa curiosité, lui résisterait-il si elle se mettait à danser? Qu'est-ce qui pouvait bien occuper ses pensées en soirée? La rousse doutait que les femmes soient la seule réponse à cette question.

- Je doute être le premier à voir en toi un sacré potentiel O'Leary. Avec un peu d'aide, tu peux devenir une sorcière de renom. Malheureusement, je n'ai pas le temps de m'occuper de toi...

Ainsi le professeur voyait en elle du potentiel, la voyait devenir une sorcière de renom. Aileen ravala un ricannement. Comme si elle cherchait une quelconque forme de reconnaissance publique. Là ou certains cherchent la gloire et la fortune, la rousse ne cherchait que des moyens d'échapper à la monotonie du monde sorcier, du nid qu'était Poudlard. Elle brûlait d'envie de retourner sentir le vent sur les toits de Londres, de se promener là ou les moldus ne peuvent que rêver d'accéder.

- Enfin. De ta formation privée, je veux dire. Je peux toujours me renseigner, voir si quelqu'un se sent de t'apprendre ce qu'est la vraie vie.

L'envie de rire reprend, plus forte cette fois. Elle n'avait nul besoin de lui pour pouvoir évoluer. Le fait qu'elle pouvait voir les Sombrals ne lui indiquait-il pas qu'elle avait cotoyé aussi bien la vie que la mort?

-Généreux de votre part M.Benbow, mais je n'ai guère envie de m'aventurer dans ce genre d'eaux troubles. Cela peut paraître stupide mais j'ai toujours aspiré à une vie calme, avec possiblement un mari ou une femme à qui revenir le soir. Rien de bien glorieux en soit, vu que c'est un destin auquel même les moldus peuvent prétendre.

Une vie calme et paisible à se balader partout sur le globe, à découvrir de nouvelles choses chaque jour, loin de sa famille, loin des manigances et des traitrises, loin des jeux manipulateurs ou le sang fait toute la différence. Une belle utopie.

- N'essaie pas de m'embrouiller comme tu le fais avec les autres. T'es gêné de me parler de ta vie ? Tant mieux, ça veut dire que ça cache quelques choses d'intéressant.

La rousse haussa un sourcil et regarda fixement son professeur. Il était moins con qu'elle ne le pensait, mais s'il s'imaginait que cela suffirait à la faire parler, il se trompait lourdement.

- C'est de nos pires expériences que l'on apprend le plus. Ceux qui grandissent au chaud dans leur petit manoir finissent rarement en haut de la pyramide. La richesse, penser que tout leur est acquis.. ça les rends faible, les ramollit. Moi, par exemple, j'ai vécu dans la rue pendant 4 ans. Et si, lorsque je le vivais, je ne rêvais que d'une chose : oublier cette partie de ma vie, maintenant que j'en suis sorti, je ne changerai rien. Je revivrai cette période exactement comme je l'ai fais. Parce que ça m'a forgé un caractère, ça m'a permis d'être là où je suis aujourd'hui

Flash

Une enfant qui crie dans une mare de sang.

Flash

Une jeune fille qui vomit et se débat à la suite d'un nouveau sortilège.

Flash

Un corps qui se liquéfiait devant elle.

Flash

Un homme qui lui racontait son premier meurtre sur les toits de l'Allée des Embrûmes.

Étaient-ils tant similaires?

Dragon et Ian.

Nordique et anglais.

Auror et professeur.

Que dire à un homme qui vient d'expliquer une des parties les plus difficiles de sa vie? Lui rendre la pareille? Comment agir sans donner l'impression d'une compétition, d'une comparaison malsaine des expériences qui ont forgées une vie ? Avait-elle réellement envie de se livrer à son professeur aussi, de le laisser rentrer dans une partie de son intimité qui lui appartenait à elle seulement?

Partager son corps passait encore, elle n'allait y mêler son essence non plus.

Encore une fois Aileen se tenait face à deux choix. Terminer de parler et se dépêcher de finir sa retenue. Avec un peu de chance, elle n'aurait juste qu'à retourner dans sa chambre en toute sécurité et le lendemain Benbow l'aurait probablement déjà oubliée. Ou s'ouvrir, un peu, voir si elle était capable de garder un lien avec Ian, voir si ce dernier était capable d'écouter aussi bien que de parler.

-Dites moi M.Benbow, êtes-vous déjà allé en cour? Avez-vous déjà assisté à un procès ou tout était déjà joué d'avance? Le procès d'une gamine accusée d'avoir blessé grièvement un membre respectable de la société et de sa mère qui utilisait les moldus du coin comme sujets d'expérience à la magie noire.

Une pause, le temps de s'essuyer les mains, le temps de reprendre ses idées.

-Sentir les regards des membres du jury qui ne désiraient qu'une chose, voir la petite et sa mère coupables pour passer à autre chose. Pour protéger celui qui, d'habitude, travaillait avec eux. Sentir l'aura des détraqueurs qui ne désiraient qu'une chose, les enfermer.  Après quelques semaines de débats d'influence, de couverture de masse dans les journaux, de discussions sans fin , le juge reçut une importante somme d'argent. Deux jours plus tard, le cas fût réglé à coup de Veritaserum et de Pensine, la mère fût jugée innocente et la gamine fût acquittée pour légitime défense. Cette dernière quitta Dublin pour devenir personne.
Revenir en haut Aller en bas
Ian Benbow
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Avec les Sombrals

Message par : Ian Benbow, Sam 4 Fév - 12:29


Dur de se livrer comme ça, alors que ce n'est pas dans tes habitudes. Certains disent que ça fait du bien, de se laisser aller. D'avoir assez confiance en quelqu'un d'autres pour lui révéler ses secrets. De laisser sortir une histoire, son histoire, douloureuse. De l'exprimer avec des mots au lieu de la laisser pourrir au fond de sois. D'avoir quelqu'un pour nous écouter. Pourtant, ça ne me fait rien. Premièrement parce que je suis loin d'avoir confiance en O'Leary. Ce n'est rien de personnel, je n'ai confiance en personne. Tous devrait faire comme moi, ça évite les trahisons. Puis, je sais aussi que si l'élève m'écoute, c'est parce qu'elle est une élève et qu'elle se sent obligé de m'écouter, de faire semblant de s'intéresser à mon histoire. Alors qu'au fond, elle ressent peut-être l'envie de se moquer. Certainement même. Ian Benbow le clochard, ça lui fera une belle histoire à raconter aux autres. Osera t-elle le faire ? Elle n'est pas idiote. Elle sait que je localiserai la fuite très rapidement. Et si elle ne sait pas de quoi je suis capable, elle le découvrira.

Le but de cette histoire était de la mettre en confiance, car même si moi je ne suis pas adepte de ce concept, je sais que la plupart des gens le sont. En entendant mon histoire, elle se sentira mal à l'aise. Elle va peut-être se dire que si j'ai fais l'effort de lui parler de ma vie, elle devrait en faire de même. Parce que  je me suis confier, elle devrait le faire aussi. Me rendre la pareille. Que les humains sont con. Franchement.

- Dites moi M.Benbow, êtes-vous déjà allé en cour? Avez-vous déjà assisté à un procès ou tout était déjà joué d'avance? Le procès d'une gamine accusée d'avoir blessé grièvement un membre respectable de la société et de sa mère qui utilisait les moldus du coin comme sujets d'expérience à la magie noire.

Ce début d'histoire est intéressant. Une maman qui se servait des moldus comme sujet d'expérience ? Je serai ravi de la rencontrer cette maman, si elle est aussi sexy que la fille, on risquerait de très bien s'entendre. Après tout, moi aussi je m'amusais à tester des choses sur les moldus. La magie noire également. À la base, j'avais décidé de l'exercer sur des animaux. Le problème était que les animaux ne pouvaient pas partager avec moi leur sensation, les humains eux le pouvaient. Ne souhaitant pas gâcher la vie de sorcier, j'avais décidé de me servir de ces sous-être qu'étaient les moldus pour tester les sorts de certains de mes livres. Une très bonne expérience.

- Sentir les regards des membres du jury qui ne désiraient qu'une chose, voir la petite et sa mère coupables pour passer à autre chose. Pour protéger celui qui, d'habitude, travaillait avec eux. Sentir l'aura des détraqueurs qui ne désiraient qu'une chose, les enfermer.  Après quelques semaines de débats d'influence, de couverture de masse dans les journaux, de discussions sans fin , le juge reçut une importante somme d'argent. Deux jours plus tard, le cas fût réglé à coup de Veritaserum et de Pensine, la mère fût jugée innocente et la gamine fût acquittée pour légitime défense. Cette dernière quitta Dublin pour devenir personne.

Un pot-de-vin, hein ? Les riches familles de sorcier en faisaient souvent usages, afin de s'en sortir face à des situations compliqués. Comme celle que venait de me soumettre Aileen. Ainsi, sa famille avait dû disparaître à la suite de ce procès. Le nom O'Leary ne me disait rien, peut-être était-ce un faux nom ? La jeune fille semblait venir d'une famille riche et influente, pourtant son nom de famille ne semblait pas être craints ou respectés. En tout cas, pas à ma connaissance.

- Nous ne sommes jamais personne. Un homme plein de philosophie je suis. Bien que ces événements ait pu être.. traumatisant pour une jeune fille, je te suggère de les accepter. La vie est faite ainsi, sans arrêt nous avons des merdes qui nous tombent dessus, qui nous font trébucher. Il faut se servir de ces obstacles comme d'un tremplin et non les voir comme un mur. Tu t'en sers pour aller plus loin, plus haut. Ou alors, ils se serviront de toi et t'empêcherons d'avancer.

Pffouuu. C'était mon moment philosophe. Beaucoup de connerie dans une seule tirade. Je jete un œil à montre, le temps à avancer à une allure folle. L'heure que je m'étais fixé comme limite pour la retenue était dépassée de dix minutes.

- Rejoins-moi. La retenue se termine O'Leary. Si c'est ton vrai nom.

Bon, j'ai fais un clin d'œil, mais c'est impossible qu'elle l'ait remarqué vu comment il fait sombre autour de nous. D'un coup de baguette magique, je commence à terminer le travail de la verte et argent, faisant disparaître le crottin de sombral petit à petit.

- Tu peux toujours m'aider hein. Un sourire.Moi qui pensait trouver une adolescente en pleine crise, j'en ai découvert une pleine de surprise.
Revenir en haut Aller en bas
Aileen O'Leary
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Avec les Sombrals

Message par : Aileen O'Leary, Ven 14 Avr - 21:48


Sorry pour le retard x.x le RP va être assez court aussi

Elle avait la tête dans les nuages, pensant à son passé, à la cour de justice et ses trop nombreux regards. Elle ne pourrait plus jamais monter sur scène devant une foule. Elle ne pourrait plus jamais faire entièrement confiance au système de justice. Elle ne pourrait plus jamais....

- Nous ne sommes jamais personne. Bien que ces événements ait pu être.. traumatisant pour une jeune fille, je te suggère de les accepter. La vie est faite ainsi, sans arrêt nous avons des merdes qui nous tombent dessus, qui nous font trébucher. Il faut se servir de ces obstacles comme d'un tremplin et non les voir comme un mur. Tu t'en sers pour aller plus loin, plus haut. Ou alors, ils se serviront de toi et t'empêcherons d'avancer.

Un rire qui mourut dans sa gorge.

-Quel bel homme complet M.Benbow. Beau corps et un esprit de philosophe pour aller avec. Rappelez moi comment vous êtes devenu enseignant à Poudlard déjà? Un homme de votre carrure aurait mieux trouvé sa place en politique.

Du sarcasme. Du sarcasme pour se remettre, se replacer.

- Rejoins-moi. La retenue se termine O'Leary. Si c'est ton vrai nom.

Sourire en coin, félin qui revint.

-Vous pensez que je suis capable de vous mentir M.Benbow? Alors que je viens d'avouer ma flamme la plus sincère à votre sujet.

Un clin d'oeil avant de rejoindre son enseignant. Des blagues, ce n'était simplement que des plaisanteries entre eux...N'est-ce pas?

- Tu peux toujours m'aider hein.

- Et rater la vue de mon professeur faisant du travail manuel? Mais jamais de la vie!

Un soupir de soulagement et la rousse était dans l'enclos à aider son professeur. Somme toute, la retenue aurait difficilement mieux pu se passer.

FIN DU RP POUR MOI
Revenir en haut Aller en bas
Luna Black
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


re: Avec les Sombrals

Message par : Luna Black, Ven 26 Mai - 20:49


R.P. privé avec Jessy Brown

Ce jour là, Luna avait rendez vous avec Jessy pour aller trouver les Sombrals dans la forêt interdite, à l'est du château de Poudlard. La jeune irlandaise avait fait passer une annonce dans la Gazette il y a quelques jours pour entrer en contact avec d'autres apprenties magicozoologistes qui pourraient lui en apprendre plus sur ce métier fascinant. Jessy lui avait répondu par hibou qu'elle pensait aller dans cette fameuse forêt pour approcher les Sombrals et les étudier d'un peu plus près.

Elles s'étaient donc donner rendez-vous à la lisière du bois. L'intérêt de cette expédition en tandem était que l'une des deux voyait les Sombrals et l'autre non. Elles auraient alors deux points de vues et deux analyses différentes, donc beaucoup plus construites qu'une personne seule.

Luna s'était réveillée aux aurores. Même si elle avait déjà quitter le château, elle n'était jamais lassée de revoir ce vieux monument. Depuis l'orée de la forêt, la vue était spectaculaire. Les toits d'ardoises noires surplombaient la vallée avec une majesté légendaire.
Enfin libre, elle volait maintenant de ses propres ailes et vivait vraiment pour changer. La vie en dehors de l'école s'était avérée moins hostile que ce que la jeune irlandaise s'était attendue à trouver.

Perdue dans ses pensées, elle ne vit pas la jeune femme brune qui s'avançait vers elle.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Avec les Sombrals

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 27 sur 27

 Avec les Sombrals

Aller à la page : Précédent  1 ... 15 ... 25, 26, 27

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Forêt Interdite-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.