AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard
Page 1 sur 49
Dans les rues de Pré-Au-Lard
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 25 ... 49  Suivant
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Léa
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Fourchelang
Loup-Garou




Re: Dans les rues de Pré-Au-Lard

Message par : Léa, Lun 25 Fév - 21:03


Léa, Léto et Anna marchèrent jusqu'à la grille du château, puis ils transplanèrent jusqu'à Pré-Au-Lard où ils étaient censés allaient boire un verre dans un bar. Léa n'avait encore jamais transplanait, une sensation d'oppression et d'étouffement lui vint à l'esprit lorsque ces pieds touchèrent le sol dur. Ils marchèrent jusqu'aux Trois Balais pour finalement voir que ce dernier était plein à craquer. Anna soupira, puis sans se demander pourquoi, ils allèrent tous s'asseoir sur un banc. La nuit était plutôt douce, personne ne semblait avoir froid. Anna partit chercher à boire, dés qu'elle fut partit, un silence pesant tenaillât Léa et Léto, personne ne parlait. Anna revint, fort heureusement, rapidement. Elle avait emmenée de la Vodka. * Yeaaah! * Les yeux de Léa brillèrent d'excitation, elle adorait la Vodka. Anna déboucha une bouteille demandant à qui l'honneur puis elle l'a donna à Léto prétendant que l'honneur était au plus jeune. Léa sourit, elle pris la bouteille des mains de Léto.

-Ah non!, s'écria-t-elle, je ne suis pas d'accord!

Et elle porta la bouteille à ses lèvres. Une forte odeur d'alcool vint lui chatouiller les narines et ses papilles gustatives semblèrent frétillaient. Elle but quelques gorgées à la suite jusqu'à avoir la gorge en feu. Cette vodka était plutôt forte. Elle regarda Léto, il était étonné que Léa lui ait pris la bouteille des mains comme cela. Un grand sourire s'esquissa sur son pâle visage, puis elle tendit tout de même la bouteille à Léto. Anna qui, Léa en avait en tout cas l'impression, avait déjà pas mal but, en remis une couche en buvant à grandes gorgées le liquide transparent qui émergeait de la bouteille. La fin de soirée s'annonçait plutôt bien.
Revenir en haut Aller en bas
Léto
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans les rues de Pré-Au-Lard

Message par : Léto, Lun 25 Fév - 21:14


Ils se retrouvèrent donc touss les trois sur le banc, et alors qu'Annastasya tendait la bouteille à Léto pour qu'il goute en premier, Léa la lui arracha des mains et lancant un:

-Ah non!, je ne suis pas d'accord!

Qui ne souffrait aucune remarque et but aussi sec. Elle sembla apprécier le breuvage, et finit par le refiler à Léto qui était resté légèrement abruti. décidément, cette fille était trop vive pour le peu de réflexes qui lui restaient à cause de l'alcool. Ceci ne l'empécha pas bien sur de boire à son tour, puis de passer la bouteille à Annastasya. La Vodka était plutôt forte, suffisament pour les mettre au tapis tous les trois assez rapidement. Les deux filles avaient un bonne descente, et après s'être passé la bouteille plusieurs fois les uns aux autres sans rien dire, Léto, qui commençait à penser de travers leur lança, dans un sourrire :

-Bon on est là pour faire connaissance non? Bon alors... heu...

Léto se gratta la tête tout en réfléchissant à une bonne manièrede cntinuer sa phrase... Quelle question pouvait il leur poser? Comment fesait on connaissance avec les gens? il n'en savait rien, il n'était pas trop doué pour ce genre de choses... Alors il ajouta:

-Beuh... je m'appelle Léto!

Et alors que les filles éclataient de rire en coeur, il reprit une rasade de Vodka et se mit à rire lui aussi, comme ça, pour rien, parce que c'était drôle et parce qu'il commencait à être bourré...Il se rapprocha un peu d'Annastasya parce qu'il aimait bien sentir sa présence près de lui et attendit que les filles arrêtent de rire et trouvent quelque chose à dire de plus intelligent...
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Mangemort 76
avatar
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans les rues de Pré-Au-Lard

Message par : Mangemort 76, Ven 25 Avr - 22:14


[HJ : Ce RPG se déroule avant celui du Manoir Sembayev]

C'était l'un de ces soir irréaliste ou tout nous semble extérieur au monde que nous connaissons tous, ou ne nous savons pas bien si nous sommes éveillés ou alors en plein sommeil. La lune, pleine et particulièrement grosse, éclairait la rue d'une lueur perçante diluée par un profond brouillard qui remplissait l'endroit allègrement tandis que mes pas fendaient cette véritable purée de pois. Etais-je en train de rêver? Que faisais-je réellement ici? Qu'allait il se passer ensuite?
Je finis par sourire, non je ne rêvais pas, je savais très bien que je ne rêvais pas, après tout comment aurais-je pus ne pas le savoir mais cette sensation me plaisait bien trop pour que je puisse l'ignorer et au contraire je l'accentuais volontairement, avoir l'impression de ne pas vivre ce qu'il se passait, d'être un être secondaire, que tout ceci n'était que le fruit de mon imagination, voila qui était une sensation particulièrement agréable... Je saisit ma baguette, regardant la lune alors que bien malgré moi un sourire se formait sur mon visage sous mon masque,j'avais un rendez-vous, un rendez-vous plus qu'important et je ne pouvais vraiment pas le manquer, je ne voulais pas le manquer, et ce pour rien au monde...
Les bruits secs et rapides de pas d'un homme pressé se firent alors entendre, dans un mouvement continu et véloce je plongeai dans une étroite ruelle perpendiculaire afin de ne pas me faire voir et je me collai contre la paroi glacée d'un édifice la tête tournée vers la rue d'où je provenais afin de surveiller l'homme s'approchant. Enfin, sa cape poussée par sa jambe entra dans mon champs de vision et le temps sembla alors ralentir, une seconde plus tard il m'aurait dépassé et j'aurai pus réapparaitre derrière lui. J'observai son profil lorsqu'il passa, c'était bien lui, il n'y avait pas de doute. Toujours comme dans un rêve je me déplaçai et me retrouvai derrière cette homme tellement haïs. Il avait entendu mes pas et s'était arrêté.
Sa voix retentit, une voix apeurée tellement différente de celle que j'avais put entendre auparavant :


"Qui... Qui est là?"

Pendant une seconde l'hésitation me pris, beaucoup d'autres auraient eu pitié c'est vrai mais mon hésitation ne regardait en aucun cas cet aspect, il s'agissait juste de savoir si oui ou non j'allais lui révéler mon identité... Mais c'était inutile, mon bras se tendis, ma baguette tenue droite vers lui alors que la formule franchissait mes lèvres, formule qui n'allait être que le début :

"ENDOLORIS !"

Les convulsions le prirent, il se roulait par terre, hurlait de douleur alors que peu à peu tout le village devait se réveiller, j'avais peu de temps devant moi, le temps que quelqu'un du village ai le courage de se lever malgré la terreur qu'inspirait ces cris et les aurors seraient présent. Toutefois je ne pouvais m'arrêter, sa souffrance me procurait bien trop de force et de plaisir, après près de 30 secondes de pur joie je fit cesser le sortilège et je m'approchai de l'homme à terre, recroquevillé. Afin de lui faire quitter cette position mon pied valsa dans ses parties génitales, avant que je ne plante ma baguette légèrement dans son ventre. Un nouveau cris transperça le silence retrouvé, plus cours et bercé de sanglot, douce musique que celle d'un homme en souffrance n'attendant plus que la mort... lorsqu'il se fut calmé je lui soufflai mon nom à l'oreille, sa terreur se fit encore plus grande car il savait à présent que j'étais là pour lui faire justice, il savait donc que je n'avais pas finis... Loin de là.

"Serpensortia"

Le serpent jaillissant de ma baguette a une vitesse folle n'eut d'autre chois que de creusé à l'intérieur du malheureux à l'aide de sa puissante mâchoire créant chez ce dernier une nouvelle douleur le poussant à crier. Je finit par extraire le dit serpent avant de le lancer plus loin après quoi je regardai son corps pris de spasmes de douleurs. C'était si beau que j'en étais ému aux larmes... enfin il ne me restait plus qu'à presque finir le travail, d'un geste de ma baguette je mit feu à cet amas de chair humaine vivante avant de pointer ma baguette vers le ciel et d'hurler joyeusement dans un rire compulsif :

"MORSMORDRE"

C'était trop tard, j'avais attendu trop longtemps et je savais que quelqu'un avait vu mes derniers actes mais je n'aurais pas pus faire autrement...
Revenir en haut Aller en bas
Arwen Misscouette
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans les rues de Pré-Au-Lard

Message par : Arwen Misscouette, Sam 26 Avr - 0:21


Arwen allait partir du bureau des aurors lorsqu’elle apprit que la marque des ténèbres était apparue dans une rue de Pré au Lard. *Ah non pas ce soir !* Elle avait prévue de ne pas rentrer trop tard afin de profiter de sa soirée avec Elfric qui lui avait promis de rentrer tôt lui aussi. Cela faisait maintenant quelques semaines qu’ils se croisaient et n’avaient pas eu un seul moment d’intimité. Mais que pouvait-elle faire ? Zhadrryen étant toujours captif, elle devait assumer le rôle de chef en son absence, ce qui impliquait de faire beaucoup d’heures supplémentaires. *Lorsque Zhad sera libéré, en espérant qu’il le soit, je prendrais des vacances !!* Elle se résigna donc à aller voir ce qui se passait dans le village sorcier situé près de Poudlard. Elle laissa une note sur un papier rouge à l’intention de ses collègues et envoya un patronus messager à Elfric afin de le prévenir qu’elle aurait du retard car la marque des ténèbres était apparue dans Pré au Lard. Elle se doutait qu’il irait la rejoindre dès qu’il le pourrait. Pour le moment elle ne pensa pas utile d’envoyer un patronus à ses collègues aurors, elles avaient besoins de se reposer, la semaine avait été difficile. Si elle avait besoin de renfort elle les préviendrait grâce à un patronus. Et puis elle comptait sur Elfric pour venir la seconder, si son amour était toujours aussi grand qu’au premier jour, il volerait à son secours dès qu’il aurait reçu le patronus d’alerte d’Arwen.

Après avoir envoyé son magnifique hibou holographique à son cher et tendre, et avoir laissé l’alerte au QG des aurors, Arwen transplana directement dans le village de Pré au Lard. Elle arriva sur la grande place du village et ne mit pas longtemps à savoir où se situait l’attaque. Il lui suffit de regarder le ciel pour voir la tête de mort et le serpent qui sortait de sa bouche. Elle se précipita alors vers le lieu d’où émanait la marque, mais une chose surpris l’auror, les rues étaient extrêmement calme. *Pourvu que ce ne soit pas encore un piège ou une diversion!* Lorsqu’elle arriva dans la dite rue, elle aperçut de loin une ombre cagoulée qui regardait en l’air et une masse qui brûlait au sol et qui se tordait dans tous les sens. Ni une ni deux Arwen créa un dôme anti-transplanage sur tout le quartier, puis elle s’avança rapidement et pointa sa baguette sur le corps qui brûlait au sol * Aguamenti maxima * Un énorme jet d’eau jaillit alors de sa baguette et vint s’abattre sur la victime qui était parcouru de spasmes, éteignant le feu dans un grand nuage de vapeur et fumée.

Elle s’arrêta à quelques mètres du mangemort et de sa victime la baguette levée prête à riposter au moindre mouvement, espérant qu’Elfric arriverait rapidement pour l’aider à évacuer au plus vite le malheureux brûlé vers l’hôpital de sainte mangouste. Puis d’un ton ferme, alors que le mangemort l’avait vu et semblait contrarié de sa présence et de son intervention sur le brasier humain, elle dit haut et fort : « Au nom du ministère de la magie vous êtes en état d’arrestation ! » *C’est trop nul de dire ça à un mangemort ! Jamais il ne se laissera faire ! Pourquoi on nous impose pareils sottises ! J’ai l’air très bête moi maintenant !*
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 76
avatar
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans les rues de Pré-Au-Lard

Message par : Mangemort 76, Sam 26 Avr - 10:23


Les pas se rapprochaient, je savais que j'avais sans doute le temps de fuir, mais ça faisait trop de fois que je tournais le dos à cette pseudo-justice n'étant capable d'arrêter que des voleurs de pommes et laissant des véritables criminels libre comme l'air, criminels dont je faisais à présent partis bien que jamais je ne me le serais avoué à moi même, c'était une réalité que je ne pouvais supporter dites par moi ou quelqu'un qui m'étais cher... J'avais toujours le dos tourné lorsque les pas s'interrompirent et qu'un puissant jet d'eau passa près de moi éteignant cette pauvre personne, agonisante sur le sol. Il n'allait pas survivre, j'en étais persuadé, même si il était immédiatement amené à Ste Mangouste il n'avait que très peu de chances de survire : le corps entièrement brulé au troisième degré, du venin de serpent dans le corps, les intestins ou ce qu'il en restait en pleine air, sans compter l'endoloris que je lui avais lancer au par avant. Je le savait plus destructeur que tout le reste, c'était le sort que je réussissais le mieux et ce n'était pas peu dire... Je me retournai après que cette pensée rassurante m'ait réchauffé le cœur et je regardai la jeune auror qui se trouvait devant moi. Je connaissais les techniques de ces gardiens de l'ordre sorcier, il était probable voir certain que je me trouvais sous un dôme anti-transplanage, dôme qu'ils créaient avant le début de chaque combat. Mais je ne comptais pas fuir tout de suite, la nuit était encore jeune et j'avais encore envie de m'amuser un peu, un petit combat ne pouvait pas me faire de mal...

"Bonsoir petit auror, je serai donc en état d'arrestation au nom du ministère de la magie? N'êtes vous pas capable de faire quelque chose en votre nom pour une fois? Petit pion, vous n'avez décidément aucune fierté. Croire encore à ce ministère... Pitoyable. N'essayez pas de sauver cet homme, c'est déjà trop tard vous ne feriez que perdre votre temps et puis... votre dôme anti-transplanage l'a comdamné, il n'arrivera jamais à temps à Ste Mangouste. Vous venez de commettre un meurtre, bravo."

Provoquer les aurors, quel passe-temps magnifique, je tenais ma baguette en main, prêt à agir et réfléchissant aux divers sorts que mon adversaire allait pouvoir me lancer sur le moment afin de pouvoir plus facilement les parer, je ne voulais pas attaquer en premier aussi je levai ma baguette et saluai la jeune auror comme si il s'agissait d'un duel dans les règles de l'art avant de l'inviter à attaquer :

"Je me vois dans l'obligation de vous informer que je ne puis accéder à votre requête. Venez donc m'y obliger..."
Revenir en haut Aller en bas
Gyaltsen Kunkhyab
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens
Animagus : Cheval andalou


Re: Dans les rues de Pré-Au-Lard

Message par : Gyaltsen Kunkhyab, Sam 26 Avr - 16:52


ELEncore une journée qui venait de se terminer. Le soleil avait fini de raser l'horizon avec ses tons rougeâtres depuis quelques heures déjà. Il faisait nuit. Elfric venait de quitter Poudlard afin de se rendre à son domicile situé dans le centre de Londres. Arrivé devant le numéro 12 en transplanant à l'abri des regards indiscrets, il passa le seuil de la porte d'entrée et se dirigea directement dans le salon où il s'assit dans l'un des fauteuils en face de la cheminée. Son elfe de maison Tellior venait de le saluer en guise de bienvenue et vint s'asseoir à ses côtés. Elfric était fatigué ces derniers temps mais la fatigue n'y était pour rien... il était épuisé intérieurement car encore beaucoup de ses questions restaient sans réponse et sans ces dernières, le sens de sa vie en restait troublé. Il ne tarderait pas à quitter ce pays pluvieux pour partir à la recherche des ses vérités en explorant des horizons qui lui étaient encore inconnus. Les yeux fermés, il pensait à tout cela dans le plus grand silence.
ELMais un halo de lumière vint troubler son repos. Il ouvrit les yeux. Le patronus messager d'Arwen se trouvait devant lui, battant des ailes afin de se maintenir dans une position stable. Le volatile ouvrit alors son bec et le message sonore lui expliquant la situation en sortit. A l'écoute de ces quelques mots, le coeur d'Elfric accéléra son rythme et son tein devint quelque peu écarlate.
EL- Tellior ! Tu gardes la maison, Arwen a besoin de moi à Pré-au-Lard. Il y a la marque des ténèbres, sans aucun doute des mangemorts... finit-il dans un soupir d'angoisse.
ELAlors qu'il s'apprêtait à quitter la pièce, quelque chose le retint. Tellior venait d'attraper le pull d'une couleur violette assez claire avec l'une de ses petites mains et dit en regardant son maître dans les yeux :
EL- Si Mademoiselle Arwen est en danger, Tellior veut aider Monsieur Lufkin...
ELTouché par ce qu'il venait d'entendre, Elfric décida d'accepter la requête de la créature afin de respecter son bon vouloir et lui faire plaisir d'une certaine façon puisque telle était sa volonté. Il lui répondit donc après un petit moment de silence lui permettant de se saisir de sa veste posée sur le dossier du fauteuil :
EL- Très bien si tu veux... Pré-au-Lard, centre-ville... dit-il en prenant la main de l'elfe dans la sienne.
ELCe dernier acquiesça d'un signe de tête et aussitôt les deux silhouettes disparurent de la maison dans un bruit léger afin de réapparaître dans la grande rue de Pré-au-Lard calme, sombre et remplie d'une atmosphère brumeuse à la fois. Au loin, dans le ciel, se dessinait la marque des ténèbres avec ses tons verts émeraude. Elfric sortit sa baguette magique de la poche intérieure de sa veste et suivit de près par Tellior, il courut jusqu'à l'emplacement où le sortilège avait été lancé.
ELArrivés au détour d'une rue qui aboutissait à l'endroit recherché, Elfric aperçut une silhouette sombre devant lui et entendit quelques paroles encore inaudibles. La personne devant lui lui tournait le dos. Avec un signe de main, il demanda à Tellior de s'arrêter et d'attendre la suite de ses ordres. Baguette brandie devant lui, Elfric se rapprochait tout doucement de la silhouette en question qui se trouvait 15 mètres devant lui environ.
ELPuis un léger vent fit son apparition et balaya la rue de son épais brouillard pendant quelques secondes assez suffisantes pour que le jeune infirmier puisse reconnaître l'individu qui lui tournait le dos. Des reflets argentés brillaient dans son dos, les plis de sa cape chatoyaient au rythme des rayons lunaires. Quelques mètres encore plus loin, Elfric reconnut la silhouette d'Arwen qui lui était si familière à présent.
ELUn gémissement de douleur se fit ouïr devant le mangemort, Elfric put observer une masse sombre au sol et parcourue de spasmes. Baguette toujours tenue dans sa main droite, le jeune membre de l'Ordre fit quelques mouvements et signes à l'attention de son elfe à l'aide de sa main gauche. Avec sa vue percante, Tellior devrait avoir vu et compris ce que son maître avait voulu lui dire et ce malgré l'épais brouillard qui venait de refaire son apparition.
ELPour mieux suivre la scène qui se déroulait devant ses yeux, Elfric continuait sa progression avec assurance. Dès lors, les paroles lui étaient maintenant audibles.
EL- [...] Pitoyable. N'essayez pas de sauver cet homme, c'est déjà trop tard vous ne feriez que perdre votre temps et puis... votre dôme anti-transplanage l'a comdamné, il n'arrivera jamais à temps à Ste Mangouste. Vous venez de commettre un meurtre, bravo... Je me vois dans l'obligation de vous informer que je ne puis accéder à votre requête. Venez donc m'y obliger...
EL* Non ! Arwen ! * pensa le jeune homme qui prit alors la parole afin de détourner l'attention du mangemort vers lui. Tout en parlant, il contournait mangemort 76 avec une certaines distance de sécurité afin de se retrouver aux côtés d'Arwen sans doute surprise par son arrivée soudaine.
EL- Deux contre un ne vous dérangera pas j'espère ? dit-il à l'adresse de mangemort 76.
ELVoyant maintenant son elfe qui avait suivi ses instructions marchait délicatement le long des maisons encadrant la rue afin de contourner le mangemort et de s'approcher de la victime qui se trouvait à terre, Elfric continua avant que le mangemort en question ne puisse faire un acte regrettable en direction de la créature qu'il venait sans doute d'apercevoir :
EL- Ne lui faites pas de mal, ce n'est que mon elfe de maison. Laissez-le emmener cette victime à l'hôpital, vous voyez tout comme moi que cette dernière semble déjà condamnée à plus ou moins long terme. Laissez-lui au moins la dignité de pouvoir tenter d'être soignée s'il y a encore un homme sous votre masque... Nous aurons ensuite tout le loisir de débuter les hostilités si vous désirez...
ELElfric attendait maintenant la réponse de son adversaire qui déterminerait ainsi la suite de cette rencontre après avoir adressé un regard à Arwen accompagné d'un sourire tendu malgré lui.


Dernière édition par Elfric Lufkin le Ven 2 Mai - 23:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 76
avatar
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans les rues de Pré-Au-Lard

Message par : Mangemort 76, Dim 27 Avr - 19:53


Un second opposant ne tarda pas à arriver, par derrière ce qui aurait pu m'être fatal mais heureusement il ne semblait pas totalement hostile du moins pour le moment mais ce qui attira particulièrement mon attention fut le temps qu'il avait mis à arriver. Il était extrêmement court, en effet il n'avait dus mettre qu'une ou deux minutes à pied pour arriver jusqu'ici après avoir transplaner. Bonne nouvelle, le dôme ne devait pas d'être très grand ce qui allait faciliter une éventuelle fuite en urgence. Fuite que je ne comptais pas mettre en pratique d'ici peu mais uniquement si cela était réellement indispensable.
Elfric venait donc de faire son apparition, j'allais donc devoir laisser tomber l'idée d'un duel dans les règles de l'art... Tant pis... Après tout cela ne me dérangeait pas de combattre à deux contre un, au contraire l'adrénaline commençait déjà à faire son travail dans tout mon corps alors que l'excitation grandissante me prenait pour ce combat qui allait me permettre de réellement mettre ma magie à l'épreuve. Mon dernier combat contre les aurors et l'Ordre du phénix avait été peu concluant mais je n'étais alors qu'une petite bleusaille prétentieuse, tout allait être bien différent cette fois-ci, j'étais bien plus mur qu'autre fois et ma colère était bien plus contrôlée sans pour autant avoir disparue, situation parfaite pour combattre. Le problème me préoccupant à présent était bien différent, alors qu'Elfric m'avait contourné afin de prendre position aux cotés de sa compagne une petite créature était venue se placer près de mon ennemis afin de le sauver, je ne pouvais tolérer ça...
J'attendis que le membre de l'ordre ait finis d'exposer sa requête et je fit semblant de réfléchir une seconde après quoi d'un mouvement brusque et sec mon bras se tendit vers l'amas agonisant se trouvant près de l'elfe de maison et je dit d'une voix douce et mélodieuse, libératrice, surtout pour ma personne sans aucun doute mais n'ayant clairement rien d'agressif , une voix comparable à celle d'un enfant remerciant pour un bon Noël :


"Avada Kedavra..."

J'étais libre à présent. Ma tête qui n'avais même pas regardé ma cible s'abaissa, le souffle court alors que je soupirais de soulagement après quoi je la relevai, contient que je me dévoilais trop et je repris la parole afin de leur expliquer d'une certaine façon ce geste qui n'aurait pas été mien dans d'autres circonstance :

"Excusez moi de ne pas pouvoir avoir accepter votre proposition, votre elfe peut partir je n'ai rien contre cette créature mais je me devais de tuer cette homme étant donner que vous ne faites pas votre travail. Quelqu'un devait bien le faire n'est-ce pas? C'est à présent chose faite. Je ne m'enfuirai pas pour le moment, je vous laisse le choix d'essayer de me capturer ou non. Si vous désirez le faire je serai votre adversaire sinon, allez-vous en."

Je levai ma baguette et la pointai vers mes deux nouveau ennemis, à moins qu'il n'en décide autrement. Je n'en avait que très rarement l'air alors mais au fond de moi j'ai toujours été un homme d'honneur et j'aurais refuser de combattre si eux même n'en avaient pas voulu ainsi. Je leur laissai donc le choix mais j'étais prêt à me déchainer à présent, j'étais libre de toute peine et de toute tristesse, de toute distraction. Il était mort et je vivais. C'était ce dont j'avais toujours rêvé, la raison pour laquelle j'avais rejoins les mangemorts allait bientôt se réaliser et je ne pouvais pas me laisser faire maintenant, j'étais si près du but.
Revenir en haut Aller en bas
Arwen Misscouette
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans les rues de Pré-Au-Lard

Message par : Arwen Misscouette, Mar 29 Avr - 21:41


Elfric venait d’arriver dans la rue et il était accompagné de son Elfe de maison. *Quelle bonne idée il a eut de l’emmener avec lui ! Les Elfes de maison peuvent transplaner malgré l’existence d’un dôme anti-transplanage ! * Pensa-t-elle les yeux emplis d’admiration pour l’homme qu’elle aimait. Le jeune homme arriva bien vite aux côtés d’Arwen tandis que Tellior s’était approché de l’homme agonisant. Malheureusement ce dernier était bien plus près du mangemort que des défenseurs de la justice.

Le jeune infirmier essaya de négocier avec le cagoulé pour que l’Elfe puisse emmener la victime à St Mangouste. Mais le mage noir ne semblait pas vouloir coopérer. Il leur dit clairement qu’il ne pouvait pas accéder à leur requête puis il leva sa baguette et…

« NOOOooooooooooooNNNnnnnn ! » Cria Arwen en voyant le jet de lumière verte toucher de plein fouet le malheureux homme qui se trouvait à terre et qui cessa de bouger. La jeune auror avait les larmes aux yeux. Elle avait du mal à supporter de voir mourir quelqu’un ou même de voir des gens morts. Le temps y ferait peut-être quelque chose mais pour le moment elle ne s’y était pas encore faite.

« Mais pourquoi faites-vous cela ? Etait-ce un sang de bourbe ? C’est pour ça que vous l’avez tué de sang froid ? Où tout simplement un pauvre malheureux qui se trouvait sur votre passage ? La vie a-t-elle si peu de valeur à vos yeux pour en jouer ainsi ? Vous vous croyez vraiment supérieur pour décider de qui doit vivre ou mourir ? » Arwen enchaîna toutes ses questions sans même s’en rendre compte. Elle sentait en elle de la colère et de la tristesse.

Le mangemort avait levé sa baguette en direction des deux justiciers, mais il n’attaqua pas, il semblait attendre que l’auror ou le membre de l’ordre attaque en premier. Arwen attendit que le mage noir réponde à au moins une de ses questions, car elle ne comprenait vraiment pas comment une personne pouvait ainsi tuer. Puis lorsqu’il eut fini, elle lui dit : « Vous êtes en état d’arrestation pour meurtre au premier degré. » Mais voyant qu’il ne comptait pas se rendre aussi facilement, elle décida d’attaquer.

« Expéliarmus ! » Dit-elle dans un premier temps puis elle enchaina bien vite avec un second mouvement de baguette *Stupéfix !!* Mais à peine eut-elle le temps de finir son second sort qu’elle se sentit mal. L'auror eut tout à coup très chaud, sa tête se mit à tourner, sa vision se troubla. Sur le coup elle crut qu’elle venait de recevoir un sort sans même avoir vu son adversaire faire un seul mouvement, mais bien vite elle comprit qu’il s’agissait d’autre chose. Malheureusement pour elle cette autre chose n’arrivait pas à un moment propice, mais elle ne pouvait pas décider de quand cela devait ou allait arriver, elle ne faisait que subir. *Non pas maintenant! Ce n'est vraiment pas le mo...*

Le mangemort qui était devant-elle disparu ainsi que tout le décor qui composait la rue de Pré au Lard. Elle se retrouva dans un long couloir sombre, froid et lugubre. Arwen avait la sensation que tout sentiment de joie avait disparu, seul y régnait la tristesse, la peur et l’angoisse. Devant elle se tenait une silhouette sombre qui semblait être de dos. Cette personne avait la tête légèrement relevée vers une ombre, une ombre gigantesque, plus qu’une ombre on aurait dit un spectre de fumée, mais ses mains paraissaient décharnées voir même pourries. Elle entendit quelques paroles qui semblaient venir de l’homme qui lui tournait le dos. Il était en train de parler avec le spectre. La jeune auror comprit alors qu’il s’agissait d’un des couloirs d’Azkaban, la très célèbre prison de sorcier, de haute sécurité et qu’un magemort, sans doute le chef, était en train de négocier une alliance avec les détraqueurs. Elle ne pouvait savoir ce que la créature ténébreuse répondait car cette dernière ne parlait pas à voix haute. Mais Arwen se douta que le deal allait sans aucun doute aboutir à quelque chose de positif pour les forces obscures.

Sa vision était très intense ce qui fit tomber à genou la jeune femme , elle posa ses deux mains par terre tenant toujours sa baguette dans sa main droite. Son corps était présent mais pas son esprit, qui était en proie à une vision. Elfric qui était toujours à ses côtés et qui attendait que le mangemort s’en prenne à elle pour riposter se retourna rapidement vers sa compagne l’air perplexe. Il n’avait pas remarqué, jusqu’à ce qu’elle tombe à genou au sol, qu’elle avait un moment d’absence, ce qui pourrait couter cher à la jeune auror.
Revenir en haut Aller en bas
Gyaltsen Kunkhyab
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens
Animagus : Cheval andalou


Re: Dans les rues de Pré-Au-Lard

Message par : Gyaltsen Kunkhyab, Mer 30 Avr - 19:00


ELAprès un petit moment de réflexion, Mangemort 76 articula d'une voix mélodieuse tout en pointant sa baguette sur le corps calciné de la victime à terre :
EL- Avada Kedavra...
EL- Non ! Ne faîtes pas ça ! répondit Elfric en pointant sa baguette en direction du mangemort tout en sachant qu'il ne pouvait rien faire pour éviter cela, tandis qu'Arwen s'exclama avec force et les larmes aux yeux.
EL- Excusez-moi de ne pas pouvoir avoir accepté votre proposition, votre elfe peut partir je n'ai rien contre cette créature, mais je me devais de tuer cet homme étant donné que vous ne faites pas votre travail. Quelqu'un devait bien le faire n'est-ce pas ? C'est à présent chose faite. Je ne m'enfuirai pas pour le moment, je vous laisse le choix d'essayer de me capturer ou non. Si vous désirez le faire je serais votre adversaire sinon, allez-vous s'en, dit Mangemort 76.
EL- Mais pourquoi faites-vous cela ? Etait-ce un Sang-de-Bourbe ? C’est pour ça que vous l’avez tué de sang froid ? Où tout simplement un pauvre malheureux qui se trouvait sur votre passage ? La vie a-t-elle si peu de valeur à vos yeux pour en jouer ainsi ? Vous vous croyez vraiment supérieur pour décider de qui doit vivre ou mourir ? demanda avec force Arwen au mangemort. [...] Vous êtes en état d’arrestation pour meurtre au premier degré.
ELElfric observait la scène qui se déroulait sous ses yeux, attendant le moment propice pour intervenir. Pendant que sa compagne parlait, il en profita pour faire des signes à l'adresse de Tellior à l'aide de sa main gauche. Aussitôt, l'elfe disparut des côtés de Mangemort 76 dans un bruit léger. Elfric scrutait les environs et put apercevoir un petit scintillement de lumière suivi d'une ombre qui se dessina sur un des toits éclairés par la lune et situé quelques mètres derrière le mangemort. Après avoir fini de parler, Arwen enchaîna en envoyant en direction du mangemort deux sortilèges. Le jeune infirmier suivit des yeux la trajectoire des deux rayons de lumière. Mais alors que ces derniers étaient tout proches de leur cible, un mouvement vertical dans le champ de vision d'Elfric contraint ce dernier à détourner son regard du mangemort pour venir le fixer sur la jeune auror, l'air perplexe.
ELCette dernière était accroupie par terre, la tête rentrée dans les épaules. Son attitude donnait l'impression qu'elle était absente, car malgré les exclamations d'Elfric qui s'était rapproché d'elle, cette dernière ne semblait pas réagir. Ce dernier se retourna alors en direction du mangemort qui semblait s'être débarrassé des deux sortilèges et leva les yeux en direction de Tellior, son elfe de maison perché sur les toits des maisons masquées par une légère brume.
EL- Tellior ! Arwen ! s'écria Elfric.
ELA l'écoute de ces simples mots, l'elfe disparut pour réapparaître aux côtés de la jeune femme. L'entourant par la taille, il la transporta avec elle dans une ruelle perpendiculaire à la rue où les combattants se trouvaient afin de mettre Arwen en sécurité d'une potentielle attaque, le temps qu'elle retrouve ses esprits. Mais même si elle était capable de marcher et de suivre les instructions de Tellior, son regard restait toujours aussi vide. Cependant, Elfric ne comprenait pas ce qui était arrivé à son amante, était-ce un sortilège envoyé par le mangemort ou bien une simple faiblesse corporelle ? Toujours était-il qu'il prit la parole face au mangemort :
EL- Sans doute avez-vous bien fait de tuer cette personne en épargnant ses souffrances prochaines. La mort est souvent un bel échappatoire dans de telles conditions. Cependant, j'ignore toujours pourquoi vous avez agi ainsi. Mais sachez une chose : si je me suis engagé dans l'Ordre du Phénix, c'était seulement pour une chose, vous arrêter vous et vos semblables par tous les moyens afin de permettre à tous de vivre dans un monde épargné de tous vos méfaits. Alors, comptez sur moi pour ne pas vous laisser partir aussi facilement. De plus, si jamais vous avez un quelconque différent avec les Sangs-de-Bourbe, ce que je ne souhaite pas, essayez plutôt de vous en prendre à celui qui se trouve en face de vous !
EL* Petrificus Totalus ! * pensa-t-il alors qu'un jet de lumière visant à paralyser le mangemort partit en direction de ce dernier alors que dans la rue, des lumières apparaissaient aux fenêtres et se s'éteignaient aussitôt dès que les habitants du domicile comprenaient ce qui se déroulait sous leurs yeux au beau milieu de la rue...
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 14
avatar
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans les rues de Pré-Au-Lard

Message par : Mangemort 14, Jeu 1 Mai - 14:50


Hollow Bastion



14 arriva dans un crac sonore à Hollow Bastion. Son entretien avec le Détraqueur fini, il devait savoir où en était 76. Ce dernier avait dit l'attendre à l'infirmerie si il revenait. Naturellement, le Mangemort s'y dirigea avec hâte. Cependant pas de trace de son confrêre. Avec une légère appréhension il transplana vers le lieu où 76 s'était dirigé. Pré-Au-Lard.

Pré-au-lard



14 arriva finalement à Pré-au-Lard mais pas là où il avait voulu. Au lieu de se retrouvé dans la rue principale, il s'était retrouvé à l'extremité du village. Il n'avait pas raté son transplanage cependant il put observé un dome recouvrant une partie du village ainsi qu'une marque des ténèbres. Un dome anti-transplanage de toute évidence. Il se dirigea vers ce dome et le traversa. Retrouvé 76 ne serait pas bien difficile, suffisait de suivre les jets de lumière. Le Mangemort commenca a silloner les rues désertes et après avoir tourné quelques peu en rond il les vit.


Quatre personne se tenaient dans cette ruelle. Il reconnut rapidement 76. Non loin de lui gisait un corps. Surment mort vu sa position bien peu confortable. Un peu plus loin se tenait un jeune homme que le Mangemort ne put reconnaitre ainsi qu'une autre personne au sol. Mais à cette distance il ne pouvait pas vraiment discerner des visages. Il s'approcha donc tout en restant dans les zones d'ombres. Il arriva à quelques mêtre de son confrêre et put entendre les quelques paroles du jeune homme suivit d'un sort informulé. 14 eut la réaction de lancer un protégo devant son confrêre mais au lieu d'être satisfait d'avoir pu stopper le sort, il se demanda si 76 n'avait pas voulu s'en charger seul. Mais il était trop tard.

- Bonsoir...

14 voulu réagir aux paroles qu'il avait entendu du jeune homme. Un différent avec les Sangs de Bourbe. Il se retint à grande peine de rire.

- Je vois que vous tenté de lancer un débat sur la valeur de la vie d'une personne aux parents moldus... Très interessant, sachant que j'en fais parti, comme quoi... Cependant je trouve amusant que vous utilisiez le terme "sang de bourbe"... Au dernières nouvelles c'était pas spécialement bien perçu. Enfin bref. Je me présente, 14 pour vous servir.

Le regard du Mangemort alla du jeune homme qu'il ne se souvenait pas avoir croisé, cependant il n'était pas Auror donc son origine ne pouvait être autre que l'Ordre du phénix. La personne qui se tenait à ses cotés quelques instants plus tot avait disparue emmenée dans une rue adjacente par son collègue. Apparament il ou elle était hors combat pour le moment.

- Si vous le voulez bien, au lieu de prendre le temps pour des débats qui ne serviront a rien, faisont preuve de nos talents respectifs.

14 se prépara à combattre sans plus attendre. Sortir avec 76 de ce village n'allait pas être une partie de plaisir. Mais ce ne serait pas en discutant qu'ils avanceraient.
Revenir en haut Aller en bas
Gyaltsen Kunkhyab
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens
Animagus : Cheval andalou


Re: Dans les rues de Pré-Au-Lard

Message par : Gyaltsen Kunkhyab, Jeu 1 Mai - 16:45


ELAlors que son sortilège partait tout droit en direction de Mangemort 76, ce dernier fut contré par un sortilège bouclier ne provenant pas du mangemort en question, ce qui surprit Elfric. En regardant plus attentivement en direction du mangemort, il aperçut se dessiner derrière lui une ombre de plus en plus distincte malgré la brume au fur et à mesure qu'elle se rapprochait. Une fois cette dernière à proximité de Mangemort 76, elle se présenta en disant :
EL- Bonsoir... Je vois que vous tentez de lancer un débat sur la valeur de la vie d'une personne aux parents moldus... Très intéressant, sachant que j'en fais partie, comme quoi... Cependant, je trouve amusant que vous utilisiez le terme "Sang-de-Bourbe"... Aux dernières nouvelles, c'était pas spécialement bien perçu. Enfin bref. Je me présente, 14 pour vous servir.
EL* Encore un mangemort, j'en étais sûr... * pensa Elfric avant de répondre :
EL- Je pense que nous n'avons pas le temps de lancer un débat dans de telles circonstances. J'aurais plutôt dit que je cherchais simplement à comprendre vos motivations. Cela aurait été plus juste. Mais je suis heureux d'apprendre que la discrimination ne fait pas partie de vos valeurs... Au fait, enchanté 14, Elfric Lufkin pour vous répondre, dit-il avec ironie alors que Mangemort 14 l'écoutait tout en observant les alentours, sans doute à la recherche de la jeune auror.
ELElfric espérait qu'Arwen allait rapidement refaire surface car bien qu'assez doué, le jeune homme ne ferait pas le poids longtemps face à deux mangemorts.
EL- Si vous le voulez bien, au lieu de prendre le temps pour des débats qui ne serviront à rien, faisons preuve de nos talents respectifs, dit le nouveau mangemort.
EL- Exactement ! lui répondit avec enthousiasme le jeune membre de l'Ordre.
EL* C'est parti ! Incendio ! * pensa le jeune infirmier en pointant sa baguette effilée en direction des deux mangemorts. Une flamme apparut et sortit au bout de sa baguette de bronze.
EL- Inifugeni perdrum ! lança-t-il juste après avec la baguette toujours orientée dans la même direction en effectuant un geste de la main semblable à un lancé d'une balle de bowling, sport moldu.
ELAussitôt, le second sortilège entra en collision avec le premier et les flammes qui partaient en direction des mangemorts s'intensifièrent fortement, formant ainsi un véritable brasier dans la parcelle de rue séparant les deux camps de combattants. Juste après cela, il ajouta un * Incarcerem * lancé en informulé sur un ton mentalement léger en ayant gardé en mémoire la position des mangemorts avant qu'il ne les perde de vue à cause de l'importante source de lumière provenant des gigantesques flammes produites par ses sortilèges précédants. Ainsi, un nouveau jet de lumière partit s'infiltrer dans les épaisses flammes en direction des mangemorts.
ELElfric espérait qu'avec cet aveuglement et les potentielles brûlures provoquées par les flammes, au moins un des mangemorts se prendrait le sortilège de l'Incarcerem afin d'être ligoté et immobilisé... Attendant que les flammes s'estompent pour voir si sa stratégie avait fonctionné, il tenait toujours aussi fermement sa baguette dans sa main droite, prêt à une riposte...


Dernière édition par Elfric Lufkin le Ven 2 Mai - 23:29, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arwen Misscouette
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans les rues de Pré-Au-Lard

Message par : Arwen Misscouette, Jeu 1 Mai - 20:37


Dans une petite rue perpendiculaire


Arwen était toujours à genou au sol l’air absent. C’est alors que Tellior s’approcha d’elle et lui toucha le bras. Elle se retrouva en un laps de temps dans une autre rue mais elle ne s’en aperçut pas tout de suite. Une fois que sa vision fut terminée, la jeune auror sembla retrouver ses esprits et recouvra la faculter de voir son environnement.

« Mais qu’est ce qui c’est passé ? Où je suis ! Où est Elfric.

-Arwen Misscouette ne doit pas s’inquiéter. Elfric Lufkin a demandé à Tellior d’emmener Arwen Misscouette loin de la bataille, le temps qu’Arwen Misscouette retrouve ses esprits.

-Ah d’accord… merci Tellior, mais sommes nous loin de la rue de tout à l’heure ?

-Oh non pas tellement, mais si Arwen Misscouette se sent mieux, Tellior peut la ramener là bas.

-Oui je veux bien s’il te plaît, je pense que c’est bon et puis je ne veux pas laisser Elfric tout seul là bas. »

L’Elfe de maison tendit la main à la jeune femme qui se releva et prit la fragile main de la créature au sein de la sienne. « PLOP »



Dans la rue du combat


« Plop »

« Merci Tellior vas vite te mettre à l’abri. » Arwen fit un petit clin d’œil à l’Elfe alors que ce dernier acquiesça d’un signe de tête et disparu de la vue de l’auror. La jeune femme se dirigea vers son amoureux, mais quelque chose la frappa. Il y avait une autre personne face à lui. *Un autre mangemort ! Il fallait s’en douter. Heureusement que ma vision ne s’est pas manifestée plus tard sinon on aurait était dans la mouise.* Arwen retourna aux côtés du jeune infirmier alors que ce dernier faisait un dernier mouvement de baguette en direction des deux cagoulés.

Des flammes séparaient à présent les défenseurs de l’ordre et la justice des mangemorts. L’auror arriva enfin auprès d’Elfric qui se retourna rapidement vers elle afin de s’assurer qu’elle aille bien. Arwen lui fit un léger sourire.

« Désolée, je t’expliquerai plus tard, mais on a du souci à se faire. »

L’expression du visage de l’auror trahissait que ce qu’elle avait vu durant sa vision ne disait rien qui vaille. Mais elle n’avait pas le temps de s’expliquer plus, les mangemorts étaient en train de se débarrasser des sorts de son amoureux et ils ne tarderaient pas à riposter. Arwen était tout de même intriguée par le second mangemort. Les flammes le cachaient de moitié et elle avait du mal à bien voir ce qui se passait de l’autre côté du brasier.

La jeune femme avait sa baguette bien en main et fixait les deux adversaires, prête à riposter à la moindre attaque. Son cœur battait la chamade, elle allait pour la première fois se mesurer à de vrais mangemorts qui eux n’hésitaient pas à lancer des sorts terribles issus de magie noire. Elle allait enfin pouvoir mettre en pratique ce qu’elle avait appris lors de ses entrainements. Mais elle avait, en plus de l’appréhension de son premier combat, une inquiétude pour Elfric car elle savait qu’il n’en était pas à son premier duel, mais elle avait peur qu’il lui arrive quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 76
avatar
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans les rues de Pré-Au-Lard

Message par : Mangemort 76, Ven 9 Mai - 12:04


Sans laisser le temps à mon maitre de réagir je fit partir de ma baguette déjà prête un protego totalum informulé. Comme premier sort il semblait être trop gentil, un incendio même renforcé n'allait pas tenir longtemps sans aucun combustible et dans une rue faite de pierres... Un second sort vint toute fois percuter le bouclier créé devant nous deux et l'impact me fit faire un pas en arrière. Très vite les flammes auraient disparues et nous aurions été à nouveau visible devant nos adversaires, il me fallait donc trouver quelque chose... Je finit enfin par avoir une idée : la pierre devait avoir fortement chauffé suite à cette intense flamme et il était suffisant d'intensifier se brouillard encore un peu plus... Alors que les flammes se réduisait, je murmurai en deux mots mon plan à 14 afin qu'il soit mis au courant avant d'ajouter dans un murmure :

"Dès qu'elle revient je m'occupe de la femme, je vous laisse le membre de l'ordre."

Pourquoi l'avoir choisi elle? Tout simplement car c'était cette dernière que j'avais défié en premier lieu et je me devais donc de continuer sur ma voie. Mon bouclier disparut, laissant le restant des flammes s'introduire à l'intérieur mais alors qu'une de ces dernière commençait à bruler ma robe je puis apercevoir deux silhouettes à travers la fumée. Eux ne devait pas en être capable à l'avenir. Ma baguette se pointa sur les flemmes et je lançai de manière toujours informulée afin de confondre mes adversaires sur qui avait lancé ce sort un aguamenti maxima. L'eau s'évaporait très rapidement dut à l'intense chaleur, offrant protection autant en nous dissimulant qu'en éloignant le feu. Très vite il ne fut plus possible de voir a un mètre devant soit je ne voyais même plus mon maitre, m'étant éloigné de ce dernier afin de ne pas révéler notre position à nos ennemis. Je finis par entrer dans une rue parallèle, je pouvais m'enfuir mais je ne le désirais pas aussi, je ne comptai pas le faire avant que 14 ne me l'ordonne ou que j'en sente réellement la nécessité. Il me fallait à présent bien observer ce qui se passait... J'aurai pus me changer en corbeau mais ça aurait été une erreur après tout, le ministère était en possession de la liste des animagus et j'en faisais partie, ils auraient donc pus aisément me reconnaitre... Il fallait trouver autre chose... J'observais attentivement le brouillard sans parvenir à remarquer quoi que ce soit... il ne me restait plus qu'une chose à faire. Ce n'était pas vraiment mon fort mais après tout, dans une telle situation ce n'était pas nécessaire que le sort de désillusion soit parfait aussi je m'empressai de me l'appliquer pour pouvoir me rapprocher de la position initial des deux aurors sans être vu.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Dans les rues de Pré-Au-Lard

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 49

 Dans les rues de Pré-Au-Lard

Aller à la page : 1, 2, 3 ... 25 ... 49  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.