AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Forêt Interdite
Page 4 sur 28
Avec les Sombrals
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 16 ... 28  Suivant
Adreas
Serpentard
Serpentard

Re: Avec les Sombrals

Message par : Adreas, Lun 19 Jan 2009, 18:06


Sous ses yeux se déroulait une scène plus qu'étrange. Morgane, gravement blessée, couverte de sang tentait de lui faire comprendre que ce n'était en rien de la faute du professeur Lecter. Adreas voulait bien le croire, mais le fait était qu'il se trouvait bel et bien là, couvert du sang de son amie et collègue était plus que suspect. De plus l'auror se demandait comment elle aurait pu se faire de si grosses blessures juste en se promenant dans la forêt, il avait certainement fallu un choc d'une grande violence pour lui infliger ces marques. Le deuxième fait étrange de la soirée fut lorsqu'en réponse à son signal d'avertissement le professeur Revanor (récemment nommé Auror Razz ) jailli du ciel, mais pas sous la forme qu'elle attendait. Adreas savait qu'Argan était un animagus aigle, seulement la forme qui descendait droit sur eux était bel et bien un homme, et sans ailes... *Il est fou, il va se tuer* Si l'opération était de distraire les trois sorciers présents dans la forêt c'était réussi, mais malgré sa reprise pour atterrir en douceur, Argan s'écroula quand même violemment sur le sol après s'être pris les pieds dans la végétation alentour. Celui nettoya ses vêtements et en profita pour nettoyer la forêt autour..

Adreas était un peu perdue dans toute cette agitation, ses pensées étaient emmêlées, mais il y avait une seule chose dont elle était certaine, à cet instant Morgane risquait sa vie un peu plus à chaque seconde qui passait. Le sang coulait de sa plaie toujours béante au niveau de la jambe, c'était de cette blessure qu'elle avait pris un peu de son sang pour en mettre tout près du nez d'Akshay, pout tester sa réaction. Le professeur toujours de marbre et calme face à cette scène hors du commun n'avait pas scillé. La professeur de Potions n'était pas guérisseuse, elle ne savait donc pas ce qu'il fallait faire pour sauver sa collègue, mais c'était évident que restait ici n'arrangerait rien. Adreas, malgré ses doutes et ses appréhensions s'approcha d'Akshay et de Morgane, elle posa sa main sur l'épaule de celle-ci, et lui prit la main.


- Je te crois, Morgane, puis quoi qu'il en soit, tu as besoin de soin et ceci est le plus important à mes yeux.
lui murmura Adreas, puis se tournant vers les deux hommes. Aidez-moi à l'emmener à l'infirmerie, nous discuterons là-bas de la suite.. Je crois qu'Akshay a quelques informations complémentaires à nous donner sur l'accident de Morgane..
Revenir en haut Aller en bas
Akshay Lecter
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) :
Permis de Transplanage
Vampire




Re: Avec les Sombrals

Message par : Akshay Lecter, Dim 25 Jan 2009, 17:20


Morgane confirma les dires d'Akshay ce qui sembla au moins convaincre Adreas de ne pas l'attaquer... Mais de le croire? Il ne savait pas trop... Puis Morgane réitera un geste et le marqua à nouveau de son sang, cette fois sur ses lèvres. Il pris soin de cesser de respirer à ce moment là et grimaça... Allait-elle trop loin? Non, elle semblait avoir entirement confiance en lui... et il ne trahit pas cette confiance. Il resta aussi mettre de lui qu'il l'était depuis quelques minutes... Puis l'expérience terminée, il s'essuya d'un revers de la manche, histoire de ne pas goûter le sang accidentellement. Cela aurait pu lui coûter très cher, à lui et à Morgane... Puis arriva Argan, qui après être correctement atteri, se rpis une gamèle monumentale en tentant de... bein c'était pas tellement evident, peut-être de l'attaquer?... ^^

Adreas confirma que le plus important était d'ammener Morgane à l'infirmerie... Akshay commença donc à avancer, en prenant soin de marcher le plus naturellement possible à une allure lente pour lui et assez rapide pour un être humain. Morgane n'était pas en danger de mort, mais le blessure à sa jambe était important tout de même. Il attendit qu'Adreas et Argan les suivent... Puis, comme Adreas l'avait demandé il commença à expliquer ce qui était arrivé à Morgane. Celle-ci n'avait très certainement pas la force de dire quoi que ce soit, a part peut-être d'emmetre de faibles commentaires. Il commença donc de sa voix, si veloutée, si hypnotisante:

-Morgane m'a appris que mon ex-fiancée était morte. Je l'ai pris très mal... Elle s'est enfuit dans la forêt, je voulais d'abord la suivre pour avoir d'autres explications, mais j'étais dans une colère noire, j'ai alors... pris une autre direction afin de me calmer. Puis je l'ai cherché et je l'ai retrouvé. Elle était en bas d'une pente contre un arbre. Elle avait de nombreuses blessures, il avait pas mal de sang... On a quelque peu parlé et j'ai fais mon possible pour la soigner. Mais la blessure à la jambe est trop importante et nécessite du matériel... voilà ce qui s'est passé.

Il conclua ainsi, espérant qu'ils allaient le croire... et ne pas se montrer trop curieux... Il fixa son regard à travers les arbres, se concentra sur sa destination. Biensûr, il lui était impossible de se perdre. Mais un sorcier moyen aurait sans doute eu du mal à retrouver son chemin, même s'ils n'étaient pas loin du château... Il respirait calmement, attendant une réaction de la part d'Adreas ou Argan...
Revenir en haut Aller en bas
Adreas
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage





Re: Avec les Sombrals

Message par : Adreas, Mar 27 Jan 2009, 22:56


Akshay répondit calmement à la proposition d'Adreas, les trois professeurs prirent Morgane en charge et rebroussèrent chemin vers Poudlard, enfin vers ce qui devait être Poudlard, car Adreas étant une femme, cela était bien connu qu'elle n'avait absolument aucun sens de l'orientation. Alors elle se contentait de suivre Akshay, qui soutenait en partie la blessée et guidait le petit groupe d'un pas soutenu en marchant en tête. Cependant le professeur de Défense Contre les Forces du Mal ne semblait pas faire le moindre effort pour marcher à cette allure dans les bois pourtant parsemés d'embuches alors que les deux autres tentaient parfois en vain de se battre contre la végétation qui ralentissait leur avancée. Adreas maugréa à deux reprise un "Bombarda" pour éviter de s'empêtrer dans les ronces.

Le cortège avançait au son des explications d'Akshay sur l'accident de Morgane, sa voix plutôt semblable à un chant leur résumait la scène tranquillement comme s'il avait raconté un livre qu'il aurait lu et dont l'intrigue ne lui avait pas parut passionante.. Les quatre personnes arrivèrent sur la pelouse du Parc de Poudlard où la dispute avait vraisemblablement éclatée entre Argan, Akshay et Morgane selon le message par hibou que le professeur de Divination lui avait envoyé une heure plus tôt. Lieu d'où, d'après Akshay, Morgane lui aurait annoncé la mort de Brook, puis se serait enfuie dans les bois avant de chuter gravement contre un arbre.

Pénétrant dans le hall de Poudlard chacun était de nouveau dans son environnement familier. L'infirmerie n'était pas très loin, en quelques centaines de pas, et quelques minutes ils y étaient. Adreas resta près d'Argan, son collègue, elle voulait d'autres informations sur le subite accident de leur consoeur... Akshay devait certainement se douter que ses deux phrases n'arriveraient pas à combler l'appétit d'explications d'une Auror en fonction et d'un apprenti Auror.
Revenir en haut Aller en bas
Atana Markoff
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Vélane



Re: Avec les Sombrals

Message par : Atana Markoff, Dim 05 Avr 2009, 18:20


RP Privé avec James Locks Merci Wink

Atana marchait dans les couloirs de Poudlard alors qu'une douce soirée tombait doucement sur l'école. Approchant de l'été les journées se faisaient plus longues et l'air plus réchauffé. L'été avait été long et froid, un peu de chaleur et de lumière faisaient du bien. La jeune fille se dirigeait vers sa salle de cours, le couloir était désert à cette heure-ci, ce n'était sûrement pas les élèves qui allaient traîner dans ce coin là une fois leur journée finie. De sa main droite elle rabattit sa cape de printemps sur son bras gauche qui se trouvait en écharpe. Elle s'était blessé lors d'un combat. Epaule démise apparemment ... Atana n'avait pas ressentit le coup de l'impact mais la douleur fulgurante qui lui déchira quand elle s'était relevée l'avait quelque peu mise sur la voie ... Elle avait fait un petit tour par le QG pour se faire soigner et après un craquement sonore dés plus frissonnant et des plus dégoûtant. Atana grimaça à ce souvenir et rit légèrement en se souvenant d'avoir incendier Gyaltsen mais il avait si bien sur gérer le blessure que maintenant la jeune fille n'avait plus qu'une légère douleur en faisant un effort. Le reste du temps elle se sentait plus handicapées qu'autres choses. Et puis elle détestait ces atels sorcière qui avait le don de se resserer au mauvais moment... Et comme si l'objet avait perçut les pensées de sa victime lorsqu'Atana se baissa en avant pour attraper un sac en toile elle sentit l'attelle se resserra brusquement autour de son bras. La jeune fille laissa échapper un petit cri et souffla. Elle n'eut qu'a tendre légèrement son bras pour le libérer de l'emprise.

Elle attrapa rageusement le sac et sortit de son appartement en claquant la porte derrière. Elle tira un liste de la poche arrière de son pantalon et lu les ingrédient qui était inscrit dessus. Que des plantes qu'on trouvait facilement dans la forêt interdite ainsi qu'en vente libre dans tous les apothicaire de Londres mais ceux-ci avait la fâcheuse tendance de couper les racines de certaines plantes. Racine interdite à la vente par ailleurs. Et du coup après une négociation dure et serrer de pierre-feuille-ciseaux Atana avait était désignée pour aller chercher ces plantes. Clicli avait réussit à l'avoir par 2 fois. Revanche excluse. La jeune fille avait beau plaider son handicap et ses difficultés Clicli l'avait envoyée un coup de pied au derrière morte de rire, cela va de soi. Atana avait juré prendre sa revanche mais c'était résignée à aller dans cette forêt. Et puis elle devait avouer qu'y aller ne la dérangeait pas plus que ça. Elle savait que cette forêt n'était pas aussi dangereuse qu'on voulait le faire croire aux élèves il fallait simplement savoir où aller. Et éviter de s'éloigner de trop de la bordure. Un jeu d'enfant pourrait-on dire.

La jeune fille remontait les qui la menait dans le hall et croisa deux trois élèves qui chuchotèrent en messes basses à son passage. Atana les foudroya du passage et ils déguerpirent en vitesse. Certains élèves ne s'étaient toujours pas remit de savoir, et surtout de ressentir, le don de Vélane de leur professeur. Elle passa son chemin et arriva dans le couloir perpendiculaire au Hall et de loin elle vit la silhouette de dos de James. Enfin croyait-elle que c'était lui. Elle s'arrêta un instant et le fixa, elle se dirigea vers lui, elle hésita un instant et s'éclaircit la gorges :

Bonsoir James ...

Elle fixa son visage froid et distant. Elle scruta ses traits et un sourire nacquit sur ses lèvres. Elle avait l'impression de se voir dans un miroir. Elle comprenait maintenant les regard soit effrayé des Poufsouffles et le regard énervé des Gryffondor. Agaçant. C'était des plus agaçant. Elle leva un sourcil narquois et posa son bras droit sur son bras gauche comme pour les croiser. Elle effaça le sourire amusée de ses lèvres pour laisser place à un rictus mauvais. sans savoir pourquoi à cet instant précis pourquoi elle s'apprêtait à proposer ça au jeune homme elle lui dit :

Messicol et nielle à chercher dans la forêt interdite ca te tente ?

Elle plongea son regard dans le sien et d'une demande parfaitement anodine elle réussit à se convaincre qu'il s'agissait d'un défis. Une nouvelle lueur brilla donc dans son regard et la tête haute et fière Atana fit un clin d'oeil à James.
Revenir en haut Aller en bas
James Revanor
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: Avec les Sombrals

Message par : James Revanor, Dim 05 Avr 2009, 23:51


Fatigué après une nuit mouvementé hors du château, James était rentré a l'aube de la nouvelle journée. Une chance pour lui, il avait put intégré son lit, rabattre l'épaisse couverture sur lui et s'endormir aisément bien qu'un cauchemar lui hanta sa quiétude une bonne partie de la nuit. Son réveil se fit vers les coups de douze heures de l'énorme cloche de Poudlard. La respiration saccadé et la sueur dégoulinant qui lui collait les cheveux dans la nuque, James se leva et tituba devant sa glace ou il se vit, les mains posés sur le rebord du lavabo. Son air blafard se fit plus aiguë quand un rictus déforma encore plus les traits de James. Tendant sa main, il tourna la poignée froide du lavabo et un jet d'eau sorti pour en remplir le bassin. Quand celui ci fut plein, avec des gestes lents, James plongea les deux mains dans le liquide froid et s'aspergea le visage afin de se rafraîchir.

Après la demie heure qu'il passa a se laver, James alla, nue, dans sa chambre afin de prendre des vêtements dans son placard. Il opta, sans savoir pourquoi, pour des habits solides. Après avoir mit un jean ainsi qu'une chemise en coton, il passa sa robe ainsi qu'une cape et se dirigea vers la porte de ses appartements. Il déboucha dans son bureau par une porte dissimulée et se hâta de traverser la pièce pour en sortir et se trouver dans le couloir du premier étage. Etant l'heure de manger, même si c'était le deuxième repas de la journée, James se pressa de descendre dans le hall afin de se diriger vers la grande salle ou un nombre incalculable d'enfants déjeunaient. Il se dirigea sans hâte a la table des professeurs et après en avoir salué les membres, il débuta son repas. Sa phase réveil eut prit fin quand le déjeuné s'acheva et James sortie dans le parc sous un bon soleil afin de faire son cours aux habituelles élèves a quelques choses près.

La journée passa vite depuis le début de celle ci et James ne vit pas la fin de son cours approché quand un élève lui signala l'heure. Le soir tombé et enveloppa Poudlard dans sa fraicheur. Le jeune professeur, après avoir rangé tout le matériel utilisé pour son cours, réintégra l'école de sorcellerie. Avant de ne faire quoique ce soit, il fit une petite ronde des lieux quand soudain, une voix le héla. Pivotant, James remarqua la professeur Markoff lui faire fasse. Malgré un flash back éprouvant, le masque figeant le visage de James ne changea pas.


Bonsoir Professeur Markoff.

Celle ci, n'étant sûrement pas venu le voir juste pour lui dire bonsoir, entra dans le vive du sujet sans pour autant tourner autour du pot. Sa voix sembla cependant plus froide que la dernière fois ou ils s'étaient réellement parlés. Un frison parcouru l'échine de James mais celui ci ne laissa rien paraitre et observa dans les yeux son interlocutrice.

Messicol et nielle à chercher dans la forêt interdite ca te tente ?

N'est ce pas plus le domaine du professeur de botanique? Puis en quoi avez vous besoin de cela pour un cours, pardonnez ma curiositée, d'enchantement.

Puis, d'un haussement d'épaules, James pivota sur lui même et avança le long du couloir qui menait au sens opposé au hall quand il s'arrêta de nouveau pour regarder du coin de l'oeil la jeune vélane. Puis, soupirant maladroitement, il fit demi tour et passa près d'Atana en se dirigeant vers le hall.

Très bien. Allons y si vous y tenez...

Et James pénétra dans le grand hall d'entrée de Poudlard. Dans son chemin, il fit signe a quelques élèves trainards de réintégrer leur dortoir tendit qu'il approchait de la grande porte menant dans le parc. Quand il eut ouvrit la porte immense, il se tourna afin de voir si la jeune bulgare le suivait ou non. Son chemin qui avait été ponctué par les bruits de pas qu'il produisait s'estompèrent en écho.
Revenir en haut Aller en bas
Atana Markoff
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Vélane



Re: Avec les Sombrals

Message par : Atana Markoff, Mer 08 Avr 2009, 21:55


Atana fixa James avec un sourire en coin mi ironique mi amusée. Le regard froid qu'il lui lança la laissa perplexe. Elle garda le silence et scruta le visage du jeune homme. Impassible, le regard dure et la mine légèrement sévère. La jeune brune plissa les yeux et agrandit son sourire. Elle ressentait une gêne vis à vis du jeune homme mais son air froid et buté ne la repoussait pas plus que ça. Ca l'amusait même sans trop savoir pourquoi. Parfois elle avait l'impression de se voir, enfin de voir les mêmes réactions qu'elle aurait pu avoir ... Mais même si elle était d'apparence détachée, elle ne savait jamais sur qu'elle pied danser face au jeune homme. Car si il suivait sa propre logique il était aussi imprévisible qu'était lunatique la jeune fille. Elle attendit une réponse de sa part et la première qui lui vint n'étonna guère Atana. *Pas si imprévisible que ça finalement ... * Un léger rire plus tard et un silence toujours présent Atana vit James tourner les talons *Finalement ...* Pour qu'au final il refasse de nouveau demi tour et la dépasse en acceptant son offre de façon ... made-in-James. Elle décroisa ses bras et leva les yeux au ciel. Elle le regarda marcher sans un regard derrière lui et lui emboîta le pas.

Elle ne savait pas vraiment pourquoi elle lui avait demander de l'accompagner, cela serait sans doute une façon d'apprendre à le connaître. De se lier d'amitié avec un autre professeur. de faire la connaissance d'autre personne évoluant autour d'elle. De sortir boire un verre avec ces personnes. De passer du bon temps et de bon moment ... Et puis quoi encore ? c'est quoi ces c*nneries ? Le monde des Bisounours c'était la troisième porte à gauche ... Atana n'était pas du genre à vouloir lier contact avec les autres alors pourquoi lui ? Peut-être parce qu'il lui rappellait Gauwyn (ou pas xD). Elle s'était toujours sentie mal à l'aise en sa présence et ce depuis qu'elle le connaissait. Elle arriva à sa hauteur alors qu'il franchissait les grandes portes du hall. Elle ne savait toujours pas pourquoi elle l'avait inviter mais fallait-il une raison valable pour chacun de nos faits et gestes ? La jeune brune jeta un regard en coin à James et nota que son regard et sona ttitude n'avait pas changé et puis après tout elle ne lui demandait rien. Si il restait comme ca ca allait très bien à la jeune femme. Même si elle aimerait un peu plus ... de contact. Fin' soit...

Ils arrivèrent silencieusement mais surement jusqu'à l'aurée des bois. Elle s'arrêta un instant devant et scruta les buissons. Un léger vent soufflait mais ce n'était en aucun cas la cause de l'agitationn qui régnait parmi les conifères... D'une main elle rabattit ses cheveux dans son dos et enleva délicatement sa cape qu'elle plia et rangea à l'aide d'un sortilège. La tenue dévoilé n'avait rien de commun à la tenu d'une professeur. Débardeur large en coton blanc et un pantalon en toile noir assez serré pour ne pas gêner une progression qui risquait d'être difficile mais pas trop non plus pour devoir s'amputer une jambe pour avoir couper la circulation sanguine ... A l'aide de sa main libre et de ses dents elle resserra l'atelle qui soutenait son bras endolorie et passa son sac en bandoulière. Elle jeta un regard à james et lui dit en le regardant plus franchement et se mettant face à lui :

Il n'y a pas que mon statut de professeur d'enchantement dans ma vie ...

Elle commença sa progression en marche arrière et après avoir adresser un clin d'oeil à james se tourna dos à lui et sauta par dessus une racine taquine qui s'était interposée dans son chemin. Elle lança à james :

Même si je me doute que vous ...
elle leva les yeux aux ciel et dit, que tu sais à quoi ressemble une messicol aide moi à chercher une fleur noir à strayure rouge... son parfum est assez agréable elle son facilement repérable car tous ce qui les entoure scintillent mais elles ont la fâcheuse tendance à s'isoler du reste des plantes et de ce fait à être très difficile à trouver ... Arrache moi juste la tête, et attention à son cri aigu ...

Alors qu'elle terminait sa phrase en aperçut une messicol. Elle l'attrapa délicatement par la tête et l'arracha d'un coup sec et brute. Un cri strident et qui dura bien 5 secondes leur déchira les tympans. *Saleté...* pensa Atana bougonnante. Elle se tourna vers James et lui lança le spécimen avant de se mettre à la recherche d'une nielle qui poussait en prolifération en comparaison du messicol. Son apparence verte et bleu ne lui permettait pas de se faire de pure partie de cache cache... Elle en ramassa quelque gerbes et les glissa dans son sacs alors qu'une racine sembla bien décidé à jouer à la corde à sauter avec elle. Atana sauta sur elle même pendant quelques tour puis décida de cesser le petit jeu en découpant la racine d'un sortilège. Elle reprit contenance en se penchant pour attraper d'autres nieilles.

Les arbres sont vicieux par ici ... Surtout quand Pinochio est de sortit...
Revenir en haut Aller en bas
James Revanor
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: Avec les Sombrals

Message par : James Revanor, Sam 11 Avr 2009, 10:15


Quant Atana l'eut rejoint près de la porte, ils se dirigèrent vers la forêt interdite. Le parc était profondément endormit et la seul agitation, si on pouvait parler d'agitation, fut produite par les deux professeurs. Bien que le parc soit silencieux et que l'on se trouvait en pleine nuit, la lune, qui était pleine leur permettait de voir bien loin et d'avoir une vue dégagée. Atana Markoff marcha légèrement plus vite que James qui avait plutôt tendance a prendre son temps ces temps ci. Ils arrivèrent, Atana en première, James suivant juste derrière, a l'orée du bois. Le silence qui avait régnait au parc fut ici dérangé par une rumeur, un léger souffle entre les arbres mais il n'y avait pas de quoi s'inquiéter, c'était habituel pour les lieux. James observa sa collègue ôter une cape et il put voir, entre autre sa tenue peu professionnelle, une attelle mais, même surpris, il ne laissa rien paraître et ne voulait pas donner l'impression a cette femme de s'inquiéter pour elle.


Il n'y a pas que mon statut de professeur d'enchantement dans ma vie ...

Puis elle s'enfonça dans les bois avec un petit bon afin d'éviter une racine en ayant au préalable fit un clin d'oeil a James qui n'avait pas broncher et était toujours vêtu de sa propre cape.


Même si je me doute que vous ... que tu sais à quoi ressemble une messicol aide moi à chercher une fleur noir à strayure rouge... son parfum est assez agréable elle son facilement repérable car tous ce qui les entoure scintillent mais elles ont la fâcheuse tendance à s'isoler du reste des plantes et de ce fait à être très difficile à trouver ... Arrache moi juste la tête, et
attention à son cri aigu ...


A peine eut elle finit de parler qu'elle s'avança légèrement et se pencha, tournant le dos a James. De là ou il se trouvait, James ne pouvait rien voir et ne servait a rien mais quand il commença a lever son pied pour avancer et que ses mains se levèrent au niveau de la broche qui retenait sa cape, un cri strident s'éleva dans les airs. Les tympans misent a rude épreuve par ce son atroce, James n'eut que le temps de porter ses mains aux oreilles afin d'atténuer le bruit quand celui ci cessa. Jetant un regard noir a Atana qui était sans aucun doute la cause de tout ceci, il la vit lui jeter un tiers objet. D'un geste prompte, il sortit sa baguette et stoppa le projectile en pleine air afin de savoir l'identité de celui ci. Reconnaissant la tête d'un messicol, il s'en saisit avant de faire apparaitre un sac ainsi que deux cartons. Le sac n'était pas la pour des raisons particulières mais on ne savait jamais, quand aux deux cartons, ils mettront dans l'un les messicol et l'autre pour les nielles. Jetant le messicol dans un carton, il ôta sa cape et sa robe et s'avança dans la foret a son tour. Etant vêtu d'un jean et d'une chemise en coton, pareil a celle d'un bucheron moldu, James n'eut aucun mal a se mettre au coté du jeune professeur. Il la scruta entrain de se pencher entrain de ramasser des nielles et, quelque fois, des messicols. Il dut faire un effort considérable pour cesser de scruter les formes généreuses de la jeune femme et reporter son attention a sa tenue. Celle ci n'était effectivement pas associé a un poste comme professeur des enchantements mais il ne souvint pas d'avoir lu un quelconque règlement interdisant ou obligeant aux professeurs le port d'une certaine tenue.


-Pour répondre a votre première phrase concernant votre tenue, personnellement, je me fous comme de l'an quarante de votre statut hors Poudlard, pratiquement a l'instar de votre statut en Poudlard. Vous voyez vous sortir, si on vous attaque, surtout par ces temps: "Attention, j'ai un statut a Poudlard et hors Poudlard !!". Vous auriez plutôt tendance a faire rire vos adversaires, Mademoiselle Markoff.

Repérant une messicol, il alla lui arracha la tête et dut, pour la énième fois, se boucher les oreilles. Agacé, il sortit sa baguette et fit apparaitre deux paires de boules de cire. S'en mettant une paire dans les oreilles, James tendit l'autre paire a Atana et lui dit, la voix légèrement surélevée afin de s'entendre lui même:


-Tenez, cela nous évitera bien des inconvénients.

Puis, tendit qu'il tendait la main vers Atana afin que celle ci prennent les boulettes de cire, James détourna le regard de la jeune fille et observa au plus profond de la forêt. Ses sens animal lui offraient un certain "bonus" sur ces sens, lui permettant de mieux voir dans la noirceur de la forêt et il aurait jurer voir passer une ombre entre deux arbres avant de se volatiliser.


-A vrai dire, je ne serais pas surpris que le chant des messicols n'aient attirer quelques invités surprises...
Revenir en haut Aller en bas
Atana Markoff
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Vélane



Re: Avec les Sombrals

Message par : Atana Markoff, Sam 11 Avr 2009, 18:14


Atana occupée à sa recherche n'attendant pas une quelconque discussion de la part du jeune homme. Si il lui parlait elle répondrait, si il se taisait elle se tairait. Enfin ... Atana s'était mise à quatre pattes pour ramasser avec plus de facilité les nielles, son bras handicapé la gênant au plus au point. Elle se dit qu'heureusement que James était là pour l'aider sinon elle y aurait ramassé la nuit entière à ramasser ses foutues plantes pour l'ordre. Elle arrachait les nielles par dizaines et les jetait dans son sac. Un regard en coin vers les cartons de James et la jeune vélane se rendit compte que son rendement était ridicule comparé au jeune homme. Elle se redressa donc et sortit sa baguette. Après tout elle était une sorcière n'est-ce pas ? Alors autant profiter de son avantage et de ses capacités. Il y avait bien assez de moldu sur cette terre pas la peine de se rabaisser à leur niveau. Atana murmura une formule et marcha le long des nielles sur quoi elle déposa un flux argenté. Un mouvement de poignet sec plus tard et une multitude de nielles s'élevait du sol avec en prime les racines. Dommage qu'elle ne puisse faire pareille avec les Messicoles... Enfin James était là pour l'aider. D'ailleurs en parlant du jeune homme elle le sentait légèrement tendu. Un sentiment sans doute accentué par la distance et la froideur que le jeune s’appliquait à afficher.

Atana le regarda faire, appuyée conte un arbre elle souriait mi amusé, mi moqueuse. Elle leva un sourcil interrogateur et septique lorsque ce dernier lui dit non sans une pointe d’agressivité qu’il n’en avait rien à faire de sa tenue. Atana avait beau chercher elle ne voyait pas pourquoi le jeune homme lui répondait ça. Elle se refit leur (longue) conversation mais ne vit pas à quel moment elle lui avait parlé de sa tenue. Elle haussa les épaules et se dirigea dans sa direction pour attraper les boules-quies. Elle le remercia d’un signe de tête et les mit du mieux qu’elle put. Son front toujours plissé elle faisait fonctionner tous ses neurones pour que ceux-ci lui trouve une réponse cohérente à dire à James … Elle n’avait pas aimé sa façon qu’il avait eut de lui parler mais elle laissa passer. Après tout il était venu pour l’aider et … et alors ? C’est vrai si il avait eut envie de refuser il était libre. Si il était venu tant mieux pour elle mais sa n’excusait pas pour autant le comportement qu’il pouvait avoir. C’est alors que le lumière fut (merci Dieu) elle se redressa et planta son poing libre sur sa hanche et éclata d’un rire qui sonna faux.

Dis-moi M. je-monte-sur-mes-grands-chevaux ! Qui ici à parlé de ma tenue ? Si je t’ai parlé de mon statut hors Poudlard c’est pour signifier que l’activité que nous sommes en train de faire ici n’a rien à voir avec les enchantements …

Atana le regarda moqueuse puis éclata de nouveau de rire. Comme si c’était la chose la plus hilarante qu’elle n’est jamais entendue. Elle secoua la tête et ajouta :

Je crois que pour l’instant le plus stupide de nous deux c’est bien toi …


Atana leva les yeux au ciel et s’apprêta à ajouter quelque chose lorsqu’un cri guttural et rauque s’éleva autour d’eux sans que l’on puisse déterminer la source. Elle cessa son petit jeu immédiatement et resserra sa poigne autour de sa baguette en se rapprochant de James. Elle scruta les alentours à s’en faire mal aux yeux et aurait aimé y voir plus clair mais si elle allumait un feu leur position aurait été trouvée avec encore plus de facilité. La jeune femme fronça les sourcils et fit le tour d’elle-même en répondant à voix basse à James comme si ça allait changer quelque chose :

Il y a du vent ce soir … Les animaux de cette forêt ont un odorat fin …


Atana se dirigea vers un arbre et ôta avec des gestes rapide et ample son attelle. Elle ressentit une légère douleur à l’épaule mais c’était supportable. Même si on lui avait asséné qu’il fallait qu’elle la garde encore au moins 1 semaine elle n’en avait que faire. Elle n’avait - presque - plus mal et elle pouvait la bouger sans hurler. Assez pour la jeune fille. Elle grimpa sur l’une des branches et regarda la contre plongée de la forêt. Elle se pencha légèrement en avant et lança à James :

Des ombres se profilent à l’Est. Et il ….


Des bruits de sabots se firent entendre avec force. Le sol se mit à trembler légèrement et la nuit fut troubler pour quelques minutes… Atana ferma les yeux puis les rouvrit quelques instant plus tard avec une nouvelle couleur mordoré. Une membrane se ferma verticalement puis sa propre paupière humaine. L’avantage d’être une Vélane et que les gènes d’oiseaux qui l’habitaient lui permettait par moment d’avoir une meilleure vision ou de meilleurs reflexe sans pour autant pouvoir rivaliser avec un animagus volatile. Elle sauta au sol et s’avança vers James :

Troupeau de Centaure ils ont passé leur chemin mais on n’est pas à l’abri d’une visite surprise … Tu ne trouve pas que l’air est … électrisant ?

En effet Atana sentait les cheveux à la base de son cou s’hérisser et un frisson la parcours. L'ambiance de la forêt interdite était tellement particulière ... Elle se massa l'épaule et grimaça doucement. Elle aurait mieux fait d'écouter Clicli ... Elle se dirigea vers son sac et se pencha avant d'attraper une bouteille en verre puis une deuxième qui s'entrechoca à la première. Elle en décapsula une et en but une gorgée avant d'en jeter une à james. Libre à lui de l'attraper. Atana s'assit contre un arbre et jeta son sac sur le côté. Elle commença à faire tourner le morceau de bois entre ses doigts. Elle regardait James. Elle le fixait ou le scrutait plus exactement ... Qui était réellement James Locks ? Derrière ce masque et cette façon d'être se cachait un homme, aurait-elle la chance de le voir ? Elle rebut une gorgée et porta son regard dans le tréfond de la forêt ...

D'où tu viens James ?
Revenir en haut Aller en bas
James Revanor
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: Avec les Sombrals

Message par : James Revanor, Ven 24 Avr 2009, 13:24


James observa la jeune femme en pleine action quand une flèche fusa près de son visage avant de se planter dans un arbre. Il n'avait rien fut venir et malgré l'agitation qui régnait dans la forêt, il fut prit par surprise. Pivotant d'un bond sur lui même, le jeune professeur tendit face a lui sa baguette et s'apprêta a riposter si besoin est mais rien ne sembla en demander tant du jeune homme qui ne se détendit pas pour autant. Il était étonnant que des centaures se trouvent si près de l'orée des bois mais qu'importait.

D'une oreille distraite, il écouta la professeur des Enchantements faire une rapide évaluation de la situation. Elle lui décrivit le composant du bois, le bruit de sabot qui se trouvait a l'est et aussi une certaine tension palpable dans l'air. James, toujours tendu, eut du mal a retenir un petit ricanement qui demandait a sortir de sa poitrine. Pour ce qui était de l'atmosphère électrisant, cela était peut être dut a l'orage qui semblait se profiler a l'horizon quand James se tenait encore dans son bureau. Pour la course des centaures vers l'est et la flèche, cela n'indiquait juste qu'ils étaient en chasse après une créature.

Cette flèche n'était juste qu'une mise en garde afin que les deux sorciers se tiennent sur leurs garde au cas ou leur proie viendrait par ici et pour finir, il doutait fortement que un quelconque centaure vienne par ici dans un sentiment d'hostilité. Se redressant de sa position légèrement courbé, James garda sa baguette en main mais il se tourna vers la jeune femme afin de démentir les impressions de celle ci quand une bouteille fila vers lui. D'un geste vif, il la saisit en plein vol de sa main gauche. De son regard sombre et de sa façade de marbre, James observa la jeune femme qui tenait la même bouteille en main, mis a part le fait que la sienne était décapsulée, et qu'elle buvait comme si de rien n'était.

James Locks regarda attentivement la jeune femme. Son regard se posa sur son bras dénué de l'équipement médical censé maintenir son bras. A quoi jouait elle? Elle voulait de nouveau se trouver handicaper pour une nouvelle période de deux trois mois? Soit, ceci ne concernait nullement James qui fit sauter la capsule de sa bouteille d'un coup de baguette magique avant de porter a ses lèvres la bouteille. Le liquide lui titilla le fond de la gorge avant de descendre le long des parois de son oesophage en direction d'un estomac vide depuis la veille. Boire lui fit du bien même si c'était pas vraiment le lieu le plus conseillé pour cela.



D'où tu viens James ?

James avala de travers une gorgée de boisson et failli s'étouffer. Après deux spasme sourd, il essuya son menton ou dégoulinait une goutte qui brillait sous l'éclat de la lune qui semblait pleine, ou presque. L'habituelle masque du professeur laissa place a une petite expression surprise. Cette question avait été lancé sans crier garde. Fixant la jeune Markoff, James chercha une des raisons qui pouvaient bien pousser celle ci a lui poser ce genre de question. Comme rien ne vint a l'esprit, il but de nouveau une gorgée tandis que l'ombre repassa sur son visage. Abaissant son bras, la bouteille avec, James fixa la vélane avant de répondre.


De France... Et toi? "Markoff"... C'est russe ou dans cette zone là, non?

Vidant d'une traite la bouteille, James alla s'assoir face a sa collègue sur la terre légèrement humide et recouvert de feuilles de la forêt. L'obscurité qui régnait combattait tant bien que mal son droit sur ce lieu avec la lueur argentée de la lune et bien que le combat soit inégal, le faible clarté de lune permit a James d'observer le visage de la jeune vélane a loisir en attendant que celle ci réponde. Il avait l'impression de la voir pour la première fois depuis si longtemps...
Revenir en haut Aller en bas
Atana Markoff
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Vélane



Re: Avec les Sombrals

Message par : Atana Markoff, Dim 26 Avr 2009, 21:40


Quelle sensation étrange. Quelle impression troublante. Quelle émotion apaisante. Aussi fine qu'une note de musique, aussi doux qu'une caresse, aussi marquant qu'un souvenir ravivé. L'air murmurait sa mélodie parmi les feuilles des arbres. Un léger sifflement au rythme lent, presque envoûtant, du vent. Pareil au soupir d'une étreinte, pareil au souffle rauque et chaud d'un baiser. Atana ferma les yeux et se laissa bercer. Adossé à l'arbre, les yeux fermés, les cheveux éparses sur ses épaules, elle savourait cet instant magique. Le vent vint lui caresser le visage avec douceur presque hésitant ne voulant troubler le calme de cette beauté pure.

La jeune fille huma l'air emplit de parfum délicieux, si unique et si délicat à la fois. Sa tête dodelinait au gré des plaintes qui le vent venait leur chanter. Un fin sourire apparut ses lèvres et elle se mit à fredonner une comptine Bulgare que sa mère lui jouait au piano quand elle était petite. Inspiré par ce chant captivant, saint, presque sacré. Sans pouvoir mettre des paroles sur sa mélodie elle refaisait vivre la mémoire de sa mère à travers cette chanson. Commençant par fredonner quelques notes comme si ses mains parcouraient l'ivoire blanc " Tim ... tim ... tadam ... tim ... tim ... tim ..."

Elle frissonna. Oublia. Revécu. Revit. Raviva. Evoluant dans un monde qui lui était propre. Elle était apaisée, sereine. Comme un nouveau né, découvrant le monde pour la première fois, écoutant chacun de ses secrets murmuré, buvant chacun de ses conseils, dévoilant ses merveilles. Atana était bien loin de tout soucis, juste bien. Juste elle. Elle tourna son visage baigné par la lune vers James. Elle ouvrit ses yeux doucement comme si elle se réveillait d'un songe. Son fin sourire n'avait pas disparut, il ourlait ses lèvres comme si c'était la chose la plus naturelle. Ses yeux verts se posèrent sur le jeune homme, ils étaient brillant, envoûtant, plein de mystères. Aussi tourmenté et calme que l'âme de la jeune Vélane.

Elle regarda son visage. Des traits fins. Des lèvres couleurs chair formant au contact surement doux. Tout à sa contemplation Atana frôla ses propres lèvres d'une main distraite. Son regard remonta doucement sur la mâchoire de James. Une mâchoire carré et marqué base de joue juste ce qu'il faut pour qu'elles soient creuses. Un nez fin ni trop épaté ni trop pointu. Des pommettes légèrement rosi par le temps qui soutiennent deux perles vert-eau. Un océan discret et dévastateur. Un pui sans fond et rassurant. Une porte close sur l'âme. Une sécurité pour son coeur. Atana aimait y plonger même si elle n'avait jamais vraiment eut l'occasion. Les cils si noir qui lui encadraient ses yeux leur donnaient une autre dimension. Captivant et inoubliable... Atana reporta son attention sur la voûte de feuille qui les protégeait du ciel même si à cet instant la jeune brune aurait aimé contempler le ciel et les étoiles ...

Elle porta sa main à ses lèvres et posa ses lèvres sur la bouteille pour boire une gorgée. Le liquide légèrement pétillant et piquant emplit sa bouche. Savoureux délice. Atana posa sa tête contre l'arbre et se répéta la phrase de James. Ce dernier s'était assis en face d'elle depuis quelques minutes déjà mais tout à son rêve Atana n'avait pas répondu à sa question. Elle rit légèrement de la remarque du jeune homme.Les yeux de nouveau fermé et les lèvres découvrant des dents blanches elle ne put que dire dans un sourire sincère :

Oui dans cette zone là ... Elle ouvrit les yeux et pointa doucement de son goulot le jeune homme et ajouta, en Bulgarie plus précisément si cela t'intéresse ...

Elle plongea son regard dans le sien. oh que oui elle aimait plonger son regard dans le sien. Elle se mordit légèrement la lèvre et sourit avant de baisser la tête et de murmurer :

La Bulgarie c'est mon Pays ... Markoff, finit-elle avec l'accent Bulgare. Ici c'est tellement différent ... Les gens sont distant, et paradoxalement se veulent accueillant. Tout est étrange et déroutant. A commencer par leur nourriture. Mais les gens sont différents, je ne sais pas, ils ont une façon autre de penser, de réagir, de s'exprimer. Tout ensemble. J'ai eut du mal à m'y faire. Je n'aime pas cette façon de penser, je crois qu'en réalité je n'aime pas ce pays. Ma jeune fille fit une pause et reprit en levant son regard en l'air. Mais j'ai fait de ce pays ma deuxième maison aussi déroutant que cela puisse paraitre je ne me voit pas partir ...

*Et a vrai dire je n'en ai pas la possibilité ... * Elle finit la fin de sa bouteille et la posa à côté d'elle. Elle ne savait pas ce qui la poussait à raconter ça à James. ce n'était pas vraiment ce qu'on pouait qualifier de pensée "intimes" mais c'était des réflexions qui n'appartenait qu'à Atana. Elle posa son regard sur James et ajouta en penchant la tête sur le côté :

Mais je ne veux pas t'embêter avec mes remarques ...


Elle ramena ses jambes contre son torse et étouffa un petit gémissement lorsqu'elle plia les bras en les passant autour de ses genoux. Elle posa son menton dessus et tenta de regarder James comme si elle ne l'avait jamais vu parler, marcher, réfléchir... Elle voyait un bel homme, le visage fermé, comme marqué par la vie. Qu'est-ce qui avais fait de lui ce qu'il était aujourd'hui. Qui avait traversé sa route au point de la dévier ? Qui avait-il rencontré pour être cet homme sombre et distant. La vie avait-elle offert autant d'épreuve à elle même qu'à lui ? Pourquoi porter ce masque qui semblait aussi solide qu'un roc et pourtant aussi fragile qu'une plume ? Qui était vraiment James Locks au fond de lui ? Le savait-il lui même ? Atana cherchait des réponses sans savoir les trouver, ces propres questions qu'elle s'était un jour posée à elle même étaient restées sans réponses.

James pourquoi es-tu si différent ?

Question indiscrète qui risquait de braquer le jeune homme, chose que ne voulait pas la jeune fille, mais sa question s'était échappée d'entre ses lèvres avant qu'elle n'ait pu la retenir. Sans ciller elle regarda le jeune homme et attendit une réponse, une réaction. James ...
Revenir en haut Aller en bas
James Revanor
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: Avec les Sombrals

Message par : James Revanor, Sam 02 Mai 2009, 14:29


La bouteille commença a s’alléger tandis que son contenu se déverser dans une cadence rythmée au fur et a mesure que l’entrainement acquis pas James dans le lever coude au bar avec ses amis faisait ses preuves. Entre ces arbres, a proximité de nombreuses bêtes plus ou moins dangereuse, le jeune professeur de soins aux créatures magiques se sentait en paix, a l’aise et reposé. Tandis qu’il porta pour une énième fois le goulot a ses lèvres, il observa la belle vélane quand celle-ci prit la parole afin de lui répondre.


Oui dans cette zone là ... Elle ouvrit les yeux et pointa doucement de son goulot le jeune homme et ajouta, en Bulgarie plus précisément si cela t'intéresse ...

Le fixant un court instant, elle baissa la tête afin d’ajouter.


La Bulgarie c'est mon Pays ... Markoff. Ici c'est tellement différent ... Les gens sont distant, et paradoxalement se veulent accueillant. Tout est étrange et déroutant. A commencer par leur nourriture. Mais les gens sont différents, je ne sais pas, ils ont une façon autre de penser, de réagir, de s'exprimer. Tout ensemble. J'ai eut du mal à m'y faire. Je n'aime pas cette façon de penser, je crois qu'en réalité je n'aime pas ce pays. Mais j'ai fait de ce pays ma deuxième maison aussi déroutant que cela puisse paraitre je ne me vois pas partir ...


Mais je ne veux pas t'embêter avec mes remarques ...

James avait écouté d’une oreille discrète, se foutant royalement de la vie des autres. Mais il écoutait tout de même. Quand celle-ci lui dit qu’elle ne voulait pas l’embêter avec ses remarques, il ne fit aucun commentaire et but d’une traite le reste de boisson qu’il lui restait. Jetant la bouteille en l’air avant de la faire disparaitre d’un coup de baguette magique, il observa la jeune femme qui opta pour une position proche d’un fœtus dans le ventre d’une mère. La regardant ainsi, ses yeux s’attendrirent quand elle poussa un faible gémissement. Mais, a n’en pas douter, c’était son bras qui lui arracha se souffle d’air. Qu’importe… Il était là ? Face a une si belle demoiselle mais il ne pouvait rien faire. Il avait une réputation à tenir et son cœur n’est plus à ce genre de chose. Enfin bon. Il laissa son esprit vagabonder dans un futur impossible ou il ne serait plus solitaire, ou il pourrait sourire mais ce n’était pas le cas et ne le sera jamais. Pas depuis qu’il était ce qu’il était et qu’il avait fait ce qu’il avait fait. Piégé par ses propres choix et un destin inéluctable et sans pitié. Il observa sans la voir la femme qui se trouvait face à lui et rêvassa douloureusement quand, sans prévenir, la jeune femme prit la parole et lâcha :


James pourquoi es-tu si différent ?

Le regard de James qui était tendre l’instant d’auparavant se figea dans une expression d’intense haine. Tous ses muscles se crispèrent. Il ne sentit même pas les poils de son échine se dresser. Ses dents s’allongèrent et s’aiguisèrent en crocs. Ces ongles se changèrent en griffes et un grognement sourd sorti de la gorge du jeune homme. Cependant, il ne bougea pas, luttant contre lui-même. Il avait l’impression d’être attaqué et s’était mit dans un état de total défense. Cette question équivalait, dans son subconscient, a une agression. Sa magie déborda hors de lui, formant une aura sombre tout autour de lui. Une aura sombre et instable. Les feuilles ou petites pierres s’élevèrent du sol, tous a un niveau différent les uns des autres. Il ne parvint pas a se calmer et ne chercha même pas a le faire. Il observa la vélane sans mot dire et se retint de peu de se jeter a son cou. Un brouillard s’opacifia devant ses yeux et il ne perçut plus aucun détail. Tous mots qu’il voulut prononcer se changèrent en un grognement sourd avant de sortir de l’étreinte de ses lèvres devenu mince sous l’extension que provoquait son rictus enragé. Une seule question avait réussit a le mettre entre deux eaux. Entre l’humain qu’était James et le renard qui était un « autre » James. Le bien et le mal mais il ne fallait se voilait la face. Le mal était majoritairement présent et le blanc quasi inexistant sous les deux formes, même réunit.





[Hors Rpg : Désolé, me suis éclaté ><][Merci de ne pas poster a la suite de ce rp, Atana passe des examens IRL et me répondra en Juin Smile ]
Revenir en haut Aller en bas
Atana Markoff
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Vélane



Re: Avec les Sombrals

Message par : Atana Markoff, Jeu 28 Mai 2009, 21:16


[Piti moment de détente. Poutoux Mon Amour]

Atana toujours dans ses pensées regardait le visage de James sans vraiment le voir. Elle ne se rendit pas compte à quel point les traits de celui-ci changeaient. Elle passa d'un visage neutre à celui d'un visage torturé, déchiré. Elle ne pu retenir un petit sursaut de surprise, elle écarquilla les yeux et puis se redressa légèrement. Lutter. Repousser. Se laisser envahir. Devenir. Disparaitre. Un nouveau james apparaissait doucement aux yeux de la jeune fille. Des crocs fins et aiguisés remplacèrent les dents blanches et surtout humaine du jeune homme. Ses lèvres était torublant, fine, plus qu'une ligne. Le coeur d'Atana se mit à battre plus rapidement, elle sentit l'adrélanine couler dans ses veines, la rendant fébrile et comme faible gardant pourtant toute sa force. Une sensation si paradoxale et si vibrante à la fois. Il luttait, une lutte des plus acharnée et des plus dure. Lutter contre soi même, contre ses dons, contre l'être que l'on était vraiment ... Une quête et un apprentissage long et pénible pour apprendre à nous contrôler. En tant que Vélane Atana avait été confrontée à son "autre" elle ... Si la colère se prenait d'elle elle ne contrôlait plus rien, se changer en vrai Vélane et laissait sa magie s'emparait d'elle sans pour autant pouvoir s'en servir ...

Atana regarda James et pencha la tête sur le côté, elle réfléchissait à la manière dont elle pouvait aider le jeune homme. La tension dans l'air l'a rendait quelque peu nerveuse. Elle tendit la main vers lui mais se retracta, le toucher n'étais sans doute pas la meilleure des solutions. Elle bougea de façon la plus discrète possible et se mit sur les genoux. Elle ne voyait qu'une solution focaliser l'attention du jeune homme ailleurs que sur lui même, enfin si elle y arrivait. Comment faire ? un sort ? une tentative normal ? Elle opta plutôt pour une option qui lui était particulière. Un léger chant s'échappa de ses lèvres, une douce chaleur l'envahit et son regard se voila l'espace d'un instant tel un volatile. Elle mouvait doucement du buste tout en cherchant du regard James. Elle approcha doucement se main de son visage ce qui attira l'attention du jeune homme qui, sur la défensive, les crocs dehors,se mit en position d'attaque. Atana n'esquissa aucun mouvement de peur ou de recul. Elle approcha un peu plus sa main mais su percer le regard du jeune homme. Elle sentit les cheveux de la base de sa nuque s'hérisser devant tant de colère et de haine dans deux simple halo lumineux.

Elle s'approcha un peu plus laissant son pouvoir prendre possession de ses gestes et des ses désirs. Elle caressant le visage de James qui se laissait aller à cette vague de chaleur. Elle s'approcha encore un peu plus de lui passant le bout de ses doigts sur ses lèvres. Elle s'approcha encore et ballada son souffle sur le bas du visage du jeune homme. Plus elle s'approchait, plus elle touchait et plus il redevenait "calme". Calme malgré cette tension qu'il dégageait. Atana laissa echapper un filet blanc d'entre ses lèvres et celui-ci vint s'entourer autour du jeune homme pour disparaître comme si un vent l'avait effacé. Aussi fragile que des grains de sable. Atana plongea une dernière fois son regard dans les yeux du jeune homme tout en laissant sa voix vibrer et envoûter le jeune homme. Presque trop facile ... Presque. Elle le vit devenir livide, chanceler. Elle fronça les sourcils et à peine eut-elle le temps de le voir tomber que le corps désormais inconscient du jeune homme gisait au sol. Atana soupira et se laissa à son tour tomber au sol. Elle tendit nla main pour s'assurer tout de même que le jeune homme respirait et fu soulager de sentir son coeur battre. Et maintenant qui sait qui devait se taper Mister Locks dans tout le chateau ? (Sans jeu de mot bande de cochons....) C'était bibi. Elle se redressa et agita sa baguette dans la direction du malade pour le faire s'élever dans les airs. Elle appella son elfe de maison, Amadeus, qui les fit transplanner tous ls trois en direction de l'infirmerie. Le réveil risquait d'être dur. Un dernier coup d'oeil discret et inquiet en direction du malade et Atana se sentit projeter dans le trou béant du transplannage ...

Désolée c'est pas top top :s
Revenir en haut Aller en bas
Angel Dark
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Avec les Sombrals

Message par : Angel Dark, Jeu 30 Juil 2009, 16:21


Angel sorti du château alors que la pleine lune brillais de tout son éclat il avait entendu tellement de choses à propos de cette foret qu'il désirait en connaitre les réalités et savoir ce qui était très clairement des mensonges, pour cela il s'était habillé tout de noir et avait relevé sa capuche sur sa tête pour ne pas être repéré facilement. Il contourna le lac et s'approcha inexorablement de la foret interdite. Quand une chose près de la frontière le fit sursauter, il avait très clairement vu une ombre bouger et le doute n'était plus permis quand il entendit cracker une brindille non loin d'un épais fourré.

" Qui est la ??? Réponder !!! "

Angel sortit sa baguette et s'approcha de l'endroit d'où était provenu le bruit de la brindille

"Lumossssss... "

L'endroit était désert, bizarre, car quelque seconde avant, il avait très clairement distingué une ombre et entendu un bruit. Il regarda autour de lui en scrutant le moindre geste, après tout il était tout près de la foret interdite normal que des choses étrange agisse avant même qu'on puisse y pénétrer. La foret voulait surement garder ces secrets pour elle seule.
Angel n'était plus cas quelque mettre de la frontière quand il s'arrêta net. Son coeur bâtais plus fort peut être parce qu'il était excité a l'idée de pénétrer un endroit inconnu ou peut être qu'il s'agissait de la peur en tout cas ce sentiment le fit frissonner et il sourit en ressentant cela. Angel pénétra donc dans cette foret il y entendit divers bruits comme si la foret prévenait ces occupants que quelqu'un était entré sur leur domaine. Toujours en écoutant les bruits divers, il s'arrêta près d'un grand chêne qui semblait porter les stigmates d'une lourde bataille, des entaille impressionnante surement celle de loup-garou, Angel n'en avait jamais vu et avais du mal à croire a de telles choses comme les vampires d'ailleurs, mais après tout là où la magie existe de telle forme de vie peuvent exister aussi.

c'est alors...
Revenir en haut Aller en bas
Keira
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) :
Permis de Transplanage
Animagus : Écureuil roux


Re: Avec les Sombrals

Message par : Keira, Jeu 30 Juil 2009, 23:27


De nouveau, elle se retrouva près d’un homme, lui avait sa baguette levée apparemment près à se défendre contre le danger, elle essayait d’attraper la sienne mais ni parvient pas.... Alors des centaines de Détraqueurs arrivèrent et les encerclèrent, elle senti le froid s’emparer de son corps, de nombreux frissons la parcoururent mais elle ne pouvait se défendre... Petit à petit ils se rapprochaient, l’un, l’homme a coté d’elle s’était évanoui et les Gardiens D’Azkaban s’emparèrent de lui... D’autres s’approchait d’elle, l’un deux la captura et révéla sa bouche, horrifiée la jeune fille tenta de se débattre puis tout cessa brusquement....
Couverte de Sueur, Keira se réveilla en sursaut dans son lit, elle tenta vainement de reprendre ses esprits et de se calmer. Elle décida ensuite de quitter son dortoir afin de ne pas réveiller ses camarades... Elle s’habilla rapidement, de toute façon elle en était sure elle ne pourrait se rendormir, pas après ce qu’elle avait vu. Même dans la salle commune, la Seraigle avait une désagréable impression d’étouffement et de suffocation. Elle sortit alors de la tour abritant sa maison et se dirigea vers le Parc, là-bas ou moins elle pourrait prendre l’air et se poser un peu de façon à faire le tri dans son esprit. Tout au long du chemin elle ne cessa de penser à son rêve.... Ce n’était pas la première fois qu’il venait la hanté, mais elle n’arrivait toujours pas à comprendre ce qu’il signifiait.
A présent, elle avait atteint le par mais au lieu de se poser, elle continua de marcher, l’air frais effleurait sa peau, mais cela n’était pas gênant bien au contraire... Se laissant guider par ses pas, elle ne fit guère attention au chemin qu’elle empruntait mais se concentrait d’avantage sur son cauchemar. Que pouvait-il bien signifier ? Pourquoi cet homme était-il pourchassé par les Détraqueurs ? Et d’abord qui était cet homme ? Keira avait une étrange sensation par rapport à lui... il lui semblait à la foi familier mais aussi très distant comme si c’était une personne qu’elle n’avait pas vu depuis bien longtemps.... Qui était-il ? Et pourquoi rêvait-elle de lui ? Finalement cette ballade au clair de lune n’était pas si bénéfique que cela au contraire, la Bleue et Bronze avait maintenant l’esprit bien plus embrouillé qu’auparavant.
Soudain en marchant, elle écrasa une brindille ce qui eut pour effet de la ramener à la réalité. Elle se trouvait à présent à la bordure de la Forêt Interdite.

Lumosssssss

Une lumière aveuglante éclaira alors l’endroit où elle se trouvait, saisi de panique elle se cacha derrière un grand arbre. * Quelle idée de venir ici !!! La nuit en plus ! Comme si la Forêt n’était pas assez dangereuse * A l’affût du moindre bruit, elle s’accroupit afin de ne pas se faire remarquer, malheureusement la lumière émise par la baguette magique d’un sorcier s’approchait de plus en plus.... C’est alors que Keira se fut découverte par un jeune garçon, visiblement pas beaucoup plus âgé qu’elle. D’abord, soulagée de ne pas à avoir à affronter les créatures de la Forêt, elle devient plus méfiante à l’égard de son camarade, lorsqu’elle remarqua que celui-ci était élève de Serpentard... Que faisait-il ici en pleine nuit ? La jeune fille se rendit compte que le Serpentard devait se poser exactement la même question.

Euh excuse moi pourrais tu abaisser ta baguette s’il te plaît ? Je n’y vois rien du tout.
Et pardonnes moi si je t’ai effrayé ce n’était pas du tout mon attention....



Attendant une réaction de son camarade, elle se rapprocha tout de même de lui, elle ne tenait pas à rester dans la Forêt interdite si cela n’était pas nécessaire. Puis la curiosité l’emportant, elle se décida à lui demander :

Que fais-tu ici en pleine nuit ? Ce n’est pas un endroit à fréquenter à cette heure je trouve.

Ce rendant compte de la stupidité de ces paroles, elle rougit. Et elle que fessait-elle ici, n’était ce pas dangereux également ?
Revenir en haut Aller en bas
Angel Dark
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Avec les Sombrals

Message par : Angel Dark, Ven 31 Juil 2009, 09:42


Angel regarda la jeune fille dans les yeux pendant quelque seconde sans abaisser sa baguette, puis finit par la baisser sur le sol sans la quitter des yeux. Il remarqua qu'elle s'était rapprochée de lui, mais n'en fi pas la remarque. Sourit bizarrement à sa question à savoir ce qu'il faisait dehors à cette heure si avancée de la nuit et surtout dans la foret interdite avec un joli rougissement

" Je pourrais te poser la même question très chère, que fait une fille à cette heure aussi tardive de la nuit et de surcroit dans la foret interdite, mais tu n'es peut-être pas toute seul si ??? "

Angel regarda autour de lui en espérant voir une autre personne cela aurait donné une bonne raison à cette jeune fille de se trouver ici à cette heure, mais ne vit personne aux alentours

" Pas de petit ami cacher quelque part on dirait "

La regarda de la tête au pied et remarqua son écusson, souri doucement

" Ne dit ton pas des Serdaigle qu'ils sont sage et réfléchie ??? J'ai l'impression que tu es une exception qui confirme la règle non ??? "

Lui sourit gentiment
Revenir en haut Aller en bas
Eurora
avatar
LégendePoufsouffle
Légende
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Louve Grise
Occlumens
Chercheuse (Spec. Animagus)


Re: Avec les Sombrals

Message par : Eurora, Ven 31 Juil 2009, 15:32


##... C'était ridicule, non cela ne pouvait pas être. Depuis ce matin, Eurora ne cessait de se répéter cela, cette même phrase, à partir du moment où elle avait ouvert la Gazette des Sorciers qu'elle achetait chaque matin. Les résultats des élections ministérielles étaient tombés. cette nuit. Eurora ne pouvait pas y croire... Non, c'était impossible. Cela ne pouvait pas. A vrai dire, depuis ce matin onze heures, Eurora ne cessait de ressentir une pure angoisse au fond d'elle... Sa gorge était serrée à la seule perspective de ce qui sans aucun doute arriverait dans les prochaines semaines, et ce pour six mois.

##A grands-pas, la jeune Directrice s'était dirigée vers la forêt : Malgré la fatigue qui pointait le bout de son nez, elle n'arrivait pas à s'endormir cette nuit-là. Ne faisant que se tourner entre ses couvertures encore et encore, Eurora avait décidé de sortir dehors, laissant dormir paisiblement son fils après l'avoir observé tendrement quelques temps... Se baladant dans le parc, sous la seule surveillance des étoiles.


##Son identité n'était pas découverte bien heureusement, elle était trop récente dans l'Ordre. Et elle comptait bien le rester encore longtemps... Il fallait donc qu'elle fasse preuve d'une extrême attention. Surveiller ses gestes, ses paroles, ne pas paraitre trop proches des autres Phénix... Les prochains mois allaient s'avérer difficiles...

##Délicats...

##Néanmoins, Eurora était prête à faire face. Déterminée.

##Ayant de moins en moins de postes au ministère, elle parvenait peu à peu à s'en éloigner définitivement. Elle n'y était plus que formatrice d'Animagi pour le moment, poste qu'elle n'était pas prête à quitter ! Qui plus est, avec les avis de recherches de l'Ordre du Phénix, il fallait redoubler de prudence, se méfier de tout et de n'importe qui, ne pas se dévoiler à des gens indignes de confiance, hors Phénix. Ceci impliquait à cacher des choses aux personnes les plus proches de nous mais c'était nécessaire...

##
Cependant elle comptait bien sur le fait de rester le plus longtemps possible dans l'anonymat... Ils ne n'aurait pas non elle s'en faisait la promesse ! Et elle ne trahirait non plus aucun des siens à présent. Plutôt mourir que de trahir qui que ce soit...

##En ce moment même, une détermination infaillible était née dans la flamme allumée dans son regard d'un bleu d'océan...

##Promesse de Phénix.

##Alors qu'elle était plongée dans ses pensées intenses, la jeune femme avait dirigé ses pas en direction de la forêt ; elle ne s'en aperçut qu'à la dernière. Après réflexion, elle poursuivit son chemin sous le couvert des arbres de la forêt...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Avec les Sombrals

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 4 sur 28

 Avec les Sombrals

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 16 ... 28  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Forêt Interdite-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.